Partagez | 
 

 La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Ven 15 Nov - 18:16


Aviez-vous déjà essayé de faire des longs trajets avec une robe victorienne de plus de cinq kilos sur vous? Sans compter votre sac et les petits pokémons qui avaient voulu grimper sur vous? Et bien, moi oui, je le fais d'ailleurs. Me voici en train d'avancer aussi vite que possible par les rues et ruelles de la ville d'Edenia. J'avais un peu de retard  et quelques minutes auparavant je m'étais rendue au Centre d'Adoptions.

Mint et Berry, mes nouvelles compagnes étaient hors de leurs pokéballs respectives, tout comme Mirabelle et Namy. Vaal, j'avais malheureusement du le faire rentrer dans sa luxeball peu après qu'il nous ait déposés au parc. Il était vraiment adorable, ce drattak, il était mon meilleur ami, un fidèle confident, quelqu'un qui n'aurait jamais osé me mentir ou me trahir quelle qu'elle soit la raison. La petite sorbébé lévitait autour de moi au fur et à mesure que nous avancions parmi la foule.  La négapi avait décidé de s'installer sur l'une de mes épaules, tandis que les deux femelles roses marchaient à mes côtés.

Le thème que Mlle. Mizora avait imposé pour cette journée de travail était -ni plus ni moins- le Rococo, aussi appelé Époque Victorienne ou Baroque. J'avais eu l'occasion de sortir l'une des robes ayant appartenu à ma mère et à ma grand-mère, à ce qu'il paraît. Je ne la connaît pas du tout, mais, selon ce que j'ai pu lire -et voir- dans les rares documents que j'ai au sujet de ma famille, elle avait les mêmes yeux que moi. Il y a un important trou dans mon histoire, dans mes origines, aussi sombre que les habits que j'avais décidé de porter aujourd'hui. Il y avaient maints éléments et événements que je cherchais à comprendre, en vain. Pourtant, même si je m'y acharnais, j'avais mieux à faire, d'autres sujets à évader, tels que mes problèmes actuels... Je devais absolument trouver quelqu'un qui voudrait jouer le rôle de mon amoureux pendant quelques jours...

Je me suis torturée durant des semaines à cause de cela. Pourquoi devrais-je me marier à quelqu'un que je connais point ? Pourquoi devrais-je être prisonnière d'une vie qui ne ferait que me blesser et me détruire... ? Cet homme qu'autrefois je considérais comme mon père, la seule personne avec qui je partage malheureusement des liens sanguins, dit ne vouloir que mon propre bonheur... Hélas, il n'est qu'un homme égoïste, obstiné et bien trop orgueilleux pour comprendre ses erreurs, pour voir qu'il ne fait que démolir ce que j'ai aussi difficilement réussi à construire.

Si je cherche aujourd'hui un homme ou un mâle valeureux qui pourrait supporter la situation, ne serait-ce que pour de l'argent, pour des bénéfices... c'est surtout pour avoir droit à rester ici, avec ceux que j'aime, mais aussi pour ne pas avoir à admettre face à mon géniteur que je lui ai menti en lui disant que j'avais quelqu'un...  Je suis incapable de mentir en temps normal, mais... malencontreusement, c'était un cas de force majeure et, si j'avais mieux su faire, il m'aurait éventuellement cru.  S'il vient, ce n'est sûrement pas pour vérifier mes dires, mais pour les contester et les réfuter.

J'ai déjà refusé de rencontrer ma « nouvelle famille », comme il m'avait aussi généreusement fait comprendre. Je n'en ai pas besoin, je n'ai pas besoin de lui, non plus... Je ne suis pas rancunière, du tout, je ne suis pas jalouse, pas avare, pas violente, pas colérique... Il n'y a que l'acédie qui me fait défaut aujourd'hui. Je me suis lassée de tout et de rien et encore, je continue de lutter parce que c'est ce qui me maintient en vie.  J'aurais bientôt vingt-deux ans... il ne me reste que peu de temps pour changer mon destin. La roue de la fortune pourrait-elle me réserver enfin une bonne arcane ? Je l’espérais de tout mon cœur...


Tenue d'Aredhel:
 


Dernière édition par Aredhel Erwing le Mar 29 Avr - 23:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Lun 18 Nov - 20:13

Ah oui, ben ouais, c'était encore une belle journée ! Une journée ensoleillée ! YEY ! C'était la fête dans la ville et il faisait tout pour en être à l'origine. Accompagné de sa Zorua, il n'hésitait pas un instant à faire le fanfaron, utilisant tout ce qu'il avait sous la main comme instrument pour faire un véritable orchestre ambulant. Bon, son petit truc, c'était d'essayer de jouer d'un instrument puis d'un autre pour faire toute une symphonie ! C'était magique ! C'était beau ! C'était parfait ! YEY ! Bon, en fait, fallait peut-être pas trop pousser au bout de quelques heures, il était complètement épuisé.

"Vous m'excuserez tout le monde et même si vous m'excusez pas hein ? Bref, je dois aller me reposer, on se verra un autre moment ! On se rappelle et on se fait une bouffe !"

En parlant de bouffe, ce n'était pas qu'il mourrait de faim mais il n'en était pas loin, pas du tout même ! Héhé ! Comment faire sinon autrement hein ? C'était pas très simple, c'était pas très facile mais qu'importe, il s'était préparé mentalement à tout cela! Il se dirigea vers un petit restaurant, peut-être pas le plus remarquable en ville mais dont la clientèle était fidèle et dont les serveurs et serveuses étaient agréables. Puis en même temps, ils acceptaient les pokémon, il n'allait donc pas refuser ça ! Il commanda juste un simple sandwich ainsi que de quoi faire, faisant de même pour la petite Zorua qui s'était placée sur une chaise en face de lui, se tenant sur ses deux pattes, le haut du corps appuyé sur la table.

"J'espère que ça te plaira ma petite Galatée. Mange de bon appétit comme on ne sait jamais ce qui risque de nous attendre le lendemain. Mademoiselle ? Musique ? Maestro !"

Il avait déjà déposé un peu d'argent ainsi qu'un léger pourboire, il ne pouvait pas faire plus vu sa condition de saltimbanque. Ce n'était pas qu'il était radin, qu'il comptait ses sous mais il faisait quand même attention. Il n'avait pas forcément trop d'argent pour tout ça non plus hein ? Il poussa un petit soupir amusé alors que Galatée lui répondait par l'affirmatif au sujet de la nourriture. Tant mieux si ça lui plaisait, c'était quand même le but de la manoeuvre, hahaha ! Oui ! La manoeuvre ! Bon ! Qu'est-ce qu'il avait d'autre à faire ? Ah oui, un peu d'ocarina ! Pourquoi pas ? AH mieux encore ! Un double ocarina ! Pourquoi en avoir qu'un alors qu'il pouvait en avoir deux ? Ayant fini son repas, il commença doucement à en jouer devant les autres personnes :

"Ô toi, mélodie du vent, écoutes mon chant.
Ô toi, chanson qui ramèneras le printemps.
Mélodie réchauffant les coeurs frigorifiés
Si tu n'aides pas, à qui alors me confier ?"
(Lien dans le texte)

Il continuait de chantonner tout en jouant de l'Ocarina. En cette saison d'automne, le froid s'installait peu à peu, laissant alors bientôt paraître l'hiver ... L'hiver était proche, la neige aussi, il ne détestait aucune saison car toute saison était propice au chant et à la musique. Il continuait de jouer du double ocarina, ne se privant pas de faire plaisir à ceux qui rentraient, ceux qui sortaient, il était déjà dans son petit monde.

"Laisse-toi bercer, symphonie auditive
Oui, laisses-toi danser, femelle lascive
Ma belle, oublies-tout pour l'espace d'un instant
Pour l'euphonie dans nos coeurs éternellement."


Pendant qu'il chantait, il laissait alors la place à sa Zorua qui prenait une forme qui lui ressemblait ou presque, à part ses oreilles et sa queue. Ce n'était qu'une illusion mais en même temps, pourtant, elle tenait le double ocarina et jouait avec la même facilité que de lui de l'instrument. La chanson n'était pas terminée et quelques badauds étaient présents, tendant l'oreille pour écouter sa musique. Il aimait le chant, il aimait le son, il aimait pouvoir entendre, il aimait tout ce qui résonnait à ses oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Mer 4 Déc - 2:00


Alors que je me trouvais non loin de mon lieu de travail, j'entendis une mélodie qui attisa ma curiosité. La voix d'une jeune homme provenait d'une rue adjacente à celle où se trouvait le restaurant de Mlle. Mizora. Je m'arrêtais un instant alors, avant d'opter pour me détourner brièvement de mon chemin. J'étais déjà en retard, après tout... Quelques secondes de plus ou de moins. Par chance, ma patronne était clémente et compréhensive, heureusement.

_Si tu n'aides pas, à qui alors me confier ? entendis-je au fur et à mesure que je m'avançais vers ladite rue.

Une fois sur place et parmi la foule, je vis une musicien à peine plus âgé que moi -du moins, en apparences- qui jouait de l'ocarina, accompagné de son double, portant les attributs des sombrenards que je connaissais aussi bien : cette copie était sans l'ombre d'un doute un zorua. Jun aussi, au début, peu après que j'ai connu, il prenait la forme de tout et n'importe quoi. Un coup, je le voyais sous la forme d'un pokémon passant, ou bien d'un de mes collègues... Néanmoins, il n'a jamais osé prendre ma forme. Voyons ! Je m'égare... Quoi qu'il en soit, mes pokémons et moi nous sommes mêlés à la foule, malgré certains regards indiscrets puis je me suis rapprochée afin de mieux pouvoir assister au spectacle :


« Laisse-toi bercer, symphonie auditive
Oui, laisses-toi danser, femelle lascive
Ma belle, oublies-tout pour l'espace d'un instant
Pour l'euphonie dans nos cœurs éternellement. »
Ces vers...
Bien qu'ils manquaient de lyrisme -selon moi-, d'un certain point, ils ne manquèrent de me faire sourire. J'ignore pourquoi, mais, entre la scène que ce blond et son pokémon nous offraient me détendait un peu et arrivaient à me distraire, me détournant des sombres pensées qui me hantaient depuis quelques temps.

Le zorua qui accompagnait ce musicien ambulant jouait d'une ocarina double, aussi adroitement que j'en fus surprise. Je savais que les pokémons pouvaient être adeptes de la musique ou des arts, mais je n'avais jamais vu un pokémon jouer de l'ocarina, et moins encore, d'une double. D'ailleurs... j'en avais jamais vu tout court, de ce genre d'instruments, vif et ne direct.

Bien qu'on n'était que quelques uns à être près du musicien et de son pokémon, bon nombre de passants tendaient tranquillement l'oreille pour l'écouter. Il aimait ce qu'il faisait,  je le ressentais, il aimait la musique plus que tout, sans doutes et ses sentiments se propageaient dans l'air avec chacune de ses notes. Pendant ces quelques instants, j'eus une idée... stupide pour ma part mais qui pourrait sans doutes m'aider grandement : et si je lui demandais de l'aide ? Lui qui ne me connaissait point, que je ne connais guère non plus, ne pouvait me juger, je ne pouvais non plus me le permettre. Il n'avait pas l'air d'être mauvais et il semblait être quelqu'un de sensible.

Mes compagnons et moi ne fîmes rien pour l'interrompre et attendîmes à ce qu'il eut fini son morceau. Je joignais mes mains, les laissant près de mon ventre. J'étais nerveuse... Comment pourrais oser l'aborder pour une fin aussi égoïste et aussi risible ? Lentement, les autres spectateurs partirent, laissant tous quelques pièces, au passage. Je devais avoir l'air con à être là, sans rien faire et dans une telle tenue... Je suis fière de ce que je porte, mais je n'aime pas me faire remarquer... Au final, ce fut à Namy de m'encourager à m’enfoncer, elle frotta doucement mon bras puis pointa le blondinet, avec un grand sourire : elle avait du comprendre ce que j'avais en tête. Je fis un pas en avant puis serrais davantage mes mains :


_ Bonjour... le saluais-je d'un ton incertain. Par principes, je m'efforçais de garder la tête haute et de le regarder dans les yeux, même si l'envie n'y était pas vraiment. Je n'avais le moral, mais... je me devais de rester polie. Je suis ainsi. Mes compagnons et moi avons beaucoup aimé votre  petit « concert ». D'ailleurs... est-ce que... enfin... est-ce que vous pourriez m'accorder un peu de votre temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Mar 17 Déc - 4:23

"Bonjour ?"

Il avait dit cela avec amusement, regardant la nouvelle personne qui s'adressait à lui. Une jeune femme mais une très belle jeune femme. Il fallait le reconnaître, elle avait un charme indécent mais pourtant, il n'observait que son visage tandis que Galatée, sous sa forme féminine d'Hamel observait la poitrine d'Aredhel, jugeant la sienne. Autant dire que la concurrence était inutile et qu'elle était grande perdante de tout ça. Désespérant, c'était tout simplement désespérant et démotivant en y réfléchissant bien. La Zorua glapit sous sa forme humaine avant de reprendre sa forme de petite créature douce et attendrissante. Enfin, on dira cela pour ne pas embêter tout le monde. Comme Aredhel avait terminé de parler et il haussa un sourcil, souriant avant de répondre :

"D'accord, d'accord. Je veux bien, bien entendu. Je n'ai rien à perdre, tout à y gagner. Néanmoins, je tiens d'abord à faire les présentations : je m'appelle Hamel Bent et comme on peut le voir, je suis juste un musicien des rues. Elle, la petite puce, c'est Galatée ! Comme tu peux le voir, elle est toute gentille et mignonne. Un vrai petit ange !"

Il y avait une petite pointe d'ironie amusée alors que la Zorua l'avait parfaitement compris. Elle mordilla légèrement l'oreille tandis qu'il rigolait. Ah oui ! Il avait autre chose à faire ! Enfin, plutôt, il avait autre chose à dire. Il répondit sur un ton doux :

"Quand à votre proposition, je dirai juste : pourquoi pas ? Enfin, tant que ce n'est pas un piège diabolique qui consiste à venir me kidnapper pour me laver ensuite le cerveau, je pense que je peux accompagner une belle demoiselle comme vous. Je vous laisse prendre la marche ou alors je la dirige ? Oh et puis zut, le second ! Les dames d'abord mais les bardes ambulants guident ces dernières ! Suivez-moi donc !"

Il aurait bien dit "si vous voulez vivre" mais en vue de la situation, ce n'était surement pas la meilleure des idées qu'il avait. Quittant la place, il regarda alors si la jeune femme le suivait ou non. Si tel était le cas, ils allaient pouvoir marcher pendant de longues minutes. Au bout d'une dizaine, alors qu'ils traversaient les rues peu bondées de personnes, il vint dire :

"Et si vous me disiez ce pour quoi vous vouliez me parler ? Et d'ailleurs, je m'excuse, j'ai complètement oublié de vous remercier pour vos paroles concernant mon petit concert. Ce n'était pas grand chose, pas du tout même. Disons plutôt que c'était très basique, hahaha ! Enfin, rien d'exceptionnel quoi ! Mais bon, ne perdons pas plus de temps par ma faute, je vous écoute attentivement maintenant."

Il avait fini par s'arrêter. Bien entendu, il y avait un peu de monde autour d'eux mais aucun qui ne semblait s'intéresser à leurs personnes. Bien entendu, il y avait encore du travail, beaucoup de travail et puis, certains hommes ne se privaient pas de jeter un petit coup d'oeil en sa direction. Il faut dire que la jeune femme était belle, très belle mais bon, lui-même ne semblait pas se préoccuper de ça, préférant se concentrer sur ce qui se trouvait autour de lui. Il semblait déjà pousser un petit sifflement, cherchant une mélodie dans le décor qui se trouvait autour de lui.

Rien de bien, rien de rien. Oui ! Il devait se l'avouer ! Il n'avait aucune symphonie en tête malheureusement. Il observa Aredhel, penchant la tête sur le côté. Peut-être qu'avec elle, de nouvelles chansons allaient peut-être venir s'insinuer dans son esprit ? En remarquant le regard de son dresseur sur la jeune femme, la Zorua vient le mordre doucement pour qu'il retrouve ses esprits ou presque. HEY ! Elle était là ! Il pouvait éviter de l'oublier aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Ven 17 Jan - 22:54

Ce jeune homme semblait amusé par ma venue. Si je n'avais pas été douée d'empathie, je l'aurais sûrement prit comme une moquerie mais il n'en était rien. Le ou plutôt, la zorua qui accompagnait le musicien semblait comparer sa poitrine à la mienne, ce qui ne m'échappa point...

C'était rare qu'un pokémon se soucie pour ce genre de choses, surtout si elle semblait aussi démotivée. Je ne savais pas comment le prendre, sincèrement parce que la sombrenarde reprit sa forme originelle suite à un petit glapissement. J'aimais beaucoup cette espèce pokémon, bien qu'en général ils soient aussi fourbes qu'un spectre, leur loyauté est celle d'un caninos.

Quoi qu'il en soit, l'artiste errant haussa un sourcil, m'adressant un sourire avant d'opter pour m'adresser quelques mots :


_D'accord, d'accord. Je veux bien, bien entendu. Je n'ai rien à perdre, tout à y gagner. Néanmoins, je tiens d'abord à faire les présentations : je m'appelle Hamel Bent et comme on peut le voir, je suis juste un musicien des rues. Elle, la petite puce, c'est Galatée ! Comme tu peux le voir, elle est toute gentille et mignonne. Un vrai petit ange ! me répondit le blond et Arceus sait que j'ai pu déceler une certaine ironie dans son discours, lorsqu'il parlait de sa compagne. D'ailleurs, cette petite créature lui mordilla l'oreille, ce qui semblait aussi le faire rire. Quand à votre proposition, je dirai juste : pourquoi pas ? Enfin, tant que ce n'est pas un piège diabolique qui consiste à venir me kidnapper pour me laver ensuite le cerveau, je pense que je peux accompagner une belle demoiselle comme vous. Je vous laisse prendre la marche ou alors je la dirige ? Oh et puis zut, le second ! Les dames d'abord mais les bardes ambulants guident ces dernières ! Suivez-moi donc ! ajouta-t-il d'un ton plus doux.

Je n'avais pas eu le temps de lui répondre, lorsqu'il demanda qui est-ce qui allait ouvrir la marche et m'incita à le suivre. Je n'avais pas beaucoup de temps à perdre mais... comme je l'ai déjà dit, heureusement que ma patronne était très compréhensive. Puisque j'étais déjà en retard, quelques minutes en plus ne seront pas de trop si cela peut m'aider à garder mon style de vie, mes amis et ma maison.

Nous marchâmes durant relativement longtemps, mais ce ne fut qu'au bout d'une dizaine de minutes que le blond daigna de rompre le silence. Nous traversions des rues assez coutoyées et qui me mettaient un peu mal à l'aise. Mes pokémons restaient bien près de moi, non pas par peur de se perdre mais pour me soutenir.


_Et si vous me disiez ce pour quoi vous vouliez me parler ? Et d'ailleurs, je m'excuse, j'ai complètement oublié de vous remercier pour vos paroles concernant mon petit concert. Ce n'était pas grand chose, pas du tout même. Disons plutôt que c'était très basique, hahaha ! Enfin, rien d'exceptionnel quoi ! Mais bon, ne perdons pas plus de temps par ma faute, je vous écoute attentivement maintenant. termina-t-il avant de s'arrêter, en plein milieu de l'avenue.

_C'est quelque chose de complexe et, si vous pouvez me le permettre, M. Bent, j'aimerais plutôt en parler quelque part de plus... intime, de plus discret. Ce n'est pas un sujet à aborder en public, hélas... lui répondis-je en baissant un peu le regard.

Les gens ne semblaient pas vraiment s’intéresser à nous, du moins, seulement quelques regards indiscrets détaillaient ma tenue d'un air presque méprisant -du moins, pour les femmes qui étaient accompagnées par leurs partenaires- avant de retourner à leurs occupations. Ledit Hamel ne semblait pas trop prendre compte de ces regards qu'on nous lançait puisqu'il observait ce qui nous entourait ; Visiblement, il semblait chercher quelque chose, mais je n'aurais jamais pu vous qu'est-ce qu'il voulait, du moins, jusqu'à ce qu'il commence à siffloter : était-il en train de chercher une nouvelle source d'inspiration ?

Au final, il se tourna vers mes pokémons et moi, le regard inquisiteur. Je n'étais pas télépathe, mais ce n'était pas dur de deviner les pensées qui venaient de traverser son esprit : il n'avait aucune mélodie en tête, sûrement, et il espérait que j'en connaisse. Enfin, si ce n'est pas cela, je dois y être presque. De plus, puisque son dresseur ne faisait plus attention à elle, Galatée le mordit afin d'attirer son attention, mais, j'ignore si elle voulait ou pas lui faire du mal, puisqu'elle ne sembla pas se mesurer autant que cela.


_ Si vous voulez bien, je peux vous inviter à p-... lui dis-je avant d'être interrompue par une certaine mélodie...

La mélodie en question, je la ne la connaissais que très bien puisque je l'avais chantée récemment chez ma patronne ainsi que dans une Agence qui cherchait des nouveaux artistes. J'avais été prise, car selon les juges et le gérant mes chansons étaient d'une nature rare, pouvant toucher un très grand public du fait qu'elles étaient transmettaient à la perfection mes sentiments. Elles me trahissaient, d'ailleurs, puisque je ne pouvais cacher mon état d'esprit lorsque je chantais.

Lorsque j'ai levé la tête en cherchant la source du son, sur un grand écran au dessus d'une des entrées du Centre Commercial, mon premier clip était diffusé : Lie. Personnellement, ce n'était pas le meilleur moment pour apparaître en public... Je voulais juste être discrète, mais, aucun élément de la situation ne semblaient vouloir y convenir... Que ce soit ma tenue, le lieux ou autres..



Mes pokémons semblaient être contents d'entendre ma voix et de me voir sur un grand écran, mais, moi, je n'ai pas pu m’empêcher d'enfoncer un peu ma coiffe sur ma tête. J'étais fière de ma chanson, alors, même si cela mettait en danger ma « discrétion », je ne pouvais que garder la tête haute. Ce n'était pas le moment de s'extasier sur un clip...

_ Comme je disais... Me concéderiez-vous quelques instants en privé ? Nous pourrions manger un brin, je vous invite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Lun 3 Fév - 2:30

"Wowowow ... Vraiment ? Vous êtes sûre ? Pas d'embrouilles hein ! Je suis quelqu'un de général et respectable ! Enfin bon, j'exagère quand même un petit peu ... mais vous avez compris le principe. Mais pour la peine, je suis bien entendu prêt à vous suivre sinon, je ne vous aurais pas écoutée."

Mais bon ! Même avec tout ça, il avait finit par ne plus retrouver son petit air. Puis finalement, il fut interrompu par autre chose qui lui fit hausser un sourcil ? Huuuuuum ! Qu'est-ce que ça voulait dire exactement ? Hum ? Il pencha la tête sur le côté pour se demander si c'était bien ce qu'il était en train de penser ? Peut-être était-ce une erreur ? Il n'en savait trop rien. Lorsque la chanson se termina, les pokémon de la demoiselle s'étaient mis à applaudir. Etrange, très étrange ! Mais bon, il n'avait pas la tête à se préoccuper trop de cela et il eut un petit haussement de sourcil à l'entendre.

"Un brin, je ne suis pas sûr que ça remplisse mon estomac mais n'auriez-vous pas remarqué quelque chose ? J'avais déjà mangé avant même que vous veniez me voir hein ? Mais bon, si cela vous intéresse tant que ça et que je peux vous aider, allons-y alors ! Ne perdons donc pas plus de temps en palabres, je suis sûr que l'on a tellement de choses à se dire."

Bon bon bon ! Ce n'était même pas de l'ironie ou autre. Il était plus que sérieux alors qu'il réfléchissait à l'endroit où l'emmener. Il avait pensé à quelque chose de simple mais non, pas un tripot, on voulait être sûr d'une chose ... hum ! Un très bref regard sur sa plastique et il ignora alors une taverne. Avec les délurés là-bas, on ne voulait pas de problèmes. Il n'y avait pas cinquante choix de toute façon et il eut un grand sourire avant de retire son chapeau, laissant paraître sa chevelure blonde un peu folle. Sans crier gare, il le déposa sur le crâne de la jeune demoiselle, disant :

"Restez cachée si vous voulez paraître discrète. Et comme ça, vous aurez l'air d'une sorcière. D'une très jolie sorcière, pas celles avec leurs nez crochus et tout le reste hein ?" Mais bref, ça serait pas mieux non ?"

Difficile de ne pas dire une quelconque bêtise. Mais pourtant, il se retenait Il prit la main de la demoiselle, ne se préoccupant pas des regards qui le fixaient lui, avec les cheveux au vent. Alors, un restaurant pas trop cher, ce n'était pas impossible, loin de là ! Et voilà ! Après une bonne quinzaine de minutes de marche, il avait finit par trouver un restaurant qu'il connaissait. Pénétrant à l'intérieur, la serveuse qui avait un grand sourire fit une petite moue avant de dire :

"Oh ... Bonjour Hamel. Je vois que tu es accompagné aujourd'hui. Doit-on alors te donner une table pour deux ?"

"Si tu veux bien, Serena ! Ca serait super gentil ! Surtout que c'est elle qui paye !"

"Oh ... Soit, si tu veux bien prendre la table 15 alors. Tu sais où elle est, non ?"

La serveuse passa à côté d'eux alors qu'Hamel avait relâché sa main. Lorsqu'elle fut à portée de la jeune femme cachée sous le chapeau d'Hamel, elle souffla :

"Si vous tentez quoi que ce soit pour le manipuler ou le rendre malheureux, vous aurez de nombreux problèmes envers quelques femmes des restaurants et cafés des environs. Vous êtes prévenue. Il est très rare qu'il soit accompagné, encore plus par une femme."

Rien de plus, rien de moins. Le message était bien passé, du moins, il fallait l'espérer. Hamel était là, assis à la table 15 , attendant la demoiselle dont il ne connaissait toujours pas le nom. D'ailleurs, lorsqu'elle vint s'asseoir, ce fut la première chose qui lui demanda dans un grand sourire :

"Quel est votre nom ? Peut-être faudrait-il se présenter pour que je puisse accepter votre proposition ? Et seconde question qui a toute son importance elle aussi : Vous voulez commander quoi ?"

Il lui tendit tout simplement le menu, ayant déjà fait son choix. Ca ne sera rien de bien énorme, pas de quoi la réduire dans l'état de pauvreté. Il avait déjà mangé un peu mais c'était plus pour faire bonne figure et surtout qu'elle ne se sente pas gênée par le fait de l'emmener dans un restaurant. D'ailleurs, il ne le montrait jamais directement mais il restait quand même quelqu'un de très sérieux dans le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Jeu 20 Fév - 2:12


J'avais encore plus honte qu'au début. Je n'aurais peut être pas dû aborder cet homme, inconnu, qui plus est,  afin de lui demander de l'aide pour cette maudite affaire qui me ôtait le sommeil. Sa réaction attira davantage l'attention des passants, ce qui me mit mal à l'aise : je n'aimais pas être le centre d'attention, même si je passais sur un grand écran en plein milieu de la ville...

Ledit Hamel Bent ne fit cependant pas de commentaires là dessus, comme s'il n'avait pas vraiment compris ce qui venait d'avoir lieu autour de lui ou comme s'il s'en foutait, tout simplement. Il haussa simplement un sourcil avant de me répondre :


_ Un brin, je ne suis pas sûr que ça remplisse mon estomac mais n'auriez-vous pas remarqué quelque chose ? J'avais déjà mangé avant même que vous veniez me voir hein ? Mais bon, si cela vous intéresse tant que ça et que je peux vous aider, allons-y alors ! Ne perdons donc pas plus de temps en palabres, je suis sûr que l'on a tellement de choses à se dire. me dit-il.

Si cela c'était supposé me détendre ou me rassurer, c'était perdu d'avance... Je ne parlais pas de picorer quelque chose mais de faire un brunch, par exemple... En plus il avait mangé il y a peu de temps. Il aurait tout simplement pu refuser... La proposition de repas tenait pour une autre fois, il n'avait pas besoin d'accepter s'il n'en avait pas envie, non plus...

Il sembla réfléchir un instant -sans doutes à l'endroit où il me permettrait de poursuivre les explications en privé- puis, une fois qu'il s'en eut décidé, il retira son chapeau, esquissant un grand sourire, avant de le poser sur ma tête. C'est sur qu'entre son chapeau et ma coiffe on ne risquait plus de voir ma bouille, ça me rassura, ce geste, par contre.


_ Restez cachée si vous voulez paraître discrète. Et comme ça, vous aurez l'air d'une sorcière. D'une très jolie sorcière, pas celles avec leurs nez crochus et tout le reste hein ? Mais bref, ça serait pas mieux non ?continua-t-il avant de me prendre par la main et de m’entraîner en direction d'un petit restaurant à quelques minutes d'où nous étions.

J'aurais peut être dû lui proposer d'aller à celui où je travaillais... Mais, au moins, il semblait connaissait cet endroit. Mes compagnons et moi entrâmes dans le commerce après le mon aîné. Lorsque la serveuse me vit, alors qu'elle était très souriante, son visage se décomposa en une petite moue.


_ Oh ... Bonjour Hamel. Je vois que tu es accompagné aujourd'hui. Doit-on alors te donner une table pour deux ? lui dit-elle.

Je ne me sentais pas vraiment à l'aise en sa présence et pourtant, j'avais la conscience tranquille... Mirabelle dévisagea la jeune femme ainsi que tous ceux qui osaient regarder dans notre direction.


_ Si tu veux bien, Serena ! Ca serait super gentil ! Surtout que c'est elle qui paye ! répondit Hamel, lâchant ma main.

_ Oh ... Soit, si tu veux bien prendre la table 15 alors. Tu sais où elle est, non ? continua ladite Serena, la serveuse en passant à côté du musicien. Lorsqu'elle fut près de mes pokémons et moi, elle reprit la parole, me menaçant pratiquement... : Si vous tentez quoi que ce soit pour le manipuler ou le rendre malheureux, vous aurez de nombreux problèmes envers quelques femmes des restaurants et cafés des environs. Vous êtes prévenue. Il est très rare qu'il soit accompagné, encore plus par une femme.

Comme quoi, mon intuition féminine n'était pas aussi mauvaise que cela... Elle n'était franchement pas commode, cette fille. Au moins, personne ne semblait m'avoir reconnu, grâce -à cause plutôt- du chapeau de cet homme.

Peu près cette petite accroche avec la serveuse, aux propos dont je n'ai osé répondre, je me suis installée en face de mon interlocuteur, à une table : la numéro 15. Je n'aimais pas ce numéro parce qu'il m'avait toujours porté malheur... Bof, de toutes façons, j'avais la poisse, qu'est-ce qui n'allait pas me porter malheur... ?


_ Quel est votre nom ? Peut-être faudrait-il se présenter pour que je puisse accepter votre proposition ? Et seconde question qui a toute son importance elle aussi : Vous voulez commander quoi ? me demanda-t-il avec un grand sourire, avant de me tendre le menu puisque, visiblement il avait déjà choisit quelque chose.

Puisque personne ne semblait plus faire attention à nous, j'ai baissé le chapeau du blondinet et je l'ai posé sur la table avant de prendre le menu. Je n'avais pas vraiment faim, mais mes pokémons aimeraient bien manger quelque chose. Personnellement, j'allais uniquement prendre un thé et peut être un en-cas.


_ Tout d'abord, je vous remercie pour votre aide et votre compréhension. Navrée de vous embarquer dans ce genre d'histoires... Je m'appelle Aredhel Erwing, je suis ranger d'Edenia mais, depuis peu, j'ai commencé à faire carrière dans le show-business en tant qu'artiste multi-domaine. répondis-je en me présentant. J'ai réajusté ma coiffe et passé une main dans mes cheveux pour les remettre à leur place, puisque certaines mèches rebiquaient. Je veux un thé rouge et un croissant. Après... il faut juste laisser Namy passer la commande de mes compagnes, elles doivent avoir faim, aussi. continuais-je, en répondant à sa toute dernière question.

Discrètement, je tripotais mes doigts, les mains posées sur mes cuisses : j'étais toujours aussi nerveuse... Je ne baissais pas le regard par principes, mais j'étais sincèrement tentée de le faire. Je respirais un bon coup, chassant les mauvaises pensées et mes doutes, ne serait-ce qu'un court instant, le temps de pouvoir parler à cet homme:


_ Vous savez, au sujet de cette « demande », je n'aurais jamais cru devoir faire quelque chose aussi... aussi extrême. Il s’avère que j'ai des graves soucis familiaux et je n'ai pas trouvé une autre façon de les contrôler : mon géniteur veut m'obliger à rentrer à Unys et m'imposer sa nouvelle famille, sa nouvelle femme et ses nouveaux... enfants, disons. Afin d'avoir une excuse pour me garder à portée de main, il veut aussi m'imposer le mariage... Il a déjà trouvé  un prétendant à son goût... commençais-je en soupirant longuement. Rien que d'y penser, j'avais envie de pleurer... Je pesais mes mots sans pour autant détourner la réalité, puisque, dans ce genre de situations, je jugeais qu'il était important d'être sincère. Comme vous devez l'imaginer, je suis contre cette idée et je refuse de me plier à ses caprices, je risquerais de perdre la vie que j'ai tant peiné à construire ici... Puis, en vue du temps qui me reste, je peux bien faire ce qui bon me semblera, pour une fois... J'ai fait quelque chose que je ne fais jamais : mentir...  Je lui ai dit que j'avais déjà quelqu'un, puisqu'il ne voulait pas m'écouter... Pour lui, vouloir préserver mon mode de vie n'est pas une excuse valable pour refuser un mariage avec le fils d'une des plus grandes fortunes d'Unys... Je ne le connais même pas, voyez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Lun 3 Mar - 1:59

"Hamel, Hamel Bent pour vous servir. Par contre, servir, servir ... vous n'y allez pas avec le dos de la cuillère hein ? Je ne veux pas dire ... mais wow ... vous entendez ce que vous me demandez ? En clair, si j'ai bien compris, vous ne voulez pas avoir de contact avec votre père pour éviter de vous confronter à sa nouvelle famille mais en plus, il veut vous imposer le mariage. Quelle idée merveilleuse que voilà. J'ai pas ce genre de soucis mais j'avoue que j'en suis rarement loin en y réfléchissant bien. Bon bon bon ... Qu'est-ce que je peux vous dire d'autre par rapport à ça ? Ah oui, bon appétit, bien sûr !"

Il avait commencé à déguster, ne semblant pas pour autant avoir ignoré le reste des paroles de la demoiselle. Quand il eut bien mangé, cela après cinq bonnes minutes, il observa la jeune femme, sourire aux lèvres, non pas comme un carnassier mais avec amusement, reprenant la parole :

"Je ne voudrais pas vous causer trop de tort mais j'espère pour vous que vous êtes sûre de ce que vous comptez faire hein ? Comme vous pouvez le voir, je suis loin d'avoir la vie dont rêve tous les hommes. Ca serait bête que votre père vous oblige à vous marier après m'avoir vu car je ne suis pas assez bien pour lui, ce qu'il y a de fortes chances que ça se produise ... du moins, dans ses paroles. Est-ce que vous êtes quand même prête à prendre le risque ou non ? Libre à vous, je n'aime pas forcer les gens, ce n'est pas dans mes habitudes. Quant au fait que vous ne connaissez pas votre futur époux peut-être, est-ce que vous avez essayé de lui laisser une chance ? Ou alors, votre père vous empêche vraiment tout mouvement. Si c'est le second point, vous pouvez me compter dessus. Il faut dire que j'ai aussi eut une famille assez capricieuse de ce point de vue. Je ne peux alors que compatir à votre douleur."

Aucune ironie ou moquerie dans ses propos. Il était sérieux, plus que sérieux. Terminant son repas, il remercia la serveuse qui le gratifia d'un grand sourire, sourire qui disparut en tenant le ticket de la somme nécessaire à payer pour Aredhel. Hamel ne peut s'empêcher de complimenter la serveuse, lui disant de féliciter les cuisiniers pour le repas alors qu'elle lui répondait par l'affirmative avant de s'éloigner. Lorsque tout cela fut payé, Hamel se releva, invitant Aredhel à faire de même pour quitter le restaurant. Sur le chemin qui permettait de digérer ce copieux repas, il demanda d'une voix douce :

"Bon, c'est bien parce que vous êtes jolie et qu'en même temps, je trouve que ce n'est pas une mauvaise combine ... mais pour éviter les erreurs, le mieux serait que vous me racontiez un peu tout sur vous. Du genre, quelles sont les réponses auxquelles votre père risqueriez de m'interroger ? Car oui, je ne pense pas qu'il va accepter tout cela comme si de rien n'était. Donc des petits détails de votre vie personnelle ? Comme votre anniversaire, le prénom de vos parents, votre premier pokémon, toutes ces petites choses qui peuvent vous marquer et qui auraient marqué vos parents. Qu'est-ce que vous en dites ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Mar 29 Avr - 23:59


On ne tarda point à nous apporter notre commande.
Ce n'était décidément pas dans mes habitudes de raconter ma vie à autrui. Il m'était arrivé de devoir répondre à certaines questions d'ordre privé dans mes interviews, mais... hormis à mes proches, mes amis -et encore...-, je n'étais pas le genre de personne qui pouvait tranquillement déballer son histoire. Souci de discrétion, principalement... Je n'aimais pas non plus que l'on s'apitoie sur moi. J'avais donc eu assez de mal à lui dire cela, alors... je savais qu'il allait en demander davantage, puisqu'il fallait qu'il me connaisse un minimum, s'il devait se faire passer par mon faux petit copain...

Hamel, Hamel Bent pour vous servir. Par contre, servir, servir ... vous n'y allez pas avec le dos de la cuillère hein ? Je ne veux pas dire ... mais wow ... vous entendez ce que vous me demandez ? En clair, si j'ai bien compris, vous ne voulez pas avoir de contact avec votre père pour éviter de vous confronter à sa nouvelle famille mais en plus, il veut vous imposer le mariage. Quelle idée merveilleuse que voilà. J'ai pas ce genre de soucis mais j'avoue que j'en suis rarement loin en y réfléchissant bien. Bon bon bon ... Qu'est-ce que je peux vous dire d'autre par rapport à ça ? Ah oui, bon appétit, bien sûr ! répondit-il.

Même s'il était en train de manger, il m'avait bien écoutée. J'aurais préféré qu'il m'ignore, j'aurais pu partir, mine de rien. J'hésitais énormément à poursuivre cette farce, mais mon présent et mon avenir en dépendaient.

Quelques minutes de silence s'écoulèrent.
Levant doucement une main, je saisis ma tasse thé, la portant à mes lèvres avant de siroter le liquide d'une sombre couleur ambre. Ils s'étaient trompés de thé ou ne l'avaient pas laissé infuser assez de temps, mais peu importe... Il y avait un léger goût floral alors, je crois qu'ils m'avaient donné un Darjeeling. J'aimais ce thé, aussi. C'était mon préféré, en réalité mais en général, ils n'en vendent pas ici.  Peut-être que quelqu'un en avait importé d'Unys.

Lorsque j'ai levé le regard, je n'ai pas pu éviter de me crisper un peu : cet homme avait un sourire enjoué aux lèvres... C'était un peu déplacé, j'avais l'impression qu'il se moquait de moi... Même s'il n'en était rien, apparemment.

Je ne voudrais pas vous causer trop de tort mais j'espère pour vous que vous êtes sûre de ce que vous comptez faire hein ? Comme vous pouvez le voir, je suis loin d'avoir la vie dont rêve tous les hommes. Ça serait bête que votre père vous oblige à vous marier après m'avoir vu car je ne suis pas assez bien pour lui, ce qu'il y a de fortes chances que ça se produise... du moins, dans ses paroles. Est-ce que vous êtes quand même prête à prendre le risque ou non ? Libre à vous, je n'aime pas forcer les gens, ce n'est pas dans mes habitudes. Quant au fait que vous ne connaissez pas votre futur époux peut-être, est-ce que vous avez essayé de lui laisser une chance ? Ou alors, votre père vous empêche vraiment tout mouvement. Si c'est le second point, vous pouvez me compter dessus. Il faut dire que j'ai aussi eut une famille assez capricieuse de ce point de vue. Je ne peux alors que compatir à votre douleur. poursuivit-il, sérieusement, malgré tout.

Évidement...
On venait de se rencontrer et, sans grande surprise, il n'était pas capable de comprendre... Du moins, j'en avais pas l'impression. Comment pourrais-je donner une chance à quelqu'un que je ne connais que de nom ? Au moins, il semblait compatis, côté caprices familiaux. C'était déjà.

Lorsqu'il eut terminé ses consommations, il remercia « Séréna », la serveuse, qui lui adressa un grand sourire. Ce dernier disparut complètement lorsqu'elle me tendit la note que je devais abonner... Qu'elle hypocrite : elle me détestait, sûrement...  Mal à l'aise,  je pris le ticket, pendant que le blond complimentait la serveuse, lui disant de féliciter les cuisiniers pour le repas qu'il venait de manger.

Rapidement, j'ai fini mon thé et j'ai donné mon croisant à mes pokémons. Je n'avais plus envie de le manger, même s'il sentait bon. Mirabelle l'avait regardé avec envie et les petits n'avaient pas tardé à faire de mêmes donc je l'ai partagé en quatre, afin que Namy puisse y goûter aussi. Pendant ce temps, j'ai sortit mon portefeuilles et j'ai discrètement laissé l'argent et le ticket sous la soucoupe de ma tasse.

Hamel, comme il se présenta, tantôt, se leva et m'invita à quitter le commerce, chose que je fis, sans plus attendre. Mes compagnes me suivirent. Après tout, à part Vaal', aucun autre mâle ne m'accompagnait, aujourd'hui.

Bon, c'est bien parce que vous êtes jolie et qu'en même temps, je trouve que ce n'est pas une mauvaise combine ... mais pour éviter les erreurs, le mieux serait que vous me racontiez un peu tout sur vous. Du genre, quelles sont les réponses auxquelles votre père risqueriez de m'interroger ? Car oui, je ne pense pas qu'il va accepter tout cela comme si de rien n'était. Donc des petits détails de votre vie personnelle ? Comme votre anniversaire, le prénom de vos parents, votre premier pokémon, toutes ces petites choses qui peuvent vous marquer et qui auraient marqué vos parents. Qu'est-ce que vous en dites ? termina-t-il peu après que l'on ait quitté le restaurant.

Et bien, je suis fille unique, j'ai toujours vécu à Forêt Blanche, ville qui me fut assignée lors que j'ai rejoint les ranges d'Unys. Jusqu'à il n'y a pas longtemps, j'étais officiellement la ranger qui s'en occupait, mais j'ai préféré demander un transfert afin d'être officialisée, ici, à Edenia. commençais, ne choisissant que quelques informations. Je voulais éviter de trop lui en apprendre car, même si mon père ne s'était jamais vraiment occupé de moi, il savait que je n'étais pas bien bavarde, à ce sujet et, qu'il en sache trop, paraîtrait avoir été planifié. Je suis née le premier Janvier, j'ai 22 ans, j'ai étudié un temps à Gakuen, l'académie qui se trouve un peu plus loin, hum... Récemment, j'ai été employée dans les Studios Heaven, je suis chantauteure, je joue du piano et parfois, je sers de modèle. Côté famille... Mon père s'appelle Grisial Klaus Erwing, il est l'un des chefs rangers d'Unys et il est chargé de Volucité. Chez moi, on ne peut pas parler de « parents », puisque je n'ai pas connu ma mère. Elle a cessé d'être le jour que je suis née et mon père doit sans doutes m'en vouloir... S'il vous parle de moi, il le fera en me surnommant « Dhelia », c'est le prénom de ma mère. Il m’appelle rarement Aredhel. lui expliquais-je en parlant doucement, restant assez près de lui afin de ne pas être obligée de hausser la voix.

Je ne voulais pas que les passants m'entendent.
J'ai regardé le trottoir, lorsque je mentionnais ma mère. Mon père m'avait toujours traité froidement et strictement. Je savais qu'il m'en voulait et qu'il avait tenté de m'abandonner en forêt -chose qu'il avait regretté-, mais ça, je ne pouvais pas lui en parler. Je ne suis pas sensée le savoir, puisque je l'ai vu grâce à mon don. Mon géniteur sait que j'ai un don, si jamais il vient à lui faire allusion, que ferais-je ? Il n'est pas obligé de savoir cela, si ?

Mon premier pokémon est celui-ci... lui soufflais-je, portant une main sur ma poitrine, effleurant la luxe-ball que j'avais en pendentif. Vaal fit gigoter la boule noire et dorée, sentant que j'étais inquiète que je parlais de lui. Il s'appelle Vaaldrick et c'est un Drattak. Mon père se montra réticent quand j'ai voulu le garder. Je l'ai rencontré en forêt, quand j'étais enfant. On peut dire que je l'ai sauvé, il se battait contre un rhinocorne et il a fini par être blessé. Il est aveugle d'un œil, d'où le fait qu'il soit vairon. Mon père le déteste et le trouve trop dangereux pour moi. Je diffère : Vaal ne me ferait jamais de mal, c'est mon meilleur ami et mon confident. Il a toujours été là, pour tout. ajoutais-je, rougissant fortement. Maintenant... je devais ajouter quelques détails, sur ma vie privée... ? Quant... quant à ma vie personnelle... J'ai été confiée à quelqu'un qui mon père connaissait, quand je suis venue ici. Je ne suis pas super fan des douceurs, mais j'aime cuisiner et surtout, faire de la pâtisserie. En ce moment, j'ai plusieurs petits jobs, d'ailleurs, je travaille dans un restaurant un peu chic. Il ne se trouve pas très loin d'ici.

Être passablement célèbre était de famille. Ma mère était une grande coordinatrice, à ce qu'il paraît, mon père est connu à cause de son rang aussi et parce que notre famille est plutôt aisée.  Je n'avais pas besoin de le préciser, ça sonnerait assez... prétentieux et s'il ne connaissait pas ma famille, je n'en serais que trop ravie. Comme il l'avait dit, lui même, mon physique lui plaisait... ça n'allait pas être un fardeau pour lui, donc ?

Dernièrement... je n'ai jamais eu d'amoureux -ou d'amoureuse-. Je ne suis pas très à l'aise dans ce domaine à cause de...de comment je suis, enfin... Je pense que c'est tout ce que vous devez savoir. Si jamais mon père venait à vous demander quelque chose en dehors de cela, répondez sincèrement que vous n'en savez rien. Il n'aime pas les mensonges, alors que monsieur sait parfaitement en faire usage... poursuivais-je, en relevant la tête. Mon pokématos vibra puis sonna, je l'ai rapidement sorti de mon sac et j'ai décroché : Oui ?... .. . Oui, navrée du retard, j'étais en train de régler quelque chose. Je suis juste à côté. ….. … .. . Hu ? Non, non, je vais bien. Je suis en bonne compagnie, on ne me dérangera ni fera de mal... J'ai Vaaldrick et Mirabelle avec moi, au pire.... … .. . Non, c'est bon, ne vous faites pas. Je ferais des heures supplémentaires, ce soir pour compléter la journée. Je n'ai plus que pour quelques instants et j'arrive, Mlle. Mizora. À tout de suite.

Suite à cela, j'ai raccroché et j'ai rangé mon pokématos là où je l'avais pioché. Je me suis arrêtée un instant puis je me suis tournée vers mon aîné, gênée.

Navrée de devoir écourter notre conversation, mais je dois aller travailler. J'ai un peu de retard, mais ma patronne était juste inquiète. Je vais y aller avant qu'elle n'envoie le barman me chercher. lui dis-je en gloussant.

C'était vrai, après tout... Quand j'avais du retard, puisqu'elle était au courant pour ma situation actuelle, elle envoyait M. Hiiragi me chercher, puisqu'il était assez grand et musclé. En théorie, c'était juste sensé intimider autrui, mais, la dernière fois on m'avait clairement fait comprendre qu'il n'hésiterait pas à frapper quelqu'un, s'il le fallait. J'ai vraiment l'impression de n'être qu'un fardeau pour autrui, puisque je ne suis plus capable de me défendre seule...

Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à laisser un mot dans l'agence, ils me le transmettront. Je vous recontacterais aussi vite que possible. Je vous remercie de m'avoir écoutée. Passez une excellente journée, M. Bent. terminais-je en lui adressant un sourire aussi doux que sincère.

Suite à cela, je suis partie, d'un pas léger -voire rapide-, levant un peu la robe afin de ne pas tomber. J'étais assez pressée et je ne tenais pas à devoir aller à l’hôpital, maintenant...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   Mar 3 Juin - 16:56

"Je vois, je vois ... Hum, d'accord. Ca a pas l'air vraiment simple quand on y réfléchit bien à toute cette situation. Vraiment, vous aimez vous compliquer la vie, on dirait bien, n'est-ce pas ? Bon ! D'accord, pas de problèmes, le message est très passé ! Je noterais pour la prochaine fois par rapport à votre agence ! Au revoir, bonne route, rentrez bien et faites attention à ne pas vous faire écraser ou autres ! Bye bye, sayonara, overdersen ou quelque chose du genre !"

Il avait fait un grand sourire à la jeune femme, levant la main pour la saluer avant de la voir partir de son côté. Lorsqu'elle fut assez éloignée, le sourire vint se perdre avant qu'il ne baisse la tête en direction de sa Zorua. Celle-ci le fixa en silence, attendant qu'il prenne la parole, chose qui ne tarda pas vraiment :

"Il vaut mieux ne pas se faire trop d'illusions, n'est-ce pas ? Je ne crois pas que nous la reverrons. Pas que ça ne me tentes pas hein ? Mais disons que j'ai l'impression que rien ne va changer en fin de compte. C'est bête ! C'est dommage ! C'est malheureux mais avec un grand sourire, on arrange tous les soucis, n'est-ce pas ? Qu'est-ce que tu en penses ?"

"Je ne vois pas ce que je devrais penser, Hamel. Ouvres tes bras, je suis fatiguée de tout ça, je veux me reposer."

Il eut un petit rire avant de s'exécuter, la petite Zorua bondissant dans ses bras sans un mot de plus. Il resta de marbre, la regardant avec une certaine tendresse avant de l'embrasser sur la fourrure. Maintenant qu'ils étaient prêts, ils pouvaient tous les deux partir comme si de rien n'était ! Le jeune homme accéléra le mouvement, quittant finalement la ville avant de se diriger vers la forêt. Une heure plus tard, il avait crée un petit feu, son sac de couchage étant déjà ouvert.

Un peu de musique, un peu de chant de la part de la Zorua et voilà que tout était parfait. Il émit un long bâillement, comme si toute cette histoire l'avait exténué bien plus qu'il ne voulait le montrer. Avec lenteur, il se souleva, s'étirant longuement, la Zorua relevant la tête. Elle vit qu'il se dirigeait vers son sac de couchage avant de s'y installer à l'intérieur. Sans rien dire, la pokémon vint faire de même, se logeant contre le torse du jeune homme, déposant une petite léchouille sur sa joue. Le jeune homme eut un fin sourire, sa main venant caresser la fourrure de la petite créature dans ses bras. Il lui chuchota :


"Ce fut une sacrée aventure, aujourd'hui, n'est-ce pas, ma puce ? Si je m'attendais autant à ça ... jamais je n'y aurais cru en fin de compte. Hahaha ... vraiment ... ah ..."

Elle savait que dans le fond, il était légèrement triste. Triste car au final, on lui avait demandé d'être encore un "objet", un homme objet pour être plus précis. Mais bon, à force, il s'y faisait hein ? On naissait comme ça. Il poussa un profond soupir, sa main déposée sur la petite Zorua avant de finir par s'endormir. Demain serait un autre jour, une autre aventure, sûrement, oui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tour & le monde: Une rencontre fortuite, mais rassurante... [Pv Hamel Bent]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Tour Du Vieux Monde
» L'info dont tout le monde se fout mais dont on vous parle quand même
» Jalousie ^
» Tout le monde le sait mais trop beau, c'est faux...
» Tour du monde en voilier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Edenia :: Rues et Ruelles-
Sauter vers: