Partagez | 
 

 Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Jeu 19 Juin - 21:57

Les retrouvailles à Azuria approchaient !

Ces mots, ce sont ceux que Mégami se répétait souvent ces derniers temps. Il était rare qu’il retourne à Johto pour les vacances, en raison du prix du voyage surtout, c’est que ça coûtait cher un aller-retour Oliville-Frimapic, et ses parents ne roulaient pas sur l’or. Mais cette fois-ci, ce sont eux qui avaient décidé de partir en vacances autre part avec leur fille -donc, sa sœur-, et la destination élue fut Azuria. Alors certes ça pouvait paraître un peu étrange de vouloir passer des vacances à Azuria, plutôt qu’à Carmin-sur-Mer ou Céladopole par exemple, mais c’était quand même une petite ville sympa Azuria, et puis il y avait des belles choses à voir, et apparemment il y avait aussi un aquarium qui valait le coup.

Et donc, ça aurait quand même été bête d’y aller sans le fils. C’est pour ça que, exceptionnellement, Mégami allait retrouver ses parents et sa sœur en prenant le ferry qui allait de Frimapic à Carmin-sur-Mer, et une fois arrivé là-bas, sa famille l’attendrait pour l’accueillir et ils retourneraient tous les quatre à leur location, à Azuria, dans la joie et la bonne humeur. Alors, elle est pas belle la vie ?

D’habitude, à la suite de ce genre de phrase, j’aime bien casser tout le délire en remettant les choses en ordre brusquement, tout en annonçant la chute. Mais là, le meilleur pour notre Mégami, c’est qu’il n’y avait pas de chute justement, et cet événement qu’il attendait depuis maintenant plusieurs mois allait bientôt prendre place comme prévu. En bref, il était impatient.

Et c’était sans compter une autre raison qui le mettait de bonne humeur. Aujourd’hui était également un jour cool, puisque c’est aujourd’hui qu’il allait retrouver Zayara, la nouvelle élève qu’il avait accueillie, à la salle d’entraînement, pour qu’il commence son apprentissage du dressage muet. Ils avaient convenu de ce jour et de ce lieu rapidement au début d’un cours, avant que le professeur n’arrive, et ce jour était finalement arrivé. Un samedi après-midi, à 14h, même si évidemment, comme à son habitude, Mégami avait voulu prendre de l’avance et était arrivé un quart d’heure avant. Il en avait d’ailleurs profité pour vérifier que personne ne soit à l’intérieur, et c’était effectivement le cas, la salle était vide. Tant mieux, ça l’aurait gêné que d’autres personnes soient présentes, déjà que faire un entraînement à deux, c’était une grande première pour lui, même si cet entraînement était un peu spécial, alors avec des autres qui braillaient à côté, non merci.
Il se plaça donc devant la porte d’entrée de la salle, à l’extérieur, les mains dans les poches de son manteau, s’adossant au mur, et patienta sagement, en regardant dans le vide et se perdant dans ses pensées.

Cet apprentissage, bien qu’il se doutait qu’en une demi-journée il n’allait pas vraiment arriver à des résultats concluants, il l’avait lui aussi attendu depuis un moment. Ca l’avait intrigué dès sa première rencontre avec Zayara, et il y pensait régulièrement depuis, à cette façon d’élever ses Pokémon. Il y avait cependant assez réfléchi pour arriver à cerner ce à quoi ça allait ressembler, selon lui bien sûr. Pour lui et pour ce qu’il en avait conclu, ça serait peut-être un travail de méditation et surtout de connaissance de l’autre afin d’arriver à former une symbiose parfaite, mais ce n’était qu’hypothèses.
En tout cas, il avait bien évidemment pris Onix et Papilusion parmi ses six Pokémon, ces deux-là seraient certainement les plus réceptifs à ce genre de chose. Les quatre autres étaient Wynn, Magnéti, Sonistrelle et Skelenox, le petit dernier de l’équipe, qui semblait également profondément ancré dans le spiritualisme.

C’est donc sous un soleil à son zénith, dans un ciel parsemé de quelques nuages, qu’il attendit patiemment la venue de sa formatrice du jour. Elle ne devrait plus tarder, d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Jeu 19 Juin - 23:54

Le jour se lève sur l'école de Gakuen alors que la jeune fille ouvre à peine les yeux, les quelques rayons du soleil qui sont déjà bien présent dehors viennent la chatouiller aux niveaux de ses yeux qu'elle ouvre difficilement tout en s'étirant tout le long de son lit, laissant sa bouche s'ouvrir pour bailler, dans le plus grand des silences bien évidement, comme toujours. Elle se redresse soudainement en remettant ses cheveux en place, un large sourire s'affiche sur ses lèvres, encore plus quand elle regarde le jour qu'est sur son téléphone, oui, aujourd'hui n'est pas le jour comme les autres, se n'est pas non plus le jour spécial par excellence, mais disons qu'aujourd'hui un de ses... Rares amis l'attends en début d'après midi pour un petit entraînement particulier. L'entraînement type des muets, enfin de la jeune fille en tout cas, et oui, Mégami tenait à voir un entraînement muet, apprendre les techniques des plus particulières de la jeune fille, c'était toujours très intriguant d'être dresseur sans avoir la moindre possibilités de paroles. Ça allait être vraiment plus qu'intéressant. Pour sûr, la jolie jeune fille avec les cheveux gris allait être des plus timides devant se dresseur bien plus expérimenté qu'elle, mais ça lui faisait plaisir d'intéresser quelqu'un avec ses capacités des plus originales. C'était toujours plus sympathique un entraînement à plusieurs, mais ça allait être une grande première pour elle, qu'est ce que ça allait donnée ?

C'est alors avec une immense joie, mais une certaine appréhension malgré tout qu'elle se leva de son lit bien douillet, oui, quitter cette chaleur, douce chaleur accueillante d'une couette pour poser ses pieds sur la moquette plus froid, des frissons parcourus tout son corps, elle ramena ses mains sur ses bras dénudé, elle se dépêcha alors d'attraper ses vêtements, un petit débardeur blanc avec bien sûr une veste de couleur bleue/gris sur ses épaules, un jean de couleur gris pour accompagné sa tenue. Des bottes en cuir de couloir noir et son sac gris. Elle y rangea en un éclair tout se dont elle allait avoir besoin, pour commencer, ses pokémons, oui, un entraînement ne peux pas se faire sans pokémons ça c'est sûr ! Elle prit donc avec elle : Métamorph, Rhinocorne, Statitik et les deux petits nouveaux : Mustebouée et son Riolu, ça allait lui permettre de pouvoir les entraîner tout les deux ! Comme ça, elle ne faisait pas tout ça pour rien, bon un entraînement n'est jamais pour rien bien évidement ! Son petit carnet pour communiquer, son portable, quelques soins et bref tout son bordel de fille alla dans son sac. Elle prit une grande inspiration et se rendit alors en bas.

La matinée passa bien lentement à ses yeux, elle avait été à la bibliothèque lire un peu, puis finalement été remonté dans sa chambre cherché son carnet de dessins pour pouvoir dessiné ses nouveaux pokémons de toute les manières possible, les détails étaient vraiment bluffant par moment, c'était plus que des simples dessins, c'était un moyens pour elle de s'exprimer plus qu'un autre. Elle finit donc de perfectionner son Riolu avant de mettre quelques couleur vive, bleue, blanc, un peu de marron, des couleurs pour le rendre encore plus détaillé et perfectionné, presque réaliste. Bref, des dessins qui traduisent ses passions et ses idées. Une fois finit elle jeta un coup d'oeil rapidement à son portable. Aïe ! La voilà maintenant en retard de cinq minutes, pas une minute de plus ne passa qu'elle attrapa en un coup de vent son sac et se mit en route rapidement vers la salle d'entraînement. Elle avait hâte de le revoir, c'était un de ses amis rare dans l'école, elle parlait avec très peu de personnes, enfin, parler, était un bien lourd mots pour la jeune fille. Elle vérifia sur le chemin malgré tout ses affaires, non, tout était bon, elle avait tout bon, carnet pour parler, stylo, pokéballs, et pleins d'autres choses importantes à ses yeux.

Elle arriva donc devant la salle, elle remit une mèche en place, mais sentant ses cheveux gênants, elle reprit donc un élastique noir accroché à son poignet pour venir l'enroulé dans ses cheveux et en faire une longue natte tombant en bas de son dos. Elle remit sa dernière mèche en place puis poussa la porte pour entrer timidement dans la salle. Son métamorph était déjà sortis de sa pokéball pour rester aux côtés de sa dresseuse. Il était déjà là. Elle lui fit un signe de main avec un sourire timide avant de baisser les yeux, elle sortit instinctivement son petit calepin de son sac ainsi que son stylo, elle y nota quelques notes avant de le tendre à Mégami.

« Désolé de mon retard, je n'avais pas vus l'heure, tu n'as pas attendus trop longtemps j'espère ? »

Elle était assez gêner d'être arrivée comme une parfaite idiote en retard à leur rendez-vous. Elle aurait pt se montrer polie et arrivée à l'heure mais non, elle avait été trop plongés dans le dessins pour faire attention à quoi que se soit d'autre, mais bon maintenant elle était là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Ven 20 Juin - 19:36

C’est en ressentant petit à petit la chaleur grandissante que Mégami décidé, finalement, que ça ne serait pas plus mal s’il retournait à l’intérieur de la salle d’entraînement, dans laquelle il faisait plus frais. Il regarda alors son Pokématos : 13h56, oui donc voilà, elle devrait arriver dans peu de temps. Et il se doutait qu’elle aurait l’idée d’aller vérifier à l’intérieur s’il était là, donc pas de soucis, il n’y aurait pas de malentendu.

Après ce petit instant de réflexion, il fit donc demi-tour et se rendit dans le bâtiment, puis se mit dans la même posture qu’auparavant, adossé à un mur, et réutilisa l’attaque Patience.
Il pensa à diverses choses, furtivement ou longuement, consciemment ou inconsciemment, sans vraiment se rendre compte que le temps était en train de passer plus rapidement qu’il ne lui semblait.

C’est lorsqu’il entendit la porte s’ouvrir et se refermer, accompagnée de bruits de pas, et qu’il vit en regardant vers la gauche la bonne tête de la muette, lui disant bonjour d’un signe de la main, qu’instinctivement il regarda à nouveau le Pokématos et qu’il remarqua qu’elle était en retard de presque dix minutes. Elle ne mit pas longtemps à s’en excuser d’ailleurs, lui tendant un carnet contenant des mots fraichement notés sur une page.
Mégami se décolla du mur lorsqu’il eût finir de lire, regarda la dresseuse dans les yeux de son habituel air neutre, et prit la parole.

-C’est pas grave, c’est pas grave. Je m’en suis pas rendu compte de toute façon, j’étais dans mes pensées. Ah, bonjour au fait.

Il espérait qu’elle ne se sentirait pas trop mal à cause de ça quand même, ça arrivait à tout le monde d’être en retard, et il avait déjà connu bien pire qu’un retard d’à peine dix minutes. En plus, c’est pas comme s’ils avaient toute l’après-midi pour leur entraînement spécial.

Tout en s’avançant vers elle et son Métamorph afin de se retrouver à une distance convenable d’eux pour lui parler sans avoir à crier, il continua.

-Alors, ça va ? On n’a pas eu le temps de vraiment parler depuis ton arrivée. T’as pas eu trop d’ennuis ? Un nouveau Pokémon ?

Il faisait bien entendu référence à son handicap, le mutisme, pour sa deuxième question. Certains élèves avaient dû prendre un malin plaisir à la charrier là-dessus, donc même s’il pouvait rien faire pour changer ça, il voulait au moins être au courant. Quant à la tout première question, le « ça va ? », c’était juste la question traditionnelle pour savoir si quelqu’un allait bien aujourd’hui, précisément. Cette question non plus, il ne se serait pas vu la poser à un autre élève, il y a de cela quelques mois.

Oh mais… oh mais dis-donc, serait-ce une veste de couleur bleue-grise qu’elle portait ? C’était suffisamment rare que quelqu’un porte une veste ou un manteau de la même couleur que celui de Mégami pour qu’il se fasse la réflexion. Elle ne l’avait sûrement pas fait exprès, mais c’était quand même amusant de le remarquer.
Enfin bref, il devait maintenant attendre la réponse de son interlocutrice. Ca lui avait presque manqué, tiens. Finalement, le seul véritable inconvénient de ce système, c’était que la spontanéité n’existait pas pour elle.
Il allait essayer de ne pas trop faire durer la conversation quand même, bien qu’ils avaient sûrement pas mal de choses à se dire, histoire de rapidement passer au pourquoi ils sont venus ici. Il avait bien hâte de savoir si ses hypothèses se révéleraient confirmées ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Sam 21 Juin - 13:11

-C’est pas grave, c’est pas grave. Je m’en suis pas rendu compte de toute façon, j’étais dans mes pensées. Ah, bonjour au fait.

Lui dit-il alors que la jeune fille ayant les mains relié devant sa poitrine timidement regardait le dresseur qui était souteus jusqu'à présent sur un mur, il se redressa puis s'avança vers cette dernière pour être à une distance raisonnable afin de ne pas avoir à hurler à la jeune fille, cette dernière était vraiment plus tôt mal à l'aise face à lui suite à son retard, elle se sentait mal, ayant horreur de ne pas être pnctuelle, pour certains vous direz que c'est juste un petit retard, dix minutes se n'est pas grand chose, se n'est pas la mort certes, mais pour elle c'est déjà beaucoup trop, dix minutes éoulés, alors que durant ses dix minutes bien des choses aurait pus se passer, un petit échange de parole et écrit pour la jeune fille, puis le début de l'entraînement surtout. Elle avait donc se petit sourire mal à l'aise qui aller bien vite s'effacer dans les cours instants qui vont suivre en compagnie de Mégami.

Il c'était donc décollé du mur afin de s'avancer vers Zayara qui restait semblait-il de marbre, ne bougant pas d'un pouce et observant le jeune homme. Elle remarqua qu'ils avaient la même veste lui arrachant un sourire amusé, ils ne se ressemblaient pas non c'est vrais, mais c'était amusant de le voir avec une veste qu'elle même en est une de la même couleur. Oui, parfois elle se fait des réfléxions bien plus qu'idiote, sur des sujets stupides mais bon, elle ne pouvait déjà pas s'exprimer à vive voix alors au tant utiliser son libre pensé sur les sujets désiré ! Oh oui, au moins resté dans ses pensés peut avoir bien des nombres d'avantages comme d'inconvénients, au moins, personne ne peut vous rapprochez d'avoir dis quelques chose de faux, ou bien d'incensé venant de Zaya, elle ne peut pas parler, donc, elle ne peut rien dire de méchant, de mauvais ou bien rapporter des rumeurs comme beaucoup de jeune fille aime faire, chose dont l'argenté à horreur d'ailleurs, au tant elle ne peut pas les dires, mais peut bien les entendre et supporter ses petites pestes se croyant au dessus des autres.

-Alors, ça va ? On n’a pas eu le temps de vraiment parler depuis ton arrivée. T’as pas eu trop d’ennuis ? Un nouveau Pokémon ?

Sa voix la surprise parce que plongée dans ses pensés, elle n'avait plus du tout prêter son attention au dresseur, mais relevant son regard azur vers se dernier, elle esquissa un nouveau petit sourire et son Métamorph se mit à s'exprimer de vive voix, comme heureux de voir le dresseur, avec qui il avait put jouer, du moins, avec sa fouinette, d'ailleurs le pokémon Morphing de la jeune muette se rappella de cette journée et un clin d'oeil prit la forme de la jolie Fouinette avec qui il avait put gambader dans ses nombreux couloirs. Sautant sur place aux pieds du jeune homme comme pour se faire entendre et qu'il sorte son pokémon.

La scène amusa doucement la jeune fille, qui prit alors son carnet commençant à écrire un petit mots pour répondre aux quelques questions que Mégami lui avait posé. Elle c'était même demandé, si c'était réellement de lui même qu'il demandait toutes ses questions ou si c'était une simple question, enfin, des simples questions de politesse. Après tout, il voulait juste -peut être- se montré polie envers la jeune fille.

La première question : Ca va, en y réfléchissant, elle allait très bien, plus que très bien certainement oui ! Elle était vraiment contente de se retrouver ici aujourd'hui pour pouvoir partager son univers de muette avec quelqu'un, pour une fois que ça intéresse, oui, c'est vraiment très rare. La deuxième question, et la plus importante certainement aux yeux de Zayara : n'avait-elle pas eut trop d'ennuis ? Bon i lest vrais que beaucoup de dresseur, coordinatrice et autres c'était moqué d'elle, mais bon, par moment, la jeune fille savait se montrer aussi sourde que muette. Elle n'écoutait plus depuis bien longtemps les remarques. Quelques une de ses filles là, la regardait malgré tout de travers malgré les efforts de l'argenté pour s'intégrer dans l'école. Puis la dernière, avait-elle eut de nouveau pokémon ? Oui, quatre plus précisément, enfin, presque cinq si on ne compte pas l'oeuf, elle était bien contente d'avoir ses nouveaux compagnons de dressage, sa lui permettait d'augmenter ses compétences de dressages silencieux. Elle finit donc d'écrire et tendit à Mégami le carnet, comme à chaque fois.

«  Oui ça va bien et toi comment vas-tu ?
Des ennuis ? J'ai subis quelques moqueries de pas mal de filles, mais je suis habitué depuis des années alors je n'y prête plus attention, elles n'en vallent pas la peine. Oui j'ai quatre nouveau pokémon depuis ! »


Elle venait de lui montrer ses quatre pokéball avant des laisser ses compagnons sortir, laissant apparaître Rhinocorne, Statitk s'accrochant à la veste de la jeune fille souriante, puis les deux nouveaux ! Riolu, et Mustebouée, tout deux plus tôt en forme. En voyant ses  nouveaux amis, le petit Métamorph prit forme en  Capumain pour venir jouer avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Sam 21 Juin - 16:04

Il ne se passa pas longtemps avant que le Métamorph de Zayara rappela qu’il existait, et se transforma en Fouinette en venant trépigner aux pieds de Mégami. Le message était on ne peut plus clair, là, et puis de toute façon le dresseur avait bien prévu ça, c’est pour ça qu’il avait emmené Wynn avec lui.
Il sourit donc légèrement à la petite boule de poils, puis sortit un pokéball d’une de ses poches.

-T’inquiètes pas, j’ai pensé à toi.

Sans que la ball ne quitte ses mains, il libéra donc sa propre Fouinette, qui ouvrit des petits yeux fatigués, elle devait sûrement être en train de faire la sieste à l’intérieur de son environnement virtuel. Cela ne lui prit que peu de temps avant de réaliser devant qui elle était, et d’ouvrir brusquement les yeux tout en redressant d’un coup ses oreilles. Elle s’avança un peu, renifla le Pokémon, puis se dirigea vers la dresseuse du Métamorph, fit de même, et, maintenant convaincue qu’il s’agissait bien des êtres auxquels elle pensait, retourna voir le Métamorph.
Mégami la laissa à ses affaires, et prit en main le calepin que la muette lui tendait, commençant à lire sa réponse.

Pas eu trop d’ennuis, et elle va bien, bon, c’est cool alors.
Quatre Pokémon de plus ? Ah ben dis-donc, elle avait pas chômé la nouvelle. La nouvelle… faudrait peut-être qu’il arrête de l’appeler de cette façon un jour, même s’il ne fait que le penser. D’habitude il n’avait pas grand mal à appeler les gens tels qu’ils étaient, même si, intérieurement, il avait toujours aimé donner des surnoms ridicules aux personnes qu’il connaissait, juste pour rire intérieurement, sans qu’ils le sachent. Mais là, c’était surtout parce que c’était lui qui l’avait accueillie, donc forcément, le terme de « La nouvelle » était plus ancré en lui.
Il releva les yeux à la fin de sa lecture, pour voir la fille aux cheveux argent lui montrer quatre pokéballs, puis les laisser s’ouvrir pour dévoiler ses Pokémon. Alors, voyons voir qui il y avait là-dedans…
Un Rhinocorne, un Riolu et un Mustebouée. Ah, et ce tout petit truc qui s’accrochait à sa veste, c’était sûrement un… Statitik, c’est ça ? La pré-évolution de Mygavolt, Pokémon qu’il avait combattu contre la championne Inezia.
En d’autres termes, ça lui faisait une petite équipe relativement équilibrée jusqu’à maintenant. Roche/Sol, Combat, Eau, Electrik, et un Normal qui pouvait copier le code génétique de n’importe quel Pokémon. Intéressant.
Bref, elle lui avait fait l’honneur de lui montrer son équipe, en général c’était une belle preuve de confiance de faire ça à un autre dresseur, après tout il pouvait très bien se révéler être notre adversaire juste après. Et combattre avec une équipe déjà connue de l’autre, c’est comme avoir perdu d’avance, à moins que les deux personnes se soient mises sur un pied d’égalité et ai décidé chacune de jouer carte sur table.
En tout cas, puisqu’elle lui avait montré, autant qu’il le fasse lui aussi, en plus il serait étonnant qu’elle se souvienne de tout ce qu’il lui avait dit la dernière fois, et donc, par conséquent, de la liste de tous ses Pokémon.
Avant ça, il préféra lui répondre, après avoir observé chacune de ses nouvelles créatures.

-Ca va, t’as pas trainé dis moi. T’as une bonne petite équipe, assez équilibrée, c’est bien. Je peux te montrer les miens, aussi.

Une à une, le dresseur saisit donc les cinq balls restantes et laissa leur contenu sortir à l’air libre. D’abord il y eut Sonistrelle, puis Skelenox, ensuite Magnéti, puis vint le tour de la Copain ball de Papilusion qui s’ouvrit également, et pour finir, en la lançant un peu plus loin que les autres pour être sûr de blesser personne, la pokéball usée mais toujours aussi performante d’Onix, son premier partenaire, qui heureusement ne pouvait pas trouer le plafond assez haut, comme dans n’importe quel gymnase, prévu exprès pour les grands Pokémon. Celui-ci se rapprocha en rampant doucement de son maître, qui tapota un peu l’énorme tête apparue à ses côtés. Et c’est d’ailleurs également sur cette tête rocheuse que se posa Papilusion, la sage du groupe, comme à son habitude, et se tint immobile dans cette posture.
Sonistrelle, elle, s’approcha en voletant et en poussant de petits cris aigus de Mégami, tournant autour de lui pour lui faire passer un certain message, qu’il avait très bien saisi.

-Ah non désolé Sonistrelle, j’ai pas apporté de baies.

La chauve-souris s’en trouva déçue, et elle le fit bien comprendre en s’envolant pour s’accrocher au plafond et bouder. Comme d’habitude. Bah, elle allait vite s’en remettre.
Magnéti, lui était intrigué par tout ce petit monde et les observait de loin, quant à Skelenox, il semblait perdu dans ses pensées, lévitant sur place et regardant le sol, ses petits bras derrière son dos.
Mégami s’adressa donc de nouveau à Zayara.

-Skelenox est un nouveau dans l’équipe, et pour Onix, il est impressionnant mais il est très calme. Au fait, désolé je change de sujet, mais y’a une question que je me posais depuis la dernière fois, assez idiote mais bon. J’ai vu sur le Pokédex que si on faisait rire un Métamorph, il n’arrivait pas à rester transformer et devait reprendre sa forme d’origine, c’est vrai ça ?

Question bien anecdotique en effet, voire ridicule, surtout quand on voyait le sérieux avec lequel Mégami l’avait posée, ça avait de quoi faire sourire, mais c’est quelque chose qui l’avait interpellé et au moins, il serait fixé maintenant.

-Ah et, je vais bien aussi, merci.

Bon, et après, ils se mettraient à l’entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Sam 21 Juin - 19:22

-Ca va, t’as pas trainé dis moi. T’as une bonne petite équipe, assez équilibrée, c’est bien. Je peux te montrer les miens, aussi.

Lui dit il en regardant un à un des pokémons de la jeune femme, cette dernière était pour le moment plus tôt fière de sa petite équipe bien formé, cinq pokémons de différents style, de diffèrent type, chacun son propre caractère, chacun ses caractéristique bien spécifique, Eau, Roche,Sol,Normal,Force puis électrique, bref quelques chose de vraiment bien, elle en était franchement fière, puis son rêve de dresseuse grandissait petit a petit de plus en plus à ses yeux brillant devant son équipe, fière d'elle, mais surtout fière d'eux. Pour une muette elle réussissait plus tôt bien en temps que dresseuse, comme quoi, parfois la parole n'est que futile pour des personnes. Elle n'a pas besoin de ça pour être plus tôt heureuse dans son monde de pokémon. Elle avait fait des prouesses sans parole, ses pokémons, Rhinorcone, Métamorph ainsi que Statitik n'ont pas eus de mal à la comprendre lors des dressages, bien que Rhinocorne a eut un peu plus de mal que les deux autres, mais chacun son rythme comme on dit ! Puis Zayara c'est se montrer patiente, surtout pour eux.

Elle releva la tête vers Mégami qui était à son tour entrain de sortir ses pokémons, alors pour commencer, il eut un Skelenox sous les yeux impressionner de Métamorph qui prit la forme de se pokémon, pour venir flotter autour de lui avant de reprendre la forme toute gentil d'une fouinette et d'aller jouer en compagnie du pokémon à Mégami sous le sourire de la jeune fille qui trouvait cette scène plus que mignonne. Vint autour d'un magnéti de sortir de la pokéball, un magnifique Sonistrelle, Papilusion et en dernier lançant la pokéball plus loin, un Onix. Le pokémon dont il avait déjà dus lui parler, cet énorme pokémon pierre les dominé de haut, elle était vraiment impressionnée, l'équipe de Mégami était vraiment belle, bien constitué, elle ne l'enviait pas, mais été plus qu'impressionnée, il en avait fait très certainement du chemin pour arriver à une si belle équipe. Mais elle aussi allait finir par y arriver, un peu de temps et de la patiente, rien d'autre.

Il lui rendit son calepin tout en lui parlant à elle mais aussi à son petit pokémon chauve-souris en lui disant qu'il n'avait pas de baies et se dernier s'envola pour s'accrocher, de mauvaise humeur ? Quel petit mauvais dites donc, ça fit de nouveau sourire la jeune dresseuse. Quand le dresseur s'adressa à cette dernière qui mit toute son attention, comme toujours, sur ce qu'il lui disait.

-Skelenox est un nouveau dans l’équipe, et pour Onix, il est impressionnant mais il est très calme. Au fait, désolé je change de sujet, mais y’a une question que je me posais depuis la dernière fois, assez idiote mais bon. J’ai vu sur le Pokédex que si on faisait rire un Métamorph, il n’arrivait pas à rester transformer et devait reprendre sa forme d’origine, c’est vrai ça ?

Elle sourit amusé encore plus que tout a l'heure avec la scène de Métamorph et de Fouinette, se n'était pas totalement faux cette histoire, quand Métamorph se mets à rire, il lui est impossible de rester concentrer sur sa transformation et reprends sa forme de base sous des éclats de rire, elle prit son carnet et écrit alors avec toujours se sourire amusé alors qu'elle sentit la petite araignée électrique sauté de sa veste pour s'accrocher au Rhinocrone qui se coucha aux pieds de la jeune fille. Musteboué lui restait bien à côté d'elle de son air protecteur et méchant. Riolu lui était assis au sol tout en regardant avec envie les deux pokémons jouant ensemble avant de les rejoindre timidement. Métamorph lui se mit à côté d'Onix avant de prendre soudainement la forme d'un onix pour arriver à la hauteur du pokémon pierre et de s'exclamer heureux de pouvoir faire toute forme lui donnant envie.

Mégami lui dit alors qu'il allait bien aussi pendant qu'elle était entrain d'écrire pour répondre à sa question amusante. Elle prenait le temps d'écrire correctement, elle avait horreur de bâclé son écriture, c'était son seul moyens de pouvoir communiquer, elle en prenait grand soin. Une fois finit elle lui tendit le calepin de nouveau, en y réfléchissant, a devait vraiment être pénible pour une personne pouvant parler de toujours devoir prendre le carnet, le rendre, puis le reprendre une fois qu'elle eut répondu, oui, ça devait vraiment être pénible, mais disons qu'elle n'avait pas le choix. Bon, on lui avait déjà proposé de prendre un pokémon comme Zorua, Pijako ou autre pour pouvoir parler à sa place mais, sa ne plaisait pas forcement d'utiliser un pokémon comme parole. Ou d'utiliser un instrument de voix électronique, écrire des phrases sur une machine pour que cette dernière la répète, non plus, non, ça ne la tentait vraiment pas. Elle lui tendit une énième fois le carnet.
«  Cette histoire est bien vrais, mais ça ne marche pas avec tout les Métamorph, le miens... Oui, sa marche, mais bon, c'est assez rare qu'il rit dans un combat, il sait quand il faut se concentrer ou quand il faut s'amuser. Je te montrerais lors de l'entraînement ! Au faite, je pense utiliser Métamorph pour te montrer le dressage muet, disons, qu'il maîtrise le mieux se dressage plus que particulier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Sam 21 Juin - 23:56

Ainsi donc, ce qu’il avait lu sur le Pokédex était vrai. Les Métamorph étaient forcés de reprendre leur apparence originelle si ceux-ci se mettaient à rire. C’était très intéressant comme faille à exploiter, bien qu’un Pokémon n’allait pas rire de lui-même en combat, on pouvait toujours provoquer ce rire. Et une technique convenait à merveille dans ce rôle : Chatouille. Il allait se pencher sur la question, cela pourrait être un très bon contre face à un Métamorph.
D’après elle, cependant, ça ne marchait pas avec tous. Ce ne serait donc pas toujours forcément fiable, mais ce n’était pas grave, Métamorph était un Pokémon très délicat à utiliser en combat et il avait sûrement d’autres faiblesses, que le dresseur trouverait par lui-même.
En tout cas, c’est avec une très belle transition que Zayara trouva le moyen de passer aux choses sérieuses ! Oui, il se doutait qu’elle utiliserait son Métamorph, après tout elle avait passé une bonne partie de sa vie avec lui, tandis que ses autres Pokémon, elle ne les avait que depuis peu, leur lien ne pouvait donc pas être aussi fort qu’avec son premier compagnon. D’autant plus que là, il s’agissait de montrer l’exemple à Mégami, et cela serait difficile avec des Pokémon pas assez entrainés.

Une chose était sûre, elle avait maintenant l’air plus détendue et apparemment, se souciait moins de son retard. Elle avait d’ailleurs sourit plusieurs fois de bon cœur. C’était mieux comme ça, autant qu’elle ne se tracasse pas pour rien, dix minutes ce n’est pas la mort.
Replongeant ses yeux bleus foncés dans ceux de la muette, tout en lui rendant son précieux support de communication, il répondit de sa voix calme.

-Merci de l’information, donc c’était vrai ce qu’il y avait sur le Pokédex. C’est souvent le cas mais bon, ça me paraissait bizarre, du coup je préférais demander… enfin, voilà.

Il poursuivit en observant le deuxième géant de pierre qui avait prit forme devant ses yeux, tout comme son propre Onix.

-Je m’en doutais que tu ferais cet entraînement avec Métamorph, il doit mieux connaître ça que tes autres Pokémon. Enfin bref. Moi, mon Pokémon sera Papilusion.

En entendant son maître prononcer son nom, l’insecte tourna la tête vers lui, battit légèrement les ailes avant de décoller du serpent de roc, puis fit du surplace à côté du visage de Mégami, qui la suivait maintenant du regard, avec un léger sourire. Ah, ces battements d’ailes, un peu d’air, ça faisait du bien.

-On est assez proches et quelques fois, même si c’est hasardeux, il m’arrive de penser à lui demander de faire quelque chose, et juste avant que je lui dise, elle est déjà en train de le faire. Donc, je suppose que c’est le plus appropriée pour ce type d’entraînement, non ? Il y a mon Onix aussi, avec qui je suis très proche, mais on n’en est pas à ce stade là non plus, même s’il est mon premier Pokémon. Donc je pense que Papilusion est le meilleur choix.

« Je suppose », « Je pense », « Je crois », toutes ces expressions faisaient partie du vocabulaire récurrent de Mégami. Il n’aimait pas vraiment affirmer quelque chose à 100%, et Zayara l’avait peut-être remarqué tant cette caractéristique était présente chez lui. Pour lui, le 100% n’existait pas, et donc il préférait employer ces mots plus humbles.
Il regarda à nouveau la dresseuse avant de terminer.

-Bon, alors, euh, j’attends tes instructions. Il faut peut-être qu’on s’écarte un peu des autres Pokémon, pour pas être dérangés, non ? Ou alors on les fait rentrer dans leurs balls, ou, je sais pas en fait, on commence par quoi ?

En effet, il se lançait totalement dans l’inconnu là, le petit Mégami, et pour lui, la jeune femme aurait aussi bien pu lui dire « On commence par faire des gaufres » qu’il n’aurait pas trouvé ça étrange.
Bon, j’abuse un peu, d’accord, mais c’est dans l’idée quoi. Alors Zayara, on commence par quoi ? *rôliste qui est aussi impatient de le découvrir que son perso*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Dim 22 Juin - 0:32

-Je m’en doutais que tu ferais cet entraînement avec Métamorph, il doit mieux connaître ça que tes autres Pokémon. Enfin bref. Moi, mon Pokémon sera Papilusion. On est assez proches et quelques fois, même si c’est hasardeux, il m’arrive de penser à lui demander de faire quelque chose, et juste avant que je lui dise, elle est déjà en train de le faire. Donc, je suppose que c’est le plus appropriée pour ce type d’entraînement, non ? Il y a mon Onix aussi, avec qui je suis très proche, mais on n’en est pas à ce stade là non plus, même s’il est mon premier Pokémon. Donc je pense que Papilusion est le meilleur choix.

Le pokémon concerné vint redescendre soudainement du grand pokémon de pierre pour venir virevolter autour de son dresseur en ayant entendu son nom. Le papillon pokémon été plus tôt jolie, la jeune fille avait toujours adorait les pokémons ressemblant aux papillons, il était vraiment beau, pleins de classe, puis la plus part des pokémons de type papillons sont adorable, calme, gentille. Bref, elle les aime beaucoup, ils donnent envie de les avoir prêt de nous. Elle avait toujours se sourire amical qu'elle avait, pourquoi la faisait-il au tant sourire ? C'est plus tôt étonnant qu'elle sourit au tant que ça. C'est même fort possible, d'être la première fois qu'elle sourit au tant. Il lui rendit son carnet, son moyens de communication, elle reprit donc son carnet et le plaça entre ses mains, maintenant l'entraînement aller prendre vie. Ils allaient pouvoir bientôt commencer à travailler surtout quand se dernier se mit à demander à la jeune fille comment ils allaient s'organiser pour l'entraînement.

C'est alors d'un simple regard que Métamorph revint à sa forme Initiale venant se placer aux pieds de la jeune fille reprenant son sérieux vis à vis de l'entraînement qui l'attendait. Se qu'est bien avec son pokémon c'est qu'il sait se montrer sérieux quand il faut, lors des entraînement ou bien des matchs importants aux yeux de la demoiselle. Elle prit une inspiration et sortit les pokéballs pour faire revenir la plus part de ses pokémons, sauf un Rhinocorne. Elle avait encore besoin d'apprendre donc elle resterait spectatrice pour voir l'action.

Elle fit un signe à Mégami pour se reculer quelques peu. Elle écrit rapidement quelques choses sur son carnet afin de pouvoir lui expliquer bien rapidement la situation. Comment ils allaient se mettre en place, le début, tout. Une fois qu'elle eut finit d'écrire elle lui donna et lui sourit de nouveau.

« Bon, pour commencer, il vaut mieux s'écarter je vais te montrer quelques techniques que j'ai pus apprendre avec Métamorph, pour te montrer des attaques basique avec quelques regards, Vive Attaque par exemple. La meilleure clés pour apprendre quelques choses à son pokémon dans des conditions de silence c'est la patiente, mais aussi un contact visuel presque constant avec ton pokémon, tu ne dois pas le lâcher du regard. Sinon il peut ne pas comprendre correctement, normalement, si ton pokémon tiens vraiment à toi, il pourra lire dans ton esprit comme un livre ouvert et va comprendre tout seul se que tu désires. »

Oui, ça fais beaucoup de choses a dire, mais il fallait bien lui expliquer comment pouvoir dresser un pokémon sans parole. Elle lança un regard à son pokémon qui comprit directement la demande de sa dresseuse, il prit la forme d'un simple Pikachu, elle fit un sourire comme pour acquiescer la forme. Elle prit une inspiration puis regarda son pokémon de nouveau, le Métamorph lança un regard à la dresseuse très discret afin que personne ne se rende compte de rien et lança une attaque tonnerre sur une partie de terrain vide. Elle sourit de nouveau pour lui dire que c'était bon. Elle se tourne de nouveau vers le dresseur et écrit une nouvelle fois quelques chose.

« Là, Métamorph à comprit que je voulais un pokémon qui puissent démontrer une attaque par le regard, il a comprit à exécuter mes ordres avec juste un regard. Je sais pas si je t'expliques correctement c'est assez particulier je dois dire ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Dim 22 Juin - 10:57

Enfin, ça commençait. A présent, tout sourire avait disparu du visage de Mégami, et toute son attention était portée sur Zayara. Il la vit rappeler ses Pokémon, sauf son Rhinocorne et son Métamorph, il en fit donc de même, après une très brève explication à sa petite équipe du jour, il rentra dans leurs balls Sonistrelle, Skelenox, Magnéti et Wynn, qui pourrait perturber l’entraînement en voulant jouer avec Métamorph, même si ce n’était pas son genre. Onix resta donc en tant qu’observateur, silencieux, tentant de faire oublier sa présence du mieux qu’il pouvait, tandis que Papilusion restait à sa place, battant délicatement des ailes à côté de son maître.
Elle lui fit ensuite un signe de la main qu’il interpréta très rapidement et très facilement, se reculer. Il s’exécuta donc sans poser de question, et sans quitter son instructrice des yeux. Eh oui, quand le dresseur est sérieux, il ne l’est pas qu’à moitié.
Il lut les notes que la dresseuse lui tendait attentivement. Elle parlait de lire dans l’esprit, c’est donc bien ce qu’il lui semblait, ça serait avant tout un travail spirituel avec le Pokémon, du moins, c’est ce qu’il en comprenait. Il faudra qu’il demande confirmation. Mais pour l’instant, l’heure n’était pas aux questions, elle était à l’apprentissage, et il n’allait pas commencer à interrompre les explications de Zayara, dès maintenant.
La patience ? Ca tombe bien, c’était une de ses grandes qualités, de ce côté-là, il était certain qu’elle ne serait pas déçue de sa part. Le contact visuel constant, par contre, c’était un sacré handicap à ses yeux. Dans un combat, la nécessité était d’observer son adversaire et le Pokémon adverse pour réussir à anticiper ses attaques, et placer les nôtres au bon moment, ce que certains appellent le « mindgame », par exemple. Rester focalisé sur son propre Pokémon était en général une erreur, mais dans ce type de condition, le mutisme, il n’y avait peut-être pas forcément le choix. Et puis, il s’agissait peut-être que d’une idée préconçue qu’il avait. Si ça se trouve, cela marchait parfaitement bien de ne regarder que son Pokémon. Il faut dire qu’il y avait un terrible avantage à agir de cette manière, sans prononcer la moindre parole : impossible pour l’adversaire de savoir quelle attaque le Pokémon allait lancer, avant qu’il ne l’exécute. Et des attaques comme Prescience, pouvaient très facilement passer inaperçues avec ce système, ce qui était loin d’être négligeable. Donc, finalement, ça s’équilibrait.
Généralement, comme les combats étaient surtout à base d’improvisation, puisque suivant le Pokémon et le style de combat, tout changeait, la même stratégie ne marchait pas exactement de la même façon deux combats de suite, et c’est bien pour ça que d’ordinaire, tout le monde criait ses ordres au Pokémon combattant, à voix haute : impossible de déterminer comment le match se déroulerait à l’avance, et donc impossible de déterminer nue stratégie toute faite sans n’avoir rien à dire au Pokémon.
Mais avec ce dressage muet, même s’il était plus long, cette contrainte ne s’imposait plus, puisque ce sont carrément les attaques, dans leur unité, qui sont enseignées de façon silencieuse au Pokémon, et non pas une stratégie entière. Le résultat est donc le même qu’un dressage classique, mais sans que les attaques choisies ne soient révélées à l’avance par le dresseur, en donnant son ordre.

Mégami lui rendit le carnet et, alors qu’elle allait faire sa démonstration, murmura à Papilusion de bien regarder la scène, puis observa alternativement le Métamorph et sa maîtresse. Sans qu’il ne voie arriver la chose, il vit le Métamorph prendre la forme d’un Pikachu, puis quelques instants plus tard, celui-ci lancer un Tonnerre sur le sol. Tiens, il s’attendait plutôt à voir une Vive-Attaque étant donné ce qu’elle venait de lui écrire, mais bon, elle avait bien noté « par exemple », donc au final ce n’était pas plus étonnant que ça. Une chose était sûre, ça confirmait bien ce qu’il venait de penser : cette façon de dresser se révélait assez impressionnante. Cette attaque Tonnerre l’aurait touché de plein fouet s’ils avaient été en combat.

Il lut un fois de plus les notes qui lui étaient présentées. Ah, en effet, comme elle le disait elle-même, il avait un peu de mal à comprendre sa dernière phrase, mais il voyait en gros. Il allait récapituler à haute voix, pour vérifier s’il avait pigé.
Il leva donc les yeux vers Zayara, et tenta.

-Eh ben je t’avoue que j’ai rien vu venir. Donc, si je comprends bien, t’as plusieurs types de regard, et celui que tu viens de faire voulait dire en quelque sorte « Attaque », c’était un regard de type offensif, c’est ça ? Mais pour lui dire que c’était l’attaque Tonnerre précisément, et pas une autre, comment ça se passe ? C’est aussi au niveau du regard, ou c’est un autre travail ? Parce que ça me semble difficile, quand même, d’avoir un regard pour chaque attaque existante. Ah et par contre, j’ai bien noté que le sourire, ça voulait dire « C’est bien », même si c’est pas trop dur à deviner.

Trois questions, ça y’est, c’est parti, Mégami était à fond dedans là. Il savait que cet entraînement allait l’intéresser, mais en vérité, il ne s’attendait pas à ce que ce soit à ce point, et aussi tôt.
Il se rendit alors compte qu’il était peut-être trop impatient et s’empressa de se corriger.

-Enfin, désolé, je brûle peut-être des étapes. Dis-moi si je vais trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Dim 22 Juin - 12:17

-Eh ben je t’avoue que j’ai rien vu venir. Donc, si je comprends bien, t’as plusieurs types de regard, et celui que tu viens de faire voulait dire en quelque sorte « Attaque », c’était un regard de type offensif, c’est ça ? Mais pour lui dire que c’était l’attaque Tonnerre précisément, et pas une autre, comment ça se passe ? C’est aussi au niveau du regard, ou c’est un autre travail ? Parce que ça me semble difficile, quand même, d’avoir un regard pour chaque attaque existante. Ah et par contre, j’ai bien noté que le sourire, ça voulait dire « C’est bien », même si c’est pas trop dur à deviner.

Elle lui sourit et acquit dans un mouvement de tête acquiesçant se qu'il venait de dire, oui, c'était exactement ça, il y avait au total trois regards important pour un pokémon, d'abord, un regard insistant qui voulait simplement dire l'attaque, celui qu'elle avait fait à son pokémon, chose plus tôt importante pour un pokémon, enfin surtout pour un combats, c'est donc très important d'avoir un regard bien insistant pour les attaques, il y a aussi le regard d'esquive, quand il comprend que le moment est d'esquiver une attaque de l'adversaire, mais elle l'utilise elle même que très peu, elle fait confiance en ses pokémons pour pouvoir esquiver d'eux même, ils n'ont pas besoin de son autorisations pour esquiver quelques choses, ils savent pertinemment qu'ils ne vont pas rester là, en dessous à se prendre une attaque dessus. Enfin bon et le dernier des regards c'est bien sur pour les féliciter lorsqu'il font quelques chose de bien, enfin, la bonne attaque effectué, bonne action.

Mais la question de Mégami est très intéressante avec quoi elle va s'empresse de lui répondre après tout c'est vrais, comment peut-elle organiser une attaque sans pouvoir préciser laquelle ? C'était plus que mystérieux ! Mais elle voulait vraiment lui expliquer comment arrivait à un résultat concluant et surtout désiré. Mais tout ceci n'était rien de franchement particulier, il faut juste une confiance parfaite en son pokémon. Généralement c'est lui qui va choisir l'attaque la plus apte au combat présent. Non, quand on est muet on ne peut pas ordonner une attaque particulière bien qu'elle y travaille beaucoup c'est vrais. Elle cherche comment pouvoir ordonner une attaque qu'elle voudrait, mais cette méthode lui va parfaitement aussi.

Elle regarde donc maintenant Métamorph toujours sous la forme d'un pikachu, il est tout souriant mais aussi concentré, elle reprend son carnet pour pouvoir écrire la réponse à Mégami sur les questions posés. La réponse allait être longue, très longue cette fois-ci, après tout il fallait qu'elle puisse lui répondre et lui expliquer correctement. C'était quelques choses de parfois difficile, elle s'emmêlait facilement au niveau des mots et avait parfois du mal à écrire, mais elle faisait du mieux qu'elle peut. En tout cas l'enthousiasme et l'intérêt que Mégami porte à cet entraînement rends la jeune fille encore plus heureuse, elle ne pensait pas qu'il prendrait ça au sérieux, et ça ne lui faisait que plus que plaisir. Quand elle eut de finir écrire, elle lui tendit en souriant encore et toujours.

«  En tout cas pour le moment tu comprends bien se que je veux dire, et t'en fais pas, je peux bien comprendre que tu es envie d'en savoir plus, alors, pour te répondre, hélas, quand tu es muette tu ne peux pas ordonner une attaque que tu veuilles vraiment, tu dois faire confiance, une confiance aveugle je dirais même, en ton pokémon. On a pas le choix dans le mutisme. C'est lui qui décide qu'elle attaque semble la mieux convenir dans la situation présente. Là métamorph savait que j'avais besoin de te montrer une attaque pour commencer l'entraînement, donc il a choisit Tonnerre. J'espère que tu comprends bien tout, mais si tu veux, un autre exemple ! »

Elle lance un nouveau regard à son pokémon qui acquit dans un petit hochement de tête, il se mit soudainement à prendre la forme d'un Kaiminus tout en envoyant une attaque Bulle d'O et remplir la salle de petite bulle flottante alors que la jeune fille sourit amusé par le comportement de son pokémon mais sourit pour lui indiqué que c'est génial et qu'elle était contente de cette nouvelle démonstration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Dim 22 Juin - 19:56

C’est tout ? La réalité était-elle vraiment aussi simple que ça ?

Pendant qu’il lisait la réponse de Zayara, le jeune homme était de plus en plus surpris. Malgré lui, il doutait. A un moment, il pensa même que la dresseuse était en train de lui cacher la vérité pour préserver son secret, mais non, il avait du mal à croire ça, c’était bien trop tordu comme pensée, et cette fille n’avait pas l’air d’être une génie du mal. Non, définitivement, elle lui disait la vérité.

La vérité, vraiment, ou ce qu’elle pensait être la vérité ?
Mégami n’avait aucunement la prétention de vouloir donner une leçon à Zayara, c’était même l’inverse ce pour quoi ils étaient là aujourd’hui. Mais parfois, un regard neuf, nouveau, peut être intéressant et révéler des évidences auxquelles on n’avait pas pensé, tant elles étaient évidentes, justement.
Tout en regardant le désormais Kaiminus effectuer sa Bulles d’O, le blond aux yeux bleus croisa les bras et songea. Il allait faire un petit discours à sa prof’, cette fois, mais tout ça le dérangeait assez. Une fois la démonstration du Pokémon terminé, il jeta un bref regard vers son propre Pokémon, Papilusion, qui le lui rendit aussitôt, comme pour trouver de l’inspiration dans ces grands yeux rouges. Après quelques instants, il se gratta un peu le devant de la tête, avant de croiser à nouveau les bras et de se tourner vers la dresseuse, fixant la longue chevelure argentée qui tombait jusqu’en bas de son dos. Pourquoi il fixait sa natte ? Pour rien de particulier, en fait il avait juste le regard dans le vague et en voyant ça, il a remarqué à quel point ses cheveux étaient longs, c’est tout.

-J’ai bien tout compris, Zayara, et justement, je crois qu’il est là le problème… j’ai trop bien compris. J’ai du mal à croire que ça puisse être aussi simple. Y’a deux remarques que j’aimerais faire. Je peux ?

Mégami attendit d’avoir l’approbation de la jeune fille pour commencer ses explications, regardant à nouveau ses yeux.

-La première, c’est que tout simplement, comme j’ai déjà dit, j’ai du mal à croire que tout soit aussi simple. Je veux dire, t’as passé du temps avec ton Métamorph, sûrement pas négligeable, et vu comment tu me présentes les choses, j’ai l’impression que je pourrais maîtriser ce dressage en une après-midi sans problème. Et ça, je peux juste pas le croire, ça me parait vraiment irréaliste.

Aïe… il faut excuser Mégami, ce devait être la première fois qu’il s’entraînait avec une autre personne et comme il était possible de le remarquer, il ne retenait pas ses propos. Espérons juste qu’il n’allait pas déstabiliser l’être plutôt sensible qu’il avait en face de lui, ce serait regrettable.

-La deuxième, maintenant. Je vais t’avouer un truc, j’ai toujours admiré les dresseurs combattant avec un Métamorph. Parce que combattre avec un Métamorph signifie connaître un bon nombre de Pokémon différentes, connaître aussi leurs attaques, leurs différentes caractéristiques, enfin bref, tu comprends quoi. Déjà de la part de dresseurs qui peuvent parler, je trouve ça très surprenant, je sais pas si j’en serais capable, moi. Mais avec ton handicap en plus, c’est sûrement encore plus difficile.
Tu m’as dit que tu faisais confiance à ton Pokémon pour qu’il choisisse l’attaque appropriée, et je me suis posé une question. Est-ce que toi, tu connais les attaques que ton Métamorph pourrait utiliser quand il est transformé ? Ou est-ce que tu les découvres en même temps que ton adversaire ?


Il fit une petite pause, le temps de lui laisser digérer ce petit monologue, mais il n’avait pas encore fini et continua.

-Je suis pas en train de te demander si tu connais ou pas ton Pokémon, hein, comme j’ai déjà dit, j’admire vraiment les dresseurs de Métamorph, toi comprise. Mais presque toute ta vie de dresseuse muette, tu l’as passée avec Métamorph, et le truc, c’est que dresser un Métamorph est, je pense, très différent que dresser un Pokémon « normal », on va dire. Ce que je veux dire, en fait, c’est ça : est-ce que ton type de dressage est vraiment un dressage muet, ou est-ce que c’est un dressage muet pour Métamorph ?

Le regard de Mégami, insistant, couplé à ses remarques non pas prétentieuses ou méchantes, mais franches tout de même, avait de quoi troubler quelqu’un qui ne s’y était pas préparé. Pourvu que ce ne soit pas le cas de Zayara. Heureusement, le ton de sa voix n’avait pas changé, il n’était pas devenu agressif, hautain ou autre chose de ce genre là, donc la dresseuse pourrait être rassurée de ce côté.
De toute façon, il préféra rajouter quelque chose à la fin, histoire de ne pas paraître prétentieux, encore une fois.

-C’est juste des remarques hein, je suis pas sûr du tout de ce que je dis. Arrête moi si je me trompe, tu t’y connais mieux que moi dans ce domaine Et aussi, je peux essayer de redire d’une autre façon, si t’as pas compris.

Eh voilà, restait plus qu’à attendre la réaction de sa camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Dim 22 Juin - 20:39

J’ai bien tout compris, Zayara, et justement, je crois qu’il est là le problème… j’ai trop bien compris. J’ai du mal à croire que ça puisse être aussi simple. Y’a deux remarques que j’aimerais faire. Je peux ?

Lui dit-il, elle fut plus tôt surprise de se que venait demande le dresseur, mais sois elle n'allait pas refuser d'avoir quelques remarques très certainement constructive oui mais bon elle se connaissait et elle avait peur de mal réagir face à une de ses remarques, disons qu'elle était quelqu'un de plus tôt sensible, et elle avait peur de mal réagir, de mal prendre quelques chose mais bon, elle prit sur elle sans rien dire et regarda toujours le dresseur pour entendre d'une oreille bien attentive ses remarques.

La première, c’est que tout simplement, comme j’ai déjà dit, j’ai du mal à croire que tout soit aussi simple. Je veux dire, t’as passé du temps avec ton Métamorph, sûrement pas négligeable, et vu comment tu me présentes les choses, j’ai l’impression que je pourrais maîtriser ce dressage en une après-midi sans problème. Et ça, je peux juste pas le croire, ça me parait vraiment irréaliste.

Cette première remarque fit un petit pincement au cœur de la jeune fille, à l'écouter, elle avait l'impression d'avoir, pendant des années, essayer de maîtriser un dressage si simple ? Un dressage qui pouvait s'apprendre en une après midi, elle ne montra aucunement de sa réaction, mais oui, ça lui avait vraiment fait mal, elle lança un regard a son pokémon qu'avait finalement reprit sa forme de Métamorph est était venue se frotter aux jambes de s jeune dresseuse comme très souvent lorsqu'il sent que quelques chose ne vas pas, quand quelques choses vient à la contrarié ou la blessé, et là c'était bien partie pour. On ne peut pas dire que le dresseur soit bien doué pour s'exprimer sans faire du mal. Et avec Zayara ce n'était pas forcement très facile, la jeune fille était très fragile mentalement aux vues des horreurs qu'elle avait déjà vécut dans le passé. Elle regarde donc toujours Mégami sérieuse bien que dans sa tête des questions se bouscule alors qu'il continue de parler.

-La deuxième, maintenant. Je vais t’avouer un truc, j’ai toujours admiré les dresseurs combattant avec un Métamorph. Parce que combattre avec un Métamorph signifie connaître un bon nombre de Pokémon différentes, connaître aussi leurs attaques, leurs différentes caractéristiques, enfin bref, tu comprends quoi. Déjà de la part de dresseurs qui peuvent parler, je trouve ça très surprenant, je sais pas si j’en serais capable, moi. Mais avec ton handicap en plus, c’est sûrement encore plus difficile.Tu m’as dit que tu faisais confiance à ton Pokémon pour qu’il choisisse l’attaque appropriée, et je me suis posé une question. Est-ce que toi, tu connais les attaques que ton Métamorph pourrait utiliser quand il est transformé ? Ou est-ce que tu les découvres en même temps que ton adversaire ?

Là, les remarques que lui faisait le dresseur commençait a franchement faire du mal à la jeune fille, qui commençait même à se demander si elle connaissait si bien que ça le pokémon qu'étais depuis toujours son meilleur ami. Elle le connaissait par cœur, et il la connaissait par cœur lui aussi, alors entendre d'une personne qu'elle ne connaît pas si bien que ça son pokémon la vexe au plus haut point. Après tout, après tout, peut être qu'elle n'a pas donnée assez de son temps pour apprendre à connaître se pokémon si original et particulier. Peut être ne c'était-elle pas assez renseigner sur les Métamorph et avait plongé tête la première dans un dressage trop compliqué avec un pokémon trop compliqué pour elle ? Elle était blessé et troublé, son pokémon le ressentait et commençais à ne pas apprécié la présence du dresseur en ses lieux, il était lui aussi plus tôt vexé par ses propos mais ne fit rien, il attendait de voir se qui allait se passait par la suite alors qu'après cette courte pause il reprit la parole.

-Je suis pas en train de te demander si tu connais ou pas ton Pokémon, hein, comme j’ai déjà dit, j’admire vraiment les dresseurs de Métamorph, toi comprise. Mais presque toute ta vie de dresseuse muette, tu l’as passée avec Métamorph, et le truc, c’est que dresser un Métamorph est, je pense, très différent que dresser un Pokémon « normal », on va dire. Ce que je veux dire, en fait, c’est ça : est-ce que ton type de dressage est vraiment un dressage muet, ou est-ce que c’est un dressage muet pour Métamorph ?

Elle releva son regard vers Mégami, ses mains qui tenait le calepin et le stylo ne réagirent pas. Elle ne voulait même pas lui répondre, enfin non, elle ne savait pas quoi lui répondre, finalement, Mégami n'était peut être pas celui qu'elle croit être, finalement tout se bouscule dans sa tête, elle ne sais plus du tout quoi penser ou quoi dire. Elle voulait lui apprendre, et finalement il remet tout en question sur sa façons de dressage, se n'était peut être pas la bonne manière de dressage après tout, peut être faisait-elle fausse route depuis le départ ? Peut-être n'était donc t-elle pas faite pour faire dresseuse, il continuait de lui parler mais elle avait totalement décrocher et n'écoutait plus. Les questions se bousculer dans sa tête. Sa manière était-elle bien ? Réussirait-elle à faire quelques choses de correcte en continuant des dressages ainsi ? N'était-elle pas trop naïve de faire un dressage seulement basé sur la confiance de ses pokémons ? Puis avec un dressage pareil elle ne pouvait pas établir de vrais stratégie, voilà, grâce à se chers Mégami elle venait finalement de découvrir un nouveau inconvénients du mutisme. Elle reprit ses esprits quand elle entendit son pokémon l'appeler dans un petit cris amical, il devait sentir le déséquilibre de sa dresseuse et voulait la soutenir comme il pouvait, chose qui n'était donc pas spécialement facile avec Zayara, elle finit donc par relever ses yeux pour fixer Mégami de son regard bleus devenus quelques peu froid et perdue à l'égard du dresseur. Même son Métamorph semblait plus tôt énervé contre le dresseur d'avoir blessé de cette manière sa dresseuse.

Il prit forme alors en un gros Arbok montrant les crocs face au dresseur, pour l'éloigner de sa jeune maîtresse qui venait semblait-il vexer par rapport au remarque de se dernier, mais, ça, ça n'avait vraiment pas plus au pokémon qui comptait bien défendre la jeune fille et donc voulait le faire partir. Mais Zayara ne le laissa pas faire et se mit entre Arbok et Mégami afin que son métamorph arrête, elle eut juste à froncer les sourcils pour que se dernier reprenne sa forme de pokémon Morphing et s'excusa bien rapidement au prêt de Mégami avant de se transformer en Sabelette et disparaître sous terre. Elle souffle doucement agacé, puis se tourne vers le dresseur sans trop savoir quoi lui répondre, elle ouvre donc d'une main tremblante son petit carnet, tapotant la mine de stylo réfléchissant. Que pouvait elle donc lui dire, qu'est-ce qu'elle pouvait lui répondre à tout ça. Elle roule des yeux comme agacé de ne pas savoir quoi répondre au jeune homme, elle écrit donc quelques chose, une écriture presque bâclé, elle était bien trop prise par ses pensés et ses questions pour pouvoir prendre soin de son écriture, elle lui tendit alors son calepin sans grande envie.

«  Je t'avoue que je ne sais pas trop quoi te répondre. Tu m'as soulevé beaucoup de questions. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Dim 22 Juin - 22:23

ET PAF VOILAAAAAAA, depuis le temps que je te dis de faire gaffe à tes paroles Mégami, Monsieur veut pas m’écouter, voilà ce qui arrive.

Pardon.

Les deux remarques du jeune dresseur avaient eu tout, sauf l’effet escompté. A la place d’avoir un petit pavé écrit et explicatif comme il aimait bien en lire venant d’elle, il s’était retrouvé en face d’un Arbok montrant les crocs et d’une Zayara toute tremblotante. Onix et Papilusion, présents dans la salle, n’avaient pas bougé, le premier parce qu’il n’était de toute façon censé qu’être observateur, et la deuxième parce qu’elle avait bien compris que compte-tenu de la personne, son dresseur était peut-être allé trop loin.

Et qu’en était-il de Mégami ? Il se sentait idiot, gêné, et ne savait pas quoi dire lui non plus. Ce n’est qu’à ce moment qu’il se rendit compte de quelle manière il avait parlé à une personne dont la confiance en soi était déjà ébranlée au maximum. Trop concentré sur la démonstration que son Métamorph et elle venaient de lui faire, il avait parlé en disant le fond de sa pensée, comme il l’aurait fait avec n’importe quelle autre personne.
Sauf que Zayara n’était pas n’importe quelle autre personne.
Elle était différente, et malgré tous les efforts dont elle ferait preuve pour ne pas s’en soucier, elle ne remédierait pas à son handicap pour autant. C’était une fille sensible, fragile, qui avait sûrement déjà bien assez de problèmes pour devoir en récupérer encore d’autres avec la personne dont elle était certainement la plus proche dans l’académie, et pendant une après-midi qui était censée être agréable à passer.
Ce manque de confiance en soi lui avait fait interpréter toutes les paroles de Mégami dans le plus mauvais sens qu’elles pouvaient l’être, sans voir une once de bon côté. Et ça, il le savait et aurait dû se douter qu’elle réagirait comme ça ; mais il n’avait pas fait attention.

Et maintenant, pour se rattraper, ça allait être particulièrement coton. Le jeune homme n’avait pas pour habitude de consoler quelqu’un, et d’ailleurs, il n’avait pas non plus pour habitude de blesser quelqu’un d’innocent, volontairement ou non. Alors oui, il s’en voulait, et après ? Il n’avait aucune idée de la manière dont il allait rattraper le coup. Il n’aurait jamais pensé se sentir aussi mal à l’aise devant quelqu’un qu’à ce moment, en vérité.

Sans s’en rendre compte, sa main gauche ne lâchait pas le calepin qu’elle lui avait tendu avec lassitude, quand il essaya de parler.

-Zayara…

Juste « Zayara », juste un nom, il n’avait rien trouvé de mieux à dire.
Il fallait qu’il trouve un truc, et vite, tout en disant la vérité.

-Je… désolé, j’ai dit ce que je pensais un peu brusquement, et du coup je pense que t’as mal interprété mes paroles.

Les deux petites phrases notées sur le calepin n’avaient presque aucun sens aux yeux de Mégami, c’était surtout la façon de les écrire qui était représentative. On aurait dit un brouillon, alors qu’elle prenait toujours tant soin de son écriture. Il avait eu tort de penser que la spontanéité n’était pas possible pour elle, tout à l’heure : ce qu’il voyait en ce moment, c’était une Zayara sur laquelle tout sourire avait disparu, tremblante, hésitante, ne possédant plus aucune assurance.
Il essaya tant bien que mal de prendre une voix plus douce, et baissa un peu le ton de sa voix, avant de reprendre.

-Quand j’ai dit que je ne pouvais pas croire que tout ça puisse s’apprendre en une après-midi, je ne voulais pas dire que ta relation avec Métamorph se résumait en une relation d’une après-midi. C’était justement l’inverse : je disais que tu n’avais peut-être pas réalisé à quel point c’était profond comme type de relation, parce que pour toi, comme tu as toujours vécu comme ça, ça te semble habituel. Les questions que je posais, elles n’étaient pas là pour que tu te remettes en question, à la base, c’étaient des vraies questions, parce que je ne connaissais pas la réponse. Je ne veux pas t’empêcher de te remettre en question aussi, si ça te fait réfléchir comme moi, c’est tant mieux, ça peut être que bénéfique, mais ne te pose pas de question là où tu connais déjà la réponse : ça ne fait aucun doute que Métamorph et toi êtes très proches, ça se voit.
Et rappelles-toi qu’aujourd’hui, c’est moi l’élève et toi la prof, c’est à moi d’apprendre et à toi d’enseigner, d’accord ?


Bon, il s’en sortait plutôt bien, et comme il se l’était promis, tout ce qu’il venait de dire, c’était la stricte vérité. Elle était juste tournée d’une manière différente pour que la dresseuse puisse maintenant voir le bon côté de ses paroles, après avoir vu les mauvaises. Mégami n’avait peut-être pas l’habitude de ce genre de situation, mais il avait au moins une qualité, il savait bien choisir ses mots quand il avait prit conscience de la situation.
D’ailleurs, quelque chose d’évident venait de lui venir en tête, et il allait l’annoncer tout de suite à son interlocutrice.

-Et puis, je viens d’y penser mais, t’as commencé le dressage muet avec tes autres Pokémon, je suppose, non ? Tu dois bien savoir si tu t’y prends de la même manière qu’avec Métamorph, ou pas. La réponse est sûrement aussi simple que ça.

C’était rare de voir un Mégami dont l’expression du visage et la voix se voulaient réconfortantes, mais contrairement à ce que beaucoup d’élèves pensaient, il n’était pas quelqu’un de froid ou d’antipathique. Il était seulement neutre, impassible, et il avait très bon fond, voir quelqu’un, ou même n’importe quel animal, innocent, souffrir, ça le dérangeait vraiment, il ne le montrait juste pas assez pour que ces sentiments se démarquent automatiquement sur son visage.
Voilà, maintenant il allait de nouveau attendre sa réaction, et… et mince, c’est encore lui qui avait le calepin, il l’avait oublié avec tout ça.

-Ah, désolé, tiens…

Il tendit donc le carnet à Zayara, en espérant qu’elle arriverait à se calmer et à reprendre un peu plus confiance en elle. Il irait aussi s’excuser auprès de Métamorph une fois que ceci serait fait, d’après lui, ce qui les avait surtout blessés, c’était ce qu’ils avaient interprété des paroles de Mégami à propos de leur relation, et il pouvait le comprendre.

En tout cas, l’entraînement prévu semblait bien compromis jusqu’à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Lun 23 Juin - 0:06

Le regard baissé, elle était encore entrain de réfléchir. Elle cherchait à comprendre. Comprendre, mais quoi exactement ? Elle ne savait pas vraiment, a vrais dire, toutes ses questions qu'elle se posait était plus contradictoire avec se qu'elle avait déjà pus penser sur elle même. Elle n'avait jamais pensé au par avant qu'elle pourrait un jour croire qu'elle puisse se dire : que sa relation avec Métamorph n'était peut être pas si exceptionnel que ça, après tout, ils n'étaient peut être pas aussi proche que ça avec son pokémon Morphing, Après tout, Métamorph ne l'aimait peut être pas assez, ou alors c'est elle qui ne lui faisait peut être pas assez confiance ? Enfin bon, elle ne savait plus quoi dire. Elle ne savait plus quoi pensé, elle avait perdu toute confiance en elle même... Se peu de confiance qu'elle avait put accumulé au court du temps venait de se dissiper soudainement. Il lui en fallait très peu certes, mais bon, c'était comme ça. Elle avait tellement vus des personnes s’amusa à la faire souffrir qu'a force, la moindre parole venait à lui faire facilement du mal. Même habitué, elle ne supportait pas ses remarques concernant son pokémon. Concernant se dernier, il était toujours plongé sous terre. La voix de Mégami la fit soudainement sursauté, elle était totalement non attentive, elle était beaucoup trop plongé dans ses pensés, que la voix plus douce et calme du dresseur la fit sursauté et relevé les yeux vers le jeune homme qui semblait vraiment mal à l'aise vis à vis d'elle.

-Zayara… Je… désolé, j’ai dit ce que je pensais un peu brusquement, et du coup je pense que t’as mal interprété mes paroles.

Elle le regarde droit dans les yeux sans oser quoi faire, ses mains sont juste liés devant elle vraiment mal à l'aise vis à vis de lui maintenant, elle ne sait même plus quoi faire, elle a peur de faire quelques chose de mal maintenant, mais bon, elle essaye de rester positive, enfin positive, c'est un bien grand mot, elle reste alors plus tôt sereine et normal. Elle allait l'écoutait. Calmement, sans rien dire, enfin dire, était un bien grand mot pour elle, elle ne pouvait pas franchement parler de base alors ça allait être bien dure de dire quelques choses pour une muette comme elle. C'était parfois une dure réalité pour la jeune fille, mais c'est comme ça, elle ne peut pas changer le cours des choses. Elle regarde alors le jeune dresseur qui continue difficilement de parler avec une voix plus posé, et beaucoup plus calme, douce aussi.

-Quand j’ai dit que je ne pouvais pas croire que tout ça puisse s’apprendre en une après-midi, je ne voulais pas dire que ta relation avec Métamorph se résumait en une relation d’une après-midi. C’était justement l’inverse : je disais que tu n’avais peut-être pas réalisé à quel point c’était profond comme type de relation, parce que pour toi, comme tu as toujours vécu comme ça, ça te semble habituel. Les questions que je posais, elles n’étaient pas là pour que tu te remettes en question, à la base, c’étaient des vraies questions, parce que je ne connaissais pas la réponse. Je ne veux pas t’empêcher de te remettre en question aussi, si ça te fait réfléchir comme moi, c’est tant mieux, ça peut être que bénéfique, mais ne te pose pas de question là où tu connais déjà la réponse : ça ne fait aucun doute que Métamorph et toi êtes très proches, ça se voit. Et rappelles-toi qu’aujourd’hui, c’est moi l’élève et toi la prof, c’est à moi d’apprendre et à toi d’enseigner, d’accord ?

C'était certes un long monologue, mais il semblait vouloir s'excuser au prêt de la demoiselle pour se qu'il avait put dire, mais bon, elle n'avait pas put s'empêcher de prendre les remarques de cette manière, elle était encore une fois de plus entrain de réfléchir, pouvait elle vraiment le croire sur paroles où c'était faux et surtout quelques choses qu'il disait pour pouvoir se faire juste pardonner aux yeux de la jeune fille et comme ça apprendre quelques choses de plus qu'il ne savait déjà, oui c'était peut être bien juste ça après tout, c'était bien peut être juste une astuce après tout. Le cœur de Zayara eut un nouveau pincement, mais on il fallait vraiment qu'elle se calme, qu'elle arrête de pensé que négatif, tout le mode n'était pas forcément contre elle, mais ça c'était quelques chose avec laquelle elle avait beaucoup de mal à réaliser, encore entrain de réfléchir enfin comme depuis quelques minutes du moment présent surtout, c'est la voix de Mégami qui la fit nouveau sortir de ses moments de réfléxion.

-Et puis, je viens d’y penser mais, t’as commencé le dressage muet avec tes autres Pokémon, je suppose, non ? Tu dois bien savoir si tu t’y prends de la même manière qu’avec Métamorph, ou pas. La réponse est sûrement aussi simple que ça.

Il semblait se vouloir réconfortant avec elle, il voulait lui montrer qu'elle n'avait finalement rien à craindre de lui, après tout, il fallait qu'elle apprenne a faire confiance aux personnes, qu'elle arrête de se croire toujours menacer, tout le monde ne se montre pas mauvais à son égard, mais avec se qu'il venait de se passer elle avait malgré tout beaucoup de doute maintenant sur Mégami, alors qu'au début elle s'entendait plus que bien avec se dernier mais maintenant, qu'est-ce que sa allait donnée. Il se rendit soudainement compte qu'il avait gardait le carnet de la jeune fille qui le récupéra d'une main tremblante et surtout hésitante. Elle regarda le carnet avant d'écrire timidement et un peu plus soignés cette fois ci, elle était quelques peu calmés avec toute ses histoires. Une fois qu'elle eut finit d'écrire elle allait lui tendre, mais le Métamorph sortit de sa cachette de nouveau en un grand Arbok, apparemment le pokémon était vraiment déterminé à ne plus vouloir qu'elle parle avec le dresseur. Elle le regarda et mit sa main sur la tête du pokémo serpent pour le calmer. Se dernier se ravisa et resta derrière la dresseuse, puis elle lui tendit le carnet.

«  Ne t'excuse pas... J'ai peut être prit tout ça trop... à cœur. Je... Oui j'ai commencer le dressage mais c'est encore loin d'être au point, se n'est pas du tout pareil qu'avec Métamorph, mais.... Je connais bien moins bien mais autre pokémon alors que métamorph... Je... Enfin voilà, c'est mon pokémon... Le pokémon en quel j'ai le plus confiance.... Et rien ne pourrait nous séparer, enfin bref... Je... Je ne sais plus quoi penser maintenant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Lun 23 Juin - 9:29

Ce fut cette fois Mégami qui sursauta, lorsqu’il tendit la main pour prendre le carnet et que le Métamorph, de nouveau transformé en Arbok, montra son opposition en sortant d’un coup de son trou, et c’était assez impressionnant de voir un si grand serpent vous menacer de cette manière, même en connaissant son identité. Il comprenait désormais comment les gens se sentaient face à son Onix.

Bref. Après sa lecture, que Zayara lui avait permit d’achever en calmant une nouvelle fois son Pokémon, il vit bien que même si ce qu’il lui avait dit l’avait calmé juste un peu, ça n’avait rien arrangé à la situation. Elle tremblait toujours autant et n’arrivait même pas à répondre à ses questions. Une gaffe c’était une gaffe, et la rattraper n’était pas toujours facile. Et pourtant, il allait bien devoir le faire, déjà parce que ce qu’il avait fait n’était pas intentionnel et qu’il aimait bien la dresseuse, et en plus parce que s’il ne la rattrapait pas, il ne savait pas vraiment vers qui elle pourrait se tourner.
Non, définitivement, il devait retourner la situation. Puisque des paroles étaient presque sans effet, peut-être la symbolique serait-elle plus efficace ?

Le blond regarda brièvement l’Arbok dans les yeux, tout en rendant le carnet à la dresseuse. Il avait vraiment une dent contre lui maintenant, ça, c’était clair. En tout cas, Mégami avait bien saisi le message : Métamorph n’avait pas envie de le voire plus longtemps pour le moment. Eh bien, il allait respecter sa volonté.

Sans rien dire, il sortit la pokéball d’Onix et le fit rentrer à l’intérieur, celui-ci ne protesta pas. Il était désolé pour Métamorph, mais il allait encore devoir parler un peu à sa maîtresse avant de les laisser.
Il recula donc un peu, et annonça à Zayara ce qu’il avait en tête, en espérant que ça arrangerait la situation au lieu de l’aggraver.

-Bon… je crois que je vais vous laisser seuls pour l’instant, comme le veut Métamorph. Ca te permettra de bien voir que vous êtes aussi proches que tu le pensais.

Il décidait de faire court, pour ne pas énerver encore plus le Pokémon Morphing. Non, il n’avait pas l’intention de partir et de la laisser là, c’est un coup à aggraver encore plus la situation. Il reviendrait un peu plus tard, et pour lui en donner une garantie, un symbole pour lui montrer qu’il ne mentirait pas, il prit la décision de faire quelque chose qu’il n’avait encore jamais fait.
Il sortit d’une poche la pokéball de Wynn, une fois de plus, et reprit la parole, toujours d’une voix basse et très calme.

-Je vais attendre dehors le temps que… enfin, le temps que vous vous rassuriez, quoi. Viens me chercher quand tu voudras. Je te confie la pokéball de Wynn pour te prouver que je pars pas, OK ?

Il déposa alors à ses pieds la boule bicolore, puis après un petit moment à garder sa main serrée autour, il réussit à la lâcher. Oui, mis à part l’infirmière et quelques autres professionnels, il n’avait jamais confié l’un de ses Pokémon à quelqu’un d’autre, comme ça, et c’était assez difficile pour lui de s’y résoudre d’ailleurs. Mais il avait suffisamment confiance en Zayara pour savoir qu’elle ne ferait pas n’importe quoi avec ; peut-être même n’allait-elle pas la toucher du tout. Une chose était sûre, ce geste très significatif ne pouvait pas venir d’un Mégami qui mentait, et il espérait qu’elle croirait ça.
Il se redressa donc, et lui parla une dernière fois.

-Tu peux la sortir si tu veux, ou la laisser là, bref, ce que tu veux. Tu viens, Papilusion ?

Sans un bruit, en croisant le regard de son dresseur, le Pokémon insecte le suivit hors de la salle d’entraînement. Mégami poussa la porte et retourna à la chaleur étouffante du soleil. Eh bien, ce qui était sûr, c’est qu’il ne pensait pas ressortir de cette salle aussi tôt.
Il s’assit donc contre le mur, à côté de la porte, et une fois de plus, attendit, tandis que Papilusion se posa à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Lun 23 Juin - 14:21

On peut bien dire que la situation avait finit par tourner au drame. Les quelques remarques de Mégami plus tôt avait bouleversé la pauvre jeune fille qui maintenant se posé une multitude de question a partir de maintenant, elle ne savait plus du tout quoi en pensait, elle ne savait plus quoi dire face au jeune homme, lui avoir presque dis que sa relation avec Métamorph n'était pas franchement sincère, elle avait donc dus mal à sourire normalement avec lui, elle avait toujours ses questions dans sa tête, était-elle si proche de Métamorph qu'elle le croyait, après tout, tout se qu'elle croyait sur la relation ça pouvait très bien être faux, enfin bon, elle ne savait vraiment plus quoi penser vis-à-vis de sa relation, vis-à-vis de Métamoprh ou même vis-à-vis de Mégami... Se dernier d'ailleurs reprit la parole alors que la jeune fille releva son regard bleus clair vers le jeune homme, elle n'osait même plus le regarder dans les yeux.

-Bon… je crois que je vais vous laisser seuls pour l’instant, comme le veut Métamorph. Ca te permettra de bien voir que vous êtes aussi proches que tu le pensais.

Elle le regarde puis regarde son pokémon qui semble être fier de lui, disons que Métamorph n'avait vraiment pas non plus apprécier les remarques du dresseur, qui pourtant n'avait rien eut de méchant, oui, elle ne pouvait pas dire, ni elle, ni son pokémon, que Mégami est eus un fond méchant avec ses remarques, il avait pensé peut être bien faire et que finalement se fut l'effet totalement inverse, c'était peut être elle aussi qu'avait mal prit pour rien toutes les remarques du dresseur, se qui étais aussi fort possible vus la nature plus tôt sensible de la jeune fille, mais bon, en même temps elle ne le faisait pas vraiment exprès, elle reprit ses esprits fixant le dresseur qui semblait à son tour mal à l'aise. Si elle avait pus parler, elle lui aurait dit qu'il pouvait rester, c'est soudainement qu'il sortit de sa poche la pokéball de sa fouinette sous le regard observateur de la jeune fille. Qu'est-ce qu'il était entrain e faire encore ? Ça l'intriguait beaucoup donc elle restait attentive.

-Je vais attendre dehors le temps que… enfin, le temps que vous vous rassuriez, quoi. Viens me chercher quand tu voudras. Je te confie la pokéball de Wynn pour te prouver que je pars pas, OK ?

Elle aurait voulut lui dire directement qu'il n'avait pas besoin de partir, que c'était elle qu'avait prit tout ça très a cœur pour rien. Il n'y était vraiment pour rien, mais pourtant, elle n'en fit rien du tout, même pas écrire quelques choses sur son calepin, elle était là, à observer. Le comportement du dresseur qui vint difficilement posé la pokéball de son pokémon au sol, elle le regardait, elle ne savait plus quoi faire, elle se sentait vraiment mal maintenant. Même lui devait se sentir mal vis-à-vis de cette histoire, mais au vue de tout ça, elle ne savait pas du tout comment se comportement, elle fixai avec une lueur de tristesse dans son regard, la pokéball du dresseur, Métamorph quand a lui fixait avec une lueur de rage le dresseur qui regarda son pokémon insecte avant de disparaître de la salle. La jeune fille regarda autour d'elle, et se tourna vers Métamorph qu avait reprit sa forme initiale. Elle était assez en colère contre lui, c'était sa faute maintenant si le dresseur c'était sentit mal et était sortit de la salle. Il l'avait plus tôt impressionné et menacé avec son air furieux sur son visage d'Arbok et ça n'avait pas du tout plus à sa dresseuse. Elle souffle et le regarde furieuse, il se ravise en venant se coller à ses jambes, quand à elle, elle finit par se diriger prêt du mur et s'assoit au sol contre se dernier, Métamorph lui es restait prêt de la pokéball du dresseur, ne comprennant pas pourquoi cette dernière ne la prends pas, pourquoi elle ne la pas prise avec elle.

Disons, que l'argenté à un besoin présent de réfléchir, elle sort donc son carnet à dessins et commence à dessiner, mais qu'est ce qu'elle dessine réellement ? Ayant la pokéball de fouinette en vue, elle dessine pour le moment la pokéball du dresseur avec son pokémon en dehors, elle s'applique. Puis le fait de dessiner ça lui permet de pouvoir réfléchir tranquillement, de se remettre certes un peu en question, de réfléchir à se qu'il a put lui dire, mais quand elle relève son regard bleus vers son pokémon il est couché entrain de dormir au prêt de la pokéball qu'il semble surveiller, un petit sourire s'étire sur les lèvres de la jeune fille, qui se mets alors à dessiner cette scène. Mais son esprit est concentré sur comment dresser son pokémon, enfin comment continuer le dressage tranquillement, comment pouvoir choisir des attaques, bref elle réfléchissait à la simplicité de son dressage. Elle voulait trouver quelques chose de plus complexe maintenant, comment pouvoir continuer de les dresser. Après tout, si métamorph avait été facile, les autres seraient bien moins simples. Métamorph avait tout une liste de pokémon certes de morphing, mais sous son dressage, il connaissait surtout des formes particulière a prendre face à différents pokémons, enfin, c'était quelques choses de particulier qu'elle avait beaucoup de mal à expliquer, mais maintenant elle se demandait comment elle allait pouvoir faire avec Riolu et Mustebouée, au vue du fait que Rhinocorne et Statitik semblait maîtriser quelques peu le dressage muet. C'était bien sûr loin, très loin même d'être parfait, mais c'était déjà plus tôt pas mal.

Sans avoir fait franchement attention à se qu'elle dessiner elle put s’apercevoir qu'elle avait commençait une esquisse du visage de Mégami, elle soupire longuement avant de refermer sèchement son carnet de dessins et de le ranger dans son sac. Elle réfléchit longuement a comment ça allait pouvoir prendre une tournure un peu plus amical maintenant, elle allait se montrer méfiante et bien plus réservé vis-à-vis de lui maintenant. Elle se relève alors puis s'étira, elle marche dans la salle, faisant les cents pas, alors que son pokémon Métamorph la suivait du regard toujours coucher au sol contre la pokéball sous l'aspect d'une fouinette aussi. Elle hésitait longuement, mais elle aurait voulut sans hésitation se rendre dehors pour pouvoir le chercher. Elle s'approcha de la porte que soudainement, elle entendit son pokémon l'appelait. Elle se retourne alors que le Métamorph s'approche timidement de lui avec sa forme Morphing, elle lui fait un signe non de la tête, elle ne veut pas qu'il vienne avec lui, si c'est pour se montrer une nouvelle fois désagréable avec Mégami, c'était pas la peine qu'il ne vienne. Le pauvre pokémon rose retourna au prêt de la pokéball à Wynn qui n'avait pas bouger d'un pouce. Elle n'y avait pas toucher, après tout, se n'était pas son pokémon, elle n'avait pas à y toucher, du moins c'était se qu'elle pensait.

Elle prit une grande inspiration, et sortit son calepin afin de finir d'écrire se qu'elle voulait dire au jeune dresseur, après tout, elle ne savait pas trop quoi faire pour calmer la tension qui semblait s'être monté dans l'air, une fois finit d'écrire elle sortit pour le rejoindre dehors. Il était là, posé contre un mur. Elle s'approcha timidement de lui, et lui tendit le calepin un peu gêné.

« Excuse moi si j'ai mal réagis à se que tu m'as dis, c'était pas forcément dans mes attentions, mais bon c'est vrais que tu as soulevé beaucoup de question chez moi, désolé donc d'avoir mit une mauvaise ambiance entre nous, en tout cas je ne t'en veux pas, il n'y aurait pas de raisons de toute façons, tu n'as pas voulus me dire ça méchamment, je suis peut être juste un peu sensible par moment,... Enfin bon, je ne sais pas trop quoi te dire, enfin écrire, je suis pas doué pour m'exprimer dans des moments pareil...Et … Excuse mon Métamorph, il ne voulait pas te menacer mais c'est un pokémon protecteur qui ne supportes pas quand on me fait « du mal » il a donc prit un peu à cœur se que tu as dis tout a l'heure, après tout... Lui et moi on se ressemble, on prends tout trop à cœur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Lun 23 Juin - 16:12

Zayara n’était pas la seule à réfléchir et à se poser des questions. Assis en tailleur, près de son bout de mur, les coudes posés sur les jambes et les poings, l’un dans l’autre, soutenant son menton, Mégami était également en pleine réflexion. Enfin, réflexion, c’était beaucoup dire, en réalité il regardait au loin en pensant à tout et à rien à la fois, c’était d’ailleurs plus de la culpabilité qu’autre chose. Et pourtant ça ne lui ressemblait pas de culpabiliser à ce point, en temps normal il réussissait à être pragmatique et réfléchir calmement aux causes, aux conséquences, et tout le reste, mais là il n’arrivait juste pas à penser de façon purement rationnelle. Et en y réfléchissant juste un peu, la raison lui était apparue comme une évidence : en dépit de la courte période depuis laquelle elle était arrivée à l’académie, Zayara était sûrement la personne avec qui il était le plus proche dans l’académie, lui-même. Il avait fait des autres rencontres avec des autres personnes, avec qui il avait sympathisé, pourtant. Il s’entendait plus que bien avec Rika Hikari et Levy McGarden, par exemple, de même pour Zuko Hatsuno, et ce, même s’il ne leur parlait pas vraiment souvent. Ses relations avec Kayline s’étaient également améliorées, et de façon plus générale, il pensait s’en sortir assez bien dans ses relations humaines avec les gens qui, selon lui, valaient le coup. Mais malgré ça, il s’était toujours plu en quelque sorte, à se considérer comme un solitaire, n’ayant besoin d’aucune attache pour vivre sa vie dans son coin. Et c’était effectivement le cas, mais il se rendait compte que ça l’était peut-être dans une bien moindre mesure qu’il ne l’aurait pensé.
Comme il se l’était dit à lui-même tout à l’heure, il avait accueilli Zayara ici, à l’académie, il avait été son premier contact, et dès ce jour là, eux deux savaient très bien qu’elle n’aurait pas l’intégration facile parmi les autres élèves. Entre les abrutis de naissance, les moutons et les indifférents qui ne s’occupaient de personne, un peu comme lui, il ne lui restait que peu de marge.
C’était là toute la différence avec les élèves cités ci-dessus. Premièrement, il ne les avait pas accueillis, et deuxièmement, ils n’étaient victime d’aucun handicap qui puisse ralentir leur intégration. Ce qu’il en concluait, c’était simple, il avait peut-être inconsciemment voulu jouer un rôle de support pour la dresseuse, de cette manière, même sans devenir un ami, elle aurait tout de même toujours eu quelqu’un en réserve, sur qui elle aurait pu compter. Ouais, en y repensant, c’était définitivement ça la raison. Son côté altruiste naturel qui avait fait surface, bien que caché par un masque d’indifférence.

Et il se trouvait que justement, si même un support se met à faire tomber celui qu’il supporte, rien n’allait plus. C’était la raison pour laquelle il culpabilisait encore, alors qu’il avait pourtant bien réfléchi à tout ce qui s’était passé.

Cette introspection faite, il contempla son Pokémon Insecte, toujours immobile. Elle n’était pas en train de dormir, il le savait, elle jouait la pragmatique depuis tout à l’heure mais elle avait bien remarqué que son dresseur n’était pas au top de sa forme et, comme pour mieux le surveiller, elle faisait oublier sa présence.
Comme elle se rendit compte que Mégami avait bien deviné ses intentions, elle pencha légèrement la tête, et quelques battements d’ailes lui suffirent pour se retrouver devant son maître, qui commença à la gratter un peu au niveau de la tête. C’est ce qui était bien avec son Papilusion, ils n’avaient aucunement besoin de parler pour se comprendre, comme s’ils étaient connectés. Lui qui espérait pouvoir approfondir cette connexion en prenant cette leçon de cet après-midi, pour être raté, c’était raté.

Il ne fallut plus très longtemps avant qu’il n’entende la porte s’ouvrir, et Zayara passer l’encadrement. Métamorph n’était pas avec elle.
Il la regarda et vit qu’elle lui tendait encore une fois son carnet de notes, sur lequel elle avait déjà préparé un peu de lecture. Elle avait toujours l’air hésitante, mais au moins, elle ne tremblait plus, ces vingt minutes n’avaient donc pas du être vaines.

Il lut attentivement tout ce qu’elle avait écrit. Et le meilleur dans tout ça, c’est qu’elle trouvait encore le moyen de s’excuser, alors qu’elle était peut-être la moins fautive dans l’histoire. Mais ils n’allaient pas commencer à rejeter indéfiniment la faute sur eux-mêmes, alors autant trouver un compromis maintenant.
Toujours aussi, de nouveau le regard porté vers son Papilusion, il répondit donc après lui avoir rendu son calepin.

-T’as pas plus mis une mauvaise ambiance que moi, et t’y peux rien si t’es plus sensible que la moyenne, chacun son caractère. Bref, je sais pas vraiment quoi dire non plus… à part que j’espère quand même que Métamorph comprendra que j’ai fait une erreur et que je m’en suis rendu compte. Je veux pas m’imposer si ma présence le gêne. Mais, je veux quand même que tu saches que je lui en veux pas, hein ?

Il repensa à ce moment à l’adjectif que Zayara avait employé pour qualifier son Métamorph, et cela le fit un peu sourire, il fit d’ailleurs une remarque dessus.

-Il a même bien rempli son rôle de protecteur justement, pour le coup.

Son sourire s’estompa aussitôt cette phrase terminée, et il termina, en changeant un peu de sujet.

-Si tu veux annuler ou reporter l’entraînement, je comprendrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Lun 23 Juin - 17:00

Bien qu'elle avait put mettre des longues minutes à réfléchir, bien qu'elle n'avait pas vraiment vus le temps s'écouler, elle était vraiment mal à l'aise encore face à Mégami, elle c'était peut être mit beaucoup trop d'espoirs sur le dresseur, après il avait été là pour l’accueillir alors avoir des remarques pareil l'avait franchement déstabilisé, mais il fallait qu'elle passe à autre chose maintenant, c'était il y a moins d'une heure cette histoire de remarque, maintenant il fallait penser à d'autre chose et même peut être reprendre cette histoire d'entraînement, qu'elle sèche ses larmes, enfin, manière de parler surtout, elle n'avait pas pleuré, encore heureux ! Elle n'aurait pas aimé pleurait pour ça, elle aurait une fois de plus montrer ses faiblesses et elle avait horreur de ça, ça permettait aux autres de pouvoir la briser encore plus. Oui elle en avait des exemples de souvenirs douloureux mais elle préferait ne pas y penser et se concentrer de nouveau sur se chers Mégami qui tendit donc le carnet à la jeune dresseuse qui le récupéra et le serra dans ses mains tout en regardant le dresseur qui reprit la parole en regardant le pokémon insecte qui virevoltait à ses côtés.

-T’as pas plus mis une mauvaise ambiance que moi, et t’y peux rien si t’es plus sensible que la moyenne, chacun son caractère. Bref, je sais pas vraiment quoi dire non plus… à part que j’espère quand même que Métamorph comprendra que j’ai fait une erreur et que je m’en suis rendu compte. Je veux pas m’imposer si ma présence le gêne. Mais, je veux quand même que tu saches que je lui en veux pas, hein ?

Il fit une légère pause tout en réfléchissant se qu'il allait pouvoir dire, en tout cas, lui, se qu'il venait de dire fit réapparaître un petit sourire à la jeune fille, au moins il pouvait comprendre qu'elle était plus sensible que d'autre personne, elle essayait temps bien que de mal de ne pas être trop sensible aux yeux des autres même si elle devait se mettre à craquer en pleurs, alors elle préféré craqué seule, dans sa chambre, dans un endroit vraiment isolé, quand elle est seule. Elle releva la tête quand il lui dit simplement que Métamorph avait bien fait son boulot de protecteur, oui ça elle pouvait le dire, c'est que son pokémon était un pokémon vraiment protecteur et qui n'hésitait pas à se montrer presque violent avec les inconnus ou les personnes osant lui faire un peu trop de mal. Oui, il n'aimait pas que quelqu'un blesse la pauvre jeune fille qui en avait déjà vécus un peu trop des horreurs. Elle sourit doucement au dresseur, toujours un peu timidement mais bon, c'est une caractéristique de la jeune fille déjà donc on ne peut pas la changer.

-Si tu veux annuler ou reporter l’entraînement, je comprendrais.

Elle réfléchit bien rapidement, puis elle prit son carnet pour commencer à écrire quelques choses, elle écrivit cette fois ci avec une application qu'elle avait toujours eut, pas cette écriture bâclé qu'elle avait put avoir tout a l'heure, non, elle était cette fois ci bien attentive à se qu'elle écrit sur le carnet, une fois qu'elle eut finit elle lui tendit le carnet en souriant toujours au temps timidement.

« Je ne tiens pas à arrêter spécialement l'entraînement, oui ça à mit un petit froid, mais bon... Si tu souhaite continuer, moi je suis d'accord, ça ne me dérange pas. Puis ne t'en fait pas. Métamorph ne t'en veux pas, il a juste ressentit que... ça n'allait pas spécialement et donc il a voulut me protéger avant tout, mais il ne t'en veux pas. Il t'apprécie mais c'est qu'il fera toujours tout pour me protéger. »

Et c'était vrais, la jeune fille pouvait faire confiance en son pokémon, même s'il appréciait quelqu'un, un autre dresseur. Il voulait surtout la protection de sa dresseuse, c'était vraiment adorable venant de la part du pokémon, mais il en faisait beaucoup trop par moment. La dresseuse espérait maintenant que le dresseur allait accepter de continuait la séance de dressage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Lun 23 Juin - 18:20

La situation semblait s’arranger peu à peu, l’ambiance revenait au calme et à la confiance. Zayara semblait même partante, d’après ce qu’elle lui avait écrit, à continuer l’entraînement brusquement interrompu. Il fut soulagé de voir qu’elle n’était pas rancunière et avait déjà l’air prête à passer à autre chose, après ce « petit froid » comme elle l’avait si bien qualifié.
Son écriture était d’ailleurs redevenue soignée et lorsqu’il leva la tête pour la regarder, parce que oui il était toujours assis je le rappelle, il vit qu’elle avait de nouveau ce petit sourire qui la caractérisait. Bref, apparemment, la Zayara qu’il connaissait faisait timidement son retour en ce monde.
Après peu de temps, il décida de se relever afin d’être au même niveau qu’elle, il faut dire qu’elle faisait pratiquement sa taille à lui, donc lever la tête en étant assis pour lui parler à chaque fois, ça ne serait pas vraiment pratique et en plus, il devait plisser les yeux à cause du soleil. Mégami épousseta un peu son manteau une fois debout, puis se remit face à la dresseuse aux yeux bleus en répondant à son sourire, c’est toujours plus agréable de parler à quelqu’un d’expressif, même si ce n’était pas forcément parmi les qualités de dresseur, il pouvait au moins faire un effort pour ça, ce n’était pas bien difficile.

-Je disais ça juste pour toi, moi je suis prêt à reprendre n’importe quand. Maintenant, dans une heure, dans une semaine, c’est pareil. Ca m’intéresse toujours d’apprendre en tout cas et promis, cette fois je fais qu’appliquer tes instructions.

Tiens, une promesse. Bon, c’était une petite promesse sympa, mais ça restait une promesse quand même et donc, il allait tenir parole, pas de doute, à moins que sa collègue dresseuse n’en décide autrement bien sûr. Quoique, parce qu’en fait, si elle en décidait autrement, elle le lui dirait, donc il s’exécuterait, donc au final, il appliquerait ses instructions quand même… ouais mais du coup, après, il ne le ferait plus, puisqu’elle lui aurait demandé… oui mais du coup…
RAAAAAAAAAAAAH Mégami arrête de créer des paradoxes avec tes promesses à deux sous.

Nous disions donc. En effet, cette fois il n’avait pas l’intention de troubler l’entraînement, s’ils reprenaient, il ferait sagement ce qu’on lui demande et c’est tout, voilà.
Il lança un regard par-dessus la dresseuse, en direction de la porte, et en profita même pour faire un peu d’humour.

-J’espère juste que Métamorph n’est pas derrière la porte en Arbok et attend que je passe pour me sauter dessus...

Ca aussi, c’était vraiment rare qu’il décide de balancer une boutade. En tout cas, là, il faudrait vraiment le vouloir pour prendre mal la phrase qu’il venait de dire ; il avait peut-être gardé cet habituel ton sérieux, mais il gardait ce petit sourire et puis même, dans son attitude, ça se voyait qu’il plaisantait.
Dans un ultime souci de ne pas créer de nouvelles incompréhensions, il rajouta quelque chose, tout en abaissant son regard pour à nouveau croiser celui de Zayara..

-Non, sérieusement, si je peux faire quelque chose pour lui faire comprendre que je suis désolé, dis-le moi, j’aimerais pas qu’il puisse plus supporter ma présence, non plus.

Eh voilà, visiblement, le vrai Mégami était de retour dans la course lui aussi. Bon, finalement, tout est bien qui continue bien, ce n’était rien qu’un petit aparté, et puis des moments de doutes, il en faut bien quelques uns, et ce, dans n’importe quel type de relation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Mer 25 Juin - 19:21

-Je disais ça juste pour toi, moi je suis prêt à reprendre n’importe quand. Maintenant, dans une heure, dans une semaine, c’est pareil. Ca m’intéresse toujours d’apprendre en tout cas et promis, cette fois je fais qu’appliquer tes instructions.

Elle le regarde dans les yeux, tout en souriant timidement. Oui, il suivrait ses instructions mais avec se qu'il vient de se passer elle n'allait plus oser rien faire ou comment lui montrer certaines attaques, c'est vrais que c'est pas toujours facile, mais elle allait y réfléchir, enfin, elle allait chercher bien plus longtemps cette fois ci pour maîtriser une nouvelle manière de dresser ses pokémons, bien sur, toujours dans le plus grand calme et pour elle, c'était surtout une option obligatoire se silence continue. Et c'était loin d'être un avantage. A vrais dire, personne ne voulait de se problème, personne ne pouvait même avoir idée de vivre un enfer comme elle peut vivre au quotidien, mais c'est comme ça on ne peut rien y faire après tout, on ne choisit pas la vie qu'on voudrait et Zayara est habité d'un handicap lourd. Elle regarde toujours le dresseur face à lui calmement avec un petit sourire en coin sur ses lèvres, quand il reprit d'un ai amusé mais toujours de cette voix calme parfois froide, mais là douce

-J’espère juste que Métamorph n’est pas derrière la porte en Arbok et attend que je passe pour me sauter dessus...

Elle sourit aussi amusé, oui, c'est vrais que Métamorph avait été plus tôt agressif envers le dresseur, le pauvre, il avait été même très impulsif et protecteur aux yeux de la jeune fille, avoir utilisé sa capacité Morphing pour se mettre en Arbok face au dresseur avait été une de ses plus grosse menaces, au temps dire simplement que si jamais Mégami avait fait un seul pas de plus prêt de la jeune fille il aurait lancé une attaque plus tôt.... Mortelle ? Au dresseur. Bref, il aurait été impitoyable, mais heureusement, Zayara c'était interposé, puis si jamais il aurait vraiment insisté elle aurait fait quelques choses pour empêcher le pokémon serpent de s'en prendre au dresseur, même si elle aime beaucoup son métamorph elle ne peut pas le laisser faire une bêtise pareil. Enfin, elle avait toujours son sourire en coin amusé puis il continua de lui parler alors qu'elle préparait déjà à lui répondre sur son petit calepin qu'elle avait entre ses mains.

-Non, sérieusement, si je peux faire quelque chose pour lui faire comprendre que je suis désolé, dis-le moi, j’aimerais pas qu’il puisse plus supporter ma présence, non plus.


Elle commença alors à écrire sur son carnet pour lui répondre, mais qu'est ce qu'elle pouvait lui répondre, elle avait peut être eut une petite idée, peut être que pour montrer à Mégami que le dressage muet pouvait être performant, même si c'est seulement basé sur une confiance aveugle, les techniques peuvent être tout aussi efficace et dangereuse pour le pokémon adverse, alors, un combat était peut être une des meilleurs solutions pour montrer ses capacités de dresseuse, mais bon ,c'était pas non plus une idée géniale non plus, après tout, Mégami est beaucoup plus fort qu'elle, bien plus entraîné. Mais il ne faut pas oublié non plus, que s'ils font un combat se sera sur son terrain : le silence, quelques choses en quoi elle peut exceller plus que n'importe qui d'autre. Elle finit enfin d'écrire sur son journal et lui tendit.

« J'ai peut être une idée pour te montrer, un combats muet ? Déjà ça peut nous permettre de voir si tu es en pleine confiance avec ton Papilusion, et je pourrais aussi te prouver, que même un dressage classique basé sur la confiance peut être efficace!  Et ne t'en fait pas pour mon pokémon, il ne te voulait pas de mal, mais voulut surtout me protéger, il ne t'en voudra pas.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Jeu 26 Juin - 10:08

Ah, alors comme ça, elle lui proposait directement un combat muet afin de lui montrer directement si sa technique était bonne et valable, ou si elle ne l’était pas. C’était intéressant et c’est vrai qu’à la base, le jour de leur première rencontre, Mégami ne lui avait pas demandé de l’entraîner ; il ne s’en serait d’ailleurs pas permis, il n’a pas envie de perturber l’entraînement des autres avec le sien. C’était elle qui avait en premier lieu dit qu’elle pourrait lui enseigner deux-trois trucs de bases du dressage muet, et il avait accepté.
Mais ce qu’il avait demandé en tout premier, c’était un combat muet, seulement un combat. Et puis, c’était une bonne idée finalement de le faire avant de véritablement commencer l’entraînement, ça leur permettrait de faire le point sur là où il en était, et peut-être d’adapter l’apprentissage en conséquence.

En plus de ça, il ne connaissait peut-être presque rien aux combats muets, mais il avait lui-même un autre avantage : il avait l’expérience générale des combats. Et même s’il se doutait que cela ne lui suffirait pas pour gagner, au moins il pourrait éventuellement apporter quelque chose également à la dresseuse, sur ce point de vue là.

Elle termina son paragraphe par un point important, « il ne t’en voudra pas. ». Bien, c’était déjà ça, après, est-ce qu’il allait tout de suite oublier cette histoire quand il le verrait rentrer dans la salle en compagnie de sa maîtresse, ce n’était pas sûr d’après lui. Mais si elle lui disait qu’il n’était pas rancunier, bon… on verra bien, hein.

Encore une fois ses yeux se posèrent sur son Pokémon papillon, et il lui demande clairement s’il n’avait aucun problème avec ça.

-Ca te va, Papilusion, un combat muet ? Pendant tout le combat, je te donne aucun ordre, tu dois essayer de savoir quoi faire juste en me regardant. Oublie pas de me regarder souvent, donc, d’accord ?

Pour transmettre qu’il acceptait ces conditions, il s’éleva un peu dans les airs au même niveau que la tête des deux humains, et fit briller pendant un bref instant ses yeux d’une lueur bleue, comme lorsqu’il utilisait des attaques psychiques. Prêt au combat, donc. Après avoir vérifié sa volonté de combattre, Mégami reprit alors la conversation avec Zayara.

-C’est bon, je veux bien. T’as raison, c’est sûrement mieux de faire un test avant de commencer n’importe quel entraînement, de toute façon. On y va alors, je te suis.

Eh voilà, la situation s’était définitivement arrangée en un coup de baguette magique. Bon, en attendant plus de vingt minutes aussi, mais… ce n’était qu’un détail. Là, c’était presque -presque- comme si rien ne s’était passé, c’est pas merveilleux tout ça ?
Ce qui était moins merveilleux par contre, c’était le combat qui se profilait à l’horizon. Mégami avait dit que ça lui allait, tout comme Papilusion l’avait aussi fait comprendre, reste qu’il ne savait foutrement pas comment se débrouiller, actuellement, dans un combat muet. Les regards expressifs et lui, ça ne faisait pas seulement deux. D’ailleurs, les Pokémon de son équipe l’avaient toujours vu combattre avec la même expression sur le visage : sérieuse, impassible, justement pour ne pas montrer ses émotions et donner un avantage à son adversaire. Ce changement soudain n’allait certainement pas faire bon ménage avec sa façon de combattre. Mais, est-ce que les regards étaient-ils la seule façon de mener un combat muet… ?
C’était une piste intéressante à explorer et il ne manquerait pas de le faire au cours de leur match, s’il voyait qu’il peinait vraiment beaucoup trop avec la même technique que Zayara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Jeu 26 Juin - 10:38

-Ca te va, Papilusion, un combat muet ? Pendant tout le combat, je te donne aucun ordre, tu dois essayer de savoir quoi faire juste en me regardant. Oublie pas de me regarder souvent, donc, d’accord ?

Le combats muet allait sans doute être une nouvelle et étonnante expérience pour le dresseur, peu de personne sont aussi à l'aise que la jeune fille ça lui été déjà arriver d'en faire un ou deux, notamment pour s'amuser avec son père qui avait un petit Zorua shiny, mais bon, son père n'a jamais réellement réussis à gagner face à sa fille qu'à disons des techniques un peu particulière, c'est disons un dressage avec une particularité, déjà la confiance entre le dresseur et son pokémon doit être au maximum pour une réussite, certes, la confiance ne donne pas la victoire, mais peu aidé dans beaucoup de circonstances, combien de fois la jeune fille à pus voir des dresseurs ne pas faire, assez, confiance à leurs pokémons pour des combats ? Combien de fois elle a put voir des dresseur hésiter avant de donner un ordre à leurs compagnons ? Elle, elle n'a pas de problème par rapport à ça, du moins avec Métamorph, avec Rhinocorne, Statitik, Musteboué ou Riolu, se n'est pas encore ça. En même temps elle a passé beaucoup moins de temps avec ses pokémons ci qu'avec son Métamorph. Elle lui a consacré beaucoup de temps à son petit pokémon Mophing, elle a mit beaucoup de temps avant de pouvoir se faire comprendre parfaitement, quand est-ce qu'il doit attaquer, quand doit il se protéger ou bien tenter une esquive face à l'adversaire, des longues heures d'entraînement ont été mise en place avant d'arriver à un résultat, non parfait, mais pour satisfaire l'argenté qui parfois peu se montrer assez... Exigeante avec Métamorph ? Mais se n'ai en aucun cas pour lui faire du mal, mais pour qu'il soit puissant. Le pokémon insecte aux côtés du dresseur se mit à battre des ailes et d'illuminer ses yeux d'un bleus éclatant pour montrer son accord sous le sourire de la jeune fille qui avait plus tôt hâte de faire se combats.

-C’est bon, je veux bien. T’as raison, c’est sûrement mieux de faire un test avant de commencer n’importe quel entraînement, de toute façon. On y va alors, je te suis.

Elle lui sourit une fois de plus avant de prendre son carnet de note en main pour lui répondre. Soit elle lui proposait, un combat avec un seul pokémonou alors d’utiliser deux pokémons, pour peut être tester les capacités de Rhinocrone qui sont pour le moment les plus élevés que les trois autres pokémons, c'était assez tentant comme idée après tout, elle réfléchit à cette possibilités en tapotant doucement sur le carnet avec le bout de son stylo puis une fois qu'elle eut décidé de son idée elle se mit à écrire en s'appliquant comme toujours. La dispute et la contrariété était maintenant loin derrière, et l'après midi d'entraînement et combat pouvait vraiment commencé, bien qu'une petite appréhension sur le comportement de Métamorph vis-à-vis du dresseur l’inquiétait, elle ne savait pas s'il allait toujours faire la tête au dresseur ou si rester avec la pokéball de Wynn aller lui faire passer cette mauvaise passe ? Surprise à découvrir juste après quand ils rentreraient dans la salle... Une fois qu'elle eut écrire sur son carnet elle lui tendit en souriant.

" Bon bas parfait, je te propose qu'on puisse utiliser maximum deux pokémons ? J'utiliserais bien sûr Métamorph, mais peut être aussi Rhinocorne, pour pouvoir améliorer son entraînement, utiliser déjà le peu d'entraînement qu'elle a eut. Si ça ne te déranges pas bien sur !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Jeu 26 Juin - 16:00

Un combat à deux Pokémon, carrément ? Alors là, ça risquait d’être déjà un peu plus compliqué pour lui. Papilusion était déjà son premier, réservé pour combattre contre Métamorph, et il ne pouvait pas se permettre d’utiliser Onix dans la salle d’entraînement, ce n’était pas une arène spécialement conçue pour les matches exclusivement, et il ferait beaucoup trop de dégâts dedans… c’était l’un des rares inconvénients des grands Pokémon, surtout de type Roche comme lui, qui tiraient beaucoup parti de l’environnement en lui-même pour combattre. Impossible d’utiliser des techniques de type Roche dans une salle d’entraînement au risque de tout casser. Cela écartait définitivement Onix des choix possibles.
Si son deuxième Pokémon était Rhinocorne, alors il ne pouvait pas non plus choisir Magnéti, qui était de type Electrik, ou la moitié de ses attaques n’auraient aucun effet contre un tel Pokémon Sol. Il lui restait donc Sonistrelle, Wynn, et Skelenox… Malheureusement, Wynn n’aimait pas combattre et son type Normal n’arrangerait rien aux choses. Sonistrelle avait un cruel désavantage de type et ce n’est pas à coup de Tornade qu’elle viendrait à bout de son adversaire, en plus c’était pas la peine qu’elle casse ses petites dents sur le corps robuste de Rhinocorne, et enfin Skelenox… ben le pauvre, il ne connaissait qu’une seule attaque pour le moment, Ténèbres… ah non pardon, c’était Ombre Nocturne maintenant, le nom de l’attaque. Oui, c’est idiot de changer les noms des attaques, mais bon apparemment, c’était pour ne pas prêter à confusion avec le type Ténèbres, surtout que cette attaque est de type Spectre.

Bon, eh bien c’était réjouissant ce petit programme, n’est-ce pas ? Allez, advienne que pourra, il essaiera de s’en sortir avec la seule attaque Acier de Magnéti, Bombaiment, et ses attaques de statut. Il ne lisait pas des livres de stratégie depuis des mois et des mois pour rien après tout, maintenant, il savait faire face à, à peu près n’importe quelle situation, avec à peu près n’importe quoi comme arme. Il allait mettre ces connaissances et son expérience à profit pour voir jusqu’où il pouvait aller, il s’était d’ailleurs trouvé assez déçu de sa performance avec Magnéti dans son combat contre Benjamin et comptait bien réparer cette erreur avec son Pokémon aujourd’hui.

Après avoir réfléchi à tout ça, il reprit la parole en redonnant le carnet de notes à Zayara.

-D’accord, je suis partant. Je te préviens par contre, je risque d’avoir un peu de mal pour le deuxième combat, mais bon… je ferai avec, pas de soucis. OK, on y retourne ?

Sans vraiment attendre de réponse, il jeta un regard rapide à l’insecte qui volait à côté d’eux et franchit à nouveau la porte de la salle d’entraînement. Heureusement, Métamorph ne lui sauta pas dessus en Arbok, non, il était plutôt à côté de la pokéball de Wynn. Ooohhh, comme c’est mignooooooooooooooooooon.
Ce qui fut moins mignon ce fut le regard mauvais qu’il lui lança quand il arriva dans la salle, mais dis-donc, c’est qu’il en avait du caractère le petit, il semblait pas prêt d’oublier lui, en tout cas. Mégami laissa la muette aller s’occuper de son Pokémon, puis retourna chercher la ball de sa Fouinette. Il s’en doutait, elle n’avait pas changé de place, Zayara n’avait même pas du la toucher. En tout cas, elle semblait indemne, et il fut soulagé de le voir, bien que c’était prévisible.
Il la remit donc dans sa poche et se plaça de son côté du terrain, à environ une quinzaine de mètres face à celle qui était désormais son adversaire. Sans attendre, avant de commencer, il sortit à nouveau son Magnéti, lui expliquant calmement que c’était un combat muet, qu’il ne devait que regarder pour l’instant, et qu’il interviendrait un peu plus tard dans le combat. Le Magnéti l’écouta attentivement et se posta à côté de lui, prêt à observer la scène.

Bien. A partir de maintenant, c’était motus et bouche cousue.
Il posa son regard sur Papilusion, puis fit un léger signe de tête en avant, lui indiquant qu’il était temps pour elle de prendre son envol mais aussi de prendre part au combat, ce qu’elle comprit très facilement, c’était loin d’être le plus compliqué.
Il devait ensuite trouver un moyen de dire « Je te souhaite un bon match » à son adversaire, comme il le faisait toujours, en muet. Le geste qui lui vint rapidement en tête fut celui qu’il utilisait également contre des champions d’arènes : il regarda Zayara solennellement dans les yeux, et s’inclina légèrement, en fermant les yeux. Puis, lorsqu’il les releva, conformément aux instructions de l’adolescente aux cheveux d’argent, il les braqua immédiatement vers son Pokémon, jetant quelques regards furtifs dans sa direction tout de même, par pur réflexe.

Et à partir de cet instant, il attendit qu’elle fasse le premier pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Jeu 26 Juin - 22:55

-D’accord, je suis partant. Je te préviens par contre, je risque d’avoir un peu de mal pour le deuxième combat, mais bon… je ferai avec, pas de soucis. OK, on y retourne ?

Lui dit-il après un petit moment de réflexion, elle lui sourit toujours tout en récupérant son bien, elle rangea le carnet dans sa petite sacoche elle n'allait certainement ne plus en avoir besoin pendant un petit moment, le début du combat approcher et durant se combat ils n'auraient pas à dire un mots, ou écrire une phrase bien sûr pour l'argenté, elle le rangea donc le carnet ainsi que le stylo. Elle avait hâte de commencer à combattre, ça allait être fort intéressant de faire un combat face à se chers Mégami, il avait l'air fort en plus, plus fort qu'elle en tout cas c'est sûr ! Mais disons qu'il a bien plus de techniques qu'elle, enfin bon, il était bien plus fort, mais elle ne se débrouillait pas trop mal non plus ! Elle n'est pas nul du tout mais moins forte. Enfin bon, elle avait quand même hâte de se battre face à se dresseur. Mais, ça l'inquiète quand même, Rhinocorne n'était pas encore au point du tout, mais bon elle avait besoin de le faire combattre pour l'améliorer. Mais disons qu'elle avait quand même du mal à écouter la jeune dresseuse correctement. Elle suivit alors le jeune dresseur pour pouvoir rentrer dans la salle.

Quand ils arrivèrent dans la salle se fut une boule rose enroulé autour de la pokéball de Wynn, c'est vraiment une image adorable, mais soudain son regard se releva vers le dresseur qu'était juste devant elle. Son regard ? Au bas, s'il avait put tué Mégami rien qu'en le regardant il l'aurait très certainement fait ! Il ne se serait pas gêner, mais au vue du regard froid de sa dresseuse le pokémon Morphing comprit bien rapidement que s'il bougeait d'un pouce il se ferait engueuler par cette dernière, oui c'est mignon un pokémon protecteur elle est bien loin de dire le contraire mais c'est parfois bien contraignant pour certains dresseur ! Elle s'approcha alors de se dernier et récupéra entre ses fines mains le pokémon rose et le serra contre elle. Elle retourna à l'opposer du jeune homme pour se mettre en place, elle reposa le pokémon Morphing, il se tourna vers elle en s'exclamant intrigué, elle lui fit un signe de tête en ayant se petit sourire en coin. Presque sautant de joie il se tourna avec on regard de battant, il allait tout faire pour faire remporter la victoire à sa dresseuse, il était bien plus que prêt à combattre, il était même pressé, un peu comme Zayara impatiente de commencer. Elle regarda Mégami, qui appela son Magnéti, elle fit de même en ressortant Rhinocorne qui regarda la dresseuse lui aussi intrigué parce qu'il se passe. S'accroupissant prêt du pokémon elle le caressa sur la tête en le regardant dans les yeux avec toujours se sourire en coin puis lança un regard bref vers Mégami et ses pokémons, le siens compris alors tout de suite se qu'étais entrain de se passer, elle aussi aller combattre.

Se redressant pour commencer le combats elle regarda son métamorph et lui fit un signe de tête pour lui faire comprendre que le combat aller bientôt commencer puis elle releva sa tête vers son ami dresseur, il s'inclina pour honorer le début du combats, elle fit de même, c'était une des politesses qu'elle employé très souvent, puis elle prit une grande inspiration braquant à son tour ses yeux sur son pokémons, le calme était bien plus que présent comme c'était prévus, un combat sans un mot. Métamorph lança un regard à sa dresseuse avant de s'exclamer tout heureux et de prendre la forme d'un caninos féroce, grognant contre le papilusions. Un sourire fin et amusé se dessina sur les lèvres de la jeune femme, le pokémon s'exclama et elle acquit d'un mouvement de tête, il acquit et sauta sur le centre du plateau de combat tout en lançant une attaque sur le pokémon insecte du dresseur, une petite attaque Flammèche sur le papillon avec son air mauvais, c'est un sourire satisfait qui se dessine sur le visage de Zayara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégami Hells
Petit Canaillou
avatar

Masculin Vierge Cochon
Messages : 508
Date de naissance : 24/08/1995
Date d'inscription : 29/06/2011
Âge réel : 22
Localisation : Sur une chaise.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 700 $

MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   Ven 27 Juin - 0:05

Et le combat pouvait à présent officiellement commencer.

Mégami, qui se tenait comme d’habitude bien droit et les mains dans les poches, observa bien la forme que le Métamorph adverse, qui avait décidément bien envie d’en découdre, sûrement par rapport à ce qu’il s’était passé tout à l’heure, avait choisi pour ce combat. Comme il s’en doutait, il choisit d’emprunter l’apparence d’un Pokémon qui avait un avantage de type face à Papilusion, un Pokémon Feu : Caninos. Aussitôt, Mégami se rappela dans sa tête toutes ses expériences de combat contre ce Pokémon. Caninos était un Pokémon rapide, qui possédait un unique type et qui était très utilisé par les agents de police en raison de son sens aigu de la justice et de l’ordre. Tous ceux qu’il avait combattu jusqu’à maintenant avaient démontré une volonté de faire, une ténacité sans pareille. La stratégie de la plupart des dresseurs qui avaient utilisé un Caninos contre lui, jusqu’à présent, avait été de tirer partie de sa vitesse et son endurance afin d’épuiser peu à peu son propre Pokémon, tout en lui lançant des attaques faibles mais très précises et en cherchant à le brûler. Ce qui n’était pas le cas avec sa forme évoluée, Arcanin, avec lequel les dresseurs se permettaient souvent de faire encaisser plus de chocs à leur Pokémon et, la plupart du temps, de compter sur son intimidation naturelle pour déstabiliser les adversaires.
Le combat ne s’annonçait pas facile.

Et c’est avec une première attaque Flammèche que la jeune dresseuse, ou plutôt le Pokémon, choisit de débuter l’assaut. Une attaque légère pour commencer le combat, loin d’être l’une des plus puissantes de ce type mais très précise en contrepartie, et rapide.
Mégami reporta aussitôt son regard vers le Pokémon Insecte et Vol, et resta neutre. Le Pokémon réussit à comprendre sans trop de difficultés que le fait de rester neutre signifiait qu’il le laissait agir, et il choisit donc d’esquiver l’attaque de quelques battements d’ailes rapides, l’élevant encore un peu plus haut dans les airs. L’esquive, bien, c’était ce que Mégami désirait, et il l’avait très bien saisi. On ne pouvait pas dire que le plus dur était fait, cependant.
Les esquives s’enchainèrent jusqu’à la fin de l’attaque, le papillon, habile dans les airs et en pleine forme, n’ayant pas grand mal à les exécuter en début de match. Puis il tourna la tête vers son dresseur, un peu trop longtemps peut-être, qui le regardait également, un petit sourire au visage. Ca, elle se souvenait elle aussi de ce que cela voulait dire, elle avait bien fait ce que son maître attendait d’elle.
Il fallait se dépêcher, maintenant, sinon le Caninos pourrait lancer une nouvelle attaque.

Mais comment faire pour lui faire comprendre d’attaquer ? Vite, il fallait trouver un regard expressif qui puisse transmettre cette idée…
Raaah, trop de temps, il prenait trop de temps pour réfléchir à ça… Allez, une idée, une idée, une idée…
Sans vraiment réfléchir, le blond fronça les sourcils et lança un regard brusquement en direction du Pokémon Feu qui se trouvait à terre. Voilà, ça passerait pour une attaque.

Malheureusement, Papilusion ne l’interpréta pas vraiment comme il s’y attendait. Elle connaissait trop bien son dresseur pour savoir qu’il ne faisait habituellement pas de geste brusque pour rien, et si tous les deux avaient pourtant à la base eu la même idée d’utiliser une Rafale Psy, elle comprit cependant que sn dresseur était en train de lui demander d’exécuter une Charge sur l’ennemi. Et bien entendu, croyant avoir bien compris l’ordre, sans se poser de questions, elle fonça, aussi vite qu’elle le pouvait, sur le Pokémon Chiot, qui pouvait à ce moment se réjouir d’avoir une proie aussi facile se précipiter vers lui.
Oui, exécuter une Charge était vraiment la dernière chose à faire en ce moment, et dans la précipitation, Mégami n’avait pas su correctement transmettre ce qu’il attendait. Il continuait donc de fixer Papilusion, priant pour qu’elle arrête son attaque, mais elle était désormais trop concentrée sur son assaut pour lui accorder le moindre regard.

Le combat débutait décidément mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asrenaissance.forumactif.com/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une méthode inédite de dressage [Zayara Parkinson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Projets de créations de papercrafts ( méthode assez spéciale .... )
» La méthode maïeutique
» Discipline dressage
» Nettoyer son clavier : méthode Farouche
» Louis XIII 1612 ou 161Z légende inédite???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Zone Sportive :: Salle d'Entraînement-
Sauter vers: