Partagez | 
 

 Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lightning Aki
♤ As de Pique ♤
avatar

Féminin Verseau Tigre
Messages : 820
Date de naissance : 06/02/1998
Date d'inscription : 04/07/2014
Âge réel : 19

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 1 070 $
MessageSujet: Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]   Mer 27 Aoû - 15:16

important:
 









Je finis de fixer la sangle autour du torse de Tris histoire de pouvoir tenir sur son dos. Il n'était pas très très grand, mais un peu plus que bien des Etouraptors. Je caressais sa mèche bleu et il frotta sa tête contre moi. Nous étions prêts. J'avais sur moi une pokeball vide par précaution, ainsi qu'une boîte de recharge pour mon pistolet. Je fixais le silencieux sur le canon et le rangeais dans son cache. Je programmais ma prise de conscience pour dans 3h. Il me fallait garder mon calme. J'étais métamorphosée, prête a tout. En effet, durant la matinée, j'avais acheté une bombe de coloration pour cheveux, de couleur noire, ainsi que des lentilles de contact, de couleur noire aussi. Enfin d'après midi, je m'étais préparée : j'avais pris garde a bien protéger ma blessure aux côtes, j'avais teint mon manteau et ma casquette en noir effet cuir puis je m'étais teint les cheveux, les avait légèrement raccourcis -je sais me couper les cheveux car je me le faisais quand je vivais a Hoenn- et j'avais remis mon dégradé que j'avais l'an dernier. Ainsi, j'étais changée complètement. Vêtue de noir de A a Z, je ressemblait presque a une membre de la TR. Des que je rentre, je m'enlève tout...

J'avais attendu le couvre feu et j'étais sortie, Saigai sur les talons. Étrangement, j'étais décontractée, hyper en forme et en éveil. Une fois dehors et un peu loin de l'académie, je fis sortir Ruby. Il pleuvait un peu et au loin, on entendait le tonnerre. La météo était de tout cœur avec moi... Je lançais mon  galopa vers la montagne, coupant à travers la forêt. Je ramassais quelques baie sortis sur la route et stoppais Ruby au bas de la montagne. Le rappelant avec Saigai, je regardais autour de moi avant de sortir Tris et de me caler sur son dos. Il décolla et me déposa plus haut que la porte repérée. Saigai avait en effet trouver un accès par une bouche d'aération. Je sortis mes pokemons, leurs donnant les baies puis les ramenais dans leurs ball, sauf Del et Quatre. On se glissa dans le conduit sans un bruit. Je rampais dans le conduis jusqu'à une trappe et je regardais au travers. Personne. Je sortis donc dans ce couloir, Quatre sur mon épaule et Del rampant sur le plafond qui était dans l'ombre, le couloir étant éclairé de lumière blanches et blafardes. J'avançais comme si j'étais chez moi quand je croisais un garçon. J'avais les cheveux rabattu sous ma casquette, aussi, on pouvait me confondre avec un garçon, car mon manteau dissimulait ma poitrine. Le gamin devait avoir 13 ans, il me regarda et je pris garde a rabattre un peu ma casquette sur mon visage.

"Hé, t'es qui toi ?!
-une aide extérieur. J'amène ce Grenousse au chef
-donne je vais m'en chargeais.
-Dis moi ou est la salle de stockage plutôt"

Il hésita et je fis un signe discret a Del, qui lui lança un ball graine violent dans la nuque. On entendis un mince craquement et le gamin plaça ses mains sur sa nuque dans un gémissement. Je le plaquais contre le mur, ma main sur sa bouche.

"Indique moi plutôt ou je peux trouver la Gardevoir chromatique"

Avec sa mousse, Quatre le fixa au mur tandis qu'il me donnait mon chemin. Puis mon Grenousse il lança de la mousse dans la bouche pour l'empêcher d'hurler. Je partis dans la bonne direction, laissant derrière moi ce gamin immobilisé avec le coup du lapin. Je marchais d'un pas actif, cherchant la salle. J'affrontais encore deux membres apparemment nouveaux et je gagnais sans problèmes. Je trouvais cette facilité suspect... J'espérais ne pas déclencher une alarme...


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakupkmn.forumactif.org/
Nymphe Eastmile
Don't you trust me? ~
avatar

Féminin Balance Chien
Messages : 128
Date de naissance : 22/10/1994
Date d'inscription : 05/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 670 $
MessageSujet: Re: Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]   Lun 1 Sep - 22:45

Nymphe avait été convoquée au QG de la Team Rocket. Elle n'aimait pas spécialement se promener dans les allées sombre et lugubre de la planque, mais sa présence était requise. Ses dernières missions c'étaient déroulé sans anicroches et ses rapports étaient comme à son habitude fournit et détaillé. Cependant, la formalité désiré simplement sa présence pour un examen de routine. Nymphe c'était donc déplacer en compagnie de tout ses Pokémons, hors de leurs pokéball. La demoiselle ne passait pas inaperçu de par son accoutrement. Son refus catégorique de porter des vêtements autre que les siens la faisait clairement passer pour une marginale au sein même de l'organisation criminel. Elle n'était pas tendre, elle était même plutôt sauvage, comme à son habitude. Ses pieds, nue, laisser sur le sol un son significatif, comme celui d'un animal léger et habile, et donnait l'impression d'un fantôme, glissant sur le sol qu'elle avait foulait des dizaines de fois déjà. Son rendez-vous c'était bien passé et elle déambulait sans expression, froide et sévère presque dans ses actions. Elle ne faisait pas peur, mais bon nombre de sbire la connaissaient et n'osaient donc ne pas parler à son passage. Le faite qu'elle soit suivis d'une Gardevoir et d'un Ectoplasma laisser aussi penser qu'elle n'aurait pas de pitié pour les gens la critiquant.

Mademoiselle Eastmile, il semblerait qu'il se passe quelques choses au niveau de la porte extérieur nord.
Je vais voir. Merci beaucoup.

Nymphe se dirigea d'un pas un petit peu plus rapide et quitta même les couloirs propres et éclairé de la planque pour rejoindre un endroit plus sombre et sale. Effectivement, quelques choses semblaient... différentes ? N'était-il pas sensé y avoir des gardes ici ? Nous étions proche des geôles pour les Pokémons Chromatique. Il était bien possible qu'un sbire ou deux se soit pris pour les rois du monde et ait décidé de s'enfuir et de disparaître de l'organisation en ayant volé les Pokémons qu'eux même avaient volé. Nymphe sourit, il aller enfin avoir de l'action. Elle leva simplement la main faisant des signes qui pour d'autre serait incohérent, et Ectoplasma s'inclina puis disparu. Elle attendit quelques instant et le petit spectre réapparu un grand sourire maléfique sur le visage. Nymphe sourit et décida d'aller dans la direction que son petit chéri lui avait indiqué et tomba sur une enfant... ou plutôt une jeune fille. Elle remarqua que celle-ci cherchait les cages des pokemon chromatique. Elle continua de marcher tandis qu'Ectoplasma l'entouré de son corps. Les spectres étaient des être fabuleux, et à travers le corps sombre du pokemon, on distinguait clairement la silhouette de la jeune demoiselle, comme si celle ci se protéger de toute attaque pokemon avec cette enveloppe.

Il semblerait que tu cherches quelques choses, je me trompe ? Si tu es venu ici pour voler, tu auras à faire à moi. Mais si tu es venu ici pour les libérer... les choses seront de meilleurs augures. Allez, convient moi Gamine.

Nymphe affichait un sourire plein de confiance, ses Pokémons étaient toujours cachés dans la pénombre, suivant à la télépathie les ordres de la jeune coordinatrice. Artémis, sans cesse épiant les pensées de sa dresseuse, transmettant le moindre ordre.

[ HRP : Je me permet donc de répondre vu que Yuki n'est pas disponible o/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikari
Ancienne Ranger
avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 64
Date de naissance : 10/05/1994
Date d'inscription : 30/07/2014
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:
MessageSujet: Re: Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]   Lun 8 Sep - 13:24

Pour le public:
 

L'Enfer. Voilà comment je décrirais cette place. C'était l'Enfer incarné. Torture, violence, brutalité, travaux forcés... tout était présent dans ce bâtiment. Satanée de Rocket! Un jour, vous allez grandement payer pour vos crimes et regretter d'avoir embarquer dans ce groupe de kikoulol. Enfin bref, l'heure n'était guère aux remarques, mais à l'action. En fait, cela fait plusieurs jours que je cherche à m'enfuir, mais y'a pas vraiment d'issus pour s'échapper. Du moins, jusqu'à aujourd'hui. Oui, car, aujourd'hui, j'allais rendre visite à quelqu'un de très spécial...

Tout d'abord, les sbires de l'invité utilisèrent leur pokémon pour m'endormir. Étrange, ce n'était guère leur genre de réagir ainsi. Pourquoi faisaient-ils ça, maintenant? Je ne devais point connaître le chemin? He bien non, c'était pour mieux m'attacher contre une étrange chaise. Oui, je remarquai cela quand je me réveillai de mon sommeil. Je ne savais guère où j'étais dans ce bâtiment. Je ne savais point aussi quelle journée et à l'heure qu'on était, vu que je ne savais pas si j'ai dormi longtemps ou non. J'ignorais complètement tout. Bref, après quelques secondes de mon réveil, je regardai autour de moi, observant le moindre détail. Devant moi, je pouvais voir un rideau qu'on avait soigneusement installé pour cacher quelques choses. Ensuite, sur le côté de moi, je vis un plateau qui me donnait la chair de poule. Il y avait des lames et des couteaux de plusieurs tailles, un livre sur le secret des organismes et des gants blancs ensanglantés. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai un mauvais présentement. Prise de panique, je me débattu pour casser ces chaînes, mais en vain.

-Booon... enfin réveillée, hein? En plus, en plein forme, à ce que je vois!

Je levai brusquement la tête pour remarquer qu'un homme était devant moi. Un monsieur grand, bien bâti et habillé chiquement. Il avait aussi une magnifique chevelure longue et châtaine, une belle barbe bien entretenue et de beaux yeux turquoises. Malgré son allure angélique, son regard et son sourire ne m'inspirait guère confiance. Il avait l'air mesquin. Bizarrement, même si je ne l'avais jamais vu, sa voix et son apparence m'étaient trop familières. Quelle étrange sensation... enfin bref, n'ayant point confiance en cette homme, je me débattu à nouveau et j'essayai d'utiliser mon pouvoir psychique, mais rien ne marchait.

-Non, non, non! Tu devrais te calmer, ma belle. J'ai un peu... disons... engourdi ton cerveau avec un poison, mais, inquiètes-toi pas, tu ne vas pas mourir.

Voyant qu'il n'avait plus rien à faire, j'abandonnai mon combat. Par contre, je me suis permise de dévisager l'homme qui souriait toujours. Mais... qui était-il pour me parler ainsi? Le pape, peut-être?

-Bon, voilà! J'aime mieux...

Puis, un long silence des plus dérangeant s'installa. Mon dieu, il me donnait vraiment des frissons dans le dos ce type. Serait-il un psychopathe ou quoi? Soudain, le monsieur ria tranquillement, mais d'un rire malsain.

-D'après ton regard, je peux remarquer que tu te demandes qui je suis, hein? He bien, je me nomme Angelo Van'Delz et... je suis ton père.

Hein? Quoi? Ais-je bien entendu? Il est mon père? Mais... c'est n'importe quoi! Je suis un pokémon et lui, un humain. Je ne pense point qu'il a couché avec un membre de mon espèce... non? Sur cette pensée, je fis une légère grimace en frissonnant de dégoût.

-Mmmm... je crois bien que tu n'as plus aucun souvenir de ta vie passée. Attend, je vais t'aider un peu...

Après ses dires, Angelo s'approcha du rideau, puis, tranquillement, il glissa le tissu noir de moitié. Mes yeux s'écarquillèrent. Est-ce... de vrais personnes et des vrais pokémons? Non, je ne penses guère, mais pourtant, elles ont l'air bien réelles. Je reconnu tout de suite la femme à chevelure court qui tenait une grosse hache et qui était accompagnée d'un Arcanin. C'était celle que j'avais vu dans mes pensés et dans mes rêves. Tous ces impressions étranges me donnèrent mal à la tête.

-Tu vois? Ceci était ma famille auparavant... La magnifique femme en robe était mon épouse, Lumina. Une douce éleveuse et une très bonne mère. Y'a aussi son Altaria qu'elle possédait à droite d'elle et ici... C'est toi, Preséa. Une merveilleuse fille bourrée de talent, mais qui m'a trahi. *temps* En tout cas, ce n'es pas grave. J'ai pardonné vos erreurs en conservant votre beauté...

Non... dit-moi pas que...
Soudain, le mal de tête empira et devint insupportable. J'avais très mal et souffrais le martyr. Néanmoins, la vérité éclata. Plusieurs images se défilèrent dans ma tête. C'était surement mes souvenirs cachés par mes autres plus récentes. Oui, comme le disait Raven, j'étais unique, mais guère pour ma rareté. Ils me voulaient parce que...

--Flashback--


Je n'arrivai guère à y croire, après tout ce temps passer avec lui. C'était lui à l'origine de toutes mes missions de sauvetage? Lui qui avait envoyé des sbires pour capturer des pokémons ou encore, des êtres humains. Mais pourquoi? Malgré que je réussissais la plupart de mes missions, pourquoi faire cela? Ce soir, ce fut moi qui était la victime de ce kidnapping. J'avais d'ailleurs un sac de tissu noir sur ma tête pendant tout le long du chemin. On m'avait attaché les mains aussi, vu qu'ils ne voulaient guère que je me défendre. Il est vrai que j'étais reconnue par les malfrats. On me surnommait ''Angel of Death'', vu que, la plupart du temps, j'exécutais mes ennemis à coup d'hache. Cependant, personne avait essayé de me capturer, mise à part maintenant. Comme dit le dicton: Il y a toujours une première fois dans tout!

Après quelques minutes de transport, les sbires m'enlevèrent le sac, vu que nous étions dans la base. J'observai tout autour de moi, analysant la pièce, puis, soudain, on plaça un collier étrange sur mon cou avant de me pousser. Nous passions devant différentes pièces où qu'on pouvait voir des prisonniers, des pokémons, des poupées.. avant d'arriver dans une salle très bizarre. Il y avait quatre cabines en métal e plein milieu de la pièce et tous pleins d'engins électroniques autour des machines. Mmm... mais à quoi pouvait-elle servir...

-Preséa, je suis content de te voir en un morceau. J'ai eu peur qu'on te blesse et qu'ils volent ta beauté...
-Alors, c'est toi qui est derrière tout ça, papa? C'est toi qui capture tous ces gens et ces pokémons?
-Oui... j'ai besoin de cobayes pour mon projet Creator qui consiste à transférer les pouvoirs des pokémons dans notre corps et pouvoir les maîtriser. Ce projet dominera le monde si jamais ça marche.
-Enfoiré, je ne te laisserai pas continuer ainsi! dis-je froidement.
-Haha... je crois que tu devrais un peu plus penser à toi qu'aux autres maintenant, Preséa...

Après ses dires, deux portes s'ouvraient . Celle devant moi était vide, tandis que l'autre non. En fait, un corps d'un jeune garçon, sans vie, tomba sur le sol, ensanglanté sur la tête. Mes yeux bleus s'écarquillèrent. Quoi? Mais qu'est-ce que... ? Va-t-il arriver la même chose à moi? Non! Non, je ne veux pas finir comme ça. Non. Alors qu'ils essayaient de me faire entrer dans mon lit de mort, je me suis aussitôt défendue. Je donnai un puissant coup de genoux à celui à gauche de moi avant de passer futilement mes bras par dessus du cou de l'autre sbire pour l'étrangler. Je le serrai le plus fort possible contre moi et je donnai de puissant coups de pied dans le visage de celui qui était au sol. Il était hors de question que j'entre là-dedans! Malheureusement, après quelques secondes, je perdis mon avantage. En fait, le collier m'électrocuta sans arrêt. J'étais paralysée par la douleur qui se transmettait partout dans mon corps.

-Haha... je savais que tu allais te débattre, ma fille. J'ai créé ce collier spécialement pour toi. Mais, vu qu'il marche très bien, je crois que je vais l'utiliser plus souvent. *temps* Bon, fini la récréation. Purge ta trahison en entrant dans cette machine.

Contre mon plein gré et par force, j'entrai dans la machine, puis, quand la porte se ferma, j'essayai de prendre mon calme. Cependant, peu de temps après, je vis des genres de fils métalliques venir à moi, comme pour me voler quelque chose de précieux. Prise de panique, je me débattu à nouveau. J'essayai tant bien que mal que les tubes ne me touche pas. Cela durant plusieurs minutes avant qu'un, plus sournois et silencieux, arriva à toucher mon collier. J'entendis un ''click'' se faire, puis, je ne voyais plus rien, j'entendis plus rien et mon corps fut paralysé. C'était fini pour moi. C'était la fin.

-AAAAAAAAHHHH!!

--Fin--

Je... je n'arrivais point à y croire. Pendant tout ce temps, je n'étais qu'une simple expérience scientifique. Qu'un simple objet pour un maniaque. Je refixai à nouveau les poupées humaines, la bouche entrouverte. Cela n'a prit guère longtemps avant que je fasse le lien entre ces figurines géantes et les objets de la pièce.


Tout d'un coup, j'entendis un son strident, long et constant. On pouvait sentir le danger dans son bruit. Je me tournai légèrement la tête et la stupeur me frappa de plein fouet. L'homme aux allures angéliques avait une tronçonneuse en marche dans ses mains. Son regard était vide de bon sens, son sourire était maléfique et son rire était sadique. Un vrai malade mental que j'avais devant moi. Aaah... mon dieu, sauver-moi s'il-vous-plaît...

-Inquiètes-toi pas, Preséa... tu vas bientôt rejoindre quelqu'un qui t'es cher.

Sur ses mots, il enleva l'autre moitié du rideau pour laisser apparaître... non. Il... il n'a pas osé? H-Hope?!? Des larmes coulaient lentement sur mon visage, surprise et triste. Il était là, sans aucune lumière dans ses yeux bleu clair, sans son énergie enveloppante... rien. Un simple reflet de lui-même. Un simple clone artificiel. Soudain, je ressentis un étrange sentiment. Le même que celui de l'incident. Je fermai les yeux, essayant de retrouver ma partie disparue.

«Salut Hikari. Tu m'as enfin retrouvé?» dit Preséa, joyeuse.
«Oui...»
«Alors... accepte-moi. Réunissons nos forces et devenons qu'un maintenant»


Après ses dires, elle me tendit la main vers moi, souriante. Je lui souriais à mon tour avant de prendre sa main. Tout d'un coup, alors qu'elle disparut, tous mes souvenirs et mes compétences revinrent. Maintenant, je me sentais complète.


Angelo s'approcha de plus en plus de moi, un sourire aux lèvres et riant sadiquement. Son plan était parfait pour lui. C'était tout préparé depuis le début de ma capture. Malheureusement pour lui, je pouvais maintenant changer ses plans, vu qu'il n'avait guère prévu ceci. En fait, alors qu'il fut proche de moi, il leva la tronçonneuse. Par contre, quand j'ouvrais les yeux, il fut surpris d'avoir tous ses lames transplantées sur lui. Depuis ce moment, tout devenait flou et je me laissai dominer pas ma rage...

Le sang d'Angelo coulait sur la Gardevoir qui le fixai, mécontente. Après quelques secondes, le scientifique recula de quelques pas et tomba par devant, sur sa propre arme. Une fontaine de sang arrosa la pièce et le pokémon de type psychique. D'ailleurs, celle-ci l'observa mourir, les yeux froncis et pétillants de rage. Ensuite, avec sa force psychique, elle réussit à se défaire de la chaise. Maintenant debout et libérée, elle avait maintenant deux buts à accomplir. Le premier était de sauver le plus de pokémons possible et le deuxième était d’assassiner l'enfoiré qui s'occupait de ce groupe de malfrat. Du moins, de retrouver sa cachette. Il ne devait surement pas se tenir ici souvent. Preséa serait vraiment chanceuse de tomber sur lui, en fait. Bref, d'après l'heure, le pokémon de type fée n'avait guère le temps de niaiser, vu qu'un groupe de cinq Rockets arrivèrent dans la pièce. Elle leva légèrement sa tête, un sourire sur le coin de sa lèvre (le sourire de la mort) et les yeux remplis de haine, puis, dressa légèrement ses mains. Les portes se fermèrent et se barrèrent. Les lames se levèrent et, d'un coup de bras, la Gardevoir chromatique envoya rapidement les lames sur les Rockets. Trois ont été abattus et deux blessés. Le pokémon femelle avança tranquillement vers eux, prenant la Hache au passage, et, rendue proche des victimes ensanglantées, elle donna un coup de hache dans le visage des deux. Bon, que la chasse commence...

Sortie de la pièce, Hikari se dirigea rapidement dans une très grande pièce. On dirait que... c'était le salon d'échange et d'expérience. Dommage pour eux, la demoiselle ayant les pupilles de couleurs impair allait déranger leur routine. Rentrant dans la pièce, elle exécuta rapidement son génocide en poussant une grosses caisses sur certains pour les écraser en pancake sur le mur, puis, elle découpait les autres avec sa hache telle une meurtrière en série. La chromatique utilisait tout ce qu'elle avait dans le ventre. Elle ne ressentait guère la fatigue. Par contre, un membre essaya de s'enfuir en passant par le chemin surélever. Ah ouais? Il comptait s'enfuir comme ça? Pauvre petit naïf. Hikari dirigea sa main vers la base en hauteur et concentra son pouvoir psychique dessus. Ensuite, elle ferma difficilement sa main avant de la tirer vers son ventre. Le passage en hauteur céda sous la pression psychique et tomba peu à peu. Voyant cela, le Rocket, qui cherchait désespérément à s'enfuir, appela son Pigeot qui l'emmena sur la base. Il entra dans la pièce pour envoyer le message d'urgence.

-Attention. Ceci est un message à tous les Rockets. Le Gardevoir Shiny n°23-65-3 essaie de s'enfuir. Faites attention, elle est très dangereuse et pourrait vousaaAAAAaaaaaH

Puis, plus rien. La prisonnière l'avait tué et crucifié sur le mur droit de la petite pièce.

Après la chasse à l'homme, le pokémon en fugue prit quelques raccourcis et entra dans la prison sud des pokémons shiny. Un Rocket gardait l'entrer de cette endroit. Un jeune recrue. D'ailleurs, d'après elle, il venait d'entrer dans le groupe depuis peu, vu qu'il la supplia de ne rien lui faire. Voyant sa jeunesse, Hikari déposa sa hache au sol et lui sourit doucement, essayant de le calmer. Ensuite, elle s'approcha du jeune homme qui tremblait et lui tendit doucement la main.

-... Promet-moi de ne plus jamais venir ici et tu seras sauf et protéger.
-O-o-ooui... promis. répondit-il, surpris.
-Parfait. *temps* Ah et, une chose. Serais-tu où se trouve ton supérieur et son identité aussi?
-*fait non de la tête* Le Boss ne veut pas voir les recrus. Seulement ses employés les plus proches savent son identité.

Hikari soupira. Finalement, pour retrouver la tête de ce connard sera plus difficile que prévu. Il faudra, à tout prix, trouver ses meilleurs sbires. Bref, l'ancienne ranger sourit au jeune garçon avant de concentrer son énergie sur lui et le téléporter dans un lieu aléatoire, loin de la bâtisse. Ensuite, mademoiselle Van'Delz regarda autour d'elle et vit les pauvres pokémons en cage.  C'était surement ceux qui n'avaient guère été vendu. D'un geste de main, elle engloba les portes de son énergie psychique avant de les retirer tous. Aussitôt ouverte, les pokémons chromatiques partirent de la cage. Certains remercièrent même la Gardevoir de sa gentillesse. Enfin, ils étaient sauvés. Preséa laissa un léger sourire sur son visage avant de s'écrouler sur le sol, faible. Elle avait trop utilisé de mana durant cette crise et, maintenant, elle ressentait les effets, vu que le pokémon étai plus calme. Cependant, son repos fut court, vu qu'une étrange douleur apparut dans sa tête. On dirait que son cerveau était attaqué par un truc. Elle était paralysée par la douleur et hurlait sa souffrance.

-Alors, on essaie de s'enfuir, hein? Dommage pour toi, mon cher Gardevoir, notre scientifique a installé une puce dans ton cerveau, au cas où tu te rebellerais. Haha.. il avait sacrement raison, ce chercheur. À croire qu'il te connaissait bien. dit une mystérieuse femme, avant de s'approcher de l'ancienne ranger aux yeux rubis avec son Ptéra. Tu vois ce que j'ai dans les mains? *lui montre une manette* Je peut te contrôler avec ça. Cool, nah? Par contre, c'est bizarre que tu résistes aujourd'hui... *temps* Boarf... ce n'est pas tellement grave. Je vais t'avoir, de toute façon.

La jeune femme à chevelure rose touche un bouton sur la manette et le calvaire de la chromatique empire. Son mal de tête devint plus douloureux et insupportable, des cillements firent rages dans ses oreilles et des engourdissements apparurent partout dans son corps. Elle ressentait tout ce mal, car elle résistait. Hikari ne voulait guère être la marionnette de la Team Rocket. Son corps tremblait de douleur et de rage. Le pokémon de type psychique avait l'impression que sa tête allait exploser. Un rire se fit entendre. Le rire de la Rocket qui s'amusait à monter le niveau de la puce et qui observa de plus prêt le pokémon.

-Arrête de résister... tu es à ma merci. Tu seras à moi, ô Gardevoir. Ta rareté sera mienne...

Soudain, retournant dans sa crise et sentant une puissance infinie en elle, Preséa leva brusquement la tête, les yeux illuminés, puis, la demoiselle aux yeux bleus se fit projeter sur le mur, ne pouvant plus bouger. L'ancienne ranger ne contrôlait plus son don psychologique. Le Ptéra avait bien essayer de faire quelque chose, mais, il était trop tard. La pi`ce fut soudainement plus pesante qu'il fut aussitôt cloué au sol. Des larmes coulèrent sur les joues de mademoiselle Van'Delz et ses dents se serrèrent contre elles, se tenant fermement la tête. Le calme resta pendant un bon moment avant qu'on puisse entendre le cri d'Hikari qui raisonna dans tout le QG. Sur ce cri, les fenêtres se brisèrent en milles morceaux et les vitres proche du pokémon foncèrent sur la Rocket qui fut transpercée de partout. Dans le visage, les bras, les jambes, le ventre, le cou, le torse... aucune place a été épargnée. Du sang dégoulinait partout sur le sol. Malgré tout, la femme respirait encore., même si elle avait préféré mourir. Elle était encore vivante pour voir l'avancement de la crise d'Hikari, mais elle souffrait énormément, s'étouffant avec son propre sang. Bref, après l'attaque, plusieurs objets tournèrent autour de la Gardevoir aux pupilles de couleur impair et des fils électriques, de la plomberie et même d'autres matériaux commencèrent à bloquer le passage. Plus la crise continuait, plus que l'ancienne Humaine se détruisait et plus l'effet de graviter prenait de l'ampleur dans le bâtiment proche de la prison sud.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lightning Aki
♤ As de Pique ♤
avatar

Féminin Verseau Tigre
Messages : 820
Date de naissance : 06/02/1998
Date d'inscription : 04/07/2014
Âge réel : 19

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 1 070 $
MessageSujet: Re: Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]   Mar 9 Sep - 0:03








En cavale



Je trace mon chemin en éliminant les faibles sbires sur ma route, me faisant ainsi guider. Je cours presque a travers les longs couloirs quand je tombe sur une fille entourée d'un Ectoplasma. Saigai se place de façon a parer toutes attaques adverses. Je me suis arrêtée net et Del en a fait autant.

"Il semblerait que tu cherches quelques choses, je me trompe ? Si tu es venu ici pour voler, tu auras à faire à moi. Mais si tu es venu ici pour les libérer... les choses seront de meilleurs augures. Allez, convient moi Gamine."

J'ai pas le temps, je dois trouver un Gardevoir alors fous moi la paix et laisse moi passer ! Je la regarde sans broncher, baissant légèrement ma casquette sur mon visage. Cette fille est bizarre mais elle doit savoir se battre... Brusquement, c'est un bruit de casse et des cris de panique. Une annonce et des explosions retentissent, un cri puis tout s'arrête. La fille, comme moi, a le réflexe de se diriger vers la source du bruit. Des pokemons sont en cavale, libres ! La Rocket me demande de la suivre dans un Laboratoire ou je tombe sur.. La Gardevoir. Un petit Monorpale chromatique se tient non loin, tremblant. La Gardevoir me voit et semble mettre un instant a me reconnaître. Une alarme se fait entendre durant quelques secondes, mais cela prouve que l'on m'a repéré... J'attrape une pokeball vide et fait rentrer la Gardevoir avant qu'elle ne tombe de fatigue. On verra après pour les explications !

Je sors en courant avec la fille pieds nus qui me guide, comme pour sortir. On rattrape vite les pokemons apparemment libérés par la Gardevoir chromatique. Certains sont abattus sans doute avec des flèches soporifiques. Une ball siffle près de mon oreille et la fille me fait changer de direction. Certains pokemons, dont le Monorpale nous ont suivis. Je cours vite, Saigai a mes côtés quand devant nous je distingue une silhouette familière. Raven, le corbeau. J'oblige le groupe a freiner et me tourne vers la fille ;

-Je compte sur toi ! Tu emmène tous ses pokemons dehors ! Je me charge de lui

Je sors de ma cachette, le visage caché par ma casquette. Mes cheveux, maintenant noirs, sont rassemblés dessous. Il me regarde comme si j'étais une étrangère. Je passe pas loin de lui et en un éclair, le combat s'engage, lancé par moi. Je suis concentrée et par miracle, j'évite ses attaques. Je ne sais pas combien de temps notre manège a duré, dans le silence de ce couloir, mais brusquement, mes cheveux tombent en cascade dans mon dos et ma casquette vient au sol. Instinctivement, je me mets hors de portée en le fixant dans les yeux.



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakupkmn.forumactif.org/
Nymphe Eastmile
Don't you trust me? ~
avatar

Féminin Balance Chien
Messages : 128
Date de naissance : 22/10/1994
Date d'inscription : 05/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 670 $
MessageSujet: Re: Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]   Jeu 11 Sep - 11:32

" Cette petit a du caractère " voila ce que ce dit la jeune demoiselle. Osée lui donner ainsi un ordre alors qu'elle n'était personne pour elle... Mais Nymphe passa outre, elle devait bien évidement protéger les Pokémons mais certainement pas les envoyer dehors. Tout en courant avec derrière elle plusieurs Pokémons, sortit Gardevoir et se retourna pour s'arrêter. La Gardevoir se mit en barrage et lança une attaque choc mental stoppant toutes balles ou flèches soporifique en leurs directions. Nymphe furieuse de se faire attaquer par une bande de sbire passa simplement en burst mode. Dans une colère noire, son visage tantôt angélique avait changé du tout au tout et présenté une expression proche de celle de la folie. Elle avança tandis que les Sbires apeuré la regardaient. Elle hurla simplement dans le couloir sombre que si jamais il retiré une seul fois encore, elle les égorgerait tous et sans pitié, qu'ils n'étaient que des bons à rien de sbire et qu'elle se ferait un plaisir de les réduire en bouillit une fois ce bordel fini. Voir Nymphe en colère c'était plutôt rare, mais s'il y avait une chose qu'elle ne supporter pas, c'était bien de ce faire attaquer et de voir des Pokémons prit pour cible avec de tels moyen. Artémis arrêté tout choc mental, laissant les douilles tomber au sol et laissa sa maîtresse passer devant elle, retrouvant peu à peu son calme devant des sbires ne sachant vraiment pas comment réagir.

Je vais vous punir, et d'une façon que vous allez regretter. On ne s'attaque pas à des Pokémons à balle réelle.

Nymphe attrapa la pokéball de Loki et le chargea de lancer une attaque Regard noir effrayant les sbires qui immédiatement comprirent qu'ils allaient passer un sale quart d'heure. L'ordre était simple, ils allaient devoir s'occuper des Pokémons sans leurs armes, et ce démerder. Nymphe n'était plus d'humeur à jouer aux nounous, c'était définitivement trop le bordel au QG sud pour elle. Loki et Artémis, chacun d'un coté de la petite Nymphe donnait une impression étrange. Que faire, allait elle retrouver la jeune fille à la casquette et la guider en dehors du repère ou allait elle la laisser moisir ici et risquer sa vie. Nymphe regarda Artémis qui se concentra pour trouver l'intruse et lui passer un message via télépathie. Les sirènes d'alarmes retentissait dans un bruit assourdissent, répétant sans arrêt les même phrases. Intrus détecter, laboratoire détruis, pokemon enfuis, des choses dans le genre. La cacophonie provoqué entre les haut parleur appelant les sbires et les alarmes automatique donner un mal de crâne sans nom la fille aux cheveux vert qui comme pour se soulager n'avait put imaginer d'autre solution que d'aider la demoiselle à sortir, après tout une fois qu'il n'y aurait plus d'intrus, les alarme s'arrêteront et une missions de récupération des Pokémons sera lancer, ce n'était pas la premier fois qu'il sortait tous ainsi, il y avait quasiment toujours un empoté de sbire pour oublier de verrouiller le laboratoire. Nymphe posa sa main sur sa petite Gardevoir et se concentra difficilement pour passer son message.

Je ne connais pas ton nom, mais si tu restes ici, tu vas mourir. Ne fait pas l'enfant gâtée et sauve toi. Une escouade de mercenaire risque d'être envoyé en renfort si tu ne te sauve pas rapidement et crois moi ce n'est pas une étudiante qui leurs tiendra tête. Marche toujours en direction de l'ouest, tu trouveras la sortie la plus proche, prend gardes à toi et vie. Je compte sur toi pour te croiser sur le campus. Enfin... libre à toi de m'écouter ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lightning Aki
♤ As de Pique ♤
avatar

Féminin Verseau Tigre
Messages : 820
Date de naissance : 06/02/1998
Date d'inscription : 04/07/2014
Âge réel : 19

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 1 070 $
MessageSujet: Re: Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]   Dim 21 Sep - 19:35








Escape



Battle by Sword Art Online on Grooveshark
-Je ne connais pas ton nom, mais si tu restes ici, tu vas mourir. Ne fait pas l'enfant gâtée et sauve toi. Une escouade de mercenaire risque d'être envoyé en renfort si tu ne te sauve pas rapidement et crois moi ce n'est pas une étudiante qui leurs tiendra tête. Marche toujours en direction de l'ouest, tu trouveras la sortie la plus proche, prend gardes à toi et vie. Je compte sur toi pour te croiser sur le campus. Enfin... libre à toi de m'écouter ou non.

C'est la fille qui m'a aidé ! Sauf que la, je suis face a Raven qui semble m'avoir reconnu malgré mon changement. Il brandit sur moi un pistolet, enfin, un colt tandis que j'empoigne le mien.

- Bordel... Pourquoi a-t-il fallut que ce soit toi... Je vais te tuer tu m'entends. Je n'ai plus le choix.

Je serre les dents quand le coup part. Mais Raven a touché un chovsourire qui semblait l'avoir attaqué. Le pokémon tombe mort au sol et ma vue se brouille. Il... il l'a tué ? Je fonce et attrape le pokémon avant qu'il ne touche le sol. Son sang entache mes mains mais malheureusement, il est mort... Sans doute sur le coup. Ce pokémon.. Je devais les sauver ! Je devais les faire sortir ! Sans doute m'a t il protégé... Je lui dois la vie, et il aura des funérailles correctes, digne de lui, même si je ne le connaissait pas. Je regarde Raven, noire. Il est a genoux, apparemment choqué par sa propre action. Je glisse le petit pokémon dans mon manteau et repère un moyen de m'échapper ; les conduits au dessus de moi. Mais comment y monter vite ? Je sais. Je sors Ruby de sa pokéball et  regarde Raven avant de lui dire d'une voix froide :

"Aide moi a sortir d'ici. Je veux sauvé les autres échappés, avec ou sans ton aide, mais ce sera plus long sans ton aide"

Je ramasse ma casquette et monte sur Ruby, ouvre le conduit d'aération et me glisse dans le tuyau en rappelant Ruby et en sortant Del de sa ball. On se lance le plus vite possible dans la direction indiquée par la fille ; l'ouest. Del sait se repérer sans problème. Malgré la suite de tunnel, je finis par devoir redescendre. Il n'y a rien, pas de bruit. Je descend et aperçoit au bout du couloir la sortie. J'y suis presque quand un Monorpale rouge me fonce dedans puis passe a coté de moi. Je jette un oeil derrière moi et voit que certains pokémons sont la. La fille a du retenir les sbires. Je m'élance vers la sortie avec les pokémons et sort Ruby et Saigai :

"Del, Ruby, Saigai ! Combinez Double Pied, Taillade et Direct Toxic pour ouvrir la porte."

Ils obéissent et les voila qui attaques avec d'autres pour sortir. Je souris devant cette coopération quand...

"Hé toi !"

Je me retourne et voit un homme qui a l'air d'avoir combattu qui vient vers moi. J'attrapa ma dague et fonce vers lui en évoquant Tris. J'ordonne un Aéropique a mon pokémon qui réussit l'attaque et j'enchaine avec un coup de couteau au dessus de l'épaule, pres du coup. Le mec s'effondre sous le coup et la porte s'ouvre enfin. Je siffle et Ruby accourt vers moi au galop. Il fait demi tour a deux metres et me permet de monter tandis que l'oon file vers la sortie d'ou se déverse les pokémons. Je leurs dis de venir avec moi, les grands aidant les plus petits.

Au bout de quelque instants, nous sommes loin du QG et j'accorde enfin une pose a tous. Nous sommes dans la foret, dans la partie la moins visitée il me semble. Les pokémons se dispercent, ravis de leurs libertés. Pour moi, il est temps de rentrer. Je regagne l'académie et monte a ma chambre sous le clair de lune. Sur le trajet, j'enterre le pokémon abattu par Raven. Je regagne ma chambre et sort la gardevoir de la pokéball avant de la faire s'allonger sur le canapé dans ma chambre et de la soigner. Puis je vais a la douche, enlève les lentilles et rends le bleu a mes cheveux et quand je reviens, j'attends qu'elle se réveille, même sije suis exténuée.

Je finis par m'endormir par terre et me réveille le lendemain sous le regard de la gardevoir.

"Bonjour. Rassure toi, je ne vais rien te faire, tu es en sécurité. Je suis Lightning. Ecoute, je t'ai sortie de la Team Rocket et je t'ai soignée. mais c'est pour toi très risqué de rester sauvage. Je peux te proposer quelque chose.. Deviens mon pokémon. Ainsi, personne ne pourra te capturer. En échange, tu m'aide pour des entrainements, etc. Qu'en dis tu?"



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakupkmn.forumactif.org/
Hikari
Ancienne Ranger
avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 64
Date de naissance : 10/05/1994
Date d'inscription : 30/07/2014
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:
MessageSujet: Re: Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]   Ven 10 Oct - 2:47

Après quelques minutes, la pesanteur dans la pièce était de moins en moins imposante et les débats se déposaient lentement sur le sol. La Gardevoir chromatique commençait à sentir ses forces la quitter peu à peu. De plus, elle ne voulait guère abattre les deux filles innocentes qui venaient d'entrer dans la pièce. Le pokémon prit quelques instants à les observer, questionnant sur leur identité, puis, elle reconnue l'une d'entre elle. Malgré son effort pour ''effacer'' son identité, la dresseuse avait le même visage et, comme Hikari a une très bonne mémoire, bien elle reconnu la demoiselle qui voulait l'aider pendant l'attaque du recru. Au début, elle fut surprise, avant qu'elle ne sourit légèrement et qu'elle perd connaissance. Ses crises l'avaient énormément épuisées...

//BLACKOUT//

J'ouvrais les yeux tranquillement, réveillée par les rayons du soleil qui me chatouillaient le visage. Soudain, je me levai brusquement, les yeux écarquillés. J'étais dans un autre endroit que la prison. Ça, c'est sûr! Le confortable canapé pouvait confirmer mes propos. J'étais perdue et confuse. Je ne savais guère si j'étais en sécurité ou non ici. Ensuite, après quelques secondes d'observation, mon regard tomba sur la jeune demoiselle qui dormait. D'ailleurs, dès son réveil, elle aussi, elle me fixa avant de prendre la parole. Lightning, le prénom de l'étudiante, voulait que je devienne son pokémon pour assurer ma sécurité, vu que c'était trop dangereux, pour moi, de rester dans la nature. Elle ne voulait guère enlever ma liberté, heureusement. Cependant, en échange, elle me demanda de l'aider quand elle aurait besoin de moi. Sur ses paroles, je souris en rigolant doucement. En effet, il serait stupide, de ma part, de refuser une telle offre, surtout que la dresseuse a risqué sa propre vie pour venir à mon secours.

Sur ce, après un petit moment calme et silencieux, j'hochai doucement la tête, toujours souriante.

-Il serait hypocrite de refuser une telle offre et surtout en tirer seulement l'avantage. Ça me fera plaisir de devenir votre... enfin ta coéquipière, Light-chan. Je te remercie énormément pour m'avoir sauver. *Baisse la tête et soupir* En fait, pour ma part, je ne sais plus qui je suis, honnêtement. Depuis que je sais que... je ne suis qu'un pokémon artificiel et que... j'étais humaine avant, je ne sais plus comment je devrais m'identifier. *temps et relève la tête* Pour l'instant, surnomme-moi Hikari. Je regarderais ce que je préférerais, plus tard.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Libération [pv Hikari et Libre aux Rocket]
» Libération de Metz, par la 1e demi-brigade (8e,16e,30e BCP)
» bande d'imprimés du comité de libération
» Femme qui lit... libération
» libération de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Montagnes-
Sauter vers: