Partagez | 
 

 ♫ Le lundi au soleil... [Ft. Benjamin Lewis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ♫ Le lundi au soleil... [Ft. Benjamin Lewis]   Lun 23 Déc - 22:54














Le lundi au soleil




Comme tout les lundis matins, Riu Nakito se réveille à 7h. Il éteint son réveil d'un geste mou, presque désespéré, avant de se lever et de s'asseoir sur le bord de son lit, frottant ses yeux douloureux et piquants. Il baille, se lève et s'étire. Comme chaque lundi matin, il ouvre fenêtres et volets pour aérer sa chambre, mais aussi pour réveiller Noki qui dort en boule dans son panier. Le Chaglam, quand à lui, descend du lit pour descendre au salon, continuer son sommeil interminable. Comme chaque lundi matin, le jeune homme de 25 ans traîne des pieds jusqu'à la salle de bain, suivi de son Chinchidou frais comme un Barpau. Il ouvre le robinet et fais couler l'eau tiède pour se réveiller. Puis, il se met en jean-basket-T-shirt avant de descendre prendre son petit déjeuner. Ce matin, C'est pain, deux grandes tartines de beurre et barre de chocolat, avec un jus d'orange  pressé. Pour son Chinchidou, une petite compote de baie, accompagné de son jus de Goyave. Comme chaque lundi matin, Riu vérifie que les lumières sont bien éteintes, caresse son Chaglam qui grogne pour qu'on le laisse dormir, puis il met son grand manteau blanc, enfourche son sac sur le dos, met un magnifique bonnet Pandespiègle, attrape ses clés, laisse Noki monter sur son épaule et part de chez lui. Il fait beau et bon ce matin. Le soleil sera sûrement présent toute la journée. C'est à vélo que Riu se rend à sa boutique de vêtement. Il arrive en même temps que les deux jeunes filles avec qui il a monté la boîte. Deux styliste de talents, créatrices de la marque Pegasus©, unique marque vendue dans le magasin. De bonne qualité, mais pas hors de prix. Ce qui fait que l'affaire commence à marcher de mieux en mieux.
Riu ouvre le magasin et le grand store, mais le referme derrière lui: les trois collègues ont encore du travail avant l'ouverture du magasin, à 10h. Tout d'abord, ils allument les lumières. Puis, ils déballent les cartons rapportés par Louisa et Stenla. Ils disposent, re-disposent les vêtement dans les rayons, avant d'habiller les mannequins. Ah, les mannequins. Ces on-ne-sait-trop-quoi sans expression, blancs comme des linges, l'air tristes et déprimés. Pourtant, c'est ce qui attire l'oeil. Ça et aussi la pancarte "vêtements sur mesure pour vous et vos Pokémon". C'est la devise du magasin "Habillage pour tous!" (aucun rapport avec le mariage gay).  
Une fois tout en place, les trois amis partent s'habiller. Et oui, on ne tient pas un magasin de cette qualité en jeans. Riu met son beau costume de travail, celui qui pue sans arrêt le neuf. Le jeune vendeur ne se sent pas super à l'aise dans ce truc. Mais il faut bien ça. Aller, il ne l'aura que jusqu'à 17h30. Le lundi, il travaille toute la journée. Stenla partira à midi et une jeune fille de 18 ans prendra sa relève l'après midi. "Je ne suis entouré que de filles" pensa Riu, non sans un sourire.

- Bon, j'ai fini les mannequins! Ils te conviennent?

La voix de Louise le tira de ses pensées. Il s'approcha de la vitrine, toujours invisible aux yeux du public, et contempla le travail de sa collègue. Devant lui dansaient ces assemblages de couleurs, passant du rouge au blanc, du noir au vert en passant par le gris. Les deux mannequins préférés du jeune homme était la jeune femme habillée d'une longue robe rouge et noire, avec une ceinture en forme de noeud au niveau de la taille, et le mannequin homme vêtu d'un superbe manteau d'hiver, arrivage de ce matin.

- C'est super! Vous avez bien bossé, les filles.

La jeune femme aux cheveux bouclés le remercia d'un clin d'oeil, avant de s'éclipser dans l'arrière boutique pour dessiner avec Stenla. De son côté, Riustuko se mit à la caisse. Noki avait déjà ouvert la machine et ouvert les paquets de Pokédollar. C'était un petit employé efficace. Riu n'avait plus grand chose à faire, juste peaufiner quelques détails en attendant qu'il soit temps de soulever le lourd rideau de fer qui l'empêchait pour le moment de voir ce qui se passait à l'intérieur.

Quand l'horloge indiqua très précisément 9h55, Riu sortit de l'arrière boutique où il était en train de discuter avec ses collègues et ouvrit le magasin. Les clients n'attendaient jamais devant le magasin à cette heure, de toute façon. Il salua le libraire installé en face, qui lui aussi venait d'ouvrir son magasin.

Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre. Bien droit derrière sa caisse, le jeune homme guetta l'arrivée des premiers clients.  


© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ♫ Le lundi au soleil... [Ft. Benjamin Lewis]   Mer 25 Déc - 17:58


« Franchement Benjamin ! Faites un petit effort ! Votre écriture est illisible, vos lettres se mélangent et forment des mots incompréhensifs. Je suis profondement outré, votre attitude se dégrade de jour en jour, je pourrais avoir deux mots avec votre conscience peut-être ? Comment voulez-vous réussir si vous montrez aussi peu d'ambition, enfin ! Vous m'écoutez ? Benjamin ?! »

Je m'étirais longuement, encore à moitié endormi sur ma feuille d'exercice. Barthélémy m'avait déjà oublié, il marmonnait des sacres dans sa gelée, écrivant sur la feuille d'exercice à toute vitesse. Pas ma faute si j'avais pas eu le temps de faire mes devoirs hier soir ! Mew était porté disparu toute la soirée alors bien sûr, moi j'avais pas la tête à travailler. Et quand il est revenu, j'ai du m'occuper de lui parce qu'il était tout sale, et après bah, c'était l'heure de dormir. Mais c'était pas une raison pour me lever deux heures plus tôt que d'habitude, ça me donnait juste envie de continuer de dormir plutôt que de travailler.
Bathélémy ne devait pas comprendre le sens du mot « repos », après tout, sa gelée était toujours en mouvement, impossible pour lui de rester en place. Je m'habillais le plus rapidement possible, avec son discours interminable, j'avais pas vu le temps passer et manque de bol, c'était déjà l'heure d'aller en cours ! Je fis rentrer les Pokémons encore endormis dans leur Pokéball respective   et m'empressais de rejoindre la salle de cours. Barthélémy avait fini le travail en route, toujours en marmonnant des choses incompréhensibles. Promis, la prochaine fois j'allais faire attention !

Deux heures plus tard, le cours était enfin fini et malgré les tonnes de devoirs que le professeur nous avait donné, je n'avais pas que ça à faire. En effet depuis quelques jours je m'entraînais activement pour le prochain concours Pokémon. Certes il n'y avait encore rien d'annoncé, mais les nouvelles recrues avaient besoins d'être formées. Bon, pour ce qui était de la pratique, c'était encore à travailler, mais la plupart des enchaînements étaient réalisables et plaisaient à mes Pokémons, je n'avais donc plus besoin de travailler sur cette partie là, du moins pas dans l’immédiat.
Deux heures de libre avant de manger, ça me laissait largement le temps pour aller faire quelques boutiques et ainsi pouvoir acheter des costumes pour mes Pokémons. Et je ne sais pour quelle étrange raison, mais je sentais que ça allait être l'une des parties les plus compliquées. Trouver des accessoires qui plaisaient à tous mes Pokémons...

« Bien Benjamin. Vous m'assurez qu'après ces achats, on retourne à l'académie pour travailler ? »

Je hochais la tête pour faire plaisir à la gelée. Oui, oui, bien sûr qu'on allait bosser, si ça pouvait lui faire plaisir ! Mais d'abord, les habits, c'était le plus importants pour le moment. Je devais choisir une boutique pas trop chère, avec de la bonne qualité et surtout, du choix !
Je suis rentré dans la première boutique que j'ai vu; j'ai pas un âme de fille, moi et les boutiques c'était vraiment occasionnel. Pégasus... Ça devait pas être une marque trop chère ça ! Enfin je l'espérais. J'ai salué le vendeur, tout comme le Nucléos qui lui adressa un sympathique bonjour télépathiquement.

Bon. Je savais déjà qui allait être les plus difficiles mannequins aujourd'hui. Pyroli et Bulbizarre, ces deux demoiselles allaient vouloir le top du top de la mode Pokémon. J'étais pas sorti d'l'auberge. Je pris leur Pokéball et les libérèrent dans le magasin. Première seconde, premier regard électrique entre les deux. Eh bah ça commençait bien.
Je m'avançais dans les rayons, mains dans les poches. Barthélémy s'occupait de regarder les habits Pokémon, lui au moins il savait ce qu'il voulait. Un costume classe et rien d'autre, avec si possible, un chapeau haut de forme. Est-ce que seulement ça existait les costumes... pour Pokémon rond et en gelée ? Autant aller demander à l'un des vendeurs, ils étaient bien là pour nous conseiller et comme j'étais le plus perdu des coordinateurs en mode Pokémon... Je laissais le Nucléos vagabonder librement dans les rayons et m'approchais du garçon, celui derrière la caisse. Mais attendez... je savais pas vraiment ce que je cherchais ici...

« Bonjour ! Excusez-moi je cherche... euh... des accessoires pour concours Pokémon. Mais je sais pas vraiment quoi prendre pour mes Pokémons alors euh... vous avez pas des choses à me conseiller pour mon Nucléos là-bas et mes deux autres Pokémons ? »

Mon regard se porta sur ma gelée qui essayait déjà un des costumes qu'il venait de trouver, malheureusement pour lui, c'était beaucoup, beaucoup trop grand. Les deux femelles fouinaient déjà dans les rayons à la recherche de la perle rare.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ♫ Le lundi au soleil... [Ft. Benjamin Lewis]   Dim 29 Déc - 19:24














Le lundi au soleil

(désolée du temps de réponse, j'ai eu des problèmes de connexion)

Le début de la matinée s'était passé sans encombres. Personne ne patientait devant la boutique pour ses jeter sur les nouveaux vêtements. Normal, ce n'était pas encore les soldes. Mais quand c'est le cas, les clients se ruent à l'intérieur pour avoir les bonnes affaires les premiers. On s'arrache les manteaux des mains, on lève son Pokémon en l'air, en mode Roi Lion, pour que les vendeurs le voit et s'approche du client. Riu Nakito n'aimait pas les soldes. Trop de bruit, trop d'agitation, trop de clients à gérer et trop d'écran de vidéo surveillance à regarder, les yeux fixés sur l'écran de son ordinateur.
Alors, les lundis matins comme ça où il n'y avait pas foule, où Riu pouvait rêvasser tranquillement, il aimait bien. Pour se distraire, il regardait aussi passer les gens et les Pokémon dans la rue. il y avait des messieurs pressés, coincé dans un smoking cravate gris ou noir, serrant dans la main une valisette qui leur donnait de l'importance. Il y avait des dames bien habillées, qui marchaient aussi vite qu'elles le pouvaient avec leurs hauts talons, tenant en laisse un Arcanin, se tenant bien droit, fier. Le jeune homme souriait quand il voyait passer ce genre de duo. Il se demandait quelle vie avait ces gens. Et puis il y avait les couples, qui passaient main dans la main, les ados qui traînaient avant d'aller en cours, les enfants qui courait partout, et les étudiants de Gakuen. Parmi eux, il y avait la soeur de Riu, Nira qui, comme tout le matins où elle commençait à 10h ou plus tard, venait saluer son frère et parler un peu avec lui, jusqu'à ce que ce dernier lui dise qu'elle aller être en retard, que la jeune fille répondait qu'elle s'en fichait, puis elle rigolait et partait en courant.
Oui, notre jeune ami aimait cs matins-là. Ou du moins y était-t-il habitué. Cela faisait bientôt deux ans qu'ils étaient installés ici. Les affaires marchaient bien, Riu et les filles gagnait suffisamment pour bien vivre et ça, le jeune homme ne pouvait pas s'en plaindre.

Environ une demi-heure après l'ouverture, Riutsuko vit débarquer dans sa boutique un garçonnet d'une dizaine d'années environ, suivit d'un Nucléos. Ils lui dirent tout deux bonjour. Riu mis un petit temps à se rendre compte que le Pokémon lui avait parlé par télépathie. Il se souvint que c'était une des capacités du Nucléos, mais il n'en avait jamais fait l'expérience. C'était assez impressionnant. La voix était celle d'un humain et le mot prononcé distinctement.
Le petit garçon sortit de leurs Pokéball un Bulbizarre et un Pyroli, qui le suivirent dans les rayons. Riu allait lancer le classique "Je peux vous renseigner?" mais l'enfant s'approcha de la caisse et demanda:

« Bonjour ! Excusez-moi je cherche... euh... des accessoires pour concours Pokémon. Mais je sais pas vraiment quoi prendre pour mes Pokémons alors euh... vous avez pas des choses à me conseiller pour mon Nucléos là-bas et mes deux autres Pokémons ? »

Riu tourna la tête vers l'espèce de gelée qui flottait à travers les rayons. Qu'est-ce qu'on pouvait bien mettre à un Nucléos? Depuis ses 18 ans, Riu était vendeur, mais n'avait jamais eu à faire à ce type de Pokémon. Pour les deux autres Pokémon, c'était plus facile. Oh, il trouverait bien quelque chose. Il le fallait. De un, pour ne pas que le petit reparte déçu (Riu détestait décevoir ses clients, surtout si c'était des enfants). De deux, Pegasus avait une réputation à tenir. Oui, c'est ça, le marketing.

- Bien sûr, on peut trouver quelque chose! Pour Bulbizarre et Pyroli, j'ai plusieurs sortes de costumes. Mais il faut que tu me dise: tu préfère plutôt quelque chose de classique, ou de fantaisiste? Et veux-tu des couleur? Y'a-t-il un thème précis au concours? J'ai toutes sortes de choses en boutiques, même qui ne sont pas dans les rayons et, si tu veux, on fait du sur-mesure.
En revanche, pour Nucléos, je ne pourrais pas te proposer de costumes. Mais j'ai des chapeaux, des nœuds papillon, des bandeaux... On pourrait même essayer de faire une petite cape. Dis-moi juste ce que tu préfère


Riu sortit un petit carnet pour les restrictions du jeune garçon. Parfois, les concours avaient une thématique, ou bien certains coordinateurs préférait des costumes classiques, alors que d'autres préféraient des Pokémon hauts en couleurs.

Le vendeur était impressionné par l'âge du jeune homme. Se lancer dans des concours si jeune, voilà ce qu'il appelait faire preuve de courage. Mais ce garçon était probablement à l'Académie et les jeunes sont bien formés. Riu le constatait tout les jours sur sa soeur.

Reportant son attention vers l'enfant, Riu fit cliquer son stylo pour prendre des notes.
 


© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ♫ Le lundi au soleil... [Ft. Benjamin Lewis]   Mer 1 Jan - 18:11


Le vendeur avait l'air très gentil, c'était normal dans son métier, d'être gentil avec les personnes qui voulaient acheter des vêtements, mais moi je savais pas vraiment comment ils faisaient pour rester tous aussi souriant. Certains clients, ils étaient super énervants à jamais trouver des choses qui leur convenaient, c'est pour ça que je voulais pas devenir vendeur plus tard ! Les clients nuls, j'en veux pas. Mais pour en revenir à ce vendeur, il m'avait écouté jusqu'au bout et il semblait prêt à m'aider, comme si tout l'espoir de l'humanité revenait dans mes achats.
Pour commencer, les deux femelles allaient vite trouver leur bonheur, le magasin proposait beaucoup de costumes et accessoires pour des Pokémons de leur gabarit. Mais pour Barthélémy... ça allait être un peu plus compliqué. La pauvre gelée reposait son costume précisément là où il l'avait pris avant, puis s'approcha du vendeur et de moi-même pour écouter ce que je répondais quant au thème que je voulais aborder. Ça c'était une bonne question, mais j'avais une petite idée de quoi faire pour le prochain concours. C'est assez confiant que je lui expliquais précisément ce que je voulais faire.

« Quelque chose de classieux, ça serait bien. Dans les tons noirs et gris, mais avec une touche de fantaisie, surtout pour les éléments féminins de mon équipe. Des nœuds de couleur par exemple, ça serait plutôt une bonne idée je pense ! Mais de la même couleur, pour qu'on reste tous accordés. Pour Barthélémy, je me demande bien ce qu'il aimerait le plus mais je pense qu'une cape pourrais effectivement faire l'affaire pour le prochain concours. Tu en penses quoi ? »

Je m'adressais à la gelée, tandis que le vendeur gribouillait sur un petit carnet tout ce que je venais de dire. Le Nucléos sembla réfléchir. Certes une cape ce n'était pas super, mais aucun costume ne pouvait se trouver facilement et après tout, on avait dit qu'on faisait vite pour rentrer travailler juste après, il n'avait plus tellement le choix ! Le Pokémon reprit télépathiquement.

« Hmm, oui, vous avez raison mon brave, une cape reste simpliste mais pourrait tout aussi bien me mettre en valeur. Pas de couleur extravagante sur la cape mais si vous auriez l'amabilité de proposer cette cape avec un petit nœud papillon bleu, j'en serais fort aise. »

Barthélémy et ses grandes manières, bien sûr qu'il allait être en aise, le monsieur. Enfin je l'espérais, je voulais pas que ma gelée soit contrariée parce qu'il n'avait rien trouvé. Mais la réponse n'allait pas être pour maintenant, puisqu'au moment même où Barthélémy avait fini sa phrase, l'un des mannequins se trouvant dans un rayon tomba mystérieusement par terre. Est-ce que le lieux était hantée ? Est-ce qu'un terrible esprit était en train de nous jouer un tour ? Non ! C'était bien pire que ça ! Quelques secondes après, Tia sortie du rayon en courant, un vêtement dans la bouche. Elle fut très vite suivie de Kima, elle aussi avec un vêtement mais... elle n'avait pas l'air de l'avoir mis de son plein gré. Les manches du t-shirt entouraient son ventre et le nœud au dos avait clairement était fait par quelqu'un d'autre. Allons, allons, on lui avait volé son vêtement préféré ? Je rattrapais la Pyroli pour voir ce qu'elle tenait et, assez victorieux de lui avoir fait lâcher prise en quelques secondes seulement, je levais fièrement l'habit pour que le vendeur le voit bien.

« J'en veux deux comme ça ! »

Il s'agissait d'une petite robe noire, adaptée pour Pokémon à quatre pattes, apparemment ça faisait fureur chez les deux femelles. Ca plus un petit accessoire coloré et leur tenue étaient complétée !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ♫ Le lundi au soleil... [Ft. Benjamin Lewis]   Mer 1 Jan - 19:54














Le lundi au soleil



Le garçonnet répondit à Riu qu'il voulait plutôt quelque chose de classieux pour habiller ses Pokémon. Des éléments sombres et sobres donc. Mais il voulait aussi ajouter une petite touche de fantaisie. Le vendeur visualisa très bien ce que souhaitait l'enfant. Des tons unis, mais avec des couleurs différentes s'accordant bien ensembles. Un habillage ni trop simple, ni trop fantaisiste, un juste milieu en somme. Déjà, Riu imaginait quelques ensembles qui pourrait aller.

Barthélémy? Riutsuko trouvait que cela était un drôle de nom pour un Pokémon. Mais il se rappela la façon dont le Pokémon lui avait parlé télépathiquement. Il ne savait pas pourquoi, mais il trouvait que le nom correspondait parfaitement à sa façon de s'exprimer. Était-ce pour cela que l'enfant avait surnommé son Pokémon ainsi? Ou bien serait-il possible que se soit le Pokémon lui-même qui se soit appelé comme ça? Riu décida de ne pas poser la question. Après tout, ce serait déplacé et ces  affaires ne le concernait pas.
Il fut tiré de ses pensées par un grand "BOOM!" qui le fit sursauter. Un mannequin était tombé. Il vit débouler le Bulbizarre et le Pyroli, tenant des habits et qui avaient l'air de se poursuivre dans tout le magasin. Louisa sortit de l'arrière-boutique et demanda si tout allait bien. Son ami lui fit un signe de pouce pendant que le jeune garçon avait attrapé ses Pokémon. Louisa remit le mannequin en place, après avoir salué l'enfant et observé les trois Pokémon. Elle remarqua le Nucléos, questionna du regard Riu qui lui répondit par in clin d'oeil. La jeune fille haussa les épaules et retourna à son travail.

« J'en veux deux comme ça ! »

Le gamin désignait une petite robe noire qui avait l'air de beaucoup plaire aux deux petites bêtes. C'était une robe en satin noir, confortable et légère, parfaite pour se mouvoir pendant les concours.
Bon, la base était trouvée, il fallait maintenant la petite touche fantaisie en plus. Riu avait déjà plusieurs idées, qu'il proposa au garçonnet:

- Avec ça, on pourrait par exemple mettre un gros nœud rouge ou rose autour de la robe, où bien encore un petit sur la tête de tes deux femelles. A moins que tu ne préfère des bandelettes de couleurs ou des froufrous en bas de la robe. On peut faire plusieurs choses à la fois, mais j'ai peur que ce soit un peu... chargé. Enfin, c'est toi qui voit.

Riu tourna ensuite la tête vers Noki, son Chinchidou, qui jusqu'alors avait observer la scène avec attention. En fonction de ce que répondrait l'enfant, il aiderait son dresseur à aller chercher les accessoires demandés. Le Pokémon gris aimait beaucoup aider au magasin. Ça   l'amusait. Alors, quand il y avait une commande pour trois Pokémon, autant dire qu'il était fin prêt à rendre service.

Stenla sortit de l'arrière boutique avec quelques vêtement. Visiblement, elle voulait remettre de l'ordre dans les rayons. Louisa avait dû lui parler des clients qui étaient entrés, car elle regarda le Nucléos, ayant l'air elle aussi d'avoir des idées sur comment habiller correctement une gélatine.

Riu lui sourit, puis tourna la tête en attendant la réponse du garçon.
 

(dis-le moi si tu veux que j'arrête de faire plein de propositions à ton perso, mais c'est pour faire durer le RP ^^)

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ♫ Le lundi au soleil... [Ft. Benjamin Lewis]   Mer 15 Jan - 16:58


Moi, ce dont j'ai le plus peur quand je veux absolument quelque chose, c'est que le vendeur me dise d'un air trollesque « On en a plus en stock ». Ça m'est déjà arrivé pleins de fois, et je repars tellement contrarié que généralement, ça me coupe l'envie de revenir pour acheter ce que je veux. Mais ce magasin il avait l'air bien, le vendeur n'avait pas un sourire en coin, une aura machiavélique ou autre chose qui allait contrarier mes plans. Et la suite prouvait même le contraire. Le garçon me conseilla d'agrémenter la robe d'un ruban, de nœuds, ou encore de froufrous. Pour la touche de couleur, je laissais choisir mes Pokémons, après tout, elles avaient déjà choisit eux-mêmes leur robe, autant les laisser finir. Les deux femelles se regardaient de travers, encore une fois, elles n'allaient pas être d'accord sur la couleur secondaire. Finalement, après quelques grognements, elles détournèrent en même temps la tête, me laissant le choix de la couleur.

Je souriais. Le pauvre vendeur, il allait poireauter un moment avant de mettre mes deux Pokémons d'accord. Barthélémy soupirait en voyant l'attitude des deux femelles, il faut dire que pour lui, il n'avait pas de quoi se battre puisqu'il n'y avait rien en rayon. Mais pour l'instant je devais me concentrer sur ce que m'avait proposé le vendeur, est-ce que rajouter des froufrous allaient donner quelque chose de jolie ? Non, la robe était déjà très bien en soit, pas besoin de la modifier.

« Je vais opter pour des nœuds bleus sur la robe, comme ça la tenue sera assortie à celle de Barthélémy ! Vous pensez que ce sera facile de lui faire une petite cape ? Je me demande comment des affaires peuvent tenir sur de la gelée gluante. »

Pour accompagner mes dires, j'approchai mon doigt de la gelée qui commença à paniquer. Il savait très bien ce que j'aimais faire quand je parlais de sa mystérieuse gelée. Ploc. Son corps remuait instantanément au contact de mon doigt ce qui -comme d'habitude- me fit rire, c'était le plus bizarre des Pokémons Barthélémy, avec son corps tout mou qui ressemble à un vieux pudding.
Du côté des femelles, ce choix de tenue semblait leur convenir, elles aimaient le bleu, elles aimaient la robe, il ne manquait plus une chose : l'essayage, l'étape la plus importante de toute pour les demoiselles. C'était maintenant aux professionnels de les satisfaire.

______

Je m'excuse pour le retard que j'ai pris, j'ai rien fait depuis la nouvelle année et j'en suis désolé, je reprends un rythme de postage plus rapide à partir de maintenant ! xD Merci d'avoir attendu et j'espère que le post t'ira, si y'a un soucis, vire moi de la boutique dit-le moi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♫ Le lundi au soleil... [Ft. Benjamin Lewis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
♫ Le lundi au soleil... [Ft. Benjamin Lewis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet de Benjamin Lewis
» Retrouvailles au centre d'adoption ! [PV : Benjamin Lewis][Fini]
» Eau savonnée, serpillères, et on nettoie. [Retenue de Roxas Hikami, Benjamin Lewis et Rika Hikari]
» Bébés... ? [PV : Benjamin Lewis][Fini.]
» Arrivé... ? [PV : Benjamin Lewis et Agashi Ogoshi][Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Edenia :: Rues et Ruelles-
Sauter vers: