Partagez | 
 

 Une nouvelle amie ? [pv. Eirin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Une nouvelle amie ? [pv. Eirin]   Mar 25 Fév - 4:56

Je parcourrai avidement les lignes de mon roman, incapable de freiner ma curiosité. C'était la première fois depuis mon retour du voyage scolaire que je m'accordais un moment lecture. Le ciel sans nuage se prêtait à ce type d'activité en plein air. Près de l'eau fraîche du lac et à l'ombre des arbres, la température y était clémente. Je n'étais pas revenue depuis l'hiver dernier, lorsque Zuko et moi avions trouvé nos oeufs. Je me souviendrai toujours de mon petit-ami qui avait marché sur la glace pour aller les chercher. Je frissonnais encore de le peur que j'ai ressenti à ce moment là quand la glace a cédé sous le poids de mon petit-ami. Heureusement, tout c'était bien terminé et il y avait eu plus de peur que de mal. Depuis ce temps, beaucoup de chemin a été parcouru. Je refermai soudainement mon livre, n'ayant plus vraiment l'esprit à la lecture. Mon regard se porta sur l'eau bleuté du lac. Je humai l'air embaumé d'un parfum floral, en paix avec moi-même pour la première fois depuis des semaines.

Je me tournai vers Stàl qui somnolait près de moi. Je n'avais pas eu vraiment eu l'occasion auparavant de faire la connaissance de mon nouveau pokémon depuis son adoption. Comme s'il sentait que je le fixais, il ouvrit un œil écarlate. Il me parcourut de ses prunelles scrutatrices, m'analysant sous tous les angles. Depuis que je l'avais sorti de sa pokéball, il ne cessait de me jauger, ne sachant comment me percevoir. Je lui fis un sourire, avant de me détourner afin de ne pas lui forcer la main. Notre relation évoluerait en temps et en heure, en respectant le rythme d'adaptation de l'insécateur. Je cherchai Wazka qui était à nouveau tombée à la renverse en raison de la lourdeur de sa tête. Je n'eus pas à lui venir en aide, puisque Kazan s'empressa de porter secours à la kraknoix en détresse. Le pyroli avait toujours été d'une galanterie exemplaire envers la gente féminine de toute espèce. Toutefois, il ne pouvait s'empêcher de pousser des grognements renfrogné découragé par l'entêtement des femelles de son entourage à en faire trop. Kazan poussait la galanterie jusqu'à en devenir un brin macho, puisque pour lui la gente féminine devait se cantonner à des rôles de ménagères, sans trop en faire. C'est à croire que le pokémon flamboyant provenait d'une toute autre époque. La kraknoix le remercia de son aide avant de se remettre à creuser dans le sol à la recherche de belles roches. Il était rare qu'elle se montrait aussi active, habituelle elle préférait la paresse à l'activité.

Je rangeai le livre dans mon sac et jetai un coup d'oeil à l'oeuf. J'étais impatiente de découvrir le pokémon qui se cachait à l'intérieur. J'allais devoir me montrer patiente avant de pouvoir satisfaire ma curiosité. Une dernière caresse sur l'écaille verte de l'oeuf, je refermai le bagage afin de conserver une bonne température. Höyö était assise nonchalamment contre un arbre, surveillait ses compagnons. Depuis que je me suis réconciliée avec Zuko, la kirlia est beaucoup moins soucieuse. De ce fait, elle n'est plus perpétuellement à mes côtés. Je sais qu'elle continue de veiller attentivement sur moi, mais elle ne s'inquiète plus autant. Un doux sourire étira à nouveau mes lèvres lorsque le regard de ma starter croisa le miens. Nous nous transmettions plus en un seul regard que dans des perpétuelles paroles. Un bruit sourd retentit, perturbant le lien visuel entre Höyö et moi. Je constatai vite que c'était encore Wazka qui était tombé à la renverse.

- Restes-là, je m'en occupe, ordonnais-je à Kazan qui s'apprêtait à se porter au secours de la kraknoix.

Contrarié de se faire voler son rôle, il afficha une mine boudeuse en se recouchant. Je haussai les épaules, indifférente au machisme de mon pokémon, au contraire je trouvais cette attitude attachante. Je saisi la kraknoix qui s'agitait pour retomber sur sa patte. Lorsque je la remis sur patte, elle me fixa quelques instants. Elle était encore un peu timide en ma présence. Sans hésiter, je plongeai mes mains dans la terre pour l'aider à creuser. Wazka me regarda faire un instant, puis elle recommença à creuser avec moi. Toutefois, ce moment privilégié avec mon pokémon fut de courte durée. Un fennec surgit d'un buisson face à moi pour se jeter sur moi. Je réceptionnai la nouvelle venue en tombant à la renverse. La petite forme tremblante se blottit dans mes bras. Je regardai le pokémon, stupéfaite de voir que c'était un pokémon dont j'ignorais l'espèce. Je n'avais pas amené mon pokédex, donc je ne pouvais vérifier cette information. Je remarquai qu'elle était blessée la patte en raison de l'angle bizarre dans laquelle elle se présentait. J'étais tellement concentré à analyser le nouveau pokémon que je n'avais pas remarqué que mes compagnons s'étaient approchés de nous alertés par celle-ci. Stàl porta l'une de ses lames à la gorge du pauvre petit créature apeurée, alors que la Kirlia s'apprêtait à la saisir par le peau du cou. Kazan regardait la nouvelle venue d'un air menaçant. Seule Wazka restait à l'écart puisqu'elle était à nouveau tombé à la renverse sous l'effet de la surprise.

La feunnec regardait les compagnons de la jeune fille qui la tenait dans ses bras avec crainte. Elle s'était sauvé depuis la grotte poursuivie par un pokémon qu'elle ne connaissait pas. Celui-ci n'avait pas apprécié qu'elle lui vole son déjeuner. Elle était tellement affamée qu'elle n'avait pas pensé que les baies appartenaient à un autre pokémon. Dans sa fuite, elle s'était blessée à la patte, mais cela ne l'avait pas arrêté jusqu'à ce qu'elle tomba sur la jeune fille et ses pokémons. Aussitôt, elle s'était sentie en sécurité dans les bras de l'éleveuse. Elle regarda derrière elle, sans voir aucune trace de son poursuivant. Elle remarqua l'attitude menaçante des compagnons de l'humaine, elle recommença à trembler de plus belle. Elle cacha son petit visage dans la poitrine de la jeune femme. L'éleveuse ne tarda pas à prendre sa défense au grand soulagement de la feunnec.

- Calmez-vous, elle n'est aucunement une menace pour ma sécurité, c'est plutôt nous qui le sommes, tempérais-je mes pokémons surprotecteurs. Elle est blessée, nous devons lui venir en aide au lieu de la persécuter. Nous allons devoir lui faire une attelle. Stàl va me chercher des petites branches, Höyö va voir dans mon sac, je crois que j'ai des bandages. Kazan est-ce que tu peux aider Wazka à se redresser.

Mes pokémons hochèrent la tête, obéissant à mes ordres. Je me redressai tout en tenant fermement la jeune renarde dans mes bras. Je regardai l'insécateur qui s'engouffrait dans la forêt à la recherche de branche. J'étais surprise de sa réaction à la pseudo menace qui m'avait affecté. Apparemment, il s'adaptait mieux à moi que je ne le pensais. Je sentis qu'on tirait mes vêtements, je me détournai des arbres pour remarquer que la kraknoix était revenu auprès de moi. Malgré sa timidité, elle était curieuse de voir le nouveau pokémon. C'était bien la seule de mes pokémons qui ne s'était pas montré hostile envers la pauvre créature. Le fennec jeta un œil discret vers Wazka. Höyö revint bien vite avec les bandelettes et des serviettes pour que j'essuie mes mains pleines de terre. Elle avait aussi ramener mon sac, afin de ne pas laisser l'oeuf sans surveillance. Elle le déposa près de Kazan dont le corps dégageait suffisamment de chaleur pour le tenir au chaud. Je m'essuyai les mains en attendant le retour de Stàl. Celui-ci ne tarda pas à revenir avec les branches que je lui avais commandé. Après quelques difficultés à séparé le petit pokémon de moi, je commençai à lui faire une attelle sur sa patte blessée. C'était la première fois que je m'exerçais réellement à soigner un pokémon. Je connaissais la théorie, mais je n'avais pas beaucoup de pratique. Je réussis à faire quelque chose de concluant, à mon grand soulagement. Je pris ma patiente dans mes bras pour la réconforter. Je remarquai le présence d'une autre jeune fille. C'était peut-être la dresseuse du pokémon inconnu.

- Bonjour, est-ce que ce pokémon vous appartient, la hélai-je avec enthousiasme. Elle a surgi du buisson et s'est jetée dans mes bras. Elle m'a semblé plutôt à l'aise avec les humains, alors je me suis cette question posé la question. Sinon, vous ne connaîtriez pas l'espèce de ce pokémon, car c'est la première fois que j'en vois un comme ça. Enfin, j'espère que je ne vous importune pas.

J'avais conscience de parler un peu trop, mais c'était toujours plus fort que moi. Stàl considéra la nouvelle venue avec méfiance, je commençais à voir certains côtés de sa personnalité qui me surprenaient. Il ne tarda pas à être rassurer puisqu'il retourna se coucher à l'ombre d'un arbre. Toutefois, son regard écarlate ne cessait de surveiller les alentours. Höyö se posta près de moi, préférant ne pas s'éloigner. Kazan demeura près du sac, accompagné de Wazka qui n'osait pas s'approcher.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Une nouvelle amie ? [pv. Eirin]   Jeu 3 Avr - 1:37

Lorsqu'elle avait surgi à son tour des buissons, j'avais tout de suite supposé qu'elle avait un lien avec le pokémon dans mes bras. Je n'avais pas porté attention à son état. Lorsqu'elle me répondit que ce pokémon n'était pas le sien, je remarquai les traces de sang qui s'écoulait de son nez. Je ne pus m'empêcher de rougir quand elle me demanda un peu de temps pour se nettoyer le visage avant de m'expliquer ce qu'elle savait sur le petit renard. Je ressentis un malaise car en raison de mon empressement, j'avais négligé l'état de la jeune femme. Je le regardai se diriger vers le lac dans lequel elle plongea ses mains pour s'asperger le visage. Elle secoua ses vêtements afin de chasser la terre qui souillait ses vêtements, tout en replaçant sa tenue. Que lui était-il arrivé pour qu'elle soit dans cet état ? Je baissai mon regard vers le jeune pokémon dans mes bras. Avec le recul, je me rendis compte que les deux nouvelles venues avaient eut le même regard. La peur d'un poursuivant... Je secouai discrètement la tête pour chasser ces suppositions. D'ailleurs, qui penserait à poursuivre une jeune fille comme elle ? Aucune raison ne me vint à l'esprit alors que je reportais mon attention sur la brunette. Je devais me faire des idées. Enfin le seul moyen de savoir, c'était de poser directement la question.

Höyö scrutait l'étrange adolescente qui venait de les rejoindre. Le pokémon hypersensible avait perçu sa fébrilité. Il était évident pour le pokémon psychique que la jeune femme avait quelques ennuis. Elle la surveillait attentivement, il n'était pas question qu'elle attire des ennuis à sa dresseuse. Malgré son apparente nonchalance, l'insécateur était aux aguets de la moindre perturbation. Auparavant, il avait été entraîné pour veiller sur son dresseur, il ne faisait que reproduire ce qu'il avait appris durant ses longues années. Quoiqu'il n'ait aucune raison apparente d'être sur le qui-vive, il n'arrivait pas à se débarrasser de cette habitude. C'était tellement ancré en lui qu'il n'arrivait pas à faire autrement. D'ailleurs, sa nouvelle éleveuse semblait avoir un penchant certain pour se mettre les pieds dans les plats. Cela mettrait un peu d'action dans sa nouvelle vie plus monotone. Cachée par la présence de Kazan, la kraknoix observait les humaines interagir. Elle n'osait encore quitter l'ombre protectrice du pyroli. Elle attendrait de voir si cela valait la peine pour elle de se déplacer pour faire connaissance avec la brunette. Le pokémon feu, en diapason avec les autres pokémons, restait sur ses gardes.

La jeune femme ne tarda pas à revenir afin de répondre à mes questions. Elle m'apprit que le pokémon était un Feunnec, dont le type était le feu. Je grimaçais en apprenant cette information, cela n'allait sûrement pas plaire à Zuko. Il arrivait à peine à contenir sa frayeur du feu avec Kazan qu'il connaissait depuis un moment, alors je n'osais imaginer sa réaction lorsque j'allais lui présenter la feunnec. Cette dernière était l'une des premières espèces qui avaient été découvertes dans la région de Kalos, continua l'adolescente. Elle supposait qu'il avait trois stades d'évolution et espéra que ces nouvelles informations m'aideraient. Je baissai à nouveau mes prunelles océanes vers la créature que je tenais toujours contre moi. Celle-ci ne se gênait pas pour se blottir contre moi, en quête de réconfort. Si elle était sauvage à notre rencontre, je me demandais un pokémon de Kalos s'était retrouvé à Edenia. Je repensai à ce que j'avais entendu à propos de la grotte qui avait été découverte il y a quelque temps. Je me souvenais avoir saisi qu'elle abritait de nombreux pokémons exotiques. Dans ce cas, la feunnec était sûrement l'un d'eux si elle n'appartenait à personne.

La jeune femme prit place près de moi et me fit un beau sourire. Je ne tardai pas à lui sourire à mon tour. Elle affirma avoir étudié ce pokémon il y a quelques jours, de ce fait elle estimait ne pas avoir besoin de pokédex pour me répondre. À vrai dire, je savais déjà ce que je voulais savoir au départ, soit son espèce et son type. Cependant, je ne pouvais en dire de même concernant mon interlocutrice. Son comportement éclectique me prenait au dépourvu. Au départ, elle avait semblé un peu perdue et maintenant elle me souriait, discutant calmement. D'ailleurs, je ne me souvenais pas l'avoir déjà croisée à l'académie, mais elle la fréquentait assurément puisqu'elle avait mentionné des recherches. Elle me semblait trop jeune pour être un membre du personnel enseignant, alors je supposais qu'elle étudiait comme moi. Seulement j'ignorais en quoi.

- Je n'ai pas d'autres questions, vous m'avez appris ce que j'avais besoin de savoir, répondis-je en souriant. Et merci pour vos réponses. Je m'excuse de vous avoir assaillie de questions impromptues. Dites-moi est-ce que tout va bien, si je peux faire quelque chose pour vous aider, ajoutai-je avec sollicitude. Je pose la question compte tenu de votre état lorsque vous avez déboulé ici, mais ne vous sentez pas obligé de répondre. Sinon on pourrait commencer par faire connaissance, je devrais me présenter, je m'appelle Sukie Aida et j'étudie à l'académie pour devenir éleveuse.

Je pris une pause afin de laisser le temps à mon interlocutrice d'assimiler ce que je lui disais. J'avais tendance à abreuver mes allocutaires de paroles. De ce fait, je prenais sur moi pour ne pas paraître trop empressée. D'ailleurs, Zuko m'avait déjà reproché de parler bien trop, alors que je devais écrire mes pensées pour me faire comprendre en raison de mon extinction de voix. Mon petit-ami n'avait cessé de m'enjoindre d'arrêter d'écrire, ayant la peur un tantinet exagérée que je ne foule un poignet. Curieuse, je posai encore quelques questions à l'adolescente assise près de moi, désirant faire connaissance.

- Et toi comment t'appelles-tu, en quoi étudies-tu à Gakuen, si tu es bien une élève, m'enquis-je. J'espère que tu ne m'en veux pas si je te tutoie, car ce serait un peu bizarre de continuer à nous vouvoyer. Après tout, si je ne me trompe pas nous avons sensiblement le même âge.

HRP:
 

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une nouvelle amie ? [pv. Eirin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma nouvelle amie
» Super bonne nouvelle pour les cubains ....
» Appel à l'aide (nouvelle fic Doctor Who)
» Une nouvelle amie !
» Faith la nouvelle amie de Petite Chérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Lac-
Sauter vers: