Partagez | 
 

 Skarmory. [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Skarmory. [SOLO]   Lun 14 Mai - 19:27

« - Mmmh... C'est quoi, ce truc ? »

Un grand bâtiment se dressait devant Lumeka ; tant bien que mal, à l'intérieur, l'adolescente voyait des Pokémons de toutes espèces batifoler joyeusement... Même si ils étaient souvent très jeunes. En faisant sauter distraitement son capstick d'une main à l'autre, prise d'un ennui considérable, la Ranger décida de s'aventurer en lieu inconnu.

Pourquoi était-elle sortie en plein jour ? Oh... C'était tout à fait justifié.
Plus de chocolat.
Alors que Lumeka haletait devant le boss final de l'un de ses nombreux jeux, gesticulant d'un air ridicule, une manette noire à la main, elle avait dirigé sa main vers les nombreuses plaques de chocolat à ses côtés. Et c'est là qu'elle ne tomba que sur un tas de papier aluminium froissé. Horreur. Blasphème ! Comment rester plus longtemps dans cette situation ?
Après avoir pesté un moment contre le Dieu des sucreries -inventé de toutes pièces, Lumeka enfila rapidement un jogging noir, et un swaet-shirt large, puis regarda le temps dehors ; le soleil était haut, il faisait chaud. Eurk...
En essayant d'oublier ce temps qui lui était fort désagréable, la jeune fille rentra Laksy dans sa pokéball, après lui avoir indiqué sa destination, et glissa l'objet dans un sac à dos, où étaient glissés tous ses outils les plus importants ; des consoles portables, un baladeur et son casque noir, un portefeuille, et quelques pokéballs... Ainsi que, à la poche avant, une pierre d'évolution de type feu.

C'était ainsi que, sur le chemin d'un petit magasin aux alentours de l'académie -le chocolat du réfectoire a un goût de plastique, Lumeka était tombée, par miracle, sur le Centre d'adoption. L'endroit titillant fortement sa curiosité, elle regroupa ses longs cheveux en une haute queue de cheval, et entra dans le bâtiment, libérant Laksy, pour qu'elle s'amuse un peu. Le Goupix remercia son amie d'un signe de tête, et décida de s'asseoir au beau milieu de la salle, pour ne plus bouger. Quel étrange personnage...
Lumeka, elle, se promena un peu, quand une personne l'interpella depuis un bureau.

« - Bien le bonjour. Vous cherchez quelque chose, peut-être ? »
« - Huh... Non. »

Puis, après un petit moment passé à regarder autour d'un air intrigué...

« - Mais, j'suis où, là ? »
« - Oh, vous êtes nouvelle à Gakuen... Très bien. Il s'agit du Centre d'adoption ; tous ces Pokémons cherchent un compagnon de route... Certains sont très jeunes, d'autres plus âgés... Peut-être pourriez-vous en adopter un ?... »
« - C'est bon... J'ai un Goupix. »
« - Un petit Pokémon, cela ne va pas vous tuer, Mademoiselle... »
« - Je suis élève ici, OK ? »
« - Oui. »
« - OK. Eh bien je ne suis pas dresseuse. Désolée. »
« - Ah... »
« -Je vais faire un tour quand même, pour remplir mon Pokédex. »
« - Comme... Comme vous voulez. »

Lumeka soupira. Entre la secrétaire insupportable et la gérante voulant se donner un air convaincant, elle n'était pas sortie d'ici. Laksy, elle, était aux anges. Enfin, à priori... Elle était toujours assise, mais poussait de petits couinements excités.

Son Pokédex pointé vers les Pokémons, Lumeka eut le temps d'en répertorier beaucoup. Par contre, certaines créatures lui lançaient des regards si éperdus qu'elle avait du mal à les abandonner sur place. Est-ce si triste... D'être seul ? Pour les autres ?
Cependant, un Pokémon saisit toute son attention. Seul, écarté des autres, il avait la tête basse. Sans jeter un regard à la personne près de lui, il marchait, ses serres émettant un bruit métallique contre le carrelage. C'est quand ses deux yeux, luisants, se posèrent sur Lumeka, qu'elle eut le déclic ; en croisant son regard. Il était déterminé, et ses yeux dorés parvenaient à faire passer l'hostilité qu'il ressentait, envers cette humaine qui venait troubler sa tranquillité. C'était un Pokémon impressionnant ; de la même taille que l'adolescente à la longue chevelure écarlate. Tout son corps ressemblait à une armure... Une armure placée sur un seigneur des cieux, un Pokémon aux vols éblouissants. Et, en le fixant, dans ses yeux dorés, si hostiles, Lumeka se vit le dompter, elle se vit parcourir le ciel sur son dos de fer, tourbillonner, ressentir une exaltation sans pareil. Elle vit Laksy aboyer au vent, sur le dos de ce magnifique Pokémon. Pokémon si spécial, qui convenait parfaitement au caractère de celle qui le voulait.

Un Airmure.

Alors Lumeka s'assit, face à l'oiseau de fer qui la fixait si méchamment. Pour son plus grand plaisir -et sa plus grande surprise, le Pokémon fit de même, repliant ses pattes sous son corps, se confrontant à l'humaine solitaire dans un duel silencieux. Le message passait, au travers des yeux, des deux individus.
Si l'humaine gagne, le Pokémon vient. Si le Pokémon gagne, l'humaine lui fiche la paix...

Laksy regardait cette confrontation, de sa place assise. Même elle, spectatrice, pouvait lire tout ce qui passait dans les yeux des deux combattants, de ces deux espèces, qui n'en faisaient qu'une...

Quand je suis arrivé ici, j'étais jeune... Si jeune. Je tenais à peine sur mes pattes. La gérante m'a accueilli le sourire aux lèvres ; je savais déjà que les Pokémons n'en feraient pas autant. Puis, à peine sorti de la nurserie, ils m'assaillirent ; « Quel genre de monstre es-tu ? » ; « ça s'enlève, ce truc en métal ? » ; « Laisse-nous essayer... »

Et ils me frappèrent. Les Pokémons de ce centre ne sont pas tous ainsi. Seuls trois ; les autres assistaient à la scène, désolés, malheureux. Moi, je hurlais, d'un cri faible. La gérante ne me voyait pas. Alors j'ai décidé de me durcir, d'affronter la vie.
Et je ne viendrais pas avec toi. Car un Pokémon sauvage, bien qu'il soit en captivité, n'appartient à personne.
Je me suis endurci ; maintenant, c'est ce gang de malfrats qui a peur de moi ; ils regrettent leur affront, quand j'étais plus jeune... Et je protège les jeunes Pokémons en danger. Seulement, j'aime la solitude...
Voilà pourquoi, sous un autre angle, je ne peux pas laisser un de ces humains aveugles monter sur mon dos.
Vous ne savez pas aider les êtres en danger. Apprécier la simplicité. Votre soi-disant « technologie », ne correspond à rien. Je n'y crois pas. Nous, Pokémons, savons savourer la liberté, nous n'avons NUL besoin d'avoir un humain pour nous coller aux pattes et nous donner des ordres.
Alors détourne les yeux. Et fiche moi la paix !!


C'est ce que son regard semblait dire.
Les yeux luisants de l'Airmure parurent se remplir de larmes ; Lumeka ne détourna pas le regard. Au contraire, elle répliqua. Tout ce qu'on peut lire, dans le regard d'autrui, est impressionnant. Bien qu'elle ne comprit pas tout, la solitude, les souffrances cachées et la liberté souhaitée de l'Airmure étaient pour elle plus qu'une évidence. Le regard parle, quand on sait l'utiliser.

Airmure... Moi aussi, j'ai été bien souvent rejetée. Je suis solitaire, comme toi. J'aime la liberté, et je veux dédier ma vie à sauver des Pokémons. Viens... Viens. Tu seras mon compagnon de route, nous volerons à travers les cieux... Tu seras libre. Il faudra juste supporter mon poids sur ta lourde armure de métal, et m'emporter haut, très haut. Je ne te force pas à rester en permanence autour de moi ; je n'ai jamais aimé qu'on m'enferme... Je ne veux pas construire de monologue. Juste une chose. Rejoins-nous.

Et ça, c'est ce que Lumeka voulait faire passer... Puis...
Quelque chose d'incroyable se produit alors. Lumeka vit, peu à peu, la lueur dorée des yeux de l'Airmure disparaître. Il tourna la tête, avant de se relever, l'air fier. Il alla jusqu'à la porte, et fit un signe à l'humaine, l'air de dire « On y va ? »
L'adolescente hocha la tête, infiniment heureuse. Elle regarda Laksy, et l'appela à venir ; Le Goupix se leva, et partit immédiatement faire la connaissance de l'Airmure, qui sembla presque sourire à la vue du caractère si calme, de cette excitation retenue que dégageait le petit canidé.
Lumeka, elle, appela la gérante, et regarda l'Airmure, montrant une Copainball qu'elle avait retiré de son sac. En souriant, la femme partit chercher un registre, et demanda son nom à l'adolescente, qui le lui donna sèchement.
Malgré l'air si austère de cette personne, la gérante était consciente que l'Airmure était entre de bonnes mains.

Une fois dehors, sans plus de forme, Lumeka lança la Copainball vers l'Airmure, qui se laissa capturer. Elle partit rechercher la balle bicolore, et libéra le compagnon fraîchement adopté.

« - Je suis Ranger. Tu es Partenaire. Alors, je ne te donnerais qu'un ordre. Vole, Skarmory»

Le Pokémon la regarda d'un air étonné. Skarmory était donc son nom ? Parfait. Mais pourquoi prendre sa liberté, maintenant ? Il lui appartenait, non ?

« - Attend, je n'ai pas fini... Revient pour manger, à la tombée de la nuit. J'ai prévu une veillée, sur Zelda. »

Rassuré de ces paroles, Skarmory sembla esquisser un sourire, sembla. Ensuite, il lança un regard reconnaissant à Lumeka, et prit son envol d'un air majestueux, sans hésitation.
Après tout, il était partenaire... Et non serviteur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Skarmory. [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis sur Melita solo ?
» Ploc Roses des vents amérindienne et solo
» hide (X-Japan et carrière solo)
» Recensement intérêt pour un custom Han Solo PF
» 5x06. En Solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: L'Académie :: Centre d'Adoption-
Sauter vers: