Partagez | 
 

 Expédition au désert [Pv Naoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: Expédition au désert [Pv Naoki]   Mar 17 Sep - 3:37

«Ce n'est pas un canular. On s'est rencontrés il y a quelques mois, au centre d'Adoptions. Je voulais te proposer un petit quelque chose, puisque tu es chercheur, cela devrait t’intéresser, hu?

Demain je pars à Hoenn. J'ai pensé que tu aimerais bien voir l'endroit où l'on va. Cela peut éventuellement t’intéresser or, pas tout le monde a la chance de le visiter, ne serait-ce qu'une fois dans sa vie. Je t'attendrais demain au port. On se déplacera en ferry. Si tu veux plus d'informations, tu as intérêt à être là demain avant 10h35. L’expédition durera quelques jours, une semaine au plus, comptant le trajet alors tu n'as pas à t’inquiéter pour les cours, j'ai déjà prévenu le directeur. Que tu viennes ou pas, j'aimerais que tu me le dises toi même puisque ce numéro ne sera plus accessible dans quelques heures. Sur ce, bonne journée et à bientôt, Naoki.

A.C.P »
Quelle n'avait pas été ma surprise de voir ce message en revenant dans ma chambre. J'avais laissé mon pokématos pour pouvoir étudier en toute tranquillité. Déjà que j'avais Zane qui faisait des siennes dès que je passai un peu trop de temps à la bibliothèque. Je n'avais pas besoin d'une autre source de distraction. Je recevais rarement des messages, mais ce n'était pour autant que je ne prenais pas la précaution de le laisser dans ma chambre. Lorsque j'avais vu ce message, je n'avais pas regretter mon initiative. À sa lecture, j'aurais sûrement éprouvé de la difficulté à me concentrer. D'abord, il provenait du professeur bizarre que j'avais rencontré au centre d'adoption. Il me proposait de partir avec lui en mission à Hoenn, c'était l'occasion parfaite pour l'observer et en apprendre un peu plus. Les informations intéressantes se compteraient sûrement au compte-goûte, mais je savais être patient. Je pourrais sortir de l'enceinte de l'académie et découvrir une nouvelle région. Hormis, Kanto et Sinnoh, je n'en connaissais aucune autre. Il avait raison ce voyage m'intéressait au plus haut point. Toutefois, son message ne contenait aucune information sur notre destination précise. Je regardai l'heure sur mon cadran. J'allais devoir préparer mes bagages en vitesse.

- Naoki qu'est-ce que tu as à regarder ton pokématos comme ça, demanda Zane incapable de réfréner sa curiosité plus longtemps.
- J'ai reçu un message, nous partons en mission à Hoenn demain.

Ma réponse sembla cloué le bec au zorua. Un mince sourire étira mes lèvres à cette perspective. J'étais impatient d'être au lendemain. Incapable de réfréner mon enthousiasme, je commençai à préparer mes valises. Le sombrenard me regardait m'agiter sous le choc. Il ne m'avait jamais vu aussi emballé, il ne savait pas que c'était mon premier voyage.  Il s'installa près d'Aklas.

- Quelle mouche l'a piqué, demanda-t-il au pokémon désastre.
- Abs absol ab sol absol ab, répondit-il.
Il n'a jamais voyagé et il a toujours aimé faire des découvertes.


Zane jeta un regard nouveau au chercheur, il comprenait mieux son excitation inhabituelle. A vrai dire, le pokémon unysien partageait l'enthousiasme de son dresseur. Lui-même n'avait jamais quitté l'île. Partageant la curiosité du blond, il ressentait la même impatience à faire de nouvelles découvertes. Il s'approcha de celui-ci avec la ferme intention de m'aider à faire mes bagages. Aklas ressentait une certaine nervosité à l'idée de ce nouveau voyage. Encore une fois, il allait être en terrain inconnu ce qui le déstabilisait toujours un peu. Même s'il savait que Naoki allait veiller sur lui, il se sentait toujours nerveux face à la nouveauté. Depuis sa blessure qui avait provoqué la perte de sa vue et son abandon par son dresseur, il avait très peu voyager. Il était demeuré des mois dans la même forêt jusqu'à ce que Naoki le trouve et le prenne avec lui. Kiseki et Korä regardaient le jeune chercheur qui s'agitait. L'embrylex avait repris quelques forces depuis son adoption, elle mangeait avec appétit. Cependant, elle demeurait anxieuse, ne prenant pas son nouveau bonheur pour acquis. Par le passé, tout avait basculé en un rien de temps, mais de jour en jour elle avait confiance en son nouveau dresseur. L'hypotrempe et elle avaient vite développé une belle complicité, les deux femelles avaient été abandonné par leur ancien dresseur.

Mes sacs ne furent pas bien long à faire, je ne partais que pour quelques jours. Je me couchai dans mon lit, impatient d'être le lendemain. Dès que je me posai sur le lit, les deux femelles me rejoignirent pour se lover contre moi. Je pensai à Rika, je lui écrivis un message pour lui raconter ce qui m'arrivait et lui expliquer que je serais absent. Je trouvais bien dommage qu'elle ne puisse pas venir avec moi, j'aurais vraiment apprécié pourvoir partager cela avec elle.

Le lendemain, je me levai assez tôt. Je fis sortir Spark, ça faisait un moment que je ne l'avais pas fait sortir autrement qu'en entraînement. Dans le message du professeur Philgard, nous allions prendre le ferry. Se serait une bonne occasion de faire passer la frayeur inusité que ressentait le lixy shiney. L'air frais de la mer allait faire le plus grand bien à Kiseki. Je la pris dans mes bras, celle-ci étant fébrile en diapason avec mes propres émotions. Seule l'embrylex serait incommodée par la présence de l'eau. Après un rapide petit-déjeuner, je m'empressai de me rendre au port en compagnie des mes pokémon. Lorsque le port fut en vue, je fis une pause pour analyser les émotions de mes pokémons à l'approche du lieu de rendez-vous. Je me concentrai tout en prononçant l'incantation que j'avais apprise. Comme je le pressentais, Aklas et Spark étaient nerveux à l'éventualité de ce voyage. Je transmis un peu de calme est mes deux pokémons apeurés par la perspective de cette traversée. Lorsque je rouvris les yeux, je remarquai la présence du professeur. Je m'avançai vers lui.

- Bonjour professeur, le saluai-je.

Malgré les questions que je me posai, je ne dis rien. Zane n'avait pas la même retenue que moi.

- Bonjour monsieur du centre d'adoption, je n'en reviens encore pas que vous nous ayez choisi pour vous accompagné, babilla le zorua. Alors où est-ce qu'on va ? Pourquoi nous allons à Hoenn ? Si vous saviez comment j'ai hâte d'être la-bas, je ne tiens plus en place. Je vais enfin voir autre chose que cette île, ça va me faire un grand bien. Naoki a été très heureux que vous fassiez appel à lui, il ne tenait plus en place tellement il avait hâte de faire ce voyage.

Je secouai la tête, Zane ne perdait jamais une occasion de se taire. Je sentis Spark qui se collait contre ma jambe apeuré par le bruit des vagues. Je me penchai pour caresser doucement sa tête et le rassurer. J'en fis de même pour Aklas. Embrylex regardait le professeur qu'elle avait vu lors de son adoption. Elle était intrigué par cet humain qui dégageait une étrange aura.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: Expédition au désert [Pv Naoki]   Mer 18 Déc - 2:41

Le professeur sembla amusé de l'enthousiasme du zorua. Contrairement à moi, il extériorisait intensément chacun de ses ressentis. J'étais tellement habitué au babillage incessant de mon pokémon que parfois je n'y portais pas attention. L'unysien n'était pas immunisé aux vocalises interrompues du renard. D'ailleurs, il lui fit la remarque que sa langue n'avait pas perdu de sa vigueur depuis leur dernière rencontre. Il eut la gentillesse de répondre partiellement aux questions de Zane. À vrai dire, je désirais tout autant avoir les réponses aux questions du zorua. Nous allions effectuer une expédition au désert. Je fronçai les sourcils à cette explication. Arian nous promit de plus amples explications dans sa cabine par soucis de confidentialité. Il m'informa que ma cabine était voisine de la sienne. Je pris le ticket qu'il me tendit. Il s'accroupit devant Korä, je me souvins que je l'avais adopté lors de ma première rencontre avec le professeur. À ce moment, elle était plutôt mal en point puisqu'elle se laissait mourir de faim. L'éleveur se réjouit de la voir en meilleur état.

Le pokémon peaupierre fixa l'entre-deux de ses prunelles rouges. Elle était intrigué par cet homme qui dégageait une aura fort étrange. Elle pressentait qu'il n'était pas seulement humain, qu'il avait quelque chose de plus. Un peu comme le chercheur, il semblait possédé des capacités hors du commun. Toutefois, Embrylex n'arrivait pas à savoir ce que c'était. Son instinct lui disait qu'elle pouvait lui faire confiance, qu'elle se trouvait en présence de l'un de ses semblables. Ce à quoi elle ne pouvait croire ses yeux.

Il se détourna pour ouvrir la marche en direction du traversier. Tout en me guidant vers l'embarcation, il assura qu'on serait mieux à l'intérieur puisqu'il y faisait encore frais. De plus, il ajouta que certains de nos compagnons seraient mieux à l'intérieur de bâteau. Je tournai mon regard vers Spark qui tremblait de plus bel au son des vagues. Je secouai la tête en songeant que le lixy n'avait aucune raison de craindre l'eau ainsi. Sans regarder Aklas, je percevais sa nervosité grandissante devant la perspective d'embarquer dans le véhicule marin. J'emboitai le pas au professeur, tout en me plaçant derrière mon pokémon afin de m'assurer qu'il ne tomberait pas à l'eau. Zane trottina près de moi, heureux de partir à l'aventure. C'était tout de même la première fois qu'il allait mettre les pied hors de l'île. Spark quant à lui trainait de la patte derrière, redoutant de passer au-dessus de l'eau. Korä leva les yeux au ciel, si quelqu'un devait avoir peur de l'eau c'était bien elle, pas le pokémon électrique. Elle poussa son compagnon pour l'encourager à avancer plus vite, ils ne pouvaient pas rester au port alors que leur maître entrait dans le bateau. Kiseki regrettait de ne pas avoir le temps de patauger un peu dans l'eau saline. Je lui tapotai doucement la tête en lui assurant qu'elle aurait l'occasion de le faire une autre fois.

Le professeur nous guida jusqu'aux cabines, j'entrai dans celle que venait d'ouvrir l'enseignant. Une fois que nous fûmes tous entré, l'unysien referma la porte. Je regardai autour de moi, cherchant une place. Il n'y avait pas vraiment de chaise. Arian se plaça sur le lit, m'invitant à faire de même. Bien que je sois surpris de cette familiarité de sa part, je n'en laissai rien paraître. Sans attendre, je me pris place sur le lit tout en trouvant la situation quelque peu incongrue. Après tout, je me trouvais dans la chambre d'un de mes professeurs, qui plus est assis sur son lit. Je savais qu'il n'y avait pas de double sens, mais c'était tout de même bizarre. Je déposai Kiseki sur mes cuisses, Lixy s'empressa de la rejoindre. Je caressai doucement son corps tremblotant afin de le rassurer. L'hypotrempe colla doucement sa trompe contre son oreille pour lui témoigner son soutiens. Aklas se plaça à mes pieds, se collant étroitement à ma jambe. Il recherchait constamment ma présence pour se sécuriser. L'embrylex se plaça à côté du pokémon ténèbres et lui tapota doucement l'épaule. Zane sauta sans hésiter sur le lit de professeur. Il sautilla sur le matelas pour éprouver son confort, puis il gratta, sans utiliser ses griffes, pour se faire une place douillette. Puis, il se coucha sagement, comme un enfant attendant l'histoire qu'allait lui raconter son grand-père.

- Il est bien confortable ce lit, j'espère que celui dans notre cabine le sera tout autant, commenta le zorua bavard. Bon c'est quoi notre mission ?

Je soupirai en songeant que le renard ne savait pas tenir sa langue et contenir sa curiosité. J'avais l'impression d'avoir adopté un jeune enfant plutôt qu'un pokémon. Qui plus est, Zane était tout le contraire de moi ce qui occasionnait des différents entre nous. Nous n'eûmes pas à attendre bien longtemps les explications du professeur. Celui-ci entra rapidement dans le vif du sujet, ce que j'appréciais. Je n'aimais pas quand les gens tournaient autour du pot afin de m'abrutir d'une multitude d'information superflue. Notre destination était le désert d'Hoenn. Un phénomène aussi rare qu'important allait être perturber par une organisation. J'avais un petit doute sur la dénomination de ces trouble-fêtes. En fait, la tour mirage allait y apparaître dans quelques jours. Ça promettait d'être fort intéressant. L'éleveur s'arrêta quelques instants pour tapoter ses habits. Deux têtes de pokémons sortir de ceux-ci. Zane ne put retenir une exclamation de surprise en voyant apparaître des congénères. Le professeur enleva son manteau, leur permettant de sortir. La goupix opta pour demeurer sur les genoux de l'unysien. L'anorith s'approcha de mes pokémons, curieux.

- Hey bien bonjour toi, je m'appelle Zane et toi, le salua avec enthousiasme le Zorua.

Je retournai mon attention vers l'homme aux cheveux blancs qui continua ses explications. Il me raconta qu'il s'y était rendu quelques années plus tôt et qu'il avait trouvé le fossile qui avait permis de réanimer son anorith shiney. Depuis qu'ils avaient commencé à étudier ces phénomènes, ainsi que la Team Rocket, un groupe s'était installé dans les parages. J'eus l'impression que cette mission dépassait le cadre de l'académie. Après tout, pourquoi un professeur de communication avec les pokémons s'intéressait à ces événements. Je gardai cette intuition pour moi. Ce groupe attend que la tour apparaisse afin de la piller, voir même jusqu'à la piller. Ils cherchaient à se faire de l'argent, de ce fait, ils ne pouvaient comprendre la valeur historique d'un tel endroit. Autrefois, la tour Mirage était un lieu sacré. Le peuple qui l'avait érigé était le même que celui qui avait créé la grande pokéball rocheuse du sud.

Arian sortit son pokématos et pianota quelques instants dessus. Des photos prisent par satellite apparurent dans le petit écran. En face de moi, ce n'était pas un simple professeur. Il m'emmenait pour une mission qui servaient d'autres intérêts. Il m'avoua qu'il me faisait confiance, malgré que nous ne nous connaissions pas vraiment. Il était convaincu que mes pokémons et moi étaient dignes de cette confiance. Selon ses dires, nous ne serions pas seuls. Pendant que les autres allaient s'occuper de la Team Rocket, nous allions empêcher les scientifiques de fouiller ces lieux antiques. Puis il me demanda si j'avais des questions. Ses explications étaient juste assez clair pour satisfaire la curiosité, mais assez flou pour conserver une part de mystère. Sauf que pour moi ce n'était pas nécessairement suffisant. Je voulais savoir exactement dans quoi je m'embarquais et surtout quels intérêts allais-je défendre. J'allais aller droit au but, car ça n'aurait servi à rien de tâtonner encore longtemps. J'avais besoin de réponses, je ne voulais pas rester dans l'ignorance.

- Si je comprends bien, je dois défendre la tour mirage d'une quelconque invasion scientifique, commençai-je. C'est une noble mission que je suis prêt à exécuter, mais qu'est-ce que vous attendez que je fasse pour stopper des scientifiques profanes ? Ce qui m'amène à ma seconde question, pour qui travaillons-nous présentement ? Car je ne suis pas stupide, vous ne faites pas cette mission à l'intérieur de vos fonctions de professeur. Je ne demande pas cela pour vous asticoter, mais pour savoir dans quoi je m'embarque précisément. Je crois que c'est légitime de ma part de connaître mon éventuel employeur et quelles conséquences cette entreprise pourrait engendré.

Maintenant la bombe était lâchée, il ne restait plus qu'à savoir quelle serait la réaction du professeur.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Hira
Chercheur taciturne
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 113
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 09/05/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 630 $

MessageSujet: Re: Expédition au désert [Pv Naoki]   Dim 2 Mar - 22:38

Je ne savais comment interpréter le ricanement du professeur. Se moquait-il de moi ? Je scrutai attentivement les traits du flocombien à la recherche du moindre indice. Je ne tardai pas à connaître le fond de la pensée du professeur avec une honnêteté qui me surprenait. En vérité, il ne travaillait pour personne, jamais. Arian affirma qu'il ne m'avait considéré comme un idiot, ce qui me rassura sur le ricanement qu'il avait eu un peu plus tôt. Il affirma qu'il avait tout de suite senti quelque chose de spécial chez moi. Savait-il pour mon don ? Comment aurais-t-il pus puisque je ne le montrais jamais devant les autres humains ? À moins que cet intuition du professeur provienne du fait que lui aussi était spécial. Car j'avais également pressentis quelque chose de particulier chez lui. Le plus étrange c'était le fourmillement que je ressentais en sa présence. C'était assez bizarre, car je ne ressentais cette sensation qu'en présence des pokémons. Je n'avais pas vraiment fait attention à cette sensation lors de notre rencontre au centre d'adoption puisque je sortais d'une pièce remplie de pokémon. Désormais, je ne pouvais faire fit de cette impression. Qu'étais vraiment le professeur en face de moi ?

Tout en parlant, il ne cessait de caresser le jeune goupix couché sur ses genoux. Je remarquai la présence des trois queues, confirmant le très jeune âge du pokémon. Poursuivant ses explications, l'éleveur perdit rapidement son sourire. L'opération allait se faire en groupe et si les profanes posaient trop de soucis, ils allaient devoir les capturer. Je ne compris pas tout de suite ce qu'il voulait dire par là. Les prunelles du professeurs prirent à nouveau une teinte étrange, une couleur ambrée. L'expression de son regard qui scrutait la moindre de mes réactions, me jaugeant. J'eus l'impression qu'il me testait. Il ne tarda pas à entrer dans le vif du sujet et certaines pièces manquantes du puzzel se mirent en place. J'avais devant moi l'actuel chef de la Team Plasma. J'avais déjà entendu parlé de cette organisation que se vouait à la libération des pokémons. Toutefois, mes connaissances en la matières restaient assez vagues, je ne m'y étais pas vraiment intéressé à l'époque. La surprise était de taille, mais je ne laissais rien paraître, encaissant avec une neutralité apparente les informations.

Mon attention ravivée par cette nouvelle information, j'écoutai attentivement chaque mot qui franchissait les lèvres du flocombien. La team plasma avait été grandement réformée après l'arrivée informelle d'Arian a leur tête. Les projets étaient de purger le monde de ses impuretés pour permettre aux pokémons de vivre en harmonie avec les humains. Bien que la liberté des pokémons soient la ligne de mire de l'organisation, ils ne le faisaient pas de n'importe quelle manière. Avant de passer à l'action, ils étudiaient attentivement les relations entre les humains et les pokémons. Cette nouvelle façon de voir était bien plus intéressante que la précédente. Pourquoi libérer un pokémon qui est bien où il est ? Ce ne serait pas leur rendre service d'enlever un pokémon à un maître qu'il aimait, mais plutôt de la torture. Dans la poursuite de leur but, il arrivaient qu'il doivent transgresser la ligne de la légalité. Cela ne les empêchait pas de venir en aide aux rangers ou d'aider les autorités dans la chasse aux autres organisations.

Je ne savais pas comment réagir à ces nouvelles confidences de la part du chef. Qu'attendait-il réellement de moi en m'expliquant les objectifs de son organisation ? Comptait-il m'enrôler dans leur rang ? Sûrement, car pourquoi irait-il raconter cela à un parfait inconnu s'il ne comptait pas le recruter. Ce que je ne savais pas c'était si moi j'allais accepter d'en faire parti. Je me cherchais beaucoup en ce moment. Ayant abandonné ma vengeance, je me retrouvais sans but, vide. J'étais perdu dans un méandre de possibilités, incapable de savoir ce que je voulais réellement. Je n'avais jamais connu les affres de l'hésitation, alors je ne savais comment gérer ces questionnements. La proposition du professeur était-elle la solution à mon problème identitaire ? J'avais toujours considéré les pokémons comme étant mes seuls amis. Pour eux j'avais choisi de devenir chercheur, mais depuis quelques temps je trouvais qu'il manquait quelque chose dans ce parcours. Je ne pouvais combattre les injustices dont ils étaient victimes. Faire parti de cette organisation était peut-être la solution pour rétablir cet équilibre. Cependant, étais-je prêt à franchir la frontière de la légalité ? Sûrement, je savais que lorsque je me donnais un but je pouvais aller jusqu'à des extrémités inimaginables au nom de mon objectif. J'eus une pensée pour Rika, à notre relation qui se développait tranquillement. Quelle serait sa place dans cette équation ? Il n'était pas question que je la mêle à cela, mais je ne voulais pas lui cacher qui j'étais.

Perdu dans les méandres de mes réflexions, je ne me rendis même pas compte que Arian avait éteint le module holographique. Mon visage ne laissait rien paraître de l'agitation de mon esprit, seul le silence interminable trahissait mon trouble. Malgré le temps que je prenais, je n'arrivais pas à trouver une réponse satisfaisante. Je réalisais que je devais vivre par moi-même ce qu'était réellement l'organisation. Je ne pouvais me reposer sur la seule parole de leur chef pour prendre ma décision. En faisant ma propre idée, je pourrai trouver les réponses que je cherchais. Toutefois, je considérais de plus en plus la possibilité d'accepter.

- Vous voulez que je vous rejoignes, n'est-ce pas, rétorquai-je en allant droit au but comme le flocombien auparavant. Évidemment, sinon pourquoi me raconter tout cela. Je ne peux pas dire que ça ne m'intéresse pas. Si j'accepte qu'est-ce que je vais devoir faire ? Quel rôle attendez-vous que je remplisse ?

Zane n'avait pas placé un mot depuis que le flocombien avait commencé à parler de son organisation. Il était resté sous le choc de ses révélations. Le zorua regardait son maître qui prenait la nouvelle avec un calme olympien. Il était vraiment curieux de connaître le véritable ressentis de celui-ci. Il fut estomaqué d'entendre la réponse du chercheur qui considérait sérieusement l'option de rejoindre cette organisation criminelle. Certes, le but était noble, mais les moyens ne l'étaient pas toujours. Néanmoins, le renard hésitait à s'irriter de cette possibilité. Peut-être Naoki avait-il quelque chose à apprendre en suivant cette voie. Le pokémon ténèbres avait bien compris que le chercheur était perdu récemment, il devait se trouver un but. Zane jeta un discret regard vers le flocombien qui jaugeais attentivement sa future recrue. Pouvait-il faire confiance à cet homme étrange ? Il avait été honnête jusqu'ici, mais le serait-il toujours ? N'y avait-il pas anguille sous roche ? Le jeune pokémon se le demandait, mais préféra ne pas poser la question. Peu importe ce qu'il choisirait, le zorua suivrait Naoki. Il conserva son air de gamin surexcité. Être stupide avait ses avantages quand même, personne ne se méfie de l'idiot, de ce fait il pourrait remarquer bien des choses.

- Naoki ça serait vraiment sympa, dis oui on pourrait faire tout pleins d'aventures et combattre des méchants, s'enthousiasma le zorua. On va passer du côté obscur de la force, c'est pas excitant ça.

Je levai les yeux au ciel à l'entente de la tirage de mon pokémon, il était toujours trop empressé à se mettre les pieds dans les plats. Car si j'embarquais, je savais que j'allais aller jusqu'au bout.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expédition au désert [Pv Naoki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expédition au désert [Pv Naoki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expédition au désert [Pv Naoki]
» Une expédition spatiale
» Etiquette de réexpédition
» Urbex (2éme expédition)
» Colis postaux (bulletins d'expédition)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Hors Rpg :: Rps Terminés-
Sauter vers: