Partagez | 
 

 Bonjour, y’a quelqu’un?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bonjour, y’a quelqu’un?   Jeu 29 Jan - 16:19

Inochi n’aimait pas les endroits vastes. À l’extérieur, ça allait, il pouvait toujours se placer près d’un rocher ou d’un tronc d’arbre pour masquer sa présence. Mais à l’intérieur, il n’y avait pas d’abris, pas d’issus où s’éclipser en vitesse. Il suffisait d’y faire un pas pour être aussitôt à découvert, aux vus et aux sus de tous. Les petites pièces étaient plus rassurantes, plus intimes. Moins de chance d’y voir un grand nombre de gens.

Aussi l’homme fut-il vivement mal à l’aise en passant le hall d’entrée, s’empressant de raser les murs en se faisant le plus discret possible. Mehdi n’avait pas ce problème. Il fit quelques pas dans la pièce, regarda autour de lui d’un air vaguement curieux, puis suivit tranquillement son maître. Quelque part, être à moitié camouflé par cette grande plante verte de 80 cm de haut rassura un peu Inochi, lui faisant desserrer sa grippe nerveuse autour des sangles de son sac-à-dos (il avait peu de possessions et préférait voyager léger).

Il fut d’autant plus soulagé d’atteindre le secrétariat sans trop être remarqué, c’était heure de cours et peu de gens devaient se trouver hors des classes. Mais le bureau était désert et visiblement inoccupé. Déjà, l’homme se rappelait avoir aussi vu une annonce dans le journal pour le travail de secrétaire à l’académie. Du coup, il se sentit un peu stupide de s’y être présenté pour annoncer son arrivée. Que faire maintenant? Il était bien trop timide pour demander de l’aide pour le guider dans ce dédalle de couloirs pour trouver sa chambre et s’installer, déjà que la carte affiché sur le mur lui donnait le tournis. Dire qu’il allait devoir apprendre à se diriger dans ce labyrinthe, en faisant attention de n’oublier aucun recoin, aucune salle… Rien à voir avec le petit laboratoire de Bourg Geon, ou la pharmacie d’Irisia.

Mais dans quoi s’était-il embarqué?
Revenir en haut Aller en bas
Keylann Manorel
Professeur
avatar

Féminin Gémeaux Cochon
Messages : 15
Date de naissance : 02/06/1995
Date d'inscription : 25/01/2015
Âge réel : 21
Localisation : Nord.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 5 500 $

MessageSujet: Re: Bonjour, y’a quelqu’un?   Jeu 29 Jan - 21:03

Avoir de l'ambition était une bonne chose, mais l'être humain ne va pas très loin s'il n'a guère de motivation. Encore fallait-il l'utiliser à bon escient. Nombreuses sont les personnes baissant rapidement les bras au premier obstacle rencontré. C'était complètement stupide. Du moins, c'était la pensée de Keylann. Tu veux quelque chose? Bas-toi jusqu'au bout. Q'importe les chemins empruntés, il avait un but, et désirait l'atteindre quoiqu'il advienne. Et s'il venait à faire une erreur, Sylfe, son Osselait, son fidèle compagnon, n'hésiterait pas à le lui faire comprendre à coup d'os sur la tête. Il avait beau paraître craintif, il se souciait beaucoup de son Dresseur. Et heureusement pour eux deux, c'était réciproque.

Leur but semblait simple d'apparence, mais de nombreuses recherches devaient être effectuées. Or, ces recherches avaient un coût, et s'ils voulaient les mener à terme, ils devaient prendre plusieurs paramètres en compte. Premièrement, où trouver ces informations? Malgré le coin paumé dans lequel il vivait, Keylann avait entendu parler de l'Académie et de sa bibliothèque. Lui qui adorait lire, il lui fallait trouver un moyen rapide et efficace d'y accéder. Le problème était de savoir comment. Il était trop âgé pour commencer des études, et en y pensant, si même cela avait été possible, il aurait été trop pris par des cours et des devoirs inutiles selon lui. Oh, il ne les dénigrait pas, ils étaient sûrement formidables, mais ils ne le freineraient plus qu'ils ne le feraient avancer. Et il n'avait pas de temps à perdre avec ces futilités.

Un simple employé n'aurait pas accès à ce qu'il convoitait, ce n'était même pas la peine d'y songer. Il pensa à devenir Chercheur, mais rejeta rapidement cette idée. Il était plus rat de bibliothèque que rat de laboratoire. De plus, il avait une idée plus précise en tête, et bien plus intéressante. Après tout, en étant prof, il aurait des élèves et...

Le nouveau Professeur fut sorti de ses réflexions par un bruit de porte non loin de sa position. A peine venait-il d'arriver qu'il était déjà agressé par les sons ambiants de l'endroit. Agacé, mais également curieux, il se dirigea vers l'origine de sa perturbation et observa la dite-porte. Apparemment, c'était le Secrétariat. Et il semblait ouvert. Sylfe, qui le suivait depuis tout ce temps, regarda son maître, un air interrogateur dans le regard. Ce dernier haussa les épaules. Après tout, il fallait bien qu'il commence quelque part, et quoi de mieux que les esclaves des supérieurs pour s'occuper de ça? De plus, la porte semblait ouverte, l'incitant presque à poser un pied à l'intérieur de la pièce. Jour de chance. Il n'en pensa cependant pas un mot.

Keylann fut vite déçu de la vision qui s'offrait à lui. Il ne voyait là qu'un homme aux longs cheveux violets attachés -chose qu'il ne pouvait critiquer, lui même se les laissant pousser, bien que moins longs- et aux airs assez empotés. Si c'était ça, l'idée du secrétaire de ces lieux, alors l'Académie était tombée bien bas... Il retint un soupire et se mit à sourire. La première impression était toujours la bonne, à ce que l'on pouvait entendre.

"Excusez-moi, Monsieur?"

Par pitié, faites qu'il soit un minimum professionnel... Keylann ne voudrait pas avoir affaire à plus de problèmes qu'il n'en a déjà, comme par exemple Sylfe s'agrippant fermement à son pantalon, paniquant devant ces inconnus. Il allait cependant devoir s'y faire rapidement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour, y’a quelqu’un?   Ven 30 Jan - 0:53

Inochi sursauta lorsqu’une voix résonna derrière lui dans le silence de la pièce. Il s’en fallu de peu pour qu’il laisse échapper un glapissement, mais se retenu de justesse. L’étranger était… Par réflexe, l’homme baissa aussitôt les yeux, mais il avait eut le temps de le dévisager pendant une fraction de seconde. Il avait de longs cheveux bleus foncés, retenus en catogan. Mais contrairement à Yamamoto, ce n’était pas dans le but de se cacher, dans un sentiment de protection factice, non. Il avait cette posture, les épaules droites, le menton relevé, le regard volontaire. Il était de ceux qui assumaient leur différence, qui l’utilisait comme d’une épée plutôt qu’en bouclier.  

Inochi aimait ce genre de personne. Il avait grandit entouré de gens à la mentalité forte et fier. Même quand certains d’entre eux s’en prenait à lui, il continuait de les admirer pour leur ténacité, leurs rêves. C’était des gens sur qui on pouvait compter, des gens solides, un peu comme ces rochers d’Irisia sur lesquels s’échouaient les vagues. Ils étaient tout ce que lui n’était pas, mais cela n’était pas plus mal. Il fallait bien toutes sortes de personnes pour faire un monde et Inochi, avec son tempérament souple, n’avait aucun problème à remplir les tâches basses que les plus puissants délaissaient. Autant prendre chacun la place que l’on appréciait et qui nous correspondait.

Cet homme devait être un enseignant, il fallait avoir cette assurance pour oser se dresser devant une vingtaine d’étudiants, leur parler avec confiance de son savoir et de ses passions. Oui, ce devait être ça. Et lorsque quelqu’un de ce genre vous adressait la parole, mieux valait répondre tout de suite.

- Je… Yamamoto, Yamamoto Inochi, monsieur.

Il y avait une petite créature s’agrippant à sa jambe, un Osselait. Le pauvre avait l’air aussi effrayé que l’était intérieurement Inochi, et l’homme le pris aussitôt en affection. Les pokemons étaient des créatures si simples et naturelles, si promptes à montrer leurs véritables émotions. C’était sûrement pour cela qu’il se sentait bien plus proche d’eux, mais était trop timide encore pour faire les premiers pas, craignant de les déranger ou les effrayer.

Mehdi, évidement, n’avait pas ce problème. En fait, en apercevant son confrère apeuré, il s’était tranquillement couché à sa hauteur. Puis, clignant paresseusement des paupières en regardant d’un air vague le jardin par la fenêtre, le Germignon se mit à fredonner tranquillement en agitant doucement la feuille sur sa tête. Il n’en fallu pas plus pour qu’un arôme apaisant s’en dégage, se répandant dans la pièce et calmant en même temps les tensions d’Inochi.

- Et, heum… et vous êtes?
Revenir en haut Aller en bas
Keylann Manorel
Professeur
avatar

Féminin Gémeaux Cochon
Messages : 15
Date de naissance : 02/06/1995
Date d'inscription : 25/01/2015
Âge réel : 21
Localisation : Nord.

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 5 500 $

MessageSujet: Re: Bonjour, y’a quelqu’un?   Ven 30 Jan - 2:17

Le sursaut de l'homme confirma les doutes de Keylann: il n'était pas le secrétaire. Sa façon de baisser la tête à sa vue, comme un enfant prit en flagrant délit, était la preuve incontestable qu'il n'était pas à sa place. Dans ce cas, s'il n'était pas le secrétaire -ce qui rassura le jeune homme en un sens-, que faisait-il là, ce Yamamoto? Travaillait-il ici? Il semblait trop frêle pour avoir une quelconque mauvaise attention, malgré un regard se voulant hautain, mais ne trompant personne, et surtout pas Keylann. D'ailleurs, il se méfiait. Un masque, c'est facile à changer, et il s'y connaissait en la matière, quand bien même ce n'était pas celle-là qu'il enseignait! Dans un monde parallèle, peut-être aurait-il eu une grande carrière dans le théâtre, qui sait?

Un délicat parfum arriva aux narines de Keylann qui se retrouva aussitôt apaisé. Jetant un rapide coup d'œil vers le bas, il aperçut un Germignon, sûrement l'auteur de ce trouble ambiant. Enfin, si l'on pouvait appeler cette technique un "trouble". C'était assez agréable. Sylfe semblait apprécier également, mais restait tout de même en arrière. Quel peureux il pouvait être, celui-là. Non seulement il craignait les humains, mais également ses congénères! A vrai dire, il pouvait le comprendre, son ami avait vécu seul durant la majeure partie de sa vie. La solitude entraîne la méfiance. Et la méfiance bloque la confiance. Il devrait travailler cet aspect avec son Pokemon. Si Keylann se refusait toute amitié, il ne voulait pas contraindre son ami à en faire de même. Un peu de compagnie lui ferait même du bien, il en était certain.

Son attention se reporta de nouveau vers Inochi, qui semblait être dans le même état que Sylfe. En général, ce genre de personne entraîne le rire de son interlocuteur. Keylann se retint. D'une part, ce n'était pas très respectueux envers ce pauvre homme ayant l'air tellement paumé qu'il pourrait confondre un bureau et un placard à balais. Et puis, il lui trouverait peut-être une utilité, un jour. Commencer à rencontrer et s'informer sur un maximum de personne est toujours une bonne chose, chacune ayant ses points faibles et ses points forts. Il trouverait bien quoi faire de celui-ci.

"Keylann Manorel, nouveau Professeur en Mythes et Légendes Paranormales."

Brève présentation. Keylann n'était pas du genre à parler pour ne rien dire. L'homme en face de lui ne le renseignerait sûrement pas plus. Mais il fallait bien paraître poli. Il prit son Pokemon dans ses bras, rassurant ce dernier, et sourit de plus belle.

"Et voici Sylfe, mon Pokemon. Que faites-vous, au juste?"

La courtoisie, Keylann, la courtoisie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour, y’a quelqu’un?   Ven 30 Jan - 23:11

L’homme s’adressait à lui avec politesse, mais Inochi savait repérer dans sa voix une intonation froide, dans le plissement de ses lèvres du mépris. Il y était habitué, les gens de caractère appréciaient rarement ceux au tempérament servile comme le sien, sauf s’ils pouvaient en retirer profit quelque part. Ce à quoi le violet rougit, enroulant nerveusement une de ses mèches autour de ses longs doigts blafards.

- Je… Je suis le nouveau concierge… Et lui c’est… c’est Medhi.

En entendant son nom, le Germignon leva un regard calme vers le Professeur Manoral, avant de cligner des yeux et d’hocher la tête en signe de salut. Un silence embarrassé suivit, Inochi dansant un pied sur l’autre nerveusement, hésitant entre prendre congé pour ne pas embêter l’homme plus longtemps, ou oser lui demander de l’aide pour trouver son chemin dans l’académie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonjour, y’a quelqu’un?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour, y’a quelqu’un?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour Babar
» Bonjour les Geeks !!
» Bonjour à tous
» Bonjour, Nobody, Belgique.
» BONJOUR AUX HTC HD MEN AN WOMEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: L'Académie :: Secrétariat-
Sauter vers: