Partagez | 
 

 Eau savonnée, serpillères, et on nettoie. [Retenue de Roxas Hikami, Benjamin Lewis et Rika Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rika Hikari
Miss Timide
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 274
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 06/01/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 150 $

MessageSujet: Re: Eau savonnée, serpillères, et on nettoie. [Retenue de Roxas Hikami, Benjamin Lewis et Rika Hikari]   Mer 27 Nov - 17:05

Les heures s’écoulaient tranquillement, les unes après les autres. Cela faisait déjà un bon moment que je me demandais quand est-ce que j’allais pouvoir sortir d’ici et mon intuition me laissait croire que cet instant n’était pas sur le point de se réaliser. Toujours assise sur une chaise en bois peu confortable, je me concentrai sur ma respiration pour essayer d’oublier la douleur de ma cheville qui me faisait souffrir. Certes, la glace faisait du bien, mais comme à chaque entorse, les soins guérissaient uniquement les problèmes à long terme et ne réglaient en rien la douleur de la blessure actuelle. Je devais donc supporter ce mal pour un long moment encore, puisque les deux autres zigotos ne semblaient pas pressés de terminer leur tâche de nettoyage. Tout en prenant mon mal en patience, je tentai de trouver une autre position plus confortable sur la chaise, mais c’était impossible.

Croisant les bras sur ma poitrine, je soupirai. Cysiam m’avait ordonné de ne pas trop bouger pour ne pas empirer la blessure, mais le bas de mon corps commençait sérieusement à s’engourdir en restant immobile comme ça. Fâchée contre l’un de mes deux partenaires de retenue, je relevai la tête pour fixer froidement Roxas, alors que ce dernier tentait encore de confronter le professeur. En tout cas, pour être borné, il l’était... et j’étais même prête à mettre ma main au feu qu’il s’agissait-là de l’élève le plus têtu de l’Académie. Pour ce qui concernait Benjamin, je n’étais pas nécessaire énervée contre lui. Il était normal qu’il aille moins vite, il était plus jeune et ce n’est pas à cet âge-là qu’on passe la serpillère à tous les jours. Sa partie de nettoyage était déjà plus propre que celle de Roxas, mais sa petite danse improvisée l’empêcha de prendre plus d’avance pendant un court instant. Comment avais-je fais pour me retrouver en retenue avec ces deux-là ?

De son côté, Tsune faisait de son mieux pour répondre aux exigences du professeur. N’ayant jamais nettoyé de plancher de toute sa vie, elle observa un moment les deux garçons qui l’entourait et se mit ensuite au travail. Puisqu’elle n’était pas vraiment habituée au corps de Rika non plus, elle eu du mal à bien maîtriser les mouvements du manche en bois de la serpillère. Au début, elle était uniquement capable de déverser l’eau savonneuse sur le sol, mais elle s’adapta assez rapidement, et utilisa le maximum de savon pour frotter le sol là où il en avait besoin. Reprenant confiance en elle-même, elle était toute fière de pouvoir aider sa maîtresse ainsi, même si ce n’était pas la tâche la plus amusante de l’année. Ayant elle-même faim, elle se demanda si c’était aussi le cas pour Rika. Redoublant d’effort, elle accéléra un peu la cadence, espérant que cela aiderait le petit groupe à terminer rapidement.

Lorsqu’il y eu une nouvelle embrouille entre Roxas et Cysiam et que ce dernier alla chercher du scotch pour fermer définitivement la bouche du jeune étudiant, je me contentai de baisser la tête en la secouant, complètement désespérée. Pour sa part, Tsune ne s’y intéressa même pas et continua son travail avec acharnement. Je commençai vraiment à me demander si j’allais sortir de cette salle d’entraînement aujourd’hui. J’avais tellement faim en plus... et il m’était impossible de manger quoique ce soit. Fermant les yeux, j’essayai d’oublier ce mal qui me rongeait l’intérieur du corps. Je tentai de m’imaginer dans ma chambre, bien allongée sur mon lit pour relaxer... J’avais hâte que cette vision devienne réalité.

L’heure du diner devait être passée lorsque le nettoyage fut ENFIN terminé. Tsune fut bien la première à accomplir sa tâche et elle alla ensuite ranger le seau et la serpillère où le professeur le lui avait demandé. La jeune Zorua reprit ensuite sa vraie apparence et revint vers moi en courant, toute fière d’avoir réussir. Le petit pokémon sombre sauta sur mes genoux pour attendre la suite des évènements. Benjamin termina sa partie en deuxième, puisque Roxas avait prit tellement de retard dans son propre travail. Heureusement pour le plus jeune, il fut le premier à pouvoir sortir et ce fut ensuite au tour de Roxas lorsqu’il eu retiré le scotch qui maintenait sa bouche fermée. J’avais presque honte d’admettre que cette petite pause de blablatage m’avait fait du bien, ça lui avait remit les idées en place et ça l’avait obligé à travailler convenablement.

Étant donné qu’il ne restait plus que moi dans la grande pièce, je commençai à me demander si le professeur avait vraiment l’intention de me laisser sortir. Il m’ordonna de ne pas bouger avant son retour du petit bureau, mais je n’avais vraiment pas l’intention de bouger avec ma cheville enflée et douloureuse. Lorsqu’il revint vers moi, il m’annonça qu’il allait lui-même m’emmener à l’infirmerie. Je ne savais pas trop comment interpréter cela... je ne savais même pas si j’étais contente d’entendre cette phrase.

- Mais... vous n’avez pas besoin de vous déranger pour moi. Je... je peux très bien me rendre à l’infirmerie avec l’aide de mes pokémons.

Mais comme je l’avais vu auparavant avec mes deux camarades de retenue, il était inutile d’argumenter contre ce professeur. Ce fut donc ce dernier qui me mena à bon port, tandis que Tsune s’occupait de nous suivre en silence. Désormais à l’infirmerie, je fus installée sur l’un des lits libres par l’une des infirmières. Cysiam leur expliqua ce qui m’était arrivé, tout en omettant de dire à quelle heure cela s’était produit. Cela devait faire plusieurs heures déjà et l’enflure de ma cheville ne s’était pas réduite. D’ailleurs, l’infirmière qui me reçu voulu le lui demander, mais le professeur s’éclipsa sans demander son reste lorsque sa tâche fut accomplie. Et moi qui aurait préféré aller relaxer dans ma chambre... c’était tout bonnement impossible.

L’infirmière commença par examiner mon pied pour voir plus en détail en quoi consistait la blessure. Elle me posa un drôle de bandage qui, selon elle, avait pour effet d’immobiliser au mieux ma cheville pour l’aider à guérir plus rapidement. Elle l’a suréleva à nouveau en la posant sur un oreiller et m’annonça en même temps que j’allais probablement devoir rester ici pour la nuit. Soupirant, j’approuvai ses paroles d’un signe de tête, je ne pouvais rien faire de plus. Désormais seules, Tsune sauta sur le lit pour venir se coller contre moi. J’aurai aimé que Naoki puisse être ici, j’aurai voulu lui raconter tout ce qui s’était passé pendant ma splendide retenue qui avait duré plus longtemps que prévu. Mais... malgré toutes ses péripéties, j’étais incapable de me rendre à la cafétéria de l’école. Donc... quand est-ce que j’allais pouvoir manger ? Foutu journée de merde.

Spoiler:
 

_______________________________________________
Prez' | Fiche | Carnet
~ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxas Hikami
Cloaked Ranger
avatar

Féminin Balance Cheval
Messages : 440
Date de naissance : 15/10/1990
Date d'inscription : 19/02/2011
Âge réel : 26
Localisation : Quelque part paumé dans la forêt ou à la plage. o/

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 18 150 $

MessageSujet: Re: Eau savonnée, serpillères, et on nettoie. [Retenue de Roxas Hikami, Benjamin Lewis et Rika Hikari]   Mer 1 Jan - 7:40


Continuant a lavé ma partie d'un air contrarier via l'acte du professeur. Comment les autres humains présents me regardaient, m'importait peu. Arrêtant quand j'eus terminer, pour déposer ma serpillère dans le sceau. J'étais quand même pas pour la foutre par terre et étendre de l'eau inutilement. Sortant mon Capstick de la poche gauche de mon long manteau, tendis que monsieur le général examinait le sol de la grande salle. Euh... 13 heures, déjà ? Quoique nan, c'était pas si mal. Le replaçant où je l'avais pris. Bon, il avait terminé les examinassions, l'vieux ? Visiblement, puisqu'il annonça à Benjamin qu'il pouvait partir, alors qu'il demanda à Rika, ainsi qu'à moi de rester.

Ah ! Je devais le suivre ? Et si j'en avais pas envie ? >< Okay, okay... Je viens. Suivant l'homme, malgré moi. J'avais pas vraiment d'autres choix, après tout. Un coup dans la petite salle, je me contentais de rester où j'étais, regardant Cysiam fouiller dans les diverses choses qu'il y avait. J'savais pas pourquoi, mais j'étais incapable de faire confiance à c'vieux... Lissant l'inscription de la bouteille qu'il versait sur un bout de coton. Euh... "Proseptine" ? C'était quoi ça ? Aucune idée... Je ne cherchais guère à comprendre ce que c'était aussi. Okay, on pouvait décoller le ruban avec ça ? Bon, quant-à moi, j'aurais préféré que ce ne soit pas lui qui me donne des trucs pour m'aider. Disons que j'avais aucune confiance en lui... Mais là, j'avais pas vraiment le choix, nan ? Prenant la boule de coton pour la regarder en premier temps, puis la sentir par simple réflexe. J'avais surement l'air bête de faire cela, mais c'était un petit geste naturel chez moi. Comme expliquer, je commençais à frotter le ruban adhésif avec. Après quelques longues minutes, dès que le ruban commença à se décoller un peu, changeant la boule de coton de main, idée d'avoir ma main droite de libre, pour pouvoir enlever le ruban. Prenant une grande respiration... Enfin. J'allais surement avoir une belle marque, après ça...

Sortant de la salle en prenant le temps de jeter les morceaux de rubans, ainsi que la boule de coton dans la corbeille à la sortie du petit local de stockage. À mon tour, papy m'annonça que je pouvais partir ! Yeah ! Enfin, libre ! Je me dirigeais vers la sortie arrêtant devant la porte, pour l'ouvrir sans pour autant la franchir directement.

- Héhé ! À la prochaine l'vieux ! Lançais-je d'un ton froid.

Sortant ensuite de la salle, l'Arcanin chromatique était déjà debout, m'attendant. Après tout, s'il avait vu Benjamin sortir avant, il se doutait bien que j'allais pas tarder à sortir aussi. Caressant la tête de ce dernier, un peu pour dire que j'allais bien, pour ensuite quitter les lieux. La prochaine fois, il m'aurait pas ce vieux fou... ><

HS:
 

_______________________________________________
Distant hearts, when rejoined as one...
Présentation
Fiche
Carnet


May find the light within.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eau savonnée, serpillères, et on nettoie. [Retenue de Roxas Hikami, Benjamin Lewis et Rika Hikari]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Eau savonnée, serpillères, et on nettoie. [Retenue de Roxas Hikami, Benjamin Lewis et Rika Hikari]
» je nettoie, tu nettoies, il nettoie, nous nettoyons les peintures. . (nettoyage, déontologie, méthodes aqueuses)
» Punitions, Heures de Colles, Retenue...
» tout en retenue
» plus je nettoie moins ça va

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Zone Sportive :: Salle d'Entraînement-
Sauter vers: