Partagez | 
 

 Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours   Sam 16 Fév - 2:39

La nuit était jeune pour le flocombien, la lune brillait dans le ciel. Il n'y avait plus un seul nuage et la musique et les bruits de la ville couvraient les pas pressés du petit groupe. La souffle court de la jeune femme aux cheveux roses parvenait cependant jusqu'aux oreilles de l'entre deux qui n'avait qu'une chose en tête : à ce moment même, il songeait à arriver et entrer en trombe dans la planque des membres de la Team ennemie et les démembrer un par un. Cependant, il ne pouvait pas se permettre de faire une telle chose. Premièrement, parce qu'il était accompagné. Deuxièmement, il n'était pas invincible et qu'il devait y avoir pas mal de sbires, voire, des hauts rangs de l'organisation, avec des armes et des pokémons dressés pour faire du mal à autrui, malgré eux. Puis... Dernièrement, il n'avait pas droit à l'erreur. S'il faisait le moindre faux pas et que ses calculs tombaient à l'eau, des dizaines de pokémons seraient volés, maltraités et capturés, ce soir-même.

Le chef plasma écoutait les messes basses de la coordinatrice meloféerique sans vraiment y prêter attention. Il avançait sans plus, du moins, jusqu'à ce que sa camarade le rattrape pour s'adresser à lui. Prenant une grande inspiration, elle parla d'un voix aussi légère que sobre :


_La Team Rocket, je suppose ? Des rumeurs courent, mais sans doute sont-elles fausses ? Je crois pouvoir affirmer que cette question n’est point indiscrète, contrairement à mon attitude d’auparavant. Loin de moi l’idée d’être une fouine. Je tenais juste à être au courant, afin de vous aider. Alors, faîtes-moi confiance, je vous en prie… Demain matin, à l’aube, j’aimerais vous parler de seul à seul. D’accord ? Demanda la professeure à l'autre enseignant, juste au moment où ils s’engagèrent dans une autre ruelle.

Arian ne fit que hocher la tête, observant sa compagne avant de murmure un « Bien que je doute être disposé à rencontrer qui que ce soit », presque inaudible à cause du bruit. Il faisait passer ses coéquipières par des endroits peu côtoyés par les humains, évitant toute zone festive ou publique où puisse avoir beaucoup de monde, afin de ne pas se faire repérer et ne pas perdre du temps. À peine engagés dans ladite ruelle, ce fut la dresseuse à la chevelure bleutée qui parla :

_ Arian, est-ce que tu sais ce qu'on trouvera là-bas, plus précisément ? Je ne te cache pas que je suis un peu inquiète, comme tu dois déjà le savoir, je n'aime pas trop les sorties de ce genre-là. fit Levy, posant des questions, à son tour.

Le jeune entre-deux sentit l’inquiétude de l'adolescente mais aussi sa légendaire curiosité. Elle soupira mais il ne répondit cependant pas à aucune des questions jusqu'à ce qu'ils eurent arrivés à leur destination : un cabanon caché derrière la boutique pokémon. Il se planqua dans un coin, derrière celui-ci et près d'une petite fenêtre qui menait directement au sous-sol. Une fois sur place, il fixa les deux femmes et les pokémons qui étaient là, les accompagnant tous les trois, avant de rompre son silence :


_ Il s'agit bel et bien de la Team Rocket. L'entrée de la maison est surveillée par des cameras de sécurité, celui-ci est son seul angle mort. C'est à dire ? La seule partie que ces individus ont oublié parce qu'il n'y a pas assez fou comme pour vouloir descendre par ici. Et bien, nous allons nous faufiler par cette petite fenêtre. Il y a des cages juste en dessous donc, n'ayez crainte d'une mauvaise chute. Commença-t-il, murmurant pendant que Yuki et Sion passaient par ladite fenêtre, les laissant surveiller et se cacher, pendant. Visiblement, il n'y avait personne et les cages étaient vides. Ce que nous allons concrètement trouver, c'est un grand nombre de pokémons apprivoisés durant ces cinq derniers jours, instant où ils ont commencé cette opération. Selon mes sources, ils l'appellent le Noe's Project. Je vais passer maintenant et je vous aiderais à descendre, on doit juste libérer ces pokémons et récupérer les orphelins. Si vous avez d'autres questions, elles devront être pour plus tard. Le temps presse. Ajouta-t-il avant de se faufiler, tel un pokémon, agile et silencieux, par la petite ouverture.

Une fois en bas, il balaya l'endroit du regard avant de faire signe aux jeunes femmes et à leurs pokémons pour qu'elles rentrent. Il les aida à descendre, vu qu'il y avait environ un mètre quatre-vingt voire deux mètres entre la fenêtre et le premier support. Pour Arian, qui était grand, cela ne posait pas de problèmes, il en avait l'habitude, mais, pour les deux femmes, cela pouvait être quelque peu gênant. Le flocombien descendit des cages, tendant bien l'oreille pour repérer le moindre son puis fit un signe à ses alliées.


_ On se rencontre ici dans vingt minutes au plus, il n'y a que deux pièces ici, en bas. Il y a des pokémons dans les deux pièces et visiblement, il n'y a personne pour l'instant. Les rocket ne tarderont pas à arriver avec d'autres captures. Murmura-t-il, en s’éloignant des jeunes femmes et de leurs compagnons. Je laisse Sion avec vous, elle surveillera cette partie et vous préviendra si quelqu'un arrive. Je vais aller faire un tour par le tunnel qui mène aux égouts, espérant qu'ils n'aient pas commencé à évacuer la planque... Bonne chance et faites attention à vous. Termina-t-il avant de s'éclipser, uniquement accompagné de son dimoret.

La momartik jeta un petit regard à Levy puis à Alix. Elle attendait une quelconque réaction de leur part. Pendant que son dresseur partait faire une fouille aux égouts, elle allait devoir rester avec les deux femmes et leurs pokémons, au moins, elle pouvait être avec son cher Spike et travailler avec lui. La nuit allait être longue, très longue et maintes surprises attendaient le petit groupe.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours   Ven 22 Fév - 19:32

Levy était bien embêtée, maintenant.
La demoiselle s'était jurée de ne jamais se mêler aux affaires d'Arian. Et pourtant, la voilà embarquée dans le repaire de la team Rocket malgré elle. C'est l'un de ses plus grands défauts ; Levy ne sait pas dire « non ». Elle est toujours à l'écoute des autres, prête à les aider, et c'est souvent à ses risques et périls. Après avoir failli se vautrer copieusement en entrant dans le repère des Rockets -petite taille oblige-, notre dresseuse aux cheveux bleus attendit d'entendre les directives de son professeur, et ami, Arian. Elle ne comptait pas prendre des initiatives dans un endroit aussi dangereux. Si les envahis arrivaient par surprise, les envahisseurs allaient vite être repoussés. Et pas doucement.
Le but de l'opération ? Libérer des Pokémons. Ce n'était pas bien méchant, et ce point-là était sans doute le seul qui retenait Levy ici. La jeune femme craignait de voir ses propres Pokémons effrayés par l'endroit ; certains risquaient même de tenter de jouer les héros. C'est pour cela qu'elle décida de les rentrer dans leurs pokéballs respectives, à l'exception de Spike, qui, depuis toujours, n'apprécie pas cet univers holographique. La créature dorée scrutait les alentours en faisant une moue inquiète, ayant perçu la nervosité de sa jeune amie. Heureusement pour lui, Sion avait été désignée pour rester avec les deux femmes. Voilà qui allait rassurer notre pile électrique, malheureusement déchargée ces derniers temps. En effet, Spike devient plus calme, plus raisonné. Il grandit en maturité, et il faut avouer que ce grain de folie qui agaçait jadis Levy commence à manquer à cette dernière. Eh oui, « ça grandit trop vite », comme dirait certaines personnes. Mais il n'est pas question de l'équipe de la bleue maintenant. Je parlais donc de cette opération incongrue.

Levy ne savait absolument pas quoi faire. Complètement perdue. L'adolescente ne parvenait pas à cacher ça, et se retourna, se retrouvant face au professeur Nova. Et maintenant ? Bien que voir Arian en combat contre les Rockets devenait presque une habitude, c'était la première fois que la native de Johto se retrouvait là. Peu rassurée, elle décida de sortir également Ryuga. Il est certain que le Tarsal a le don d'être intimidant malgré sa petite taille. Cependant, aux yeux de sa dresseuse, il n'en est pas moins une présence rassurante ; un ami.
Spike, qui s'était approché de Sion, fut content de voir son compagnon. Aux yeux des Pokémons, Ryuga avait toujours été bizarre. Pourtant, ce n'est pas une créature qui a du mal à se faire des amis. C'est sûrement son caractère farceur qui l'aide à se lier d'amitié avec ses victimes, ou ses complices.
Levy avait hésité à sortir Kodoku également ; seulement, le Tiplouf allait peut-être vouloir protéger les humaines, et si un véritable danger se profilait, mieux valait que l'oiseau reste en retrait. Aucune blessure n'était tolérée ce soir. Dans l'esprit de Levy, ses choix ne devaient en rien affecter l'état de ses Pokémons. C'est tout. Qui plus est, si ses partenaires venaient à être blessés, elle ne se le pardonnerait pas. Ce n'est pas un combat d'arène. Les Rockets n'ont pas de pitié, et là, il n'y a aucun moyen de rebrousser chemin pour retrouver un centre de soin.

« - Mademoiselle Nova, Sion, Spike et Ryuga... Je dois avouer que je suis un peu perdue, dans tout ça. Ça peut paraître idiot, mais je n'aime pas trop être mêlée à ces affaires là. »

Autant être franche. De toute façon, Sion devait être déjà au courant de l'avis de l'humaine aux cheveux bleus sur la situation d'Arian. L'esprit de celle-ci était parti ailleurs, et sa capacité de réflexion s'en voyait fortement réduite. Juste un peu sonnée. Dans quelques minutes ça ira mieux.

« - Donc, on est censés libérer les Pokémons, ou ?... »

La pauvre. Franchement, la pauvre. Il faut bien le dire, sans vantardise aucune, Levy est intelligente, et tout le monde le sait. Mais à ce moment-là, elle était aussi complètement déstabilisée, comme je l'ai dit plus tôt. Tout s'était passé si vite. Puis, comment refuser une faveur à un ami ? C'est complètement impossible. Mais, il fallait quand même penser à Alix Nova. La pauvre femme cherchait des réponses à ses questions ? Elle les a eues ! La curiosité est un vilain défaut, Levy l'a appris à ses dépends. Enfin, tant pis. Maintenant qu'elle y est, il fallait faire avec. Ryuga, de toute manière, était là pour faire s'activer sa dresseuse. C'est par son don de télépathie qu'il lui conseilla de se bouger, et d'essayer de libérer ces Pokémons avant que la team Rocket n'arrive. L'idée était tentante. Mais de toute façon, Levy n'allait rien faire sans attendre l'avis de son professeur. Et surtout, les idées de Sion étaient à écouter avec attention, même si Spike était trop heureux pour bien vouloir lâcher la Momartik. Le Pokémon blanc pouvait parler avec les humaines par le biais de Ryuga, qui faisait alors office de traducteur. En tout cas, cette nuit promettait vraiment d'être mouvementée, bien davantage que ce que la bleue imaginait. Affaire à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours   Ven 5 Avr - 11:20

Que de retournements de situation en si peu de temps. Le premier fut la découverte du refuge Rocket qui n’était autre qu’une boutique Pokémon aux allures pourtant si innocentes et honnêtes. Ainsi, l’ennemi s’était caché là où personne, à l’exception d’Arian, n’aurait pensé à les rechercher. Tout du moins pas moi, je l’admets. Je n’aurais jamais imaginé cette situation-ci, même si, au plus profond de moi, je m’attendais à quelque chose de fort surprenant. Mais qu’importe, à présent il fallait agir et justement, c’était là que se trouvait la deuxième surprise : le plan d’opération de ce cher monsieur Arian Cadell. En effet, ce dernier disparut rapidement dans les sous-sols de ce cabanon criminel, après nous avoir expliqué, quelque peu brièvement, ce qu’il allait faire et ce que nous devions faire. En somme, libérer des Pokémons tandis que ce dernier inspecterait les égouts de la ville portuaire de Johto à la recherche des premiers fugitifs qu’il n’espérait évidemment pas croiser, croyant en nos chances de tout stopper en cette nuit printanière qui s’annonçait agitée, bien plus pour nous que pour tous ces touristes qui ne se souciaient de rien, absolument rien. Le troisième chamboulement fut que Sion, la douce Momartik d’Arian, reste avec nous sous les ordres de son ami de toujours. Après tout, dresseur n’était pas le mot adapté à cet homme et à sa vision du monde que pour l’instant j’ignorais. Enfin, ce qui me surprit finalement fut la désorientation la plus totale dont faisait preuve la jeune Levy, pourtant si réfléchie en temps normal. La situation la troublait au plus haut point, comme moi. Je la croyais bien plus profondément ancrée dans la confidence de ce plan de sauvetage visant à faire sombre l’Arche de Noé bien moins idyllique que celle racontée dans la bible. Mais qu’importe, il fallait agir et ce, à l’instant présent. Arian nous ayant donné rendez-vous dans vingt minutes au même endroit, il fallait agir le plus vite possible afin de retrouver notre acolyte dans les temps fixés par celui-ci même…

-Oui Levy, allons-y. Nous allons de toute évidence rencontrer des agents de cette organisation… Ils n’ont pas pu tous s’enfouir, à supposer qu’ils aient déjà commencé. Il nous faudra agir le plus discrètement possible et le plus finement, par la même occasion. Il est hors de question d’utiliser des capacités comme Ultralaser ou Hydrocanon dans ce cabanon. J’imagine que tu comprends pourquoi, dis malicieusement. Les attaques psychiques et glaciales nous seront sans aucun doute grandement utiles. Sion, je suis convaincue que tes capacités froides nous seront indispensables. Arian porte une grande confiance en toi et je suis convaincue que tu mérites tout ceci. Je souris à la demoiselle glacée puis regardait à nouveau mon élève. Levy, on trouvera certainement un moyen de nous débarrasser d’eux en les assommant, les endormant, les piégant en soulevant des objets ou encore en les emprisonnant dans la glace. Nous nous en sortirons très bien, j’en suis convaincue !

Je m’élançai moi aussi dans la bâtisse en passant par cette fenêtre… A peine éclairée par la lune, la pièce était sombre mais suffisamment illuminée pour que nous puissions nous repérer dans cet endroit où maintes personnes aux idéaux douteux avaient marché, ri et fait du mal. Au fur et à mesure de mon accommodation à cet environnement visuel peu stimulant pour mon œil, je pus apercevoir que ce que je croyais premièrement être une cave n’était autre qu’un couloir. Je me mis à avancer tout doucement, le cœur battant mais en pleine maîtrise de mes moyens tout de même. Je n’étais pas une petite fille, j’avais déjà enfreint les règles plusieurs fois par le passé et cette fois-ci, c’était pour une bonne cause, une vraie ! Doucement, le plus discrètement possible, je fis sortir la malicieuse Magirêve de son monde holographique. Elle comprit rapidement mes pensées et s’adapta elle aussi à la situation, elle se fit la plus discrète possible. Enfin, en planant, rien de bien problématique à ne pas faire de bruit, non ? A pas de loup, j’arrivai au niveau d’une porte et collai mon oreille contre cette dernière. Comme je m’y attendais… Je les entendis.

-Dépêche-toi, morveux… Snif ! Oh merde, j’ai trop bu ! N’empêche qu’on doit partir tantôt en tant que premiers évacuateurs de c’te piole ! Dans dix minutes, tu… euh… Snif ! Tu vas chercher les cages qui sont à l’autre bout d’la pièce !

D’autres sbires, peut-être une dizaine, se mirent à rire. Je me retournai vers la jeune Levy et, tout doucement, lui chuchotai à l’oreille ce que je venais d’entendre et lui expliquai mon idée plus précisément.

-Levy, dans dix minutes ils commenceront l’évacuation. J’ai entendu douze voix différentes, je ne pense pas qu’ils soient plus… Ce qu’on va faire, c’est que Sion, Sognatore et moi nous occuperons premièrement des sbires en les immobilisant. Toi et tes compagnons, vous vous occuperez des œufs et des cages, d’accord ? Nous vous protégerons continuellement. C’est parti...

Je poussai rapidement la porte de bois vieilli. Immédiatement, une foule d’indignations, de grognements alcoolisés et de questions haineuses s’élevèrent. Je ne répondis pas, préférant ne pas perdre d’énergie inutilement, d’autant plus avec des personnes de ce genre-ci. Tous regroupés autour d’une même table, debouts, visages rougis et bières à la main ils paraissaient si stupides. Les neutraliser serait facile. Quelques attaques bien menées et bien placées et tout serait fini.

-Sognatore, utilise premièrement Cage-Eclair sur tous ces gens fort malhonnêtes ! Sion, débarrasse-les de leur Pokéballs grâce à Psyko, je t’en prie.

Des étincelles entourent la Magirêve puis, subitement, un courant électrique attaqua violemment les agents criminels. La décharge ne fut pas extrêmement douloureuse, mais elle les laissa dans l’incapacité provisoire de se mouvoir. Rapidement, une aura psychique entourant la princesse des glaces qui, grâce à ses pouvoirs, libéra toutes les Pokéballs des ceintures de leur propriétaire respectif. C’était déjà ça de fait, mais ce n’était pas encore terminé, loin de là. Ces porcs grognaient encore, tels des animaux enragés et il fallait les faire taire. Rapidement, afin de pas éveiller les soupçons… Mon regard se porta sur de nombreuses cordes sans doute utiliser pour maintenir certains Pokémons immobiles avant leur capture.

-Magirêve, utilise Hypnose à présent ! Sion, réutilise Psyko afin de nouer toutes ses cordes entour d’eux… Forme un joli paquet d’idiots.

Les deux demoiselles s’exécutèrent en harmonie, car tandis que l’une endormaient les ennemis grâce à son regard hypnotique, psychotique l’autre les immobilisait pour de bon, les attachant ensemble, premièrement par deux, puis par quatre et enfin un nœud général… Pendant ce temps, Levy devait s’occuper des cages encore pleines et des œufs. Moi, je restai là dans l’attente du retour éventuel d’Arian ou de l’arrivée de nouveaux ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours   Ven 5 Avr - 23:12

Tandis que les deux jeunes coéquipières, leurs pokémons et Sion s'occupaient de surveiller et de libérer les pokémons se trouvant dans le sous-sol, l'entre-deux et son dimoret avaient ouvert la chasse au cuaneton. Et, bien qu'ils avaient déjà repéré les principaux tunnels et voies des égouts qui passaient sous le cabanon et la boutique, il ne savaient pas vraiment ce qu'ils allaient trouver. Le flocombien sortit un masque en tissu noir d'une de ses manches afin de couvrir la plupart de son visage, ne laissant que ses yeux de visible, au cas où il y avait des cameras de surveillances.

On n'était jamais trop prévoyants et, effectivement, il y en avait avec un grand angle de mire, même si dans le cabanon il n'y en avait pas, ils n'avaient pas manqué de miner les égouts avec la surveillance. Ils avaient déjà emporté des pokémons, chargeant des sortes de camions amphibiens avec les pauvres créatures en cage. Déjouant autant que possible les cameras, en cassant au passage ( ou en découpant, si c'était Yuki qui s'en occupait), ils assuraient une voie pour laisser que les pokémons s'enfuissent une fois qu'ils auraient été libérés...

Il était bien trop tôt pour crier Victoire.
Une bonne dizaine d'hommes attendaient près des camions. Que faire ? Comment s'en débarrasser aussi vite et discrètement que possible ? Le Flocombien demanda à son dimoret d'aller libérer quelques pokémons pour qu'ils sortent et les aident étant donné qu'il était très rapide et que, s'il le faisait bien, ils n'allaient pas avoir un grand mal à neutraliser les membres de la team. Le pokémon ténébreux ricana, esquissant un sourire carnassier avant d'aller faire comme prévu : il découpa grâce à ses griffes quelques barrots et cadenas afin de libérer les pokémons qui ne tardèrent à décamper brusquement, attirant l'attention des criminels.

Vingt-trois minutes...
À ce moment même, Arian sortit de l'ombre pour aller en assommer quelques uns, leur volant les armes, l'argent et les pokéballs ainsi que tout ce qu'ils avaient d'utile sur eux. Cela faisait déjà un peu plus d'un quart d'heure qu'il était dans les égouts et la fête ne faisait que commencer. Lui qui croyait qu'il n'y allait pas y avoir trop de rockets, n'avait pas compté avec le facteur surprise : certains rodaient par les sous-sols, montant la garde et ils avaient été alertés. Alors qu'un trio fonçait vers le tunnel qui menait au cabanon, Arian les suivit. Il ne fallait pas mettre ses coéquipières en danger et, étant donné que les pokémons étaient déjà libres, ils pouvaient se défendre ou retourner auprès de leurs dresseurs.

Le plasma s'était dit de ne pas tuer ce soir, étant donné qu'il n'était pas seul, mais la situation obligeait. La malédiction du feunard ne tard point à se manifester, faisant apparaître neuf queues ainsi qu'une paire d'oreilles argentées sur notre jeune entre-deux qui, dès qu'il put, il attrapa deux des trois sbires par le cou, pour leur claquer la tête entre-eux. Le troisièmement, ayant voulu l'attaquer avec un couteau suisse, finit par avoir un petit baptême de l'air, rentrant -la tête la première- dans le sous-sol du cabanon.

Vingt-cinq minutes...
Faisant glisser les deux autres corps qu'il avait porté avec dégoût jusqu'à leurs compagnons attachés, le professeur refit surface. La discrétion n'avait pas été dans le menu, malheureusement. Il avait quelques minutes de retard, mais la mission avait été accomplie... Du moins, la première partie. Maintenant, ils n'avaient plus qu'à sortir de là, sans attirer plus l'attention. Le dimoret revint aussi, quelques secondes plus tard, agitant des ceintures avec des pokéball et des portefeuilles, bien que certains étaient vides.


_ Diiii ! Dimoreeet ! Dimoret~ Diiii ! * Hey, les gens ! On est d'retour ! Regardez ce que j'ai choppé !* s'exclama-t-il, se montrant plus que fier de son pillage.

_ On est en retard, excusez-moi. Il y avait plus de nazes que prévu, vous avez fini, de votre côté ? Il faudrait filer avant que d'autres ivrognes ne veuillent se rejoindre à notre petite fête privée. Lança le flocombien s'approchant de sa momartik, pour lui murmurer de bien garder les pokéballs et les objets utiles qu'ils avaient sur eux, les sbires, armes inclues.

Ensuite, il s'approcha des deux jeunes femmes qui l’accompagnèrent sur place, les regardant silencieusement, à tour de rôle pour ensuite se faufiler entre elles afin de récupérer deux œufs qu'il avait vu. Il y en avait dix, en tout... dix pauvres orphelins que notre petit groupe allait donner au Centre d'Adoptions de Gakuen, une fois qu'ils seraient de retour.


_ Si on fini ici, on s'en va. Termina Arian, parlant un peu trop sérieusement, voire un peu froidement. Ensuite, il s’éloigna à nouveau, mais cette fois, vers l'entrée principale, pour laisser sortir les pokémons et pour inviter ses coéquipières à déguerpir aussi.

Sans dire plus un seul mot, il traversa la porte afin de s'assurer que personne ne les attendait dehors, espérant que l'enseignante et la dresseuse sortent du cabanon au plus vite. En tout cas, c'était sur qu'il devait des explications à sa collègue de travail! La pleine lune ne le réussissait pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours   Sam 6 Avr - 13:36


Encore complètement perdue quelques secondes plus tôt, Levy retrouva ses esprits soudainement, en voyant toutes les créatures enfermées dans cet endroit sombre. Chacun de ces Pokémons, qu'il soit petit ou grand, mignon ou effrayant, se tenait là, recroquevillé dans sa prison de fer. Même les Pokémons réputés hargneux quand ils sont en présence de leur ennemi n'osaient pas faire du bruit. Côte à côte, un Mangriff et un Seviper se tenaient là, sages comme des images, effrayés et intimidés par leurs bourreaux. Le silence n'était brisé que par les rires de ces rustres de Rockets et par les geignements des jeunes Pokémons séparés de leur mère par un épais grillage. Des œufs étaient entreposés dans des sortes de couveuses. Si ils finissaient par éclore, la Team Rocket serait alors leur maître, et les créatures à l'intérieur de ces coquilles accorderaient toute leur confiance à ces êtres sans vergogne. Un scénario abominable, que Levy ne pouvait pas laisser passer. Cette fois-ci, cette histoire d'appartenance à la Team Plasma lui importait peu ; elle était là, bon gré mal gré, et n'allait pas rester plantée comme un poteau au milieu d'un champ de navet alors qu'elle avait l'opportunité de sauver tellement de vies fragiles.

Malgré tout, il y avait certains détails qui chiffonnaient la jeune femme ; oui, ce sont des Rockets, mais son tempérament l'avait habituée à ne pas apprécier tout ce qui se passe de façon violente. Heureusement, Alix Nova se contenta d'endormir les sbires, qui s'étaient vite retrouvés attachés. Seulement, au fond, ça n'allait pas être pareil du côté d'Arian, et en y pensant, Levy eut le cœur serré. Elle ne connaissait pas la façon de raisonner des Rockets, mais elle supposait que leur idéologie était aussi importante à leurs yeux que celle des Plasmas. Oui, libérer des Pokémons est mieux que de les maltraiter, mais si des personnes avaient été entraînées contre leur gré dans cette opération de barbares ? Tous devaient avoir des familles. On ne peut pas se contenter de les appeler « Sbires Rockets », ou « Ivrogne agressif ». Ce n'est pas un jeu. Tous portent un nom, un prénom, une identité, en soit. Mais outre cette étrange compassion, la priorité de la dresseuse était de libérer toutes ces créatures.

Levy s'était précipitée tout d'abord vers l'endroit où étaient entreposées les cages. La jeune fille fit sortir Kodoku et Destiny de leurs pokéballs, en leur expliquant brièvement son plan ; eux deux étaient les plus aptes à guider les Pokémons libérés vers un endroit sauf, et Destiny avait toujours eu un fort pour empêcher les vagues de panique de déferler dans l'esprit de tous. Par contre, maintenant, il fallait trouver la clé. Pas le temps de jouer à cache-cache ; Ryuga essayait déjà, de sa propre initiative, de forcer les serrures grâce à ses pouvoirs psychiques. Oui, des serrures, car si ces cages étaient là et pas autre part, ça devait sans doute être pour éviter l'évasion des quelques rebelles qui avaient résisté. Au début. Malheureusement, Ryuga ne parvint pas à ouvrir les cadenas. C'était à prévoir ; sinon, tous les Pokémons se seraient déjà enfuis grâce aux pouvoirs de leurs comparses de type Psy. C'est alors qu'un bruit sourd retentit. En tournant la tête d'un geste brusque, Levy aperçut Kodoku foncer dans les cages de toutes ses forces. Le Tiplouf mettait toute sa volonté dans ces gestes. En remerciant son Pokémon, la jeune fille esquissa alors un mouvement pour se lever, avant de fermer les yeux, éblouie par une lumière qui ne resta qu'une fraction de secondes avant de s'éteindre sans prévenir. Lorsqu'elle les rouvrit, l'adolescente avait devant ses yeux un Prinplouf déterminé à sauver ses semblables. Grand sportif, Kodoku suivait assez régulièrement un entraînement de son propre chef, qu'il exigeait lui-même de sa dresseuse. Beaucoup moins feignant que les autres, le pingouin bleu avait développé une force brute qu'on ne retrouvait pas chez les autres Pokémons de taille moyenne de l'équipe de Levy. Cette dernière retrouva alors de l'espoir, ne voulant pas sortir Ganshã ni Fera par crainte de les voir blesser des Pokémons à cause de leur excès de force, dû, bien sûr, à leur taille et à leur maladresse. C'est alors que Levy eut une idée, pour libérer les créatures plus rapidement.

« - Spike, va aider Kodoku, et Ryuga, ouvre-moi toutes ces armoires verrouillées s'il te plaît ! »

Le Tarsal, voulant se rendre utile, obéit tout de suite. Après quelques secondes de travail, les armoires étaient finalement ouvertes à Levy, qui s'empressa de chercher les objets qu'elle convoitait. Des aiguilles, des médicaments, des baies, des pokéballs, il y avait de tout, et ces objets étaient entreposés de façon totalement bordélique. Malgré tout, sur l'étagère du milieu, la jeune fille trouva finalement des crochets, outil indispensable pour déverrouiller des portes, ce qui devait bien sûr être très important pour exercer des activités criminelles. Ces ustensiles allaient maintenant être retournés contre leurs détenteurs.
En retournant auprès des cages, Levy commença alors à essayer de manipuler les crochets comme elle le pouvait, se disant que ça ne pouvait pas être si compliqué que ça. En attendant, par précaution, Ryuga accumulait toutes les pokéballs découvertes sur les étagères, vides ou pleines, aucune idée, dans l'un des filets que les Rockets utilisent pour capturer les créatures enfermées dans les cages. Grâce à ses pouvoirs psychiques, le transfert se faisait rapidement, à deux ou trois balls à la fois. Les efforts de Spike et Kodoku avaient payé ; trois cages avaient été ouvertes pendant la recherche de Levy, qui commençait à prendre la main avec les crochets. Tous les Pokémons étaient reçus par Destiny, qui les calmaient par des miaulements rassurants, avant de les guider vers le couloir en les assurant qu'ils seraient très vite libres, et qu'ils devaient juste attendre que la situation se calme pour déguerpir en sécurité.

Ayant fini d'entreposer les pokéballs, Ryuga commença alors à transporter très précautionneusement les œufs, un par filet, en confiant les précieux colis aux Pokémons libérés, qui bien sûr en prenaient grand soin. Destiny quitta un instant ses protégés pour aller libérer les jeunes bêtes, enfermées quant à elles dans des prisons à loquet, trop hautes pour être atteintes par Levy, qui est de petite taille, la pauvre enfant. La féline sauta de table en étagère, et d'étagère en armoire, pour finalement pousser délicatement de ses crocs chaque loquet, en portant avec une tendresse quasi-maternelle chaque petit vers le plancher des vaches.

Finalement, au bout de quelques minutes de dur labeur, toutes les créatures étaient libérées et saines et sauves. Et tout cela fait grâce au travail de chacun, les Pokémons libérés ayant mis tous les œufs à l'abri des criminels qui pouvaient arriver. Levy était reconnaissante à toute cette faune animale de l'avoir aidée, et surtout à son équipe d'avoir trouvé toutes les idées auxquelles elle n'avait pas pensé, désorientée au départ par ce changement brusque de situation. Destiny remercia alors les Pokémons, en leur conseillant de filer au plus vite, bientôt appuyée par sa dresseuse, qui même sans parler le langage Pokémon pouvait parfois deviner les intentions de ses amis. Après un cri de chaque animal, tous filèrent dans un brouhaha de miaulements, de piaillements, d'aboiements et de pas précipités.

Kodoku semblait épuisé. Son nouveau corps représentait une masse plus importante pour lui, et défoncer des verrous est plus ardu qu'il n'y paraît. Levy, elle, avait déjà l'impression que tout ça s'était passé il y a une éternité. C'était tellement surréaliste que ses souvenirs lui semblaient exagérés. Elle entendit alors une voix qu'elle reconnut immédiatement pour lui être très familière ; Arian. Le professeur avait une voix froide, signe que son escapade à lui avait été plus macabre que le travail effectué par les deux jeunes femmes. En se retournant pour voir le meneur de la team Plasma, Levy fut surprise de voir des, euh, oreilles de Feunard sur la tête de ce dernier. Cependant, la dresseuse ne le souligna pas, commençant à s'habituer à tous ces mystères, même si ses yeux ne pouvaient pas s'empêcher de revenir fixer cet étrange accessoire, qui paraissait bien réel.
Le flocombien sortit juste après avoir parlé, par l'entrée principale. Bien sûr, en bonne fille curieuse et totalement chiante, Levy s'empressa de le suivre, trop casse-pieds pour empêcher sa bavardise de reprendre le dessus. Juste avant, elle remercia ses Pokémons, en les rentrant tous à l'exception de Spike, sortant ensuite Ganshã qui dût s'adapter à la hauteur du plafond. Après avoir eu son accord, la dresseuse hissa quelques sacs contenant des oeufs sur son dos, en prenant elle-même le filet de pokéballs. Elle fit un sourire à mademoiselle Nova avant de partir devant, suivie par le Tropius qui marchait d'un pas lent, comme si elle avançait sur des oeufs.

« - C'est ce que tu fais à chaque fois que tu pars de Gakuen ? »

Bah oui. La réponse lui était évidente. Il prenait pas ses vacances pour aller nager avec les Wailords. C'était juste histoire de déstresser un peu, la dresseuse étant encore un peu tendue à cause de ce qu'elle venait de faire. Une autre question la turlupinait, celle-ci concernant maintenant son appartenance ou pas à la Team Plasma. Parce que là, tout s'embrouillait dans son esprit. Alors, criminelle ou pas ? Ce serait quand même bizarre de se considérer sbire alors qu'on n'a jamais adhéré à l'existence des teams.

« - Au fait, maintenant, la team Plasma, je suis censée voir ça comment ? »

Elle avait dit cette dernière phrase en chuchotant, consciente du fait que ce n'était pas quelque chose à crier sur les toits. En attendant sa réponse, Levy songeait au professeur Nova, qui avait fait preuve d'un courage assez considérable durant la soirée. Miss Mélofée, comme on tend à l'appeler, ne semblait pas être aussi cucul la praline qu'elle le paraissait. Il faut même avouer que notre dresseuse commençait à vraiment l'apprécier, la rose étant remontée dans son estime de manière fulgurante. Par contre, elle sentait que l'enseignante n'allait pas se contenter de cette opération mystérieuse, et aurait quelques renseignements à demander. La pauvre devait encore se demander le pourquoi du comment...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage à Oliville: Rocket's Dark Circus [Pv Alix Nova & Levy McGarden] En cours
» [Terminer] Voyage à Oliville : La déception de Kayline [Pv Arkjo et White]
» Voyage à Oliville: Arrivée au Port des Embruns! [Pv: Alix♦White♦Mégami♦Arkjo♦Naminé♦Rei♦Mia♦Kayline]
» Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]
» Dark Circus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Hors Rpg :: Rps Terminés-
Sauter vers: