Partagez | 
 

 Rouki l'hélionceau, entre vaillance et naïveté [Capture de Benjamin L.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Basile
Lieutenant des services secrets Pokémon
avatar

Masculin Balance Cheval
Messages : 211
Date de naissance : 01/10/1990
Date d'inscription : 22/02/2012
Âge réel : 27
Localisation : Carmin-sur-mer

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Rouki l'hélionceau, entre vaillance et naïveté [Capture de Benjamin L.]   Sam 15 Fév - 19:06

Fléa se tenait près de l’ouverture d’une petite grotte, l’air inquiète. Son ami n’était pas rentré depuis plusieurs heures. Elle l’interpella alors en portant la voix avec ses deux pattes avant.

- Rouki ? Rouuuuuukiiiiiii !? Ou est-tu Rouki ?...

Elle laissa retomber ses pattes d’un air abattu puis elle laissa échapper un profond soupir.

- Hmmmmm… Qu’est-ce qu’il fabrique encore ? Je lui ai juste demandé de ramener quelques branches…








Un mois plus tôt



- Hé bien voila, je pense que cet endroit sera parfait à présent.

La voix du Maganon résonnait dans cette petite cavité qu’ils venaient de découvrir dans un dôme rocheux. Il ne pouvait laisser passer que le haut de son corps dans cette ouverture étroite. Rouki et Fléa eux, de part leur taille plus modeste avaient pu s’y  installer. C’était une petite grotte de deux mètres de largeur et trois mètres de longueur pour quatre-vingt centimètres de hauteur. Fléa à l’intérieur était bien forcée d’adopter de nouveau une position à quatre pattes. C’était vraiment restreint mais l’endroit leur servirait uniquement de refuge.

- J’espère tout de même que l’on n’a pas volé l’abri de quelqu’un d’autre.

- Si quelqu’un devait vivre ici alors cela fait plusieurs mois qu’il n’y a pas mis les pieds.

Le jeune lionceau inspecta de fond en comble cette mini-grotte avec sa truffe aiguisée.

- Grand frère dit vrai, Rouki sent pas traces fraiche dans le coin.

- Hé bien voila qui est réglé !

Fléa voulut parler mais elle se mit soudainement à tousser puis à éternuer. Le bruit se répercuta dans toutes les parois et Rouki se couvrit les oreilles avec ses deux pattounes. Visiblement il fallait faire un peu le ménage par endroit, c’était vraiment poussiéreux, l’air qui se faufilait par l’entrée avait amené toute sorte de choses à l’intérieur après tout ce temps sans occupation. Un objet par terre attira l’attention de la Roussil, elle se pencha pour le prendre. Elle l’examina un bref instant. Il s’agissait d’une demi-sphère de couleur rouge, creuse et plutôt dure. Le Pokemon militaire fut alors interpellé, pensant reconnaître l’objet.

- Tu as trouvé quelque chose Fléa ?

Elle s’approcha de Basile et lui tendit l’objet, l’air intriguée. Ce dernier sorti la tête de la grotte et inspecta l’objet à la lumière du jour, il savait très bien de quoi il s’agissait.

- Une pokéball…  du moins ce qu’il en reste.

- Une poké-quoi ?

Là venait la partie délicate pour le Maganon : expliquer que les pokeballs servaient à enfermer des pokemon pour les capturer et pouvoir les utiliser ensuite. Pour des individus qui n’avaient jamais eu cette expérience, sans même y avoir eu vent d’aucune autre personne car jamais aucun humain n’avait franchi la grotte où ils étaient jusqu’à présent, c’était difficile à admettre. Il allait ensuite devoir expliquer qui étaient les humains. Décidément c’était pas gagné. Il repensait à ce qui s’était passé avec Kipix… un vrai désastre. Avec eux ce serait presque pareil, il fallait tout leur apprendre.

- Les enfants, dès qu’on aura un peu nettoyé cette grotte, il faudra que je vous parle de certaines choses.

Les deux comparses se regardèrent l’un l’autre comme étonnés par cette annonce si solennelle, puis ils regardèrent de nouveau le Lieutenant.

- Euh… d’accord.

A l’intérieur les deux jeunes se mirent à balayer le plus de détritus possible, à Basile ensuite de faire un tas à l’extérieur. De nombreux objets furent trouvés, mais la plupart comme le morceau de pokeball n’avait pas pu être emportés jusqu’ici par le vent, alors sûrement un pokemon avait fait une  collection dans son coin, peut-être un Zigzaton, c’était l’espèce à laquelle le Maganon avait pensé directement. Cela lui rappelait d’ailleurs cette fois où on lui avait volé un objet auquel il tenait tant.



~Flash back~
Il se trouvait près du port de carmin-sur-mer ce jour là. Il faisait beau et l’Océane s’apprêtait à accoster. Les matelots arrimèrent le paquebot, la passerelle s’étendit jusqu’à la terre ferme et les premier passagers en sortirent. C’est alors qu’il vit une petite silhouette se faufiler d’un voyageur à l’autre, les bousculant par moment. L’individu traversa le passage en bois pour arriver de plus en plus près du maganon et le bouscu…


- ONIIIIIIIIISAAAAAAN !!?? Ici la terre ! Vous me recevez ? Vous rêvassez encore ?

Le lieutenant qui avait le regard dans le vide aperçut la Roussil en face de lui.

- Oh euh Fléa… non non je réfléchissais c’est tout. Ahem…

- Hmm ok, dit-elle d'un air perplexe… Bah j’étais en train de dire que la grotte était pratiquement débarrassée de toutes ces cochonneries.

- Bien, bien… on va se reposer un moment alors.

Le maganon dégagea le reste des ordures et cette fois-ci il aperçu la deuxième moitié de la pokeball, la partie blanche. Il la regarda brièvement, puis prit dans une autre main le second morceau, les emboita l’un dans l’autre pour qu’ils reforment l’objet d’avant, sans bien sûr qu’il soit réparé. Il considéra l’objet pendant un moment et songea à tout ce qu’il avait pu représenter de bon ou de mauvais dans sa vie. Pour lui en tout cas il y avait eu plus de mauvais que de bon. Il ne connaissait pas le pourquoi du comment cette technologie avait été créée. Il n’était jamais à l’abri de ces choses là, jusqu’à ce que son tuteur, le Major Bob en fasse sa propriété, aussi bien pour des raisons d’administration que de sécurité. Pourquoi fallait-il donc forcément qu’un Pokemon appartienne à un humain pour être reconnu dans la société ? Et les humains parlent de liberté ? La liberté pour lui ce n’est qu’un concept illusoire, à partir du moment où des lois sont en place, jamais quelqu’un ne pourra être libre sauf en étant hors la loi. Facile à dire ? Peut-être bien. Cela voulait donc dire qu’il serait préférable d’appartenir à cette catégorie ? Pourtant cette dernière est son ennemi. N’importe où qu’il aille et quoi qu’il fasse au final, le Maganon ne se sentait pas satisfait, il avait besoin de faire le point, de se retrouver… de méditer. Aurait-il une réponse au bout de son périple sur Gakuen ? Rien n’était sûr.

De son côté Rouki  reniflait le tas d’ordure. Pour lui tout ceci avait une odeur différente, c’était un vrai festival de nouvelles senteurs et il ne pouvait s’empêcher de défaire le tas avec son museau pour sentir les objets qu’il y avait dessous. La curiosité l’emportait toujours là où quelque chose de nouveau s’offrait à lui. Un battement d’aile dans les airs et voila qu’un Piafabec en plein vol était devenu pour lui la découverte du millénaire, alors il devait à tout pris courir vers cette étrangeté qui arrivait à aller plus haut que la hauteur de saut de n’importe quel pokemon. D’ailleurs qui avait-il tout là haut dans cette surface bleu parsemée de coton, se disait-il ? Est-ce qu’on se cogne aussi à ce plafond ou alors il faut aller vraiment très très haut ? Tout en se posant ces questions il arrêta sa course, de toute manière ce pokemon qui vit là haut va plus vite que lui. Il vit alors tomber quelque chose doucement, il alla voir et cela ressemblait à ce qui constituait la fourrure d’Hermès. En voulant renifler, l’étrange fourrure se colla à son museau, cela lui gratouilla les narines et il éternua. La branche de poil marron voleta un mètre plus loin suite à l’événement soudain. En tout cas il cru sentir une légère ressemblance avec l’odeur d’Hermès et Natu.  Ensuite il regarda derrière lui, voyant sa queue gigoter, il ne put s’empêche de tournoyer  pour tenter de l’attraper. Il s’adonnait à ce genre d’occupation de nombreuses fois, faute d’avoir un autre divertissement. Il se mit sur le côté et se coucha sur le dos puis il remua ses pattes dans le vide, pour enfin contempler le ciel.

Fléa elle, après tout ce temps passé à rechercher et déblayé leur tout nouveau petit nid douillé, s’étira et s’assit, enfin… Elle fut soulagée d’avoir pu trouver une nouvelle maison, certes beaucoup moins spacieuse qu’avant, mais ce n’était rien comparé à la liberté, là, dehors. Elle repensait à tous ces moments passés à devoir se déplacer tout le temps, car on était jamais à l’abris si on restait sédentaire, au risque de manquer à manger ou pire, se faire manger par d’autres prédateurs. Elle n’avait jamais été tranquille de toute sa vie, elle en profita pour réfléchir sur elle-même,  sur son futur car pour elle il semblait y avoir tout un tas de choses à faire et à découvrir dans ce nouveau monde. Il est vrai que durant le voyage, elle fut longtemps briefée par Basile avec Rouki sur ce qui composait ce monde. Elle apprit ainsi l’existence des océans, ces vastes étendue d’eau à perte de vue, les plaines et les forêts où il faisait toujours bon vivre mais faire attention à ne pas bruler la végétation, car « mère nature » ne serait pas contente avait dit Basile. Fléa aurait bien aimé rencontré cette « mère nature », peut-être devrait-elle demander à son ainé où elle habitait et ce qu’elle faisait de ses journées.  C’est sûrement une personne charmante se dit-elle. Elle inspecta ses griffes pendant un moment, visiblement elle les avait laissait trop longtemps pousser, il était peut-être temps de profiter de cet instant de calme pour faire une petite manucure. Elle prit alors une petite pierre non loin de là et commença à limer ses griffes en toute délicatesse.


Après avoir pris chacun un peu de temps pour se reposer, Basile rassembla tout le monde et il commença à expliquer de façon claire ce que représentaient les pokéballs… mais aussi les humains…







A présent


L’hélionceau revenait à toute vitesse de là où il était venu, c’est à dire la forêt. Dans sa gueule il transportait plusieurs branches. C’était à son tour de s’occuper de la cueillette, en effet ils se relayaient chaque jour entre lui et Fléa pour récupérer de quoi se nourrir et se réchauffer. Il avait trainé un peu trop longtemps cette fois-ci car il était tombé sur un pokemon étrange qu’il avait observé pendant un moment, caché dans un buisson. Le pokemon en question était resté immobile pendant un long moment. Croyant à la supercherie, Rouki s’était avancé discrètement, puis le renifla. Il était en fait en train d’observer une souche d’arbre depuis des dizaines de minutes, tout ça parce qu’elle avait une forme particulière qui lui faisait penser à la silhouette d’un pokemon. Pour se consoler de cette mascarade orchestrée par cette vilaine nature, il se fit alors les griffes sur cette pauvre souche qui n’en avait pas assez vu comme ça.

Il lui resterait encore dix minutes avant de parvenir jusqu’à la grotte s’il continuait à cette allure de course. Depuis tout ce long mois il craignait autant qu’il espérait de poser les yeux sur ces fameux machins qui se déplaçaient sur deux pattes et qui avaient avec eux ces espèces de truc rond de couleur blanc et rouge. Comment les appelaient-ils déjà grand frère Basile ? Les zumains ? Ou alors les numains ? Peu importe, il devait apparemment être vigilent face à eux et ne pas hésiter à se défendre contre eux s’il le fallait.

Il fallait vraiment qu’il se dépêche, sinon il allait mettre Fifou en colère pour sûr ! Peut-être même qu’elle était déjà en route, en tout cas un courant d’air passa et L’hélionceau cru sentir une odeur qu’il avait du mal à identifier, pour lui c’était un nouveauté de plus, mais devait-il céder à la curiosité ou bien rester raisonnable et continuer à courir ? L’odeur semblait pourtant appétissante, une sorte de combinaison de sucrerie et de pâtisserie. Il se mit à saliver et humidifia encore plus les branches.

Fléa de son côté avait encore attendu plusieurs dizaines de minutes, mais l’impatience se sentait vraiment dans son comportement. Les pattes avant croisées et une patte postérieure tapotant nerveusement le sol. C’était déjà trop long.

*Bon j’en ai marre, je m’en vais lui tirer ses deux oreilles pointues pour qu’il comprenne enfin les règles*

Elle se mit alors à trottiner, non sans une certaine appréhension. Elle retenait toujours bien précisément les précautions énumérées par Basile. Il avait bien été clair par rapport à ça, d’ailleurs il avait aussi dit qu’il reviendrait peut-être voir comment ils se portaient, cela faisait un mois qu’il était parti pour le volcan, lui était-il arrivé quelque chose ? Non bien sûr que non pensa-t-elle, Basile est fort, il ne lui arrivera jamais rien se dit-elle pour se consoler. Elle repensa tout de suite après à Rouki, son petit protégé depuis plusieurs années. Et si ce qu’elle redoutait le plus était arrivé ? Que deviendrait-elle ? Elle commença à sentir une boule dans le ventre, un stress qu’elle n’avait jamais connu avant, le stress de l’inconnu.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basile
Lieutenant des services secrets Pokémon
avatar

Masculin Balance Cheval
Messages : 211
Date de naissance : 01/10/1990
Date d'inscription : 22/02/2012
Âge réel : 27
Localisation : Carmin-sur-mer

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: Rouki l'hélionceau, entre vaillance et naïveté [Capture de Benjamin L.]   Dim 30 Mar - 21:57

L'hélionceau s'était mis à courir aussi vite qu'il pouvait, il ressentait tout de même une certaine appréhension, il savait qu'il avait mis trop de temps et Fléa allait à coup sûr le sermonner. Mais à présent il était beaucoup plus confiant qu'avant, sûrement l'air frais, le fait de pouvoir se déplacer encore plus loin qu'avant et de rencontrer de nouvelles choses qui à long terme ne l'étonnait plus, et plus besoin de devoir se cacher pour échapper à Dent-tranchante, oh que non.

Il n'en était pourtant pas moins distrait qu'avant. Il ne savait pas rester concentré et les rares fois où il était attentif étaient au moment de jouer et de manger. Il n'étais pas mieux pour savoir se tenir tranquille car c'était une sacré boule d'énergie. Il avait néanmoins gagné en endurance et même s'il ne s'en rendait pas compte il était aussi devenu un peu plus fort qu'avant, mais tout ce dont il se rendait compte au final, c'est qu'il courait plus vite et plus longtemps. Globalement il était tout de même beaucoup plus serein que dans l'hostilité de la grotte où il vivait autrefois.

Un son lui parvint dans les oreilles comme un écho.


"ROUKIII !... OUKIII.. OUKIII..."


Il lui semblait reconnaître cette voix, mais cela remontait à pas mal de temps. Il arrêta sa course, regarda en arrière, une patte avant en l'air.

*Nou... Nouchakou ?*

Rouki pensait reconnaître un ami, un pandespiègle qui aimait bien lui faire des farces. Comment se faisait-il qu'il entendait sa voix ici ? Avait-il également quitté la grotte comme lui et Fléa ? En tout cas si quelqu'un avait crié son nom c'est qu'il devait le connaitre et seuls ses amis connaissaient son nom. Si c'était bien lui alors ce serait une formidable surprise, il pourrait retrouver celui à qui il donnait des coup d'boules et qu'il mordillait pour s'amuser. Il déposa les branches qu'il tenait dans sa gueule et se mit à rugir aussi fort qu'il pu pour appeler son ami malgré le ton de sa voix fluette.

"RRrrrrrraw !!! RRrrrrraw !!  Nouchakou ! Nouchakou !"

Il serait bien allé voir mais il ne savait même pas à partir de quel endroit il avait été appelé et puis il était déjà bien trop loin de son abris à présent. Il bougea alors la tête et les yeux dans tous les sens pour savoir si quelqu'un bougeait ou non. Tant pis si Fléa le gronde, s'il retrouve son ami c'est bien plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basile
Lieutenant des services secrets Pokémon
avatar

Masculin Balance Cheval
Messages : 211
Date de naissance : 01/10/1990
Date d'inscription : 22/02/2012
Âge réel : 27
Localisation : Carmin-sur-mer

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: Rouki l'hélionceau, entre vaillance et naïveté [Capture de Benjamin L.]   Dim 27 Avr - 15:00


L'hélionceau s'écroula sous le poids de son ami farceur. Il le reconnu tout de suite, et la petite bagarre commença. Tandis qu'on lui mordait l'oreille, il repoussait avec sa patte griffu le corps du panda, puis roula sur le côté pour le mettre dos à terre et le mordre à son tour. Ce fut très cours malheureusement pour lui car son compagnon voulait déjà entamer la discussion, ce que Rouki trouvait très ennuyeux. Il s'écarta alors du Pandespiègle et lui répondit.

- Hé bin... la terre à tremblé et même que y a Basile qu'est tombé du ciel juste après ! BADABOUM ! Tu connais pas Basile ? Il est trop méga-fort de la mort qui tue ! PIM ! PAM ! PRRRR !

Tout en racontant, le pokemon feu faisait de grand gestes et sautait sur place, puis il faisait des bruit d'explosions avec sa bouche pour montrer à quel point le Maganon était fort.

- Pis y a Dent-tranchante qui voulait nous manger tout cru mais Basile nous à protégé et avec d'autres gens ont a pu s'échapper, pis avec Fléa et Basile on a cherché une nouvelle maison dans la montagne, on s'est installé et Basile nous à laissé pour aller à la grosse montagne qui krash du fe.

L'hélionceau n'était pas du genre à expliquer les détails de l'histoire et racontait ce qu'il lui passait par la tête dans ses souvenirs, sans se soucier si l'autre aurait compris tout ce charabia. Il se calma et repensait à ce qu'il était venu faire ici.

- Mais Fléa va me gronder si je rentre pas à l'heure, je devais rapporter ces morceaux de bois là. Pourquoi tu viendrais pas avec moi ? Hein ? Hein ? On va s'amuser comme des fous !

Il était en position de jeu, le buste baissé et la queue qui remuait, comme prêt à sauter. Mais ce fut court tandis que par le côté venait d’apparaître plusieurs créatures, dont une particulièrement grande qui se tenait debout sur deux pattes et de la fourrure uniquement sur la tête, le reste du corps n'étais pas de la fourrure mais s'en rapprochait. Par instinct il recula de quelques pas et grogna légèrement. Il jeta un oeil à son ami qui n'avait pas l'air effrayé pour autant. Dans ce cas il n'y avait sûrement aucun danger. Son apparence en tout cas, d'après ce qu'il voyait et ce que Basile en avait dit, se pourrait-il qu'il s'agisse d'un Numain ? Il fallait être vigilent dans ce cas.

La créature s'accroupit et lui fit un geste avec sa patte avant. Qu'est-ce que cela signifiait ? En tout cas cela n'avait rien d'un geste offensif pour le petit lion. Il s'approcha doucement et vint lui renifler la main. Elle avait une légère odeur de friandise comme il l'avait senti il y a quelques minutes. Il renifla alors tout le long de son bras et parvint devant l'une des poches de l'humain d'où il se dégageait une odeur encore plus appétissante. Rouki poussa avec son museau contre l'endroit où il avait repéré le Graal. Son estomac s'était mis à gargouiller à ce moment. Il tourna enfin la tête vers Nun Chah Ku comme intrigué.

- Il sent boooon. C'est qui ? Un de tes amis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basile
Lieutenant des services secrets Pokémon
avatar

Masculin Balance Cheval
Messages : 211
Date de naissance : 01/10/1990
Date d'inscription : 22/02/2012
Âge réel : 27
Localisation : Carmin-sur-mer

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: Rouki l'hélionceau, entre vaillance et naïveté [Capture de Benjamin L.]   Jeu 19 Juin - 16:24

Rouki fut surpris lorsque l'humain fit un geste pour diriger une de ses main vers sa poche et en sortir une friandise. Il avait alors reculé de trois pas et lorsqu'il vit l'objet il étira son coup vers l'avant puis huma l'air. Il eut un regard vers le visage de l'étrange créature puis un autre de nouveau vers la nourriture. Il s'approcha alors doucement et se mit à lécher. Il fit quelques léchouilles et sentant ainsi que c'était plutôt sucré, ne tarda pas à ouvrir sa gueule pour l'engloutir. Il n'en fit qu'une bouchée.

Un moment passa et l'humain ramassa les branches qu'il avait soigneusement cueillies jusqu'à présent et leur fit signe qu'il était d'accord pour les suivre jusqu'à chez lui et Fléa. La boule de poil courait loin devant, s'arrêtant entre temps et regardait en arrière pour voir où le groupe en était. Il était tellement excité qu'il ne tenait plus en place, mais s'ils n'allaient pas plus vite pour revenir chez lui il risquait d'avoir des ennuis. Pourvu que son amie ne soit pas trop en colère quand il reviendra...

Pendant ce temps, tout en haut dans le ciel, un Heledelle scrutait les environs. Il venait de se rassasier dans la forêt et après un petit somme à la cime d'un arbre il avait décidé de se diriger vers les montagnes pour prendre encore plus d'altitude. Il aperçu le groupe de Pokemon et l'humain qui effectuaient l'ascension d'une pente tout à fait douce. Il repéra deux espèces de pokemons qu'il n'avait jamais aperçu auparavant, mais plus que de la curiosité c'était un semblant de crainte qui se dessinait sur ses yeux car pour toute nouveauté qui se dressait dans le paysage cela pouvait représenter une menace potentielle.

C'est ainsi qu'il garda son altitude, sûr de lui en battant des ailes, emporté par les courants ascendants, puis visant de nouveau vers le bas pour prendre un peu plus de vitesse. Les silhouettes jusqu'alors parfaitement identifiable n'étaient alors plus que des êtres minuscules avec l'altitude et la distance qui les séparaient. Ce fut calme l'instant d'un moment. Le Pokemon oiseau regardait loin devant et devant lui se dressait l'imposante chaîne de montagnes. Ce qu'il ne vit pas c'est qu'en dessous de lui une boule de feu arrivait à toute allure, entourée d'un halo bleu. Il ne la vit pas mais il entendit néanmoins le sifflement qui s'intensifiait de plus en plus.

Il baissa alors rapidement la tête vers ce qui lui arrivait dessus, bascula sur le côté et évita le projectile de justesse, une peur qui se poursuivit juste après car la boule de feu se mit à exploser faiblement et dispersa ses restes de combustion dans l'atmosphère. Cette explosion fut suivit d'un mouvement de panique qui lui fit perdre son élan et sa trajectoire. Après quelques battements d'ailes il se remit en place et vit au sol les contours d'un autre pokemon, non identifié lui aussi, cela faisait le troisième en une journée décidément. Il se tenait sur deux pattes, tenant un morceau de bois entre les mains, le museau fin et élégant, une queue en forme de pinceau et le pelage rouge et orange.

L'appréhension du pokemon volant s'amplifia encore plus et dans un élan de terreur il accéléra et on ne le vit plus pendant un bon moment dans les parages.

Rouki se figea en observant la boule de feu qui était montée au ciel puis se désintégra en un léger bruit sourd. Il passa d'un état excité à un état affolé. Il se plaqua d'abord contre le sol et se cacha avec ses deux pattes avant.

"Non non non non ... Rouky est fichu ... Rouky va passer un sale quart d'heure"

Il se remit d'aplomb et se mit à faire les cents pas et n'arrêtait pas de répéter.

"C'est pas possible... c'est pas possible... c'est pas possible..."

Puis il s'arrêta, et respira un grand coup.

"B... bon... on ... on continue. Par contre restez sur vos gardes. On... on sait jamais."

Ils firent quelques pas mais malheureusement ce qui devait arriver arriva. Au sommet d'une bute apparu la même silhouette que l'oiseau venait de voir plus tôt, ce qu'il n'aurait pu voir par contre c'est la mine irritée qui s'était dessinée sur ce visage pourtant si apaisant d'ordinaire. Elle balançait son bâton tenu d'une main sur la paume de l'autre main comme si elle était prête à mater du félin.

Rouki ne fit plus un pas de plus et se mit à déglutir.

"Alors là, je suis mort."


La créature qui venait d'apparaître n'avait pointé son regard que sur Rouki jusqu'à présent, mais lorsqu'elle aperçut le panda et tout le groupe qui les suivait elle fut un peu plus surprise ce qui lui valu un haussement de sourcil. La colère fit place à l'incompréhension.

"Nun Chah-Kun ? Et qui sont les autres ? Je t'avais pourtant dis de faire attention Rouki-chan, vilain garçon !"

Elle interrompit son geste et porta une main, poing fermé vers son coeur.

"Je me suis fais beaucoup de soucis tu sais ?"

Le félin baissa la tête comme abattu. Il n'osait plus la relever, ni dire un seul mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basile
Lieutenant des services secrets Pokémon
avatar

Masculin Balance Cheval
Messages : 211
Date de naissance : 01/10/1990
Date d'inscription : 22/02/2012
Âge réel : 27
Localisation : Carmin-sur-mer

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: Rouki l'hélionceau, entre vaillance et naïveté [Capture de Benjamin L.]   Jeu 28 Aoû - 20:15

L'air abattu, l'hélionceau bredouilla des excuses.

- J... désolé...

Il y avait bien longtemps que les deux pokemon feu n'étaient pas restés séparés aussi longtemps. Depuis qu'ils avaient fui la grotte, ils prenaient toujours un peu plus leur distance l'un de l'autre, peut-être était-ce dû à l'immense espace à explorer qui s'offraient à eux, qu'ils avaient également besoin d'être moins vigilent et donc d'être moins souvent ensemble pour veiller l'un sur l'autre. Rouki semblait prendre davantage d'aisance avec cette liberté et Fléa pensait qu'un jour il lui ferait faux bond et elle se sentait un peu plus seule à chaque fois, d'où sa tristesse. De toute manière elle ne pourrait pas le protéger toute sa vie, il fallait que le félin trace sa propre route, qu'elle trace la sienne également, mais elle n'avait pour l'instant aucune idée de son avenir immédiat. Tout ce qu'elle désirait c'était rester en famille.

La femelle le prit dans ses bras et le serra contre lui, comme une mère portait son enfant. Le lien entre eux était devenu bien plus fort que de l'amitié, tous ces moments difficiles mais aussi ces moments heureux passés ensemble dans la grotte les avaient soudés.

L'humain se présenta ensuite et expliqua alors le pourquoi du comment. Fléa ne put réprimer un semblant de nervosité. Assurément non, il n'était pas question qu'ils aillent les rejoindre dans leur caverne. Basile avait bien été clair à ce propos, tout devait rester secret et a fortiori il était impensable que des humains en ai l'information, aussi gentils soient-ils. Il voulait les protéger à tout prix. Ce que pensait la Roussil de l'idée de Rouki, ce n'était pas tant d'amener avec lui un humain, mais c'est surtout qu'il voulait montrer au pandespiègle son nouveau chez lui, et entre amis c'était tout à fait normal, sauf que voila il avait oublié le facteur "humain".

"Je regrette, vous n'irez pas plus loin. Même si cet humain est gentil, nous tenons à garder notre habitation secrète, loin de toute influence humaine, au risque de nous faire repérer d'une certaine manière, même si aucune intention mauvaise n'est présente, j'espère que vous autre confrère Pokémons comprendrez que nous ne pouvons nous y risquer. Nous sommes encore fragile depuis notre sortie de la grotte, et vu les nombreux traumatismes dont on a pu faire l'objet dans cet endroit clos - et Nun Cha-kun vous en a peut-être parlé - on ne peut se permettre de nous attirer davantage d'ennui."

Puis elle se tourna vers le Pandespiègle.

"Je suis contente que tu sois en forme. Si tu es avec cet humain, j'imagine qu'il n'y a aucun soucis à se faire. J'espère que tu comprendras les précautions que l'on prend Rouki et moi."

Rouki se mit alors à gesticuler dans tous les sens comme s'il voulait qu'on le lâche, qu'on arrête de le chouchouter. La femelle le relâcha alors et il se réceptionna au sol convenablement.

"Et pis pourquoi on quitterai pas la caverne pour aller partout avec Nun Cha ? Ce serait mieux non ? Pis on se ferait plein d'autres copains !"


"Rouki !" réagit-elle, consternée.

"Basile a dit qu'il était devenu trop fort avec un humain ! Moi aussi j'veux devenir super fort !"
Renvoya-t-il plus déterminé que jamais, mais il avait une sorte de boule au ventre du fait de s'opposer de la sorte à sa "frangine".

Le pokémon canidé plongeât son regard dans celui du félin pour défier son courage. Malgré un bref détournement des yeux pendant deux secondes vers le pandespiègle, il tenu bon. Elle interrompit le duel au bout d'un moment et ferma les yeux. Ce à quoi elle pensait ? Qu'elle avait à présent en face de lui un petit bout de pokémon qui n'avait plus besoin qu'on le couve, qui commençait à s'affirmer, rien qu'en étant en divergence d'opinion au bout d'un instant, une chose qui n'était jamais arrivée jusqu'à présent. L'hélionceau avait pris un peu plus d'assurance mais il était toujours aussi naïf, naïf de penser que sa grande soeur le suivrait également. Non, s'ils devaient continuer à évoluer à leur manière ils devaient se séparer, pendant un temps. Cela lui fit de la peine, mais c'était nécessaire. Son petit frère lui montrait à présent que c'était le moment, qu'il devait prouver ce dont il était capable et en revanche c'était pour elle l'occasion de penser à autre chose et de réfléchir à son avenir.

"Hmm... hé bien Rouki pour une fois que tu es réellement têtu sans faire la comédie, je veux bien te croire. Mais sache que nos chemins vont devoir se séparer dans ce cas, car il le faut, pour notre bien à tous les deux. Mais avant tout..."

Fléa disposa ses deux pattes avant à l'horizontale et une lueur bleue les parcourue. Cette même lueur vint envelopper Rouki et sous son air ahuri, il sentit que ses pattes ne touchaient plus terre et qu'il s'envolait, passa au dessus de sa grande sœur et atterrit dix mètre derrière elle.

Celle ci se mit en position de combat, bâton en avant et flamme allumée, Rouki voulu revenir mais elle le propulsa quelques mètre plus loin pour anéantir toute tentative d'intervention.

"Avant tout je dois m'assurer que ta nouvelle famille vaudra quelque chose. AFFRONTE-MOI HUMAIN ! SI TU ME BATS, JE TE CONFIE ROUKI !... Nun Cha-Kun tu fais aussi parti de mes adversaires... pour cette fois-ci..."
Avait-elle proclamée d'un air plus que déterminé, une expression du visage en signe de défis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rouki l'hélionceau, entre vaillance et naïveté [Capture de Benjamin L.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rouki l'hélionceau, entre vaillance et naïveté [Capture de Benjamin L.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TZ7 Problème acquisition Vidéo
» Capture de Mew[Benjamin] [Fini]
» [TEST] Comparatif entre HD et HD2 ?
» [RÉSOLU] [AIDE] Faire une capture d'écran de son HTC HD2
» [SOFT/TUTO] SHAKE & SAVE : Prendre une capture d'écran de votre HTC [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Montagnes-
Sauter vers: