Partagez | 
 

 [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   Mer 2 Oct - 5:03

Cela faisait des semaines que j'étais sans nouvelles de Zuko. Je m'inquiétais beaucoup. Ma chambre étant proche de la sienne, je pouvais surveiller les vas-et-viens de mon petit-ami. Alors qu'il nous arrivait fréquemment de nous croiser dans les couloirs, je ne l'avais pas revu une seule fois depuis mon retour. C'est à ce moment que j'ai commencé à me douter que quelque chose clochait. Je regrettais vraiment de ne pas avoir eu le courage de l'approcher avant. Je n'arrivais plus à me concentrer en cours, au point que certains me sortirent du cours. En vérité, cela ne me faisait ni chaud, ni froid. Mon petit-ami manquait à l'appel et je ne savais comment interpréter son absence. Les spectres de mon passé refaisaient surface. S'il était parti sans avertissement comme il y a six ans ? Je refusais de croire que Zuko pourrait me faire une chose pareil, mais le doute me titillait l'esprit. Après des jours à me torturer l'esprit, j'ai décidé d'entrer dans la chambre de mon petit-ami.

Lorsque j'ai enfin réussi à déverrouiller la porte, grâce à l'aide de Ishö, l'état de la chambre me glaça d'effroi. Mes craintes d'une fuite de la part de mon petit-ami étaient infondée, mais ce que révélait la pièce était bien plus inquiétant. Je soupçonnais que mon petit-ami avait été enlevé. Je ne savais à qui m'adresser pour signaler la disparition du jeune dresseur. Ma première idée avait été de me rendre au bureau du directeur. Malgré mes supplications, la secrétaire ne me laissa pas entrer sans rendez-vous. Si je l'avais écouté, j'aurais dû attendre une semaine au moins avant de pouvoir rencontrer le directeur. J'eus beau lui expliquer que mon petit-ami avait disparu, elle demeura inflexible. Je pris tout de même rendez-vous. C'est ainsi que j'ai décidé de faire le tour de l'île moi-même. Je n'avais pas grand espoir, mais je préférais faire cela que de rester dans ma chambre à attendre.

Je passai plusieurs jours à fouiller de fond en comble chaque recoins de l'île. Je revenais à ma chambre épuisée et de plus en plus découragée. Tout mon corps était endolori de l'exercice que je lui imposais. Cependant, il était hors de question pour moi de m'arrêter. Je ne pensais même pas aux cours que je ratais, c'était le cadet de mes soucis. Je me suis levé à l'aube pour partir avant le début des classes. Je ne voulais pas courir le risque de croiser l'un de mes professeurs. Höyö me suivait, m'accompagnant de son soutiens sans faille. Même si elle n'approuvait pas mon initiative, elle ne me le faisait pas sentir. Elle comprenait ce que je vivais. Le poids de la culpabilité pesait sur mes épaules. J'essayais de ne pas trop y penser, mais l'idée commençait à se faire une chemin dans mon esprit. Si je ne retrouvais pas Zuko, mes dernières paroles auront été de la colère. Je ne voulais pas que notre dernier moment ensemble soit une dispute. J'aurais tant donné pour pouvoir remonter le temps et changer les mots que j'avais prononcé lors de cette dernière soirée. Malheureusement, ce pouvoir était hors de ma portée.

J'arrivai au bout du sentier qui menait à la montagne. Je levai les yeux vers le sommet qui se trouvait à une altitude vertigineuse. Je ne me laissai pas abattre, j'aurais fait bien pire que de grimper des montagnes pour revoir Zuko. Je me tournais vers la Kirlia qui se tenait près de moi. Je m'assurai qu'elle ne soit pas trop épuisée. Si c'était le cas, elle ne montrait aucun signe de fatigue. Je chassai la mélancolie qui étreignait mon âme. J'hochai la tête, le regard brillant d'une détermination sans borne. J'allais bien finir par découvrir ce qui était arrivé à mon copain, peu importe le temps que ça prendra. Je commençai l'ascension de la pente au pas de charge. Je ne gardai pas cette allure bien longtemps, je n'étais pas habituée à un tel exercice. J'escaladais la montagne pendant encore quelques minutes, lorsqu'un homme se dressa dans mon chemin. À sa vue, je m'arrêtai net. Quelque chose dans son allure me soufflait qu'il n'était pas digne de confiance, toutefois je  n'aurais su dire avec précision ce qui me mettait la puce à l'oreille. Je scrutai l'individu avec méfiance. Il était trop tard pour me cacher, il m'avait sûrement déjà vu. Je ne pouvais qu'attendre qu'il approche. Je n'osais l'aborder de front pour savoir s'il avait des informations sur Zuko. Höyö partageait ma méfiance vis-à-vis de l'inconnu, il dégageait quelque chose de malsain. Le pokémon psychique se plaça devant moi dans une attitude protectrice.

- Fait attention Höyö, lui chuchotai-je en posant ma main sur son épaule.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Sam 26 Avr - 6:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsu Yamagashi
Chef de la Team Rocket
avatar

Masculin Bélier Buffle
Messages : 56
Date de naissance : 19/04/1985
Date d'inscription : 10/10/2011
Âge réel : 32

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   Ven 11 Oct - 16:13

Quoi demander de mieux que de s’entraîner à l’aube d’une merveilleuse journée, bien à l’abri des regards dans la montagne. Mitsu ignorait quel genre de rencontre il allait faire dans quelques instants.

- Aller, espèce de lâche ! Bat-toi plus fort ! J’ai l’impression que je parle à un Tadmorv !

Non loin de lui, son Zoroark mettait tout son cœur à l’entraînement, même si celui-ci ressemblait davantage à un entraînement militaire. Le pokémon ténèbre se trouvait devant un arbre et labourait l’écorce de ses griffes acérées. Son maître espérait que ce dernier serait apte à le briser en deux, mais même si le pokémon faisait tout ce qu’il pouvait pour atteindre ce but, il n’y arrivait pas. L’arbre semblait être bien trop solide, il devait faire le double de taille du Zoroark. Cependant, il n’abandonnait pas, continuant d’utiliser ses attaques Combo-Griffe. Il plaqua même l’arbre à plusieurs reprises, espérant que son poids pourrait changer quelque chose. Le bois émit un craquement, puis... plus rien. Il n’y avait rien à faire et ça, il le savait. Pourquoi ne possédait-il pas l’attaque Lance-Flamme ? Il aurait mit cet arbre au sol sans problème.

- Tu crois vraiment que je vais te féliciter pour le peu que tu as fais ? Aller minable, déracine-moi cet arbre comme le ferait un vrai pokémon ! Je n’hésiterai pas à te priver de nourriture si tu n’y parviens pas.

Pourquoi est-ce que tout l’espoir de la Team Rocket reposait sur ses épaules ? Pourquoi était-il le seul shiney parmi eux ? Le destin en avait voulu ainsi... et pourtant, le Zoroark n’avait jamais souhaité une telle vie. Puisque Mitsu était le seul ou presque à avoir réussi à capturer un shiney dans tout les rockets de Gakuen, il entraînait donc ce dernier presque jour et nuit pour maintenir sa force et sa puissance au maximum. Avec l’aide d’un pokémon chromatique, la Team Rocket ne pouvait échouer. Mais pour cela, il devait être préparé. À bout de force, le pokémon ténèbre ne supportait plus du tout les paroles de son soi-disant maître. L’entraînement devait cesser... et tout de suite ! Lâchant un cri de colère, il utilisa l’attaque Tranche-Nuit sur l’arbre, ce qui eu pour effet de le couper en deux.

L’être végétal tomba au sol dans un grand fracas, faisant vibrer la terre sous son impact. Mitsu du s’écarter de sa trajectoire pour ne pas mourir bêtement. Plus ou moins satisfait, il jeta un regard à son Zoroark, qui se contentait de l’observer aussi, les bras croisés. Ils se regardèrent un court instant, mais le jeune homme finit par rappeler son pokémon dans sa pokéball. Il savait très bien ce qui l’attendait s’il commençait à s’engueuler avec lui... et ça ne lui tentait pas plus que cela. Pas maintenant. L’entraînement étant terminé, le jeune homme ne jeta même pas un regard à l’arbre mort sur le sol et redescendit le sentier pour retourner au Quartier Général. Il avait encore pleins de trucs à faire avant d’attaquer l’Académie et mieux valait tout préparer à l’avance.

Cependant, en poursuivant sa route, il tomba nez à nez avec une jeune fille. Tiens... mais que faisait-elle ici celle-là ? Le soleil venait à peine de se lever, il était encore très tôt pour faire une randonnée en forêt, non ? Trop tôt même... Mitsu observa cette demoiselle encore un moment et son regard se posa sur la Kirlia qui l’accompagnait. Un type psy... il n’aurait aucun mal à la mettre hors de combat si jamais il avait besoin de combattre. Mais bon, cette jeune princesse devait simplement être perdue, avec un petit coup de main elle allait probablement reprendre le chemin de l’école. Elle devait partir d’ici tout de suite, sinon Mitsu prenait le risque qu’elle découvre sa cachette. Si cela arrivait, lui et toute son équipe serait foutu. Voulant se montrer rassurant, il s’approcha de quelques pas, tout en lui souriant.

- Salut petite. Tu es sans doute perdue pour t’être retrouvée ici à une heure pareille. Je peux t’aider à quitter la montagne si tu le souhaites.

Non sans étonnement, le pokémon psychique s’était placé devant sa maîtresse lorsque l’homme s’était approché. Avait-elle sentit ses véritables intentions ? Savait-elle qu’il gardait non loin d’ici plusieurs captifs ? Savait-elle tout sur lui ? Il n’y aurait rien d’étonnant là-dedans, puisque les pokémons psy possèdent d’étonnantes facultés. L’homme essaya de ne pas faire très attention à cette dernière, sinon cela semblerait trop louche. Il concentra donc son regard sur la jeune fille et c’est à cet instant qu’une idée germa dans son esprit. Pour qu’elle se retrouve ici, si tôt, c’est qu’elle devait bien chercher quelqu’un. Aurait-il malencontreusement capturé son frère ? Voir même son éventuel petit ami ? La réponse à cette question le tourmentait, mais il ne pouvait pas directement la poser.

- Je m’appelle Nasuo Hiki. Je suis quelqu’un de confiance, vous n’avez pas à me craindre, ta Kirlia et toi. En fait, je suis un ranger, je me balade souvent en montagne tôt le matin, pour m’assurer que tout va bien. Si tu n’es pas perdue... alors que fais-tu si loin de Gakuen ?

_______________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   Lun 30 Déc - 20:15

Dès qu'il s'approcha de moi, mon malaise s'accentua. Je n'arrivais pas à faire confiance à cet homme. Il y avait quelque chose dans son sourire, se voulant rassurant, qui ne me disait rien qui vaille. Tous les muscles de mon corps s'étaient tendu à son approche. Il me salua en m'appelant petite, je fronçai les sourcils en entendant ce qualificatif à mon égard. Comment osait-il s'adresser à moi de cette façon si familière et condescendante. Il supposa que j'étais perdue pour être dans cet endroit à cette heure du jour. Comme si parce que j'étais une fille je ne pouvais pas aimé les promenades matinales en montagne. Un tel machisme me faisait grincer des dents. Je devais rapidement trouver un moyen de me débarrasser de sa présence, afin de continuer mes recherches. De plus, le regard de cet homme me laissait penser que mon intégrité physique n'était pas garantie en sa présence. Il me proposa son aide pour quitter la montagne. Je serrai les lèvres, il était vraiment loin du compte.

- Je ne suis pas perdue, je vous remercie de votre proposition, mais je crois que j'arriverai à trouver mon chemin seule, refusai-je poliment.

Ce n'était pas parce que cet homme m'était antipathique que je perdais mes bonnes manières. Je sentais son regard peser sur moi. J'allais me détourner de lui pour m'en éloigner le plus rapidement possible, lorsqu'il se présenta. Il ajouta qu'il était quelqu'un de confiance, que Höyö et moi n'avions pas à le craindre. Cette phrase me mit la puce à l'oreille. Quelqu'un qui disait être au contraire qu'une personne à laquelle il ne fallait pas se fier. Il insistait un peu trop pour que je puisse lui accorder ma confiance. Peut-être étais-je trop méfiante, mais je ne pouvais faire autrement puisque j'étais seule avec lui sur cette montagne. De ce fait, il pouvait me faire ce qu'il voulait. Il dit qu'il était ranger et qu'il se promenait souvent dans cet endroit. Puis il me demanda ce que je faisais vraiment. Je ne savais comment lui répondre. Je ne voulais pas trop en dire, mais en même temps je devais en dire assez pour le convaincre pour le satisfaire. Il semblait déterminé à ne pas lâcher l'affaire. Je serrai les poings,  je décidai de jouer le jeu, me décidant à répondre.

- Je cherche quelqu'un, un proche, répondis-je vaguement. Peut-être avez-vous rencontrer un jeune homme il y a quelques jours lors vos précédentes balades.

Höyö ne se détendit pas pas pour autant devant l'insistance du jeune homme. Elle scrutait avec attention Nasuo, certaine qu'il n'était pas ce qu'il prétendait être. La kirlia avait toujours été un pokémon intuitif, ce trait s'ayant grandement affiné depuis son évolution. Elle avait le net pressentiment qu'il était une menace pour l'éleveuse. Les mauvaises intention de l'homme étaient presque palpables pour le pokémon sensitif. À sa façon de la regarder, elle savait qu'il n'allait pas hésiter à s'en prendre physiquement à la jeune femme. Même si Höyö ne savait pas vraiment à qui elle avait à faire, elle était prête à tout pour la défendre. La méfiance du pokémon psychique était au diapason de celle de sa maitresse. Toutefois, le pokémon émotion n'avait pas l'intention de demeurer passive et d'attendre trop longtemps pour connaître les motivations du supposé ranger. Elle décida de prendre les choses en main. Elle se dégagea de la prise de l'éleveuse afin de s'avancer à nouveau vers le chef des rocket. Sans prévenir, elle lança un attaque choc mental en direction de ce dernier, lui démontrant clairement qu'il devait s'éloigner de sa maitresse.

Je regardai mon pokémon s'avancer avec horreur. La témérité de mon pokémon me sidérait, en se portant à l'offensive, elle se mettait en grave danger. Je ne savais pas à qui j'avais affaire.

- Höyö non, m'écriai-je lorsque mon pokémon se porta à l'attaque.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsu Yamagashi
Chef de la Team Rocket
avatar

Masculin Bélier Buffle
Messages : 56
Date de naissance : 19/04/1985
Date d'inscription : 10/10/2011
Âge réel : 32

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   Jeu 30 Jan - 16:14

Malgré le fait que Mitsu essayait de paraître plus avenant avec jeune fille, il sentait cette dernière un peu plus méfiante, et ce, à chaque fois qu’il ajoutait quelque chose. Comment se faisait-elle qu’elle puisse douter de lui aussi vite ? Après tout, sa présence dans les environs de Gakuen ne s’était pas encore fait remarqué et elle ne devait jamais avoir vu le vrai visage d’un dénommé Mitsu Yamagashi. D’ailleurs, même l’enlèvement des dresseurs s’était bien déroulé. La rumeur circulait dans les couloirs de l’Académie, mais il n’y avait pas encore eu de riposte de leur part. Le jeune homme attendait patiemment ce moment, puisqu’il désirait faire sortir Nathan de sa cachette depuis longtemps. M’enfin... cette jeune fille était parvenue jusqu’ici avec son pokémon et Mitsu n’avait pas l’intention de la faire partir ainsi, sans l’avoir marqué d’une quelconque façon. Il aimait jouer avec la gente féminine.

D’abord, le jeune homme croyait que cette jeune fille était venue ici par hasard, ou bien que c’était vraiment elle qui faisait une petite balade en forêt si tôt pour être certaine d’être en tranquillité. Pour l’instant, Mitsu décida de ne pas pousser sa chance trop longtemps, de peur que celle-ci rapporte à l’Académie qu’elle avait rencontré un homme louche dans les montagnes. Cependant, il ne pu rester de marbre en attendant sa seconde phrase. Un proche ? Hmm... ça c’était intéressant. En y réfléchissant rapidement, Mitsu était persuadé qu’il s’agissait de la bonne jeune fille, mais pour en être convaincu, il allait devoir la tester un peu. Par chance, il traînait la dite pokéball sur lui, comme s’il s’était attendu à une telle rencontre. Toutefois, si ce n’était pas elle, son plan était fichu.

- Tu cherches un proche, hein ? Dans les montagnes, en plus. Je trouve ça un peu étrange, non ? Il doit s’être perdu pour se retrouver dans un tel endroit. Ou bien, il s’est fait... enlevé.

Son dernier mot lui tira un large sourire. Confiant, Mitsu saisit la pokéball à sa ceinture, trépignant d’impatience à l’idée de voir la réaction de la jeune fille. D’un coup, il ouvrit la ball, laissant sortir un pauvre Démolosse ligoté. À peine libéré, celui-ci du se prendre l’attaque lancée par la Kirlia, puisque Mitsu l’utilisait comme bouclier. Kurai, car c’était son nom, ne pouvait plus marcher et ouvrir la gueule. Cependant, son regard se porta rapidement sur la personne qui se trouvait face à lui. Le pokémon feu sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine. Les yeux remplis d’espoir, il tenta de faire un pas en direction de Sukie tout en gémissant, mais c’était impossible. Sa meilleure amie se trouvait juste à côté, Höyö, mais les deux femelles ne pouvaient probablement rien faire pour lui venir en aide. Néanmoins, le pokémon continua de se débattre, mais sa libération fut sans succès.

- J’ai comme l’impression que vous vous connaissez, pas vrai ?

En effet, Mitsu avait vu juste. Quelques jours plus tôt, il avait sondé l’esprit des dresseurs captifs grâce à l’un des pokémons psychique de la Team Rocket. Ce qu’il avait découvert grâce à cela l’avait énormément surpris. Par exemple, ce garçon à la cicatrice était en couple depuis peu, sûrement avec cette jeune fille, en plus d’avoir une phobie envers le feu. Et comme par hasard, sa petite copine se pointait ici, ayant l’intention de le retrouver. Mitsu était dégouté par cet acte rempli de courage et d’amour. D’ailleurs, son pokémon psychique ne pouvait rien faire face à son équipe de pokémon ténébreux. Il n’avait jamais eu l’intention de lancer un combat pokémon avec elle, mais il allait le faire s’il n’en avait pas le choix, simplement pour s’amuser un peu. Cette jeune fille n’était pas une dresseuse, mais rien ne l’empêchait de la capturer pour l’emmener à son prince charmant. Les deux pourraient souffrir ensemble.

- Et bien... tu ne t’appellerais pas Sukie, par hasard ? Je suis heureux de t’annoncer que le garçon que tu cherches est entre mes mains. Ne t’inquiète pas, il ne risque rien. Il est simplement attaché dans le noir en train de prendre un bon bain de feu. Il faut bien lui faire passer cette phobie, non ? Aussi, comme tu as pu le deviner, je suis Mitsu Yamagashi, chef de la Team Rocket. Enchanté de faire ta connaissance, princesse.

Un large sourire arrogant éclairait le visage de l’homme. Toujours entre ses mains, Kurai suppliait Sukie du regard de ne rien faire. Si elles ripostaient, d’une quelconque façon, Zuko en souffrirait ainsi que lui-même. Le Démolosse n’aimait pas se sentir impuissant, puisqu’il n’avait en aucun cas pu protéger son maître. Victorieux, le jeune homme fixait la jeune fille, la tête haute, aimant cette sensation de faire mal à autrui

_______________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   Dim 16 Fév - 21:06

L'impression d'être prise au piège s'intensifiait à mesure que l'homme parlait. Le fait que je cherchais un proche dans les montagnes lui semblait fort étrange. Il évoqua le fait que Zuko s'était perdu dans les parages, je ne serais pas étonné si cela arrivait, mais mon intuition me disait que ce n'était pas le cas. Ma petite voix intérieure me criait que mon petit-ami ne revenait pas car on le retenait de force ailleurs. Nasuo suggéra qu'il se soit fait enlevé. Le large sourire qui étira les lèvres du jeune homme m'indiqua clairement qu'il n'était pas étranger à cette disparition. Un frisson d'effroi me parcourut l'échine lorsque j'entrepercevait la vrai personnalité du sombre individu. Tel que je le craignais, le visage affable qu'il m'avait présenté n'était qu'un masque pour mieux m'entourlouper.

Ses doutes étant confirmés, Höyö passa à l'attaque malgré mes supplications de ne pas le faire. Le dresseur porta la main à sa ceinture pour prendre une pokéball. Lorsque je découvris le pokémon qui en sorti, je me figeai d'effroi. Kurai apparut devant nous dans un état déplorable. La kirlia ne put s'arrêter à temps, alors elle frappe de plein fouet son pauvre ami. La culpabilité saisit le pokémon psychique en rencontrant le regard plein d'espoir de son ami. À sa façon de nous regarder, je le reconnus aussitôt. Mon cœur se serra violemment, alors que des larmes de colère perlèrent au coin de mes yeux. Comment osait-il s'approprier les pokémons des autres et les torturer ? Tout mon corps tremblait de mon indignation contenue. S'il y avait bien un pokémon qui ne méritait pas un tel traitement, c'était bien le starter de Zuko. Kurai avait toujours été doux comme un agneau. Un haut le cœur me saisit, alors que je faisais face à cet être abject. Le démolosse se débattait, sans succès. La présence du starter de Zuko ne voulait dire qu'une seule chose, je me trouvais face à l'un des ravisseur de mon petit-ami. Le salaud qui me faisait face nous narguait en soulignant qu'il avait l'impression que nous nous connaissions. Une satisfaction malsaine animait les traits du jeune homme alimentant ma rancoeur déjà vivace.

C'est alors que l'homme me surprit à nouveau en devinant mon nom. Les yeux écarquillés par la surprise, je l'écoutai me confirmer qu'il détenait mon petit-ami. Il m'assura avec une satisfaction malsaine que Zuko ne craignait rien, sauf peut-être qu'il était attaché dans un bain de feu. Je serrai les poings à m'en faire mal. Il n'y avait pas de mot pour décrire le paroxysme d'indignation que je ressentais à chacun des mots qui sortait de cette bouche abjecte. Il se présenta ensuite, confirmant mon intuition au-delà de mes attentes. J'avais en face de moi le chef de la team rocket en personne. Un pointe de frayeur m'assaillit quelques instants, mais je la repoussai avec détermination. Je ne devais pas faiblir, la sécurité de Zuko en dépendant. Je devais à tout prix le sortir de cette impasse. Je plongeai mon regard empli d'une vive rancoeur dans ceux mesquins de Mitsu. Je n'allais pas le laisser s'en sortir sans rien tenter. Il eut l'audace d'ajouter qu'il était content de me rencontrer et de m'appeler princesse. Si lui était enchanté de me rencontrer, le plaisir n'était assurément pas partagé. À la base, je n'étais pas une personne rancunière, mais il ne fallait décidément pas me chercher. Le rocket avait fait cette erreur et il n'allait pas tarder à me trouver. Toucher aux gens que j'aimais était une limite à ne pas franchir. J'étais consciente de ne pas faire le poids face à cet homme, cependant je n'allais pas fuir pour autant. Malgré le regard suppliant de Kurai, je fis face à mon nouvel ennemi. Je n'avais qu'une seule envie, le frapper jusqu'à ce que cet air supérieur disparaisse de son visage. Pacifiste en temps normal, je réalisai que je pouvais avoir des pensées d'une rare violence lorsque les circonstances l'exigeaient.

- Ne m'appelez pas princesse, je ne le suis pas, rétorquai-je d'un ton cassant. Je ne partages pas le plaisir de vous rencontrer. Non seulement vous vous permettez d'enlever mon petit-ami, mais vous le torturez lui et ses pokémons. Vous n'êtes qu'un monstre. Je ne suis peut-être pas une dresseuse pokémon, mais j'ai été élevé comme tel et je vais vous le montrer. Au lieu d'utiliser les pokémons des autres, comme un poltron, utilisez vos propres pokémons. Affrontez-moi, si vous l'osez parce que jusqu'à présent je n'ai vu qu'un lâche qui n'avait pas la couilles de confronter un adversaire dans toute sa forme.

Je savais que c'était risquer de le provoquer de cette façon, mais j'étais tellement en colère que je ne pouvais faire autrement. Je ne savais quel type de pokémon possédait Mitsu, mais je me doutais que son équipe contenait sûrement plusieurs types ténèbres. De ce fait, Höyö était grandement désavantagé. Je pris la pokéball qui contenait Kazan, afin de m'en servir. Toutefois, dans mon empressement je me fourvoyai de balle et prit celle de Hiiro. Quelle ne fut pas ma surprise de voir apparaître ma magicarpe shiney. Cette fois, j'allais au devant des ennuis, songeais-je en regardant la pauvre magicarpe qui se dandinait sur le sol sec. Non seulement je n'avais pas pris la bonne pokéball, mais j'avais provoqué le chef de la team rocket en personne. Déstabilisée par mon erreur, je ne pensai pas tout de suite à faire appel à un autre de mes pokémons.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsu Yamagashi
Chef de la Team Rocket
avatar

Masculin Bélier Buffle
Messages : 56
Date de naissance : 19/04/1985
Date d'inscription : 10/10/2011
Âge réel : 32

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   Ven 7 Mar - 2:02

Apparemment, la jeune femme n’aimait pas se faire donner des surnoms, un peu comme toutes les autres filles de l’Académie qu’il avait rencontré précédemment. D’ailleurs, cette dernière semblait être prête à en découdre avec l’ennemi du directeur, même si ce dernier était persuadé qu’il parviendrait facilement à venir à bout d’elle d’une quelconque façon. De plus, sa Kirlia semblait aussi attendre le moment opportun pour lui sauter à la gorge. Haha, la pauvre... elle n’avait aucune chance face à l’équipe complète du chef rocket, puisque ce dernier ignorait l’existence de son double-type, soit le type fée. À ses pieds, le Démolosse attendait toujours avec nervosité la suite des évènements. Sukie était sur le point de livrer un combat contre son agresseur... mais en quoi cela l’aiderait-elle à retrouver Zuko ? De toute façon, Mitsu n’avait aucunement l’intention de lui révéler sa cachette, même s’il perdait.

- Haha ! Tu oses m’insulter et ensuite tu désires m’affronter dans un combat pokémon. Soit ! Tu sembles être bien en colère contre moi, mais cela m’amuse de constater que tu me vouvois quand même. Cela prouve que tu me respectes d’une certaine façon, ajouta-t-il avec un large sourire, confiant de sa victoire à venir.

Kurai ignorait toujours l’identité des deux pokémons qui allaient êtres envoyés au combat. Il se contenta donc d’attendre, ne pouvant ne se permettre de bouger. Intrigué, le pokémon redressa légèrement les oreilles en voyant la jeune fille lancer une pokéball devant elle. Le pokémon de Zuko fut soulagé de voir qu’elle n’envoyait pas Höyö au combat, étant donné qu’elle avait du opter pour un type de pokémon plus efficace contre les types ténèbres. Le pokémon de la jeune fille apparu alors près d’elle, suivit d’un éclat rire du chef rocket. Un... Magicarpe ? Et shiney par-dessus le marché ? Si elle voulait s’en débarrasser, elle avait choisi le bon moment pour le faire, puisque Mitsu ne refusait jamais de dérober un pokémon chromatique, peu importait l’espèce.

- Alors là... tu m’impressionnes, princesse ! Ton Magicarpe doré est vraiment magnifique. Mais... tu crois vraiment être capable de me battre avec... ça ? Très bien. Je te propose un marché ; si je gagne, tu me donnes ce pokémon d’une extrême rareté. Cependant, si tu gagnes, ce qui m’étonnerait énormément, je te rend ton copain avec plaisir.

Un sourire malicieux étira les lèvres du jeune homme. Le combat qui allait suivre risquait d’être très excitant. Mitsu se retourna donc vers son Zoroark et vit que celui-ci avait croisé les bras sur sa poitrine en attendant que la conversation cesse. C’était maintenant le moment pour lui d’agir. Le regard du maître et du pokémon se croisèrent un bref instant et ce dernier approuva d’un signe de tête. Comprenant parfaitement ce qu’il devait faire, le pokémon ténèbre resta de marbre et utilisa sa capacité d’illusion pour berne le Démolosse, toujours attaché et retenu de force par Mitsu. Ne comprenant pas ce qui lui arrivait, le pauvre pokémon feu secoua la tête à plusieurs reprises et il fut surpris de constater que les liens qui le retenaient furent coupés. Il était libre ? Comment son ennemi pouvait-il le relâcher ainsi, lui qui tenait tant à faire souffrir Sukie ?

Le Démolosse se détournant, ne comprenant toujours rien à ce qui se passait. Désormais détaché, il avait la chance de pouvoir se venger sur celui qui avait enlevé son maître. Plaquant les oreilles sur son crâne, le pokémon se mit à grogner d’un air menaçant, fixant Mitsu droit dans les yeux. Derrière lui, se tenait Sukie et Höyö, et il tenait à les protéger du mieux qu’il le pouvait. D’ailleurs, son type ténèbre le rendait beaucoup plus résistants aux pokémons du rocket et l’entraînement de Zuko allait lui servir. Montrant les dents, Kurai s’approcha de quelques pas vers son ennemi, tandis que ses crocs furent rapidement recouverts par du feu. Sans perdre davantage de temps, il se jeta sur le Zoroark ennemi, voulant à tout prix s’en débarrasser tant que cela lui était encore possible.

L’illusion du pokémon ténèbre fonctionnait à la perfection. Toujours debout derrière le Démolosse, Mitsu était réellement hors de danger et observait la scène avec bonheur. Le pokémon de Zuko était sur le point d’attaquer la Kirlia d’une puissante attaque Crocs Feu. Définitivement, le jeune homme ne regrettait aucunement l’acquisition du Zoroark dans son équipe, ni même la rencontre qu’il venait de faire dans les montagnes. Dommage que son petit captif ne pouvait pas être informé des évènements qui se déroulaient devant ses yeux. Mitsu se promit alors de lui faire un agréable petit résumé de la situation dès son retour au quartier général.

_______________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   Dim 30 Mar - 18:11

Mes paroles semblèrent amuser le Rocket au plus haut point. Décidément, il ne me prenait pas au sérieux, confiant de sa victoire. Il ne tarda pas à s'amuser de mes insultes, mais je n'en avais cure. Je ne voulais qu'une seule, enlever ce sourire abject de son visage. Mitsu fit remarquer que malgré ma vive colère à son égard, je continuait à le vouvoyer. Il interprétait cette politesse comme une marque de respect à son égard. Je levai les yeux au ciel à ses paroles. S'il voulait voir cela comme ça, libre à lui. Ce n'était pas parce que je le méprisais de toute mon âme que je cesserais de le vouvoyer. Mes parents m'avaient enseigné les règles de savoir-vivre et je me faisais un devoir d'honorer leur enseignement en les respectant.

Après les moqueries, ce fut encore la débandade pour moi. Je m'étais tellement empressée à prendre la pokéball de Kazan que je m'étais complètement trompée de balle. Je ne tardai pas à entendre le rire du chef de la team rocket. Je serrai les poings, alors que ma colère atteignait son paroxysme. Habituellement, je me serais insurgé devant ces moqueries, mais je devais reconnaître que pour des combats ce n'était pas le meilleur choix. Ça me mettait en rogne de concéder qu'il avait raison. Son éclat de rire passé, il recommença à fanfaronner. Il m'appela à nouveau princesse ce qui me fit grincer des dents. Qu'est-ce qu'il ne comprenait pas dans : ne m'appelez pas princesse ? Son regard brillait trop d'une intelligence sournoise pour qu'on puisse le qualifier de simple d'esprit. Il concéda que mon magicarpe shiney était magnifique, mais douta que je puisse vraiment l'emporter. Il décida de me proposer un marché, s'il gagnait il repartait avec Hiiro, mais si je gagnais il me rendrait mon copain. Je serrai les poings à l'entente de sa proposition. Il n'était pas question que je le laisse prendre mon précieux pokémon. Je m'étais occupé d'elle alors qu'elle n'était qu'un œuf jusqu'à son éclosion.

Je scrutai le visage de mon vis-à-vis, cherchant à lire quelle fourberie se cachait sous son sourire malicieux. Ce marché était bien trop avantageux pour qu'il n'y ait pas une arnaque. Il tourna son regard vers son zoroark, échangeant un regard que je devinai lourd de sens malgré la brièveté de ce contact. Cela me confirma qu'il préparait quelque chose et c'était sûrement mauvais pour moi. C'est alors que les liens qui retenaient le démolosse furent coupé. Je me tendis, flairant la supercherie à plein nez. L'assurance que j'avais gagné plus tôt pour le le provoquer, s'envolait en fumée à mesure que je sentais le piège se refermer sur moi. Soudain, Kurai eut un comportement fort bizarre à mon égard, il grogna à mon encontre. Mon cœur fit un bond dans ma poitrine en remarquant l'agressivité du pokémon. Le puzzle se mettait peu à peu en place lorsque je me souvins de la présence du zoroark de Mitsu. Celui-ci devait plonger le pokémon de Zuko dans une illusion, la question était de savoir comment j'allais me sortir de cet impasse sans blesser Kurai. Il ne tarda pas à s'avancer vers nous, nous menaçant de ses crocs enflammés. Cependant, il changea de cible en se jetant sur Höyö.

La kirlia était paralysé par la stupeur. Elle n'avait jamais vu son ami aussi menaçant. Si habituellement, elle n'hésitait pas à montrer les poings si on s'en prenait à sa dresseuse, présentement elle n'arrivait pas à bouger d'un pouce. Cette fois, la situation était fort différente, la menace venait d'un ami qui lui était cher. Elle ne voulait pas le blesser. Lorsque le démolosse fondit sur elle, crocs sortis, elle fut incapable de bouger un muscle. Höyö était trop impliqué émotionnellement pour tenter quoique ce soit à l'encontre de son ami. Elle regardait la gueule rougeoyante s'approcher dangereusement d'elle, tremblante d'incertitude. Face à lui, elle avait l'impression de revenir la timide tarsal qui avait peur de son ombre. Contre toute attente une ombre se plaça entre Kurai et elle, faisant de son corps un bouclier. Quelle ne fut pas sa surprise de reconnaître avec horreur les prunelles océan de sa maîtresse.

Je n'avais pas réfléchis plus d'une demi-seconde en voyant la déconfiture de mon pokémon. Paralysée par ses émotions, elle n'avait esquissé aucun geste pour se protéger de l'assaut du démolosse. Ne supportant pas de voir mon pokémon dans cet état ou blessé, je me suis jeté entre eux. J'espérais indirectement que mon geste allait faire réalisé à Kurai que je n'étais pas Mitsu. J'étais certaine que le chef rocket ne ferait jamais un tel geste pour protéger ses compagnons, il était bien trop égoïste pour penser à cela. Mon regard rencontra celui de ma starter, écarquillé de stupeur. Je la pris contre moi, dans une étreinte protectrice, alors que je sentais la morsure enflammée sur mon épaule. Je laissai échappé un cri en ressentant la douleur lancinante de l'étreinte ardente du pokémon. Je ne pus retenir les larmes de douleur qui perlèrent rapidement au coin de mes yeux. Il n' y avait pas pire douleur que la brûlure des flammes.

Hiiro assistait impuissante à l'affrontement. Elle frétillait de colère sur le sol. La magicarpe avait peut-être l'apparence idiote, mais elle ne l'était pas du tout. Son immobilité lui permettait d'observer attentivement ce qui se passait sous son nez. Elle n'avait rien manqué, pas un détail n'échappait à son regard globuleux. Que ce soi les sourires sournois du rocket ou les gestes du zoroark. Les moqueries et la lâcheté de Mitsu provoquait une râge sans nom chez la carpe impuissante. Elle ne pouvait rien faire d'autres que de s'agiter sur le sol. Son impuissance enflammait sa rancoeur vis-à-vis de l'homme au regard pervers qui se réjouissait de la souffrance d'autrui. La goûte qui fit déborder le vase fut le moment où par une illusion il poussa Kurai à attaque sa maîtresse. En entendant la cri de douleur de la jeune fomme, Hiiro se hérissa de colère. Déterminée à protéger sa dresseuse, elle se sentit transportée par une énergie nouvelle. Son corps s'illumina tout entier, prélude à sa transformation. Lorsque la lumière s'éteignit pour montrer une léviator écarlate. Elle laissa échappé un grondement qui traduisait la colère qui courait dans ses veines. Son regard impitoyable se porta sur le rocket. Ses prunelles n'annonçait rien de bon à celui-ci. Forte de sa nouvelle évolution, elle lança un coup de queue en direction du Zoroark et son maître afin d'arrêter les tortures illusoires à auxquelles ils s'adonnaient. Se dressant de toute sa hauteur, elle allait leur en faire voir de toutes les couleurs.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsu Yamagashi
Chef de la Team Rocket
avatar

Masculin Bélier Buffle
Messages : 56
Date de naissance : 19/04/1985
Date d'inscription : 10/10/2011
Âge réel : 32

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   Sam 19 Avr - 16:19

Pour le moment, tout se déroulait pour le mieux. Mitsu était satisfait des résultats de son illusion, puisque le Démolosse s’en était directement pris à la Kirlia sans trop d’hésitation. Il espérait simplement que cela allait durer encore un peu pour qu’il puisse suffisamment profiter du spectacle qui s’offrait à ses yeux. Tandis que le Démolosse s’avançait toujours, de plus en plus menaçant, l’homme croisa ses bras sur sa poitrine, tout en affichant un large sourire. Il avait très hâte qu’il passe à l’action... surtout que le pokémon psy ne semblait pas prêt à passer à l’action. Ce qu’il vit ensuite l’étonna au plus haut point... le Démolosse s’était jeté sur son soit-disant adversaire, mais c’était la jeune femme qui s’était interposé entre les deux pokémons. Elle s’était donc prise l’attaque Crocs Feu sur l’épaule et cela semblait être très souffrant. Mitsu aimait ce genre de femme qui n’hésitait pas à prendre des risques.

D’ailleurs, son cri de douleur le fit frissonner de plaisir. Certes, il aurait préféré entendre la Kirlia cri ainsi, mais au final, il ne voyait pas la différence entre entendre la souffrance du pokémon ou bien du maître. Tout ce qui lui importait, c’était qu’il soit craint, peu importe les moyens utilisés pour y parvenir. Kurai resta agrippé à l’épaule de Sukie pendant un petit moment encore, n’ayant pas du tout remarqué la lumière éblouissante non loin de lui. Contrairement à lui, Mitsu l’avait bien vu et son sourire confiant s’effaça légèrement. Tiens... le Magicarpe shiney avait décidé d’évoluer maintenant pour une raison qui lui échappait. La silhouette de lumière continuait dangereusement de grandir, jusqu’à ce qu’elle se transforme complètement en Léviator. Celle-ci, visiblement en colère, n’avait pas l’intention de laisser la situation dégénérée de cette façon.

Mitsu se renfrogna quelque peu, puisque cette évolution n’avait pas du tout été prévue dans son plan d’action. De plus, il ne possédait aucun pokémon capable de mettre hors de combat un Léviator en très peu de temps. Il allait donc devoir improviser pour la suite. Soudainement, la queue rouge du pokémon aquatique balaya le champs de bataille, en direction du rocket et de son pokémon. Heureusement, ils réussirent à éviter le coup de justesse, mais cela fut suffisant pour déconcentrer le Zoroark. L’illusion prit donc fin et Kurai relâcha son emprise sur l’épaule de Sukie, laissant retomber ses pattes sur le sol. Le pauvre pokémon feu ne comprenait plus du tout ce qui se passait, puisqu’il avait été certain d’attaquer le pokémon de Mitsu et non pas la jeune femme. Que s’était-il passé ?

Horrifié, le Démolosse voulu s’approcher de la brunette pour s’excuser de son geste, puisqu’il se culpabilisait énormément. Son épaule était brûlée et ensanglantée et tout cela c’était à cause de lui, de sa naïveté à être entré dans une illusion aussi facilement. Les oreilles basses et la queue entre les pattes postérieures, le pokémon feu tenta de dire quelque chose à la Kirlia, mais il fut rapidement rappelé dans sa pokéball à l’aide du rayon rouge. Plus loin, Mitsu avait décidé de foutre le camp, étant donné que la situation ne tournait plus du tout à son avantage. La Léviator représentait presque trois adversaires en un, il ne pouvait pas se permettre de l’affronter, alors qu’il était certain de perdre à l’avance. Sans hésitation, il prit ses jambes à son cou et s’enfuit de la montagne, son Zoroark shiney sur les talons.

Il avait peut-être perdu cette fois-ci, mais Mitsu n’était pas au bout de ses peines. Cette jeune fille possédait un fantastique pokémon chromatique et il allait devoir s’en emparer un jour ou l’autre. Pour le moment, il se contenterait de garder captif son petit ami au visage brûlé, mais il avait bien l’intention d’élaborer un plan machiavélique pour lui voler son précieux pokémon. Certes, il ne devait pas se permettre d’approcher l’Académie pour le moment, mais il pouvait très bien informer plusieurs de ses sbires pour que eux fassent le travail à sa place. Oui... cela lui paraissait être une bonne idée. De retour à son quartier général, il informa donc ses membres de son nouveau plan. L’idée fut acceptée sans grand étonnement. Ils allaient se mettre au travail dans les prochains jours.

_______________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   Sam 26 Avr - 6:39

Désappointée d'avoir raté ses cibles, la léviator exprima sa frustration d'un grondement. Cependant, elle pouvait se réjouir d'avoir réussi à faire perdre la concentration au Zoroark. Le sourire sadique du chef rocket avait disparut de son visage aussi rapidement. S'il appréciait la peur et la douleur de ses victime, la créature écarlate qui se tenait devant lui s'en réjouissait à son tour. Dressée de toute sa hauteur, Hiiro s'approchait dangereuse du son ennemi. Höyö regardait son amie nouvelle évoluée avec admiration. La tarsal se réjouissait de voir le rocket mordre la poussière, elle espérait seulement que la créature en colère n'allait pas se retourner contre eux.

Je fus soulagée de sentir l'étreinte de la gueule de Kurai se desserrer. Mon épaule continuait à me faire affreusement mal, mais je ne pouvais m'y arrêter. Je regardai avec surprise Hiiro qui s'était métamorphosée. Le démolosse, libéré de son illusion, sembla horrifié par son geste. Mon coeur se serra en voyant le starter de Zuko qui se tenait devant moi, la mine piteuse. Je lui souris doucement, il n'avait pas à se sentir coupable. C'était le pokémon de l'horrible Mitsu qui l'avait plongé dans une illusion. Je savais qu'il croyait sincèrement nous protéger. Il fit un geste vers moi, tout en tentant de communiquer avec Höyö. Celle-ci ne put retenir un mouvement de recul, le souvenir de l'agressivité de son ami étant encore trop frais dans sa mémoire. Avant que nous puissions faire quoique ce soit, un halo rouge enveloppa Kurai qui disparut dans sa pokéball. Mon attention se reporta sur Mitsu qui s'empressait de prendre la poudre d'escampette. Je sentis la rage se déversé dans mes veines devant la couillardise de cet individu malfaisant. Le désespoir étreignit mon coeur, alors que je voyais ma tentative de retrouver Zuko échouer lamentablement. Je préférai me concentrer sur la colère plutôt que de me laisser submerger par la tristesse.

- Espèce de connard arrogant, tu n'as décidément pas de couille pour fuir comme ça et ne pas tenir parole, criais-je à la silhouette fuyante du chef rocket.

Je savais que ça ne servait à rien, mais ça me faisait un bien fou de laisser exploser ma colère. Ce n'était pas dans mes habitudes de perdre mon calme et mes bonnes manières. Cependant, cet individu ne méritais aucune considération après le comportement qu'il avait adopté avec moi. Je l'aurais bien poursuivit jusqu'à sa planque, mais mon épaule me faisait mal. Ma colère retomba rapidement, alors qu'il avait disparu de mon champ de vision. La douleur de mon épaule était rendu insoutenable. Mon corps se mit à trembler de plus belle et mes jambes me lâchèrent. Des larmes de douleur et de tristesse perlèrent au coin de mes yeux. Je savais maintenant ce qui était arrivé à Zuko, mais je n'avais pus le récupérer. Ne supportant pas de me voir ainsi, Höyö se serra contre moi tentant de me réconforter. Hiiro se rapprocha à son tour, triste de voir sa maitresse. De son long corps, elle se coucha en boule autour de moi dans une étreinte protectrice.

Je restai un moment ainsi, prostré sur moi-même, en proie à une tristesse incommensurable. La douleur à mon épaule me ramena à la réalité, je devais me soigner au plus vite. Ma léviator releva la tête en percevant mes mouvements, je lui caressai doucement le visage. Ce pokémon avait la réputation d'être une créature féroce, pourtant la mienne se montrait d'une tendresse surprenant. Cela me fit un baume au coeur, à regret je la fis retourner dans sa pokéball. Höyö m'aida à me relever, puis j'amorçai le long trajet du retour, accablée de chagrin et de douleur.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Mais où est Zuko ? [Pv. Mitsu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai passé une excellente soirée... mais ça n'était pas celle-ci [PV Timon] Terminé
» Stressée, mais déterminée [Pv Hotch]
» TNT signal (bon), mais aucune chaîne
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Semois: cendre sèche mais tige de pipe grasse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Montagnes-
Sauter vers: