Partagez | 
 

 Voyage à Oliville : 3615 MEGAMI : Les dresseurs [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 21
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Voyage à Oliville : 3615 MEGAMI : Les dresseurs [solo]   Mer 2 Jan - 17:58

http://www.youtube.com/watch?v=9NKilx3pZLU
Aujourd’hui, c’était jeudi, comme chaque jeudi. Et le jeudi, vous savez hein, vous commencez à connaître le lever, les cours, le dîner, les jeux vidéo, et voilà. Et puis c’est tout.
Mais ce jeudi n’était pas n’importe lequel, puisqu’il s’agissait du jeudi du voyage à Oliville. Et il se trouvait que pour le jeune homme qu’était Mégami Hells, c’était une journée idéale pour une activité nécessaire à sa carrière : l’entraînement.

En effet, il y a deux sortes de dresseurs. Ceux qui entament une scolarité pour leur formation, et les autres.
Les premiers sont souvent les moins aventuriers, qui n’osent pas parcourir les terres de leur région à la seule force de leurs petites gambettes. Ils s’inscrivent donc dans une école, qui leur permettra alors d’apprendre les bases des combats, les avantages de type, les diminutions de statistiques, en bref, tout ce qu’il y a à savoir, d’un point de vue strictement théorique, sur l’univers des matchs Pokémon.
Bien sûr, on trouve également dans ce premier cas des jeunes qui, comme Mégami Hells, ont été forcé d’y aller par leurs parents, ces derniers restants soucieux de la santé de leur progéniture... au grand désespoir de celle-ci, d’ailleurs.
Ils sortent alors de leur académie lorsqu’ils ont acquis assez d’expérience pour se lancer dans leur carrière professionnelle, parfois même avec un diplôme en poche, leur attestant la possibilité de participer au grand championnat de la ligue Pokémon, et ce, sans avoir eu à récolter un seul badge.

Les autres, ce sont ces personnes qui décident de partir à l’aventure, parfois accompagnés d’amis, parfois seuls, à la découverte de leur région natale, la plupart du temps, et à la conquête des badges. Le minimum syndical pour entreprendre un tel voyage initiatique, en ce qui concerne l’âge, est de dix ans, bien que souvent, les apprentis dresseurs Pokémon démarrent leur voyage vers l’âge de douze ou treize ans.
Ce voyage leur permet de rencontrer une grande variété de Pokémon, mais aussi d’être bien plus en contact avec la nature, et si la théorie n’est pas vraiment au rendez-vous, le manque peut très bien être compensé par les nombreux affrontements que le dresseur aura l’occasion d’effectuer, contre un de ses congénères.
Le but recherché étant de participer au championnat de la ligue Pokémon, les dresseurs se doivent de récolter au moins huit badges de la région pour pouvoir prétendre y participer.

Alors, quel est le meilleur moyen, parmi ces deux possibilités, d’accéder au championnat qui n’a lieu qu’une fois par an, et de peut-être devenir champion, membre du conseil des quatre ou le stade ultime, Maître ?
C’est pour répondre à cette question que nous allons accompagner aujourd’hui Mégami Hells, dont nous avons déjà cité le nom, en entraînement contre un dresseur effectuant un voyage initiatique.
Reportage : Elie F.


________________________________________________________________
Ce matin, Mégami s’était levé de bonne heure. Oui, bon, il se lève toujours de bonne heure, et alors ? Ca n’empêche pas de le préciser.
Les derniers jours, il n’avait pas pu combattre comme il l’avait prévu en venant. La faute à quoi, ou à qui même, on se demande... Mais aujourd’hui, ça allait changer.
C’est ainsi qu’après avoir pris un rapide petit-déjeuner, il sortir de l’hôtel luxueux où les élèves étaient logés et prit le chemin une fois de plus en direction de la tour de combat, sans avoir l’intention de s’y inscrire bien sûr, ses Pokémon allaient certainement se faire défoncer s’il y allait maintenant et il n’y avait pas d’intérêt à ça, mais au moins pour combattre un des dresseurs parmi la grande foule qu’il semblait y avoir continuellement devant. Il faut dire que la tour de combat d’Oliville était la première du monde à avoir vu le jour, d’après certains dires, alors elle attisait la curiosité des touristes de plus en plus.
Mais le blond n’était pas venu trouver des touristes, il voulait un dresseur en parcours initiatique, lui. Ce sera certainement une expérience enrichissante, les deux styles de combats doivent être très différents.

Arrivé à destination, le voyage s’étant déroulé de la manière la plus classique possible, Mégami aperçut directement un combat, entre deux personnes un peu moins âgées que lui, apparemment. Il s’avança afin de l’observer de plus près. Le combat opposait un Ortide et un Machopeur. Et à ce que Mégami voyait, l’Ortide avait du mal. Des pétales de fleurs tournoyaient continuellement autour de lui, ce qui voulait sûrement dire qu’il était en train d’utiliser une attaque Danse-Fleur. Et comme tout le monde le savait, Danse-Fleur a des effets secondaires sur son lanceur. A trop grande dose, elle peut lui faire perdre la tête. Le Machopeur profitait apparemment de cet avantage pour garder ses distances avec son ennemi et le frapper au moment opportun à grand coup de Poing-Karaté et Balayage.
Mégami observa alors les deux dresseurs. Celui au Machopeur était plus grand, en taille, que son adversaire, portait des lunettes et était vêtu de manches longues et d’un jean. Il semblait relativement calme même si on voyait bien qu’il était à fond dans son combat et qu’il restait nerveux (Mégami l’avait remarqué au fait qu’il remette souvent, trop souvent, ses lunettes en place, oui, y’a des trucs comme ça qui sont pratiques à repérer).
Le gamin à l’Ortide, lui, avait plutôt l’air grande gueule. Il portait une kaskettalanver, criait sur son Pokémon en lui disant de se reprendre et en l’encourageant, et était clairement stressé, la sueur perlant de son front. Mais ce qui attirait tout de suite le regard, d’ailleurs c’étai étrange parce que complètement improbable, c’était son short tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Ce gosse semblait d’ailleurs faire une fixation sur les shorts, étant donné les « Vas-y Ortide, oublie pas que tu fais partie du club des shorts ! » qu’il balançait à son Pokémon.

Finalement, avec un Frappe Atlas bien placée, le Machopeur en finit avec son opposant, les deux furent rappelés dans leur ball respectives et les adversaires se saluèrent d’une poignée de main. La gamin à casquette lança un dernier « De toute façon, t’as pas de short, t’es nul ! » à l’autre dresseur, et comme de raison, Mégami décida de le prendre pour un semi-abruti, ne pouvant pas déceler si cela était ironique ou pas.
L’élève s’avança alors vers le gars au Machopeur, et lui proposa un autre combat. Celui-ci accepta, mais avoua aussi qu’il n’utiliserait pas Machopeur comme il devait être fatigué du combat qu’il venait de mener.
Mégami répondit qu’il n’y avait pas de problèmes, se plaça là où la shortissime était posté, puis lança sa ball.
Son Roucool apparut sur le terrain. L’autre, pour sa part, envoya un Krabby, qui était donc clairement dans son environnement, c’était finement joué.
Et le combat commença. L’autre entama les hostilités.

-Krabby, Ecume !

Aussitôt, le crabe tendit ses deux pinces vers le volatile, les ouvrit légèrement et une multitude de bulles de savon en jaillirent pour se diriger directement vers l’oiseau.

-Roucool, envole-toi !

Le Pokémon Vol déploya ses ailes et décolla juste après, mais alors que Mégami s’apprêtait à lancer un ordre d’une attaque, le gamin à lunettes fut plus rapide.

-Et maint...
-Utilise Bulles D’O !

L’écume que le Pokémon aquatique lançait se changea en quelque secondes en bulles bien plus grosses et projetées bien plus violemment, tandis que lui se chargeait de continuer de viser le Roucool. PAF ! En plein dans la face.
Mégami avait réagi trop tard sur ce coup. Il devait vite improviser une contre-att...

-Lance Groz’Yeux !

Merde, c’est pas vrai ! Il était vraiment rapide ce gosse !
L’attaque Bulles D’O cessa, et, par réflexe, Roucool replanta son regard dans celui de son adversaire en tentant de reprendre de l’altitude. Grave erreur, le regard que lui lança le Krabby lui paralysa au contraire les ailes et il se ramassa dans le sable.

-Force-Poigne !

Mais c’est pas possible !
Mégami aussi commençait à perdre ses moyens. Comment ce môme pouvait être aussi véloce ? Comment pouvait-il réfléchir à cette allure ?
Le blond arrivait à tenir tête à beaucoup d’élèves, à l’académie. La majorité, pour tout dire. Et là, il était en difficulté face au premier venu, alors qu’il avait pourtant réussi à déceler des inconvénients dans son jeu, lorsqu’il se battait avec le gosse au short.
Bon sang. C’était quoi le problème.
Et il était encore en train de réfléchir alors que son Roucool s’était fait choper et se débattait dans les pinces dans son assaillant. Il fallait réfléchir plus, et plus vite...
Minute... réfléchir plus... ou pas ? Et si c’était justement ça qui causait la perte de Mégami ?

-Bulles D’O !

Roucool se vit éjecter sous la force de jet de bulles devant Mégami. Son adversaire était en pleine forme, et lui, il était déjà mal en point. Il n’admettait pas qu’on l’écrase de cette façon et, pour le coup, en voulait à son dresseur qui était d’habitude bien plus efficace.
Mais son dresseur avait comprit. Si justement l’autre gagnait, c’est parce qu’il combattait à l’instinct. Il entreprenait un voyage initiatique et avait tout apprit « sur le tas », comme dirait l’incompétente. Ce qui fait que les combats avaient toujours été pour lui très rapides, et qu’il ne pouvait pas se permettre de réfléchir pendant trois heures, contrairement aux méthodes conventionnelles appliquées par tous les élèves de l’académie, sans presque aucune exception.
Mais l’instinct avait ses faiblesses aussi. Les solutions créatives n’existaient pas avec l’instinct, d’ailleurs le Krabby n’avait même pas utilisé son environnement à son avantage, erreur que pratiquement aucun élève n’aurait commis.
Mégami savait comment gagner. Il devait d’abord se fier à son instinct histoire de prendre ses distances.

-Force Poigne encore !
-Jet de Sable, maintenant !

Alors que le Pokémon Eau s’approchait dangereusement du Pokémon aérien, ce dernier secoua ses ailes d’un coup sec et un grand nuage de sable s’abattit sur son ennemi. Cette attaque, déjà bien pratique à la base, s’en trouvait amélioré vu le contexte dans lequel elle était employé, c'est-à-dire la plage. Et sur une plage, il n’y a que ça, du sable.
Cette attaque ralentit suffisamment le crabe pour laisser le temps à Mégami d’ordonner autre chose, le temps que son adversaire reprenne ses esprits.

-Parfait et envole-toi vite, et haut !

Ce que l’oiseau ne tarda pas de faire, mais la contre-attaque ne se fit pas attendre.

-Krabby, Ecume encore une fois !
-Lance Tornade !

Voilà. Si Mégami aussi commençait à y aller à l’instinct, alors il n’y avait aucune raison qu’il perde.
Les petites bulles de savon furent tout déviées perpendiculairement à leur cible grâce aux battements d’ailes de celle-ci.

-Vive-Attaque !

Et alors que Krabby luttait contre le vent, le choc frontal du Roucool se fit sentir. Le Pokémon ennemi tituba, mais tint bon.

-Bulles D’O Krabby, encore !
-Essaye d’esquiver !

Le demi-tour fut effectué trop tard, et Roucool fut blessé à l’aile gauche, mais n’abandonna pas pour autant, son incroyable volonté refaisant surface.

-Roucool, monte encore plus haut !

Le Pokémon autant que le dresseur adverse ne comprirent pas le but de cette manœuvre, mais Roucool obtempéra. Il prit encore plus d’altitude qu’auparavant. Mégami continua.

-Allez, encore un peu... bien ! Et maintenant, redescend en piquée et utilise Charge !
-Krabby, esquive !

Mais trop tard. La vingtaine de mètres d’altitude qui séparait les deux Pokémon fut vite parcourue en sens inverse, et c’est sous un violent choc que le Pokémon Eau tomba KO, alors que son adversaire, le Roucool, se mangea le sable bec-le-premier à l’arrivée et après avoir piaillé un peu, se releva difficilement.
Mais ce n’était pas tout. Car son corps se trouva tout à coup enveloppé d’une lumière blanche aveuglante, semblable aux apparitions après être sorti d’une pokéball. Cependant, son corps changeait. Il devint plus massif, la crête sur sa tête, plus grande, les serres, plus impressionnantes.
Mégami resta sans voix. Pour la deuxième fois, un de ses Pokémon évoluait sans qu’il s’y attende, et, il devait l’avouer, ça faisait particulièrement plaisir de savoir qu’on les entraînait bien, tout comme de les voir grandir.
La lumière blanche disparut, et un fier Roucoups, poussant son cri de rapace, et étirant ses ailes, prit place sur le sable.
Mégami s’avança, caressa ses belles plumes, puis lui permit d’aller voler un peu, il devait être impatient de tester ses nouvelles capacités de vol.
En quelques battements d’ailes, l’oiseau avait déjà bien rétréci.
Quant à son dresseur, il serra la main de son adversaire, tout en le félicitant, comme le fit l’autre aussi, à propos du match autant que de l’évolution.

______________________________________________________________________
http://www.youtube.com/watch?v=9NKilx3pZLU
La journée continua pour Mégami Hells, et il lança ses autres Pokémon au combat contre des autres dresseurs. Au total, il eut un score témoignant bien de la réponse à la question posée au début de cette émission : trois victoires, pour trois défaites. Nous avons choisi cet premier combat, car il narrait également une évolution, fait important dans la vie d’un dresseur de Pokémon.

Au final, que peut-on en déduire ? Eh bien, que tous les dresseurs se valent. Si les premiers mettent à profit leur créativité et leur capacité de réflexion, les seconds compensent largement avec leur volonté et leur instinct à toute épreuve, qui leur permettent d’agir rapidement et efficacement.

Ainsi, peut-on en conclure que le dresseur ultime sera celui qui saura mixer ces deux éléments et les utiliser en parfaite harmonie l’un et l’autre ? Il serait présomptueux et stupide de penser que seuls ces deux critères rentrent en compte, bien évidemment, mais de toute évidence, rester borné et fermé d’esprit ne permettra jamais à quiconque de se faire une place dans le monde de la compétition qu’est le dressage.

Et puis après tout, « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ».

Mais ce n’est pas de moi. C’est de Jacques Chirac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
 
Voyage à Oliville : 3615 MEGAMI : Les dresseurs [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours
» [Terminer] Voyage à Oliville : La déception de Kayline [Pv Arkjo et White]
» Voyage à Oliville: Arrivée au Port des Embruns! [Pv: Alix♦White♦Mégami♦Arkjo♦Naminé♦Rei♦Mia♦Kayline]
» Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]
» voyage USA. en solo ...??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Hors Rpg :: Rps Terminés-
Sauter vers: