Partagez | 
 

 Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsu Yamagashi
Chef de la Team Rocket
avatar

Masculin Bélier Buffle
Messages : 56
Date de naissance : 19/04/1985
Date d'inscription : 10/10/2011
Âge réel : 33

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Dim 8 Sep - 14:48

« Aujourd'hui, les rôles s'inverseront. »

« L'école sera à moi. »

« Et Nathan ne sera plus là. »

Le Jour-J était finalement arrivé. Après des mois et des mois de préparation, le jeune homme était enfin prêt. Il allait pouvoir passer à l'action dès maintenant. Savourant simplement cette idée, Mitsu ne tenait plus en place. Combien de temps avait-il rêvé à sa vengeance ? Combien de fois avait-il rêve à sa victoire ? Oui... cette fois-ci, c'était la bonne, il le sentait. Qui aurait pu prévoir son approche et ainsi se préparer en conséquence ? Apparemment personne. Sa victoire était donc assurée en quelque sorte. D'ailleurs, Mitsu avait longuement réfléchit à son plan, chaque pièce de son jeu d'échec était positionnée à l'endroit voulue et cela prendrait presque un miracle pour que quelqu’un ait perçu son arrivée et aurait, par la même occasion, déjouer ses plans.

Chaque membre de la team était posté à des endroits stratégiques, chacun d’entre eux connaissant parfaitement les ordres de leur supérieur. Pour le moment, ils devaient se contenter d’attendre, leur tour viendrait tôt ou tard. D’ici une nuit, voir même deux, l’Académie leur appartiendrait. Avant toute chose, Mitsu avait encore quelques trucs à faire. Il se souvenait de sa dernière visite, ainsi que tous les pokémons qu’il avait été en mesure de voler. Il les avaient même revendu à un très bon prix et il avait bien l’intention de recommencer. Il s’infiltra donc aisément dans le centre d’adoption et fut stupéfait de voir le nombre de shiney qui vivaient là. Sans perdre de temps, il s’empara d’eux, rangeant ensuite les pokéballs volées dans son sac à dos.

- Trop facile... souffla-t-il.

Comment l’Académie faisait-elle pour avoir autant de chromatique ? Il y avait volé presque le même nombre la dernière fois. Mais bon... même si ses pokémons n’étaient que des bébés, ou bien juste de premier stade, ils se vendaient à un prix d’or sur le marché noir. Le jeune homme était impatient d’y être, mais il n’allait pas pouvoir récupérer le gros lot aujourd’hui, puisque son invasion était primordiale pour le moment. Il se chargea donc de donner les pokéballs à l’un de ses commandants et pénétra dans l’école sans trop de difficulté. Encore une fois, Gakuen n’avait pas amélioré ses défenses. Mitsu se mit donc à marcher dans les nombreux couloirs, son Absol sur les talons. Même s’il n’était pas venu très souvent ici, il savait exactement où il allait.

Lorsqu’il eu gravi la dernière marche, il tomba presque nez-à-nez avec deux pokémons, dont l’un d’entre eux qu’il connaissait assez bien. Il s’agissait bien du Germignon de Nathan, ainsi que de sa Goupix. Les deux femelles, sur la défensive, s’étaient redressées, faisant face à l’envahisseur en grognant. L’homme sourit malgré lui, peu intimidé par ces deux-là. Il jeta un coup d’œil à son Absol, qui n’avait pas réagit jusqu’à présent. Si les pokémons face à lui avaient été sous une forme évoluée, il aurait probablement réagit autrement. Ne voulant pas se montrer intimidé pour le moins du monde, Mitsu s’approcha de quelques pas, sous les grognements des deux femelles.

- Écartez-vous de mon chemin. À moins que vous souhaitez mourir...

Comme il le croyait, la Germignon de Nathan réagit au quart de tour en entendant cette phrase. Celle-ci s’élança sur Mitsu, en ayant la ferme intention de le faire décamper en vitesse. Elle fit tournoyer sa feuille, prête à envoyer une attaque Tranch’Herbe si besoin. Cependant, le chef de la team fut plus rapide qu’elle. Prenant son élan, il se lança à son tour et frappa de plein fouet le pokémon plante à l’aide se son pied, comme s’il s’agissait d’un vulgaire ballon. La Germignon alla donc s’écraser à l’autre bout du couloir, visiblement trop blessée pour revenir le déranger. Fâchée, la Goupix se retourna pour attaquer, mais le Absol fut plus rapide. D’une attaque Coupe-Vent, il l’envoya dans les airs, laissant ainsi la porte sans défense et libre d’accès.

Souriant, le jeune homme posa la main sur la poignée et y entra. Il ne savait pas qu’une autre grosse surprise l’attendant de l’autre côté...

_______________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayaka Aikawa
Admine Pointilleuse
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 455
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 26/11/2009
Âge réel : 30

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Jeu 12 Sep - 5:03

Je n'arrivais plus à dormir. La raison de mon insomnie demeurait inconnue. Je tournai mon regard vers mon amoureux qui sommeillait auprès de moi. Un tendre sourire étira mes lèvres en voyant son visage dépourvu de tension. Ça me rassurait de constater que son sommeil était paisible. Cela arrivait rarement depuis quelques temps sans que je sache la source de ses soucis. Il ne m'en avait pas vraiment parlé, dès que je lui posais des questions sur les raisons de son tracas, il changeait de sujet. Malgré la contrariété que m'occasionnait ses cachotteries, je n'insistai pas. Il allait bien se livrer à un moment ou un autre. Compte tenu de la situation, je ne savais comment lui annoncer une certaine nouvelle. J'avais eu la confirmation que j'attendais un enfant. Je ne savais comment lui révéler mon état. Je ne souhaitais pas lui ajouter un nouveau fardeau sur les épaules, mais si je ne le faisais pas bientôt, il allait le deviner lui-même. La situation serait encore pire. Je secouai la tête pour chasser ces pensées pessimistes, je n'allais  pas m'endormir si je continuais à songer à nos problèmes.

Je caressai tendrement la joue de Nathan en repensant à la veille. Je passai mes doigts dans ses cheveux soyeux, j'étais toujours émerveillé par leur douceur. Je lui enviais presque sa chevelure de soie, me demandant pourquoi je ne pouvais pas avoir le même résultat sans utiliser une multitude de produit. Mon regard se porta sur ses paupières clauses dont les prunelles m'avaient contemplé avec envie quelques heures plus tôt. J'aimais l'étincelle qui empreignait ses iris sombres lorsqu'il commençait à me désirer. Je me sentais rassurer de provoquer autant d'émoi chez mon amoureux. Je fixai ses lèvres qui avaient embrassé chaque parcelle de mon corps il y a quelques heures. Je soupirai avec nostalgie au souvenir du doux moment que nous avions passé avant de nous endormir. Avec nos horaires chargés c'était parfois difficile d'avoir un instant d'intimité. Tant que ce n'était pas une exception de se retrouver, je ne m'en plaignais pas. D'ailleurs, mon sommeil était plus réparateur lorsque nous dormions ensemble. Je me blottis dans ses bras, alors que je m'endormais peu à peu.

J'allais me laisser aller dans les bras de Morphée, lorsque je fus tiré de mon état par des grognements de l'autre côté de la porte. Je me séparai de Nathan en faisant bien attention de ne pas le réveiller. Aux aguets, je m'avançai vers la porte pour mieux entendre. Pourquoi des pokémons surveillaient la porte de ma chambre ? Je me tournai vers la forme endormie de mon conjoint, me demandant ce qu'il me cachait. C'est alors que j'entendis la voix de mes cauchemars retentir de l'autre côté de la cloison. Je me frigorifiai sur place, tremblant de tous mes membres. Cette voix fis ressurgir des souvenirs que je pensais enfouit dans un sombre recoins de ma mémoire. J'eus l'impression de sentir à nouveau ses mains sur moi, caressant ma poitrine sans aucune douceur. Je revivais la douleur de chacune de ses poussées à l'intérieur de moi. Je me sentis devenir nauséeuse et souillée par le souvenir de mon agression. J'aurais voulu chasser à jamais les images de mon humiliation. Je faillis être malade de dégoût envers moi-même et cet homme abject. Le souffle court, j'écoutai les menaces que l'homme adressait aux pokémons posté devant la porte. Incapable de bouger, j'écoutai l'affrontement qui se déroulait. Les pas se rapprochant de la porte me tirèrent de mon immobilisme. Je m'empressai de saisir mon batte de baseball et je me plaquai contre le mur. Je m'efforçai de garder la tête froide, alors que mon coeur tambourinait dans ma poitrine. Je ne devais pas laisser la terreur guider mes actes. Je serrai le bout de bois de toutes mes forces, mes jointures pâlissant de l'effort soutenu. Tel une scène au ralentit, j'entendis la poignée tournée. Je pris une grande inspiration alors que les démons de mon passé venaient me tourmenter à nouveau.

Je ne fis pas la même erreur que la première fois. Je n'avais pas besoin de connaître les motivations de ce salaud, je les connaissais déjà. Je ne devais pas me laisser faire, je n'étais plus la faible femme qui s'était fait surprendre la première fois. Je ne réfléchis pas à mes actes, je pris mon élan et frappai. Dans mon assaut, je laissai échapper un hurlement. J'avais sûrement tiré Nathan de son sommeil, mais c'était mieux ainsi. Je ne sus où j'avais atteint ma cible, mais je sentis la secousse de l'impact. Dans la pénombre de la pièce, c'était difficile de bien viser. J'espérais l'avoir atteint à la tête, ainsi il serait bien assommé. Je me dressai devant mon pire cauchemar, déterminée à ne pas le laisser me toucher. Je me contractai pour ne pas laisser voir les tremblements de mon corps.

- Dégage d'ici Mitsu, tu ne m'auras pas deux fois, le menaçais-je en relevant mon arme prête à frapper de nouveau. Retourne du trou perdu d'où tu viens, sale lâche !

Je remarquai la présence du Absol, je regrettai d'avoir laissé mes pokémons dans la chambre de Nathan. J'avisai la présence des silhouettes inertes du goupix et de la germignon de mon conjoint. Je sentis une boule de rage me serrer la gorge. Je toisai cet homme méprisable qui osait s'en prendre à des pokémons de la façon la plus lâche qui soit. Je n'attendis pas pour prendre un nouvel élan, prête à le frapper. Toute la colère, la peur, la souffrance que je ressentais par sa faute resurgissaient. Il n'y avait pas de mot pour dire le dégoût qu'il m'inspirait. Je n'avais jamais ressenti une telle haine pour un être vivant.  Il n'était qu'un monstre à mes yeux qui ne répandait que la douleur. J'étais prête à le tuer et ça ne me faisait ni chaud, ni froid.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Yoshi
Admin Dangereux
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 885
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 24/11/2009
Âge réel : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 6 150 $

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Ven 13 Sep - 15:14

Yamagashi. Mitsu Yamagashi. Ce simple nom me faisait presque trembler d’effroi. Moi qui le croyais bien loin de l’Académie, le fait d’apprendre qu’il était presque à nos portes m’avait bouleversé. J’avais appris la nouvelle de la part d’Arian il y avait de cela quelques jours et cette nouvelle était loin d’être bonne. À vrai dire, le chef de la Team Rocket était dans les parages depuis quelques mois déjà, profitant de cette occasion pour grossir un peu plus son armée. De mon côté, j’avais peur que mes forces soient trop faibles pour en venir à bout. J’avais fait passer le message à la plupart des professeurs pour que ceux-ci soient prêts à intervenir en cas de besoin, car il se pouvait bien que ce con nous attaque d’un moment à l’autre. Pourquoi nous ? Pourquoi Gakuen ?

Pourtant, malgré tout ce stress, malgré toute la peur qui m’habitait, je tentai de rester le plus identique à moi-même dans ma vie quotidienne. Je rencontrais des élèves avec le sourire, je donnais mes cours normalement, je remplissais toute la paperasse habituelle... et j’étais toujours moi-même en compagnie de Sayaka. Je ne lui avais pas encore parlé du danger, puisque je voulais l’éloigner de tout cela. La pauvre avait souffert lors de la dernière visite de Mitsu et je n’avais pas du tout l’intention de le laisser recommencer. C’était mieux pour elle de rester à l’écart, comme ça elle était davantage en sécurité et elle n’avait pas besoin de se casser la tête avec tout ça. Si elle était destinée à l’apprendre cela allait se passer bien assez tôt, lorsque Mitsu passerait alors à l’offensive.

Cela faisait des jours, voir même des semaines, que je souffrais d’insomnie. J’avais tenté de le cacher un moment, mais mon visage blême par le manque de sommeil représentait une bonne preuve de mon état actuel, ce qui n’avait pas empêché Sayaka de s’inquiéter. Je dormais beaucoup mieux en sa présence, ce qui m’avait surpris en le constatant. Du coup, nos nuits ensemble étaient bien plus fréquentes et cela me permettaient de reprendre les heures de repos qu’ils me manquait. Avant de m’endormir cette nuit-là, je ne me doutais absolument pas que Mitsu allait parvenir jusqu’à nous. Pour ne prendre aucun risque, j’avais ordonné à mes deux pokémons de monter la garde devant la porte de la chambre. Une partie de moi avait peur en quelque sorte, mais je tentai de me convaincre par tous les moyens possibles que Mitsu n’allait pas attaquer tout de suite.

J’avais tort.

Déterminée à bien accomplir leur tâche nocturne, les deux pokémons du jeune homme se tenaient bien droite devant la porte, prête à agir au moindre bruit entendu. Certes, elles étaient loin d’êtres les plus fortes de l’équipe, mais Nathan leur faisait confiance. Elles possédaient des capacités pouvant changer le statut des pokémons, voir même des humains. Si Mitsu se pointait, un petit coup de paralysie et voilà le travail ! Les heures se succédèrent sans aucun signe de l’homme, au plus grand soulagement des deux pokémons. Le sommeil ne tarda pas à les rejoindre malgré tout et elles durent lutter pour ne pas s’endormir sur place. Mitsu n’avait pas pu espérer mieux pour s’infiltrer jusqu’à son objectif. Il ne tarda pas à apparaître dans le couloir.

Sursautant, Megan fut la première à s’interposer face à l’ennemi, étant bien plus confiante que la petite Goupix. Cette dernière se posta devant la porte, décidant d’agir plus défensivement. Ne sachant quoi faire pour le faire fuir, la Germignon resta en place un petit moment, fixant son ennemi. Elle voulait faire plaisir à son maître plus que tout. Après tout, il les avait choisies toutes les deux pour ce travail et il espérait donc qu’elles réussissent. Confiante malgré tout, Megan s’élança, mais le coup adverse vint en premier. Elle se prit un puissant coup de pied qui l’envoya valser plus loin, s’écrasant au fond du couloir. Ce coup bien que sans type, donc ayant moins d’efficacité, l’avait profondément assommée, à un tel point qu’elle ne put se relever immédiatement.

De son côté, Umi fit de son possible pour retenir l’Absol, mais ce dernier était mieux entraîné et bien plus imposant qu’elle. Lorsqu’elles furent maîtrisées, l’homme put donc entrer sans trop de problème. Ce fut à cet instant que je me réveillai en sursaut, alerté par le cri monstrueux de Sayaka. C’était quoi ce bordel !? Que se passait-il !? Mais juste en voyant la réaction de ma copine je compris ; Mitsu... il était là. Réagissant au quart de tour, je sortis du lit, prêt à l’affronter. J’étais tellement concentré sur lui que j’en avais oublié mes vêtements. C’est donc uniquement vêtu d’un caleçon que je saisis l’arme que je gardais cacher sous le lit jusqu’à maintenant. Déterminé à vouloir en finir avec lui le plus rapidement possible, je dégainai le katana que j’avais emprunté à la salle d’entraînement quelques jours plus tôt.

Voulant à tout prix protégé Sayaka, je me plaçai devant elle, mettant l’un de mes bras devant elle pour l’empêcher d’avancer, désirant même la faire reculer de quelques pas pour l’éloigner de ce monstre. C’est alors que je vis ce qu’elle tenait dans les mains... une batte de baseball !? D’où est-ce qu’elle sortait ça ? Bah peu importe... j’étais contente que l’aille à la main présentement. Prenant une grande inspiration, je me dressai alors entre elle et Mitsu, pointant ensuite mon arme en direction de ce dernier pour le garder à distance. J’espérais de tout cœur que ce geste allait l’intimider, mais j’étais loin d’en être convaincu.

- Je te conseillerai de partir tout de suite Mitsu. Si tu restes ici plus longtemps, je n’hésiterai pas à te trancher la tête.

L’instant suivant, tout explosa. Enfin... du côté des pokémons. L’Absol du rocket, qui tenait toujours la Goupix entre ses pattes, ne vit pas le coup venir. Au fond du couloir un cri retentit. Un cri de guerre, poussé par un autre pokémon qu’un Germignon. Bondissant, le pokémon plante repassa à l’attaque sous une nouvelle forme, encore plus énervée que jamais. Megan jeta ses lianes sur son adversaire, ayant l’intention de le déloger de sur son amie. La Macronimum était plus imposante, désormais. Étant aussi grande que le pokémon ténèbre, elle était prête à l’affronter pour sauver tous ceux auxquels elle tenait. Elle était même prête à risquer sa vie pour eux.

_______________________________________________
.: ~¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤~ :.

¤~

~¤ Savant Fou Fanatique de la Reproduction Pokémon ¤~
~¤ SFFRP ¤~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenpokemon.forumactif.org
Mitsu Yamagashi
Chef de la Team Rocket
avatar

Masculin Bélier Buffle
Messages : 56
Date de naissance : 19/04/1985
Date d'inscription : 10/10/2011
Âge réel : 33

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Mar 17 Sep - 17:41

Malgré sa dernière visite en ses lieux, Mitsu ne s’attendait pas à faire une double rencontre. Lui qui était venu uniquement pour voir Sayaka, il ne souhaitait pas voir son ennemi pour autant. En fait, il ne voulait jamais le voir, mais quoi de plus normal... deux personnes qui se détestent ne feront pas exprès de se croiser. Le dégoût de Mitsu envers son rival grimpa en flèche lorsqu’il reconnu l’un des pokémons qui étaient postés devant la porte. Cette foutu Germignon lui avait bien donné du fil à retordre lors de son dernier passage, mais cette fois-ci, il n’avait pas l’intention de se laisser faire. Sa présence signifiait aussi que Nathan devait se trouver dans la chambre, probablement en compagnie de la charmante jeune femme aux cheveux roses. Une fois les gardes du corps débarassées d’un puissant coup de pied, il pu entrer sans problème dans la pièce.

Cependant, il était loin de se douter du piège que Sayaka lui avait préparé... En ouvrant la porte, il l’a vit bien du coin des yeux et un sourire étira ses lèvres, puisqu’il était très content de la revoir. Toutefois, il vit l’objet qu’elle tenait dans ses mains au dernier instant et il tenta de s’écarter le plus rapidement possible, espérant esquiver cette attaque sournoise. La batte de baseball toucha son épaule, ce qui déclencha une vive douleur dans celle-ci, faisant grimacer le jeune homme. Par chance qu’elle ne l’avait pas atteint à la tête, sinon il n’osait imaginer ce qui aurait pu se passer. Par contre... comment avait-elle pu prévoir son arrivée ? Il avait pourtant fait son possible pour être discret sur l’île, mais pour qu’elle réagisse de la sorte, elle devait avoir entendu parler de sa présence. Bof... il n’avait pas trop l’intention de s’attarder sur le sujet, il y réfléchirait plus tard.

- Tiens donc, mon vieil ami...

Non sans surprise, Mitsu avait ensuite été repoussé par Nathan, qui s’était bien interposé entre lui et Sayaka. Pourquoi devait-il toujours être là quand il ne le fallait pas... Encore une fois, si le chef des rockets voulait parvenir à ses fins, il allait devoir mettre les bouchées doubles. Ce dernier tenta de faire disparaître sa surprise vis-à-vis du katana que le directeur pointait sur lui d’un air menaçant. Il n’avait quand même pas l’intention de le tuer... enfin, c’était ce qu’il espérait. Ça ne rigolait plus du tout maintenant et il allait devoir faire quelque chose pour calmer un peu l’atmosphère. Mais quo exactement ? Déjà que la présence de Nathan le déstabilisait un peu, il allait sans doute devoir improviser pour réussir. Le regard du jeune homme passa des yeux de son ennemi à l’arme qu’il tenait, tandis qu’un large sourire éclairait son visage.

- Et bien, tu me menaces maintenant... même si ce n’est pas vraiment étonnant. Je n’irai nul part si ça peut te rassurer, je n’ai quand même pas fait tout ce chemin pour ça. Qui plus est, tu devrais être en mesure de savoir que je ne crains pas les épées...

Soudain, le regard du rocket changea. Ses iris changèrent de forme, devenant plus étroits comme ceux d’un chat, et ils prirent une teinte de plus en plus verte. Ses pupilles rétrécirent au même moment, ce qui lui donna un regard pour le moins rassurant. Ce simple changement signifiait beaucoup en réalité ; Mitsu n’était pas celui qu’il semblait être ! Sans perdre de temps, il reprit son apparence originale de pokémon. Le Zoroark shiney était fier de sa réussite, à un tel point qu’il lança un long cri pour fêter sa victoire. Les deux amoureux étaient tombés dans le piège et il n’avait jamais espéré mieux. Le vrai Mitsu, toujours caché dans l’ombre, plus précisément derrière la fenêtre de la chambre, passa à l’action au même moment en envoyant deux fléchettes tranquillisantes. Les deux professeurs furent touchés au niveau du coup et cela fit bien vite effet sur eux.

Satisfait, Mitsu rentra dans la chambre pour s’assurer qu’ils étaient bien endormis tout les deux. L’agitation dans le couloir augmenta et il ordonna à son Zoroark d’attaquer, d’un simple geste de la main. Désormais sous sa deuxième forme, la Macronimum ne manqua pas d’exprimer sa rage en envoyant valser l’Absol plus loin. Celui-ci attérit à plusieurs mètres de distance, roulant un moment sur lui-même avant de s’arrêter définitivement. Cependant, avec l’aide de l’autre pokémon ténèbre, ils vinrent facilement à bout du pokémon plante, qui avait déjà été assez affaiblie par le coup de pied qu’elle avait reçu de Mitsu. Cette dernière, ainsi que la Goupix, était dans un piteux état, mais les deux autres pokémons s’en moquaient bien. Ils les laissèrent dans un coin, sachant qu’ils n’avaient plus rien à craindre d’elles et se postèrent devant la porte, pour s’assurer que leur maître ne serait pas dérangé.

Pendant ce temps, Mitsu pouvait enfin procéder à son plan. Il prit soin de garder la batte de baseball de Sayaka à proximité de lui... sait on jamais.

_______________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayaka Aikawa
Admine Pointilleuse
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 455
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 26/11/2009
Âge réel : 30

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Lun 23 Sep - 19:51

Je retins mon élan lorsque Nathan se plaça entre Mitsu et moi. Quelle ne fut pas ma surprise de remarquer que Nathan tenait un katana. Quand avait-il été cherché cette arme ? Je compris qu'il savait vraiment que quelque chose se préparait. N'eut été de la précarité de notre situation, je lui aurais fait passer un sale quart d'heure pour avoir osé me cacher une information aussi importante. Maintenant tout ce que j'avais remarqué se mettait en place. Je comprenais mieux la nervosité de mon conjoint. Je l'avais mise sur le compte d'une surcharge de travail à l'académie, mais je ne me serais jamais douté que ce soit la présence de son ennemi qui le tracassait. Avec le recul, je me rendais compte que j'aurais dû m'en douter. Surtout après la mission Celebi où j'avais été confronté à la team rocket.

Nathan menaça le chef de la team de le tuer s'il ne partait pas sur-le-champ. Mitsu sembla peu concerné par l'hostilité du jeune directeur. Il refusa de reculer malgré les paroles de mon conjoint. Il affirma ne pas craindre les épées. Sur le coup, je fus quelques peu surprise de la déclaration du chef de la team rocket. Ce ne fut que lorsque ses yeux changèrent que je compris que nous étions tombés dans un piège. L'homme qui se dressait devant nous n'était pas celui que nous croyions. Il reprit sa forme initiale, nous laissant apparaître le zoroark shiney. Il laissa échapper un cri pour célébrer sa victoire. Un frisson me parcourut l'échine à ce son. Le coeur battant à tout rompre, je regardai dans tous les sens à la recherche de Mitsu. Je resserrai les pans de ma robe de chambre, dans un espoir inutile de me protéger. Je sentis un pincement au niveau du cou. Je me passai la main sur ma nuque et je remarquai qu'il y avait une fléchette. Je me tournai vers l'endroit d'où provenait le projectile. Ma vue se brouilla lorsque je remarquai enfin la silhouette tapie dans l'ombre. Prise d'effroi à l'idée de revivre le même cauchemars, je m'écroulai sur le sol. Je tournai mon regard vers Nathan, lui soufflant de partir au plus vite. Je sombrai dans l'inconscience avec une dernière pensée pour mon amoureux.

Dans la pièce voisine, une ball s'ouvrit. Latias apparut dans une pièce qui ne lui était pas familière. Elle regarda autour d'elle et vit à Aquali couchée sur un coussin. Cette dernière dormait paisiblement. En proie à un mauvais pressentiment. Quelque chose de mauvais était en train de se passer. Hikaru, alerté par le bruit de la pokéball qui s'ouvrait, se réveilla et fut surpris de voir la dragonne. Celle-ci semblait anxieuse et perdue. C'était normal puisqu'elle voyait la chambre du directeur pour la première fois. Leur maîtresse les avaient placés ici pendant qu'elle passait un moment en tête-à-tête avec son amoureux. L'emolga entendit l'agitation dans le couloir. Curieux, il se dirigea vers la porte qu'il ouvrit discrètement. Quelle ne fut pas sa surprise de voir deux pokémons qui s'en prenait à la macronium de Nathan. Latias jeta elle aussi un coup d'oeil par la mince ouverture. Elle se fit le plus discrète possible en voyant les deux pokémons ténèbres. Elle ne pourrait avoir le dessus sur eux. Ils étaient devant la chambre de sa maîtresse et c'était fort mauvais signe. La dragonne comprenait d'où venait son horrible pressentiment, la jeune femme avait des ennuis. Elle se retira de l'ouverture pour éviter de se voir à la recherche d'une solution pour aider son amie.

Hikaru était aussi désemparé que sa collègue légendaire. Il n'osa pas tirer l'Aquali de son sommeil, dans son état ce n'était pas conseillé de s'agiter. Il se dirigea vers le sac qui contenait les pokéballs de sa maîtresse. Il tomba sur la boule contenant Dakku, il la tassa. Le psykokwak n'était pas le plus discret des pokémon. En sentant sa ball s'agiter, Daiki émergea de sa pokéball. Connaissant le tempérament joyeux de son ami, Latias lui fit signe de demeurer silencieux. Elle lui indiqua la porte entrouverte. Intrigué, le caninos se dirigea vers l'entrée et ce qu'il vit le mit en rage. Il reconnaissait l'absol de Mitsu. Il se rappelait parfaitement des événements qui s'étaient déroulés ici quelques années plus tôt. Au souvenir des souffrances qu'avait occasionné la visite du Rocket, Daiki laissa échapper un grognement. Il n'avait pas l'intention de laisser se reproduire les événements de la dernière fois.

L'Emolga continuait de fouiller dans le sac à la recherche de pokémons pouvant l'aider à repousser les deux colosses du couloir. Il voulait aussi venir en aide aux deux femelles. Son choix se porta sur Solas, Hebi et Hanae. Les pokémons ayant la capacité de soigner, ce serait d'une grande utilité. Il tassa la pokéball de Sando, le sablaireau n'était pas doué pour sa discrétion. Il fit sortir le coupenotte et la goupix. Il fallait impérativement aller chercher de l'aide, mais pour cela il fallait occuper les deux pokémons. Rapidement, un consensus se forma dans le petit groupe de pokémon. Latias serait celle qui allait aller chercher de l'aide, mais elle ne devait pas y aller seule. Aya et Yoroi allaient l'accompagner. La vipelierre et le bulbizarre allaient s'occuper des blessées. Avant même qu'ils puissent décider de qui allait s'occuper de détourner l'attention des deux pokémons, Daiki surgit dans le couloir en grognant. Il n'allait pas attendre qu'il soit trop tard pour intervenir.

Hikaru fut épouvanté par cette initiative du caninos. Seul contre les deux pokémons, il ne ferait pas le poids. L'emolga fouilla dans le sac de sa maitresse à la recherche d'une solution. Il remarqua la pierre feu qui s'y trouvait. Son visage s'illumina alors qu'il tenait entre ses mains la solution. Il se dépêcha de sortir de la chambre pour lancer la pierre sur la tête du caninos. Celui-ci ressentis une vive douleur avant que son corps ne s'illumine. Latias et ses acolytes profitèrent de cette occasion pour se faufiler hors de la chambre. Hanae se positionna près du pokémon évoluant afin de lui prêter main-forte. Les deux autres pokémons plantes utilisèrent leur fouet et lianes pour attirer les deux pokémons inconscient dans la chambre. La noirceur revint dans le couloir. Un Arcanine se dressait maintenant devant les deux pokémons ténèbres.

Je ne sus combien de temps je restai inconsciente. À mon réveil, j'eus l'impression que tout mes membres pesaient des tonnes. Je sentais l'air froid frôlé ma peau. J'ouvris mes paupières lourdes. Je voulus bouger, mais mes mouvements furent entravé. L'impression de somnolence me quitta aussitôt. Cette situation avait des airs de déjà vu. Je levai la tête pour voir que mes bras étaient ligotés. Je baissai mon regard pour remarquer que mes chevilles avaient subi le même sort. Je fouillai la pièce du regard à la recherche de mon tortionnaire. Celui-ci brillait par son absence. Je commençai à me débattre violemment, cherchant à faire lâcher les cordes. Dans ma panique, je ne ménageai pas mes efforts. Mes liens frottai sur ma peau qui prit rapidement une teinte écarlate. Je ne me souciais pas de la douleur que je ressentais, c'était une moindre douleur comparativement à ce qui m'attendait si je ne faisais rien. Les entraves résistèrent à mes efforts. Ce ne fut que lorsque je sentis les larmes rouler sur mes joues que je réalisai à quel point j'étais désespérée.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Yoshi
Admin Dangereux
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 885
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 24/11/2009
Âge réel : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 6 150 $

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Lun 30 Sep - 5:17

Les paroles de mon ennemi ne me surprirent pas vraiment. Il n’était pas du genre à abandonner comme ça, mais je préférais l’avertir avant de passer à l’action. Cependant, ses derniers mots me firent tiquer. Pourquoi ne craignait-il pas les épées ? Il s’agissait tout de même d’une arme ayant la capacité de le tuer d’un simple mouvement de bras. Alors que je tentai de comprendre le sens de sa phrase, un frisson d'effroi m’envahis lorsque je vis les prunelles de Mitsu changer littéralement. Cela m'effrayait de pendre conscience que je m'étais fais avoir comme un imbécile ; mon ennemi avait réussi à nous berner, Sayaka et moi. Désormais, un Zoroark shiney se tenait face à nous et nous fixait d’un air menaçant.

Son apparence chromatique me frappa malgré tout ; depuis quand Mitsu possédait-il un pokémon aussi rare ? Son cri me glaça le sang. Je sentis ma respiration se couper, au même moment où mon cœur se serra à cause de la panique qui m’envahisait. Si ce n’était pas Mitsu... où se trouvait-il en ce moment ? Il ne devait pas être loin et je savais qu’il allait bientôt frapper. C’est alors que je sentis un pincement au niveau de mon coup et cela me fit sursauter. D’un rapide geste, je mis ma main derrière mon coup pour sentir une fléchette tranquillisant entre mes doigts. Ah ce salaud... il avait osé nous attaquer de cette façon. Débordant de rage, je me retournais vivement vers l’endroit d’où venait le projectile, mais je ne vis rien.

Quelques secondes s’écoulèrent avant que je ne commence à percevoir les effets. Ma vision se troubla. Ma tête devint rapidement lourde et se mit à tourner. Mon équilibre en prit un méchant coup et je du mettre le double d’effort pour rester debout. Toutefois, il m’était impossible de lutter contre l’anesthésiant. Mes dernières pensées se tournèrent immédiatement vers Sayaka. Je ne savais pas trop si elle avait été touché ou non, mais je n’avais aucunement envie que son cauchemar recommence. Inquiet pour elle, je me tournai dans sa direction, mais mes jambes flanchèrent au même moment. N’en pouvant plus, je m’écrasai au sol, la somnolence faisant de plus en plus son effet dans mon corps. Qu’allait-il nous arriver ?

Dans la chambre de Nathan, l’agitation était à son comble. Percevant l’apparition de sa sœur, Latios ne tarda pas à n’en faire autant. Inquiet, il s’approcha d’elle pour savoir le sujet de son tracas. Il comprit bien assez vite son anxiété et tenta de la rassurer de son mieux en virevoltant auprès d’elle. La chambre de son maître ne se trouvait pas loin de celle de Sayaka, elle n’avait donc pas à s’en faire avec ça. Les deux humains devaient probablement être occupés, voilà pourquoi ils s’étaient séparés de leurs équipes temporairement. Mais quelque chose était différent ce soir. Tout comme sa sœur, le pokémon légendaire sentait bien qu’un danger rôdait, mais quoi justement ? Ses pensées furent confirmer lorsqu’il observait le couloir par la mince ouverture qu’avait fait l’Emolga ; ses compagnes étaient attaquées par deux autres pokémons inconnus.

Le dragon n’était pas présent lors de la première apparition de l’ennemi de son maître, mais il le savait tout de même dangereux. Rapidement, l’état d’alerte fut donné dans la pièce et la masse de pokémon furent libérés de leurs pokéballs. Pour sa part, Latios hésitait à faire sortir d’autres de ses compagnons, puisque l’Emolga avait déjà appelé plusieurs renforts. Il était inutile de réveiller le Voltali, puisque celui-ci dormait aux côtés de l’Aquali et il ne s’était aperçu de rien pour le moment. Quel pokémon pouvait donc lui être utile ? Qui était assez discret et fort pour éloigner les pokémons de Mitsu ? Frappé d’un éclair de génie, Latios se précipita vers la pokéball de sa sœur dragonne, Yugana, et la fit rapidement sortir.

Draco n’avait pas profité de l’extérieur depuis un bon moment, mais elle comprit tout de suite que quelque chose de grave se déroulait. Latios fit aussi sortir Feurisson, puisqu’il connaissait bien ses capacités au combat. Les deux nouveaux arrivant participèrent donc au cocus, motivés à l’idée d’aider leur maître ainsi que sa copine. Cependant, l’agitation éclata dans le couloir plus rapidement que prévu. Inquiet, le dragon bleu utilisa son pouvoir d’invisibilité avant de sortir de la pièce, pour apercevoir le Caninos sur le point d’évoluer. Maintenant sous forme d’Arcanin, il avait l’air davantage menaçant et le légendaire espérait que cela puisse nuire à leurs adversaires. Mais quelqu’un devait aller chercher de l’aide pour assurer le bien de cette mission. Mais en pleine nuit... qui serait en mesure de répondre à leur appel ?

- Latias ! Viens avec moi, nous devons aller chercher de l’aide. Nous n’y arriverons pas seuls, lanca le légendaire à l’intention de sa sœur cadette.

Sans plus tarder, le dragon souhaita bonne chance à ses coéquipiers et s’élança dans le couloir, toujours en étant invisible. Quoi de mieux que deux légendaires pour convaincre quelqu’un d’air si tard dans la nuit. Latios savait déjà à qui il allait s’adresser pour recevoir de l’aide et il espérait qu’il n’aurait pas trop de difficulté à le trouver. Arian, le professeur qui avait rencontré Nathan quelques jours auparavant, était au courant de toute l’histoire et il était certain que ce dernier accepterait de les aider à se débarrasser du chef rocket. Filant à toute allure dans les couloirs, il décida d’aller jeter un coup d’œil à la chambre du professeur, pour voir s’il était bel et bien en train de dormir à cette heure-ci. Il espérait vraiment que le recherche ne s’éterniserait pas. Et s’il était à l’extérieur de l’Académie pour ce soir ?

L’obscurité qui m’avait enveloppé quelques instants plus tôt commençait peu à peu à disparaître. J’avais l’impression de me réveiller d’un affreux cauchemar, un cauchemar qui se serait déroulé pendant plusieurs heures. Je me doutais bien que seulement quelques minutes s’étaient écoulées depuis que je m’étais écroulé, mais j’étais loin d’en avoir cette impression. Alors que mon esprit était encore embrumé à cause du tranquillisant, mes dernières pensées me revinrent, me frappant de plein fouet. Sayaka !? Où était-elle ? Avait-elle été emmenée avec Mitsu ? Lui avait-t-on fait du mal ? Et d’ailleurs... où étais-je ? Je me trouvais en position assise, visiblement attaché à une chaise, les yeux bandés. On m’empêchait bien de voir, mais pas d’entendre. C’était tout ce dont j’avais besoin en ce moment.

C’est alors que j’entendis du bruit, provenant d’un endroit devant moi. Je perçu quelques gémissements qui accompagnait ces quelques bruits et je sus tout de suite qu’il s’agissait de Sayaka. Nerveux, je tentai de me débattre aussi, ayant tout de même l’espoir de me défaire de mes liens pour aider ma copine. Je ne savais pas trop où elle se trouvait, mais le plus positif dans toute cette histoire était que nous nous trouvions dans la même pièce. Après seulement quelques essais, je cessai toute tentative, sachant très bien que c’était inutile. La jeune femme devrait en faire autant, ce qui était loin d’être le cas.

- Sayaka, c’est bien toi ? É... Écoute-moi, tout va bien se passer, d’accord ? Arrête de t’agiter comme ça, tu... tu ne fais qu’empirer les choses.

Évidemment, cela ne l’arrêta pas pour autant. Voyant qu’elle ne semblait pas m’écouter, je sentis la panique s’emparer de moi. J’avais tenté de lui parler d’une voix plutôt calme, mais je n’avais pas réussis à cacher les tremblements qui m’habitait. Nous étions à la merci de mon pire ennemi et je n’osais pas imaginer ce qu’il était en train de nous préparer.

_______________________________________________
.: ~¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤~ :.

¤~

~¤ Savant Fou Fanatique de la Reproduction Pokémon ¤~
~¤ SFFRP ¤~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenpokemon.forumactif.org
Mitsu Yamagashi
Chef de la Team Rocket
avatar

Masculin Bélier Buffle
Messages : 56
Date de naissance : 19/04/1985
Date d'inscription : 10/10/2011
Âge réel : 33

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Jeu 3 Oct - 4:02

Dans le couloir, tout était redevenu calme depuis que le Zoroark avait retrouvé son apparence originale. La première partie du plan avait parfaitement fonctionné et il connaissait l’autre partie sur le bout des doigts. Jusqu’à la fin de la nuit, il accompagnerait l’Absol à son tour de garde, pour s’assurer que personne ne trainerait dans les parages. De toute façon, leur maître n’en aurait sûrement pas pour longtemps, une heure tout au plus, sauf s’il désirait de prolonger un peu le moment. Désormais seul dans le couloir avec son coéquipier, le Zoroark s’appuya contre l’un des murs du couloir et croisa ses bras contre sa poitrine. L’autre pokémon ténèbre préféra s’asseoir à ses côtés, scrutant les couloirs avec attention. Aucun d’entre eux n’avaient perçu l’agitation qui régnait dans la chambre voisine.

Toutefois, ils sursautèrent au même moment lorsqu’ils crurent voir un éclair orange apparaître dans le couloir. Un Caninos venait d’apparaître de nul part, visiblement fâché. Ce dernier grognait, menaçant, mais les deux pokémons ténèbres ne réagirent pas. Ils se contentèrent même de se jeter un regard, hésitant à combattre. Après tout, ce n’était qu’un Caninos, il ne faisait pas le poids contre eux deux. Soudain, un Emolga le survola, échappa une sorte de pierre sur sa tête et le pokémon feu s’illumina. Désormais sous sa forme évoluée, les deux pokémons de Mitsu trouvaient la situation bien moins amusante. Réagissant face au danger, ils se redressèrent pour faire face à leurs adversaires, mais se rendirent compte trop tard qu’ils étaient en infériorité. Un Arcanin, une Goupix, un Coupenotte, un Feurisson et une Draco... ils risquaient gros en les affrontant, mais ils n’avaient pas le choix.

Sachant que la majorité de ses ennemis étaient de type feu, l’Absol aborda pour des attaques de type aquatique. Lançant un cri, il fit apparaître une vague d’eau sous lui, qu’il n’hésita pas à lancer vers ses adversaires lorsque celle-ci fut plus imposante. C’était dans ces moments-là qu’il remerciait son maître de lui avoir appris d’autres attaques autres que son propre type. Pour sa part, le Zoroark opta pour son attaque la plus puissante, espérant que cela allait réquilibré le combat. Sans perdre de temps, son attaque Explonuit envoya une onde de choc ténébreuse qui se dirigea vers chaque de ses adversaires. Les attaques ténèbres n’étaient pas très efficaces contre eux, mais ils préféraient les épuiser en les attaquant tous en même temps.

Après tout ce qui venait de se produire, Mitsu était très satisfait que son plan ait fonctionné. Les deux amoureux ne l’avait jamais aperçu et c’était ce qui l’avait le plus amusé. Jamais il n’aurait pu en espérer autant. Maintenant que le travail était accompli, l’homme sortit de sa cachette et s’approcha de ses proies, qui étaient bien inconscientes. Il s’empressa de mettre son plan à exécution, puisqu’il savait qu’il avait très peu de temps pour les préparatifs, puisque le tranquillisant n’était pas tellement puissant. Il s’occupa d’abord de Nathan, étant donné qu’il devait être hors d’état de nuire le plus rapidement possible. Il l’attacha sur une chaise et s’assura qu’il ne pourrait pas défaire ses liens de lui-même. Puis, il lui banda les yeux et se tourna vers Sayaka, toujours sur le sol, un sourire mesquin au visage.

Il fit donc de même avec elle, l’attachant fermement sur le lit, sans aucun vêtement. Un peignoir lui était d’une quelconque utilité pour ce qu’il avait l’intention de lui faire. Savourant le moment qu’il allait passer avec elle à l’avance, il s’installa dans un coin de la pièce, sachant qu’il ne devait attendre que quelques minutes avant leur réveil. Cela vint assez rapidement et il savoura davantage le fait de voir la jeune femme se débattre, comme si elle luttait pour sa vie. Plus elle essayait de se libérer, plus elle s’épuisait et plus il lui serait facile ensuite d’en venir à bout. La voix de son ennemi le fit sortir de ses pensées. Nathan essayait vainement de convaincre la jeune femme de se calmer, ce qui n’avait pas l’air de faire son effet. C’est à ce moment précis que Mitsu décida de sortir de l’ombre, prêt à en finir avec son désir qu’il refoulait depuis plusieurs mois déjà.

- Comme on se retrouve, ma chérie. Tu sais, tu m’as énormément manqué depuis tout ce temps, je croyais t’avoir perdu. En plus de tout cela, tu me déçois énormément. Moi qui te croyais fidèle, je suis déçu de te savoir dans le lit d’un autre homme. Mon pire ennemi, qui plus est.

Tout en conservant son sourire, il s’approcha du lit pour s’asseoir sur celui-ci. Plongeant son regard dans celui de sa soi-disant copine, il caressa son visage, sans oublier ses magnifiques cheveux roses. Comment une telle femme pouvait-elle être en couple avec un minable comme le directeur ? Elle méritait bien mieux que cela. Savourant le moment d’être à nouveau près d’elle, Mitsu se pencha pour sentir son parfum qui lui avait tant manquer. Cependant, Sayaka ne voyait pas la chose du même œil. Celle-ci continuait de se débattre violemment, espérant pouvoir se délivrer pour échapper à la torture qui l’attendait. Derrière lui, Mitsu s’entait l’autre jeune homme qui s’agitait de plus en plus, visiblement loin d’être d’accord avec tout ça.

Sans perdre un instant, il se redressa vivement, sans pour autant quitter le regard de Sayaka, voulant s’assurer qu’elle allait voir ce qu’il s’apprêtait à faire. Saisissant la batte de baseball qui traînait près du lit, Mitsu trouvait cela ironique d’utiliser l’arme de la jeune femme contre son conjoint. Levant le bras, il asséna un puissant coup sur la tête de son ennemi, qui cessa immédiatement de bouger. Le corps de Nathan s’écroula et il ne donna plus aucun signe de vie. Satisfait, Mitsu laissa tomber le bâton au sol et se rapprocha du lit. Il pouvait enfin passer aux choses sérieuses, désormais.

- C’est ce qui risque aussi de t’arriver si tu n’arrêtes pas de te débattre comme tu le fais, dit-il, tout en faisant un signe de tête vers Nathan pour appuyer ses paroles. Tu m’as tellement manqué, j’attendais ce moment avec beaucoup trop d’impatience. T’inquiète pas, ça ne sera pas long.

Débordant d’excitation, le jeune homme sauta les préliminaires pour passer directement à l’acte. À quoi cela servait-il, puisqu’il contemplait une femme nue depuis plusieurs minutes déjà. Même s’il aimait la jeune femme de tout son cœur, cela ne l’empêchait pas d’être assez brusque dans ses mouvements, puisqu’il se souciait peu du plaisir de celle-ci. Il continua donc, encore et encore les mouvements, gémissant de plus en plus sous les sensations qu’il ressentait.

_______________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayaka Aikawa
Admine Pointilleuse
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 455
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 26/11/2009
Âge réel : 30

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Sam 12 Oct - 6:27

Latias fut soulagée d'entendre son frère l'accompagner dans sa quête. Sa présence la rassurait, car elle ne savait pas où aller chercher de l'aide. Le dragon bleu semblait savoir, alors la dragonne ne le quittait pas d'une semelle. Le coupenotte et la goupix les accompagnaient dans leur recherche. Son grand-frère fila à toute à allure jusqu'à une chambre bien précise. Latias était bien curieuse de savoir qui était cette personne que son frère était venu chercher. L'attente lui semblait interminable. À l'instar de Latios, elle espérait vraiment qu'il n'était pas absent. Yoroi et Aya fixaient la porte avec espoir, ils savaient que le temps leur était compté.

Daiki fut heureux de voir que les pokémons à Nathan venaient eux aussi lui prêter main-forte. Il reporta son attention sur ses adversaires qui se remettaient de leur surprise. L'absol fit un attaque eau au grand dam du pokémon feu. Il encaissa vaillamment l'offensive de ses adversaires. Il en fut assez affaiblit compte tenu de sa vulnérabilité à l'eau. Fort de sa détermination à sauver sa maîtresse, il ne perdit pas de temps à passer à l'offensive à son tour. Il cracha une gerbe de flamme en direction de son ennemi. Hanae se releva à son tour de l'attaque qu'elle venait d'encaisser. La phyllali tenta une riposte plus discrète, elle utilisa attraction. Elle fit un petit clin d'oeil aux deux pokémons ténèbres. De leur côté, Hebi et Solas lancèrent leur fouet et lianes pour ramener les deux pokémons hors de combat vers la chambre. Dans cet endroit, ils serraient en sécurité. Les deux pokémons plantes exécutèrent une synthèse afin de soigner les deux blessés. C'est à ce moment que Aqua se réveilla, avec une douleur au ventre. Elle se redressa avec une soudaine envie de pousser, elle savait ce que cela signifiait. La nuit allait être longue pour elle.

J'entendis vaguement la voix de Nathan qui m'exhortait de me calmer. Il me disait que tout allait bien aller, mais que si je continuais ainsi cela allait empirer les choses. Je sentais dans sa voix les tremblements de l'incertitude, mon coeur se brisa en mille morceaux. Malgré les demandes de mon conjoint, je ne pouvais me résoudre à abandonner la lutte. Mes poignets et mes chevilles étaient devenues des plaies à vif à cause du traitement que je leur infligeais. Des larmes de désespoirs perlèrent au coin de mes yeux. C'est à ce moment que Mitsu sortit de l'ombre, ramenant mes pires cauchemars à la surface. Un frisson d'effroi et de dégoût m'agita à l'entente de sa voix. Je cessai de me débattre pour vriller mes prunelles émeraude dans les siennes. La vue de cet homme me donnait envie de vomir. Si j'avais eu les mains libres, je me serais jetée sur lui pour l'étrangler jusqu'à ce que son abject sourire s'efface à jamais.

Il s'adressa à moi comme si je lui appartenais et ça me dégoûtait. Il pourrait m'infliger n'importe quelle torture que je ne lui appartiendrais pas. Il ajouta que je lui avais énormément manqué. Ce sentiment n'était aucunement réciproque. Comment pouvait-il croire que je lui serais fidèle, alors que la dernière fois il m'avait violé. Il ne pensait pas plus loin que le bout de sa supposé virilité pour avoir de telles idées. Le chef de la team rocket poussa l'absurdité jusqu'à dire qu'il était déçu de me trouver dans le lit de son pire ennemi. Il s'approcha du lit, un sourire étira ses lèvres. Je recommençais à me débattre de plus belle, nonobstant la douleur que m'occasionnait chacun de mes gestes sur ma peau à vif. Il plongea son regard dans le mien, il caressa mon visage, puis mes cheveux. Je continuai de me débattre, rebutée par ses caresses. Il se pencha vers moi pour humer mon parfum. Le sentir si près de moi me donnait la nausée. Je tentais en vain de me soustraire à sa proximité. Je ne me retins pas de lui faire part de la répulsion qu'il m'inspirait.

- Comment pourrait-on être fidèle à un minable comme toi, lui jetai-je. Tu ne sais même pas faire plaisir à une femme contrairement à Nathan qui lui sait très bien s'y prendre. Tu ne lui arrives même pas à la cheville dans ce domaine.

Je voyais, du coin de l'oeil, mon conjoint qui se débattait encore. Ma gorge se noua à cette vision. Mitsu dû le percevoir aussi, car il se redressa sans me quitter des yeux. Je retins mon souffle en remarquant qu'il prenait ma batte de baseball. Je compris aussitôt ce qu'il s'apprêtait à faire. Je me débattis encore plus fort. Je criai jusqu'à ce que ma voix se casse, alors qu'il levait la batte pour assener un puissant coup à la tête. Il n'y avait pas de mot pour décrire ce que je ressentis lorsque le corps de Nathan s'effondra sans vie. Je me figeai, les yeux écarquillés. Je ne savais même pas si mon amour vivait encore. Mon corps commença à trembler convulsivement, je ne pouvais supporter cette souffrance. Je ressentis un vide incommensurable à la pensée que mon amoureux rendait l'âme devant mes yeux impuissants. Seule la douleur qui me vrillait les poignets et les chevilles me confirmaient que ce n'était pas un affreux cauchemars. Mon monde venait de s'effondrer en même temps que le corps face à moi. Des larmes perlèrent au coin de mes yeux, je ne pensai même pas à les cacher à mon ennemi. Il mourrait sans savoir qu'il allait être père parce que je n'avais pas eu le courage de lui dire.

La voix de Mitsu me sortit de ma léthargie. Il me menaça de me faire subir le même sort si je continuais de résister. Il coucha sur moi en disant que je lui avais manqué et qu'il était trop impatient. Il me rassura en me disant que ça ne devrait pas être long. Cette phrase eut l'effet d'une bombe pour moi, déclenchant une tempête sa précédent. Tout mon corps se raidit, pas de peur comme n'importe qui l'aurait fait, mais de rage. En réponse à ses menaces, je lui crachai au visage. Je me débattis à nouveau en sentant le poids de son corps immonde sur le mien. Il commença brusquement sa sale besogne. J'étais révulsée par chacun de ses va-et-viens. Je criai mon désaccord de ma voix enrouée. Chacun de ses gémissements renforçaient ma rage. Je maudissais les liens qui m'empêchaient d'étouffer ces sons. Alors qu'il prenait possession de mon corps, je rêvais de sa lente agonie entre mes mains. Je levai la tête pour planter mes dents dans son cou. Je serrai les mâchoires de toutes mes forces pour lui faire autant mal qu'il m'avait fait et qu'il me faisait encore. Je sentais le goût métallique du sang dans ma bouche, mais je ne cessai de serrer les mâchoires. Il n'avait pas le droit de ressentir du plaisir impunément, alors qu'il m'avait enlevé Nathan.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Yoshi
Admin Dangereux
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 885
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 24/11/2009
Âge réel : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 6 150 $

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Mar 15 Oct - 0:07

Si la Draco ne craignait pas l’eau, ce n’était pas le cas du Feurisson. Leurs adversaires qui, quelques secondes plus tôt, semblaient désemparés face à tant d’ennemis à combattre, reprenaient leur courage en lançant deux puissantes attaques qui pouvaient frapper plus d’un pokémon au combat. La vague déferla sur l’équipe adversaire et Kiro en fut tout de même bien amoché. Yugana encaissa à merveille et se tourna rapidement vers son partenaire, inquiète pour lui. Cependant, le Feurisson vit bien que l’Arcanin était rester debout et il allait en faire autant. La deuxième attaque, de type ténèbre cette fois, les frappa ensuite, les affaiblissant davantage. Yugana débordait toujours d’énergie, mais Kiro commençait à se demander s’il était assez fort pour lutter contre ses deux monstres.

L’heure de la riposte sonna. L’Arcanin ouvrit le bal en crachant un magnifique jet de flamme en direction de ses adversaires. Certes, ils n’étaient pas sensible à ce type d’attaque, mais plus ils étaient affaiblit, mieux c’était pour leurs maîtres, qui étaient toujours prisonniers dans la chambre. La Phyllali opta pour une attaque plus défensive et Kiro, l’ayant aperçu du coin de l’œil, trouva cette idée fort intéressante. Sans perdre un instant, il lança une attaque Groz’Yeux qui eu l’effet désirée ; la défense du Zoroark et de l’Absol s’en trouva diminuée. Yugana passa elle aussi à l’offensive, mais elle savait que son attaque était risquée. La dragonne lança l’attaque Colère sur l’Absol, déferlant sa rage sur ce dernier, désirant l’affaiblir le plus possible. Lorsque le coup fut porté, la Draco devint alors confuse, secouant la tête à plusieurs reprises, ayant toujours l’espoir de reprendre ses esprits.

Malgré le fait que c’était plutôt calme dans la chambre à présent, cela n’empêcha pas Shin de sentir le danger. Sortant soudainement de sa pokéball, il apparu aux côtés des pokémons plantes en pleine séance de guérison. Inquiet, le Lixy fit le tour des deux blessées et son regard s’arrêta sur sa meilleure amie, Umi. La pauvre semblait bien faible, mais elle allait reprendre bien vite du poil de la bête grâce à l’attaque Synthèse. Cependant, le pokémon électrique avait du mal à comprendre. Qui pouvait bien vouloir du mal à cette pauvre petite Goupix ? Elle qui ne voulait jamais faire de mal, qui était toute douce et... Désormais en colère, le Lixy s’élança jusqu’à la porte et jeta un coup d’œil à l’extérieur. De là, il vit ses amis et les pokémons de Sayaka en train d’affronter deux autres pokémons ténèbres qu’il ne connaissait pas.

Malgré tout, le Lixy comprit ce qui s’était passé. De nature craintif, il aurait normalement reculer pour aller se cacher derrière le lit, mais ce temps-là était révolu. Fâché, il se mit à grogner et s’avança, débordant de rage envers ceux qui avaient osé toucher à Umi. Soudain, son corps s’illumina et se transforma. Ce n’était plus un Lixy qui sauta à la gorge du Absol, mais bien un Luxio. Trop aveuglé par la colère, il ne réfléchit pas vraiment à son attaque et utilisa Crocs Éclair, visant presque la jugulaire de son ennemi. Étonné de son arrivé, Yugana et Kiro ouvrirent de grands yeux. Jamais il n’aurait cru que Shin intervienne à ce point dans un combat... et qu’il puisse évoluer par dessus tout !

Ça allait de mal en pis dans la pièce. Même si j’avais demandé à Sayaka de se calmer, cela ne semblait pas avoir marché. Cette dernière continuait de se débattre, faisant un bruit incroyable. Je savais très bien que ça allait alerter Mitsu dans peu de temps et nous étions bien mieux sans sa présence. D’un autre côté, je comprenais ma copine de ne pas vouloir rester là sans rien faire. Qui accepterait de se laisser faire par lui ? Tiens, en parlant du loup... Comme je le craignais, Mitsu s’approcha de nous, visiblement satisfait de ce qu’il voyait. Il s’adressa à Sayaka d’un ton de voix trop sensuel à mon goût et il utilisa même des termes qui m’emplirent de rage. De quel droit osait-il l’appeler chérie ? C’était ma copine, pas la sienne. Et comment pouvait-il dire qu’elle l’avait trompé ? Ils n’avaient jamais été ensemble... Décidément, Mitsu n’était capable de dire que des belles paroles.

Je ne voyais peut-être rien, mais je savais qu’il était prêt d’elle en ce moment. Inquiet, je tendis l’oreille, ne sachant quoi faire pour l’aider, étant donné de ma situation. Sayaka répondit au rocket assez rapidement, d’un ton froid comme je l’aimais chez elle. Je ne pu m’empêcher de sourire en entendant sa réplique, puisqu’elle était parfaite. Je ne savais pas comment allait le prendre Mitsu, mais sa réaction silencieuse m’inquiéta. Étrangement, il n’avait rien répondu. C’est à ce moment que j’entendis un bruit, un déplacement... que faisait-il ? Il n’était probablement plus sur le lit et c’est là que j’entendis le bruit distinctif de la batte de baseball qui se trouvait non loin de moi. La panique s’empara de moi, mais avant que je n’ai eu le temps de dire quoique ce soit, une horrible douleur me secoua et l’obscurité m’engloutit.

Le reste... plus rien. Mon corps s’effondra sur la chaise, sans vie. Je n’étais plus présent. Je n’étais plus vivant.

_______________________________________________
.: ~¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤~ :.

¤~

~¤ Savant Fou Fanatique de la Reproduction Pokémon ¤~
~¤ SFFRP ¤~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenpokemon.forumactif.org
Mitsu Yamagashi
Chef de la Team Rocket
avatar

Masculin Bélier Buffle
Messages : 56
Date de naissance : 19/04/1985
Date d'inscription : 10/10/2011
Âge réel : 33

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Lun 11 Nov - 5:54

Toujours à l’extérieur de la chambre, dans le couloir, les pokémons de Mitsu combattaient vaillamment leurs adversaires, même s’ils étaient clairement en désavantage. Malgré cela, il y avait peut-être encore une chance pour qu’ils puissent l’emporter, puisque leurs entraînements semblaient êtres supérieurs. La situation changea littéralement lorsque le Luxio surgit de nul part, clouant littéralement l’Absol au sol grâce à son attaque Crocs Éclair. Surpris, le Zoroark était sur le point de réagir au même moment où deux nouveaux pokémons firent irruption dans le couloir, c’est-à-dire un Trioxhydre et un Dimoret. Ne faisant plus le poids contre eux, même s’ils donnaient toutes leurs forces durant ce combat, les deux pokémons ténèbres décidèrent d’abandonner. L’Absol et le Zoroark s’inclinèrent, ne désirant pas poursuivre cette torture qui ne servait à rien.

Du côté de Mitsu, tout allait pour le mieux, même si sa victime se débattait un peu trop à son goût. Il aurait préféré qu’elle se laisse faire pour qu’elle puisse mieux apprécier cet instant romantique entre eux deux, mais il ne pouvait pas en faire autrement. À chaque fois, le jeune homme tentait de la ramener à l’ordre, n’y allant pas de main morte. Sa patience avait bien des limites et il risquait de s’énerver si elle continuait comme ça. Tout d’un coup, elle se redressa vivement malgré les liens qui l’a retenait et elle mordit de toutes ses forces son agresseur au niveau de son cou, ce qui lui fit lâcher un cri de douleur. Fâché, ce dernier asséna un puissant coup de poing au visage de la jeune femme aux cheveux roses pour qu’elle le laisse tranquille.

- Toi, espèce de salope ! Si tu recommences à me mordre, je te jure que je vais te tuer ! Tu iras rejoindre ton pathétique directeur !

Qu’aurait-il pu demander de mieux ? Mitsu avait eu l’intention d’en finir avec son ennemi en revenant une dernière fois à Gakuen, mais jamais il n’avait cru mettre fin à ses jours d’un simple coup sur la tête. Le jeune homme se retenait de crier victoire pour le moment, se contentant de fêter cela en compagnie de Sayaka. La jouissance était à portée de main et lorsqu’il l’eut atteinte, il songea à toute la gloire qu’il allait recevoir d’ici quelques jours, puisqu’il allait probablement être nommé directeur dans très peu de temps. La joie de s’être débarrassé de Nathan le submergea à nouveau, le faisant trembler de bonheur suite à son orgasme. La douleur de la jeune femme en ce moment même égalait presque au bonheur de Mitsu, qui laissait encore échapper un long râle suite à son plaisir intense.

Dire que tout le personnel de l’école, y comprit les étudiants, ignoraient tout de ce qui allait advenir de l’établissement... En tant que chef de la Team Rocket, le jeune homme avait bien l’intention de faire de cette école l’énorme quartier général de son organisation criminel, pour ensuite pouvoir prendre tout le contrôle de l’île et neutraliser les pokémons qui y vivent. Mitsu savait très bien qu’Édénia était connue pour son grand nombre de pokémon chromatique, il allait devoir faire des recherches intenses pour pouvoir les trouver et pour ensuite pouvoir les vendent à un prix d’or. À bout de souffle, il savourait toujours les sensations sublimes que lui avait fait ressentir Sayaka. La jeune femme pourrait facilement être son bras droit, mais il fallait d’abord qu’elle accepte sa proposition.

Puis, il sentit quelque chose sur sa nuque, quelque chose qui l’empoigna fortement, comme s’il s’agissait d’une main. Nathan l’avait saisit de cette façon lorsqu’il avait violé Sayaka pour la première fois. Mais cette fois-ci, cela ne pouvait être lui. Mitsu fut violemment repoussé sur le sol de la chambre et il se retourna vivement pour contempler le visage de cet être perturbateur. Il s’agissait d’un autre homme aux cheveux blancs, trop âgé pour être un élève, il devait donc être un professeur de l’Académie, probablement. Comme la plupart des autres membres du personnel de l’école, Mitsu ne l’avait encore jamais vu, mais il allait bien vite apprendre à être ami-ami avec lui lorsqu’il serait nommé directeur.

Le chef rocket se releva rapidement et fut stupéfait de voir que ce nouveau venu était accompagné de deux légendaires, soit Latias et Latios, les deux frères et sœurs d’Hoenn. En tant normal, Mitsu se serait bien battu pour les obtenir tout les deux, mais ce n’était pas le moment idéal pour cela. Il devait songer à fuir, il risquait trop s’il restait en ces lieux plus longtemps. De toute façon, il avait tué Nathan et il avait réussit à mettre à terme ses projets avec Sayaka. La page était tournée, il pouvait désormais poursuivre son plan en s’attaquant à la prochaine étape. Ayant un sourire satisfait, il jeta un regard hautain à Arian, puis il observa Sayaka.

- Dommage que tu ne sois pas arrivé plus tôt, une relation à trois aurait bien été plaisant.

Puis, il ajouta :

- Mais bon, si tu préfères prendre les déchets des autres, je te la laisse... J’en ai terminé avec elle.

Souriant largement, l’homme quitta rapidement la pièce. En une fraction de seconde, il se retrouva dans le couloir, auprès de ses pokémons qu’il s’empressa de remettre dans leurs pokéballs respectives. Il n’avait plus de temps à perdre, il devait partir et vite. Jetant un dernier regard aux autres pokémons qui se tenaient dans le couloir, il s’approcha d’une des fenêtres et sauta de celle-ci, appelant au même moment son Drattak. Le dragon bleu apparu sous lui et le reçu sur son dos sans aucun problème. En quelques battements d’ailes, il prit de l’altitude et disparu au travers des nuages, lâchant même un énorme rugissement suite à la victoire de son maître. Mitsu était de retour. L’Académie n’avait plus qu’à le craindre maintenant. Elle serait bientôt à lui et uniquement à lui.

_______________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayaka Aikawa
Admine Pointilleuse
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 455
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 26/11/2009
Âge réel : 30

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Ven 24 Jan - 5:32

Concentrés dans leur combat, Hanae et Daiki ne virent les renforts arriver. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'un luxio, un trioxhydre et un dimoret intervinrent à leur avantage. Le Arcanin et la phyllali shiney se détendirent aussitôt. Devant la force du nombre, les deux pokémons du chef rocket n'eurent d'autres choix que de déclarer forfait. Le Arcanin tourna un regard inquiet vers la porte close de la chambre de maitresse. Ce qu'il entendait à l'aide de son ouïe sensible, lui laissait craindre le pire pour la jeune femme aux cheveux roses. Il grattait le sol de ses longues griffes souffrant intensément de son impuissance. Ce n'était pas la première fois qu'il était le témoin inopérant des tourments de sa maîtresse. Il espérait vraiment que l'homme, qui avait envoyé ses pokémons leur venir en aide, allait rapidement intervenir. Le pokémon se souvenait comme si c'était hier du traumatisme de la jeune femme et il ne savait pas comment elle allait réagir à ce deuxième choc. Daiki sentit un museau humide lui toucher l'épaule. Le pokémon fraichement évolué baissa le regard pour rencontrer les yeux globuleux de Hanae. La phyllali shiney lui faisait clairement comprendre que cette fois, il ne serait pas seul pour réconforter leur maitresse. Il n'avait pas à prendre tout le poids de la tâche sur ses épaules.

Je ne tardai pas à faire les frais de ma rébellion. Je ne pus m'empêcher de me réjouir de la douleur de l'homme sur moi. Toutefois, mes réjouissances furent de courte durée, car je reçus un puissant coup de poing sur le visage. Légèrement étourdie par la frappe de mon agresseur, je lâchai ma prise sur son cou. Ma tête retomba lourdement sur le lit, engourdie par la douleur qui me tiraillait le visage. J'entendis à peine les menaces de l'homme qui gigotait pathétique au-dessus, en moi. Je ne tentai pas une nouvelle fois de le blesser, pas par peur, mais plutôt par lassitude. Mon regard vitreux se porta sur la silhouette sans vie de mon amoureux. Le temps semblait s'être suspendu, rendant l'attente interminable de la libération. Des crampes me tiraillaient le ventre, laissant présager le pire. Cependant, je n'eus pas conscience de ce mauvais augure. Mes prunelles perdues dans le vide, je ne vis pas la silhouette qui s'approchait dangereusement de nous. Je ne repris conscience que lorsque je ne sentis plus le poids du corps de Mitsu sur le mien. Je clignai des yeux, stupéfaite d'être libérée aussi rapidement. En considérant ce qui avait été dit plus tôt, je m'attendais à ce que le chef rocket profite de son triomphe. À vrai dire, je prévoyais devoir subir la pseudo tendresse de l'être abject, voir un autre assaut libidineux. C'est alors que je reconnus la voix d'un de mes collègues de travail, Arian. Que faisait-il dans ma chambre ? Je n'allais pas m'en plaindre, puisqu'il venait de me sauver d'un enfer nocturne constant. Je remarquai la présence de Latias et Latios. Ma gorge se noua à leur vu, émue de leur aide au moment où je ne l'attendais plus. De plus comment allais-je annoncer la mort de Nathan au dragon légendaire et ses autres pokémons ?J'allais sûrement devoir les placer en adoption, tout en me gardant un droit de regard sur le futur maître. Je n'allais pas laisser les pokémons de mon amoureux entre les mains de n'importe qui. Un poids incommensurable s'abattit sur mes épaules à l'idée de devoir remplir la paperasse et survivre seule à ce traumatisme.

L'homme aux cheveux blancs détacha les liens qui me tenaient écartelés sur le lit. Je me passai les mains sur mes poignets douloureux, alors que Latias s'approchait de moi afin de tirer une couverte sur mon corps dénudé. J'appuyai ma tête contre le torse de la dragonne, fermant fortement les yeux pour endiguer le flot d'émotion qui me prenait à la gorge. Je faillis craquer lorsque je sentis l'étreinte réconfortante du pokémon légendaire. J'inspirai profondément pour me ressaisir et me tenir la tête haute. Je relevai le regard à temps pour voir le sourire satisfait de Mitsu. Une vague de nausée me saisit au souvenir de ses mains sur mon corps. Ce dernier n'était que douleur, mais je trouvai la force insoupçonnée pour me redresser fièrement et fixer froidement mon agresseur. Il déplora que le professeur ne soit pas arrivé plus tôt, soulignant qu'une partie à trois aurais été intéressant. Près de moi, Latias se tendit aux paroles de Mitsu. Elle se plaça aussitôt devant moi, prête à me protéger. Lorsqu'il continua sur sa lancée en me traitant de déchets, la dragonne s'avança pour s'en prendre à lui. Cependant, à peine eut-elle fait un geste que son frère l'arrêta. Au grand dam de la dragonne qui ne put faire payer l'insolence au chef rocket. Pour ma part, je plongeai mes prunelles acérées dans celle de mon ennemi.

- Yamagashi, tu ne perds rien pour attendre, lui promis-je froidement. Un jour, j'aurai ta peau et quand cela arrivera tu regretteras à jamais d'avoir ne serait-ce que poser le regard sur ma personne ! Tu me supplieras d'en finir !

Il sortit ensuite de la pièce. Lorsqu'il reconnut le chef rocket, Daiki commença à grogner férocement. Il fit rapidement entrer ses pokémons dans leur pokéball et détala rapidement. Le Arcanin tenta de l'atteindre d'un jet de flamme, mais ce fut peine perdue. Il jeta un coup d'oeil à l'intérieur de la pièce et fut dépité de voir les amoureux meurtris. Hanae et Aya suivirent le pokémon récemment évoluer, le dépassant pour rejoindre leur maîtresse.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis un arcanin passer la tête dans le cadre de porte. Toutefois, à son regard piteux, je le reconnus aussitôt. Il avait eu le même regard après notre première rencontre avec le rocket. Je lui fis signe de s'approcher en compagnie de la phyllali et de la goupix. Je les serrai contre moi, reconnaissante de leur soutien. Je cherchai indirectement à retarder l'inévitable, constater le décès de mon conjoint. Latias nous rejoignit, portant toujours le coupenotte shiney. Pour la première fois, je laissai couler mes larmes. Enfouissant ma tête dans l'épaisse fourrure de Daiki. Je ne sus combien de temps je restai ainsi, mais cela me sembla trop court. La réalité me rattrapait désormais. Je tournai la tête vers le professeur. Je n'avais pas vraiment de lien avec lui, alors je lui étais d'autant plus reconnaissante de s'être porté à mon secours. Je m'éclaircis la gorge.

- Merci Arian, de m'avoir tiré de cet enfer qui aurait été interminable, lui dis-je de ma voix enrouée d'avoir trop crié. Il faudrait le déplacer... Le directeur est décédé, il l'a tué. Je...

Je ne pus continuer ma phrase, l'émotion refoulée resurgit violemment m'empêcher de formuler une quelconque pensée cohérente. Je sentis une langue humide lécher ma joue blessée, me rappelant par le fait même que je devais m'occuper du corps de Nathan. Je m'avançai péniblement vers mon défunt conjoint, ne cherchant plus à refouler ma peine. Latios s'était posté aux côtés de son maître décédé, compatissant à ma douleur. Tout le bonheur que j'avais construit dans cette académie venait de s'effondrer en un seul coup. Mes iris se posèrent sur l'arme qui avait servi à détruire mon monde, avoir eu assez de force j'aurais brisé la batte de baseball. Je posai doucement ma main sur la joue de Nathan, pour une dernière caresse, un baiser d'adieu. Je laissai ma main glissée jusqu'à son cou, mes doigts frôlant un faible espoir. Abasourdie, je me tournai vers le professeur aux yeux écarlates.

- Il est en vie, lui soufflais-je sous le choc.

Spoiler:
 

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayaka Aikawa
Admine Pointilleuse
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 455
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 26/11/2009
Âge réel : 30

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Dim 23 Fév - 2:39

Sous le choc de ma découverte, je fixais le corps inerte de Nathan. Le coup que Mitsu avait porté était assez puissant au point que j'ai perdu tout espoir que mon amoureux y survive. Pourtant, l'espoir subsistait dans le faible pouls qui battait sous mes doigts. La gorge nouée par l'émotion, je luttai pour retenir les larmes de soulagement qui perlaient au coin de mes yeux. Je devais me ressaisir afin de prendre les choses en main. De mes mains tremblantes j'essayais de détacher mon amoureux, mais c'était peine perdu. Je n'arrivais même pas à agripper la corde. Je commençais à désespérer d'y arriver lorsque Arian s'approcha et détacha Nathan. Il me demanda si Nathan avait une chambre personnelle ou cette chambre était notre seule chambre. Il me demanda de lui montré où elle se trouvait s'il y avait lieu. Je restai quelques instant à la fixer stupidement les yeux écarquillés. Mon regard se porta sur le lit défait, souvenir de mon humiliation. Un haut le cœur me saisit à la simple penser de poser mon amoureux dans ce lit et de m'y recoucher à ses côté. Il n'était pas question que je me repose sur ce lit. Lorsque j'aurais le temps, j'allais sûrement le sortir de la pièce pour le faire brûler et m'en commander un nouveau. Le revoir sans cesse allait réveillé les blessures que je devais refermer. Je sortis de mes réflexion lorsque Arian saisit Nathan pour le porter. Sa précédente question me revint en mémoire.

- Oui il a une chambre, elle est voisine de la mienne, suivez-moi, lui répondis-je.

Je me tournai et parcourus la pièce du regard. Plusieurs de mes pokémons étaient présent, mais une brillait par son absence. Je n'avais pas noté ce manque, l'esprit trop embrouillé par le traumatisme que je venais de vivre. J'en restais fort étonnée, puisque Aqua avait toujours été la première à se porter à mon secours. Qu'est-ce qui l'avait empêcher de venir auprès de moi ?  J'en ressentis une vive inquiétude, il n'existait pas beaucoup d'obstacle qui pourrait empêcher mon pokémon de se porter à mon secours. J'espérais seulement que ce n'était pas trop grave. J'avais l'impression que ma tête bourdonnait sous la quantité d'informations que je devais traiter simultanément. Je marchai d'un pas chancelant vers la porte. En rien de temps, Daiki et Latias étaient auprès de moi pour me servir de soutiens. Je les remerciai d'un triste sourire. Je me sentais poisseuse augmentant mon besoin de me laver. Toutefois, je devais attendre de me glisser dans l'eau purificatrice. Nathan était bien plus important que tout le reste.

Arian m'informa qu'il connaissait quelqu'un qui pourrait s'occuper de Nathan, disponible de jour comme de nuit. Il ajouta qu'il ne serait pas incommodé à de déplacer la nuit, en particulier si c'était le professeur qui le lui demandais. La décision m'appartenait. Pendant que je réfléchissais à la proposition de mon collègue, je le guidai jusqu'à la chambre de mon conjoint. Je fis signe à Arian de poser Nathan sur le lit, le trajet avait court, mais le directeur devait commencer à peser lourd. Je remarquai les pokéballs de mes pokémon éparpillées sur le sol. Comme je me sentais plus stable sur mes jambes. Je me séparais des deux pokémons qui me servaient de béquilles. Les deux pokémons de Nathan semblaient être en meilleur état grâce aux attention de Solas et Hebi. Je me penchai vers eux afin de les rassurer. Toutefois, les pokémons n'étaient pas dupe concernant mon état, ils voyaient clairement à quel point mon âme était meurtrie. Hikaru se jeta sur moi, soulagé de me voir toujours en vie. Je l'accueillis à bras ouvert, alors qu'il laissait échapper moult exclamations. Sa joie de me revoir mettait un baume sur mon cœur. Mes autres pokémons s'entassèrent dans la chambre, me couvant du regard. Je regardai autour de moi, mais ne remarquai aucun signe de la présence d'Aquali. Mon cœur se serra à l'idée qu'elle ait pus être emportée. Je chassai ces pensées négatives de mon esprit, elle devait être caché quelque part. Je me tournai vers Arian.


- Vous pouvez appeler votre ami, si ça ne vous dérange pas, je voudrais m'absenter afin d'enfiler une tenue plus adéquate, les prévins-je.

Je savais que Nathan était entre de bonnes mains, il n'allait sûrement pas se réveiller durant les 10 minutes que durerait mon absence. Je me séparai à regret de mes pokémons, pour me diriger vers le placard. Je n'avais pas le cœur de retourner dans ma chambre chercher mes vêtements, je préférais enfiler des vêtements de mon conjoint. J'y serais sûrement plus confortable que dans une simple couverture et je pourrai ainsi dormir en humant son parfum qui teinterait sûrement ses vêtements. J'ouvris la porte du placard. Lorsque je m'y engouffrai pour prendre des vêtements, je fus stupéfaite d'y retrouver ma starter. Je ne pus un retenir une exclamation de soulagement. L'aquali était couchée sur un groupe d'oeuf assez conséquent, ce qui expliquait sûrement son absence un peu plus tôt. Je ne fus pas vraiment surprise de la présence des œufs, j'avais deviné que ça se préparait. En vérité, c'était la quantité qui me surprenait. Je me précipitai vers elle, alors qu'elle me couvait d'un regard désolé d'avoir faillis à sa tâche. Je la serrai contre moi, ressentant un soulagement sans nom. Celle-ci lécha doucement ma joue endolories. Elle laissa échapper un grondement menaçant en constatant les dégâts qu'avait laissé Mitsu. Je lui caressai doucement la tête de mon pokémon, afin de la rassurer. Elle ne tarda pas à s'endormir trop épuisée pour rester éveillée.

Je me redressai pour prendre un chandail et un pantalon à Nathan, puis je me dirigeai vers la salle de bain. Je profitai de ce petit moment de répit pour me nettoyer un peu. Ce ne serait pas aussi purificateur qu'un bain, mais c'était mieux que rien. Je voulais surtout laver mon intimité pour effacer toute trace physique de Mitsu. C'est ainsi que je remarquai quelques goûtes de sang sur mes cuisses. Je pâlis brusquement en passant le linge dessus. Peut-être que ce n'était rien de grave, cela arrivait à certaines femmes de saigner durant sa grossesse. J'allais devoir prendre rendez-vous avec un médecin pour m'en assurer. Je terminai bien assez tôt ma toilette et enfilai les vêtements trop grands pour moi. Ce n'était pas parfait, mais je me sentais déjà un peu mieux. Après un dernier coup d'oeil à mon reflet, je retournai dans la chambre pour attendre l'arrivé de l'ami d'Arian.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayaka Aikawa
Admine Pointilleuse
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 455
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 26/11/2009
Âge réel : 30

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   Mer 9 Avr - 21:01

Il commençait à se faire tard et le calme était revenu. Maintenant assurés que leur maîtresse était en sécurité, certains pokémons décidèrent de retourner dans leur pokéball, afin d'y somnoler. Après il ne resta plus que Hikaru, Daiki et Latias à l'extérieur de leur pokéball. Cela libérait un peu plus d'espace dans la pièce. Responsable du remue-ménage dans la pièce, l'émolga rangea les balles dans le sac, tout en souhaitant une bonne nuit à ses amis. Daiki ne pouvait se résigner à laisser la jeune femme. Les derniers événements faisaient remonter trop de souvenirs dans l'esprit du pokémon canin. Bien que sa dresseuse soit en sécurité, il n'était pas en paix pour autant. À l'instar de l'entre-deux, il avait humé l'odeur métallique du sang et savait que c'était sa maîtresse. Il regarda les autres, se demandant s'il avait été le seul à remarquer ce détail. Il échangea un regard inquiet avec Latias qui avait perçu la même odeur âcre. Ils attendirent avec anxiété le retour de leur dresseuse.

Une fois assuré de mon consentement, Arian envoya ses pokémons quérir son ami. Pendant ce temps, j'en avais profité pour me changer. Je sortis de la salle de bains tout en tentant d'arranger mes vêtements. Arian était toujours au même endroit, près du lit attendant patiemment. Je dansais d'un pied à l'autre sans savoir quoi dire pour lancer une discussion avec lui. Je ne connaissais pas vraiment le professeur Philgard, auparavant et maintenant, nous étions en relation l'un avec l'autre suite à mon agression. Je n'étais pas du genre timide, mais les circonstances ne me mettaient pas vraiment à l'aise. Je ressentais la honte face aux événements précédents. J'avais beau me dire que je n'étais pas responsable du comportement de mon agresseur, je n'arrivais pas à chasser cette impression. Je frottai mes bras pour chasser les frissons de dégoût qui se dressaient sur ma peau.

La voix d'Arian me ramena à la réalité. Il affirma que les deux pokémons ténèbres n'allaient pas tarder à revenir. Ensuite, il me posa une question qui me fit un effet étrange. Il me demanda si je n'étais pas blessé. Je fronçai les sourcils en me demandant ce qui lui avait fait penser que j'aurais pu être blessé. Je sentais les regards de Daiki et Latias pesé sur moi. Eux aussi attendaient impatiemment ma réponse. Instinctivement, je posai ma main sur mon ventre. Ce n'était pas moi la blessée, mais plutôt le petit être qui grandissait en moi. Je me sentais coupable de n'avoir pus protéger ce petit être de la violence extérieur. Malgré que j'essayais de me convaincre qu'il n'avait rien, que ces saignements n'étaient pas alarmants, je ne pouvais repousser la petite voix qui me disait qu'il n'y avait plus de vie. Ma main se crispa sur mon ventre, ma gorge se nouant sous l'émotion. Mon regard se porta sur la forme inerte de mon amoureux. En voyant son torse se soulever au rythme de sa respiration, je repris un peu de courage. Je devais rester forte pour veiller sur lui et le soutenir dans les épreuves qui découleraient de ses blessures. Il avait reçu un violent coup à la tête, il y aurait possiblement des séquelles. Il ne restait qu'à savoir lesquelles. Peu importe les conséquences pour moi, je me promis de rester le pilier sur lequel Nathan pourrait s'appuyer. Les larmes qui avaient menacé de s'écouler le long de mon visage se tarirent à mesure que je retrouvais courage. Je relevai mes prunelles vers celles d'Arian qui avait posé la question que mes pokémons se posaient. Je devais les rassurer.

- Ce n'est pas vraiment moi qui suis blessée, avouai-je au professeur. Nathan ne le savait pas encore, nous attendions un heureux événement. Je ne sais pas trop si nous pouvons encore l'attendre.

Un sourire triste étira mes lèvres à cet aveu. Y penser était une chose, mais évoquer de vive-voix la possible perte de notre bébé rendait la chose encore plus plausible. Je sentais que les prochains jours, voir les prochaines semaines, allaient être particulièrement difficiles. Je reportai un regard empreint de nostalgie sur Nathan, un pincement au cœur de le voir dans cet état. Je le surveillais anxieusement, dans l'espoir qu'il ouvre enfin les yeux.

- J'aurais voulu lui annoncer avant, mais l'occasion ne s'est pas présenté, soupirai-je tristement. Ce n'était jamais le bon moment, il avait toujours trop de soucis pour que je lui ajoute cette nouvelle. Maintenant, il est peut-être trop tard. Je vais devoir lui dire, mais comment lui expliquer que finalement j'ai perdu notre enfant par ma faute ?

Malgré la grande peine que je ressentais, mes yeux étaient secs. Le poids des événements précédents retenait mes larmes. Je me sentis à nouveau entouré par mes pokémons. Daiki et Latias s'étaient approchés lorsque j'avais commencé à répondre à la question de mon collègue. La dragonne bicolore déposa l'une de ses courtes pattes sur mon épaule. Je sentis la tête poilue de mon Arcanin se frotter contre mon cou. Hikaru me regardait les yeux écarquillés, le jeune pokémon ne savait pas quoi faire pour me réconforter. À vrai dire, je n'attendais rien de sa part, hormis sa joyeuse présence. Réconforté par la présence de mes pokémons, ne désirant pas crouler sous le poids du désespoir que je sentais poindre, je commençai à songer au travail qui m'attendait. J'allais devoir porter sur mes épaules les fonctions de Nathan. Mon conjoint ne m'avait pas nommé directrice adjointe pour rien, il me faisait confiance pour faire rouler l'académie s'il lui arrivait quelque chose. Cela conforta mes résolutions de ne pas m'effondrer, je ne pouvais me permettre d'être aussi égoïste que je l'avais été lors de ma précédente agression. J'avais certes été souillée par Mitsu, mais il n'était plus question de lui laisser avoir une telle emprise sur moi. Les cauchemars n'auraient pas raison de moi cette fois.

Reprenant peu à peu contenance, je retournai mes prunelles émeraude vers Arian. Je ne connaissais pas beaucoup mon collègue, cependant il s'était porté à notre secours sans attendre. À mon avis, ce geste avait une grande importance. Je sentais que le professeur avait sa part d'ombre, il y avait quelque chose d'indéfinissable chez lui qui faisait que je n'arrivais pas à définir mon ressenti à son égard. De plus, les dragons d'Hoenn lui avaient confié notre sort en allant à sa rencontre cette nuit. Il devait être digne de confiance d'une certaine façon. Ce qui m'encourageait à commencer à me fier à lui, sans qu'elle se soit aveuglément.

- Je vais devoir reprendre l'académie en main, le temps de la convalescence de Nathan, lui annonçais-je animée d'une nouvelle détermination. Est-ce que je pourrai compter sur votre soutien durant cette période ? Car seule je n'irai pas très loin, dans les circonstances je crois que nous devons nous souder pour affronter la menace que représente la Team Rocket. Au vu des événements de ce soir, je sais que vous ne les portez pas dans votre cœur. Je crois aussi que nous pouvons laisser de côté les mademoiselle et tout le tralala, vous pouvez m'appeler Sayaka.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un ennemi en moins [Nathan & Sayaka [Hentai +18 ans]]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Capture de Latias & Latios (Nathan & Sayaka)
» [Van Cauwelaert, Didier] Les témoins de la mariée
» [INFO] comment avoir le hd2 moins cher
» Quel ennemi des Légendaires préférez-vous ?
» Contes et Légendes Nathan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Chambres des Professeurs & du Personnel :: Deuxième Étage :: Chambre de Sayaka Aikawa-
Sauter vers: