Partagez | 
 

 Chute libre. [PV Zuko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Chute libre. [PV Zuko]   Mar 10 Juil - 5:30

Profitant de cette belle journée d'automne, je me promenais dans la forêt, suivant l'un des sentiers qui s'y enfonçait depuis l'Académie. Bien vite, je constatai que je m'approchai de la montagne, mais cela ne me dérangeai pas vraiment. Ma petite balade allait seulement être rallongée, ce qui ne me déplaisait pas puisque mes pokémons allaient êtres davantages épuisés à la fin de la journée. Par exemple mon Coupenotte, qui était pas mal actif pour un pokémon de cet espèce. Lorsqu'il ne faisait rien de toute sa journée, il devenait une petite boule d'énergie inépuisable. Je devais l'épuiser le plus possible à tous les jours, comme un enfant, si je souhaitais dormir la nuit. Sinon, si je ne le faisais pas, c'était carrément impossible. Tout en marchant sur le large sentier, j'avais sortit quelques uns de mes pokémons, c'est-à-dire Tsuki, ma petite Evoli, Okino, mon Roucool et Raito, mon Lixy shiney. Kurai et Doreiku m'accompagnaient toujours, n'importe où, donc inutile de préciser qu'ils étaient avec moi eux aussi.

Perché sur mon épaule, le petit oiseau brun passait son temps à son coller contre ma tête, débordant d'affection. Devant moi, le petit lionceau jaune ainsi que la petite renarde et le dragonneau, s'amusaient ensemble. Seul Kurai, le Démolosse, restait à mes côtés, marchant à ma vitesse. C'est alors qu'un cri perçant se fit entendre au-dessus de nous, au même moment où une imposante ombre glissa sur le sol, en passant sur notre petite groupe. Ce cri provenait-il bien d'un pokémon ? Je ne voyais pas ce qui aurait pu pousser ce cri autre qu'un pokémon vol ou bien dragon. En relevant la tête, je vis deux grandes ailes violettes et rouges. Un énorme oiseau aux couleurs châtoyantes étaient en train de piquer dans notre direction. En perdant rapidement de l'altitude, il lança un second cri perçant et je compris que ce pokémon ne plaisantais pas, il semblait bien fâché pour une cause que je ne connaissais pas du tout. Pourquoi s'en prenait-il à nous ? Nous lui avions rien fait. À moins que ce sentier était à lui... ce qui m'aurait bien étonné. Sentant le danger, Kurai se mit à grogner subitement et se plaça devant moi, près à attaquer lorsque l'immense oiseau serait plus près. Les trois autres de mes pokémons qui s'amusaient jusque-là, cessèrent leur jeu et accoururent vers moi en voyant l'énorme pokémon se diriger droit sur eux.

Je ne connaissais pas ce pokémon, probablement parce qu'il venait d'Unys. Je ne pensais pas avoir suffisament le temps de sortir mon pokédex pour pouvoir prendre quelques renseignements sur lui, jusqu'au moment où mon Démolosse lança un puissant jet de flamme vers son adversaire, qui l'obligea à s'éloigner en reprenant de l'altitude. Mon pokédex m'informa alors qu'il s'agissait d'un Gueriaigle, un pokémon qui pouvait s'avérer assez dangeureux quelques fois. Je n'avais pas trop envie de m'amuser avec lui et je me demandais pourquoi est-ce qu'il m'attaquait comme ça, sans aucune raison. Sur le coup, j'avais l'intention de faire sortir Yuan, mon pokémon fraîchement évolué, pour l'affronter. Cependant, je me souvenais du type du pokémon oiseau et ce n'était pas vraiment une bonne idée d'envoyer mon pokémon de type plante. J'allais devoir trouver un autre moyen pour faire fuir cet agresseur.

- Oh putain... qu'est-ce que je fais maintenant ?

Le temps m'était compté. Déjà, l'immense aigle s'était retourné et il fonçait de nouveau vers nous, les serres pointées dans notre direction. Je n'arrivai plus à réfléchir à quel type de pokémon je devais envoyer pour riposter. N'attendant pas mes ordres, Kurai lança un second Lance-Flamme qui atteignit le Gueriaigle en plein visage, lui faisant lancer un effroyable cri de douleur. Je n'aimais pas faire souffrir un pokémon de cette façon, mais je n'avais pas vraiment le choix, puisqu'il risquait de me tuer si je restais là à ne rien faire. Au même moment, alors que mes pokémons s'étaient tous regroupés autour de moi, mon Lixy fit un pas en avant, puis un autre. Il n'avait pas confiance en lui, mais il devait vaincre sa peur s'il voulait protéger son dresseur. Sans perdre un instant, le Lixy jaune lança une attaque Étincelle qui frappa de plein fouet le Gueriaigle. Se dernier encaissa l'attaque tout de même et s'immobilisa dans les airs, lançant un regard noir à mon pokémon. Celui-ci se recroquevilla sur lui-même, ne sachant pas comment allait réagir son adversaire suite à cette décharge. Sa réaction fut toute aussi vive ; l'énorme aigle piqua vers le sol pour saisir le Lixy dans ses serres. Puis, il se redressa et reprit rapidement de l'altitude.

- Raito ! Non !

Pourquoi l'oiseau s'en était-il prit à mon Lixy ? Il n'était peut-être pas sous sa forme évolué, mais il restait très dangereux pour l'oiseau. Voyant mon pokémon disparaître à l'horizon, je ne pus m'empêcher de rester en place ; je me mis à la poursuite du Gueriaigle, suivant les cris d'affolement de mon pokémon. Bien vite, le Gueriaigle disparu au-dessus de la cime des arbres, se rapprochant du sommet de la montagne. Sachant que je n'avais plus aucune chance de le rattraper, je m'arrêtai sur le sentier pour me reprendre mon souffle, mes autres pokémons s'arrêtant à mes côtés.

- Non... non ce n'est pas possible... Comment a-t-il pu ? Peut-être ne reverai-je pas Raito... Je l'ai perdu, à tout jamais...

Ne sachant plus trop quoi faire, je me laissai tomber à genoux sur le sol, complètement dévasté. Kurai se rapprocha de moi pour me pousser à l'aide de son museau, voulant me dire que ce n'était pas de ma faute. Raito était dans mon équipe depuis peu, mais je tenais beaucoup à lui, comme tous mes autres pokémons. Le fait de savoir que je l'avais propablement perdu pour toujours m'attristait énormément. C'est alors qu'un bruit dans les buissons environnants attira mon attention. Une mignonne petite Goupix en sortit et cela m'intrigua. Une Goupix sauvage ne pouvait pas vivre en pleine montagne, encore moins en automne. Cela me prouvait que ce pokémon appartenait bien à quelqu'un.

- Coucou toi. Dis-moi... tu pourrais me conduire jusqu'à ton maître ?

Avec un peu de chance, peut-être que son propriétaire pourrait m'aider à retrouver Raito. Jusqu'à ce que le soleil soit couché, j'aurai l'espoir de le retrouver. Comme de fait, la Goupix fit demi-tour et s'enfonça encore plus loin sur le sentier. Tsuki fut la première à la suivre, suivie de près par Kurai. Une fois redressé, je les suivis aussi, en me demandant où se trouvait le maître du Goupix pour que cellei-ci soit seule.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Chute libre. [PV Zuko]   Mar 31 Juil - 4:54

Tout en suivant la petite Goupix, je me faisais toutes sortes de scénario sur sa présence dans ses montagnes. Pour qu'elle vienne me chercher, elle avait sûrement besoin de mon aide pour quelque chose. Mais pour quoi exactement ? Son maître était-il blessé ? S'était-il perdu quelque part ? M'inquiétant de plus en plus, je me raisonnai finalement en me disant que je le saurai seulement lorsque la petite Goupix serait revenue à son point de départ. Si son maître était en danger, j'étais déjà prêt à l'aider du mieux que je le pouvais. En marchant, Kurai, qui était un peu sur la défensive depuis l'arrivée du pokémon inconnu, s'était placé devant moi et mes autres pokémons comme pour nous protéger, quoique je me doutais que cette Goupix ne représentait aucun danger. Mon starter était beaucoup trop protecteur. Mais bon, il était comme ça, comment pouvais-je espérer le changer de caractère ?

Bien vite, nous arrivâmes à destination. Une jeune fille était allongée sur le sol. À première vue, je compris qu'elle était sans doute blessée et que son pokémon était venu me chercher pour que je puisse les aider à redescendre la montagne. Sur le coup, mes pensées vogèrent jusqu'à mon petit Lixy qui venait de se faire emporter par le Gueriaigle. Si la jeune fille en face de moi c'était porté mieux, je lui aurai demandé de m'aider à le retrouver. Mais bon, tant pis... je devais l'aider elle, maintenant. Ensuite, je partirai à la recherche de mon pokémon, seul. C'est à cet instant qu'elle mit sa capuche sur sa tête, cachant ainsi son visage. En voynt cela, je ne savais pas trop comment réagir, puisque je prenais cela soit pour une menace ou bien elle se fichait carrément de moi. Ça ne me donnait pas une très bonne impression d'elle... Si elle ne voulait pas d'aide, elle n'avait qu'à le dire et je n'allais pas m'attarder ici à perdre mon temps.

Ensuite, elle se leva péniblement, rapidement supportée par l'Aimure, qui semblait être un pokémon assez protecteur envers sa maîtresse. Son regard me laissa indifférent, je me contentai de le regarder aussi sans montrer aucun signe qui pourrait trahir mes pensées. Cependant, Kurai, qui n'appréciait pas cette réaction de la part de l'oiseau d'acier, se plaça entre lui et moi, montrant les crocs et hérissant son pelage sur son dos. Ne voulant pas qu'une bagarre éclate entre les deux pokémons, j'arrêtai mon starter d'un signe de main. Ce dernier, légèrement mécontent, cessa de grogner pour coucher ses oreilles sur son crâne. Il se rapprocha de moi, sans quitter du regard l'Airmure.

- Ouais et bien... c'est pas ma faute si cette petite Goupix est venue me chercher. Je croyais vraiment qu'il y avait un problème, répondi-je en croisant mes bras sur mon torse, pour montrer mon agacement. Mais bon, si tu ne veux pas de mon aide, je vais m'en aller. J'ai un Gueriaigle à pourchasser et je dois...

Quoi ? Non... avais-je bien compris ? Avait-elle bien prononcer le nom de Gueriaigle aussi ? Si c'était le cas, alors elle avait aussi rencontré ce pokémon. Avait-elle aperçu mon Lixy entre ses serres, ou bien elle l'avait vu bien avant que cela n'arrive ? À moins qu'il ne s'agissait pas du même pokémon, mais je ne pensais pas que plusieurs Gueriaigles vivaient dans ses montagnes, surtout à cette époque de l'année.

- Quoi !? Tu... tu as bien vu un Gueriaigle ? Dis-moi, est-ce qu'il avait un Lixy shiney dans les pattes ? Vois-tu, ce pokémon vol vient tout juste de me l'enlever et il est repartit, quelque part dans les montagnes... Je ne sais pas trop quoi faire pour le retrouver.

Même si elle acceptait de m'aider, je me voyais mal coopérer avec elle. Mais bon, peut-être que tout cela allait bien se passer quand même. Cependant, avec sa cheville tordue, c'était impossible. Je devais la ramener à l'Académie, jamais elle n'allait pouvoir marcher pour me suivre. Elle prétendait être capable de marcher avec l'aide de son Airmure, mais si elle m'accompagnait, j'allais être plus retardé qu'autre chose. Le mieux était que j'y aille seul, à moins qu'elle insiste vraiment. Mais à la manière qu'elle m'adressait la parole, elle se fichait bien de moi et de ce qui devait m'arriver.

C'est alors que je pris Okino, mon Roucool, qui était jusqua là perché sur mon épaule. Je lui expliquai mon plan. Il allait devoir s'envoler pour se mettre à la trace du Gueriaigle. Lorsqu'il aurait trouvé le moindre indice, il devait revenir m'en informer rapidement. Comprenant la tâche que je venais de lui demander, l'oiseau approuva d'un signe de tête et s'envola dans le ciel, essayant de retrouver l'énorme oiseau flamboyant. Lorsqu'il disparu au-dessus des arbres, je baissai la tête pour ramener mon attention sur la jeune fille.

- M'enfin bon... le mieux serait que je te ramène le plus vite possible à l'infirmerie pour qu'on puisse soigner ta cheville. Pour ma part, je suis dresseur. Je m'appelle Zuko Hatsuno.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Chute libre. [PV Zuko]   Mar 7 Aoû - 6:23

Lumeka. Un sourire étira les lèvres du jeune homme lorsqu'il entendit son nom. Bah voilà, il n'allait tout de même pas la manger juste en apprenant son nom. Ce dernier était très beau, en plus. Aussi, si elle aurait prit la décision de ne pas le lui réveler, il l'aurait accepter sans faire toute une scène. Il respectait le fait que certaines personnes ne se sentent pas très à l'aise en dévoilant leur nom à un parfait inconnu. Mais bon, pour l'instant, le mieux était fait. Il n'avait qu'a redescendre la montagne pour accompagner la jeune fille jusqu'à l'infirmerie. Ensuite, il reviendrait jusqu'ici pour retrouver la trace du Gueriaigle, déjà que son Roucool était partit à sa recherche et qu'il ne tarderait sûrement pas à revenir.

- Heureux de te rencontrer, Lumeka. Donc, je vais t'accompagner jusqu'à l'infirmerie. Si tu as besoin de quoique se soit lors de la descente, préviens-moi.

Toujours sur ses gardes, mais se montrant moins agressif, Kurai prit la tête de la petite troupe. Doreiku, sachant qu'il ne marchait pas aussi vite que les humains, sauta sur le dos du pokémon feu pour s'en servir de monture. Cependant, pour le reste du trajet, je pris la petite Evoli dans mes bras, même si celle-ci ne voulait pas. Avec sa patte blessée, je ne voulais pas trop qu'elle marche pour empirer son état. Désormais en route vers l'Académie, un silence se glissa entre moi et la jeune fille, puisqu'aucun d'entre nous ne parla. Ce qu'elle avait dit à propos de ma cicatrice m'avait surpris. Bien souvent, les gens préféraient m'éviter en l'appercevant, mais pour Lumeka, cela ne lui avait rien fait. En tout cas, c'était l'impression qu'elle donnait.

Alors qu'ils descendaient toujours la montagne, j'hésitais à entamer une conversation à propos de ma cicatrice. Probablement que la jeune fille n'en avait rien à foutre et je ne voulais pas l'ennuyer davantage. Que pouvais-je bien dire alors pour combler le silence ? Je n'en avais aucune idée... Baissant alors le regard vers ma Evoli, je vis que cette dernière me regardait aussi, comme si elle ne comprenait pas trop ce qui se passait. J'étais sur le point de lui demander ce qui n'allait pas, jusqu'au moment où je sentis une vibration dans mon dos. N'y comprenant rien, je m'arrêtai un petit moment et tournai la tête en direction de mon sac à dos. Mais oui, mon oeuf ! Je l'avais rangé à l'intérieur avant de partir. Si cela se trouvait, il s'agitait car il était sur le point d'éclore !

Tout excité, je déposai Tsuki sur le sol et me retournai pour prendre mon sac. En l'ouvrant, je sortis tout doucement l'oeuf blanc, où un morceau de coquille était déjà fissuré et tombé par terre. Le bébé pokémon à l'intérieur faisait tout ce qu'il pouvait pour s'extraire de là. Dire que je l'avais trouvé en plein milieu de lac gelé et je m'étais longuement inquiété à savoir si le pokémon à l'intérieur de cet oeuf était toujours vivant ou non. Tout cela me confirmait ce que je craignais depuis plusieurs jours. Puis, dans un dernier craquement, l'oeuf vola en plusieurs fragments de coquille. Dans mes bras, se tenait désormais un bébé Otaria, qui m'observait aussi, avec de grands yeux remplis de curiosité. Tsuki, en apercevant le bébé pokémon, lança un cri de joie et tenta de grimper sur ma jambe pour faire connaissance avec sa nouvelle amie, puisque l'Otaria était une femelle.

Cependant, je ne pu profiter de ce merveilleux moment encore longtemps. Un cri perçant retentit dans la montagne. En me retournant, le visage relevé vers le ciel, je vis Okino qui revenait vers nous le plus rapidement possible. Je constatai ensuite qu'il était poursuivit par le Gueriaigle de tout à l'heure. Ce dernier tendait ses serres pour attraper le pauvre Roucool. Malheureux, mon Lixy ne se trouvait pas parmi eux. J'allais devoir pousser mes recherches plus loin lorsque le pokémon sauvage serait éloigné. Que devais-je faire maintenant ? J'avais u bébé pokémon à protéger et Lumeka était blessé. Quoiqu'elle voulait se venger. Devais-je la laisser seule pour régler ça ?

- Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? On s'en occupe ensemble ou bien je te laisse faire ?

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Chute libre. [PV Zuko]   Ven 14 Sep - 23:40

Spoiler:
 

Les yeux ronds et noirs de la créature m'observait. Cette dernière pencha ensuite la tête sur le côté pour mieux me regardait, ce qui lui donna un air encore plus attendrissant. C'était la première fois que je voyais un oeuf éclore. Je m'étais occupé de quelques bébés pokémons, mais pas depuis leur naissance. Je me demandais si m'occuper de cette Otaria allait être bien difficile... J'allais probablement demander conseil à Sukie, puisqu'elle était éleveuse et qu'elle saurait sans doute quoi faire. Je me sentais plus à l'aise de savoir que je n'étais pas seul, cette petite Otaria allait pouvoir grandir pleinement. Celle-ci semblait m'avoir déjà adopter comme maman, car elle se pelotonna contre moi. Cependant, lorsqu'elle vit Lumeka et ses pokémons, elle eut un geste de recul. Cette simple réaction me prévenait que mon nouveau pokémon était craintif. Mais bon, je préférais cela à ce qu'elle soit hyperactive, comme mon Coupenotte ou bien ma Evoli.

Cependant, avec l'apparition du Gueriaigle, il était hors de question que je laisse la petite otarie à l'extérieur de sa pokéball, ainsi vulnérable à tous les dangers. Dommage, car j'aurai bien voulu la tenir dans mes bras encore un moment. Qu'allait-elle penser de moi en voyant que je la faisais rentrer dans sa pokéball dès son éclosion ? Je doutais qu'elle comprenne l'urgence de la situation, mais bon... Avec un sourire désolé, je levai la pokéball de la jeune Otaria et la lui présentait. Cette dernière observa l'objet, ne sachant pas trop quoi faire.

- Excuse-moi petite, mais tu dois rentrer dans ta pokéball un moment. Lorsque le Gueriaigle sera partit, je te referai sortir.

Sur ce, le petit bébé disparu à l'aide de rayon rouge, ne faisant aucun geste pour se débattre. Maintenant que c'était fait, je me retournai face au danger. Okino, qui donnait de puissants battements d'ailes, faisait tout ce qu'il pouvait pour échapper à son agresseur. Quelques fois, il tentait une attaque, mais celle-ci était soit déviée, soit esquivée par le Gueriaigle. Décidément, il ne faisait pas le poids. Pourquoi l'avais-je envoyé en éclaireur ? C'était complètement stupide... je refusais de perdre un deuxième pokémon. Tout comme mon pokémon oiseau, je fus surpris de voir l'Airmure s'envola pour attaquer à son tour. Cependant, le Gueriaigle l'envoya valser un peu plus loin et il se concentra de nouveau sur son combat, mais décida de changer de cible. Mon Roucool pouvait respirer un peu, mais ce fut de courte durée, puisque l'énorme oiseau fonça directement vers nous. La Goupix de Lumeka réagit aussitôt et son attaque se dirigea directement vers son adversaire. Une idée me frappa soudainement.

- Okino ! Lance Tornade et combine ton attaque à celle du Goupix !

Lorsque le courant d'air tourbillonnant frappa le feu, celui-ci s'intensifia et monta en tornade, comme une attaque danse-flamme. Sa puissance étant augmentée, je fus soulagé de voir qu'elle atteignit le Gueriaigle, lui faisant lâcher un cri de douleur. D'en bas, je pouvais voir que quelques unes de ses plumes avaient brûlées suite à l'attaque. Peut-être allait-il être incapable de voler ensuite... s'il se posait, le combat serait beaucoup plus facile. À mes pieds, ma Evoli lâcha un petit cri pour me signifier qu'elle aussi voulait combattre. Cependant, avec sa patte blessée, c'était hors de question. Tout comme Doreiku, il était encore très jeune et peu expérimenté. Kurai restait ma dernière option, j'allais probablement le faire combattre. Dommage qu'il ne puisse pas voler. C'est alors que je saisis une autre pokéball à ma ceinture et l'ouvrit rapidement, dévoilant mon Vibranninf shiney, qui se mit à virevolter joyeusement en constatant qu'il allait combattre.

- Shindo, j'ai besoin de ton aide ! Utilise Ultrason sur le Gueriaigle pour le rendre confus. Kurai, rapproche toi de l'oiseau le plus possible et attaque Lance-Flamme. Okino, toi tu vas...

Surpris, le reste de ma phrase ne put sortir de ma bouche. Dans les airs, tout en restant en place, mon pokémon fixait intensément son adversaire, prêt à riposter. Au moment où j'allais lui demander d'attaquer, une lumière éblouissante l'enveloppa, à un tel point que je du mettre ma main devant mes yeux. Le corps du Roucool se modifia, pour devenir un vaillant Roucoops. La lumière disparu et l'oiseau fraîchement évolué, volait toujours sur place, attendant la suite de mes instructions.

- Bien joué Okino ! Tu te sens prêt ? Vas-y, Vive-Attaque et lorsque tu le touchera, lance Danse Plume pour baisser son attaque !

Mon pokémon obéit aussitôt. Maintenant que le combat était bien enclenché, j'essayais de trouver un moyen de retrouver mon Lixy. Si on affaiblissait le Gueriaigle suffisament et que ce dernier battrait en retraite, en le suivant, est-ce qu'on trouverait sa cachette ? Enfin, est-ce que je trouverai sa cachette, puisque Lumeka ne pourrait sûrement pas le suivre. Tiens, parlant d'elle... j'avais vu du coin des yeux qu'elle avait sortir un capstrick, cet espèce de truc étrange qu'utilisait les rangers. Ne sachant pas trop ce qu'elle comptait faire, je l'observais et attendit.

Spoiler:
 

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Chute libre. [PV Zuko]   Ven 2 Nov - 20:54

Je n'aurai pas aimé me retrouver dans la même situation que le Gueriaigle, qui se retrouvait seul face à près d'une dizaine de pokémon. Mon équipe donnait tout ce qu'elle pouvait pour mettre le pokémon sauvage hors d'état de nuire, mais malgré leur avantage numérique, leur adversaire semblait assez coriace. Je me demandais aussi pourquoi le Gueriaigle était aussi furieux. Nous ne lui avions rien fait, même si je me doutais que ce n'était pas de notre faute tout cela. La cause devait s'être déroulée bien avant notre arrivée. C'était aussi impossible de savoir le pourquoi du comment... m'enfin... on pouvait seulement se contenter de le calmer. Si jamais il s'enfuyait, je pouvais dire adieu à mon pauvre petit Lixy, qui devait être mort d'inquiétude à l'heure actuelle. Le Gueriaigle ne devait pas s'échapper, mais je n'avais pas de meilleurs plans pour retrouver mon pokémon. Même si on l'amadouait, qu'est-ce qu'on allait pouvoir faire de plus ?

Je fus content de voir que ma stratégie improvisée avait fonctionné, l'oiseau semblait davantage épuisé, ce qui était tout à fait normal puisqu'il s'était prit plusieurs attaques de suite. Du coin des yeux, je vis la jeune fille qui semblait avoir reprit sa détermination. Elle tenait dans sa main une drôle de toupie que je n'avais encore jamais vu. Ça servait à quoi au juste ? Bah, ça devrait être un truc de ranger qui m'échappait complètement. De plus, je n'avais pas remarqué qu'elle semblait souffrir à cause de son épaule, mais ça c'était bien moi. Je ne remarquais jamais rien, sauf si c'était flagrant. L'oiseau sauvage fut tout de même maîtrisé, avec difficulté toutefois, mais au moins, le gros du problème était réglé. Je ne savais pas trop ce que la jeune fille avait en tête, mais je préférais la laisser faire. Elle était plus habituée que moi à ce genre de situation.

- Wow... c'est épatant ce que tu arrives à faire avec cette toupie. Dommage que je ne puisse pas apprendre, j'aurai sûrement bien aimé cela.

Puis, cette dernière me demanda d'avancer, ce que je fis. Je me rapprochai du Gueriaigle, non sans aucune crainte, mais si elle le disait... elle devait savoir ce qu'elle faisait. Aussi, elle se trouvait tout près de l'oiseau depuis un petit moment déjà et il ne lui avait rien fait. Pourquoi est-ce que ça serait le contraire pour ma part ? J'étais bien le roi de la maladresse, mais certainement pas jusqu'à ce point-là. Ne me doutant de rien de ce qui allait se passer, je m'approchai d'elle comme elle me l'avait demandé, attendant la suite. Quoi !? Elle voulait vraiment que je monte sur son dos !? Mais elle était malade ! Cet oiseau allait me manger si jamais je le touchai. Quoique... d'un autre côté, c'était aussi le seul moyen pour que je puisse retrouver mon Lixy. Seul le Gueriaigle savait où il l'avait emporté.

- Tu... tu veux vraiment que je monte sur ce pokémon ? dis-je avec une certaine nervosité dans la voix. Ce n'est peut-être pas la meilleure idée du siècle, mais si je n'ai pas le choix... En plus, je n'ai jamais volé sur le dos d'un pokémon... Gueriaigle... tu veux bien me conduire jusqu'à mon Lixy ?

L'oiseau se dressa soudainement, ouvrant ses grandes ailes et lâcha un cri perçant en signe d'affirmation. La toupie avait grandement fait effet... l'oiseau sauvage était devenu beaucoup plus calme, à un tel point que je me demandais s'il pouvait faire du mal à une mouche. Cependant, le Gueriaigle garda sa position, attendant que je grimpe sur son dos. Je finis par le faire après un certain temps, étant donné que j'essayais de me réconforter mentalement. Mes pokémons, à l'exception d'Okino et de Shindo, allaient rester auprès de Lumeka pendant mon absence. Mon Roucoups et mon Vibranninf étaient les seuls aptent à me suivre et je ne voulais pas pendre le risque de me retrouver seul avec le Gueriaigle. À l'instant près où je fus bien installé sur le dos de l'oiseau, celui-ci s'envola d'un bond et prit rapidement de l'altitude. Je dus me retenir à grande peine pour ne pas hurler, car j'étais complètement terrorisé.

L'immense rapace vola pendant encore un moment, s'enfonçant davantage dans les falaises montagneuses, là où personne n'étaient encore venu, enfin... sauf en volant. Ce territoire était tellement éloigné et si escarpé qu'il était carrément impossible d'y venir à pied. Intrigué, j'observai le paysage défilé sous moi, jusqu'au moment où le Gueriaigle amorça sa descente. Il se posa tout doucement au sommet d'un arbre et je cru comprendre qu'on avait bien attérit dans un nid. Son nid pour être plus précis. À ses pieds, il y avait trois oeufs de pokémon, probablement ses bébés Furaiglons. Puis, un petit cri attira mon attention.

- Lixy !
Zuko !


Mon petit Lixy shiney avait été déposé dans le nid pour une raison que j'ignorais. À moins que le Gueriaigle le gardait comme nourriture... mais je doutais que ce dernier mangeait des pokémons. Les retrouvailles furent de courte durée, mais j'étais bien content d'avoir retrouvé mes pokémons. Je remis rapidement Raito dans sa pokéball et je grimpai à nouveau sur le dos de l'oiseau qui reprit le chemin du retour. Il me déposa au même endroit où avait eu lieu la bataille, où Lumeka m'attendait toujours.

- Je suis de retour ! Et je suis aussi désolé pour l'attente, ça l'a été un peu plus long que prévu... Mais j'ai récupéré mon Lixy, il était dans le nid du Gueriaigle. Mais bon, maintenant nous devons retourner à l'Académie. Je vais t'aider à descendre la montagne.

Après tout ce qu'elle avait fait pour moi, c'était la moindre des choses que je pouvais faire en retour. J'espérais qu'elle accepte mon aide, sinon je voyais mal comment elle allait faire pour redescendre, puisque je voyais bien qu'elle avait mal.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Chute libre. [PV Zuko]   Lun 12 Nov - 15:25

Je ne savais plus trop à quelle atitude nous étions, Lumeka et moi, mais à mon souvenir, j'avais marché pendant un bon moment sur le sentier. Je n'avais jamais eu l'impression de gravir une montagne, mais en observant l'endroit où j'étais en ce moment, je ne pouvais ni croire ni dire le contraire. Comment j'allais faire pour emmener cette fille jusqu'en bas ? Dommage que mon Roucoups, malgré le fait qu'il soit fraîchement évolué, n'ait pas été assez grand pour la transporter sur son dos. Il aurait fallu qu'il soit un Roucarnage, mais bon... c'était toujours bien de rêver un peu. Mes autres pokémons étaient tous trop petits pour pouvoir la soutenir, sauf peut-être Kurai qui pourrait m'aider. Avoir eu un Luxray n'aurait pas été de refus, j'aurai pu fabriquer une civière improvisée et l'attacher derrière lui. Il aurait ensuite pu la tirer et nous serions tous revenus à l'Académie beaucoup plus rapidement. Toutes ces idées étaient excellentes, mais irréalisables pour le moment. Et Lumeka devait à tout prix rencontrer une infirmière si elle ne voulait pas que son état s'aggrave.

Lorsque je lui avais annoncé la bonne nouvelle, étant donné que j'avais retrouvé mon Lixy, je cru voir un sourire apparaître sur son visage. Tiens, c'était bien la première fois que j'en voyais un depuis notre rencontre. Elle devait être soulagée. Étant une ranger, c'était son devoir d'aider les gens et de sauver les pokémons. Elle avait donc fait une pierre deux coups avec mon cas. Mais bon, l'utilisation de sa toupie allait toujours rester un mystère pour moi. Il était temps d'agir maintenant, j'avais suffisamment perdu de temps et je ne voulais pas que la jeune femme continue de souffrir, même si je ne la connaissais pas vraiment. Souffrir n'était agréable pour personne, même pas pour ma pire ennemie. Bah, peut-être que si, en y réfléchissant bien... Je fis alors rentrer Okino et Shindo dans leurs pokéballs respectives et me rapprochai ensuite de Lumeka. Je fis passer son bras valide autour de mes épaules.

- Voilà, tu pourras t'appuyer sur moi. S'il y a quelque chose, n'hésite pas à me le dire. Kurai, place-toi de l'autre côté.

Le Démolosse s'empressa d'obéir et se plaça de l'autre côté de la jeune femme, voulant être à cet endroit si jamais la ranger pendait l'équilibre ou quoique se soit d'autre. Il allait être là pour la soutenir. C'est donc en petit groupe que nous priâmes la direction de l'Académie. Le trajet du retour fut lent et pénible, mais je ne voulais pas pressé la jeune femme. Elle devait aller à son rythme, même si un escargot était capable de nous battre à la course. Pendant la descente, je vis le soleil qui s'apprêtait à se coucher à l'horizon et c'est au crépuscule que nous atteignâmes l'école. Je pris tout de suite la direction de l'infirmierie pour y laisser Lumeka. Elle devait avoir bien hâte de recevoir des soins. En frappant à la porte, une infirmière vint rapidement à notre rencontre. Elle prit la ranger avec elle en me remerciant de l'avoir emmené, puis elle referma la porte derrière elle.

- Sympa... j'ai même pas eu le temps de lui dire au revoir. Allez venez, on retourne dans la chambre.

Je me penchai pour prendre le petit Coupenotte dans mes bras, tandis que Kurai ouvrait déjà la voie, trottinant devant nous. Il semblait avoir hâte de retourner à la maison. Pour ma part, je ne pouvais pas dire le contraire. J'avais bien hâte de m'étendre sur mon lit et de regarder un bon film à la télévision. Une bonne douche ne serait pas de refus non plus. Après quelques minutes de marche, mon Démolosse s'arrêta devant une porte, qui était celle de ma chambre. Je sortis les clés qui se trouvaient dans mon sac à dos, la déverouilla, puis l'ouvrit pour laisser entrer mes pokémons. Quelques heures plus tard, je dormais déjà profondément.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chute libre. [PV Zuko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chute libre. [PV Zuko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tunnels • T3 Chute Libre • Gordon Roderick & Brian Williams
» CHERUB (Mission 04) CHUTE LIBRE de Robert Muchamore
» [Blu-Ray] Chute Libre (Import US)
» Chute libre:
» Chronophotographie sur chute libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Montagnes-
Sauter vers: