Partagez | 
 

 Farce ou Bonbon? (PV Tormod)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Mar 22 Oct - 23:34

Dastan courait d'un côté et de l'autre dans sa chambre. C'était l'horreur, la catastrophe, la fin du monde! Il venait de croiser Tormod dans le couloir voilà cinq minute et son amis lui avait demandé la chose la plus pire qui soit. "Pis ton costume?"... Quel costume? Avec l'histoire de ce troupeau de Frison, l'acrobate avait complètement oublié de ce rendre en ville pour aller acheter son costume d'Halloween! Nerveux, il faisait les cents pas dans sa chambre. Les magasins étant désormais fermé, il n'avait pas le choix de ce fabriquer un truc à la dernière minute! C'est pourquoi il faisait les cents pas et fouillait partout. L'homme réveille matin? Il aurait juste à accrocher son cadran à sa ceinture... Où une Banane! Sa serait bien un costume de banane! Mais il ne rentrait pas dans les pelures. Peut-être que s'il en joignait plusieurs ensembles?

Dastan format un tas avec ces bananes. Sept. Ce n'était pas assez! Paniquant, il continua ces recherches. Sa couverture! S'il la mettait sur sa tête, il serait un fantôme! Il attrapa le drap et le plaça sur sa tête. C'était parfait! Sauf qu'il ne voyait rien. Avançant à l'aveugle, il se barra le pied dans sa table et finit au sol. Grimaçant, il se releva, la couverture glissant sur ces épaules telle une cape. Ouais, une cape, comme pour le costume de Tormod... Figé, la bouche entrouverte l'acrobate fixait le vide. Son cerveau venait de faire un lien. Tormod-Cape-Costume-Cirque! Sautant sur ces pieds, abandonnant sa couverture il se rua sur son armoire. Ouvrant les portes à la volée, il poussa ces vêtements de côtés afin d'atteindre une boîte au fond. Il la sortit et l'ouvrit en moins de deux. Son costume de cirque, c'était parfait!

Il commença à ce changer pour enfiler rapidement l'habit moulant. Ignorant les regards curieux de Banane et Citron, ainsi que les commentaires venant du couloir (dans son empressement, il avait laissé sa porte ouverte) il finit rapidement de s'habiller. Fier de son coup, il termina d'ajuster la cape. Il ne la portait jamais en spectacle, mais il avait tenu as en avoir une pour les rares fois où il faisait des présentations. C'était pour faire comme Tormod quoi! Il se regarda dans un petit miroir accroché à l'intérieur de son armoire. C'était bien mais... Il était costumé en acrobate, alors que c'était ce qu'il était tout les jours! Ce qu'il voulait lui c'était être costumé pour de vrai. À nouveau au bord du désespoir, Dastan eu une idée de génie en apercevant une chaussette. Vraiment, son intelligence lui sauvait la mise ce soir. Il découpa la chaussette sur le long pour en faire une bande et fis deux trous au milieu avant de l'enfiler comme un masque.

Désormais certain d'être près, il prit la pause pour ces deux pokémons. Banane siffla joyeusement et Citron frappa ces tentacules ensembles. Il avait appris à imiter les applaudissements humains. Un sourire étira les lèvres du poké-athlète. Finalement, il n'avait pas finit. L'insolourdo se retrouva avec son costume de cirque sur le dos, maquillage en prime. Pour Citron, il innova. Un fond blanc avec la deuxième chaussette comme masque. Ananas? Il était épuisé, alors il valait mieux qu'il reste dans sa pokéball. En parlant des sphères de captures, il accrocha ces cinq balles bien en vue sur sa ceinture, comme un vrai super héros. Seul les trois avec des étiquettes avait des pokémons et alors? Ce soir il faisait semblant! Fin prêt, ne trouvant rien d'autre à faire, il se dirigea vers la chambre voisine. Il frappa deux coup avant de rentrée sans attendre.


-Je suis prêt à aller chercher des bonbons!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Dim 27 Oct - 3:03

Mwahahaha ! Tremblez devant mon magnifique costume pour cette soirée de l’horreur des plus exceptionnelles ! Tout en attendant patiemment Dastan, qui semblait avoir oublié de mettre son costume, je m’observai dans la porte-miroir de mon armoire. Je portais de nouveau ma fameuse tenue d’agent secret aussi sombre que classieuse… sauf que cette fois-ci, j’avais également rajouté le reste du costume à ma panoplie ! En plus d’avoir l’allure d’un mec aussi mystérieux que musclé, je portais une superbe cape aux courbures étranges, rappelant un peu les ailes des Nosferaptis. J’avais également tout un arsenal d’outils au niveau de la ceinture, sous la forme d’une boucle dorée contenant à la fois mes pokeball et divers autres gadgets que je découvrirais certainement au cours de la soirée.
Le symbole étrange était toujours visible sur mon torse, comme l’autre nuit, mais il ne m’intriguait pas plus que ça. Par contre, j’avais évidemment refusé de porter l’une des parties de ce costume pourtant si parfait : le masque. Comme si j’allais cacher ma magnifique chevelure aux yeux des gens ?! Nooon, mon bandana sombre fait déjà bien assez soirée d’horreur sans qu’en plus je me rajoute quoi que ce soit d’encombrant sur la tête.

Du côté de mes Pokémon, j’avais eu une belle surprise en retournant dans ma chambre ce soir-là ! Papouf avait profité de ma courte sortie en solitaire pour kidnapper la totalité des affaires de maquillages que mes parents m’avaient acheté pour l’occasion, mais dont je ne m’étais pas servi. Et figurez-vous que Papouf s’était finalement déguisé de lui-même, probablement motivé par mon costume dont je ne cessais de parler depuis plusieurs jours. C’est ainsi que je le découvris recouvert de poudre blanche sur l’ensemble du visage, à l’exception de ses yeux assombris et de sa bouche qu’il avait entourée puis prolongé d’un rouge à lèvre à la teinte peu rassurante. Ce gros patapouf avait également chipé une perruque aux allures d’épinards – dont j’ignorai jusqu’à l’existence –, une chemise verte qui ne m’allait plus, et une cravate vert que je ne mettrai jamais. Enfin, sa queue s’était retrouvée rayée de mauve, à la façon du pantalon d’un certain gaulois à l’ossature lourde.

Bref, sans doute avait-il voulu me faire une blague, puisqu’il avait même pris la peine de se cacher sous mes draps – oui, oui, il avait bougé jusque-là juste pour ça ! –, sauf qu’au lieu de hurler de peur en le voyant, j’avais plutôt hurlé de joie avant de le féliciter pour son costume. De toute façon, vous connaissez Papouf… ce n’est qu’une minute après que je l’ai découvert qu’il se mit à grogner de façon presque menaçante, chose qui aurait peut-être pu m’inquiéter sur le coup…

Bien trop impressionné par ce costume pour m’attarder sur un simple détail, je ne remarquai tout simplement pas la présence de Kipik sur le dos du gros Patapouf. Et pour cause ! La jeune larve s’était confortablement installée entre la chemise de Papouf et un bout de tissu blanc que je prenais pour l’instant pour une simple cape blanche sur le dos du Pokémon aquatique. Tellement habitué à voir des capes dans la totalité de mes costumes, je n’avais pas remarqué qu’effectivement, l’aiguillon de Kipik dépassait de cette "cape", et qu’il s’agissait en réalité du costume que Papouf avait fait porter à l’Aspicot : un simple morceau de tissu blanc troué par endroits, servant à la fois de cape tant que Kipik restait sur Papouf, mais également de simple costume de fantôme si la petite décidait de descendre de sa monture improvisée.

Toujours est-il que moi, je ne l’avais pas remarqué. Et de toute façon, à la seconde où Dastan rentra dans la chambre en clamant qu’il était prêt, l’heure n’était plus à l’étude de nos costumes – Bien que celui de Dastan était au moins aussi génial que le mien, comme le fit comprendre mon exclamation en le découvrant ! On aurait dit deux supers agents secrets qui allaient rôder dans la nuit noire pour résoudre des affaires super intéressantes ! –, mais bien à la recherche de bonbons !

« A l’assaut des bonbons ! », Hurlai-je en réponse à Dastan, avant de me ruer à l’extérieur, laissant comme à mon habitude le soin à Papouf, de nouveau sur ma tête, de fermer la porte par télékinésie.

L’académie, la forêt, la route… tout cela n’avait guère d’importance. D’autant qu’à force d’errer à droite à gauche, on commençait à connaître les lieux. Mais pour ce soir, ce qui nous intéressait, c’était cette immense ville peuplée d’humains et décorée aux couleurs de la fête des morts. Des bonbons… chaque porte était une mine de bonbons potentielle ! Peut-être même allait-on avoir la possibilité d’en récupérer sur la route ? Quoi qu’il en soit, comme je le dis à Dastan en cours de route :

« Faut absolument qu’on ait plus de bonbons que n’importe qui d’autre ce soir ! Déjà, nos costumes c’est les meilleurs de tous, donc on va forcément gagner ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Sam 2 Nov - 19:38

Les yeux brillants de joie, Dastan découvrit avec délice les costumes de ces amis. Tormod portait son costume de combattant noir avec lequel il avait capturé Kipik, après l’avoir sauvé d’une horde de pokémon affamé réclamant une omelette. Papouf avait hérité d’un maquillage blanc semblable à celui de Banane mais pour le costume, c’était tout autre. Il portait une chemise et une cravate vertes, et ce qui semblait être une seule jambe d’un pantalon mauve sur la queue. Ajouter à cela une perruque verte et une cape à pic blanc, il était carrément effrayant! Excité comme une puce, le poké-athlète sautillait sur place, impatient face à la soirée qui commençait à peine.

En moins de deux, les comparses se dirigèrent vers la sortit. Certains étudiants, moins motivés, passaient la fête à l’Académie. Il frappait aux portes des chambres pour cueillir quelques bonbons sans plus. Seuls les vrais de vrais prenaient la peine d’aller en ville, en quête de frissons et de bonbons. Courant le long du trajet, Dastan se surprit à devoir ralentir un peu la cadence pour que son meilleur copain puisse maintenir le mouvement. Les mois passés à l’école commençait à se faire ressentir sur ces compétences athlétiques qui lentement allaient en s’améliorant. Comment cette soirée aurait pu mieux se présenter? C’était impossible! Et pourtant, Tormod, fidèle à son grand savoir lui fit comprendre le contraire. Gagner? S’il était question de gagner, c’est que la cueillette était une véritable compétition! Oh oui, ils allaient gagner! Ils allaient ramasser des bonbons à toutes les maisons sans exceptions et avoir la cueillette la plus énorme jamais vue!

Ils arrivaient aux premières maisons. Souriant, décidé à ce que leur duo sorte vainqueur de cette soirée, l’acrobate choisit au hasard une première allée. Le petit jardin avait été décoré avec des squelettes en plastique, quelques tombes bien disséminés, un faux fantôminus lumineux était accroché au toit de la galerie et il y avait même une légère bande sonore sinistre. Dastan réprima un léger frisson de plaisir. C’était génial! Tellement différent des fêtes d’Halloween au cirque, où après les caravanes des artistes c’étaient terminé. Ici, ils pouvaient marcher de maison en maison jusqu’à épuisement! Arrivé le premier sur le perron, l’acrobate attendit que Tormod soit à ces côtés pour frapper.


-FARCE OU BONBON!!


Une vieille dame ouvrit, tout sourire. Elle passa maints commentaires sur leurs costumes avant de tirer à elle un pot de bonbon. Elle en prit une poignée, prête à en donner quand elle remarqua que Dastan ne tendait aucun sac.


-Tu n’a pas de sac mon petit?

Le poké-atlèthe cligna des yeux. Un sac? Il regarda ces mains, incertain. Mais non, pas de sac. Est-ce que cela voulait dire… Qu’il n’allait pas avoir de bonbon?! En panique, il regarda autour de lui. Mais sa ne marchait pas! Où il était son papa pour lui tenir son sac? Oh, c’est vrai, au cirque, là où lui-même n’était pas. Dastan re-commença à sautiller sur place, d’inquiétude cette fois. Que pouvait-il faire? Un cou contre sa jambe lui fit baisser la tête. Citron. Curieux de savoir ce que lui voulait la tortue, il la prit dans ces bras. Aussitôt, la tortue rejoignis ces deux tentacule avant ensemble et entra sa tête dans sa coquille. Le tout formait une étrange ganse attachée à une caparace « sac » d’où pendait deux autres tentacules. Souriant tout en remerciant le débrouillard, L’acrobate tendit le pokemon ainsi transformé à la dame qui semblait trouver le tout très étrange. Elle déposa tout de même sa poignée de bonbon dans le trou laissé par l’absence de tête de Citron. Aussitôt après, celui-ci ressortit en souriant. C’était super méga génial! Il avait désormais un sac à bonbon interactif!!

-Merci madame!


Ni une ni deux, direction , une autre maison!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Dim 3 Nov - 18:36

Bon sang, mais c’est qu’il courrait vite le Dastan ! Heureusement qu’une fois sur place, nous allions passer plus de temps à toquer aux partes qu’à courir, parce qu’à ce rythme-là, je n’étais pas certain de le suivre toute la soirée !
Bref, une fois devant la première maison, nous accueillîmes l’ouverture de la porte de cette gimmick si connue d’Halloween. Et sans plus de difficulté, une vieille dame nous donna notre première poignée de bonbons ! Mwahaha, première réussite ! Le début la fortune, en sommes !

Un peu désordonné, je me retrouvai dans la même situation que Dastan : je n’avais pas de sac. Du moins, pas de vrai sac. Toutefois, nous étions suffisamment débrouillards pour trouver quelque chose d’autre afin de combler ce manque ! Récupérant le masque de mon costume qui trainait dans une de mes poches, je le tendis à la vieille dame en souriant sitôt qu’elle eut rempli Citron de bonbons.

« Ça va faire des bonbons au citron ! Hahaha ! », Blaguai-je immédiatement à l’intention de mon ami.

Bref. Quelques bonbons plongèrent dans mon sac… et deux minutes plus tard, tandis que la vieille dame refermait la porte, j’en récupérai déjà un pour l’engloutir à la vitesse de l’éclair. Tant pis pour le décompte, j’avais faim, et avec un sac plein de bonbons, je ne pouvais pas me retenir… ma première victime fut donc un espèce de Teddiursa en gélatine au goût de framboise… le premier d’une longue liste !

Deuxième porte ! Cette maison-ci était particulièrement bien décorée : il y régnait une ambiance des plus inquiétantes… on entendait les portes grincer, et divers rire maléfiques et autres bruitages effrayants probablement joués par une enceinte camouflée. Après que nous ayons toqué à la porte, aucune réponse ne vint… étrange ! Impatient, je sautillais sur place en attendant de voir cette saleté de poignée de porte remuer pour enfin venir nous délivrer nos bonbons durement mérités… mais toujours rien !

Bon, maison suivante ? A priori, les propriétaires de celle-ci n’étaient pas là ! A quoi bon aussi bien décorer sa maison si c’est pour ne pas y rester le soir de la fête ? Légèrement déboussolé, je lançai un rapide coup d’œil au reste de la maison, jusqu’à repérer cette immense terrasse décorée donnant sur la rue. Au milieu de l’immense bloc de béton blanc se trouvait une petite table avec un énorme bocal transparent rempli de bonbons. Et sur cette même table se trouvait également un petit message "Servez-vous" à l’intention des passants. Haha ! Les voici, nos bonbons ! Sans me préoccuper ni de l’épouvantail allongé dans un divan à côté de la table, ni des citrouilles allumées tel un cercle de magie autour de cette table, je m’empressai de m’en approcher pour plonger ma main dans le bocal aux mille trésors et remplir mon sac improvisé de plusieurs poignées.

C’est alors que l’épouvantail se redressa d’un coup. Les bras tendus dans notre direction, il s’approchait d’un pas lent en marmonnant d’étranges grognements sourds, tel un zombi assoiffé de sang. Terrifié par cette vision d’horreur d’un homme recouvert de paille aux vêtements de souillons qui semblait vouloir nous sucer le sang, j’hurlai à plein poumons, saisissant le bocal de bonbons à pleines mains avant de reculer d’un bond. Que faire, que faire ? Si l’on n’agissait pas, on allait se faire dévorer par ce terrible monstre ! Et il était inutile de compter sur Papouf qui semblait bien trop occupé à mâchouiller le caramel que je lui avais donné sur le trajet séparant les deux premières maisons ! Alors, alors…

« JE SAIS ! », Hurlai-je avant de passer à l’action.

Et sans prévenir, je balançai le bocal de bonbon de toutes mes forces sur notre poursuivant ! De toute façon, j’avais déjà ramassé suffisamment de bonbons à l’intérieur pour grossir mon sac improvisé, alors autant se débarrasser de ce truc encombrant de façon utile ! A présent… COURIR ! Hurlant de toutes mes forces, je repartis à toute vitesse… sans perdre de vue notre objectif : à savoir, la prochaine maison, en m’imaginant que ce monstre n’aurait jamais le courage de nous suivre jusque là-bas !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Sam 9 Nov - 17:27

Quoi? Non sérieux, c'est bonbon n'allait pas tous goûter le citron hein? C'était pas bon du citron, c'était trop amer! Lui, il voulait que ces bonbons goûte les vrais bonbons, que sa soit sucré. Suivant l'exemple de Tormod, Dastan partit à la rescousse des bonbons. Enfin, il tenta. Le caratroc ayant ressortit sa tête, ce n'était pas très facile d'aller en pêcher un dans sa carapace. Heureusement, le pokemon compris et glissa l'une de ces tentacules à l'intérieur de sa maison portative, ressortant avec un bonbon rescapé. Le poké-athlète le mangea aussitôt, constatant avec joie le goût de fraise, loin de celui du citron.

La maison suivante était très bien décoré. Et les sons qui s'en échappait était vraiment effrayant. L'acrobate s'arrêta au niveau d'un buisson. Pourquoi quelqu'un s'y cachait pour rire? Pendant ce temps, l'éleveur frappait à la porte sans obtenir plus de réponse. Étrange. Cette maison leur réservait-elle plus de surprise? Tout à leur investigation, ils finirent par découvrir un bol remplis de bonbon. Mais ce bol n'était pas n'importe qu'el bol, c'était un pokémon! D'où venait cette conclusion? Simple. Un objet ne pouvait rien offrir par lui-même. Seul un humain ou un pokémon le pouvait. De plus, afin de ce faire comprendre, le pokémon-objet avait inscrit un message où l'on pouvait lire "Servez-vous". Il était vraiment balèze! Et par la force des choses, il devait vivre avec d'autre pokémon-objet dans cette maison et c'était pourquoi il ne trouvait pas ceux qui riaient. C'étaient des monstres de poches bien cachés.

Émerveiller par tout ce savoir faire, Dastan prit bien la peine de remercier le bocal qui lui donnait les bonbons. La politesse s'était très important! Pourtant, avant qu'il n'es le temps de poser une question, car il en avait plus d'une. Pourquoi il ne bougeait pas? Ou encore à Tormod, s'il en voulait un pareil? Voir lui! Oui, ce pokémon-bol voulait peut-être un maître! Et bien, peu importait toutes ces questions, car l'épouvantail se releva alors. Surpris, hurlant de peur, le poké-athlète fixait la chose venir vers eux. Hein, quoi? Un autre pokémon? Mais pourquoi il était méchant lui? Reculant vivement, Dastan imita Tormod sans que ni l'un ni l'autre ne se consulte. Il balança la première chose qu'il avait sous la main en direction du monstre avant de fuir. Dans son cas, il s'agissait de son caratroc.

L'épouvantail reçu le bol et la carapace de plein fouet. Il tomba au sol et en moins de deux, les enfants étaient partit, fuyant pour leur vie. Le souffle un peu court, la peur toujours présente, ils s'arrêtèrent devant une nouvelle maison. Ouf! Ils l'avaient échappé belle. C'est alors que Dastan remarque une chose horrible. Il avait balancé Citron sur ce monstre! Oh non, il fallait le sauvé! Et pour cela, il fallait de l'aide. Sautant à la porte de la nouvelle demeure qui ne portait aucune décoration, l'acrobate frappa de toute ces forces. Il fallait appeler les secours et vite! Un homme ouvrit. L'air rabat-joie, il ne perdit pas de seconde pour dire qu'il n'avait pas de bonbon et que tout les deux, ils devaient partir. Il ne laissa pas un moment à l'acrobate pour s'expliquer et lui referma la pote au nez.

Déboussolé, le jeune Grayson fixait la porte en silence. Un truc clochait. Citron était déjà passé au deuxième plan dans sa tête. Il y avait quelque chose de plus important. Avait-il déjà vue cet homme? Peut-être. Mais là n'était pas la question. Non, ce qui clochait était que l'homme avait dit :"Pas de bonbon ici" et qui dit pas de bonbon dit farce, non? Son sourire étant de retour, l'acrobate se retourna vers son meilleur amis.


-Je crois que le monsieur il as choisit farce!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Sam 9 Nov - 23:00

Dastan toqua à la porte suivante tandis que je reprenais mon souffle derrière-lui. Bon sang, quelle course ! Ne remarquant pas l’absence de citron, je trouvai mon ami étrangement impatient de passer à notre client suivant… mais peut-être avait-il deviné que celui-ci serait notre premier refus ? Et comme Dastan le fit si bien remarquer… qui dit refus dit farce ! Et qui dit farce… Dit farce. Oui bon, j’ai pas trouvé mieux.

« Wouhou ! », M’exclamai-je, impatient d’imaginer un plan machiavélique pour punir ce méchant monsieur d’avoir osé refuser de jouer le jeu de l’Halloween. « Je sais exactement quoi faire ! »

Et sans plus tarder… je choisis dans ma tête de mettre en application l’un des plans les plus machiavéliques que j’ai entendu dans une série. C’était dans quoi d’ailleurs ? Peu importe… en fait, j’avais oublié jusqu’au contexte… mais pour ce qui est du plan, je m’en rappelais presque au mot près ! Prenant une voix théâtrale, j’expliquai à Dastan le terrible plan que nous allions pouvoir exécuter :

« On va lui foutre la plus grande peur de tous les temps à ce connard qui veut une farce ! On va taguer des obscénités sur les murs de sa maison ! On le traitera de méchant !... de… de puceau !... de … de rat ! Et puis en partant, on lui commandera des pizzas qu’il devra payer ! Notre heure de gloire est venue ! Vive chute de gravier ! Euh… vive-nous ! »

Oups, j’aurais effectivement dû modifier la fin du premier coup, mais bon, trop tard ! De toute façon, ce plan était tout simplement magique !

Le seul problème étant… nous n’avions ni bombe de peinture, ni téléphone. Difficile donc de le mettre en application ! Heureusement, notre équipe était pleine de ressources ! Soudain, Papouf demanda à descendre de ma tête. Ayant une parfaite confiance en mon camarade, je le laissai descendre pour le regarder marcher d’un pas étonnamment motivé en direction de la maison. Bon, ce n’était pas non plus une voiture de course, mais tout portait à croire qu’il atteindrait la porte d’entrée avant la fin de la soirée à cette vitesse. Enfin, finalement non… puisqu’il ne se dirigeait pas vers la porte d’entrée : il se mit finalement en position sur le côté de la maison, de façon à pouvoir atteindre deux murs. Les atteindre avec quoi ? Avec les super pouvoirs de Kipik !

Grimpant un peu plus haut sur le crâne de Papouf, Kipik s’extirpa légèrement de son costume de fantôme pour laisser apparaître sa tête. Le Ramoloss lui avait greffé pour l’occasion un étrange bocal composé d’une matière fluorescente devant la gueule, dont l’utilité allait très vite se faire savoir : comme à son habitude, le ver balança un de ses puissants jets de sécrétion en continue : mais grâce à  la substance que son fil traversait en sortant de sa petite gueule, la sécrétion avait pris une apparence verte particulièrement fluorescente, permettant de la voir à plusieurs mètres de distance. Pour sa part, elle tirait en ligne droite… Papouf, par contre, remuait la tête, visant les murs de la maison avec une précision que je ne lui connaissais pas. Si bien qu’après de longues minutes de peinture, un message à peu près lisible se forma sur les murs de l’adulte : "Gros méchant pas beau sans bonbons !", accompagné d’une flèche désignant la porte d’entrée. Enfin… plus précisément, "Gros méchant pas beau sans", sur l’un des murs, et "bonbons !" ainsi que la flèche sur la façade visible de la rue. Autant dire que, vu d’ici, le message ressemblait plus à un appel à l’intention de tous les enfants du quartier à venir quémander chez cet homme. Hahaha, finalement, plutôt que de lui livrer des pizzas, nous allions lui livrer une véritable armée d’enfants en manque de bonbons ! Autant dire que d’ici la fin de la soirée, il risquait d’en avoir, des farces !

Pour ma part, j’allais me contenter de cette farce pour le moment… mais il manquait le principal ! Fouillant les nombreux rangements que contenait ma ceinture, je trouvai finalement ce que je recherchais ! Une caméra miniature ! Au passage, inutile d’imaginer le prix total de mon costume et de ses accessoires, vous serez toujours en dessous du véritable prix… mais on s’en fou, c’est papa qui paye pour tout ! Tout en affichant un sourire narquois sur mon visage, j’installai fièrement la caméra de l’autre côté de la rue et lançai le film : ainsi, j’allais pouvoir capturer la totalité de la soirée de ce cher monsieur qui allait avoir droit à un bon millier de farces au moins !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Dim 10 Nov - 19:54

Les poings serrés, le visage décidé, Dastan fixait Tormod, affirmant bruyamment chaque parcelle de son plan machiavélique. Tagué les murs? OUAIS! C'était un méchant? OUAIS! Commander des pizzas? OUAIS! Reprenant en cours la dernière déclaration du chef d'opération, l'acrobate cria littéralement un "VIVE NOUS!" avant de s'élancer en direction de... De rien en fait. Le plan était bien beau, mais comment ils devaient s'y prendre? Incertain de la marche à suivre, l'idiot ce contenta de regarder comment s'y prenait l'éleveur et son équipe. Papouf et Kipik taguait les murs comme des pros sous la direction de leur dresseur. S'ils s'occupaient de sa... Sa voulait dire que lui il devait commander les pizzas!

Connaissant désormais mieux la ville qu'à son arrivé, Dastan partit en courant, une direction bien précise en tête. Il passa devant plusieurs maisons avant d'arriver à un coin de rue plus d'une centaine de mètre plus loin. Sans hésitation, il entra dans une cabine téléphonique. Il attrapa le livret de numéro qui s'y trouvait et commença à chercher celui d'une pizzeria. Trouvant son bonheur, il inséra quelques pièces dans la machine et composa les chiffres magique.


-Poussifeu pizzéria bonsoir, comment puis-je vous aider?


-Allo! C'est pour commander des pizzas monsieur.


-Bien, puis-je avoir votre adresse?


-Heu...


Oups. Lâchant le combiné, Dastan repartit aussi vite qu'il était arrivé. À nouveau devant la maison cible, il remarqua avec joie où en était rendus le texte des deux pokémons. Il était question de "gros méchant" alors sa commençait très bien! Sautant à pied joint sur la galerie, il enregistra le numéro du domicile et il repartit sans plus s'attarder. À nouveau à la cabine, il reprit le combiné d'où l'on entendait la voix de l'employé qui appelait, curieux de savoir si l'on avait laissé tombé.


-Je suis là monsieur, je suis aller chercher l'adresse!


Comme si cette phrase avait mis la puce à l'oreille de l'autre, l'adulte au bout du fil ce décida à questionner l'enfant qui appelait.


-Tu ne connais pas l'adresse? Ce n'est pas chez toi?


-Ben non c'est pas chez moi! C'est mon copain Tormod qui m'a dit de commander de la pizza mais comme moi c'est pas chez moi je connais pas l'adresse alors il fallait que j'aille voir c'était quoi parce que si je me trompais ben sa aurait été triste hein, vous auriez pas trouvé!


Reprenant son souffle, Dastan fut heureux d'entendre que l'autre était satisfait de cette explication et redemandais l'adresse.

-C'est le 526!


-De qu'elle rue?


-Heu....


Relevant la tête, en panique, l'acrobate eu le bonheur de voir les pancartes au coin de la rue qui indiquait les noms.


-Rue Deschamps.


-Parfait, qu'elle est la commande?


Oups... C'était quoi la commande? Bon, si c'était pour un monsieur, il allait falloir commander assez pour un adulte. Mais si il avait une amoureuse? Il fallait pas qu'elle soit triste de rien avoir! Et comme ils étaient deux, ils avaient des enfants d'on un qui forcément, n'aimait pas trop la pizza!

-C'est pour une famille alors deux grosses pizzas, une garnie avec tout tout tout et l'autre avec juste du fromage et du peperonni, puis, avec sa, deux gros sacs de frites pis à boire hein, du soda cool en grosse bouteille si-ou-plait. Après, ben y'en as au moins un qui aime pas la pizza alors heu...

-Nous avons aussi des "ailes de poussifeu" comme spécialité.


-Oh oui! Alors pour une personne, mais deux fois, pour pas que les autres y soient jaloux et en aient et pis euh... Du déssert? Ils faut du dessert sinon moi je commande pas!


-Nous avons des tartes.


-Ben deux! Pis sa seras tout, merci pis à tout à l'heure!


Sans plus attendre, il raccrocha. Ouf, mission accomplis! Dastan repartit au galop afin de rejoindre ces amis. Papouf et Kipik avaient terminé leurs exploits, Tormod semblait avoir concocter un truc spécial et déjà, un groupe d'enfant ce dirigeait vers la maison. Parfait!

-Les pizzas pis tout ce qui vas avec devrait arriver super rapidement!

Il le fallait, sinon, sa serait gratuit pour le méchant monsieur pas fin qui donne pas de bonbons à l'Halloween. L'acrobate pensait resté ici pour regarder, mais l'éleveur lui expliqua que la caméra le ferait pour eux et qu'ils pouvaient continuer leurs cueillette. Comme si c'était un signal, Citron revint à ce moment. La tortue était enfin parvenus à traverser la distance entre les deux maison voisine. Parfait! Maison suivante je vous pris!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Lun 11 Nov - 1:55

[La soirée *chasse aux bonbons* risque de prendre une étrange tournure après ce post XD]

Suivants ! Jusqu’ici, la soirée se passait plutôt bien ! Mon sac improvisé toujours entre mes mains commençait à se remplir, et nous avions même eut l’occasion de faire une farce à la dernière maison, avec de magnifiques tags sur les murs de la part de Papouf et Kipik, ainsi qu’une pizza livrée de la part de Dastan ! Mais nous n’allions pas nous arrêter en si bon chemin… c’est donc avec entrain que nous nous attaquions à la porte suivante !

Cette fois-ci, la maison était décorée de façon très sommaire : simplement quelques citrouilles par-ci par-là, un fantôme accroché à la porte d’entrée et quelques bougies allumées derrière les fenêtres. Mais qui dit peu de décorations ne signifie pas pour autant peu de bonbons ! Je toquai donc à la porte d’entrée de la même façon que les fois précédentes. Cette fois-ci, un couple étonnamment enjoué nous ouvrit la porte !
Je crois que ces deux-là s’étaient trompés de fête. Déjà, ils avaient choisi comme costumes de simples sous-vêtements, donnant plus l’impression qu’ils s’apprêtaient à aller piquer une tête à la piscine municipale plutôt qu’à fêter l’Halloween… bon, après, il y avait bien leurs cheveux en bataille et cette étrange poudre blanche discrète étalée sur leur visage qui pouvait donner l’impression d’un costume de zombie assez mal fait… mais vraiment, c’était minimaliste de chez minimaliste !

Toujours est-il qu’ils ne furent pas aussi radins en bonbons qu’ils semblaient l’être en costume ! Tout en riant sans raison, les deux adultes titubèrent légèrement dans notre direction pour nous tendre une poignée de bonbons multicolores : du rouge, du jaune, du orange, du bleu, du vert… y’avait de tout ! Tout excité à l’idée de gouter ces bonbons dont je ne connaissais pas la marque, je tendis mon sac en direction du couple, et l’homme y déposa ce qu’il tenait en main. Enfin, il essaya… mais visiblement trop fatigué pour viser juste, il fit tomber la moitié des bonbons à terre.
Non mais ! On n’allait pas laisser de délicieux bonbons se perdre ! Souhaitant sauver les petites sucreries du bitume de la route, je me baissai pour les ramasser. Et puisqu’ils étaient dans ma main… bah tant qu’à faire, ils passèrent directement du sol à ma bouche sans passer par la case "sac à bonbons" !

C’était de drôles de bonbons… ils étaient parfumés aux fruits, mais on avait presque l’impression d’avaler un médicament ! Bof, bof. Je ne risquais pas de demander à mon papa d’acheter cette marque en rentrant ! Bref, une fois ma petite collation prise, je me redressai d’un coup pour remercier le couple… mais durant ce mouvement brusque, l’un de mes gants s’accrocha à ma ceinture. Tirant d’un coup sec pour le détacher, je remarquai qu’il s’était en fait pris dans la boucle qui maintenait mes pokeball… et qu’une d’entre elles venait donc d’entamer un magnifique vol plané par-dessus moi jusqu’à atterrir dans le sac d’une autre enfant qui passait par ici. L’objet s’ouvrit, libérant Fouifi, et faisant hurler la petite fille de terreur. Elle lâcha le sac à l’intérieur duquel le Fouinette se retrouvait prisonnier et partit en courant, tandis que le pauvre Pokémon tentait tant bien que mal de se dépêtrer de cette situation. Ses mouvements ne firent que l’empêtrer toujours plus dans sa prison de plastique, si bien qu’après une bonne minute d’acharnement, Fouifi ne réussit qu’à percer deux trous au fond du sac pour laisser sortir ses pattes-arrière, tandis que le reste de son corps ressortait de l’autre côté. L’anse du sac s’était attachée autour de son ventre, et il n’arrivait plus à s’en défaire… tout le monde put donc remarquer au milieu de la rue un Fouinette déguisé en sac à bonbons REMPLI qui courait au hasard pour essayer de fuir… à peu près tout ce qui existait dans cette ville : les humains, les Pokémon, les monstres, les décor… Tout était particulièrement effrayant ! D’autant qu’en voyant les quelques bonbons que Fouifi échappait sur ses traces, la quasi-totalité des enfants qu’il croisa crurent qu’il s’agissait d’une attraction tout à fait prévue qui consistait à attraper le jackpot en premier pour en bénéficier…

Quant à moi, je lâchai mon sac par réflexe avant de m’élancer à la poursuite du Fouinette, laissant là le couple fou en hurlant :

« Fouifiiiiiiiiii ! Reviens ! T’es pas déguisé, t’as pas le droit de faire la fête dehors !!!!! »

Tout en poursuivant le raton laveur, je me fis une remarque étrange : les costumes des gens me paraissaient de plus en plus réalistes ! J’avais presque l’impression que certaines décorations se mettaient à remuer d’elle-même pour nous effrayer… Wow, ils avaient vraiment mis le paquet dans cette partie de la ville ! Y’avait même d’étranges éléphants roses dans le ciel avec les yeux rouges qui crachaient des éclairs ! Bouuuuh !

Bref, deux personnes avaient été oubliées dans toute cette histoire… Papouf et Kipik ! Le gros patapouf m’avait suivi en marchant depuis la maison farcée jusqu’à la maison des fous, et lorsque j’avais malencontreusement lâché mon sac à bonbon, c’est lui qui l’avait récupéré sur la tête ! Ni une, ni deux, Kipik fabriqua une poignée en sécrétion aux extrémités du masque afin que Papouf puisse le porter autour du cou, et les deux Pokémon décidèrent de poursuivre la quête des bonbons sans moi, puisque j’étais occupé à courir après Fouifi…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Mar 12 Nov - 0:26

(HJ:......... Je passerai pas les tests de dépistages par ta faute XD)

Des nageurs professionnelles! Oh non, ils n'avaient pas de casques de bain... En fait, avec leur, c'étaient des clowns! Oh non, ils n'avaient pas de nez rouges. Alors c'était des athlètes! Oui, voilà. Aux yeux de Dastan, le couple portait des tenus de gymnaste parfaitement adapté pour ne pas nuire à leur mouvement. Wow, leurs costume étaient simple mais tellement réaliste. C'était vraiment cool! Ce qui l'était encore plus fût l'énorme poignée de bonbons qu'ils lui tendirent. Tout heureux qu'il était, l'acrobate leur tendit sans hésitation le pokémon tortue afin qu'il en remplisse la carapace. Tendit que l'homme jouait un tour à Tormod en faisant tomber des bonbons, la femme s'amusa à toquer à plusieurs reprises sur la carapace du pauvre citron, riant du son que cela produisait.

Tout sourire et ne voyant la rien de mal ou encore étrange, après tout, il faisait pareil, Dastan rit de bon cœur avec la dame. Citron aussi d'ailleurs n'y voyait rien de mal et semblait apprécier l'étrange traitement. Tout à leur jeux improvisé, le trapéziste ne remarqua pas de suite l'accident avec Fouifi. La femme avait finit par ce lassé de toquer la carapace et s'employait désormais à la remplir à capacité maximale. WOW! Citron était déjà plein! Attrapant le bonbon de trop qui ne voulait pas rentrer, le poké-athlète le goba sans arrière pensée. La dame, soudain très triste sans raison apparente, lui donna un nouveau sac, affirmant qu'il fallait qu'il aie de la place jusqu'à la fin de la soirée pour récolter des bonbons.

Quittant enfin la galerie du couple sous-costumé, Dastan se figea d'un coup dans son mouvement. Le changement brusque de lumière entre la maison et la rue l'éblouissait un peu. Titubant très légèrement, il fronça les sourcils. Où était Tormod? Il voyait des gens partout mais pas son amis. Étourdit, il prit une direction au hasard. Il avait chaud, froid, chaud puis froid. Sa tête tournait et pourtant, il avait envie de rire. En fait, il se sentait bien. Et même s'il avait peut-être un léger mal de cœur, il avait faim. Gobant une nouvelle poignée de bonbon, l'acrobate échappa Citron sans même sans apercevoir. Il l'entendait. Comme si ces bouchées miraculeuses avaient un pouvoir caché, elle était apparue, douce, mélodieuse. S'insinuant lentement dans ces oreilles, une musique entrainante, sortant de nulle part s'empara de son être. C'était SA musique.




Dansant sur cet hymne imaginaire entre les monstres de la ville, l'acrobate commença à faire sa propre fête. Ses pas de danse devinrent course puis saut. Il n'était plus un simple élève, il était un super héros en mission spéciale! Une créature rouge avec des ailes s'approcha. Un ennemi! Passant entre ces jambes, le garçon tira sur sa queue pour le faire tomber. Un nouveau monstre mauve voulus l'attraper mais il lui échappa en grimpant sur un lampadaire. Au sol, les ennemis se rassemblaient et tentaient de l'atteindre mais c'était peine perdue. L'instant d'après, il s'échappa en sautant sur un toit. Il parcourue quelques maisons ainsi, fuyant ces poursuivants. La musique s'amplifiait, plus forte, plus envoutante, faisant battre son cœur à tout rompre. Hilare, le garçon gardait tout de même une trace de logique. Il était en mission! Il ne connaissait pas encore l'objectif mais il allait bientôt trouver, il le savait! Et il trouva.

Ne comprenant rien au agissement plus décousus qu'à l'habituel de son maître, l'insolourdo ce planta devant lui, cherchant à attirer son attention. Et elle y parvint. Dastan se figea complètement, regardant son pokémon sans aucune réaction. Puis, lentement, il se mit à saliver. Une banane géante, une banane volante, le saint Graal des bananes! Voilà sa mission! La dévorer avant quiconque d'autre! L'instant suivant, le pauvre serpent volant fuyait son propre maître, effrayé à l'idée d'être épluché vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Mar 12 Nov - 2:58

*toc toc toc*

La vieille dame ouvrit la porte et découvrit avec surprise qu’aucun enfant n’attendait de l’autre côté. Bah, ça alors, mais qui a toqué ? Baissant la tête pour regarder au niveau de ses pieds, elle découvrit un Ramoloss fièrement déguisé, accompagné d’une petite limace fantôme. Pouffant de rire devant ces courageux Pokémon qui osaient se fondre au milieu des humains pour cette soirée d’épouvante, elle remplit allégrement le sac que Papouf portait autour du cou avant de refermer la porte dans l’attente de ses prochains visiteurs. Décidément, la cueillette se passait plutôt bien pour eux ! Intérieurement, ils espéraient pouvoir profiter également de ces bonbons et que je n’allais pas tout engloutir en rentrant… d’autant que ce cher patapouf n’avais jamais fourni autant d’efforts physiques en une seule soirée ! A croire qu’Halloween lui donnait des ailes… ou peut-être avait-il également englouti l’un de ces bonbons magiques qui donnaient des ailes ?

Car oui, à présent, j’avais des ailes ! De longues ailes orange ! Et je volais loin au-dessus de Fouifi en lui hurlant de s’arrêter ! Malheureusement, le pauvre animal était poursuivi par une armée de monstres aussi réalistes que terrifiants ! Il était temps de se servir de tous cet outillage fourni dans ma combinaison… je serais le seul à attraper Fouifi, non pas parce que je l’attraperais en premier… mais parce que je mettrais tous les autres concurrents hors course !

Premier gadget… un filet géant ! Parfait ! Lâchant le filet au-dessus de mes proies, j’arrêtais trois squelettes dans leur course-poursuite. Utilisation logique d’un filet… restait à savoir si les autres gadgets seraient aussi simples d’utilisation !

Second gadget… un stylo laser ! Ah… déjà moins évident ! Que faire, que faire ? Y’avait-il un monstre faible aux lasers ? Le fantôme peut-être ? Non… cela ne fait qu’une petite lumière sur cet espèce de linge blanc qui le composait. Pourtant, je devais bien trouver un moyen d’arrêter ces monstres à l’aide de mon laser, sans quoi, ce laser ne servirait à rien ! hum… TROUVE ! Visant avec précision, malgré les mouvements étranges de mon vol, je tirai un coup de laser en plein dans l’œil d’un monstre à roulette qui passait par-là ! Aveuglé l’espace d’un instant, la créature dévia de sa trajectoire et se perdit en direction des fantômes. Ses roues s’empêtrèrent dans le linge fantomatique des fantômes, les aspirant comme un vulgaire bout de tissu dans une pompe à air, et les forçant au passage à recracher ces pauvres petits enfants qu’ils avaient dévorés ! D’ailleurs, le choc fut assez brutal pour ces derniers qui tombèrent à terre sitôt qu’ils furent libérés du drap… mais qu’importe ! Voilà qui enlevait quelques poursuivants de plus à mon chef Fouifi !

Troisième gadget… un grappin ! Fonctionnel en plus ! Mais bon sang, qu’est-ce que vous voulez que je fasse de ça ? J’ai pas envie de grimper sur un toit, je veux empêcher des monstres de poursuivre Fouifi ! Tirant au hasard avec le grappin, je le tendis rapidement au monstre le plus proche, une espèce de mini-Frankenstein en plus rapide et moins effrayant. Surpris, la créature attrapa le manche du grappin… et je n’eus plus qu’à activer le rappel pour voir un concurrent de plus s’envoler vers d’autres cieux… ou plutôt, vers le toit de la maison où le grappin s’était accroché !

« FOUIFI, ARRÊTE DE COURIR ! », Hurlai-je au passage à mon Pokémon qui refusait toujours de m’écouter.

Quatrième gadget… une gourde. What The Fuck, comme disait l’autre ! Qu’est-ce que tu veux que je fasse de ça ? D’autant que je n’avais pas pris la peine de la remplir… bon, pas le temps de tergiverser dix ans sur son utilité, puisqu’il n’y en avait aucune. Je la lançai donc de toutes mes forces en pleine poire d’une femme araignée aux grandes jambes avant de m’intéresser au gadget suivant.

Cinquième gadget… un boomerang ! Parfait ! Enfin un objet dont je connaissais parfaitement l’utilisation ! Armant mon bras, prêt à tirer de toute mes forces, je me choisis une cible… et tirai de toutes mes forces !

Mon boomerang partit en arrière. Surpris, je tournai la tête pour comprendre quel étrange phénomène venait d’opérer : Papouf, qui s’était fait refuser une poignée de bonbons par l’un des habitants du quartier, en avait visiblement besoin pour une farce… Le boomerang traversa les vitres de la maison dans un violent fracas, agrippa un sachet de bonbons à l’intérieur, et ressortit comme il était entré –Mais par une deuxième fenêtre, c’est plus drôle – pour déposer le sachet de friandises à l’intérieur de celui de Papouf. Il repartit finalement en ligne droite dans ma direction pour venir frapper une goule qui s’était bêtement arrêtée pour observer la scène, et termina son vol dans une maison innocente, brisant une vitre de plus, puisque jamais deux sans trois. Yes ! Bien joué Papouf !

Sixième gadget… Tiens ? C’était quoi cette fiole ? Boah, ça servait à rien. Sans y prêter plus d’importance, je la balançai derrière-moi, provoquant un flash aveuglant l’ensemble des poursuivants que j’avais déjà devancés. Euh… comment je pouvais devancer qui que ce soit alors que j’étais au-dessus d’eux ? Bah, mes super pouvoirs me faisait un peu perdre la tête… enfin bref !

Septième gadget… UN LANCE-FLAMME MINIATURE ! Mwahahahaha ! Tremblez devant ma puissance ! Brandissant ce qui était en réalité une lampe torche assez puissante, j’aveuglai mon rival le plus proche, un… euh… c’était quoi ce truc ? Pourquoi y’avait-il un lapin au milieu de la rue en plein Halloween ? Certains monstres ne savaient vraiment plus quoi inventer pour se faire remarquer…

Huitième gadget… un miroir ! Encore un truc vachement utile ! Haha… Observant dans le miroir, je me demandai si l’objet n’avait pas un pouvoir caché… et en effet, il en avait un ! Il avait le magnifique pouvoir de me montrer que derrière-moi, deux terribles monstres aux allures de Robocop me poursuivaient d’un air vraiment pas content, comme s’ils voulaient venger la perte de tous leurs amis monstres ! Mais, c’était pas de ma faute à moi si j’avais abattu des monstres, fallait bien que je sauve Fouifi ! Doublant la cadence, je devançai ce dernier en hurlant :

« CONTINUE A COURIR FOUIFI, CONTINUE A COURIR ! »

Surpris, l’animal se figea en me voyant passer, regarda derrière-lui, découvrit deux adultes déguisés en robots psychopathes surarmés, et reprit sa course à pleine vitesse à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Mer 13 Nov - 0:04

-Pis la Banane magique vola loin loin loin tout plein parce que les étoiles c'est bien d'abord! Je sais parce que l'autre jour je les aies touché, je suis monté en haut de la tour toute haute pis j'ai volé comme un oiseau mais en fait j'ai tombé. Pis pourquoi qui en as qui dise que c'est pas bon les bananes? Y savent pas que c'est pas bien de mentir? C'est des méchants d'abord! Mais pas grave parce que comme que dit Jean-Pierre le plus fort c'est mon père! Les méchants y peuvent rien me faire ici parce qu'il me protège au cirque et même que moi, j'ai LA banane pour me protéger des méchants mensonges des uniformes. En fait, les gens y sont pas méchants, ce sont les vêtements qui le sont, je sais, je porte pas d'uniforme et moi, je suis gentil d'abord! Et j'aime sa les bananes... La crème glacé aussi, sa fait tout brrrr dans la tête quand tu en mange, c'est drôle. Mais pas aussi drôle que Tormod lui c'est le plus meilleur pour être drôle même que en ce moment, je suis sur qu'il rit! Tiens du entends? C'est lui sa j'en sur certain!

Tel était le discours sans queue ni tête que baragouinait Dastan. Coucher sur le côté, l'insolourdo fermement tenue entre ces bras, il ce balançait lentement au gré des mots qu'il déversait. Banane, de crainte que la courte poursuite ne place son dresseur en danger (après tout, ils étaient sur un toit), c'était laissé capturer. Heureusement pour le serpent volant, dès que Dastan l'avait attraper, il c'était contenter de la serrer contre lui telle une grosse peluche, oubliant le principe de "manger les bonnes bananes". Alors malgré l'étrangeté de toute cette situation, la femelle était reconnaissance de ne pas subir des morsure. Tout comme il terminait sa tirade, le garçon se releva. Il y avait vraiment des bruits plus loin. Rien qui ne ressemblait de près où de loin au rire de son meilleur amis telle que le disait le poké-athlète. Il s'agissait plutôt de verre casser et de cris. Ce positionnant à la limite du toit, l'acrobate observa la scène qui se déroulait plus loin. Dans son esprit, c'était on ne peu plus clair.

C'était son collègue justicier qui faisait face à des malfrats! Les ennemis étaient facile à reconnaitre, puisqu'ils utilisaient la force du nombre à deux contre un. Mais surtout, ils étaient en uniformes! C'étaient deux robot des forces armés, certainement programmé pour détruire toute trace de gentillesse du monde. Il fallait agir et vite! Sautant du toit, l'acrobate ailé visait la branche basse d'un arbre. Malheureusement pour lui, son équilibre ne semblait pas dans son état habituelle et il se prit la branche à travers le ventre. Sonné, il retomba sur la pelouse. Il reprit lentement son air et se releva. Quoi? S'il avait mal? Non! Au contraire, il ne ressentait plus rien! Dans les faits, s'étaient plutôt Banane qui avait servit d'amortisseur entre lui et la branche, puis une décoration d'Halloween sur laquelle il était tombé de l'arbre. L'idiot ne voyait pas cela ainsi. Il venait de découvrir son premier super pouvoir de héros!

Fonçant en direction de son collègue justicier, Dastan saisit l'insolourdo par la queue, la faisant tournoyer comme s'il s'agissait d'une arme. Au moment où lui et Tormod ce croisait, le poké-athlète s'arrêta, face aux ennemis. Il tira d'un coup sec sur les ailes de son pauvre pokémon comme s'il s'agissait d'une goupille qu'on arrache et tout en pointant le duo uniformisé avec la femelle serpent, il hurla:


-BANANAZOOKA!!!!! BOUM!


Aussitôt crié, aussitôt fait. Ouvrant sa bouche, Banane lança une attaque chant canon qui stoppa net les deux adultes dans leurs poursuites. L'attaque eu aussi pour effet secondaire de faire éclater les vitres restantes d'une maison qui se trouvait plus loin. Hilare, fêtant cette victoire victorieuse, l'acrobate balança son arme contre son épaule et pris la suite de l'autre justicier.

De leur côté, Papouf et Kipik avait droit à un nouvel arrivant. Après leurs premières maisons, Citron, qui était aller en ligne tout du long était parvenue à les rattraper. Les poignées du sac supplémentaire que l'étrange dame lui avait confié en bouche, il désirait lui aussi continuer la tourner des bonbons, maître présent ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Mer 13 Nov - 2:16

Est-ce un oiseau ? Est-ce une banane ? Non… c’est Super Dastan, armé de son Bananazooka ! Accueillant mon ami d’un cri de joie, j’observai son super pouvoir exceptionnel en action : repoussés par la puissance du cri de Banane, les adultes tombèrent à la renverse et furent contraints de stopper leur poursuite !

« Woaw, trop forts tes super pouvoirs ! », Dis-je à mon ami avant de poser mon regard sur Fouifi…

Hey, et si j’essayais de faire pareil ? Tandis que les deux adultes se relevaient, encore sonnés et à moitié assourdis par l’attaque de Banane, j’attrapai le pauvre Fouifi entre mes mains. Et si ce dernier en était encore à se demander si l’arrivée de Dastan était une bonne ou une mauvaise chose pour sa petite personne… à présent, il était fixé ! Libérant le Fouinette du sac à bonbon – que je gardai tout de même entre les mains, tant qu’à faire –, je me mis exactement dans la même position que mon ami l’instant d’avant et commençai à hurler :

« FOUIFIZOOKA !!!!! BOUM ! »

Fouifi ne comprit que trop tard ce qui allait lui arriver… tout comme Dastan l’avait fait en tirant les ailes de Banane, j’attrapai la queue du Fouinette et la tirait brutalement pour armer mon tir tout en pointant le raton laveur en direction de nos adversaires !
Le petit Pokémon hurla. De douleur, tout simplement. Je pus donc entendre un petit couinement strident et répétitif de sa part, dont je n’étais évidemment pas satisfait ! Et pourquoi, quand moi je le faisais, ça ne faisait pas voler les gens en arrière comme lorsque Dastan le faisait ? Et pourquoi, quand moi je le faisais, les vitres des alentours n’explosaient pas ? Ah, oui, parce qu’on ne peut pas faire exploser quelque chose deux fois… mais même ! Moi je voulais que ça marche, et il était hors de question que je reste sur un échec !

Croyant son tourment terminé, Fouifi reprenait son souffle en haletant entre mes mains. Le pauvre… il n’imaginait pas ce qui l’attendait !

« Hey, Dastan, pourquoi il marche pas mon FouifiZooka à moi ? Je fais comme toi pourtant ! », Demandai-je à mon ami avant de réitérer l’expérience.

Fouifi hurla de nouveau, tandis que je lui tirai la queue une seconde fois. Complètement paniqué, il tenta de m’échapper des mains, ce qui intensifia encore un peu la douleur sur sa queue. Toutefois, il réussit finalement à se défaire de mon étreinte à coup de griffes. Je lâchai donc sa queue, ce qui eut à peu près le même résultat que si je venais de lâcher l’un des deux bouts d’un ressort : le Pokémon fut propulsé à pleine vitesse en direction du sol, où il s’écrasa à pleine vitesse.
Décidément, ce Fouifizooka n’était clairement pas fonctionnel ! Et voilà les humains qui reprenaient enfin leurs esprits, de nouveau debout… j’aurais mieux fait de reprendre la course ! Les poings serrés, sautillant sur place, j’observai tour à tour Fouifi et Banane, priant qu’un miracle se produise pour nous éviter une fin du monde version Robocop…

C’est alors que le pauvre Fouinette releva la tête. Les yeux embués de larmes et une petite bosse sur la tête, il ne semblait même plus moralement capable de repartir en courant. Il était désespéré… désespéré à l’idée d’être tombé sur le pire dresseur de l’univers. Désespéré de ne jamais réussir à s’échapper. Désespéré à l’idée de se faire torturer de la sorte sans même que l’autre n’ait l’air d’en avoir conscience… et plutôt que de courir, il fit la seule autre chose qu’il pouvait faire dans cette situation : il hurla sa détresse, pleurant aussi fort que possible à la façon d’un enfant qui appellerait sa mère. Sa pauvre petite maman qu’il ne verrait plus jamais…

Tandis qu’il repensait à sa mère, la voix de Fouifi se métamorphosa petite à petit : ses cris se firent plus fort, plus résonnant… je dus même me boucher les oreilles pour éviter de finir sourd ! Fouifi, comme je le lui avais demandé, venait miraculeusement de lancer une attaque chant canon, par le biais d’une attaque assistance ! De plus, l’attaque ayant été faite à la suite de celle du Bananazooka de Dastan, elle s’amplifia encore, faisant définitivement disjoncter les circuits des robots surarmés qui me poursuivaient et les faisant s’enfuir au loin.

Fou de joie, j’attrapai de nouveau Foufi pour le serrer dans mes bras comme jamais je ne l’avais fait avec la petite boule de poils. Surpris, le Pokémon s’arrêta de pleurer pour afficher une mine abasourdie. C’était quoi ce bordel ? D’abord je le martyrisais comme le pire dresseur de la terre, et maintenant je le câlinais comme ma peluche adorée… Encore loin de comprendre ma façon de penser, Fouifi se laissa faire, craignant une nouvelle torture s’il m’interrompait, et sécha ses larmes peu à peu, complètement perdu. Il eut ensuite droit à une petite danse de la victoire entre mes bras tandis que je m’exclamai à l’intention de Dastan :

« T’as vu, Fouifi il a réussi à faire le bazooka aussi ! Fallait juste le lâcher et pouf, il tire ! Comme un lance-pierre-bombe ! »

Dressant les oreilles, Fouifi soupira. Ce n’était pas du tout ce qui venait de se passer… mais bon…

Pendant ce temps, de l’autre côté de la rue, Papouf, Kipik et Citron continuaient leur expédition nocturne à la recherche de friandises. Et leur route était parsemée de hasard… certains remplissaient leur sac avec plaisir, d’autres semblaient plus hésitants… et les plus récalcitrant refusaient purement et simplement de fournir des Pokémon en bonbons. Pour ceux-là, une seule solution restait ! Devant un énième refus, Papouf tourna la tête en direction de Citron… allez, à lui de jouer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Mer 13 Nov - 22:27

Saisit d'hystérie face aux glorieux résultat de son bananazooka, Dastan ne cessait de rire. C'était trop bien! Il était le plus meilleur justicier masqué pas masqué au monde! Et il ne fallait pas oublié son super partenaire-acolyte-de-la-mort-qui-tue Tormod! Lui aussi désormais armé d'un puissant bazzooka à l'effet inconnus, il visait les deux truands, près à les achever! Car si la télévision leur avait bien appris une chose, c'est que les super vilains ils revenaient toujours d'abord. Alors peu importe ce qu'ils feraient à ces deux là, puisque d'ici le prochain épisode, ils allaient être de retour pour jouer un mauvais tour. D'ailleurs, elle était où la caméra?

Confiant ces arrières à Tormod qui hurlait à son Fouifizooka de massacrer leurs ennemis, Dastan ce mit à la recherche du caméraman. Tant qu'à passer à la télé, autant dire bonjour à ces parents! La seule chose qu'il parvint à trouver fût une ... Un... Disons une créature ailée géante rose fluorescente, qui tenait entre ces mains une petite caméra et filmait le moindre événement depuis... Depuis le début de l'émission sans doute! Notant pour lui seul que le budget était à désirer et qu'il en toucherait deux mots à leurs managers, l'acrobate répondit à son collègue avant de foncer.


-On vas le réparer comme qui faut avec de la colle chaude en rentrant!!


Surprise de le voir venir vers elle, la pie rose voulu fuir mais il était trop tard, car le justicier l'avait déjà dans sa mire! Sautant, Dastan s'accrocha à la caméra. Le visage à deux centimètres de la lentille il sourit bêtement.


-Maman Papa! Vous avez-vue? Je suis à la télééééé! Pis comme que moi et Tor.... Euh, mon copain secret ben on est des supers méga héros, ben on arrête les supers vilains super bien en pluche!


Sans avoir le temps de rajouter quoi que ce soit, le poké-athlète fut couper court par un hurlement. Lâchant sa caméra, la dame se boucha les oreilles afin de protéger ces tympans. Dastan eu à peu près le même réflexes. Mais habituer qu'il l'était à cette attaque, il ne lâcha pas l'appareil et le garda bien en main. Quand enfin le silence revint, le super héros regarda son camarade. Ravit, ce dernier félicitait son arme par un câlin des plus vigoureux. En un bon, l'acrobate les rejoignit. C'était quand même drôle cette histoire de le lâcher pour que sa marche...


-OHHH! T'a du le laisser sur le mode main-libre!!


Voilà! C'était la raison du pourquoi du comment que le Fouifizooka ne c'était pas déclencher dans ces mains! Et une fois libéré, BOUM!


-Hey regarde, j'ai la caméra! On vas pouvoir faire les prochains combats à la plus première personne comme que dans les jeux d'actions! Sa vas être génial pis notre émission bein, on vas avoir plein de super fans!

Sans plus attendre, Dastan agrippa la main de son amis, partant à la recherche des prochains supers vilains. De toute façon, avec le raffut qu'ils avaient fait, les renforts robocopiens ne devraient pas tarder.

Fixant Papouf un instant, Citron finit par hocher de la tête. C'était à son tour d'agir! Il se devait d'être à la hauteur! Évidemment, il ne possédait pas de pouvoir aussi spectaculaire que son ami psychique, mais il savait se débrouiller. Il s'avança lentement, comme pour entrer dans la maison. Aussitôt, le propriétaire ce baissa pour l'en empêcher. Bingo! Dressant ces tentacules, la tortue agrippa l'énorme pot de bonbon et en moins de deux, il l'étreignit. De plus en plus colérique, l'homme voulut l'arracher de son pot, mais rien à faire, le caractroc s'accrochait, resserrant sa prise à chaque secondes. Finalement, ne pouvant récupérer son pot, l'humain décida de simplement transverser le contenue. Trop tard. Après avoir étreint au maximum le pot, Citron termina sa tâche avec une constriction bien placer. Le pot éclata littéralement, libérant tout son contenant au sol. La tortue se retrouva à jouer les rois de la montagne sur son monticule de bonbon quand à l'homme, il abandonnant, préférant aller ce cacher derrière sa porte. Bien, maintenant, il n'y avait plus qu'à ce servir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Jeu 14 Nov - 4:31

Le mode main-libre ! Mais c’était bien sûr ! Comment n’y avait-il pas pensé plus tôt ?
Heureusement pour le pauvre petit Fouifi, Dastan me détourna bien rapidement de cette pensée, et je n’eus donc pas l’occasion de partir à la recherche du fameux bouton permettant de passer d’un mode à l’autre. Montrant une caméra qu’il venait de récupérer, Dastan me parla de jeux d’actions, de combats et d’émission. Vraiment ? On était filmé alors ? Mais dans ce cas, il fallait parler comme dans les sports à la télé !

« Vas-y, vas-y ! On va faire une super émission que tout le monde va regarder ! »



Dastan m’attrapa ensuite par le bras pour me tirer en direction de nos prochains adversaires. Et tandis que nous courions à vive-allure, je commentai la soirée à la façon d’un présentateur bien connu du grand public…

« Yes, Dastan ! Je disais, oui, Dastan ! C’est une soirée très sombre, it is a very not colored night, durant laquelle, de nombreux monstres, a lot of monsters, nous encerclent complètement, co-co-co-cooooompletely ! »

Yeah, ça donnait bien ! Et tandis que nous reprenions la course pour essayer de fuir la dizaine de monstres en tout genre qui nous poursuivaient, je continuai à commenter la moindre de nos actions de cette façon :

« Et c’est reparti pour cette course poursuite, the famous poursuite of Halloween, qu’on mène tous les deux avec une vivacité incroyable, co-co-cooooooment fait-on pour courir avec tant d’énergiiiiie ? »

Un homme à moitié nu, qu’il me semblait avoir déjà vu auparavant, sembla me répondre quelque chose… un truc en rapport avec des bonbons et des drogues je crois… bref, ignorant cette personne, je repris avec ma version des faits :

« Yes Dastan, je disais oui Dastan, il semble que c’est l’ambiance de la soirée, l’esprit de la compétition, le plaisir de courir qui nous procure une telle pêche, un tel punch ! Ho, mais voilà que les monstres nous rattrapent mesdames et messieurs, ladies and gentlemens, it’s incredible, c’est incroyable, les monstres se rapprochent à une vitesse phénoménale, qu-qu-qu-queeeeelle remontée prodigieuse ! Mais nous ne nous laisserons pas… HOLALALALALALA ! Quel malheur ! Mon dieu, mon dieu c’est horrible, Fouifi vient de me tomber des cheveux ! Mon dieu, mon dieu, il reprend la course derrière-moi, complètement paniqué, completely paniked, mais les monstres le rattrapent, et je tente de faire marche arrière pour récupérer mon Pokémon, IT’S INCREDIBLE, c’est incroyable ! Je fonce tête baissée au milieu des monstres, j’évite avec grâce et déhanché la dizaine de bêtes qui me collent au cul qui se rentrent les uns dans les autres et CA Y EST, j’ai récupéré Fouifi et reprend ma course, tandis que nous arrivons dans une partie de la ville inconnue, a very strange part of the ville, et… HOLALA ! Ho ce n’est pas possiiiiible ! Pas possible ça…. », Je marque un blanc tout en me figeant, observant ce qui se trouvait face à moi avant de reprendre… « This is incredible, Dastan, la maison de devant a déjà ses décorations de noël ! Tous les monstres se ruent-là bas, alors qu’un pauvre père noel est seul face pour les affronter, à moins qu’il ne cherche à les accueillir, en cette soirée qui n’est pas la sienne, a not chrismas night. Inquiet de cette incohérence, lost in this fucking what the fuck, je tente une nouvelle approche, a very special tentative, appelant à moi mon Pokémon que je connais le moins et qui doit donc être The most discret du groupe ! Et tout en lui demandant de faire atttttteeeention, to be very carefuuuuul, je lui murmure d’explooooorer la maison, de scoot the noel fake, pendant que le père noel, the truc who has nothing to do here, est occupé avec les monstres …

OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! C’est un miracle ! C’est miraculeux, mesdames et messieurs, la maison intruse vient littéralement d’exploser sous nos yeux ébahis, its a beautifull end, propulsant les monstres et le faux père noel à plusieurs mètres d’ici, to the dark side of the street, tandis que je félicite de loin Boumboum pour sa découverte de ce very big big trap, de cette maison couverte d’explosif de booming things, c’est incroyable, yes Dastan, je le redis, it’s INCREDIBLE, c’est incroyable ! Nous avons sauvé Halloween de ces traitres, de ces stupid wrong fest pratiqueurs ! »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Sam 16 Nov - 16:47

Et ils étaient partit! Courant le plus vite possible pour fuir la foule, Dastan ne manquait pas moins de bien tenir son nouveau rôle. Celui du caméraman! Caméra bien en main, il tentait au mieux de garder la visage de Tormod en gros plan, passant en plan trois quart seulement lorsqu'il n'avait pas le choix pour contourner un obstacle X. Toute sa concentration étant localisé sur l'écran indiquant ce qu'il filmait, le poké-athlète se retrouva au sol à plusieurs reprises, se prenant les pieds dans à peu près n'importe quoi. Il n'écoutait que d'une oreille tout ce racontait l'éleveur, répondant parfois par un "OUAIS!" à il ne savait trop quoi. Dès qu'un poursuivant s'approchait de lui, il se défendait en lui balançant un coup de bananamatraque. Désirant tout faire pour que leur émission soit la plus meilleur, il alla jusqu'à faire des roulé boulés et des sauts à obstacles imaginaire. Avec sa, le spectateur allait être à fond dans l'histoire!

Puis, ils arrivèrent devant l'obstacle ultime. Une maison déjà paré pour Noël! C'était sans nulle doute le lieu de rassemble de tout leurs ennemis! Sans attendre, l'acrobate plongea dans un buisson et se rapprocha lentement de la maison. Il avait maintenant un magnifique angle de vue de la galerie et des fenêtres donnant sur le salon. Tout ces gens... C'étaient des vilains pas beaux! Des méchants monstres! Et ils allaient payer leurs méchantes méchanceté car voilà que Tormod lançait son arme ultime. D'abord, il n'eut rien puis... BOUM!! L'explosion balaya une partit de la maison, condamnant le reste aux flammes. L'onde de choc avait frappé le trapéziste qui se trouvait proche. Assez pour le sonner un peu et faire craqué la lentille de sa caméra, sans plus. Il se releva, légèrement chancelant, un sourire éclatant son visage.


-C'était... AWESOME!!!! Yes Tormod, on as réussit! Bravo, on est les meilleurs!


Au loin, des sirènes se faisaient entendre. Leur heure de gloire tirait déjà à sa fin. Après un sourire plein de sous entendu à son acolyte, Dastan pris le chemin du départ. Comme tous les super héros, ils devaient quitter les lieux avant que les renforts n'arrivent, sinon, leur identité secrète serait découverte! Normalement, ils auraient du retourner vivre leur vie d'étudiant et finir l'Halloween. Mais après avoir consommer tous ces étranges bonbons et avoir été sonné par une explosion, l'acrobate n'était vraiment pas au mieux de sa forme. En fait, il se sentait carrément malade et nauséeux. Abandonnant donc son amis dans sa cueillette s'il avait envie de la continuer, il pris la route de l'institue.

Il ne se souvint jamais du trajet du retour. Tout ce qu'il sut, c'est que le lendemain matin, il se réveilla avec un horrible mal de crâne dans un lit de l'infirmerie. Au nouvelle, il était question d'un couple ayant distribué des drogues à plusieurs enfants. Heureusement, personne d'aussi débile ne vivait sur cette île! Et puis même s'il était un peu malade, Citron avait pris soin de lui rapporter un max de bonbons.


Dernière édition par Dastan Grayson le Sam 16 Nov - 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    Sam 16 Nov - 19:48

Toujours à l’abri sur mon crâne, Fouifi observait la scène d’un air médusé. Que venait-il exactement de se passer ? Son dresseur avait-il réellement balancé l’un de ses Pokémon en kamikaze à l’intérieur d’un bâtiment ? Non, pas vraiment, ça n’avait pas été mon objectif à la base… d’ailleurs, ce n’était toujours pas ainsi que je voyais les choses, croyant que Boumboum avait tout simplement trouvé des explosifs à l’intérieur de la maison.

Toujours aussi joyeux, je courais au milieu des décombre pour prendre mon oursin entre mes mains et le féliciter à son tour comme je l’avais fait avec Fouifi. Bon, sauf que lui, il n’eut pas droit à un super câlin… bizarrement, son aspect épineux attirait moins mes caresses que le doux pelage de Fouifi ! De toute façon, il semblait s’être endormi, alors autant le laisser se reposer ! Je rappelai donc mon Pokémon dans sa Pokeball avant de suivre Dastan au loin, là où les sirènes de polices ne nous retrouveraient pas après nos hauts-faits héroïques ! Car c’était bien connu, même s’ils faisaient toujours tout pour le bien, les policiers n’aimaient pas les justiciers !

Papouf, Citron et Kipik nous observèrent durant notre fuite à toutes jambes d’un air légèrement abasourdi. Décidément, cette soirée était allée un peu loin… mais le pire, c’était bien que nous étions en train de partir sans eux ! A croire que les bonbons nous étaient montés à la tête ! Bah… peu importait au final. Aussi inquiets que si nous venions seulement de casser une fenêtre, les trois amasseurs de bonbons continuèrent leur petite route dans la nuit, toujours sans se soucier de nous. Ce n’est qu’après avoir rempli leurs sacs à ras-bord qu’ils décidèrent de rentrer à l’académie à leur tour, et par leurs propres moyens…

Après avoir repéré un autre groupe d’enfants – bien plus sages que nous – qui provenait également de l’académie, Papouf concocta un plan lent, forcément, mais particulièrement efficace pour rentrer sans avoir à se fatiguer ! En s’aidant de ses pouvoirs psychique, Papouf fit grimper tout le petit groupe, ainsi que leurs sacs bien remplis dans les portes bagages des vélos qui semblaient appartenir au groupe d’enfants. Camouflés sous leur propre récolte, bientôt rejointe de celles des autres gamins, ils passèrent ainsi inaperçue jusqu’à arriver à destination…

Et une fois sur place, ils eurent droit à l’un des plus beaux mouvements de panique de la soirée ! En voyant les portes bagages de leur vélo remuer pour laisser échapper de terribles créatures costumées, les enfants se mirent à hurler et perdirent rapidement le contrôle de leur véhicule. Ils se rentrèrent les uns dans les autres, chutèrent, hurlèrent, se relevèrent, et partirent en courant en oubliant au passage leur récolte.

Tout bénef pour Papouf et son groupe de petits brigands ! Bon, les sacs commençaient clairement à devenir lourds… mais cette soirée avait été des plus plaisantes pour le petite groupe ! Portant tout ce bordel sucré en direction des chambres, ils rejoignirent Dastan et moi-même, qui aurions dû être arrivés depuis longtemps… ou pas ! J’avoue ne plus trop me rappeler du restant de la soirée non plus, mais une chose était certaine : Dastan avait terminé à l’infirmerie, probablement trop malade pour se rendre jusqu’à sa chambre, à moins que quelqu’un ne l’ait finalement ramassé en route… je ne sais plus. Quant à moi, à peine plus en forme, j’avais visiblement préféré me rendre tout de même jusqu’à ma chambre pour dormir… et m’étais avachi au dernier moment, une main sur ma couette, la tête sur ma chaise de bureau et le reste du corps à-même le sol dans une position plutôt inconfortable, mais dans laquelle j’avais visiblement trouvé le sommeil. Papouf me trouva donc dans cette position… et eut pour seule réflexe… de fermer la porte de ma chambre, avant d’aller se coucher à sa place habituelle, tout comme Kipik. Quant à la journée suivante… elle fut assez violente. Surtout côté mal de tête ! Mais c’est une autre histoire…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Farce ou Bonbon? (PV Tormod)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Farce ou Bonbon? (PV Tormod)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Farce ou bonbons ?
» Joyeux anniversaire Bonbon Rose
» Comment faire un AMV Version simplifiée pour Bonbon Rose
» [Shafak,Elif] Bonbon Palace
» [CHARLOTTE AUX FRAISES] Les poupées Fraisi Bonbon enfin dispos !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Edenia :: Rues et Ruelles-
Sauter vers: