Partagez | 
 

 Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkjo Korambu
Chercheur
avatar

Masculin Gémeaux Cochon
Messages : 115
Date de naissance : 15/06/1995
Date d'inscription : 12/02/2012
Âge réel : 22
Localisation : Moselle

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 850 $

MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]   Ven 21 Sep - 19:31

Arrivé à Oliville, Arkjo fut conduit avec tout le groupe dans un hôtel, le dernier étage paraissant être réservé pour les élèves. On notera le fait que c’était pas de la cagnotte cet hôtel. Il ne comprenait tellement rien à ce qu’il se passe qu’il avait l’impression de s’être fait embarqué. On lui avait assigné une chambre dans laquelle il déposa ses affaires, toujours avec la même question en tête : *Mais qu’est-ce que je fous ici…* Le soir, il prit beaucoup de temps à s’endormir, n’arrêtant pas de se poser 1000 questions. Il ne fallait pas que ça dure pendant tout le séjour, c’était quelque chose à régler dès le lendemain.

Quand il fut réveillé, il fut appelé dans le hall pour un petit speech de la part d’un prof. Arkjo s’habilla, prit ses Pokéball et son sac, il en déduisait que c’était l’heure d’une visite ou d’une autre connerie. Une fois au rendez-vous, il apprit que les élèves pouvaient faire ce qu’ils veulent… bon, le chercheur se plaindra pas de se faire imposer une routine du coup, mais bon. Ca l’embrouille encore plus sur la raison de sa présence ici… Après ça, il descendit donc pour aller dehors, cherchant Kayline. Il savait qu’elle ne risquait pas de rester enfermer si elle avait l’occasion de sortir. A l’extérieur, il regarda autour de lui et aperçut plein de groupes de personnes pique-niquant sous les cerisiers. Arkjo vit le professeur de tout à l’heure avec toute sa bande qu’il avait déjà vu pendant le voyage. Tiens, d’ailleurs, son Diamat est devenu un Trioxhydre apparemment. Et il a aussi… un Chinchidou noir. C’est zarb’ comme Pokémon ça, il en avait encore jamais vu. M’enfin, après des shineys un peu partout, un Mustebouée blanc, et maintenant un Chinchidou noir, plus rien ne l’étonne. Il balaya la zone du regard et aperçut la dresseuse sous un arbre. Il s’approcha d’elle en essayant de sourire pour la rassurer. Oui, il avait remarqué qu’elle avait l’air un peu sur le cul après qu’il ait mis les choses au clair avec elle la veille. Il s’assit à côté d’elle, lui parlant à voix basse.

« Désolé si j’y suis allé un peu fort hier, je pensais pas que ça te ferait cet effet. Mais bon, maintenant c’est fait, je suis ici… Il marqua une pause et reprit : Tu m’as dit de te poser mes questions, c’est ce que je vais faire… Pourquoi je suis ici ? Je suis censé faire quoi ? Et qu’est-ce qu’on fout dans un voyage scolaire où la seule restriction est de suivre un unique cours durant le séjour ? »

Il essaye de ne pas hausser le ton. Pourquoi ? Bah déjà une raison simple : Bonjour, je suis ici mais je sais pas pourquoi ! D’autant plus qu’Arkjo l’habitude de se faire tuer par le ridicule. La deuxième raison est surtout par rapport à M. Cadell Philgard. S’il entendait, il aurait sûrement compris qu’il était traîné de force, et ça risquerait d’attirer des ennuis à Kayline pour avoir inscrit un camarade contre sa volonté. Oui oui, malgré qu’elle lui ait fait ce coup, il ne veut pas pour autant qu’elle s’en prenne plein la gueule, bien que pour la plupart des gens, c’est ce qu’il voudrait. Mais bon, il s’agit quand même ici d’une des seules personnes avec qui le chercheur ose parler, c’est pas rien.

_______________________________________________


Dernière édition par Arkjo Korambu le Mar 9 Oct - 13:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 21
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]   Dim 23 Sep - 17:39

Un hôtel cinq étoiles.
Faut raquer pour se payer une chambre là-dedans, on est bien d’accord ? Surtout quand il y a vue sur la mer. Et surtout quand il ne s’agit pas d’une seule chambre -quoiqu’on peut aisément parler de suite, dans ce cas là- mais d’un étage entier. Et pas n’importe quel étage, le dernier étage, là où les chambres qui ont vue sur la mer coûtent généralement le plus cher, enfin d’après les connaissances de Mégami.
Il le trouvait où tout cet argent, le dirlo ? C’est la petite souris qui lui apporte chaque matin sous l’oreiller ?
Parce que, encore, si l’école était à 50 000$ à l’année, ça pourrait se comprendre. Mais le fait est qu’elle ne coûtait pas un rond et se permettait carrément de donner une pension à ses élèves qui étaient déjà nourris avec de la bonne cuisine, logés dans une chambre individuelle et blanchis. Tout ceci dans un établissement qui ressemblait plus à un château qu’à une académie.
Sérieusement, c’est quoi cet enchaînement de trucs improbables ? Ca désolait Mégami de dire ça, mais...
What...
The...
Fu- ?!

C’est tout simplement impossible de permettre aux élèves de s’installer dans un hôtel de luxe pendant UNE SEMAINE.

Alors quoi ? Evidemment, Mégami avait fait partie de ceux qui avaient posé des questions à M.Philgard, pour savoir d’où venait cet argent. Et il avait insisté, en plus. Bah non, rien, que dalle, y’a que le vent qui lui avait répondu.
C’était trop louche. Il y avait trop de trucs trop louches dans cette académie sortie tout droit du pays des merveilles. Oui parce qu’en plus, on ne savait rien de sa construction et des fonds, juste que le dirlo était le fondateur de cette école. Alors, en fait, en plein dans la vingtaine, y’a un mec à peine sorti de l’adolescence qui a construit avec ses petits bras une académie gigantesque, sans que ça pose problème avec les permis de construire. Sur une île, en plus.

Et si c’était la seule chose, mais non !
Le nombre incroyable de Pokémon brillants. Les couleurs de cheveux étranges de beaucoup d’élèves. Les différents profs’ timbrés à souhait.
Mais surtout. SURTOUT.
Pourquoi Mégami avait-il l’impression que tout ça ne dérangeait que lui ?
Quelques fois, il avait l’impression de vivre dans un rêve lucide. Or, dans un rêve lucide, on est censé, avec un peu d’entraînement, pouvoir réaliser à peu près ce qu’on veut, ce qui n’était pas le cas ici. On dira donc demi-lucide.
Et donc, pour tous les autres, tout parait normal apparemment, sauf pour lui. Enfin, peut(être qu’il se trompait, peut-être que quelqu’un d’autre se posait les mêmes questions, mais si c’était le cas, il ne l’avait pas encore trouvé.

Eh voilà. C’est ça que pensait le dresseur quand il était dans sa chambre. En fait, il n’avait que peu dormi à cause de ces histoires. Contrairement à bien d’autres choses, non, il ne s’en foutait pas, allez savoir pourquoi, lui-même n’était pas sûr de la raison.

Oh, par contre, il était sûr d’une chose.

Cette histoire de mission là, dans la forêt, avec les deux autres filles de son âge. Oui, ça fait longtemps qu’il l’avait effectuée avec succès. Mais pendant longtemps également après ce jour, il avait souvent eu des troubles, ne se sentait souvent pas bien, se posait des questions, ne dormait pas, et tout et tout. Eh bien c’était terminé ! Fini ! Il avait retrouvé son humeur réservée et sarcastique habituelle.
En fait, ce « mal-être » avait commencé lorsqu’il avait tenté de faire une analyse de Hana Watanabe. Il s’était d’un coup senti bizarre, et ceci avait continué, continué, continué, pendant des mois et des mois. A chaque fois qu’il pensait à cette fille, la même sensation arrivait.
Pour dire jusqu’où ça avait interpellé le dresseur, il s’était même demandé à un moment s’il ne s’était pas fait avoir lui aussi dans cette connerie d’amour. Mais cette option avait été écartée bien vite, pour deux raisons ; la première, c’était que si quelque chose en cette fille l’attirait peut-être, eh bien elle le répugnait aussi, et fortement. La deuxième, c’était qu’à son avis, quand on aimait quelqu’un, on devait bien le savoir, quand même, sans avoir à se poser 36000 questions, sauf si bien sûr on était aveugle ou alors on voulait faire une pseudo-mise en scène ridicule du gars/de la fille qui sent sa vie chamboulée et n’accepte pas de tomber amoureux. Mise en scène inutile car on n’était pas dans un film.
Mégami ne faisait pas partie de ces deux cas, et il en était fier, d’ailleurs.
Donc, ce n’était pas ça.

Il aurait bien discuté un peu avec Hana pour en savoir un peu plus, mais le truc, c’est qu’il en l’avait plus revue ensuite. Du tout, et comme il ne pratiquait pas la télépathie, c’était assez compliqué de lui poser quelques questions.

En tout cas, tout avait fini par revenir dans l’ordre, et finalement, ça n’était pas pour lui déplaire.

Bon, voilà, tout le monde est content, Mégami vient de déblatérer sa vie, maintenant on va pouvoir passer aux choses sérieuses.
Le prof Philgard leur avait dit que le premier cours aurait lieu le deuxième jour du voyage, directement dans le Hanami, tout en pique-niquant. Ouaip, et après il y en a qui osent dire que ce prof’ n’est pas cool. Ils doivent avoir des problèmes, mais bon.
M.Philgard avait ajouté qu’on pourrait le retrouver là-bas en début d’après-midi.
Ainsi donc, vers 12h30, Mégami se décida à partir. D’habitude il avait un bon sens de l’orientation, mais ne lui demandez pas pourquoi, d’un seul coup dans cette foutue ville, il perdait absolument tous ses repères. Surtout à cause de cette foutue fête, finalement. Après avoir demandé à plusieurs personnes dans la rue s’ils avaient vu passer un type louche avec des cheveux gris, un accoutrement étrange et accompagné par une dizaine de Pokémon (à noter qu’avant qu’il précise ce dernier point, un rigolo lui avait désigné un mec en cosplay Maximilien Pegasus), il arriva enfin à un endroit où on ne trouvait que nappes, cerisiers, et clichés comme des ouvriers chantant à tue-tête.

Grâce à ça, ce ne fut pas bien compliqué de retrouver la personne si particulière qui jouait le rôle de professeur à l’académie. En effet toute sa troupe se trouvait à côté de lui, et non seulement toute sa troupe mais il y avait également Kayline Lewis et apparemment un ami à elle (même si ça semblait difficile à croire) qui venait d’arriver, semblait-il à Mégami, puisqu’il la rejoignit et prit la parole.
Mégami n’entendit pas ce qui se disait, de toute façon il n’en avait que faire, à cause du bruit environnant, se contenta d’avancer et de lancer un simple

-Bonjour M.Philgard.

puis de s’asseoir, le dos contre un arbre, l’air de rien, en essayant de prêter le moins d’attention possible à la blonde qu’il avait combattu quelques temps auparavant. Ce voyage n’allait tout de même pas être gâché à cause d’une embrouille stupide.
Du moins, il l’espérait.

Et en attendant les autres, si les autres viendraient, il se mit à réfléchir à des choses et d’autres.


[Je précise qu'il est, après en avoir discuté avec Arian et Arkjo, quand Mégami arrive, 13h50, n'oubliez pas d'en tenir compte lors de vos prochains posts.]


Dernière édition par Mégami Hells le Mer 26 Sep - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Arkjo Korambu
Chercheur
avatar

Masculin Gémeaux Cochon
Messages : 115
Date de naissance : 15/06/1995
Date d'inscription : 12/02/2012
Âge réel : 22
Localisation : Moselle

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 850 $

MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]   Mer 3 Oct - 17:59

La dresseuse se tournait vers lui, semblant désolée.

« Okay okay... C'est bon, j'aurais peut-être pas dû faire ça... Mais si je t'en avais parlé, tu ne serais jamais venu, reconnais le ! Ecoute, j'ai fait ça pour toi, pas pour te faire mal, tu sais que tu me fais peur à rester autant de temps cloitrer dans ta chambre ? On ne s'est croisé que quelques fois toi et moi depuis le retour de mission, mais toujours au même endroit, le couloir de l'étage ! »

Euh… ça doit bien être la première personne de Gakuen qui se mêle de ça. Sauf qu’à la différence près de tous ceux qui l’ont déjà emmerdé avec ça quand il était encore à Vermilava, Kayline avait un petit plus, Arkjo la considérait comme une amie, malgré qu’ils ne se soient vraiment vus et parlés qu’une seule fois. Il savait que ça restait quelqu’un à qui il pouvait faire confiance, et qui l’appréciait visiblement réciproquement. Ça lui faisait bizarre que quelqu’un s’intéresse et s’inquiète pour lui.

« Et puis, imagine, si tu viens à mourir dans ta chambre à cause de manque de soleil ou de vie social... Qui on va accuser ? Bah moi ! J'suis ta voisine direct et en plus on a déjà travaillé ensemble, donc... »

Il se retint de rire, ne sachant pas si c’était dit sérieusement ou ironiquement. Et si on pouvait mourir de manque de vie sociale, Arkjo aurait quitté ce monde depuis un moment.

« De plus, il y a plusieurs cours malheureusement, c'est un voyage scolaire... C'est juste le cadre qui change, et moi... Je suis ici pour une toute autre raison que les fleurs de cerisier, j'ai pas le temps de contempler ça moi, je m'en moque... C'est un truc pour fille Rondoudou débile, moi, j'ai un destin à accomplir. »

D’accord donc elle a ramené le chercheur pour lui faire profiter de tout ça mais n’en profite pas elle-même ? En précisant bien que c’est un truc pour débile bien sûr. Il se demandait comment il devait prendre le geste du coup.

« Et toi, tu as vu des filles qui te plaisent ? Tu sais, je sais pas si c'est les fleurs qui rendent les filles plus accessible, sur moi, ça doit pas faire effet, mais toi, hors de question que tu finisses en homme calculette ! Alors, on va te trouver une petite copine pendant cette fête, ai confiance en moi ! »

Il soupira. C’était vraiment son dernier soucis ça, il a pas demandé à venir pour draguer des filles… Ah non rectification : il a pas demandé à venir tout court. Elle paraissait tout de même avoir retrouvé le sourire, mais ça ne durera que jusqu’à ce que la réflexion d’Arkjo sur le sujet soit interrompu.

« Bonjour M.Philgard »

Il regardait le type qui avait dit ça et qui partit s’asseoir à proximité d’eux. Il allait ensuite continuer à réfléchir sur le sujet, mais il sentit quelque chose de différent. Il se tourna vers Kayline qui était toujours à côté de lui. Elle avait le regard braqué sur le blond qui venait d’arriver. C’était presque comme si on pouvait voir des éclairs dans ses yeux. Visiblement, elle avait une dent contre lui, qui paraissait pourtant très calme à son égard.

Peu après le speech de M. Philgard, il reçut la commande qu’il avait faite pour le repas et commençait à manger. Malgré qu’il était invité à libérer ses Pokémon, il le fera après, il était pas sûr d’approuver l’idée lorsqu’il était l’heure de manger. Manger assis par terre ça n’était vraiment pas son truc, il avait toujours mal au dos après. M’enfin on fait ce qu’on peut. Il n’avait pas très faim, ne s’étant toujours pas remis de ce départ précipité et imprévu. Il mangeait néanmoins comme il pouvait. En revanche, la dresseuse n’avait apparemment pas faim du tout. Arkjo se demandait vraiment ce qu’il s’était passé entre elle et le blond qui était arrivé il y a quelques temps. En tout cas, c’était quelque chose que Kayline n’avait pas apprécié. Tout à coup, Phébus sortit de sa Pokéball, saluant le chercheur. Il le vit proposer une brochette à sa dresseuse, qui refusa.

* Maîtresse Kayline, vous devriez manger tout de même...*
« Fiche moi la paix. »

Elle était vraiment pas dans son assiette. En même temps, elle a pas faim donc ça va être difficile… M’enfin, outre ce jeu de mot ridicule, le chercheur s’inquiétait tout de même.
Arrivé au dessert, elle ne semblait plus du tout supporter l’ambiance…

« Restez ici à bavasser des jolies fleurs... Moi... J'ai autre chose qui m'attend. Viens Phébus.»

Ah d’accord, elle se barre comme ça, y a légèrement un cours après… Le Pokémon psy obéit et s’adressa au chercheur avant de s’en aller :

*Excuse la*

L’excuser ? Il allait pas s’en contenter. Il voulait savoir ce qu’il se passait, et où comptait-elle aller. Même si de la part d’une dresseuse si ambitieuse et sure d’elle, y a pas beaucoup d’endroit à Oliville où elle pourrait aller pour « accomplir son destin ».
Il se leva lui aussi. De toute manière, il a l’habitude de tellement se gaver en plat de résistance au point de ne presque pas manger de dessert, ça ne le dérangeait pas du tout de s’absenter dès maintenant.

« Excusez-moi je reviens, je vais la chercher. Je pense qu’on sera de retour pour le début de votre cours. »

Il partit donc dans la même direction qu’elle avait emprunté.


[Personnage parti aussi ]

_______________________________________________


Dernière édition par Arkjo Korambu le Mar 9 Oct - 13:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 21
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]   Sam 6 Oct - 20:50

C’était tout simplement superbe.

Non mais voilà quoi, tout le monde est d’accord pour dire qu’un cours avec deux professeurs et un élève, c’est pas terrible, terrible.
Déjà qu’à la base trois élèves c’était peu. Sérieux, ils viennent pour des vacances les élèves ? Merde quoi, encore un truc sans aucun sens. Ca commence à en faire.
Le dresseur n’avait d’ailleurs pas pu s’empêcher de lâcher un « Pathétique » en voyant la fille, qui l’aurait certainement assassiné si ses yeux étaient des couteaux, se barrer du cours parce qu’elle ne supportait pas la présence du blond. Tout le repas comme ça, c’était TRES lourd. Visiblement Mégami était le seul à tenir tête à cette gamine, vu comment elle avait prit leur petite altercation de la dernière fois. C’était véritablement désolant comme comportement, il avait rarement vu pire. Ce pauvre Tarsal nommé Phébus qui essayait visiblement de la faire manger. Il perdait son temps.
Et son ami qui semblait avoir un caractère de petit chien la suivit sans préavis.

Qu’importe. S’il était tout seul, Mégami supposait avec le peu de bon sens qu’il lui restait que le cours serait annulé. Mais une chose était sûre, il n’allait pas être venu au milieu de tous ces pétales pour des prunes, ça, jamais.
Au contraire, ce temps allait être mis à profit. Pour quoi ? Il ne suffisait pas d’aller chercher bien loin pour le savoir. Mégami n’abandonnait pas aussi facilement, dans n’importe quelle situation et c’en était trop cette fois, il voulait des réponses à ses questions. Et il les aurait.

Tandis qu’il surveillait ses Pokémon libérés au début du repas (excepté Onix ce qui était compréhensible au vu du monde), Mégami prit une part de tarte aux fruits rouges qu’il restait. Il était pas spécialement gourmant mais autant en profiter s’il y avait tout ça gratuitement, après tout. Et puis ça ferait plus naturel.
Après avoir avalé une bouchée, il tourna la tête vers les deux professeurs et commença donc à leur adresser la parole.

-M.Philgard, Mlle.Nova, étant donné que les deux autres sont partis, je suppose que le cours n’aura pas lieu.

Comme ça il évitait les discussions à ce sujet en clôturant là-dessus, et il pouvait passer à l’essentiel.

-Donc j’aimerais vous poser quelques questions, je sais que je ne devrais pas me mêler de ça, mais j’y pense souvent. Je vous en avais déjà parlé hier, monsieur, mais vous ne m’avez pas répondu assez clairement ou alors je n’ai pas bien compris. Je me demande comment l’académie peut financer un tel voyage et payer un étage entier d’un hôtel de luxe à ses élèves, sachant qu’elle leur verse déjà une pension mensuelle. J’aimerais savoir comment c’est possible, et si on ne peut pas me le dire, alors simplement pourquoi les élèves ne doivent pas le savoir, mais tout ce que je demande, c’est une réponse claire.

Il s’arrêta, puis, réalisant d’un coup que cette dernière phrase faisait un peu trop autoritaire, décida de conclure avec une autre phrase.

-Je dois paraître lourd, mais j’ai beau chercher je ne trouve pas d’explications.

Voilà. Et à partir de ce moment, Mégami se mit en mode « Je suis attentif et perspicace à tout ». Il ne pouvait pas prétendre lire dans le moindre petit mouvement traître de ses interlocuteurs mais pensait au moins être capable de discerner si ces professeurs lui racontaient la vérité ou pas. Si oui, alors il n’y aurait pas de problèmes. Si non, il n’aurait qu’à trouver une jolie phrase bien tournée pour se remettre en position avantageuse.
C’est décidé, il aurait le fin mot de l’histoire. Et peut-être que cela l’aiderait à comprendre toutes ces autres choses aussi étranges qui se passaient à l’intérieur même de l’académie et que personne ne remarquaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 21
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]   Sam 20 Oct - 23:58

Ca suffit, Mégami avait assez écouté ces stupidités. On le prenait pour un abruti ? Un professeur qui utilise son propre argent pour financer le voyage de six pauvres élèves, et même pas les plus compétents, c’était tout simplement ridicule. Et ce clin d’œil à la fin... et ce regard détourné... et le prof Philgard qui était parti, comme ça...
Improbable. Juste improbable. Soit cette prof lui avait menti du début à la fin, soit elle était réellement idiote pour dépenser son argent dans une activité de ce genre. Même une femme aussi rose bonbon qu’elle sait parfaitement que dans le monde il existe différentes associations humanitaires, si elle veut aider quelqu’un avec son propre argent, c’est par elles qu’il faut passer, pas par une académie. Comme si les élèves avaient des problèmes.
Et encore, le coup du voyage scolaire aurait pu être avalé, si elle avait expliqué POURQUOI six élèves seulement et POURQUOI ceux-là ? Oui parce que le dresseur doutait sérieusement qu’il n’y eut qu’eux qui ait levé la main pour partir. Et puis même, c’est quoi cet engagement, lever la main ? C’est... absurde.

-Désolé, je ne vois pas pourquoi vous m’auriez menti, pourtant j’ai du mal à le croire. Mais ce n’est rien, c’est juste moi qui doit prendre le temps de l’accepter. Je vous remercie de m’avoir expliqué la situation, mademoiselle.

En réalité Mégami en avait plus qu’assez de cette suite d’illogisme qu’il découvrait de plus en plus. Il en avait plus qu’assez d’être, à chaque fois qu’il croyait découvrir quelque chose d’intéressant et qu’il demandait juste des précisions, relégué au rôle de figurant en se prenant un vent ou en se faisant jeter.
Alors que d’autres, et ça il en était certain, pendant ce temps, comprenaient tout sans se poser la moindre question. Bon sang, c’est lui qui était con ou bien ? Des fois il se posait la question, tiens.

Mais cette fois il n’allait pas lâcher l’affaire, il n’en était pas question. Il parlerait aux autres élèves si besoin était, mais il VOULAIT la réponse et il AURAIT sa réponse.

-Au revoir, alors.

Il tourna les talons et s’en alla, sans savoir où, pour encore certainement se paumer dans Oliville, c’était tellement drôle de demander son chemin au premier pigeon venu.

Cette prof’... et dire qu’on pourrait croire qu’elle est aussi conne que ses pieds et qu’elle avait donc réellement payé ce voyage ultra-coûteux à une poignée d’élèves, et encore, une petite poignée... pour en arriver à là, il fallait vraiment le faire question cucul la praline.

Parfois, et cela arrivait de plus en plus souvent, le blond avait envie de hurler un grand « AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!! » en plein milieu de la foule d’élèves de l’académie, juste pour avoir le plaisir de troubler leurs petits quotidiens obsolètes et répétitifs ornés d’une logique inexistante en tout point.
Comme s’il n’y avait que lui qui savait regarder devant lui et non pas à ses pieds comme tous les autres. Oh oui, il aimerait dire à tout le monde « Bougez-vous, vous voyez pas que vous faites n’importe quoi de A à Z ? », mais ça ne marchait pas comme ça évidemment. S’il disait ça, il serait prit pour un taré alors qu’il l’est déjà, et quand on veut prouver quelque chose, avoir une réputation d’illuminé n’est pas très bon.

Par contre, il pouvait glisser les idées qu’il avait depuis son inscription à l’académie à des personnes qui ne semblaient pas trop idiotes et qui comprendraient où il voudrait en venir.
Et il savait exactement par quel genre de personnes il devait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]
» Le hanami (pique nique sous les cerisier)
» [Terminer] Voyage à Oliville : La déception de Kayline [Pv Arkjo et White]
» Voyage à Oliville: Arrivée au Port des Embruns! [Pv: Alix♦White♦Mégami♦Arkjo♦Naminé♦Rei♦Mia♦Kayline]
» [Disneynature] Voyage Sous les Mers 3D (2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Hors Rpg :: Rps Terminés-
Sauter vers: