Partagez | 
 

 ... 6, ça suffit ! [solo/capture]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ... 6, ça suffit ! [solo/capture]   Lun 18 Nov - 4:14

Spoiler:
 

« BAAAAAAAAAAAAM, DANS TA GUEULE ! », Hurlai-je, victorieux, tandis que la Luxeball se figeait dans le sable.

La pluie continuait à marteler le sable désormais humide. Et tandis que j’effectuais une danse de la victoire des plus démonstratives, la pauvre Spinda désormais seule fixait cette ball qui venait de la priver de son amie. J’avais rappelé l’ensemble des mes Pokémon hors combat, à l’exception de Papouf qui trainait toujours dans le sable, inconscient, et dont je n’avais tout simplement pas la pokeball.

Ma réussite me semblait totale… j’avais désormais un nouveau Pokémon, rien qu’à moi ! De plus, je l’avais capturé à la façon des meilleurs dresseurs, en l’affrontant dans un match "presque" équitable ! Pourtant, il me restait un détail à régler… un simple petit truc que j’avais oublié jusqu’ici…

Après être restée une bonne minute face à cet objet inerte, la Spinda avait finalement tendu une main dans sa direction, craintive, mais déterminée, et s’en était emparé. Aussitôt, je stoppai ma danse inutile pour me tourner dans sa direction et lui ordonner sur un ton qui se voulait autoritaire :

« Hé, toi, repose-ça tout de suite ! J’ai gagné, alors elle est à moi maintenant ! »

Mais plutôt que de m’obéir, la créature se redressa sur ses deux jambes et me fit face, la luxeball entre ses mains. Puis… elle resta ainsi immobile, avec son regard perdu vaguement dirigé vers moi. Soupirant devant le manque d’intelligence de cette créature, je m’approchai d’elle pour récupérer ma ball par la force. Je marchai donc quelques mètres jusqu’à arriver à sa hauteur, me baissai, tendait le bras et… refermai ma main dans le vide, tandis que la Spinda perdait l’équilibre, effrayée par mon geste, et se retrouvait une fois encore sur son arrière-train.

Non… ça n’allait pas recommencer… … … Eh bien si…

Je perdis une bonne dizaine de minutes à poursuivre cette bestiole stupide – Qui en plus n’essayait même pas de fuir ! Elle se contentait de rester immobile et d’agir par mégarde au dernier moment à chaque fois que j’étais sur le point de l’attraper ! –, jusqu’à finalement abandonner cette méthode. Impossible de toucher ce petit panda rouge… j’allais devoir ruser !

Quelle calamité d’avoir à user de son cerveau sous une pluie battante ! Ouvrant mon sac trempé, j’en sortis une pomme rouge bien appétissante et la déposai sur le sable. Haha ! Aucun Pokémon ne pouvait résister à l’appel de la faim ! Aussitôt, la Spinda se rapprocha, MA luxeball toujours entre les mains, et sembla s’intéresser au fruit. Et… voilà.

Elle s’y intéressa. Un peu trop à mon goût. BEAUCOUP trop ! La Pokémon resta figée, le regard perdu dans le rouge du fruit désormais aussi humide que le sable qui commençait à s’y coller. J’attendis, j’attendis, j’attendis… dix bonne minutes, au moins, pendant lesquelles la Spinda resta parfaitement immobile. A priori, je venais de la faire planter. Bon, autant en profiter ? Approchant par derrière de mon pas le plus discret, je refermai lentement ce piège si durement préparé… à l’origine, elle aurait dû manger le fruit, et réduire son attention… mais bon ! Ca revenait au même, non ? Ça me faisait même économiser une pomme.
Une nouvelle luxeball en main, j’approchai de ma proie le plus lentement possible en tendant l’objet devant moi jusqu’à… ce qu’elle ne décide finalement de contourner le fruit pour en observer l’autre côté, me faisant par la même occasion manquer ma nouvelle tentative. A présent, elle me faisait face, me fixait, et … et toujours rien. A croire que seul le néant emplissait son esprit…

Voyant qu’elle ne réagissait pas, j’avançai de nouveau la Luxeball. Elle suivit mon geste du regard… me laissa l’approcher… alla même jusqu’à loucher – Enfin je crois, difficile à dire avec ses yeux en spirales –, avant… d’éternuer, et donc de repousser mon bras dans un réflexe nerveux.

Je commençai à comprendre… oui, tout était clair à présent. Cette créature était impossible à piéger, impossible à toucher, impossible à contrarier. Tant qu’elle gardait mon Popotame entre les mains… jamais je ne le récupérerai. JAMAIS.
A l’instant où je réalisai cette fatalité, je tombai à genoux devant elle, les mains liées et le regard suppliant. Sans même savoir si elle entendait ou comprenait ce que je lui racontai, je lui murmurai quelques paroles, espérant lui faire entendre raison :

« S’il te plait… s’il te plait, rend-le moi… c’est ma capture ! Ma toute première capture en combat ! Mon premier Pokémon capturé comme un vrai dresseur ! En plus, il a l’air super fort, il a battu toute mon équipe seul, faut absolument qu’il vienne avec nous ! Et puis j’en ai besoin pour avoir 6 Pokémon ! Tant que j’ai pas 6 Pokémon, je suis pas un vrai dresseur, tu comprends ?! »

Silence… un silence long et pesant, avec toujours ce même regard perdu et ce manque de réaction plus qu’inquiétant. Elle ne voulait pas… j’avais fait le gentil comme jamais je ne le faisais, et elle était restée parfaitement de marbre, comme si mon avis n’avait aucune importance pour elle… Hé bien soit ! Puisque c’était comme ça, je trouverai un autre Popotame, que je capturerai de la même façon ! Et même qu’un jour, je reviendrai avec un Pokémon capable de frapper cette Spinda stupide et que je l’attaquerai pour me venger ! Même que ce jour, juste pour lui montrer toute la méchanceté dont elle venait de faire preuve aujourd’hui, je ne la capturerai pas, juste ELLE ! Je la laisserai là, comme la vulgaire Pokémon inutile qu’elle était !

Prenant un air boudeur, je me redressai et tournait la tête, croisant les bras en soupirant. Tsss… je ne pouvais qu’abandonner ma capture d’aujourd’hui, n’ayant plus aucune idée de génie en tête… mais je refusai de rester sur une défaite ! Je reviendrais, et je l’aurais un jour… je l’aurais !

A la seconde où je lui tournai le dos, la Spinda se remit à bouger. Surpris, je lui lançai un regard dédaigneux pour voir ce qu’elle faisait : et… elle dansait. La luxeball toujours entre ses mains, elle dansait de son pas instable sur le sable mou, comme si… comme si… elle faisait une danse de la victoire ? Elle aussi ? EH ! Y’a que moi qui ait le droit de faire ça ! En plus, elle n’avait pas gagné de combat, elle s’était contentée de rester à ne rien faire, et de trébucher à chaque fois que j’essayais de la capturer !  
Mais le pire restait à venir. Au cours de sa petite danse, elle me coupa la route par mégarde et s’immobilisa de nouveau. Puis, sans que rien de logique n’amène ce scénario, elle me tendit sa petite main rouge libre et m’invita à danser avec elle. C’était… c’était un piège ? Hésitant, j’approchai lentement mon bras du sien, jusqu’à finalement réussir à poser ma main contre la sienne pour la toute première fois.

Quelle occasion en or… ENFIN, je la tenais ! Ma fausse reddition avait parfaitement fonctionnée ! A présent que je la tenais, elle n’avait plus aucune chance de…

… … … … … …

Une léchouille baveuse me tira de mes songes. Mes paupières se rouvrirent, aussi lourdes que si je venais de passer la journée à courir après Dastan. Haut dans le ciel, la pluie s’était finalement arrêtée pour laisser place à un magnifique ciel étoilé au milieu duquel un quart de lune resplendissait. Lune ? Nuit ? Hein ? Mais… que venait-il de se passer ? A mes côtés, Papouf semblait tout juste réveillé, lui aussi. Je découvris également mon sac, à quelques mètres de moi. Avec, à l’intérieur, l’ensemble de mes luxeball. Et je dis bien : l’ensemble. Un, deux, trois, quatre, cinq… cinq luxeball : Kipik, Fouifi, Darty, Boumboum, et… Popotame. Surpris, j’observai autour de moi à la recherche de la Spinda. Pourquoi m’avait-elle rendu Popotame après tout ce cinéma ? Curieux, je me redressai avant de remarquer que mes jambes étaient aussi douloureuses que mes paupières me paraissaient lourdes… à croire que je venais de passer la journée à danser dans le sable avec la Spinda ! Mais ce n’était qu’une impression, n’est-ce pas ?

Je marchai le long de la berge à la recherche de la Pokémon sans grandes convictions jusqu’à finalement repérer l’ombre de la mystérieuse panda rouge.

Elle s’était immobilisée au sommet d’une falaise rocheuse donnant sur la mer. Le regard dirigé vers l’horizon, elle observait la mer de son promontoire, à quelques centimètres du bord seulement. Un emplacement particulièrement risqué, étant donné sa démarche maladroite… à moins que tout cela ne soit prémédité ?

Une vision d’horreur s’offrait à moi. La Spinda s’était finalement séparée de son dernier ami, accédant à ma requête pitoyable de l’instant d’avant… et à présent… elle comptait faire la dernière chose qui lui restait à faire dans cette triste existence qu’était la sienne. Sa silhouette se balança de droite à gauche, et perdit soudainement l’équilibre, m’arrachant un véritable cri de terreur… mais non, elle était encore là, immobile devant le vide, et avait réussi à se rattraper de justesse. Elle avait néanmoins baissé la tête, et observait à présent les vagues qui s’écrasaient contre la paroi rocheuse quelques mètres plus bas dans un fracas assourdissant. Je l’imaginais envieuse de ces vagues qui disparaissaient dans un fracas… et je la sentais désespérée au point d’agir…

Je ne pouvais décemment pas rester là sans rien faire ! c’était entièrement de ma faute si cette pauvre Pokémon en était là ! Bon, d’accord, elle avait été terriblement méchante… mais moi aussi, je serais méchant si quelqu’un décidait de kidnapper Dastan ! Je courus aussi vite que possible, tandis que les battements de mon cœur s’accéléraient par crainte d’arriver trop tard… si bien que durant les dernières secondes de ma course, j’eus même l’impression que ma respiration se figeait sous l’effet de la peur. Heureusement, j’arrivai à temps. Elle était toujours là, désormais accroupie, un bras tendu en direction du vide. Elle comptait le faire… A chaque seconde qui passait, le risque de la voir plonger augmentait. Cette idée m’était insupportable… je devais agir, maintenant !

« ARRÊTE ! », Hurlai-je d’une voix héroïque.

La petite créature sursauta, se retourna d’un bond, et manqua de justesse de perdre l’équilibre en arrière sous le coup de la surprise. Mais quel con… j’aurais dû m’annoncer de façon plus calme, au lieu de lui faire peur et de manquer de la faire tomber ! Enfin bon… au moins, c’était passé. A présent… je n’avais plus qu’une solution pour lui sauver la vie : tout en fouillant mon sac à la recherche d’une pokeball bien particulière, je repris la parole pour la supplier à nouveau :

« S’il te plait… ne fait pas ça ! Tu n’as pas besoin… regarde, tiens… »

D’un geste lent, je déposai une luxeball sur l’amas rocheux qui nous séparait avant de reculer avec précaution.

« Regarde… je te la rends ! Mais s’il te plait, ne saute pas… », Murmurai-je d’une voix suppliante que peu de gens pouvaient se vanter de m’avoir entendu utiliser.

La petite Spinda m’observa de son air perdu habituel, dos au vide et toujours aussi immobile. Elle semblait réfléchir… me détailler… s’interroger sur mes volontés… pour la première fois, malgré les ténèbres de la nuit, j’arrivais à déceler dans son regard une certaine hésitation. Y voyant une chance de lui sauver la vie, je repris, toujours avec la même franchise :

« Je te jure, je ne te ferais aucun mal ! Regarde, je recule ! », Je m’exécutai, tout en enchainant : « S’il te plait, viens… je ne veux pas que tu partes comme ça, personne ne doit partir comme ça ! T’es une Pokémon comme toutes les autres, aussi mignonne que les autres, aussi courageuse que les autres… regarde, même Popotame il t’adore ! Il voudrait pas que tu partes… »

J’étais en train de la convaincre… je le sentais ! Je ne comprenais toujours pas sa douleur, ce qu’elle pouvait ressentir, les raisons qui l’avaient poussée à agir ainsi… mais je sentais que je captais son attention ! Il fallait juste… qu’elle retrouve son ami. Ensuite, tout rentrerait dans l’ordre, n’est-ce pas ?

Enfin… Enfin, elle fit son premier pas… Puis mon cœur rata un battement, tandis qu’elle perdait à nouveau l’équilibre, balançant tout son corps en arrière, remuant les bras en cercle pour essayer de se rattraper, jusqu’à finalement se figer dans une position étrangement instable… mais d’où elle se redressa sans la moindre difficulté. Et enfin, par Arceus, ENFIN, elle s’éloigna définitivement de ce vide béant pour s’approcher ce la luxeball contenant Popotame. Elle allait pouvoir retrouver son ami… bien que tout cela avait eu lieu par ma faute, je sentis une petite larme de joie couler le long de ma joue en voyant cette panda souriante courir de son pas instable jusqu’à la petite ball froide et inerte qui contenait celui qu’elle semblait tellement apprécier, au point de vouloir mettre fin à ses jours à la simple idée d’être séparée de lui… il faisait nuit, il faisait froid… mais dans ma tête, j’imaginais qu’un soleil brulant éclairait la moindre petite fibre de cette scène chaleureuse, jusqu’à sa conclusion tant attendue…

La petite Spinda se jeta littéralement sur la luxeball. Ah, non… en fait, elle venait de trébucher. Mais le résultat était le même, non ? La tête la première, elle percuta l’objet à l’origine de tant de souffrances, et… et se volatilisa dans un éclair rouge, sous mon regard ébahi. La ball vibra, une fois, deux fois, trois fois… et se figea définitivement, signant ainsi ma nouvelle capture.

« Mais, mais, mais… », Répétai-je tout en fouillant mon sac, avant de finalement m’exclamer : « Oh, merde, le con ! »

Tout à l’heure, mal réveillé, je m’étais trompé de poche ! Ces cinq Luxeballs-là, ce n’était pas celles de mes Pokémon capturés… c’était les cinq dernières luxeballs qui me restaient suite à mon gaspillage intensif face à Popotame ! Et dans l’autre poche, j’avais effectivement uniquement 4 balls : Kipik, Fouifi, Darty et Boumboum… mais, et alors, et Popotame, où qu’il est ?

Une petite boule noire roula jusqu’à mes pieds, visiblement projetée par la Spinda durant la maladresse qui l’avait faite trébucher sur ma luxeball vide. La ball de Popotame… mais… mais alors… depuis tout à l’heure… j’essayais de rendre à la Spinda ce qu’elle avait déjà dans sa main ? Tout cet élan d’émotions, ces larmes, ces peurs, ces cris… tout ça… pour rien ? Et dans ce cas, pourquoi s’était-elle mise en tête de sauter ? D’ailleurs, avait-elle réellement eu l’intention de sauter un jour ? Ou s’était-elle simplement installée là pour observer le paysage en compagnie de son ami de toujours ? Etait-elle complètement stupide ? Et pourquoi était-elle revenue après toutes mes promesses ? Avait-elle oublié qu’elle avait toujours Popotame dans la main ? Avait-elle réellement cru mes paroles ? Avait-elle deviné qu’elle se ferait capturer ? Avait-elle cru qu’il s’agissait d’un autre ami ? Avait-elle simplement voulu fuir et avait-elle simplement trébuché ? Avait-elle réellement passé la journée à danser avec moi ? Etait-elle dépressive ? Avait-elle eu une vie horrible ? Popotame était-il son seul ami ? D’ailleurs, avait-elle le moindre intérêt pour Popotame ? Savait-elle au moins à quoi servait une Pokeball ? Avait-elle compris ce qui était arrivé à son ami ? Avait-elle cru l’avoir perdu à tout jamais, d’où sa volonté de mourir ? Mais avait-elle eu un jour cette volonté de mourir ?
RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Je ne comprenais rien. Absolument rien. Cette Pokémon était PIRE que le plus grand mystère de tous les mystères de l’univers ! Il n’y avait… Aucune logique, aucune cohérence, RIEN ! Même en me tordant l’esprit dans tous les sens, je n’arrivais pas à comprendre la moindre de ses actions ! Qu’avait-elle compris ? Qu’avait-elle voulu faire ? C’était… c’était juste incompréhensible. Perdu, épuisé, lessivé, et mes sentiments ayant visiblement été poussés à la limite du supportable sans raison, je ramassai cette luxeball supplémentaire pour l’ajouter à ma collection en soupirant. Au passage, la pauvre… dire que je l’avais finalement capturée de cette façon, sans le vouloir… après toutes ces tentatives vaines aussi réfléchies les unes que les autres… même ça, ce n’était pas logique. Mais bon, j’abandonnai… je les embarquai, elle et son ami Popotame… et à présent, je reprenais la route de l’académie pour profiter d’une bonne nuit de sommeil bien méritée ! Quant à la Spinda, puisqu’elle rejoignait visiblement mon équipe par malchance après avoir eu autant de chance, je décidai de la nommer de la façon la plus évidente qui soit pour un Pokémon aussi porté sur la chance : Pilouface ! Et puis, ça allait bien avec son visage aux tâches plus que chaotiques…
Revenir en haut Aller en bas
 
... 6, ça suffit ! [solo/capture]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Euh... ça étonne personne ? [solo, capture, terminé]
» Un pokémon mignon et différent [Solo : Capture & Evolution]
» Teleport n'est pas très efficace... [Solo/Capture]
» [RÉSOLU] [AIDE] Faire une capture d'écran de son HTC HD2
» [SOFT/TUTO] SHAKE & SAVE : Prendre une capture d'écran de votre HTC [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Plage-
Sauter vers: