Partagez | 
 

 La bouée des esprits égarés [Haiko et Lloyd]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haiko Mori
Observateur
avatar

Masculin Poissons Coq
Messages : 12
Date de naissance : 16/03/1993
Date d'inscription : 11/01/2015
Âge réel : 24

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 2 500 $

MessageSujet: La bouée des esprits égarés [Haiko et Lloyd]   Ven 16 Jan - 22:14

Pourquoi j'ai fait ça ? Pourquoi ? C'était vraiment une mauvaise idée, la pire idée du siècle même.... Bon, résumons la situation.

Ça fait moins de 24h que je suis à la Pokémon Gakuen et pourtant je viens juste de partir après la fermeture des portes. Pourtant ça avait pas trop mal commencé, on m'a bien accueilli, on m'a présenté l'école, les salles, ma chambre... Tout était si différent de chez moi... Autéquia est une petite ville, où tout le monde se connaît à peu prés, ici il y a tellement de monde dans le même bâtiments. Tous des étrangers. Ils ont tous l'air sympathiques, mais vu que je suis timide, je n'ai pas osé m'approcher d'eux. Je me suis contenté d'errer dans l'école, discret comme une ombre. A tel point que pour mes premiers cours personne ne s'est aperçu que j'étais là. Ce n'est qu'après quelque minute que le professeur s'est souvenu qu'un nouvel élève était censé arriver, et qu'il s'est étonné de ne pas le voir arriver. Normal, j'étais déjà assis au fond de la salle en train de dessiner. Mais le pire c'est quand j'ai dû me présenter... Devant... Devant tout le monde... je n'ai jamais eu aussi peur de toute ma vie ! C'est simple, je n'ai pas pu placer un mot, même pas mon prénom. J'avais trop peur de ces gens devant moi. Kay n'était pas là, enfin si, mais dans sa pokéball, alors c'est pas pareil... j'étais seul, et eux ils étaient tout pleins tout pleins, à me regarder, et à attendre. Mais qu'est-ce qu'ils attendaient ? Pourquoi ils me regardaient ? Ne comprenant pas, j'ai fondu en larme, devant tout le monde...

Je crois que c'est pour ça que je suis parti.

Quand les lumières se sont fermées je suis sorti discrètement de ma chambre. Je n'ai pris que quelques affaires, mon cahier de dessin et la pokéball de Kay. J'ai laissé mon pokédex, de toute façon je sais pas encore m'en servir. Alors bon... J'ai traversé les couloirs comme un fantôme, sans me faire remarquer, enfin je crois. Kay a fait une diversion pour que j'échappe à un surveillant et on est parti. J'ai suivi la route et je suis arrivé à Edenia, sauf qu'avec mes petites jambes, ça a été long, très long... il faisait très noir, mais j'avais une lampe de poche pour éloigner les esprits. Et me voilà a Edenia... et maintenant, je me rends compte que c'était une très mauvaise idée…

Qu'est-ce que je vais faire ?

C'est la question que j'aurais due me poser, ou plutôt j'aurais dû y penser plus tôt. Maintenant c'est trop tard pour y penser. Rentrer à la maison ? Hors de question, Maman et Mamie seraient trop déçues et je ne veux pas les décevoir. Je veux qu'elle soit fière de moi. Si je n'y arrive pas, alors il vaut mieux que je disparaisse et ne revienne plus jamais... Après tout, je ne suis pas un vrai Mori... cette simple pensée suffit à me faire monter les larmes aux yeux. Je voulais tellement faire plaisir à ma Maman, et je n'ai pas réussi... Oui, il vaut mieux que je parte loin. Mais où ? À Kalos ? C'est là que ma Maman a rencontré mon Papa, alors pourquoi pas ? Je n'ai jamais vraiment voulu le rencontrer, je n'en avais pas besoin et j'ai pas toujours spécialement envie de le faire, mais bon... il faut bien que j'aille quelque part... mais même si j'arrivais à prendre un bateau, qu'est-ce que je ferais là-bas ? Je demanderais aux gens que je rencontre s'ils connaissent un monsieur qui a des pokémon de type Fée et qui a rencontré ma Maman il y a dix ans ? Je suis peut-être un petit garçon, mais je suis pas stupide... Si encore j'avais son nom... Non, Kalos c'est pas une bonne idée...

J'arrive dans une rue très lumineuse. Sur les murs, des néons de toutes les couleurs brillent. Des rouges, des oranges, des bleus, des roses. Je m'approche de ces jolies couleurs qui me rassurent. Je me mets à longer la rue. Je me dis que tant qu'il y a de la lumière, surtout quand elle est aussi colorée, il ne peut rien se passer de mal. Enfin, jusqu'à ce que je croise des gens. Une personne, et après deux, et après cinq, et après... et après beaucoup trop ! ! et je me retrouve comme tout à l'heure, entouré de gens, sauf que cette fois ils ne me regardent pas, il se contente de passer à côté de moi sur leurs grandes jambes. Et même si je sais qu'ils ne me remarquent même pas, moi je les vois et ça suffit pour me déclencher une crise de panique. Pris d'un réflexe, je me précipite vers une ruelle inoccupée, bousculant quelqu'un au passage sans même m'excuser. Une fois à « l'abri », je m'assois, cherchant à reprendre mon souffle. Kay me rejoint peu après. Je regarde les étoiles. Je sens que je suis sur le point de pleurer à nouveau...

C'est nul de pleurer... c'est un truc de fille et de bébé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Blake
Membre de la Team Rocket
avatar

Masculin Verseau Dragon
Messages : 14
Date de naissance : 01/02/1989
Date d'inscription : 05/01/2015
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 3 900 $

MessageSujet: Re: La bouée des esprits égarés [Haiko et Lloyd]   Jeu 29 Jan - 7:18

Pour une semaine de Tadmorv, Lloyd Blake n'aurait pas pu demander mieux. D'abord envoyé en procès par des admins jaloux, il s'est vu kidnappé par son meilleur ami en plein milieu du jugement. Bien que son intervention lui avait offert la liberté et l’innocence qu'il recherchait, le millionnaire n'aimait pas être redevable, en particulier avec son rival de toujours. De plus, il se retrouvait désormais coincé dans une ile isolée du monde, sans contact a pouvoir utiliser pour revenir a sa demeure principale, près de Safrania. Étienne étant encore occupé avec les affaires qui avaient découlé de ce kidnapping, le Crocodile avait du s'en remettre a l’hôtel du coin pour les premiers jours, a son grand désarroi.

Mais ce n'est pas cela qui allait décourager le grand Lloyd Blake pour longtemps ! Après tout, cet endroit était le QG de l’académie pokémon la plus importante du globe, et regorgeait d'individus prometteurs. Avoir la main près de la source des cerveaux du futur pouvait se relever fructueux pour ses plans, aussi bien officieux qu'officiels. Il s’était aussi entendu dire par ses sources que le boss de la Team Rocket s'y trouvait souvent. Ce qui au total, faisait beaucoup de Noeunoeufs dans le même panier, a portée des ambitions du sublime être qu'il était. Il en oublierait presque sa fâcheuse péripétie, tiens !

Lloyd en avait donc profité pour visiter le lieu qu'il allait côtoyer pour les mois a venir, et faire connaissance avec les manants du coin. Ce soir, le millionnaire avait décidé de visiter le casino du coin, et en vint vite a regretter son choix. Restant tout de même courtois envers les patrons et les clients de l’établissement, le lieu palait en comparaison de celui existant a Céladopole. Ça ou la nostalgie qui pesait sur son jugement.
En prenant le chemin du retour vers son hôtel "de fortune", Lloyd sentit comme une petite personne le bousculant du chemin, comme s'il avait un Démolosse aux trousses. Ce a quoi le Crocodile s'empressa d'annoncer d'un ton agacé :


" Hé la ! Regardez ou vous... marchez ?"

Le millionnaire n'avait pas fini de se plaindre que la silhouette l'avait dépassé, s’enfonçant dans une des ruelles de la ville. Une personne normale aurait laissé l'incident passer avec quelques murmures désobligeants, mais ç’aurait mal connaitre le Crocodile ! Ça ou alors il lui en voulait pour son cigare, qui était désormais par terre, inutilisable...
Emboitant le pas, Lloyd Blake suivit donc le goujat, ou plutôt son pokémon, qui avait moins d'avance que son maitre. Et après quelques épisodes ou il faillit se prendre plusieurs platanes en pleine face (peste soit des pokémon Spectre et de leur corps incorporel !), le Crocodile fit enfin face a son criminel, ou du moins face a son dos, sur le coup...

... et le trouva particulièrement petit, pour l’occurrence. Cheveux noirs courts, et ensemble t-shirt a manches longues et pantalons a motifs rayés blanc et bleu foncé, Lloyd avait presque cru qu'il était en pyjama. Visiblement, il était préoccupé par quelque chose, vu que l'inconnu ne l'avait pas encore remarqué. Mais pour en savoir plus, le millionnaire devait d'abord attirer son attention, ce qu'il s'empressa de faire en s’annonçant d'une voix grave :


"Eh la, gamin, que fais-tu donc tout seul ici a cette heure-ci ?" Lloyd se pencha lentement, avant de continuer :
"Te serais-tu perdu ?"[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haiko Mori
Observateur
avatar

Masculin Poissons Coq
Messages : 12
Date de naissance : 16/03/1993
Date d'inscription : 11/01/2015
Âge réel : 24

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 2 500 $

MessageSujet: Re: La bouée des esprits égarés [Haiko et Lloyd]   Mar 10 Mar - 0:35

Trente-six mille idées me passent par la tête, toutes plus effrayantes les unes que les autres. Qu'est-ce que je vais faire maintenant ? Et s'il m'arrivait quelque chose. Je n'ai que dix ans après tout, qu'est-ce que je peux faire tout seul dehors ? Et pourquoi je suis sorti de l'académie. C'était du suicide. Je peux presque entendre la voix de Mamie genre « Tu es un bon à rien, un raté, tu ne mérites pas de porter l'illustre nom des Mori ! », et celle de Maman « Tu m'as déçu Haiko, terriblement déçu »... Et le pire, c'est qu'elles auraient raison. C'était stupide, terriblement stupide... Comme moi quoi... Comme moi qui suis en train de pleurer tout seul comme un bébé dans une ruelle... Manquerais plus que quelqu'un vienne me causer des misères... ha bah tient, en parlant du loup... Une voix grave me fait sursauter.

« Eh là, gamin, que fais-tu donc tout seul ici à cette heure-ci ? Te serais-tu perdu ? »


« Je... je... »


Minute Haiko !! Réfléchi un peu, sois logique. T'as un adulte devant toi, qui t'as suivi dans une ruelle sombre. Cet adulte a même l'air presque effrayant. Et puis rappelle toi de ce qu'à dit Maman, qu'il ne fallait pas parler aux inconnus, sauf dans l'école si c'est des camarades ou des gens qui travaillent dans l'école. En plus tu viens de la campagne, et ici on est en ville, les gens sont moins bienveillant qu'à la campagne en ville, c'est bien connu. Et en plus le monsieur il a une grande cicatrice bizarre sur le nez. Autrement dis, y a au moins dix mille raisons de ne pas faire confiance à ce monsieur.

...
...


C'est du moins ce à quoi j'aurais pensé si j'avais un minimum de jugeote. Malheureusement avec tout le stress, je n'arrive pas à raisonner de manière logique. Je raisonne comme un petit garçon apeuré, ce qui est à peu prés la vérité... je reste plusieurs minutes sans emmètre le moindre son, sans être capable de réfléchir. Puis je finis hocher la tête pour dire « oui » et par sortir quelques mots, d'une voix à peine audible.

« Je suis perdu... »


Je n'ai pas le temps d'en dire beaucoup plus qu'un cri strident retentit. Ha oui... Kay connais l'attaque grincement. Et visiblement il est plus méfiant que moi. Ce cri me ramène un peu à la réalité. Visiblement mon pokémon est plus malin que moi. Je le prends dans mes bras pour essayer de le faire taire. Au bout de quelques secondes éprouvantes pour les oreilles, il se calme. Je regarde alors le monsieur, soudain conscient du danger qu'il peut représenter. Conscient et peu rassuré. Il n'est pas effrayant physiquement, genre pas de dents pointues ou de nez crochus, mais je sais pas, il y a quelque chose qui me fait peur, je sais pas quoi. Peut-être la situation... enfin toujours est-il que je ne suis pas rassuré…

« Dé...désolé... il a peur des inconnus.... »

Tout en disant ça, je m'éloigne petit à petit à reculons, petit pas par petit pas, en espérant que le monsieur ne me suivent pas et surtout qu'il ne me suive pas. Du coup j'essaie de meubler un peu la discussion pour qu'il ne remarque pas.

« Je suis à la Gakuen Pokémon... Je... Je vais y retourner... Merci d'avoir demandé... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bouée des esprits égarés [Haiko et Lloyd]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bouée des esprits égarés [Haiko et Lloyd]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garçons fans de Jane Austen: phénomène rare...
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous
» [Winton, Tim] La femme égarée
» Bouée de balisage.
» Trois garçons pour quatre filles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Edenia :: Rues et Ruelles-
Sauter vers: