Partagez | 
 

 Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luxana S. Aylesburry
Ranger
avatar

Féminin Poissons Chien
Messages : 112
Date de naissance : 14/03/1994
Date d'inscription : 21/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 350 $

MessageSujet: Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)   Ven 29 Aoû - 4:23

« Luxana, Kirito, on a besoin de vous pour une mission de sauvetage. Un élève n'est jamais revenu de sa mission, et il sera de votre devoir de le chercher et de nous le ramener... Sain et sauf, s'il n'est pas trop tard. » Ces paroles firent frissonner la rose, qui avait attaché ses cheveux en un chignon mal coiffé. Elle secoua la tête, en se demandant comment ils allaient arriver à faire cette mission sans se faire éclater la gueule par des Rockets ou par des voleurs... Ou encore des Pokémons, certains avaient le don d'être très méchants, très sauvages. « Écoutez bien. Pour cette mission, vous avez droit à trois Pokémon. Choisissez bien. » D'instinct, la Ranger toucha sa ceinture et prit celle d'Hunter, Hadès et Malak. Ses poussées instinctives étaient toujours les bonnes marches à suivre. Elle soupira, alors que le directeur reprit la parole. « Laissez vos autres Pokéballs aussi. Nous en prendrons soin pendant votre séjour à Johto. » Johto, ville qu'elle n'avait jamais connue. Venant des Cramois'Îles, elle n'avait jamais eu le courage de sortir de son petit village à la chaleur étouffante, jusqu'à ce qu'elle se fasse accepter pour intégrer l'académie d'Edenia. Le directeur rajouta que le ferry partait dès cette nuit. Elle hocha la tête distraitement, et partit en direction de sa chambre, sans un mot pour personne. Une vie à sauver... C'était déjà difficile, alors mettre ça sur le dos de deux jeunes étudiants... Mais elle était devenue une ranger pour ça... C'était son boulot.

Elle alla se changer pour enfiler des vêtements confortables. La température se réchauffait lentement, alors elle enfila des pantalons de jogging trois-quart, qui moulaient ses formes légèrement mais elle s'en fichait. Il fallait absolument qu'elle soit confortable, sinon Luxana ne serait jamais détendue. Elle détestait les voyages en bâteau, surtout sur une aussi longue distance que Sinnoh-Johto. La demoiselle fourra ses effectifs dans son sac et vérifia si ses Pokémons étaient bien sur sa ceinture. Elle tourna son regard vers l'heure, qui indiquait 22h15. Elle prit son Pokématos, pour pouvoir contacter les gens. Elle envoyait un SMS à Kirito pour lui dire qu'elle était presque prête, et lâchait ses cheveux, prenant soin d'apporter des élastiques avec elle, pour ne pas qu'ils la gênent pendant la mission. Elle soupira... Comment allaient-ils réussir ? Elle envoya un nouveau SMS, précisant qu'elle allait le rencontrer directement sur le quai, avant de prendre le ferry qui les mèneraient à leur mission. « Courage, Lux... Tu y arriveras. Tu y arrives toujours. » Au moins, elle n'était pas coincée avec n'importe quel mec. Elle était avec Kirito, à qui elle avait parlé à de nombreuses reprises et qu'elle appréciait beaucoup. Même un peu... Beaucoup... À cette pensée, elle rougit violemment et tenta de se ressaisir. Pense à autre chose, se hurlait-elle intérieurement.

Une fois qu'elle eut prit sa douche, parce qu'elle n'y avait pas pensé puisque ses pensées étaient dérivées vers un autre sujet, elle laissa ses cheveux trempés prendre l'air et sortit à l'extérieur, avec son sac, ses balles, son matos de voyage. Elle était vêtue d'un sweat-short bleu marin avec un Carapuce dessus ainsi qu'un pantalon jogging, long et confortable. La chaleur commençait à faire place tranquillement, mais frileuse comme elle était, Lux préférait se parer à toutes éventualités. Elle attendit Kirito sur le quai, soudainement impatiente de le revoir, même s'ils s'étaient quittés il y a à peine une heure et demi. Il arriva finalement, et après lui avoir sourit et l'avoir salué, elle embarqua dans le ferry, fatiguée. « Je vais de suite dormir... Je suis épuisée. On se voit demain matin? » et elle se rendit compte qu'ils n'avaient qu'une seule cabine pour deux. « Oh... On est dans la même chambre pour la nuit... » Elle pesta contre l'organisation de l'académie dans ses pensées, et elle haussa les épaules. « On a deux lits. C'est inscrit sur la passe. » et elle fouilla le bateau pour trouver leur chambre... Qui était très petite et les deux lits étaient pratiquement collés. « On a de l'espace, c'est dingue! » lança-t-elle à l'arrache, en rigolant doucement. « Je prends celui sur le bord de fenêtre si ça te dérange pas... Je déteste les ferry. » et elle alla dans la salle de bain commune (beurk!) et se changea pour la nuit, mettant un pyjama à manches courtes pour le haut et en short pour le bas. Elle rougit délicatement et alla se faufiler entre les couettes très rapidement. « À demain, Kiri... » et s'endormit paisiblement.

***

Le lendemain matin, elle fut réveillée par les voix qui résonnaient autour d'elle. Elle se réveilla en sursaut, et alla immédiatement se changer. « KIRI ON EST ARRIVÉS! » et pris ses choses, et l'attendit sur le pan de la porte. « On doit sortir du bateau, on y est. On est à Johto. » Elle se frotta les yeux et s'étira comme un chat, devant la belle journée qui les attendait, tous les deux... En espérant sincèrement qu'ils réussissent cette mission.

_______________________________________________


My SuperTeam:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirito Rivers
Ranger
avatar

Masculin Scorpion Rat
Messages : 97
Date de naissance : 02/11/1996
Date d'inscription : 21/09/2012
Âge réel : 20
Localisation : Chez moi :3

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)   Ven 29 Aoû - 23:16

« Luxana, Kirito, on a besoin de vous pour une mission de sauvetage. Un élève n'est jamais revenu de sa mission, et il sera de votre devoir de le chercher et de nous le ramener... Sain et sauf, s'il n'est pas trop tard. »

‘’S’il n’était pas encore trop tard.’’ Ces mots étaient sonnaient froidement à mes oreilles. Comme s’il nous avertissait que nous allions très fortement le retrouver, mais dans une condition assez atroce… Et un élève? Vraiment? Je me demandais pourquoi cet élève là était parti seul en mission, c’était beaucoup trop risqué, il fallait être soit être idiot ou avoir une confiance aveugle en ses alliées.

« Écoutez bien. Pour cette mission, vous avez droit à trois Pokémon. Choisissez bien. »

Nous y voilà, nous devions choisir avec qui nous partirions en mission. C’était une bien étrange contrainte. J’aurais préféré garder tout mes amis avec moi, mais si c’était le directeur qui l’ordonnait, je ne désobéirais pas à sa demande. Ainsi, je garderai pour la mission, Asuka, qui ne me quitterait pour rien au monde, Kyoufu, mon fidèle Skelenox et Phanpy, le petit pokémon perdu.

« Laissez vos autres Pokéballs aussi. Nous en prendrons soin pendant votre séjour à Johto. »

Non? En tant que ranger, j’avais bien beau détester que mes Pokémons soient enfermés dans leur balle, mais je détestais encore plus les confier à une personne que je ne connaissais pas. Imaginez une seconde si des Rockets mal intentionnés venaient et les prendraient… C’est avec regret que je laissai mes Pokéballs là…

Le directeur ajouta que nous partirions dès ce soir. Je dis nous, mais c’est en excluant mes Pokémons. Nous étions deux pour cette mission, deux rangers et je devais avouer que celle qui était ma partenaire pendant cette mission était une jolie ranger. Vous savez, celle que j’ai rencontré il y de cela quelques mois déjà.

Pendant ce laps de temps, j’avais su surmonté la crainte qu’imposait le nonary dans mon esprit, j’avais également pu surmonter le fait que Luxana ait les mêmes yeux que cet fille dans ce jeu atroce et j’avais réussi à la regarder pendent de longue seconde, voyant en elle une superbe fille… Enfin! J’avais cependant développé une haine profonde envers la Team Rocket. L’image de cette Gardevoir morte me tourmentait toujours. Se mélangeant parfois avec le Nonary dans mes nuits les plus noires…

Je parti me préparer pour cette mission, en gros ce ne fut pas si compliqué. Je plaçai dans un petit sac à dos des vêtements de rechange, des trucs à manger et des gâteaux pour mes Pokémons. Je passai faire un tour dans ma chambre de bain et je regardai mon reflet pendant quelques secondes. Je me demandai si Luxana avait remarquer un changement dans mon attitude… Peut-être étais-je devenu plus froid, plus méfiant envers les inconnus… Eh non, comment aurait-elle pu le remarquer, je l’appréciais trop pour la traité comme telle, c’était mon amie et je l’aime bien… L’aimais-je plus que comme une simple amie? Un petit bruit me retirai de ma réflexion, je sorti la tête et je vis une petite lumière allumée sur mon PokéMatos, qui reposait sur mon lit.

Le message disait qu’elle était bientôt prête. Un second tintement retenti, signifiant un nouveau message et celui-ci disait qu’elle voulait qu’on se rejoigne sur le quai d’embarquement. J’eus un petit sourire, en pensant à Luxana qui devait être en train de regarder l’heure et se dire mentalement qu’elle ne serait pas en retard, même si elle n’était pas complètement prête encore.

Sac à dos à la main, je parti de ma chambre, allant directement au quai, sans faire de détour.

J’eus un peu honte de dire que je me suis égaré. Je réfléchissais, j’aurais du tourné à droit ou lieu de la gauche et voilà que je perdis de nombreuse minutes. Je fus bien contant de retrouver le chemin menant au quai, je ne serais donc pas en retard, enfin, presque pas.

C’est la lumière du quai qui m’indiquait que je n’étais définitivement pas perdu, mais surtout la jeune femme se tenant là qui m’en rassurait. Je m’approchai davantage avec un léger sourire sur les lèvres, sourire taquin, nous nous saluons. Ensuite, nous montions a bord du ferry.

Luxana déclara être fatiguée et vouloir aller dormir toute suite. Au départ, je m’étais dis que j’allais seulement aller porter mes affaires dans ma chambre. Elle déclara ensuite que nous n’avions qu’une seule chambre avec deux lits. Ce qui m’intrigua. C’était étrange de la part de l’académie de faire ce genre de truc. Étais-ce un signe du directeur pour dire que… Noooooon, il comment il aurait pu deviner que Luxana… Nooooooooooooon…

Vint le moment ou nous avons trouver notre chambre. La chambre était petite, très petite et les lits pratiquement collés. À croire que c’était vraiment un plan du directeur pour nous rapprocher l’un et l’autre. La remarque de mon amie était totalement appropriée, quand elle disait que nous avions beaucoup d’espace avec beaucoup de sarcasme. Je ne pouvais qu’être d’accord. J’hochai de la tête avec un léger sourire taquin, pour appuyer ses dires. Elle prit le lit près de la fenêtre et alla revêtir son pyjama. Elle se dirigea rapidement sous ses couettes et me dit à mon intention.

« À demain, Kiri... »

-Bonne nuit, à demain, Lux. Lui répondis-je avec un léger sourire.

Étendu sur mon lit, j’attendis quelques minutes avant de me lever et de me diriger vers le pont. La nuit était très fraiche. Je pris une grande respiration en levant mes yeux vers le ciel. La Gardevoir était quelque part là haut, surveillant son enfant. Je me demande si elle m’en veut de ne pas avoir été plus rapide pour la sauver, à moi ou à Armand…

Ainsi, je fis sortir Asuka de sa balle et je lui parlais en la carrassent pendant une petite heure. Jusqu’à ce que je sois assez fatigué pour m’endormir en quelques secondes un fois arrivé sur mon lit. Sans bruit, je me couchai sur mon lit, écoutant la seule chose qui cassait le silence de la nuit, la douce respiration de Lux.
________________________________________

« KIRI ON EST ARRIVÉS! »

J’ouvris les yeux, la lumière m’ébloui et je me retournai, par réflexe, pour simplement dormir un peu plus longtemps, mais la raison fut plus forte que l’envie et la jeune femme marquait un point.

« On doit sortir du bateau, on y est. On est à Johto. »

-Oui, ouii, j’arrive bientôt, dis-je un peu confus.

Je me levai, pris mon sac et je me dirigeai vers la salle de bain. Je me changeai et je sorti, pour rejoindre Luxana qui était déjà sur le pont. Lorsque j’ouvris la porte, une vague de lumière m’éblouit, puis, petit à petit, une silhouette s’en détacha pour contraster avec le magnifique lever de soleil.

-Wouah, dis-je un peu impressionné par la beauté du tableau qui se dessinait petit à petit devant moi, ayant pour modèle une si jolie fille…

J’attirai mon attention sur le nouveau paysage, faisant comme si c’était ce qui m’avait impressionné.

Je devais avouer que Johto était majestueux, un peu comme Kanto, mais il y avait quelque chose de mystérieux qui rendait cette nouvelle terre si attrayante. Ce devait être un endroit remplis de Pokémon sauvage et tout aussi magnifique les uns des autres.

Nous débarquions sur le quai, bagage à la main et nous nous dirigions vers le centre du village.

-C’est… Nouveau, dis-je en regardant les alentours,  impressionné. J’ai beaucoup voyagé, à Kanto, mais jamais je n’ai vu un autre pays que celui-là…

Je n’en rajouta pas plus, me remémorant que Luxana était native de Cramois’ile et qu’elle n’avait jamais quitté son petit nid avant Gakuen. Je regardai encore ce nouveau monde pendant quelques secondes.

-Attend moi ici, Lux, je reviens dans quelques minutes, dis-je sans plus d’information.

Je me dirigeai vers ce qui me semblait être une auberge. J’entrai et je regardai la vielle dame derrière le comptoir.

-Bonjour? Lui demandais-je un peu sur mes gardes. Je prendrai deux chambres, s’il vous plait… Demandais-je encore un peu incertain.

Elle sursauta, me regarda pendant quelques trop longues secondes et me dit.

-Nous n’avons plus qu’une chambre de disponible, mon petit, les gens qui sont arrivés sur le bateau d’avant se sont accaparés une grande partie de l’auberge.

Encore?! Je jetai un coup d’œil derrière moi, je pouvais voir par la fenêtre la jeune femme qui m’accompagnait. Je demandai à la vielle femme, comme si ce n’était qu’une simple question comme ça, sans décrocher mon regard de Luxana.

-Dans cette chambre, il y a bien deux lits, non?

-En fait, non, c’est la suite nuptiale. Un grand lit double.

Je soupirai. Puis, je lui à contrecœur, non pas que cela me dérangeait de dormir avec Luxana, mais c’était mes crises nocturnes qui me faisait peur… Si jamais cela devait se produire…

-C’est bon, je vais la prendre. Nous sommes en mission pour l’académie Gakuen. Veuillez envoyer la facture directement au directeur.

Elle hocha de la tête, remplis un petit papier, bien tranquillement et me remis les clés quelques minutes plus tard.

Je ressorti de l’auberge, j’interpellai la jeune fille avec un petit sourire taquin et je lui lancai une des deux clés.

-Attrape!

Puis, je m’approchai un peu et je dis.

-Il n’y avait qu’une chambre de libre. Je l’ai prise quand même, me disant que nous aurions un endroit ou dormir… Le seul problème, c’est qu’on a un seul lit pour deux… Je rajoutai avec un petit sourire. Je dormirai au sol, cette nuit. Bon, honneur aux femmes, que veux-tu faire aujourd’hui? Je te propose que nous essayons de trouver des informations sur l’élève disparut, mais c'est toi qui décide!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luxana S. Aylesburry
Ranger
avatar

Féminin Poissons Chien
Messages : 112
Date de naissance : 14/03/1994
Date d'inscription : 21/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 350 $

MessageSujet: Re: Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)   Sam 30 Aoû - 4:03

L'excitation et le nouvel air réjouissaient Luxana. Cette dernière était pressée de s'aventurer dans les endroits secrets du pays de Johto. Ce dernier était bien mystérieux et c'était la première fois qu'elle y venait. Elle s'émerveilla devant le paysage et devant les grands bâtiments, souriant en voyant l'océan, calme et paisible. Aux Cramois'Îles, il n'y avait presque pas d'eau. C'est-à-dire que les habitants avaient presque tous des pokémons feu par tradition, sauf elle, qui avait Hunter. Instinctivement, elle toucha la pokéball de son ami poilu et elle sourit. Luxana écouta Kirito parler de ses voyages. Elle sourit faiblement. « C'est la première fois que je sors d'Edenia. Je n'ai vu que les Cramois'Îles et l'Académie... C'est tellement nouveau pour moi. » et son sourire s'évanouit en se demandant si ses parents seraient fiers d'elle à l'heure qu'il était. Elle s'avança avec lui dans la ville et Kirito s'éclipsa rapidement, lui disant d'attendre, sans donner plus d'informations. Elle attendit alors sagement à l'extérieur du centre, s'asseyant sur un banc avoisinant, se perdant dans ses pensées qui divaguaient ici et là. Elle inspira doucement et laissa l'air frais pénétrer son corps tout entier, relaxant à l'extérieur en attendant que Kirito finisse ce qu'il était allé faire, ne savait-elle quoi. Elle le découvrit bien assez tôt lorsqu'il revint avec une clés, et qu'il lui en lança une. « Chambre... Nuptiale ? Attends, quoi ? » Ils s'étaient mariés dans son sommeil et elle n'était pas au courant? Que s'était-il passé?

Luxana dévisageait Kirito avec un air surpris sur le visage. Il l'informa qu'il s'agissait de la dernière chambre. « Hors de question que tu dormes par terre. On dormira ensemble... Ça ne me dérange pas. » , affirma-t-elle en secouant la tête avec un sourire espiègle accroché sur les lèvres. « Mais ça, c'est admettant qu'on revienne... » et elle lui fit un clin d'oeil. Elle fit semblant de songer à quelque chose et sourit grandement. Elle venait d'avoir une idée pour la suite des événements. « J'espère que t'es prêt, Kiri. Le début de la mission est maintenant. » Elle gambada joyeusement jusqu'au centre pour faire soigner ses Pokémons, être sure qu'ils allaient bien et sourit à son ami. Elle commença donc à marcher en direction de la forêt. « L'élève a sensiblement notre âge. Nous devons aller dans les derniers environs qu'il a fréquenté selon son GPS de PokeMatos. Il s'agit de la forêt... » Son regard s'assombrit. Elle avait toujours détesté la noirceur, et tout le monde savait que la nuit, les forêts étaient sombres. Mais bon, comment ne pas craindre ce qui allait se produire. De toutes façons, en embarquant dans le Ferry, Luxana avait prit connaissance des risques... « Tu sais qu'on risque nos vies, hm? Les forêts, le noir, la montagne... » Heureusement, en ce moment, il faisait jour. Mais ils s'enfoncèrent bien rapidement dans le lieu feuillu. Lux lui lança un regard en coin et soupira, au bout de deux heures de route. Elle entendit son estomac gargouiller et fit de gros yeux. « J'ai rien mangé depuis hier soir. Pause dîner ? » sourit-elle, en s'affairant à leur préparer des sandwichs.

Elle prépara le repas durant un moment et sortit ensuite ses pokémons de leurs balles, pour qu'ils puissent profiter de la nourriture eux aussi. La belle savait qu'ils devaient avoir faim, et elle en profita pour susurrer quelques mots à l'oreille de Malak. Surveiller les alentours. Veiller à ce que tout se passe bien. Il hocha faiblement la tête et elle caressa légèrement sa corne, avant d'aller manger. « On devra camper cette nuit. Où, aucune idée. Mais c'est sûr qu'on ne pourra pas revenir à l'auberge avant de retrouver cet élève. Je ne me permettrais pas qu'il lui arrive quelque chose... » Et elle leva le regard vers lui. Elle était triste à l'idée que l'étudiant était peut-être en lambeaux quelques pars, mais elle était contente de savoir qu'elle le sauvera avec son ami. Et elle regarda Kirito un moment, en lui souriant toujours, mangeant en même temps. Elle ferma les yeux un instant et inspira, laissant son corps prendre du soleil, et s'appuya sur ses bras, contre le sol, dos presque couché totalement. Il n'y avait pas de neige ici et la température était très agréable, et ce même avec son pantalon trois-quart et son t-shirt blanc. Elle sourit au ciel et tourna la tête vers Kirito, qui était encore plus mignon sous les rayons du soleil éclatant. « Tu crois qu'il s'en est sorti ? On peut le sauver, tu penses? » Elle était inquiète de voir quelqu'un mourir sous ses yeux, et encore plus souffrir. Mais elle tenta d'être forte, de ne rien laisser paraître, malgré qu'elle sentit Hunter venir se faufiler contre elle, Hadès préférant dormir près de Malak, son gardien. Elle regarda ses Pokémons avec un sourire et se contenta chanceuse d'être ici, en sécurité... pour le moment. « Tu me dis quand tu es prêt à reprendre la route... Il faut faire un maximum de chemin avant la tombée de la nuit. »

Un nouveau sourire s'étira sur ses lèvres, et elle rappela ses amis dans leurs balles, sauf Hunter qui préféra rester sur son épaule. Elle haussa ces dernières et lui gratte les oreilles, en se levant, pour ranger les choses, stressée par les événements, malgré qu'elle tentait de faire bonne figure... Cette mission la mettait sur les nerfs.

_______________________________________________


My SuperTeam:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirito Rivers
Ranger
avatar

Masculin Scorpion Rat
Messages : 97
Date de naissance : 02/11/1996
Date d'inscription : 21/09/2012
Âge réel : 20
Localisation : Chez moi :3

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)   Sam 30 Aoû - 6:30

Venait-elle vraiment de dire que nous dormirions ensemble? J’étais partagé entre la gêne et l’angoisse. Oh, moi non plus ça ne me dérangeait pas de dormir avec elle, mais comme j’ai déjà dis, mes crises nocturnes étaient quelque chose à prendre en compte. Je m’en voudrais réellement de la réveiller en pleine nuit à cause d’un cauchemar ou autre. Ou encore me réveiller les larmes aux yeux. Je ne voulais pas qu’elle me voit si faible…

Elle me fit un clin d’œil en me disant que ça, c’était à condition que nous revenions. Devais-je avoir hâte de revenir à l’auberge au bien avoir peur de ne jamais y revenir? Naaah, je ne devais pas penser au pire, de toute façon, rien de grave ne peut nous arriver, enfin, arriver à Luxana. Je la protègerai quoi qu’il en coute.

Nous nous dirigions vers le centre Pokémon, histoire d’être vraiment prêt à commencer notre mission, bien que la jeune femme ait déclaré qu’elle commençait avant cette halte. Selon moi, la mission va commencer lorsque nous aurons commencé les recherches et pas avant, mais ça, ce n’était qu’une question de point de vue.  La voir gambadé jusqu’au bâtiment me fit sourire. Qui aurait cru que nous, semblable à de jeunes élèves insoucieux, étions à la recherche d’une personne disparut, kidnapper ou encore peut-être mort.  

Kidnapper… Nous n’avons pas envisagé cette hypothèse. Peut-être qu’il était retenu prisonnier à quelque part. Nous étions des rangers, pas des ninjas. Si cette mission tournait en mission de sauvetage d’otage, nous allions être en mauvaise posture.

Une fois nos compagnons soignés, nous nous dirigions vers la forêt, elle dit à mon intention.

« L'élève a sensiblement notre âge. Nous devons aller dans les derniers environs qu'il a fréquenté selon son GPS de PokeMatos. Il s'agit de la forêt... »

Ah oui, c’est vrai, j’avais lu les informations un peu trop rapidement… Je me souvenais que c’était un élève, mais j’aurais oublié de lire que c’était la forêt, le dernier endroit fréquenté. La forêt? Que diable irait-il faire dans la forêt?

«Tu sais qu'on risque nos vies, hm? Les forêts, le noir, la montagne... »

J’hochai de la tête affirmativement. Depuis le début j’avais conscience des risques que nous courrions, depuis le début… Nous n’étions en sécurité nulle part, que ce soit à Gakuen ou dans la forêt. La différence était qu’à Gakuen, on est jamais sur si c’est ton ami ou un inconnu qui te trahira en premier.

Nous marchâmes environs pendant deux heures. Ce fut Luxana, enfin, son appétit, qui décida qu’il était temps de prendre une pause. Je devais avouer que c’était une bonne idée, mon estomac commençait à crier famine aussi, mais j’aurais pu facilement continuer à marcher encore un moment. Aurais-je la force de manger quelque chose?  Le stresse et la peur faisaient comme une boule au creux de mon ventre. Ma raison me disait que je devais prendre des forces.

Je sorti donc Kyoufu pendant que Luxana préparait les sandwiches. Mon Skelenox me regarda et sans lui dire un mot, il disparut entre les arbres. Il allait chercher un signe de vie et l’évaluer, si jamais c’était quelqu’un de dangereux, comme la fois avec la Gardevoir, il reviendrait rapidement et nous indiquerait sa direction. Si c’était un gentil… Il ne ferait rien.

« On devra camper cette nuit. Où, aucune idée. Mais c'est sûr qu'on ne pourra pas revenir à l'auberge avant de retrouver cet élève. Je ne me permettrais pas qu'il lui arrive quelque chose... »

-Moi non plus, dis-je faiblement. Je pense que c’est une bonne idée, de camper ici.

Je me levai et je m’étirai avant de prendre un des sandwiches préparés par Luxana et le manger tranquillement. J’eus un petit frisson en pensant au pire… Si cet élève était mort et si nous le retrouvions, je pense que je ne pourrais pas le supporter. En espérant que Luxana ne soit pas là lorsque je découvrirai le corps, en se disant que je sois le premier à mettre la main dessus.

Pourquoi être si pessimiste? Il était vivant. Oui, je devais me dire ça. Nous le ramèneront à Gakuen quoi qu’il en coute.

« Tu crois qu'il s'en est sorti ? On peut le sauver, tu penses? » Dit-elle comme si elle avait lu dans mon esprit.

-Honnêtement? Je ne sais pas… Répondis-je sincèrement. J’espère vraiment qu’il est sain et sauf quelque part et que rien ne lui est arrivé…

Je terminai mon sandwich tranquillement sans me presser. Elle m’ordonna de lui dire quand je voulais reprendre la route, histoire de parcourir le plus de distance possible avant qu’il nous soit incapable de progresser. Je me levai presqu’immédiatement, m’essuyant les mains sur mon pantalon pour enlever les miettes de pain et je dis avec un léger sourire.

-Allons-y alors.  

Mon sac sur les épaules, je marchai d’un pas incertain vers une direction. Le gps de son Pokématos avait dit qu’il était dans la forêt… Mais on s’entend pour dire que toute la région de Johto était une grande forêt…

Les minutes passèrent et je dis;

-Tiens… Je pense que Kyoufu s’est perdu ou que nous le sommes? Rassure-moi, Lux, tu sais par quel endroit que nous allons? Je veux dire, tu sais à peu près dans quel zone nous devons rechercher l’élève disparu?

Parlant du loup. Une petite créature apparut à mes pieds et ne bougea pas. C’était un Skelenox, mon Skelenox, il avait terminé sa mission et était revenu auprès de son maître.

-Oh? Je peux donc dire avec certitude que nous sommes seuls dans cette forêt sur une bonne distance… Dis-je à Lux

-Kyo? Lui demandais-je en m’accroupissant. Tu as trouvé l’élève?

Il secoua légèrement de la tête et parti dans la direction qu’il était arrivé et se retourna vers moi, comme s’il voulait que je le suive.

-Lux, je reviens dans quelques minutes, je pense qu’il a quelque chose à me montrer… Si jamais je suis trop long, tu peux continuer ton chemin, je te retrouverai grâce à Kyo. Il est un excellent pisteur. Lui dis-je avec un sourire rassurant. Puis, sans aucune raison précise, je m’approchai vers elle et je la serrai dans mes bras.

-Fait attention. Lui dis-je sérieusement et je m’aventurai seul, espérant qu'elle ne me suive pas, puisque je ne voulais pas que Lux découvre ce que Kyoufu avait trouvé. Si c’était le cadavre du garçon, mieux valait lui épargner le choc à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luxana S. Aylesburry
Ranger
avatar

Féminin Poissons Chien
Messages : 112
Date de naissance : 14/03/1994
Date d'inscription : 21/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 350 $

MessageSujet: Re: Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)   Sam 30 Aoû - 18:04

Luxana était étonnée que Kirito soit aussi positif. Il avait l'air presque sûr de lui, comme s'ils allaient très certainement trouver l'élève en bonne et due forme. Mais pourquoi l'avaient-ils, en premier lieu, envoyé seul dans une mission ? Il aurait pu, il avait pu tombé sur n'importe quoi... Des Rockets, des pokémons carnivores... Tout se pouvait. Le monde n'était pas rose et doux comme semblait le penser certaines personnes. Tout était possible, tout pouvait arriver. En l'espace d'une seule seconde, on pouvait passer d'une forme impeccable à un couteau planqué dans le dos, en train de mourir sur le sol. À cette pensée, la jeune femme émit un frisson et regarda Kirito, qui envoyait son Pokémon en repérage. « J'espère vraiment qu'il va bien... » Et qu'ils n'auraient pas à affronter un malheur plus grand qu'eux. La mort d'un élève serait tragique, mais s'ils le trouvaient dans un sale état, ce pouvait l'être tout autant. Lux vérifia son Pokématos pour regarder l'heure, qui indiquait déjà 15h00. Ils avaient passé un sacré bout de temps à marcher et manger. Elle regarda Kirito, qui parlait à son ami, et lui demanda s'il avait trouvé l'élève. Le petit spectre secoua la tête (ou son corps entier) et fit signe à son maître de le suivre. Luxana suivit le ranger du regard et se mordit la lèvre inférieure. Ils allaient devoir se séparer...

Avant qu'il ne parte, il vint la serrer dans ses bras, ce qui l'étonna fortement. Mais Lux le retint un eu contre elle et lui murmura à l'oreille: « Soit prudent, Kirito... », ses lèvres étant très près de son cou et de son oreille. Elle se recula ensuite pour lui sourire et le laisser partir. Il s'engagea dans une partie de la forêt qui ne lui inspirait aucunement confiance, mais Lux se dit qu'elle devrait continuer sans lui un moment. Elle n'avait pas le choix. C'est pourquoi elle sortit Malak de sa balle, sachant qu'il avait un bon sens de l'orientation. Hunter était dans son sac à dos et y dormait confortablement. « Malak, j'ai besoin que tu nous indiques la bonne voie à suivre. Nous devons retrouver un élève, un garçon, qui est porté disparu. Il a été vu pour la dernière fois dans cette forêt... » murmura calmement Luxana, pour ne pas se faire repérer par les ennemis ou bien les Pokémons de mauvais augure. Elle sourit à son Absol et lui emboîta rapidement le pas, lorsqu'il se mit à courir et à japper. Qu'avait-il vu ? La rose s'inquiétait. Et si elle retrouvait le garçon, taché de sang et mort... Ou en lambeaux, et vivant ? Elle avait beaucoup de mal à se débarrasser de ces mauvaises pensées. Mais elle prit de l'avance, en s'enfonçant elle aussi dans la forêt... et en s'égarant.

Elle soupira bruyamment. Elle regretta soudainement de s'être séparée de la bande, de Kirito. Elle frissonna en pensant à ce qui pourrait lui arriver, étant seule, dans une forêt sombre et qui commençait à s'assombrir encore plus... Il était plus tard que tout à l'heure, mais le signe était que des nuages épais commençaient à envahir le ciel et à laisser tomber une pluie fine d'abord, et ensuite, cela se changea en un véritable orage. La jeune femme entendit le tonnerre gronder au loin et fit signe à Malak de courir. « À L'ABRI. » mais quel, d'abri? Un arbre pourrait être frappé par la foudre et leur tomber dessus, vu sa chance terrible. La jeune femme soupira encore une fois et courut à toute vitesse... en s'égarant une nouvelle fois. Il pleuvait toujours, mais la rose parvenait à voir Malak et à sentir Hunter bouger dans son sac trempé. Le pauvre petit. Elle sortit leurs balles respectives et les ramena à l'intérieur. Pas question qu'ils attrapent froid par sa faute.
Elle courut encore de longues minutes, jusqu'à ce que la pluie s'arrête. Elle s'adossa à un arbre pour reprendre sa respiration et attendit que la pluie cesse. Ses cheveux trempés dégoulinaient, sans parler de ses vêtements. Elle était gelée, mais elle continua dans la forêt, pour tenter de trouver un abri où elle pourrait se réchauffer. Mais elle était inquiète. Kiri avait-il choppé la tempête ? Elle regarda au loin, espérant que son bel ami allait bien... Et entendit un cri.

Un cri qui n'était pas humain. Non, il était désespéré, mais il s'agissait d'un Pokémon. Elle s'empressa de sortir Malak à nouveau. « Je sais que tu es fatigué, mais j'ai besoin de toi. Suis le hurlement. » et elle vit son Pokémon s'enfoncer dans la forêt encore une fois, et elle le suivit au pas de course. Ils s'arrêtèrent devant un affreux spectacle, un petit renard mauve, étendu sur le sol, affreusement blessé. Des plaies parcouraient son corps ici et là, et Luxana s'empressa de se pencher sur lui pour appliquer des soins de base. Mais elle ne pouvait le transporter dans ses bras, au risque de le blesser encore plus. Elle ne connaissait pas son espèce, mais elle sortit son Pokédex pour s'informer. Zorua. Il peut se transformer en humain ou en d'autres Pokémon. Il se protège du danger en dissimulant sa vraie identité. Elle écouta attentivement, et regarda le renard, blessé et en mauvais état. « Bordel... » Et se rendit compte qu'elle n'avait pas de pokéball supplémentaire. Elle prit le petit dans ses bras après l'avoir soigné, et tenta de retrouver son chemin, en suivant la carte sur son Pokématos.

_______________________________________________


My SuperTeam:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirito Rivers
Ranger
avatar

Masculin Scorpion Rat
Messages : 97
Date de naissance : 02/11/1996
Date d'inscription : 21/09/2012
Âge réel : 20
Localisation : Chez moi :3

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)   Jeu 4 Sep - 7:18

Kyoufu devant moi, je le suivais d’un pied ferme, redoutant ce qui allait apparaitre devant ma vision. Un autre Pokémon mort? Un humain mort? Il avait demandé de venir le retrouver en vitesse si il retrouvait le jeune garçon, mais comme il avait prit tout son temps…

Il écarta les branches et les feuilles sur son chemin, murmurant à son petit compagnon ses paroles remplis de craintes avec un soupçon d’espoir.

-J’espère que c’est une bonne nouvelle…

Il se contenta de jeter un furtif et sur son visage semblait avoir un sourire  mauvais. Non, il n’allait pas me faire ça, pas mon fidèle compagnon, celui qui m’avait aidé à multiples reprises… En même temps, je n’avais jamais compris pourquoi je l’avais eu du jour au lendemain après avoir fait un drôle de rêve, dans une Pokéball totalement rouge.

Une image apparut dans mon esprit, d’abord pale, puis elle prit de plus en plus de couleur. C’était l’immense Pokémon qui l’avait accueilli lors de la fin de son aventure dans le château. Darkrai? C’était son nom? Possible… Il était effrayant, son aura transpirait les  craintes de l’humain. Il semblait sourire aussi, d’un sourire mauvais et froid. Un rire mauvais résonna dans  mon esprit.

Pris d’un mal insupportable, je n’eus d’autre choix que de m’arrêter et de m’appuyer sur un arbre. Ma tête tournait, ma vision se brouillait et dans mes oreilles un bruit insupportable de mort était présent. J’avais une de ces fichues crises. Des bouffés de chaleurs immenses m’envahi et je commençais à transpirer a grosse goute. Je. Ne. Devais. Pas. M’évanouir.

C’est en pensant à ces six mots que je me pris la tête et pris de grande respiration. Allez, Kirito, tu es un être plus fort que cela, tu ne peux pas abandonner la mission à cause de tes simples maux.

Vive l’auto-persuasion. En effet, je ne sombrai pas dans un coma, mais j’étais très épuisé pour absolument aucune raison. Je m’écrasai sur le sol, le dos appuyé sur l’arbre, le regard impassible de Kyoufu sur moi, il semblait me juger.  Faible, semblait-il se dire. Peut-être que je me trompais carrément, mais j’avais cette impression.

Je ne suis pas quelqu’un d’orgueilleux, mais je devais me lever, je devais reprendre le chemin et montré à Kyoufu que je n’étais pas un ranger faible, que j’arrivais à protéger les gens ou les Pokémons faibles.  C’est ce que je fis, épuisé, je me levai et je dis à Kyo de continuer son chemin.

Il semblait heureux, genre, contant de me voir ainsi. Il continua de flotter dans une direction qui m’était complètement inconnu. J’essayais de faire le vide dans mon esprit, la crise passée, c’était toujours plus facile, mais qui sait lorsqu’elle reviendrait.

Il s’avança plus vite, prenant quelques mètres d’avance sur moi. Puis, s’arrêta. Je pris une grande respiration, rassemblant mon courage à deux mains et je franchi les mètres qui me séparait.

Une autre image glauque. Des mouches volèrent dans tout les sens et une pauvre bête était étendue sur le sol. Un genre de cerf était étendu sur le sol. Son pelage brun était recouvert t’entaille et ceux-ci était d’un rouge vif. Je m’approchais encore un peu et une odeur dégoutante envahi mes narines. J’eus un mouvement de recule et un haut le cœur. Puis deux. Ne pouvant pas retenir la bile remontant dans mon œsophage, je me plia en deux et je recracha tout ce que j’avais dans mon estomac.

Je me relevai, difficilement et je m’approchai du cadavre, les larmes aux yeux. Une créature autre créature morte et ce par la main de l’homme, puisque c’était clairement des entailles de couteau. Il y avait cependant une morsure au niveau du cou, que je pensai être celle d’un Malosse.

- Trouve-moi ceux qui ont fait… Un haut le cœur me pris, puis je continuai, trouve ceux qui ont fait ça, Kyo. Je dois absolument, absolument leur dire deux mots.

Mon impulsivité me perdra, j’en étais presque convaincu. Je voulais les trouver, cet homme ou ces hommes, peu importe leur nombre et je les tabasserai.

Ainsi, mon compagnon reparti à l’aventure, je le suivais de près, essayant de chasser l’odeur écœurante de mon nez et l’image affreuse de mon esprit. Un Gardevoir  et un cerf brun. Deux vies innocentes enlevés par des mains démoniaques, ils allaient le regretter.

Les minutes passèrent, combien exactement, je n’en avais aucune idée. J’avais l’impression d’être retombé dans le même état que lorsque j’avais vu la créature de lumière morte dans les bras d’Armand. En fait, c’était exactement le même, à tout point. Ce devait être un automatisme, lorsque je voyais un Pokémon mort, blessé, je devais trouver le coupable, lui dire à quel point c’était stupide de sa part. Ce devait être ça… Ce devait…

Non? Un ranger était un protecteur et non un chasseur de prime. Étais-je devenu à ce point à ce point si distant envers la race humaine qui était parfois beaucoup plus faible que les Pokémon? Certes, nous avions nos des valeurs morales, nous avons le choix de nos actions. Alors qu’ils soient faibles ou non, ce n’étaient pas l’excuse

-Plus vite, Kyo. Dis-je froidement dans un murmure.  

Une voix résonnait au loin.

-C’est le troisième aujourd’hui! Je suis fier de toi, Loick.

Le troisième? Il parlait de quoi, au juste… ? Je m’approchai tranquillement.  Un autre Pokémon était par terre, sanglant. Un genre de girafe….  Un homme était accroupi à son flan. Une lame à la main, il se déchaina sur le corps inerte du cheval, faisant ainsi des bruits de succion écœurant. Un sourire malsain était figé sur son visage.

Ma vision devint rouge, aussi rouge que le sang de la girafe et je sprintai en direction de l’homme accroupi. Trop rapide pour qu’il puisse agir, je lui assenai un bon coup de pied derrière la tête et son visage s’écrasa directement sur le cadavre de la bête qu’il mutilait.

Je me retournai aussitôt vers le deuxième individu, celui qui semblait avoir les commandes et j’essayai de lui donner un coup de point au visage. J’ai bien dis essayer, il prit mon poignet et le tordit violement. Je flanchai sur le coup, tombai à genou et l’homme, beaucoup plus grand et musclé que moi me frappa directement au visage, réussissant son coup. D’un geste rapide, j’essayai de le faire basculer d’un mouvement de pied. Cela eut  pour effet de lui faire lâché son emprise et je pu m’écarté.

-ENFOIRÉ! Dis-je en me mettant sur mes gardes. Vous êtes des monstres! POURQUOI FAITES-VOUS ÇA!?

-Pourquoi?! Dit l’adolescente. Parce qu’on est des Rockets, du con!

Des rockets… ?

-Pardon? Dis-je en le regardant d’un regard si froid. Kyo… Onde folie.

Le Pokémon sorti des bois et fit l’attaque que je lui avais dit. L’homme semblait être pris de peur, assez pour lâché son couteau et prendre ses jambes à son coup.

-Putain, Loick, reviens ici! Loick! Cria l’homme assez musclé et grand, d’un ton autoritaire.

Il soupira et sorti une Pokéball de ses poches.

-Je suppose que je n’ai d’autre choix que de t’empêcher de me tabassé… Malosse, attaque ce vaurien jusqu’à ce qu’il pleure sa race.

Un rayon rouge sorti de la balle et un chien noir en émergea. Il fonça vers moi presqu’aussitôt, j’eus voulu esquivé, ignorant toujours mon nez cassé et la tonne de sang qui me coulait au visage, puisque l’adrénaline faisait toujours effet, mais mon compagnon s’interposa entre moi et lui.  

Un combat sans merci se déroula ensuite entre ses deux adversaires. Puis, l’homme s’approcha tranquillement, faisant décliquer un petit couteau.

-Boon, il parait que je vais devoir m’occuper de toi, moi-même.

Un coup direct dans le ventre que j’esquivais assez aisément. J’esquivais et je contre-attaquais, il esquivait, il attaquait. C’est ainsi que le combat se déroula pendant un moment. Jusqu’au moment où j’entendis le Malosse hurler de douleur, ma vision se troubla. Une douleur cuisante apparut dans mon épaule. J’assénai un violent coup sur le truc, qui devait être le couteau ou le poignet du grand méchant.  Il le retira, puis je senti une autre fois la lame froide d’enfoncer dans ma chair. Au niveau du thorax.

Une image apparut, celle de Zéro, le lapin du Nonary. Son air hautain et sa voix stridente résonnait comme un écho lointain. Ma vue se troubla, puis, je m’évanouis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luxana S. Aylesburry
Ranger
avatar

Féminin Poissons Chien
Messages : 112
Date de naissance : 14/03/1994
Date d'inscription : 21/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 8 350 $

MessageSujet: Re: Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)   Jeu 4 Sep - 20:15

Luxana n’avait rien vu venir. Rien du tout.
Sa vision s’embrouillait de plus en plus, alors qu’elle courait éperdument dans la forêt, cherchant désespérément Kirito, ou son Skelenox. Il fallait qu’elle les retrouve sans plus tarder, pour qu’ils puissent ramener ce pauvre petit Zorua au centre Pokémon de la ville. Il était impensable qu’ils soient séparés … Pour toujours. Et qu’il soit blessé. Non, Lux était certaine qu’il allait bien, à l’instar du pauvre Zorua qu’elle tenait dans ses mains de toutes ses forces. La jeune femme voyait la bête s’éteindre peu à peu, et elle ne supportait pas de le voir dans un tel état. Les coupures qui lacéraient son corps étaient toujours béantes, elle n’avait pas le talent ou l’expérience requise pour fermer de telles plaies. Elle jura entre ses dents en courant toujours à un rythme effréné, ayant pour seule envie de s’écrouler par terre et piquer un somme. C’était une course contre le temps, contre la montre, mais elle savait que les minutes étaient écoulées d’avance. Ce pauvre petit ne s’en sortirait pas, puisqu’elle ne savait même pas où elle était. Bordel. Elle regarda la carte de son Pokématos et suivit la trace bleue qui indiquait celui de Kirito. Elle suivit longuement ce chemin pour faire face, finalement, à un horrible spectacle.

Cachée dans les arbres avoisinant, elle voyait des Pokémons se faire massacrer, égorger, tuer, blesser, torturer. Son cœur battait si rapidement qu’elle le sentait cogner dans sa poitrine, elle l’entendait presque dans ses tempes. Ses poings se serrèrent, et elle déposa le Zorua par terre pour pouvoir aller confronter ces brutes qui osaient faire du mal aux créatures, qui n’avaient rien demandées. Les humains étaient vraiment des êtres de la pire espèce, et surtout ces connards avec un R marquant leur t-shirt ensanglanté. Mais ce n’était pas le pire.
La vision était une chose, mais l’odeur en était une autre. Ça, Lux le supporta que quelques minutes, avant de sentir la bile monter à sa gorge. Le haut-le-cœur la surprit et elle recracha le tout, en grognant de mécontentement. Les mouches volaient au-dessus de certains cadavres déjà en train de se décomposer, et il y avait un homme, au glaive ensanglanté, duquel elle n’osait pas trop se rapprocher. Elle avait peur d’être blessée… Mais cette peur s’évapora aussitôt qu’elle vit son ami, étendu sur le sol, blessé et se vidant de son sang. C’était la goutte d’eau qui faisait déborder le putain de vase.

« EH, CONNARD! Tu crois faire quoi, là ? Tu penses pouvoir t’en prendre aussi facilement à des Pokémons et à mon ami et pouvoir t’en sortir? » Ces mots étaient sortis si fort et si rapidement de sa bouche qu’elle s’en rendit à peine compte. La jeune femme avait dévoilé sa présence, et elle devrait faire face, maintenant. Elle se précipita sur Kirito, le prenant dans ses bras et le serrant contre elle deux secondes, avant de déchirer son t-shirt de rechange dans son sac, pour arrêter l’hémorragie qui était imminente. Le rocket vint vers elle et lui mit son pied au ventre, pour qu’elle se décolle du jeune homme, qui respirait à peine. Luxana grogna très fort, cette fois-ci, et attrapa l’une de ses balles. « MALAK, Tranche-nuit sur l’homme ! Et fait attention, il a un couteau! » Et le Pokémon ténèbres attaqua le traître d’humain sans scrupules. Il lui balança une attaque coupante qui l’atteignit à la main, et de ce fait, Lux put se jeter sur lui, une dose d’adrénaline emplissant ses veines et tout son corps, celui-ci ne répondant plus de ses gestes.
On ne l’avait jamais vue violente. On ne l’avait jamais sue violente. Mais lorsqu’elle défendait ses Pokémons, les Pokémons tout court et ses amis, il ne fallait pas entraver son chemin, et ce foutu Rocket semblait plus costaud qu’elle n’avait imaginé. Malak prit Kirito sur son dos, tâchant son pelage blanc et soyeux, mais ne semblant pas s’en faire pour ça. Elle libéra Hadès aussi pour qu’il aide le Absol.

La rose combattait l’homme avec colère. Elle lui foutu une droite pour lui mettre un coup de genou dans les bijoux de famille, et prit finalement la lame qui traînait à terre pour la porter à la gorge du connard, sans se soucier des conséquences. Ses yeux bouillaient de colère, son regard était enragé et son corps ne répondait plus à sa propriétaire. La lame pointa sur la gorge de l’homme et Lux força un peu. « Ta mère t’as jamais appris de ne pas faire aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse? Tu connais le dicton « Œil pour œil, dent pour dent ? » Non? » Et alors qu’il étouffait des bruits de protestation, elle laissa tomber la lame, se rendant compte de ce qu’elle faisait, et se contenta simplement de lui envoyer un coup de genou dans la gueule et au ventre, pour être sure qu’il ne se relève pas d’aussitôt. Elle se rendit alors compte que la brute l’avait coupée au visage, près de l’œil, ainsi qu’à de multiples endroits sur son bras. Mais elle ne sentait rien, aucune douleur, aucune tristesse, aucun remord. Ce con aurait mérité qu’elle fasse bien pire que cela, mais de voir, de sentir les pauvres pokémon se décomposer lui rappelait à quel point ce n’était pas elle.

Luxana se dépêcha, avant que l’adrénaline ne retombe. Elle alla voir ses Pokémons rapidement et se mit à courir. « GO. Avant qu’il ne se réveille et veuille nous poignarder, nous aussi, il vaut mieux qu’on emmène Kirito au centre Pokémon dès maintenant. » et avant de partir, elle alla chercher le Zorua, mais la pauvre bête avait succombé à ses blessures. Un sourire paisible, presque heureux était affiché sur ses lèvres, comme s’il se disait que la souffrance était finalement terminée. Luxana hurla, cria, et Hadès dut lâcher Kiri pour venir la voir et la persuader de quitter le corps de la bête endormie pour toujours. Darkrai devait être dans le coin. C’est ça. Elle rêvait, la, en fait, hein ? Parce que ce spectacle ne pouvait être réel. C’était beaucoup trop cruel, beaucoup trop insensé… Mais elle sut à quel point tout ceci était réel quand une douleur fulgurante s’empara de son bras gauche.
Elle avait été touchée, et assez profondément. La douleur était lancinante et ne semblait pas vouloir la lâcher. Mais elle courut jusqu’au Centre, envers et contre tout, pour sauver son ami. Parce qu’il comptait pour elle, parce qu’elle n’était pas égoïste.

Une fois arrivée au centre, elle cria ultimement, en pleurant malgré elle. Elle avait peur pour ce garçon. Sa vie était peut-être en danger, comme celle de toutes ces pauvres bêtes dans les bois… Elle tenta d’informer les policières et les infirmières de ce qui s’était passé, mais elle ne parvenait à rien dire… Tout ce qui résonnait dans son esprit, c’était les ondes positives qu’elle envoyait à Kirito. Une fois qu’elle fut soignée, douchée et couchée, elle ne s’endormit pas, restant au chevet du jeune homme, sa main dans la sienne, en priant Arceus pour qu’il se réveille…

_______________________________________________


My SuperTeam:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirito Rivers
Ranger
avatar

Masculin Scorpion Rat
Messages : 97
Date de naissance : 02/11/1996
Date d'inscription : 21/09/2012
Âge réel : 20
Localisation : Chez moi :3

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 900 $

MessageSujet: Re: Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)   Jeu 5 Mar - 3:59

La douleur semblait me suivre continuellement, que ce soit dans le monde onirique ou dans mes brefs moments de conscience, je souffrais le martyre. Cependant, cette horrible douleur à l’épaule et au thorax me rappelait la haine que j’.éprouvais envers ce méchant-salaud-connard-que-j’ai-terriblement-envie-de-tuer de rocket. Je me disais que si je m’en sortais vivant, je le retrouverai et je le tuerai.
 
Cependant, les moments de lucidité revenait rarement, je me souviens d’avoir été sur le dos d’un Absol. Le noir. J’étais de nouveau seul avec moi-même, dans un espace tout noir. Je m’attendais à voir les bribes du Nonary ou encore peut-être sentir la présence étouffante de Darkrai, mais rien. Seulement quelques images d’un jeune homme heureux avec sa famille, ses amis.
 
C’est à ce moment que je réalisais que mon ancienne vie me manquait. Celle ou j’étais un petit Kirito naïf et innocent. Celle ou j’étais encore un enfant. Cela peut paraitre stupide, mais dans cet espace clos, je réalisais à quel point j’étais devenu un adulte. J’avais perdu cette insouciance et mes rêves s’étaient peu à peu brisés. Je veux protéger les faibles, mais je ne veux pas mourir, auquel cas, cela voudrait dire que j’étais moi-même faible. Ce que je refuse. Ainsi, j’allais devoir devenir plus fort que les autres, pour protéger les autres.  Tout ceci était dans le cas ou j’en ressortais vivant.
 
J’émergeais des profondeurs abyssales de mon inconscience, la seule chose que j’entendis est le glissement d’une porte et je remarquai un plafond carrelé. Le noir encore. Maintenant, les images devant moi montraient un enfant en compagnie d’un autre garçon et une fille. Je les reconnu presqu’immédiatement. Zuko et Sukie. Le destin avait voulu nous séparer très tôt et un grand vide s’était crée en moi. C’était principalement ce sentiment de solitude qui m’avait poussé à chercher la compagnie des Pokémons. Je n’avais jamais cherché en reprendre contacte avec eux encore moins en prendre des nouvelles et eux non plus.
 
Ou étais-je? Je n’avais pas la force d’ouvrir les yeux, mais je sentais que ma tête était déposée sur un truc doux, le haut de mon corps semblait être enroulé dans des mètres de bandage. Cela me prit quelques secondes avant de me souvenir dans quel région j’étais et avec qui j’étais venu ici. Tristement, je n’eus pas réellement le temps de me manifester avant de retomber dans l’inconscience.
 
Je me réveillai une seconde fois, probablement quelques heures plus tard et je jetai un regard autour de moi. Luxana dormait la tête appuyer sur le lit, assisse sur une chaise à mes côtés. Je posai délicatement une main sur sa tête, souriant faiblement.
 
-Lux… Chuchotai-je. Réveille-toi. Tu devrais aller dans un lit confortable. Je pris une pause, la secouant davantage. J’attendis qu’elle entrouvrit les yeux pour lui dire; Merci. Tu devrais maintenant aller te reposer, Lux, je vais bien maintenant.

Mensonge, mais il ne voulait pas qu’elle continue à se mordre les doigts, encore moins qu’elle reste éveiller et tombe de fatigue par sa faute. Il ne me fallu que quelques secondes pour retomber dans un profond sommeil réparateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saviors of the day... Or night. ∆ (ft. kirito)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10/08/2009 - Clermont Ferrand - Cosplay à la "TOKYO NIGHT"
» [ANIME] Senkou no Night Raid
» Night of Champs III
» [Touchstone] Fright Night (14 septembre 2011)
» HEROES OF THE DC UNIVERSE: BLACKEST NIGHT: RED LANTERN ATROCITUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Zone Pokémon :: Les Missions :: Johto-
Sauter vers: