Partagez | 
 

 Un fugitif de la Team Rocket [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Adams
/ TP ~ Shiny Hunter /
avatar

Masculin Bélier Rat
Messages : 111
Date de naissance : 03/04/1996
Date d'inscription : 11/05/2014
Âge réel : 21
Localisation : Québec powa ! 8)

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 5 490 $
MessageSujet: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   Lun 19 Mai - 3:13

Un cri effroyable perça le silence de la nuit.
Ce bruit, empli de peur et capable de glacer le sang de n’importe qui, humain comme pokémon, se fit entendre sur des kilomètres. La nuit étant déjà assez avancée, il n’eut que très peu d’oreille attentive pour percevoir ce dernier cri de détresse. Seul un étudiant de Gakuen, sur le point de s’endormir, entendit le désespoir du pokémon sauvage. Ouvrant soudainement les yeux, William se redressa vivement dans son lit, incertain de ce qu’il avait entendu. Il jeta un coup d’œil à sa Evoli chromatique, pour savoir si elle avait bien entendu le même cri que lui. Cette dernière, elle aussi assise sur le lit, avait les deux oreilles bien dressés vers l’avant, attentive.

- Est-ce que tu as bien entendu la même chose que moi, Elsa ?

Évidemment, la réponse était affirmative.
William craignait donc le pire ; un pokémon actuellement en danger, quelque part à l’extérieur et quelqu’un devait aller à son secours. Le ranger regarda son réveil pour constater qu’il était près de trois heures du matin. Il ne pouvait pas se permettre de sortir à une telle heure, mais en tant que protecteur de l’environnement, il n’avait pas le choix. Le jeune homme s’empressa donc de sortir de son lit et il s’habilla rapidement, ne voulant pas perdre de temps. Dès qu’il fut prêt, il sortit en compagnie de sa starter, ne sachant pas encore où il se rendait ainsi, alors qu’il faisait encore nuit noire dehors. Avec un peu de chance, il serait en mesure de comprendre ce qu’il se passait. Pour que son sommeil soit troublé de cette façon, il devait se passer quelque chose de grave.

Et il avait raison.
Caché au plus profond de la forêt, le pokémon en danger commençait à perdre espoir. Il venait tout juste d’échapper aux griffes de ses assaillants et maintenant, il fonçait tête baissée à travers la végétation. À bout de force, le pauvre oiseau battait frénétiquement des ailes, entendant très clairement les voix rauques de ses agresseurs qui le poursuivait. Il ignorait si ceux-ci de rapprochaient ou non, mais il allait tout donner pour s’éloigner d’eux le plus possible. Tout en volant maladroitement entre les arbres, l’oiseau continuait de lancer quelques cris, dans l’espoir qu’un autre pokémon sauvage dans les environs vienne à son secours. Cependant, ceux qui l’entendaient préféraient rester cachés dans leurs terriers à cet heure de la nuit, sachant très bien qu’il y avait un danger si un pokémon demandait de l’aide à ce point.

La fatigue le gagnait et le désespoir l’envahissait.
Ayant épuisé toutes ses dernières forces, le pokémon sauvage se laissa tomber à travers la végétation, alors qu’il approchait d’une clairière. Les branches des arbres l’empêchaient de prendre de la hauteur et de pouvoir échapper pour de bon à ses poursuivants, tandis que le ciel dégagé d’une clairière aurait pu lui être salvateur. Le pauvre oiseau brun s’écrasa donc sur le sol, soulevant un nuage de poussière par la même occasion, résigné à se laisser attraper. Il allait retourner dans sa cage trop petite pour lui, pour attendre la suite des évènements. Il ne savait pas trop ce que les humains voulaient faire de lui pour le moment, mais il était prêt à tout encaisser, même les pires tortures. Le pokémon ferma donc les yeux dans un dernier soupir, alors qu’il entendait les voix se rapprocher dangereusement de lui.

- Elsa ? Eet-ce que tu l’as trouvé ?

Bingo !
L’Evoli chromatique, qui avait prit les devants lors de cette expédition nocturne, avait réussi à mettre la patte sur quelque chose d’intéressant. Grâce à son ouïe mieux développée que celle de son maître, elle s’était laissé guidée par les cris désespéré du pokémon en danger et elle avait ainsi débouchée dans une clairière au beau milieu de la forêt, en compagnie du ranger. C’est donc à la lisière de celle-ci qu’ils trouvèrent un jeune Furaiglon shiney, écrasé sur le sol et ayant l’air complètement épuisé. Comme à son habitude, William était seulement équipé de son bâton et de sa lampe torche et ce fut à l’aide de celle-ci qui repéra le pokémon sauvage non loin d’eux. Le duo s’approcha de ce dernier assez rapidement pour lui venir en aide le plus vite possible.

- Hey, Furaiglon ! Est-ce que ça va ? Ne t’inquiète pas, je ne te veux aucun mal, je suis venu ici pour t’aider.

Pour toute réponse, l’oiseau ne fit rien.
En fait, il ne fit qu’ouvrir un œil, pour observer son sauveur, après quoi il le ferma sans rien faire de plus, se laissant aller à son destin. William fut un peu déçu de voir la réaction du Furaiglon, puisqu’il était certain que ce dernier allait être davantage soulagé à l’idée de recevoir de l’aide. Mais bon, il ne fallait pas s’attarder sur ce genre de détail pour le moment. Devant lui, dans la forêt, se faisait entendre des voix de plus en plus présente, comme quoi d’autres humains approchaient. Ceux-ci parlaient assez fort et le jeune Adams compris quelques instants plus tard que ceux-ci donnaient des ordres à leurs pokémons, probablement lancés à la poursuite du Furaiglon. L’instant suivant, un Démolosse surgissait de la végétation, accompagné par un Ténéfix et un Sablaireau.

William était donc confronté à un choix difficile.
Devait-il s’attarder au près du Furaiglon pour le sauver à tout prix ou devait-il prendre la fuite ? S’il restait, il savait très bien qu’Elsa n’était pas en mesure d’affronter trois pokémons, dont deux étaient sous leurs formes finales d’évolution. D’ailleurs, le Démolosse ne semblait pas être intimidé pour autant par cet humain, puisqu’il était prêt à lancer une attaque Crocs Feu sur ce dernier. Le temps pressait et William ne pouvait plus de permettre de réfléchir. Que devait-il faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylie Sørensen
Habitante
avatar

Féminin Taureau Tigre
Messages : 54
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 07/03/2014
Âge réel : 19

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 7 700 $

MessageSujet: Re: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   Dim 20 Juil - 17:22














 ❝ Can't hold me back ❞
William Adams & Lylie Sørensen



Elle regarda la fumée de sa cigarette s'envoler vers le ciel. Vers les branches entrecroisées des arbres au feuillage tremblant. Le léger vent nocturne les agitait. Une marche nocturne en compagnie d'Oblivion. Dans la forêt. Cette forêt d'ombres où elle avait cru perdre Toru une fois. Le perdre à jamais, corps et esprit. Surtout esprit, que le Zoroark semblait avoir perdu. A cette pensée une peur panique s'empara de la journaliste qui toucha la poké ball de son starter par réflexe. Il ne bougeait pas. Il devait dormir. Le Pokémon ténèbres qui l'accompagnait ne semblait nullement tendu, se contentant de jeter des regards méfiants aux alentours, ses yeux écarlates mettent tout être vivant au défi d'approcher d'elle. Il avait beau passer son temps à la réprimander comme une enfant - à son âge, franchement- , l'albinos savait à quel point elle pouvait lui faire confiance. Mais pas autant qu'à son starter. Un frisson la parcourut malgré elle et une nouvelle bouffée de fumée fut nécessaire pour la calmer. Intoxiquée. Une nouvelle bouffée de nicotine. Un sourire amer se dessina sur le visage de Lylie. Ses poumons devaient être catastrophiques. Mais ça faisait longtemps qu'elle ne s'en souciait plus. Elle pouvait toujours danser, elle n'était pas essoufflée, alors elle n'arrêterait pas.

Brusquement, l'Absol releva la tête, aux aguets. Au même instant la jeune femme sentit son sang se glacer et laissa presque tomber sa cigarette. Un cri. Un cri de douleur et de désespoir. Celui d'un Pokémon oiseau sans doute. Il y avait un problème. Il était dans la m*rde, dans une m*rde noire, ça s'entendait et ça faisait mal à entendre. Elle frissonna de tout son être, partagée entre rage et honte en se disant qu'elle savait très bien qui était derrière tout ça. Elle sentait quelque chose cogner, brûler dans sa poitrine. Une bouffée d'adrénaline se fit aussitôt ressentir, effaçant toute trace de peur, tout semblant de doute. Comme si elle devait avoir honte de quoi que ce soit. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui fo*tre, ce qu'on en penserait ? L'albinos se mordit la lèvre pour ne pas jurer à voix haute. Ils ne savaient pas ce qu'ils avaient déclenché. Elle savait, ce qu'ils faisaient. C'était habituel pour elle avant, les missions nocturnes loin des regards indiscrets à chercher des Pokémon rares à vendre sur le marché noir. C'était trop facile. Ses yeux rouges croisèrent ceux d'Oblivion. Et en silence il lui dit qu'il avait très bien compris.

"  Oblivion, trouve les. "

Murmura-t-elle. Il lui fit signe de monter sur son dos. Un léger sourire apparut sur le visage de l'albinos mais il se contenta de gronder pour lui ordonner de se dépêcher. Elle s'installa sur le dos du Pokémon et s'accrocha à l'épaisse fourrure blanche de son échine pour ne pas risquer de tomber. Il sen it immédiatement à courir, ses mouvements puissants le propulsant à toute vitesse en direction des cris. Du danger. Il avait un don pour ça, c'était un Absol après tout. Il prédisait les désastres, il savait très bien repérer ça. Comme un fil lié à lui que rien ne ouvrit briser. C'était sans doute pour ça qu'il ne lâchait pas la dresseuse, d'ailleurs. Elle et sa manie d'attirer les catastrophes. La journaliste avait écrasé sa cigarette avant de monter sur son dos. Il ne supportait pas l'odeur de la fumée et l'aurait jetée dans le premier point d'eau venu en prétextant qu'elle puait la clope. Oui, il en était capable. Un nouveau cri la fit sursauter, et le Pokémon ténèbres sembla accélérer l'allure.

" On est plus très loin. "

Affirma calmement l'albinos. Pourtant son coeur battait la chamade. Est-ce qu'elle connaissait les agresseurs, ou est-ce que c'étaient des nouvelles recrues ? D'autre perdus attirés pas de l'argent facile ? Est-ce que c'était ses c*ns de frères ? Ne parlons pas de malheur. Elle n'avait aucune envie d'envenimer une situation déjà compliquée. Au fur et à mesure qu'ils approchaient elle entendait des voix marmonner, des cris de Pokémon, et la tension montait. A chaque foulée de l'Absol elle le sentait plus tendu. Appuyant son visage contre sa nuque et caressa doucement la tête de son Pokémon pour le calmer. Il n'avait rien à craindre, du moins pas tant qu'il était avec elle. C'était une promesse faite à elle même. Bientôt ils bondirent d'entre les arbres, dans un endroit plutôt dégagé et notamment pratique pour se taper dessus. Oblivion lâcha un grondement menaçant en foudroyant du regard les Rockets qu'elle vit du coin de l'oeil en sautant de son dos immédiatement lors qu'il toucha terre.

" Utilise Reflet, ça me laissera le temps de comprendre ce qui se passe. "

Dit-elle à son Pokémon qui s'exécuta immédiatement, semant une confusion passagère chez les adversaires. Ecartant ses cheveux blancs qui n'en faisaient qu'à sa tête, Lylie ne tarda pas à croiser le regard d'un jeune homme a l'air un peu paniqué. Un autre albinos. A ses pieds, un Evoli et un Furaiglon chromatiques. ll les attirait ou quoi ? L'oiseau ne bougeait pas d'une plume et elle en déduit que c'était lui qui criait comme un perdu tout à l'heure. De nouveau elle planta son regard dans celui de son interlocuteur qui avait l'air de s'être habillé à la va-vite et.. la journaliste haussa un sourcil.

" Quel genre de personne traîne en forêt à 3h du matin..? Enfin chacun ses petits problèmes. "

Marmonna-t-elle en laissant un léger sourire railleur apparaître sur son visage. Elle continua sur un ton plus amusé qu'autre chose en jetant un bref regard à son Absol. Il se dém*rdait bien pour l'instant.

" Je rigole, le prend pas mal. Lylie, enchantée héros d'un soir. J'espère que j'interromps rien, surtout, je m'en voudrais. "

Etrangement elle n'était plus si nerveuse que ça. Se retournant, elle sentit pourtant la panique monter en voyant Oblivion rouler à terre dans sa direction. En un flash elle sentit quelque chose s'enflammer tandis que ses jambes la portaient toutes seules vers le Pokémon qui roulait dans la poussière, salissant son beau pelage blanc qui portait des marques de brûlures. Elle manqua de tomber lorsqu'il heurta ses jambes mais s'agenouilla sans dégâts à ses côtés.

" Oblivion ! M*rde, est-ce que tu peux bouger ? "

En toute réponse il sauta sur ses pattes et hérissa sa fourrure dans un grondement de rage. Bien sûr qu'il pouvait bouger. Un peu rassurée, elle jeta un regard en arrière vers l'inconnu et son Evoli. Ils allaient avoir besoin de renfort pour affronter ce qui arrivait, à son avis. Elle espérait avoir emmené la ball d'Haku, il pourrait sans doute les aider.

" Bon, j'arrête de déconner. Pas trop choqué, tu pense pouvoir nous aider à les renvoyer chez leur mère ? "

Demanda-t-elle, un peu plus sérieuse sans pour autant devenir grave. Leurs adversaires s'approchaient, visiblement mécontents d'avoir perdu du temps avec les Reflets du Pokémon ténèbres. Elle ne les quittait pas des yeux.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Adams
/ TP ~ Shiny Hunter /
avatar

Masculin Bélier Rat
Messages : 111
Date de naissance : 03/04/1996
Date d'inscription : 11/05/2014
Âge réel : 21
Localisation : Québec powa ! 8)

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 5 490 $
MessageSujet: Re: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   Mer 23 Juil - 23:14

Soudain, un grognement menaçant se fit entendre, non loin du petit groupe.
William désespérait à l’idée de ne recevoir aucune aide de quiconque face à la Team Rocket et il était soulagé de voir qu’il s’était trompé. Les trois méchants pokémons, sur le point de s’abattre sur lui pour récupérer le Furaiglon, se détournèrent au même moment en direction du bruit pour voir ce qui se passait. Malgré l’apparition du Absol, ils ne firent rien, visiblement pas inquiets face à cette nouvelle menace, même si cette dernière semblait être bien plus dangereuse qu’une simple petite Evoli. De leur côté, les Rockets fut surpris par l’arrivée de cette jeune fille et ils savaient qu’ils allaient devoir mettre les bouchées double s’ils tenaient à garder le précieux pokémon chromatique avec eux.

Une lueur d’espoir brilla dans les yeux azurs du jeune Adams.
Même s’il ne connaissait pas la jeune fille qui avait volé à son secours à travers la forêt, William s’en fichait bien. Sa victoire face aux Rockets était peut-être envisageable avec l’apparition de cette alliée inespérée, même s’il ignorait tout de son équipe. D’ailleurs, malgré le combat imminent, il remarqua la chevelure blanche de celle-ci, étonné de voir que quelqu’un d’autre se trouvait dans la même situation que lui. Pour William, la couleur de ses cheveux était un véritable complexe, mais il ne pouvait se permettre d’aborder un tel sujet en ce moment. La jeune fille, qui se présenta sous le nom de Lylie, lui demanda s’il pouvait l’aider à renvoyer ces sales voleurs chez leurs mères.

- Non, ça va, lui répondit-il, tout en se redressant, prêt à débuter le combat pokémon. Par contre, je n’ai qu’un seul pokémon apte à combattre. J’espère que ça suffira...

Malgré tout, Elsa était prête à combattre jusqu’au bout.
Pour appuyer le geste à la parole, l’Evoli blanche s’avança en direction de ses adversaires, ne sachant pas encore lequel affronter en premier. Son choix ne fut pas bien difficile, car le Sablaireau s’élança dans sa direction pour mettre un terme à ses enfantillages, étant donné que le Démolosse était déjà occupé à régler le cas du Absol. Ces deux étudiants n’avaient aucune chance face à la bande de rocket qui, pour la plupart, ne possédait que des pokémons sous leurs formes évoluées. William observa sa starter, celui-ci étant prête à se battre du mieux qu’elle le pouvait. Le ranger détestait utiliser son amie de cette façon, mais il savait qu’il n’avait pas le choix. Il n’aimait pas qu’Elsa soit blessée, mais s’ils ne faisaient rien, c’était le Furaiglon qui allait en souffrir.

L’Evoli chromatique lâcha un cri perçant, prête à en découdre.
Par contre, la vitesse du pokémon sol étant supérieure à celle-ci, son ennemi fut sur elle bien plus rapidement qu’elle ne l’avait imaginé. Le Sablaireau leva dangereusement l’une de ses pattes et griffa violemment Elsa d’une attaque Taillade. Cette dernière recula de quelques pas après l’attaque, blessée, mais elle ne laissait rien paraître de sa douleur, ne voulant pas donner l’avantage à son adversaire. Un peu plus loin, William observait le combat avec un pincement au cœur, le Furaiglon reposant toujours à ses pieds, plus ou moins conscient. Le ranger savait que son pokémon avait une bonne dizaine d’années d’entraînement derrière elle, mais cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas réellement combattue un autre pokémon. Surtout pas un Sablaireau, c’était la première fois.

- Elsa, concentre-toi ! Faisons comme lors de nos entraînements !

En deux temps trois mouvements, la créature blanche passa à l’offensive.
L’Evoli retrouva rapidement sa détermination et sa confiance, même si elle se doutait que sa force était bien inférieure à celle du Sablaireau. Elle lança une Vive-Attaque et enchaîna avec une attaque Météores, tout en essayant d’esquiver les offensives de son adversaire. Même si le jeune Adams était concentré sur son propre combat, il détourna le regard en direction de son alliée, pour s’assurer que tout allait bien de son côté. Elle était déjà occupée avec le Démolosse de l’un des rockets, mais le Ténéfix, qui était alors resté un peu en retrait, s’approcha subtilement d’elle par l’arrière, prêt à attaquer l’Absol alors que ce dernier ne l’avait pas encore remarqué.

- Attention Lylie, derrière toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylie Sørensen
Habitante
avatar

Féminin Taureau Tigre
Messages : 54
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 07/03/2014
Âge réel : 19

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 7 700 $

MessageSujet: Re: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   Jeu 24 Juil - 4:17














 ❝ Imma kill you until you die owo ❞
William Adams & Lylie Sørensen



Visiblement plus réveillé et moins perturbé que ce à quoi ce serait attendue la journaliste, il ne tarda pas à lui répondre. Comme quoi oui, il était prêt, mais sans réel optimisme. Elle regarda les visages des Rockets qui s'approchaient. Que des petits jeunes, ils ne pouvaient pas la connaître en principe. Elle sentit comme un poids s'enlever de sa poitrine. Il lui restait quelques tics mais a priori personne ici ne pouvait l'identifier comme ancienne membre du groupe. Sauf.. sauf toute son équipe Pokémon. Mais eux savaient ça d'instinct. L'équipe de l'étudiant n'avait rien de reluisant visiblement. Une Evoli immaculée qui malgré sa petite taille semblait motivée, et le Furaiglon ne pouvait pas bouger une plume. Inutile d'y penser. Ce n'étais pas grave, du moins pas à son sens. Elle voyageait toujours avec au moins trois Poké ball, quatre lors des sorties en forêt parce que ça la stressait particulièrement. Cet endroit avait une aura oppressante, que vous vouliez l'admettre ou non. Le combat s'engagea rapidement, Evoli contre Sablaireau et Oblivion contre Démolosse. Il lui avait semblé apercevoir un troisième Pokémon chez leurs adversaires mais rien d'autre ne bougeait ,alors elle ne s'en formalisa pas. Pas plus qu'elle ne fit réellement attention au combat de son allié. Pour l'instant ils combattaient à côté, pas en collaboration. Et valait mieux éviter à vrai dire. Autant elle pourrait combattre en même temps que ses Pokémon voire faire semblant de se battre contre eux car ils s'étaient entraînés à ça, autant Lylie n'avait jamais vu cet albinos de sa vie. Essayer de faire quelque chose ensemble les mènerait sans doute à des erreurs de calculs et ils finiraient par blesser leurs Pokémon entre eux. Trop dangereux, et vu la situation pas question de déconner. Elle fronça les sourcils, foudroyant de ses yeux rouge le propriétaire du Démolosse.

"  Oblivion c'est le moment de leur latter la.. heum. Ok, me mord pas. "

Souffla-t-elle. Oui, elle allait encore être vulgaire mais il était contre cette idée. Tant pis. Ca n'empêcha pas le Pokémon ténèbres de s'avancer vers son adversaire, visiblement de mauvaise humeur à cause de la brûlure occasionnée tout à l'heure. Suivant l'ordre de sa dresseuse il lui bondit dessus de façon détournée avec coup bas avant de rouler dans la poussière avec lui, ferment attaché à un côté de son cou par une attaque morsure ainsi que ses énormes griffes bleutés. L'opposant se débattait désespérément, le Rocket un peu paniqué par cette idée de corps à corps n'arrivait pas à lui ordonner une attaque. Finalement il le molosse utilisa crocs feu, arrachant un cri à Oblivion qui s'en écarta immédiatement.

" Prépare coupe-vent, il va comprendre sa douleur. "

Ordonna Lylie, presque cruellement. Son Pokémon leva la tête vers le ciel dans un nouveau cri rageur, et des vents violents se déchaînèrent aussitôt, faisant bruiter les feuillages alentours. A ce moment là le Démolosse essayait de le charger mais malgré la concentration demandée Oblivion ne le lâchait pas du regard. Non il n'aurait pas l'occasion de lui sauter à la gorge Et puis quoi encore. Il ne put éviter les flammes dansantes dirigées vers lui à temps mais ne laissa pas à l'adversaire le loisir de trop se rapprocher de lui. Au moment où elle sentit que la charge touchait à sa fin, quelque chose la perturba pourtant. Dans ce coin d'ombre, là, qu'est-ce que ..?

" - Attention Lylie, derrière toi ! "

S'écria l'étudiant. Immédiatement ça fit tilt dans sa tête. Ils avaient un 3e Pokémon, ces c*ns. Et ils comptaient vraiment faire un trois vs deux ? Elle attrapa une Poké ball à sa ceinture par pur réflexe, inquiétée par les mouvements du Ténéfix. Il glissait dans le noir en cherchant la meilleure ouverture pour attaquer dans le dos. Sans doute pour lancer coup bas. Dans le dos d'Oblivion.

" Oblivion on s'en tape, lance coupe-vent. Et toi va l'aider s'il te plaît ! "

Ordonna-t-elle sans préciser d'attaque, n'étant pas sûr du Pokémon qui sortirait de la ball. I son grand bonheur il s'agissait de Haku, qui contrairement à Toru n'avait pas de réel 'conflit d'intérêts' avec l'Absol. Le Draco ne mit pas longtemps à comprendre dans quelle situation ils se trouvaient, les bruits de combats l'avaient sans doute réveillé. Nullement perturbé par l'absence d'indications, il lança une violente Dracocharge, repoussant le Ténéfix qui siffla de colère. Faisant un bref constat, elle se dit que quitte à les faire se battre en duo, autant faire ça efficacement.

" Haku tu prends le Démolosse, Oblivion le Ténéfix. "

L'attaque coupe-vent avait fait mouche mais toutes les lames d'air n'avaient pas atteint leur cible. Trop rapide. Ca aurait été trop beau. Maintenant très proches, l'Absol et de Draco surveillaient les mouvements de leurs adversaires. Elle savait qu'ils pouvaient se battre de concert sans se gêner, mais ça l'inquiétait quand même. Peur de l'erreur, peur de ne pas réfléchir, de mal les diriger, de ne pas être à la hauteur. Ils lui faisaient confiance. Mais lorsque leurs ennemis chargèrent de concert avec Punition et Mâchouille, elle ne se posa plus de questions. Plus très longtemps. Oblivion s'en tira avec Reflet contrairement à s'en partenaire qui se retrouva avec un Démolosse mordant fermement ses écailles de reptile, accroché à sa queue.

" T'as attrapé un truc Haku, c'est parfait. Ne panique pas, il va te lâcher. Essaie de sauter et utilise Hydroqueue pour le renvoyer vers son copain, allez ! "

Dit-telle d'abord d'une voix douce et rassurante puis nettement plus combative. Lorsque le dragon s'exécuta elle crut que ça n'allait pas le faire, que les crocs de l'adversaire s'étaient logés sous les écailles de son Pokémon mais finalement il l'envoya bel et bien valser, et Oblivion profita du fait qu'ils soient tous les deux sonnés pour lancer tranche-nuit. Pas très efficace contre des ténèbres mais suffisamment pour que le Démolosse - qui avait quand même pris cher depuis tout à l'heure- soit obligé de se retirer du combat.

" Ton Elsa s'en sort ou je t'envoie Haku en soutien ? "

Demanda Lylie en glissant un regard vers le jeune homme dont le Pokémon avait semblé en difficulté face aux griffes immenses du Sablaireau. Maintenant qu'il n'y avait qu'un adversaire de con côté l'Absol devrait s'en sortir. Il était essoufflé, le pelage en bataille, brûlé par endroits mais sa détermination n'avait pas vacillé. Et peut être qu'il ne tiendrait pas longtemps, mais selon l'albinos il risquait des blessures moins grave que l'Evoli.



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Adams
/ TP ~ Shiny Hunter /
avatar

Masculin Bélier Rat
Messages : 111
Date de naissance : 03/04/1996
Date d'inscription : 11/05/2014
Âge réel : 21
Localisation : Québec powa ! 8)

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 5 490 $
MessageSujet: Re: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   Ven 25 Juil - 22:32

Le combat faisait rage dans la petite clairière.
Même si le jeune Adams avait vu le Ténéfix se glisser dans l’ombre derrière l’Absol, il ignorait si la jeune fille avait eu suffisamment de temps pour l’esquiver, étant donné qu’il l’avait peut-être prévenue une fraction de seconde trop tard. Cependant, il remarqua rapidement la présence d’un nouveau pokémon tout près de lui, un Draco. Ce dernier semblait appartenir à sa coéquipière, puisqu’il avait changé les rôles avec l’Absol pour s’occuper du Démolosse, tandis que l’autre se chargeait du Ténéfix. Ce renfort n’était pas pour déplaire au ranger, il avait même espéré que la jeune fille ne soit pas accompagnée que d’un seul pokémon, comme c’était son propre cas.

Puis, un pokémon fut éliminé du camp adverse.
Lorsque le Démolosse fut hors de combat, le jeune Adams reprit un peu d’espoir. Le combat était égal du moment que la jeune fille avait fait appel à son Draco, mais maintenant, ils pouvaient clairement avoir l’avantage sur leurs ennemis, sauf si ces derniers possédaient d’autres créatures sur eux. D’ailleurs, l’homme qui venait de perdre son précieux compagnon le rappela dans sa ball en grommelant des paroles incompréhensibles, visiblement furieux de voir que sa part du travail était terminée. Heureusement, il ne lança aucun autre pokémon au combat, confirmant alors les pensées du ranger. Avec un peu de chance, si ces trois hommes n’avait qu’un partenaire, lui et sa coéquipière en auraient vite fini avec eux. William trouvait que les sbires n’étaient pas bien intelligents d’emmener qu’un pokémon avec eux pour récupérer le précieux Furaiglon chromatique.

Cependant, l’avantage allait bientôt se retourner contre lui.
William reporta son attention sur son propre combat, pour constater avec horreur qu’Elsa perdait peu à peu l’avantage, faiblissant à vu d’oeil. La petite Evoli donnait tout ce qu’elle pouvait pour remporter la victoire, mais le Sablaireau était visiblement bien plus entraîné qu’elle. Sa vitesse représentait un avantage considérablement sur son adversaire, même si cette dernière était suffisamment agile pour l’esquiver à plusieurs reprises. Malgré tout, Elsa parvint à bien l’affaiblir, mais son état ne faisait que s’aggraver. À bout de force, elle s’immobilisa un court instant pour reprendre son souffle, ses esquives lui demandant presque plus d’énergie que ses attaques. Le pokémon sol décida d’en finir en lançant une dernière attaque Météores qui, il le savait, était inévitable.

- Elsa ! NON !

Mais... il était déjà trop tard.
Les étoiles, une fois lancées, se dirigèrent directement vers le pokémon chromatique, qui n’eut d’autres choix que de se les prendre de plein fouet. Sous le regard désespéré de son maître, elle lâcha un dernier cri et s’effondra sur le sol, complètement anéantie. Pour William, cette perte lui fit atrocement mal, même s’il savait très bien qu’il pouvait guérir son amie une fois de retour à l’Académie. Le seul fait de la voir dans cet état le faisait souffrir, étant donné qu’il savait que c’était de sa faute si sa meilleure amie était gravement blessée. Comme s’il désirait effacer ces terribles images, le jeune homme ne perdit pas de temps à ramener son pokémon chromatique dans sa luxeball, ne désirant pas la laisser comme ça devant trois membres de la Team Rocket.

La tentation fut bien grande, mais les sbires ne bougèrent pas d'un poil.
Ceux-ci commençaient à prévoir une fuite, même si le Ténéfix et le Sablaireau étaient encore debout. Le dernier avait été bien affaibli par l’Evoli et il n’aurait qu’à subir deux ou trois attaques encore avant de s’effondrer. Pour le pokémon spectre, cela restait à voir, mais la Team Rocket avait clairement perdu l’avantage et les trois hommes allaient devoir retourner auprès de leur chef sans le Furaiglon qu’ils avaient perdu. Ne sachant quoi faire maintenant que son seul pokémon apte au combat soit hors service, William se pencha pour prendre l’oiseau chromatique dans ses bras, tout en jetant un dernier regard à la fille qui se trouvait non loin de lui.

- Lylie, nous devrions fuir tout de suite ! C’est inutile de rester ici, ils peuvent bien appeler des renforts à tout moment et je n’ai plus de pokémon pour combattre.

Que devaient-ils faire ?
Dans les bras du ranger, le Furaiglon semblait reprendre peu à peu conscience, mais l’humain était trop concentré sur la bataille pour s’en apercevoir. Effrayé, Will attendit une quelconque réponse de la part de sa coéquipière, tout en essayant de calmer sa respiration qui s’était accélérée à cause de l’adrénaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylie Sørensen
Habitante
avatar

Féminin Taureau Tigre
Messages : 54
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 07/03/2014
Âge réel : 19

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 7 700 $

MessageSujet: Re: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   Lun 28 Juil - 0:22














 ❝ Come and get me ❞
William Adams & Lylie Sørensen




Oblivion reprenait son souffle, ses yeux rouges ne quittant pas les gemmes du Ténéfix. Il était vraiment fatigué, mais elle savait qu'il en avait vues d'autres. Elle savait que son Pokémon désastre n'était plus à ça près. Et que s'il avait choisi de tenir compagnie à une catastrophe ambulante comme elle, c'était bien pour les situations comme celle-ci. Elle se sentait trembler légèrement et s'avança vers son Pokémon pour caresser doucement la fourrure de son échine, puis l'arrière de son crâne. Pour le rassurer un peu. Il ne ferma pas les yeux mais leva la tête vers elle, un semblant de ronronnement s'échappant de sa gorge. Déterminé, voilà ce qu'il était. Son adversaire, pour sa part, était littéralement dégoûté. Elle l'avait entendu jurer à voix basse en rappelant son Démolosse tombé sous l'attaque d'Haku. Eh oui, tu peux pas faire de belles prises tous les jours mec. Elle croisa son regard haineux et se contenta de hausser les épaules en souriant doucement. Il avait un espèce de doute, à ce qu'elle voyait. A se demander si elle se fo*tait de lui ou si elle lui disait 'dommage'. Mais ce n'étai pas vraiment le genre de l'albinos de compatir. Reculant pour laisser le champ de bataille libre, elle jeta un coup d'oeil au combat de l'étudiant qui ne lui avait pas répondu, étant donné que rien ne bougeait de son côté. Juste à temps pour voir l'Evoli chromatique s'effondrer sur le sol herbeux, les yeux clos, immobile. L'attaque météores avait fait mouche. Elle vit son Draco sursauter nerveusement en la voyant dans un tel état. Trop compatissant ce petit, vraiment adorable. Son allié semblait vraiment effrayé, il rappela immédiatement son starter pour éviter qu'on ne le lui vole. Bon réflexe.

Les Rockets restaient immobiles devant eux, visiblement en proie à un doute : est-ce que ça valait vraiment la peine de continuer ? Ils étaient à présent à deux contre deux, avec l'un de leurs Pokémon bien fatigué par son combat contre l'Evoli qui risquait de tomber K.O. rapidement en se prennent une attaque super-efficace du Draco. Oui, c'était entre autres pour ça que Lylie était ravie d'avoir emmené son cher Haku. Alors ils restèrent là à se regarder en chiens de faïence, dans le doute. Enfin, concernant la journaliste elle n'avait aucun doute: s'ils s'avisaient de relancer le combat contre elle, ils étaient morts et enterrés. Quoi qu'il en soit ils ne ramèneraient pas le Pokémon oiseau. Le jeune homme s'était mis en retrait pour prendre leur grand blessé dans ses bras. Il semblait aussi paniqué de tout à l'heure. Et pour cause, ce n'est jamais rassurant de n'avoir aucun Pokémon encore en état.

" - Lylie, nous devrions fuir tout de suite ! C’est inutile de rester ici, ils peuvent bien appeler des renforts à tout moment et je n’ai plus de pokémon pour combattre. "

S'écria-t-il, laissant paraître un léger tremblement dans sa voix. Elle tourna la tête vers lui pour s'assurer de son état. Ouais, elle n'avait pas envisagé les renforts. En plus il allait être en manque de sommeil, tout comme elle. La poisse pour le lendemain. Les Rockets en face n'avaient pas encore connecté qu'il serait judicieux d'appeler des alliés mais ça ne tarderait sans doute pas. Et 6 contre 2 n'a rien d'équitable.

"  Oblivion, reviens vers moi. Haku tu attaques le premier qui bouge, Sablaireau en priorité. "

Souffla-t-elle tandis que le Pokémon blanc revenait vers elle. Il alla se placer aux côtés du jeune homme tandis qu'elle surveillait les mouvements en face d'elle tout en sortant Toru de sa poké ball. Le Pokémon ténèbres ne dormait plus, il gronda sourdement, cligna de ses yeux brus. Il lui semblait qu'ils brillaient dans le noir, à vrai dire. Mais ce n'était pas le moment d'admirer son starter. Ce dernier se pencha sur elle pour poser une patte griffue sur chacune de ses épaules et appuyer son front contre celui de l'albinos. Comme si c'était le moment de la câliner. Ce fourbe, il allait la perturber. Elle le repoussa doucement puis le désigna en s'adressant à l'étudiant.

" Toru, mon starter. Il pourra courir à quatre pattes et il est en pleine forme, accroche toi à lui, ça ira plus vite pour s'enfuir. "

Dit elle. Ses yeux rouges consultèrent un instant ceux du Pokémon ténèbres qui prenait tout juste conscience de la situation. Non ça ne le dérangeait pas. Quant à elle, il lui faudrait se fier à son Absol. Le Ténéfix tenta une avancée mais avant que Lylie ne dise quoi que ce soit il fut repoussé par un dracousouffle. Traduction : 'reste à ta place, bestiole'. Ca la fit un peu rire. Elle caressa la fourrure du Zoroark qui s'avançait à présent vers l'étudiant, à quatre pattes pour lui permettre de s'installer.

" On se casse vers la ville, je suppose ? Ils ne vont pas nous suivre bien longtemps s'ils ne veulent pas avoir les flics sur le dos. "

Demanda la journaliste pour s'assurer qu'il avait bien compris de quoi il était question. Et puis ils trouveraient certainement un centre Pokémon ouvert, même tard le soir. Tournant la tête vers lui, elle lui adressa un sourire rassurant.

" Ca va bien se passer, t'inquiète. Fais moi signe quand tu es prêt, je rappellerais Haku et on partira direct. "



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Adams
/ TP ~ Shiny Hunter /
avatar

Masculin Bélier Rat
Messages : 111
Date de naissance : 03/04/1996
Date d'inscription : 11/05/2014
Âge réel : 21
Localisation : Québec powa ! 8)

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 5 490 $
MessageSujet: Re: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   Dim 17 Aoû - 1:26

La fuite était inévitable.
Pour le moment, les deux étudiants arrivaient à bien tenir face aux membres de la Team Rocket, même si William n’avait plus aucun pokémon à sa disposition. Il regrettait de ne pas en posséder davantage à ce moment-ci, mais il n’avait rejoint Gakuen que depuis quelques jours seulement, voir même quelques semaines, ce qui ne lui avait pas encore permis de capturer un second compagnon. Pour le moment, le jeune homme devait se préoccuper de sa fuite, ses pokémons étaient en sécurité pour le moment à ses côtés, même si le Furaiglon n’était pas très vigoureux dans ses bras. Par chance que la jeune femme qui l’avait rejoint possédait une bonne équipe, ses pokémons semblaient bien gérer le combat malgré tout.

C’est alors que Lylie fit sortir son starter.
Un imposant Zoroark se présenta devant l’albinos, sous le regard ébahi du ranger. Sans trop s’en rendre compte, il fit quelques pas de recul, visiblement impressionné face à un tel pokémon. C’était la première fois qu’il pouvait en observer un d’aussi près. Cependant, William sentit son pouls s’accélérer d’un coup lorsqu’il entendit les instructions de la jeune femme quelques instants plus tard. Quoi ? Elle voulait vraiment qu’il grimpe sur son dos ? Comment son starter était-il en mesure d’endurer cette longue course en direction de la ville avec deux humains sur son dos ? Il était peut-être plus endurant qu’il ne le pensait. Tout en essayant de retrouver son courage, surtout que la situation devenait urgente, William fit quelques pas de l’avant en direction du pokémon ténèbre.

- Tu... tu veux vraiment que je grimpe sur... sur son dos ?

Cette simple idée ne l’enchantait pas vraiment.
Pas qu’il avait peur du Zoroark, au contraire, mais sa carrure était tellement imposante que cela figeait littéralement le jeune ranger. Il n’avait pas souvent eu la chance de rencontrer des pokémons comme ça. Toutefois, l’attaque Dracossoufle poussé par le Draco en direction du Ténéfix pour l’empêcher d’avancer fut la dernière petite motivation nécessaire à Will pour agir. Sachant qu’il n’avait plus beaucoup de temps, il s’empressa d’enfourcher le starter de Lylie. Il s’accrocha tout doucement à la fourrure de ce dernier pour ne pas lui faire mal, mais suffisamment pour lui permette de rester dessus sans tomber, étant donné qu’il s’apprêtait à courir sur une assez longue distance.

Le signal fut donné à Lylie lorsqu’il fut prêt.
Le petit groupe ne perdit pas de temps et quitta rapidement la clairière dans laquelle ils se trouvaient pour s’enfoncer plus profondément dans la végétation, en route pour Édenia. William, qui n’était pas habitué à ce genre de transport, du resserrer sa prise sur le Zoroark pour être certain de ne pas tomber. Le Furaiglon, toujours à moitié conscient dans ses bras, ne lui permettait pas d’avoir une bonne prise, mais il allait être capable de tenir pour un moment encore. Puis, quelques minutes plus tard qui semblèrent s’écouler comme une éternité pour le ranger, les premières lumières de la ville apparurent devant eux, au travers du feuillage épais de la forêt. Encore quelques foulées et ils seraient définitivement en sécurité.

C’était la première fois que le jeune homme était si soulagé de retrouver la civilisation.
Dès qu’il fut descendu du Zoroark, il jeta un rapide coup d’œil au pokémon chromatique pour s’assurer qu’il allait toujours bien malgré tout. L’état du Furaiglon semblait stable, même s’il avait supporté les secousses de la course. Sans perdre davantage de temps, William chercha du regard le centre pokémon le plus proche qui, heureusement, ne se trouvait pas bien loin de l’endroit où ils se trouvaient. Il annonça ses intentions à Lylie avant de partir vers le bâtiment en question, impatient de faire soigner ses deux pokémons qui en avait cruellement besoin. Dès qu’il fut entré, l’infirmière de nuit, qui était alors seule dans la grande salle, fut légèrement surprise de voir apparaître un jeune garçon si tard dans la nuit.

- Madame l’infirmière ! Vous pouvez soigner mes pokémons, s’il vous plait ?

Pas un mot sur la Team Rocket, ce n’était pas nécessaire.
D'ailleurs, cela lui aurait probablement coûté cher. Sans se poser trop de question sur la présence de ce ranger dans son établissement à une telle heure, l’infirmière saisit le petit Furaiglon chromatique qu’il lui tendait ainsi que la luxeball dans laquelle se trouvait son deuxième pokémon. La dame aux cheveux roses disparue alors dans une pièce qui se trouvait derrière son bureau, laissant le jeune Adams seul. Soupirant, ce dernier alla s’asseoir dans la salle d’attente, inquiet pour ses compagnons. Il était impatient à l’idée de faire plus ample connaissance avec le jeune Furaiglon, qui serait sans doute en pleine lorsqu’il serait de retour auprès de lui. Pour le moment, le jeune étudiant se contenta d’attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylie Sørensen
Habitante
avatar

Féminin Taureau Tigre
Messages : 54
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 07/03/2014
Âge réel : 19

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 7 700 $

MessageSujet: Re: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   Jeu 21 Aoû - 22:02














 ❝ Pause. ❞
William Adams & Lylie Sørensen



Il n'avait pas l'air de comprendre ce qui lui arrivait, il clignait de ses yeux bleus d'un air incrédule. Chose qui fit légèrement sourire l'albinos. Il regardait Toru avec un espèce de mélange de peur et d'incroyable étonnement. Qu'est-ce que cette bestiole faisait là ? Est-ce qu'il n'allait pas le manger, peut être ? Mais le Zoroark était d'un calme olympien ce soir. Il regarda le jeune homme reculer avec un amusement non-dissimulé dans ses yeux glacier. il n'y croyait pas du tout même. La journaliste hocha tranquillement la tête. Oui, elle voulait vraiment qu'il monte sur son dos. Et qu'il n'aie pas peur de s'accrocher à l'épais pelage de sa nuque, ça ne lui faisait pas mal, il était solide. Une fois l'étudiant sur le dos du Pokémon ténèbres, Lylie monta à califourchon sur les dos d'Oblivion qui, pour changer, grogna à peine sur sa dresseuse. Elle flatta son cou et caressa doucement la partie épaisse de sa fourrure avant de s'y accrocher fermement. Il n'allait pas grogner après elle pour ça, non plus. Les Rockets les regardaient d'un air méfiant, comme anticipant une manoeuvre suspecte de leur part. Enfin, les plus suspects des gens présents ici n'étaient certainement pas les deux albinos, mais bon. Ils avaient le droit d'être paranos. Elle rappela son Draco au moment où le jeune homme donna le signal et ils se lancèrent entre les bois. La jeune adulte fermait la marche, surveillant le groupe de devant. William tenait fermement le poil du renard et le Pokémon oiseau visiblement inconscient. Il n'allait pas tomber. Malgré son souffle lourds, ses brûlures et sa fatigue évidente, Oblivion se refusait à traîner la patte. Elle savait qu'il exagérait. Que tous ses muscles criaient qu'il en avait fait assez, qu'il en avait fait trop, qu'il devait se reposer. Elle savait très bien qu'il se poussait à bout avec ses c*nneries, mais lui ne voulait rien savoir. l'Absol courait obstinément vite, restant très près du Pokémon ouvrant la course, filant comme le vent à travers les arbres. Ses griffes immenses laissaient des marques profondes dans le sol de la forêt. Et Lylie surveillait leurs arrières, faisant entièrement confiance au bon sens de son Pokémon. Elle s'était assise en amazone sur son dos, accrochée fermement d'une main crispée à la fourrure de son cou. L'autre était posée sur son flanc pour garder l'équilibre malgré ses foulées puissantes. Elle regardait les arbres qui s'éloignaient derrière eux avec attention, ses yeux rouge scrutant les ténèbres. Mais ils n'étaient pas suivis.

Rassurée, elle se retourna sans que son Pokémon ne prenne la peine de ralentir son allure. Et pourtant son souffle s'était encore alourdi. Elle avait peur qu'il lâche, qu'il s'effondre le nez dans l'herbe, particulièrement mécontent de lui même. Son ego en prendrait un sérieux coup. Oui, il le vivrait très mal, la jeune femme en était convaincue. Mais tout le long du chemin il refusa de faiblir et tint courageusement la distance. Jusqu'à ce qu'enfin la forêt s'éclaircisse et que peu à peu ils s'approchent de chemins clairement tracés et goudronnés entre des bâtiments de béton dur. De rares fenêtres avaient encore de la lumière derrière elles, la plupart étaient éteintes. Les réverbères et affiches lumineuses des devantures de certains magasins éclairaient leur route. Elle suivit encore William jusqu'au centre Pokémon qui semblait être une bouée de sauvetage au milieu de leur détresse. Le jeune homme posa pied à terre immédiatement. Il ne perdit pas de temps pour expliquer à la journaliste ce qu'il avait à faire et s'y engouffra. Cette dernière opina en descendant souplement de l'Absol qui avait l'air épuisé. Une grimace apparut sur le visage de la demoiselle. Elle aussi devrait faire soigner ses monstres, en particulier le Pokémon désastre. Elle remercia Toru chaleureusement et s'avança à son tour vers la porte vitrée du centre Pokémon. Elle aurait porté Oblivion si seulement elle en était capable. Le Pokémon blanc avait des difficultés mais gardait la tête haute, fier. Les portes s'ouvrirent sur une salle d'attente uniquement occupée par l'étudiant. Il n'avait pas perdu de temps. Elle s'approcha pour lui tapoter l'épaule, les deux monstres l'encadrant.


"  T'inquiète pas, va, elle sait faire son boulot même à une heure pareille. Tes Pokémon craignent rien. "

Fit la journaliste avec un sourire rassurant, d'un air entendu. La femme aux cheveux rose revint au comptoir. Les Pokémon étaient visiblement en salle de repos. L'albinos s'approcha d'elle nonchalamment, l'Absol traînant les pattes à côté d'elle. Non, il n'était vraiment pas bien le pauvre. Ses yeux rouges semblaient éteints, exténués. Comme si un coup de vent pouvait le faire céder. Et il foudroya l'infirmière du regard, impérieux. L'ex-Rocket perçut un léger frisson chez elle. Sa voix claire expliqua la situation.

" Il s'est battu comme un badass mais il a ses limites. Vous pouvez vous occuper de lui ? Je crois que quelques brûlures sont inquiétantes. "

Une porte fut ouverte pour lui permettre de passer de l'autre côté du comptoir. Il s'approcha docilement de l'infirmière, bien que ne lui épargnant pas un regard inquiétant empli de profond mécontentement. Un rire nerveux échappa à la dresseuse et elle fit signe au Pokémon ténèbres de se calmer en croisant son regard.

" Il est un peu nerveux en ce moment mais il ne vous fera rien. Oblivion, calme, laisse la t'aider gros râleur. "

Elle ajouta la dernière phrase à l'intention du monstre, une expression un peu contrariée sur le visage. Elle ne voulait pas se retrouver à faire des points de suture à une infirmière en pleine nuit à cause de sa mauvaise humeur. Il était capable de la mordre, c'était inscrit clairement sur son visage, dans ses mouvements, dans tout. Lylie les regarda s'éloigner avec attention vers la salle de soins avant de retourner dans la salle d'attente. Faisant fi des panneaux ' ne pas fumer' compte tenu du vide de la salle d'attente, elle alluma une cigarette bien méritée tirée du paquet de sa poche en s'installant à côté de l'étudiant. Pas de vent, la fumée s'élèverait verticalement de sortes à ne pas l'indisposer. A moins qu'elle le veuille, évidemment. Ses yeux rouges se tournèrent vers lui tandis que le Zoroark venait se rouler en boule aux pieds de sa dresseuse.

" On a pas été suivis. J'espère qu'Oblivion va pas faire son sauvage, ça me ferait perdre du temps.."



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Adams
/ TP ~ Shiny Hunter /
avatar

Masculin Bélier Rat
Messages : 111
Date de naissance : 03/04/1996
Date d'inscription : 11/05/2014
Âge réel : 21
Localisation : Québec powa ! 8)

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 5 490 $
MessageSujet: Re: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   Mer 3 Sep - 15:00

Une drôle d’odeur se glissa jusqu’à son nez.
Alors qu’il était perdu dans ses pensées, toujours assis dans la salle d’attendre, William du retenir une soudaine crise de toux suite à la fumée qu’il venait de respirer. Celle-ci lui avait fait reprendre conscience de la réalité comme l’aurait tout bonnement fait un seau d’eau en pleine face, voir même une gifle en pleine gueule. Par réflexe, le jeune ranger détourna vivement la tête, peu habitué à ce genre d’odeur, surtout qu’il savait très bien que cela n’était pas très bon pour la santé. D’ailleurs, la fumée s’élevait directement vers le plafond, mais cela n’avait pas été suffisant pour l’empêcher de la détecter. William jeta un coup d’œil à Lylie, qui s’était assise près de lui, avant de regarder autour de lui pour voir si l’infirmière était toujours dans les parages.

- Tu crois que t’as vraiment le droit de fumer dans ce genre d’endroit ?

Bien évidemment, il n’avait pas remarqué les panneaux.
Il avait été trop préoccupé par l’état de ses pokémons pour les apercevoir lorsqu’il était entré en trombe dans le bâtiment. Mais bon, l’infirmière semblait être assez éloignée pour le moment et elle ne reviendrait sans doute pas avant un certain temps. Comme lors de tous ses précédents soins au centre pokémon, William tentait de maîtriser sa nervosité. Penché vers l’avant, la tête dirigée vers le bas en observant le sol, le seul signe bien distinct qui pouvait confirmé son état de stress avancé était le fait qu’il se frottait constamment les mains l’une contre l’autre, en plus d’être perdu dans ses pensées. Le ranger savait très bien qu’ils ne risquaient rien avec l’infirmière, mais les soins pouvaient mal tournés à n’importe quel moment.

- Merci beaucoup Lylie pour ce que tu as fais, soupira-t-il, au bout d’un moment de silence. Sans toi, ils auraient sûrement repris le Furaiglon, avec Elsa probablement. Je n’ose imaginer ce qu’il m’aurait fait par la suite...

Il devait se changer les idées en attendant.
À peine avait-il terminé de prononcer ces quelques remerciements qu’une petite musique retentit dans la salle d’attente, confirmant que les soins étaient terminés. L’infirmière ressortit rapidement de la salle où elle s’était engouffrée quelques instants plus tôt, tenant toujours la Luxeball à la main, accompagné par les deux autres pokémons. Dès que le Furaiglon aperçu l’albinos à l’autre bout de la pièce, il s’envola rapidement pour le rejoindre, au plus grand étonnement de ce dernier. L’oiseau chromatique se posa sur ses genoux pour quémander quelques caresses, heureux de pouvoir faire de plus amples connaissances avec son sauveur. William ne s’était jamais attendu à une telle réaction de sa part, même s’il l’avait sauvé des vilaines griffes des rockets.

Il récupéra ensuite sa Luxeball.
Sachant que Elsa devait se trouver à l’intérieur, débordante d’énergie, il l’a fit sortir sans hésitation. La petite Evoli chromatique apparue aux côtés de son nouvel ami et lâcha un cri de joie. Tout rentrait dans l’ordre à présent, tout comme l’avait espéré William. Surtout que sans Lylie, ce retour au calme n’aurait pas été possible et il lui en était grandement reconnaissant. Tandis que le jeune homme était toujours occupé à caresser le doux plumage marron du Furaiglon shiny, il aperçu assez rapidement un scintillement sur le bas du corps de celui. Retrouvant rapidement son sérieux, William mit fin aux caresses pour comprendre quoi il s’agissait. En saisissant doucement la patte du pokémon oiseau, il remarqua quelque chose d’étrange ; une espèce de bague métallique y était attachée, sur laquelle y était inscrit un numéro.

- Qu’est-ce que c’est que ça ? Un anneau ? demanda-t-il à l’intention de Lylie, en espérant que celle-ci en savait un peu plus que lui sur le sujet. C’est de la Team Rocket j’ai l’impression... ils utilisent ce genre de chose pour marquer leurs prises avant de les capturer ?

Cependant, il y avait quelque chose d’encore plus étrange sur cet objet.
Le ranger remarqua ce petit détail un peu plus tard. Il porta un peu plus d’attention au numéro qui était gravé sur l’anneau métallique pour y apercevoir #554. S’agissait-il là du cinq-cents cinquante-quatrième chromatique qu’ils capturaient ? Si c'était bien le cas, le ranger allait devoir travailler encore plus fort pour sortir une majeure partie d'entre eux de cet endroit. William ignorait si c'était bien le cas, mais il espérait se tromper. Il attendit donc avec impatience la réponse de la jeune fille qui se trouvait toujours à ses côtés. Avec un peu de chance, celle-ci était en mesure de l’éclaircir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un fugitif de la Team Rocket [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un fugitif de la Team Rocket [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La radio de la Team Rocket!
» Miaouss Team Rocket
» Pokémon : Team Rocket Edition [ENG]
» Le marché de la Team Rocket
» ConnivingShipping (Sbire Team Rocket(garçon) & Leaf)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Forêt-
Sauter vers: