Partagez | 
 

 The Shadow [Mia Tsukiyoko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Dim 4 Aoû - 2:36

Il était déjà un peu plus de minuit. Voilà un moment que l’extinction des feux avait été appliquée. Le néon indiquant la sortie de secours, tronant au dessus de portes, représentait la seule source de lumière potable des couloirs du dortoir des professeurs. Un Korillon prudent avançait hors d’une porte, regardant soigneusement autour de lui.
Le grelot, Carina, fit de brefs mouvements à l’arrière pour avertir son compagnon. Ils avaient champ libre. Le petit pokémon ferma alors doucement derrière lui, sans faire un seul bruit. A sa sortie, un léger bruit de verrou retentit. Satisfaite, Carina commença alors sa route, prenant garde à ne pas faire le moindre son sur son trajet. Une ombre suivait scrupuleusement chaque mouvement du pokémon dans le noir, laissant une certaine distance de sécurité jusqu’au grelot. Celle-ci, d’abord nerveuse de traverser un si grand espace seule, fut vite rassurée en sentant l’ombre à ses côtés. Carina poursuivit donc son chemin jusqu’à l’escalier, agitant l’étrange ficelle mêlée qu’elle portait sur sa tête. Rouge et blanc se mêlait parfaitement en cette petite corde, relevée sur le haut de son crâne.

Le pokémon sautilla jusqu’à la rambarde d’escalier, y grimpa, pour se laisser glisser tout le long. Elle hésita un instant avant de descendre jusqu’au pallier d’après : la marée d’ombre vint la cueillir, pour la faire glisser en sens inverse sur la pente. Amusée, Carina ne put s’empêcher de faire un léger mouvement de grelot. Et ce petit manège continua un long moment. Les allers et venues du pokémon sur la surface finirent par le bercer doucement, jusqu’à l’assoupir. L’ombre prit alors forme humaine pour réceptionner le petit pokémon, qui atterrit lentement dans ses mains.
Farazen avait optimisé son apparence physique. Il était passé du petit bonhomme maigrichon à un jeune un peu plus grand déjà, munit d’un pull déjà un peu plus à sa taille que l’ancien qu’il s’était forgé. Un pantalon de la même couleur se confondait avec les plis de son haut, accentués sur ses hanches. Son foulard sur sa tête était toujours présent, avec cette flamme qui semblait presque devenir vivante elle même. Ses yeux violacés semblait attendrit par Carina, déposée sagement entre ses doigts. Il la porta contre lui, silencieux et immobile au milieu de l’escalier. De l’ombre, une étrange masse ténébreuses semblait être attirée par le spectre humain. L’éclat de ses yeux vacilla, avant qu’il ne se remette en route vers le rez-de-chaussé du bâtiment, tenant le Korillon tendrement dans ses bras.

D’un pas lent, il finit par attendre le hall. Il se dirigea doucement vers une table haute, y déposa Carina sur son foulard. Il se dirigea vers un des distributeurs de boisson, et déclencha le mécanisme sans même user de monnaie. Un gobelet atterrit alors entre deux crochets, et sa sélection atterrit rapidement dans son petit verre en plastique. Il avait vu Aldercy le faire un certains nombre de fois avant de filer à la bibliothèque travailler. Pour se donner du courage, disait-elle. De la force pour la journée, aussi.
Farazen avait eu l’occasion de la voir essayer chaque sélection de cette étrange machine, et il avait choisit celle dont l’odeur lui était la plus agréable. Le thé menthe fut bientôt prêt à être but, aussi bouillant soit-il.
Il s’installa sur la chaise haute, vers le Korillon dormant toujours tranquillement sur son tissu. Posant son gobelet sur la table, Farazen en profita pour la recouvrir d’un pan de ce foulard. Passant sa main au dessus du contenant, il sentit la chaleur du breuvage s’infiltrer entre ses doigts. Cette étrange sensation lui donnait un léger frisson. Voilà plusieurs nuit qu’il s’aventurait en cachette, hors de vue des surveillants, avec Carina hors de l’espace d’Aldercy. Encore plus maintenant que Boom n’était plus présent pour surveiller leurs faits et gestes.

La disparition de Boom avait fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le coeur d’Aldercy. Tous ses pokémon l’avaient très bien sentit. Fybriss s’était soudainement assagit dans sa bassine de flotte, et avait même eu droit à un bain tiède pour qu’il puisse être moins nerveux. Pillow restait posté sur les cheveux d’Aldercy, ou venait flotter sagement sur l’eau de Fybriss, silencieusement. On l’entendait parfois sangloter un court instant, avant de s’assoupir sur les capillaires de sa dresseuse. Sur le lit, l’oeuf reposait sagement, prit dans plusieurs couettes et parfois surmonté du Tylton lorsqu’il se reposait.
Aldercy, pour sa part, restait à contempler l’orbe dans laquelle avait été enfermée son compagnon de route. Boom, s’étant puni pour avoir commit un meurtre. Il avait pourtant de nombreuses fois menacé la vie d’autrui pour protéger Aldercy lorsqu’elle était plus jeune : pourquoi un tel comportement désormais ? Avait-il honte, parce qu’il savait que Atsuko serait présente et l’observait ?
Voilà donc un certains temps que sa dresseuse avait refusée de quitter sa case, fixée continuellement sur la prison que s’était constitué son ami. Farazen avait multiplié les sorties furtives avec ses camarades, tentant de changer d’air. Aujourd’hui, c’était donc au tour de Carina de jouer un peu à l’extérieur de cet espace oppressant, leur propre maison.

Prenant le gobelet entre ses mains, il sentit la chaleur se diffuser le long de ses doigts, remonter ses bras et se rependre dans tout son corps. Le Mélancolux comprenait mieux pourquoi cette sensation était si agréable chez les humains. Un son alerta ses sens : quelqu’un venait d’arriver dans le hall d’entrée. Imperturbable, il reposa son gobelet, attendant patiemment que la personne se dévoile dans son champ de vision. Ses yeux luisants vacillaient déjà à l’approche de la personne, il reconnaissait son essence, mais ne bougea guère lorsqu’elle arriva dans son périmètre de vue. Il se doutait qu’elle le reconnaisse dans cet état humain, aussi préférait-il rester discret malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Lun 5 Aoû - 14:16

Mia rentrait dans le bâtiment rassemblant les chambres des professeurs, revenant de celui des élèves qu'elle venait d'inspecter. Elle n'y avait croisé que quelque resquilleur tentant de rester éveillé malgré le couvre feu ou essayant de faire le mur pour aller s'amuser en ville. Quelques portes mal fermée avaient attiré son attention, il était probable qu'elle aille y faire un tour plus tard dans la nuit, une fois sa ronde terminée.

*Sérieusement, il aurait peut engager quelques gardiens de nuit. Le boulot pour la Team Rocket empiète déjà plus qu'assez sur mes heures de sommeil. Heureusement qu'ils ne jugent pas nécessaire que je vérifie les salles de classe et qu'ils ont encore confiance dans le système de sécurité du centre d'adoption. Je me demande combien de temps ils vont mettre à trouver mon boîtier de commande.*

Avant même de s'en rendre compte, la surveillante venait d'atteindre le fond du couloir du troisième étage. Cette fois-ci, pas d'élève qui tentait de se faire la malle, ce que était plutôt normal... Et pas la moindre porte entrouverte laissant présager qu'elle pourrait venir voler quelques pokemon ici. Elle s'appétait alors à retourner dans sa chambre pour se changer et aller cueillir quelques monstres de poches chez leur propriétaires... Lorsqu'un léger tintement se faisait entendre, provoquant la montée d'un frisson le long de son dos.

*C'est rien. Ça doit être quelqu'un qui a fait tomber quelque chose de sa table de nuit ou alors c'est mon imagination... Il faut que j'arrête d'être sur les nerfs comme ça... C'était juste un cauchemars, juste un cauchemars... Les lapins anthropomorphe qui parle ça n'existe pas...*

La jeune femme se retournait alors et brandissait sa lampe de poche devant elle. Effectivement il n'y avait rien ni personne. Puis une série d'autre tintement venait la faire réagir de nouveau... Faisant germer dans sa tête l'idée que certains des enfants qu'elle venait de réprimander avait décidé de venir la narguer en lui jouant de mauvaises blagues... Et ça elle n'était absolument pas prête à le laisser passer. Elle s'engageait alors de nouveau dans les escalier afin de redescendre, jusqu'à ce qu'elle reconnaisse le bruit caractéristique du distributeur du rez-de-chaussée qui se mettait en marche. Probablement que leur petite farce ne fonctionnant pas ils avaient renoncé et avait choisis de boire quelque chose avant de filer.

La voleuse pressait alors le pas en essayant de ne pas faire trop de bruit pour réussir à les prendre la main dans le sac. Mais une fois sur place, tout ce qu'elle trouvait c'était un gobelet fraîchement abandonné, la boisson chaude fumant encore à l’intérieur.


"Bon, allez, assez joué, maintenant montré vous ou je vous mets tous en colle 3h après les cours pendant un mois !"

Évidemment, aucune réponse ne se faisait entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Mar 6 Aoû - 20:35

Se camoufler n’était pas le fort de Farazen. Il avait tout juste eu le temps de débarrasser la table de Carina, que Mia apparut au coin de l’espace du distributeur.

" Bon, allez, assez joué, maintenant montré vous ou je vous mets tous en colle 3h après les cours pendant un mois ! "

Une chance que le pokémon lanterne ait eu le réflexe de filer avant qu’elle n’arrive. Il tenait fermement Carina dans ses bras, dans un coin baigné par l’obscurité. Sa nature spectrale lui permettait de rester à l’écart du champ de vision de tous dans cet état, pour un certains moment espérait-il. C’est la première fois qu’il faisait ça plus longtemps que trente secondes.
Il reconnut aussitôt l’humaine. Mia. La personne qui avait accompagné Aldercy lors de son adoption. Elle ne semblait pas bien nette pourtant ? Que faisait-elle à cette heure, perdue dans les dortoirs ?
N’étant pas doué de parole, le pokémon n’osait pas se signaler pour autant. La lueur de ses yeux vacilla dans l’ombre un instant. Il tira un très court flux vital de Mia. Il était maintenant urgent pour lui de tenir sa forme humaine tant qu’elle serait dans les parages : dévoiler sa nature risquerait d’embarrasser sa dresseuse, Aldercy.

Mais… Quel était cette sensation ? Du flux qu’il venait d’extraire, il sentait des arômes qu’il n’avait vu qu’à un seul endroit. Y penser suffit à faire grésiller la lumière adjacente à Mia.
Les montagnes, le responsable de l’enfermement de Boom. L’odeur des Rockets. Que faisait Mia avec une telle saveur sur elle ? Si ça se trouve, Farazen se faisait des idées : Peut-être qu’elle avait attrapé un élève Rocket, et il en était resté quelques traces sur elle. Ou bien elle fréquentait des personnes affiliées à ce groupe. A part ce premier cas, elle était sûrement au courant de méfaits divers.
Un fluide étrange monta en Farazen. Il serra Carina plus fort dans les ténèbres… Oserait-il ? Oui, son esprit n’était maintenant dirigé que sur une seule chose. Le verrou de l’entrée principale ainsi que de toutes les autres sorties vinrent doucement s’enclencher. Les lumières grésillèrent, avant de ne laisser place qu’aux petits néons de secours, maintenant seul éclairage disponible. Farazen n’arrivait pas à contenir ses émotions, et s’était fixé une idée : Lui donner la peur de sa vie, puisqu’elle semblait être si proche des Rockets, c’était elle qui allait trinquer pour tout ce qu’avait subi l’œuf qu’Aldercy avait récupéré.


L’espace vira au noir complet aux yeux de Mia, avant de laisser apparaitre une pièce immense dans laquelle était disposées plusieurs sépultures arrangées dans des boites transparentes, disposées de part et d’autres de la salle sur plusieurs étages, accessible par de petits escaliers. De puissantes torches disposées au fond de la salle permettaient d’éclairer l’immense tombeau. Entre ces torches, enfoncées dans le mur, étaient disposées plusieurs stèles entourant un grand coffre scellé.

Après quelques instants, plusieurs ombres humaines portant des masques d’Osselait brillants apparurent au-dessus de chaque petite tombe. Immobile, fixant la jeune femme avec leurs yeux brillants. Au-dessus du coffre, une autre ombre plus massive, agitant ses bras grotesquement à la vue de Mia. Lorsqu’elle daigna s’avancer hors de sa position d’arrivée, la grande ombre agita encore plus fort ses bras dans les airs, l’élevant, laissant derrière elle un sillage ténébreux. Elle atterrit juste devant la surveillante, menaçante, faisant de grands mouvements de mains griffus vers elle.

Derrière Mia, un étrange fossé dans lequel reposaient plusieurs corps de Rockets sans visage. L’on ne devinait qu’ils étaient Rocket que par leur vêtement, bariolés du grand R rouge, sans aucune logique apparente. Plusieurs bâtons gisaient non loin du fossé, servant à tasser le plus loin possible les cadavre du bords. Peu lourd, ils pouvaient facilement être pris pour se défendre de « certaines » menaces.  
Si la surveillante osait poser la main sur la grande ombre, les petites descendraient progressivement la soutenir, et si celles-ci disparaissaient, les stèles brilleraient de plus en plus, dévoilant leurs écritures. Survivre allait être une autre paire de manche, face à l’opposant massif de Mia. Que pouvait-il se passer de toute façon, si Mia mourrait dans ce cauchemar ? Ne se réveille-t-on pas d’un songe immédiatement après une chute ou une terrible blessure ? Que pouvait-il arriver, si on était bloqué par un pokémon dans ce genre d’environnement ? Menaçante, l’ombre tentait de faire tomber Mia dans le fossé. Peut-être pouvait-elle réagir à temps avant que ça ne se produise.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Jeu 8 Aoû - 23:42

Mia frissonnait une fois de plus, une sensation étrange venait de la parcourir, quelque chose qu'elle ne pouvait absolument pas définir. Et dans le même temps la lumière se mettait à vaciller. Quelque chose n'était pas normal du tout, elle se sentait observée, mais pas par une personne normale, pas par un humain. C'était une sensation oppressante qu'elle n’appréciait pas du tout. Elle essayait alors de respirer calmement, essayant de se convaincre qu'elle faisait juste une crise d'angoisse due au manque de sommeil et à ce cauchemar stupide.

Au moment où la jeune femme pensait enfin réussir a se calmer, elle entendait les portes et les fenêtre se verrouiller avant de se retrouver complètement dans le noir. Même sa lampe torche finissait par la lâcher. Ce n'est qu'une fois que le dernier rayon lumineux finissait de disparaître que la lumière commençait à revenir, mais de façon totalement différente, des torches disposées sur les murs d'une salle qu'elle n'avait encore jamais vu.


"D'accord, très amusant d'utiliser des pokemon psy pour me faire halluciner, vous venez tout juste de gagner des heures de colle supplémentaire. Allez, maintenant ça suffit, rappelez vos bestioles ou je vais devoir prendre des mesures qui ne plairont à personne."

Toujours aucune réponse... Puis les ombres faisaient leur apparition, silencieuses et immobiles. A ce stade Mia avait renoncé à tenter de raisonner les personnes qui lui infligeaient ça. C'était totalement inutile de toute façon elle l'avait parfaitement compris. Elle laissait échapper un soupir... Elle allait devoir se servir de son Absol... Mais la plus grande des créature se jetait sur elle et la déstabilisait au moment où elle allait se saisir de la ball à sa ceinture.

Mia se rendait alors compte de la présence du fossé derrière elle et de l'odeur qui s'en dégagé... Avant de voir ce qu'elle contenait...


*Qu'est ce que ?!*

La seconde d’après, elle trébuchait et se rattrapait au bord, essayant désespérément de remontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Sam 10 Aoû - 0:28

Si seulement c’était des pokémon psy ! La tâche pour Mia aurait pu être tellement plus simple. Mais rien ne pouvait aller à l’encontre de l’amertume du Mélancolux, qui s’acharnait de plus en plus contre la surveillante.  La grande ombre, voyant la jeune femme trébucher, la rattrapa de justesse par le poignet, comme une vulgaire poupée de chiffon. Qu’elle bazarda aussitôt à l’autre bout de la salle sans un son. Un simple bruit glauque, causé par le mouvement rapide de la créature. Et la chute de la dresseuse au loin.
Mais ce n’est pas le genre de cauchemar où on ressent ses blessures. Où l’on s’en réveillerait. Aussi Mia chuta doucement, au ralenti, et se prit le sol tout aussi fort, au ralenti, sous les yeux des petites ombres qui, attentives, suivaient sa chute de leurs yeux luisant en gigotant sur leurs tombes.

La grande ombre n’attendit pas longtemps, avant de trotter vers Mia. Elle s’arrêta à deux mètres d’elle, curieuse de son état, faisait des pas en avant, en arrière, se demandant si elle allait oser l’interpeller, puis enfin bondit sur la dresseuse, et lui arracha sa ceinture avec ses dents. Les pokéballs firent un saut de l’ange, avant d’atterrir une dizaine de mètre vers l’autel aux stèles. L’ombre ne perdit pas une seule seconde, et commença à trainer de nouveau la dresseuse vers le charnier. Par la jambe, avec ses crocs plantés vivement dans la chaire.
Ce n’était qu’un jeu après tout. Un jeu où l’ombre prenait un malin plaisir de faire valser la jeune femme d’un bout à l’autre de la pièce.

Les ombres des sépultures gigotaient doucement sur leur emplacement. Leurs têtes immobiles, tournées vers le manège de leur aînée sur Mia. Ils ne semblaient pas échanger le moindre regard entres elles, le moindre mot. La masse d’ombre étaient tout simplement focalisée sur les envols répétés de la surveillante. Jusqu’à ce que la grande ombre cesse, et la prenne entre ses croc par le flanc, pour la transbahuter de long en large, comme un canin qui jouait avec son os. Au bout d’un moment, il cessa, sentant une présence dérangeante débarquer.

Sur les stèles apparurent progressivement une ombre féminine, tandis qu’une voix fantomatique récitait :


« And when the day arrives,
I’ll become the sky,
And I’ll become the sea
»

L’ombre se précisait, prenait forme. Perdait de sa noirceur, adoptant une grande tenue blanche, réplique d’un costume traditionnel de grande prêtresse.

« And the sea will come to kiss me,
For I am going… Home.
»

L’apparition se dévoila comme étant une grande femme, aux cheveux pourpres et aux yeux ambrés.

« Nothing can stop me now. »

La grande femme passa ses mains dans ses cheveux, les rajustant dans un ordre qu’elle seule connaissait. Elle descendit doucement de l’autel, sautant des stèles dont elle venait d’apparaître, les écritures luisant, oranges, sur ses vêtements. La grande ombre, terrifiante, se redressa aussitôt pour tenter d’emporter Mia vers la fosse. La femme, surprise, se pressa aussitôt et lui attrapa une patte, ce qui fit trébucher la créature en avant, laissant Mia à son point initial : à deux doigt de chuter dans le fossé. Si elle se retournait pour voir la créature, elle la verrait se faire gratouiller sous le cou par la prêtresse. Celle-ci semblait maitriser pleinement ce cauchemar, contre toute volonté de son créateur et sûrement à la surprise de Mia.


« Vous êtes coincée ici ? » Demanda l’inconnue à Mia, tout en continuant son ouvrage.

Les tombes semblèrent s’agiter, ne comprenant plus la situation. Les petites ombres s’amusaient très bien sans cet élément de surprise, qui venait de gâcher leur divertissement.


« Si vous êtes coincée ici, c’est qu’on doit vous reprocher quelque chose d’important. Je vous propose de vous repentir ici même. Vous n’aurez pas beaucoup d’autres occasions. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Ven 23 Aoû - 17:59

Mia essayait de se dégager de l'étreinte de la créature qui la remontait mais finissait par être jetée comme un simple pantin désarticulé. Elle aurait voulu crier à se moment là, mais sa voix lui faisait soudainement défaut, tout comme ses muscles, ses jambes se révélant incapable de la porter et ses mains tremblant trop pour qu'elle réussisse à se saisir correctement d'une pokeball. La seul qu'elle réussis à atteindre était celle de son Insecateur, mais elle lui échappait pour aller rouler dans un coin. Elle essayait alors d'en prendre une autre, mais avant qu'elle y arrive, l'ombre lui arrachait sa sa ceinture avant de la saisir par la jambe. La Rocket commençait alors à paniquer et essayer de s'agripper au sol, sans le moindre sucés. Si cela été l'illusion d'un pokemon psy, elle ne trouvait absolument plus ça drôle et supportait de moins en moins la situation.

La chose la mordait ensuite sur le coté et se mettait à la secouer comme un chien secouerais son jouet, tandis que la voleuse se mettait à le frapper à hauteur de ce qui lui servait de visage. Elle désespéré de le voir lâcher enfin, alors que quelques gouttes commençaient à couler de ses yeux pendant qu'elle sanglotait. Le monstre ne se calmait que lorsqu'une étrange voix se mettait à résonner dans la pièce, en même temps qu'une autre ombres se formait dans la pièce. Puis lorsqu'on pouvait enfin voir l'apparence du fantôme qui avait décidé de se montrer, la créature se remettait en mouvement, bien décidée à lancer Mia dans la fosse remplie de ses confrères décédés. Mais une fois de plus son voyage se terminait au sol, juste à coté du trou.

Quelques secondes lui était nécessaire pour complètement retrouver ses esprits et trouver cette femme au cheveux rouge en train de caresser le monstre qui venait de s'en prendre à elle comme si il s'agissait d'un quelconque animal de compagnie. Elle se relevait alors en époussetant ses vêtements et fixait la nouvelle arrivante droit dans les yeux pour lui répondre.


"Moi ? Coincée ? Pas le moins du monde, je suis certaines qu'une Ball'Ombre d'Absol ou une Plaie-Croix d'Insecateur devrait me ramener à la normale je suppose. Attendais que j'attrape le gamin qui s'amuse à apeurer les gens avec ses pokemon."

Mia se marchait alors vers sa ceinture, ramassant d’abord la pokeball qui lui avait échappé... La phrase suivante de son interlocutrice attirant son attention alors qu'elle ramassait le morceau de cuir sur lequel les autres balls étaient attachées. Il allait falloir qu'elle fasse attention à ce qu'elle allait répondre maintenant. Quelque chose lui faisait penser que la personne qui 'amusait avec elle en se moment en savait peut être un peu plus qu'elle ne l'avait prévu.

"La seule chose que les gens pourraient me reprocher c'est de faire mon travail correctement. Si le sale gosse qui s'amuse à m'infliger ça ne supporte pas d'être puni, il n'a qu'a se tenir correctement au lieu de tenter de se venger sur moi parce que je l'ai envoyé en colle. Ça seras très facile pour moi de le retrouver de toute façon, il me suffira de consulter la liste des élèves en retenue disposant de pokemon avec des attaques permettant de créer ce genre d'illusion."

Elle s'occupait maintenant de remettre sa ceinture en place avant de croiser les bras sous sa poitrine et de se mettre à taper du pied. La panique avait finalement disparu et laissé la place au masque de la surveillante particulièrement sévère qu'elle incarnait à longueur de journée pour ne pas se faire repérer.

"Je vais encore devoir attendre longtemps ou il faut que j'utilise mes pokemon pour briser cette illusion de force et attraper le coupable ?"

En y prêtant attention, on pouvait facilement remarquer qu'il n'y avait que 5 conteneur de pokemon attachait à la taille de la jeune femme au long cheveux noir... La dernière se trouvait dans sa main droite, prête à relâcher le monstre de poche qu'elle contenant à la première réaction contrariant sa propriétaire... Et le pokemon qu'elle contenait n'était pas du genre à plaisanter durant un combat.
Revenir en haut Aller en bas
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Sam 7 Sep - 21:37

"Je vais encore devoir attendre longtemps ou il faut que j'utilise mes pokémon pour briser cette illusion de force et attraper le coupable ?"

Atsuko esquissa un léger sourire, tandis que la créature de ténèbres se mettait à grogner fortement, sentant un danger évident. La femme se mit aussitôt à lui gratouiller le cou avec énergie, tâchant de vite le calmer. Elle lui susurrait des mots, des phrases voulant le rassurer. Mais pendant qu’elle faisait cette opération, des dizaines de petites ombres oublièrent leur perchoir et vinrent glisser par derrière Mia, lui subtilisant aussitôt sa ceinture de pokéballs et lui arrachant celle qu’elle tenait. Au passage, une ombre de taille humaine l’embarqua directement sur son épaule, la tenant fermement contre elle, dos à la prêtresse, sa vision désormais braquée sur les petites choses jouant avec sa ceinture. La prêtresse marcha alors doucement vers les petites ombres, certaines n’ayant pas pu toucher la ceinture lui faisant la fête, ou s’éloignant brusquement d’elle sur son passage, partagé entre une étrange terreur et une admiration sans limite.


«  Il semblerait que vous n’ayez pas compris la situation dans laquelle vous vous trouvez, Tsukiyoko. »

Elle ramassa une des pokéballs, contenant le supposé Absol. La ball lévita soudainement au-dessus de sa main, se décomposant progressivement de sa mécanique, comme un plan exposé en trois dimensions.

«  Vous êtes ici pour apprendre quelque chose. Vous avez fait du mal, et il est temps que vous compreniez ce que vos fautes ont provoqués. »

La ball se mit à disparaitre progressivement, ses parties s’évaporant dans le vide. Les autres, sous les mains des ombres, firent de même : ils les démontèrent progressivement,  transformant les parties des balles en poussières. Autour déjà, les tombes commençaient à disparaitre, rapidement suivi de leur propre représentant. Les petites ombres, s’évaporant dans les airs, libérait dans leur dernier souffle une petite flammèche violacée. Atsuko, de marbre face à cette fatalité, se releva en passant ses mains sur sa tenue.


«  Ah, nous allons bientôt être coupée, vous et moi. » Commenta-t-elle, voyant les stèles et les briques disparaitre.

Progressivement, leur environnement perdit de son déjà très faible éclat, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une masse sombre, d’épais ténèbres, entourant Atsuko et Mia. La prêtresse sembla libérer la dernière flammèche violette de la grande ombre, s’évaporant dans le noir.


« Je ne pense pas vous revoir de sitôt, Tsukiyoko. Mais je me contenterais de veiller sur vos actes. »

Tandis qu’un volute glacé parcouru le cou de Mia, les lumières du rez-de-chaussée se rallumèrent soudainement, laissant place à de bruyants pas descendant les escaliers. Des sons confus de voix surgissaient de part en part, et maintenant prenait forme d’une professeur paniquée, apparaissant dans le champ de vision de la surveillante.

« …, …. ! »

Puis, une claque, voulant réveiller sa camarade. Aussitôt, le brouillard du cauchemar se dissipait, laissant voir Aldercy, manifestement paniquée, les yeux grands ouverts sur Mia.

« Je… Désolée pour la gifle. Enfin, tu réponds. »

La professeur ne perdit pas de temps, et donna la ceinture de Mia, la lui donnant immédiatement dans ses mains.

« T’étais au sol, et t’avais tes pokéballs plus loin… J’ai pas pu venir plus vite, pas pu voir qui t’as fait ça. Tu te sens comment ? Ça va ? T’as l’air toute pâle ? »

Aldercy faisait aussi maigre figure de son côté. Son pyjama n'était qu'une sorte de grand et long t-shirt en triste état, ses cheveux long descendaient sur son dos un peu n'importe comment, ses rubans étant allés se faire voir ailleurs s'ils y étaient. Une fatigue certaine se lisait dans ses yeux, tiré d'épuisement. Mais aussi, une grande inquiétude envers sa partenaire de cantine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Mar 17 Sep - 13:48

Cette fois ci Mia commençait vraiment à en avoir assez, sa panique avait laissé la place à un énervement sans borne et un colère qu'elle parvenait de moins en moins à contenir. Si cette ombre ne l'avait pas empêchée de le faire, elle aurait sûrement relâché tout ses pokemon d'un seul coup La disparition de ses balls ne l'affectait pas réellement, le décors lui aussi disparaissant, elle supposait que le pokemon qui s'en prenait à elle commençait à fatiguer... Ce qui la faisait sourire alors qu'elle écoutait la petite rengaine de la femme face à elle.

La voleuse ne savait pas depuis combien de temps elle était là, mais soudain une douleur sur sa joue lui faisait ouvrir les yeux. Aldercy se tenait face à elle, visiblement apeurée de retrouver l'autre femme au sol. Elle récupérait sa ceinture lorsqu'elle lui la rendait et se relevait pour la remettre en place. Le flot de parole ininterrompu de la professeur ne lui laissait pas l'occasion d'en placer une avant qu'elle ne se décide à s’arrêter. Elle se frottait alors la joue qui avait reçu la main de son interlocutrice.


"Je ne t'en veux pas pour la gifle... Mais il y avait peut-être d'autre moyen de me réveiller tu sais."

Elle plaçait alors son index droit sur sa lèvre inférieure et affichait un petit sourire narquois en la regardant droit dans les yeux. Elle croisait ensuite ses bras sous sa poitrine et reprenait un air un peu plus sérieux, laissant transparaître l’énervement qu'avait créé la précédente situation.

"Je pense qu'il y à des élèves qui se baladent dans les couloirs et utilise des pokemon doté d'attaque psy pour faire de mauvaises blagues... Et je viens d'en être la victime. Soit leur pokemon ont fini par fatiguer, soit c'est toi qui les as fait fuir en arrivant. Mais si ils pensent que je vais en rester là ils se trompent fortement. S'en prendre directement au personnel de l'école, c'est quelque chose d'impardonnable."

Ce qui l'était surtout à ses yeux, c'était cette marque qu'elle sentait sur son cou, à peine cachée par ses cheveux, qu'elle venait de détacher juste après avoir remarqué, et qu'elle avait pu entrevoir en voyant son reflet dans une vitre. Comment avait-ils osé abîmer sa peau avec cette brûlure, cette marque en forme de fleur aux pétales de feu... Si elle n'avait pas été obligée de garder sa couverture, elle orrait sûrement utilisé Goupix pour leur rendre la pareil au centuple... Mais en attendant elle venait juste de le faire sortir, accompagné d'Absol afin que ces deux pokemon trouvent la piste des morveux qu'elle allait punir sévèrement.

"Vous êtes certains qu'ils sont sortit ?"

Un coup de patte d'Absol sur la porte semblait le lui confirmer, tandis que le renard de feu s'amusait à renifler partout en tournant en rond avant de se cogner à la sortie.

"Bon, ma lampe de poche semble fonctionner... Je ne sais pas ce que tu compte faire, mais moi je vais sortir pour essayer d'attraper les coupables. Ils vont rester en retenue le reste de l'année pour avoir passé le couvre feu et s'en être pris à moi pour le cacher."

Elle poussait alors la porte du bâtiment et allumé sa source de lumière portable, gardant un œil sur les deux pisteur qu'elle avait lâché à la poursuite de ses agresseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Sam 23 Nov - 14:47

« Bon, ma lampe de poche semble fonctionner... Je ne sais pas ce que tu comptes faire, mais moi je vais sortir pour essayer d'attraper les coupables. Ils vont rester en retenue le reste de l'année pour avoir passé le couvre-feu et s'en être pris à moi pour le cacher. »

La professeur hocha doucement la tête, avant de voir Mia s’enfiler par dehors, et voir le fuseau de sa lumière disparaitre en tournant suivant l’angle du bâtiment. Aussitôt, Aldercy trotta à son tour hors du hall, pour vite rejoindre la surveillante.

« Attend moi, je t’accompagne. » Dit-elle simplement face à sa collègue.

C’était certain qu’elle n’était pas parée pour filer à l’anglaise hors de son sommeil coutumier. Pied nu, elle semblait n’en avoir cure de la situation dans laquelle elle se trouvait. Ni sac, ni ceinture de pokéball, ni ruban dans ses cheveux. L’air un peu absent, elle regardait les alentours, suivant la direction pointée par la torche de Mia.

« Tu as du déjà… T’as déjà cherché des élèves dans le noir comme ça ? »

C’était les heures creuses des éclairages. Pendant quelques instants, ils s’éteignaient, pour ne laisser que quelques néons de secours au sol, balisant le passage. Dommage pour elles, qui étaient manifestement hors des petits chemins entre les bâtiments.
Elle continua à suivre Mia sagement, rajustant par moment son grand haut, pyjama d’appoint.
De légères boules lumineuses bleuâtres commencèrent à naître à leurs pieds, suivant leur trace dans l’ombre. Elles semblaient chercher à suivre l’empreinte lumineuse de la surveillante, cherchant à la réduire, tamisant leur progression d’ombre.


« N’ait pas peur. »

Aldercy porta sa main doucement sur l’épaule de Mia, glissa son bras sous le sien, comme pour la soutenir.

« N’ait pas peur. Je pense savoir … Ce qu’il en retourne. Continuons à marcher. »

Doucement agrippée au bras de Mia, elle tâchait de suivre son rythme de marche. Elle voyait les pokémons de la surveillante tourner et virer dans leur champ de vision. Au bout d’une dizaine de minute, la dresseuse lança doucement :

« Rappelle-les. Ils risquent de se blesser. »

Entourés de boules enflammées bleutées, elle invita tout de même Mia à continuer sa route, surtout sans s’arrêter, la laissant ouvrir la voie vers une épaisseur d'ombre conséquente. Lorsqu'elle ralentissait dans sa marche, Aldercy lui chuchotait doucement de continuer, surtout sans la stopper, et sans se montrer menaçante pour ne pas l'effrayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Sam 23 Nov - 23:20

Mia entendait la voix et les pas de la professeur derrière elle. Visiblement les températures nocturnes ne la dérangeait pas vraiment, c'était plutôt le fait de savoir la surveillant debout en pleine nuit et à la poursuites d'élèves qui éveillé sa  curiosité. Ça ne servait à rien de lui mentir sur ce sujet alors elle lui répondait franchement.

"Parfois ça m'arrive, mais généralement ils essayent plutôt de filer en utilisant l'attaque brouillard d'un de leurs pokemon... Berceuse ou hypnose à la limite, je me suis déjà réveillée dans le couloir ou dans les toilettes. Mais des qui s'en sont pris à moi comme ce soir, jamais... Je te pris de croire qu'ils n'auront pas l'occasion de remettre la main sur une pokeball de si tôt. Je vais leur coller un rapport de discipline bien salé..."

Elle frottait alors la petite marque de brûlure sur sa nuque, cela piquait encore pas mal ce qui ne faisait que renforcer son énervement et lui faire presser le pas. Rapidement la seule source de lumière valable devenait sa lampe torche et elle se démenait pour continuer de suivre ses deux pokemons. Si Absol remontait la piste calmement, on ne pouvait pas en dire autant de Goupix qui partait dans tout les sens, s'arrêtait pour renifler des fleurs ou des paquets de bonbons quand il ne venait pas percuter le pokemon blanc. C'est alors qu'elle remarquait ces petites flammes bleutée remontant du sol. Pour elle, aucun doute, elle était sur la bonne voie, mais ses proies allaient sûrement tenter de recommencer comme un peu plus tôt.

"Je n'ai pas peur, c'est juste qu'ils commencent à m'énerver avec leur tour de passe-passe. Depuis quand est-ce que des élèves se permettent d'utiliser des pokemon contre des personnes ?  J'en suis presque à me demander ce qui me retient de leur flamber les fesses avec Goupix quand je leur aurais mis la main dessus."

Mais intérieurement elle devait bien avouer qu'elle n'était pas forcement très à l'aise dans cette situation. Habituellement c'était plutôt elle que les gens craignaient dans le noir, au moment ou son masque reflétait une quelconque lumière, avant que ses victimes ne remarquent le R rouge sur son uniforme. Pourtant cette fois, c'était elle qui ressentait cette désagréable sensation de pouvoir tomber dans un piège à n'importe quel moment. Puis Aldercy la prenait par le bras et tentait de la calmer, ce qui réussissait au moins à la forcer à ralentir le pas... Mais elle ne choisissait pas forcement les bons mots malheureusement pour faire baisser la nervosité de la voleuse.

"Si tu sais qui joue avec mes pieds et quels pokemon il utilise tu devrais me le dire, ça nous éviterez pas mal de problème."

Elle lui suggérait alors de rappeler ses deux pisteurs.

"J’espère vraiment que tu sais ce que tu fais... Il fait de plus en plus noir ici, ça va être difficile de se déplacer seules, même avec la lampe. En plus tu aurais peut-être mieux fait d'aller enfiler autre chose... Personnellement ça ne me dérangerais pas que ton haut glisse encore un peu plus, mais il y en a qui pourrait se faire des idées en te voyant à mon bras habillée comme ça. Çà serait dommage si un garçon qui t’intéresse allait s'imaginer que tu préfères les personnes avec un petit peu plus de poitrine."

Si elle flirtait un peu, c'était surtout pour éviter de trop penser à la situation. Elle était encore moins à l'aise depuis que ses pokemons étaient de nouveau dans leurs balls. De plus sa lampe de poche semblait de moins en moins efficace alors que l'ampoule brillait toujours aussi fort. Elle envisageait même le fait de déjà être prise dans une nouvelle illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Jeu 26 Déc - 17:27

En son for intérieur, Aldercy soupira doucement de soulagement. Au moins il ne risquait pas d’y avoir de casse si casse il devait y avoir. Elle prit aussitôt la main de Mia, ignorant royalement la remarque concernant sa tenue. Quoique, elle lança tout de même une petite chose à sa partenaire particulière :

« Si un garçon m’intéressait, je lui aurai déjà fait la cours et l’aurait potentiellement séquestré l’équivalent de deux ou trois jours dans ma case pour lui faire passer un interrogatoire sur sa vie personnelle. Enfin. Si Boom était là, ça n’aurait été qu’une journée. »

Un garçon qui l’intéressait ?... Ça posa un soudain blanc à Aldercy. Elle n’en avait strictement aucun. Pour sûr elle avait des individus qui ne lui revenaient pas dans son entourage de collègue ou d’élève. C’était l’aversion naturelle qu’elle portait envers chacun qui primait, à cause de la présence de son fidèle pokémon Spectre. La méfiance prenait le pas sur la curiosité, une attitude agressive contre une douce.
Oui, sans Boom elle se sentait toute chose. Trop mielleuse, trop légère par rapport à son état normal. Jamais elle ne s’était posée la question concernant l’infection du Spectrum sur son état mental.

Elle continua d'avancer, accrochée au bras de Mia. Calme. C'était sûrement le mot clé qu'il fallait
.

« Si Boom était là, il nous aurait sauvé immédiatement... Il aurait trouvé le fauteur de trouble avant même qu'il ne surgisse. »

Ce pokémon... Enfin, cet individu, l'avait toujours protégé, et tout ce qui l'entourait. Il était certes très farceur par son statut de fantôme, mais...

Elle fut soudainement arrêtée par un éclat de flamme devant elle. Aldercy stoppa net Mia devant elle. La professeur sortit une pokéball, appelant au hasard :


« Carina, revient ! »

Et le filet de la ball happa une silhouette qui apparut par surprise hors de la brume, enfermant son Korillon. Aussitôt, elle lâcha un petit sourire à Mia.

« C'est bon, je sais ce à quoi on a affaire exactement. Couvre moi ! »

Une salve de feu-follet frôlèrent leurs tête, elle obligea Mia à se pencher. Elle sortit rapidement une longue feuille de papier et un marker, commençant à griffonner des choses obscures dessus. Pendant que Mia, espérait-elle, tentait de la défendre ou de la bouger si elles se faisaient attaquer, elle expliquait rapidement :

« Parfois de mauvais esprits viennent tourmenter les pokémon ou les humains. »

Nouveau coup de crayon rapide. Elle tâta l'air rapidement, s'assurait que sa partenaire ne soit pas blessée.

« Et ça touche même les fantômes déjà tourmentés ! C'est bête mais ça arrive parfois. C'est pour ça qu'il ne faut jamais s'adonner à certaines routines, on peut se faire attaquer par des esprits malins et se faire happer dans leur piège. »

Elle regarda rapidement son papier, souriante. Puis elle se releva d'un coup, écartant Mia.

« J'ai une formation en exorcisme, t'en fais pas ! [/b

Elle plaça son papier en face de sa main, stoppant immédiatement une des flammes.

« [b]Une barrière pour nous !...
 »

Un vif éclat s'élança dans leur périmètre, évacuant toute la brume et les ténèbres. Un bref halo les cerclant grésilla un court instant, Aldercy s'élança aussitôt en sortant un nouveau papier couvert d'une inscription obscure.

« Et un talisman pour toi, Farazen ! »

Elle jeta d'un geste expert le papier, qui atterrit pile sur une surface de ténèbres, qui se révéla être le Mélancolux de la professeur. Aussitôt, elle le reprit dans sa pokéball, ne souhaitant pas faire perdurer le mal.

Aldercy reprit son souffle un instant, restant au sol, à genoux, sa pokéball entre ses mains. Quelle galère. Elle échangea un regard à Mia, lui lançant avec un sourire gêné :

« Tu n'as... Rien contre une petite invitation pour prendre un café, pour qu'on discute de ça ? »

HS/Jingle Bell, Jingle Bell, j'postes après noweeel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Dim 5 Jan - 19:55

Mia riait de façon un peu timide et nerveuse en entendant Aldercy parlant de la façon dont elle traiterait un potentiel petit amis. En temps normal elle ne se serait pas gênée pour rigoler de façon plutôt franche, mais la situation devenait assez pesante pour elle. D’ailleurs le calme de l'autre jeune femme lui paraissait bien étrange, comme si elle avait toujours eu l'habitude de ce genre de situation. Puis elle mentionnait que quelqu'un aurait peut les sauvée en un instant. Elle préférait en général se sortir seul des situations gênantes, mais cette fois ci elle n'aurait vraiment rien eu contre.

Quelques instant plus tard, la prof d'histoire la faisait s’arrêter et rappelait un de ses pokemon. Un Korillon... Cette fois elle retrouvait un peu de son agressivité naturelle et de son aisance en combat : Pas besoin qu'Aldercy lui demande une seconde fois de la couvrir. Lorsque les petites flammes bleutée lui folait la tête, elle se penchait et en un instant lançait en l'air les balls de son Insecateur et de son Absol. Elle ordonnais à la mante religieuse géante d'utiliser son attaque tranche-nuit pour dévier les attaques et son pokemon noir et blanc quand à lui utilisait plutôt ball'ombre pour forcer leur attaquant à se disperser.

Pendant ce temps là, là dresseuse en noir se contentait d'éviter les assauts avec une agilité presque féline, poussant parfois légèrement son équipière lorsqu'une attaque arrivait dans son dos. Le fait de savoir contre quoi elle se battait lui facilitait réellement la taches... Même si elle avait délibérément choisit de considérer que tout les spectres présent était des pokemon... Ce qui au vue des dires de l'exorciste de service, n'était pas réellement le cas.

Puis cet étrange halo de lumière, cette barrière, faisait son apparition et elle restait figée un instant sans réellement comprendre ce qui venait de se passer, de même que les deux créatures qu'elle avait relâchées un peu plus tôt qui cessait subitement leurs attaque sous l'effet de la surprise. Elle n'avait même pas le temps de réaliser que c'était bel et bien Aldercy qui avait provoqué cela qu'elle collait un de ses talisman sur le front d'un Melancolux qu'elle récupérait ensuite. La situation semblait alors redevenir normale petit à petit, la totalité de ces ombres se dissipant progressivement. La jeune femme aux long cheveux noir rappelait alors ses deux pokemon et replaçait leur contenant sur sa ceinture. Visiblement, tout cela avait un peu fatigué l'enseignante et elle aussi ne se sentait pas au mieux de sa forme.

L'invitation à partager un café sonnait alors comme une voix angélique à ses oreilles. Elle tendait alors la mains à l'autre femme pour l'aider à se relever avant de la regarder et de lui répondre assez gentiment.


"C'est une très bonne idée, par contre je n'aime pas trop celui de la machine à café... Je ne sais pas si tu sais où on peut aller en boire un, sinon j'avoue que j'ai une cafetière dans ma chambre et normalement j'ai encore un peu de café que j'ai moulu à l'avance. Puis je ne sais pas si on te laisserais rentrer dans un quelconque établissement dans cette tenue."

Son petit sourire narquois remplis de sous entendu venait de refaire surface alors qu'elle croisait les bras sous sa poitrine de façon à la mettre légèrement en valeur, attendant la réponse de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Lun 24 Mar - 12:37

« C'est une très bonne idée, par contre je n'aime pas trop celui de la machine à café... Je ne sais pas si tu sais où on peut aller en boire un, sinon j'avoue que j'ai une cafetière dans ma chambre et normalement j'ai encore un peu de café que j'ai moulu à l'avance. Puis je ne sais pas si on te laisserait rentrer dans un quelconque établissement dans cette tenue. »

La professeur s’observa un instant, et ne put empêcher le rouge venir squatter ses joues. Elle gloussa, gênée, et répondit :

« Euh oui, t’as bien raison ! Volontiers je te suis. Une vraie cafetière, du… Vrai café, ça me manque aussi. »

Aldercy rangea ses pokéball convenablement dans les poches de son grand vêtement, et, prit doucement la main de Mia.

« Merci beaucoup de m’avoir tiré de ce vilain brouillard. »

Sourire. Elle se tourna ensuite, faisant face aux bâtiments devant elle. S’y engageant doucement avec Mia, elle fit un brin de conversation.

« J’ai à te raconter au sujet de nos adoptions, tu sais. Ils ont bien grandit depuis, surtout Farazen. Pillow reste encore… Egal à lui-même par contre. Il vole beaucoup mieux par contre. Je me demande quand est-ce qu’il va évoluer par contre. Enfin ! Je laisse faire les choses, je ne suis pas du genre à faire forcing sur ce genre de pratique. »

Arrivant aux portes du bâtiment, elle laissa Mia s’y engager en premier.

« Tu bois quoi de beau comme café par contre ? Quelque chose de corsé, pour tenir le coup ? J’imagine que faire des rondes si tard, ça ne doit pas aider pour le rythme du sommeil. »

La jeune femme se doutait qu’un peu trop de caféine suffisait à renverser l’horloge biologique de chacun. Enfin, elle n’allait pas faire de remarque là-dessus, étant principalement concernée elle-même. Elle se laissait envahir par ses espoirs de bon café offert par Mia. Peut-être avait-elle des saveurs noisette ? Ou fruités ? Un must pour adoucir la barbarie gustative de certains breuvages noirs. Souriante presque et ayant retrouvé sa vitalité, elle se laissait guider par Mia en direction de sa chambre. Elle était bien curieuse de voir comment elle avait agencé son espace vital. Heureusement qu’elle ne voyait pas celui du professeur, elle s’en irait en courant. Peut-être devrait-elle ranger un brin pour plus tard, histoire de lui rendre la pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Lun 31 Mar - 10:06

Mia ne s'attendait pas vraiment à ce qu'Aldercy lui prenne la main, mais cela était loin de la déranger. Cela rassurait même un peu au vue de la situation dans laquelle elles avaient étaient toute les deux quelques instant plus tôt. Elle faisait alors passer sa longue queue de cheval par dessus son épaule, masquant son visage légèrement teinté de rouge. Cela lui passait très rapidement, mais elle laissé ses cheveux dans cette position. Le rouge lui remontait tout de même quelques secondes au joue lorsqu'elle répondait à l'autre jeune femme.

"C'est plutôt moi qui devrait te remercier, je pense que ça se serait assez mal finit pour moi si tu n'étais pas passée par là. J'aurais probablement passé la nuit sur le carrelage en bas des escalier où bien je me serais retrouvée... Je ne sais où dans je ne sais quel état..."

Elle marchait alors dans la même direction que la professeur en écoutant ce qu'elle avait décidé de lui raconter. La voleuse se souvenait de son passage au centre d'adoption, enfin plutôt de son premier passage, elle avait pu choisir deux pokemon sans rien en échange, ce qu'elle trouvait légèrement ridicule. Les sommes d'agent perdue et les espèce rares offerte à des débutants... Ça la rendait malade rien que d'y penser. Un raid nocturne d'une petite équipe de rocket pourrait facilement rapporter une petite fortune. Elle soupirait alors afin d'exprimer son exaspération et de reprendre le fil de la conversation.

"Ce n'est pas vraiment mieux de mon coté. Goupix est bien trop joueur pour lui apprendre quoi que ce soit. Il m'a fallut une semaine pour réussir a le faire s’asseoir et ne pas bouger... Pendant environ cinq seconde... Et pichu est une véritable catastrophe aussi. Elle est plutôt obéissante, mais d'une jalousie maladive. Je ne peux absolument pas m'en servir en combat multiple, elle nargue sans cesse mes autres pokemon. La dernière fois j'ai bien cru qu'Insecateur allait la tailler en pièce.

Je suis même presque certaine que tu viendrais de te prendre une décharge sur les doigts si elle n'avait pas été dans sa ball. J'ai aussi capturé un Hypotrempe et un Riolu il y a quelque temps, mais le premier se cache sans cesse et le deuxième passe son temps à flemmarder. J'ai vraiment l'impression de ne pas être douée avec les pokemon en dehors d'Insecateur."


Elle n'avait pas non plus mentionné Absol qui lui désobéissait la plupart du temps... Et elle ne comptait pas trop parler de son Abo, qui lui ne posaient pas de problème particulier. Elle ouvrait simplement la porte et la tenait le temps qu'Aldercy entre, puis prenait la diection de sa chambre tout en lui répondant.

"J'essaye de varier, ça deviendrait rapidement lassant de toujours boire le même café. Je le préfère assez doux et fruité, mais malheureusement ça ne suffit généralement pas à me maintenir debout. J'en ai... Reçu... du très bon... par un ami... il y a quelque temps... Mais il est assez fort, il vaut mieux le servir avec de la chantilly et un rien de chocolat, sinon il réveillerait les mort."

Ce café provenait en fait des courses d'une personne à qui elle avait volé plusieurs pokemon avant de les envoyer directement au QG, c'était un petit bonus qu'elle c'était permise pour s'auto-récompenser.

"J'ai l'habitude d'assez peu dormir, j'ai déjà était veilleuse de nuit dans un entrepôt pendant quelques mois, ça remonte un peu mais j'ai vite reprise l'habitude. Ce sont surtout les jours où je passe doit en plus faire la surveillance de jours qui sont un peu difficiles. Et je dois faire des rondes supplémentaire depuis que cette personne en noir avec un masque blanc attaque des personnes dans la région."

Arrivée au deuxième étage, elle entrait alors dans son lieu de résidence et se dirigeait vers son placard à vêtement. sur la gauche de la pièce, le lit était contre le mur de droit et un bureau assez simple avec une chaise à roulette trônait sous la fenêtre centrale. Une petit commode faisait également office de table de nuit sur laquelle trônait un réveil, un mini-frigo trônant juste à coté du bureau. La fenêtre était restée entrouverte et le rideau bougeait légèrement. Elle avait probablement oubliè de la refermer lors de sa dernière expédition nocturne.

"Tu peux t’asseoir sur le lit ou prendre la chaise du bureau, je vais juste me mettre à l'aise et sortir la machine et le café de l'armoire. J'en ai pour deux minutes."

Elle se tournait alors vers sa garde-robe et en ouvrait les battant avant de se détacher les cheveux et de se déshabiller à l'exception du bas de ses sous-vêtement, assez minimaliste au niveau de la surface recouverte. Ses long cheveux avait servit de rideau pendent ce temps, mais elle se retournait bien vite avec une machine à café dans les mains et une boite posée dessus. Le tout finissait sur le bureau avant de se mettre en marche.

La voleuse tournait alors le regard vers son invitée.


"Ca ne te mets pas mal à l'aise au moins ? Sinon je peux enfiler quelque chose de moins osé."

elle souriait alors de façon plutôt sincère pour une fois,
Revenir en haut Aller en bas
Aldercy Karsdeen
Professeur
avatar

Féminin Capricorne Coq
Messages : 69
Date de naissance : 06/01/1994
Date d'inscription : 10/10/2012
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 4 150 $

MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Mar 8 Juil - 14:07

La professeur eut un sourire idiot. Arrivant presque en titubant dans la pièce, elle se trouva rapidement de quoi poser ses fesses. Il était hors de question qu’elle retombe dans un malaise physique ou qu’elle se vautre de tout son long en arrivant dans la chambre de la surveillante, chichement décorée. Elle caressa doucement les draps du lit de Mia, ayant la réflexion que le tissu était bien doux comparé à ce qu’elle avait de son côté. Aldercy inclinait doucement sa tête d’un côté, puis de l’autre, regardant la surveillante vaquer, jusqu’à détourner brusquement la tête en la voyant se défaire de ses vêtements. Elle resta fixée sur ces longs cheveux noirs, masquant tout juste ce qui lui était plus personnel.

« Ça ne te mets pas mal à l'aise au moins ? Sinon je peux enfiler quelque chose de moins osé. »

Aldercy secoua vivement la tête, répondant une négation inintelligible. Si elle en avait la force, elle aurait agité les bras dans un même mouvement, mais elle n’en avait décidément pas la puissance physique. Elle se retenait de tomber sur ce lit si moelleux contre ses muscles fatigués. Quoique.
Dès que Mia fut retournée trop longtemps sur la machine à café qui démarrait tout juste, la jeune femme se laissa aller à cette tentation, penchant dangereusement mais sûrement sur les couvertures qu’elle embrassa de son corps sans hésiter d’avantage. Elle poussa un long soupir de soulagement, sentant ce confort si rassurant entre ses mains, puis engagea la discussion, se tournant doucement vers la surveillante.


« Doux et sucré, hein ? C’est marrant, je t’imaginais plutôt prendre quelque chose de corsé. Pour tenir les rondes, ce style de truc. »

Elle commença à tourner doucement son doigt sur la couverture, reprenant :

« Honnêtement, je ne prenais que du thé avant. C’est en arrivant ici j’ai découvert le café. J’ai une affection particulière pour la noisette. Je ne savais pas par contre qu’on pouvait mettre de la chantilly… Sur du café. »

Aldercy mima la crème montant dans la tasse avec ses doigts, s’expliquant :

« Je vois pas comment un élément lourd comme ça arrive à tenir sur du liquide. A moins que t’en mette directement sur les grains de café, tu vois où je veux en venir. »

Non pas qu’elle ait quelques soucis concernant la mécanique de la cuisine et ses arcanes, mais il y a des choses qui la surprendrait toujours.
Elle resta le regard vague un petit instant, fixé sur la machine à café derrière Mia qui s’affairait. Rapidement une odeur caractéristique monta, suivi d’un mince filet de vapeur au-dessus de la cafetière. Aldercy redressa doucement sa tête, parlant après un petit instant :


« Il faudra demander à ton ami où il a trouvé ce café, ça sent plutôt bon. Dit Mia, c’est quoi ta marque de sous-vêtement ? Je trouve qu’ils sont super jolis. »

Les joues légèrement roses, elle avait osé en faire mention de manière presque banale et normale. Le corps fin de Mia s’alliait avec perfection à la modeste lingerie qu’elle portait. De quoi rendre dingue la pauvre professeur qui bataillait depuis des années avec des brassières de sport et tout ce qui s’en suit qui sont loin d’être mignon ou féminin. Pour sûr ça avait le mérite d’être pratique pour courir ou bouger en général, mais pour l’estime de soi on repassera. Une idée germa dans son esprit : qu’elle puisse faire quelques achats avec la surveillante, histoire de pouvoir se remettre à jour dans sa garde-robe. Elle commença donc à bafouiller, questionnant :

« Est-ce que tu penses que plus tard, tu pourrais … M’aider, je veux dire, faire quelques magasins avec toi ? Tu portes des jolies choses je trouve. »

Voilà, on coche la case « gêne » et on repart ! La jeune femme fourra sa tête dans ses bras, sans pour autant couper le contact du regard entre elle et la surveillante. C’était une demande idiote. Mais pour sûr elle avait besoin d’un coatch féminin pour l’aider un peu à évoluer dans son attitude vestimentaire qui manquait cruellement de genre pour son emploi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   Lun 21 Juil - 20:43

La jeune femme aux long cheveux noirs gloussait légèrement en voyant la réaction de la professeur face à sa tenue... Où plutôt sa quasi-absence de tenue. Les mouvement de sa tête disait non, mais tout le reste de ses réaction signifiait le contraire. Elle surveillé le café qui commençait à couler dans le récipient de verre, croisant les bras sous sa poitrine pour légèrement la mettre en valeur en même temps que pour maintenir ses cheveux pour en cacher juste assez. Elle tournait alors son regard vers son interlocutrice pour continue la conversation.

"Doux et sucré, hein ? C’est marrant, je t’imaginais plutôt prendre quelque chose de corsé. Pour tenir les rondes, ce style de truc. "

"C'est ce que je bois en général pour tenir le coup... Un café noir au gout très fort avec beaucoup de sucre... Mais je dois avouer que le gout ne me plait absolument pas."

Elle l'observait alors qu'elle avait prit ces aises dans son lit, remarquant le léger mouvement de son doigt sur le tissus. Sa réflexion sur la chantilly étonnait un peu la jeune femme qui lui expliquait brièvement en lui faisant une démonstration sur le dos de sa main après avoir généreusement secoué la bombe de crème.

"En fait, la bombe est replie de gaz, qui vient se mélanger avec la crême et former de petite bulle, ce qui permet à la crème de flotter."

Elle léchait ensuite la mousse blanche, se passant la langue sur les lèvres juste après. La question de l'origine du café par contre... C'était plutôt gênant pour elle, mais hésiter sur ce point éveillerait rapidement les soupçon sur sa réponse.

"En fait... C'est embêtant à dire mais il est en voyage en ce moment... Il recense la population de plusieurs espèces de pokemon et je n'ai pas la moindre idée de quand il seras de nouveau dans la région ou chez lui..."

La question suivante allait lui permettre de noyer le Magicarpe avant qu'elle ne s'empêtre trop dans ses explication.

"Ho, ça, c'est un des nouveaux produit de "Style Gardevoir". A la base ils sont surtout connu pour leur robes de soirée ou de mariage, mais depuis que la Sylphe Sarl les as racheté, ils ont commencé à élargir leur catalogue... Avec de petites choses très sympatrique que l'on révèle plutôt après les soirées.

Mais en général, je ne m'occupe pas tant de la marque que du design et de la qualité du tissus."


Elle trouvait les réactions de l'enseignante réellement amusante et très mignonnes... Elle semblait un peu dépassée face à Mia qui affichait sans honte ni complexe sa féminité... Elle se demandait si il n'y avait pas même une légère pointe d'envie quelques part au fond de sa voix... Et elle semblait avoir raison au vue de la demande suivante d'Aldercy.

"C'est vrai qu'en général, chaque fois que je t'ai croisée ou aperçue, tu portait à peu de chose prêt la même chose. C'est vrai que c'est sobre et que ça te va plutôt bien, mais un peu de fantasie ne peu pas faire de mal non plus. Mais bon, je parle surtout pour tes vêtements, pour le reste... Je ne peux pas vraiment me faire une idée de si tu as besoin d'être aidée ou pas."

Elle sentait bien que la rouquine ne savait plus trop où se mettre, cachant en partie son visage en continuant de la regarder. Elle se tournait alors vers la machine à café, saisissant deux tasse qu'elle remplissait calmement, avant d'y ajouter la mousse sucrée flottant à la surface. Elle tendait une tasse à son interlocutrice, puis s'asseyait à coté d'elle, en laissant volontairement légèrement glisser le rideau de cheveux sur sa peau, ne le replaçant pas le moins du monde après avoir finit de bouger.

"Selon ce que tu cherche a améliorer, je pense que je sais dans quel boutique on devrait aller... En plus... L'avantage, c'est qu'ils ont des cabines d'essayage correcte et pas juste ces rideaux tout simples dans une en particulier."

Elle croisait alors les jambes et portait le breuvage à ses lèvres, léchant ensuite la trace du petit nuage blanc sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Shadow [Mia Tsukiyoko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Shadow [Mia Tsukiyoko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castlevania : Lords of Shadow (PS3, XBOX 360)
» [McFadyen, Cody] Shadow man
» Shadow Creature
» News - Girard-Perregaux WW.TC Shadow
» S.T.A.L.K.E.R. : shadow of chernobyl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Chambres des Professeurs & du Personnel :: Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: