Partagez | 
 

 [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Lun 20 Mai - 0:15

« Attendez, attendez un peu. Safrania vous êtes sûr ? J’ai bien signé pour Kanto ça c’est sûr, mais Safrania ?
- Safrania, absolument.
- Vous êtes bien sûr ? C’est bien, pas, genre, autre chose que Safrania ? Non parce que vous voyez –
- Je vous assure c’est bien Safrania. Prenez cette pochette : vous avez les billets pour le transport, non daté au cas où vous auriez un quelconque contre temps, des numéros d’urgence pour la région, et quelques extras. »

Silencieusement, la professeur d’histoire prit la menue pochette, vérifiant son contenu. Tickets de métro, fichier d’adresse, ticket resto… Ouais, y’avait de quoi tenir la semaine. C’était vraiment pour l’urgence, de ce qu’elle avait entendu, ça ne durait pas plus de 48h, ce style de mission. Soupirant, elle embarqua la pochette d’urgence dans sa sacoche. Accroché à ses cheveux, Boom était nerveux. Safrania. Le patelin qu’ils auraient espérés ne plus voir de sitôt. Enfin, plutôt le pokémon Spectre, pour d’évidente raisons. Sortant de l’administration, Aldercy « l’attrapa » et lui fit quelques caresses sur le haut du crâne.


« T’as pas à t’en faire. Les personnes qui nous ont contrariés ne sont plus de ce monde. C’est toi-même qui les y as bazardés après tout. »

Mouvement de tête.

« Et si ça se trouve ça a changé, hein ? C’est peut-être joli, qui sait. Les gens y seront, peut-être, plus aimable j’imagine. »

Sa voix même n’était pas convaincante. Mais il fallait se faire une raison : ils s’étaient engagés dans une mission pour de bon, et il n’était pas question de s’en défaire à peine après avoir signé. Elle se dépêcha d’aller faire ses affaires dans sa case, d’embarquer ses pokémon avec elle, prenant soin de les garder dans leur pokéball. Aldercy les amenait, certes, mais préférait les impliquer un minimum, ou tout juste en temps voulu.
Vadrouillant dans sa chambre, elle se laissa distraire par la sonnerie de son téléphone portable. S’affalant sur son lit, elle prit le temps de lire le contenu du message qui était apparu.

* Je n’ai pas très envie d’y aller.
- Moi non plus. Mais tu sais, sur tous les habitants de la région, je doute qu’on tombe pile sur des rescapés, ou des gens qui connaissent.
- Et si on nous arrêtait ? Et si on t’arrêtait ?
- Connerie. T’aura eu largement le temps de les terroriser. *

Un sourire nerveux se peigna sur leurs visages.

* Je t’aura volontiers accompagné en tant que Wade, mais je risque de ne pas tenir la charge nerveuse.
- Non, t’en fais pas, j’te comprend. Et puis on aura de la compagnie après tout ! *

Oui, de la compagnie ! D’un coup, ils se rattrapèrent sur un étrange espoir, d’avoir l’esprit assez occupé par l’inconnu qui les accompagnera pendant cette petite aventure. Aussitôt dit, ils filèrent hors de la case, direction les transports.

Aldercy était plutôt coutumière des societés de transports. Terrestre, aérienne… A roue ou à rail, elle avait plus ou moins tout fait. Elle ne faisait que peu les airs et la mer par souci pratique. Là, coup de bol, ça ne sera que « terrestre » plus ou moins. Voyant une météo menaçante se profiler, elle décida d’embarquer avec elle sa veste noire, munie d’une capuche, craignant une rincée. Elle arriva rapidement à la station, dans la masse de gens qui eut aussi attendait le prochain passage.

Regardant à droite, à gauche, elle cherchait du regard l’élève qui allait l’accompagner. Boom restait silencieux, invisible sur le sommet de sa tête. Elle finit par ouvrir son trombino, curieuse, cherchant du regard quelqu’un qui puisse ressembler à la liste de visage qu’elle avait dans son champ de vision. Passant en revue chaque visage, c’est le pokémon Spectre qui l’aida dans sa tâche, désignant mentalement son camarade de mission.


Aldercy rangea alors aussitôt le petit trombino, se dirigeant vers le designé.


« Salut, Aldercy Karsdeen, prof d’histoire. T’es bien la seconde personne pour la petite tâche donnée à l’école ? »

Tâche. Tadmorv. Rigolo. Mais Aldercy restait figé, en attendant une réponse de l’élève dont elle n’avait même pas verifié le nom. Boom, lui, sentait soudain un regain d’intérêt monter en lui.

L’élève dégageait une « odeur » particulière. Il se nota de vérifier ce dont il s’agissait plus tard. La professeur, elle, attendait sa réponse, rajoutant :


« Non parce que ces idiots m’ont donnés deux tickets, donc j’imagine que toi t’en as pas.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Mar 21 Mai - 0:57

« Bonjour, je me nomme Alawn Niniel Caïn Die Nennvial, mais vous pouvez m'appeler Alawn, Niniel ou Caïn, Karsdeen-san, comme bon vous semble. Je serais votre coéquipier, oui, et... il faut dire que la compétence ne fait pas partie des consignes du secrétariat de l’académie... Effectivement, on ne m'avait confié que le lieu de rendez-vous, ni les tickets, ni d'autres informations que celles du tableau d'affichage m'avaient été transmises »

Aldercy hocha doucement la tête, effectuant ensuite une légère courbette en réponse à celle de l’étudiant, comme pour s’auto confirmer qu’il s’agissait bien de la bonne personne et approuver sa présence par la même occasion, souriante.

« C’est le principe des administrations, Alawn. Si par malheur il nous manquait quelque chose, ce n’est certainement pas eux qui vont nous le refiler. »

Elle commença à s’avancer vers les bornes pour composter les tickets. L’enseignante avait prêté attention au panneau d’affichage : le métro serait ici dans une petite dizaine de minute. Elle donna un billet à l’élève, composta immédiatement le sien.

« Bon comme ça c’est fait au moins », dit-elle comme s’ils venaient de franchir la première étape de la mission.

La professeur l’invita à se diriger vers des poses fesses, situés en bordure des quais. De nombreux voyageurs y étaient déjà présent, debout ou non. Certains portaient de gros sacs de voyages, partaient ou rentraient d’un trajet visiblement long. Quelques pokémon gambadaient ici et là, sous le regard prudent de leurs dresseurs. Il n’y avait que de menu pokémon, aussi Aldercy imaginait le souk que ça provoquerait de faire sortir un pocket monster d’un gabarit plus grand que la zone ne l’était. Elle n'osait pas encore entamer la discussion à cause du bruit, et vu le trajet qu'ils allaient devoir se taper, elle préférait garder de la réserve. Ainsi, en attendant le métro inter région, elle regardait autour d'elle, analysait d'où pouvait provenir les gens, veillait sur Alawn, que personne ne l'embête ou ne lui tire son pokémon et ses affaires. Observant le panneau d'arrivée, elle commença à se diriger vers le quai, à proximité des marquages d'ouvertures des portes.


« Comme on va loin, on a des places réservées pour sûr. On risque pas d'avoir de mauvaises surprises, si les gens sont un minimum disciplinés. Donc vous avez pas à vous en faire Alawn, on se retrouvera bien vite les fesses posées sur un siège relativement moelleux, à se taper une vingtaine d'heure de trajet sans trop bouger, normalement. »

Une annonce raisonna dans la zone, signalant l'arrivée imminente du train. Elle se plaça un cran plus proche d'Alawn, pour s'assurer qu'ils ne se fassent pas séparer par le flux de voyageurs. Les portes de sécurités s'ouvrirent aussitôt l'engin arrêté, laissant d'abord sortir les gens avant de faire rentrer d'autres. Aldercy se hâta de suivre le mouvement, supervisant ceux d'Alawn, qu'il ne se fasse pas prendre par il ne savait qui/quoi par accident. Aussitôt arrivé dans le wagon, elle repéra le numéro des places, et invita l'élève à se placer où bon lui semblait entre les deux deux emplacements. N'ayant pas de bagage, elle laissa libre d'accès l'emplacement au dessus de leur tête pour qui le voulait autour d'eux deux. Quelques minutes passèrent, durant lesquelles les retardataires se hâtaient de rentrer dans les wagons.
Et enfin, la machine démarra, commençant ce long voyage jusqu'à la région de Kanto.

Boom se permit de partir en vadrouille un instant, pour s'assurer qu'il n'y avait pas de danger autour d'eux. Assuré qu'ils allaient pouvoir passer le séjour tranquille, il retourna se poster sur les capillaires de sa dresseuse, restant invisible. Aldercy, elle, engagea le dialogue.


« A propos, d'où venez-vous, Alawn ? Vous êtes déjà allé à Safrania peut-être ? Je n'ai jamais eu l'occasion de vraiment y aller pour ma part. J'imagine qu'on n'aura pas une image très sympathique de la ville en y arrivant. »

Elle fouilla dans sa sacoche, pour en sortir son carnet, commençant à griffonner de tout et de rien. Gribouillage de pokémon, de lieux.

« Et comment s'appelle votre Miaouss, à propos ? Je ne le vois pas souvent ouvrir ses mirettes. »

Se penchant doucement vers le pokémon, elle se mit à scruter son visage. Elle le catalogua immédiatement dans la case « gens sympa » qu'elle connaissait, coatché par les impressions de Boom.
Ce dernier restait figé, les yeux fixé sur Alawn. Il n'était retenu que par Aldercy de signaler sa présence en faisant une connerie, comme lui dictait ses « traditions ». Il se contenta donc de masser virtuellement les cheveux de sa dresseuse, cherchant à calmer ses ardeurs et sa curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Dim 26 Mai - 14:37

« Je suis originaire de Rosalia et oui, j'ai déjà été à Safrania une fois. Ce fut l'année dernière, en été, avec Kaiten-sensei mais je n'ai pas visité la ville, en elle-même. Nyanko-san est aveugle. Il n'ouvre pratiquement pas ses paupières parce que la lumière le dérange. D'ailleurs, je ne lui ai pas mis de bandages ce matin parce qu'il faisait gris et qu'il m'a dit qu'il n'en avait pas besoin »

Muette, Aldercy observa l’élève fixer correctement le tissu sur les yeux du minet. Elle eut une drôle de mou, essayant de se faire une idée sur ce que ça pouvait être, ne plus avoir de vision suffisante pour voir le monde extérieur. Elle balaya soudainement son idée, consciente qu’en la présence de Boom, même avec ses jambes en moins elle arriverait à survivre. Retirant son visage doucement de la portée du Miaouss, elle capta une autre voix autre que celui de l’élève dans son champ d’audition.

« Puis, il fait peur quand il les ouvre, de toutes façons... Non pas... c'est pas que tu fais peur tout le temps, mais voilà... Non, j'ai pas dit ça...
- Mais non, il ne fait pas peur, Néfer. Il est tellement gentil, Nyanko-san... Karsdeen-san. À risque de paraître indiscret, puis-je vous poser une question ? Vous n'avez pas pris des bagages, à ce que je vois, vous croyez que notre mission durera peu, hu ? Mais... que feriez-vous si cela se prolongeait pour une quelconque raison ? »

Le professeur laissa échapper un petit son de sa gorge, signifiant qu’elle n’avait pas encore calculé sa réponse. Boom, de son côté, traquait la position de Néfer. Ce petit item ! Il ne l’avait pas remarqué… Il le renifla vivement, comme si un gros courant d’air s’infiltrait vers les cheveux d’Alawn. Aussitôt fait, s’assurant qu’il ne présentait aucun danger immédiat, il s’en retourna faire un tour de wagon, cherchant des coins pour se planquer.

« Il n’a pas l’air mauvais en tout cas, ce félin. » Fit-elle d’abord, répondant à l’autre spectre non-identifié.

Qu’un pokémon tape la discussion ne l’étonnait pas trop, le fait qu’elle ne l’ait pas vu dans l’instant l’avait surtout surprise. Bien vu, la planque. Visiblement, les pokémon Spectres de ce topic appréciaient particulièrement les tignasses de leurs dresseurs.


« Sinon… La plupart du temps, je ne prends donc que ma sacoche habituelle. Toujours emporter une sacoche de secours. J’ai une petite trousse de soin humain, deux t-shirt de rechange… Mon carnet, les billets pour le transport notamment. Un strict nécessaire en somme. »

Elle sembla fouiller le petit sac, comme pour compter que tout était bien là. Ouais, petite serviette, t-shirt compressés… Elle aurait peut-être mieux fait de prendre un parapluie, vu le temps incertain qu’il faisait dehors. Son téléphone pouvait certes afficher la météo, mais elle n’en avait pas découvert toutes les utilisations. Ce n’était pour le moment, strictement, qu’un outil de communication basique. Appels et messages. Boom s’en était éprit rapidement, l’aidant même à essayer de nouvelles fonctionnalité. La simple idée de pouvoir accéder à tout internet à partir de cet appareil donnait mal au crâne à Aldercy, aussi évitait-elle de trop se perdre au début de ses découvertes. L’appareil avait donc au fur et à mesure fait partie des accessoires « indispensables » du sac, et le Spectrum se faisait une joie de le lui rappeler.

« Il faut toujours parer les mauvaises surprises. Et j’admets que c’est le genre de chose qui peut se pointer à n’importe quel moment. Je connais la région, et là on ne va pas faire pique-nique dans un parc – l’idée m’enchanterait tout de même, détrompe toi. Si je me chargeais trop, ça serait plus encombrant qu’utile. C’est pour ça que l’école nous a donné des tickets repas, resto, au cas où ça s’allongerait. »

Elle fit une pause dans son gribouillage. Un dessin abstrait représentait vaguement des visages informes, des monstres à griffes, des dents acérées. Aldercy n’y prêta pas grande attention, plutôt concentrée sur la présence de Boom, qui signalait la présence du contrôleur au loin.


« Ah. Préparez vos billets. » Murmura-t-elle à Alawn.

Déjà d’autres gens au fond du wagon faisaient de même. Boom, satisfait, retourna dans son coin prospecter.


« Quoi qu’il en soit, on devrait facilement débusquer le problème, donc j’espère que, ouais, ça va pas durer plus de 48h, le temps de faire le trajet, etc… Pas de crainte à avoir, nous serons aussitôt rentrés pour le goûter. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Lun 10 Juin - 14:53

« Puis, à risque de paraître étrange... Qu'est-ce « Pique-nique » ? Je l'ai entendu une fois grâce à ce que vous appelez une radio, je crois. Mais je ne sais pas ce qu'est-ce. Et qu'est-ce que je dois goûter, vous dites ?
- Ça se mange peut-être, le pique-nique ? Ça sonne vraiment mal en tout cas... ça doit être dégueulasse, n’empêche... C'est pour ça qu'elle te dit de le goûter ! N'y touche pas ! C'est empoissonné... »

Boom se retint de faire lui faire avaler son masque, à ce Tutafeh. Il n’avait pas l’air très réceptif au côté non-agressif qu’Aldercy arborait pour une fois dans sa vie. Concernant cette dernière, elle se retint de s’étrangler avec sa propre langue en entendant cette question. Un court instant, Boom raisonna dans son esprit.

* Il sent bon. Je n’arrive pas à savoir pourquoi, mais son odeur me dit quelque chose. *

Soit. Mais ça n’expliquait pas sa flagrante ignorance du mot qui enchantait chaque jour Aldercy. Bon. Elle admit un court instant que… Par le plus grand des hasards… Alawn devait faire partie d’une de ces familles de la haute, tellement sophistiquée, ou alors prise dans les traditions, qu’il n’avait pas eu l’occaz d’être touché par le « langage de la rue ». Probable. Vu l’âge d’Alawn, il aurait dû au moins entendre le mot sur une éventuelle sortie qu’il ait pu faire dans le passé.

« Euh, un pique-nique c’est quand on s’installe en plein air pour manger. Généralement, on amène chacun un petit quelque chose pour le repas. C’est un bon moment qu’on passe souvent en groupe. Donc techniquement, Néfer, si tu trouves ça dégelasse, t’as qu’à t’en prendre qu’à toi-même si t’es l’auteur de la boite repas que tu amènes. »

Poof.

« J’entendais donc par là qu’on ne risquait pas de passer un bon moment à Safrania pour cette mission, vu … Ce qu’on risque de nous farcir pour régler le problème. »

Mukmuk. Errhhh.

« En parlant de manger, tu n'as pas mangé assez, ce matin et Nyanko non plus. J'ai même amené de quoi acheter de la nourriture pour Mythos. Dès qu'on sera arrivés, vous devrez bien manger! En attendant... Et vous, vous en voulez ? Ils sont artisanaux. »

Ohwha ? Bouffe ? Volontiers ! Aldercy resta un cours instant subjuguée par la beauté de la boite à bento, certes simple, que l’élève venait de sortir. D’un coup, la boite métallique du prof faisait pâle figure ainsi que son contenu face à celle d’Alawn.


« Awhais, j’aimerais bien goûter. J’ai un paquet de bonbon ! Des paquets de bonbons même. J’espère que vous n’avez rien contre l’abus de sucrerie ? »

Elle goûta, et, roulement de tambour, trouva ça excellent. Boom, vexé, perché sur un des porte baguage, toujours aussi invisible, grognait en son for intérieur qu’il réussirait bien à chopper un de ces morceaux sijlghgglh, bref, le fantôme était presque jaloux d’Aldercy qui avait l’occaz de goûter à ces choses merveilleuses qui lui rappelaient d’étranges sensations. Il se contentait donc de capter ces odeurs délicieuses, presque langue tendue, prête à en chopper un. Mais se retint. Ça aurait été dommage de se dévoiler par simple péché de gourmandise.
Il les observa alors un instant discuter, manger, avant de se lasser de se remplir la panse, pour au final s’apposer à leur guise sur les sièges pour mieux se reposer. En effet, un long voyage s’engageait pour les deux humains.


Il les observa sagement, bougeant durant les heures de trajet, se réveiller un instant, papoter, pour au final retourner à leur état ensommeillé à cause des ballottements du wagon. Il guettait les gens passer autour d’eux, s’assurait que personne n’allait fouiller dans leurs affaires. Celui qui oserait faire ça s’exposait à de terribles conséquences. Heureusement, il n’y eut aucun passage malheureux. Tout le monde semblait calme et tout aussi endormi que les ses deux protégés.
Le fantôme scrutait sagement les personnes qui débarquaient ou embarquaient des arrêts. Pour lui, le temps passé à compter ces gens ou à vérifier qu’il n’y ait rien l’occupait largement. De toute façon, il avait vécu bien assez longtemps : une vingtaine d’heure, ce n’était rien comparé à ce qu’il avait déjà erré ou hanté.


Au bout d’un moment, il constata qu’ils n’étaient qu’à une demi-heure de leur gare d’arrivée. Déjà, un orage commençait à se profiler à l’extérieur. Vérifiant sur l’épaule d’un passager, il constat la météo pourrie qui allait s’annoncer. Il commença à réveiller doucement Aldercy par ces quelques mots internes :


* … DEBOUT LA DEDANS ! *

Aldercy se réveilla en sursaut, se retenant de hurler de surprise. Boom lui avait déjà fait le coup auparavant, aussi était-elle préparée partiellement. Ayant ouvert les yeux soudainement, elle se hâta de les fermer en se les frottant énergiquement, grognant contre l’abus de lumière qui venait de l’agresser. Passant ses mains sur son visage, elle mit quelques instants de trop pour se souvenir où elle était et ce qu’il se passait. Elle secoua alors sa tête, se remettant définitivement les idées en place.

« Uuh, on est à… »

Un panneau d’annonce déroula la réponse juste à leurs yeux :

« Prochain Arrêt : SAFRANIA »

Elle se mordit la langue, soudainement nerveuse. Elle posa ensuite une main sur l’épaule d’Alawn, le secouant très légèrement pour le réveiller plus en douceur que son pokémon spectre l’a fait pour elle.


« Alawn, nous allons bientôt arriver. J’espère que tu as pris de quoi te protéger de la pluie… Il semblerait qu’on ait une bonne rasade de flotte en sortant d’ici. »

Aussitôt dit, juste avant que l’engin de transport ne décélère pour s’arrêter en gare de Safrania, une quantité de pluie leur tomba sur le coin de la gueule, agressant les vitres du wagon.

« Flute. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Mer 12 Juin - 0:05

« Notre mission durera plus de ce que vous l'aviez prévu, Karsdeen-san. On aura de la pluie encore deux jours, au moins. Vous pouvez partager avec moi l'ombrelle, si vous voulez. Vous risquez de tomber malade puis qu'on risque de boire rubis sur l'ongle, vu ce qu'il tombe... Et, vue la tournure du voyage, je doute que l'on ait eu guet-apens de l'endroit où l'on va séjourner pendant notre mission et que ce n'est pas au diable au vert... »

La professeur hocha doucement la tête, mettant quelques instants de trop à saisir la phrase, mais comprit tout de même son sens. Elle hocha une seconde fois la tête, comme pour confirmer ce qui allait se produire. Étonnamment perspicace concernant la météo, elle avait l’esprit trop préoccupé par ce qui l’entourait soudainement pour faire la moindre spéculation contre l’étudiant.

Elle l’invita à le suivre, le conviant à se dépêcher lorsque le wagon s’arrêta définitivement à l’arrêt de Safrania. Couvert, ils pouvaient entendre une pluie battante à l’extérieur de la station. Elle se souvenait bien de cet arrêt, des temps plus tôt. Boom aussi, se rappelait très bien. Arrivant dans le hall, ils s’arrêtèrent un bref instant, les yeux rivés sur les panneaux d’affichages.

Un flash info sauta soudainement à leurs yeux, souvenirs du passé. Un groupe d’adolescent venait de se faire massacrer dans la tour pokémon, suite à une série de méfait et de saccage dans le dit lieu. Les liaisons avaient été momentanément coupé en direction de Lavanville, privilégiant l’accès au secours par d’autres voies. Ce n’était qu’une petite gare à l’époque. L’intercité avait été paralysé pendant plusieurs heures, pour s’assurer qu’il n’y ait aucune forme de renfort pour le groupe de jeune.


Depuis, pour Boom, la ville n’était qu’un repère de délinquant et de malfrats en tout genre, sans aucune notion de respect envers ce qui était auparavant. Posté sur les cheveux d’Aldercy, il scrutait les passants les contourner. Elle sorti de son état à cause des doigts de Boom, s’enfonçant un cran trop vers son crâne.


Son champ de vision se mit soudainement à jour, plaçant en flash info une alerte «pokémon indésirable» : un problème d’égout, semblait-il, menaçait certaines parties de la ville. Ah bah. C’était pour eux ça.

« Bien, si vous dites qu’on risque de rester ici un moment, autant se poser dans un coin. J’ai tout dans ma sacoche. »

Aussitôt dit, elle sorti la pochette d’urgence.

« Regardez Alawn, je pense qu’on aura de quoi faire ! »

Son sourire sembla faiblir au fur et à mesure qu’elle sortait les tickets : Resto, vêtement, utilitaire, centre pokémon... Encore un ticket resto... Ticket téléphone... Ticket transport...

Pas l’ombre de ticket hotêl.

Alors ça, c’était un beau coup gwaké de la part de l’académie.

« Ok, pas de panique. » Murmura t-elle à elle même, comme pour s’en persuader d’avantage.

Ils étaient dans la merde. Elle voyait des trombes d’eau s’abattre dehors, et ils allaient devoir dormir à la belle étoile ? Non, non et non. Boom se pencha vers elle, toujours aussi invisible. Effectivement, il n’y avait pas la moindre trace d’un ticket spécial hébergement d’étudiant ou de prof en peine de logement. Elle se hâta d’embarquer avec toute la douceur du monde Alawn hors du hall, l’amenant vers les distributeurs à boisson chaude. D’une main experte, elle servit aussitôt un chocolat chaud à l’étudiant, posa le gobelet devant lui, et attrapa son téléphone pour composer quelques «numéros d’urgence» fournis par l’académie.

« On est dans la mouise. On a pas de plan baraque. Vous en faites pas, je vais trouver. Bois un coup, j'en ai pour quelques minutes seulement, et oui c'est gratuit. »

Autant être honnête sur la situation.

Premier numéro : Une sorte d’auberge qu’elle jugea insalubre rien que par la voix de son propriétaire. Elle passa en revue plusieurs appels d’affiliées, se renseignant, savoir s’il y avait de la place ici, s’ils étaient bien partenaire de Gakuen. Mais c’était ou trop loin, ou pas dans leur moyens. La gueule du plan de secours.

A la fin de la liste apparut alors devant ses yeux un numéro tout frais noté. Machinalement, elle composa la suite de nombre, sans se soucier du destinataire. C’était leur dernière chance pour pouvoir ronquer au sec ce soir, et relativement proche, vu l’adresse notée sur le carnet.

* Alder’, pas celui là- *

Trop tard, le bip régulier de l’acheminement de l’appel raisonna dans leurs esprits à tous les deux. Un drôle de pressentiment accompagna ce son légèrement strident.

La voix de Kaiten raisonna en tant que répondeur du téléphone fixe.

Aldercy se figea, puis se réveilla aussitôt la stupéfaction passée et le message par la même occasion :

« Kaiten, c’est Karsdeen. Je suis accompagnée de Die Nennvial. On et en mission, et sous la flotte. Votre répondeur est actif, donc vous devez être chez vous : attendez vous à notre visite incessament sous peu. Merci. »

Autant faire bref. Elle n’allait pas réclamer, par des «par pitié», l’obtention d’une chambre pour Alawn. Nan, autant la faire à la méthode brutasse d’espèce qu’était Aldercy. Mais, pourquoi avoir dit merci dans ce cas ? Pour conclure connement son monologue d’alerte ? Ou bien pour le remercier d’avance d’être obligé de les héberger ?

Elle se retourna d’un bloc vers Alawn :

« Ok donc, j’ai un plan : On va pioncer chez le vieux c- je veux dire chez Kaiten. Puisque vous y êtes déjà allé, vous connaissez le plus court chemin, pas vrai ? Parce que je ne tiens pas à ce que vous chopiez froid, même avec votre très belle ombrelle. »

Après tout, Aldercy tenait beaucoup plus à la sécurité de ceux qui l’entourait par rapport à la sienne. Ainsi, elle commença à se préparer, enfilant convenablement sa capuche et vérifiant l’intégralité de ses affaires. Boom lui nota mentalement que c’était la première fois que le téléphone servait à quelque chose de très utile. Elle souligna que le secours obtenu, elle aurait très bien pu s’en passer.

* Il connait ton existence. Tu vas devoir te montrer à carreau, ou il va nous foutre à la porte, toi et moi.
- Je serais sage comme une image. * Lui sussura t-il, avant de revenir à son poste, sur les capillaires de sa dresseuse.

Elle s’assura que Alawn était fin prêt, et avait bu une partie de son gobelet, pour enfin s’engager vers les trombes d’eau que constituait l’extérieur de la station.

A peine eurent-ils posés les pieds dehors qu’une salve de pluie leur tomba sur le coin du nez, rebondissant sur la capuche imperméable d’Aldercy. Les gouttes célestes avaient une vague odeur de nostalgie dans les «narines» de Boom. Ils suivirent Alawn, lui faisant pleinement confiance sur le chemin, restant légèrement en retrait lors de l’arrivée à la destination finale, Aldercy ayant revêtue son air neutre sur son visage, pour 'acceuil qui les attendait.


Dernière édition par Aldercy Karsdeen le Mar 18 Juin - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew Kaiten
Professeur
avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 128
Date de naissance : 19/08/1992
Date d'inscription : 29/09/2012
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 18 700 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Mar 18 Juin - 19:49

Quelques jours de congé. Une sorte d'oasis après des semaines et des semaines de cours. Le professeur avait décidé de retourner à Safrania pour souffler quelque peu. Sachant pertinemment qu'il n'était pas inépuisable, il préférait rester prudent et s'accorder des moments de repos, lui permettant de conserver toute sa patience et d'éviter de commettre trop d'erreurs. L'équilibre, la balance, était quelque chose de très important dans une psyché telle que la sienne. C'est pourquoi ces moments étaient importants et précieux. Assis dans son salon, sa fille dormant appuyée contre lui, le paternel tentait d'apprécier la lecture d'une de ses anciennes bandes dessinées qu'il aimait tant. Sa maison n'était pas vide d'objet ni d'histoire, mais elle était vide de bruit et de vie. Une chose que Drew pourrait presque regretter s'il n'avait pas tant besoin de ce calme pour se ressourcer. Malheureusement, la source se tarie bien vite lorsque la sonnette se fit entendre. Le maître des lieux déposa doucement la tête de sa fille sur le canapé et la recouvrit d'une couverture. La voir dormir ainsi était rare et il ne souhaitait pas que quiconque interrompe son sommeil.


Une fois Mélodia installée, il se rendit à la porte et l'ouvrit avant que l'impatience des arrivants ne les fasse appuyer une seconde fois inconsidérément. Sous ses yeux apparus alors son jeune élève Alawn, ainsi qu'une coiffure rousse semblant sortir du couvercle recouvrant ses détritus.

« Quitte à vous cacher Mlle Karsdeen, évitez de le faire derrière mes poubelles. »

Ne souhaitant pas leur faire perdre plus de temps alors que la pluie se mit à tomber lourdement, le professeur les laissa entrer en leur faisant un signe de la main leur demandant de se taire. Car si la voix d'Alawn avait peu de chance de réveiller sa fille, ce n'est guère dans les habitudes de sa collègue Aldercy que d'être discrète. Lentement et silencieusement, il les guida vers la cuisine et ferma les rideaux pour limiter le bruit de leur discussion. Enfin, pour ne pas être impoli envers ses hôtes, il déposa sur la table ce qu'il avait en stock : eau, lait, chocolat en poudre, jus d'orange. Libre à eux désormais de choisir ce qu'ils préfèrent tandis que lui-même préféra se préparer un chocolat chaud.

« Je suppose qu'une mission vous a été confier par l'administration. Je ne pense pas que cela soit votre genre à tous les deux que de partir en vacances à Safrania ensemble. Qu'est-ce que je peux faire pour vous ? »

Attendant simplement leur réponse, Drew se contenta de boire sa boisson en espérant que ces deux jeunes gens ne s'apprêtaient pas à gâcher ses jours de congés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Mer 19 Juin - 23:21

Arrivés devant la baraque, Aldercy se tâcha de retenir un net sifflement d’admiration. C’était de la maison familiale, modeste, mais visiblement pas trop mal entretenue. Aussitôt Alawn vers la porte, Aldercy s’arrêta un cran en retrait. Elle attendit sagement trois secondes que Kaiten bouge son déambulateur pour ouvrir la porte, et mandata Boom de faire un tour par derrière pour voir ce qu’il se tramait. Dès que le fantôme traversa la porte, le professeur ouvrit aux deux individus de l’académie.

« Quitte à vous cacher Mlle Karsdeen, évitez de le faire derrière mes poubelles. »

Une fois rentré, il leur demanda le silence d’un signe de main. Boom, invisible, l’imita dans son dos, spécialement pour Aldercy. 

* Y’en a qui pionce. * Souffla Boom intérieurement.

Léger clignement d'yeux. Compris. Elle ne releva pas la remarque du vieux c... Ok, Alawn avait parlé de respect etc, elle s’était contentée d’approuver d’un signe de tête à chaque dire, sans contester. Elle avait quelque peu zappé sa place d’enseignant : elle devait effectivement un peu de respect envers Kaiten. N’empêche, des échos qu’elle avait entendu, ce n’était pas fameux, ses méthodes d’apprentissages. Si on pouvait appeler ça des méthodes. 
Mais vu le goût de la maison, elle sembla réviser son avis. Ce n’était pas Kaiten professeur qu’ils visitaient, mais... Kaiten, citoyen normal, père de... Père de sa fille. Elle n’osait pas mentionner «de famille» intérieurement, Boom l’ayant renseigné sur les quelques mots clés un peu spéciaux de Kaiten, après avoir vérifié son dossier.
En parlant du ghost, lui s’était épris de la maison dans son intégrité. Pendant qu’ils s’étaient installés à la cuisine, le fantôme avait eu le temps de faire quinze fois l’état des lieux, repérant la moindre fissure d’un mure, le moindre petit trou où il pouvait se planquer. Il s’apprêta à rejoindre Aldercy et à signaler sa présence lorsqu’il tomba sur quelque chose de très intéressant à son goût.

« Je suppose qu'une mission vous a été confier par l'administration. Je ne pense pas que cela soit votre genre à tous les deux que de partir en vacances à Safrania ensemble. Qu'est-ce que je peux faire pour vous ? »

Aldercy leva brièvement les yeux au ciel. Non, effectivement, Safrania, ça ne risquait pas d’être SA destination de vacance de rêve. Elle s’évita tout commentaire à ce sujet, lui répondant :

« On a été mandaté à cause d’un potentiel souci pokémon dans les égouts. Certaines parties de la ville auraient donc quelques soucis... Au niveau de l’odeur, toussatoussa. Souci, il pleut, l’académie a pas fournis de quoi nous couvrir de la pluie ou tenir plus de 24h sur plaaace... »

Elle commença à envisager la présence des éléments sur la table. Aldercy laissa Alawn faire sa tambouille s’il en avait l’envie : de son côté, elle sorti une boite de nourriture pokémon pour le Miaouss de l’élève, n’étant pas sûre qu’il ait envie de becter ou autre. Elle préferait parer le coup. Il ne semblait pas très bavard, comme pokémon. Très attaché à son maître. En respectant l’espace vital imposé dans le train, elle lui proposa le contenu de la boite, et le laissa à sa disposition pour qu’il en prenne à loisir. 
Aldercy jetta son dévolu sur le jus d’orange, dont elle se servit un verre, remerciant d’un petit geste Kaiten.

« Donc, s’il y avait moyen de nous héberger pour la durée de la mission... On tâchera d’être discrets et peu invasif. Ce genre de truc, c’est dans mes cordes, contre ce que certains pourraient croire. »

Elle but d’une traite le jus d’orange, calmant alors sa nervosité. La jeune sorti ensuite de sa pochette quelques tickets resto, qu’elle déposa sur la table.

« Si ça ne vous dérange pas de nous héberger, Kaiten, je vous refile ça, pour parer au souci de la nourriture. Y’a peut être un peu trop mais je m’en cogne, dans l’immédiat, c’est pas mes sous, et ça ne nous achètera pas un toit dehors. »

Une forme de compensation. Accessoirement, elle garantissait aussi qu’elle serait calme. Elle ne vivait que de calme et de silence avant d’arriver à l’académie, retourner à cet état pendant son séjour ici ne la surprendrais pas trop. Vu la ville où ils s’étaient fourrés aussi, ça constituait un unique argument pour se tenir à carreau. 

Boom, de son côté, avait tâché de faire pousser un tiroir d’une pièce qu’il n’identifia pas immédiatement, hors de son emplacement. Le tiroir s’avança donc tout seul vers l’avant, libérant dans son champ de vision divers papier, eeet...

« ... Des clichés ! »

Le fantôme jubilait. S’il y avait bien UN truc qu’il appréciait dans les maisons d’autrui, c’était de voir les photos des gens. Quelle surprise de tomber alors sur une photo pourtant encadré, planquée par là. Apparaissant un court instant à la vue de tous, ou plutôt à la vue de rien du tout, la porte étant fermée, il attrapa le cadre et le balança dans ses doigts avec une certaine précision, avant de replacer le cliché en ordre devant lui. Il s’arrêta de faire l’andouille en identifiant la personne sur la photo, et replaça aussitôt l’objet à sa juste place vivement. 

* ... Madame Kaiten. *

Un peu superstitieux, il avait découvert le principe de photo il y a une vingtaine d’année seulement. Il était donc persuadé que les clichés de personnes décédées devait renfermés un quelque chose de proche à ces personnes en question, et préféra ne pas déranger cet objet d’avantage, de peur de se mettre d’avantage dans la merde, divinement parlant.

Il jeta donc son dévolu sur les étagères, où il avait repérés des trucs potentiellement moins dangereux à son encontre. Il sentit une présence arriver... Et traverser la porte, pour venir à son encontre. Le petit Farazen fut fort surpris de le trouver à fouiller dans des papiers supposés hors d’atteinte des premières mains venues.

* Tu fais quoi, frangin ?
- Des recherches !
- Des recherches de quoi ?
- Regarde par toi même.*

Un album photo tomba lentement au sol, retenu par une des mains du Spectrum.

* Kaiten n’était pas si vieux que ça, y’a quelques années.
- Boom, les humains vieillissent tu sais, en ... quelques décénies. * Observa le Funécir, après avoir verifié la date de prise du cliché. 

Aussitôt dit, Boom lui imposa le silence, le temps de se concentrer. Il apparut alors déjà, plus matériel qu’auparavant, dans sa forme humaine d’origine.

« Regarde mon petit Farazen, jvais t’apprendre un truc utile. » Jeta t-il au pokémon bougie.

Il se concentra d’avantage sur la photo, avant de prendre progressivement l’apparence de la personne du cliché, se basant sur plusieurs vues de ce dernier. Au bout d’un bref moment, il termina son travail de «sculpture» spectrale, avant de s’arrêter, satisfait, sous le regard de Farazen, qui était de plus en plus effrayé de constater ce qu’il constatait. Sa flamme vacilla alors : il vint se planquer sous le bureau, après avoir camouflé toute trace lumineuse de sa part. Surpris, Boom haussa les épaules, puis observa sa nouvelle enveloppe corporelle. Un jeune Kaiten, de jeunesse bien fraîche, et plutôt athlétique. Il prit ensuite l’album dans ses mains, découvrant cette nouvelle configuration tactile, puis posa le bouquin sur le bureau. Posant les poings sur les hanches, il se pencha vers le bureau, cherchant Farazen des yeux, sans pouvoir le trouver.

« Fara’, t’es planqué où ?»

Oh. Sa voix. 

« Je veux dire - Fara, t’es planqué où ? »

Simple estimation de ce qu’aurait pu être la voix de Kaiten quelques années plus tôt. Le pauvre Farazen s’était planqué dans le tiroir central, contenant papiers et crayons divers, ne souhaitant pas voir ce qui risquait de se produire incessament sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew Kaiten
Professeur
avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 128
Date de naissance : 19/08/1992
Date d'inscription : 29/09/2012
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 18 700 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Jeu 27 Juin - 23:04

Tout le monde semblait faire comme chez soi, se servant ce qu'ils souhaitaient comme l'avait proposé l'hôte de la maison. Alawn eut même la politesse de demander à son professeur la permission de lâcher ses Pokémon dans la maison en promettant qu'ils seront sages. A ceci, Drew répondit avec un hochement franc et sans hésitation de la tête, après tout, ceux-ci avaient déjà su montrés leur savoir vivre lors de leur dernière visite. Tant qu'à parler de savoir vivre, étudions un peu celui d'Aldercy. Si en terme de fond, il n'y avait rien à reprocher, les intentions de ne pas nuire à autrui d'une quelconque manière que ce soit étaient bien présentes par ce généreux dons de tickets restaurant, du côté de la forme, cela manquait un peu de rigueur. Mais après tout, Drew préférait les actions vraies et non parées de quelques éclats bien inutiles. La version « naturelle » d'Aldercy était donc plus un tempérament à apprendre à apprécier qu'à réprimer.

« Je ne peux pas vous héberger pour très longtemps, j'ai des devoirs qui m'appellent un peu partout, autant à Gakuen qu'à certaines régions de Johto. Je ne pourrai donc vous proposer l'hospitalité que pour trois jours. J'espère que cela sera suffisant. »

Puis, des bruits venant du premier étage, probablement de son bureau vu l'effet de résonance. A cela s'ajouta une voix qui ne lui était pas inconnue. Le premier à réagir à ces sons fut Nyanko qui s'équipa d'un calepin et d'un crayon pour lancer une petite pique au quinquagénaire. Drew ne prit même pas la peine de lui répondre. A quoi répondre à une connerie. La lire était déjà suffisant et correspondait au minimum de respect que méritait ce Miaouss aveugle.

« Restez ici je vous prie. Je vous retrouve dès que je m'en serai occupé. Sagi, accompagne moi s'il te plaît. »

Le Lucario apparut derrière les rideaux de la cuisine, ouvrant ceux-ci au passage de son maître. Ensemble et toujours sans un bruit, ils montèrent les escaliers, se faisant le plus discret possible, autant pour éviter de réveiller Mélodia que pour s'assurer que l'intrus en question ne serait pas averti trop tôt de leur arrivée. La main sur la porte, Drew l'ouvrit de manière ferme et rapide, lui offrant la vision de soi-même, plus jeune, tenant un album photo entre ses mains. Une sorte de sourire malsain illumina son visage au moment exact où un éclat de lumière pervers en fit de même dans ses yeux.

« Sagi, Clairvoyance. »

Les pupilles du Pokémon se firent plus perçantes pendant quelques instants, le temps nécessaire pour identifier ce qui se cachait derrière cet individu.

*Spectrum.*

« Merci. »


Drew s'approcha de son reflet déformé, une légère inspiration se fit sentir avant que son poing droit ne rencontre les dents fictives de l'intrus. Sous le choc, la créature s'effondra au sol, puis se releva une fois l'étourdissement du coup passé. Ce moment fut alors idéal pour un coup de pied dans les genoux, laissant entendre un craquement bien caractéristique qui mit son adversaire à ses pieds. Faisant deux pas en avant à côté de lui pour se trouver à la même hauteur, Drew enchaîna avec un coup de coude à l'arrière de la tête, ramenant le visage de sa victime contre le parquet. Pour finir, l'arrière de la tête du faker rencontra violemment la semelle du Pokémon, déposant les marques du bois sur son visage. Et, c'est le pied toujours sur la gueule de cet intrus que l'homme aux cheveux blancs poussa un soupir de soulagement des plus jouissif.

« Des bonbons ou des bobos hein ? Je pense que tu as eus ta réponse. »

A cette phrase, le Pokémon récupéra sa forme originelle, gardant le visage imprimé contre le parquet. Drew reconnu alors aisément Boom, le Spectrum d'Aldercy dont la réputation de fouineur n'est plus à faire à Gakuen. Comprenant que son acharnement sur lui avait été probablement exagéré car amplifié par la vision de son soi d'antan, Drew attrapa l'arrière du crâne de sa victime pour la relevé délicatement, faisant apparaître des yeux fermés ainsi qu'un sourire béat et sans dents.

« Il y a un paquet de biscuits au chocolat non entamé dans le placard droit de la cuisine. Prend le pour te remercier. Ça m'a fait beaucoup de bien. »

Une des mains de Boom se décolla du plancher pour faire le signe du pouce levé, une sorte de remerciement pour ce généreux cadeau probablement et ce, malgré le fait que l'expression de son visage restait toujours figée dans cette magnifique béatitude d'after-match de boxe. Cette besogne achevée, le professeur redescendit retrouver ses invités.

« Il est un peu tard pour que vous vous lanciez dans une expédition dans les égouts. Les chambres d'amis sont déjà prêtes, prenez un peu de repos pour le moment, le temps de vous poser et vous aurez tout le temps de vérifier ce qui cloche demain. Je vous adjoindrai Seriha, sa capacité Flash vous sera utile ainsi que ses pouvoirs Psy contre les Pokémon Poison. Vérifier simplement avant de partir que vous avez bien en stock des Antidote, Total Soin ou Guérison. Plusieurs cas de Pokémon empoisonnés par une attaque Toxik ont étés répertoriés il n'y a pas longtemps. Soyez donc prudents. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Mar 16 Juil - 21:56

« Je ne peux pas vous héberger pour très longtemps, j'ai des devoirs qui m'appellent un peu partout, autant à Gakuen qu'à certaines régions de Johto. Je ne pourrai donc vous proposer l'hospitalité que pour trois jours. J'espère que cela sera suffisant. » 

Elle pencha légèrement la tête pour le remercier. Aldercy profita de son accord pour sortir Farazen de sa ball, lui demandant intérieurement d’informer Boom de la bonne hospitalité de Kaiten. Quelques instants plus tard, des bruits alerta la petite troupe se restaurant.

« Restez ici je vous prie. Je vous retrouve dès que je m'en serai occupé. Sagi, accompagne moi s'il te plaît. »

Oh. C’était la seule syllabe raisonnant dans l’esprit d’Aldercy. Boom était visiblement trop occupé à faire la connerie qu’il était en train de réaliser pour entendre les signaux d’alertes envoyés par sa dresseuse. Le temps que Drew monte, elle lança à Alawn, après s’être éclaircie la gorge :

« Au final, ça ne s’annonce pas aussi mal que prévu- »

Un sursaut la prit soudain, manquant de faire lâcher son verre. Boom venait de se prendre un très, vilain coup. Il n’était pas rare qu’elle sente certaines émotions de son pokémon à son insu, mais les chocs physiques, elle pouvait les compter sur ses mains. Encore fallait-il toucher Boom.

* Encore fallait-il toucher Boom. * Répéta son esprit, calculant un peu tard le Lucario de Kaiten.

Aldercy se débarrassa rapidement de sa paralysie, se frottant la tête, nerveuse. Bon, elle ne pouvait rien y faire, et il l’avait sûrement cherché, songea t-elle pour excuser son réflexe nerveux. Elle entendait son Funécir dévaler les escaliers, devenant progressivement visible aux yeux humains, couinant de peur jusqu’aux jambes de la professeur, qui lui somma de se taire.


« Si tu réveilles Kaiten Fille, tu risques de te faire transformer en galette. » Menaça t-elle, à moitié sérieuse.

Aussitôt dit, le pokémon spectre se percha sur ses épaules, sanctuaire à l’épreuve des aplatisseurs de pokémon spectre comme Kaiten avait fait au pauvre Boom. Il ne perdit tout de même pas ses habitudes, et sa flamme vacilla en direction d’Alawn et Nyanko, triant leurs flux d’énergie.


« Je vous présente Farazen. Il est encore un peu ... maladroit. »

C’est le moins qu’on puisse dire. Il avait élu domicile dans les rubans d’Aldercy, persuadé qu’ils pourraient créer des scellés contre Kaiten s’il décidait de l’écraser au sol lui aussi. Le sens logique de Farazen était visiblement parti prendre des vacances aux îles. Son esprit, terrorisé, n’avait gardé en mémoire que la trace de Boom imprimé contre le sol.

« Il est un peu tard pour que vous vous lanciez dans une expédition dans les égouts. Les chambres d'amis sont déjà prêtes, prenez un peu de repos pour le moment, le temps de vous poser et vous aurez tout le temps de vérifier ce qui cloche demain. Je vous adjoindrai Seriha, sa capacité Flash vous sera utile ainsi que ses pouvoirs Psy contre les Pokémon Poison. Vérifier simplement avant de partir que vous avez bien en stock des Antidote, Total Soin ou Guérison. Plusieurs cas de Pokémon empoisonnés par une attaque Toxik ont étés répertoriés il n'y a pas longtemps. Soyez donc prudents. »

Ah, revla l’autre qui se décidait à descendre.
Il fut rapidement suivit du pokémon Spectre d’Aldercy, manifestement amoché, et manifestement visible. Aldercy laissa échapper un grondement de mécontentement, le voyant arpenter grotesquement la cuisine pour se diriger vers ce que lui avait dit Kaiten. Il sortit un paquet de biscuit, victorieux, et vint se coller aux côtés d’Aldercy pour le consommer.


« Tu me déçois. » Laissa t-elle échapper, une moue d’agacement scotchée sur son visage.

* A la bonne votre ! * Raisonna les paroles de Boom dans l’esprit d’un chacun, épargnant celui de Mélodia et son sommeil par la même occasion.

Il croqua dans le biscuit de sa bouche sans dents, savourant leur parfum chocolaté. On se serait cru dans une pub, vu l’enthousiaste irréel auquel il s’adonnait. Aldercy poussa un bref soupir, avant de piquer à son tour un biscuit, comme pour fermer la parenthèse de ce souci.

Farazen, de son côté, avait décidé de prendre le large. Gêné par le comportement de son ainé, il déposa un biscuit non loin de Nyanko et du Tutafeh revelé. Reprenant son assurance et mettant de côté sa timidité, il sembla faire une mimique de courbette, avant d’annoncer aux pokémon d’Alawn :


* Veuillez excuser le comportement de mon aîné. Il a pris l’apparence de Monsieur Kaiten, et ... Et Monsieur Kaiten s’est fâché. *

L’explication captée par l’esprit d’Aldercy, elle attrapa son pokémon par le haut du crâne et le plaqua contre son visage. Etrange sensation de « tenir » son ami spectral, ça avait le mérite d’être pratique.

« Tu as fais quoi ? »

Ce qui résultat par la fonte du pokémon spectre hors de ses mains. Il vint déguster son biscuit, hors de portée, comme un gosse qui ne voulait pas se faire engueuler.

« ... Vous lui avez fait quoi au juste. » Marmonna t-elle à Kaiten, surprise,  sans espérer de réponse pour autant.

Après un bref instant, Boom retrouva consistance. Il tentait de se reconstruire un dentier convenable, mâchant doucement le vide pour s’assurer de la bonne symétrie. Il vint vers une surface vitrée, faisait des grimaces pour «reconstruire» les articulations de sa bouche fantomatique. Ou plutôt, s’assurer que rien n’avait changé. Bizarrement, sa superstition concernant les photos de proches décédés s’était renforcée. Et, accessoirement, avait acquis à ses dépens le principe comment «mordre la poussière» honteusement. Le paquet de biscuit, qu’il tenait toujours fermement dans une de ses mains, par contre, était l’illustration même qu’il n’était pas rancunier, et qu’il n’allait certainement pas chercher vengeance.


« Je pense que je vais filer me reposer tout de suite. On se revoit demain. Mon esprit sera plus disponible pour réfléchir des détails. »

Aussitôt dit, elle fila, vite escortée par Farazen pour lui indiquer les chambres d’amis, elle-même n’en avait aucune idée. Boom esquissa un mouvement pour les suivre, mais à la place, vint serrer chaleureusement la main d’Alawn de la sienne, spectrale, lui lançant :

* Ravi de faire votre connaissance, navré de ne pas l’avoir soufflé avant ! *

Message aussi destiné à Nyanko, qu’il salua brièvement d’un signe de tête. Il fila aussitôt dans les traces d’Aldercy, suivant la possibilité d’un repos bien mérité.

Rabattant la porte derrière lui, Boom surpris Aldercy à s’installer non pas sur le lit, mais à côté, vers le mur à fenêtre. Il leva les yeux au plafond, et déposa doucement le paquet de biscuit sur la table de chevet. La professeur avait déposé son sac au sol, comme unique confort pour sa tête, son manteau était suspendu contre la porte pour sécher. Ses chaussures étaient posées convenablement dans un coin de la pièce. Murmurant un rapide «Bonne nuit», elle se posa sans sommation la tête contre son sac, à même le sol, se couvrant d’un plaid qui se voulait épais. Et en quelques minutes, fatiguée, s’endormit.


* Farazen, il avait quel goût, ce garçon ?
- Vieux livre.
- Je m’en doutais. *

Il vint ensuite se trouver un coin sombre pour se ressourcer, puis finit par s’assoupir. Farazen de son côté, décida de se plonger dans le premier livre qui lui tomba sous la main. Un petit bouquin dont la tranche était estampillé «PSYCHANALYSE». Éclairé par sa propre lumière, il préféra passer la soirée à le parcourir, silencieusement, tournant studieusement chaque phrase.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew Kaiten
Professeur
avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 128
Date de naissance : 19/08/1992
Date d'inscription : 29/09/2012
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 18 700 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Lun 18 Nov - 19:08


Que penser du sommeil ? N'est-il là que pour le repos du cerveau ? Aider à réorganiser et à gérer le stress de la journée, tout en permettant au corps d'organisation les opérations de maintenance ? Après tout, le corps est une machinerie complexe qu'il faut pouvoir entretenir jour après jour, et quoi de mieux qu'un immobilisme d'une dizaine d'heure pour lui offrir le temps nécessaire de remettre les choses en place. L'état d'esprit de Drew était proche du sommeil. Assied sur son canapé, la tête de sa fille de nouveau sur ses genoux, la fatigue ramenait son esprit aux événements qui s'étaient produits il y a seulement une à deux heures plus tôt. Une sorte de flashback, ou de rembobinage permettant à la mémoire de sélectionner les moments les plus importants.

La boucle commençait avec un moment similaire à celui que le psychologue était en train de vivre. Un canapé, sa progéniture et un calme ambiant si reposant que l'on pourrait croire que l'âme et le corps étaient enfin parvenus à s'émanciper l'un l'autre. Une prise de liberté qui ne dura pas lorsque Drew dû respecter son devoir d'hôte pour Mlle Aldercy Karsdeen et son élève Alawn Die Nennvial. Le reste de la soirée importait peu dans le fond : le comic relief made in Aldercy Land était parvenu à faire son office, la gourmandise avait vaincu la méchanceté et chacun réclama le même repos que celui auquel Drew goûtait actuellement. Toutefois, quelque chose maintenait le professeur éveillé. Quelque chose dans son esprit lui refusait le sommeil et le repos qui y était associé. Qu'avait-il donc oublié ? Après tout, malgré son accès de violence, il s'était excusé. De même pour Alawn, celui-ci avait put s'occuper de chacune de ses créatures comme il l'entendait, bien qu'il ait demandé à ce que cette fois, elles restent toutes dans la chambre d'amis pendant la nuit. Que pouvait-il bien lui manquer ? Quelque chose de spirituel. Car non, Drew n'avait pas négligé de recouvrir le corps de sa fille d'une couette douce et épaisse dans laquelle celle-ci pourrait profiter de ses rêves au mieux. Comprenant sa situation, le quinquagénaire rouvrit les yeux. Une lumière bleutée traversait la fenêtre, offrant une luminosité si belle et pourtant, si frêle et menue face aux abysses de la nuit. La lumière ne pouvait prendre forme que sur les surfaces capables de la refléter ou les objets suffisamment proche de sa source.

C'est ainsi qu'un mouvement fut perceptible. Un mouvement simple, mesuré, silencieux et constant. Le mouvement d'un corps bien connu dont les yeux s'ouvrirent pour confirmer son statut de témoin de cette scène et de cette magnifique nuit. Ce mouvement ne changea point. Restant inlassablement le même alors que sa présence semblait pourtant être vacillante, tentait de changer la perception qu'elle offrait aux autres. Sans un bruit autre que le scintillement et la résonance des étoiles à travers les milliards d'années lumières qui les séparaient de leurs observateurs, une mallette robuste et large se déplaça. Comme investit d'une volonté propre, ce gardien de métal gris et froid se rendit auprès de celui qui lui avait donné une raison d'être. Celui qui lui avait offert un enchevêtrement d'atomes auxquels on accordait une importance plus grande qu'aux autres. Pourquoi donc d'ailleurs ? Composition atomique ? Liaisons ionique ? Peu importe. Le gardien n'en était pas juge mais simplement protecteur. Reconnaissant la légitimité de celui qui se trouvait face à lui sur le canapé, il ouvrit son corps pour dévoiler son cœur. En lui, des cristaux, des cristaux éclatants, profitant eux aussi de la lumière bleue. Ceux-ci renvoyaient des images, des reflets de vie. Ils étaient la vie, le vécu, l'expérience concentrée en un objet si petit et si simple. Ils étaient le souvenir d'une vie et l'unique témoignage d'une vie, régie par une pensée, une volonté, une personnalité. Quelque chose de plus précieux pour Drew que la vie elle-même. Car pour lui, une vie ne vaut rien sans ce qu'elle permet d'accomplir.


« The circumstances of one's birth are irrelevant. It is what you do with the gift of life that determines who you are. »


Après tout, bien qu'il ne soit pas celui qui ait émis cette pensée, il ne pouvait que la soutenir en tout point de vue. Un cristal se détacha de son emplacement et se mouvât librement dans l'air. En lui vibrait le reflet du Sybrater du Temps. Drew pouvait le voir évoluer, lentement et librement à travers sa vie bien qu'elle fut empreinte d’événements durs à encaisser. Le regard de l'homme mûr se détourna de ces reflets pour retrouver celui du mouvement de tout à l'heure. Celui-ci s'était plus insistant et clair. Comprenant finalement ce qui lui manquait dans cette nuit, Drew Kaiten ferma les yeux et pencha sa tête en avant, laissant son front entrer en contact avec le cristal. Ce qu'il voulait ?


Un peu de transparence et d'honnêteté...


Son esprit, entra rapidement dans le cristal. A l'intérieur de celui-ci, se trouvait son élève, face à lui, sans aucun apparat, sans aucun monde ni environnement personnel. Un néant vide de souvenirs, que Drew laissa se remplir peu à peu d'images provenant de son passé. Des images de violence de sa part ou bien d'autres personnes, des images d'une tristesse infinie à la perte d'une personne chère mais aussi des images d'espoir pour l'avenir. Ces images, floues et incohérentes transmettaient des sentiments à l'état brut, comme implantés dans les nerfs à vif. L'esprit du psychologue les emprisonna chacune dans un miroir et le disposa autour d'eux. Chaque miroir représenta alors un Drew en particulier. Chaque part de lui qu'il pouvait laisser sortir.= pour un temps indéfini et des actions toutes plus folles les unes que les autres. Le professeur laissa le jeune homme s'imprégner de ces images, de ces souvenirs, des sentiments qu'ils véhiculaient pour qu'il comprenne la raison de ce message. Lentement, le créateur de cet espace posa sa main sur les miroirs et avança progressivement, glissant son membre supérieur sur ces surfaces. L'expression de son visage et la tonalité de sa voix s'en trouvèrent alors changé à chaque fois qu'un autre miroir était en contact avec lui.




« Dans quelques jours à peine, ma vie va changer.
Je vois trop de choses, je ressens trop de changements et je remet en question le passé.
Tous ces détails anodins qui, mêlés bout à bout, ne me mène qu'à de funestes fins.
Quelque chose m'a échapper Alawn. Quelque chose de très important.
Des possibilités que je ne peux changer maintenant.
Mon plan est amorcé et ses conséquences mesurées.
M'arrêter maintenant équivaudrait à abandonner ce pourquoi j'ai tâché de te trouver toi et les autres.
Si je n'ai pas peur de m'exécuter, je réfléchis en revanche sur ce qui va suivre.
Un événement aussi important que celui que je prépare ne peut se dérouler sans troubler les passions.
Ces passions qui vous révèlent d'horribles vérités.
Et je sens... Non je sais. Je sais que l'une d'entre elle me fera basculer.
Je ne tremble pas, je sais faire face.
Mais je sais également pleurer quand je comprends ce que j'ai perdu.
Et je crois... Que j'ai perdu bien plus que je ne le croyais.
Je n'ai pas de certitudes, l'univers est et restera infini.
Pourtant, tous ces points, ces détails convergent vers si peu d'issues.
Tellement peu d'issues que je souffre chaque fois qu'une d'entre elle disparaît.
Me rapprochant d'une vérité qui sera probablement la plus douloureuse que je n'ai jamais vécue.
Je ne devrais pas avoir peur tant que celle que je chéris reste auprès de moi.
Pourtant si je suis effrayé c'est parce que c'est bien de son amour que j'ai peur d'être séparé.
Sans elle, je perdrai tout ce pourquoi j'ai décidé de rester.
Parmi toi et parmi vous.
Mais si je ne veux pas partir. Alors il ne me restera qu'à choisir.
Lequel d'entre eux ?
Lequel d'entre eux ?
Qu'en penses tu ?
Ils pourront tous me succéder. Ils sont tous moi.
Ils pourront tous me ramener dans le miroir et prendre ma place.
Si je ne peux pas faire face, l'un d'entre eux le fera.
Je n'ai peur d'aucun d'entre eux. Je sais qui ils sont, je les aime bien.
Je les aime tous.
Mais je sais à quel point ils peuvent nuisibles.
Nocifs.
Ils propagent la vérité tout comme j'essaye de le faire.
Mais le font de la manière qui leur sied le mieux.
Une manière qui ne plaît généralement pas à tout le monde.
Mais peut-on leur donner vraiment tort ?
Moi non. Je suis d'accord avec eux.
C'est pourquoi j'ai besoin de toi.
Si jamais mon...
Si jamais mon choix.
Si jamais celui que je suis, ne pourra plus prétendre à sa fonction.
Si jamais celui que je suis, ne crains pas les conséquences de ses actions.
Alors rassemble les.
Rassemble les tous.
Toi et les autres.
Vous cinq, formerez un groupe dans lequel vivra une pensée.
Une seule pensée, toujours parasitée par votre personnalité.
Mais une pensée, que tout le monde pourra comprendre.
Quelque chose qu'on ne peut ignorer.
Quelque chose que l'on se doit de respecter.
Pour son propre salut, ou celui des autres.
Vous devrez être là. Car face à moi, le plus terrible est de réaliser.
Que la maîtrise de moi-même n'est pas quelque chose qui me fait défaut.
Le plus terrible est de réaliser.
Que si l'on dit que le mal progresse parce que le bien ne fait rien.
C'est bien parce que je représente à moi seul cette maxime qui n'aura nul besoin d'être ajusté.
Si je fais ce que vous considérerez, vous cinq, comme étant le mauvais choix.
Alors vous comprendrez que vous n'affrontez pas la perte de contrôle mais bien la perte de la volonté. »


Drew cessa de tourner autour de celui à qui il avait décidé de se confier. Retournant face à lui, il posa ses mains sur ses épaules. Et lui dit alors :

« Préviens Arian. Dis lui que je l'attends. Aux ruines Alpha, à Johto. Et que j'aurai avec moi ce qu'il recherche tant. »

Se détournant de lui, ses pas l'amenèrent aux frontières du cristal. Il lui adressa alors un dernier regard, traduisant ce qu'il attendait de lui.

« Le futur n'est pas écrit.
Mais dans quelques jours, ma tristesse le sera peut-être à jamais.
Si cela est bien le cas, observe moi.
Regarde moi. Et ose, affirme toi.
Si j'ai tort, montre le moi. Démontre le moi.
Et finalement, retrouve moi. Retrouve celui en qui tu pouvais avoir confiance.
Car toi seul, Sybrater du Temps, saura non pas comprendre, mais prévoir.
Savoir ce qui a été et prévoir ce qui sera.
Et ainsi tu pourras...
Aidé des autres, oui, tu pourras.
Faire du futur, de mon futur, du notre, ramener qui tu voudras, ce que tu voudras.
Ou bien le faire partir si tu n'as pas d'autres choix.
Mais sache que tout ce qu'il voudra.
C'est récupérer ce qu'il n'acceptera jamais de perdre.
Car c'est là sa plus grande erreur, sa plus grande honte.
Que de ne savoir s'arrêter de pleurer lorsque ce qu'il perd, n'est ni plus ni moins que la définition de son existence.
Le catalyseur doit avoir une raison d'être. Et s'il n'en a plus.
Alors il la créera de ses propres mains. »

Deux pas simples et clairs suffirent à troubler sa silhouette, le faisant s'évanouir dans le noir abyssal du cristal. Pourtant, en dehors de cet item fait d'esprit et d'âme, c'est bien la conscience qu'il récupéra dans son salon chargé de souvenirs et de moments passés. Et lorsque le cristal et la mallette récupérèrent leur place, alors le chemin du sommeil s'ouvrit face à l'homme qui l'avait tant désiré. Ce sommeil l'engloutit d'une traite, accompagné par la douceur de cette nuit. Une douceur infinie. Une douceur colorée, empreinte de satisfaction. La douceur sucrée de la fierté et du soulagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Sam 23 Nov - 16:20

Aldercy ne tarda pas à se tirer du court sommeil qu’elle s’était octroyée. Vieux souvenirs et cauchemars ambiant liés à Safrania, elle s’en passait bien. Elle se redressa doucement, se frottant les yeux. Boom était resté dans son coin de pièce, la jeune femme pouvait l’entendre ronfler légèrement d’ici. Heureusement qu’il ne s’était pas endormit dans le salon, vu le léger bruit de fond qu’il produisait, elle n’aurait pas été surprise de le retrouver sous forme de poudre enfermée dans un bocal made in Kaiten s’il avait eu le malheur de faire sourciller le sommeil de sa fille. Les mains encore posées sur le sol, Aldercy leva les yeux au plafond, songeant à sa mission. Mais ses pensées restaient encore trop perturbées par la sensation de nostalgie la parasitant depuis son retour dans la région.
Elle n’avait même pas songé à faire un petit « coucou » à la maison, un détour d’une quelconque sorte. Pourtant elle en avait bien le temps. Après tout, pourquoi ne pas s’octroyer une journée, après tout ça ?... Bien entendu, c’était impossible. Ils avaient un planning à respecter, des tickets de transports limités dans le temps et dans leur utilisation.
La professeure finit de se relever, observant la fenêtre. Le soleil ne s’était pas encore tout à fait levé. Elle reprit ses affaires, s’assura que Farazen ou Boom n’ait pas foutu le lit d’à côté en bordel. Manifestement, ses deux spectres étaient restés calme. Le Spectrum n’avait pas cillé du fond de la pièce, et… Où était sa petite bougie ?

Elle appela tira Boom de son sommeil sans le brusquer. Si elle avait eu les rêves agités, elle savait qu’il avait dut faire de même de son côté. Les Spectres avaient beau certaines capacités pour ne pas avoir ce genre de souci, ça leur faisait dépenser de l’énergie. Et de l’énergie, ils allaient en avoir besoin, vu la journée qui s’annonçait. Aussitôt tiré de son coin, le pokémon reprit son apparence devant la dresseuse, posant immédiatement son doigt sur la bouche, pour qu’il ne fasse pas un bruit. Elle rattrapa ses affaires, vérifiant rapidement ce dont elle disposait. Oui, ils semblaient bien partis pour faire une bonne petite expédition. Vérifiant autour d’elle une dernière fois, elle tâcha de prendre le paquet de biscuit durement gagné par Boom et de le fourrer dans son sac avec ses autres affaires, prenant soin de ne pas écraser son contenu.

Tandis qu’elle descendait, elle mandata le Spectrum d’aller réveiller doucement son coéquipier. Boom se contenta donc de tapoter légèrement vers où Alawn se reposait, lui signalant leur départ imminent. Aldercy, pour sa part, s’aventura doucement dans la cuisine pour chercher Farazen. Ses chaussures en main, elle tâcha de ne pas faire le moindre son pour ne pas déranger Kaiten père et fille. Faisant de brefs appels internes pour repérer sa bougie spectrale, elle fut surprise de le retrouver sur le comptoir de la cuisine, le livre posé comme une tente au-dessus de son petit être. La dresseuse frissonna rien qu’à l’idée que les pages prennent feu : pensée qu’elle écarta aussitôt en voyant la flamme de la bougie vaciller, lécher les lettres et les schémas du livre sans y porter atteinte. Elle le voyait, à moitié allongé, ses petites mains de cire portant sa tête, presque soupirant, le regard dirigé vers les Kaiten. Sa dresseuse vint reprendre doucement le bouquin entre ses mains, le coupant dans son étrange méditation.


* A quoi tu penses ? Fait attention, à trop les fixer, tu risques de les endormir plus que nécessaire. *

Boom réapparaissant derrière elle, elle lui tendit le bouquin, le priant de bien vouloir le remettre à sa place silencieusement. Il disparut alors à travers l’étage, embarquant avec lui l’ouvrage pour accomplir cet ordre. Farazen, gêné, frottait ses petits yeux, bien qu’il n’en ait pas besoin en son état de spectre pour se remettre d’aplomb face à sa dresseuse. Aldercy sourit doucement, lui soufflant :

* Me dit pas que t’as un petit faible pour ces deux-là ? C’est quoi qui te branche ? *

Mais la bougie resta silencieuse, manifestement gênée de s’être fait prendre en pleine observation innocente. Elle pouvait presque le voir rougir sous sa petite cire. Elle format une syllabe sur ses lèvres, comprenant soudainement.

* La famille ce n’est pas ça qui t’as attiré comme concept… C’est la petite Kaiten ? *

Farazen s’agita soudainement, sa flamme virant légèrement au rose. Aldercy réprima un gloussement, avant de le faire rentrer dans sa pokéball en lui soufflant, moqueuse :

* Laisse la tranquille, elle n’est pas faite pour toi. Et je doute que son père soit enclin à ce qu’elle sorte avec un petit spectre mal élevé comme toi. Ça ne se fait pas d’épier les gens dans leur sommeil. Souvient toi de ce qu’il a fait à Boom, et visualise un peu si tu t’amuses à tourner autour de Mélodia. *

Elle le vit se figer soudainement, visualisant certainement son état de crêpe spectrale, avant de se faire prendre dans sa petite ball.
Aldercy attendit sagement qu’Alawn se prépare, jetant de brefs coups d’œil à son téléphone par moment pour voir l’heure. Le soleil allait se lever d’ici une grosse heure.  Lorsque qu’il se présenta à elle, elle l’invita à sortir immédiatement de la baraque par un bref signe de main, sans faire un bruit. Ceci fait, à l’extérieur, elle remit ses petites godasses, fit quelques pas hors de l’entrée, avant d’enfin s’adresser à lui :

« Désolée pour l’heure. On tâchera de déjeuner plus tard, vu ce qu’on risque de croiser, je ne tiens pas à ce que tu te retournes l’estomac sur notre trajet. J’ai regardé le trajet, on va prendre l’entrée la plus proche pour ne pas se perdre d’avantage. Cette ville est gigantesque. On doit voir l’étendue des dégâts avant de pouvoir prétendre à réparer tout ça. »

Aussitôt dit, elle l’invita à la suivre, dans la brume du matin. Boom fit un bref signe de main à Alawn et à ses compagnies pour signaler sa présence, avant de prendre place sur la tête d’Aldercy, et disparaitre de leur vue.

Ils marchèrent une demi-douzaine de minute, avant d’atterrir sur une entrée de travaux. Aldercy évalua la distance, observa les alentours, avant de passer au-dessus des barrières de sécurité.


« On va entrer par-là ! On va pouvoir avoir une vue d’ensemble de la situation. T’en fais pas, les ouvriers sont déjà prévenus de notre présence, donc si on en croise, ils ne devraient pas nous ramener à la surface à coup de pied au cul. »

Aussitôt dit, elle commença à s’infiltrer par l’entrée faite par les travaux, prenant l’échelle mise à disposition. Elle se congratula d’avoir pris l’initiative d’y aller plus tôt : discuter avec les travailleurs et s’identifier aurait été d’un long ! Certes ils étaient prévus au programme, mais ils n’avaient pas dit quand ils viendraient. Autant prendre de l’avance. Aldercy posa donc le pied au sol la première, sortit rapidement une petite lampe de secours. Pas question de se faire surprendre. Elle balaya les environs, ne vit que du noir. Laissant Alawn descendre à son tour, elle s’apprêta à signaler qu’il n’y avait rien sur leur chemin, avant de faire sortir Farazen pour observer les lieux plus en détail.

« … Vous déconnez j’espère. » Laissa-t-elle échapper, passant une main dans ses cheveux.


Les parois du tunnel des égouts étaient recouvertes d’une substance violette, manifestement visqueuse et malodorante. Bon. Au moins ils avaient l’idée du problème principal.

« On va avancer doucement. Il doit y avoir un nid, quelque chose du genre. » Enonça-t-elle doucement.

Elle prit Farazen sur son épaule, et s’aventura droit devant. Il n’y avait plus qu’à explorer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   Lun 24 Mar - 12:19

La professeur se retourna brusquement, pointant de sa torche la bouillasse qui venait de s’échouer vers l’étudiant, et laissa échapper un bref soupir de soulagement.

« J’imagine que même avec un parapluie, nous ne sommes pas à l’écart de… Dommage collatéraux sur nos vêtements. »

L’idéal aurait été un bouclier. Mais aucun de ses pokémons n’avait ce genre de capacité. Elle demanderait bien à Alawn s’il avait de quoi faire à ce niveau, mais autant économiser pour plus tard. Si rien ne leur sautait à la tronche maintenant, c’est que le noyau du problème était plus loin, bien plus loin. Elle s’arrêta un petit instant pour consulter ses cartes numériques et papier. S’étant relativement préparée, elle avait déjà repéré les potentielles zones où se seraient installées les pokémon nuisibles. Farazen, de sa petite flamme, semblait sonder tout ce qui était aux alentours. A la manière d’un détecteur de métaux s’affolant dans un champ de mines. Boom sembla le remarquer, et se retourna de son perchoir pour voir au dos des deux humains. Il cligna des yeux, semblant percevoir un mouvement dans l’agrégat violacé. Le fantôme se pencha doucement, comme pour tenter de mieux cerner les contours de sa vision.

« J’ai un mauvais pressentiment. » Murmura-t-il à la jeune femme.

Aldercy hocha doucement la tête, enregistrant la remarque de son pokémon. Il n’y avait pas à tortiller ou douter de ce constat. Mais qu’un spectre le relève explicitement, autant rester sur ses gardes d’avantage.

Leur balade s’acheva sur un croisement, plus au sec. Une bouche d’égout en hauteur leur offrait un peu plus de lumière pour voir l’aspect de leur environnement. La masse violacée semblait fuir l’excès de luminosité offerte par cet ersatz de fenêtre. La professeur leva le nez, en profitant un instant pour faire le point.


« Tout va toujours bien ? »

Elle nota la pâleur de la peau d’Alawn. Enfin, c’était un rien de différent avec la teinte qu’elle avait déjà constaté dès sa première rencontre avec lui. Une pâleur caractéristique d’une peau parfaitement entretenue et… Noble, dirait-elle. Il semblait réellement sortit d’une de ces vieilles estampes, ou de ces illustrations dans ses livres, montrant de jeunes princes à la vieille époque de certaines régions du monde. Alawn ne pouvait inspirer qu’un sentiment de respect à son égard.  Pour ceux qui y étaient réceptifs du moins. La jeune femme n’avait jamais eu l’occasion de fricoter avec la haute de bien près. Mais bizarrement, en présence de cet étudiant, elle arrivait à être plus en confiance avec ce genre de caste de la société. Enfin, d’apparence. Farazen semblait approuver son courant de pensée d’un frémissement de flamme.

« Fybriss, vient par-là ! »

De sa ball sortit le pokémon aquatique, qui, aussitôt l’odeur arrivant dans ses narines, manqua de faire marche arrière : il tenta désespérément de bondir de nouveau vers sa pokéball, Aldercy lui en empêcha en la mettant hors de portée.

« Un peu de sérieux, on est dans une mission spéciale. »

Le Loupio se mit à couiner, protestant lourdement. Boom vint le réconforter d’une petite tape sur la tête. Aussitôt, il réussit à calmer sa rage persistante.

« Navrée, on va avoir besoin de tes services un instant. Rapide présentation, voici Alawn et ses amis. Tu es sage avec eux, ok ? »

Grognement d’approbation. Aldercy se redressa aussitôt, poings sur les hanches, satisfaite.
Elle jeta un nouveau coup d’œil à sa carte, et mandata Fybriss de « sonder » les eaux croupies. A son grand malheur, le Loupio dut s’approcher des tuyaux, tapotant avec ses deux extrémités brillantes. Il répéta l’opération sur les structures des autres chemins, et fut formel : sa tête se fit malade, et il pointa un chemin faiblement avant de s’en retourner dans les jupes d’Aldercy.


« On va par-là ! » S’exclama la prof, portant maintenant le Loupio nauséeux dans ses bras.

S’assurant qu’Alawn tenait le coup,  elle s’engagea vers le chemin le plus encombré d’après les capteurs du Loupio. Qui dit plus encombré disait plus de chance de trouver la source principale du problème. Elle fouilla dans son sac, sortit un petit foulard qu’elle proposa à Alawn :

« Je ne sais pas si vous êtes au point, mais… Prenez ça, pour tenir le coup. J’en ai un aussi. »

Elle n’hésita pas à s’en mettre un aussitôt dit, masquant enfin son nez et sa bouche de l’odeur montante. Le foulard était imprégné d’une légère odeur fleurie, contrant du mieux qu’il pouvait l’extérieur ingrat.

Entendant cette fois du mouvement, Aldercy plaça doucement son bras vers Alawn, comme pour parer un imprévu. D’après le plan, ça correspondant à un des gros embranchements du système d’eaux usagées. Pas le plus fin, mais… Manifestement, ça suffisait à plaire à une partie de la compagnie bruyante présente. Avant de s’y jeter, elle marqua un mouvement de pause :


« Prêt ? Je pense que cette fois, on va sûrement devoir se salir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission] Même pas sale ! [Alawn + Guest : Drew]
» [Guest] Un maton de Prison Break dans "Buffy" ^^
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive
» Onde à bulles, l'émission BD de Radio Campus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Zone Pokémon :: Les Missions :: Kanto-
Sauter vers: