Partagez | 
 

 Soirée maudite [Pv Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Yoshi
Admin Dangereux
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 885
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 24/11/2009
Âge réel : 23
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 6 150 $

MessageSujet: Soirée maudite [Pv Hikari]   Mar 23 Sep - 19:45

Une autre journée pleine de remord, de culpabilité, de pitié... À quoi bon vivre dans de pareilles circonstances ? La vie ne vaut pas la peine d’être vécue lorsque plus rien ne nous émerveille dans notre quotidien, lorsqu’on se sent éloigné de tout, lorsqu’on a l’impression d’être seul au monde. Pourquoi la vie est-elle faite de souffrances ? Pourquoi la vie ne peut-elle pas être simplement que bonheur et joie autour de nous ? Certains disent que les hommes doivent traverser de dures épreuves pour mieux s’en sortir encore, mais j’ai de la difficulté à y croire. La vie n’est qu’une illusion dans laquelle nous sommes tous piégés. Nous devons affronter les obstacles qui se présentent à nous sans broncher pour survivre, mais j’ai l’impression que l’obstacle qui se dresse devant moi en ce moment est trop imposant pour être franchi.

« Maître Yoshi ? »

La voix qui m’interpelle semble venir de très loin, alors qu’il n’en est rien. Toujours assis sur mon lit, le regard perdu dans le vide, j’accordais un bref intérêt à mon Lucario qui tenta vainement d’établir une conversation entre nous deux. Le pauvre pokémon aura vivait d’atroces journées en ma présence lorsqu’il essayait tant bien que mal de me remonter le moral, ce qui s’était toujours avérer sans succès. Malgré toute l’aide qu’il recevait de la part de Sayaka et de tous les autres pokémons de son maître, Ruka se sentait responsable de mon état, étant donné qu’il était le seul apte à discuter avec moi sans problème. Il n’arrivait pas à redonner le sourire à l’homme qui l’avait élevé comme son propre enfant, il n’arrivait pas non plus à le faire sortir de sa chambre dans laquelle il avait décidé de s’enfermer.

- Qui a-t-il, Ruka ?

« Maître, pardonnez mon impudence, je ne pouvais point rester en place et vous laissez dans l’ignorance ainsi. Il semblerait qu’une fête soit sur le point de voir le jour dans la salle des fêtes et, en toute honnêteté, j’ai envisagé de vous y conduire. »

Le Lucario ne fut pas vraiment surpris de constater que mon visage n’affichait qu’une profonde tristesse malgré ce qu’il venait de me dire. Pourquoi voulait-il que je me rende à cette soirée ? Étant le directeur de Gakuen, une académie désormais renommée dans toutes les régions, je ne pouvais me permettre de m’y rendre dans l’état dans laquelle je me trouvais. Qu’allait-on penser du célèbre directeur ? J’étais aveugle, complètement désemparé et je me frappais le front sur chaque mur que je rencontrais sur mon passage. Non, Ruka n’arriverait pas à m’emmener là-bas, surtout que Sayaka était pas mal débordée ces temps-ci et je savais qu’elle n’aurait probablement pas le temps de venir avec moi, si jamais je décidai d’y aller.

C’était ce que je pensais.

Une heure ou deux plus tard, je me présentai finalement à l’entrée de la grande salle de réception, là d’où provenait une musique particulièrement forte pour mes pauvres oreilles sensibles. Ma cécité avait augmenté la perception de cet autre sens, ce qui m’agaçait bien plus souvent qu’autrement. Tout en laissant échapper un long et profond soupir, je me laissai guider par mon Lucario, qui avait réussi à me traîner jusqu’ici. Les employés qui surveillaient l’entrée furent agréablement surpris de me voir, même si je ne pouvais pas les voir. Très peu de personne était au courant de mon accident, qui s’était produit quelques semaines plus tôt, mais si ma perte de vision était permanente, je ne devais plus avoir peur de me montrer au grand public. Je devais briser la glace à un moment ou à un autre.

- Monsieur Yoshi ! Quel plaisir de vous voir ici, vous semblez être en pleine forme !

Peu convaincu par leurs paroles qui se voulaient rassurante, je me contentai de leur adresser un faible sourire, sans savoir si je regardais vraiment dans leur direction ou non. Vêtu d’un complet noir, je franchis le pas de la porte, toujours accompagné par Ruka, qui me tenait le bras comme l’aurait fait Sayaka pour s’assurer de bien me guider malgré la masse de gens que nous étions sur le point de croiser. J’ignorais si tous les regards étaient posés sur moi en ce moment-même, mais l’agitation ne semblait pas diminuée à mon plus grand soulagement. La dernière chose que je souhaitais en venant ici c’était d’avoir l’attention de tous les invités, les étudiants comme les employés.

Alors que j’entamais les pas les plus difficiles de ma vie, je ne remarquai pas l’approche d’un étudiant qui avançait dangereusement dans ma direction, ce dernier trop occupé à discuter avec son ami pour m’apercevoir. Voyant que les deux nouveaux venus fonçaient directement dans notre direction, le pokémon aura tenta de faire dévier légèrement la trajectoire son maître, mais l’impact entre les deux personnes se fit tout de même. Ne m’attendant pas du tout à cela, j’eus le souffle coupé un court instant en prenant conscience que je venais tout juste de bousculer quelqu’un, surtout que Ruka n’avait rien fait pour empêcher cela. L’étudiant qui se trouvait maintenant en face de moi, semblait fâché de s’être fait bousculé de la sorte. Il me lança un regard qui n’eut absolument aucun effet sur moi, étant donné que je ne voyais strictement pas son visage.

- Toi, espèce d’idiot ! Regarde un peu où tu vas !

Mon expression impassible le mit alors hors de lui. Voyant que sa menace ne provoquait apparemment pas de réaction de ma part, le jeune leva le point, ayant clairement l’intention de me frapper durement au visage pour m’apprendre les bonnes manières ou bien pour impressionner son ami qui observait la suite des évènements avec grand intérêt. Une part à l’intérieur de moi-même me cria de me protéger de ce qui allait suivre, soit en m’écartant vivement, soit en reculant. Cependant, Ruka avait toujours une prise sur mon bras et je ne perçu aucune réaction de sa part. Il n’y avait peut-être pas de danger, après tout, même si je ne percevais plus rien du jeune que j’avais percuté. Pendant ce temps, son poing de rapprochait dangereusement de mon visage. Que devais-je faire ?

_______________________________________________
.: ~¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤~ :.

¤~

~¤ Savant Fou Fanatique de la Reproduction Pokémon ¤~
~¤ SFFRP ¤~


Dernière édition par Nathan Yoshi le Jeu 23 Oct - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenpokemon.forumactif.org
Hikari
Ancienne Ranger
avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 64
Date de naissance : 10/05/1994
Date d'inscription : 30/07/2014
Âge réel : 22

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent:
MessageSujet: Re: Soirée maudite [Pv Hikari]   Jeu 9 Oct - 2:18

Alors que j'étais en train de discuter avec Luxa-chan et ce cher Kirito, une drôle de sensation m'envahissait. Je ne pouvais expliquer ce qui m'arrivait. Je sentis quelque chose sur ma joue. Une chaleur douloureuse, comme si quelqu'un m'avait frapper en plein visage, mais je ne voyais rien. Je ne pouvais rien voir, comme si j'étais rendue aveugle. Ensuite, après cet étrange événement, je devins à nouveau moi-même. Confuse, je fixai les deux humains devant moi qui attendaient sûrement une réponse à leur question, puis, étant mal à l'aise, je m'excusai auprès des deux rangers et je quittai le groupe. Je crois que j'ai besoin de me reposer un peu, vu que ma rupture psychique était surement la cause de ce problème. Je me déplaçai, à nouveau, entre les personnes pour pouvoir passer en douce, vu que je voyais encore les étranges hommes qui me fixaient. Tel un assassin en pleine mission, je poussai légèrement les étudiants pour passer à travers leur groupe, tout en essayant de me cacher. Soudain, après quelques minutes de déplacement, une forte voix attira mon regard. Une voix agressive et cassée, surement dû à le trop plein d'alcool. Je tournai légèrement la tête vers la provenance du bruit et la stupeur me frappa au visage.

Un adolescent, assez costaud et pompette, voulait arranger le portrait de l'autre monsieur qui était devant lui. Malgré qu'il le menaçait avec son poing, l'homme à chevelure sombre ne bougeait point. Il restait là, le regard vide. C'est là que j'ai cliqué. Ma vision était pour ce moment et cet homme aveugle avait appelé de l'aide, inconsciemment. Je devais à tout prix l'aider. Alors, me téléportant devant l'aveugle et son Lucario, je reçu le coup de poing, protégeant la victime de cet affront. J'étouffai un léger gémissement en mordant mes lèvres, prouvant la douleur de l'impact, puis, voyant que celui-ci s'emportait dans une vague de colère et voulant bombarder son adversaire de coup de poing, j'arrêtai ses mains avec mon pouvoir psychique. Je le retenais difficilement, vu que celui-ci résistait. Néanmoins, j'ai pus le maîtriser en l'hypnotisant. Je lui avais ordonné mentalement d'arrêter et de partir ailleurs avec son pote, en oubliant tout de l'inconvénient. Quand il exécuta mes ordres, je soupirai doucement, soulagée de cette conclusion, puis, je me retournai pour sourire doucement à l'homme et au pokémon.

-Vous allez bien? Vous n'êtes pas blessés? dis-je calmement, en prenant la main libre du dresseur entre mes mains.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Yoshi
Admin Dangereux
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 885
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 24/11/2009
Âge réel : 23
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 6 150 $

MessageSujet: Re: Soirée maudite [Pv Hikari]   Jeu 23 Oct - 20:06

Tout se passa vraiment très rapidement. Peut-être même trop rapidement, surtout pour un homme aveugle tel que moi. En une fraction de seconde, le geste irréparable avait été posé et le poing s’approchait dangereusement de mon visage. Même sans la vue, je compris ce qu’il était en train de se produire devant moi tout comme l’aurait tout bonnement fait une personne voyante. D’ici un instant, j’allais ressentir une terrible douleur au visage et j’allais probablement être obligé de sortir de la grande salle pour ne pas subir les moqueries des nombreux invités. Peu de gens étaient au courant de ma cécité et je n’avais pas envie que cela soit dévoilé de cette façon. Mes secondes étaient comptées, ma vie dépendait peut-être complètement de ce coup que je m’apprêtais à recevoir.

Vingt-six ans... c’est un peu jeune pour mourir, non ? Tous mes muscles tendus, désormais prêt à encaisser le choc, ma surprise fut énorme lorsque je perçu un bruit sourd tout près de moi, mais qu’aucune douleur n’éclata sur mon visage, confirmant ainsi que j’avais évité le coup d’une quelconque façon. Mon ouïe, plus développée que la moyenne des gens depuis l’incident avec Mitsu, me permit d’entendre un gémissement devant moi, presque inaudible. J’ignorais qui était cette personne, mais elle m’avait sauvée. M’avait-elle reconnu ? Me prenait-elle en pitié pour s’être pris le coup à ma place de cette façon ? Impossible pour moi de le savoir. Pourtant, je sentais que Ruka était aussi surpris que moi par se déroulement de situation, puisqu’il n’avait toujours pas bouger.

« Maître Yoshi, c’est... en fait, c’est une Gardevoir qui vient tout juste de vous protéger. L’homme n’est plus en ce lieu, n’ayez crainte. »

Un pokémon ? J’avais été sceptique dès que j’avais sentis l’esprit de mon Lucario frôler le mien pour tenter de me communiquer ces quelques informations. Que faisait-elle ici ? Pourquoi s’était-elle présentée à cette fête ? Selon les propos de Ruka, cette dernière semblait être seule, aucun étudiant qui se tenait aux alentours n’avait réagi suite au coup qu’avait reçu le pokémon psychique. Elle était donc seule ? C’était encore plus étrange d’imaginer un pokémon sauvage ici, à l’intérieur des murs de l’Académie, alors que c’était interdit normalement. Malheureusement, il m’était impossible de régler ce problème pour deux raisons ; je n’étais plus en service depuis ma perte de vision et cette Gardevoir venait de me sauvée, je devais lui retourner la politesse.

- Oui, je vais bien et c’est grâce à vous si je n’ai pas été blessé. Merci infiniment, dame Gardevoir, je ne sais pas trop quoi faire pour vous remercier davantage.

Alors qu’il m’était impossible de voir son beau sourire, je sentis ses mains se poser sur la mienne, celle qui ne tenait pas le bras de Ruka. Au début, je fus plutôt surpris de sentir ce contact, puisque je ne m’attendais pas du tout à cela. Je croyais que le pokémon allait simplement me souhaiter une bonne soirée en s’éloignant, mais elle semblait vouloir rester auprès de moi. Un petit sourire éclaira mon visage à mon tour, soulagé. J’ignorais si j’étais le centre d’intérêt du reste des invités en ce moment-même, mais ça m’était bien égal d’un autre côté. Je devais probablement la vie à cette Gardevoir, j’allais bien devoir lui rendre la monnaie de sa pièce à un moment.

- Permettez-moi de me présenter, chère Gardevoir. Je suis Nathan Yoshi et voici mon valet, Ruka.

Je détestais nommer mon pokémon de la sorte, mais c’était lui qui le désirait par dessus tout. Mon Lucario avait toujours eu tendance à se comportement comme la haute société de l’époque et il prenait très à cœur son rôle de soit disant domestique. Pour ma part, je le considérais plus comme un ami, mais je savais très bien qu’il n’allait pas apprécier que je le présente de cette façon à quelqu’un, surtout pas devant une belle dame telle qu’une Gardevoir. D’ailleurs, celui-ci relâcha légèrement mon bras pour se pencher vers elle et déposer un petit baiser sur le dos de sa main, en guise de salutation.

« Vous avez agit avec tant de dignité à l’égard de mon maître que je vous en suis éternellement reconnaissant, dame Gardevoir. À partir de maintenant, je suis votre humble serviteur ! »

Amusé par la situation, je fis mon possible pour retenir le petit rire qui menaçait de sortir de ma gorge. L’attitude de mon Lucario m’amusait toujours au plus haut point. Pour le moment, je devais me contenter d’attendre pour voir comment allait évoluer la situation. La Gardevoir était rester près de nous plus longtemps que je ne l’aurai cru, mais elle allait probablement nous fausser compagnie bien assez tôt. C’était toujours pareil depuis que j’étais aveugle, les gens m’évitaient en général et préféraient m’observer de loin tout en me pointant du doigt, sachant que je ne les voyais pas du tout et que je ne pouvais donc pas les punir. Est-ce que cette Gardevoir allait être différente ? Je n’avais que très peu d’espoir.

_______________________________________________
.: ~¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤~ :.

¤~

~¤ Savant Fou Fanatique de la Reproduction Pokémon ¤~
~¤ SFFRP ¤~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenpokemon.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée maudite [Pv Hikari]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée maudite [Pv Hikari]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai passé une merveilleuse soirée
» Soirée chatbox à Thème (Miyazaki / Ghibli)
» Images pêle-mêle de la soirée Intel / Adhésia - Geek's So In #2
» Corinne Boulangier : Tenue de soirée (RTBF - 15/03/2008)
» Une soirée sympa chez Rop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: L'Académie :: Salle des Fêtes-
Sauter vers: