Partagez | 
 

 Comme Noir et Blanc, se conjuguent Idéal et Réalité. [ PV Natural + Capture ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 25
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Comme Noir et Blanc, se conjuguent Idéal et Réalité. [ PV Natural + Capture ]   Mer 1 Oct - 3:01

Le printemps... saison d'une légèreté semblable à celle d'une fleur, ayant pour thème représentatif cette dernière. Le soleil inondait posément verdures et bâtiments, d'une lumière salvatrice, multitude photonique y trouvant la finalité de leur segment, après la traversée d'un gouffre de vide spatial. un début d'après-midi au souffle doux et chaleureux... Oui, telle était la description de la présente journée, une atmosphère positive et décontractée.

" C'est vrai, il fait plutôt bon... Je suppose qu'on peut se la permettre ? " Lança, presque amusé, un sombre jeune homme, à son fidèle compagnon.

Du haut du 4ème étage, siégeaient fièrement les deux inséparables, prêt à prendre une route hasardeuse, loin de cette prison académique. Une promenade qui allait se révéler bien plus enrichissante que le chat noir ne l'aurait à priori pensé...



Les pas se succédaient, dans cet environnement forestier, où divers Pokémon mêlaient fête et jeux à la marche. Décidément, ils semblaient tous s'être passés le mot. Evoli participait à la joyeuse vague de gaité, suivant Kaos tout en s'amusant avec les quelques Joliflor, Ceribou, Chlorobule et autres créatures principalement du type plante. Un cadre qui ressourçait chaque personne y participant. Black lui-même ne pouvait y rester insensible, voir des Pokémon heureux était une satisfaction des plus plaisantes, pour le concerné. Pourtant, rien de véritablement déconcertant à cet engouement, à vrai dire. Les Pokémon du type plante adoraient les manifestations solaires, certaines de leurs attaques y étaient même liées et amplifiées par la présence en question. Sans doute s'étaient-ils mis d'accord, pour aujourd'hui fêter l'occasion en bonne et due forme.


" Bule, buuule ? Bu bule... " ( Je peux l'avoir, diiiis ? S'il te plait... ) Demanda l'une des mignonnes créatures, ayant remarquée les baies que transportait l'homme en noir.

Quel monstre sans coeur aurait pu refuser pareille requête ? Pas Kaos, quoi qu'en diraient les apparences... S'accroupissant alors, c'est d'un léger sourire à son encontre que le mentionné s'exerça, sous les expressions enjouées de la cible de son action. Ce qu'ils pouvaient être attachant... Plusieurs d'entre-eux allaient et venaient des buissons et hautes herbes entourant les arbres, piliers de cette végétation luxuriante. Le garçon, à la chevelure ébène, s'enivrait de la plénitude se dégageant de tels instants... Si seulement il pouvait sauvegarder ce sentiment pour s'y plonger à volonté... Mais c'était impossible, pas avec la présence néfaste d'humains pervertis et injustices perpétrées par eux ou non, même si ils en étaient souvent la cause.

Ainsi la danse, presque folklorique, paru s'assoupir prématurément. Ce, par des bruits extérieurs à la récente et joyeuse scène. Il était maintenant possible de constater le repli instinctif de plusieurs espèces, ayant apprises à flairer le danger par nécessité d'y échapper. Le Chlorobule rassasié, se jugea lui aussi contraint de devoir s'enfuir... sautillant en direction des buissons, mais percutant plus loin la jambe d'un humain aux cheveux verts, alors que Black venait d'en détacher l'attention. Celui-ci se leva enfin, son faciès s'estompant peu à peu des traits positifs qui l'animaient...


" ahhhahahah... On peut dire que tu m'as bien faire courir toi... Mais t'en fais pas, c'est bientôt terminé, dans quelques temps, tu m'appartiendras ! Ca ne sert à rien de reculer, tu ne peux plus m'échapper. " Finit par se vanter l'entité mentalement puérile.

Dans une clairière minimaliste, un Petit Gobou faisait face à un adolescent particulièrement déterminé. Visiblement, il n'aurait pas été exagéré de penser que l'animal lui en avait fait voir des vertes et des pas mûres, du moins jusqu'ici... En effet, ce dernier ne paraissait étrangement plus aussi sûr de lui qu'on aurait pu l'imaginer l'être, y a de cela quelques instants. Clairement sur la défensive, le Pokémon aquatique n'avait manifestement pas envie de se rajouter dans la collection de son opposant, qui libéra temporairement un Gravalanch, afin d'alléger sa tâche.


" rends-toi à l'évidence, ta vie sauvage s'arrête ici, je suis sûr que tu deviendras un Laggron balèze, à ma solde. Soit gentil et- * Splach * Ugh, sale bête... Puisque tu le prends comme ça... Gravalanch, Jet de Pierre ! "

Vexé de se faire couper la parole par un Pistolet à Eau, reçu en pleine figure, le pignouf céda à la volonté de résoudre l'affaire physiquement. Le Pokémon, à la fois de type Roche et Sol, obéit donc à l'ordre formulé, préparant ses lancés sous l'oeil mesquin de son propriétaire, avant que ce dernier ne remarque un détail qui le ravi au plus haut point...

" Oooh, mais attends... Ces Pokémon, là-bas, près de ce petit lac... Tu ne serais pas en train d'essayer de les protéger ? Tu dois t'y être attaché, je me trompe ? Ils ont l'air majoritairement innocents... Je te promet qu'on ira leur rendre une petite visite, après. Qui sait, peut-être que certains d'entre-eux nous rejoindrons... "

" Gobou gobou ! " ( Laisses-les en dehors de ça ! ) Lui rétorqua immédiatement l'amphibien, trahissant son implication, mais aussi sa concentration, sous le joug de la colère.

Les pierres arrivèrent alors subitement sur le protecteur, qui, étrangement, ne subit aucun dommage... puisqu'en réalité sauvé de justesse, par une ombre plus noirâtre que les habituelles...

Fondant sur le quadrupède, l'énigme humaine venait d'accomplir son objectif premier... le sauver de l'agression, et maintenant idéalement des suivantes. On pouvait dire que Kaos s'en était globalement sorti, quelques égratignures, vous dirait-il.

Cette sombre silhouette se releva par la suite, s'interposant entre les précédents protagonistes. Le sauvé lui vouait un regard à la fois admiratif et ampli de curiosité.


" Où que j'aille... Encore une fois... " Débuta l'inconnu, aux yeux ambres.

" Arh, d'où tu débarques toi ?! J'étais là le premier ! Reptincel, je vais avoir besoin de toi ! "

L'imbécile, il allait oser le faire en ce lieu... Ni une ni deux, Black fonça en direction du garçon, il ne devait pas lui octroyer trop de secondes. Le grand gamin ne put qu'à peine commencer son ordre enflammé, avant que sa surprise ne le bloque et qu'un pied ne vienne heurter le sommet de son cou. Rapide comme l'éclair, en remerciant toutes ces heures d'entrainement, l'éleveur avait traversé la distance le séparant du gêneur, lui assénant le Hight Kick décrit, avant de se retourner dans le bon sens et de le plaquer contre un arbre à proximité. Evidemment, la force de l'impact avait été maîtrisée, la mort n'était pas une sanction que l'attaquant se plaisait à infliger, il aimait autant que possible l'esquiver. Peu importe la situation, un meurtre restait un meurtre, Kaos n'avait pas besoin d'avoir un tel poids sur sa conscience, étant d'ailleurs déjà suffisamment perturbé. Mais cela n'empêchait la manifestation virulente, bien que rare, de certaines émotions passagères.

" Alors... Alors, connard ?! C'était quoi le plan ?! C'ETAIT QUOI LE PLAN ?! Cramer la forêt, c'est ça ?! Tu penses à toutes ces créatures qui y vivent ? Tu penses à la préservation de leurs habitats naturels ? A leur liberté ? Tu y penses, dis ?! T'es un humain, tu te vantes de leur être supérieur, d'avoir peut-être un intellect plus développé, et tu ne trouves pas mieux à faire que d'émettre la géniale idée d'utiliser une déferlante de flammes dans une forêt ! Et après quoi, ça aurait été de notre faute de tenter l'esquive, sans doute ?! " Engueula franchement le chat solitaire, plaquant plusieurs fois son opposant sur le robuste arbre, qui ne fléchissait pas sous les multiples pressions.

Se faisant finalement lâcher, le perturbateur tomba par terre, ayant presque les larmes aux yeux, de par la douleur, avant de commencer à rappeler ses Pokémon dans leurs balls.


" C'est pas juste... il était à moi... " Murmura-t-il presque, se préparant à partir.

" Il n'appartient à personne, et n'a pas l'être un jour. " Rétorqua sèchement le ténébreux sauveur, sa sombre mais mélodieuse voix portant suffisamment fort pour que son interlocuteur l'entende, tandis qu'il s'enfuyait difficilement.

Désirant lui aussi partir, ce premier fut néanmoins faiblement retenu par le défenseur de type Eau. Absolument, le remerciant d'abord, le précité invita le modeste héro à rejoindre l'endroit sur lequel il veillait. Brave mais un peu naïf, ce Gobou avait encore beaucoup à apprendre, même si d'un autre côté, cela signifiait aussi qu'il ne semblait pas trop atteint par les malheureux évènements qui auraient pu se présenter à lui, au travers de ses relations avec les humains.



Ne pouvant refuser catégoriquement la volonté du Pokémon, Black le suivit et tout deux arrivèrent sur place, non loin du champ de bataille donc. Légèrement surpris, les résidents prirent un peu de temps à s'accoutumer à la présence du dresseur, mais son aura rassurante et empathique eut assez rapidement raison de leurs appréhensions... Le nouveau venu caressait ses camarades provisoires, le volumineux oeuf entre ses mains, enfin, sa, main, dans ces instants. Pendant toute la durée de la promenade il l'avait gardé contre lui, mais l'avait confié à Evoli, le temps de l'intervention. Les Pokémon aquatiques, dont majoritairement des Axoloto, Ptitard, Marill, Obalie, paraissaient intéressés de savoir quelle espèce pouvait bien contenir ladite coquille... Le renardeau profita de l'occasion pour assouvir sa soif de rencontres, passant d'aussi agréables minutes que son ami de longue date.

Mais il y avait un facteur que l'homme, à la longue veste assombrie mystérieusement, n'avait pas fait attention... la possible présence d'un observateur, extérieur aux évènements, se dévoilant à présent... La sympathique cohue, autour de lui, ne lui avait pas permise de percevoir la discrète arrivée... continuant de ce fait ses gestes tendres et ses dialogues, tout en gardant son expression sereine.


capture:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natural H. Gropius
~ Pure heart ~
avatar

Féminin Balance Cheval
Messages : 242
Date de naissance : 15/10/1990
Date d'inscription : 13/05/2013
Âge réel : 26
Localisation : En quoi cela te concerne-t-il ?

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 12 350 $
MessageSujet: Re: Comme Noir et Blanc, se conjuguent Idéal et Réalité. [ PV Natural + Capture ]   Mar 7 Oct - 22:10


Un temps doux et agréable, avec le soleil au rendez-vous pour l’instant. Oui. A côté de l’hiver, c’était une journée particulièrement agréable. Quoique, faut aussi dire que la température n’importait peu le jeune homme à la danse chevelure verte. Il était habitué de vivre en pleine nature, après tout. Beaucoup de Pokémons commençaient a remontré le bout de leur nez, maintenant que la neige n’y était plus. Oui. Un temps très agréable pour N. Enfin, pour l’instant, c’était déjà cela. Après tout, avec les évènements passés, c’était autre chose.

Le jeune homme était assis sur la branche d’un arbre, donc le feuillage était assez danse pour la saison dans laquelle on était. Depuis combien de temps flânait-il là ? Il n’en avait absolument aucune idée et cela ne le préoccupait guère. Il était surtout préoccuper par le départ de l’entre-deux. Certes, Natural aurait plus fuir aussi, mais il ne savait pas pourquoi, il avait peur que l’ile est davantage d’ennuis à cause des Plasmas… Si, Arian n’était plus là pour gérer qui sait ce que les sages iraient faire ? Une chance qu’Aro, malgré qu’il avait aussi bien mal prit le départ de son filleul, était là. Il ne fallait pas que les vieux fous de la team apprennent le retour de N, donc Aro fessait un bon intermédiaire. N’oublions pas que le jeune homme n’avait jamais été très doué pour jouer le chef seul, aussi… Il avait toujours suivie des plans fait par d’autres.

Bref, ce fut divers sons venant d’un peu plus loin qui le firent sortir de sa transe. N se releva, tout en cherchant du regard rapidement d’où cela venait pour apercevoir un jeune homme vêtu sombrement, accompagner d’un Evoli et un œuf. Un petit Chlorobule mangeait des baies paisiblement. Rien de bien inquiétant selon lui. Ninfia qui était couchée plutôt sur le jeune homme, était grimpée sur l’épaule gauche de ce dernier. Zoroark qui c’était amuser à prendre la forme d’un Zorua était percher sur une branche en haut de lui. Tendit que Sonistrelle, qui était à côté du Sombrenard, c’était laisser tomber vers l’avant, ce tenant après le sous de la branche avec ses pattes arrière, comme une chauve-souris.

- Sonistrelle so ? (On descend ?) Demandât Sonistrelle sur un timbre curieux, alors que beaucoup de mes amis avaient commencé à fuir. Une chose était sûre, cela n’était point à cause de cet sombre individu.

L’Unyssien répondit d’un simple signe de la tête positif. Certes, l’Evoli avec lui, aurait grandement préférer une réponse négatif de son ami, mais bon… Descendant de l’arbre, pour partir en marchant vers la direction aperçu du haut de l’arbre. Plusieurs Pokémons passaient près de lui, s’enfuyant. N arrêta quand le petit Chlorobule vit le percuter. S’accroupiant paisiblement, idée de s’assurer qu’il allait bien, tout en le replaçant debout doucement, le regardant ensuite partir. Quand il se releva, le jeune homme qui avait nourri la petite créature végétale, était déjà parti rejoindre la source de l’énervement des Pokémons des environs.

Continuant de marcher, pour arrêter dès qu’il plut apercevoir la scène. Visiblement le sombre humain avait décidé de venir en aide à un Gobou. Chose qui surpris grandement N. C’était assez rare de voir des humains défendre ces créatures qui n’étaient pas avec eut des autres humains qui voulaient les capturer.

- Sonis soo strelle ? (On y va aussi ?) Murmurât la petite chauve-souris qui était venu se poser sur la casquette du jeune homme.

- Cela n'est pas nécessaire ! Retoquât-il sous le même timbre de voix.

Zoroark toujours sous son apparence de sa prévolution restait bien calme derrière son ami. Tandis que Ninfia qui était toujours sur l’épaule de l’Unyssien hésitait à fuir ou pas. Restant bien à l’écart à regarder la scène, tout en écoutant les dialogues qui surpris davantage Natural. Il avait un peu l’impression de se voir lui-même là-dedans. Le prince des ténèbres aussi avait l’art intrigué par cet étrange humain.

Normalement, l’ancien roi des Plasmas aurait quitté les lieux, mais dès que tout fut redevenu calme, Sonistrelle s’envola pour aller se mêler au groupe de Pokémons sauvages qui étaient autour de l’étudiant, intriguée. Certes, puisqu’elle n’était guère un type eau, cela la sortait un peu du lot, mais bon. S’approchant silencieusement à son tour, tandis que Ninfia sauta par terre, préférant rester cacher derrière les jambes de son ami. Malgré que ce jeune homme à la sombre allure dégageait une aura paisible, la petite fennec ne pouvait s’empêcher d’avoir peur. Au moins, elle n’avait guère fuit les lieux cette fois. Zoroark toujours sous forme de Zorua, c’était contenter de s’asseoir près de son protéger.

_______________________________________________
I... want to see things no one can see. The truths of Pokémon inside Poké Balls. The ideals of how Trainers should be...


~ Présentation.
~ Carnet.
~ Fiche.

And a future where Pokémon have become perfect... Do you feel the same ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 25
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Comme Noir et Blanc, se conjuguent Idéal et Réalité. [ PV Natural + Capture ]   Jeu 29 Jan - 22:02




" Je pense avoir trouvé l'intrus... Je plaisante. Même si je me demande ce qu'un Sonistrelle peut bien faire dans les parages, surtout en cette période de la journée... " Lança, amicalement, l'homme en noir, plutôt surpris de la récente vision.

La chauve-souris semblait s'être mêlée au groupe, ce qui ne dérangea pas ce dernier, trop occupé à s'interroger sur Kaos. Il était en effet rare de croiser un humain, possédant une telle proximité avec les Pokémon, n'étant pas atteint du syndrome de la capture compulsive, de surcroit. Assurément, l'ambiance semblait paraître réjouissante... l'expérience, enrichissante. Black prenait un certain plaisir à caresser les créatures alentours. Dire que celles-ci en ressentaient tout autant, n'aurait visiblement pas été une preuve de flatterie injustifiée.

Serein, le sombre garçon laissait un léger sourire se dessiner, sur le visage de son être tourmenté. N'est-ce pas si simple de faire un geste, d'essayer de s'ouvrir aux ressentis des Pokémon ? Tenter de les comprendre était tout un art, mais aussi un voyage passionnant vers les retrouvailles d'une humanité perdue. Pourquoi en faire des victimes de notre soif de conquête, alors que la possibilité de progresser ensemble, sans arrières pensées et utilité à sens unique, se laissait clairement percevoir comme une pratique bien plus intéressante ?... L'humain était décidément une créature bien étrange... Un fou, nommé tel quel par des fous, en était-ce forcément bien un ? Une interrogation non dénué d'un certain charme paradoxale. Bien que n'étant pas nécessairement systématique, cette affirmation soulevait une partie du problème... Pouvait-on se fier à un daltonien, lors de l'analyse de nos couleurs respectives ? Hélas, de façon difficilement objective... Maintenant, en imaginant le phénomène, à présent beaucoup plus étendu... Qui pouvait sembler être daltonien, pour les daltoniens ? Quelqu'un avait-il entièrement raison, dans l'histoire ? Possiblement, probablement, mais qui ? Qui pouvait se vanter d'avoir l'oeil de la vérité, celui qui harmonise les nuances de teintes, qui était en mesure de révéler la véritable couleur des éléments nous entourant, de nous divulguer les vrais mélanges et décisions à prendre ?... Existe-il ? Quelqu'un pouvait-il déposer un pas au sol, en ayant au moins ce noble objectif ?...


" Vo... voli !... " ( Mmh... Quelqu'un !... )

Ressentant une présence, la créature, à poils longs, commença à prévenir ses compagnons environnants. Un mouvement inhabituel se déclarait manifestement. Aussi léger furent les pas, aussi subtile fut l'approche, un bipède se fit détecter... La mystérieuse et noirâtre entité laissa ses paupières rejoindre leurs voisines opposées. Il décodait... Le profond soupir, qui s'en suivit, bien que discret, démontra fidèlement la déception que venait d'engendrer la présence, de son existence, envers Kaos. Partout... Ils étaient partout... Mais même ventre à terre, tant que la faible lueur continuerait de scintiller, il resterait voué à se relever. Black n'avait pas le droit de les abandonner, de les laisser tomber comme lui était tombé et allait encore tomber, pour les protéger... Sa vie était, depuis maintenant quelques années, offerte à la réalisation de son idéal. La seule pièce de l'échiquier qu'il avait admis de sacrifier, afin d'atteindre ledit objectif... Celui d'un monde constitué d'harmonie, de paix, de liberté sans néfaste conséquence, au moins pour les Pokémon. Un parcours des plus complexes, pour une personnalité l'étant tout autant.

Ainsi, encore une fois, l'étrange être s'apprêtait à faire front à son nouvel obstacle, face au destin qu'il pensait avoir entièrement régi... Mais la suite de l'histoire allait se révéler moins prévisible qu'il aurait pu la penser. Se levant en effet, pour se préparer à la dérangeante rencontre, un sentiment particulier traversa le jeune homme... Quelque chose d'inhabituel, en provenance de l'inconnu précité. Pour le sombre étudiant, cela n'avait pourtant lieu d'être que dans un seul type de réceptacle...

L'obscure silhouette se retourna, ses émotions négatives commençant à ressortir, telle la lave d'une éruption volcanique. Une sensation aussi ardente que terrifiante, prête à percuter le malheureux et futur interlocuteur... Mais alors que la haine et la colère débutaient une ascension qui paraissait sans limites, Une force bien spécifique parvint à la stopper net, à laisser bouillir ces émanations à mi-chemin, avant qu'elles ne parviennent à engloutir temporairement, de leurs flammes noires, l'aura de leur propriétaire.


" Mais allez-vous enfin les laisser tranqu- " Débuta donc l'adolescent, se coupant rapidement la parole, de surprise, peu après avoir lancé un regard noir à l'opposant présumé.



Devant lui, se tenait un garçon aux cheveux verts. Rien d'anormal ? A priori, il aurait pu ressembler à n'importe quel individu de son âge... Mais il laissait dégager une impression persistante, envers ceux qui bénéficiaient de suffisamment d'empathie pour le remarquer. Une pureté apaisante, innocente, rassurante... Le chat noir s'en était retrouvé courtement paralysé, en fixant les fenêtres de son âme. Ces yeux...


" Auquel... Auquel d'entre-eux, les as-tu volés ?... " Murmura la ténébreuse figure, encore sous le choc de sa constatation.

Bloqué. Kaos était littéralement bloqué, devant lui. Jamais il n'avait ressenti ça, auparavant... La paralysie, mais surtout, cette aura familière, lui semblant tellement inadapté à l'humain. Pourtant, Black l'émanait souvent, en présence de Pokémon... Néanmoins, l'âme du mentionné ne pouvait être aussi écarlate. Trop meurtrie, trop révoltée pour cela. Elle était d'argent, tranchante mais juste, au matériaux doux et lisse, à l'apparence menaçante... L'une éclairée, l'autre à l'ombre, ses faces paraissaient représenter les parties émergées et immergées d'un Iceberg, mais également participer au camouflage des terres souffrantes de l'esprit susmentionné, comme la Lune nous interdisait la désolante vue et preuve de son passé tristement mouvementé...

Se plaçant devant les Pokémon, majoritairement aquatique, Kaos exhibait sa volonté de barrer l'accès aux créatures, démontrant aussi la méfiance qu'il avait jugé bon d'acquérir, par prudence. Cet homme avait beau ne laisser aucun doute, quant à ses intentions pacifiques, l'étudiant se refusait d'y croire vraiment. Mais d'ailleurs... En y réfléchissant un peu... Une hypothèse paraissait crédible, bien qu'incertaine...


" Ne serais-tu pas un Zoroark ?... Si tel était le cas, veuilles m'en excuser. Pour m'en assurer, je vais toutefois demander à ton compagnon, de l'espèce précitée, de me révéler la vérité... Tu peux me parler, je comprendrai et ressentirai le sens de tes dires. J'ai peine à croire qu'un humain aussi exempt de noirceur puisse encore exister en ce monde... " Renchérit le glacial personnage, de sa voix sombre mais mélodieuse, avant de s'adresser au Pokémon concerné.

La conséquente coquille toujours entre les mains, Black fixait les nouveaux venus, remarquant, par la même occasion, la présence d'une troisième protagoniste... C'était presque amusant de la trouver si timide, cette petite Evoli femelle. En quelque sorte, la voir derrière cet humanoïde à la verdâtre chevelure, tendait à le rassurer des intentions de ce dernier... la garde ne s'abaissant cependant pas... Etre préparé à chaque instant, repérer le moindre soupçon de danger potentiel, prêter attention aux sons étrangers, aux signes évocateurs d'une menace imminente. Voilà qui pouvait fortement rogner sur la santé. Un comportement enclin à la fortification de l'angoisse, la paranoïa, le repli, parfois même l'agressivité... ce revers de médaille était éprouvé mais accepté par la noire entité.

Ne reniant pas la possibilité d'une confrontation, le jeune homme conservait une position défensive, dans le cas où il devrait en venir aux mains... ou aux pieds, plutôt... Le renardeau aux multiples évolutions, lui, paru significativement enjoué de cette arrivée, particulièrement de la récente trouvaille animale, puisqu'il ne se fit pas prier pour aller la retrouver gaiement. Les Pokémon environnants observaient avec attention la scène... Non qu'ils s'en retrouvaient inquiétés... simplement... le spectacle n'en demeurait que plus intriguant. Absolument, découvrir un humain aussi ouvert était déjà rare... alors deux... Assez perturbant, surtout lorsque ceux-ci paraissaient être en phase de découvrir une entité, de leur propre espèce, leur correspondant presque entièrement, idéologiquement parlant.

Blanc et Noir se jaugeaient donc, sous les regards amplis de curiosité... tandis que l'étroite rivière, longeant la place herbue, continuait de méticuleusement laisser couler le breuvage de vie. Alors, un Axoloto, spécialement confiant, osa s'interposer entre les deux bipèdes précités. Sans pourtant prôner l'étalage d'un désir, à leur encontre, la bestiole démontrait malgré tout et implicitement, de son corps, l'intérêt altruiste que les personnalités opposées avaient en commun... Leur bonheur... Une vision parmi d'autres que la salvatrice brise, par répercussion sur le feuillage, apparaissait toutefois approuver, se servant subtilement de celui-ci comme d'un complexe et harmonieux instrument, dont les notes prophétisaient l'avènement d'une détente et d'une mansuétude sans équivoque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natural H. Gropius
~ Pure heart ~
avatar

Féminin Balance Cheval
Messages : 242
Date de naissance : 15/10/1990
Date d'inscription : 13/05/2013
Âge réel : 26
Localisation : En quoi cela te concerne-t-il ?

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 12 350 $
MessageSujet: Re: Comme Noir et Blanc, se conjuguent Idéal et Réalité. [ PV Natural + Capture ]   Lun 23 Fév - 19:16


Au dire du jeune homme la Sonistrelle leva la tête vers ce dernier pour lui sourire, sans trop s’en faire. Après tout, elle ne sentait rien de mal via cet individu. À vrai dire ce garçon devait bien lui rappeler son ami… Enfin, la petite chauve-souris ne s’en fit guère, malgré qu’elle était assez curieuse via cet être ténébreux, mais l’était encore plus via l’oeuf. La petite dragonne se tournant vers N quand l’Evoli mâle commença a alerté tous les Pokémons qu’il y avait quelqu’un. Sans pour autant s’en faire avec cela puisqu’elle connaissait déjà cet individu.

N restait neutre et paisible, malgré le regard noir de son interlocuteur. Regard qui drôlement lui rappelait lui-même, il y a fort longtemps. Combien de temps avait-il regardé tous les humains ou presque avec ce regard de haine, aussi profond que les Abyss, déjà ? Surement trop longtemps pour s’en rappeler. Certes, le jeune homme avait réussi à passer outre avec l’aide de ces deux sœurs, mais bon. Ehum ? À qui avait-il volé quoi ? Ou qui ? N ne comprenait pas trop sur le coup où cet humain voulait en venir avec cette question.

Alors que l’étudiant ce plaça devant les Pokémons majoritairement aquatique. Surement pour les protéger ou un truc du genre, chose qui surpris grandement N, mais le démontra peu à cause de la situation présente… Après ce geste selon l’Unyssien était totalement inutile, puisque jamais, il ne pourrait s’en prendre à ces amis. À ce simple geste venant du jeune homme ténébreux, la Sonistrelle s’envola simplement pour faire un tour, autour du garçon sombre et venir se poser sur la casquette de son ami paisiblement. Zoroark toujours sous une apparence de Zorua aux yeux de tous, était toujours assis à côté de Natural calmement.

Le Sombrenard resta assez surpris dès que l’autre humain vit découvrir ce qu'il était vraiment. Certes, lui aussi trouvait cela étrange de croiser quelqu’un semblable à son ami, mais n’aurait jamais cru qu’il réussirait à percer son illusion. N posa son regard paisible vers son ami, un peu pour lui dire de bien faire ce qu’il voulait, chose que Zoroark savait déjà. La petite boule noire après avoir lancé un soupir se leva doucement, pour briser son illusion, reprenant sa vraie forme. Celle d’un Zoroark. Restant près de Natural.

- Zoroark ! Ark zoroark zoro zoo. Zoro, zoroark ark zoro. Ark zoroark zoro zo, zoroark ? (Bien jouer ! Je ne croyais pas que tu serais en mesure de deviner jeune humain. Et moi, je n’aurais jamais cru possible de rencontrer quelqu’un de semblable à mon ami. Je ne crois pas que lui aussi aurait cru cela possible, n’est-ce pas ?) Terminât Zoroark, en regardant N.

Après tout, les Pokémons étaient bien les premiers à ressentir ce genre de choses. Certes, l’Unyssien l’avait plus ou moins compris, mais n’arrivait toujours pas à y croire, chose qui avait l’air bien réciproque chez son interlocuteur. Restant silencieux, tout en répondant à Zoroark d’un simple signe de la tête positif. Alors que Ninfia n’osant toujours pas quitter sa position, restant derrière N. Drôlement, elle n’avait guère envie de fuir, mais n’osait pas pour autant approcher l’autre humain qui comme les deuxièmes créatures lui rappelait drôlement Naturel.

Le jeune homme à la chevelure verte, descendît son regard vers un Axoloto quand ce dernier vit se placer entre les deux humains. Souriant légèrement, mais il avait bien raison ce petit. Mais d’un côté avez-vous déjà regardé votre reflet dans le miroir ? Surement, mais comment pouvez-vous expliquer quand ce reflet devient quelqu’un d’autre qui est juste devant toi ? Cela ne serait-ce pas étrange ? Surement une chose qu’on croit impossible… Mais quand elle arrive vraiment, comment devait-on réagir ? N ne le savait pas lui-même. Que faire ? Que dire ? Cet être devant le jeune homme, était quelqu’un qu’il n’aurait jamais cru pouvoir être possible de rencontrer de toute sa vie.

- So, So, So strelle, sonistrelle, nis. Sonissstrelle so ! (N, N, N l’est comme twa ! L’est étrange celui-là, aussi. J’comprennnds plus rien…) Celle-ci portait son regard vers le jeune homme devant eux, puis N ensuite, visiblement perdu.

Il n'y avait guère a comprendre selon le jeune homme, mais bon... N rigolât un peu au dire de la petite chauve-souris, pour finalement décider de parler. Cherchant un peu à faire baisser la garde du jeune homme en face de lui, tout comme l’Axoloto avait l’air de vouloir faire baisser cette drôle d’atmosphère inutile entre les deux humains.

- C'est bien de tenter de les protéger, mais pense-tu que cela soit vraiment utile ? Jamais, je ne ferais du mal à mes amis.

Certes, le mot "ami" pouvait paraitre étrange, mais comme l’Unyssien disait rarement "Pokémon", cela se terminait toujours ou presque par le mot "ami".

_______________________________________________
I... want to see things no one can see. The truths of Pokémon inside Poké Balls. The ideals of how Trainers should be...


~ Présentation.
~ Carnet.
~ Fiche.

And a future where Pokémon have become perfect... Do you feel the same ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 25
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Comme Noir et Blanc, se conjuguent Idéal et Réalité. [ PV Natural + Capture ]   Ven 14 Aoû - 1:42



Il ne paraissait pas arborer les signes d'une agressivité quelconque, qu'elle soit naissante ou à venir... Tel un Pokémon sauvage, qui verrait sa liberté menacée par un dresseur peu scrupuleux de son bien être, Kaos jaugeait intensément l'entité qu'il préférait juger perturbative, toujours par prudence, donc. Sa méfiance des humains l'incitait à renier jusqu'à l'aura atypique et bienfaisante, qui pourrait probablement se laisser percevoir de l'un d'eux...

Mais l'animal ténébreux, accompagnant visiblement l'arrivant indésiré, s'exprima enfin... répondant à la question du chat noir. Des paroles qui surprirent, à vrai dire. Que fallait-il en penser ? Etait-ce bien vrai, ou n'était-ce encore là qu'une conséquence émotive de la capture ?... Non... D'après les propos de ce Zoroark, il ne s'agissait pas juste de dire que son compagnon était gentil, il ressemblerait apparemment à la noirâtre silhouette. De plus, il semblait affirmer la rareté de pouvoir certifier une telle comparaison. La phrase faisait presque office d'argument à sa faveur. Néanmoins, et même si Black pouvait reconnaître que cette exclamation vocale se révélait des plus perturbantes, positivement parlant... cela ne suffisait pas, pour gagner la confiance du sombre garçon mentionné.

Chose amusante, la chauve-souris, appartenant probablement aussi à la verdâtre chevelure, paru du même avis. Tous trois, ou tous cinq, en comptant l'éleveur et son ami, étaient quelque peu désemparés d'observer ce qui prenait, à leurs yeux, une allure de paradoxe. Un reflet difficilement concevable de leur camarade humanoïde. L'inconnu ne put s'empêcher de libérer un doux rire attendri, à l'égard du petit dragon ailé, avant de prendre la parole.

Que fallait-il penser ? Pouvait-on faire confiance à un humain ? Si celui-ci se faisait reconnaître comme similaire à nous, par notre entourage, cette interrogation revenait à se la poser également pour soit. Pourtant, en la situation actuelle, ils ne s'agissait pratiquement que de simples impressions, aussi efficace l'empathie des protagonistes pouvait se révéler.


" Vos amis, dites-vous... J'entends souvent mes semblables génétiques faire mention de ce terme, à tord et à travers... se pavanant, si fier des luttes que leurs compagnons effectuent en leur nom et gloire, s'épuisant jusqu'à la moelle pour une caresse ou un mot doux, pendant que leur maître se la coule douce, supervisant grossièrement des actions sans ambitions, qu'un enfant de 6 ans pourrait facilement ordonner à leur place... " Commença l'obscur personnage, poing fermés et laissant reposer ses bras, tandis qu'il recentrait son attention sur le Zoroark, d'un regard moins abrupt.

" Au fait... Même si tes illusions paraissent parfaites, au commun des mortels, ne percevant que basiquement leur environnement... tes ruses ne peuvent tromper la réalité elle-même, tout comme elle ne peuvent se jouer bien longtemps d'une personne qui s'y lie, en quête de vérité. Je prône l'idéal de vous comprendre et de vous protéger, de participer activement à l'avènement d'un monde où ce comportement semblera normal, afin qu'une coopération sans domination, implicite ou explicite, puisse subsister. "

A la suite de ses dires, l'homme en noir s'accroupit, caressant délicatement la tête d'un Carapuce, osant se balader à proximité du mentionné... Les Pokémon pouvaient ressentir les fluctuations émotionnelles que les autres créatures dégageaient, constamment à l'écoute, ouvert à la nature, mais devant aussi prêter attention aux dangers. Il s'agissait donc également d'un instinct de survie.

Guettant la scène, depuis les airs, des Goélise entouraient les deux humanoïdes, de leur course circulaire. L'atmosphère paraissait se détendre quelque peu, lentement... Les paroles des nouveaux venus résonnaient inlassablement, dans l'esprit du garçon au triste passé. Oui, il était stupide de penser être la seule personne au monde à vouer son existence aux Pokémon... Mais encore fallait-il voir si sa pureté irait jusqu'à l'inciter à se donner en sacrifice, pour en sauver quelques-uns, à peine rencontrés... Etre sûr qu'il ne tomberait pas dans des pièges sociétaires, même malgré lui... Saisir l'étendue de son implication, à travers sa compréhension et sa volonté de la développer, envers ces adorables animaux... Comment en être sûr ?... Il n'y avait pas 36 possibilités. Jusqu'à présent, l'interlocuteur de la sombre silhouette s'en était bien tiré. C'était plutôt rare, alors cela méritait de creuser davantage le personnage.

Curieux, Black sentait monter en lui une étrange impatience, à pouvoir écouter les réponses qu'il demanderait bientôt. Alors, une idée émergeant en lui, ce dernier proposa gentiment au Gobou, précédemment sauvé, de lui offrir son aide temporaire, pour la petite expérience à laquelle il pensait soumettre son atypique partenaire de discussion. Quelque chose de simple dans l'idée, mais de compliqué, dans l'application. Et pendant que l'Evoli du dresseur essayait d'inciter son compagnon d'espèce à jouer un peu avec lui, tout en tentant de le mettre un peu en confiance, le garçon, aux cheveux d'ébène, se rapprocha légèrement... l'amphibien suivant ses pas, avant de se mettre finalement à niveau.


" Soit. Bien que ce soit la première fois que je puisse le constater, de mes propres yeux... je veux bien admettre la possibilité que tu sembles représenter. Tu m'intrigues... sans doute est-ce réciproque. Je suis Kaos Black, résident temporaire à la Gakuen Académie. Mais tu peux m'appeler comme bon te semble, je n'en ai guère d'importance. Si tu me ressemble tant que ça... alors sans doute que mes prochains termes te feront tiquer, à leur première écoute, puisque je représente effectivement ce que mes semblables pourraient nommer... un Dresseur/Eleveur. Mais je tiens d'abord à préciser deux points... Je n'ai jamais obligé un Pokémon à me rejoindre et nos combats prennent surtout la forme d'entrainements, auxquels je participe activement. Je n'ai pas d'équipe, nous sommes une équipe, se renforçant en s'épaulant. Nous subissons ensemble, nous devenons forts ensemble. Nous faisons don de nos corps au combat, afin que se concrétisent nos objectifs communs. Protéger ceux qui ne peuvent le faire d'eux-même... principalement face à une menace humaine. Ceux qui rejoignent notre équipe, n'ont pas d'obligations, nous sommes avant tout une famille, mais il peuvent soutenir plus physiquement nos ambitions, si ils le veulent. Nous voulons surtout démontrer les multiples issues, pouvant découler de la force des liens du coeur... la source de notre motivation, les premières briques, le chainon manquant, la solution à l'avènement d'un monde idéal. Qu'en penses-tu ?... " S'exclama le ténébreux, de son habituelle voix sombre mais mélodieuse.

La bestiole aquatique, demeurant toujours aux côtés du chat noir, paru bouchebée, devant la prestance du personnage et la pertinence des propos énoncés. Nul doute qu'il s'en fascinait. Et lorsque la noirâtre figure se rapprocha de lui, après son discours, murmurant finalement la nature de l'aide quémandée, le poisson à pattes n'eut aucune hésitation à accepter, d'autant plus que ce n'était pas très dur, ni bien gênant.

La fauve locale, jusqu'alors toujours attentive, n'hésita plus à reprendre le cours de son activité normale. Certains Pokémon passant à côté des humains, d'autres retournant dans la petite rivière... De temps en temps, ils jetaient un oeil. Certains préféraient malgré tout, plus par curiosité que par méfiance, continuer leur observation... désireux d'avoir la possibilité d'entrevoir les conséquences du dialogue. Mais tous, semblaient considérer maintenant les deux humains comme inoffensifs.

D'un côté, cette initiative inquiétait un peu Kaos... mais, comme semblait le faire justement remarquer l'adolescent à casquette, dans les circonstances actuelles, une protection plus envahissante paraissait inadapté, en plus de risquer de heurter la liberté des charmantes créatures. Mais ne vous méprenez pas. Black ne faisait pas encore confiance au bipède à vêtements, juste aux ressentis de ses éternels amis.


" Voli voli ? Li Evoli ! Vo, evo vo livo voli. Li evo evoli, vo vo li ! " ( comment t'appelles-tu ? Moi, Evoli ! Dis, tu n'as pas à t'en faire. Je connais mon frère depuis la naissance, il est un peu renfermé mais il a toujours été très gentil avec nous ! )

La boule de poils argumentait, à son tour, à l'attention de sa congénère, tandis que l'étudiant, aux yeux ambres, se perdait temporairement, à travers la beauté d'un spectacle entièrement naturel. Ce qu'il aimait avoir l'opportunité de savourer ces instants de plénitude... Humant la fraicheur d'une saison annuelle, d'un lieu que l'espèce humaine n'avait pas encore ravagé. Profiter de ces rares instants lui insufflait une force nouvelle, revigorait sa motivation à respecter l'engagement de sa vie. Mais, pour l'heure, il devait vérifier une hypothèse, plutôt désespérée, qu'il aurait pourtant apprécié avérée...

" J'ai besoin de savoir jusqu'où ta compréhension s'étend... Depuis ma naissance, je n'ai eu de cesse de vouloir les comprendre, les aimer, les protéger du mieux que je peux. Evoli m'a accompagné, depuis la sortie de son oeuf, dans cette tâche. Nous sommes frères, depuis l'âge de mes 6 ans. Et si tu te demandes... Oui, Evoli est Evoli. De la même manière que les humains ont donnés des noms aux Pokémon, d'après leurs cris... jeune et naïf, ne connaissant pas encore toutes les espèces, je l'ai nommé ainsi. Ce qui peut donc paraître pour un manque d'originalité, ne fait ici que figure de point de vue... Mais bref. Malgré mes tentatives, il subsiste une étape, dans la compréhension du langage du coeur, que je ne parviens pas encore à atteindre... La quête est constante, mais je n'arrive toujours pas à percevoir certains termes spécifiques, malgré mon décodage, devenant peu à peu automatique et de plus en plus efficace... Si tu parviens à saisir le véritable nom de ce Gobou, je ne pourrai que reconnaitre la valeur du lien exceptionnel, que tu aurais visiblement pu créer avec mes seuls amis... Mais je ne vais pas te mentir, je serais subjugué d'une prouesse aussi inattendue, au point que je n'ai pratiquement aucun espoir que tu y parviennes... Mais je t'en prie, ose me prouver mon égarement, l'erreur d'un jugement possiblement hâtif, à ton égard. " Reprit-il, finissant sur un ton presque défiant, mais possédant également un arrière goût suppliant.

Tout à fait. Il était plus intéressant que la verdâtre chevelure lui démontre la compétence, que son don lui octroyait. Non seulement car il permettrait l'acceptation d'un espoir pour l'humanité, mais également la possibilité d'une relation amicale avec un être humain, selon l'obscure silhouette. Une première ! Nonobstant, Kaos venait de placer la barre assez haut... n'étant lui-même pas encore capable de relever cette épreuve. Deviner quelque chose d'aussi spécifique que le nom d'un Pokémon était pratiquement impossible, pour un humain n'ayant pas une affinité fantastique avec les liens du coeur. Pourtant, et sans doute inconsciemment, le vent sombre avait cette intuition... celle d'être en face d'une personne, dont le lien avec la nature était tellement fort, qu'il semblait lui-même en faire partie. Dire qu'à une époque, une majeur partie de l'humanité devait probablement exister ainsi. Cet étrange adolescent, en était-il un vestige ?...


" Gob go. Bou gob gobou ! Bou bou gob. " ( Hey toi. Je m'appelle Zamakho ! Ravi de voir un autre autre humain différent. ) S'exprima la bête aquatique, après le signal de son sauveur.

Maintenant, nous allions voir de quoi était capable l'homme aux longs cheveux... Le test pouvait sembler assez injuste, au vu de sa difficulté, mais le Gobou avait suffisamment bien tourné la phrase, pour que son interlocuteur puisse tout de même se rattraper aux branches de la traduction, si donner un nom lui semblerait trop compliqué.

Désormais suffisamment confiant que pour oser lui tourner le dos, Black fit demi-tour, récupérant l'oeuf massif, des mains des Pokémon environnants... les remerciant de l'avoir gardé, jusqu'à maintenant, en en prenant méticuleusement soin. Sa confiance était totale, même si il ne les connaissait pas tant que ça. La noire entité avait tout de suite perçu, dans les regards de ces créatures, le privilège et la responsabilité qu'une telle requête leur insufflait. Cette première avait, en effet, formulé discrètement sa demande, juste avant de se retourner, pour un premier contact visuel avec le compagnon du Zoroark.

La volumineuse coquille à présent bien en mains, l'éleveur pouvait enfin rejoindre sereinement la rive... au bord de laquelle il comptait s'asseoir, en l'attente de réponses qu'il espérait secrètement positives. Plusieurs Barpau et Magicarpe vinrent lui tenir compagnie, se laissant caresser, alors que l'amphibien guettait la réponse du jeune garçon, lui faisant face... non seulement pour venir rapporter la véracité de l'information, prochainement reçue, mais aussi pour s'assurer lui-même de la fiabilité du questionné. Après tout, ce petit poisson quadrupède se voulait protecteur de ces lieux... bien que sa carrure ne lui permettait pas vraiment des folies protectrices...

Quoi qu'il en soit, le lieu se déchargeait progressivement de l'animosité négative, instaurée plus tôt, afin de retrouver un aspect plus calme et propice à une discussion des plus accommodantes... Un Flotajou tenta, d'ailleurs, d'attirer l'attention de l'humain, aux yeux verts... agitant une baie tamato, qu'il désirait lui faire goutter.



Hrp : Désolé du temps de réponse... éè Soucis de motivation, au début, temps, grosse présentation à finir, rupture, voilà voilà... J'espère pouvoir me montrer un peu plus disponible, à partir de maintenant. ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme Noir et Blanc, se conjuguent Idéal et Réalité. [ PV Natural + Capture ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme Noir et Blanc, se conjuguent Idéal et Réalité. [ PV Natural + Capture ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA DELICATESSE de David Foenkinos
» Protéger ses photos sans les dénaturer
» La réalité du combat avec armes à poudre noire ?
» [Thompson, Carlène] Noir comme le souvenir
» [Alexis, Isabelle] Comme dans un film noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Forêt-
Sauter vers: