Partagez | 
 

 Il était une fois devant la bibliothèque... [Pv Ventus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Il était une fois devant la bibliothèque... [Pv Ventus]   Ven 21 Oct - 3:49

Je me sentais terriblement distrait. Ça ne m'était jamais arrivé d'avoir autant la tête dans les nuages. Je me sentais changer petit à petit et je n'aimais pas ça. Je m'adoucissais peu à peu. Je devais me recentré sur mon objectif, mais je n'y arrivais pas. J'étais grandement chamboulé depuis ma rencontre avec Rika. Surtout la dernière fois qu'on s'était vu, ça n'avait pas été de tout repos avec le Tauros. Pouvait-on s'attacher à quelqu'un aussi rapidement ? Je n'y croyais pas, je n'avais jamais cru au coup de foudre. Pour moi c'était des foutaises pour les rêveurs romanesques. J'avais d'autres chats à fouetté que de me préoccuper de ces futilités. Toutefois, ce que je ressentais me faisait légèrement douter. Seulement légèrement. Plus j'analysais mes émotions, plus j'étais mélangé. Je ressentais une forte attirance pour elle, mais était-ce plus que ça ? Je n'avais pas de réponse et je ne voulais pas la savoir. Elle me faisait peur cette réponse. Ma tête s'embrouillait avec mon coeur, je détestais ça. J'en oubliais la haine qui m'habitait.

Aklas avait sentit mon trouble. C'était perceptible dans chacune de mes caresses. Au début, l'Absol ne savait pas si c'était pour le mieux. D'un côté certainement, puisque son maître oubliait sa rancune stupide envers la professeur aux cheveux roses. De l'autre côté, Naoki devenait de plus en plus troublé et distrait. Après mure réflexion, il avait décidé de prendre cela du bon côté. Son maître ressentait enfin autre chose que la haine, il allait peut-être s'ouvrir aux autres et s'accorder la chance d'être heureux. Le passé était le passé, il ne pouvait rien y changer et ce n'était pas cette vengeance stupide qui allait changer les problèmes de son maître. C'était ainsi qu'Aklas voyait les choses. Depuis le début, il avait désapprouvé cette aventure vengeresse.

Zane, de son côté, semblait indifférent aux problèmes de son maître. Mais en vérité son oeil de lynx avait tout capté. Il n'avait pas perdu une miette des changements que vivait le jeune homme. Bien que son maitre ait cessé de se connecter à lui, cela n'empêchait pas le pokémon renard de remarquer les subtils changements de comportement de celui-ci. Zane se réjouissait de cela. Il en avait discuté avec Aklas et il partageait sa pensée. Leur jeune maître allait peut-être finalement s'ouvrir au monde. Zane était persuadé que Rika était le grand amour de son maitre et que s'il cessait de faire sa tête de mule tout serait parfait. Le Zorua, malgré sa grande naïveté, avait raison plus que quiconque...

J'avais l'impression d'être pris au piège dans ma propre tête. C'est pour me replacer les idées que je décidai de me rendre à bibliothèque. J'avançai complètement perdu dans mes pensées jusqu'à ce qu'on arrive devant la bibliothèque. Une exclamation me tira de mon introspection.

- Non il n'est pas question que j'entre là ! s'était exclamé Zane. Non je ne veux pas aller dans cet endroit morbide.

Surpris, je me tournai vers Zane. Qu'est-ce qu'il lui prenait ? Ce n'était vraiment pas le moment de me faire une scène. Je fixais le Zorua qui s'était assis sur le sol, en signe de protestation. Il me regardait avec une expression butée.

- Je t'avais dit que je ne voulais plus jamais entrer là-dedans, cet endroit tue l'imagination, continua-t-il de protester. Je déteste cet endroit, je me demande comment vous faites pour supporter de rester dans cette pièce lugubre. C'est pénible de rester silencieux pendant des heures. Je ne veux pas que mon cerveau se ratatine tellement il sera amorphe. Je vais faire une manifestation contre la maltraitance mentale faite aux pokémons dans les bibliothèques !! Abat les bibliothèques !!! Abat le culte du silence.

Je levai les yeux au ciel en soupirant. Je tournai mon regard vers Aklas qui semblait découragé parce qu'il entendait. Je n'étais même pas sûr qu'il comprenait le sens de tous les mots qu'il avait scandés. Il n'y avait que lui pour déblatérer de telles sottises.

- Zane ça suffit, tu vas me suivre, soupirai-je. Il faut bien que j'étudie un peu.

- Non, tu ne me forceras pas entrer là-dedans, s'entêta Zane. Tu peux étudier ailleurs que dans cette prison verbale !!

Je soupirai encore. Je n'en revenais pas de la crise de nerf qu'il me faisait. Aucun de mes pokémons n'avait fait cela auparavant. Nous étions en train de bloquer l'entrée à cause de cette tête de mule qu'était Zane. J'espérais seulement qu'il n'y avait personne. Évidemment nos souhaits ne se réalisaient pas tout le temps. Comble de la malchance, il y avait bel et bien quelqu'un dans les parages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: Il était une fois devant la bibliothèque... [Pv Ventus]   Sam 10 Déc - 3:46

Le jeune homme qui venait d'assister à cette dispute était accompagné pour une Roucoul shiney et un Poussifeu. Ce dernier se cacha derrière le blond après que celui-ci l'eut libérer de ses bras. Je coulai un regard en coin vers Zane qui me fixait avec défi. Mon attention fut reportée sur le jeune homme qui nous demanda si tout allait bien. Je retournai un regard vers mon Zorua, l'avertissant implicitement de rien ajouté. Toutefois, il ne remarqua pas la signification de ce regard puisqu'il s'avançait vers l'humain.

- Tout irait bien si mon maître n'insistait pour m'emmener de cette bibliothèque, se plaignit télépathiquement Zane. Cet endroit est le pire qui existe au monde, on ne peut pas parler ni s'amuser, c'est un véritable enfer. Je me demande pourquoi les gens vont s'enfermer dans cette pièce remplie de livres. Vous êtes d'accord avec moi, n'est-ce pas, demanda-t-il au jeune homme. Si oui dites donc à Naoki que cet endroit n'est pas fait pour être fréquenté. S'il continu à aller là-dedans, il va s'abrutir et perdre sa langue !!! Oui je vous dis à force de pas parler on n'arrive plus à parler et on se ramollit !!!

Je soupirai et secouai la tête découragé par le tas d'âneries que pouvait sortir mon Zorua dès qu'il ouvrait la bouche. La situation me gênait légèrement. Je ne savais pas comment la gérer, ça ne m'étais jamais arrivé d'être embarrassé ainsi. Habituellement, je ne me souciais pas de l'opinion des gens, mais dans ce cas précis, je ne voulais pas que ce blond croit que je ne prenais pas soin de mes pokémons. C'était bien la seule chose qui me préoccupait par rapport à l'opinion des autres, qu'on croit que je n'étais pas un bon maître pokémon. Je m'occupais toujours d'eux comme de la prunelle de mes yeux, ils étaient ma famille. Je voulais rectifier le tir, mais je ne savais pas comment m'y prendre. Si j'étais compétent question soin des pokémons, ce n'était pas du tout le cas pour les relations interpersonnelles. Je détestais admettre mes faiblesses, mais je ne pouvais pas me voiler la face, j'étais une véritable andouille avec les humains.

Percevant mon malaise, Aklas s'approche de moi pour se frotter contre ma jambe. Ça faisait tellement longtemps qu'il était mon ami, que je n'avais plus besoin de lui dire quoique ce soit pour qu'il comprenne ce que je ressentais. L'Absol trouvait que le Zorua était particulièrement maladroit et peu subtil. Il n'avait pas du tout remarqué l'effet de ses paroles sur le jeune homme.

Je sortis finalement de ma torpeur en sentant Aklas contre ma jambe. Il me fallait dédramatiser la situation. Ce n'était tout de même pas la fin du monde. Je m'avançai vers Zane pour le prendre dans mes bras. Celui-ci me regarda, très surpris par mon élan d'affection. Je ne pus m'empêcher de sourire en voyant son expression bouche-bée. Je ne pus m'empêcher de faire un petit sourire en coin, ça faisait du bien de voir la situation retournée. J'ébouriffai la crinière de Zane, amusé. Je me tournai vers l'autre jeune homme et lui répondis.

- Oui tout va bien, c'est simplement mon Zorua qui fait des siennes, dis-je d'un ton qui se voulait normal. Monsieur Zane a décidé qu'il ne voulait pas aller à la bibliothèque. Et pour toi tout va bien ?

Je me demandais pourquoi j'avais ajouté la dernière phrase, mais bon au moins je me montrais un peu sociable. C'était Aklas qui allait être content.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: Il était une fois devant la bibliothèque... [Pv Ventus]   Jeu 5 Jan - 6:39

Spoiler:
 

Si Zane avait été bouche-bée par mon geste d'affection, il le fut également de la réponse du jeune homme. Il lui expliquait que si certains se rendaient à la bibliothèque c'était pour se perfectionner dans certaines matières. Le Zorua leva son regard vers son maître. Il avait bien remarqué qu'il réussissait dans ses matières, alors le renard ne pensait pas qu'il avait besoin de se perfectionner. Cette éthique de travail expliquait surement la réussite du jeune homme. Zane commençait à comprendre pourquoi il insistait tant pour venir et il se sentait coupable de l'avoir empêché de s'avancer. Il sentait le regard interrogateur de la Poussifeu sur lui. Il ne savait pas trop comment se comporter envers elle.

Zane la regarda se tourner vers Aklas, intriguée. Le Zorua aussi avait eu le même intérêt pour l'Absol quand il l'avait rencontré. Elle l'inspectait sous toutes ses coutures. Aklas sentait la présence de la poussifeu autour de lui, mais il ne savait pas où elle se trouvait précisément. Il tendit le museau vers elle, humant l'air à la recherche du pokémon feu. C'est alors qu'il la toucha avec son museau. Légèrement surpris, il recula de quelques pas. Se remettant de sa surprise, le pokémon ténèbres s'avança vers la pokémon feu et frotta de nouveau son museau sur elle. Il tentait de l'identifier grâce à son odorat.

Je regardai Aklas faire connaissance avec la Poussifeu du jeune homme. Il semblait hésitant, mais d'une grande curiosité. J'aimais voir Aklas sociabiliser, ainsi. Je retournai mon attention sur le jeune homme lorsque celui-ci me répondit que tout allait bien pour lui. Ensuite, il parla gentiment à Zane qui écouta attentivement ce qu'il disait. Celui-ci lui expliquait que son pokémon n'aimerait sûrement pas aller dans cette bibliothèque, mais qu'elle le suivrait puisqu'elle était attachée à lui. Il lui suggéra de faire de même. Zane baissait la tête, penaud. Le blond avait raison sur toute la ligne.

-Oui vous avez raison, concéda Zane d'une petite voix. Je vais faire attention à l'avenir, je vous le promets. Merci du conseil monsieur. Bon Naoki allons dans cette zone de torture pour les cordes vocales, je ne te dérangerai pas. Tu as besoin d'étudier et je veux que tu aies les meilleurs notes ! Tu vas voir tu vas devenir le meilleur élève de cet académie. S'il que je me sacrifie tous les jours, je vais le faire !

La réaction de Zane m'amusa grandement. Par contre, j'étais content qu'il se résigne enfin à me suivre. Je fixai le jeune homme qui attendait de voir si j'entrais dans la bibliothèque. Au prix d'un effort surhumain, je me décidai à le remercier. C'était difficile pour moi de le faire, car je n'étais pas habitué de recevoir l'aide de quelqu'un. Toutefois, mon sens du devoir m'obligeait à le faire et ça aurait été injuste de ne pas reconnaître son aide.

-Merci pour ton aide, lui dis-je. Aklas viens, il est temps d'y aller. À la prochaine.

Aklas dit au revoir à sa nouvelle amie, avant de suivre son maître qui se dirigeait vers la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois devant la bibliothèque... [Pv Ventus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois devant la bibliothèque... [Pv Ventus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois l'homme
» Nautilus de Il était une fois... L'espace !
» Il était une fois la Sibérie [Maslov, Nicolaï]
» Il était une fois un fil
» Il était une fois une souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Hors Rpg :: Rps Terminés-
Sauter vers: