Partagez | 
 

 Destination chaotique et obscure [PV Kaos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Goldy Hedge
L’œuf ou la poule ?
avatar

Masculin Balance Cheval
Messages : 74
Date de naissance : 01/10/1990
Date d'inscription : 25/08/2013
Âge réel : 26

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 16 430 $

MessageSujet: Destination chaotique et obscure [PV Kaos]   Lun 11 Aoû - 22:58

« Lanelle ! Fais gaffe ! On est au quatrième étage tu risques de tomber si tu t’approches trop du rebord de la fenêtre… »

Ma petite Galvaran d’a peine vingt centimètre s’était postée sur le rebord de la fenêtre et avait déployé ses oreilles pour capter les rayons du soleil. C’est vrai après tout je devrais sortir plus souvent avec elle pour qu’elle en capte davantage mais j’avais des devoirs à faire moi… Enfin dans les faits oui j’en avais à faire mais j’avais préféré lire une fiction sur internet. Une histoire sombre…. Très sombre… tellement sombre que c’était noir. L’histoire d’un garçon qui est témoin du meurtre de ses parents et qui s’en prend plein la gueule ensuite. Je pense bien que j’avais atteint ma dose d’obscurantisme là, même dans ma chambre il faisait noir… ah non merde j’avais juste laissé la lumière éteinte, quel con…

Bon bref, une fois finis de lire cette histoire, je pris mon courage à deux mains et je révisais mon cours de physique. Cette fois-ci… encore un truc barbant, pour pas changer. Darius pendant ce temps dormait dans son petit bac. Un petit bac que j’avais confectionné spécialement pour lui, remplit d’eau avec une grossière maison en pierre qui n’était en fait qu’une superposition de plusieurs roches qui formaient un abri, et lui il dormait à l’intérieur de cet abri de fortune tout en restant à l’humidité.

Pendant que je révisais, j’entendis le verrou de la porte cliqueter. Qui cela pouvait-il bien être ? Un membre du personnel ? J’avais fermé à clef, mais eux ils ont toujours un passe-partout. Je me levais alors, Darius sortit de son sommeil et enfin Lanelle se précipita sur mon épaule pour assister au spectacle. On avait l’impression que la personne qui tournait la clef prenait son temps, car chaque clic était espacé de deux secondes précisément. Puis la porte s’ouvrit, et le sifflement d’un courant d’air brusque et très frais vint emplir la chambre. La porte s’ouvrit aussi doucement que le verrou ne fut ouvert ce qui la fit grincer légèrement. Ce que je voyais alors allait au dela de tout ce que j’avais pu imaginer, car devant moi, au delà de cette porte, ce n’était pas le couloir qui se présentait à moi mais… une forêt !

Je me frottais alors les yeux, pensant que la fatigue et tous ces livres de l’imaginaire avaient pour de bon altéré ma réalité au point que j’en faisais des hallucinations inquiétantes de réalisme. Je m’avançais alors doucement, non sans appréhension, puis je fus en face et je senti l’odeur de pin, d’humus frais, vraiment étrange. Puis je mis la main dehors… il n’y avait rien d’anormal. Quoique si, si un truc devait être anormal ici c’était bien cette forêt caché derrière… la porte de ma chambre ? Oulala ok ok alors reprenons… j’ai mangé quoi hier soir déjà ? Des champignons ? C’était peut-être ça alors. Je refermais la porte, pensant que tout allait redevenir normal, que j’aurais le couloir en face de moi quand j’ouvrirais de nouveau…

Je fermais alors la porte, puis la rouvrit, et… non… toujours la forêt…

Bon…

Il fallait que j’en ai le cœur net, je traversais alors la porte, accompagné de Lanelle, puis j’arrivais dans cette forêt, qui ressemblait étrangement à celle de l’île, lorsque j’y fus complètement introduis, la porte se referma violemment derrière-moi… BIEN SÛR ! NON MAIS J’AVAIS OUBLIé COMMENT LE CLICHé POUVAIT ME FAIRE CHIER ! Vraiment la porte qui se referme derrière en claquant pour donner l’effet dramatique, super. Derrière-moi d’ailleurs il y avait un arbre et on voyait une serrure incrustée dedans… Il servait de porte ? Mon interrogation fut satisfaite juste après, car un rayon blanc-rose traversait la serrure boisée et la porte s’ouvrit de nouveau.

De la même façon je m’y introduit de nouveau, on aurait dit une des chambres de l’académie, mais en plus sombre, je m’y introduit en espérant revenir dans ma chambre. Je me rends compte qu’en y entrant, de la même façon la porte se referma derrière moi. Dans une telle obscurité avec laquelle mes yeux mirent du temps à s’habituer, j’aperçus un jeune, tout de noir vêtu, ce n’était pas ma chambre assurément.

« Euh… salut, excuse-moi, j’étais pas censé arriver ici. »

J’étais bien sûr profondément gêné, d’ailleurs j’ouvris de suite la porte, je me retrouvais de nouveau dans la forêt, elle se referma derrière, puis je rouvris la porte « tronc d’arbre » et… non toujours dans cette chambre qui n’est pas la mienne. J’pense que je deviens fou.

« Ok… là j’ai vraiment besoin d’aide. Je ne sais pas si ça vient de moi, mais la porte accède à la forêt, c’est un peu bête à vrai dire, mais peut-être que ça s’explique d’une manière ou d’une autre, peut-être l’œuvre d’un pokemon mais je ne saurais lancer d’hypothèse sur quelle espèce. Est-ce que je peux te demander d’ouvrir la porte à ma place ? Peut-être qu’avec toi ce ne sera pas pareil. Sinon moi j’ai plus qu’à sauter par la fenêtre… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 24
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Destination chaotique et obscure [PV Kaos]   Jeu 21 Aoû - 23:53

Mon corps... semblait encore un peu attristé des efforts d'hier... Se dévoilant à moi, tout comme le soleil par la fenêtre, il me rappelait la détermination qui m'était propre. Pour tout dire, cela faisait un bon moment que je ne m'étais plus entrainé, personnellement, je veux dire... Toujours cette tendance à me pousser à bout, à provoquer les limites de mon endurance. Un jour, peut-être que j'irai trop loin, mais j'ai besoin de cette force, de cette endurance et résistance, je sais qu'elles me seront utiles dans les instants désespérés que je risquerai probablement de rencontrer, à l'avenir...

Me relevant du lit, je ne pris pas longtemps à recouvrir mon torse nu de ma tenue habituelle. Un manteau noirâtre, ouvert et léger, que je portais en toute occasion. Bien sûr, j'en avais une panoplie, suffisamment grande pour ne pas venir à en manquer. Je n'éprouvais pas l'envie ni le besoin de revêtir autre chose. J'attrapai mon pantalon, noir lui aussi, puis mes chaussures, de la même luminosité. Bref, je m'habillais, tout bêtement. Evoli, lui, semblait déjà bien réveillé, j'adressai un léger sourire à son égard, un simple bonjour. Celui-ci me répondit d'un court cri, alors que mon être commençait déjà se mouvoir dans la pièce éclairée.


" Hmmm... s'étendre restera toujours l'un de mes plus grands plaisirs matinaux... Notre futur compagnon semble se porter acceptablement, quoi qu'il en soit. C'est une bonne chose, même si je ne sais pas vraiment quoi faire de la journée, en étant franc... Oh, quoiqu'une partie de Shôgi... Qu'en penses-tu ? Je préparerai à la fois de quoi nous rassasier. " Emis-je, à l'encontre de la fidèle boule de poils, tandis que je m'autorisais déjà l'accès aux armoires de l'évier.

Le plan de ma chambre n'était pas bien complexe. Le salon, directement accessible par l'entrée, comportait un modeste lit, une télévision, placée sur un meuble aussi grand que la hauteur de la plate-forme de repos et positionnée contre le mur de droite. La surface me servant de semi-refuge nocturne, était bloqué contre le coin inférieur gauche, pointant de son long vers le devant de mon antre. Au milieu gauche, la fenêtre antérieurement dévoilée... Oui, j'étais positionné à l'une des extrémités du couloir... Au fond du salon, le semblant de cuisine, étalée horizontalement. Finalement, la table de Shôgi, au milieu de la pièce, quoiqu'un peu plus proche de la télévision. En longeant la droite du mur du bas, vous me dites si je vous embrouille hein, l'accès à la pièce rectangulaire me servant de salle de bain et de toilettes. Pratiquement au coin supérieur droit, du carré initial, l'ouverture à la salle à manger, qui... ne me servait quasiment pas, en fait... Je restais souvent dans la plus grande, même pour satisfaire mon estomac. Trois formes géométriques de tailles variables, aux utilités discernables, en somme.


" Vo voli, voli ! Li, evoli ?... " ( Voui voui, ça me convient ! Dit, que va-tu préparer ?... )

" Un potage au cerfeuil. Rien de bien extraordinaire, mais ça devrait être bon et suffisant pour notre apport matinal. " Rétorquais-je, du tac au tac.

Je n'avais pas regardé mon compagnon, lors de sa question, mais ses intonations suffirent à m'en faire comprendre le sens. J'étais capable de décoder leur langage, en général, celui du coeur, vous savez ? Je suppose que c'est une interprétation, mais c'est presque comme si je les entendais dans ma langue natale. Je ne parviens plus à me souvenir à partir de quel instant j'ai commencé à percevoir ce changement, c'est arrivé si insidieusement, presque sans que je le remarque. Mais peu importe... je me mis au travail, préparant les minuscules tablettes de bois sur l'aire de jeu du Shôgiban, ensuite j'entamai la préparation culinaire.

Voilà déjà une bonne heure que nous jouions et quelques secondes d'attention apportées actuellement à la cuisson, qu'un étrange bruit émana de la porte, donnant sur l'extérieur de ma chambre. Enfin, ça c'était avant... puisqu'un garçon, probablement victime d'une étrange gaffe spatiale, déboula ici sans prévenir, avec une forêt en fond. Etant trop surpris pour lui répondre ne serait-ce qu'un mot, mais continuant néanmoins de touiller la liquide mixture, je ne pus empêcher l'étudiant supposé de repartir aussi vite qu'il ne fut venu... Ce n'était pas plus mal d'ailleurs, bien qu'assez bizarre comme situation. Ceci dit, il me semblait pourtant avoir fermé la porte à clef, justement pour éviter ce genre d'apparition, il y avait définitivement un problème... sans parler de cet air frais, envahissant furtivement les lieux, certainement pas celui de l'académie. #Pas censé arriver ici#... Où alors ? Aux Tourb'îles, entre Irisia et Oliville ?


" Ok… là j’ai vraiment besoin d’aide. Je ne sais pas si ça vient de moi, mais la porte accède à la forêt, c’est un peu bête à vrai dire, mais peut-être que ça s’explique d’une manière ou d’une autre, peut-être l’œuvre d’un pokemon mais je ne saurais lancer d’hypothèse sur quelle espèce. Est-ce que je peux te demander d’ouvrir la porte à ma place ? Peut-être qu’avec toi ce ne sera pas pareil. Sinon moi j’ai plus qu’à sauter par la fenêtre… " S'exprima à nouveau l'intrus, paraissant paniqué.

En effet, tu as besoin de l'aide d'un psychiatre... Aurais-je pu naïvement lui répondre, à la fin de sa première phrase, sauf qu'il me paraissait d'ores et déjà bien qu'il était pris au piège d'une magie quelconque. Certainement la cause d'un Pokémon, un petit farceur. A moins qu'il s'agisse d'un mini trou de vers naturel, mais c'était encore plus improbable. La liste des Pokémon possiblement coupables se remplit mentalement, alors que je fixais inexpressivement notre invité surprise... Cette capacité qu'avaient les humains à me déranger, était... assez systématique, à vrai dire. Et suffisamment croissante pour expliquer ma froideur envers eux. Soit, à part Célébi, je ne percevais pas facilement d'autres hypothèses... Cependant, d'une manière ou d'une autre, ce vortex semblait vraiment relié à la porte. En fait, ce n'était même pas un passage spatio-temporel, mais plutôt une pliure spatial. Voilà qui avait le mérite de m'intriguer, peut-être un Pokémon en provenance de Kalos, je ne connaissais pas encore bien tous ceux de cette région, même si l'indice du précédent bruit dans la serrure me parlait faiblement.


" Je ne sais pas encore lequel... " Répondis-je sombrement, sans daigner une once d'intérêt à mon interlocuteur, pendant que je m'approchais de la porte, pour tenter l'expérience quémandée.

Lors de mon trajet, j'établis un léger détour vers la petite table en bois, profitant de ce déplacement pour jouer mon tour... L'affaire de cinq secondes. Mon regard perçant se redéposa ensuite, furtivement, sur le blond de cheveux, avant que je saisisse la poignée. Fermant la porte, je bifurquai mon attention sur l'oeuf, dont j'avais la garde depuis bien quelques semaines... Pourvu que l'arrivée de cet énergumène ne le dérange pas trop. J'espérais que la folle histoire prenne fin rapidement... mais non, évidement. Toujours la forêt, pendant que mon frère, deux pattes sur l'aire de jeu, observait l'arrivant, de manière assez interloquée.

Soudain, étant suffisamment proche de la pliure, je parvins même à humer l'arôme de la destination feuillue. Pas l'ombre d'un doute, je savais où cela conduisait...


" Ok. Je vois. Cesses de paniquer inutilement... Derrière l'encadrement se trouve la forêt de Gakuen, je reconnais son parfum, ses arbres, sa flore, j'y suis déjà allé. Rien de dramatique, donc. On va s'y rendre, c'est plus pratique de risquer d'être bloqué à l'extérieur que dans une pièce, si les raccourcis ne se font qu'à partir de surfaces verticales. Mais avant... "

Je repartis vers les plaques chauffantes, goutant subtilement le potage, avant de sortir trois bols d'une armoire. J'y versai le contenu de la casserole et me servit d'un plateau pour les déplacer, dans une énième marche.

" Tu vas me faire le plaisir de prendre ce plateau, je te laisse une ration, alors ne te plains pas... " Ajoutais-je, de ma ténébreuse et caractéristique voix.

Profitant de l'amoindrissement de ma charge, je tournais maintenant le dos au destinataire de mes dires, afin de soulever la volumineuse coquille, délicatement entourée de draps. Une fois que celle-ci fut agilement soutenue, par l'un de mes bras, j'entamai la direction inverse... délestant mon maid apparent d'un bol sur trois.


" Ca ne te dérange pas de reprendre la partie ultérieurement, Evoli ? Le temps d'une petite promenade... Quant à toi, jeune inconnu, saches que je n'ai pas pour ambition de t'aider intentionnellement. Si je t'accompagne, c'est surtout parce que la vision d'une déambulation, effectuable dans un cadre revigorant, s'offre aisément et rapidement à nous. En outre, je serais curieux de pouvoir observer le Pokémon responsable de cette petite blague, si l'opportunité venait à se présenter... Tu peux ne prendre que les deux bols, si cela t'arrange mieux, et laisser le reste par terre. " Conclus-je enfin, alors que le renardeau venait se percher sur mon épaule, commençant déjà la dégustation de ce que je lui tendais méticuleusement.



Froid, sec, ombrageusement distant, je ne proposais même pas les présentations... Je m'en fichais, pour être honnête, ce n'était probablement qu'un humain parmi d'autres et je n'avais aucune envie de procéder à l'accomplissement d'une relation particulière, avec ce dernier.

Replongeant dans mes pensées, successivement à l'abreuvage de mon compagnon, je guettais également l'endroit bucolique... Mon absence n'était pas très bien perçue de tous, je ne faisais déjà pas vraiment bonne figure habituellement, provoquant l'appellation de chat du 4ème, Lenoir, le gothique et j'en passe... Mais là, force était d'avouer que ma réputation ne risquait pas de s'améliorer. L'écriteau sur ma porte renseignait pourtant mon acte, mais il fallait croire que les analphabètes ou les crétins se multipliaient...

Les rayons solaires poursuivaient leur trajectoire, oblique aux bases de ma demeure provisoire... éclairant jusqu'au genou ma veste flottante, tandis qu'une luminosité paradoxale, éclairait légèrement mon torse et mon visage. Le contraste généré par le feuillage, protégeait de la lumière mes iris ambrés, captivés par l'oscillation groupée des branchages. A quoi devais-je m'attendre, au delà ce champêtre paysage ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goldy Hedge
L’œuf ou la poule ?
avatar

Masculin Balance Cheval
Messages : 74
Date de naissance : 01/10/1990
Date d'inscription : 25/08/2013
Âge réel : 26

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 16 430 $

MessageSujet: Re: Destination chaotique et obscure [PV Kaos]   Jeu 11 Sep - 18:32

Ces quelques paroles avaient suffit à m'agacer surtout le "alors ne te plain pas"... vraiment ? Sympa. Je me retrouvais dans une situation que je ne désirais pas et voila que je devais jouer les gentils toutou. Je l'avais apparemment froissé dans son intimité - et puis qu'est-ce que j'y pouvais ? A présent qu'il avait affirmé qu'il s'agissait de la forêt de Gakuen au delà de la porte je fus déjà plus rassuré. Je n'étais là que depuis quelques mois et je n'osais pas m'aventurer trop loin de l'académie, donc forcément j'avais une sorte d'appréhension.

Mais à présent je n'avais peut-être pas besoin de davantage d'aide, j'aurais pu partir sans lui et retourner à l'académie sans avoir à lui servir de majordome, sauf que si cela devait recommencer à tourner mal, je serais bien content d'avoir quelqu'un en ma compagnie, en plus son œuf m'intriguait.

"D'accord..."

Répondis-je simplement avec un manque cruel de motivation dans ma voix.

Je pris le plateau, faisant attention de ne rien renverser, j'allais devoir marcher lentement c'est sûr. Mais... en fait non... Le plateau m'empêchera de voir où j'allais marcher, alors je le reposais de suite et pris un bol dans chaque main. C'était chaud, très chaud.  Je franchis la porte, toujours en compagnie de Lanelle sur mon épaule. Elle se referma derrière-moi. Je jetais un coup d'oeil à l'arrière et je vis alors une lumière rose s'échapper de l'encadrement et de la serrure. J'entendis par la suite un tintement métallique, comme si plusieurs objets s'entrechoquaient, puis plus rien. Étrange.

J'avançais ensuite en compagnie de celui que j'avais rencontré par mégarde. Il tenait avec lui son œuf. Les couleurs ainsi que la granularité de celui-ci me disait quelque chose, mais je n'aurais su me rappeler de quoi précisément, juste que je l'avais vu dans un livre sur les vestiges préhistoriques, en tout cas il semblait ébréché par endroit, comme s'il avait subit quelques dommages. Je ne pu m'empêcher de lancer la conversation sur cet œuf, j'aurais aimé en avoir le cœur net.

"Hmm... dis... cet oeuf que tu as là. Ne serait-ce pas celui d'une espèce préhistorique ? J'ai cru en voir un dans des documents d'archive archéologique que je lisais pour m'endormir. L'aspect est étrangement le même, mais un œuf de ce type à notre époque, c'est très rare. Si c'est le cas, il a besoin de plus de chaleur que de simples draps pour qu'il se développe bien."

J'oubliais déjà la façon dont il m'avais traité, je pense que je devrais en rester là.

"Enfin bon, je sais pas pourquoi je te parle de ça après tout..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 24
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Destination chaotique et obscure [PV Kaos]   Mer 17 Sep - 23:32

" Tu m'en parles parce que cet oeuf attise ta curiosité... possiblement aussi car tu sembles peiner à penser que je puisse m'en occuper correctement, relativement aux probables informations que tu as pu acquérir en laissant ton être vaquer à la découverte de documents archéologiques. "

Questionnement évident, réponse évidente. Nous venions de passer la porte et celle-ci venait de se refermer derrière nous... laissant nos corps apparaitre au beau milieu de la forêt. Comme prévu, un arbre avait servi de support, afin de relier cet endroit à ma chambre. Un pouvoir bien surprenant, je devais l'admettre. En y réfléchissant plus intensément, les Siderella étaient capables de plier l'espace, mais le principe n'était pas exactement le même, ces pokémon agissaient sur leur environnement à la manière d'une lentille dotée d'un système de zoom... Je ne m'étais pas beaucoup renseigné à leur sujet, alors il était difficile d'en révéler plus, mais il ne s'agissait pas à proprement parler de pliure. Point mort, encore.



La forêt défilait lentement sous le léger rythme auquel nos pas étaient soumis. Je me demandais de quel côté nous allions sortir, les arbres de cet endroit sont très similaires, ce n'est pas vraiment le genre de lieu qui se laisse aisément mémoriser... mais j'avais bonne mémoire, alors je guettais l'avènement d'un indice pouvant nous situer plus précisément. Néanmoins, je n'avais pas mis de côté les récents dires de l'inconnu. Aussi je me devais de lui répondre, puisque je n'appréciais guère qu'on remette en cause ma propension au seul sujet qui me tienne véritablement à coeur, la condition et le traitement des Pokémon. Non, je n'étais pas particulièrement énervé contre lui, sa réaction était compréhensible, mais je ne comptais simplement pas laisser son imagination causer une image inexacte de moi, par rapport au sujet dont il était mention. Ainsi, je fixai temporairement la volumineuse coquille, avant de reporter mon regard sur le blondinet au chapeau de pêcheur. Le haut col de ma veste masquait régulièrement ma bouche, lors des brises occasionnelles, dont nous étions les modestes victimes.


" Je peux t'assurer que ce prétendu léger manque de chaleur n'est rien, comparé à ce que l'être, contenu dans ce réceptacle, a dû endurer jusqu'ici... Sais-tu ce que cela fait d'être abandonné, au milieu d'une panique générale à l'issue dépressivement incertaine ? Lui le sait, et l'a certainement ressenti d'une façon suffisamment douloureuse pour vouloir se laisser mourir. Je pense que sa maturation était assez avancée pour qu'il puisse percevoir la confusion et la tristesse ambiante... Je n'en sais guère plus, mais juste assez pour lui procurer le soutien dont il semble avoir particulièrement besoin. Si tu veux tout savoir, une dame de la pension a acceptée de m'en donner la garde, désespérée de ne pouvoir rien faire pour le sauver, à l'aide d'une simple machine. La bonne condition physique est une chose, nonobstant, la psyché possède également une importance capitale dans le développement adéquat d'une vie, quelle qu'elle soit. L'oublier, revient à piétiner un point fondamental dans l'élevage correct, d'un Pokemon ici. " Dis-je sérieusement, une lueur de détermination paraissant s'échapper de mon regard perçant.

Je n'avais pas le droit d'ignorer les souffrances Pokémonesques se présentant à moi... Décidant de vouer ma vie à leur protection, je me devais de tout mettre en oeuvre pour soulager leurs peines, qu'elles soient ou non mises en oeuvre par mes dégoutants confrères, les humains. Un devoir et un honneur de pouvoir sauver l'existence de la fragile entité, au creux de mes mains.

Mon éternel compagnon continuait de boire le potage, ne se faisant pas attendre et ayant de surcroit presque fini. Un appétit dont je ne pouvais que saluer la manifestation, et m'en amuser discrètement. En avais-je terminé avec mon monologue saccadé ? Cela aurait été bien mal me connaitre, je déteste laisser de l'obscurité perdurer dans mes explications, bien qu'il m'arrive de parfois m'y contraindre, selon les situations l'exigeant ou non... Alors que l'adorable renardeau épiait le jeune garçon, s'autorisant donc ledit caprice que lui dictait son intérêt envers ce dernier, je laissai échapper un soupir, à la vigueur altérée... avant de finalement reprendre la parole.


" Toi qui ne penses qu'à de simples draps, en as-tu méthodiquement évalué la température ? Si le souffle frais de l'environnement rurale n'avait pénétré la pièce où je loge, le plus clair de mon temps, tu aurais certainement été en mesure de constater la chaleur s'en dégageant. Oui, j'ai augmenté le chauffage exprès, mais il y a une autre utilité à cela, je peux poser les draps sur le radiateur pour les réchauffer... et alterner plusieurs d'entre-eux, afin d'établir un basique système de relais chronomètré, de jour comme de nuit. Crois-moi, ça suffit, il a la volonté, notre présente balade ne fait que lui donner un peu de fraicheur, entouré cependant de mes membres supérieurs. Je lui ai promis de veiller sur lui à tout instant, son état s'améliore de jour en jour, je pense que cela a un lien. J'ignore, en revanche, quand surviendra précisément son éclosion... On pourrait compter en semaines, à présent, voir en jours, je crois. Bref... Evoli vient de finir son bol, si tu pouvais me passer le mien, ou verser ma part dans son bol, je t'en serais reconnaissant. "

Tendant le contenant au concerné, mais continuant à marcher, j'attendais qu'il s'exécute, ne pouvant pas vraiment me débrouiller autrement avec l'oeuf qui, même si j'y tenais, pesait objectivement un poids n'étant pas négligeable. Mon interlocuteur avait le choix... verser, empiler le mien, ou le sien pour le reprendre et tendre le mien en dégageant finalement les deux bols en sa possession, tant de manières de résoudre le problème. Même si verser était théoriquement la solution la plus rapide, la plus simple, ne demandant même pas de s'arrêter. Penser est fondamental pour effectuer des actions censées, ce qu'on appelle la théorie, ne peut généralement se vérifier que dans la pratique. Tu penses que ton plan est parfait, simple, facile, efficace, pourtant... un élément, un seul élément extérieur, pourrait te faire regretter d'avoir baissé ta garde. Faire confiance est généralement imprudent, c'est croire... et la croyance n'est pas une évidence, elle omet volontairement des détails pour garder sa signification, son intérêt, avec toutes les conséquences que cela implique. Me suis-je montré trop clément, envers le facteur du risque ?... Le temps de remarquer une nuance dans la base herbue, se déroulant à nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goldy Hedge
L’œuf ou la poule ?
avatar

Masculin Balance Cheval
Messages : 74
Date de naissance : 01/10/1990
Date d'inscription : 25/08/2013
Âge réel : 26

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 16 430 $

MessageSujet: Re: Destination chaotique et obscure [PV Kaos]   Mar 25 Nov - 14:35

J'avais à peine fais un remarque que l'autre se lançait déjà dans de longue paroles. C'est bon je crois que j'ai compris, pas besoin d'en faire tout un foin non plus. Enfin si ça l'amusait après tout, au moins j'avais un fond sonore pendant que je marchais. Je crois que mon esprit s'était absenté pendant un bref moment où il faisait son monologue.

Il me demanda ensuite de lui passer l'autre bol, comme j'étais d'humeur un peu feignasse je me contentais de poser l'un de ceux que je tenais sur l'autre qu'il tenait. Voila, mission accompli... sauf que... pendant que je veillais à ce que le bol soit bien reçut, je senti comme un frein sur une de mes jambes. Le temps de m'en rendre compte, je basculais vers l'avant, avec ma Galvaran et... le bol que je tenais toujours.

Patatra !

Comme je n'avais pu me réceptionner avec les deux mains, je me réceptionna face contre terre, mais toujours avec les deux fermement accrochées au bol qui avait déjà perdu la moitié de son contenu.

"Aïe... et merde..."

Dis-je machinalement sans vraiment éprouver de douleur, mais plutôt un sentiment de culpabilité. Lanelle était à présent en mode panique et faisait des cercles en courant, se tenant la tête avec ses pattes avant, tout en répétant d'incessants "galva !". Le moindre instant tragique avec elle, il fallait qu'elle en fasse des tonnes, c'était bien son côté de comédie tout craché ça.

"Désolé, je crois que j'en ai fait un peu tomber."

Je me mis en position assise et m'épousseta. Pourtant j'étais encore loin d'être tranquille. J'entendis un bruit de porte grinçante, de nouveau. J’eus à peine le temps de me rendre compte d'où cela venait que le sol se déroba sous mes pieds, et que je commençais une chute sans fin, comme transporté par un tobogan sans fin, dans un espace noir et profond, sans aucune forme, rien d'habituel. J'étais tellement pris de panique que je ne pouvais m'empêcher de crier. Cela dura une bonne minute, puis je voyais devant moi une lueur rose de forme rectangulaire, comme une porte. Je la traversa et je fut projeté en l'air, de retour dans la forêt, comme si j'avais était propulsé à partir du sol, la gravité terrestre me rappela vite à l'ordre, et je tomba sur les fesses. Là oui ça faisait bien mal !

Juste après j'entendis un tintement métallique, comme la dernière fois, mais cette fois-ci il était suivit d'un rire. Lanelle, qui était restée à l'écart me rejoignit bien vite et me serra contre elle. Encore plus effrayée surement à l'idée de m'avoir perdu l'espace d'un instant.

Le rire provenait d'un côté différent à chaque fois que je tournais la tête vers son origine, comme quelque chose d'insaisissable. On me narguait, mais pourquoi ?

"Tu l'entends toi aussi ? C'est vraiment bizarre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 24
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Destination chaotique et obscure [PV Kaos]   Sam 11 Avr - 0:36

Elle arrivait, peu à peu... oui, vous savez, cette odeur fétide annonçant la monumentale embardée... Oh mais ce n'était pas première que j'avais eu l'occasion d'observer, de la part de ces répugnantes créatures dont la nature m'avait affublé la similarité corporelle. Et a présent, je ne pouvais qu'attendre l'instant fatidique, où j'allais enfin remarquer l'horreur d'une scène à caractère mortelle... pour ma succulente soupe verdâtre... Ô tragédie que celle d'un espoir brisé, d'une légère cascade interrompue par la sournoise racine que voici... Au ralenti je le vis, s'effondrer peu à peu, sous mon regard accusateur, son visage déformé... seconde après seconde, quémandant un pardon qu'il devait déjà percevoir comme impossible, à travers mes iris d'ambres. Oh ciel, que mes pensées furent noires, en ce regrettable instant...

* Non... Non ! NON ! Mais c'est pas vrai ! C'EST PAS FAISABLE, CA ! NON ! Je vais l'étrangler ! Je jure que tu v- * Pensais-je donc, avant de remarquer ses efforts pour garder le plus de liquide possible, dans le conteneur approprié.

Il était amusant de constater le Pokémon électrique, criant à la catastrophe... Non, en fait, non, c'était bien réel. J'avais approximativement perdu la moitié de mon breuvage, avec l'intervention de ce lamentable évènement... Pourtant, j'éprouvais une difficulté inconnue à m'en insurger, encore plus à le faire envers l'apparent responsable. Que m'arrivait-il ?...


" Ca ira... Ca aurait pu être pire, j'imagine... " M'exclamai-je alors, étonnement.

Ce n'était pas habituel et je le savais, j'étais subitement plus tolérant. En manquant de trébucher, j'en saisis la probante raison... L'oeuf. Combien de fois avais-je dû limiter mon langage et mes réactions, pour ne pas porter atteinte au statut mental du Pokémon qui devait y siéger ? Indirectement, je faisais des efforts pour ne pas paraître désagréable, aux yeux de mes semblables bipèdes. Un sentiment déstabilisant, que je devais limiter également. Finalement, la garde de cet oeuf devenait quelque peu ardue, en compagnie des humains. C'était également la raison de mon éloignement, mais plusieurs évènements ont finis par m'obliger de m'adapter, plutôt que de fuir le problème... même si cela ne le règle pas pour autant...


* hein ?... Il m'a semblé entendre quelque chose, à l'instant... comme un bruit, un bruit métallique ! * Me rendis-je mentalement compte, alors que déjà le sol se dérobait, sous les pieds de mon impuissant et temporaire compagnon.

" esqui- ! "

Trop tard. Il n'était pas assez alerte, son étonnement ne fit que confirmer ce dont je m'étais déjà rendu compte, à son sujet. Il tombait, dans ce passage à l'allure magique, se faisant une fois de plus victime de son manque de réactivité, mais qui aurait pu l'en blâmer, en ces circonstances ? Moi-même, je devais admettre avoir été pris au dépourvu. Mais par chance, je ne fus pas situé dans la zone évènementielle, ne figurant sans doute pas dans les plans farceurs de ce Pokémon furtif et blagueur...

Je n'avais pas eu le temps de me déplacer jusqu'au garçon, à la chevelure blonde... Je pense d'ailleurs que, si j'avais été à sa place, j'aurais tout juste eu le temps de me rattraper à l'une des étonnantes bordures, formant ce rectangle de bases herbues. Cela ne constituant pourtant qu'une supposition...


" Voli voli, Evoli ? " ( C'était étonnant, mais tu as une idée de l'identité du Pokémon ? ) Me demanda subitement mon plus fidèle ami.

Il n'avait pas tort... Cette scène avait été plus riche en information qu'on pourrait le croire. En effet, je n'avais pas encore eu l'occasion d'assister à la manifestation de ce dérèglement spatial, il ne m'avait été que décrit. Si l'on rajoutait le tintement métallique, perçu plus tôt, il n'aurait pas été exagéré de dire que le coupable se faisait de plus en plus perceptible...

Après cette courte introspection, ayant pour sujet l'analyse des éléments récemment reçus, je m'enivrai une dernière fois de l'air ambiant... fermant les yeux avant de sourire légèrement... L'air était pur, ici, mais surtout... je venais de percer ce mystère, somme toute assez annexe, par rapport à ceux auxquels j'avais l'habitude de me confronter.


" Trousselin. Un Pokémon possédant d'étonnantes capacités et en particulier celle de débloquer des accès spatiaux, selon les courbes des pliures du plan cosmique. Il faut croire que notre Univers est sans dessus-dessous... et lui, s'en amuse. Evoli ?... " Enonçai-je naturellement, invitant finalement la boule de poil à rejoindre mon épaule.

J'avais presque oublié l'article que j'avais lu à son sujet, il y a peu, au sein du célèbre et même magazine indépendant dont j'avais possiblement informé Mégami de l'existence, en lui prêtant un exemplaire particulièrement limité... qu'il fallait d'ailleurs que je pense à entamer, sous peu, la récupération.

Quoi qu'il en soit, je devais à présent retourner à l'intérieur de mon habitation provisoire, là où cet oeuf, visiblement d'espèce préhistorique, pourrait bénéficier de la chaleur physique dont il avait aussi besoin, pour son bon développement. J'avais hâte d'en découvrir le résident, ainsi que sa nature... Un Kranidos ? Un Anorith plus grand que la moyenne ? Ou peut-être, un Ptéra ?... Oui, ça aurait pu être cohérent... Mais peu m'importait véritablement l'espèce, il ne s'agissait que de curiosité car, quelque soit le Pokémon en coquille, ma mission et mon dévouement en resteraient inchangés... Il s'agissait d'une promesse envers lui... et envers moi-même...


* Trousselin... Je dois avouer que, même si tu as pris ce jeune et probant étudiant pour cible de tes farces physiques, tu as bien failli et sans doute involontairement, te jouer de moi sur le plan mental. Et bien... J'espère que tu finiras par ménager ta modeste victime journalière, il ne s'agit pas du pire représentant humain qu'il m'ait été donné de voir jusqu'à présent... Néanmoins, l'éventualité de le rejoindre doit prioritairement te seoir. Il a l'air de te plaire, mais est-ce toutefois suffisant pour subir les conséquences cachées d'une union, scellée par l'action d'une sphère industrielle ?... *

Une dernière interrogation, dont le choix de réponse ne m'appartenait pas, bien que souvent désiré, afin de les protéger. Il devenait de plus en plus urgent de trouver une solution efficace aux problèmes que posaient ces instruments, diablement simples à l'utilisation... et pourtant si sournoisement conçus, dans les méandres de leur programmation...

Il me restait encore du chemin, avant de pouvoir déjà espérer avoir un impact, massivement détectable, sur le sujet dont il était mention... Nonobstant, je savais, à travers ma marche incessante, qu'un jour, à force de faire front sous les assauts, je parviendrais à planter le drapeau de la libération... Et ce, en plein territoire ennemi. Une guerre invisible pour les incultes de cette tromperie, mais qui avait pourtant et depuis un certain temps, bel et bien déjà commencée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goldy Hedge
L’œuf ou la poule ?
avatar

Masculin Balance Cheval
Messages : 74
Date de naissance : 01/10/1990
Date d'inscription : 25/08/2013
Âge réel : 26

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 16 430 $

MessageSujet: Re: Destination chaotique et obscure [PV Kaos]   Ven 5 Juin - 16:08

Je restais assez longtemps désorienté, cherchant à poser les yeux sur l'auteur de ces malices pourtant inoffensives mais qui avait commencées à me faire perdre patience. Toutefois je ressentais de plus en plus un sentiment de familiarité, comme si ce qui arrivait à l'instant s'était déjà produit avant, sans toutefois pouvoir me souvenir de cette fois. Ce ne fut que juste après qu'un indice me fut donné. L'autre jeune avait reconnu apparemment la signature d'un pokemon de l'espèce des Trousselins.

Trousselin... cela me disait quelque chose, et au fur et à mesure une silhouette se dessinait de nouveau dans ma tête, prenant la forme d'un trousseau de clef puis le métal tintant semblait faire écho dans mes souvenirs. Je faisais le maximum pour me replonger dans le passé. La souvenir de cette silhouette semblait avoir un lien avec quelque chose d'autre, c'est alors qu'un autre visage m'apparut, mais semblait avoir du mal à se dévoiler, un peu comme si j'avais un mot dans la bouche mais qu'il ne voulait pas sortir.

Il fallait que j'en ai le cœur net, peut-être ce pokemon n'était pas venu vers moi par hasard, et je sentais qu'il manquait un bout à toute cette histoire.

"On s'est déjà vu... non ? Trousselin ? Montre-toi s'il te plait, j'ai besoin de savoir. Si tu me connais tu dois savoir que je ne te ferais aucun mal."

Toujours aucun Pokémon à l'horizon, par contre j'entendis un autre grincement de porte, et par réflexe je me décalais sur le côté. Il était hors de question que je me fasse avoir de nouveau. Je ne vis aucune trappe au dessous, ni en dessus, ce fus plutôt en face de moi qu'un portail imaginaire s'ouvrit à la verticale, à un mètre au dessus du sol. Quelques secondes plus tard un objet fut éjecté et tomba. Je m'avançais prudemment, il s'agissait d'une boîte rectangulaire en bois vernis, composé de belles décorations gravées. Elle tenait bien dans les mains et semblait pouvoir être verrouillée avec une clef, sauf qu'il n'y en avait pas ici. Je pus alors l'ouvrir et une douce mélodie vint dans mes oreilles.


Un frisson me parcourut. La musique débloqua un de mes souvenirs, et je pus mettre une image sur ce qui était égaré. Dans mes souvenirs il s'agissait bien d'un trousselin, et un homme à côté de lui se tenait, au dessus de moi pendant que j'étais allongé dans mon lit, avec pour seule lumière une lampe de chevet. Cet homme me regardait en souriant, puis à ce moment je m'endormis, bercé par cette musique. Je me souvins alors de l'identité de cet homme, il s'agissait de...

"Oncle Edgar... !"

Dans la boîte se trouvait une pokeball ainsi qu'une lettre. J'ouvris la lettre et la lus pour moi :


"Mes salutations Goldy, je suis profondément désolé de n'avoir pu donner de nouvelles à la famille depuis maintenant près de dix ans, je me demande d'ailleurs si tu te souviens de moi. Tu as dû beaucoup grandir depuis le temps, c'est une évidence et je ne peux toujours pas avoir la chance de voir comment tu te portes, puisque mes recherches m'empêchent d'être plus proche de ma famille.

Quoi qu'il en soit je voulais t'offrir ce cadeau pour fêter tes onze ans, tu te rappelles peut-être de Tournicoti, il est assez farceur et il ne faut pas le laisser trop en liberté. Il se trouve dans cette Pokéball. Il devrait être assez proche de toi je pense, sinon tu n'as qu'à siffler un "la" et il devrait revenir vers toi.

Je voulais aussi te livrer un secret à propos de lui. Si tu penses à un endroit en particulier, en combinant les sentiments qui te font penser à ce lieu, tu pourras sûrement ouvrir une porte vers ce lieu en question en utilisant Tournicoti comme une clef. Ceci ne fonctionne plus avec moi, je ne dois surement plus être assez foufou pour ce genre de choses, sûrement trop âgé et loin d'être innocent.

Je n'ai rien d'autre à ajouter, je te laisse découvrir par toi-même les surprises que te réservent ce Pokémon. Porte-toi bien et n'oublie pas que les réponses ne sont pas forcément là où on pense qu'elles sont.

Ton oncle, Edgar Hedge"




Cette lettre me troubla, déjà d'une part parce qu'il me souhaitait mon 11ème anniversaire alors que j'avais déjà 13 ans, puis en inspectant la Pokéball, je me rendis compte qu'elle était vide. J'en conclu que ce qui nous avait fait tourné en bourrique jusqu'à présent, ce ne pouvait être que Tournicoti et il était en liberté à l'heure actuelle.

"C'est donc toi, oui, tu t'appelles Tournicoti."

Je sifflais alors un "la" entre mes dents, comme mon oncle l'avait expliqué. Peu de temps après un bruit métallique se fit entendre et je le vis apparaître devant moi, une porte s'ouvrit et le Trousselin sorti d'un décors rose bonbon, puis tout se ferma de nouveau derrière lui.

"Je te rencontre enfin. Mon oncle à décidé de te confier à moi n'est-ce pas ?"

Il répondit en entrechoquant les quelques clefs d'origine inconnu qu'il portait déjà et se rapprocha de moi.

"Peux-tu nous ramener devant les chambres de l'académie ?"

Plutôt que de s’exécuter, il se positionna prêt de ma main, comme s'il voulait que je choisisse moi-même. Je pense alors comprendre, comme l'avait mentionné mon oncle, j'étais peut-être en mesure de revenir là où je voulais. Vraiment ? En était-je capable, et d'ailleurs c'était pas un peu abusé de pouvoir faire comme ça  ? Mettons que je décide d'aller sur la Lune, est-ce que ça allait vraiment m'ouvrir une porte vers là-bas ? Bon vaudrait mieux que je laisse cette interrogation pour plus tard. Je me concentrais alors et repensais au lieu ou je voulais atterrir, tentant par la même occasion d'avoir ce même sentiment de réconfort que me procurait cet endroit, ce fut toutefois assez compliqué, et la présence de mon compagnon de fortune ne me mettait pas à l'aise, surtout qu'il était loin d'être sympa le propriétaire d'Evoli.

Un porte s'ouvrit alors et, SURPRISE, devant moi se tenait un vide, le vent souffla fort et tout en bas j'apercevais une marrée tumultueuse dont les vagues s'abattaient avec un chaos épouvantable contre les rochers. Je m'empressais de tirer de nouveau cette porte immatérielle retenue par le trousselin, et la verrouiller. Cela m'avait vraiment donné le vertige. Je devrais peut-être m'isoler pour me calmer et réussir.

"Désolé il faut que je m'isole un peu."

Lui dis-je. A présent il pouvait penser ou dire ce qu'il voulait de moi, je n'y prêterais aucune attention. Je me faufila à travers un buisson, derrière un arbre.
Je recommençais l'expérience et cette fois-ci une porte s'ouvrit, je passais la tête et je me vis devant un couloir. Quelqu'un monta l'escalier, j'aperçus alors vite fais un élève que j'avais reconnu. Sans trop tarder je me remis en retrait, laissant entrebâiller la porte. On pourrait à présent revenir à Gakuen de façon sûre.

Je me montra de nouveau à l'autre garçon, laissant juste dépassé le haut de mon corps et lui indiqua la voie à suivre avec une main.

"C'est bon, on peut revenir à l'académie, j'ai pu ouvrir un portail vers le quatrième étage."

Lanelle qui était toujours prêt de moi, me regarda avec un air inquiet comme si elle avait ressenti quelque chose à propose de ce trousselin. Je crois avoir compris oui, il valait mieux rester discret concernant ce pokemon. Je m'étonnais d'ailleurs petit à petit à comprendre de plus en plus ma Galvaran, un peu comme avec mon Ponchien chez mes parents avec lequel je passais beaucoup de temps.

"Ne t'en fais pas Lanelle, ça va aller."

Puis je parla à l'autre élève.

"Pour ce qui s'est passé jusque là... je pense qu'il vaudrait mieux ne rien dire. J'aimerais éviter d'attiser la curiosité au sein de l'académie. Ce pouvoir sur les dimensions, cela à l'air d'impliquer de grandes responsabilités. Si mon oncle m'a offert ce pokemon, il devait avoir confiance en moi pour que je garde son secret. Personne de doit savoir, pour la sécurité de ce trousselin. J'espère que tu comprends."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destination chaotique et obscure [PV Kaos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destination chaotique et obscure [PV Kaos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» destination disney samedi sur bel rtl
» Destination ultime 1-2-3- et 4
» Destination Philippe Ebly par Dominik Vallet
» Kay Guy Gavriel - La voie obscure - La tapisserie de Fionavar T3
» Réactions à propos de la liste chaotique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Chambres des Élèves :: Quatrième Étage-
Sauter vers: