Partagez | 
 

 Rencontres, retrouvailles et rendez-vous: entrainement en forêt! [Pv: Raphaël Duffe+Levy McGarden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontres, retrouvailles et rendez-vous: entrainement en forêt! [Pv: Raphaël Duffe+Levy McGarden]   Jeu 19 Jan - 19:17

Depuis quelques jours, je passe la plus part du temps en forêt. Ce n'est pas parce que j'ai des missions à accomplir ou des pokémons à soigner mais parce que quelqu'un me fixe toujours rendez-vous là-bas. Sans vraiment comprendre ni débattre l'affaire, je m'y rends très tôt le matin et je profite pour entraîner mes pokémons en compagnie du Prince des Ténèbres. C'est cela, c'est lui qui me demande d'y aller, il est un peu étrange dernièrement, allez savoir pourquoi... Mais, s'il y a quelque chose que je sais, c'est qu'il se sent seul, ça se voit dans son regard.

Enfin, ce matin, comme tant d'autres, je me suis levée et je me suis habillée: j'ai enfilé mon uniforme de ranger et j'ai prépare mes affaires. Il n'y avait que Jun hors de sa pokéball, il n'y avait plus de place pour tous mes pokémons et certains avaient grandi un peu trop... comme lui, quoi... d'être un petit zorua, il s'était transformé en zoroak, que je trouvais la plus part du temps dans mon lit, me serrant contre lui... Je pense qu'il me prenait pour une peluche... Après m'être coiffée, il est venu derrière moi et m'a demandé si est-ce qu'on allait sortir encore aujourd'hui. Je lui souris, lui confirmant simplement. Alors, il prit une forme humaine, chose qui me gênait toujours autant... Il était grand aux très longs cheveux noirs aux mèches rouges, le teint halé et les canines un peu longues, il se comportait comme un humain normal, c'est ce qui était le plus perturbant, je pense... Il me collait un peu trop, comme Vaal, ils semblaient s’inquiéter pour moi, surtout depuis que mon père m'avait dit qu'il allait venir pour me ramener à la maison ou qu'il enverrait mon "frère" me chercher... Cela ne me faisait guère plaisir... C'était ici que je voulais être, même si, officieusement, je devais être chez Nagumo-san. C'était ici que j'avais ma vie, mes amis, mes études à faire, etc.

Soupirant un bon coup, Jun ouvrit la porte, me caressant la tête comme j'avais l'habitude de lui faire quand il n'allait pas bien. Ensuite, il me traîna hors de la chambre et ferma la porte, rangeant les clés dans ma bandoulière.

_ « Ne fais pas cette tête, Aria.. ça ne te va pas du tout. Si c'est encore à cause de ce que ton père t'a dit, tu n'as pas à t'en faire. Tu es majeure, tu peux faire ce que tu veux, ma parole...» met dit-il par télépathie, serra doucement l'une de mes mains et me tirant avec lui le long du couloir, en direction du hall puis me traînant hors de l'académie, en direction de la forêt. Vaal s'agitait dans sa luxeball me chatouillant la poitrine, il affirmait et confirmait ce que Jun venait de me dire. C'était bien l'une des rares choses dans lesquelles ils étaient d'accord...

Une heure plus tard -marchant sans être pressés- on arriva au point de rendez-vous, à savoir, au lac se trouvant aux entrailles de la forêt. Même si on ne voyait pas Darkrai, je savais qu'il était là car je le sentais, la rune purif me le disait, elle brûlait... Quand il vit qu'on était arrivés, il sorti des ombres en s'approcha.

_ « Vous êtes en retard aujourd'hui, j'ai cru que vous n'alliez pas venir cette fois. Je m’apprêtais à aller te chercher... » fit Darkrai d'un ton neutre. Hélas, mes pokémons et lui avaient arrivé à un accord, ils m'accompagnaient en échange de qu'il ne vienne plus me « séquestrer » ni perturber mon sommeil. Il m'avait déjà forcé à le suivre deux ou trois fois, alors qu'il ne voulait que de la compagnie sûrement, il semblait s'adresser à moi énervé, se fâchant contre moi sans raison, du moins, sans raison apparente...

_ «  Je te rappelle qu'elle tient toujours ses promesses, et nous aussi. » rétorqua Jun directement, en souriant un peu comme il avait l'habitude de faire.

Je lâchais la douce main de Jun pour sortir mes autres pokéballs pour libérer mes compagnons : Eros, Sen et Celeb semblaient être au paradis, l'eau du lac était parfaite pour eux et les pokémons sauvages qui vivaient là bas les connaissaient déjà, ils avaient quelques amis parmi eux. Le trio de spectres vire-volaient, lévitant un instant autour de Darkrai, tentant de l'identifier car, même s'ils savaient que c'était l'un de leurs, ils restaient toujours un peu méfiants. Will marchait déjà, tout seul, comme un grand et trottinait derrière Kiba qui l’appréciait énormément. Migalos, comme d'habitude, tissa aussi vite une toile entre deux arbres pour pouvoir s'y percher, fière d'elle. Xia se cacha contre mon cou en tremblotant, car elle avait peur de Darkrai, elle ne l'avait pas rencontré avant, elle. Zelth sautilla un peu par tout, me demandant de le déposer sur mon épaule -chose que je fis rapidement-. Puis, Vaal, mon cher drattak resta couché sur la berge du lac, dévisageant Darkrai d'un air aussi peu convaincu que d'habitude... Sans doute, il était le plus méfiant des tous à l’égard du légendaire. La tension se sentait donc, il fallait trouver un sujet pour calmer les choses entre Vaal et Lui.

Je sortis toutes les baies que j'avais, la nourriture que j'avais préparé préalablement, je sortis les gamelles et les assiettes de mes pokémons et leur préparais le repas, ensuite, je sortis une boite repas que j'avais préparée le soir avant de me coucher puis étendais un drap sur l'herbe avant de poser la nourriture dessus. Jun n'aimait pas manger dans les gamelles -ni pêcher la nourriture que leur lançais (comme Sen et Celeb) logique...-, comme Vaal alors, j'avais des assiettes pour eux deux, puis, la plus part du temps ils mangeaient ce que j'avais dans ma boite repas, comme Darkrai, qui semblait avoir un faible pour les douceurs que je préparais les mardi et les samedi.

En tout cas, le repas changea les idées à tout le monde. Vaal aimait se faire une petite sieste après le repas, Kiba et Will allaient se blottir contre lui toujours. Shin, Polichombr et Dusk tournaient autour de Migalos, jouant avec elle, puis, les plus plus petits, les deux nouveaux (Xia et Zelth) préféraient retourner sur moi après manger. Le silence s'instaurait toujours après manger... Jun aimait utiliser mes cuisses comme oreiller, il disait en riant un peu que c'était très confortable. Darkrai s'approcha davantage et il saisit la petite sacoche où je rangeais la rune purif, aujourd'hui, le silence fut vite interrompu, par sa voix et par le bruit de pas. Par le son que cela produisait, cela sonnait à pieds plats et à chaussures à talons, donc, il devait y avoir au moins deux personnes.

_ « Il y a de la visite, donc, je te parlerais un peu plus tard » termina Darkrai. Par ses mots, je sus que les autres humains ne pourraient le voir ni savoir qu'il était là, à moins qu'il parle... à différence des autres pokémons qui savaient qu'il était là et qu'ils le sentaient s'ils ne le voyaient pas. C'est surtout dans des moments comme celui-là que je me demandais le plus : pourquoi est-ce que ça tombait sur moi ?


Dernière édition par Aredhel Erwing le Lun 30 Avr - 3:32, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontres, retrouvailles et rendez-vous: entrainement en forêt! [Pv: Raphaël Duffe+Levy McGarden]   Mer 25 Jan - 19:47

Spoiler:
 

Ce matin-là, je me levais plutôt lentement. Un peu tard, toutefois, j'avais fait la grasse matinée: il était 10 heures, déjà. Le jour d'avant j'avais lu longtemps et je m'étais endormi tard. Je n'avais pas cours avant l'après-midi Fire était déjà levé mais tout de même un peu endormi, tandis que Big Bang et Saphir jouaient ensemble dans la chambre. Je me demandais si je pourrais tous les garder, lorsqu'ils seront grands, hors de leur pokéballs... Tout dépend de combien ils sont, mais, après tout, je pense que, à part si je me dis tout à coup "Oh, et si je capturais cet onix?", ce qui m'étonnerait vu combien cette espèce et son évolution sont... Laides? Bizarres? Non, elles sont belle et bien moches, et insensées (après tout, un tas de pierre, c'est pas sensé être vivant..)-enfin, ce n'est que mon avis... Et puis, je sais déjà quels pokémons je compte prendre, enfin à peu près.Je ne suis pas à l'abri d'un quelconque coup de foudre en voyant un pokémon très attendrissant, mais cela m'arrive très peu souvent...

Bref, je me levais, m'habillait des mêmes habits que d'habitude, prenait ma sacoche, mettait dedans mon pokédex, mes pokéballs et de quoi nourrir mes pokémons ainsi que leur gamelles; bref de quoi faire un pique-nique - personnellement, j'ai tendance à manger beaucoup le petit déjeuner et à quatre heures, mais très peu le midi- car c'était une journée idéale pour leur préparer un pique-nique avec mes pokémons, d'ailleurs je leur annonçais qu'on allait faire un pique-nique ce midi.
Puis, je traversais donc un long dédale que certains appellent "couloirs", peu pressé mais attentif aux nombreuses intersections. Au bout d'un cours moment, aidé par Fire, Saphir et Big bang qui m'indiquaient de temps à autre le chemin à prendre, je me retrouvais devant l'escalier, que je descendis énergiquement avant de replonger dans un labyrinthe de couloirs pour aller manger à la cafétéria. Il faisaient les petits déjeuners à tout heure, pour les lève-tôt et les lève-tard.

Un bon moment plus tard, je sortais de la cafétéria, parcourais à nouveau le labyrinthe avant de débouler dans le hall et poussais les grosses portes d'entrée de l'établissement. Alors, où aller aujourd'hui? Bah, peu importe. C'était un beau jour et je disposais de beaucoup de temps avant les premiers cours de la journée, qui se situaient l'après-midi. J'étais déjà allé à la forêt sous peu, et je n'avais pas envie d'aller dans un quelconque endroit de la ville ou de l'établissement. Et si j'allais au lac? Pas trop loin ni trop près, c'était un endroit sympathique et accueillant, et puis, je n'y était allé que quelques fois. Oui, cela me semblait une bonne idée que d'y aller.
Je me dirigeais donc vers le lac en demandant à mes pokémons de me suivre. Une fois sur la route vers le lac, ils firent calmement a course, et même si fire dominait largement, les deux autres ne se laissaient pas distancer. Mine de rien, ce n'était pas affaire facile de battre un farfuret à la course... Ils devaient avoir deviné que nous allions au lac, car Big Bang était ravi; rappelons-le, Obalie est de type eau. Même si je trouvais qu'il n'avait l'air au premier abord de ne prendre ce type qu'à partir de sa deuxième évolution, à cause de sa forme sûrement.

Une quarantaine de minute plus tard, nous étions arrivés. C'était beaucoup part rapport à ce que je faisais avant mais j'étais habitué à ces longs temps de marche assez long depuis que j'avais capturé Saphir et que je ne pouvais plus monter à dos de Fire- qui, en réalité, courait au trot et non pas au galop lors de la course qu'ils venaient de faire, preuve d'un fair-play rare lors des courses chez les ponytas- sans qui j'étais plus lent.
Donc, une fois arrivés, j'étais forcément très à la traîne et mes pokémons avaient l'air de m'attendre depuis un petit bout de temps; même si au bout d'un moment je me suis mis à courir, j'ai arrêté avant eux, essoufflé.En fait, lorsqu'ils ont arrêté à leur tour et se sont mis à marcher, je les voyais encore, de loin, mais nous étions passés par des terres légèrement escarpées et, alors qu'ils franchissaient une petite colline, j'ai arrêté de les suivre des yeux pour mieux détailler le paysage. Et je m'étais arrêté une ou deux fois peut-être, ce qui n'avait pas arrangé mon retard sur eux. Mais revenons-en à notre lac.
Aujourd'hui, il était splendide, comme d'habitude. Les pokémons commençaient seulement à se lever, pourtant le soleil l'était déjà depuis longtemps. On voyait des familles de rattattas s'activer autour du lac, dans les quelques arbres environnants, des insectes tels que les pokémons cocons ou chenilles mangeaient calmement une feuille, et il y le lac dans lequel de nombreux pokémon eau nageaient. Je remarquais, entre autres, des poissirènes, des rémoraids mais aussi des pokémons semis-aquatiques comme quelques psykokwaks. Big Bang partit aussitôt dans l'eau glacée du lac pour y nager. Avant de le voir, je n'avais jamais compris que les obalies roulaient dans l'eau pour nager, et je croyais qu'ils étaient entièrement terrestres avant d'évoluer.

C'est alors que mes pokémon se mirent à reproduire un jeu qu'ils avaient déjà vu faire lorsqu'on avait rencontré une dresseuse, Amaya; le jeu consistait à...prendre le pokémon de leur cher dresseur et jouer avec jusqu'à qu'il réussisse à le récupérer. Donc, pour commencer, farfuret me le prit dans ma sacoche, tel un pickpocket, sans que je le remarque.
Bien entendu, mi-furieux, mi-amusé, je les poursuivis pour le récupérer. Au départ, Saphir le tenait entre ses doigts; alors que je sautais sur lui, il le passa, trop rapidement, à Big Bang, qui le shootait en roulant. Je savais que si j'arrêtais, ils le prendraient et le regarderaient avant de me le laisser; aussi, plutôt que de continuer de jouer à leur jeu, je m'assis par terre et les attendis. Saphir, le plus qualifié pour faire ça, l'ouvrit, et ils regardèrent les images, avant de le délaisser quelques instants plus tard, lorsque je repartis le prendre.
Puis, je leurs préparais leur nourriture habituelle dans leurs gamelles et ils accoururent, puis se mirent à se goinfrer. Un peu plus tard, une fois leur déjeuner terminé, j'allais nettoyer la gamelle dans l'eau d'une rivière qui coulait du lac.
Le lac, de couleur azur, était vaste, si bien que je voyais mal ce qui se passait de l'autre côté. Cependant, j'apercevais une silhouette humaine, qui semblait elle aussi avoir eu l'idée de pique-niquer ici. Qui pouvait bien être ici à cette heure-là !? Il faut avouer qu'en général il n'y a personne ici. Je n'en avait strictement aucune idée, et, curieux, ma première pensée fut: "et si j'allais saluer cet inconnu?". Alors, je commençais à contourner le lac, toujours talonné par mes pokémons, et j'aperçus une silhouette familière, celle de ma première rencontre dans le lycée: Aredhel. C'est une jeune femme, enfin elle devait avoir légèrement plus que 18 ans, sympathique -mais sûrement un peu débordée par ses pokémons.
D'ailleurs elle en avait encore capturé de nouveaux: je remarquais un magicarpe et un chlorobule. Tous deux shiny. Eh bien, elle n'avait pas manqué de chance ces temps-ci non plus... C'est la plus grande chanceuse que j'ai vu. Je remarquais aussi que son zorua avait évolué en zoroark...
Une fois arrivé près d'elle, je la saluais:

Bonjour Aredhel!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontres, retrouvailles et rendez-vous: entrainement en forêt! [Pv: Raphaël Duffe+Levy McGarden]   Sam 28 Jan - 15:12

« Leo, leopardus ! Leopardus! Leooo ! »
T'as fini de pioncer, oui ?!

Levy se réveilla en sursaut. Destiny sautillait d'un air impatient sur son ventre. Elle semblait assez mécontente. En soupirant, la jeune fille repoussa doucement la féline. Oui, c'est vrai... Aujourd'hui, elle avait promis d'emmener Kodoku s'entraîner au lac, pour qu'il puisse évoluer d'ici quelques jours. Le tiplouf était vraiment impatient, c'est rien de le dire. Spike, lui, semblait sur le point d'évoluer, c'est plutôt une bonne nouvelle.
En mettant un pied à terre, Levy bâilla lentement, et se leva complètement, pour juger des pokémons présents.
Shôkei dormait paisiblement, dans une chemise qui traînait au sol. Naïara, elle, était pleine d'énergie et venait déjà sautillait aux jambes de sa dresseuse. Kodoku était éveillé depuis longtemps, visiblement. Il était adossé à la porte, impatient de sortir. Spike, lui, sautillait devant la porte, plein d'énergie, comme d'habitude. Il faudra faire un choix. Qui Levy pourrait-elle bien prendre ? Kodoku et Destiny, c'était une certitude. Et si, pour une fois, elle laissait Spike dans la chambre ? C'est plutôt une bonne solution, le sabelette sortait beaucoup trop à son goût. Après un moment de réflexion, Levy décida donc d'emporter son leopardus et son tiplouf, pour qu'ils ne soient pas trop nombreux. C'était sensé être un entraînement, pas une après-midi passée à courir après des pokémons trop joueurs.
En nourrissant ses compagnons, Levy ouvrit la porte de son placard de sa main libre, tandis qu'elle cherchait des petites coupelles de l'autre. En prenant sa petite robe orange, l'adolescente ferma les portes, avant de poser les gamelles au sol. L'effet fut immédiat ; tout le monde se précipita vers la nourriture soigneusement préparée par leur dresseuse, qui n'aimait pas les plats tout faits.
Après s'être douchée à l'eau plus froide que chaude -elle était vraiment fatiguée, il faut bien la réveiller, tout de même-, Levy enfila sa robe, ainsi qu'un leggins blanc. Ensuite, elle sortit directement, en décidant de se passer de petit-déjeuner, pour une fois.

Donc, accompagnée de Destiny, qui servait de monture à Kodoku, tranquillement juché sur le dos de son amie, Levy traversa le couloir de l'académie, qui était assez plein. Comme elle, plusieurs personnes semblaient avoir fait la grasse matinée. Comme pour un petit jeu, Destiny balançait sa queue dans toute la largeur du couloir, faisant trébucher quelques étudiants. En râlant un peu, même si elle semblait assez amusée, Levy cessa ce petit jeu chez son pokémon. Ensuite, elle n'eut pas à pousser la porte de Gakuen, qui était déjà ouverte. En sortant de l'académie, la jeune fille prit son temps pour respirer l'air, frais et parfumé de la délicate odeur du printemps, et de ses arbres fleuris.
Mais Kodoku cassa bien vite cette ambiance enchanteresse ; sans attendre, toujours perché sur le dos de Destiny, le pokémon lançait des attaques écume vers les rochers environnants, essayant de les détruire le plus rapidement possible, comme une échauffement. Il prenait vraiment cet entraînement au sérieux, en tout cas.
Distraitement, Levy, elle, regardait les alentours, promenant son pokédex un peu partout -certains pokémons étaient de sortie, autant en profiter-. Elle aperçut plusieurs pokémons de type normal et insecte. Après avoir hésité à sortir sa pokéball, Levy finit par se résigner ; il ne faudrait pas qu'elle utilise sa dernière pokéball pour des pokémons capturés « de force », après tout.

Tandis que la jeune fille avançait toujours plus dans la plaine qui séparait l'académie de la forêt, et la forêt du lac, elle commençait à songer au genre d'entraînement que Kodoku pourrait faire ; certes, elle lui fera faire de la natation, c'est sûr et certain de ce côté la. Mais après ?
Casser des rochers, Kodoku le faisait tout le temps, ça ne sert à rien de recommencer encore et encore à faire la même chose. Casser des arbres ? Sûrement pas, les arbres sont vivants, après tout... Combattre des pokémons sauvages ? Pourquoi pas, si ceux-ci se portent volontaires. Cela ne servirait à rien de combattre un pokémon qui ne voudrait que paix et tranquilité, si ?
Tandis que ses pas foulaient à présent le sol terreux de la forêt, Levy regardait maintenant Destiny. La leopardus semblait songeuse. En effet, c'est ici que la jeune fille l'avait « capturée », alors qu'elle n'était qu'un jeune chacripan blessé. C'était aussi ici qu'elle avait évolué. En soupirant, Levy se sentit un peu nostalgique. Cet endroit lui rappelait vraiment la forêt ou elle avait fait la connaissance de Spike... En ces temps-ci, le sabelette était né depuis peu. La jeune Levy, âgée d'une quinzaine d'années, se promenait paisiblement en forêt, comme à son habitude ; et elle aperçut cette petite tâche jaune, parmi toutes ces ombres verdâtres... Curieuse, l'adolescente s'était alors dirigée vers cette petite couleur en trop. Et elle vit un sabelette, haletant, abandonné, près de la mort. Horrifiée, Levy avait alors pris ce qui allait être son meilleur ami dans ses bras, et était retournée en hâte chez elle, pour montrer le jeune pokémon à sa mère. Celle-ci guérit avec amour le pokémon sol. Seulement, ce dernier avait besoin d'une convalescence paisible pour retrouver toute son énergie. Alors il dût rester un peu avec Levy. Mais les deux êtres tissaient de forts liens entre eux, et finalement, lorsqu'il fallut relâcher le sabelette, il ne partit pas. Il resta avec Levy, voulant qu'elle soit auprès de lui, comme une mère.
Lorsque Levy l'avait laissé dans sa chambre, le pokémon n'avait pas protesté. Il comprenait la décision de sa dresseuse, après tout. Il ne faudrait pas qu'il sorte tout le temps, ça pourrait être gênant, surtout pour ces personnes qui doivent en avoir par dessus la tête de se retrouver face à face avec cette chose jaune qui bavasse tout le temps. Mais Levy l'aimait bien, Spike. Elle l'aimait comme il est, bavard, énergique, gamin sur les bords. C'était son petit pokémon, sa petite chose, et elle se devait d'en prendre soin...

Le lac montra enfin ses eaux calmes et limpides. Heureux, Kodoku bondit en direction de l'eau, et plongea dedans sans prévenir. En faisant des longueurs, il n'attendit même pas sa dresseuse, qui marcha à sa suite, étonnée par une telle hâte à travailler.
Tiens, elle n'était pas seule. L'orpheline aperçut au loin une silhouette féminine qui lui était inconnue, accompagnée de pokémons, ainsi que... Raphaël ? Pour s'en assurer, la jeune fille se dirigea vers les deux personnes.
L'adolescente avait de longs cheveux blonds ; elle était belle, et paraissait sympathique. D'autant plus que la personne qui l'accompagnait -et qui était bien Raphaël, Levy reconnut tout de suite le jeune homme à ses yeux vairons-, semblait la connaître. En y regardant de plus près, Levy aperçut aussi deux pokémons patauger gaiement dans l'eau du lac.
Décidant de saluer ce petit monde, Levy sourit gaiement, et se présenta immédiatement à la jeune fille qui ne la connaissait pas encore.

« Bonjour ! J'espère que je ne vous dérange pas. Raphaël, nous nous sommes déjà croisés, il me semble. Sinon, je m'appelle Levy, Levy McGarden. Le leopardus qui m'accompagne se nomme Destiny, et le tiplouf qui fait des longueurs dans le lac s'appelle Kodoku. Je pensais l'entraîner aujourd'hui, c'est pour ça que je suis ici. »

Toujours souriante, Levy sortit discrètement son pokédex, afin d'enregistrer les données de tous les pokémons qui l'entourait. De son côté, Destiny avait elle aussi reconnu Raphaël. Devenue plus affective suite à son évolution, elle partit directement se frotter contre les jambes du jeune homme, avant de faire pareil contre celles de l'adolescente qui l'accompagnait, en guise de salut. Kodoku, lui, ne fit aucun commentaire et continua sa nage, en jetant de petits coups d’œils désintéressés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontres, retrouvailles et rendez-vous: entrainement en forêt! [Pv: Raphaël Duffe+Levy McGarden]   Mer 8 Fév - 19:40

« Bonjour Aredhel! »
Au même moment que j'entendis cela, la présence du Prince des ténèbres disparut complètement. La rune ne chauffait plus, il n'était pas loin, il n'était plus là, simplement... Je me sentis comme si on m'avait enlevé quelque chose... je sentis une étrange sensation de vide.... Je sus qu'il n'allait plus me parler à ce moment même... qu'il ne hanterais plus mes rêves... que la rune n'allait plus me brûler lors qu'il serait près, que je n'allais plus entendre sa voix... ni voir ces deux yeux bleu ciel, transparents comme des saphirs, limpides comme l'eau de source...

C'était la même sensation que j'avais lors que je me réveillais et j'avais l'impression d’avoir oublié quelque chose d'important, sauf que là, je n'oubliais rien... Il n'était simplement plus là... Il était parti pour de vrais...

Quand je tournais la tête pour voir qui est-ce qui m'avait adressé la parole, sans me lever, je vis ce blondinet que j’avais rencontré dans la hall, le jour que Jun rejoignit ma petite famille. Cependant, je ne me souvenais pas de son nom, j'avais un trou de mémoire... :

_ « Raphaël Duffe, il s'appelle Raphaël, si je me souviens bien, Aria... » me souffla Jun en pouffant légèrement.

Le fait que Jun se souvienne et qui me le rappelle me soulagea, le problème fut un autre : quand je voulus le saluer à mon tour, lui adresser la parole, mes lèvres ne firent que s'entre ouvrir... Cependant aucun son ne fut produit... rien... C'était sûrement à cause du choc, le fait qu'il soit parti, le fait de me souvenir aussi que j'avais rencontré Raphaël alors que je déboulais pas très discrètement dans le Hall pour éviter que Eros et Vaal se combattent en pleine académie... Je ne veux pas imaginer ce que ça va donner quand Sen évoluera à Leviator...

Je fermais les yeux, gênée... Alors Jun s'assit, me faisant poser mon dos contre lui puis m'enlaça, posant son menton sur le haut de mon crane, pour me dire de me détendre, me rappelant qu'ils étaient là pour moi : Lui, Vaal et mes autres pokémons. Xia se cacha sous mes cheveux. Zelth, fixa le blondinet, avant de lui faire un petit signe de tête, lâchant un « poussi' » pour le saluer tandis que je balayais vite fait la berge du regard (constatant qu'il y avait deux pokémons de plus -mis à part la belle ponyta shiny de Raphaël-, que je supposais qu'étaient avec lui : un farfuret et un... un... obalie, je crois), avant de respirer profondément et de commencer à me détendre avant de pouvoir répondre quoi que ce soit à Raphaël...

Peu après, j'entendis d'autres pas, Vaal ne grogna pas ni Kiba, alors il ne devait pas y avoir de danger. Jun ne fit que lever le regard pour voir qui est-ce qui était arrivé. Je fis de mêmes quand j'entendis une petite voix féminine s'adresser à nous deux, au blond et à moi :


_  Bonjour ! J'espère que je ne vous dérange pas. Raphaël, nous nous sommes déjà croisés, il me semble. Sinon, je m'appelle Levy, Levy McGarden. Le leopardus qui m'accompagne se nomme Destiny, et le tiplouf qui fait des longueurs dans le lac s'appelle Kodoku. Je pensais l'entraîner aujourd'hui, c'est pour ça que je suis ici.

Quand j'avais posé mon regard sur la source de son, je pus apercevoir une jeune fille à la chevelure bleutée, au teint clair et aux yeux d'une couleur dorée mielleuse, portant une petite robe orange. Elle avait un grand sourire aux lèvres. Une magnifique leopardus chromatique l'accompagnait ainsi qu'un beau tiplouf qui nageait dans le lac à son aise : tous les deux en pleine forme et en bonne santé. Je vis que la féline au pelage rouge bordeaux parsemé de taches jaunes alla se frotter contre les jambes de Raphaël avant de venir se frotter contre moi : c'était sûrement sa façon de saluer les gens. En tout cas, elle sembla assez affective.

Je craignais le pire, avec Celeb, étant donné qu'il n'a jamais vu de tiplouf et il ne sait pas s'il pouvait les manger ou pas et/ou s'il était à quelqu'un, cependant il ne fit rien : il avait beau être taquin et assez agressif sur les bords, il semblait reconnaître l'odeur des humains sur les pokémons et ne les attaquait plus. Sen, il sauta hors de l'eau pour éclabousser aux autres, puis il allait ailleurs. Pour un magicarpe, il était assez joviale !

Je me sentis rougir, je n'étais pas habituée à être en compagnie d'autant de personnes : deux, c'était beaucoup... Je dois avoir l'air d'une asociale parfois, non ? Enfin, je engloutis discrètement, avant de regarder Raphaël à nouveau puis de reposer le regard sur la fille prénommée Levy, forçant légèrement ma voix à sortir :


_ Je... eto... Bonjour... Raphaël-san... le saluais-je en premier. Je ne savais pas si le vouvoyer ou le tutoyer, vu qu'on ne s'était vus que peu de temps... Ensuite, je m'adressais à la fille aux cheveux bleus : Bonjour, Levy-san...ravie de faire votre connaissance... Je suis venue aussi pour entraîner mes pokémons... ajoutais-je en faisant une pause de quelques minutes. Tentant de paraître le plus naturelle possible. Jun me serra un peu plus fort pour me rappeler de le présenter et je fis ainsi : je présentais tout d'abord Jun puis Vaal et les autres, les désignant respectivement, sans trop faire des gestes pour ne pas les déranger durant le repas. Il ne me restait qu'attendre leurs réactions...


Dernière édition par Aredhel Erwing le Lun 30 Avr - 3:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontres, retrouvailles et rendez-vous: entrainement en forêt! [Pv: Raphaël Duffe+Levy McGarden]   Mer 15 Fév - 16:38

Suite à mon appel, elle tourna la tête afin de voir qui lui avait adressé la parole, sans se lever. Elle semblait en son for intérieur chercher un nom, enfin, le mien. alors qu'elle semblait toujours réfléchir, son pokémon se pencha vers elle pour lui chuchoter quelques mots à l'oreille, en pouffant un peu. Et par con pokémon je parle bien entendu de celui qu'elle avait capturée il y a plusieurs mois sous mes propres yeux. Oui, son zorua... Enfin son zoroark. Car, comme je l'ai dit auparavant, il a évolué. Je trouvais zoroark vraiment magnifique sous sa couleur chromatique, bien que je n'aime pas particulièrement ce pokémon à la silhouette frêle et souple, qui me semblait aussi malicieux que l'est un... Un... Enfin non, c'est vraiment le pokémon qui ait l'air le plus malicieux que je n'ai jamais rencontré.Enfin, ceci dit, à part Farfuret et Dimoret, je n'aime pas beaucoup de pokémon ténèbreux: après tout, pourquoi avoir des pokémons de couleur noire alors qu'il existe tant de couleur dans ce bas monde? Et puis, la couleur noire est une couleur que je n'aime pas vraiment. Ce n'est pas une jolie couleur vive comme le bleu, le rouge ou le jaune; c'est plutôt une couleur peu joyeuse, terne et sombre comme le gris,le marron et le blanc, trois couleurs que je préfère cependant bien plus au noir car ce dernier est le symbolique du mal, et il s'agit de la couleur qui règne les nuits où lugia, qui symbolise bien souvent la lune, rappelons le, laisse la place au prince des ténèbres, darkrai, qui, lui, est le symbole de nos plus sombres cauchemars.

D'ailleurs, j'ai toujours trouvé bizarre qu'il n'y ait pas de type pokémon lumière. Il y a le type ténèbres, pourtant... Les seuls types pouvant faire office de type lumière sont les types psy et combat. Pourtant il y a de nombreux pokémons qui semblent être neutre et malfaisant dans le type psy, comme kadabra, ou encore Noadkoko... Bon, d'accord, vous me direz qu'il y a certains pokémons "gentils" qui ont le type ténèbres. Et enfin il y a les types combat qui sont considérés comme des machos combattifs et irréfléchi et ne correspondent en rien au type lumière tel que l'on se le représente. Bref, où en étais-je?

Ah, oui, une fois mon nom retrouvé, car c'était sûrement mon nom qu'avait soufflé le zoroark, elle ouvrit le bouche. Au départ, je pensais qu'elle cherchait dans sa tête ce qu'elle allait me dire d'un instant à l'autre, du simple "bonjour Raphaël, comment ça va?", à n'importe quelle autre formule qui pourrait servir de réponse à un "Bonjour aredhel". Mais non, rien ne sortit de sa bouche qui semblait désespérément ouverte et pourtant vide de paroles. D'abord je crus qu'elle avait la gorge sèche, mais elle avait pique-niqué juste avant...

En attendant qu'elle me ré adresse la parole, je regardais mes pokémons jouer entre eux. Enfin, entre eux... Big Bang nageait calmement dans le lac, jouant avec les pokémons sauvages, tous de type eau. Farfuret faisait un peu de sport en courant un peu, et semblait ne pas s'intéresser à aredhel. En revanche, Fire était à côté de moi, et semblait vouloir saluer les pokémons d'Aredhel et Aredhel elle-même.

Puis, j'entendis des pas, et, après avoir vivement tourné ma tête vers l'endroit d'où provenait le bruit, je reconnus Levy Mc Garden, une vieille connaissance. Alors qu'elle s'approchait, j'allais faire les présentations, ce qui se retrouva finalement inutile puisque Levy se présenta d'elle même d'un ton enthousiaste:


_ Bonjour ! J'espère que je ne vous dérange pas. Raphaël, nous nous sommes déjà croisés, il me semble. Sinon, je m'appelle Levy, Levy McGarden. Le leopardus qui m'accompagne se nomme Destiny, et le tiplouf qui fait des longueurs dans le lac s'appelle Kodoku. Je pensais l'entraîner aujourd'hui, c'est pour ça que je suis ici.


Salut Levy! Oui, nous nous sommes déjà rencontrés. Et le Obalie qui nage calmement dans le lac est le mien et il s'appelle Bigbang. Et, Aredhel, je te présente aussi Saphir, mon farfuret.

Comme ça, au moins, les présentations étaient faites. Je regardais d'abord le joli petit Tiplouf, un pokémon aux airs de pingouins, faire des longueurs dans le lac aisément, puis Destiny, le chacripan qu'elle avait capturé le jour où j'ai capturé Saphir... Ah, c'était à la fois il y a si longtemps et cela me semblait récent de quelques jours seulement... Et le sien a déjà évolué !? Je compte encore entraîner Saphir un peu avant qu'il n'évolue.
Alors que je le regardais en contemplant ses magnifiques couleurs shiny, Destiny vint se frotter contre mes jambes. Je n'avais jamais remarqué à quel point les pokémons évolués semblaient différents au niveau du caractère que leurs évolutions: le chacripan que j'ai déjà vu ne se serait certainement jamais frotté à mes jambes ainsi... Un instant, je me demandais à quoi ressembleraient mes pokémons une fois évolués. A vrai dire, je n'en avait strictement aucune idée.

Mais ma réflexion fut interrompue par Aredhel, qui s'était enfin rappelée comment fonctionnent ses cordes vocales:

_ Je... eto... Bonjour... Raphaël-san... Bonjour, Levy-san...ravie de faire votre connaissance... Je suis venue aussi pour entraîner mes pokémons... ajouta-t-elle en regardant levy et en faisant une courte pause.Elle semblait certainement essayer de sembler le plus naturel possible. Puis, elle nous présenta tout les membres de son équipe (ce qui prit pas mal de temps par rapport à nos courtes présentations vu le nombre de pokémons qu'elle a capturé, et qui l'handicapait assez souvent comme je l'ai vu la première fois que je l'ai rencontrée)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontres, retrouvailles et rendez-vous: entrainement en forêt! [Pv: Raphaël Duffe+Levy McGarden]   Jeu 5 Avr - 18:13

Spoiler:
 

Une fois que la dénommée Aredhel finit de présenter sa nombreuse « famille » de Pokémons, Levy respira un grand coup. Seront-ils un jour si nombreux, ses Pokémons et elle ? Un rêve. Plutôt plausible, ce rêve, d’ailleurs…
A présent, une douce brise caressait les feuilles des arbres. Kodoku nageait, serein, enfin dans son élément… Que peut-on espérer de mieux en étant un tiplouf ?
Le regard de la jeune fille vint ensuite se poser sur Saphir, le farfuret de Raphaël -car c’était bien lui-. Le farfuret avait bien grandi, et ne semblait pas vraiment souffrir de l’absence de sa mère biologique ; le jeune homme chargé du pokémon devait bien s’en occuper.
Destiny s’assit calmement, en remuant doucement sa queue pourpre sur l’herbe.

D’ailleurs, maintenant que Levy y pensait, la dresseuse se rendait compte qu’Aredhel avait l’air bien réservé.
Levy-san ?
Personne ne l’avait déjà appelée comme ça. Parfois « Levy-chan », ou d’autres noms affectueux. Ou bien tout simplement « Levy »… « Lev ». De plus, cette dernière ne pensait pas se méprendre en affirmant que son interlocutrice était plus âgée qu’elle. Enfin…

D’ailleurs, plongée dans ses pensées, Levy avait laissé passer quelques minutes, son regard doré dans le vague, avant de réagir.

« - C’est une très belle équipe que vous avez. Ceci dit, tutoyez-moi, je préfère. C’est plus chaleureux, non ? En tout cas, j’espère bien avoir un jour autant d’amis que vous à mes côtés. Même si j’ai déjà assez de travail avec ceux-là. D’ailleurs, ils ne sont pas tous présents. »

Cette dernière remarque avait été dite en pouffant légèrement. En effet, Spike et ses petits copains procuraient de longs moments de travail afin de les entraîner -Bah oui, Levy est dresseuse, quand même-, de les nourrir et de s’en occuper afin que chacun soit satisfait. Kodoku, plutôt discret, ne demandait pas beaucoup d’attention, mais les autres n’en voulaient vraiment que pour eux. Sans Destiny pour l’aider, Levy ne saurait plus où donner de la tête.
Comme pour illustrer ce que je viens de dire, Destiny se leva, avant de se diriger avec grâce vers le lac, touchant la surface argentée de l’eau. Cela produit de jolies ondes qui se propagèrent dans les flots, avant de disparaître. Amusée -leopardus avec une âme de chacripan, la Destiny-, la féline recommença son petit manège tandis que Kodoku la regardait d’un air espiègle.
Alors que Levy allait se diriger vers son pokémon chromatique pour l’éloigner de l’eau, le tiplouf s’en alla sous la surface du lac, et surgit sans prévenir sous le nez de Destiny, qui, surprise, laissa échapper un feulement, le pelage hérissé, avant de faire demi-tour -si rapidement qu’elle dérapa dans l’herbe et tomba à l’eau dans un « FLOTCH » retentissant. Et Levy fut éclaboussée.

La jeune fille regarda d’un air accusateur Kodoku, qui aidait son amie à remonter sur le plancher des vaches en gloussant de sa petite voix aigue.

« - Tiplouf, Tiplouf ! Tiiiiplouf ! »
-me regarde pas comme ça ! Je m’amuse, c’est tout !

« - Leopardus… Leo… »
- C’était pas drôle…

Cette remarque très pertinente fut accueillie par un rire du petit pokémon, ce qui fit naître un sourire amusé au coin des lèvres de Levy. Même en voulant paraître sérieux, Kodoku ne peut s’empêcher de blaguer de temps à autres. C’est dans son tempérament, après tout.

En se retournant vers ses interlocuteurs, Levy prit en même temps la peine d’allonger Destiny sur l’herbe, afin qu’elle sèche à l’air frais, et à la potentielle chaleur du soleil, présent ce jour là.

Il faisait plutôt froid quand Levy avait capturé Destiny.
En hiver. Ciel nuageux. Arbres presque couverts de neige. Un entraînement glacial, au beau milieu d’une forêt sombre…
Un nouveau pokémon. Une nouvelle connaissance… Un nouvel ami ?
En effet, ce jour là, Levy avait fait la connaissance de Raphaël Duffe. Dresseur lui aussi, il avait capturé de son côté un farfuret. Enfin, plutôt adopté, en fait. Suite à un acte plutôt honorable, une histoire qui liait peut-être les deux Pokémons. Destiny et Saphir, je veux dire.

D’un côté, la jeune chacripan de ce jour avait été attaquée par un dimoret fou de colère, pourquoi ? C’est ce que Levy et Raphaël allaient découvrir après. Charitable, la jeune fille avait alors recueilli le pokémon chromatique, qui faisait à présent partie de son équipe sous la forme d’un magnifique leopardus. Au départ assez méfiante de nature, Destiny avait su s’adapter et était maintenant une féline gracieuse, affectueuse, bien qu’autoritaire… Et un peu farceuse, sur les bords ?

Dans tous les cas, le mystère de cette attaque allait bientôt être éclairci ; finalement, il s'agissait à la base de deux amis de Destiny, qui avaient méchamment essayé de voler les oeufs du dimoret responsable des blessures de la belle. Furieuse, la mère s'était vengée sur le premier représentant de l'espèce des fautifs venu, qui était bien sûr le chacripan chromatique.

Finalement, tout s'est bien fini. L'histoire fut réglée, les futurs jeunes farfurets sauvés, et Raphaël eut même l'opportunité d'adopter l'un des petits de la mère des jeunes pokémons. Qui est maintenant Saphir. Une histoire que peut-être plusieurs dresseurs passionnés auraient voulus vivre ?

Destiny s'était remise de sa surprise. Elle s'était déjà levée et poussait Kodoku dans l'eau d'un air faussement rancunier. Une lueur d'amusement scintillait dans ses prunelles ambrées. En rigolant doucement, Levy se dirigea de nouveau vers ses interlocuteurs, espérant que Kodoku et Destiny oublieraient bientôt l'incident. Si ils en parlaient aux autres pokémons une fois à l'académie, ça risquait de se reproduire... Peu souhaitable pour les potentielles futures victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontres, retrouvailles et rendez-vous: entrainement en forêt! [Pv: Raphaël Duffe+Levy McGarden]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontres, retrouvailles et rendez-vous: entrainement en forêt! [Pv: Raphaël Duffe+Levy McGarden]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES COLLECTIONS OUBLIEES: 2- AU RENDEZ VOUS DE L'AVENTURE / VAILLANT
» [Collection] Au rendez-vous de l'aventure Lib. Vaillant
» INFO] Affichage des rendez-vous
» MANU - Rendez-vous / 29.09.08
» Clarke Arthur C. - Rendez-vous avec Rama - Le cycle de Rama T1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Hors Rpg :: Rps Terminés-
Sauter vers: