Partagez | 
 

 Un accueil... chaleureux? [Pv Aredhel & Séhiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucien Leblanc
Chercheur
avatar

Masculin Bélier Coq
Messages : 266
Date de naissance : 28/03/1993
Date d'inscription : 28/03/2013
Âge réel : 24

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 13 830 $

MessageSujet: Un accueil... chaleureux? [Pv Aredhel & Séhiel]   Ven 12 Avr - 5:02

20h37

C'est un soir d'hiver de nouvelle lune, pas particulièrement froid pour la saison, mais tout de même assez pour voir faire frissonner à travers votre manteau. Sans parler du vent qui souffle régulièrement, agitant les branches des arbres nus. Dans cette ambiance noire et givrée, un jeune homme, portant uniquement des souliers de course et un manteau noir trop grand pour lui pour se protéger du froid, remonte l'allée menant à l'Académie, en évitant soigneusement les bancs de neige et les herbes hautes. Encore heureux qu'il n'y ait pas de nuages; s'il y avait eu une bordée de neige cette nuit-là il aurait pu se perdre! Au moins, il se déplace légèrement, n'ayant pour seul bagage qu'une ceinture où sont accrochés un Pokédex et une unique Pokéball.

Le chercheur qui s'approche ainsi est clairement épuisé par le voyage. De lourds cernes marquent ses yeux, malgré son regard vif et réveillé qui trahit sa rapidité d'esprit. Enfin, il arrive au pied d'une haute barrière. Il pousse un bâillement, se retourne et s'adosse contre le portail. Il met du poids sur la grille d'entrée, mais... rien. L'autre porte? Rien non plus. Les yeux de Lucien s'écarquillent quand il réalise que l'accès à l'Académie est verrouillé. Il ronge l'ongle de son pouce, perdu dans ses réflexions. S'il reste là, il va mourir de froid ou pire! S'enrhumer!! Il essaie d'empoigner les barres de métal pour les escalader, mais renonce immédiatement. Le matériau glacé lui donne une impression de brûlure: à s'acharner ainsi sans gants, il allait finir par se blesser.

-Allô? 'Ya quelqu'un?

Il espérait bien qu'il y ait quelqu'un dehors à cette heure pour l'entendre, mais les chances étaient minces... En dernier recours il pourrait envoyer Poe en tenant un message, mais la tentative serait risqué. Pas parce qu'il y avait des risques d'oublier ou de ne pas remplir sa mission; il était très fiable, au contraire. Par contre, fidèle à lui-même, il irait sûrement semer la confusion au passage!


Dernière édition par Lucien Leblanc le Mar 2 Juil - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un accueil... chaleureux? [Pv Aredhel & Séhiel]   Ven 12 Avr - 15:20

Quelques jours après avoir parlé au directeur de l’académie et à ma Mlle. Aikawa de son problème avec certains élèves de l'académie, notre jeune ranger n'osait ni pouvait sortir seule de la réserve pokémon, or, la porte de sa chambre ayant été crochetée, on lui avait cassé des trucs dans le dortoir et ne pouvait plus du tout être tranquille. On avait dû lui changer la serrure et elle avait emporté tout ce qui était important ou nécessaire pour elle. Aredhel demanda même à ce qu'on emporte une partie de son mobilier étant donné qu'il avait appartenu à sa mère ou bien, à sa grand mère et elle y tenait énormément.

Cette chambre aussi joyeuse et colorée n'était plus qu'une pièce pratiquement vide, morne, où seuls deux rideaux couvrant la fenêtre et un lit avec un coussin (pour seul oreiller) demeuraient. Plus d'armoire, plus de télévision, plus de canapé ni d'électroménagers dans le coin cuisine (micro-ondes, cafetière, petit frigo, etc). Rien. Cette pièce n'allait être utilisée que pour se reposer lorsqu'elle aurait trop de choses à faire dans l'établissement, ensuite, elle rentrerait à la réserve pokémon qui se cachait en forêt, là où personne la trouverait. Après tout, c'était une propriété privée dont peu de gens connaissaient l'existence et, autant son tuteur comme le professeur de communication entre humains et pokémons comme le professeur d'Arts et musique, n'amenaient que rarement des invités. Ceux-ci gardaient généralement la visite au parc naturel pour eux, donc cela ne s’ébruitait point. Bref, revenons à nos wattouats...

Aredhel s'était endormie dans sa chambre, tellement elle était fatiguée. Aujourd'hui, non seulement son drattak l'accompagnait, mais aussi la naméouïe, son grahyena, ses trois pokémons spectre, son ousticram et Dantes, son nouveau compagnon, un absol qui l'avait abordée la veille, lorsqu'elle rentrait à la réserve. D'autres avaient voulu l'accompagner lorsqu'elle avait dit qu'elle avait cours toute la matinée et en début d'après midi. Cependant, s'ils étaient trop, les professeurs n'auraient pas voulu qu'elle rentre en cours avec ses pokémons.

La pauvre unysienne n'avait vraiment pas de chance, dernièrement, et c'était sans doutes le prix à payer pour avoir développé ces dons qui caractérisaient les femmes de sa famille. Pour l'instant, elle était un peu celle qui avait vécu le plus de temps sans être vraiment malade ou affaiblie à cause de ceux-ci. Cependant, elle se souciait de son avenir, de celui de ses compagnons : qu'allait-elle faire si elle mourrait peu après avoir eu vingt-trois ans, comme sa mère, grand-mère, son arrière grand-mère, etc. ? Qu'allaient devenir ses pokémons et ses amis... ?

Il était un peu plus de vingt heures lorsque Dante posa une patte sur le lit pour réveiller sa protégée. Silencieux, il la regarda émerger. Aredhel était déboussolée. Elle ne savait plus où elle était ni quelle heure c'était. Nonobstant, en voyant que les ténèbres avaient avalé le paysage, elle sursauta et tomba par terre, lorsqu'elle voulut se lever trop vite. Elle ne tenait qu'à peine debout, or, bien que les griffures et autres plaies sur sa peau n'étaient plus que des petites traces, elle avait toujours des bleus, une côte et un bras fragilisés ainsi qu'une cheville foulée. Elle se forçait de marcher, puis qu'elle était restée plus de deux semaines alitée, sans rien pouvoir faire.

La ranger posa ses prunelles couleur améthyste sur le pokémon désastre qui semblait s'avertir de quelque chose. La vieille naméouïe prit le manteau de la blonde puis le lui apporta, l'aidant à l'enfiler, réajustant soigneusement sa tenue : elle aussi voulait partir et que la blonde parte, tout comme l'absol. Le grahyena et le drattak avaient monté la garde, chacun d'un côté. Le canidé resta près de la porte de la chambre tandis que le dragon resta couché sous la fenêtre de ranger afin de couper tout accès non voulu à des tierces personnes.

La blonde est sortie de sa chambre, verrouillant la porte à clé après avoir rangé dans sa bandoulière les derniers livres et les dernières petites bricoles qui traînaient dans sa chambre. Accompagnée (ou plutôt, escortée) par ses pokémons, elle fit un grand détours pour sortir par la petite porte de service afin de rejoindre son starter. Une fois dans la cour, le dragon l'attira contre lui, posant sa tête dans le creux du cou de la ranger, soulagé de la revoir.Il voulait la protéger, mais aussi rester discret alors, de il entra de son propre grès dans la luxeball qui pendait sur la poitrine de la blonde.

Malgré que le magireve chromatique et le branette jouaient et s’éloignaient un peu de leur dresseuse, ils profitaient pour surveiller et inspecter les alentours à la recherche du premier branleur qui tenterait de faire du mal à Aredhel. Accrochée à l'un des bras de la vieille naméouïe, la blonde se dirigeait vers le portail de l’académie, cependant, c'était déjà fermé... Elle n'avait pas son pokématos sur elle alors elle commença à s’inquiéter :


_ Quelle heure il doit être... ? Combien de temps ai-je dormi ? Murmura la fille unique des Erwing, se parlant à elle même.

Soudainement, alors qu'elle commençait à désespérer, elle entendu quelque chose, ou plutôt, quelqu'un. C'était une voix masculine. Elle s'approcha du portail pour retrouver un jeune homme qu'elle n'avait jamais vu auparavant. La première chose qui lui vint à l'esprit c'était : « Qui est-il et qu'est-ce qu'il fait dehors, à cette heure, quelle qu'elle soit ? ». Ensuite, laissant un peu de côté sa méfiance, n'ayant qu'un feu-follet bleuté pour seul éclairage, elle s'adressa au brun :


_ Eto... Bonsoir, jeune homme. Avez-vous besoin de quelque chose ? Demanda-t-elle, penchant légèrement sa tête sur le côté.

Restant aux aguets, le noctunoir de plaça derrière la blonde tandis que le grahyena décida de s'asseoir à sa gauche. L'absol resta très discret et silencieux tandis que le petit singe igné grimpait sur l'une des épaules de la blonde, dévisageant l'adolescent. Bien que le brun n'avait pas l'air d'être quelqu'un de bien méchant, l'équipe de l'originaire de Forêt Blanche s'en méfiait fortement. Après tout, ils ne pouvaient plus faire confiance à Autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un accueil... chaleureux? [Pv Aredhel & Séhiel]   Ven 3 Mai - 3:48

(Désolé de ne répondre que maintenant, comme j’ai été un peu absent je pensais que je n’étais pas dans le RP, ravi d’être de la partie ceci dit Very Happy Et si à l’avenir vous voyez que je réponds, envoyez moi un MP Wink )

Séhiel avait encore passé sa soirée dans la serre. Il faut dire que les plantes sont exigeantes: tiens les baies lonme par exemple, pour en avoir d’excellentes, il faut arroser abondamment et de nuit en plus ! Les professeurs de botaniques ne comptent pas leurs heures, ils devraient être payés bien plus que les autres ! Mais quoiqu’il en soit Séhiel aimait passer du temps dans cet endroit, quant à Mist, son magirêve, il l’assistait au mieux !

- Quelle heure est-il ? J’ai l’impression qu’il fait nuit depuis une éternité... J’aime pas l’hiver... Je crois qu'il est temps de laisser les plantes dormir, Mist.

Mist voletait dans les airs l’air guilleret. Séhiel leva les yeux, pensif. Les faibles lumières de la serre projetaient une ombre démesurée du pokémon spectre sur les vitres crasseuses: un véritable jeu d’ombre et de lumière ! On aurait dit que cette ombre dansait, les silhouettes des arbres ajoutaient un décor à ce spectacle d’ombres chinoises et d’ombres portées. Tous ces jeux d’ombre et de lumière était plutôt effrayants, mais il y avait aussi quelque d'envoûtant. La nuit, tout est différent, les objets prennent des formes étranges, on croit voir un montre quand on voit la silhouette d’un arbre balancé par le vent...

Spoiler:
 

Soudain, Séhiel fut arraché à ses pensées par un cri perçant !

“Giiiii !!!”

Mist avait eu peur de sa propre ombre...

- Allez viens-là froussard, se moqua Séhiel, rassuré.

Le jeune professeur éteignit les lumières puis se dirigea à tâtons vers la sortie. “Quelle idée de mettre l’interrupteur si loin de la porte” bougonna Séhiel. Le professeur faillit trébucher sur une racine, se prit une toile de Mimigal en plein visage puis à quelques mètres de la liberté, il heurta quelque chose et s’étala de tout son long au sol.
Mist hésitait entre se venger de son dresseur en se moquant à son tour, ou lui venir en aide. Il opta pour lui venir en aide... en se moquant ! De toute façon il n’aurait pas pu s’en empêcher... “Depuis quand y’a cette grosse pierre en plein milieu du passage ?!” se renfrogna Séhiel. Le clair de lune laissait passer un filet de lumière dans la serre, tout juste assez pour voir que le professeur venait de trébucher sur un Caratroc ! Séhiel se retourna vers ce dernier, complètement à l’abri dans sa carapce:

- C’est moi ou... il est... bleu ?

- Ma... gi ? dit Mist, dubitatif.

- C’est sans doute le clair de lune qui donne cette couleur, comme on dit, la nuit tous les chats sont gris ! Quoiqu’il en soit je ne sais pas comment il est arrivé là, j’imagine qu’il s’est réfugié ici pour s’abriter du froid... Il est mieux ici que dehors alors il n’a qu’à rester, on verra bien s’il est là demain !

- Magima, rêve ! (de toute façon vu leur vitesse demain il aura pas bouger d’un pouce !)

- Bon faut pas traîner, je dois absolument passer en ville ce soir.

Séhiel finit par rejoindre la sortie, enfin ! Lui et Mist furent saisis par la morsure du froid saisissante. Alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre le portail principal, le pokémon spectre s’arrêta net, aux aguets. S’il avait eu des oreilles, on aurait largement pu dire qu’il la tendait. il était complètement statique... seules ses pupilles bougeaient de gauche à droite. Puis il se tourna vers Séhiel, les deux amis se regardèrent dans le blanc des yeux.

- Je sens un présence spectrale... dit Mist

- On est dans une académie pokémon, ça me semble normal... pourquoi es-tu si inquiet ? répondit Séhiel.

- Non y’a autre chose...


Leurs lèvres n’avaient pas bougé d’un poil... Il furent brutalement tirés de leur état de transe par une voix d’homme.

- Allô? Y'a quelqu'un?

L’instant d’après c’est une voix de femme de laquelle ils n’entendirent que quelques mots:

- Eto... ...soir, ... homme. ... besoin ...quelque chose ?

- Ils sont au portail je les vois, allons voir ce qu’il se passe Mist ! dit Séhiel en se précipitant.

En arrivant sur les lieux, le professeur et son pokémon se retrouvèrent nez à nez avec deux jeunes personnes et une bonne poignée de pokémon:

- Qu’est-ce que vous faites ici ? Tout va bien ?demanda Séhiel.
Revenir en haut Aller en bas
Lucien Leblanc
Chercheur
avatar

Masculin Bélier Coq
Messages : 266
Date de naissance : 28/03/1993
Date d'inscription : 28/03/2013
Âge réel : 24

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 13 830 $

MessageSujet: Re: Un accueil... chaleureux? [Pv Aredhel & Séhiel]   Mer 8 Mai - 6:03

La chance souriait à Lucien de ses dents étincelantes, ce soir là: malgré l'heure tardive et le froid de Psykokwak, il y avait au moins une personne secourable dehors! Derrière la grille, le chercheur regarda se dessiner la silhouette d'une jolie jeune femme blonde, bien en formes derrière son manteau, accompagné de plusieurs Pokémon. Elle semblait très délicate voire fragile, et cette impression ne se dégageait pas seulement de son physique: en effet, il avait perçu émanant d'elle un profond trouble ou désarroi, avant même qu'elle ne soit assez proche pour qu'il puisse bien la détailler dans l'obscurité.

-Eto... Bonsoir, jeune homme. Avez-vous besoin de quelque chose ?


Oui, je suis enfermé dehors... Est-ce que ça va?

Lucien avait déjà cessé de s'occuper de ses problèmes pour s'inquiéter de ceux de la jeune femme. Les siens étaient moins urgent, et c'est pas comme s'il les avait oubliés complètement... bon d'accord, il avait oublié. Mais bon, ce n'était pas entièrement sa faute non plus: l'étudiante (il supposait qu'elle l'était) se promenait avec une vraie ménagerie de Pokémon, dont la plupart, il l'avait remarqué dès qu'il avait porté son attention sur eux, étaient Spectre ou Ténèbres! Elle était encadrée par un Noctunoir, un Grahyenna était assis à ses côtés, un Absol rôdait autour, un Magirêve était chromatique en jouant avec un Branette malicieux! Lucien trouvait un peu bizarre de constater que cette créature féminine ne soit entourée que par des mâles (c'est pas si dur à voir, quand on connaît ces espèces), mais opta pour ne rien dire. Qu'elle se promène ainsi avec les Pokémon hors de leurs balles sortait déjà de l'ordinaire... Un macaque en feu s'installa sur l'épaule de la jeune femme pendant qu'il lui parlait, d'une espèce inconnue du chercheur.

-Ils sont bien tes Pokémon! Dis, tu pense que ton singe peut réchauffer la grille pour que je passe par-dessus?

Les voix des deux académiciens semblaient avoir été entendue, car un troisième individu s'approchait, à l'aspect bien moins sympathique. Avec un air sévère, et un regard d'une intensité à cuire un Canarticho en plein vol, il avait l'air plus vieux que les deux autres et ressemblait à un surveillant peu commode, malgré son chapeau et sa cape de Magirêve -- d'ailleurs, il y en avait un qui le suivait!! Lucien se surprit à penser qu'avec cette densité de Spectres, ses recherches avanceraient de bon train sur cette île! Mais à condition de ne pas trop embêter l'homme au regard impitoyable! Celui-ci, en arrivant, leur demanda ce qui se passait:

- Qu’est-ce que vous faites ici ? Tout va bien ?

-J'ai été admis à Gakuen, mais je viens d'arriver. Je cherche à passer la grille.

La réponse a été plus précise et moins insouciante que celle qu'il avait fait plus tôt, mais l'individu qui la posait était plus sérieux, aussi... Lucien farfouilla maladroitement avec ses doigts gelés pour sortir le formulaire d'admission et son Pokédex en guise de preuve d'identité. Il tenait les deux objets par le coin, chacun avec un pouce et un index à la hauteur des yeux, le visage impassible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un accueil... chaleureux? [Pv Aredhel & Séhiel]   Mer 8 Mai - 23:53

« Oui, je suis enfermé dehors... Est-ce que ça va? »
Ce furent les tous premiers mots que le brun adressa à notre jeune ranger suite à sa propre question. Sans vraiment comprendre le pourquoi, elle sentit que le brun s'inquiétait à son égard. Elle espérait seulement que tous ses bandages n'étaient pas visibles puisqu'elle avait prit le temps de bien les cacher. Peut être qu'elle affichait sa peine ou sa douleur -facialement parlant-, se demandait-elle.

_ Ils sont bien tes Pokémon! Dis, tu pense que ton singe peut réchauffer la grille pour que je passe par-dessus? Lui demanda le chercheur regardant le singe igné dont il ne semblait point connaître l’espèce.

Aredhel prit une petite respiration, regardant son ouisticram. Elle n'en doutait pas une seconde que son pokémon puisse chauffer la grille sans la fondre, cependant, il y avait d'autres moyens de sortir et selon elle, c'était bien étrange que le portail soit fermé à cette heure-ci. Normalement ils le fermaient que vers dix ou onze heures du soir, lorsque tout le monde était déjà dans les dortoirs, etc. Alors qu'elle allait répondre à son cadet, une voix masculine et grave intervint. Un homme accompagné d'un magireve s'approcha du petit groupe :


_ Qu’est-ce que vous faites ici ? Tout va bien ? Questionna cet étrange professeur que la blonde avait rencontré quelques jours auparavant.

Au moment même où l'enseignant en Botanique et phytothérapie parla, les pokémons de la ranger se rapprochèrent davantage d'elle, méfiants. Ils ne pouvaient plus faire confiance en tout le monde et n'importe qui. Suite aux événements récents, ils ne pouvaient point se permettre de faillir à la protection de la blonde.


_ J'ai été admis à Gakuen, mais je viens d'arriver. Je cherche à passer la grille. Répondit le chercheur au fantominus chromatique, sortant maladroitement son formulaire d'admission et son pokédex.

_ Je... je songeais à quitter l'académie pour rentrer chez mon tuteur mais j'ai entendu ce jeune homme demander de l'aide alors je me suis rapprochée. Ce n'est pas normal que la grille sois close aussi t... intervint-elle, répondant à son tour à la question de son professeur, s'inclinant légèrement, comme elle le pouvait. Elle se redressa aussitôt, afin de ne pas faire tomber son ouisticram, qu'elle prit contre elle avec son seul bras libre, puisqu'elle était toujours accrochée à sa naméouïe. Elle eut un hoquet, suivit d'une petite toux sèche. L'une des côtes qu'elle avait cassée lui avait coupé le souffle durant un bref instant, la faisant donc tousser par la suite. La vieille femelle au pelage rosé frotta doucement son dos afin de la soulager un peu, lui permettant de poursuivre son discours: Aussi tôt, pardon. Quelqu'un a dû la fermer et je pense savoir qui c'est... Je m'en excuse... Et... veuillez m'excuser mais, avant que quelqu'un veuille me demander pourquoi je ne suis pas dans ma chambre, j'ai des bonnes raisons d'être dehors à cette heure. Le directeur connaît ma situation actuelle... ajouta-t-elle, détournant le regard, honteuse. Elle le faisait autant pour aider le brun comme pour ne plus être seule, elle en avait la phobie, depuis quelques temps. Elle découvrit cette phobie le jour où elle se réveilla dans sa chambre, toute seule, suite à sa chute dans le ravin -cause de ses actuelles blessures-. Elle ne supportait pas être seule, quelque part, sachant qu'on pouvait s'attaquer à elle à n'importe quel moment. Professeur, pourriez vous nous accompagner, s'il vous plait? Il y a un trou dans les grilles un peu plus loin par où j'ai l'habitude de sortir... On doit m'attendre déjà sur place, je le sais, s'il y a des témoins et un professeur, ils ne feront rien et ce garçon pourra entrer dans l'académie aussi, sans avoir à sauter par dessus le portail... termina-t-elle, pointant une certaine direction. Elle cacha un peu son visage contre son ouisticram, qui avait senti qu'elle ne se trouvait pas bien. Il caressa doucement l'une de ses joues, faisant une petite moue inquiète.

Le même groupe d'harpies qui la bizutaient depuis l'année dernière l'attendaient sur place avec leurs pokémons. Elles voulaient s'assurer que la blonde allait quitter Gakuen pour ne plus en revenir, même si pour cela il fallait la blesser. Elles avaient été grondées déjà une fois et elles n'allaient point tarder à être virées alors, elle n'avaient rien à perdre. Autant lui faire la vie impossible jusqu'à la fin!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un accueil... chaleureux? [Pv Aredhel & Séhiel]   Jeu 4 Juil - 0:36

Le professeur était dehors depuis à peine quelque minutes qu'il regrettait déjà de ne pas avoir pris une veste pour se couvrir davantage. En effet dans la serre la température ambiante en soirée oscillait entre 25 et 30 °C, alors forcément quand il sortait assez tard, si la nuit était assez fraîche, le contraste était assez suffisant pour provoquer un léger frisson, le temps de s'adapter à l'ambiance extérieure. Sauf que cette sensation persistait et ses muscles était légèrement contracté pour réguler la température, sans pour autant claquer des dents. Mist était un peu moins sensible aux écarts de température ambiante, surement à cause de sa condition de spectre. Et pourtant...

*Brrr... tu me donne froid tu sais*

*C'est vrai que ce lien empathique entre nous deux n'est pas toujours un avantage*

C'est alors qu'après avoir posé la question aux deux vagabonds, le jeune homme prit l'initiative, il avait d'ailleurs l'air assez fatigué si on se fiait a ses cernes vraiment marqués qui lui donnaient un regard sombre.

 - J'ai été admis à Gakuen, mais je viens d'arriver. Je cherche à passer la grille.

Dit-il tout en fouillant dans ses poches afin d'en sortir un papier et un Pokédex. Il faisait un peu trop noir pour y voir précisément cependant.

- Mist il me faudrait un peu d'éclairage je te prie.

*J'ai bien compris que j'étais une lumière à tes yeux, je ne sais pas ce que tu ferais sans moi*

L'herboriste fixa son Pokemon d'un regard dépité, comme pour lui faire comprendre qu'il pouvait se passer de son commentaire. Ainsi le spectre s'exécuta et plusieurs crépitements apparurent en même temps, les étincelles laissèrent place a des petites flammes bleues lévitant et dansant autour du Magirève.

*Et en plus de ça j'aurais moins froid*

Il se pencha alors pour examiner le document attestant de son inscription à l'académie. Sur le Pokédex toutefois on pouvait voir la photo d'identité du nouveau venu ainsi que son nom.

- Hé bien... Monsieur Leblanc n'est-ce pas ? Malheureusement je n'ai pas les clés pour ouvrir le portail mais j'espère trouver une solution pour... pour... a....A...AAA.... ATCHOUM !! *snif*... Pardon... oui trouver une solution pour y remédier.

Cette fois-ci c'était au tour de la jeune femme de répondre, lui expliquant les raisons pour lesquelles elle se trouvait ici. Quelque chose le tracassait tout de même, surtout lorsqu'elle se mit à tousser. Elle semblait souffrir. Quoiqu'il en soit elle semblait connaître un endroit pour pouvoir passer de l'intérieur à l'extérieur de l'académie dans le cas ou l'entrée serait fermée.

Le professeur jeta un bref regard vers son acolyte spectre. Il ne semblait pas y avoir d'autres alternatives et de toute manière, plus ils attendaient plus ils prendraient froid s'ils restaient là à chercher une solution.

- Dans ce cas Miss Erwing je ne vois aucune autre alternative que la votre, il faut tout de même rester prudent. Monsieur Leblanc je crois que vous allez devoir nous suivre de votre côté pour le moment. Oh... j'allais oublier..."

Le professeur farfouilla dans une de ses poches et en sortie un petit tube ressemblant aux tubes d'aspirine que l'on voyait en pharmacie. Il la tendit à l'élève qui était de son côté.

- Prenez donc ceci Miss Erwing ce sont des anti-douleur à base d'un concentré de poudre de Baie sitrus. J'ai bien senti que quelque chose vous gênait, certains signe ne passent pas inaperçu. Ce tube contient une dizaine de pastille qui fondent sous la langue. Je vous le donne, j'en ai déjà d'autre en stock. Vous devriez en prendre un dès à présent. C'est tout ce que je peux faire pour vous soulager."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un accueil... chaleureux? [Pv Aredhel & Séhiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un accueil... chaleureux? [Pv Aredhel & Séhiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BONJOUR A TOUS ! merci pour votre chaleureux accueil!
» Photo d'accueil
» Préposé à l'accueil chez Carrefour
» l'accueil de l'autre, en soi
» [MOBILEFUN.FR] Test d'une station d'accueil : le Desk Genie sur Génération mobiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: L'Académie :: Hall d'Entrée-
Sauter vers: