Partagez | 
 

 Des découvertes surprenantes[Zuko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Mar 10 Avr - 7:59

J'arpentais l'entrée de la cafétéria, très agitée. Höyö me suivait du regard au rythme de mes allez-retours. Mon coeur tambourinait d'impatience de revoir Zuko. Je ne l'avais pas revu plus de 10 minutes depuis Noël. Je rougis en songeant aux baisers que nous avions échangé à cette occasion. Malgré ma joie et mon impatience à le revoir, je ne pouvais m'empêcher d'être nerveuse. Comme c'était la première fois qu'on se revoyait depuis cette rencontre, je ne savais pas quel comportement adopter en sa présence. Nous nous étions quitté en bon terme, mais le fait que Zuko ait quitté l'académie pour effectuer une mission nous avait empêché de nous revoir. Je me souvenais de la petite lettre que j'avais trouvé devant ma porte. Ça m'avait grandement fait plaisir que le jeune homme prenne la peine de m'écrire pour me prévenir de son absence. J'avais attendu avec anxiété son retour.

Je me demandais ce que nous allions faire cette fois. Une part de moi espérait ardemment que nous allions de nouveau nous embrasser. Je n'avais cessé de penser à la sensation des lèvres de Zuko sur les miennes et son corps pressé contre le miens. Son absence avait amplifié mon obsession de recommencer. L'autre part de moi-même n'osait pas espérer plus. Il ne fallait pas que j'aie de geste déplacé, car il était hors de question que je brise ce qu'il y avait entre nous. Bien que l'éventualité que mes sentiments ne soient pas partagés me brisait le coeur, je ne voulais en aucun cas perdre l'amitié du jeune homme. C'est pour cette raison que j'étais résolue à ne rien tenter dans l'espoir de préserver notre lien. Nous venions à peine de nous retrouver après trois ans de séparation, alors je sentais notre amitié encore fragile de cette épreuve.

Je jetai un coup d'oeil nerveux à ma montre. J'étais arrivée bien trop tôt. Je n'aurais pas dû écouter mon impatience qui m'avait poussé à sortir trop tôt. Je frissonnai légèrement alors qu'un courant d'air effleurait ma nuque. Je montai la fermeture éclair de mon manteau. L'hiver étant bien entamé, étant de nature frileuse je m'étais habillée en conséquence. J'avais enfilé des pantalons chauds et un chandail de laine. Dans un excès de zèle, j'avais même amené mon manteau. Je ne regrettai aucunement mon choix lorsque je sentais le froid mordant qui s'engouffrait par lorsque la porte s'ouvrait. J'avais ma tuque et mon foulard dans mon sac en bandoulière. Toutefois, je ne les enfilai pas, car il ne fallait pas non plus exagérer.

Je sentis qu'on tirait mon pantalon. Je baissai le regard vers Höyö qui voulait attirer mon attention. Celle-ci m'indiquait quelque chose dans l'entrée. Je me tournai vers la direction qu'elle me pointait et soupirai de soulagement en remarquant que c'était Zuko. Les battements de mon coeur s'accélérèrent de plus belle. Prenant la main de ma Tarsal, je m'approchai de l'élu de mon coeur en souriant. À mesure que j'avançais vers lui, je pressentais que quelque chose clochait.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 5:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Mar 17 Avr - 22:11

Tout était contre moi aujourd'hui. J'avais un rendez-vous très important avec Sukie et on devait se retrouver à la cafétéria. Cependant, j'étais déjà en retard d'une bonne dizaine de minute et je n'étais pas encore en route pour aller la rejoindre. J'en étais dégoûté, pourquoi est-ce que ça m'arrivait toujours quand j'avais quelque chose de prévu ? Je venais tout juste de sortir de sous la douche et je m'étais rendu compte que j'avais beaucoup moins de temps à ce que je m'étais imaginé... En plus que Doreiku avait envie de s'amuser et qu'il avait tenté de se sauver à plusieurs reprises. Heureusement, je l'avais rattrapé et je ne comptais pas le relâcher avant un bon moment. Je ne savais plus trop depuis combien de temps je n'avais pas revu Sukie, mais nous étions rester séparer pendant trop longtemps. Je ne tenais plus en place à la simple idée de la revoir à nouveau, comme si cela faisait encore trois ans que je ne l'avais pas vu. J'espèrais qu'elle ait trouvé le petit message que je lui avais laissé avant mon départ.

Malgré le fait que mon pokémon ne voulait pas du tout rester dans mes bras, je réussis à terminer mes préparatifs. Je refermai la porte de ma chambre pour la vérouiller, avec un peu de difficulté puisque Doreiku ne cessait de se débattre. Ensuite, je me mis rapidement en route vers la cafétéria. J'étais tellement partit rapidement que j'avais carrément oublié de manger depuis ce matin. Lors de mon trajet pour rejoindre Sukie, je sentis mon estomac gronder. Par chance que je me rendais à la cafétéria, j'allais pouvoir me prendre quelque chose à manger au passage. Je ne savais pas trop ce qu'on allait faire aujourd'hui, mais j'allais sûrement avoir le temps de manger un petit quelque chose. Je me demandais si on allait encore s'embrasser aujourd'hui... J'avais penser à notre premier baiser tout au long de la mission. Pour ma part, j'avais adoré cela et je me demandais si c'était aussi le cas pour Sukie. Elle affirmait que oui, mais comment être sûre qu'elle ne me mentait pas uniquement pour me faire plaisir ? Même si c'était loin d'être le genre à Sukie de mentir...

Tandis que j'étais perdu dans mes pensées, j'arrivai finalement à la cafétéria. Mon Coupenotte lâcha un cri de joie en voyant la jeune femme et sa Tarsal s'approcher de nous. Son cri me fit reprendre mes esprits et je redressai la tête, au même instant où mon regard plongea dans le sien. Je sentis mon coeur se serrer en la voyant, elle m'avait tellement manqué. De plus, elle ne semblait pas m'en vouloir après cette absence imprévue et c'était ce que je craignais le plus. Un sourire éclaira mon visage alors que je m'avançai toujours vers elle. Je me sentais mieux depuis qu'elle était près de moi.

- Désolé pour le retard, Sukie... m'excusai-je, avant honte d'arriver à cette heure-ci. J'ai... euh... était surpris par le temps... Et lui, il ne m'a pas vraiment aidé, ajoutai-je en pointant Doreiku. Il a essayé de se sauver plusieurs fois pour jouer avec moi, mais bon... Au moins, je suis arrivé, c'est ça l'important. Euh... je ne sais pas ce que tu as prévu de faire aujourd'hui, mais ça te dérange si je vais me chercher quelque chose à manger avant tout ? J'ai rien manger depuis ce matin et j'ai vraiment faim...

J'avais l'impression qu'elle voulait aller dehors, puisqu'elle avait un gros manteau sur le dos. Mais bon, ça ne me dérangeait pas du tout. Certes, il faisait froid dehors, mais c'était toujours bon de se remplir les poumons d'air frais. Tout en gardant le petit dragon dans mes bras, je m'approchai des comptoirs de la cafétéria pour me prendre un petit quelque chose à manger. Un muffin, ainsi qu'un sandwich allaient être parfaits, puisque j'avais l'intention de manger en chemin vers l'extérieur. Une fois que ce fut fait, je me détournai pour aller rejoindre Sukie. C'est alors que mon regard croisa celui d'une autre jeune fille, qui venait dans le sens inverseé Intrigué, je l'observai un court instant, persuadé que j'avais déjà vu cette fille quelque part. Je devais avoir un blanc de mémoire, car j'étais sûr de l'avoir vu récemment. Peut-être durant l'un de mes cours... il y avait tellement d'élèves que je les oublaient assez rapidement. Je n'étais pas très bon pour retenir un visage...

Lorsqu'elle fut passée près de moi, je secouai la tête pour reprendre mes esprits. Bon, j'en étais où ? Ah oui... Je m'empressai de retourner auprès de Sukie, la pauvre, elle était encore là à m'attendre. Déjà que j'étais arrivé en retard... Mais bon, j'allais faire plus attention la prochaine fois.

- Bon, là je reste avec toi. Qu'est-ce que tu pensais faire aujourd'hui ?

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Sam 21 Avr - 16:25

Malgré la mauvaise impression qui m'assaillait, j'étais terriblement heureuse de revoir le jeune homme. Je laissai de côté mes sentiments négatifs. Je ne voulais pas gâche cet instant. J'avais l'impression d'avoir attendu ce moment depuis une éternité. Je réalisai à quel point le temps sans Zuko m'avait semblé interminable. Son sourire provoqua quelques papillonnements dans mon ventre, alors que j'avais l'impression de renaître en sa présence. Maintenant, je me disais que plus rien ne pouvait m'atteindre. Dès qu'il fut près de moi, le jeune homme s'excusa de son retard. Il m'expliqua qu'il avait surestimé le temps qui lui restait et que son Coupenotte ne l'avait pas aidé. Celui-ci avait choisi ce moment pour être joueur et se sauver de son dresseur. Puis il me demanda s'il pouvait aller se chercher à manger puisqu'il avait faim. J'eus un petit sourire.

-Tu n'as pas besoin de demander ma permission pour aller te chercher à manger, lui dis-je doucement. Bien sûre que tu peux y aller, je m'en voudrais que tu crèves de faim par ma faute.

Je regardai ensuite Zuko se rendre aux comptoirs de la cafétéria. Une fois son repas payer, il allait revenir vers moi lorsqu'il croisa une fille qui attira son regard. Mon sang ne fit qu'un tour en remarquant cela. Je n'aimais pas du tout la façon qu'avait le jeune homme de la détailler. Je me sentais terriblement en colère. J'avais le désir puérile qu'il ne regarde que moi. D'un autre côté, j'avais conscience que ma réaction était puérile, mais je ne pouvais m'empêcher d'être verte de jalousie. Si tout à l'heure j'avais cru que rien ne pouvait me mettre de mauvaise humeur, je m'étais royalement trompé. Non seulement j'étais en colère, mais j'avais le moral à zéro. Il avait peut-être rencontré une fille qui lui plaisait. Quelque chose me disait qu'il l'avait déjà vu... Je tremblais d'une rage que je tentai de contenir. Je ne me reconnaissais plus. J'en voulais également à cette fille d'avoir su retenir l'attention de Zuko. Elle avait réussi là où je me disais que j'avais échoué. Pourquoi ne voyait-il pas ce que je ressentais pour lui ? Pourquoi ne remarquait-il pas à quel point j'avais besoin de lui dans ma vie. Tout mon monde tournait autour de lui, mais il ne le voyait pas. Ça me remplissait à la fois de colère et de tristesse.

Percevant le tourbillon d'émotion que je ressentais, Höyö se serra contre ma jambe. Elle n'aimait pas me sentir bouleversée. Elle tentait de me calmer du mieux qu'elle pouvait, mais je n'arrivais pas à le faire. J'étais bien trop obnubilé par ce que je croyais être l'échange d'un regard intéressé. La jalousie m'aveuglait bien trop pour que je puisse me rendre compte que Zuko semblait simplement curieux, ce que la Tarsal percevait très bien.

Lorsque Zuko revint vers moi, je me sentais encore verte de jalousie. Je n'en pouvais plus d'être invisible à ses yeux. Sans se rendre compte de mon état, le jeune homme affirma que cette fois il restait avec moi. Il me demanda ce que j'avais l'intention de faire. Bien que cette question fut anodine, je m'enflammai aussitôt.

-Pourquoi prends-tu la peine de rester avec moi, si c'est pour regarder ailleurs, dis-je sèchement. J'ai bien vu la façon dont tu la regardais. Tu devrais aller la retrouver si tu es si intéressé par elle. De toute façon, je ne suis qu'une amie pas une femme pour toi, tu viens seulement parce que tu as pitié de moi c'est ça. D'ailleurs, je me demande si ce n'est pas la même raison qui t'as poussé à m'embrasser ? Pourquoi je suis invisible à tes yeux ? Tu ne vois donc rien ?

Je savais bien ce que je disais était complètement puérile. Dès que j'avais prononcé ces paroles, je les avais regrettés. Je venais de faire une gaffe monumentale, mais ma douleur était trop vive. Je ne pouvais arrêter le flot de parole qui se précipitait dans ma bouche. Je ne pouvais garder cela sous silence plus longtemps, j'avais l'impression d'étouffer tellement la douleur était devenue insupportable. Cela ne constituait pas une raison pour attaquer ainsi Zuko. Je savais que mes paroles étaient incroyablement mal choisies.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 5:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Mar 24 Avr - 16:41

À peine étais-je revenu en direction de Sukie, que la réaction de cette dernière se déversa sur moi comme l'aurait fait une avalanche. Sa voix, qui avait pourtant l'habitude d'être douce, était devenue sèche à présent. Sur le coup, je me figeai, surpris par ce comportement soudain. Mais pourquoi me disait-elle tout cela ? Je sentais des reproches dans ses paroles et pourtant, j'ignorais ce que j'avais fais de mal. Avait-elle des sauts d'humeur ? Si oui, elle n'était pas obliger de se défouler sur moi... Je voulais bien l'aider si elle avait des problèmes quelconques, mais pas de cette façon là. Le reste de ses paroles me firent froncer les sourcils. Pourquoi disait-elle que pour moi, elle était seulement une amie ? Depuis quand vivait-elle dans ma tête ? Elle ne savait pas à quel point elle était importante dans ma vie et je me demandais si cela était bien plus que de l'amitié... Mais pourquoi me disait-elle des paroles de la sorte aussi sèchement ? Est-ce que cela avait un rapport avec... Ah, mais oui ! La fille que je venais tout juste de croiser. Pourquoi est-ce que les filles s'emportent-elles aussi facilement ? Je l'avais seulement regardé, sans plus. Je ne l'avais pas touché et je ne lui avais encore moins parlé. Pourtant, j'étais certain de l'avoir déjà croisé quelque part. Je trouvais que la réaction de la jeune femme était un peu, beaucoup exagérée.

Cependant, ses derniers mots me firent l'effet d'une claque en plein visage. Quoi ? Avais-je bien compris ? Certes, elle ne l'avait pas dit précisément, les filles et leurs nombreux sous-entendus... mais j'étais certain d'avoir compris où elle voulait en venir. Jusqu'à présent, je savais bien que ce qu'elle disait était totalement faux, je ne l'a prenait pas en pitié, loin de là. Je l'avais embrassé parce que... enfin, quelque chose me plaisait en elle. De plus, elle était ma seule amie ici, je n'allais tout de même pas l'abandonnée. Mais comment pouvait-elle prétendre qu'elle était invisible à mes yeux ? Et comment pouvait-elle dire que je ne voyais rien ? Pour cela, j'avais déjà ma petite idée. Avec de la chance, mes sentiments que je ressentais pour elle étaient réciproques. À cette pensée, je sentis mon coeur se serrer, mais je savais que je ne devais pas crier victoire trop vite. Je m'emportai peut-être un peu trop. J'étais aveugle pour quelque chose qui semblait important aux yeux de Sukie, mais à savoir ce que c'était exactement...

- Attend Sukie, je n'ai pas l'impression de comprendre ce que tu viens de dire... Pourquoi suis-je aveugle ? Explique-moi, c'est tout ce que je te demande. Je veux comprendre ce qui se passe, pourquoi tu réagis comme ça... Tu vois, je ne sais même pas ce que j'ai fais de mal et... J'ai l'impression que notre amitié s'éloigne de cette façon et je n'aime vraiment pas cela. S'il te plaît, explique-moi.

Suite à ses paroles, je baissai légèrement le regard pour voir ce que faisais Doreiku. Ce dernier était rester silencieux pendant tout ce temps, ce qui n'était vraiment pas habituel. Il savait que quelque chose clochait entre nous et il avait décidé de ne pas parler pendant ce moment, trop tendu à mon goût. Puis, mon regarda observa tout autour de nous. Je vis les regards de d'autres élèves, assis aux tables de la cafétéria, en train de nous observer. Après tout, on avait l'air de quoi ? Ont étaient tout les deux debouts, en plein millieu de la pièce et ont semblaient avoir une dispute de couple. C'était complètement absurde... J'avais hâte que tout redevienne normal entre Sukie et moi.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Sam 28 Avr - 2:07

Tendue à l'extrême, j'attendais la réaction de Zuko. En quelques phrases mal choisies, je venais sûrement de tout gâcher entre nous. Les yeux écarquillés, le souffle court, j'analysais la moindre expression du jeune homme. Je remarquai d'abord la surprise qui se peignit sur son visage. Celle-ci se transforma bien assez tôt en agacement qui se traduit par le froncement des sourcils du dresseur. Je n'étais pas habituée à le voir avec une telle expression sur le visage. J'en fus quelque peu déstabilisée. J'avais rarement été l'objet d'un tel regard de la part de Zuko. Mon cœur se serra lorsque je me rendis compte que je l'agaçais. Je me culpabilisais encore plus de ma réaction puérile. Je ne me reconnaissais pas, j'avais toujours été calme et non lunatique comme maintenant. Troublée, je tentai de comprendre mon comportement changeant.

La voix de Zuko me tira de mes songes et provoqua un sentiment d'impuissance. Il ne comprenait toujours pas mes paroles. Certes, je n'avais pas été très clair, mais il n'avait même pas un petit doute. Il me demandait de lui expliquer, mais je n'arrivais pas à trouver les bons mots. Je ne savais même pas si j'avais le courage nécessaire pour lui dire ce que je ressentais. Je manquais terriblement de confiance en moi. Mettre mon cœur sur la table ainsi me demandait beaucoup. Je me sentais prise au piège de ma propre incapacité. J'avais l'impression d'être un lion en cage et je n'appréciais pas ce sentiment. Le jeune homme renchérit qu'il ignorait ce qu'il avait fait de mal. J'aurais voulu lui dire qu'il n'avait rien fait de mal que c'était ma faute, mais je n'arrivais pas à parler. Il me confia qu'il avait l'impression que notre amitié s'effritait et qu'il n'aimait pas cela. Il détourna bien vite le regard vers son Coupenotte et fixa les autres, mal à l'aise. Cela acheva de me décourager, je lui avais fait honte. Je m'en voulais ardemment de déplaire à Zuko ainsi. Je serrai les poings, frustrée contre moi-même.

Je n'arrivais à rien. Tout ce que j'avais fait jusqu'à maintenant avait empiré la situation. Je lui devais la vérité, mais je savais que si je le disais notre amitié serait peut-être définitivement gâchée. D'ailleurs, ce n'était pas les meilleures circonstances pour lui clamer mon amour. J'en avais trop dit pour pouvoir reculer maintenant. Höyö tenta de me rassurer en se serrant contre ma jambe. Je pris une grand inspiration, tentant de retrouver mon courage.

-Ce qu'il y a Zuko, c'est que je suis amoureuse de toi, depuis des années, lui avouai-je maladroitement. Je devais avoir une dizaine d'année lorsque j'ai réalisé que je t'aimais comme une folle. Ça me tourmente autant que ça me rempli de joie. Tu n'as jamais rien vu, même lorsque nous nous sommes embrassé. J'aurais voulu que ça se fasse autrement, je suis désolée de gâché notre amitié avec mes sentiments. Je ne te dérangerai pas plus longtemps. Je ne te ferai plus honte, plus longtemps.

Le visage en feu, certaine que mes sentiments n'étaient pas partagés. Indifférente aux regards indiscrets, je pris Höyö dans mes bras et sortis d'un pas rapide de la cafétéria. Je me précipitai vers l'extérieur, recevant le vent hivernal en plein visage.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 5:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Lun 30 Avr - 4:01

Avais-je bien entendu ? Venait-elle tout juste de dire qu'elle était amoureuse de moi ? Cette nouvelle me frappa si violemment que je faillis échapper mon dîner. Mes jambes devinrent molles soudainement, j'avais l'impression que je pouvais m'écrouler au sol à tout moment. Cette nouvelle me figea sur place, tandis que je sentais une douce chaleur m'envahir. C'était le plus beau jour de ma vie. Depuis nos retrouvailles, je ne cessai de penser à la jeune femme, complètement fasciné par elle et j'en étais tomber amoureux. Et maintenant, elle m'avouai que ses sentiments étaient réciproques. Moi qui avait douté de cela tellement longtemps, je n'arrivai pas à croire que ce moment était réel. Et si je lui avouais moi aussi la vérité ? Allait-elle me fuir ? Elle n'était peut-être pas prête à avoir de relation sérieuse pour le moment. Pour ma part, ce n'était pas le cas, mais j'allais me montrer patient si Sukie préférait rester ami avec moi, malgré les sentiments qu'elle ressentait envers moi. C'était bien ce que je pouvais faire pour elle, étant donné que je la respectait énormément. Cela allait probablement être dur, mais j'allais devoir me montrer fort.

Ce qui me surpris le plus était qu'elle m'aimait depuis plusieurs années déjà. Et moi j'avais développé ses sentiments récemment. Finalement, c'était elle qui attendait après moi et non l'inverse, comme je me l'étais imaginé. Elle disait que je n'avais rien vu, mais ce n'était pas vrai, absolument pas. Je n'avais pas réagis pour ne pas qu'elle se doute des sentiments que j'avais envers elle, si jamais elle ne m'aimait pas en retour. Avoir su, j'aurais dis quelque chose pour lui mettre la puce à l'oreille. Mais bon, je ne pouvais rien y changer. Elle continua en disant qu'elle gâchait notre amitié, ce qui était totalement faux. Au contraire, jamais je ne m'étais sentit plus heureux. J'avais envie que notre amitié prenne plus d'importance. Avoir Sukie comme copine serait fantastique. Je pourrais alors toujours m'afficher avec elle, quoique je le faisais déjà beaucoup et peut-être allons-nous pouvoir avoir notre chambre à deux. Nous pourrons alors passer plus de temps ensemble, ce qui serait vraiment très agréable.

Alors que je venais à peine de me remettre de toutes ses émotions, Sukie me tourna le dos et s'éloigna rapidement. Paralysé par la surprise, je relevai la tête pour la voir quitter la cafétéria, se dirigeant vers l'extérieur. Où comptait-elle aller comme ça ? Pensait-elle réellement que j'allais la laisser filer sans rien ajouter. Doreiku me fit reprendre mes pensées et sans plus tarder, je m'élançai à sa poursuite, tout en me dépêchant de terminer mon dîner que je venais tout juste d'acheter. Une fois à l'extérieur, je sentis un courant d'air froid qui me frôla le cou, m'arrachant un frisson qui me parcourut tout le dos. Où était-elle passée ? Elle ne devait pas être bien loin pourtant. Je finis par la repérer, après avoir parcouru la cours du regard. Sans perdre un instant, je m'élançai à sa poursuite, malgré la neige qui n'était pas très stable sous mes pieds. Je faillis perdre l'équilibre à plusieurs reprises, mais je devais à tout prix rattraper Sukie. Je devais lui parler et lui révéler mon amour aussi.

- Attend... Sukie, pas si vite, lâchai-je en arrivant finalement à sa hauteur pour reprendre mon souffle.

Pour être certain qu'elle n'avance pas davantage, je me plaçai devant elle, le souffle court. Bon, par où devais-je commencer ? Elle ne voulait pas me faire honte, mais j'avais presque honte de moi-même en me promenant seul. Elle n'avait pas le droit de penser une telle chose. Mais que devais-je dire pour lui prouver le contraire ? Je savais que je devais laisser parler mon coeur, mais ce n'était pas toujours évident. À mes pieds, je sentais que mon Coupenotte m'encourageait du mieux possible. Je devais me lancer, le plus allait être fait.

- En fait, Sukie... cela fait un moment que je le sais et je n'osais pas te le dire, de peur que tu me repousse et que tu ne veuille plus me voir. Mais voilà, je suis amoureux de toi aussi, depuis qu'on s'est à nouveau rencontré ici, à Gakuen. Je ne savais pas comment te l'annoncer et je... enfin... maintenant je me sens idiot car j'ai tout fait raté. Je ne suis pas doué avec les mots et bon... je... euh... Je ne sais plus ou j'en suis, je suis vraiment minable...

Je me tus subitement, trouvant que je devenais de plus en plus ridicule. Je m'écartai finalement pour laisser le passage à Sukie si elle désirait partir. Après tout, je devais la ridiculiser devant tout les gens qui se trouvaient dehors.

- Tu voudrais t'embrasser... euh... je... je voulais dire... Tu voudrais qu'on aille marcher ? Hnn, je déteste faire des lapsus...

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Lun 7 Mai - 5:45

Je m'empressai de me frayer un chemin à l'extérieur, convaincue que je venais de gâcher mon amitié avec Zuko. Les bras serrés sur Höyö pour qu'elle ne perde pas sa chaleur, j'affrontai le vent hivernal qui me percutait de plein fouet. Je ne pus me rendre plus loin puisque le jeune homme me rattrapa. Mon cœur se serra alors que je croyais qu'il venait m'accabler de reproche. Il aurait bien eu raison après mon attitude inqualifiable. Pour m'empêcher d'avancer, il se plaça devant moi le temps de reprendre son souffle. Je détournai le regard, n'osant l'affronter directement. Je remarquai que Kurai, son malosse, n'était pas auprès de lui. Pendant quelques instants, je me demandai ce qui était arrivé au pokémon.

Je fus tirée de mes questionnements par la voix de Zuko. Ses paroles furent tout le contraire de ce à quoi je m'attendais de sa part. Au début, je me demandais où il voulait en venir lorsqu'il me dit qu'il y avait quelque chose qu'il savait depuis un moment. Il n'avait pas osé me le dire auparavant parce qu'il craignait ma réaction. Ces déclarations me plongèrent dans la stupéfaction la plus totale. Puis, un doute s'insinua dans mon esprit sur la nature de cette information. C'est alors qu'il confia qu'il était lui aussi amoureux de moi. Je restai bouche-bée, alors que j'avais l'impression de flotter sur un petit nuage. Cela me semblait tellement irréel que je me pinçai discrètement pour m'assurer que je ne rêvais pas. Il m'avoua que c'était arrivé lors de nos retrouvailles à l'académie. Il me raconta qu'il n'avait pas su comment me les révélés. De ce fait, il se sentait idiot maintenant puisque selon lui il avait tout manqué. Ce sur quoi il se trompait complètement, parce qu'en réalité c'était moi qui avait tout gâché. C'était moi qui avais fait une crise de jalousie , car il m'avait semblé être un peu trop intéressé par une autre fille. Révéler mes sentiments dans de telles circonstances était vraiment maladroit de ma part. Il ajouta qu'il n'était pas doué avec les mots et qu'il ne savait plus où il en était. Zuko termina sa tirade en se traitant de minable. Il n'était pas question que je le laisse croire de telles sottises. Sa façon de se comporter me laissait croire qu'il avait honte de lui-même. Il s'écarta ensuite pour le laisser passer si j'en avais envie. Je restai immobile.

-Tu es loin d'être un minable, Zuko, le contredis-je. Pour moi, tu es incroyable c'est pourquoi je suis amoureuse de toi. De plus, ce n'est pas toi qui a tout gâché, mais moi oui. Je t'ai accablé de reproche que tu ne méritais pas. Je t'ai avoué mes sentiments d'une façon pitoyable. Malheureusement, je ne peux pas revenir sur mes actes passés. Je veux que tu cesses de te traiter de tous les noms et que tu cesses d'avoir honte de toi-même. Je vais te le redire, je t'aime comme tu es.

Je passai ma main sur sa joue pour la caresser tendrement. Maintenant que je connaissais la nature des sentiments du jeune homme, je me sentais apaisée. Mes angoisses avaient laissé place à l'euphorie. C'est alors que Zuko reprit la parole. Je ne pus m'empêcher de sourire en entendant son lapsus à propos de m'embrasser. Il se corrigea aussitôt en me proposant d'aller marcher. Il ajouta en bougonna qu'il détestait faire des lapsus. Je pris doucement sa main dans la mienne.

-Je préférerais t'embrasser toi, plutôt que moi-même, le taquinai-je. C'est une bonne idée qu'on aille marcher ensemble.

J'entraînai Zuko avec moi en direction du sentier. Höyö, qui se trouvait toujours dans mes bras, se pencha pour regarder au sol. Le pokémon psy avait remarqué l'absence de son ami, Kurai. La Tarsal releva le regard vers le jeune homme. Comme il était près de moi, elle fit quelque chose qu'elle n'avait jamais fait avant, soit s'adresser à quelqu'un d'autre que moi. Elle tira la manche de Zuko pour attirer son attention.

-Tarsal Tar tar tarsal sal,s'enquit-elle en pointant le sol.
- Où est, Kurai, qu'est-ce qui lui est arrivé ?


Je fixai mon pokémon surprise. Puis, je compris où elle voulait en venir en remarquant qu'elle indiquait la place où se trouvait le malosse habituellement.

-Elle veut savoir où est ton malosse, lui indiquais-je.

J'étais moi aussi intriguée par l'absence du premier pokémon de Zuko. Alors que nous discutions, nous avançâmes jusqu'à arriver à un lac. Une forme dorée attira mon attention. Je relâchai la main du jeune homme pour me précipitait vers celle-ci. Je me rendis compte que c'était un oeuf de pokémon. Je le ramassai et le mit dans mon sac avec mon autre oeuf pour le réchauffer. J'avais vraiment de la chance d'avoir trouvé un deuxième oeuf. C'est alors que je vis un oeuf blanc qui se trouvait au milieu du lac gelé.

-Zuko, regarde, m'exclamai-je.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 5:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Mar 8 Mai - 4:03

Je ne savais pas trop comment allait réagir la jeune femme suite au lapsus que je venais de faire. Foutu inconscient... pourquoi avait-il décider de sortir maintenant ? Je lui avais clairement dit que je voulais l'embrasser, m'enfin... c'est ce que j'avais fais sous-entendre. Je voulais aussi aller marcher, pour qu'on puisse parler de tout ça en étant tranquille. Contre toute attente, celle-ci posa l'une de ses mains contre ma joue, la caressant tout doucement. En sentant cette caresse, je ne pu m'empêcher de fermer les yeux, la savourant pleinement. Est-ce que cela signifiait qu'ont étaient désormais un couple ? Je n'osai pas lui demander, même si ont venaient tout juste de s'avouer nos sentiments. Probablement que oui, après tout, elle ne m'avait jamais caresser de cette façon. Moi non plus d'ailleurs, j'allais devoir me rattraper. Souriant doucement, je refermai mes doigts contre ceux de Sukie, lorsque cette dernière prit ma main dans la sienne. Elle accepta ma proposition et je la suivis sur le sentier enneigé.

C'est alors que je tombai rapidement dans la lune, je pensais à toutes sortes de chose. Maintenant que j'étais avec Sukie, je pouvais m'afficher avec elle, mais aussi ça me donnait plus de responsabilité. Je devais veiller sur elle, la protéger et la rendre heureuse. Sur le coup, cela me paru énorme à accomplir, mais je me sentais capable de le faire. Après tout, si la jeune femme était bien avec moi, c'était déjà un bon point. Soudain, une idée me vint brusquement en tête. J'avais entendu parler d'un évènement récemment et je m'étais dis d'en parler à Sukie, pour savoir si elle voulait m'accompagner au bal. Cependant, à l'instant où j'étais sur le point de lui poser la question, je sentis quelque chose tirer sur ma manche. Surpris, je me retournai pour m'aperçevoir qu'il s'agissait d'Höyö, la Tarsal de la jeune fille. Celle-ci me posa une question, que je ne compris pas malheureusement et je tournai mon regard vers ma copine, dans l'espoir qu'elle puisse me traduire ses paroles. Le pokémon psy se demandait où se trouvait Kurai. Sur le coup, je ne comprenais pas trop, il était juste à côté de moi... Détournant la tête, j'eus un sursaut en voyant que mon starter n'était pas à mes côtés. Merde, où était-il ?

- Kurai ? dis-je en fronçant les sourcils. Normalement, il marche toujours à mes côtés et... Raahh ! Mais je suis con, il est seulement dans sa pokéball, ajoutai-je en me frappant le front. Mais je vous préviens, vous risquez d'êtres surprises. Son apparance à légèrement changée...

Sans perdre un instant, je pris la pokéball de mon starter et l'ouvris rapidement. Le Malosse tant espéré apparu près de moi, quoiqu'il n'était plus ce pokémon depuis un moment déjà. J'espèrai que Sukie et sa Tarsal ne soient pas trop déçu, mais je ne pouvais pas contrôler une évolution. Kurai, désormais un Démolosse, releva la tête en direction de la jeune fille et de son pokémon. Le chien de type ténèbre les reconnu presque au même instant. Tout content de les revoir, et ayant oublié que son apparance avait changée, il se mit à sautiller, tournant autour de Sukie. N'y comprenant rien, je fronçais les sourcils en voyant le comportement de mon starter. Il n'avait pas l'habitude de s'enthousiasmer autant. En tout cas, il était heureux de revoir ses amies. Une fois qu'il se fut calmé un peu, le Démolosse s'approcha de la jeune fille et étira son museau vers la Tarsal, alors que sa queue n'arrêtait pas de remuer dans tous les sens. Avec tout ça, j'avais même oublié de demander à Sukie si elle voulait venir au bal avec moi.

En poursuivant notre trajet, nous arrivâmes jusqu'au lac, se trouvant tout près de l'Académie. Du coin des yeux, j'avais cru aperçevoir quelque chose d'étrange sur la rive, un objet qui n'avait pas l'habitude d'être là. En me retournant, je vis une forme ovale de couleur dorée. C'était quoi ça ? Un oeuf ? Que faisait-il ici ? Comment une poule était-elle venue ici malgré le froid pour pondre un oeuf en or ? Je n'en avais aucune idée, mais avant que je n'eus le temps de faire quoique se soit, Sukie relâcha ma main pour s'approcher de cette forme dorée. Intrigué, je l'a suivis, Doreiku et Kurai sur mes talons. Il s'agissait bien d'un oeuf en fin de compte, puisque ma copine le prenait dans ses mains pour le mettre dans son sac. S'il y avait un pokémon à l'intérieur, il était probablement mort de froid. M'enfin, la jeune femme me dit de regarder au milieu du lac, ce que je fis. Un second oeuf, blanc cette fois-ci, se trouvait sur la glace. Comment avait-il fait pour se retrouver là ? Apparement, il avait glissé de sur la rive. Je ne pouvais pas le laisser là, de peur que la glace ne cède sous son poids. S'il tombait dans cet eau glacé, le bébé pokémon allait mourir sur le coup.

- Mais... comment il a fait pour se retrouver là-bas ? Je vais aller le chercher, attend-moi ici, d'accord ? dis-je à l'intention de Sukie. Je vais me dépêcher, ne t'inquiète pas. Je vais ramener cet oeuf ici, il sera en sécurité. Tiens Kurai, je te confie le reste de l'équipe.

Ne voulant pas prendre de chance, j'enlevai ma ceinture, sur laquelle toute mes pokéballs étaient attachées, et la déposai dans la neige. Le Démolosse se rapprocha pour renifler légèrement les objets, ne sachant pas s'il serait capable de les surveiller convenablement. Si la glace se brisait sous mon poids, je ne voulais pas perdre mes pokémons au fond du lac. Je ne connaissais même pas la profondeur, mais bon... je n'avais pas le choix, je devais le faire. Lentement, je fis un pas sur la surface glacée, puis un autre, y allant très doucement. Doreiku m'observait faire, inquiet, alors que Kurai s'était mit à faire les cents pas. L'oeuf se rapprochait lentement de moi. Ma respiration s'accélérait, chaque pas pouvait m'entraîner jusqu'au fond du lac. Pourvu que la glace ne cède pas... en plus que j'allais devoir faire demi-tour. Un pas à la fois, je me concentrai sur ce bébé pokémon qui risquait de mourir si jamais je ne parvenai pas à l'atteindre.

Soudain, alors que j'étais à quelques mètres, la glace sous mes pieds se mit à craquer. Les fissures s'étendirent tout autour de moi. Sur le coup, je m'immobilisai, alors que mon souffle fut coupé. Que devais-je faire maintenant ? Rester sur place ou bien continuer ? Mon premier réflexe fut de m'agenouiller pour pouvoir m'allonger sur la glace et ramper, comme ça mon poids serait répartit sur une plus grande surface. Alors que j'étais sur le point de le faire, la glace craqua à nouveau et se brisa, me faisant tomber dans l'eau glacial. Sous la surprise, je laissai échapper un cri d'effroi. En disparaissant sous la surface de l'eau, j'eus l'impression qu'une bonne dizaine de couteau pénétraient mon corps. Ma respiration était difficile, tellement l'eau était froide. C'était atroce, chaque geste que je faisais pour rester à la surface me faisait souffrir. Déjà je sentais les extrémités de mon corps s'engourdir. Par chance, l'oeuf était toujours sur la glace, tout juste devant moi. Il n'était pas en danger, c'était ça l'important.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Jeu 17 Mai - 5:46

Comme moi, Zuko sembla assez surpris qu'Höyö ose s'adresser à lui. D'ailleurs, lorsque je lui traduits la question, il sembla un peu décontenancé. Il sembla chercher son pokémon du regard. Il affirma qu'habituellement le pokémon marchait toujours auprès de lui, ce qui n'était pas le cas en ce moment. C'est alors qu'il se souvint que son pokémon était dans sa pokéball. Je ne pus m'empêcher de sourire en songea que cela ressemblait bien à Zuko. Il nous avertit qu'il avait beaucoup changé. Ainsi, je devinai qu'il avait évolué. Je me demandais dans quelles circonstances cela s'était produit. Je me demandais également si le caractère du pokémon avait changé avec son évolution. Une fois sorti de sa pokéball, le Démolosse tourna son regard vers nous. Nous reconnaissant, Höyö et moi, il tournoya autour de nous, heureux de nous revoir. Il semblait avoir complètement oublié qu'il avait changé d'apparence. Lorsqu'il se calma, il s'approcha de moi et étira son museau vers le Tarsal.

Celle-ci fut fortement surprise de voir un pokémon complètement différent sortir de la pokéball. Sa première réaction fut de le considérer avec crainte et méfiance. Ce n'était plus son ami qui se trouvait devant elle. Höyö le considérait plutôt comme une menace. Toutefois, lorsqu'il s'égaya à sa vue, le pokémon psychique en resta stupéfaite. Elle se détendit bien assez tôt en remarqua que malgré son évolution, Kurai restai toujours le même. Rassurée, elle posa sa petite main sur la tête du Démolosse lorsqu'il lui présenta son museau. L'agitation de sa longue queue confirma à la Tarsal que le chien noir ne constituait aucunement une menace pour elle.

C'est ainsi que nous nous étions dirigé vers le lac. Zuko et ses pokémons s'étaient aussitôt approchés de moi lorsque j'avais pris l’œuf. Lorsque je montrai à Zuko celui situé au milieu du lac, celui-ci se demanda aussitôt comment il s'était trouvé là. Je me posais exactement la même question. Puis, le jeune homme décida d'aller le chercher et m'ordonna de l'attendre. Il m'assura qu'il allait se dépêcher et que je n'avais pas à m'inquiétais. Alors là, il pouvait bien rêver. Comme si j'allais rester calme, alors que mon petit-ami allait marcher sur un lac glacé. Il pourrait tout simplement prendre un pokémon plante pour ramener l’œuf avec ses fouets et lianes sans risquer sa propre vie. Je n'eus pas le temps de protester qu'il confia la garde de ses pokémons à son Démolosse. Je retins mon souffle lorsqu'il fit un pas sur la glace. Je me mordillai la lèvre inquiète à chaque pas qu'il effectuait sur la glace. Mon cœur battait à tout rompre.

C'est alors que la glace craqua sous le poids du jeune homme. Impuissante, je vis mon petit-ami tenter de trouver une solution, puis disparaître sous la glace dans un cri d'effroi. Je réagis au quart de tour en voyant cela. Je n'avais pas le temps de paniquer, il fallait que j'agisse. Étrangement calme par rapport à la vive inquiétude que je ressentais pour Zuko. Je fis sortir Ellie, ma Germignon. Celle-ci regarda autour d'elle surprise d'être sortie de sa pokéball.

-Ellie utilise tes fouets et lianes pour ramener Zuko à la surface, lui ordonnai-je aussitôt. Ensuite tu ramèneras l’œuf

Obéissante, elle s'empressa d'envoyer ses lianes vers le lac gelé. Ceux-ci s'engouffrèrent dans l'ouverture. La Germignon enfonça ses pattes dans la neige pour avoir une meilleure prise. Elle tira de toutes ses forces pour ramener Zuko sur la glace. Haletante, le pokémon herbe réussit à ramener le jeune homme qu'elle fit glisser jusqu'au rivage. Puis, elle dirigea ses lianes vers l’œuf blanc pour l'agripper et le ramener. Je me précipitai vers Zuko pour le serrer dans mes bras. Je vérifiai qu'il allait bien.

-Mais qu'est-ce qui t'as pris de faire ça, demandais-je en laissant transparaître mon inquiétude. Tu aurais pu te noyer, maintenant on doit vite retourner à l'intérieur sinon tu vas mourir de froid. Tu te sens capable de marcher, je vais te soutenir.

Quelque chose me toucha le bras, c'était Ellie qui tenait l’œuf dans les airs avec ses lianes. Je pris doucement l’œuf et la félicitai pour son travail. Satisfaite, elle entra d'elle-même dans sa pokéball pour un repos bien mérité. Je montrai l’œuf à Zuko, pour le rassurer.

-Heureusement, il est en sécurité, il va falloir le réchauffer rapidement, l'informai-je

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 5:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Sam 19 Mai - 17:11

Je ne savais plus trop depuis combien de temps j'étais prisonnié de sous la glace. C'était terrible, le froid engourdissait mes extrémités, je ne sentais déjà plus mes doigts et mes orteils. J'avais souvent eu froid à ces endroits, à ce point... jamais. Paniqué, je m'agitais le plus possible, dans l'espoir de pouvoir remonter à la surface et prendre une bonne inspiration. Si je remontai et me retrouvai sous une couche de glace, s'en était finit de moi. Sur la rive, mon Démolosse s'agitait depuis qu'il m'avait vu traverser la glace. Le pokémon ne tenait plus en place, il faisait les cents pas tout en pleurant à la manière d'un chien. Lorsqu'il vit Sukie sortir sa Germignon, une idée soudaine le frappa. Il se tourna rapidement vers la ceinture de son maître qui était resté dans la neige, non loin de lui. Il repéra la pokéball de l'un de ses partenaires et appuya dessus à l'aide de son nez pour faire sortir le pokémon. C'est alors que le Vipélierre apparu. ll jeta un regard coup d'oeil autour de lui, surprit que ce soit Kurai qui fasse appel à lui. Ce dernier lui expliqua rapidement qu'il devait sauver leur maître. Lorsque Yuan vit le trou dans la glace, il ouvrit de grands yeux et se dépêcha d'imiter Ellie.

Avec deux paires de lianes, cela allait être plus facile de remonter le jeune homme. Toujours sous l'eau, j'étais sur le point de manquer d'air lorsque je sentis quelque chose d'étrange m'aggriper autour de la taille. Je n'avais plus trop la force de me débattre, je me laissais donc entraîner jusqu'à la surface. Une fois sur la glace, le vent qui soufflait me fit frisonner davantage. Cela ne m'aidait pas du tout à me réchauffer, ça empirait même mon état. Lorsque j'atteignis la rive enneigée, je fus surpris d'y voir Yuan. Depuis quand était-il sortit de sa pokéball celui-là ? Voyant que je n'étais plus en danger maintenant, le pokémon plante me fit un signe de tête et rentra dans sa pokéball, désormais, sa tâche était achevé. J'avais l'impression que mon cerveau fonctionnait au ralentit, je ne savais plus trop ce qui venait de m'arriver. C'est alors que je vis Sukie s'approcher de moi pour me serrer dans ses bras. Au début, je fus surpris par sa réaction. Cependant, je ne fis rien, sauf trembler malgré son étreinte. Bien vite, elle me montra l'oeuf blanc qu'elle tenait dans ses mains. Foutu oeuf... C'était à cause de lui que j'étais tombé dans les eaux glacials du lac.

- Mer... merci, soufflais-je en frissonnant. J'ai... j'ai tellement fr... froid...

La jeune femme m'aida à me redresse. Debout, j'avais l'impression que je pouvais m'écraser au sol à n'importe quel moment, puisque je ne sentais plus du tout mes pieds. Kurai s'occupa de ramasser mes affaires, en particulier ma ceinture et mes pokéballs. Il l'a prit dans la gueule, faisait bien attention à ne pas la briser. Puis, il suivit les deux humains, s'inquiètant énormément pour son maître. Il tenta à plusieurs reprises de me supporter, mais cela ne m'aidait pas vraiment, étant donné qu'il n'était pas assez grand. Cependant, le Démolosse resta près de moi en tout temps, jetant de fréquent coup d'oeil à son maître pour s'assurer qu'il allait bien. Doreiku nous suivaient aussi, en restant étrangement silencieux. Il savait que ce n'était pas le temps de s'amuser, après ce que son maître venait de vivre. Il allait avoir suffisament de temps pour s'amuser une fois revenu à l'Académie.

Le vent froid n'aidait en rien à mon hypothermie. Mes lèvres avaient prit une étrange teinte bleutée. Tout ce qui manquait, c'était des engelures, mais ça je n'espérais pas en avoir. Une fois dans l'Académie, je fus soulager de ne plus sentir le vent froid de l'hiver. Je tentai de marcher du mieux possible, malgré les nombreux regards qui se tournaient vers Sukie et moi à notre arrivée. Mes jambes gelées ne m'aidaient en rien. Nous nous dirigâmes vers les chambres des élèves. Je ne savais pas trop dans laquelle Sukie voulait entrer. De toute façon, nos deux chambres étaient collées l'une sur l'autre. Même Kurai regarda les deux portes avant de se retourner vers la jeune femme, attendant sa décision. C'est alors que je me souviens de quelque chose. J'avais l'intention d'en parler avec Sukie, mais tout ce qui était arrivé ce matin avait détourné mes plans. Mais maintenant que je m'en souvenais, je pouvais bien lui poser la question.

Dis-moi, Su... Sukie... Tu savais qu'il allait y avoir un... un bal à l'Académie, très bientôt ?

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Jeu 31 Mai - 18:51

Je fus soulagée d’entendre Zuko me remercier de mon aide. Cela voulait dire qu’il était encore conscient et qu’il ne délirait pas encore. Il ajouta par la suite qu’il avait terriblement froid. C’était compréhensible puisqu’il sortait de l’eau glacée et que nous étions en plein hiver. Une combinaison qui pouvait s’avérer fatale. Je m’empressai de l’aider à se rendre jusqu’à l’académie. Kurai tenta à plusieurs reprises d’aider son dresseur, mais ses efforts restaient vains puisqu’il n’était pas assez grand pour le faire. Malgré tout, il restait auprès du jeune homme, s’assurant qu’il n’avait rien. Peu importe ce qui arrivait, Kurai restait le même. C’était rassurant de voir qu’il n’avait en rien changé même s’il avait évolué. À mon tour, je remarquai le calme dont faisait preuve le coupenotte de Zuko. C’était vraiment étrange de le voir ainsi, apparemment il avait compris que l’heure n’était pas à la rigolade.

En sentant le vent hivernal souffler sur ma nuque, mon inquiétude grimpa en flèche. Cela n'aidait en rien Zuko. Je tournai mon regard vers lui et la teinte bleutée de ses lèvres. Ce fut avec soulagement que je guidai le jeune homme à l'intérieur de l'académie. Je m'empressai de me rendre dans ma chambre. Du coin de l'œil, je voyais le regard de Zuko qui voyageait de sa chambre à la mienne. Il se demandait visiblement où nous allions aller. Kurai semblait partager l'interrogation de son dresseur. Alors que je cherchais mes clés dans mes poches de manteau, le jeune homme me questionna à propos d'un bal. Je devinai que cela signifiait qu'il avait l'intention de m'inviter, mais j'étais bien trop inquiète de son état pour me réjouir qu'il aborde cette question. Je me demandais pourquoi il me posait cette question, alors qu'il était transi de froid ? Il me semblait que dans cette situation là, une personne normalement constitué ne penserait à ce genre de choses. Il faut croire que Zuko était l'exception qui confirmait la règle. Il ne cessera jamais de me surprendre. C'était d'ailleurs l'une des raisons pourquoi j'étais amoureuse de lui. Entretemps, je réussis finalement à trouver mes clés.

-Oui j’avais entendu parler d’un bal à l’académie, lui répondis-je en déverrouillant la porte. On en parlera lorsque tu iras mieux, pour l’instant ce n’est pas le temps.

Je le guidai à l’intérieur de ma chambre, puis refermai la porte derrière nous. J’étais tellement inquiète que je ne me souciais pas de vérifier que ma chambre était en ordre.

-Tu devrais enlever tes vêtements pendant que je vais chercher des couvertures chaudes, lui proposai-je en me détournant vers la salle de bain. Ainsi tu vas te réchauffer plus rapidement.

Je pris des couvertures chaudes et des serviettes pour que Zuko puisse se réchauffer. J’en pris quelques unes de plus en me souvenant des œufs que nous avions trouvés. Une fois de retour dans la chambre, je m’empressai d’envelopper le jeune homme dans les couvertures. J’encourageai mon petit-ami à prendre place sur mon lit. Ensuite, je pris doucement les œufs gelés et je les emmitouflai dans les serviettes.

-Si tu as besoin de quoique ce soit Zuko, tu me le dis, lui offris-je.

Höyö, qui sentait mon inquiétude, décida de m’aider dans la mesure de ses moyens. Elle se hissa sur mon lit et se blottit contre Zuko. Elle cherchait à le réchauffer du mieux qu’elle le pouvait. Elle appréciait particulièrement le jeune homme puisqu’elle savait qu’il m’aimait sincèrement.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 5:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Mar 5 Juin - 5:58

Mon état se dégradait de plus en plus. Je ne m'étais jamais sentis aussi mal. Comment une hypothermie pouvait être aussi souffrante ? J'aurais préféré être inconscient... mais je savais que si je perdais conscience maintenant, j'allais être en danger. Le froid engourdissait tous mes membres, à tel point que je me sentais extrèmement fatigué. Je savais aussi que je ne devais pas dormir, car cela pouvait être dangereux aussi. J'allais faire mon possible pour rester éveillé, mais ça n'allait sûrement pas être facile. Désormais devant l'une de nos portes de chambre, je tentai de cesser les tremblements de mon corps. Cela ne devais pas aider Sukie à déverouiller la porte, étant donné qu'elle devait me soutenir en même temps. Et si je tremblais, c'était encore plus difficile. Une fois dans la chambre, je me laissai tomber sur son lit, n'ayant plus aucune force. Je n'avais même pas remarqué le désorbre qu'il y avait dans la pièce, j'étais presque déconnecté de la réalité.

La jeune fille me demanda bien vite de retirer mes vêtements, disant que j'allais me réchauffer plus rapidement. Elle avait sûrement raison, je n'étais pas en état de la contredire. Luttant contre les tremblements, les engourdissements et mon corps gelé, je me redressai avec difficulté. Kurai s'approcha rapidement de moi, inquiet. Doreiku s'approcha aussi, même s'il se sentait impuissant face à cette situation. Après un petit moment, je réussis à enlever tous mes vêtements. Je me retrouvai donc nu sur le lit de Sukie. Si je n'avais pas été dans cette situation, je m'aurais sentis bien mal à l'aise. Par chance que mes doigts et que mes orteils n'avaient pas prit une teinte bleutée, cela m'aurait achever. Rapidement, j'entendis la jeune femme revenir, puis je sentis quelque chose de doux et de chaud contre ma peau. Je compris alors qu'il s'agissait d'une couverture et je me blottis à l'intérieur le plus possible, tout en me laissant retomber sur le lit.

Aussitôt, Kurai demanda la permission du regard à Sukie pour pouvoir monter sur le lit. D'un bond, il me rejoignit et se coucha sur le lit, se collant étroitement contre mon dos. Je sentis alors une chaleur se dégager du pokémon. Étant de type feu, c'était facile pour lui de produire de la chaleur. Fermant les yeux, je tentai de faire le vide dans mes pensées, pour relaxer le plus possible. Quelque chose bougea alors devant moi et, par curiosité, j'ouvris les yeux pour voir de ce qu'il s'agissait. Höyö, la Tarsal de Sukie, s'était collée contre moi, dans l'espoir de me réchauffer un peu plus. Elle fut rapidement imitiée par Doreiku, qui décida aussi d'aider. Après tout, il s'aigissait de son maître, il ne pouvait pas me laisser comme ça. Rassuré, je fermai les yeux à nouveau, tout en souriant malgré mes tremblements. Jamais je ne m'aurai attendu à une telle réaction de la part de la Tarsal. J'étais si content d'avoir leur aide, cela me donnait espoir.

Cependant, je me demandais où était Sukie dans tout ça. Ouvrant les yeux une seconde fois, je la vis un peu plus loin, en train de réchauffer les oeufs. Avec cette hypothermie, je les avais carrément oublié. J'espérais vraiment que les pokémons à l'intérieur ne soient pas morts de froid. Puisque Sukie s'occupaient d'eux rapidement, peut-être y avait-il encore une chance qu'ils soient vivants. J'avais risqué ma vie pour sauver l'oeuf blanc. En espérant que je n'avais pas fais tout ça pour rien. Alors que mes yeux étaient fixés sur les oeufs, bien emballés dans des couvertures, j'entendis la voix de Sukie. Elle m'offrait tout ce que je voulais, quoiqu'en ce moment je n'avais besoin que de chaleur. Un frisson me parcouru le corps à nouveau, tandis que j'étais sur le point de lui répondre.

- En fait... il... il y a bien quelque chose dont j'aurais besoin, bégayais-je. Je voudrais... te sentir près de moi. De sentir ta chaleur contre moi. Ça... ça me réchaufferait un peu...

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Lun 9 Juil - 4:01

La requête de Zuko me laissa pantoise. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il réclame ma présence auprès de lui, enfin pas de cette façon. Ça me faisait tout drôle qu'il soit nu dans mon lit. En d'autres circonstances, je l'aurais sûrement taquiner, mais la situation ne se prêtait pas à ce type de blague. Il fallait avant tout que je réchauffe mon petit-ami. Ça me faisait étrange de penser à mon meilleur ami en ces termes. J'avais tellement cru que ce serait impossible que mes sentiments soient réciproque, que je ne réalisais pas encore que c'était réel. Sortant de mes pensées, je me couchai auprès de Zuko, rejoignant Doreiku, Kurai et Höyö. Hésitante, je me serrai contre lui. Je ne savais plus comment me comporter en compagnie du jeune homme. Il me semblait que tout avait changé alors qu'il n'en était rien. Nous demeurions les mêmes personnes, alors que notre relation avait évolué.

Je levai le regard vers le visage pâle de Zuko. Je m'empressai de frictionner son torse pour réchauffer le jeune homme plus rapidement. Je me sentais très inquiète de son état. Il avait risqué sa vie pour aller chercher l’œuf blanc. Il avait vraiment agis de façon inconsidérée, mais heureusement il était toujours en vie. Enfin, je commençais à me demander si je n'avais pas du l'emmener à l'infirmerie pour recevoir des soins plus approprier. Je ne pouvais m'empêcher de douter de mes capacités à soigner mon amoureux. Je connaissais les bases pour soigner l'hypothermie sans être une spécialiste en la matière. À chaque décision que je prenais, je doutais de sa pertinence.

Je ne cessais de scruter le visage de mon partenaire à la recherche du moindre signe de malaise. Je me demandais si mes soins allaient suffire à le soigner. Je ne sus combien de temps je restai à attendre une certaine amélioration dans l'état de Zuko. Je continuai à lui frictionner le torse jusqu'à ce que mes bras soient endoloris. J'alternais les mouvements lents et rapides pour ne pas trop les épuisés.

-Est-ce que tu te sens mieux, lui demandai-je. Sinon, je vais encore continuer. C'est fou comme rien ne se passe normalement entre nous. Lors de nos retrouvailles, tu t'es fait attaquer par un Granbull et je me bats avec son dresseur. Le jour de Noël, je te surprends dans ta douche et après on se fait engloutir dans la neige. Aujourd'hui, je me déclare après une dispute devant la cafétéria et tu tombes dans l'eau glacée. Je crois que nous avons une propension à attirer les ennuis.

J'eus un petit sourire, avant de déposer un baiser sur le front du jeune homme. Je n'osais pas encore l'embrasser sur les lèvres. Je me disais aussi que ce n'était pas vraiment le moment d'avoir ce type de contact. De ma main libre, je caressai tendrement le visage de Zuko.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 5:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Jeu 19 Juil - 4:19

J'avais l'impression que le froid m'empêchait de réfléchir correctement. Jamais je n'aurai osé demander une telle chose à Sukie. En tout cas, peut-être... mais certainement pas de cette façon. D'un côté, je ne voulais pas la forcer, même si je mourrais d'envie de sentir son corps collé contre le mien. Qu'allait-t-elle penser de moi suite à cela ? Je venais de risquer ma vie, j'étais en hypotermie et tout ce que je trouvais à dire, c'était de lui demander de venir près de moi. Mais bon, le mal était déjà fait. Je savais que j'aurai du lui demander plus gentillement, mais avec le froid mordant qui engourdissait tous mes membres, je n'arrivai plus à penser convenablement. J'étais persuadé qu'elle allait probablement me répondre bêtement, mais contrairement à ce que je pensais, elle fit comme je lui avais demandé. Sans grand étonnement, je ne vis aucun sourire apparaître sur son sourire. Probablement qu'elle était surprise d'entendre cette phrase, surtout demander de cette façon.

Une fois qu'elle fut couchée près de moi, je me sentis mieux. J'étais entouré d'elle, ainsi que de trois autres pokémons. Que pouvais-je demander de mieux pour me réchauffer ? Soulagé, je fermai les yeux, alors que Sukie commençait à frictonner mon torse à l'aide de ses mains. En sentant ces légèrement caresses, un frisson me parcouru tout le dos. Derrière moi, je sentais le corps chaud de Kurai, qui selon moi, augmentait de température à chaque minute. Sa longue queue pointue s'agitait sans cesse, preuve de l'inquiètude qu'il ressentait envers moi. Si j'avais pu, je l'aurai bien caressé sur la tête, mais je préférais rester enroulé dans les couvertures. Gardant les yeux fermés, je fis le vide dans mes pensées, me concentrant seulement sur les gestes que faisait Sukie pour me réchauffer. Légèrement somnolent, je laissai ma tête tomber contre elle pour la lover doucement dans son cou. Mon visage devait être gelé aussi, mais si cela lui déplaisait, elle n'avait qu'à me le dire.

Par chance que la jeune femme était là pour moi. Si cela n'avait pas été le cas, je n'osais pas imaginer ce qui se serait passé au lac. Probablement que Kurai aurait sauter dans l'eau pour me sauver, mais combien de temps aurait-il pu survivre à cette eau glaciale ? Et Yuan ? Aurait-il parvenu à me sortir de là ? Probablement pas... j'étais bien trop lourd à soulever seulement avec ses deux lianes. Ensuite, la douce voix de Sukie me parvint, me demandant si j'allais mieux.

- Oui, ne t'inquiète pas, je vais bien. Mais tu peux t'arrêter si tu as trop mal aux bras, ce n'est pas grave, ajoutai-je. Ouais, mais que veux-tu... je crois que je suis vraiment trop malchanceux. Il m'arrive toutes sortes de choses, même si je le désire pas. J'ai toujours peur de faire quelque chose qui risque de déraper, car c'est toujours ça qui arrive... Et je sens que je t'attire aussi là-dedans, par exemple lorsque tu t'es fais écrasée par la neige tout juste après moi. Lorsque le maître du Granbull s'en est prit à toi... Je crois que je te donne ma malchance.

Attendant sa réponse, je me contentai de jeter un retard autour de moi. Aussitôt, je me souvins des oeufs que nous avions récupérés, mais étrangement, je ne les voyaient nul part. Je me doutais bien que la jeune femme ne s'en était pas débarassé, mais je devais absolument réchauffer l'oeuf blanc, même peut-être aussi l'oeuf jaune s'il était froid. Après tout, il était dans la neige lorsque nous l'avions trouvé.

- Dis-moi Sukie... les oeufs, où sont-ils ?

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Sam 6 Oct - 18:57

Zuko s'empressa de me rassurer lorsque je lui demandai comment il se portait. J'en fus soulagée, mais un doute subsistait. Il se remettait à peine d'une chute dans l'eau glacée. Il m'offrit ensuite d'arrêter mes massages si j'en n'avais pas envie. Encore une fois, il ne répondait aucunement à ma question, ce que je voulais s'il avait encore besoin de mes soins pas qu'il me propose d'arrêter. Il était actuellement au plus mal, pourquoi se préoccupait-il de moi ? Décidément, je ne comprenais rien au comportement de mon nouveau petit copain. Je ne me souvenais pas que Zuko puisse être aussi peu concerné par lui-même. Ne sachant ce qu'il voulait vraiment, je continuai mes massages. Certes, j'avais mal aux bras, mais je préférais cela à voir l'état du jeune homme s'empirer. J'allais arrêter lorsqu'il allait m'assurer qu'il se portait. Même s'il râlait un peu, il n'était pas question que je m'arrête avant.

Puis Zuko me confia qu'il croyait qu'il était trop malchanceux. Je ne pouvais pas vraiment le contredire sur cet aspect. Il affirma qu'il lui arrive toute sorte de choses qu'il ne désirait pas. De ce fait, il avait toujours peur de faire quelque chose puisque selon lui ça allait assurément dérapé. Il ajouta qu'il supposait qu'il m'attirait dans sa malchance. Je fronçai les sourcils en entendant son hypothèse. Je ne comprenais pas en quoi le fait que je me sois fait ensevelir de neige ou attaquer par le maître du Grandbull alors que j'étais en sa compagnie pouvait confirmer sa théorie.

-Je ne vois pas ce qui te permet d'affirmer que tu me transmets ta malchance, le contredis-je aussitôt. C'est absurde de voir dans ces événements plus que des coïncidences. Il m'arrivait aussi des malchances lorsque tu étais absent, ce n'est pas parce que tu es revenu dans ma vie que je suis plus malchanceuse. Je voulais simplement souligner le caractère peu commun de notre relation. Je préfère de loin que notre relation soit ainsi plutôt qu'elle soit banale. C'est ce qui nous définit après tout.

À la suite de ma tirade, Zuko sembla se souvenir des œufs puisqu'il me demanda où je les avais mis. Je souris, rassurée par ses questions qui témoignaient qu'il reprenait peu à peu d'aplomb. Cependant, je ne devais pas relâcher ma vigilance maintenant, il pouvait toujours rechuter si je ne le soignais pas adéquatement.

-Ne t'inquiètes pas pour les œufs, ils sont emmitouflés dans des couvertures, au chaud, le rassurai-je avec un petit sourire. Tu devrais cesser de t'inquiéter pour les autres, alors que c'est ton état qui est problématique. Pour l'instant, on ne peut rien faire de plus pour eux que les réchauffer et attendre qu'ils éclosent.

Je passai tendrement l'une de mes mains sur sa joue, vraiment il me faisait craquer à un point inimaginable. Plus je le redécouvrais, plus je tombais irrévocablement amoureuse de lui.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Dim 14 Oct - 22:02

Jamais je n'aurai imaginé qu'une hypothermie faisait aussi mal. Tous les membres de mon corps me faisaient souffrir, de la petite orteil au petit doigt. À chaque fois que je contractai un muscle gelé, celui-ci me faisait souffrir. Lorsque je respirais, mes poumons me faisaient tout autant souffrir, c'était comme s'il y avait des dizaines de couteaux à l'intérieur qui me lacéraient à chaque respiration. J'avais hâte de réchauffer assez pour ne plus sentir toute cette douleur, c'était atroce. Je n'osai pas le dire mais les massages de Sukie me faisait un bien fou. Les endroits où ses mains étaient passées cessèrent de faire mal plus rapidement. Mes muscles reprenaient peu à peu leurs vigueurs et j'en étais soulagé. Par contre, une profonde fatigue m'avait frappée et je luttais pour ne pas me laisser emporter par le sommeil. Je savais que c'était fatal lorsqu'on souffrait d'hypothermie, alors je faisais tout mon possible pour rester éveillé.

Les paroles de la jeune femme m'aidèrent à vaincre le sommeil, puisque mon attention était concentrée ailleurs. Elle disait que ce n'était pas de ma faute si toutes ces situations lui étaient arrivés, elle qualifiait cela de coïncidences. Cela ne m'empêcha pas de croire le contraire. Lors de notre enfance, elle n'était pas aussi malchanceuse. En tout cas, c'était le cas quand j'étais loin d'elle. Mais du moment que j'étais dans les parages, la maladresse débarquait au grand galop et nous frappait sans hésiter. Si cela continuait, j'allais devoir être obligé de traîner avec moi une trèfle à quatre feuilles, pour être certain d'être un minimum chanceux.

- Ah bon, tu crois ça ? lui répondis-je. Peut-être qu'il t'arrive d'être maladroite, mais cela ne s'accentue pas lorsque tu es avec moi ? À chaque fois qu'il m'arrive quelque chose, tu le subis aussi. Je suis un aimant à malchance.

Ensuite, elle répondit à ma seconde question sur les oeufs de pokémons. Elle disait les avoir mit tous les deux dans des couvertures pour les réchauffer, un peu comme elle avait fait avec moi en ce moment. Ne sachant pas où elle les avaient déposé, je parcouru la pièce du regard, mais je ne les vis nul part. D'un autre côté, je n'osai pas bouger, de peur que la douleur revienne à la charge.

- Tant mieux, je m'inquiétais un peu, puisque je t'ai seule avec les deux. Pourquoi devrais-je arrêter de m'inquiéter pour les autres ? ajoutai-je. Je vais très bien, mon état est loin d'être problématique. Ça pourrait être pire, tu sais. Je pourrais être mort à cette heure-ci, mais ce n'est pas le cas, heureusement.

Puis, je fermai les yeux, pas pour dormir, mais bien pour me reposer. Je me sentais de mieux en mieux que mon corps se réchauffait. Dommage que je n'avais pas d'autres vêtements avec moi, sinon je les auraient mit et cela m'aurait aider à me réchauffer plus vite. Mes seuls vêtements étaient tout trempés, je n'allais quand même pas les remettre. À moins que…

- Kurai ? demandai-je, alors que mon pokémon redressa vivement la tête. Tu crois que tu pourrais aller chercher des vêtements dans ma chambre ? Je ne voudrais pas que Sukie s'épuise en le faisant.

Comme s'il s'agissait d'une mission très important, le pokémon ténèbre se redressa vivement, près à accomplir son devoir. Il sauta en-bas du lit, sortit de la chambre rapidement et se dirigea vers la mienne, où il se mit à ramasser quelques vêtements. Pendant ce temps, je me retournai vers la jeune femme, tandis que Doreiku avait observé son ami partir.

- Tu peux arrêter ton message, ça devrait aller. Tu… tu crois que je serais capable de me lever ? Peut-être que bouger me réchaufferait un peu.

Soudain, une idée que j'avais eu récemment me revint en tête. J'avais l'intention d'en parler à Sukie en la voyant aujourd'hui, mais avec les évènements de la journée, je l'avais complètement oublié. En y repensant, je sentis mon coeur battre de plus en plus vite, malgré mon corps complètement gelé. Et si elle refusait ? J'étais sur le point de lui faire une demande et si elle ne voulait pas m'accompagner... je ne sais pas trop comment j'allais prendre cette réponse. Mais après tout, c'était sa décision et je devais la respecter.

- Sukie, euhm... je viens de me souvenir d'un truc... Tu étais au courant du... du bal qui se déroulera à l'Académie dans quelques jours ? Et bien, je... je voulais savoir si tu... si tu voulais venir avec moi ?

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   Sam 20 Oct - 4:57

Malgré sa somnolence apparente, Zuko écoutait attentivement ce que je lui disais. Je savais bien qu'il n'était pas convaincu par ma tirade. Depuis le temps que je le connaissais, je lisais toujours aussi facilement dans son regard. Il ne tarda pas à me répondre, en accordant qu'il m'arrivait peut-être d'être maladroite en son absence. Il ajouta bien vite que ce devait être bien pire en sa présence, réfutant ainsi tout mon monologue. Il allégua que chaque fois qu'il lui arrivait quelque chose j'en subissais les conséquences. Il réitéra qu'il était un aimant à malchance. Je levai les yeux au ciel lorsqu'il en arriva à cette conclusion. S'il n'avait pas été si mal en point, je l'aurais secoué comme un prunier pour lui enlever cette idée de la tête. Comment pouvait-il penser une telle chose ? Ça me frustrait de le voir se déconsidérer ainsi.

Dès que je répondis à sa question concernant, je le vis chercher su regard les œufs. Décidément, il était incapable de rester calme plus de dix secondes. Il m'avoua être soulagé, car il s'inquiétait légèrement pour eux puisqu'il m'avait laissée seule à m'occuper d'eux. D'où allait-il chercher cela ? Il n'avait pas volontairement provoqué son hypothermie, loin de là. Il enchaîna ensuite en me demandant pourquoi il devait arrêter de s'inquiéter pour les autres. Pour moi la question ne se posait pas. Il était clair comme de l'eau de roche que Zuko s'oubliait fréquemment parce qu'il pensait trop aux autres. Il continua en affirmant qu'il allait bien puisque son état n'était pas problématique. Il évoqua l'hypothèse qu'il aurait pu être mort à cette heure-ci. Mon copain était vraiment insouciant face à lui-même. Il n'était peut-être pas mort, mais il l'avait frôlé de près. Alors, je ne voyais pas quoi il pouvait affirmer qu'il allait parfaitement bien. Je ne pus me taire plus longtemps face à la désinvolture de mon nouveau petit ami.

-Je me demande pourquoi tu me demandes les raisons qui me poussent à croire que tu te négliges, commençai-je. Tu as frôlé la mort de très près et la première chose qui te préoccupe ce sont les œufs et que je ne me fatigue pas trop les bras à te masser. Habituellement, tu aurais été supposé me demander d'arrêter parce que tu vas mieux, pas pour me ménager. Je vais parfaitement bien, tu n'as pas besoin de t'inquiéter pour mon état.

À la suite de cela, Zuko ferma les yeux se reposant quelques instants. Je continuai de frictionner ses membres, me demandant ce qui lui trottait dans la tête. Je savais combien l'esprit du jeune homme pouvait fonctionner à cent miles à l'heure malgré son calme apparent. C'est alors qu'il appela Kurai, son Démolosse, qui n'attendait manifestement que ça. Il lui demanda d'aller lui chercher des vêtements dans sa chambre. Je tiquai en l'entendant préciser qu'il ne voulait pas que je m'épuise. D'où allait-il chercher cette idée ? Je ne voyais pas en quoi aller chercher des vêtements pouvait être épuisant. Je n'aimais pas qu'il me prenne pour une petite chose fragile.

-Alors, tu ne veux pas que je m'épuise, lui dis-je. En quoi aller chercher des vêtements est épuisant ? Je ne suis pas une poupée de porcelaine. Ne me ménage pas pour de petites choses comme ça, j'en viendrais à penser que tu me trouves nulle.

Kurai sortit de la pièce comme s'il était investi d'une mission. C'est alors que Zuko me permit de terminer mon massage. Il me demanda si je croyais qu'il pouvait se lever. Il supposa que bouger pourrait l'aider. J'arrêtai mes massages et je réfléchis quelques instants à sa question. Évidemment, bouger l'aiderait à se réchauffer, ce n'était pas pour rien que notre corps tremblait lorsqu'on avait froid. Toutefois, j'hésitai à le laisser se lever, il me semblait encore assez faible. Je fus coupée dans ma réflexion par mon petit ami. Je fus surprise qu'il aborde une nouvelle fois le sujet du bal, il en avait parlé un peu au début. Cette fois-ci, il me demanda clairement de l'accompagner. Mon cœur fit un bond dans ma poitrine. J'en oubliai la question précédente de Zuko. Je me sentis rougir suite à cette demande. Si je n'avais pas été couchée, j'aurais sûrement sauté de joie. Je me sentais revigorée. Je souris à Zuko, les yeux pétillants.

-Bien sûr que j'accepte de venir avec toi, la question ne se pose même pas, lui répondis-je. Si je me souviens bien c'est un bal costumé. On va bien s'amuser ensemble. Je suis vraiment contente que tu me le demandes.

Je me serrai contre lui, débordante d'affection. Höyö se tourna vers moi, les yeux écarquillés. La Tarsal était stupéfaite de ressentir ce débordement de bonheur chez moi. Ça ne l'empêchait pas de se réjouir, le pokémon hypersensible adorait les émotions positives. Ça avait été une journée chargée en émotions, mais qui se terminait sur une très bonne note. Sur mon petit nuage, je continuai de discuter avec Zuko jusqu'à ce qu'il se sente vraiment mieux.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des découvertes surprenantes[Zuko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des découvertes surprenantes[Zuko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Découvertes récentes
» Les vidéos les plus belles ou les plus surprenantes
» Dictionnaire des monnaies découvertes en Gaule méditérranéenne (Michel Py et Michel Feugère)
» Bouquin découvertes dans le Rhone en Arles !
» Partagez vos photos bizarres et surprenantes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Lac-
Sauter vers: