Partagez | 
 

 Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Misa Katsu
Sweet Blade ღ
avatar

Féminin Balance Singe
Messages : 138
Date de naissance : 03/10/1992
Date d'inscription : 06/11/2012
Âge réel : 25
Localisation : Là ou tu ne t y attend pas..

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 500 $

MessageSujet: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Dim 9 Déc - 1:12

  • -Kuanfa... tu est désespérante.

    La laporeille rosé se tenais à plat sur le dos, les deux pattes avant posé sur son ventre bien rond, elle somnolé à moitié, contente et rassasié, elle s'était engloutit a elle seul trois part de tarte à la pomme qui resté à la cafeteria en plus de son repas normale, Misa l'avait bien prévenue de ne pas engloutir tout ce qui lui passait sous les yeux mais ça n'avait servi à rien. La jeune fille ramassa son laporeille et la mis confortablement entre ses bras, elle pouvais entendre de petit rire moqueur dans son dos, certains ne se gêné pas de commenté la scène. « pff quel gâchis, un si beau shiney confié à des incapables » «j'espère que ce n'est pas une éleveuse, ce serai vraiment grave ». Misa les ignorais tous, elle avait appris à ne plus entendre le son des voix de ce qui littéralement l'emmerdait ou se mêlait des ses affaires, Shuey grondait intérieurement.

    -Viens Shuey, ne trainons pas nous avons quelque chose à faire aujourd'hui.

    Lui souri Misa. Son sac sur le dos et kuanfa dans ses bras, elle marchais rapidement vers le centre d'adoption, n'ayant pas de cour l'après midi, la shinobi s'était proposé pour aidé et gardé le centre durant l'après midi comme ça en même temps elle pourrais faire des recherches sur l'œuf et les probabilités du type de pokémon qu'il pourrait y avoir à l'intérieur, et puis gardé un centre de bébé pokémon devrait la relaxer, elle pourrais reprendre ce qu'elle à toujours aimé faire, dessiné. Elle entra et une jeune femme l'air accueillante lui confia les clés.

    -Je suis l'infirmière de ce lieu, comme prévu je te laisse l'endroit, je reviendrais maximum vers 18h, le temps que je fasse toutes les courses nécessaire pour le centre. ça ira?

    -ça ira parfaitement, partez tranquille.

    L'infirmière partit de ce pas suivi d'un leveinard. Misa s'installa, elle posa son sac et en sortit l'œuf bleu qui avait étrangement pris de la grosseur en seulement quelques jours, elle le déposa sur une table blanche et expira un grand coup.

    -C'est parti Shuey, il faudrait que l'on trouve une piste sur le type de cette œuf, je vais fouillé la petite bibliothèque, pendant ce temps tu n'a qu'a aller voir les œufs déjà présent dans le centre, peut être qu'il y en aura un qui ressemblera au notre.
    -Boué Ok
    -Kuanfa reste au bureau et appelle moi si quelqu'un entre, compris?
    -reille!!! ouiii!

    Misa partit dans ses recherches, ce n'était pas vraiment une bibliothèque mais quelques étagères avec des livres plus ou moins intéressant. Elle en feuilletais quelques un mais rien n'expliquais exactement comment reconnaître un œuf, Shuey revint sans la moindre information. Au final, Misa savait une chose, selon les différente expérience, son futur pokemon serais de type eau ou glace. Elle jeta un coup d'œil à Kuanfa qui avais quitté son poste et qui restais assise à coté de l'œuf. Elle prit son carnet de page blanche un crayon, une gomme puis rejoignit la pièce des bébé pokemon eau.

    Il y avait là un hypotrempe curieux qui sortait sa téte de l'eau, deux kaiminus qui venait accueillir la jeune fille, un moustillon qui restait un peu l'écart et qui observait ce qui se passait mais ce qui intéressait la nouvelle élève de Gakuen était cette adorable cuaneton qui nageait gracieusement a la surface de l'eau. Plus personne ne surveillait le bureau, Kuanfa s'était endormit et Misa accompagné de Shuey dessiné le Cuaneton, absorbé par la beauté de ce pokemon qu'elle n'avait encore jamais vu.

Croquis de Misa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Mar 11 Déc - 19:22

Quelques jours auparavant...


J'avais pris la décision de me rendre au centre d'adoption. Ma dernière capture remontait à longtemps et puisque l'hiver était arrivé, je n'avais pas trop envie de sortir affronter le froid et creuser dans la neige pour trouver un quelconque pokémon sauvage. J'avais donc opté pour le centre d'adoption. Je pouvais m'y rendre quand je voulais et j'allais rester au chaud tout en choisissant tranquillement mon pokémon. Deux raisons m'avaient ammené à faire ce choix : je désirai que mon équipe s'agrandisse davantage, mais je voulais absolument capturer des pokémons femelles, puisque mon équipe est pas mal constitué de mâles et j'avais remarqué quelque chose d'étrange chez mon Roucoups. Okino était d'un naturel affectueux, il me colle sans arrêt, mais je croyais que cela était du à quelque chose d'autre. Mes autres pokémons affectueux n'étaient pas autant après moi. Lui, il ne me lâchait jamais, à un tel point que je le faisais de moins en moins sortir de sa pokéball. J'en étais donc venu à la conclusion qu'il avait probablement besoin d'une compagne. Pour cela, je devais aller voir à l'adoption s'il y avait un pokémon vol femelle.

Je m'étais donc levé assez tôt, lors d'une journée de weekend, très excité à l'idée de me rendre au centre à nouveau. J'y étais allé lorsque j'avais pris Kazu et Okino, justement, et je n'y étais pas retourné depuis. Kurai dormait sur le tapis au pied de mon lit, comme à son habitude, en compagnie de Doreiku. Ce dernier se réveilla à l'instant où il m'entendit bouger dans mon lit et il s'empressa de venir me voir. Après de courts préparatifs et un rapide déjeuner, je sortis de ma chambre avec mes deux pokémons, tout en oubliant pas de vérouiller la porte derrière moi. Après une courte promenade de santé, nous étions arrivés au centre, où l'infirmière se tenait derrière le comptoir, comme à son habitude. Tout en la saluant, je refermais la porte derrière moi et m'approchais d'elle.

- Bonjour infirmière. Euh... Comme vous devez vous en doutez, je suis venu adopter. J'aimerai en avoir deux, si cela est possible.

- Bonjour à vous, jeune homme. Il n'y a pas de problème pour les deux pokémons, cependant je dois remplir un formulaire et j'ai besoin de quelques renseignements. Aimerez-vous un sexe en particulier, un type, une espèce ?

- Je voudrais avoir deux femelles si cela est possible. Pour les types, j'aimerai aussi en avoir une de type vol, puisque je cherche une compagne pour mon Roucoups. Pour la deuxième, je ne suis pas difficile, tant que ce n'est pas un type feu.

Tout sauf les types feu... Depuis ma cicatrice à l'oeil gauche, causé par la faute d'un Magmar, j'avais eu peur bleue des pokémons feu. Ma mère m'avait donné un Malosse comme starter, dans le but justement de retrouver confiance en ce type de pokémon. J'avais confiance en Kurai, mais c'était bien le seul. Même mon deuxième type feu, Ouisticram, je n'arrivais pas à l'approcher.

- Par contre, pour les oiseaux, j'ai seulement trois espèces ; Étourmi, Nirondelle et Couaneton. J'ai aussi une Chovsourir, mais je doute que c'est vraiment ce que vous voulez, si c'est pour être une partenaire à un Roucoups. Vous êtes un dresseur, non ? Puisque vous avez déjà un type vol et normal, je vous recommenderai de prendre la Couaneton, elle est de type eau.

Vraiment ? Intéressant. Je n'avais qu'un seul type eau pour le moment et il m'était bien inutile ; Magicarpe. Je comptais m'en débarasser, si cela était possible, alors si je pouvais avoir un autre type eau... j'aimerai vraiment ça. En espérant qu'Okino l'apprécira lui aussi...

- Très bien, je prend la Couaneton.

Le formulaire avait été rempli dans peu de temps. J'avais ensuite remercié l'infirmière et celle-ci m'avait dit que les deux bébés pokémons seraient près dans quelques jours, je n'avais qu'à revenir la voir. Je repartis donc du centre avec un large sourire, tout content. J'allais être comblé seulement si mes deux pokémons oiseaux s'entendraient bien. Mais ça, j'allais le savoir plus tard.

Aujourd'hui...

C'est donc au milieu de la même semaine que je revins au centre d'adoption, en compagnie de Kurai et de Doreiku, comme d'habitude. J'avais parlé un peu à Okino et ce dernier avait semblé ravi de mon choix. Il était tout excité de voir la jeune Couaneton, tout comme moi. Mais cela n'allait pas tarder, dans quelques minutes, elle allait m'appartenir. Il y avait aussi mon deuxième pokémon que j'avais réservé et que j'étais curieux de rencontrer. Je me demandais bien quel type que j'allais avoir... J'arrivais donc rapidement au centre et fut surpris de voir que l'infirmière n'était pas là. Par contre, je vis une Laporeille shiney, ainsi qu'un oeuf bleu, un peu plus loin de la pièce. À la voyant, le Coupenotte leva l'une de ses pattes et salua l'autre pokémon, tout content de voir un nouvel ami. Pour ma part, je me questionnais. Où était passé la femme ?

- Excusez-moi, il y a quelqu'un ? Je suis venu chercher mes deux pokémons.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misa Katsu
Sweet Blade ღ
avatar

Féminin Balance Singe
Messages : 138
Date de naissance : 03/10/1992
Date d'inscription : 06/11/2012
Âge réel : 25
Localisation : Là ou tu ne t y attend pas..

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 500 $

MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Sam 15 Déc - 4:06

  • Kuanfa, endormit la tête appuyé contre l'œuf se réveilla doucement en entendant une voix étrangère criait. Se rendant compte de sa bêtise elle se réveilla d'un coup puis sauta sur le bureau afin d'être a la hauteur du jeune homme qui venait d'entrer dans le centre pokemon. Elle bafouilla très rapidement quelques paroles peu compréhensible puis de façon excité, elle descendit du bureau et fit signe de sa patte d'attendre là un instant. Vite vite, pressé elle se dépêcha d'aller cherchait Misa dans la chambre des pokemon eau ou se trouvait shuey et la jeune fille assise sur ces genoux comme elle avait l'habitude de le faire depuis Parmanie, dessinant le pokemon eau dans son bain. L'ouïe fine elle entendit entré et se retourna pour voir qui était là. Qu'elle surprise quand elle vit sa laporeille sautillant de partout.

    -Lapo lapo lapo laporeillereille lalaporei... Vite je me suis endormit et un client là maintenant vite...
    -Boué ! Ça suffit!
    -Kuanfa! Comment a tu pu t'endormir...

    Elle ne tarda pas, elle disputerait la laporeille plus tard pour son manque de sérieux. Elle se leva son carnet a dessin a la main puis courut vers le bureau ou attendait patiemment un jeune garçon avec presque la moitié du visage … brulé? Son accident n'avait pas dut être banale mais Misa avait d'autre préoccupation que son physique, Shuey salua poliment les pokémon du jeune homme.

    -Bonjour excusez mon absence, cette petite..... paresseuse était censé monté la garde. Dit elle en désignant la laporeille qui baissait la tête. Je suis Katsu Misa, élève a Gakuen et je remplace exceptionnellement l'infirmière qui est aller faire quelques course. Je peu vous aidé?

    Toute souriante elle essayé de réparer l'erreur qu'avait causé son pokémon et de prendre exemple sur l'infirmiere afin de parraitre acueillante. Le dresseur avait apparemment réservé des pokémon, Misa déposa son croquis sur le bureau et chercha dans les dossiers de réservation hâtivement.

    Alors d'après ce que je vois... ho! Vous avez réservé la petite cuaneton! Elle souri de plus belle Qu'elle excellent choix, elle est vraiment jolie. Par contre je ne vois pas l'autre... dit elle géné de ne pas trouver la seconde adoption sur le papier.
    Pour l'instant son oeuf bleu gigotait inhabituellement, manquant de tombé de la table a tout moment... Misa trop occupé a chercher ne s'en soucié pas et shuey lui grondait la laporeille qui cachait sa frimousse dans le coton rosé de ses pattes arrières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Dim 6 Jan - 18:03

Ce n'était pas la première fois que je venais en ce lieu. Je me souvenais parfaitement de ma première visite au centre, qui s'était à peu près terminée en catastrophe, puisque mon nouveau pokémon adopté s'était enfuit. J'y étais déjà venu pour adopter mon premier pokémon vol, Roucool, ainsi qu'un autre pokémon feu. Lors de ma réservation, j'avais bien précisé que je souhaitais obtenir un pokémon feu de nature calme et docile, par exemple un Goupix ou bien un Héricendre et j'avais reçu un Ouisticram, un pokémon qui était bien tout le contraire que ce que j'avais demandé. Avec ma phobie des pokémons feu, je voulais essayer d'affronter cette peur tranquillement. Ma mère m'avait bien donné un type feu pour m'aider à vaincre cette phobie du à mon passé et j'avais été chanceux de tomber sur un Malosse avec un caractère très semblable au mien. Désormais, mon Ouisticram ne m'aidait pas, sauf à empirer ma peur. Cette fois-ci, j'espèrais que l'infirmière ne s'était pas trompé dans mes nouvelles réservations. Je lui avais bien demandé un second type vol pour accompagné mon Roucoups, ainsi qu'un type normal, pour varier un peu mon équipe.

En entrant dans le centre d'adoption, comme tous les autres élèves de Gakuen, je m'attendais à rencontrer l'infirmière qui s'occupait des bébés pokémons. Je fus donc surpris en constant que ce n'était pas l'infirmière qui se trouvait derrière le comptoir, mais bien une autre jeune fille d'environ le même âge que moi. Que faisait-elle là ? Était-elle venu adopter des pokémons elle aussi ? Probablement pas, elle ne se trouverait pas derrière le comptoir si c'était le cas. Je continuai donc d'avancer vers cette dernière, suivit par mes pokémons. Le Laporeille shiney devait appartenir à cette jeune fille, mais pour l'oeuf, c'était difficile d'en être sur puisqu'il pouvait aussi appartenir au centre. C'est alors que la jeune fille m'annonça que c'était son Laporeille qui avait eu pour tâche d'accueillir les visiteurs, ce qui était un peu raté pour ma part. Mais bon, ce n'était pas bien grave, on faisait tous des erreurs et j'étais le premier à en être la cible.

La jeune fille se présenta sous le nom de Misa et elle m'annonça que c'était elle qui s'occupait du centre pokémon pendant l'absence de l'infirmière. Ahh ! Tout était plus clair maintenant. Elle en avait de la chance, même en étant dresseur, j'aurai bien aimé pouvoir m'occuper de tous les bébés pokémons ainsi que les oeufs qui se trouvaient ici. Dans ce cas, elle devait soit être une éleveuse, soit être une observatrice ou un truc du genre. Cette dernière ouvrit alors un livre pour trouver ma réservation et pour pouvoir me donner les pokémons que je désirais. Pendant ce temps, l'oeuf qui vacillait sur le bord de la table fut aperçu par le Démolosse. Réagissant au quart de tour, le pokémon feu se plaça près de la table, près à rattraper l'oeuf si jamais il tombait. Pour le moment, il ne pouvait pas se redresser pour le déplacer, il pouvait seulement le rattraper lorsque l'instant fatidique se produirait. Le Coupenotte n'avait rien remarqué de tout cela, puisqu'il fixait un à un les pokémons de Misa, espérant se faire un nouvel ami parmi eux.

- Oui, j'avais bien réservé la petite Couaneton, répondis-je en souriant. Et tu n'es pas obligé de me vouvoyer, nous avons environ la même âge. J'avais aussi demandé un autre pokémon femelle, de n'importe quel type, sauf de type feu. Euhm... ça te dérange pas si je vais jeter un coup d'oeil ? L'infirmière a peut-être noté ma deuxième réservation sur une autre page.

Avant de partir, je me retournai en direction de mes pokémons pour voir si ceux-ci avaient l'intention de me suivre. Voyant que ce n'était pas le cas, je m'avançai vers la salle où se trouvait tous les pokémons aquatique. En attendant de trouver mon deuxième pokémon, je pouvais bien aller rencontrer la Couaneton. Après avoir jeté un bref coup d'oeil dans la pièce, j'entrai dans celle-ci. Tous les regards des pokémons aquatiques se tournèrent alors vers moi, tous intrigués. Légèrement intimidé, je m'approchai doucement de la Couaneton qui nageait tranquillement dans le bassin d'eau qui avait été conçu spécialement pour eux. J'avais l'impression qu'elle savait qu'elle allait bientôt partir avec quelqu'un, puisqu'elle s'approcha de moi. L'infirmière lui avait-elle dit qu'elle avait été réservé par un dresseur ? Je n'en avais aucune idée.

- Salut toi. Je m'appelle Zuko et... je crois que je suis ton nouveau maître. Ne t'inquiète pas, je ne suis pas méchant, loin de là. Dis-moi, tu voudrais devenir mon nouvelle amie ?

Le canard ne semblait pas hésiter bien longtemps. Elle sortit de l'eau, marcha jusqu'à moi et se laissa prendre. Heureux de voir qu'elle semblait me faire confiance, je la serrai tout doucement contre moi. Le pokémon aquatique apprécia cette caresse et se colla davantage contre moi. Souriant, je me relevai lentement pour sortir de la pièce avec mon nouveau pokémon dans les bras. J'étais vraiment soulagé de voir qu'elle avait rejoint mon équipe sans trop d'hésitation. Et elle semblait tellement gentille. Pour Okino, je crois que j'avais fais le bon choix et j'espèrais qu'elle allait lui plaire. Je revins ensuite vers l'accueil, pour savoir si Misa avait bien trouvé mon deuxième pokémon réservé. Si ce n'était pas le cas, ce n'était pas bien grave, j'étais loin d'être pressé.

- Alors ? demandai-je. Tu as trouvé ? Je ne veux pas te presser, loin de là. Je peux encore faire le tour du centre et observer les bébés pokémons.

Spoiler:
 

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misa Katsu
Sweet Blade ღ
avatar

Féminin Balance Singe
Messages : 138
Date de naissance : 03/10/1992
Date d'inscription : 06/11/2012
Âge réel : 25
Localisation : Là ou tu ne t y attend pas..

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 500 $

MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Dim 20 Jan - 1:30

  • - Oui, j'avais bien réservé la petite Couaneton, Et tu n'es pas obligé de me vouvoyer, nous avons environ la même âge. J'avais aussi demandé un autre pokémon femelle, de n'importe quel type, sauf de type feu. Euhm... ça te dérange pas si je vais jeter un coup d'oeil ? L'infirmière a peut-être noté ma deuxième réservation sur une autre page.

    Elle afficha un sourire chaleureux tout en se mordant la lèvre inférieur. Misa... tu n'aurais pas déjà entendu ça quelques part? Des ton entrée à Gakuen on t'avais déjà dit de ne pas vouvoyer tu est a l'université ici, il faut oublié les règles d'avant! Heureusement « qu'il » n'était pas la pour l'entendre elle se serait fait taper sur les doigts. Ce jour s'annonçait pleines de maladresses pour toute l'équipe. D'abord kuanfa qui délaisse ses responsabilités, Misa qui fait la maladroite,( quoi que... ça ne laissait rien paraitre puisqu'elle était cens joué le rôle de l'infirmière en son absence alors encore ça allait) et maintenant l'œuf que personne n'avait remarqué, heureusement le démolosse du dresseur, comme le bon gardien qu'il devait être s'était rapproché de la table prêt a réceptionné le précieux rond bleu.

    - Ok va y, tu verra elle est adorable, je cherche le second.

    Le prénommé Zuko (oui elle connaissait son nom puisque celui ci était marqué sur la réservation du cuaneton) était donc partit cherché l'adorable pokemon eau. Pendant ce temps Misa cherchait, feuilleté les pages jusqu'à trouvé enfin le second pokemon du dresseur.

    -Ha ! Enfin.

    Elle s'apprêtait a demandé a Shuey d'aller dans la salle des type normaux quand soudainement elle s'aperçût de son œuf qui s'apprêtait à tombé, sans réfléchir une seconde de plus elle posa sa main dessus afin qu'il ne bouge plus. Le danger écartait elle le prit dans ses bras et ne tarda pas a s'apercevoir que même si l'œuf était tombé il ne serait pas aller bien bas grâce a ce fameux demolosse. Elle s'agenouilla devant le pokemon feu, et caressa de sa main libre le dessous de sa corne, et dire que juste la veille elle aurait pu perdre la vie par un demolosse, aujourd'hui elle lui en devait bien une. Comme quoi la race n'a rien a voir avec le caractère, seul l'éducation et le milieu de vie a un réelle impact sur le comportement.

    -Merci brave demolosse, tu est un vrai trésor. Lui confia t elle tout bas.

    La brunette se releva, confiant l'œuf à Kuanfa qui cette fois le prit de son air sérieux, prête à réparer son erreur puis elle demanda a Shuey d'aller chercher la pokeball du zigzaton dans la salle prévu a cette effet. Le demolosse avait agit en grand protecteur, elle posa sa main sur son bras, l'emplacement de la blessure encore fraiche qu'elle avait reçut du demolosse le jour d'avant. Sous ses vêtement la griffure ne se voyait pas, quelques fois celle ci se manifestait, avec le temps elle ne sera plus qu'une toute petite cicatrice de rien du tout. Misa pensait qu'un pokemon comme ça pourrait lui être très utile, fort, bienveillant, agile.

    Zuko était revenu la cuaneton dans ses bras. A peine avait il terminé sa phrase que shuey sauta sur l'épaule de Misa une pokéball dans le museau. Il la lâcha, la laissant atterrir dans le creux de la main de sa maitresse.

    Bouéé!
    -Je crois que Shuey a trouvé. Dit elle avec un clin d'œil.

    Elle donna la pokeball au dresseur, lui laissant la surprise de découvrir son nouveau compagnon. Misa ne manqua pas de le Félicité pour son demolosse.

    -Au faite, Ton demolosse est vraiment fascinant, il a veillé sur mon œuf pokemon comme si c'était le sien. Il est vraiment adorable

    Elle le regardait marquant une pause avant de reprendre

    -On dit que les staters sont le reflet de leur dresseur.

    En clair elle faisait allusion a la sympathie de Zuko, heureusement qu'elle était tombé sur lui aujourd'hui, avec toutes ces boulettes, c'était son seul point positif de la journée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Mar 22 Jan - 4:33

Toujours assit près du meuble où reposait l'oeuf, le Démolosse fixait ce dernier, guettant le moment où il allait tomber. Il aurait très bien pu prévenir l'un des deux humains du danger imminent, mais il n'avait pas envie de déranger leur conversation. Et puis, il était capable de le rattraper si jamais il tombait, il ne s'en inquiétait pas. Ce n'était pas la première fois qu'il voyait un oeuf de pokémon, loin de là, puisque son propre maître avait déjà obtenu un oeuf l'hiver dernier. Il avait observé ce dernier lorsqu'il s'occupait soigneusement de son oeuf dans l'espoir qu'il éclose. Kurai savait que cette fragile coquille pouvait se briser au moindre choc. Depuis l'arrivée du dresseur au centre, le regard du Démolosse n'avait pas quitter une seule seconde l'oeuf bleu. Ce fut lorsque celui-ci commença à basculer que sa propriétaire posa l'une de ses mains sur lui pour l'empêcher de bouger, empêchant ainsi la catastrophe. Soulagé, le pokémon feu soupira, se détendant de partout grâce à ce simple geste. Heureux de savoir l'oeuf en sécurité, il tourna la tête vers la jeune fille.

Il fut surpris de voir celle-ci se pencher vers lui pour lui caresser doucement la tête. Le pokémon se laissa faire, adorant les caresses. Il n'avait pas l'habitude de recevoir des gestes tendres venant de d'autres personnes exceptés son propre maître et la copine de ce dernier, Sukie. La plupart des autres élèves qu'ils rencontraient préféraient garder leurs distances et encore, lorsqu'ils s'approchaient de Zuko, ils n'avaient aucun intérêt pour le Démolosse. Kurai était alors tout content de reçevoir les remerciements de la jeune fille par des caresses, à un tel point qu'il se mit à remuer la queue d'un côté puis de l'autre, oubliant que le bout était pointue et qu'elle risquait de blesser un autre pokémon qui se trouvait tout près de lui. Je fus aussi surpris que mon pokémon en voyant cette scène lors de mon retour de la pièce où j'avais adopté officiellement ma Couaneton. J'étais content de voir qu'enfin quelqu'un osait le toucher. Après tout, cet espèce de pokémon était un peu, voir beaucoup craint, mais le mien était loin d'être méchant. C'était même l'un des plus doux de mon équipe.

Misa semblait même très contente de se contact. Je ne savais pas trop ce que Kurai avait bien pu faire pour obtenir ses caresses, mais peut-être avait-elle seulement eu envie de le faire. C'est alors qu'elle me dit qu'elle avait enfin trouvé mon deuxième pokémon réservé. Enfin... son Mustebouée avait trouvé. Nerveux, je déposai la Couaneton sur le comptoir près de moi et je pris la pokéball que l'observatrice me tendait. Je l'observai un court moment, me demandant quel pokémon pouvait bien se trouver à l'intérieur. Finalement, je l'ouvris, sous les regards curieux de mon Démolosse et de mon Coupenotte. C'est alors qu'une ravissante petite boule de poil apparu dans mes bras. Celle-ci, puisqu'il devait sans doute s'agir d'une femelle, secoua la tête et constata qu'elle était bien hors de sa pokéball. Alors qu'elle relevait la tête vers moi, je sortis mon pokédex pour obtenir plus d'information sur celle-ci.

« Zigzaton est un pokémon très étrange qui se déplace constamment en zigzag dans les hautes herbes des prairies continentales. Ce comportement est dû à sa curiosité extrême et à son odorat hors du commun qui perçoit la moindre odeur particulière. Ainsi, il n’est pas rare de voir les Zigzaton renifler le sol en suivant à la trace toute odeur qui les intéressent. Les poils hérissés du Zigzaton sont durs et il s’en sert pour marquer son territoire en se frottant contre les arbres. Ces poils ne sont cependant pas dangereux. »

Et bien... j'avais bien hâte de voir cette petite marcher. Ça démarche risquait d'être vraiment très drôle. Comme je le pensais, il s'agissait bien d'un pokémon d'Hoenn, le continent d'où j'étais originaire. J'avais déménagé à Kanto il y a de cela quelques années, mais j'avais eu l'occasion de voir des Zigzatons sauvages quelques fois. J'étais content d'en avoir finalement un. Un pokémon originaire de ma région et elle n'était pas de type feu, spécialement comme je l'avais demandé. Curieuse, la Zigzaton approcha sa tête de mon visage et me lécha doucement le nez, contente d'avoir enfin un dresseur. Pour ma part, je lui souris, soulagé de voir qu'elle semblait déjà m'apprécier.

- Salut petite Zigzaton. Je suis Zuko, ton nouveau dresseur. J'espère que tu vas bien te plaire parmi nous.

Le pokémon marron semblait aussi très excitée à l'idée de nous connaître. Elle descendit de mes bras pour se poser au sol, allant à la rencontre des mes autres pokémons présents dans la pièces. C'est à ce moment que la jeune fille se mit à parler de mon starter, disant qu'il était fascinant. Ah bon ? C'était bien la première fois qu'une connaissance disait cela à propos du Démolosse. Il avait apparement veillé sur son oeuf pendant son absence. Aah... voilà pourquoi il s'était récolté ses caresses. Sacré Kurai, il ne changerait jamais, toujours plus à l'écoute des autres que de lui-même. Misa poursuivit en disant que les starters refletaient la vraie personnalité du dresseur. Intrigué, je froncis les sourcils et tournai mon regard en direction du pokémon ténèbre, réfléchissant à ce qu'elle venait de dire.

- Ouais... en y repensant bien, tu as raison. C'est vrai que Kurai me ressemble énormément, nous avons presque le même caractère. Tu sais... j'ai une grande phobie des pokémons feu et ma mère m'a donné ce pokémon en sachant qu'il pourrait me redonner confiance. Elle l'a choisit avec l'aide du Professeur Chen et je t'avouerai que c'est l'un des seuls pokémons feu que je suis capable d'approcher.

Entendant mes paroles, le Démolosse avait tourné la tête dans ma direction, tout content. Depuis mon arrivé à l'Académie, j'avais rencontré bien des Malosses, ainsi que des Démolosses, mais aucun d'entre eux n'avaient le même caractère que Kurai. Ils étaient tous sérieux, solitaires et légèrement agressifs envers les inconnus. Pour ma part, mon Démolosse était protecteur, mais il savait reconnaître une bonne d'une mauvaise personne. J'avais eu de la chance d'être tombé sur lui. Après un moment, je reportai mon attention sur la jeune femme près de moi.

- Alors, ça veut dire que ton Mustebouée te ressemble aussi beaucoup ?

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misa Katsu
Sweet Blade ღ
avatar

Féminin Balance Singe
Messages : 138
Date de naissance : 03/10/1992
Date d'inscription : 06/11/2012
Âge réel : 25
Localisation : Là ou tu ne t y attend pas..

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 500 $

MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Sam 2 Fév - 9:55

  • Une grande phobie des pokemons feu.. Misa avait réussie à récolté discrètement une information sur le jeune dresseur mais pour cette fois ce n'était pas spécialement voulut... Misa était loin d'être une comére mais elle avait gardé ce réflexe, cet instinct de se « méfié » de la moindre personne et d'en savoir toujours un peu plus sur celle ci afin de diminué tout ces doutes et de se sentir plus en confiance. Misa ne soupçonné en rien Zuko, il avait l'air d'un dresseur tout a fait ordinaire et dégageait beaucoup d'amour envers ces pokemons, en clair c'était un bon dresseur voilà tout. Ça phobie des types feu devait surement avoir un rapport avec cette fameuse blessure, elle en savait assez et ne l'embêterai pas avec ça.

    Suite au paroles de Zuko, le demolosse était ravi. Le dresseur avait l'air dans ses pensées à la remarque de l'étudiante.

    - Alors, ça veut dire que ton Mustebouée te ressemble aussi beaucoup ?

    Le musteboué regarda immédiatement sa maitresse pour voir sa réaction et ce qu'elle pensait de cette remarque, Misa n'afficha aucune expression au départ puis souri doucement légèrement, elle passa une main sur la tête de son stater cramponné a son épaule. Des souvenirs lui revint, le jour ou elle avait rencontré Shuey complètement seul, perdu et ce laissant mourir, il n'avait aucun but tout comme Misa auparavant. Le pokemon belette avait bien changé depuis en vérité ils avaient tout deux changer en même temps.

    - Oui certainement. Lui répondit elle d'une voix douce en regardant son pokemon eau.

    Elle reprit son carnet et cocha le nom de Hatsuno Zuko, mission accomplie, les deux pokemon du centre sont maintenant officiellement les siens.

    - On vit constamment avec son stater, généralement on passe plus de temps avec lui qu'avec n'importe qui alors je pense qu'a force d'être ensemble on est influencé l'un par l'autre et on fini par se ressemblé. Continua t elle. Tu ne crois pas?

    Elle referma le livret d'adoption laissant échappé le début de dessin qu'elle avait fait sur la cuaneton, le croquis virevolta effectuant des va et viens puis se glissa au pied du dresseur. Le musteboué le ramassa vivement, ne laissant pas une once de chance a Zuko de la ramassé, son corps de pokebelette semblable au lineon et au fouinette lui permetté d'être très rapide. Il remonta en un clin d'œil sur l'épaule de sa maitresse lui confiant le précieux dessin.
    Misa le prit, son ange gardien shuey descendit et resta à ses pieds. Elle déposa le dessin sur la table à vue de tout le monde.

    - Ce n'est qu'un brouillon...pour une fois ne pas avoir fini un de mes croquis ne m'attriste pas.

    Elle marqua une pause tout en prenant un stylo posait par là. Oui elle n'avait pas fini la cuaneton et ne souhaitait pas la terminé car comme un dessin qui ne faisait que commencé la vie de ses deux nouveau pokemon (cuaneton et zigzaton) ne faisait aussi que commençait.

    - C'est parce que de bon dresseur comme toi existe que j'aime ce que je fait.

    Par « ce que je fait », Misa laissait entendre l'art artistique qu'elle pratiquait mais aussi, sans qu'il ne puisse l'entendre ou le savoir, son art martial, sa vie de ninja, sa protection envers les pokemons et humains qu'elle juge bon.
    Elle y inscrit sur le papier « Hatsuno » et l'épingla sur le panneau d'affichage du centre d'adoption, un souvenir de ce moment de cette adoption et de son premier client.

    - Si jamais ta route de dresseur est trop dure, n'oublie pas qu'il suffit de repartir de la base et de recréer à partir de là.

    Comme il l'avait fait avec son demolosse.Comme le début d'un dessin, un croquis qui doucement va se complété à force d'envie de motivation et d'espoir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Mar 12 Fév - 5:06

L'acquisition de Kurai remontait à pas si longtemps que ça. Quelques années seulement. Ce que Misa avait dit sur les starters m'avait replongé dans le passé. J'avais obtenu Kurai au moment le plus sombre de ma vie, juste après l'obtention de ma cicatrice au visage qui m'a longuement complexé. À cause d'elle, j'étais victime de nombreux préjugés, de ricanements à n'en plus finir et de moqueries de toutes sortes. Les gens ne connaissaient rien de mon passé. Ils ne savaient pas que cette cicatrice avait été produite à cause de ma soeur. Ma propre soeur aînée. Celle-ci avait même prit un malin plaisir à me faire souffrir... mais je ne devais plus penser à ça. Depuis ce jour, une phobie envers les types feu avait vu le jour en moi et ma mère avait entreprit de faire des recherches auprès du professeur Chen pour que je puisse recevoir un starter qui me ferait reprendre confiance en moi. J'avais donc reçu Kurai dans une pokéball quelques jours plus tard. Malgré la peur que je ressentais envers lui lors de notre rencontre, il a réussit à me faire reprendre confiance en moi. D'ailleurs, nous sommes presque identiques, lui et moi.

Comme s'il savait que je pensais à lui en ce moment, le Démolosse tourna la tête dans ma direction. Voyant son geste, mon regard rejoignit le sien et je le rassurai d'un simple petit sourire. Le pokémon s'en retrouva peu rassuré, mais il ne fit rien de plus. C'est à ce moment que Misa confirma la même chose de son côté, son starter lui ressemblait bel et bien. Elle avait raison aussi, c'était vrai que je passais la majorité de mon temps avec Kurai. Il venait même en cours avec moi, enfin... aux cours où je pouvais me le permettre. Certains professeurs ne tenaient pas à avoir de pokémon pendant leurs classes, mais c'était bien normal après tout. Certains élèves pouvaient avoir des pokémons assez actifs et perturbants. Mais bon... peut-être m'étais-je adapté à la personnalité de Kurai et inversement. Je relevai donc la tête en direction de la jeune femme, souriant à nouveau en entendant ses paroles.

- Tu as certainement raison. Kurai et moi... on ne pourrait pas être plus proche. Il a déjà affronté sa peur de l'eau pour venir me chercher. J'avais eu la brillante idée d'aller chercher un oeuf abandonné au beau milieu d'un lac gelé et la glace a fendu sous mes yeux. Je me suis retrouvé dans l'eau glacé et il n'a pas hésiter une seule seconde à venir à mon aide. Je ne sais pas si je serais capable d'affronter le feu pour le sauver un jour ou l'autre... J'espère que cela ne se produira jamais.

Je détournais le regard quelques instants, pendant que Misa était occupée à écrire quelque chose dans le livret du centre d'adoption. Lors de mes précédentes visites, j'avais vu l'infirmière écrire dans ce dernier quelques fois, mais je tenais pas à savoir de quoi il s'agissait exactement. J'étais sur le point de saluer la jeune fille, puisque mon adoption était terminée et je ne voulais pas l'ennuyer davantage, lorsqu'une feuille sortit du livret lorsque ce dernier se ferma. Je n'eus même pas le temps de ramasser la page que le Mustébouée le fit, remontant ensuite sur l'épaule de sa maîtresse. Qu'y avait-il sur cette feuille pour que cela soit si secret ? Je n'avais même pas le droit de regarder ? C'était probablement une feuille avec des renseignements confidentiels sur le centre d'adoption. Au même moment, elle posa le papier sur la table et je vis à ce moment qu'il s'agissait d'un dessin. C'était loin d'être quelque chose de confidentiel. Enfin... à mon avis.

Mais... ? Mais c'était la Couaneton que je venais tout juste d'adopter ? Apparement, elle plaisait aussi à la jeune fille. Avait-elle eu l'intention de l'adopter ? Si oui, je me sentais un peu mal de l'avoir prise... Mais bon, mon idée de trouver une copine pour Okino remontait à quelques jours déjà, j'y avais pensé à cette adoption. Misa me parlait ensuite de son métier qu'elle était fière de faire. Observateur devait être quelque chose d'intéressant à faire. Observer les pokémons sauvages en plein air, dessiner, représenter sa passion sur le papier... C'était un métier un peu trop "calme" pour moi, je préférais largement faire des combats, mais ça devait être bien aussi. Je n'avais pas souvent rencontré des élèves de l'Académie qui avait pour objectif d'entreprendre ce métier. J'en avais peut-être croisé deux ou trois dans mes cours, mais je ne leur avait pas parler directement.

- Dis-moi, c'est quoi le métier d'observateur plus précisément ? Est-ce que vous faites que des dessins ? Vous avez un carnet à dessin où vous ranger toutes vos créations ? Aussi, ton dessin de la Couaneton est très réussie, même si ce n'est qu'un croquis. Je n'ai absolument pas se talent, j'ai de la difficulté à dessiner un Smogo et pourtant... ce n'est pas un pokémon qui possède beaucoup de détail.

En disant cela, j'entendis un petit rire près de moi. En me retournant, je constatai qu'il s'agissait de Kurai. Il trouvait ça drôle visiblement que je ne sois pas vraiment très bon en dessin. J'aurai bien aimé le voir lui, à essayer de dessiner avec ses pattes griffues. Tout en m'imaginant cette scène assez drôle, je ne pus m'empêcher d'échapper un petit rire en me retournant vers Misa, attendant sa réaction.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misa Katsu
Sweet Blade ღ
avatar

Féminin Balance Singe
Messages : 138
Date de naissance : 03/10/1992
Date d'inscription : 06/11/2012
Âge réel : 25
Localisation : Là ou tu ne t y attend pas..

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 500 $

MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Ven 1 Mar - 17:30

Il lui raconta une de ses péripéties avec Kurai, un pokemon feu affrontant l'eau et la glace pour sauvé son dresseur, quel belle preuve d'amour et de courage. Misa ressentit un soupçon d'angoisse de la part de Zuko. Il n'avait pas l'air d'être sur de pouvoir agir avec autant de courage si son demolosse était en danger. Cela faisait longtemps que la jeune observatrice ne se poser plus cette question, elle qui se battait et s'entrainer autant que ces pokemons mais Misa avait l'avantage de ne pas avoir de phobie et de ne pas avoir eu de coup dur avec une attaque de pokemon... Pourtant ce jeune garçon n'a pas l'air de manquer de courage juste de confiance en soi.

- Je suis sure que si le moment se présenté tu n'hésiterai pas.

Voilà de quoi redonné un peu de confiance à un dresseur. Après tout il le mérite bien.
Tandis que Kuanfa reprenait son rôle de maman envers l'œuf, Shuey restait au coté de Misa. Zuko après avoir découvert le croquis de l'observatrice lui posa des question sur ce qu'est une observatrice et tout ce qui s'en suis. Une question qu'on ne lui avait pas encore posé, ce genre de discipline la plupart l'ignorait trouvant ça trop ennuyeux, et voilà qu'un dresseur s'y intéressé.

- Dis-moi, c'est quoi le métier d'observateur plus précisément ? Est-ce que vous faites que des dessins ? Vous avez un carnet à dessin où vous ranger toutes vos créations ? Aussi, ton dessin de la Couaneton est très réussie, même si ce n'est qu'un croquis. Je n'ai absolument pas se talent, j'ai de la difficulté à dessiner un Smogo et pourtant... ce n'est pas un pokémon qui possède beaucoup de détail.

Elle pouffa un petit rire à la dernière remarque du jeune homme, Kurai avait l'air ltout autant amusé. Misa n'avait jamais eu de problème pour le dessin, c'est un des rare don qu'elle possède et elle en remercie Arceus de lui avoir offert des mains aussi agile avec le crayon. Elle réfléchit un instant, le temps que Shuey s'installe sur le bureau avant de lui répondre.

- Et bien.... en ce qui me concerne être à Gakuen en tant qu'observatrice me sert surtout à me rapprocher de la tranquillité et du dessin. Je pense qu'un observateur est surtout un artiste et un passionné de nature et de pokemon. J'ai toujours eu l'impression qu'on se rapprocher un peu des éleveurs mais sans élever si tu vois ce que je veux dire.

Misa espéré que sa réponse ne soit pas trop tordu, elle avait parlé de spécialité par rapport à elle, à ce qu'elle ressentait et n'avait peut être pas assez généralisée. Au moins elle avait était sincère et avait pleinement dit ce que lui apportait le fait d'être une observatrice.

-Poreille! *Quelqu'un arrive!*

En effet une petite fille accompagné de sa mère s'approchait du centre pokemon, surement une maman venant offrir un nouveau pokemon a sa famille. Misa n'en avait pas fini avec son petit boulot de bénévolat.
Elle tendit une main amical à Zuko.

- J'ai était contente de faire ta connaissance. étant du même lycée il est très possible que l'on se recroise. Lui souriait elle. Je pense qu'il est inutile de te dire de prendre soin de tes deux nouveaux compagnons, ils sont entre de bonne mains.

Zuko Hatsuno, un dresseur comme elle aimait en voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   Jeu 7 Mar - 6:42

En y repensant bien, je ne devais pas être le seul à avoir une telle phobie. Il en existait de toutes sortes, chacune plus étrange les unes que les autres. Certains personnes avaient peur de tomber malade, d'autres avaient le vertiges, d'autres encore craignent le noir ou bien d'être seul, ou bien ils ont peur de sortir de chez soi. Ma phobie n'est pas bien différente des autres, je ne dois pas être le seul à avoir peur d'un certain type de pokémon. Après tout, plusieurs filles redoutaient les types insecte, même si ces derniers sont pas mal inoffensifs. Je savais qu'une peur pouvait être travaillée, certaines personnes étaient capables de les surmonter, mais moi, allais-je en être capable ? Pour cela, je devais être davantage en contact avec le feu. On pouvait dire que je l'étais partiellement chaque jour, puisque je possédais un starter de type feu, mais j'avais une confiance aveugle en Kurai. Je savais que ce dernier ne me brulerait jamais, mais il allait peut-être pouvoir m'aider à affronter ma peur du feu. Un jour...

- Tu as sans doute raison Misa. Je devrais avoir plus confiance en moi. Mais c'est un peu difficile, après tout ce que j'ai vécu...

La jeune fille répondit ensuite à ma question à propos de son futur métier. Cela ressemblait au métier d'éleveur, sauf que ceux-ci étaient plus calmes et s'intéressaient davantage à tout ce qui les environnaient. J'étais curieuse d'en apprendre sur les autres métiers depuis un moment, puisque j'avais plusieurs amis qui avaient des objectifs bien différents des miens. Entre autre, j'avais une amie ranger qui elle s'occupait de protéger les pokémons et la nature. Ma copine était une éleveuse, elle soignait et s'occupait de la reproduction des pokémons. Et maintenant, j'en apprenais un peu plus sur le métier d'observateur. J'étais impressionné de voir toutes les possibilités offert aux jeunes. Avec tous nos intérêts et nos aptitudes, on pouvait choisir un métier qui nous attirait et qui nous représentait bien. Pour ma part, j'adorais les combats et je me retrouvais souvent compétitif dans ces moments-là. Cela prouvait bien la passion que j'avais pour cela.

Heureux malgré tout, je souris à l'intention de Misa. J'étais content d'avoir fait sa rencontre aujourd'hui. Heureusement que j'étais venu au centre d'adoption aujourd'hui, sinon je n'aurai jamais fais sa connaissance. Jusqu'à présent, je m'étais fais de très bons amis en venant au centre et j'allais devoir prendre cette habitude. C'est à ce moment que le Laporeille shiney de la jeune fille lâcha un cri, nous prévenant que de nouveaux visiteurs faisaient leurs apparitions dans la pièce. En me retournant, je vis une mère accompagnée de sa fille, qui venait probablement choisir un bébé pokémon aussi, ou bien un oeuf. Je n'allais pas m'attarder plus longtemps, j'avais obtenu mes deux pokémons et je ne voulais pas les déranger. Je me retournais donc une nouvelle fois vers Misa avant de partir.

- Merci beaucoup Misa. Je vais bien prendre soin de la petite Couaneton, ainsi que de la Zigzaton. Ne t'inquiète pas. J'ai été très heureux de faire ta connaissance et peut-être reviendrai-je au centre bientôt. À la prochaine.

Sur ce, accompagnez de mes pokémons, je sortis de la pièce pour laisser les deux femmes choisir leur nouveau compagnon. Je les saluait au passage et fut de nouveau dans le grand couloir de l'Académie. Ne sachant pas trop quoi faire, je pris la direction des chambres, là où je pourrais faire sortir mes pokémons en toute tranquilité. J'avais bien hâte de voir comment la rencontre entre Okino et Bella allait être. Je savais que les deux pokémons oiseaux allaient forcément bien s'entendre.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le vilain petit canard
» Vilain petit canard...
» [Documentaire] "Donald Duck, le vilain petit canard en nous" sur Arte
» je ne suis pas un vilain petit canard!!!
» Le vilain petit canard, pas si vilain. [pv Zuko Hatsuno]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: L'Académie :: Centre d'Adoption-
Sauter vers: