Partagez | 
 

 Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selunielle Azelus
Membre de la Team Plasma
avatar

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 98
Date de naissance : 08/04/1991
Date d'inscription : 18/02/2014
Âge réel : 25
Localisation : Pas très loin d'Eku, dans le parc ou la forêt.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 33 620 $

MessageSujet: Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]   Sam 21 Juin - 23:01


L'été continu de réchauffer l'île, le soleil à son zénith, les pokémons restants bien dans leurs cachettes, à l'ombre, pour ne pas griller au soleil. C'est le week-end, enfin, la semaine a été longue et laborieuse pour moi, encore plus par cette chaleur qui devient très insupportable enfermée dans une salle de court, je regrette les cours particuliers au manoir. Je ne sais pas vraiment quoi faire de ma journée, que pourrai-je bien faire d'un samedi, à part dessiner dans ma chambre, au frais ? Je sors de ma chambre et regarde mon courrier, tombant sur une publicité de la plage. Hmm ? L'image sur le papier donne vraiment envie. Je n'ai pas encore eu l'occasion d'y aller, même si ça fait quelque mois que je suis ici. Je me dis qu'il y aura beaucoup de monde la-bas, surtout le week-end. Je rentre dans ma chambre, pose le prospectus sur mon lit et va dans la salle de bain me préparer. Le temps de finir de me coiffer, mes deux très longues nattes attachés sur le côté de ma tête, j'entends cogner à la porte de la salle de bain. L'ouvrant, Je vois Lilan, le prospectus dans le bec, les yeux pleins d'espoir, qui me regarde.

-"Lilan ? Que se passe-t-il ? ... Tu veux aller à la plage ?."

-"Rouuuuuuu ! (Ouiiiiiiiiii !)."

Je souris légèrement et reprend le prospectus pour le regarder une seconde fois, avant de me décider. Pourquoi pas, je n'avais rien à y perdre, je trouverai bien un petit coin isolé pour dessiner et être tranquille. Je prépare mes affaires sous le regard joyeux de Lilan ainsi que de mes trois autres amis, qui semblent aussi de très bonne humeur aujourd'hui, surtout depuis qu'ils savent qu'on va passer la journée à la plage. Fin prête, je quitte la chambre, laissant passer les quatre pokémons vol avant de fermer derrière eux, à clé. Prenant la carte donnée par mon père, qui m'a déjà bien aidé plusieurs fois avant cela, je pars en direction de la dite plage et n'ai aucun mal à la trouver, vu le nombre de personne que je croise sur le chemin y menant.

Mes quatre compagnons semblent sentir l'odeur de la mer, car ils marchent et volent plus vite subitement. Je les suis, un peu excitée à mon tour. Arrivée sur une petite bute à la fin du chemin, je vois la mer, juste devant moi, le bruit des vagues, le sable fin.. c'est la première fois pour moi, d'aller à la plage. Je regarde le monde, c'est moins pire que ce que je pensais, peut être qu'il fait trop chaud et que la plupart des gens ne sortent pas à cette-heure, tant mieux, comme ça je serais plus tranquille.

Je longe la plage et me retrouve dans une petite crique isolée du reste, où il n'y a personne. Je m'installe, plaçant une longue serviette sur le sol, regardant les quatre pokémon vol commencer à s'amuser dans l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faelivrin-chan.deviantart.com/
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 21

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]   Sam 21 Juin - 23:32

La tranquillité de la plage, du bruit de la mer qui s'écrase sur le sable chaud était vraiment relaxant aux oreilles de l jeune fille qui étais là allongé sur le sables chaud a l'ombre d'un grand arbre, elle était vraiment tranquille, elle en avait bien besoin, on peut dire que cette semaine avait été plus tôt éprouvante pour cette dernière, oui, la pauvre Zayara avait été pas mal charrier par des élèves de Gakuen. Pourquoi ? C'est vraiment terrible... D'abord il y avait se groupe de garçons qui lui avait volé son sac et son carnet de dessins, se les laissant les uns aux autres, un professeur avait donc dus s'en mêler et récupérer les affaires de l'argentée. Le lendemain deux filles lui avaient fait une très mauvaise blague, mais bon elle s'en était remise. Même pas trois heures après elle c'était fait volé ses affaires et les avaient retrouvé au fond de la piscine, Mustebouée avait donc du les récupérer, après ça, le jeudi, vendredi était plus tôt calme, mais le samedi matin avait été encore éprouvant, comme le départ. Elle s'était retrouvé aspergé d'eau par deux garçons avec leur Musteflot et Akwakwak. Une semaine comme elle ne voudrait pas revivre. Elle ne pensait pas les personnes si méchante que ça dans cette école. Et là, elle craquait, replié sur le sable chaud, les jambes collés à son buste, la tête dans ses bras, quelques larmes coulait sur ses joues, c'était épuisant d'être différente...

Ses pokémons étaient là, Métamorph collait contre les jambes de se dresseuse pour la réconforter pendant que Rhinocorne piquait un petit somme sur le côté, Musteboué et Riolu jouer tout les deux dans le sable. La jeune fille releva son regard fatigué vers le spectacle, la mer était plus tôt agité mais le vent qui revenait du bord de l'eau lui faisait beaucoup de bien, elle essuya d'un revers de main ses larmes, elle craquait rarement de cette manière mais elle n'en pouvait plus, ça l'épuisé, elle était lassé de se recevoir des remarques, des moqueries et des mauvaises blagues. Peu de personne l'appréciait pour se qu'elle est. Peu de personne la comprenait réellement, une personne pour le moment dans cette école était plus tôt « ami » avec elle. Bien sûr, Mégami. Il avait été le seul à apprendre à la connaître a peu prêt, enfin un peu, après tout, lui été aussi peut être comme les autres, finalement, il s'intéressait à elle pour le moment, mais quand il n'aurait plus besoin d'elle, il l'enverrais balader, comme beaucoup de personne. Quand elle pensa à cette possibilités des nouvelles larmes firent leurs apparition mais elle essuya violemment ses larmes quand elle entendit des bruits. Une fille marchait sur le sable plus loin en compagnie de ses pokémons. Elle semblait ne pas avoir vue la muette qui était plus loin dans la petite crique.

Elle s'apprêtait à partir, ne voulant pas la déranger mais surtout en ayant peur de sa faire charrier une nouvelle fois de plus par quelqu'un qu'elle voulait partir au plus vite, mais apparemment se n'était pas la fille la menace actuelle. Alors qu'elle voulait s'en aller, elle se reçus un violent jet d'eau en passant au bord de l'eau, elle tomba directement sur le sable, surprise ne comprenant pas se qu'était entrain de se passer. Elle releva les yeux, un Carabaffe avec son dresseur non loin, elle regarda autour d'elle, son sac était totalement trempé, se fut presque une catastrophe aux yeux de la jeune fille qui empressa de le prendre, mais le dresseur attrapa son sac et farfouilla de-dans.

-Tu cherches ça ?

Il lui montra le carnet de dessin totalement tremper. Elle manqua de craquer une troisième fois en pleure, s'était se qu'il y avait de plus chers à ses yeux et il était noyé... Il se moqua d'elle. Se relevant pour essayer d'attrapé son carnet, il se recula, et dès qu'elle voulait l'avoir le Carabaffe envoyait un énorme jet d'eau à la jeune fille. Qui retombait sur le sable chaud, quelques larmes commencèrent à couler de nouveau sur ses joues. Laissant au jeune dresseur de rire encore plus, le musteboué et Riolu accoururent pour venir défendre la jeune fille, mais le Musteboué fut mit violemment K.O par un Jet d'eau puissant pour un simple carabaffe. Et voilà que maintenant même dimanche était un jour d'horreur pour la jeune dresseuse sans défense. e.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selunielle Azelus
Membre de la Team Plasma
avatar

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 98
Date de naissance : 08/04/1991
Date d'inscription : 18/02/2014
Âge réel : 25
Localisation : Pas très loin d'Eku, dans le parc ou la forêt.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 33 620 $

MessageSujet: Re: Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]   Dim 22 Juin - 0:33


Bien tranquillement assise sur la plage, ou plutôt sur la serviette, afin d'éviter de se mettre du sable partout, ça serait un comble pour la petite noble que je suis, je regarde les quatre pokémons vols s'amuser juste devant moi. Soudainement, j'entends du bruit à un peu plus loin, sur le côté. Je tourne mon regard et remarque que je ne suis pas aussi seule que je le pensais, une jeune femme, qui a l'air d'être à peu près de mon âge, semble se faire martyriser par un garçon. Je soupire légèrement et continue de regarder, je me demande si la jeune fille va faire quelque chose pour se défendre. Je vois ses pokémons être mit k.o. un à un sous ses yeux et décide de me lever. Je suis froide.. mais pas sans-coeur face à ce genre de scène horrible qui me glace encore plus le sang. Je déteste ce genre de choses et même si je n'aime pas franchement me faire remarquer, je ne peux vraiment pas rester ainsi, à la regarder se faire martyriser juste à côté de moi.

Eku, qui semble avoir suivi mon regard et l'a surtout interprété comme il me connait par coeur, s'approche de moi et baisse légèrement la tête pour me regarder dans les yeux. J'hoche la tête, inutile qu'il me parle, inutile de le comprendre par des mots, il a bien vu ce que je m’apprêtai à faire et m'aide à me relever de la serviette sur la plage, m'accrochant à son cou. Une fois debout, je regarde le dresseur et me dirige vers lui sans hésiter une seule seconde.

-"Voulez-vous de l'aide ?"

Je parle d'un ton extrêmement froid cette fois, toute la douceur dans ma voix disparue, fixant le jeune dresseur de mes yeux qui semblent lancer des pics de glace. La petite noble que je suis peux aussi être assez impressionnante dans mon genre, parfois, mais ce n'est rien comparé à Eku, qui derrière moi, semble encore plus en colère. L'Airmure, du haut de son presque mètre quatre-vingt est plutôt impressionnant aussi, surtout avec sa cicatrice sur le haut du bec.

Le dresseur semble comprendre que je ne suis pas sérieuse et que tout ce que je voulais faire est de le faire fuir, l'éloigner d'ici, mais ne recule pas pour autant, l'arrogant Carabaffe semblant vouloir me défier. Eku s'avance et se place bien devant moi pour me protéger, tandis que je vais vers la jeune fille aux cheveux argentés pour lui tendre la main et pour l'aider à se relever. Elle semble avoir pleurer et essuie ses larmes rapidement avant d'hésiter à prendre ma main, peut être à cause de mon expression froide comme la neige. Mais elle finit par la prendre et se relève difficilement pour rester planter devant moi. Je reporte mon attention sur Eku, qui a déjà commencé le combat acharné contre le Carabaffe, qui avouons-le, n'a pas l'air d'être faible. Agacée de savoir qu'un aussi puissant pokémon soit l'ami d'un dresseur de ce genre, je fronce légèrement les sourcils, remarquant du coin de l'oeil Lilan, Alice et Oz, commencer à venir dans notre direction. Ils ne semblent pas non plus très heureux de me voir dans une telle situation et semblent vouloir prendre part au combat, mais Eku les arrête d'un cri perçant qui me fait grimacer, même moi. Je vois le Carabaffe qui a aussi l'air un peu apeuré du cri de l'airmure et qui semble reculer, avant de se manger une attaque Aile d'acier de plein fouet. Le petit Carabaffe, qui ne semble pas habitué à se faire ainsi projeter sur le sable, semble prendre encore plus peur et se recule derrière son dresseur. Le dresseur semble énervé contre son pokémon, ce qui continue à m'agacer encore un peu plus.

Lilan, Alice et Oz s'approchent en même temps du dresseur et commencent tous trois à lui tirer les cheveux. Je l'entends crier et le vois s'agiter dans son coin, le Carabaffe n'osant même pas intervenir pour l'aider, ce qui ne m'étonne pas, c'est mieux s'il se rend compte que son dresseur n'est qu'une mauviette qui ne sait que faire du mal aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faelivrin-chan.deviantart.com/
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 21

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]   Dim 22 Juin - 11:11

"Voulez-vous de l'aide ?"

Zayara releva la tête soudainement, elle n'avait pas vus la fille arrivée jusqu'à elle et se mettre soudainement devant elle, elle prenait sa défense ? Zaya était assez surprise de voir quelqu'un la défendre, elle ne s'y était pas du tout attendus ! Après les horreurs qu'elle vécut le long de sa semaine elle était loin de s'attendre à voir une personne, une fille notamment venir la défendre face à se garçons, mais disons que Zayara regarder la scène, impuissante. Le garçons rit devant la fille bleus comme s'il n'avait aucunement peur d'elle, et c'était le cas, l'argenté pouvait bien le voir, arrogant et moqueur il lança un regard à son Carabaffe, qui lui tenta de lancer des nouvelles attaques alors que c'est le grand oiseau métallique de cette fille qui s'interposa entre la dresseuse et le pokémon eau.

De sa grand taille, de sa peau métallique, de son long bec orné d'une subtile et effrayante cicatrice. Bref, l'Airmure était effrayant face à cette petite tortue d'eau douce, franchement, Zayara n'aurait pas aimé être à la place du pauvre Carabaffe qu'allait vraiment se prendre plusieurs attaques difficile en plein dessus. Alors que l'oiseau en métal s'occupait de la tortue, la jeune dresseuse se tourna vers l'argenté toujours au sol qui était entrain de regarder la scène sans savoir quoi dire, après tout elle était vraiment surprise de la scène qui lui était « proposé ».

Lui tendant sa main, elle la prise hésitante au vue du regard froid qu'elle lui lancer, c'était franchement effrayant aussi ! En fait, le pokémon comme la dresseuse aller très bien ensemble, oui, c'est franchement un bon ensemble eux deux. Tout les deux aussi froid que la glace. Se relevant avec son aide, Métamorph vit se mettre dans les jambes de la jeune fille qui allait semblait-il mieux, bien que trempé jusqu’au os, elle semblait mieux. Toujours un peu gêné malgré tout et triste enfin, son humeur n'avait pas franchement changé, elle sentit alors ses pokémons encore en forme se mettre contre elle pour la réconforter, notamment la petite Statitik sur son épaule. Alors que la scène continuait, quand elle releva une fois de plus la tête, le pokémon aevrse était caché dans les jambes de son dresseur et quelques pokémons vols semblait attaqué le jeune dresseur.

Mais il ne se laissa pas faire si facilement ! Il sortit une pokéball et la lança au sol laissant un Croaporal apparaître, il envoya quelques attaques sur les pauvres pokémons vols qui attaquait son dresseur. Il semblait être le pokémon le plus fort de l'équipe du garçons, quand les quelques oiseaux furent mit hors d'état de nuire, Carabaffe vint à côté de son partenaire Croaporal.

-On fait moins la maline maintenant !

Zayara regarda la dresseuse aux cheveux bleus, mais c'est alors que la petite Statitik sauta de son épaule pour aller au sol et se mettre entre, Zayara s'apprêtait à aller récuperer sa petite araignée si inoffensive face à des pokémons si gros, mais le garçons se mit à rire d'un coup. Puis se mit à ordonner à chacun de ses pokémons d'envoyer, Bulle d'O pour Carabaffe et Vibraqua pour Croaporal, les deux attaques allaient faire mal pour la pauvre araignée sans défense Mais alors que les deux attaques arrivèrent en même temps sur la pauvre petite bête, un grand flash lumineux éclaira la plage et aveugla presque les dresseurs présents. Un nuage de poussières s'éleva du sol, quand deux coups deux tonnerres se firent entendre, de la fumé épaisse une forme bien plus importante laissèrent place à un pokémon plus impressionnant : Mygavolt. Les yeux de la muette s'agrandirent, si elle c'était attendu à ça ! Pas franchement non ! Zayara eut même un sursaut de surprise face à l’énorme mygavolt devant ses yeux. Une fois la fumé dispersé, le pokémon qui semblait furieuse envoya une attaque aux deux types eau : Cage éclair, paralysant les deux pokémons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selunielle Azelus
Membre de la Team Plasma
avatar

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 98
Date de naissance : 08/04/1991
Date d'inscription : 18/02/2014
Âge réel : 25
Localisation : Pas très loin d'Eku, dans le parc ou la forêt.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 33 620 $

MessageSujet: Re: Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]   Dim 22 Juin - 15:23


Je continue de fixer le dresseur arrogant de mon regard froid, tandis que Lilan, Alice et Oz s'occupent de sa touffe de cheveux, j'espère qu'ils en arrachent pas mal au passage. Mais le dit dresseur sort soudainement une autre pokémon et la lance, faisant apparaître un Croaporal, qui semble être encore plus puissant que le Carabaffe. Il ne semble pas vouloir abandonner.. pourquoi être aussi acharné à vouloir faire de mauvaises choses et de prendre un malin plaisir à martyriser les autres ? Je ne comprendrai jamais ce sentiment et je suis fière de penser de cette façon. Le pokémon crapobulle semble vouloir s'en prendre aux trois oiseaux qui tirent les cheveux de son dresseur, je soupire en pensant que le pokémon puisse avoir envie de défendre une telle personne.. c'est affligeant de voir ça. Mais je m'avance vers Eku, qui est resté juste devant moi quand je m’aperçois que les trois oiseaux, qui ne sont pas à la hauteur face au Croaporal, deux d'entre eux étant encore de petits bébés, se font sauvagement attaqué. Eku me regarde et semble comprendre et au moment où le pokémon ennemi attaque Lilan, Alice et Oz, Eku les rattrape en plein vol et les dépose plus loin, les trois affalés sur le sol, totalement k.o. Au moment ou Eku s'apprête à attaquer les deux pokémons maintenant rassemblés et prêts à nous attaquer sans remords, le pokémon de la jeune fille aux cheveux argentés, la petite Statitik aveugla les ennemis avec un rayon lumineux qui me fit à moi-même assez mal aux yeux. Je rouvris les yeux pour me rendre compte que la petite araignée est devenue bien grande subitement et a évolué en une imposante Mygavolt. Quoi de mieux qu'un pokémon électrique contre des pokémons aquatiques, avec son pokémon plus puissant, nous avons maintenant une chance de faire taire cet affreux dresseur arrogant.

L'araignée de foudre semble maintenant assez agacé et fixe les deux pokémons eau méchamment, leurs envoient un "Cage éclair" dessus. Eku s'envole et va se placer à côté du pokémon éléctrique et a l'air de vouloir se battre à ses côtés, ils se regardent un petit moment et font deux attaquent synchro ; Tranche pour la Mygavolt et l'attaque préféré de l'Airmure, Aile d'acier. Les deux pokémons impuissants, toujours paralysés et l'un déjà mal en point ne peuvent rien faire face à ça et le Croaporal ne voit pas l'oiseau de fer arriver juste au-dessus de lui, volant agilement et retombant de plein fouet sur le pokémon aquatique. Les deux pokémons ennemis maintenant totalement k.o. sous le regard impuissant de son dresseur, qui ne semble pas avoir d'autre pokémon, à son plus grand regret.

-"Vous allez voir ! Je vais ramener mes amis !"

Il siffle presque entre ses dents, il me dégoutte rien qu'en l'entendant dire ça. Ah c'est tellement plus simple quand on s'y prend à plusieurs, quelle satisfaction ce genre de choses pouvaient bien lui apporter de toutes façons.. ? Tout cela me dépasse, j'ai l'impression de vivre parmi des monstres parfois. Le dresseur semble prendre ses jambes à son cou et s'enfuit lamentablement une fois ses pokémons dans leurs pokéballs, surement aller pleurer sa soudaine défaite et retrouver ses "amis". Je soupire un peu en pensant au genre de personne que ces dit "amis" pouvaient être.. très certainement du même genre que ce dresseur, ou alors il a menti pour tenter de nous faire peur. Dans tous les cas il est enfin parti et je me m'approche des trois pokémons oiseaux fatigués un peu plus loin, sous le regard bienveillant de l'Airmure qui s'est aussi approché et semble inquiet pour eux. Je fouille dans mon sac et sort quelques potions de soins, pour les utiliser sur les trois pokémons vol, qui semblent évidemment bien mieux après les soins, ils me regardent et ont l'air déçus de ne pas avoir beaucoup aidé. J'approche mes mains de leurs petites têtes et les caressent légèrement, un léger sourire doux aux lèvres.

-"Là..là.. Tout va bien, vous avez été courageux."

Lilan grimpe comme à son habitude sur le dos d'Eku, Alice et Oz chacun sur une de mes épaules, je me redresse pour regarder la jeune fille que je viens d'aider, je me demande si elle va bien. Elle semble regarder son pokémon araignée maintenant évoluer, elle peut être fière, elle s'est bien battu pour la défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faelivrin-chan.deviantart.com/
Zayara Parkinson
Dresseuse
avatar

Féminin Taureau Cochon
Messages : 106
Date de naissance : 04/05/1995
Date d'inscription : 17/04/2014
Âge réel : 21

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 350 $

MessageSujet: Re: Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]   Lun 23 Juin - 16:19

-"Vous allez voir ! Je vais ramener mes amis !"

Cria donc le gamin aux deux jeunes filles quand il vit ses deux pokémons tomber K.O sous la cage éclair de la jolie Mygavolt qui semblait furieuse et contrarié d'avoir été dérangé par cet espèce de gamin prétentieux se croyant plus fort que les autres et qui ose en plus embêter la pauvre dresseuse qui n'avait rien demander aux autres, il avait donc voulut donné une bonne leçons aux autres, mais alors que l'araignée électrique avait maintenu les deux pokémons aquatique défendant se dresseur pathétique, ils furent mit K.O par l’oiseau de métal. Et après une défaite il prit la fuite en rappelant ses pokémons dans leurs pokéball tout en chouinant et menaçant de revenir avec un peu plus de monde, menace réelle ou juste pour faire peur la jeune fille ne se posa pas franchement la question car quand le gamin fut partit en courant de la plage. Zayara souffla puis fixa un peu dans le vide l'araignée électrique. Était-elle fière ? Oui. Mais elle n'arrivait cependant pas à le montrer, mais la grand Mygavolt vint prêt de sa dresseuse.

Cette dernière sourit doucement et s'accroupit au prêt de son pokémon qui avait bien grandit, elle ne s'y était vraiment pas attendu a c'est le moins qu'on puisse dire, en plus de ça, elle ne connaissait pas du tout le pokémon qui était maintenant face à elle, elle posa sa main sur l'araignée électrique avec une certaine appréhension de se prendre une décharge, mais Mygavolt ne fit rien à part fermer ses petits yeux bleus et de profiter de cette caresse avant de s'exclamer heureuse d'être au prêt de cette dresseuse se qui fit doucement rire la jeune dresseuse alors Métamorph vint prêt d'eux pour communiquer avec son amie devenu bien plus grosse que lui maintenant, il en était presque jaloux en plus !

Mais alors que les deux pokémons étaient entrain de communiquer, la jeune dresseuse se releva et fit rentrer les deux pokémons, Riolu et Mustebouée rentrer dans leurs pokéball, les pauvres, ils étaient maintenant K.o, le pokéon Carabaffe n'avait semble t-il pas fait les choses à moitié et avait envoyé les pokémons aux tapis, elle rangea les pokéballs, c'était quelques choses qu'elle reproche aussi au mutisme, ne pouvoir parler, soutenir ses pokémos. Mais c'est comme ça. Une fois rentrer, elle s'approche de son sac qui se trouves par terre, et attrape son carnet de dessins maintenant tout trempé. Elle l'ouvre doucement, tout ses dessins sont maintenant gâché, un pincement au cœur la fit avoir des tremblements soudain. Ses dessins, c'était vraiment toute sa vie et là, tout était partie en fumé. Elle soupire tristement, plus rien ne semblait ressemblait aux pokémons qu'elle avait put dessiner, quand elle tourna une page, elle tomba sur l'esquisse du visage à Mégami, elle ouvrit des grands yeux quand elle vit donc que se dessins ainsi que celui de Fouinette avec Métamoprh n'y était plus, enfin, c'était surtout des tâches. Il n'y avait plus rien. Elle renifla difficilement, et rangea le carnet foutue dans sa sacoche. Il fallait qu'elle remercie l'autre fille pour son aide, mais comment allait-elle pouvoir faire ça ? Ça allait être bien difficile... Son carnet pour parler était aussi foutue, elle réfléchit et sortit son portable qui heureusement lui, n'avait rien ! Elle écrit quelques choses puis se tourna vers la demoiselle et s'approcha timidement et lui tendit le portable pour montrer se qu'elle avait à dire.

« Merci de … De m'avoir aidé... Excuse moi, je suis muette alors pour te remercier j'ai trouvé que se système.... »

Elle lui sourit difficilement puis baissa les yeux beaucoup trop timide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selunielle Azelus
Membre de la Team Plasma
avatar

Féminin Bélier Chèvre
Messages : 98
Date de naissance : 08/04/1991
Date d'inscription : 18/02/2014
Âge réel : 25
Localisation : Pas très loin d'Eku, dans le parc ou la forêt.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 33 620 $

MessageSujet: Re: Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]   Lun 23 Juin - 21:14


Je vois la jeune fille aux cheveux argentés ramasser quelque chose sur le sol, un sac, puis un carnet, qui semble en bien mauvais état, dégoulinant. Elle l'ouvre, je vois à son expression que cet objet compte beaucoup pour elle, elle a l'air tellement triste et bouleversée que ça m'attriste à mon tour, aurai-je réagis de la même façon si mon carnet de dessin avait subi le même sort.. ? Elle semble trembler, trembler de douleur et de tristesse, elle tourne quelques pages et je me rends compte que c'est aussi un carnet renfermant des croquis. Aime-t-elle dessiner aussi ? Je me sens soudain proche de cette inconnue et esquisse un léger sourire, le perdant quelque seconde plus. Je ne dois pas me réjouir d'une telle chose, son carnet et ses dessins sont certainement.. perdus. Je suis assez proche d'elle, l'entendant renifler, réprimant surement ses larmes et elle ferme le carnet, puis semble chercher quelque chose sur elle. Hmm ? Son téléphone.. ? Est-ce vraiment le genre de situation qui nous donne envie de passer un coup de fil ou envoyer un message.. ? Je me demande ce qu'elle est en train de faire, pensant que c'est bel et bien un message qu'elle envoie au vu de ses gestes et du temps qu'elle met.

Elle semble avoir fini et me regarde, s'approche de moi et me.. tend son téléphone ? Je le prends dans mes mains, ne comprenant pas du tout pourquoi elle me le donne.. puis fini par regarder sur l'écran de l'objet.

« Merci de … De m'avoir aidé... Excuse moi, je suis muette alors pour te remercier j'ai trouvé que ce système.... »

Un peu surprise, mais ne le faisant pas du tout voir sur mon visage toujours aussi impassible, moins froid que tout à l'heure, le dresseur m'avait bien agacée.. mais tout de même un petit peu. Je redresse mon visage pour la regarder de mes yeux vairons, la détaillant comme je le fais à chaque nouvelle rencontre, elle semble forcer un sourire et baisse les yeux.. est-elle très timide ou juste sous le choc ? Bah peut être, je comprends à présent la situation grâce au message qu'elle m'a montré et lui rends son téléphone pour lui répondre, de mon éternelle voix un peu froide, mais douce.

-"De rien. Et ne vous excusez pas de ça, ce n'est pas de votre faute."

Pourquoi s'excuser d'être muette ? Je comprends qu'elle s'excuse de ne plus avoir de carnet à cause de l'arrogant dresseur qui lui a jeté dans l'eau, semblerait-il, mais s'excuser de quelque chose dont nous ne pouvons rien, enfin, ce n'est pas de sa faute si elle est muette, je suppose. Je me demande si ce dresseur a profité de son handicape pou se moquer d'elle encore plus ? C'est vraiment horrible. Je baisse un peu les yeux pour regarder son sac trempé et fouille dans mon propre sac pour en sortir un carnet, pas celui que j'utilise en ce moment pour mes dessins, mais mon deuxième carnet de "secours", au cas ou le premier soit remplit en une journée, ce qui est rarement le cas. Je lui tends en lui parlant d'une voix un peu moins froide.

-"Prenez-le, je ne m'en sers pas."

Je n'ai pas l'habitude d'être aussi.."agréable" avec les autres, mais je suppose que ça ne me fait pas de mal de l'être un peu de temps en temps, surtout qu'elle a l'air d'être une gentille et douce personne, qui ne ferait surement pas de mal à ses pokémons, enfin.. je dois me méfier de ce dernier point, nous sommes parfois bien surprit, mais en plus de cela, c'est une fille, alors ça ne me dérange pas d'être un peu moins froide envers elle. Je me souviens subitement des paroles du dresseur et regarde tout autour de moi et fixe dans la direction dans laquelle il est parti, réfléchissant à toute vitesse. Je me retourne vers l'inconnue aux cheveux argentés et lui parle.

-"Nous ne devrions pas rester ici, il se peut qu'il était sérieux en disant qu'il ramènerait ses amis. Venez."

Partant dans la direction inverse de là où s'était enfuit le dresseur, je regarde derrière moi si la fille me suit, me rendant compte que c'est bien le cas. Je continue ma route à travers les rochers qu'il y a un peu plus loin dans la crique, le sable ayant totalement disparu. La nature prend ses droits ici, on peut voir des pokémons sauvages aquatiques jouer dans l'eau sur le bord et nous regarder curieusement, ils ne doivent pas être habitués à voir du monde ici. J'ai un peu de mal à marcher avec mes talons, les rochers sont glissants et je manque de tomber à plusieurs reprises, me rattrapant sur Eku, qui marche à côté de moi avec les trois autres pokémons vol sur lui. Nous devons continuer assez loin pour être certaines de les semer, je m'imagine mal devoir combattre quatre ou cinq dresseurs de plus.

Maintenant passé à travers les rocher, je regarde derrière moi pour voir si l'inconnue me suit toujours puis reporte mon attention sur la vue magnifique qui s'offre à nous. Une toute petite plage totalement vierge, sans traces de pas ni rien, un paradis pour pokémon, qui semblent se reposer sur le sable chaud de l'été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faelivrin-chan.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les merveilleuses aventures de Selunielle Azelus à la plage [PV Zayara Parkinson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La stratégie pour les Nuls : le placement [Selunielle Azelus, Luke Fon Fabre, Lightning Aki]
» Aventures merveilleuses de Capoulade de Marseille
» [BD + DVD] Les Aventures de Tigrou (À venir)
» Les Tartes, ô merveilleuses patisseries
» [Collection] Romans d'Aventures / Gust. Aimard (La Bruyère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Plage-
Sauter vers: