Partagez | 
 

 [Dearth : Pureté] Les ailes du début [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drew Kaiten
Professeur
avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 128
Date de naissance : 19/08/1992
Date d'inscription : 29/09/2012
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 18 700 $

MessageSujet: [Dearth : Pureté] Les ailes du début [Terminé]   Mer 17 Oct - 7:53

Cette nuit n’était pas comme les autres. Accompagnée d’une magnifique pleine lune mais aussi de sombres nuages extrêmement pluvieux, un homme d’âge mur était en train de courir à travers la forêt. Trempé jusqu’aux os, il tentait de s’orienter malgré la noirceur provoquée par le feuillage touffue que la nature avait mis des décennies à créer et à composer telle une ode à sa propre gloire. Accompagné de Seriha, les deux compères ne pouvaient voir à plus de deux pas devant eux. La lune et la forêt ne souhaitaient visiblement pas leur accorder la faveur d’un rayon de lumière pour les aider à trouver un quelconque repère. L’heure n’était désormais plus à la discrétion ni aux secrets que Drew s’évertuait à garder précieusement afin de toujours obtenir une longueur d’avance sur les autres. Il était désormais temps d’utiliser tous ses atouts. La raison d’une mesure aussi extrême ? Sa fille avait disparue. Après une journée harassante de cours, le professeur était retourné dans sa chambre, s’apercevant avec stupeur que Mélodia n’y était plus. Le flair de son Mentali lui permit de retrouver sa trace jusque dans la forêt qui entourait le lac, mais la piste se refroidie lorsque la pluie se mit à tomber de manière torrentielle.

*Où est-elle ?*

Cette combinaison de mots l’obsédait et se répétait en boucle comme la phrase enregistrée d’une poupée qui parle. Sa patience commençait à s’effriter. Sans hésiter une seconde de plus, le professeur pris un cristal qu’il avait sur lui. A travers cet artefact, l’on ne retrouvait pas l’esprit d’un élève, d’un professeur ou même d’un inconnu. Non. Ce joyau fut le premier jamais créé par Seriha. Ce joyau était celui de Drew, celui qu’il portait au cou en permanence. Caché sous sa chemise, il ne s’en servait que dans des cas extrêmement graves, allant parfois jusqu’à oublier son existence. Mais maintenant, il n’était plus question de laisser le hasard décider pour lui. Arrachant son pendentif, il le présenta face à lui et l’activa. Ses idées formèrent un rayon de lumière qui illumina le chemin face à lui. Pouvant enfin y voir quelque chose malgré l’apparition fréquente de ses doutes et de ses peurs dans le cristal, brouillant la lumière salvatrice, le psychologue continua son avancée, cherchant sa fille en criant son nom à répétition. Finalement, sa course sous la pluie l’amena jusqu’au lac, mais alors qu’il aurait été en droit d’obtenir un peu de clarté lunaire, les nuages ne voyaient pas la chose de la même manière. Complètement désespéré, l’humain ne put voir la racine noueuse qui le força à trébucher, le faisant tomber par terre après un vol plané de quelques mètres. C’en était fini. Sa peur de voir sa fille disparaitre comme sa femme avant elle venait de le rattraper, faisant perdre à son cristal toute luminosité. Le professeur ne se sentait pas la force de se relever. Etant encore sous le choc de la mort de sa femme, son envie de vivre ne pouvait subsister si sa fille venait à subir le même sort. Comprenant son état actuel, Seriha se coucha à ses côtés, souhaitant l’accompagner jusqu’au bout, que cela soit dans la vie ou dans la mort. Et tandis que la pluie continuait à faire peser son étau liquide sur l’homme harassé par les épreuves et les années, une voix fut portée par la brise de la nuit.

Le Ali del Principio

C’est ici, à cet instant, que la musique commença. Relevant la tête, Drew put observer une lumière vivace éclairer le côté opposé du lac. Face à lui, se trouvait sa fille, accompagnée de deux Pokémon, un Minidraco ainsi que ce qui semblait être sa mère, un Draco. La mère protectrice vint rejoindre Drew de l’autre côté du lac et le fixa avec insistance, le forçant à se relever par ce simple regard accusateur. La fille et le fils, le père et la mère, étaient donc postés aux deux extrémités de cette étendue d’eau. L’on pouvait voir Mélodia fredonner sous la lumière de son cristal, accompagnée par le jeune garçon recouvert d’écailles souples. Drew se souvint de cette chanson. Il l’a lui chantait tous les soirs comme berceuse quand elle était petite, et plus tard, il la lui chantait pour la réconforter lorsque les larmes semblaient ne jamais pouvoir se tarir. Les premières paroles vinrent alors, et le visage de Drew se figea d’effroi. Sa fille chantait. Sa fille chantait, accompagnée du Minidraco. Elle s’était rappelée des paroles et malgré son incapacité à parler depuis son accident, elle était actuellement en train de chanter ces paroles avec une clarté scintillante mêlée de tristesse. Cette chanson… Elle était en train de la lui offrir. Depuis l’accident, malgré les résolutions de son père, celui-ci n’était plus le même. N’arrivant plus à partager avec sa fille, à converser avec elle et à lui faire comprendre à quel point il l’aime. L’accident l’avait détaché de sa progéniture et il avait cessé de lui démontrer chaque jour à quel point elle pouvait le rendre heureuse. Seriha réapparut à ses côtés, avec, prisonnière entre ses crocs, une rose gorgée d’eau. Et tandis que Mélodia chantait dans la langue d’origine de la chanson, Drew répéta la traduction des paroles en même temps qu’elle. Il récupéra la rose et en extrait les pétales pour les rassembler dans ses mains. Le géniteur s’approcha du lac et du Pokémon Dragon pour y laisser tomber les fleurs qui se posèrent sur l’eau, ouvrant la voie de son âme.

« Con le mani colme di fiori raccolti li lascio su questo lago. »
« Avec les mains pleines de fleurs recueilles, je les dépose sur ce lac. »


Le joyau qui perlait au cou du dragon légendaire se mit également à briller. De cette manière, il offrit aux deux cristaux la lumière de la lune, les nuages s’en allant, grâce au pouvoir sur le climat que l’orbe possédait. Cet astre rond magnifiait toute sa splendeur à travers le ciel, le lac et les cristaux. Il était à la fois témoin, passeur et lien. C’est sous son égide bienfaitrice que cette cérémonie se déroulerait.

« La luce, nel buio, si specchia nell' acqua e le lune, ecco, son due. »
« La lumière, dans l'obscurité, se reflète sur l'eau et la lune, voilà, se dédouble. »


Lorsque les pétales roses rencontrèrent la surface de l’eau, la créature marine forma des mouvements d’eau complexes sur lesquels il invita le père à poser le pied. Ces mouvements le maintenir à la surface du lac, lui permettant de commencer son voyage.

« Se offro tanti fiori rosa alla luna che brilla inizierà il viaggio. »
« Si j'offre tant de fleurs roses à la lune qui brille le voyage commencera. »


Le vent souffla, portant la chanson à travers toute la forêt, faisant résonner les voix des quatre personnes participant à ce rituel. Impossible de dire jusqu’où cette chanson serait transportée, mais cela importait peu, tant qu’elle était offerte à quiconque voulait bien l’entendre. C’est sous ces notes de musique que résonnèrent les pas de Drew qui commença à traverser le lac accompagné de son protecteur, le visage emprunt de fierté.

« Sale il vento, il bosco canta. La luce della luna mi guida, sicura, verso il prossimo mondo. »
« Le vent s'élève, le bois chante. La lueur de la lune, sûre, me guide vers le prochain monde. »


Sa progression se fit inexorable, tout comme sa rencontre avec sa fille semblait inéluctable. Mais alors que ce voyage touchait à sa fin, ne lui restant que quelques pas à faire pour la rejoindre au bord du lac, il sentit son pied s’enfoncer dans l’eau. Hésitant alors à continuer, il continua à chanter le couplet suivant.

« Ma anche se cancellerà tutto di bianco non ho paura. »
« Mais même s'il s'efface tout de blanc je n'ai pas peur. »


A ces mots, il recommença son pas, laissant son pied s’enfoncer sous l’eau, jusqu’à ce que celui-ci touche le fond du lac, lui permettant ainsi de continuer et de retrouver sa fille.

« Perché qui sono. »
« Parce que je suis ici. »


La chanson était terminée, Mélodia continua à fredonner les dernières notes, tandis que son père la serra fort contre son corps, lui murmurant ces derniers mots à l’oreille.

« Et que je t’ai retrouvée. »

Serrant sa fille dans ses bras, les cristaux qui les reliaient cessèrent de briller, ne laissant sur le lac que le pâle reflet de la lune, ne laissant de ce moment qu’un songe, un rêve ne pouvant dire si tout cela était bel et bien arrivé ou non. Les larmes aux yeux, Drew comprit qu’elle avait orchestré tout cela dans l’unique but de les rapprocher de nouveau. Honteux d’avoir eut besoin que l’on lui ouvre les yeux autant que fier d’avoir vu sa fille lui offrir un si beau moment, il finit par s’excuser auprès d’elle pour son comportement.

« Je suis désolé Mélodia. Je suis tellement désolé. Je n’avais pas réalisé à quel point je te négligeais. Lorsque ta mère et morte, je n’ai pas su passer outre son absence et tandis que j’essayais de redonner un sens à notre vie, je t’ai laissé désespérément seul, n’arrivant plus à te traiter comme ma véritable fille mais comme une inconnue dont j’avais la charge. Je suis impardonnable. »

Triste et ému, il se positionna à genoux devant elle en signe de pénitence, essayant de lui montrer à quel point il comprenait qu’il était dans l’erreur depuis le début. Redevenue muette, elle récupéra le cristal de son père que celui-ci avait fait tomber lorsqu’il la serra contre son cœur et le raccrocha à sa chaine afin qu’il retourne à sa véritable place. Elle lui tendit alors la main, offrant son pardon et son amour envers l’homme, envers le père qu’elle venait de retrouver. Le géniteur prit alors cette main qu’il refusa de lâcher et se releva.

« Rentrons à la maison. »

Mais elle lui fit un signe de tête témoignant de son refus. Avec lui, elle se présenta à la mère du jeune dragon et s’agenouilla à son tour pour être à la hauteur du petit garçon qui l’avait accompagné durant cette chanson. Le Minidraco lui sauta alors dessus avec joie, témoignant de son affection envers elle. Ensemble, ils regardèrent chacun leur parent respectif.

« Tu veux qu’il t’accompagne ? Qu’il reste avec nous ? »

Ils répondirent tous deux de la même manière, avec une affirmation empreinte d’une volonté qui semblait ne pouvoir être pliée. Drew et le Draco femelle se regardèrent à leur tour, passant un accord dont l’échange ne put se faire que par un sentiment partagé. Comprenant que lui refuser cette demande serait une nouvelle erreur en tant que père, il rejoignit les deux enfants et leur présenta une Poké Ball qu’il avait sur lui.

« C’est votre choix mais aussi l’un des moments les plus importants de votre vie. Êtes vous tous les deux certains de vouloir que cela se passe ainsi ? »

Pourquoi poser la question ? La lueur qui brillait dans leur yeux lui semblait tellement évidente que cette interrogation en était presque une insulte. Ne pouvant exprimer la suite avec des mots, il laissa sa fille récupérer la Ball entre ses mains tandis que le Minidraco appuya de lui-même sur le bouton avec sa queue, le faisant rentrer dans la Poké Ball. Drew se releva et tandis à son tour sa main à sa fille.

« Rentrons chez nous, allons la voir. Et montrons lui que nous ne l’oublieront jamais. »

Drew et Mélodia retournèrent dans la forêt, se dirigeant vers leur chambre. Ensemble, ils retournèrent sur la tombe de celle qui était tout pour eux. Femme pour l’un, mère pour l’autre, qu’importe le temps, qu’importent les évènements, tant que leur résolution restait pure, et à jamais accompagnée de fleurs roses pour guider leurs pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Dearth : Pureté] Les ailes du début [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» [Chibi-Loukia] premier amv, "déploie tes ailes"
» Testez votre pureté
» Tableau de campagne Ailes de la Gloire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Lac-
Sauter vers: