Partagez | 
 

 Comme on se retrouve [William]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viviane Adams
Ranger
avatar

Féminin Balance Coq
Messages : 14
Date de naissance : 11/10/1993
Date d'inscription : 11/05/2014
Âge réel : 24

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 3 310 $

MessageSujet: Comme on se retrouve [William]   Lun 19 Mai - 17:06


Viviane posa enfin un pied sur la terre ferme. La traversée en bateau avait été particulièrement longue. La jeune femme avait passé son temps dans sa cabine, préférant ne pas trop en sortir de peur de se faire reconnaître. Elle ne cessait de jeter des coups d'oeil dans son dos, frôlant la paranoïa. En théorie, hormis William, personne ne la connaissait à Edenia. Cependant, elle ne pouvait écarter la possibilité que son père ait envoyé des agents à ses trousses. Tenant Frost fermement contre elle, la blondinette se faufila habillement dans la foule. Se fondre dans la masse était la meilleure façon de se protéger. Elle baissa légèrement la tête, afin qu'on ne voit pas son visage. L'evoli regardait tout autour de lui fort intrigué par ce qui l'entourait.

C'est ainsi qu'elle marchait dans les rues de villes, levant fréquemment la tête pour se repérer aux noms de rue. C'est lors de l'un de ses coup d'oeil que Viviane remarqua une tignasse blanche qui lui était familière. La jeune femme s'immobilisa quelques instants, croyant furtivement à une hallucination. Elle cligna plusieurs fois des paupières sans que le jeune homme à la chevelure hivernale ne disparaisse de son champ de vision. Son cœur se remplit d'espoir d'avoir retrouvé son frère aussi rapidement. Ayant reconnu William et Elsa, Frost gigota de plus belle. L'evoli se libéra de l'étreinte du bras de le jeune fille, avant de se précipiter vers ses compagnons d'enfances. Il tournoya autour d'eux d'un pas guilleret. Il se jeta sur sa compagne chromatique incapable de contenir sa joie.

Viviane s'avança vers eux avec un peu plus de réserve. Elle ne pouvait croire qu'elle se trouvait devant son frère. Elle scrutait avec attention son visage, il ne faisait pas de doute que c'était lui. Il avait certes beaucoup grandi, mais ses traits restaient ressemblant à ceux de son enfance. Les perles océanes de la rangeuse s'emplirent de larmes d'émotions. Son cœur commença à battre à tout rompre. Elle se posta devant le jeune homme, sans se rendre compte de la familiarité de sa conduite. La jeune femme ne pensa pas que son frère pourrait ne pas la reconnaître tout de suite. Viviane caressa tendrement la joue de son frère, n'en croyant toujours pas ses yeux que William soit enfin près d'elle. Elle avait eu une chance inouïe de le rencontrer aussitôt arrivé sur l'île. Un sourire éclatant étira ses lèvres. Ne pouvant contenir se larmes d'émotions, Viviane enfouit sa tête dans le creux de l'épaule de son frère qu'elle serrait dans ses bras. Elle n'avait jamais aimé montrer ses émotions au grand jour.

- Ça faisait longtemps, Willie, souffla-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Adams
/ TP ~ Shiny Hunter /
avatar

Masculin Bélier Rat
Messages : 111
Date de naissance : 03/04/1996
Date d'inscription : 11/05/2014
Âge réel : 21
Localisation : Québec powa ! 8)

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 5 490 $
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [William]   Mer 9 Juil - 19:50

Les Adams allaient enfin se revoir après tant d’années.
Aujourd’hui, William avait décidé de sortir un peu, n’ayant plus d’obligation à rester emprisonné entre quatre murs. Les cours étaient terminés pour lui en cette journée d’automne et l’après-midi ne faisait que commencer. Le jeune ranger s’empressa de quitter l’Académie en compagnie de ses deux pokémons, une fois qu’il eut terminé de manger à la cafétéria. Il apporta son bâton courbé, qui ne le quittait jamais d’ailleurs, son sac à dos dans lequel se trouvait une bouteille d’eau et un peu de nourriture pour ses compagnons, car il ne savait pas pour combien de temps il serait parti. Il n’avait pas encore très bien visité Édenia depuis son arrivé sur cette île, étant trop débordé par ses cours. Peut-être allait-il trouver un truc intéressant à acheter dans une boutique quelconque, voilà pourquoi il n’oublia pas d’apporter son argent, rangé dans l’une des poches de son pantalon.

Le trajet fut plutôt court, mais tout de même agréable.
Cela faisait près d’une dizaine de minute qu’il marchait lorsque le jeune Adams aperçu finalement la ville devant lui. Il ne savait pas par où commencer sa visite des lieux exactement, mais il avait bien l’intention de faire quelques achats dans les boutiques environnantes s’il trouvait quelque chose d’intéressant au passage. L’animation qui régnait dans la petite ville charma le jeune homme à un tel point qu’il ne savait plus du tout où regarder. Il y avait des piétons partout, des enfants accompagnés par leurs parents, ainsi que de nombreuses voitures à proximité. C’était la première fois, et sans doute pas la dernière, que William mettait les pieds dans une aussi grande ville, même si Édenia n’avait rien à voir avec Céladopole, Illumis ou bien Volucité.

- Waouh... J’ai du mal à croire qu’une ville comme celle-ci se trouve tout près de l’Académie. Si j’avais su, je serais venu ici bien plus tôt. Qu’est-ce que tu en penses, Elsa ?

L’Evoli chromatique ne pouvait pas être plus joyeuse.
Le jeune Adams était satisfait de voir que le trottoir était suffisamment large pour qu’il puisse y marcher avec son starter à ses côtés, alors qu’il y avait encore assez d’espace pour que les autres piétons passe en sens inverse près d’eux sans les bousculer. Toujours sur son épaule, Sitka observait les alentours avec une certaine méfiance. L’oiseau chromatique n’avait encore jamais approché la ville d’aussi près, de peur de se faire attaquer par les humains à cause de sa couleur inhabituelle. Appartenant désormais à quelqu’un, il n’avait plus besoin d’avoir cette crainte, mais il ne se sentait pas vraiment à l’aise au beau milieu des hauts immeubles, comme si ceux-ci pouvaient l’empêcher de voler à tout moment.

Soudain, un Evoli guilleret se présenta devant eux.
Le petit groupe, qui marchait alors tranquillement, s’arrêta brusquement pour observer avec curiosité ce nouvel arrivant. Elsa, bien intéressée par ce dernier, s’approcha de quelques pas, heureuse de rencontre un autre de ses semblables. Cependant, elle n’eut pas le temps de faire quoique se soit que l’autre Evoli normal se jeta sur elle, apparemment incapable de contenir sa joie. La seconde suivante, la jeune Evoli chromatique reconnu le nouveau venu, se sentant idiote en ayant pas reconnu Frost plus tôt. La femelle lâcha un énorme cri de joie en prenant conscience qu’il s’agissait de son cher ami d’enfance, celui qu’elle n’avait plus revenu depuis une bonne dizaine d’année. William ne comprenait toujours pas la réaction de sa starter, mais il se doutait bien que quelque chose d’extraordinaire s’était produit.

- Elsa ? Qu’est-ce qui se passe ? Tu connais cet autre Evoli ?

Le déclic se fit enfin.
L’instant suivant, une jeune fille aux cheveux blonds se trouvait tout près de lui. La main de celle-ci se posa sur la joue du jeune Adams, alors que son regard bleu était plongé dans le sien, créant un certain malaise chez ce dernier. Qui était donc cette jeune femme accompagnée par cet Evoli ? En l’observant rapidement, William ne reconnu pas du tout sa sœur, étant donné qu’il n’avait pas un grand sens de l’observation chez les gens. Il y avait un tas de jeune fille aux cheveux blonds dans le coin, pourquoi celle-ci s’intéressait-elle tant à lui ? Ce fut lorsqu’elle parla que le jeune homme comprit tout. Cette fille, qui le serrait désormais dans ses bras, était nulle autre que sa sœur jumelle, Viviane. Aucune doute possible, puisque cette dernière l’avait appelé Willie, le surnom que sa sœur lui donnait continuellement, sachant qu’il détestait cela.

- Vi... Viviane, c’est bien toi ? bégaya le ranger, incapable de réaliser cette grande nouvelle. Tu... tu m’as retrouvé ? Comment est-ce possible...

Sa voix tremblait et il peinait à contenir ses larmes.
Joignant le geste à la parole, les bras du jeune homme se refermèrent autour de sa sœur, serrant celle-ci avec force, lâchant son bâton courbé par la même occasion, n’arrivant toujours pas à croire qu’elle se tenait belle et bien devant lui. William n’avait plus l’intention de la lâcher, ils avaient été séparés si longtemps et il redoutait que cela se reproduise. Non. Dès à présent, Viviane resterait toujours auprès de lui, plus jamais il n’allait la quitter, plus jamais il n’allait l’abandonner comme il l’avait fait dix ans auparavant. Plus rien n’allait se dresser au travers de leurs chemins, ils pouvaient décider de leurs avenirs. Le jeune homme se demandait si sa sœur avait elle aussi rejoint Gakuen Pokémon et il l’espérait de tout son cœur. Sa présence ici lui indiquait qu’elle avait probablement mis la main sur sa dernière lettre, celle qui lui annonçait son départ pour Sinnoh.

- Et Frost aussi, je suis tellement content de vous revoir. Mais... tu ne dois sûrement pas être venue ici seulement pour me voir, non ? Est-ce que... est-ce que tu t’es inscrite à l’Académie ?

Le cœur serré, il attendait la réponse de sa jumelle avait grand impatience.
Toujours sur son épaule, Sitka observait la scène, la tête penchée sur le côté, ne comprenait pas vraiment ce qui se passait. Il avait entendu les échanges verbaux des deux humains, mais il ne savait toujours pas qui était cette jeune fille à la chevelure blonde. Cette dernière et son maître semblaient bien se connaître, mais le Furaiglon shiny n'avait pas réalisé qu'il s'agissait de sa soeur. Le pokémon oiseau attendit donc patiemment les présentations, tout en jetant un coup d'oeil aux deux Evolis qui se trouvait non loin de ui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viviane Adams
Ranger
avatar

Féminin Balance Coq
Messages : 14
Date de naissance : 11/10/1993
Date d'inscription : 11/05/2014
Âge réel : 24

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 3 310 $

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [William]   Sam 10 Jan - 18:58

L'evoli shiney fut bien plus rapide que son maître à reconnaître les nouveaux venus. Dès qu'elle se rendit compte que Frost se tenait devant elle, Elsa ne tarda pas à manifester sa joie de revoir son ami d'enfance. Le cri strident qu'elle poussa fit presque grimacé Viviane tellement il était strident. L'evoli ne broncha pas en l'entendant, au contraire il y répondit avec le même enthousiasme. Seul William ne semblait pas réalisé ce qui se passait. Son visage déformé par l'incompréhension la plus totale, il demanda à sa evoli si elle connaissait son compère normal. Si elle n'avait pas été tant émue de retrouver son frère, Viviane aurait sûrement éclaté de rire devant la lenteur d'esprit de son jumeau. La mémoire des visages n'avait jamais été un point fort chez celui-ci. Il faut dire pour la défense du pauvre jeune homme, qu'en une dizaine d'année les gens changent. Quoique Willie était une exception à cette règle, puisque la blondinette avait tout de suite remarqué certains traits familiers dans ce visage d'homme en devenir.

Son vis-à-vis ressentit un malaise évident lorsque la jeune femme passa sa main sur son visage. Il faut dire que ce devait être assez bizarre de se faire caresser la joue par une parfaite inconnue. Cependant, Viviane n'en avait cure. Ce n'est que lorsqu'elle l'appela Willie que le déclic se fit enfin dans la tête du jeune homme. Il s'exprima d'une voix tremblante, peinant à contenir son émotion. Une boule se forma dans la gorge de la jeune fille. Elle n'osait imaginer comment il s'était senti devant son silence radio. Une bouffée de haine à l'encontre de son père la saisie. À cause de sa malveillance, son frère avait souffert. Elle préféra chasser ces émotions négatives de son esprit, elle ne voulait pas gâché ce moment avec les souvenirs de son père. Il avait déjà trop pris de place par le passé, elle ne le laisserait pas faire de même avec le futur.

Le jeune Adams ne tarda pas à rendre l'étreinte à sa sœur. Viviane avait l'impression qu'une éternité s'était écoulé depuis la dernière qu'elle a tenu son frère dans ses bras. Après un certain temps, William reprit la parole. Il semblait avoir retrouvé une certaine contenance, mais elle percevait une certaine impatience. Frost tourna la tête vers le jeune homme lorsqu'il s'adressa à lui. Pour lui montrer qu'il partageait sa joie de le revoir, il se frotta contre la jambe du ranger. L'evoli sentait aussi un regard perçant sur lui, il leva la tête pour remarquer la présence d'un furaiglon shiney sur l'épaule du ranger. Il n'avait jamais rencontré ce compagnon, il aurait bien voulu se présenter à lui, mais il était perché un peu trop haut pour le petit pokémon. Il saurait bien tôt ou tard rattraper cette lacune.

William renchérit en demandant à sa sœur si elle était venue pour le voir ou si elle s'était inscrite à l'académie elle aussi. Les mots se coincèrent dans la gorge de Viviane. Elle avait tellement de choses à dire à son frère qu'elle en perdait l'usage de la parole. Trop d'idées se bousculaient dans sa tête. Il n'y avait pas assez de mots qui lui permettaient de les exprimer. D'ailleurs, par où pouvait-elle commencer ? Beaucoup d'eau avait coulé sous les ponts depuis et certaines choses ne devaient pas être dévoilées dès leurs retrouvailles. Pour Viviane, qui avait imaginé ce moment des milliers de fois au cours de son voyage, il ne fallait pas assombrir leur rencontre. Elle aurait tout le temps de les dévoiler plus tard. La jeune femme s'éclaircit l'esprit d'un mouvement de tête. Son petit frère attendait sa réponse avec une impatience évidente. Le regard de la jeune fille devint pétillant de malice, alors que son visage s'éclaira d'un sourire éclatant.

- Avant de renchérir avec d'autres questions, tu devrais me laisser le temps de répondre à la première, Wiiiiillie, le taquina-t-elle. Oui c'est bien moi, je ne vois pas qui ça pourrait être d'autre. Je t'ai retrouvé parce que tu me l'as écrit dans ta lettre. D'ailleurs, je sais lire une carte, alors je n'ai eu qu'à y rechercher Edénia dans la région de Sinnoh. Je me suis inscrite à l'académie, mais je ne l'aurais pas fait si je n'avais pas su que tu étais là. De ce fait, on peut dire que je suis ici juste pour te voir, j'ai seulement joint l'utile à l'agréable.

Quiconque passait près d'eux auraient sûrement tiqué en entendant le ton un tantinet sarcastique de la blondinette. Seulement, le regard tendre dont elle couvait son frère ne laissait aucun doute sur l'affection que Viviane portait au jeune homme. Elle avait toujours adoré taquiner son frère plus que de raison. La ranger avisa la présence du furaiglon shiney sur l'épaule de son frère. Elle tendit la main vers lui, tout en restant à une distance respectueuse pour ne pas le brusquer.

- A ce que je vois, ça ne t'as pas pris bien du temps à t'acclimater ici, constata Viviane en pointant d'un mouvement de tête le volatile. Ça fait combien de temps que tu es arrivé pour déjà avoir commencé à former ton équipe ? D'ailleurs pourquoi avoir choisit cette académie, ta lettre était plutôt avare de détail à ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Adams
/ TP ~ Shiny Hunter /
avatar

Masculin Bélier Rat
Messages : 111
Date de naissance : 03/04/1996
Date d'inscription : 11/05/2014
Âge réel : 21
Localisation : Québec powa ! 8)

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 5 490 $
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [William]   Jeu 29 Jan - 14:54

Ce grand moment tant espéré était enfin arrivé.
William avait énormément de mal à croire ce qu’il se passait. Cela faisait une bonne décennie qu’il n’avait pas revu sa chère sœur et il n’avait cesser de prier pour elle pendant tout ce temps, espérant qu’elle aillait bien et souhaitant aussi la revoir un jour. Elle lui affirma d’ailleurs qu’elle était vraiment venue ici, jusqu’à Sinnoh, pour intégrer la même académie que lui. Pour le ranger, cette révélation était un rêve devenu réalité. Désormais, il allait pouvoir la voir beaucoup plus souvent, si ce n’était à tous les jours, surtout qu’il n’y avait plus aucun mur entre eux deux à partir d’aujourd’hui. Le jeune homme se jura de ne plus quitter sa sœur une nouvelle fois, il en avait trop souffert ces dernières années.

Son cœur battait à tout rompre, sa joie était immense.
Même s’il s’était dit ne plus la lâcher, il s’y résigna tout de même après plusieurs bonnes minutes, ne désirant pas l’étouffer dès leur retrouvaille. Après tout ce temps, le ranger ne savait pas trop par où commencer, il avait tellement de chose à lui raconter. Depuis leur séparation, il était devenu ranger, il avait même rejoint la Team Plasma, mais ça, il n’était pas obligé de le lui révéler tout de suite. Il avait parcouru bien du chemin, il avait fait des choses dont il était fier et d’autres pas. Il se demandait aussi en quoi Viviane avait-elle rejoint l’établissement. Souhaitait-elle devenir éleveuse, chercheuse, voir même coordinatrice ? Parlant de ça, William redoutait le moment où il allait lui annoncer qu’il était devenu un ranger. Il était persuadé qu’elle ne réagirait pas bien.

- Ah non, pas ce surnom, tu sais très bien que je déteste ça, railla-t-il, ayant brusquement perdu une partie de sa bonne humeur. Quoique... je dois avouer que ça me fait presque plaisir de l’entendre de nouveau, ce Willie.

Un petit sourire s’était dessiné sur son visage.
Oui, ce surnom affectif que sa sœur lui avait toujours donné depuis leur tendre enfance lui avait profondément manqué. Même s’il le détestait, il avait toujours ressentit un vide en se trouvant loin de Viviane, étant donné que plus personne ne l’appelait ainsi dans le reste de son entourage. Cependant, il avait la forte impression qu’il allait à nouveau en avoir marre de l’entendre d’ici la fin de la journée, puisque sa sœur ne manquerait sûrement aucune occasion de le taquiner après cette longue séparation. Pour aujourd’hui, il allait faire un effort et il allait la laisser faire sans rien ajouter, croyant qu’il valait mieux pour eux deux de profiter de ce moment inespéré au maximum.

- Ouais bon... ma question était un peu débile, excuse-moi. Ça me rassure de te savoir ici pour un moment, on va pouvoir se voir beaucoup plus souvent avec les cours et tout ça. Par ailleurs, tu as choisis quoi comme métier ? Ne me dit pas que tu as rejoins l’académie en tant que professeur ou bien en tant qu’employé parce que... je vais te bouder !

Le ranger éclata de rire imaginant sa sœur en concierge.
Sur son épaule, le Furaiglon n’avait toujours pas bougé, pétrifié par la peur. Du haut de son perchoir, en sécurité, il observait l’agitation des deux Evoli. Le cri strident poussé par Elsa un peu plus tôt avec fortement ébranlé le petit volatile et ses yeux s’étaient agrandis de surprise sous le choc, un cri qui ne s’attendait visiblement pas à entendre si près de lui. D’ailleurs, ceux-ci ne semblaient plus vouloir reprendre leur forme normale, étant donné qu’il observait toujours le duo avec ce grand regard effrayé. Ayant seulement rejoint l’équipe du ranger que quelques jours plus tôt, le Furaiglon avait bien du mal à s’adapter à sa nouvelle vie, même s’il l’appréciait au fond de lui.

Toutefois, il aperçu alors quelque chose du coin de l’œil.
L’oiseau reprit légèrement ses esprits quand une main fut tendue dans sa direction. Sur le coup, il hésita, craintif de nature. Tout comme son propriétaire, il sentait en cette femme quelque chose de semblable, quelque chose qui unissait les deux êtres parfaitement, comme s’ils étaient la même personne, mais avec deux corps différents. Sitka sentait que celle-ci avait les mêmes bonnes intentions que son maître, il se laissa donc caresser, à la plus grande surprise de ce celui-ci. Le Furaiglon fit même un petit bon pour atterrir doucement sur le bras de la jeune femme, pour ainsi mieux l’observer sous tous les angles possibles.

- Je crois qu’il t’aime bien, ajouta-t-il après un petit moment. Je suis arrivé il y a une semaine, voir même deux semaines tout au plus. En fait, je ne sais plus... J’ai trouvé Sitka dans la forêt avant-hier, il était pourchassé par trois rockets. Je préfère le garder avec moi, comme ça je peux mieux le protéger de ces bandits.

Il fit une pause en entendant parler de sa dernière lettre, mal à l’aise.

- Et bien... je n’ai pas été plus précis dans ma lettre, car j’ignorais si tu les lisais au final. Je n’ai reçu aucune réponse de ta part en dix ans et ça m’a profondément perturbé. Je me doutais que quelque chose se passait pour que tu me laisses sans réponse.

Puis, il préféra changer de sujet pour ne pas brusquer les choses.
Viviane lui avait d’ailleurs posé une question avant tout, il devait lui répondre. Cependant, en le faisant, il allait lui révéler ses véritables intentions ici, à Gakuen, et cela le rendait d’autant plus nerveux. Le jeune homme avait la forte impression que sa sœur n’approuverait pas ses choix, malgré leurs pensées plutôt similaires. Certes, il ne faisait rien de mal, surtout que but premier était de protéger les pokémons chromatiques, mais certaines personnes souhaitaient voir disparaître toutes les organisations, même celles oeuvrant pour le bien de la communauté. Cela allait-il être le cas de Viviane ?

- Pour être honnête, j’ai décidé de devenir ranger. Maman m’a aidé a faire les recherches et la meilleure école qui se présentait à moi c’était celle-ci. J’aurai préféré qu’elle soit à Kalos, mais bon... je sais que c’est temporaire et je vais sans doute recevoir les meilleurs enseignements de la région. Je ne pouvais pas rêver mieux, surtout que j’aimerais devenir un ranger plutôt connu.

En disant cela, il avait touché un autre point sensible.
Après lui avoir révélé sa vocation, William avait fait l’erreur de parler de sa mère. Sa sœur n’avait pas eu l’occasion de la revoir depuis leur séparation et il se doutait que ses paroles allaient sûrement profondément la toucher. Tout comme lui, il s’ennuyait de son père, mais il savait très bien qu’elle avait toujours été plus proche de leur mère. Le jeune Adams avait eu la chance de partir avec elle, même s’il devait avouer que son père, qui lui avait réservé de beaux projets à l’époque, lui manquait malgré tout. De nouveau mal à l’aise, William observa le sol quelques instants, attendant avec une certaine appréhension la réaction de sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [William]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme on se retrouve [William]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bradbury, Ray] L'homme illustré
» Ray Bradbury - L'homme Illustré
» Ray BRADBURY (Etats-Unis)
» BRADBURY Ray
» Comment discerner un véritable prophète de dieu, d'après William Branham ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Edenia :: Rues et Ruelles-
Sauter vers: