Partagez | 
 

 [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Mar 8 Mai - 7:54

Zane revint discrètement dans la chambre du quatrième étage. Il faisait son possible pour ne pas réveiller le jeune homme endormis. Ce n'était pas la première qu'il faisait cette petite escapade. Il était surprenant de voir à quel point le pokémon bavard pouvait se montrer discret lorsqu'il le voulait. Le plan était enfin à point. Tsune et lui s'étaient mis d'accord pour passer à l'action ce matin. Il reprit sa place auprès de son maître et fit semblant de dormir. I espérait vraiment que Naoki allait se rapprocher de Rika grâce à eux. D'ailleurs, il voyait que son maître était de plus en plus songeur. Il devinait très bien que la jeune femme en était la cause. Il l'entendait murmurer son nom dans son sommeil. Depuis qu'il avait vu l'annonce du bal, le jeune homme s'était montré particulièrement rêveur. Le Zorua souhaitais que grâce à son plan, le jeune homme allait inviter sa dulcinée. Il imaginait déjà les deux tourtereaux roucouler... Euhm non peut-être pas. Ce n'était pas du tout le genre de Naoki de roucouler. Il voyait le soleil qui commençait à percer au travers du rideau, signe que la journée commençait tranquillement.

Inconscient du manège de mon pokémon, je me réveillai quelques heures plus tard. Zane ouvrit les yeux dès qu'il me sentit m'agiter. Il tenta d'avoir l'air le plus naturel possible. Je regardai l'heure qu'affichait mon cadran et soupirai. Je passai ma main sur mon visage encore endormi. Je croyais que mon obsession pour Rika allait s'estomper avec le temps, mais c'était devenu de pire en pire. Je m'inquiétais sans cesse de comment elle se portait. Je soupirai devant la stupidité de mon comportement. Je la connaissais à peine et pourtant je ne pensais qu'à elle. Elle avait remué quelque chose en moi, ça c'était certain. J'en étais presque venu à penser qu'elle m'avait jeté un sort. Toutefois, je ne pouvais me résoudre à appeler cela de l'amour. Je n'osais concevoir une telle chose puisque l'amour tel que je le concevais exigeait que l'on connaisse l'être aimé. Ce qui n'était pas vraiment le cas pour Rika. Certes je l'avais rencontré à plusieurs reprises, mais ce n'était pas suffisant pour que je développe une telle affection. Une chose était sûre c'était que je la désirais ardemment. Il faut dire qu'elle était mon type de femme. Je n'aimais pas les femmes minces, mais je les aimais enrobée, comme Rika. Je ne cessai de faire des rêves érotiques la concernant. Le trouble qui m'agitait me déstabilisait grandement. J'avais déjà ressentit du désir pour une femme, mais pas comme pour la jeune femme en ce moment. Alors, ce que je ressentais était un peu plus qu'une simple attirance. La seule conclusion qui me venait à l'esprit était que ce que je ressentais quelque chose à mi-chemin entre l'amour et le désir.

Je n'appréciais pas l'idée de perdre le contre contrôle de moi-même. Ça me faisait oublier la raison de ma présence dans cet académie. Ces derniers temps, je pensais très peu à mon plan de vengeance. D'ailleurs, je l'avais pratiquement effacé de mes préoccupations. Au malaise face aux sentiments que j'éprouvais pour la coordinatrice s'ajoutait la culpabilité de ne pouvoir rendre justice à ma mère. Cependant, un autre doute s'insinuait dans mon esprit. Était-ce vraiment nécessaire que je m'en prenne à Sayaka, ma demi-soeur ? Après tout elle n'était en rien responsable des agissements de notre lâche de père. Plus j'en apprenais sur elle, plus je me disais qu'elle était très différente de l'image que je me faisais d'elle. Elle m'apparaissait plus humaine et honnête que l'homme sans coeur. Quelque chose dans son regard me faisait hésiter. C'était particulièrement discret, mais il m'était arrivé de voir un éclat d'une tristesse incommensurable. Comme si un événement l'avait complètement détruite. Enfin, j'allais devoir sérieusement réfléchir à cela.

Je repensai au bal costumé qui approchait à grands pas. Cette pensée ramena Rika à mon esprit. Je soupirai à nouveau. Décidément, je ne pouvais passer plus de trente secondes sans penser à elle. Ce qui me troublait, c'était que je me voyais arriver à ce bal avec la jeune femme comme cavalière. Je me demandais pourquoi je voulais aller à ce bal stupide, ce type de réjouissance ne m'intéressait pas. Enfin, cela n'avait pas vraiment changé, mais je voulais seulement m'y rendre en compagnie de la coordinatrice. Ma décision fut vite prise, je ne voyais pas pourquoi je m'empêcherais de m'y rendre. Après tout, j'allais pouvoir oublier mes soucis pour cette soirée. Par contre, je n'avais aucune idée du déguisement que j'allais pouvoir mettre. Je ne m'en préoccupai pas plus longtemps, j'allais d'abord devoir l'invite et il fallait qu'elle accepte d'être ma cavalière. À ce moment-là, je pourrai réfléchir à mon costume. Quoique je doutais que j'allais trouver quelque chose avant la journée du bal. Je me redressai dans l'intention de me préparer pour aller faire ma demande. Je fis attention de ne pas réveiller Aklas et Zane qui dormaient. Enfin c'était ce que je croyais concernant le renard.

Zane se retint de sourire en voyant son maître se lever. Il n'avait rien manqué des actes du jeune homme. Le pokémon attendit le bon moment pour activer son illusion. Je me dirigeai vers la salle de bain sans me rendre compte du manège de mon pokémon. Celui-ci ne put s'empêcher de rigoler lorsque j'entrai dans la salle de bain. Au même moment, il activa l'illusion qu'il voulait créer. Je me déshabillai et ouvrit la douche. Je réglai la température de l'eau, puis entrai dans l'eau. Je savourai quelques instants la sensation de l'eau sur mon visage levé vers le pommeau de douche. Mon obsession pour Rika avait provoqué un certain malaise. Je profitai de cet instant pour me soulager de ce malaise sans me douter que je n'étais plus seul dans la cabine...

_______________________________________________


Dernière édition par Naoki Hira le Mer 14 Aoû - 18:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Hikari
Miss Timide
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 274
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 06/01/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 150 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Mer 9 Mai - 21:44

Alors que la clarté du petit matin innondait tranquillement ma chambre, je repris lentement conscience avec la réalité. Je venais tout juste de me réveiller, mais je n'ouvris pas les yeux pour autant. Mon réveil n'avait pas encore sonné, cela me donnait encore un peu de temps pour somnoler. En plus que je m'étais couchée assez tard la veille, puisque j'avais étudier toute la soirée. Je ne le savais pas, mais cette décision avait angoissé Tsune toute la nuit. La Zorua, en voyant sa maîtresse assis à sa table de travail, bien concentrée sur ses lectures, elle s'était demandé si elle allait pouvoir sortir de la chambre pour aller à la rencontre de Zane. Ils avaient prévu de se voir cette nuit pour mettre leur plan à éxécution. Cependant, si Rika ne se bougeait pas de là, Tsune n'allait jamais pouvoir sortir. Elle imaginait déjà l'expression sur le visage de Zane lorsque celui-ci allait comprendre qu'elle ne viendrait pas. Non, elle ne voulait pas le déçevoir, elle ne s'était pas moqué de lui, elle allait venir ou en fait... elle allait faire son possible pour venir. Lorsque sa maîtresse décida enfin d'aller se coucher, très tard dans la nuit, la petite Zorua, toujours couchée au pied du lit, fit semblant de dormir. Lorsque Rika fut plongée dans le monde des rêves, Tsune se leva et sortit rapidement de la chambre, faisant attention à ne pas faire de bruit.

Toujours allongée dans mes chaudes couvertures, je n'avais pas envie de me lever. J'étais bien comme ça, tellement que j'aurais pu y rester pendant longtemps. Cependant, il me manquait quelque chose. J'aurais bien aimé avoir quelqu'un à mes côtés, pour que je puisse me blottir dans ses bras et avoir encore plus chaud. Mes pensées se dirigèrent vers Naoki, le jeune blondinet qui m'intriguait énormément ces temps-ci. Hier, j'avais cru voir une affiche dans les couloirs de l'école, annonçant un bal qui allait se dérouler très bientôt. Sur le coup, j'avais été tenté d'écrire mon nom, mais timide comme je l'étais, je n'aurais jamais eu le courage de me rendre à ce bal seule. Toutefois, pour y aller en couple, c'était aux gars de demander à leur partenaire. Je ne connaissais aucun gars assez proche pour que ce dernier puisse me demander, sauf Naoki. Il devait probablement avoir déjà invité une autre fille, oui une autre fille beaucoup plus belle et attirante que moi. Au moins, celle-là n'allait pas y faire honte lorsqu'il allait danser avec elle. Sur le coup, je fus un peu jalouse de cette file. Rien ne me disait qu'il allait y participer, peut-être qu'un bal ne l'intéressait tout simplement pas...

Un bruit sourd me fit sursauter, interrompant mes pensées. Ne sachant pas ce que c'était, je me redressai et aperçu Tsune, sur le sol, recouvert de mes vêtements. Le pokémon tentait de s'en dégager. À ces côtés, mon panier de vêtements sales était tombé par terre. Mais qu'avait-elle fait ? À part sauter dedans, je ne comprenais vraiment pas ce qui venait de se passer. Couchée près de moi, Azah avait redressée la tête aussi, mais ça ne semblait pas l'étonner.

- Tsune... qu'est-ce que tu as fais, encore ? demandai-je d'une voix endormie.

Ayant peur que sa maîtresse ait comprit son plan, la petite Zorua se redressa vivement et s'assit sur le sol. Un petit sourire naïf se dessina sur son visage, tentant d'avoir l'air naturelle.

- Oh rien... je suis tombée dans le panier, comme d'habitude... Je voulais descendre du lit sans trop faire de bruit et tu vois, j'ai mal calculé mon attérissage. Mais ne t'en fais pas, je vais tout ramasser.

Tsune tentait de mentir du mieux possible. En réalité, elle venait tout juste de sortir de la salle de bain. Leur plan, à Zane et elle, était prêt. La Zorua n'avait pas vraiment dormie, elle avait tout donné pour que son illusion soit la plus parfaite possible. Évidemment, je ne me doutais de rien. Je finis donc par me lever, sachant que rester allongé à somnoler était impossible maintenant. Je ramassai le panier et les vêtements, avant de prendre des vêtements propres dans mon placard. Sans rien dire de plus, j'entrai dans la salle de bain et refermai la porte derrière moi. Tsune éclata de rire au même moment, alors qu'Azah penchait la tête, ne comprenant pas trop pourquoi son amie riait ainsi.

Une douche allait me faire le plus grand bien pour me réveiller. Rapidement, j'enlevai mon pyjama de sur mon dos, le laissant tomber au sol. Je m'observai un moment dans le miroir avant d'entrer dans la cabine. L'eau froide me fit frisonner, mais elle se réchauffa assez vite, tandis que je laissai échapper un petit soupir de bien-être. Je laissai l'eau tomber sur mon corps un moment, ne pensant à rien en particulier. C'est alors, malgré le fait que j'avais encore les yeux fermés, j'entendis un bruit étrange. J'avais souvent pris des douches dans ma chambre et pourtant, je n'avais jamais eu cet impression. C'était comme s'il y avait deux douches en une, puisque j'entendais de l'eau tomber à un autre endroit. Ouvrant les yeux, je sursautais violemment en aperçevant quelqu'un près de moi. Mon coeur cessa de battre un moment, alors que je reculais contre les parois de la douche. Maladroite, je tentai de me cacher du mieux possible. Devant moi, il y avait un jeune homme blond, assez élancé et musclé. Je cru apercevoir l'une de ses mains devant lui et en comprenant ce qu'il faisait, je sentis mon visage changer de couleur. Ce fut après un petit moment que je réalisai qu'il s'agissait de Naoki, le jeune homme à qui je pensais présentement.

- Na... Na... Na... Nao, Naoki, bégayai-je. Mais, que... que fais-tu dans ma douche ?

Évidemment, avec seulement mes deux mains, c'était impossible pour moi de cacher tout mon corps. J'avais terriblement honte de moi, je n'aimais pas mon corps et voilà que Naoki pouvait me voir de la tête au pieds. J'allais probablement le dégouté, étant donné que j'avais tout de même un bon surpoids. Mais comment se faisait-il qu'ont étaient dans la même douche en ce moment ?

_______________________________________________
Prez' | Fiche | Carnet
~ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Lun 21 Mai - 5:37

Ce fut la voix de Rika qui me tira de ma transe. Pétrifié, je cessai toute caresse pour me tourner vers elle. Habituellement, je n'étais pas quelqu'un de timide, mais cette fois j'étais vraiment embarrassé. Il faut dire que se faire surprendre par l'objet de ses fantasmes en pleine séance d'autosatisfaction avait de quoi rendre n'importe qui gêné. Je me sentis rougir, ce qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps. Toute excitation qui s'était accumulé retomba subitement à cause de mon embarras. J'avais honte de moi-même. Après ce qu'elle avait vu elle devait penser que je n'étais qu'un obsédé. Je doutais qu'elle voudrait venir au bal avec moi.

Une préoccupation me vint à l'esprit, comment s'était-elle trouvé dans ma douche ? Selon elle, c'était moi qui étais dans sa douche. Un doute s'infiltra dans mon esprit lorsque j'entendis le petit rire de mon Zorua. Zane s'amusait comme un petit fou. Il était heureux d'avoir réussi son plan. Il s'était tellement entraîné avec Tsune pour arriver à un tel résultat. Franchement, cela avait été au-delà de ses espérances.

Je me tournai vers Rika qui tentait de se cacher du mieux possible. Je tentai de ne pas trop la regarder, mais je ne pus résister à la tentation de détailler son corps. Son surpoids ne me dérangeait pas du tout. C'était même ce qui selon moi la rendait jolie. Si mon désir c'était calmé, elle remonta en flèche à la vue de la jeune femme. Je tentai de cacher du mieux possible la preuve de l'effet qu'elle avait sur moi. Son désarrois me donnait envie de la prendre dans mes bras et de la rassurer. Je me retins de faire un quelconque geste vers elle, puisque cela pourrait être mal interprété. De plus, je craignais de ne pouvoir contenir l'attirance qu'elle exerçait sur moi. Une chose était sûre, la vision que j'avais eue allait sûrement peupler mes rêves.

Je secouai la tête pour sortir de mes rêveries. J'allais devoir répondre à sa question, mais j'éprouvais quelques difficultés à me concentrer sur ma réponse.

- C'est plutôt... tu.... Tu es jolie. Enfin non... plutôt tu es jolie, mais ce n'est pas ce que je voulais dire, m'expliquai-je avec une certaine difficulté. J'ai... croyais... cru non arf!

Je me passai la main dans le visage, embarrassé par mes difficultés à m'exprimer. Ça ne m'était plus arrivé depuis mon enfance. Je me détournai, le visage encore en feu. Je vis une serviette que je pris et tendit galamment à Rika. Le regard toujours détourné, je tentai de me changer les idées. Je devais cesser de penser au corps de Rika et à ses formes généreuses. Je ne devais pas penser à leurs textures sous mes mains. Je repensai aux ricanements de Zane après que la coordinatrice avait parlé.

- Prend ma serviette, il me semble que tu es dans ma douche,balbutiai-je en tentant de retrouver mes esprits. Je crois savoir la raison de cette situation.

_______________________________________________


Dernière édition par Naoki Hira le Dim 18 Nov - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Hikari
Miss Timide
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 274
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 06/01/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 150 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Jeu 31 Mai - 3:50

Naoki ne semblait pas avoir remarqué ma présence. Pas avant que je m'adresse à lui, en tout cas. Il semblait aussi embarassé que moi face à cette situation. Il retira rapidement la main qui se trouvait devant lui, ce qui me fit comprendre que je l'avais dérangé en plein action. Je ne m'étais pas imaginé que Naoki se donnait du plaisir ainsi, quoique tout les gars devaient bien le faire... J'étais encore plus surprise de constater cela alors que je me trouvais dans la même douche que lui, au même moment où il savourait ce besoin de satisfaction. Peut-être allait-il penser que je le prenais pour un obsédé, mais ce n'était pas du tout le cas. Tout le monde ressentait ce même besoin, c'était naturel après tout. Même moi, ça m'arrivait quelques fois... mais bon, je ne rentrerai pas dans les détails. Comment avais-je fais pour me retrouver dans la même douche que Naoki ? Pourtant, nos chambres n'étaient pas situés sur le même étage... c'était ça qui me surprenait le plus. Comment cela s'était-il produit ? Je n'arrivais pas à comprendre, jusqu'au moment où j'entendis un rire. Je compris qu'il s'agissait de Tsune. Furieuse, je me retournai vivement pour me retrouver face à la porte par laquelle j'étais entrée. Je vis alors mon pokémon par terre, rouler sur le dos en train de rire aux éclats. Je tentai alors d'ouvrir la porte de la douche pour sortir, mais c'était impossible, quelque chose était appuyé contre celle-ci. Tsune avait tout prévu, elle avait installé une chaise devant la porte de la douche pour nous empêcher, autant Naoki que moi, de sortir.

- Tsune ! C'est pas drôle. Enlève cette chaise immédiatement et laisse-moi sortir !

Entendant ces paroles, la petite renarde cessa de rire et tourna la tête vers moi. Elle me fixa quelques secondes avant de retrouver son fou rire, n'ayant pas du tout l'intention d'enlever la chaise qui maintenait la porte fermée. Ne pouvant rien faire, je me résignai et me retournais à nouveau vers Naoki pour pouvoir mieux me cacher. Que devais-je faire à présent ? Je n'avais plus vraiment envie de prendre une douche. C'est alors que, en regardant le sol et en tentant de me cacher, je sentis le regard du jeune homme posé sur moi. Que regardait-il comme ça ? Il était probablement horrifié par ce qu'il voyait. Avait-il déjà vu une fille nue aussi grosse que moi ? Il était probablement sur le point de vomir en voyant mes bourlets. Pourtant, son regard ne se détachait pas de moi. Ma gène, provoquée par cette situation, ne cessait de grandir. C'est alors que Naoki décida de répondre à ma question, maintenant qu'il devait avoir retrouvé ses esprits. En fait, il me répondit du mieux qu'il pu, car je ne compris rien à sa phrase. Un mot m'avait profondément frappé, cependant je doutais qu'il y croyait vraiment. Il avait bien dit le mot "jolie"...

Soit c'était pour me rassurer, ou bien c'était... J'étais persuadée qu'il ne croyait pas du tout à ce qu'il venait de dire. Comment un homme pouvait-il aimer mon corps ? C'était complètement absurde. C'est à ce moment-là que je vis Naoki me tendre une serviette. Sans trop réfléchir, je l'a prit vivement pour la mettre autour de mon corps, me cachant ainsi de son regard. Je me sentais un peu mieux maintenant, mais je n'étais pas encore tirée d'affaire... j'étais toujours enfermée dans la douche avec lui. Toutefois, lui il n'avait rien pour se cacher et je voyais bien que cela l'embarassait tout autant que moi. C'est à ce moment-là que je me mis à détailler davantage son corps. J'observais son dos un moment, détaillant chaque muscle. Mon regard descendit alors le long de son corps, jusqu'à ses hanches. J'aimais bien ce qui se dessinait devant moi, en particulier ses fesses. J'aurais bien aimé voir ce qui se trouvait en avant, mais ce n'était pas vraiment approprié. Je détournai finalement le regard, ne voulant pas le mettre davantage mal à l'aise. Cependant, j'aurais encore observer son corps longtemps.

- Mer... merci, bégayais-je. Pour la serviette. Que faisons-nous maintenant ? Il faudrait trouver quelque chose pour te cacher aussi, puisque nos deux Zoruas ne semblent pas prêts à nous laisser sortir...

_______________________________________________
Prez' | Fiche | Carnet
~ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Sam 18 Aoû - 22:04

La vitesse avec laquelle Rika se cacha avec la serviette me rendit mal à l'aise. Je ne pus m'empêcher de regretter qu'elle se cache ainsi, une partie de moi songeait que ça aurait été plaisant d'avoir quelques minutes supplémentaires pour la détailler. De ce fait, je me sentis comme le pire des voyeurs de la regarder ainsi. Je me rendais bien compte que mon regard l'intimidait, j'aurais bien voulu ne pas provoquer une telle gêne chez elle. Dès qu'elle aurait l'occasion, elle allait sûrement me fuir pour éviter d'être en présence d'un pervers comme moi. Malgré ma volonté de détourner mon regard d'elle, je ne pouvais m'empêcher de la contempler. C'était difficile pour moi d'ignorer l'attirance que je ressentais pour elle, puisqu'elle était tout à fait le type de femme qui me rendait fou. Dès que j'avais été en âge d'être attiré par les femmes, j'avais toujours apprécié les femmes rondes et Rika était tout simplement parfaite à mon humble avis. Je me retenais à grand-peine de ne pas me retourner pour la prendre dans mes bras et... Je préférai censurer mes pensées de peur de perdre le contrôle. Car si je continuais d'entretenir de telles pensées, je ne donnais pas cher de ma peau.

Tout d'un coup, je sentis son regard me parcourir. Je devins soudain nerveux alors que je me demandais à quoi elle pensait en me regardant. J'espérais qu'elle ne me voyait pas comme un pervers arrogant. Je n'avais jamais vraiment accordé d'importance à ce que les autres pensaient de moi, mais la situation était très différente en ce qui concernait Rika. J'avais de la difficulté à accepter un tel revirement puisque cela voulait dire que je ressentais un certain attachement pour elle. Je ne me sentais pas vraiment prêt à ressentir ce genre de sentiment. Désirer quelqu'un était une chose, il était indéniable que je la désirais, mais éprouver des sentiments envers quelqu'un c'était plus compliqué. Je ne voulais pas encore m'embarquer dans cette aventure. J'avais encore trop de choses en régler pour aller jusque-là. Cela me donnait l'impression de marcher sur une corde raide et que le moindre faux pas provoquerait une chute mortelle. Je n'aimais pas cette sensation d'être prisonnier par mes émotions contradictoires.

Ce fut la voix de Rika qui me tira de mes réflexions. Celle-ci me remerciait de lui avoir donné ma serviette. Elle me demanda si j'avais une idée de ce qu'on pourrait faire. D'ailleurs, elle me rappela que j'étais nu comme un ver en soulignant le fait qu'il allait falloir trouver quelque chose pour me cacher. Nos Zorua n'ayant manifestement pas l'intention de nous laisser sortir d'ici avant un bon moment. Mon regard se porta sur les causes de cette situation embarrassante. J'entendais distinctement leur rire derrière la porte vitrée bloquée par leur soin à l'aide d'unea chaise. Je me promis que lorsque je sortirai de cette impasse, que j'allais réserver un sort particulier à Zane. Toute la tension que j'avais accumulée grâce à leur intervention allait sûrement se déverser sur eux. Je savais que ce n'était pas correct puisqu'ils n'étaient en rien responsables de mes sentiments pour Rika, mais leur petit tour m'avait rendu la tâche encore plus difficile.

-Vous riez maintenant, mais lorsque je vais sortir d'ici vous allez moins faire les malins, menaçai-je d'une voix glaciale. Alors si vous voulez vous en sortir dignement, vous feriez mieux de nous laisser sortir.

Zane cessa de rire quelques instants. Son maître ne s'était jamais adressé à lui de cette façon. Il n'avait pas vraiment envie de le laisser sortir maintenant, il avait plutôt d'attendre qu'il se calme un peu. Le sombrenard ne se gêna pas pour lui faire savoir.

-C'est pas en me parlant ainsi que tu vas me donner envie de te laisser sortir, rétorqua bravement le zorua mâle. Au lieu de râler, tu devrais en profiter pour te rapprocher un peu de ta douce. J'ai pas eu le choix de prendre les choses en main puisque tu ne fais rien pour faire avancer ta relation, tu peux l'inviter au bal aussi. Un moment donné, il faut que tu te rendes à l'évidence que tu es amoureux d'elle, après tout tu n'arrêtes pas de gémir son nom dans ton sommeil.

Je rougis jusqu'à la racine de mes cheveux blonds en entendant la dernière phrase de mon pokémon. Je n'aurais jamais pensé qu'il s'était rendu compte de la nature de mes rêves la nuit. Très embarrassé par la situation, je me tournai discrètement vers mon pokémon, qui continua ses révélations-chocs.

-Ça te surprend, n'est-ce pas, ricana mon pokémon. Je suis moins stupide que j'en ai l'air. J'ai vite deviné que tu faisais des rêves érotiques sur Rika en voyant ton membre bien d...

-Zane ça suffit, m'écriai-je en rougissant encore plus si c'était possible.

Je n'osais plus lever le regard vers Rika. Cette fois, je ne devais plus valoir grand-chose à ses yeux. Zane avait vraiment le don de trop parler. Je crois que je venais de battre mon record de rougissement et de gêne pour le restant de mes jours. Je ne m'étais jamais senti aussi embarrasser devant une fille. Je n'étais pas prude, mais il y avait une limite à ne pas franchir. Ce que le Zorua venait de faire. Je ne serais pas surpris si la jeune femme ne voudrait plus m'adresser la parole. D'ailleurs pour l'invitation au bal, j'étais assurément fichu après les déclarations scandaleuses de Zane. En voulant trop m'aider, il venait de faire tomber à l'eau la relation qu'il voulait tant se voir créer. N'ayant aucune connaissance des relations humaines, je ne savais pas comment rattraper le tir avec elle.

-Maintenant Zane tu vas nous laisser sortir d'ici, lui ordonnai-je les mâchoires crispées.

-Non, il faut que tu l'invites au bal et que tu l'embrasses, exigea le pokémon d'une voix rieuse.

Je faillis m'étrangler en entendant ses conditions. Je tournai vers Rika, le regard honteux. C'est alors que je fis quelque chose que je n'aurais jamais pensé faire, je pris sur moi pour m'excuser. Mon orgueil venait de prendre un sacré coup lors de cette mésaventure.

-Je suis désolé pour l'attitude puérile de mon pokémon, lui soufflai-je d'une voix étouffée. Je suis désolé pour l’embarras qu'il t'as causé. Je comprendrais si tu ne veux plus m'adresser la parole.

Je baissai le regard, ce que je ne faisais jamais, en me disant que je n'arriverai plus à la regarder en face.

_______________________________________________


Dernière édition par Naoki Hira le Dim 18 Nov - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Hikari
Miss Timide
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 274
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 06/01/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 150 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Jeu 4 Oct - 23:55

Lorsque Naoki éleva la voix pour s'adresser aux Zoruas d'une voix glaciale, Tsune se tut instantanément. Le jeune homme semblait vraiment très en colère et elle se demandait si c'était bien de poursuivre cette petite blague encore un moment. La situation pouvait peut-être dégénérée et elle n'osait pas l'imaginer. Ne sachant pas trop quoi faire, la petite renarde baissa les oreilles et se retourna vers Zane, qui avait déjà répliqué quelque chose suite à la phrase glaciale de son maître. Ce dernier ne semblait pas prêt à les laisser sortir, ce qui motiva à nouveau Tsune. S'il ne voulait pas arrêter maintenant, alors elle allait faire de même. Zane semblait toujours aussi déterminé d'accomplir leur plan jusqu'au bout et bien vite, les hésitations de la jeune Zorua s'estompèrent. De plus, elle se mit même à rire de la réplique de son homonyme. Sérieusement, la demande de Naoki devait être faite et, à la limite, il devait embrasser Rika pour sortir. Tsune était du même avis que Zane là-dessus.

Pour ma part, lorsque j'entendis la phrase glaciale du jeune homme, mon regard se fixa sur lui malgré tout. Je m'étais dis d'arrêter de le regarder, pour lui laisser son intimité quand même, mais son ton me faisait hésiter. Il semblait tellement en colère qu'un moment, je doutais qu'il s'en prenne à moi. Mais pourquoi ferait-il une telle chose ? J'étais coincée dans la douche avec lui et s'il s'énervait davantage... Cependant, mes pensées furent interrompues par le monologue du pokémon ténèbre. Quoi ? Avais-je bien entendu ? Naoki était bien amoureux de moi ? Comment était-ce possible ? Pourtant, nous nous étions rencontrés quelques fois et mon physique n'est pas des plus attirants... enfin, peut-être n'était-il pas du même avis que moi. Cela me surprenait toutefois. Jamais je ne m'aurai attendu à ce qu'un homme soit attiré par moi physiquement. Depuis quelques années, je n'y pensais plus. C'était devenu un rêve de petite qui n'allait jamais se réaliser, selon moi. Et voilà que je sentais le sol s'effrondrer sous mes pieds. Un homme m'aimait bien pour mon physique !

De plus, son pokémon disait qu'il gémissait mon nom durant son sommeil. Alors, il rêvait à moi ? Cela me prouva une nouvelle fois son attirance envers moi. Encore une fois, cela me paru complètement incensé, comme si c'était impossible. Tandis que mes pensées virevoltaient dans tous les sens, le ricanement du Zorua me fit rougir. Ses rêves semblaient êtres assez érotiques puisqu'il... euhm... enfin... son corps répondait à la simple vision de mon corps, apparement. Sur le coup, j'étais gênée pour Naoki, je n'aurais pas voulu me retrouver dans une pareille situation. C'est alors que Tsune rajouta quelque chose.

- Ah bon ? Tu regardes à cet endroit fréquemment ? Tu en as un aussi je te rappel, dit-elle en éclatant de rire.

Puis, je cru comprendre que le Zorua avait terminé. Enfin, c'est ce que j'espèrais, pour Naoki du moins. S'il entendait une autre chose gênante de la sorte, j'étais certain qu'il allait exploser, ou bien se cacher sous terre. C'était la première fois que je le voyais si rouge. Après tout, c'était normal, je le comprenais très bien. Je ne savais pas trop quoi faire pour le dégêner. Alors que j'y réfléchissais, j'entendis les conditions de Zane pour que la porte de la douche puisse s'ouvrir. Malgré moi et malgré tout ce que je pensais en ce moment, un petit sourire étira mes lèvres. La seule chose que je pouvais faire pour lui, c'était l'aide à sortir d'ici le plus rapidement possible.

- Mais non ça va, je vais m'en remettre, lui répondis-je doucement. C'est normal pour lui d'espérer, je crois. Sinon... pour ce qui est du bal, j'aimerais bien y aller avec toi. Je souhaitais que quelqu'un m'y invite d'ailleurs, mais puisque personne ne venait m'aborder, je commençais à désespérer.

De l'autre côté, Tsune eut un large sourire triomphant. Leur plan avait fonctionné, sa maîtresse venait d'accepter la demande d'aller au bal. Par contre, pour le baiser, cela semblait être une autre histoire... La Zorua espérait qu'elle allait le faire aussi, mais bon... peut-être rêvait-elle.

- Pour ce qui est du baiser... ajoutai-je en murmurant, pour que seul Naoki puisse m'entendre. Nous ne sommes pas obligé de le faire si cela ne te plait pas. Nous pouvons faire comme si c'était le cas, par contre.

Nerveuse, je relevai légèrement le regard vers lui, attendant sa réponse.

_______________________________________________
Prez' | Fiche | Carnet
~ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Sam 13 Oct - 5:05

Pendant quelques instants, je me demandai si je n’étais pas en train de faire un cauchemar tordu. Apparemment non puisque je frissonnais lorsque l’air froid commençait à faire descendre la température de la cabine de douche. Nu comme un ver, je n’avais pas de serviette pour m’essuyer et empêcher l’eau d’absorber ma chaleur pour s’évaporer. Je n’avais jamais eu aussi honte de ma vie. C’était embarrassant de voir ses secrets les plus intimes dévoilés devant l’objet même de ses secrets. Je me questionnai sur la façon dont j’allais me sortir de cette impasse. La Zorua de Rika, qui avait semblé douter lorsque je m’étais adressé froidement à eux, avait apparemment retrouvé son courage. Elle ne tarda pas à ricaner à chaque phrase de Zane à mon plus grand désarroi. Elle ne tarda pas à ajouter son propre commentaire.

Le Zorua se tourna vers Tsune lorsqu’elle le taquina. Il écarquilla des yeux lorsqu’elle insinua qu’il regardait là souvent et qu’il en avait lui-même un. Le jeune sombrenard en resta quelques instants bouche bée.

-C’est pas que je regardai là, Tsune, je n’ai pas trop le choix de le voir quand il est couché, répliqua le Zorua. Disons que ça peut être apparent quand il est dans cet état. Et je sais bien que j’en ai un aussi, pardi. Sinon je ne serais pas un mâle. Maintenant, concentrons-nous sur notre plan.

Je fus tiré de mes ruminations par la voix de Rika. Ses paroles me surprirent au plus haut point. Elle affirma que tout allait bien et qu’elle allait bien s’en remettre. Elle supposa que c’était normal pour nos pokémons d’espérer ainsi. Je ne savais pas trop comment prendre cette phrase, est-ce que je devais m’en réjouir ou non. La jeune femme aborda le sujet épineux du bal. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. D’ailleurs, ce n’était même pas moi-même qui l’avait fait, mais mon pokémon. Je fus quelque peu déçu de ne pouvoir lui demander moi-même. Ce fut donc avec stupéfaction que j’accueillis sa réponse positive à la demande de mon pokémon. Je me questionnai vraiment sur les motifs qui avaient encouragé Rika à accepter. Il m’avoua qu’elle avait espéré que quelqu’un l’invite, mais comme il n’y avait pas de volontaires, elle avait commencé à désespérer. En sachant cela, je me fustigeai d’avoir attendu aussi longtemps avant d’avoir fait ma demande.

À l’instar de Tsune, Zane arbora un grand sourire tout en sautillant sur lui-même, heureux de voir que leur plan s’était soldé par un succès. Il ne manquait plus que le baiser tant attendu par le jeune Zorua. Il espérait vraiment que le chercheur allait cesser de lutter. Zane était un incroyable romantique.

Maintenant que Rika avait accepté de m’accompagner au bal, il ne nous restait plus qu’à régler le problème épineux du baiser. Je ne voulais pas que ça se passe ainsi entre nous, je songeai que c’était un peu précipité. D’un autre côté, je mourrais d’envie de sentir les lèvres de Rika sur les miennes. Je ne savais plus sur quel pied danser. C’est alors que la coordinatrice me murmura que nous n’étions pas obligés de le faire si cela ne me plaisait pas. Si seulement elle savait à quel point elle était loin du compte. Ce n’était pas la perspective de l’embrasser qui me déplaisait c’était les circonstances dans lesquelles risquait de se dérouler ce rapprochement qui me faisait douter. Rika suggéra qu’on puisse simuler ce baiser. Je n’étais pas contre cette idée, je me sentais plutôt partager entre mes différentes envies. Je me tournai vers elle, alors qu’elle me fixait à présent avec nervosité. Je tergiversai quelques instants, hésitant quant à la conduite à adopté. Je comblai la faible distance qui existait entre nous, sans ajouter un mot. Sans réfléchir plus longtemps, je caressai doucement la joue de Rika et avançai doucement le visage vers elle. J’inspirai longuement avant de poser tendrement mes lèvres sur les siennes. Je me contentai de les effleurer, savourant leur douceur. Je ne voulais pas mettre à l’épreuve mon contrôle déjà bien éprouvé par la situation. J’espérais seulement que cela allait être satisfaisant pour les deux Zoruas. D’ailleurs de la façon dont j’étais placé, ils ne pouvaient pas voir si je l’embrassais vraiment ou non.

-Comme ça ce sera plus crédible, lui soufflai-je en lui souriant. J’espère que ça leur suffira.

Zane regardait le couple dans la douche, les yeux remplis d’étoiles. Il se tourna vers Tsune, se réjouissant du résultat.

-Tu as vu, Tsune, on a réussi, contre toute attente, s’extasia Zane. On est les meilleurs. J’aurais pensé que ça aurait été plus difficile. Maintenant est-ce que l’on laisse sortir tout de suite ou on les laisse profiter encore un peu de leur découverte ?

Aklas, qui était réveillé depuis un bon moment, entra dans la salle de bain de sa démarche discrète. Il savait très bien ce que les deux Zorua tramaient. Il trouvait que ça avait assez duré d’embarrasser leur maître ainsi. Il dirigea vers la chaise qui bloquait la porte de douche et la poussa pour qu’elle tombe.

- Hey Aklas, tu viens de tout gâcher, protesta Zane.

L’absol ne réagit pas au commentaire de son coéquipier.

Lorsque j’entendis le bruit de la chaise qui tombait sur le sol, je me détournai de Rika. Je préférai ne pas m'attarder sur le souvenir de la sensation des lèvres de Rika sur les miennes. Je me sentais légèrement mal à l'aise, puisque je n'étais pas sûr qu'elle le désirait vraiment elle aussi. Je regrettais un peu de m'être laissé emporté par l'impulsion du moment, car c'était clair que je n'avais réfléchi lorsque j'avais posé ce geste. Je n'avais fait que suivre mon envie. Je perdais la tête à la présence de la jeune femme et c'était déstabilisant pour quelqu'un comme moi qui se maîtrisait toujours à chaque instant. Enfin, nous allions pouvoir sortir de cet espace confiné et j’allais pouvoir retrouver un semblant de contrôle sur moi-même. J’ouvris la porte rapidement, pas que j’avais hâte de sortir, mais je voulais pouvoir me cacher derrière une serviette. Je pris une grande serviette et l’enroulai autour de ma taille. Je me retournai vers la coordinatrice.

-Si tu veux tu peux prendre ta douche ici, lui proposai-je. Je vais m’habiller et te trouver quelques vêtements pour que tu n’aies pas à sortir en serviette. Ensuite, on pourrait parler du bal ou de ce que tu veux.

Je lui fis un dernier sourire, avant de sortir pour aller me prendre quelques vêtements. J’allais m’occuper de Zane plus tard, lorsque nous serons seuls. Il allait avoir droit à une bonne discussion. Il devait le sentir, puisqu’il se fit incroyablement discret depuis ma sortie de la douche.

_______________________________________________


Dernière édition par Naoki Hira le Dim 18 Nov - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Hikari
Miss Timide
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 274
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 06/01/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 150 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Jeu 1 Nov - 15:15

Dans quelle galère je m'étais mise ? J'avais l'impression que la situation "empirait" de plus en plus. Pas que cela me déplaisait, mais je me sentais vraiment mal à l'aise. Déjà, je ne m'étais jamais montrer nue à personne, j'avais constaté une certaine excitation sur le corps de Naoki en entrant dans la douche, j'avais appris qu'il avait une certaine attirance envers moi et maintenant, on devait absolument s'embrasser pour sortir. Je ne savais pas trop si cela me déplaisait vraiment ou non, mais je n'avais encore jamais embrassé de garçon. À vrai dire, Naoki me plaisait aussi, ce n'était pas ça le problème, mais j'aurai voulu que se rapprochement se déroule autrement, dans des circonstances plus agréables. Tsune allait avoir droit à toute une correction lorsque j'allais parvenir à sortir d'ici. Par contre, j'allais attendre d'être seule avec elle, le jeune homme et ses pokémons n'avaient pas à assister à cela.

Lorsque Naoki se rapprocha de moi, sans rien ajouter, cela m'inquiéta un peu. Je ne savais pas trop quoi, surtout lorsqu'il se mit à caresser ma joue. Un agréable frisson me parcouru le corps, à mon plus grand étonnement. Ce geste tendre de sa part m'avait surprise, mais d'un autre côté, je me sentais encore mal à l'aise. Naoki n'était qu'un ami jusqu'à présent... enfin, un petit ami potentiel, puisque je savais tout ce qu'il ressentait pour moi, désormais. Perdue dans mes pensées, je ne vis pas que le jeune homme avait rapproché son visage du mien. Lorsque je sentis ses lèvres sur les miennes, je sursautai légèrement, me demandant ce qu'il faisait. Je compris l'instant d'après qu'il préférait simuler le baiser, ce qui me rassura tout de même. Hors de la douche, la petite Zorua se mit à remuer vivement la queue en voyant cette scène. Elle avait l'impression d'assister en directe à une scène de film romantique. Toute contente, elle se tourna vers Zane.

- Ouais, on a réussit ! Mais attend une minute... tu ne trouves pas que c'est trop facile ? Ils semblaient réticents tout à l'heure et là... aucun problème. Enfin, c'est peut-être moi aussi. L'important, c'est qu'ils s'embrassent après tout ! Rika, vous allez faire nous faire des beaux bébés, hein ? Je veux être la tantine, s'il te plait ! Et Zane pourra être le mononcle !

Mon visage toujours tout près de celui de Naoki, je me mis à rougir soudainement. Avoir des enfants... avec... Naoki ? Mais elle était folle ou quoi ? Ou étaient même pas encore ensemble officiellement... et je ne pensais pas avoir d'enfant avant un bon moment. Alors que l'Absol du jeune homme entrait dans la pièce dans le but de faire cesser cette torture, il fut suivit par Azah, qui s'inquiétait de ne pas voir sa maîtresse revenir. Elle s'était douté que la Zorua préparait quelque chose et elle s'était rendue dans la chambre à Naoki pour éclaircir ce mystère. La Pikachu suivit l'Absol de près et sauta sur le comptoir près du lavabo lorsque ce dernier fit tomber la chaise qui maintenait la porte de la douche fermée.

- Pika pika ?
Rika, tu es là ?

Un sourire éclaira mon visage en entendant mon pokémon. Je fus tout de même soulagée de voir qu'Aklas avait renversé la chaise pour nous permettre de sortir, ce que je fis à la suite de Naoki. Il prit rapidement une serviette à ma plus grande déception, j'aurai bien continuer de le regarder ainsi, même si c'était un peu indiscrêt. En me voyant, la Pikachu, trop contente de me revoir, sauta du comptoir pour attérir dans mes bras. Sur le coup, je laissai échapper un petit cri de surprise, car je ne m'attendais pas du à cette réaction de sa part. Entre temps, Tsune était partie se cacher derrière la toilette, se doutant que je n'allais sûrement pas être très contente. Le jeune homme sortit alors de la pièce pour aller me chercher des vêtements, même s'il n'était pas du tout obliger de faire cela. Il me proposa aussi de prendre ma douche ici, mais je n'en avais plus trop envie après tout ça.

- Ça va Naoki, ne t'en fais pas pour moi. Azah va retourner dans ma chambre pour me chercher des vêtements. Tu veux bien me rendre ce service ? ajoutai-je à l'intention de mon pokémon.

- Pikachu !
Pas de problème !

La souris électrique sortie rapidement de la pièce, puis de la chambre et courut dans le couloir jusqu'à ma chambre. Quelques minutes s'écoulèrent avant qu'elle ne soit de retour, tirant mes vêtements par la bouche. Elle semblait avoir eu quelques difficultés à les apporter, mais cela lui faisait plaisir de me rendre ce service. Pour la remercier, je la caressai doucement sur le dessus de la tête, sachant qu'elle appréciait grandement cela. Je me dépêchai ensuite de m'habiller pour sortir de la salle de bain. Maintenant, en compagnie de Naoki, je ne savais plus trop quoi faire. Comment devais-je agir avec lui ? Je n'avais pas l'habitude d'aller vers les gens, mais je pouvais bien faire un effort cette fois-ci.

- Tu voulais qu'on parle du bal ? Tu t'es trouvé un costume pour l'occasion ? lui demandai-je, curieuse de connaître la réponse.

_______________________________________________
Prez' | Fiche | Carnet
~ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Dim 18 Nov - 18:23

Zane avait suivi Tsune derrière la toilette. Ils étaient un peu à l'étroit à cet endroit, mais le petit zorua préférait être là que d'affronter la colère du chercheur. Bien qu'il n’ait que de bonnes intentions, il savait qu'il avait été trop loin. Maintenant, il devait affronter les conséquences de ses actes, mais il préférait retarder ce moment le plus longtemps possible. Il ne savait aucunement à quoi s’attendre avec Naoki, à vrai dire il ne l’avait jamais provoqué à ce point. Le sombrenard ne regrettait aucunement ses actes, si c’était à refaire il referait. Dans la crainte des conséquences qui pouvaient découler de ses gestes, il préférait se faire discret ce qui ne lui ressemblait pas du tout.

Rika déclina mon offre de lui passer quelques vêtements, son Pikachu allait se charger de lui ramener des vêtements. Azah passa dans ma chambre, alors que j’enfilai mes vêtements. J’étais enfin présentable devant la jeune femme. La température de mon visage descendit de quelques degrés, alors que ma gêne diminuait. Heureusement, ce moment faisait maintenant parti du passé, j’allais sûrement en rougir longtemps après. Je fis un petit ménage de ma chambre. Quoique cela me serve plus à me calmer que de ranger, ma chambre était toujours dans un ordre impeccable. Je n’étais pas habitué à me sentir aussi agité. Je n’eus pas vraiment conscience du moment que revint la pikachu. J’avais l’impression que mes neurones fonctionnaient à cent milles à l’heure, mais que rien de concluant n’en sortait. Perdu dans mes pensées, je n’entendis pas Rika revenir dans la chambre. J’avais arrêté de m’agiter, fixant un point fixe.

Je fus tiré de mes pensées par la coordinatrice qui me demanda si je voulais parler du bal et du costume que je pensais mettre. Je sursautai légèrement au son de sa voix et me retournai vers elle. À vrai dire, comme je n’avais pas l’intention d’aller au bal avant d’avoir décidé de l’inviter, je n’avais pas vraiment réfléchi à mon déguisement. Je n’étais pas certain qu’elle accepte au départ, alors j’avais préféré ne rien prévoir pour ne pas me faire d’illusion. Je pouvais sembler pessimiste, mais je ne connaissais pas beaucoup Rika, malgré les émotions contradictoires qu’elle m’évoquait. Ça devenait difficile pour moi de prévoir ses réactions compte tenu de mon incapacité à réfléchir avec objectivité à son sujet. Je ne savais pas trop comment lui dire, mais il n’était pas question que je lui dise que je n’avais pas l’intention d’y aller. Avec ma maladresse dans les relations humaine, elle pourrait bien croire que je l’ai fait seulement pour échapper à la blague de nos zorua. C’était tout le contraire puisque j’avais eu l’intention de me rendre à sa chambre pour l’inviter avant que la mésaventure de la douche nous tombe dessus. Aklas s’était approché de moi pendant que je réfléchissais à ce que je pouvais bien répondre à Rika. Il poussa ma jambe avec son museau pour m’encourager à parler.

- À vrai dire, je n’avais pas vraiment réfléchi à mon costume, me lançai-je. Ma principale préoccupation était de t’inviter à venir en ma compagnie, alors j’ai un peu occulté ce détail compte tenu de mon incertitude. Et toi tu aurais une idée de costume ? Sinon on pourrait toujours se voir entre les cours pour aller le chercher, à moins qu’on décide qu’on se fait une surprise le jour du bal.

J'espérais que je n'avais pas gaffé, je ne savais pas trop à quoi m'attendre de la part de la jeune femme. Habituellement je n'avais pas trop de difficulté à deviner les réactions des gens, mais avec elle c'était différent. Je doutais de moi-même en sa présence et c'était particulièrement déstabilisant.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Hikari
Miss Timide
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 274
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 06/01/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 150 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Sam 8 Déc - 22:38

Tsune espérait vraiment que sa maîtresse allait davantage sourire après cet épisode. Le fait qu'elle sache que Naoki l'aimait réellement allait peut-être lui redonner confiance. C'est ce qu'espérait la Zorua et tout comme Zane, elle était prête à recommencer s'il le fallait. Elle était même prête à tout faire pour faire sourire sa jeune maîtresse. Elle ne souhaitait que son bonheur, tout comme tous ses autres pokémons. Tandis qu'elle était bien cachée derrière la toilette et observait les deux humains, elle sentit quelque chose derrière elle qui attira son attention. Elle se retourna rapidement et quelle ne fut pas sa surprise de voir Zane la rejoindre. Mais... déjà qu'elle était très à l'étroit toute seule à cet endroit, il fallait que son camarade vienne pointer le bout de son nez. La Zorua femelle tenta de lui faire une place, mais elle était coincée entre les tuyaux et le mur. La queue de son homonyme passa soudainement sous son nez et un intense piquement apparu dans son nez.

- Zane... t'a... aaaahhh.... t'as pas vu que... aaahhhh.... aaahhh ! Atchoum ! Pardon. T'as pas vu que j'étais déjà à l'étroit ici ? Comment on va faire pour se cacher tout les deux ? Ah... mais tiens, ils sont tous les deux sortis de la pièce. Ça va, on est tranquille. Pour le moment du moins... Je n'ai pas envie de me faire disputer par Rika, même si je sais que ça va arriver un jour.

Cette dernière fit une courte pause, hésitante à sortir de sa cachette même si leurs deux maîtres n'étaient plus là.

- Hey ! Mais j'y pense, on pourrait faire une fugue. Comme ça, on pourrait éviter la punition. Pour ma part, Rika me cherchera pendant des jours. Elle s'inquiétera tellement pour moi que, lorsqu'elle me retrouvera, elle oubliera de me punir. Ça devrait être la même chose avec Naoki. C'est pas une bonne idée, hein ?

Pendant ce temps, alors que j'étais à nouveau en présence de Naoki, je ne savais plus trop comment agir avec lui, après ce qui nous était arrivé. Je sentais qu'il était différent, pas dans sa façon de parler, mais son non-verbal en général. C'était normal après tout, car si j'avais bien compris, il s'était retrouvé devant une fille qui le faisait énormément fantasmer. Je n'arrivais toujours pas à le croire... quelqu'un aimait réellement mon physique. Et moi qui doutait que cela puisse être possible. Perdue dans mes pensées, je croisai mes bras contre ma poitrine, réfléchissant à tout ce qui venait de se passer. Près de moi, Azah ne me lâchait plus d'une semelle, même si elle semblait grandement attirée par l'Absol aveugle du blond. La souris électrique suivit le pokémon ténèbre, essayant de faire le moins de bruit possible pour que ce dernier ne l'entende pas. Elle oubliait qu'il avait un ouïe exceptionnelle... Le jeu improvisé de la Pikachu me fit sourire, elle n'arrêtait jamais de jouer celle-là.

Puis, la voix de Naoki me remit les pieds sur terre. Je retournai vivement la tête vers lui, pour ne pas qu'il croit que je n'étais pas intéressé par ses paroles. Il m'avoua qu'il n'avait pas encore trouvé de costume. Comment voulait-il en avoir trouvé un s'il n'avait pas eu l'intention d'aller au bal avant aujourd'hui ? J'essayai d'imaginer un pokémon qui lui irait bien, mais très peu d'entre eu pourrait bénéficier de ses cheveux dorés. M'enfin... avec les six cent pokémons et plus existants, il allait forcément trouvé quelque chose, alors que je me mordillai la lèvre nerveusement en tentant de trouver une solution.

- C'est pas grave, tu sais. Le bal n'est que dans quelques jours, tu as le temps de t'en trouver un. Et si tu veux, je peux même t'aider à le chercher, même si je préférais que ton costume soit une surprise pour moi, tout comme ce fut une surprise d'entendre ton invitation. C'est toi qui décide après tout, c'est ton costume.

Je fis une courte pause, alors que Naoki me demandait si j'avais trouvé le mien. Une image mentale de ce dernier m'apparu. Je le revoyais bien rangé dans mon placard et j'avais toujours eu l'espoir de le porter dès l'instant où je l'avais acheté en ville, lorsque j'avais vu l'annonce du bal.

- Pour ma part, la capture de mon dernier pokémon m'a énormément inspirée. J'ai acheté un costume d'Artikodin et... pour être honnête, je n'avais encore jamais eu l'espoir de le porter. Je l'avais acheté en espérant aller au bal avec, mais puisque personne ne m'invitait, je perdais de plus en plus espoir. Et maintenant... je vais pouvoir le mettre, ajoutai-je, alors qu'un énorme sourire éclaira mon visage. Grâce à toi, Naoki. J'ai vraiment hâte d'y être.

Et cette fois-ci, Tsune n'allait pas m'accompagner. Je ne savais pas trop si les pokémons étaient permit ou non lors du bal, mais je souhaitais avoir un vrai moment intime avec Naoki. Attendant la réaction du jeune homme, je relevai le regard vers lui, détaillant davantage son magnifique visage. J'étais toujours aussi surprise de trouver un blondinet à mon goût, ça n'était encore jamais arrivé. Et puis, si notre relation s'améliorait et que d'ici quelques jours nous soyons en couple, lui et moi, peut-être ça serait le cas aussi pour Tsune. Elle semblait bien aimé Zane et... parlant de cette petite coquine. Elle était passée où pour que je puisse la disputer ?

_______________________________________________
Prez' | Fiche | Carnet
~ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Sam 22 Déc - 6:10

Malgré la place que lui laissait Tsune, Zane n'arrivait pas à bien se placer. Il dut abandonné tout espoir d'entrer avec la femelle dans cet espace. On voyait la moitié de son corps ressortir de derrière la toilette, ce n'était pas du tout subtil. D'ailleurs, la zorua ne tarda pas à souligner le manque d'espace dans cette cachette. Le sombrenard ne savait pas trop quoi répondre, a vrai dire il n'avait pas vraiment réfléchit avant de suivre sa compagne. C'est alors qu'elle remarqua que les deux humains étaient sortis. Zane laissa échapper un soupir de soulagement, ils avaient quelques instants de répit avant de subir la tempête. Tsune ajouta qu'elle n'avait pas envi de se faire disputer par Rika. Le mâle pensait la même chose à propos de Naoki. C'est alors qu'elle proposa de faire une fugue, évoquant l'idée que s'ils les cherchaient, ils allaient oublié leur grief contre eux. Le pokémon ténèbres n'était pas convaincu par cette idée, bien qu'il lui était tentant de fuir encore. Par contre, Naoki était du genre rancunier, il savait que malgré tout il n'y échapperait pas. En y réfléchissant, ça empirerait sûrement sa situation.

-Pour moi ce n'est pas une bonne idée, Tsune, rétorqua le Zorua mâle. Ça marcherait peut-être avec Rika, mais pas avec Naoki. Il est du genre rancunier, il n'oubliera pas ce que j'ai, au contraire ça va empirer mon cas. Si je fais ça, il va m'étriper au sens figuré du terme.

Lorsque j'évoquai le fait que je n'avais pas de costume, Rika se fit aussitôt rassurante à ce sujet. Après tout le bal était dans quelque jours, j'avais le temps de m'en trouver un d'ici là. Elle se proposa même de m'aider, malgré le fait qu'elle aurait préféré que le costume demeure une surprise pour elle. Elle voulait que ce soit comme pour mon invitation, mais elle me laissait le choix. Il n'était pas question que je le déçoive pour cela, j'étais déterminé de faire de cette soirée l'une des plus belles. Je me sentais un peu niais de penser ainsi. Je souris à Rika comme il m'arrivait si peu souvent de sourire.

-Je crois que je vais le chercher seul, pour te laisser la surprise, lui répondis-je. J'arriverai bien à trouver quelque chose d'ici cette soirée.

Peu après cela, la jeune femme sembla songeuse. Je me demandais à quoi elle pouvait bien penser. Je ne tardai pas à le savoir, puisqu'elle me parla de sa dernière capture qui l'avait inspiré. Elle m'avoua que c'était un costume d'artikodin. Je n'en croyais pas mes oreilles, elle avait vraiment capturé un Artikodin ? Je faillis me décrocher la mâchoire tellement j'étais surpris. Quand avait-elle eu l'occasion de capturer un tel pokémon ? Surtout comment avait-elle réussi ce coup de force ? La voix de Rika me fit sortir de ma stupéfaction, elle racontait qu'elle avait peu à peu perdu espoir de le porter. Compte tenu de l'absence d'invitation qu'elle avait reçu. Je m'en voulais de ne pas m'avoir décidé avant de lui demander, ainsi elle n'aurait pas vécu tous ces doutes. Zane avait raison, j'étais lent à la détente, mais il n'était pas question de le lui avouer. Un grand sourire sur les lèvres, la jeune femme ajouta que grâce à moi, elle allait pouvoir le porter. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine, tellement j'étais heureux de lui faire ce plaisir. Je sentais son regard me scruter, je me retins de porter mes mains à mon visage pour vérifier que je n'avais pas une quelconque saleté. Je ne savais pas comment interpréter son expression. Je n'étais pas habitué à ce qu'on me regarde ainsi.

-Ça me fait plaisir de voir que mon invitation te rend heureuse, lui répondis-je. C'est original ton costume, j'ai bien hâte de te voir le porter. Tu seras sûrement... euhm... euhm... sublime.

Je pris un pause, surpris par le compliment que je lui avais fait.

-Tu ne m'avais pas dit que tu avais capturé Artikodin, ajoutai-je pour changer de sujet et chasser la timidité que provoquait mon aveu. Comment c'est arrivé ?

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Hikari
Miss Timide
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 274
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 06/01/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 150 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Mer 9 Jan - 18:17

Zane n'était pas vraiment emballé par l'idée qu'elle avait eu. C'était dommage, car Tsune n'avait pas envie d'entreprendre ce projet seule. Elle l'aurait bien fait si l'autre Zorua avait accepté. Mais bon, peut-être avait-il raison. Rika n'était pas du genre à être rancunière, en tout cas, pas autant que Naoki, mais en y réfléchissant bien, elle se doutait que cette fugue n'allait pas plaire à sa maîtresse. Autant rester dans la salle de bain et à attendre que l'instant tant redouté ce produise. La jeune Zorua sortie donc de sa cachette, qui se trouvait derrière la toilette et fit les cent pas un moment, ne sachant pas quoi faire de plus pour passer le temps. Elle entendait Rika discuter avec Naoki dans la chambre de ce dernier et elle devina qu'ils parlaient tout les deux du bal qui approchait. Au moins, leur plan dans la douche avait bien fonctionné, la relation entre les deux humains avaient légèrement progressé.

- Tu as sans doute raison, Zane. Nous n'avons plus qu'à attendre, désormais... Rika ne devrait pas trop me disputer, ce n'est pas son genre d'être méchante. En tout cas... elle peut aussi me surprendre. On verra bien. Si tu veux, cette nuit, je peux sortir en cachette et venir te voir. On pourra discuter de nos punitions ensemble.

Suite à mes paroles, Naoki décida de chercher seul son costume, pour me faire plaisir. Si cela le dérangeait énormément, j'étais prête à aller faire les boutiques avec lui, ce n'était pas ça le problème. D'un côté, j'étais contente de pouvoir garder cette surprise, mais je ne voulais pas le forcer non plus. Mais bon, puisqu'il insistait... Il semblait aussi très heureux d'aller au bal avec moi. Pour ma part, c'était le plus beau cadeau du monde qu'il pouvait me donner, même si je ne dansais pas vraiment bien. Et lui, savait-il danser ? Je n'osais pas lui poser la question, pas maintenant. J'allais bien voir lors de cette soirée. Si ce n'était pas le cas, j'étais prête à lui apprendre sur la piste de danse, enfin... le très peu que je connaissais. Naoki continua en affirmant que je devais être sublime dans mon costume d'Artikodin. Aussitôt, je détournai la tête, sachant que j'allais probablement rougir. C'était la première fois qu'un garçon me faisait un tel compliment, mais le pensait-il vraiment ?

Je ne savais pas trop si cette déclaration avait gêné le jeune homme ou non, car il changea vivement de sujet. Il semblait grandement intrigué par la capture de mon Artikodin. Songeuse, je jetai un coup d'oeil à l'heure pour m'assurer que j'avais le temps de lui raconter cette histoire. J'allais bientôt devoir partir, mais je pouvais bien lui dire comment cela s'était produit.

- Et bien... cela s'est passé récemment. J'avais été envoyé en mission par Gakuen à Kanto. Les nouvelles à la télévision affirmait qu'un pokémon oiseau avait été frappé par un bateau en pleine nuit. Au début, je croyais qu'il s'agissait simplement d'un Goélise ou d'un Bekipan, mais les membres de l'équipage affirmait que c'était un pokémon beaucoup plus gros. Alors, je me suis dit ; quel pokémon de type vol pouvait bien survoler la mer en pleine nuit ? Un pokémon qui aime le froid, visiblement.

Je fis une pause, pour mieux choisir mes mots. Un petit sourire apparu sur le coin de mes lèvres, alors que je me remémorai ces instants. Comment pouvais-je oublier une rencontre aussi extraordinaire.

- Le lendemain matin, alors que je volais sur le dos de ma Heledelle, j'ai trouvé un Artikodin étendu sur la plage, gravement blessé. J'ai tout de suite fait le lien entre la collision du bateau et lui. En m'approchant de lui, il était très méfiant envers moi et envers les humains en général. Mais c'est normal, après tout, c'est un légendaire. Toutefois, il a quand même accepté que je m'approche de lui et j'ai pu le soigner avec l'équipement que j'avais sur moi. Ce n'était pas parfait, mais c'était tout ce que je pouvais faire pour lui.

Je fis une seconde pause, en voyant ma Pikachu qui tentait d'attirer l'attention du Absol de Naoki pour essayer de jouer avec lui. La pauvre, si seulement elle savait qu'il était aveugle...

- Des membres de la Team Rocket nous sont ensuite tombé dessus, affirmant qu'ils étaient sur le bateau lors de la collision, donc ce légendaire leur appartenait. Je les défendu du mieux que j'ai pu et il a sûrement perçu mon courage, car c'est grâce à lui que nous nous en sommes tirés. Il a ensuite désiré que je le capture avec ma Masterball, ce que j'ai fais, non sans hésitation. Voilà. C'est comme ça que cela s'est passé.

Je relevai ensuite le regard vers Naoki, puisque je l'avais baissé lors de mon monologue. J'avais hâte de voir la réaction du jeune homme suite à cela. Qu'allait-il penser de ça ? C'était une rencontre assez peu commune et en plus, c'était lui qui avait insisté pour que je le capture. Il avait confiance en moi, cela se voyait bien.

_______________________________________________
Prez' | Fiche | Carnet
~ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Dim 9 Juin - 23:48

Zane n'aimait pas avoir cette impression de décevoir son amie, mais il savait que s'il acceptait les conséquences pourraient être forts pénibles pour lui. Il ne connaissait pas la nature de celles-ci, car Naoki était imprévisible en cette matière. Ce dont il était certain, c'est que cela ne lui plairait pas. Après quelques réflexions, Tsune sortie de sa cachette au grand dam du Zorua mâle. Elle commença à faire les cent pas, alors que son sosie masculin ne cessait de jeter de fréquents coups d'oeil vers la porte. Il n'osait pas sortir de sa cachette, il craignait qu'à tout moment l'un de leur maître allait l'ouvrir et venir les séparer. Après réflexion, la femelle lui concéda qu'il avait raison. Le sombrenard en fut grandement soulagé, au moins elle n'allait pas empirer leur cas dans l'immédiat. Elle ajouta que sa maîtresse ne serait sûrement pas trop sévère avec elle, ce n'était pas son genre d'être méchante. À vrai dire, Naoki n'avait jamais été vraiment cruel avec eux, simplement qu'il était sévère. Lorsque venait le temps d'imposer une punition à l'un de ses pokémons, les exercices qu'il imposait étaient seulement assez désagréables pour le pokémon visé. Tsune continua en affirma que Rika pouvait toujours la surprendre. Puis, elle lui proposa de se retrouver la nuit pour ainsi comparer leur punition respective. Zane aimait bien cette idée, d'ici ce moment, le blond allait sûrement s'être calmé.

- Oui ça serait bien qu'on puisse se retrouver cette nuit, on pourrait le faire sur le toit, proposa le Zorua mâle. Je ne pense pas que Naoki va être cruel avec moi, mais il est juste assez sévère. Je ne sais pas trop comment il va me punir. Je ne l'ai jamais vraiment poussé à bout à ce point, mais quand Claw faisait une bêtise il était obligé de faire des exercices assez épuisants. Lui, il n'aime pas vraiment ça, alors que moi oui j'apprécie jusqu'à une certaine limite. Enfin on pourra comparer ce soir.

Si ma décision de trouver mon costume seul sembla lui faire plaisir, mon compliment ne reçut pas le même accueil. Aussitôt, Rika détourna la tête, semblant douter du bien fondé de mes compliments. Je serrai discrètement la mâchoire, ne se rendait-elle pas compte à quel point elle était jolie? Ses courbes qu'elle abhorrait étaient justement ce qui m'attirait chez elle. Sa réaction augmenta mon malaise face à mon compliment soudain. À ce moment, j'en voulais à la société d'imposer un modèle de beauté mince, alors que pour moi c'était tout le contraire. Par contre, je ne savais quoi dire de plus pour rassurer la jeune femme. Je venais de lui dire qu'elle serait sûrement très belle et elle semblait douter de ce que je disais. Je n'avais jamais été vraiment à l'aise avec les mots, alors ça me compliquait la tâche dans la situation présente.

Face à ce malaise de part et d'autre, j'avais décidé de changer de sujet pour tenter de rétablir la situation. Ma tactique fonctionna, mais j'étais conscient que cela ne faisait que repousser le problème à plus tard. Le manque de confiance de Rika et mon inaptitude à communiquer efficacement allait à nouveau se dresser entre nous. Je repoussai ce questionnement à plus tard, pour l'instant je préférais écouter le récit de la coordinatrice. Elle relata qu'elle avait été envoyée en mission à Kanto. À ce moment-là, elle entendit aux nouvelles qu'un bateau avait heurté un pokémon durant la nuit. En entendant cela, elle supposa que la créature blessée était un Goélise ou une Békipan, mais l'équipage affirmait le contraire. Le pokémon en question était bien plus gros. Cette information l'amena à se demander quelle pokémon volant pouvait se promener en pleine nuit à cette période de l'année. Rika avait déduit que c'était un pokémon qui aimait le froid. Elle prit une pause, à mon grand désappointement, j'attendais la suite avec impatience. Un sourire était le coin des lèvres de la jeune femme, alors qu'elle semblait chercher avec soin ses mots.

Puis, elle reprit son récit au lendemain matin au moment où, en volant sur le dos de sa Heledelle, elle avait aperçu le légendaire. Son état ne laissait aucun doute que c'était le pokémon dont on parlait aux nouvelles. Sans attendre, elle s'était approchée de lui avec l'intention de lui venir en aide, mais l'Artikodin l'avait d'abord considéré avec méfiance. Malgré cela, il avait capitulé et l'a laissé s'approcher pour qu'elle puisse le soigner. La jeune femme fit du mieux qu'elle pouvait avec ce qu'elle avait sur elle. Rika s'interrompit à nouveau, prolongeant encore son histoire. Elle jeta un coup d'oeil à sa Pikachu qui faisait des pieds et des mains pour attirer l'attention d'Aklas. Ce dernier n'avait pas conscience du manège du pokémon électrique. Je décidai de lui venir en aide, je savais que l'Absol ne faisait pas cela de mauvaise foi. Il n'était pas particulièrement joueur, mais il allait sûrement se plier aux désirs d'Asa. Je tapotai sa tête et me penchai vers lui pour lui souffler à l'oreille que la Pikachu cherchait désespérément à attirer son attention. Le pokémon ténèbres s'approcha doucement d'Asa, la cherchant à l'aide de ses autres sens. Il posa doucement sa patte sur la tête du pokémon électrique, la tête penchée sur le côté.

Je détournai le regard, Rika avait recommencé à relater sa rencontre avec son Artikodin. Les choses s'étaient corsée lorsque des membres de la team rocket avaient fait leur apparition. Je serrai les poings, si seulement j'avais moi aussi participer à cette mission. Je savais que ça ne servait à rien de ressasser le passé, mais je ne pouvais faire autrement. J'aurais voulu pouvoir la protéger d'eux, de tous les dangers, alors que je savais bien que c'était une tâche impossible à réaliser. Encore une fois, la jeune femme réveillait en moi des sentiments que je n'avais jusqu'alors jamais ressentit pour un être humain. Ainsi, ils s'étaient vantés d'être les responsables de la collision avec l'Artikodin et de ce fait ils affirmaient être les maître du légendaire. Je n'avais jamais entendu une telle absurdité, mais d'une autre côté, je n'étais aucunement surpris qu'un membre de cette team en soit l'auteur. Rika avait fait son possible pour protéger le pokémon. Je ne pouvais que saluer son courage et apparemment l'être de glace avait fait pareil, puisqu'il l'avait aidé à se sortir de cette impasse. Après quoi, il avait manifesté le désir de la rejoindre et elle l'avait fait entrer dans sa pokéball. J'étais impressionné par cette histoire et je me réjouissais pour elle. Rika avait une chance inouïe d'avoir fait une telle rencontre, ainsi que de pouvoir compter un tel pokémon dans son équipe. La jeune femme releva le regard vers moi, attendant ma réaction.

- Je ne peux que te féliciter pour cette réussite, rétorquai-je sincèrement heureux pour elle. Je suis seulement déçu de n'avoir pus être là pour t'aider face à ces charlatans qui se prétendent être des dresseurs. Tu as vraiment eu de la chance qu'un tel pokémon t'accorde sa confiance.

Je pris une pause, la couvant d'un regard tendre. Je me sentais complètement chamboulé par cette femme à la fois fragile et pourtant si forte. Il était clair qu'en sa présence je n'étais plus le même. Je commençais à réaliser ce que cela signifiait et c'était bien plus fort que ce que je croyais au début.

- Tu sais, d'un côté je ne suis pas surpris qu'il t'aie fait confiance, ajoutai-je me sentant soudain volubile. Malgré ce que tu sembles penser, on ne peut que t'apprécier, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Tu devrais te faire plus confiance, car tu fais ressortir le meilleur en ceux qui t'entoure. Enfin c'est ce qui m'arrive à moi depuis que je t'ai rencontré. Zane n'arrête pas de me charrier avec ça, car habituellement je me tiens à distance des autres, mais avec toi c'est différent.

Je me tus suite à cette déclaration pour le moins surprenante de ma part. Si tout à l'heure les mots me manquaient pour la rassurer, ce n'était plus le cas maintenant. Je m'approchai doucement d'elle, me contenant de lui effleurer la joue, comme si je touchais un objet précieux. Enfin, c'était ce qu'elle représentait pour moi. Je me contentai de cette simple caresse, en faire plus aurait été maladroit et trop brusque. Je devais aller doucement avec elle et je ne voulais pas gâcher ce qui commençait à se créer entre nous.

- Crois-moi, je pense vraiment ce que je dis, insistai-je le regard plonger dans ses prunelles. Tu n'as aucune raison de douter de toi sur tous les aspects, car tu es une personne de coeur.

J'espère que j'ai été assez claire. Je ne savais pas si je m'étais bien exprimé. Je ne voulais pas non plus trop en dire, sinon elle allait penser que je mentais et que je ne cherchais qu'à lui faire du charme. Ce qui était loin d'être le cas. Ce qui existait entre nous était plus profond qu'un simple flirt et elle méritait bien mieux.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Hikari
Miss Timide
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 274
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 06/01/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 150 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Jeu 20 Juin - 18:09

Si ça n'avait été que d'elle, Tsune se serait mit à sautiller un peu partout dans la pièce. Elle ne tenait plus à place pour se qui était de leur rencontre nocturne, mais elle savait très bien qu'elle allait passer un mauvais quart d'heure avant cela. Pour le moment, sa maîtresse était occupée ailleurs et elle n'allait pas lui donner sa conséquence en présence de Naoki et de ses autres pokémons. Tsune était nerveuse par rapport à cela et elle avait quand même hâte à ce que cela soit fait et terminé, comme cela elle pourrait recommencer à faire ses petits tours quand elle voudrait. Sans trop savoir quoi faire, elle sortie de la salle de bain pour aller retrouver Rika, qui semblait être bien occupée à discuter avec le jeune homme. La Zorua fut bien vite intrigué par les gestes d'Azah qui tentait tant bien que de mal à attirer l'attention du Absol. Sachant qu'il était aveugle, Tsune s'approcha de son amie pour le lui dire, mais Naoki fut plus rapide qu'elle. Toute contente qu'Aklas l'est enfin trouvée, Azah laissait échapper un petit crie de joie et se mit à rire quand l'Absol posa sa patte sur sa tête.

Un rapide coup d'oeil vers eux me fit constater qu'elle semblait bien s'amuser, malgré l'handicap du pokémon ténèbre. Ça devait être terrible pour lui de ne rien pouvoir voir, même s'il s'était habitué à cela. J'essayais de m'imaginer dans sa situation et je trouvais ça horrible. Comment serait la vie sans pouvoir observer toutes les choses merveilleuses qui nous entoure ? Je ne savais pas trop si Aklas était né aveugle ou pas, mais c'était sûrement mieux pour lui de l'être dès la naissance. Quoique... j'allais devoir m'informer auprès de Naoki, mais pas maintenant, ce n'était pas le bon moment. Je me retournai dans la direction du jeune homme lorsque celui-ci se mit à parler en réaction à tout ce que je lui avais rencontré. À l'exception de moi-même et de mon équipe, il était le seul à être au courant que je possédais un légendaire de Kanto. J'espérais seulement que la Team Rocket ne me rechercherait pas après ça, mais c'était presque impossible. Après tout, je leur avait "volé" l'Artikodin et je les avais humilié en les repoussant, non sans difficulté.

Je préférais ne rien dire à Naoki au sujet de toute cette inquiétude, je lui en parlerai lorsque le moment opportun se présentera. Je fus surprise d'entendre que le jeune blond aurait voulu être à mes côtés dès cet instant pour pouvoir me protéger. Je trouvais ça très gentil de sa part, mais jamais je n'aurai voulu l'embarquer dans cette aventure. Si on devait subir les représailles de la Team Rocket, c'était moi qui devait les recevoir et pas lui. Puis, je fus de nouveau étonnée d'entendre Naoki me complimenter, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Sur le coup, je ne réagis pas trop, ne sachant pas quoi faire face à cela. C'était rare que quelqu'un me complimente à ce point, surtout de la part du jeune homme. Sortant de ma torpeur, je me contentai d'afficher un petit sourire, sans répondre quoique se soit, visiblement trop gênée pour le faire. 

Je savais que quelque chose se développait entre Naoki et moi, même si je n'avais jamais voulu l'accepter. Pas que je ne l'aimais pas, au contraire, j'avais plutôt de la difficulté à croire qu'il puisse aimer une femme comme moi. Encore une fois, son geste me figea, puisque cela me faisait voir à quel point il pouvait tenir à moi. Cette simple caresse sur la joue me donna des frissons, jamais quelqu'un de m'avait touché de cette façon. Ce n'était pas un geste qui se faisait généralement entre ami, voilà pourquoi je pensais qu'il y avait bien quelque chose entre lui et moi, quelque chose qui fleurissait tranquillement. Pour ma part, c'était vrai que je recherchais constamment sa présence, que je me sentais bien avec lui, comme si j'étais protégée de tout ce qui m'entourait. Naoki avait le don de me rassurer, je me sentais toujours invincible à ses côtés. Si cela n'avait été que de moi, j'aurai pris sa main dans la mienne pour la poser complètement sur ma joue, mais je ne le fis pas. Pourquoi ? Je n'en avais aucune idée. Le fait de prendre conscience d'une possible relation entre nous deux me figeait, étant donné que je m'étais résolue depuis longtemps à vivre en vieille fille.

- Merci de me dire tout ça Naoki, ça me fait vraiment chaud au coeur. Zane ne devrait pas se moquer de toi à cause de cela, ce n'est pas de ta faute si tu es différent en ma présence. Ça devrait même être à moi de m'excuser, ajoutai-je avec un petit sourire.

J'avais envie de plonger mon regard dans le sien, mais quelque chose m'en empêcha. Malgré tout ce qu'il m'avait dit, j'avais peur de m'afficher devant lui, de ce qu'il pouvait penser de moi, même s'il semblait sincère. Cependant, ce fut lui qui plongea son regard dans le mien, à mon plus grand soulagement. J'aurai eu bien envie de rester avec lui pendant un long moment, mais ce n'était pas possible. Affichant un air désolé, je jetai un coup d'oeil à l'heure pour m'apercevoir qu'il était grandement temps pour moi de retourner dans ma chambre. J'avais pleins de trucs à faire, en plus de réprimander Tsune pour ce qu'elle avait fait. À contrecoeur, je reculai de quelques pas et fit signe à mes pokémons que nous allions bientôt partir.

- Je suis vraiment désolé, mais je vais devoir y aller. J'ai pleins de révisions à faire et j'ai aussi... autre chose à faire, si tu vois ce que je veux dire, ajoutai-je, en tournant mon regard vers ma Zorua. J'espère qu'on se reverra bientôt, je pourrais aussi te présenter Artikodin si tu veux. Je suis certaine qu'il t'aimera.

Tout en le saluant une dernière fois, je me retournai vers la porte pour sortir, Tsune et Azah derrière moi. J'étais déçue de devoir partir comme ça, mais je n'avais pas le choix, j'avais largement dépassé mon temps. Déjà qu'au départ, j'étais censé de prendre ma douche sans trop de problème et je mettais retrouvé dans la chambre à Naoki sans trop avoir compris pourquoi. De toute façon, je savais que lui et moi allions nous revoir bientôt, ce n'était qu'une question de temps. Une fois la porte refermée je pris la direction de ma propre chambre, tout en me demandant qu'elle genre de punition je pourrais donner à Tsune.

Spoiler:
 

_______________________________________________
Prez' | Fiche | Carnet
~ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   Mer 14 Aoû - 18:15

Zane remarqua aussitôt la nervosité qui dormait sous l'apparent calme de Tsune. L'anxiété de sa sosie étant contagieuse, elle augmentait celle déjà latente du jeune mâle. Celle-ci atteignit son comble lorsque la zorua femelle décida de sortir de la pièce. Le pauvre petit cœur du renard se mit à battra à tout allure. Il daigna sortir de sa cachette, avançant à pas de tortue. Il se plaça dans le cadre de porte et assista à son tour aux tentative de la pikachu d'attirer l'attention de Aklas. La pauvre n'avait pas encore comprit que gesticuler ne servait à rien pour attirer l'attention d'un absol aveugle. Après l'intervention de Naoki, l'absol se préoccupa enfin au grand bonheur de la pikachu. Le pokémon ténèbres fut amusé par le cri de joie que laissa échapper Asah. Il lui répondit en lui tapotant la tête avec son museau, lui ébouriffant au passage son pelage.

Rika réfléchit à chacune de mes paroles. Je me doutais qu'il avait certaines choses qu'elle ne voulait pas me dire. Malgré la curiosité qui me dévorait, je ne posai aucune question. Je n'allais pas la forcer à se confier à moi. Étant moi-même quelqu'un d'assez secret, je ne faisais pas aux autres ce que je ne voulais pas me faire faire. Je pouvais me compter chanceux qu'elle m'ait confié l'histoire de cette capture pour le moins exceptionnelle. Je savais que j'allais finir par savoir d'une façon ou d'une autre ce qui la tracassait. Quant à mes compliments, elle ne réagit pas trop, ce qui créa une certaine gêne chez moi. Ce n'était aucunement dans mes habitudes de m'ouvrir à ce point. Rika faisait ressortir ce qu'il y avait de meilleur en moi et surtout des comportements que je n'avais jamais eu auparavant. Elle faisait fondre la glace qui étreignait mon cœur depuis des années, me laissant légèrement égaré. Après un temps d'attente qui me sembla interminable, elle me fit un sourire timide. Auquel je répondit avec la même émoi. Le silence s'installa entre nous, malgré la timidité qui régnait de part et d'autre, il n'était pas oppressant. Une connexion semblait se produire entre nous.

Toutefois, dès que j'osai caresser son visage, la jeune femme se raidit. Je voyais bien dans son regard à quel point, elle était perdue face à mon attitude. Puis, je la sentis frissonner, confirmant que je n'étais pas le seul à être sous le charme. Son attitude changea à nouveau pour devenir tendu. J'aimerais tellement pouvoir lire ses pensées pour savoir ce qui provoquait ce soudain changement d'humeur. À ma grande surprise, elle me remercia pour ce que je lui avais dit et que cela lui faisait chaud au cœur. Je ne comprenais pas pourquoi elle me remerciait, alors que ça me venait naturellement en sa présence. Surtout que c'était la vérité, de ce fait il n'y avait aucun mérite à recevoir. Elle continua en affirmant que Zane ne devait pas se moquer de moi à ce sujet. La jeune femme argua que ce n'était pas vraiment ma faute si j'adoptais un comportement différent en sa présence. Elle déclara même que c'était à elle de s'excuser. Je la regardai avec une stupéfaction que je ne pris pas la peine de cacher. Je ne comprenais pas ce qu'elle croyait avoir fait de mal. J'étais tellement estomaqué du peu d'estime qu'elle avait d'elle-même que j'en restai sans voix. Je ne savais pas quoi dire, alors je préférais me taire plutôt que de parler à tort et à travers.

Rika ne cessait de fuir mon regard, jusqu'à ce que je plonge le miens dans le siens. Nous restâmes ainsi jusqu'à ce qu'elle se recule, rompant l'instant. Elle m'annonça qu'elle devait partir. Des révisions l'attendaient et une autre tâche ne pouvait attendre. Le regard qu'elle coula à son zorua me laissa deviner qu'il s'agissait de réprimander les excès de Tsune. Je cherchai mon propre pokémon du regard. Dès que je posai mes prunelles aqua sur lui, il se ratatina sur place. Moi aussi j'allais avoir une bonne discussion avec ce petit coquin qui voulait jouer les entremetteur. Je retournai mon attention vers Rika qui espérait qu'on se revoit bientôt et ainsi pouvoir me présenter son nouveau pokémon.

- Moi aussi, j'ai bien hâte qu'on se revoit, la prochaine fois n'attendons pas que nos zoruas prennent les choses en main, répondis-je. Je suis impatient de rencontrer Artikodin, j'espère qu'il m'appréciera.

Je lui souris timidement, alors qu'elle me salua une dernière fois avant de passer la porte, suivie de ses pokémons. Dès que la porte se refermer sur elles, je me tournai vers Zane, les poings sur les hanches. Il était toujours ratatiner dans le cadre de porte de la salle de bain. S'il pensait se faire oublier ainsi, il se mettait le doigt dans l'oeil.

- Naoki, je peux tout t'expliquer, affirma-t-il sous mon regard appuyé.

J'arquai un sourcil sceptique face aux futures explications de mon zorua. Je ne tardai pas à faire part de mon scepticisme.

- Ça partait d'une bonne intention, on a bien vu que vous vous aimiez, Tsune et moi, se lança le sombrenard. On voulait seulement accélérer les choses entre vous parce qu'on voyait bien que ça trainait pour rien du tout. Je pensais pas que tu serais en train de faire des choses intimes, t'étais quand même supposé prendre ta douche.

- Pousser une fille dans la douche d'un gars, il y a d'autres façon moins embarrassantes de provoquer un rapprochement, rétorquai-je sans pitié pour le zorua. Prépare-toi pour une longue journée à la bibliothèque, ce sera ta conséquence pour avoir voulu jouer les entremetteurs. Dire que j'avais l'intention de t'amener dehors et de ne pas aller à la bibliothèque aujourd'hui, quel dommage pour toi.

Le zorua se décomposa devant moi à l'entente de la torture qu'allait être cette journée ensoleillée à l'intérieur. Il laissa échapper une plainte, sous les ricanements d'Aklas. À trop vouloir accélérer les choses, le jeune renard s'était pincé les doigts. L'absol espérait qu'il allait en tirer une leçon, mais il en doutait fort. Dès le lendemain, il allait sûrement échafaudé de nouveau plan avec sa jumelle.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Le plan machiavélique de Zane et Tsune[PV Rika]
» The Company
» How i met your mother
» Drak'eln seigneur des bêtes
» Le machiavélique Orochimaru /!\ SPOIL /!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Chambres des Élèves :: Quatrième Étage :: Chambre de Naoki Hira-
Sauter vers: