Partagez | 
 

 Une nouvelle vie... mais à quel prix ? [Sayaka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Yoshi
Admin Dangereux
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 885
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 24/11/2009
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 6 150 $

MessageSujet: Une nouvelle vie... mais à quel prix ? [Sayaka]   Sam 15 Fév - 16:53

Les ténèbres. C’est tout ce dont j’avais conscience. Pour le moment, du moins. Mon esprit, un peu perdu, n’arrivait pas à retrouver le bon chemin. Que c’était-il passé ? Pourquoi n’étais-je envahi que par de l’obscurité ? En y réfléchissant bien, je ne me souvenais que de quelques détails, mais tout était flou dans ma tête. Je me revoyais en compagnie de Sayaka, alors que nous passions du bon temps ensemble. L’arrivée d’une personne avait ensuite chamboulé ce moment magique. Mitsu. Comment osait-il revenir à l’Académie suite à sa dernière défaite contre nous ? Je l’ignorais, mais tout ce qui suivit cet instant fut un mystère. Je me souvenais vaguement d’une terrible douleur à la tête, puis ce fut l’obscurité. Qu’était-il arrivé à Sayaka ? Et aussi... qu’était-il arrivé à nos pokémons ? Est-ce qu’ils allaient tous bien ?

Bientôt, je repris lentement connaissance de mon environnement, même si les ténèbres m’envahissaient toujours. Malgré tout, je me sentais bien. J’étais couché quelque part, sur le dos, et je pouvais sentir les douces couvertures sous moi. J’étais sur un lit sans aucun doute, mais cela ne m’aidait pas vraiment à savoir où j’étais exactement. Je sentais un oreiller sous ma tête et lorsque je voulu bouger, je sentis une présence près de moi. Méfiant sur le coup, je me raidis légèrement, croyant peut-être qu’il s’agissait de Mitsu. Pourtant, si c’était bien lui, que me voulait-il à être couché comme ça, avec moi, sur un lit ? Je l’ignorais bien, mais je n’avais pas l’intention de rester si près de mon ennemi plus longtemps.

Tout près du lit, assis sur une chaise, le jeune Riolu attendait patiemment. Inquiet pour son maître, il se remémorait sans cesse les paroles de la dernière infirmière qui était venu visiter le directeur et ses paroles n’avaient rien de rassurant. Certes, le jeune homme était toujours vivant, son état était stable, mais il ne donnait aucun signe de vie depuis un bon moment déjà. Les jours s’écoulaient et le jeune pokémon désespérait à l’idée de revoir un jour son maître en vie, comme il l’était avant. Ruka soupira, fixant ses pieds, continuant d’attendre comme il le faisait depuis plusieurs jours. Puis, un petit bruit attira son attention. Une inspiration. Relevant la tête, le pokémon vit son maître bouger un peu, puisque ce dernier tâtait les couvertures sous lui, comme s’il cherchait à savoir où il était. Un énorme sourire éclaira le visage du petit pokémon. Jamais il n’aurait pu être aussi heureux de savoir que son maître était vivant et qu’il allait bien.

De mon côté, voulant m’assurer de l’identité de la personne près de moi, je tentai d’ouvrir les yeux. Mon cœur se serra d’effroi en voyant que, malgré mes yeux ouverts, tout était sombre autour de moi. Pourtant, je me sentais vivant, je me sentais présent. Je n’avais aucune raison d’être encore plongé dans cette obscurité. Que se passait-il ? Légèrement affolé, j’étais sur le point de repousser la dite personne lorsqu’une odeur se porta à mes narines, me figeant sur place. Cette odeur... je ne pouvais pas me tromper, il s’agissait bien du doux parfum de Sayaka. J’étais tellement soulagé de la savoir à mes côtés, puisque je n’avais aucunement pu la défendre contre notre ennemi. J’avais agis en lâche en ne pouvant la protéger et elle était tout de même restée auprès de moi pendant tout ce temps. J’ignorais depuis combien de temps j’étais là et je me culpabilisais de savoir qu’elle avait attendu mon réveil pendant si longtemps.

- Sayaka... ? murmurai-je. Pour... pourquoi est-ce que je ne vois rien ? Dis-moi ce qui s’est passé.

En temps normal, je lui aurai demandé si elle allait bien, mais je m’inquiétais trop sur le fait que je ne voyais absolument rien. Je redoutais sa réponse, puisque cela me semblait logique. Je voulais seulement savoir si cette cécité allait perdurer ou bien si elle n’était que temporaire. Je priais sincèrement pour la deuxième option. Tout près de moi, je n’avais pas remarqué la lumière aveuglante qui avait envahie la pièce. Debout, à côté du lit, un Lucario se tenait bien droite, observant d’un regard tendre son maître, ainsi que sa conjointe. Ruka ne pouvait pas être plus heureux, même si cela l’attristait de savoir que son maître était désormais aveugle. Il aurait voulu se présenter à lui poliment pour ne pas l’effrayer, mais ce n’était pas le moment opportun. Sayaka devait lui expliquer ce qui s’était passé.

De toute façon, le Lucario était persuadé qu’elle lui ferait signe dès qu’elle sentirait Nathan un peu plus apte à sentir une nouvelle présence près de lui. Le pokémon retourna donc s’asseoir sur la chaise en attendant les présentations. Il était prêt à assister Sayaka d’une quelconque façon, puisqu’il se doutait bien qu’elle ne parviendrait pas à s’occuper de Nathan seule avec toutes les tâches qu’elle devait accomplir à l’Académie. Le Lucario pourrait au moins faire ça, lors de ses absences. Pour le moment, il se contenta d’attendre. Cependant, il songea à quelque chose d’important. Qu’allait devenir Gakuen avec un directeur aveugle ?

_______________________________________________
.: ~¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤~ :.

¤~

~¤ Savant Fou Fanatique de la Reproduction Pokémon ¤~
~¤ SFFRP ¤~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenpokemon.forumactif.org
Sayaka Aikawa
Admine Pointilleuse
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 455
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 26/11/2009
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... mais à quel prix ? [Sayaka]   Mer 26 Fév - 2:45

Je rencontrai un regard bleu, la perversité de ces prunelles glacée me fit froid dans le dos. Un rire mesquin retentit. Je reconnus aussitôt Mitsu. Mon cœur rata un battement. Prise au piège par ce regard pervers, j'étais paralysée. J'essayais de me libérer, malgré mes efforts je n'arrivais pas à bouger. Le plafond au-dessus de moi s'allongea pour former un long tunnel au bout duquel se trouvait Nathan, inconscient. Je rampai à toute allure, incapable de me tenir debout dans l'étroit passage. Je sentais le souffle chaud de mon poursuivant sur ma nuque. J'accélérai la cadence pour le semer, mais il se rapprochais toujours de plus en plus. Je réussi enfin à atteindre la lumière, alors que j'allais enfin pouvoir m'approcher de Nathan, je sentis qu'on me saisit par les chevilles. Je fus tiré impitoyablement dans les sombres tunnels. Je sentis ses caresses inappropriées de Mitsu, alors que son souffle haletant frôlait mon oreille.

- Tu ne peux pas m'échapper Sayaka, tu es à moi, souffla la voix de mon ennemi.

J'ouvris les yeux sur la chambre de Nathan. Le souffle haletant j'essayais de me remettre tranquillement de mon cauchemar. Le corps tremblant, je reprenais peu à peu conscience de mon environnement. Je déglutis pour endiguer la nausée occasionnée par mon mauvais rêve. Le Riolu de Nathan était toujours assis sur la chaise à surveiller son maître. Latias n'était pas bien loin, me considérant avec circonspection. Elle voyait bien que mes mauvais rêves me rongeaient, réduisant considérablement mes heures de sommeil. Je remarquai que mon conjoint s'agitait à côté de moi. Abasourdie, je tournai mon regard vers l'homme couché à mes côtés. Je retenait mon souffle dans l'espoir qu'il ouvre enfin les paupières. C'est alors que le miracle se produit, je croisai les prunelles sombre de Nathan. Une vague de soulagement intense me saisit alors qu'il reprenait peu à peu conscience. Dans la lumière du matin, je remarquai le voile qui couvrait sa rétine. La panique transparaissant son regard me fit craindre le pire. Le jeune directeur ne tarda à me confirmer mes pires craintes. Il murmura doucement mon nom avant de me demander pourquoi il ne voyait rien et ce qu'il s'était passé. Ma gorge se noua en réalisant les séquelles du coup que lui avait porté Mitsu. On m'avait préparé à cette éventualité, mais le constater demeurait douloureux. Comment allait-il réagir à cette nouvelle ? Comment allais-je lui annoncer ? Des larmes roulèrent sur mes joues, mais je m'efforçai de contenir les sanglots qui menaçaient de m'échapper. Ma joie était tempéré par l'amertume de cette réalisation, la culpabilité enserrait mon cœur malmené.

Je ne fus pas la seule à me réjouir du réveil de Nathan, Ruka fut tellement content que son corps s'illumina. Le riolu évoluait suite au bonheur intense qu'il ressentit de voir son maître reprendre connaissance. Je fus attristée à la pensée que mon conjoint ne pouvait assister à la transformation de son pokémon. Le lucario nous couva de son regard tendre et mélancolique. D'un échange de regard, je partageais son émotion. Il choisit de garder le silence, jugeant que le temps opportun n'était pas encore arrivé. Il reprit place sur sa chaise, me laissant la lourde tâche d'expliquer la situation à Nathan. La gorge nouée par l'émotion, je me retournai vers mon amoureux qui ne pouvait désormais me voir. Mon cœur se serra devant la vulnérabilité de l'homme que j'aimais. Je caressai tendrement son visage. Je ne pus m'empêcher de déposer un doux baiser sur la tempe de mon compagnon. Je déglutis pour trouver les mots et le courage pour lui expliquer ce qu'il en était. Je sentis la patte de Latias sur mon épaule, par ce geste de sollicitude elle voulait m'encourager. Son soutiens sans faille me donna la volonté de  lui répondre.

- Tu as reçu un coup sur la tête, lui expliquais-je d'une voix calme. Je ne sais pas si tu t'en souviens. Sous la force du coup, tu t'es évanouie. À ce moment-là, je pensais que tu étais mort. Peu de temps après, le professeur Philgard est intervenu après que Latias et Latios soient allé le cherché. C'est lui qui t'as ramené et il connaissait un ami qui t'as ausculté. Je suis tellement désolé, c'est un peu de ma faute si tu es dans cet état.

Je pris Nathan dans mes bras pour le serrer contre moi. Je fis attention de ne pas l'étreindre trop fort et lui faire mal. J'avais omis certains détails, comme le fait que Mitsu était parvenu à ses fins. Ce n'était pas le moment de lui révéler le sordide intermède entre nous. J'allais attendre qu'il aille mieux pour qu'il puisse digérer la nouvelle. Je gardai pour moi les fréquents saignements lorsque j'allais à la salle de bain. Il ne savait pas que je portais son enfant et je ne voulais pas qu'il se torture en sachant que j'étais sûrement en train de le perdre. D'ailleurs, mon rendez-vous était programmé pour le lendemain et j'allais enfin savoir de quoi il en retournait. Je ne me faisais pas vraiment d'espoir. Je n'aimais pas cacher des choses à Nathan, mais je voulais qu'il se concentre sur sa guérison plutôt que sur mes problèmes. Je lui dirai en temps et en heure. D'un côté, j'étais soulagée qu'il ne puisse voir mon trouble et les marques que Mitsu avaient laissé derrière lui. Toutefois, je savais que je ne faisais que repousser l'inévitable.

- Ne t'inquiète pas, je ne te laisserai pas tomber comme toi tu m'as soutenu auparavant, ajoutai-je avec une certaine émotion. Je t'aime et je vais t'aider à traverser cette épreuve, car je suis avec toi pour le meilleur et pour le pire.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Yoshi
Admin Dangereux
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 885
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 24/11/2009
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 6 150 $

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... mais à quel prix ? [Sayaka]   Dim 30 Mar - 0:17

Jamais je n’aurai cru que la vie d’un non-voyant pouvait être aussi déstabilisante. Tout ce que j’avais connu n’existait plus, ou presque. Il m’était encore possible d’entendre et de toucher les objets, mais je me sentais énormément désorienté. Je ne voyais plus les ombres, ni la douce lumière du soleil. Il ne m’était plus possible de connaître l’heure de la journée en jetant un bref coup d’œil à l’extérieur. Je ne pouvais plus percevoir l’arrivé de quelqu’un juste en observant l’ombre de cette personne se dessiner sur le sol. D’ailleurs, comment allais-je faire pour bien m’alimenter ? Je ne serais plus en mesure de pouvoir manger par moi-même, ni même de marcher... Comment allais-je faire pour vivre sans ce sens si essentiel à la vie ? En devenant aveugle, je devenais un être totalement dépendant des autres.

Malgré le fait que mon ouïe soit un peu plus développé désormais, je n’entendis pas l’évolution de mon pokémon, ni même les sanglots de ma conjointe, puisque j’étais trop occupé à prendre conscience de ce qui m’arrivais. Comme je l’avais deviné, c’était bien Sayaka qui se trouvait à mes côtés. La jeune femme m’expliqua rapidement ce qui s’était passé pendant que j’étais inconscient. Effectivement, je me souvenais de Mitsu, de son arrivé dans notre chambre, du bâton de baseball, du coup que j’avais reçu sur la tête et puis... plus rien. Je me souvenais vaguement de la douleur qu’il m’avait infligée, mais sans plus. C’était donc à cause de lui que j’étais aveugle maintenant ? Ce salopard... son geste ne l’aidait pas à se faire davantage apprécier. Mais ce qui m’effraya dans tout cela... c’était que Sayaka soit restée seule avec lui ensuite. Lui était-il arrivé quelque chose ?

- Non, ce n’est pas de ta faute Sayaka. S’il y a un coupable ici, c’est moi, car je t’ai laissé seule avec Mitsu. Cependant, je suis soulagé d’apprendre qu’Arian n’était pas bien loin pour venir t'aider.

J’étais sur le point d’ajouter quelque chose lorsque je sentis la jeune femme se rapprocher de moi pour me serrer dans ses bras. Au début, je fus surpris par son geste, ne m’attendant pas du tout à cela. Toutefois, je me laissai aller contre elle, après avoir compris ce qu’elle voulait faire. Je soupirai doucement tout en fermant les yeux, essayant d’imaginer ce que deviendrait ma routine tant appréciée en étant aveugle. Plusieurs choses allaient changer dans ma vie et j’allais devoir m’y adapter le plus rapidement possible. Je me demandais comment j’allais m’en sortir avec mes cours et toute la paperasse que j’étais dans l’obligation de remplir à chaque jour. Mais bon, ce n’était pas le moment de penser à cela et je n’arrivais pas à mettre de l’ordre dans mon esprit. De toute façon, je ne pouvais rien faire dans l’immédiat.

- Je t’aime aussi, Sayaka. Mais... dis-moi, est-ce que tout va bien ? Je veux dire... tu es rester seule avec Mitsu suite à ma perte de conscience. Arian est venu t’aider par la suite, mais qu’est-ce qui s’est passé durant tout ce temps ?

J’avais de gros doutes sur ce qui s’était passé, mais je voulais en être certain. Même de très gros doutes. La dernière fois que Mitsu avait rencontré Sayaka, il avait profiter d’elle et il s’était même juré de recommencer lors de leur prochaine rencontre. Cette occasion s’était produite la veille et j’avais la mauvaise impression que mon ennemi avait tenu sa promesse. Il l’avait sûrement agressé une nouvelle fois et je m’en voulais de ne pas avoir pu être là pour la protéger. Je n’avais été qu’un lâche. J’ignorais par contre s’il était bien parvenu à ses fins, mais cela m’importait peu. Il avait touché à la jeune femme et c’était bien assez suffisant. Alors que je gardai les yeux fermés, j’attendis la réponse de ma conjointe, tout en me préparant au pire.

_______________________________________________
.: ~¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤~ :.

¤~

~¤ Savant Fou Fanatique de la Reproduction Pokémon ¤~
~¤ SFFRP ¤~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenpokemon.forumactif.org
Sayaka Aikawa
Admine Pointilleuse
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 455
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 26/11/2009
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... mais à quel prix ? [Sayaka]   Lun 14 Avr - 22:34

Malgré les dénégations de Nathan, je me sentais toute de même responsable de la situation de mon conjoint. Après tout, c'était avec ma batte de baseball que Mitsu avait frappé mon conjoint à la tête, provoquant sa perte de vision. Mon amoureux ne tarda pas à prendre sur ses épaules tout le blâme de cette situation. Comme s'il avait pus faire quoique ce soit, alors qu'il avait été attaqué et frappé sauvagement. Il m'avoua qu'il était soulagé qu'Arian soit intervenu. Mon conjoint avait tendance à se mettre trop de pression sur les épaules, plus qu'il pouvait réellement supporter.  Ce défaut me faisait tout autant l'aimer que cela m'impatientait. Je le serrai contre moi ce qui sembla le surprendre au plus haut point. Heureusement, il ne me repoussa pas, au contraire il s'appuyait contre moi en fermant les yeux.

À son tour, il me confia son amour, mais ne tarda pas à s'inquiéter de mon bien être. Aussitôt, une vague de malaise me saisit. Une boule se forma dans ma gorge, alors que je savais qu'un sujet épineux allait être aborder. Je ne voulais pas parler de mon intermède avec Mitsu, pas tout de suite. Je désirais attendre que Nathan aille mieux. Car l'agression de Mitsu me faisait penser invariablement à un autre sujet épineux, notre enfant. Je redoutais la réaction de mon conjoint lorsque j'allais lui dire. Je considérais aussi que ce n'était vraiment pas le bon moment. Il avait bien compris qu'il s'était passer quelque chose entre son évanouissement et l'arrivée de Arian. Après tout, j'avais été seule avec Mitsu durant ce laps de temps. Je ne voulais pas lui mentir, mais je ne pouvais lui avouer l'implacable vérité. Je fis mon possible pour ne pas me trahir, car si je me raidissais il allait aussitôt savoir que quelque chose clochait. Je déposai un tendre baiser sur le front de Nathan, souhaitant le distraire de ses préoccupations à mon égard.

- Je vais bien depuis que tu es réveillé, éludai-je. Le reste n'est pas important, ce qui compte c'est comment tu te sens ? Tu as vécu un gros choc.

Je caressai tendrement les cheveux de mon amoureux, espérant que cela allait suffire pour détourner le sujet. Cependant, je savais que tôt ou tard Nathan reviendrait à la charge et que je devrai lui révéler la vérité. Je ne pourrai éviter éternellement de fournir les réponses à ses questions. Je décidai de m'en inquiéter le moment venu. Je levai le regard et vit à nouveau le Lucario nouvellement évoluer. Un sourire éclaira mon visage, Nathan n'avait pas vu l'évolution de son jeune pokémon. Ce serait une merveilleuse nouvelle pour lui de pouvoir compter le pokémon aura dans son équipe. De plus, il ignorait encore tout de la couvée qu'Aquali entretenait dans son garde-robe.

- J'ai le plaisir de t'annoncer nous sommes grand-parents, Volt et Aqua ont faits des petits bébés, l'informai-je avec un certain amusement dans la voix. D'ailleurs, tu as un membres de ton équipe qui a beaucoup grandi depuis ton réveil.

Je fis signe au Lucario de Nathan de s'approcher. Lui aussi avait le droit de profiter du réveil de son maître, il n'avait pas à rester en retrait. Je me demandai comment mon conjoint allait prendre la nouvelle.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Yoshi
Admin Dangereux
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 885
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 24/11/2009
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 6 150 $

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... mais à quel prix ? [Sayaka]   Sam 24 Mai - 17:43

Ma dernière question pour m’informer de l’état de santé de Sayaka sembla lui déplaire, puisqu’elle mit un long moment avant de me répondre. Dès le début, je me doutais bien qu’il s’était passé quelque chose, car Mitsu devait avoir profité du moment où j’étais inconscient pour agir comme il le désirait. Plusieurs minutes devaient s’êtres écoulés entre cet événement et l’arrivé d’Arian. Les paroles de Sayaka me confirmaient donc qu’il s’était bien passé quelque chose, puisqu’elle détournait le sujet de la conversation. Cependant, je ne me sentais pas en état d’y penser pour le moment, je préférais me concentrer sur mon rétablissement. Ce n’était qu’une question de temps pour que je puisse procéder à ma vengeance sur Mitsu et il n’avait qu’à bien se tenir, puisqu’il était certain que je n’irai pas de main morte avec lui.

Par contre, même si je refusais d’y penser, mon sang bouillait dans mes veines à la simple idée que ce rocket ait terminé son travail sur Sayaka. Je m’étais juré de la protéger lorsqu’il reviendrait, et ce au préfil de ma vie s’il le fallait, et je devais avoué que son retour à l’Académie m’avait bien surpris, même si je le sentais venir d’une quelconque façon. C’était bien ce point que je détestais le plus chez mon ennemi ; il était imprévisible. Même lorsque je prévoyais son retour, il avait tout de même trouvé un moyen de parvenir à ses fins en m’enlevant aisément de son chemin, par la même occasion. Arian avait réussi à protéger Sayaka alors que j’en étais dans l’impossibilité et je me demandais si j’étais le conjoint idéal pour elle. Déjà si je n’arrivais pas à la protéger en étant au sommet de ma forme, qu’est-ce que cela allait être maintenant avec ma cécité ?

Sayaka répondit à ma question en disant que ce n’était pas important, même si je n’en étais pas convaincu. Selon elle, mon état était bien plus important et je me sentais encore trop faible pour répliquer. Si elle voulait parler de mon état, je pouvais bien lui faire plaisir... mais il était hors de question que j’efface l’événement de Mitsu de ma mémoire. J’allais ramener le sujet un peu plus tard, lorsque je me sentirais un peu mieux. Je sursautai légèrement en sentant les lèvres de la jeune femme se poser sur mon front. Décidément, je n’allais jamais m’habituer à ses contacts pourtant identique, mais tellement différent à la fois, puisque je ne sentais rien arriver avant que le contact n’ait lieu. Je sentis ensuite les mains de Sayaka dans mes cheveux, ce qui me donna un long frisson tout le long du dos. Même si je ne me trouvais pas en danger, je sursautai lors de chaque contact avec elle. C’était assez ridicule...

Voyant que son maître gardait le silence malgré tout, le Lucario baissa légèrement la tête. Il était normal qu’il soit un peu choqué par la perte de l’un de ses sens, mais le pokémon espérait qu’il retrouverait goût à la vie dans les jours à venir. Il allait tout faire pour lui montrer que ce n’était pas terminé, que la vie était encore magnifique malgré tout. Ruka fut surpris d’entendre Sayaka le présenter à son maître, lui disant qu’il avait bien grandi depuis son réveil. Le pokémon aura se leva de sa chaise, ne sachant comment s’annoncer à son maître.

- Nous sommes... grands-parents ? répétai-je, légèrement amusé. C’est drôle, ça ne m’étonne même pas. Et quel pokémon dans mon équipe a pu grandir comme tu le dis ?

Ruka prit alors son courage à deux mains pour se présenter. Alors qu’il était sur le point de parler, le Voltali du directeur entendit la voix de son maître. Lâchant un cri de joie en comprenant que ce dernier était réveillé, il sortit du placard à la vitesse de l’éclair pour sauter sur le lit et venir saluer son maître joyeusement. Pour ma part, en entendant ce bruit non loin du lit, je sursautai violemment, ne sachant pas de quoi il s’agissait exactement. J’avais l’impression que ce cri venait de mon Voltali, mais comment pouvais-je en être certain ? L’instant suivant, le pokémon électrique se trouvait sur le lit, tout content et quémandant des caresses des deux humains.

- Volt... mais qu’est-ce qui t’arrive ? dis-je, en essayant de comprendre ce qu’il se passait, puisque mon pokémon me léchait vigoureusement le visage. Oui, oui... mon aussi je suis content de te revoir. Enfin... même si je ne te vois pas vraiment.

Le pokémon laissa exprime sa joie encore un moment, avant de se calmer petit à petit. Lorsqu’il retrouva finalement son calme, il redescendit du lit pour retourner dans le placard, là où l’attendait toujours Aquali et ses œufs. Il reprit sa place avec trois d’entre eux, pour continuer de les réchauffer. Pendant ce temps, le Lucario observait le comportement du Voltali, amusé de voir ce dernier aussi content. Le pokémon aura était aussi soulagé de savoir que son maître allait bien, mais il ne laissa pas sa joie s’exprimer de la même façon. Maintenant que le calme était revenu dans la pièce, le Lucario tenta de retrouver son courage. Le premier contact allait probablement être plus difficile, puisqu’il fallait briser la glace. De plus, il n’avait jamais communiqué avec Nathan par télépathie lorsqu’il était un Riolu, étant donné qu’il en était incapable jusqu’à aujourd’hui.

« Bonjour à vous, maître Yoshi. Je suis Ruka, votre Riolu. Enfin... devrais-je dire votre Lucario, désormais. Je suis heureux de voir que vous allez bien, malgré tout. Si vous avez besoin de quoique ce soit, n’hésitez pas à me le demander. Je suis votre loyal serviteur. »

Sur ce, le Lucario s’inclina respectueusement, même s’il savait que son maître ne pouvait pas le voir. Pour lui, il était très important de se comporter ainsi avec l’homme qui s’était occupé de lui dès la naissance. Après avoir dit toutes ses paroles, le pokémon reprit sa place sur sa chaise, nerveux à l’idée de connaître la réaction de Nathan. Ruka tentait de se rassurer en se disant que ce dernier n’allait sûrement pas avoir une mauvaise réaction, qu’il serait simplement surpris dans le meilleur des mondes. Après tout, ils étaient très proches l’un de l’autre lorsqu’il n’était encore qu’un Riolu, alors pourquoi leur relation aurait-il changer depuis sa perte de vision ?

De mon côté, je n’arrivais pas à croire la voix que j’avais entendue dans ma tête. Ne pouvant être plus surpris, je me contentai de cligner plusieurs fois des paupières, comme si je voulais m’assurer que cette voix était bien réelle, que je ne l’avais pas imaginé. Comment mon Riolu pouvait-il avoir évolué lors de mon absence, puisqu’il devait évolué en étant le plus heureux possible ? Malgré mon bonheur, je n’arrivais pas à le croire. En plus des jeunes Evolis qui allaient bientôt éclore, voilà que mon pokémon aura pouvait enfin communiquer avec moi par télépathie. J’attendais cette transformation avec tellement d’impatience, même si elle se produisait au mauvais moment.

- Ruka ? C’est vraiment toi ? Co... comment est-ce possible ?

_______________________________________________
.: ~¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤~ :.

¤~

~¤ Savant Fou Fanatique de la Reproduction Pokémon ¤~
~¤ SFFRP ¤~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenpokemon.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... mais à quel prix ? [Sayaka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle vie... mais à quel prix ? [Sayaka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel prix demander-vous?
» Changer de ROM mais à quel prix ?
» Summit mais a quel prix?
» Vous seriez prêt à mettre quel prix pour acheter une montre???
» A quel prix vendre ses photos ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Chambres des Professeurs & du Personnel :: Deuxième Étage :: Chambre de Nathan Yoshi-
Sauter vers: