Partagez | 
 

 t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Mar 10 Juin - 19:26




† T...tu vas bien ? †
•Un réveil difficile•

Je me sentais vraiment fatigué, comme si je n'avais pas fait attention aux limites de mon corps. Je dormais pendant de longues minutes en laissant la jeune fille me prendre en charge. Elle me conduisait dans sa chambre, le lieu le plus privé qu'elle puisse m'offrir afin que je me repose un peu. C'était peu difficile à avouer, cette gamine avait un bon fond et elle savait prendre soin des pokémon de petite taille comme moi. Au fond de mon être j'étais reconnaissant à cette étudiante ainsi que Zuko, son compagnon, qui semblait un peu dépassé par la situation. Ainsi elle me déposa sur le lit et le laissa retrouver ses esprits, tandis qu'elle câlinait son autre pokémon.

Après un long moment, je vins à me réveiller, commençant par ouvrir mes grands yeux vers le plafond. L'odeur qui habitait cette chambre était inhabituelle, sans doute celle d'une humaine, loin de ressembler à celle d'un humain mâle. Je tournai alors la tête vers la dresseuse en voyant les deux compagnons se prendre dans les bras l'un de l'autre. Je me souvenais de mon enfance passée avec mes parents, quand je croyais encore la vie comme étant un long fleuve tranquille. Maintenant je n'avais plus besoin de cet amour, cocon dans lequel on m'a longtemps enfermé. La Team Galaxie m'avait fait ouvrir les yeux sur ce monde, il n'y avait plus de place pour la compassion et l'amour, seul le plus fort et rusé gagnait. Je ne prétendais pas posséder la force, mais la ruse et la stratégie me souriaient déjà et je devais le faire comprendre à l'autre Riolu. Après tout, il n'est jamais trop tôt pour débuter sérieusement la construction de son avenir, et j'avais déjà la tenue et les matériaux pour le réaliser.

Je me redressai alors lentement pour ne pas paniquer la dresseuse, et je m'assis devant elle sur le rebord du lit, les pattes pendant verticalement sur la tranche. D'un regard indifférent mais sérieux et perçant, je plaçai mes yeux dans les siens, avant de froncer un peu les sourcils en regardant l'autre Riolu.


-Profite bien de l'amour que ta maitresse te porte, un jour il sera venu le temps de te construire ton avenir. Je tiens aussi à te remercier, humaine, pour m'avoir secouru, en contrepartie je m'engage à rester à tes côtés afin de payer ma dette envers toi. Mais je ne serai pas à toi, alors évite de me traiter comme ton pokémon, je ne t'aiderai que pour le plus nécessaire.

Sur ces mots je me levai sur le lit et je sautai sur le sol en leur tournant le dos. Ensuite je me retournai et m'assis devant elle les pattes croisées. Il fallait qu'elle sache que je n'allais pas devenir son pokémon à tout faire, pour ça elle a déjà un autre Riolu. J'avais toujours ce but en tête, trouver une personne pour m'apprendre les bases du combat de pokémon de dresseur. Le sbire qui s'était occupé de moi m'avait appris beaucoup de choses comme les capsules techniques et secrètes. Je me demandais comment apprendre toutes ces techniques, et j'espérais bien me mettre dans la peau de cet autre Riolu pour percer ce secret. Mais pas trop quand même.

©Riolu



Dernière édition par Riolu le Mar 7 Oct - 20:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Ven 13 Juin - 16:42




† T...tu vas bien ? †
•L'amour des baies•

Le goût de la baie me restait un peu en travers de la gorge, il me suffisait d'en manger une autre pour qu'il disparaisse. Mon ventre gargouillait un peu, alors que je regardais ailleurs, je ne savais pas du tout où je me trouvais dans l'académie, j'avais donc tout intérêt à découvrir ce bâtiment si je voulais en apprendre d'avantage sur le type d'élèves. En attendant de payer ma dette, cela ne me dérangeait pas du tout de tenir compagnie à la jeune fille, même si son Riolu semblait encore faible et d'une dépendance affligeante à sa tutrice. Certes c'était navrant de regarder un pokémon si rare se compléter comme un simple Pichu, mais ce n'était pas mes affaires. Je n'avais pas vraiment envie de lui apprendre à devenir sauvage, mais je comptais bien lui montrer l'exemple au quotidien.

La fille semblait vraiment choquée que je parle comme les humains, pourtant ce n'était pas bien compliqué, il y avait les noms, les verbes, et les autres, et il fallait les accorder ou les conjuguer selon si la personne est moi, toi, lui ou elle, nous, vous, ou eux. D'un soupir je remontai sur le lit en position debout et je la regardais avec envie de la découvrir. La jeune fille m'avait dit que c'était normal de m'avoir sauvé, pourtant elle aurait pu faire au moins une dizaine d'autres actions. Ça prouvait qu'elle n'avait pas peur de s'investir personnellement pour aider ceux dans le besoin, mais je trouvais ça stupide de ne rien demander en retour.


-Tu ne réalises pas encore l'importance de demander une contrepartie. Si tu acquittes celui qui te doit un service, le jour où tu seras dans le besoin, il n'aura plus aucune raison de venir t'aider. Il n'y a aucun malaise à vouloir demander quelque chose en échange, c'est même le truc le plus exploité dans le monde. Je ne veux pas d'un xième "monsieur oui" comme compagnon, t'imposer fait partie de toi, alors j'apprécierais que tu me dises ce que tu veux en échange.

Je me touchais le front avec l'une de mes pattes en l'agitant de gauche à droite pour montrer mon désespoir. Je n'avais jamais rencontré d'humaine qui se montrait aussi stupidement gentille avec tout le monde. Certes j'allais mourir, elle m'a sauvé, elle éprouvait sans doute des remords à m'affaiblir encore, mais j'allais bien et j'aurais tout accepté. Après tout, je n'allais quand même pas attendre le jour où elle s'étoufferait avec un aliment et où je lui faisais la même prise afin d'expulser le morceau pour finalement la trainer lourdement vers sa chambre. D'où l'intérêt de lui demander ce qu'elle attend de moi pour que nous soyons quittes. Je m'imaginais des choses telles que lui donner les réponses qu'elle ne connait pas pendant les tests, ou encore nettoyer sa chambre régulièrement, des choses pas trop difficiles en somme. Bien que je ne connaisse pas grand chose aux cours humains.

-Non merci, je me suis assez reposé, j'aimerais juste manger un bon coup pour retrouver toute mon énergie brûlée. Ensuite je n'ai rien de prévu, si tu veux me donner des choses à exécuter, je suis disponible.
Et je n'ai pas de nom, vu que je ne suis pas à la solde d'un dresseur, tu devrais plutôt surnommer ton compagnon au lieu de moi.


Sur ces mots, je m'assis de nouveau afin que je puisse manger confortablement ce qu'elle me donnerait. Je ne savais pas vraiment ce qu'elle allait mettre à ma disposition en face de moi, mais je me sentais presque déjà dans mon nouveau chez-moi temporaire. Cette fille serait probablement trop gentille pour me demander quoi que ce soit, et j'avais bien l'intention de profiter d'elle assez longtemps pour trouver la bonne personne pour accomplir l'étape suivante de mon but.

©Riolu



Dernière édition par Riolu le Mar 7 Oct - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Mer 16 Juil - 1:49




† T...tu vas bien ? †
•Des origines louches•

Assis par terre, j'attendais avec une certaine impatience mon repas de midi. La jeune fille sortit alors une boite pleine de baies qu'elle offra aux deux pokémon dont je faisais partie. Sans me faire prier, je pris une baie Figuy au milieu du tas et je mordis dedans avec une pointe de méfiance avant d'avaler. Il s'agissait de ne pas commettre deux fois la même erreur. Elle goûtait bien la baie Figuy, aucun doute possible, je pouvais enfin me régaler. Je regardais l'autre Riolu manger à son rythme, la bouche en coeur, trop content de recevoir un bac entier de baie rien que pour aujourd'hui. Enfin, un entier en comptant trois ou quatre en moins. Je me demandais tout le temps ce que deviendraient les pokémon issus d'un oeuf si leur dresseur ne s'occupait soudain plus d'eux. Ils réclameraient sans doute leur repas dans le vide au lieu d'aller se nourrir eux-mêmes par automatisme. Moi au moins j'allais chercher tous les jours mon repas aux arbres, qu'un dresseur me l'apporte ou pas. Je ne comptais jamais devenir un Riolu de salon comme mon collègue, et il fallait que je le sauve, quitte à employer les moyens légaux.

Une fois quelques diverses baies englouties, je m'allongeai par terre et massai mon ventre afin de favoriser la digestion et ainsi repartir plus vite à l'aventure. Bien entendu j'étais coincé avec cette fille pendant un moment, et un long, alors j'allais devoir m'adapter un peu à son mode de vie. Je devais aussi établir un lien de confiance avec elle si je ne voulais pas me faire virer comme un malpropre. Et cela commençait par parler un peu de moi, comme le voulait la gamine. Je n'allais pas raconter ma vie, juste répondre à ses questions, même si j'avais semblé bavard dès mon réveil. C'est que j'avais beaucoup à dire, et bien trop peu de patience pour tout répéter chaque jour, alors autant mettre au clair autant que possible avant qu'elle découvre que j'étais un criminel et qu'elle me jette.


-Une grande forêt pas loin d'Unionpolis, je ne saurais pas dire où exactement, mais c'est dans ce coin. Vu que ce sont les questions de présentation, tu t'appelles comment ?

Je m'en fichais un peu de ce genre d'informations, mais si jamais je devais l'appeler dans une foule, je ne voulais pas devoir aller jusqu'elle pour attirer son attention. Une fois ma réponse obtenue, je me posai dans un coin de la pièce et m'allongeai de nouveau afin de me reposer un peu. Il était à peine midi passé, la miss devait certainement aller en cours, ce qui me laissait largement le temps de me reposer afin de profiter de la nuit pour me balader quelques temps. Pour y faire quoi ? Juste m'aérer un peu et me dégourdir les pattes, histoire de garder la forme. Après tout, je devais relever un vrai défi en intégrant cette académie, il fallait continuer de garder mon corps sous constant exercice afin de ne pas laisser la vie de maison me ramollir. Même si je devais dormir le minimum, je ne perdrais jamais ma forme olympique, car ici de nombreux dangers fourmillaient, à commencer par les pokéballs vides.

©Riolu



Dernière édition par Riolu le Mar 7 Oct - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Dim 27 Juil - 3:06




† T...tu vas bien ? †
•Un contact peu désiré•

La respiration lente, le corps recourbé sur moi-même, je regardais le tapis de la chambre sans vraiment fixer mon attention sur une chose précise. Je ne voulais pas dormir, juste me reposer derrière le lit de la gamine. Elle se nommait Minako, un nom qui ne me disait rien, je ne connaissais aucun autre de ce prénom. En regardant un peu sur ma gauche, je voyais qu'eple me montrait le bandage qu'elle portait au bras. Il s'était un peu défait, ce qui pouvait signifier qu'elle le gardait en souvenir ou qu'elle bougeait un peu trop pour son bandage. Minako espérait peut-être m'impressionner en montrant qu'elle aussi a subi des blessures, mais avoir risqué de se voir privé de l'usage d'un oeil restait bien plus profondément gravé dans l'esprit. Elle ne pouvait et ne pourrait jamais comprendre la peur de perdre un organe aussi précieux et de savoir qu'on porte cette douleur mentale tous les jours. Savoir qu'on est trop faible et qu'on doit devenir plus fort afin que plus aucun pokémon ne réussisse à le blesser autant. Savoir que dans chaque fermeture des paupières on sent l'effroi nous envahir quand on aperçoit le fantôme du pokémon dans l'obscurité. Savoir que voir un Riolu en si bonne santé est une si grandre frustration et que si on n'avait pas quitté le foyer on n'aurait pas eu tous ces enneuis.

Minako avec ses envies de visiter l'école paraissait ne se soucier de rien à part sa boussole interne, et Rio qui semblait si attaché à sa dresseuse qu'il risquait une crise cardiaque si jamais il voyait le monde sauvage. La jeune fille se leva et regarda par la fenêtre près de moi, sa voix se faisait un peu moins enjouée alors qu'elle jetait de brefs coups d'oeil aux vêtements que je portais. Elle semblait un peu préoccupée par mon passé, et il était normal qu'elle en demande un minimum. Voir un corps de pokémon traduisant une longue expérience combattive et une grande usure, et pourtant si jeune et chétif, ça ne pouvait que la troubler. Je regardai alors mes pattes avant de serrer des poings un instant avant de fermer les yeux en touchant son oeil victime.


-Je n'ai jamais eu de dresseur, jamais je n'ai subi de tentative de capture à la pokéball. J'ai parcouru un morceau de voyage avec un homme. Je me sentais bien avec lui, et il voulait qu'on se ressemble. Il a fait fabriquer en cachette des gants sur mesure à mes quatre pattes, et il m'en a fait cadeau. Je les ai enfilés en remerciement et nous sommes devenus proches. Malheureusement un jour nous avons voulu capturer un trop gros pokémon et il m'a infligé un coup de griffe au visage. Il était sauvage et moi j'avais trop confiance en moi, j'ai fini par subir les soins les plus délicats pour ne pas perdre mon oeil. À chaque fois que j'entends un cri de pokémon paniqué, je m'entends crier de douleur à ce moment et me tordre sur le sol. Jamais un humain ne pourra imaginer ce qu'est un cri de pokémon dans une telle situation, plein de désespoir, trembler et pleurer de peur, perdre sa voix à force de crier et ne pas pouvoir entrer dans une pokéball pour diminuer la douleur. Ta blessure au bras n'est rien avec ce que j'ai vécu, depuis ce jour je voile cette peur, cette folie, cette frustration, par de la méchanceté. Je me sens bien quand je frappe un pokémon ou un humain, ça me guérit de ça.

En repensant à cet instant, je serai mes deux pattes aussi fort que possible et fronçai les sourcils. Je détestais me souvenir de cet incident en sachant bien que je ne pouvais plus revenir en arrière. Jamais je ne pourrais laisser un autre pokémon me toucher, ni même un humain. Minako avait pris de nombreux risques en me portant dans ma chambre, et je comprenais enfin ses raisons. La blessure au bras lui avait sans doute appris que sans risque on n'obtient rien. Cette gamine ne m'avait pas touché plus que pour me porter, je pouvais faire une exception, mais je n'allais pas renoncer à ma violence pour cette entorse à mes principes.

Soudain Rio glissa de sur le lit et me tomba dessus de tout son poids. Sous l'impact, je le mordis violemment à l'épaule et le griffa à plusieurs endroits du buste avant de le repousser contre un mur opposé à celui auquel j'étais adossé.


-Ne me touche PLUS JAMAIS !! La prochaine fois je te mange le bras !

Je leur tournai alors le dos et fis face au mur avant de me recroqueviller pour me reposer de nouveau. Je laissai quelques larmes de douleur couler le long de mon visage pour humidifier le fond de la couchette. Je ne savais pas si je pleurais de peur ou de colère, ou des deux, mais je ne voulais pas qu'on me touche, surtout pour me consoler. Peut-être que j'en avais juste marre de la vie que je menais depuis ma séparation et que je voulais que la chance tourne. Peut-être que j'avais une poussière dans l'oeil ou peut-être que je simulais pour mieux me faire pardonner. Minako pouvait croire ce qu'elle voulait, tant qu'elle ne percerait pas ma bulle pour me consoler, elle pouvait continuer de me considérer comme de la racaille, c'est ce que je voulais devenir. Un voyou, un hors-la-loi, un criminel, n'importe quoi capable de faire tomber ma peur et ma haine de moi-même au fond d'un puit sans fond dont ce n'importe quoi boucherait la sortie. Jamais plus je ne voulais montrer ma vulnérabilité, même si je devais sacrifier la douceur et l'amour que je devais bien posséder au fond de moi, je me refuserais sans cesse de redevenir cet autre Riolu impuissant et implorant la vie sauve. Je ne voulais pas que Minako me voit pleurer et me prenne en pitié, au contraire, qu'elle me crie dessus, qu'elle me traite comme de la vermine, que je puisse enfin me sentir mieux. C'était infiniment mieux de me faire considérer comme un pokémon dangereux et méchant plutôt que vulnérable et sensible.

©Riolu



Dernière édition par Riolu le Mar 7 Oct - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Mer 30 Juil - 3:04




† T...tu vas bien ? †
•Appréhension•

Tapi sur mon lit, roulé en boule, je m'enfermais dans mon petit monde sans inviter une seule personne à y pénétrer avec moi. Rio avait subi un rappel dans sa pokéball de la part de sa dresseuse, il ne restait plus que cette dernière. Elle s'était un peu inquiétée de son pokémon, mais elle semblait plus calme, ce qui était tout à son honneur. Je ne me sentais pas au meilleur de ma forme, ressasser ces mauvais souvenirs avait contenu ma confiance en moi dans mon corps. Je ne savais plus si j'allais trouver cette personne pour m'aider dans mon ambition, ni si un jour je deviendrais quelqu'un de bien qui aide les gens. Finalement au fond de moi j'étais encore jeune et fragile moralement, mais ce masque que je me forçais à porter m'aidait mieux que jamais à m'affirmer. Certes pas de la bonne façon, mais au moins avec lui je me sentais mieux. La Team Galaxy m'avait apporté bien plus qu'une mauvaise attitude et une mentalité violente, je ne pouvais pas nier que grâce à ces gens j'avais vraiment l'impression de dominer mon destin. Si j'avais déjà la mentalité d'un vainqueur, la victoire m'appartenait à moitié, au lieu qu'elle soit hors d'atteinte.

Soudain la dresseuse me prit dans ses bras en me murmurant qu'elle allait m'aider à me sentir mieux, alors que c'était tout sauf ce que je voulais. Je fis alors volte/face en sortant mes griffes et lui lacérai le visage deux fois en croix afin qu'elle me lâche. Une fois extirpé de ses bras, je revins sur mon lit en serrant les poings de rage. Je ne pouvais pas me permettre qu'on me prenne en pitié, même sous prétexte que c'est pour m'aider.


-Ne me touche plus jamais avec cette stupide chose qui s'appelle l'amour. On m'a beaucoup aimé pendant mon enfance, maintenant je veux devenir fort, sans amour, sans tout ça, simplement vaincre mes adversaires sans pitié ni retenue. Si c'est pour m'affaiblir, alors mieux vaut que tu ne me touches plus, tu risquerais de me faire perdre le deuxième oeil. Si c'est l'amour qui m'a trahi, alors je préfère connaitre la douleur, elle ne pourrait pas me faire vivre plus mal que ce que je suis maintenant...

Tout ce que voulais, c'était qu'une personne assez forte pour perturber ses principes pour ma personne et aucune autre et qui soit capable de les reprendre avec ses compagnons normaux, me fasse connaitre la douleur. Je ne voulais plus que ma vie soit aussi gentille avec moi, j'aspirais à des traitements plus sévères, des corrections violentes, des entraves pour me forcer à prendre de la force, tout pour que le monde extérieur me paraisse moins sympa et plus impitoyable. Minako ne pouvait pas être cette personne, je devais me trouver quelqu'un d'autre, elle ne serait probablement jamais capable de changer son comportement afin de faire du bien à un pokémon qu'elle ne connaissait pas.

©Riolu



Dernière édition par Riolu le Mar 7 Oct - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Ven 15 Aoû - 3:58




† T...tu vas bien ? †
•Combattre c'est vivre•

Au fil des secondes je déserrais la prise que j'exerçai sur mes poings, alors que la jeune fille se justifiait. Je comprenais enfin ses actes, tout paraissait enfin clair, enfin je pouvais la cerner. Il n'y avait pas d'amour derrière ça, juste de la naïveté aveugle et un comportement trop pacifique. Selon ce qu'elle me disait, les combats étaient hérétiques, ils faisaient souffrir les pokémon. Pourtant je ne ressentais pas tout ça en combattant, mais je me sentais plutôt euphorique et plus énergique. Me confronter à un égo plus démesuré et des adversaires toujours plus innovants, c'était vraiment agréable. Cette gamine ne savait rien de ce qui sortait de son académie, sinon elle aurait fait la rencontre de la Team Galaxie qui, malgré sa dissolution, privait les pokémon de tous ces acquis qu'ils se croyaient posséder d'office. Ils avaient enfin la possibilité de ressentir la vraie sauvage et de faire de leur captivité un bridage qui les rendrait autrement plus féroces sans pokéball ou cage pour les retenir. Heureusement j'avais la chance d'avoir grandi dans la nature et d'avoir connu cette oppression, et j'en étais sorti plus fort.

Sans lui répondre, je pris la couverture en-dessous de moi afin de m'emmitoufler dedans. Peut-être qu'elle se rendrait compte que son prochain cours l'attendait, au lieu de discuter avec moi. De toute façon je ne savais plus quoi lui dire. Tu te trompes du tout au tout ? Les pokémon aiment combattre ? Rio serait très puissant si il rencontrait des adversaires déterminés à le terrasser ? À la fois rien de tout ça et tout à la fois, elle devait se rendre compte par elle-même que les dresseurs ne sont pas des parents mais des coaches sportifs pour leurs compagnons. Certes on pouvait les materner un peu pour compenser ses entrainements, mais trop leur en donner les ramollissait. Je ne voulais pas encore la frapper pour lui ouvrir les yeux, il fallait qu'elle voit de ses propres mirettes Rio en train de prendre plaisir à combattre. Je ne savais pas du tout comment ce signe allait apparaitre ou si je devais l'aider, mais j'avais juste envie de la laisser couver son petit pokémon. Elle finirait de toute façon par constater que Rio devient paresseux à force de recevoir de la douceur et de l'amour, et elle verrait enfin que ce sont les combats qui entretiennent notre condition physique. Rio était tout sauf son enfant, c'était en quelque sorte son arme, son katana, dont Minako devait prendre soin avant de trancher avec lui pour stimuler la lame. Or ici elle ne faisait que le traiter avec douceur comme on retire la poussière d'une oeuvre d'exposition. Elle devait comprendre elle-même que les pokémon avaient pour destin de combattre, mais contrairement aux humains, eux ne saignaient pas aussi facilement et la magie qui animait leurs techniques les rendait moins dangereux pour leurs ennemis. Certes ils avaient mal, mais au final, ils en ressortaient grandis et non estropiés, à terre mais déjà prêts à se relever, c'était ainsi que nous vivions.


©Riolu



Dernière édition par Riolu le Mar 7 Oct - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Mar 26 Aoû - 19:05




† T...tu vas bien ? †
•Tu es trop faible...•

Au fond de moi je me sentais de mieux en mieux, bien que parfois je me relâche. Je sechais petit à petit mes larmes en me roulant en boule sur le petit espace qui constituait mon lit. Minako devait aussi comprendre qu'on ne peut pas toujours faire le bonheur autour de soi, parfois il fallait accepter la situation et laisser les choses telles qu'elles se montraient à nous. Et je ne voulais pas de son amour, elle n'était pas ma mère et même si c'était le cas je la repousserais aussi. Elle n'avait pas la permission de franchir mon cercle de vie privée, même si il était étroit.

Une fois mon état de tristesse passé, je fermai les yeux afin de me reposer. J'avais largement assez réfléchi et il était temps d'enfin mettre mon cerveau en mode pause, après son corps. Minako m'annonçait pendant ce temps qu'elle allait me laisser dans ma chambre pendant ses cours, je lui répondis par le silence que ça ne me dérangeait pas du tout. De toute façon j'avais bien couru jusqu'à l'académie, il fallait faire une pause avant de reprendre mes aventures rocambolesques. Il me fallait au moins trois bonnes heures de sommeil pour récupérer de toutes ces émotions. La jeune éleveuse voulait aussi que je la protège pendant un aller dans la forêt, ce qui modifiait quelque peu l'opinion que j'avais d'elle. Pourquoi vouloir se balader en forêt en pleine nuit ? Pourquoi comptait-elle sur moi pour la protéger alors que je n'étais même pas dans une de ses pokéball ? Si elle était éleveuse, alors pourquoi irait-elle se frotter au danger avec un pokémon qui n'a jamais suivi son élevage alors que son Rio serait plutôt le candidat idéal ? Assez, je ne devais plus réfléchir mais dormir, cette fille allait me donner des insomnies si je la laissais parler. Je me hâtai de lui donner une réponse positive et vague afin qu'elle ne se fasse aucun souci et me laisse pioncer tranquillement. Elle ferma alors la porte à clé et partit accomplir son devoir d'écolière éleveuse, ou du moins j'espérais qu'elle ne sèche pas les cours. Après tout, une fille aussi mignonne ne pouvait pas se permettre de gâcher sa vie et privilégier l'apparence physique comme une parfaite blonde.

Sur ces mots je me remis dans mon sommeil profond en chassant de mon esprit toute forme de questionnement. Après tout, je n'étais pas ici pour faire la morale à une gamine de passage dans ma vie et encore moins la laisser me remettre en question. En revanche pour l'autre Riolu je pouvais peut-être faire un petit geste afin qu'il devienne meilleur. Il en allait de la réputation des pokémon de mon espèce, je ne pouvais tout simplement pas accepter qu'il devienne une loque toute sa vie et ne subisse la faible expérience de son éleveuse.

Une fois ma longue sieste achevée, je me redressai en position assise en m'étirant de tous les côtés à la fois. Je pris alors la pokéball de Minako et la jetai sur le sol pour invoquer Rio, après quoi elle revint se materialiser sur son lit. Assis en tailleur sur la moquette de la chambre afin de ne montrer aucune hostilité, je regardai mon collègue avec indifférence. Soudain je lui portai un coup vers sa figure et le voyais se protéger alors que ma patte avait peu de chance d'atteindre son but. Je soupirai alors en fermant les yeux, la tête basse, et le regardai droit dans les yeux avec sévérité.


-Tu es trop faible, tu me fais pitié et ça me blesse dans mon égo de te voir ainsi réagir. Sauf si tu veux devenir un perdant ou attendre de gagner ton premier match quand Minako sera adulte, je vais t'aider à mieux esquiver. Je le fais pas pour t'aider de bon coeur mais pour garder sauf l'honneur des Riolu. Tu marches avec moi ?

©Riolu



Dernière édition par Riolu le Mar 7 Oct - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Sam 6 Sep - 15:08




† T...tu vas bien ? †
•Riposte•

Ce Rio avait besoin de mon aide, il l'avait clairement montré qu'il ne valait pas grand chose en combat. Il fallait que je l'aide pour qu'il devienne à la hauteur de sa réputation de Riolu. Si Minako n'avait pas pris soin de lui apprendre les bases, alors je me devais de les lui enseigner au moins. Après tout si il évolue en Lucario avec tant de faiblesse, ça rabaisserait très bas leur aspect légendaire et je ne pouvais pas laisser faire ça. Bien que je ne possède pas le savoir absolu en matière de combat, je pouvais au moins le hisser à mon niveau et lui donner tout ce que j'ai obtenu en combattant dans la nature.

Je l'invitai alors à fermer les yeux et j'appuyai le haut de ma tête contre la sienne. Je voulais commencer par lui faire comprendre que Minako avait tort de le materner et lui éviter les combats, car c'est ça qui nous fait vivre et ne cause pas notre perte au contraire.


-Un combat ce n'est pas détruire l'adversaire, ce n'est pas de la barbarie, ce n'est pas de la violence inutile. Un combat c'est la rencontre entre deux égo comme nous deux, qui s'affrontent pour savoir qui est le plus déterminé des deux. Ta dresseuse doit te faire combattre, car sinon tu ne connaitras jamais la sensation de son premier badge d'arène obtenu ou de son premier combat remporté. Ce sont ces sensations qui nous font vivre, qui font de notre existence quelque chose de palpitant.

Sans transition, je lui infligeai un coup de patte du bas vers son torse de façon à le projeter en arrière. Mais cette fois il était ralenti afin de lui laisser pile assez de temps pour que son instinct ait le temps d'agir. Je ne savais pas du tout comment il allait réagir, mais je ne montrai aucun signe de déstabilisation et lui lançai une patte avant vers la figure avec le ralenti. Cependant à la fin de chacun d'entre eux, au moment de la toucher, je retrouvais ma vitesse normale afin que le coup ralenti fasse tout aussi mal qu'un vrai. Ainsi ça lui donnerait assez de détermination pour faire cesser les coups douloureux. Si il ne développait pas très vite de bons réflexes en laissant rugir son instinct, Rio risquait juste de se faire rouer de coups par moi, même en ralenti. Je voulais simplement lui mettre la pression afin que sa vue commence à ralentir encore mes assauts et ainsi contrer avec ses pattes pour que je ne puisse plus toucher son visage ni son torse.

Certes ce n'était pas des plus orthodoxes comme méthodes, mais au moins ça lui donnait un bel aperçu du mose de combat qui faisait le quotidien des pokémon Combat, le corps à corps. Il avait le choix pour ne pas subir de dégâts, dévier la patte, stopper et encaisser un minimum, ou simplement esquiver. Dans les trois cas il pouvait prendre l'avantage directement comme une riposte instantanée. Pour la déviation, le principe partait de l'élan, si un coup est porté vers la tête, autrement dit la moitié supérieure de son corps, alors il fallait dévier vers le haut. Ainsi on avait tout le visage de l'adversaire à disposition, libre alors de subir un foudroyant uppercut. Dans le cas d'un contre, il fallait bloquer l'attaque avec une ou deux pattes et profiter de la perte brutale d'élan afin de repousser l'ennemi voire choper sa patte et le faire basculer pour qu'il heurte le sol dans une belle parabole aérienne. Pour les esquives, il fallait s'arranger pour tournoyer sur soi-même afin de se retrouver vite derrière l'ennemi et le frapper dans le dos pendant qu'il comprend ce qui lui arrive.

Tant de choses à lui apprendre et si peu de temps, je souhaitais vraiment qu'il atteigne mon niveau afin que je puisse le faire passer à la dernière étape. Apprendre une capacité, un surpuissant coup de patte que les humains nommaient Forte-Paume. Non seulement il projetait facilement un adversaire, mais en se relevant il pouvait se retrouver paralysé. C'était donc une excellente capacité capable de servir de combo redoutable.


©Riolu



Dernière édition par Riolu le Mar 7 Oct - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Sam 4 Oct - 3:23




† T...tu vas bien ? †
•De plus en plus fort•

Au fil des coups ralentis que je lui portais, Rio semblait comprendre le truc, il commençait à dévier mes coups de patte avec de plus en plus de vitesse. Je sentais au fond de moi que c'était une bonne chose d'aider ce pokémon, car après tout il méritait mon attention plus qu'un autre car il appartenait à la même race que moi et cet élément se trouvait être important. Un Teddiursa n'aurait pas bénéficié de la moindre aide de ma part, je lui faisais une fleur. Cependant quand je lui infligeai un de mes coups, il me repoussa avec une force qui valait au moins deux fois la mienne, comme si il venait de réveiller sa vraie puissance. Une double trace de frottement était apparue alors que je stoppais ma course sur le tapis, repoussé en arrière si fortement que je n'avais pas décollé du sol. Visiblement intrigué par ce qui semblait être une capacité, je lui souris un peu alors qu'il semblait lui-même découvrir ce qu'il venait de faire. Pour autant que je me souvienne, il en existait une de type Combat qui pouvait repousser les attaques physiques avec une puissance doublée, mais j'avais oublié son nom. Cependant ce n'était pas très important et je m'empressai de le féliciter en lui prenant une patte entre les miennes.

-Oui c'est très bien comme ça ! Continuons sur ce chemin, je sens qu'on est bien partis !

Non sans un certain plaisir sadique, je lui retournai un coup de patte arrière dans la figure et l'envoyai heurter le bord du lit, il méritait quand même une riposte lui aussi, même si ce n'était pas très fair-play de l'attaquer par surprise. Je voulais savoir quelle capacité il pouvait lancer aussi, par exemple Forte-Paume comme lui, ou des plus originales comme Détection ou Vampipoing, ce qui serait vraiment impressionnant. Quelque part au fond de moi je n'imaginais pas Minako lui apprendre une capsule technique, alors je supposait qu'il savait lancer Forte-Paume comme tous les Riolu comme moi. Sans plus attendre, je me dirigeai vers lui et me mis à lui porter des coups à vitesse normale, comme si je voulais pilonner un ennemi plus faible sans mettre toute ma force. En lui mettant ainsi la pression, je m'assurais qu'il développe ses compétences combattives, ce qui arrivait dans tous les cas rencontrés. J'avais entendu une rumeur comme quoi plus un Lucario est faible et plus ses ripostes sont puissantes, alors Rio devait lui aussi posséder ce genre de facultés. Tout comme moi je l'ai en mon corps, c'est notre héritage et il était de mon devoir de le réveiller chez tous les Riolu qui en avaient besoin. Surtout lui, car il avait vécu beaucoup de temps dans un foyer confortant, aucune stimulation.

©Riolu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Mar 21 Oct - 21:37




† T...tu vas bien ? †
•Un vrai combat digne de ce nom•

Il fallait lui mettre la pression un maximum, je devais lui rendre la situation difficile, Rio devait s'améliorer, et pas dans trois ans, il en allait quand même de l'honneur des Riolu et Lucario. Ma pire crainte était qu'en plein combat il évolue en Lucario et que sa force ne suffise pas à vaincre son adversaire car il compterait trop sur la chance ou sur sa nouvelle force. Je devais donc m'arranger pour lui apprendre les bases du combat afin qu'il soit redoutable même en sous-évolution. Je le frappais alors avec une force réduite mais en vitesse réelle, le regardant se défendre pitoyablement tout en essayant de lire les coups. J'attendais simplement que son aura se materialise comme je sais le faire, et comme Lucario voit sa puissance augmenter au fur et à mesure que l'adversaire l'affaiblit, il fallait tester ça sur Rio. Avec un petit sourire, je le voyais contrer mes coups, au début c'était un sur dix, puis deux, puis trois, et à la fin je devais accélérer sinon il allait dévier tous mes assauts. Je ressentais de plus en plus son aura, comme un halo qui lui donnait un second souffle et le rendait capable de lire mes mouvements et de mieux les dévier.

Il avait découvert une ouverture dans mes coups, je ne l'avais pas remarqué mais il en avait pris conscience et il l'utilisait pour tenter de me frapper à son tour, ce qui était de plus en plus évident, jusqu'à ce qu'il en profite vraiment et me repousse violemment vers le mur pposé au lit. Sans transition, il abattit le tranchant de sa patte pour m'entamer un bon coup, dans un mouvement que je connaissait très bien. Les humains nommaient cette capacité Casse-Brique, et je trouve que ça porte bien son nom. Visiblement sonné, je me tenais la tête et le regardais lancer de pitoyables coups pour tenter de retourner ma furie contre moi, mais sans vraiment réfléchir. Peu après, je lui donnai un double coup de pattes arrière au niveau des siennes, le balayant vers l'avant pour lui faire perdre l'équilibre et lui décrocher un joli Forte-Paume en uppercut qui l'envoya valser un bon mètre en arrière.

Maintenant je le savais, il avait appris trois capacités, à savoir Vive-Attaque, Casse-Brique, et Clairvoyance, dont deux connues de mon espèce que je maitrisais aussi, sauf Casse-Brique que je ne pouvais qu'apprendre via des capsules techniques ou dans la nature tout seul. Mais Forte-Paume était tout aussi efficace alors je l'aimais aussi et ça ne me disais pas grand chose d'en apprendre d'autres au risque de ne pas savoir les maîtriser. Rio avait d'ailleurs reçu un petit aperçu de la capacité en question, aussi j'en profitai pour lui lancer Vive-Attaque à mon tour pour le plaquer contre le lit de nouveau. Ainsi je lui donnais un vrai aperçu d'un combat pokémon, la douleur, la réception, la riposte, l'esquive, tout ça il devait l'apprendre en temps réel, et non pas avec des livres stupides d'école ou des mannequins d'entraînement.


©Riolu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riolu
Pokémon Sauvage
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Messages : 79
Date de naissance : 27/05/1992
Date d'inscription : 17/05/2014
Âge réel : 25

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:

MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   Mar 11 Nov - 18:47




† T...tu vas bien ? †
•Coups et contrecoups•

Enfin, Rio commençait à comprendre ce que je lui apprenais, il m'avait déjà lancé un puissant Riposte et avait lu dans mes mouvements. Certes une seule fois, mais une fois quand même, c'était déjà un bon progrès de sa part. Alors que je me démenais pour le frapper le plus vite possible sans pour autant y mettre une grande force, je le voyais de plus en plus débordé, sans doute la fatigue qui l'atteignait. Il me repoussa alors contre le mur d'un violent coup mais je me rattrapai vite et évitai de heurter le mur en freinant avec mes pattes sur le tapis. J'étais un peu plus fier de lui à chaque contre, mais je sentais qu'il était loin d'être à mon niveau, même si il maîtrisait Casse-brique et Riposte que je ne connaissais pas.

Quand il se mit à genoux pour se reposer, je m'assis en tailleur et croisa les pattes avant de baisser la tête, d'un air sévère. Je ne savais pas combien de temps j'allais l'entraîner ou si j'allais avoir autant de patience que pour aller jusqu'au bout, mais je me disais que si il s'exerçait souvent, il garderait la forme et deviendrait plus fort. Je ne pouvait pas lui en vouloir de se battre comme un Riolu de luxe, il fallait juste que je le rende plus sauvage. Cependant il était trop tôt pour m'y prendre, et pas assez nuit, je voulais que le bon moment arrive.

Sans répondre à sa question, je soupirai et me posai dans me petit lit au bout de celui de Minako et je me reposai un maximum. J'avais donné un nombre incroyable de coups en si peu de temps que je n'avais pas réussi à faire suivre mon corps. Je laissai alors Rio se reposer pendant que je prenais une baie au hasard et la mangeai de quelques bouchées. Après tout je pouvais me servir, elle l'avait dit, il n'y avait pas de raison pour que je ne me fasse pas entièrement plaisir. C'est alors qu'un bruit de poignée se fit entendre, Minako était enfin rentrée de sa journée de cours.


©Riolu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]   

Revenir en haut Aller en bas
 
t...tu va bien? [pv: riolu/minako, a mettre dans la chambre de minako]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» conseil pour le festival : que ça soit toujours aussi bien !
» Comment faire un bon colis et bien proteger votre objet
» [Festival d'Angoulême] l'ami des stars
» [Sport] Sujet généraliste sur le Football
» la cornemuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Chambres des Élèves :: Quatrième Étage-
Sauter vers: