Partagez | 
 

 Perdu à l'académie [pv : Nymphe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dwalen Northmile
Chercheur
avatar

Masculin Vierge Chien
Messages : 14
Date de naissance : 15/09/1994
Date d'inscription : 27/04/2015
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 2 400 $

MessageSujet: Perdu à l'académie [pv : Nymphe]   Jeu 14 Mai - 16:29

Long... C'est ce que j'ai retenu du chemin à faire pour aller jusqu'à l'académie Gakuen. C'était aussi la première fois que je prenais le bateau, et ça ne me déplaisait pas. J'ai pu y croiser de nouveau pokémon que je ne connaissais que de nom, j'ai même pu apercevoir un léviathor, d'environ 5 mètres... Un peu plus petit que la moyenne.

Je dois dire que j'étais impressionné par l'île en elle même, l'académie la surplombant, les bâtiments immenses semblaient être en complet décalage avec la nature environnante. Néanmoins, je trouvais l'équilibre entre technologie, urbanisation et conservation de la nature parfaite. Mais je ne tiltai le volcan qu'un moment après ! Cette île avait décidément beaucoup de micro-climat différent.
Morveux, de son coté, s'amusait à essayer de geler l'eau de mer, sans vraiment de succès. Il était un peu dépité mais se s'entêtait pas plus que cela.

Une fois le pied à terre, sur le quai, je me dirigeait en direction de l'académie, il y avait quelque personnes aux alentours mais je n'y prêtais pas vraiment attention. Sur le chemin, polarhume marchant posément à mes cotés, un pokémon plante sorti des fourrés. Un ortide à l'odeur nauséabonde. Par instinct, je sortis mon carnet et mon crayon immédiatement. Après une description rapide de son odeur, et de sa morphologie, il s'en alla mais je n'avais pas finit de l'observer. Je décidai donc de le suivre afin de compléter ma micro-étude en cours, avec l'espoir de tomber sur un potentiel rafflesia.
Quelques minutes passèrent, mais ne connaissant pas l'endroit comme les montagnes de Frimapic, je le perdis très vite, une déception et frustration s'emparant de moi. Polarhume avait de grosse difficulté à me suivre, il n'était pas adapté à parcourir les forêts denses, mais cela me donna le sourire un instant de le voir galérer. Ayant un peu de pitié pour mon ami, je le pris sur mon épaule, lui et ses 8Kg...

-Mon dieu, tu est lourd alors que tu n'est même pas adulte..., soupirai-je.

Essayant de me repérer tout en ignorant les griffes de morveux s’enfonçant allégrement sur mon omoplate, je tombais alors sur un chemin au détour d'un arbre, et je remarquai tout de suite une jeune femme au cheveux vert. Elle me semblait familière mais je ne m'attardais pas plus que cela sur la question. Bien que agacer de parler à une jeune inconnue, j'étais perdu et elle devait sans doute connaître la région.
J’avançais alors dans sa direction, en ayant au préalable posé morveux, son poids devenant plus qu'insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphe Eastmile
Don't you trust me? ~
avatar

Féminin Balance Chien
Messages : 128
Date de naissance : 22/10/1994
Date d'inscription : 05/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 670 $
MessageSujet: Re: Perdu à l'académie [pv : Nymphe]   Ven 15 Mai - 1:44




Ft. Dwalen Northmile [ Eclosion Osselait & Capture Pandespiègle ]

Je me lève tôt ce matin. Chose plutôt rare pour moi, grande adepte de la grasse matinée, rituel presque sacré dans une religion de feignantise, que dis-je... une réel dogme moderne rythmant chaque instant de ma vie. Mon réveille est difficile car non programmé. A vrai dire il s'agissait de l’irrépressible envie du nouveau venu d'aller explorer les alentours de l'académie. Je me lève donc cherchant un appui correcte et me dégage des pokemons m'entourant. Artémis, blottît contre le mur tenant fermement dans ses bras la petite Pandore n'a même pas sentis mon mouvement. Je regarde autour de moi. Hépha dort paisiblement posé dans son socle, Némé à prit le panier de Pandore qui avait rejoins mon lit avec Arté, Onsen lui était toujours dans son aquarium tandis que Zéphyr dormait paisiblement dans le nid que je lui avait confectionné avec amour. Je fais quelques pas et me rend compte qu'il en manque un... je tourne la tête en direction du lit, rien. Je me dirige vers la salle de bain et tombe finalement sur mon gros ectoplasma avachi comme un ivrogne dans la baignoire. Je rigole doucement pour ne réveiller personne et m'assoie à son bord pour lui faire un bisous sur la joue. Immédiatement celui-ci ouvre les yeux, rougissant à vu d’œil et se volatilisant pour ne pas que je le remarque. Je ferme la porte, ôte mon pyjama et prend donc ma douche tranquillement avant le réveille de tout le monde.

Une fois lavé, je sors et tombe directement sur Loki, qui bien que de dos, semblait m'indiquer une chose dans la chambre. J'attrape une serviette de bain, me couvre, ouvre la porte et découvre la coquille de l’œuf fraîchement adopté... il avait donc éclot durant soit mon sommeil et je ne l'avais pas remarqué... soit durant ma douche et pour le coup c'était plutôt un sacré manque de chance. Loki traversa le mur et indiqua la direction de mon lit, où je put voir Arté, assise tenir dans ses bras un tout petit Osselait. Elle a un sacré don avec les pokemon nouveau née malgré son mauvais fond, il faut croire qu'elle ne pourra jamais faire de mal à un enfant, aussi capricieuse et colérique soit-elle. Je m'approche d'elle doucement pour ne pas effrayer le nouveau-née cependant celui-ci me regarde subitement et semble amusé. Je le regarde attentivement, quelques chose manque. Il possède bien un casque d'os... je me demande encore comment cela se fait qu'il naisse directement avec un os sur le crane... mais il ne possède pas encore de masse d'os. C'est un objet essentiel pour les Osselait et Ossatueur, sans cela il ne peuvent ni se battre ni même se développer normalement.

Comment à t-il éclot ?
Loki l'a simplement déplacé du bureau jusqu’à votre oreiller pour le garder bien au chaud et à ce moment là, la coquille c'est fissuré.
Oh. Loki est devenu papa pour la seconde fois... Zéphyr, et à présent ce petit Osselait...
Vous en êtes la mère.
Oh, vu comment il s'accroche à toi... je pense que non. Si un jour on m'avait dit qu'un Ectoplasma et un Gardevoir arriverais à avoir un enfant Osselait... je pense que j'aurais fortement rit au nez de la personne !
Maîtresse Nymphe.. je.... Loki... enfin !

Loki devint instantanément ROSE. Pas rouge, ni simplement rougissement, mais entièrement rose. Cela se produit lorsqu'il est soumis à une très forte émotion de gêne et aussitôt il disparaît. Je sens que cela va être réellement amusant de les taquiner tout les deux puisque leurs relation n’évolue pas vraiment à la vitesse qu'elle devrait avancer à mon goût. Loki étant trop timide, Arté n'étant pas suffisamment intéressé par les relations social avec d'autre personne que moi mise à part dans des cas de supériorité. Autant dire que ce petit est providentiel haha. Je laisse tomber ma serviette et commence à m'habiller, j'ai pris une décision et malgré l'heure il était temps de sortir et de faire la première ballade de ce petit sans nom pour l'aider à devenir un vrai Osselait puissant et sans crainte. On verra plus tard pour un nom... après tout... je le choisit en général avec le caractère ou un particularité. Une robe, mon collier de dents de dragon, mes bracelet de dent de dragon au pied, ma ceinture de cuir tressé avec mes pokeball, ma couronne de fleur posé sur ma tête... me voila prête.

Ceux qui veulent rester peuvent rester, je comprend que vous ne vouliez pas bouger de si bonne heure.

Je me met donc en route vers la foret, je me dis que s'il y a un endroit ou il sera susceptible de trouver un os c'est bien là bas, les pokemons sauvage meurt bien un jour et leurs dépouilles reste sur le sol et finisse par faire de beau os solide et bien propre. Il n'aura qu'à utiliser son flair d'osselait pour un trouver un bien à sa convenance. L'herbe est encore humide sous mes pieds nues, j'adore vraiment ça, bien que cela glisse un peu, avec un bon appuie tout passe. Je me sens revivre au printemps c'est incroyable.. la fine brise dans mes cheveux, la rosé des hautes herbes sur mes jambes, mes pokemons qui courent gaiement en ma compagnie, j'ai presque l'impression d’être rentré à la maison, près de floraville avec la tribu. Je peut presque entendre les flûtes traversière des artistes, la voix de Grand mère qui me dit de me dépêcher, que je vais rater l'éclosion des gracidé... et puis finalement je revient à la réalité en voyant la foret devenir plus dense. Je m’arrête de courir, l'endroit devait être plutôt pas mal puisque nous étions dans un coin reculé et peu fréquenté du coup. Je lâche le petit Osselait qui était durant tout ce temps bien dans les bras d’Artémis et m’accroupis pour lui expliquer.  Ni une ni deux il se mit a renifler le sol, et a chercher. ça doit être inscrit dans les gêne ? En tant que pokemon de type sol.. il pouvait au moins faire cela. Je suis concentré dans ma surveillance aussi bien d'osselait que des autres énergumène qui me servent de pokemon. J'entend soudain un bruit de branchage qui craque. Quelqu'un se dirige vers moi ? Je me retourne et...

Dwalen ? ... ON MON DIEU DWALEN !

Je reconnais immédiatement mon cousin. Peut être un des seul membre du clan Northmile dont je me souvient tant je l'avais apprécié a l'époque de notre rencontre alors que nous n'étions encore que des enfants. Mes pokemons se retourne et me regarde m'agiter. Je marche rapidement, puis finalement je cour plus ou moins dans sa direction avant de lui sauter dessus et de agripper avec mes jambes comme le ferait n'importe quel enfant. Le pauvre il doit me prendre pour une folle mais... je le suis peut être un peu. Et puis bon du haut de mes 45 kilos je ne vais pas non plus le tuer hein ! Mes pokémons arrive sans plus attendre... une petite présentation familiale s'impose.

Tu as grandis ! Mon dieu tu ressemble vraiment à un homme maintenant !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dwalen Northmile
Chercheur
avatar

Masculin Vierge Chien
Messages : 14
Date de naissance : 15/09/1994
Date d'inscription : 27/04/2015
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 2 400 $

MessageSujet: Re: Perdu à l'académie [pv : Nymphe]   Dim 17 Mai - 0:17

  - Dwalen ? ... ON MON DIEU DWALEN !

A ces mots, je fus surpris un premier temps. D'où cette jeune inconnu pouvait-elle bien connaître mon nom ? C' est alors que je la vis courir vers moi de façon olympique dans ma direction.

  - Rapide !, pensais-je.

Avant d'avoir put faire le moindre mouvement, elle s'était retrouvé accrochée à moi, ses jambes m’agrippant aussi bien que ses bras autour de moi. Je ne pus que sentir une poitrine opulente se plaquer contre moi d'ailleurs, chose que je n'avais que peu, voir jamais expérimenté. Son poids m'étonnait aussi sur le coup, beaucoup plus lourd que Morveux et mes jambes faillirent me lâcher.

  - Tu as grandis ! Mon dieu tu ressemble vraiment à un homme maintenant !

Elle me connaissait vraisemblablement... Je la décrochais de moi délicatement, elle était pieds nues, mieux vaut faire attention. Une fois posé en face de moi, toute souriante, la jeune inconnue semblait attendre une réponse de ma part.

  - Mais qui cela peut-il bien être ?, me demandais-je.

C'est alors que ses longs cheveux verts éveillaient de vieux souvenirs brumeux, datant de mon enfance. Ce ne fut qu'après quelques secondes de réflexion que je m'en souvenais !

  - Mais... Nymphe ? Tu es Nymphe Eastmile non ?

Ce nom mis tout au clair dans mon esprit, nous nous étions croisé lors de la réunion des tributs, il y a fort longtemps. Moi et Taya avions réussi à venir, même si cela était une « réunion pour adulte », au dire des supérieurs de la tribut. Je me souvenais aussi que, alors que nous nous amusions à observer les pokémons de cette nouvelle région qui nous était offerte, nous vîmes cette petite fille aux cheveux verts, qui nous a intrigué sur le coup, beaucoup plus que les pokémons. On avait tous passé du bon temps ensemble, même si cela était de courte durée. Je n'étais pas resté en contact depuis, nous étions trop jeunes pour avoir un numéro de téléphone ou quelque chose du genre et je n'étais pas retourné au réunions suivantes, elle avait fini par sortir de mes pensées.

C'est alors que je vit les autres pokémons qui l'accompagnait, une belle gardevoir, sa robe étant de très belle tenue , avec un air surpris. Un petit osselait sans os... Etrange, il devait être fraîchement né... Un ectoplasma caché dans un coin derrière un arbre ainsi qu'un monorpale et un coupenotte la suivant de près. Pour finir, un magnifique feunard, à l'allure gracieuse se déplaçait dans notre direction. J'aperçus Morveux aller calmement vers osselait, pour une fois qu'il avait un pokémon à sa taille, il semblait heureux. Cela me faisait noté qu'il fallait que j'attrape de nouveaux pokémons, maintenant que j'étais présents sur cette île.

J'aurai bien voulu tous les observer, prendre leurs tailles et mensurations, mais la surprise de revoir une des rares personnes avec qui j'ai put m'entendre durant mon enfance faisait ressortir mon coté social.

  - Mais qu'est ce que tu fais sur cette île ?

J'étais vraiment surpris sur le coup, aussi bien de la voir que vêtu d'une légère robe et sans chaussures, que de pouvoir parler avec quelqu'un que je connaissais. Je décidai, sur le coup, de m'allumer une cigarette, cela me détendrait surement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphe Eastmile
Don't you trust me? ~
avatar

Féminin Balance Chien
Messages : 128
Date de naissance : 22/10/1994
Date d'inscription : 05/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 670 $
MessageSujet: Re: Perdu à l'académie [pv : Nymphe]   Lun 18 Mai - 1:40




Ft. Dwalen Northmile [ Eclosion Osselait & Capture Pandespiègle ]

Dwalen me repose au sol. Visiblement je l'ai réellement surpris si j'en juge par le mouvement de recule intuitif qu'il a eu au moment où je lui est sauté dessus. Il faut dire que j'y suis aller plutôt franchement et comme une sauvage ça n'aide pas. Il me pose délicatement, au moins il n'est pas devenu rustre comme ses congénères en grandissant... je me demande s'il a fini par s'intégrer ou s'il est toujours le Dwalen que j'ai connu. cela remonte quand même beaucoup et nous étions jeunes mais bon. A en juger par son actuel physique... je dirais qu'il n'est toujours pas un de ces barbare d'homme du nord. Sauter dans un lac gelé... il faut vraiment être fêlé pour faire une chose aussi... enfin c'est une autre culture que la mienne quoi. Je suis bien sur la terre moi, ou dans les arbres à la limite. Il me dévisage, c'est un peu déconcertant, je me doute bien qu'il ne m'a pas reconnu de suite mais tout de même, ce ne sont pas des manières avec une jeune fille ! Enfin bon... c’est un Northmile, je peut bien lui pardonner ça juste pour nos liens familiaux. Il ouvre enfin la bouche... Mon dieu sa voix ! Lui qui avait un voix si... calme et enfantine dans le temps... elle à pas mal changé. C'est réellement devenu un homme... ça surprend. Ce qui me surprend moins c'est qu'il me reconnaisse difficilement. Il faut dire que j'ai grandis depuis le temps. la dernière fois on était haut comme trois pommes, je n'avais presque pas de formes, j'étais excessivement timide... l'inverse d'aujourd'hui. Il s’arrête, observe mes pokemons et fini par me demander ce que je fais ici...

Je suis en dernière année de Coordination. ça ne me passionne pas vraiment, je n'aime pas franchement me donner en spectacle mais j'avais envie de venir sur cette île alors je me suis dit qu'au moins là... tout était payé. A vrai dire je te retourne la question.

je regarde le petit pokemon et m'en approche en m'agenouillant simplement. Tellement adorable cette petite boule de poil gelé et... dégoulinante... d'amour ? je l'attrape et commence à lui faire un câlin. J'espère que je ne l'étouffe pas dans mes seins... enfin au moins il aura un mort digne d'un homme et heureuse non ? Je me retourne, toujours avec ma nouvelle peluche dans les bras et fais signe à mes pokemons de tous approcher pour former une sorte de groupe. Il faut que je présente tout le monde car connaissant Dwalen, il ne le fera pas de lui même et puis après tout ce sont mes pokemons... pas les siens. Artémis s'avance et me fais signe qu'elle se charge des présentations, tant mieux comme ça moi je peu continuer de jouer avec ce petit être qui me morve sur les seins. J'enfouis mon visage dans sa fourrure, aaaaah c'est tout doux mon seigneur j'adoooore les peluches et lui il est comme une peluche ! Dwalen doit en prendre soin.... quoique... vu Dwalen... je dirais que son pokemon prend soin de lui même !

Dwalen, je vous présente Loki le dévoué Ectoplasma. Némésis le Téméraire Luxio. Héphaïstos le Robuste Monorpale. Pandore la Gracieuse Feunard. Onsen le Fraternel Venalgue. Zéphyr le Pur Sonistrelle. Jaegger l’Égocentrique Coupenotte et finalement moi même Artémis la Loyal Gardevoir. Le petit dernier que vous voyez ici n'a pas encore de nom, nous étions de sortit pour lui en trouver un en même temps que sa Mass'd'os.
Ectoooo aaaah ~
Je me permet de vous présenter au reste du groupe selon les pensées de Maîtresse Nymphe. Tout le monde... Je vous présente Dwalen Northmile, cousin de Maîtresse Nymphe ainsi que Morveux son Polarhume.
Oh morveux ça lui va plutôt bien .... il est adorable... on dirait un petit ours en peluche !
Naaaaaaard...
Ne t'en fais pas, tu seras toujours la plus douce Pandore ~
Feunaaard ~

Je repose le pauvre pokemon au sol et regarde le Petit Osselait qui n'a pas vraiment prit le temps des formalité. Il semblerait que chercher un os soit sa priorité et je le comprend... après tout il n'a pour l'instant aucune réelle existence au seins de notre famille car il n'a pas de nom propre. Il commence à s'éloigner et disparait finalement de ma vue après avoir sauté dans un buisson. Évidement en bonne mère que je suis je m'excuse d'un geste de la main et décide de le suivre, j'ai un peu peur pour lui, ça se comprend je suppose. Je m'approche du buisson et voit simplement Osselait en sortir en courant suivit par un autre pokemon tout aussi petit et visiblement mignon. Celui-ci lance une attaque sur Osselait qui ,étant encore un petit, risque de prendre de lourd dégât. Je ne réfléchis pas plus que cela, je me lance entre les deux pokemons tout en sortant ma dague. On dirait un film, il ne manque plus que la scène au ralentit, la musique de film d'action et tout y est. Je m'interpose entre eux et encaisse de pleins fouet l'attaque poing-karate... enfin... je.. devrais ? Aucune douleur, aucun recule... aucun... choc? J'ouvre les yeux que j'avais fermé précédemment par réflexe, attendant l'impact et découvre la bestiole accroché à ma poitrine, la tête plongeant littéralement dedans et gigotant dans tout les sens... comme mes seins d'ailleurs. J'écarte les bras en hurlant et voit finalement le pokemon tombé d'un coup au sol, net K.O . Je regarde sur le coté et apparemment Osselait avait trouvé un os dans le buisson du quel il s'était enfuit après être tombé sur l'autre pandespiègle. Je sors la dernière pokeball qu'il me reste et la laisse tomber sur le pokemon en face de moi, une tête tout aussi derp que celle de Loki qui regardais le pokemon qui venait de rentré en collision avec une partie exposé de mon intimité. Un coup, deux coup, trois coup. Bon et bien voila un nouveau compagnon. Je ramasse ma pokeball et me retourne vers le petit Osselait...

Comment vais-je bien pouvoir appeler toi...
Gnaaaaaaaa Osselait !
Gnar ? ça te va plutôt bien haha... tu seras Gnar !
Osselait !
Et voyons voir... comment vais-je nommé l'autre pervers...


A peine j'ouvre la pokeball que le petit pandespiègle se jette de nouveau sur ma poitrine. Je ne sais pas pourquoi mais je ne peut m’empêcher d'imaginer qu'il continuera en évoluant et là se sera vraiment... mais alors vraiment weird. Je l'attrape par les pattes, le décroche de mon corps et l’inspecte du regard. Artémis s'approche et le soigne d'une attaque vibra-soin tandis que moi je cherche toujours puis soudain une idée me vient. Il semble aimer tripoter, c'est un pervers sans honte... il aime le contact... Tutch ? ça sonne comme Touch a mon oreille, ça lui va bien.

Toi petit pervers... tu seras Tutch, j'espère que ton nouveau nom te plaît aussi !
Paaaaan !

Je me relève et attrape Gnar dans mes bras, Tutch dans l'autre et retourne voir mon cousin. Le pauvre, on se retrouve et déjà je fais des miennes... j'aurais préféré garder une image un petit peu plus timide au final... maintenant il est trop tard.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dwalen Northmile
Chercheur
avatar

Masculin Vierge Chien
Messages : 14
Date de naissance : 15/09/1994
Date d'inscription : 27/04/2015
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 2 400 $

MessageSujet: Re: Perdu à l'académie [pv : Nymphe]   Mar 2 Juin - 10:53

  - Euh... Je suis là afin de faire des recherches et études sur les pokémons, j'ai décidé de devenir chercheur. Plus particulièrement sur le monde paranormal des pokémons psy et spectre. J'aurai accès à beaucoup plus de matériaux et d'outils si je suis à l'académie, comparé à ce que je pourrais avoir si j'étais resté à Northmile.

A vrai dire, je ne voulais pas lui dire la vrai raison de ma présence ici. Je ne voulais pas l'inquiéter sur l'état instable de Taya. Elle me manque d'ailleurs... Le choix de devoir la laisser seule avec le reste de la tribut ne m'avais pas enchanté du tout, j'étais un des rares à lui rendre visite souvent, à par ses parents. Elle n'a pas beaucoup d'amis, du fait d'avoir traîné avec moi durant notre enfance.
De vieux regrets semblaient avoir refait surface, mais depuis le temps j'avais appris à m'y faire.
Je vis alors Nymphe prendre Morveux dans ses bras, enfin plus particulièrement le faire plonger dans sa poitrine. Connaissant mon Polarhume, cela ne devait pas le gêner plus que cela, je l'ai déjà porté à l'envers et je ne l'ai jamais vu s'énerver ou quoique ce soit du genre. Il me ressemblait un peu sur ce point là, je dois l'avouer. Mais j'évitais néanmoins de rester fixé sur lui, disons que l'endroit où il était semblait lui convenir... Puis un homme qui reste fixé la poitrine d'une jeune femme... je ne veux pas me trimballer une réputation de ce genre à l'académie.

Alors qu'elle faisait signe à ses pokémons d'approcher, j'entendis soudain une douce voix dans ma tête, une agréable voix féminine. Surpris dans un premier lieu, je compris vite que c'était la gardevoir qui me parlait, ses gestes correspondant bien à ce que l'étrange voix me disait. C'était la première fois de ma vie que j’expérimentais ce genre de chose, une télépathie faite avec un pokémon. Je ne put cacher un léger rictus lorsqu'elle énuméra les autres pokémons à coté d'elle, les qualifiants tous d'un adjectif gratifiant. Peut-être était la volonté de Nymphe de bien faire vouloir paraître ses pokémons, dans tout les cas, je trouvais cela fort amusant. Après, de là à dire que Nymphe et moi sommes cousins... Nous sommes tous plus ou moins « cousins » entres tributs, du fait que les quatre tributs étaient réunit en une seule avant, mais je ne m'étais pas plus renseigné que cela sur la question, si j'avais put naître autre part, j'aurais accepté sans discuter. Mais j'étais fier de moi, d'avoir pu deviner que le jeune osselait était né récemment, ça prouve que je ne lisais pas des bouquins pour rien.

Alors que j'observais grossièrement les pokemons de Nymphe, je la vis courir après son osselait qui se barrait derrière un buisson, j'imagine qu'il avait déniché un os. Je me demandai si un pokemon sorti peu de temps après de son œuf pouvais survivre dans la nature... J'imagine que les autres pokémons jouaient une sorte de « fair-play » en ne les attaquant pas. Je décidai de la suivre, j'étais curieux sur l'os qu'osselait aurait pu trouver, savoir de quel pokémon venait l'os, tantôt que l'osselait me laisserait un temps soit peut l'examiner. Approchant tranquillement, je vis Nymphe entre son osselait et un pandespiègle, une dague à la main ! Elle n'allait quand même pas poignarder ce pokémon ? Il était trop petit pour faire de réel dommage à nymphe...

Avant même d'avoir put faire un mouvement, je vis le pokémon sauvage atterrir dans... ses seins.
Décidément, sa poitrine était un véritable aimant à pokémon où quoi ?! Et elle ne portait pas de soutien-gorge d'après ce que je voyais. J'étais néanmoins préoccupé par cette dague qu'elle portait en main... La douce Nymphe de mon enfance, qui savait maîtriser une arme ? Étonnant et légèrement inquiétant. Je fus tout aussi déconcerter par la manière don elle captura ce pandespiègle, la pokéball tombant mollement sur lui, sans aucune lutte. J'étais un peu jaloux, si seulement ce genre de capture pouvait m'arriver plus souvent. Mais j'étudiais les pokémons de loin, je n'avais pas les moyens et le temps de m'en occuper avant, mais l'arrivé sur cette île va certainement changer les choses. Alors qu'elle revenait vers moi, rangeant sa dague, je fus un peu confus mais repris vite la conversation.

   -Wow... ce fut une des captures les plus faciles que j'ai put voir de toute ma vie.

Ne voulant pas parler de sujet qui pourrait être sensible, je l'invitais à continuer un peu cette rencontre sur le chemin verdoyant qui nous était proposé. On pouvait clairement entendre des pokémons dans les bois, ils étaient beaucoup plus bruyant que dans les montagnes enneigées, là où un calme règne et seul le vent daigne élever la voix. Morveux semblait bien s'amuser avec osselait et collait un peu Loki. Après tout, il avait déjà vu des ectoplasma avant, je pensais que cela devait lui rappeler d'où nous venons. Repensant à ma tribut, je commençait à aborder tranquillement sa tribu, lui demandant des nouvelles, et si ses parents allaient bien. Le truc classique mais sur le coup, je n'avais pas vraiment d'idée. J'aurais pu lui demander pourquoi elle ne portait pas de soutien-gorge, enfin d'après moi, mais je pensais qu'il était largement trop tôt pour lui poser une tel question... J’espérais que la gardevoir ne pouvait pas lire les pensées, je ne m'étais pas trop renseigné sur le sujet. J'espérais aussi que Nymphe n'allait pas demander de nouvelle de Taya, je n'avais ni l'envie de lui mentir, ni l'envie d'en parler.

  - Tu as beaucoup de pokémon. Tu as mis combien de temps à tous les avoir ?

Essayant de garder une conversation, il faut dire que cela est inhabituel pour moi, nous arrivâmes dans une clairière, et nous posâmes tranquillement. Je décidais de m'allonger, fermer les yeux et de sentir l'herbe chaud et la chaleur du soleil, agréable et rare dans les contrées de Frimapic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphe Eastmile
Don't you trust me? ~
avatar

Féminin Balance Chien
Messages : 128
Date de naissance : 22/10/1994
Date d'inscription : 05/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 670 $
MessageSujet: Re: Perdu à l'académie [pv : Nymphe]   Mer 10 Juin - 14:00




Ft. DWALEN NORTHMILE [ ECLOSION OSSELAIT & CAPTURE PANDESPIÈGLE ]


Une capture plutôt simple et mon cousin. Il faut dire que tout semble aller bien aujourd'hui, je suis plutôt contente. Je regarde le petit Osselait fraichement nommé ainsi que le petit Pandespiegle fraichement capturé et me dis que ma famille commence à être complête, que je ferais mieux de ne pas capturer trop de Pokémon sinon je ne pourrais bientôt plus vivre au sein de l'académie dans des conditions optimal. Artémis s'approche de moi et attrape mon bras avant de venir se coller à moi comme elle le fait souvent lorsqu'elle est fatiguée ou légèrement endormie. Je savais qu'elle sonderait l'esprit de ce cousin dont je n'avais jamais parlé et je savais aussi qu'elle n'en garderait que peut pour elle au final. Elle est de nature surprotectrice avec moi et a cette fâcheuse tendance d'entrer dans la tête de tout le monde avec son don de télépathie. Immédiatement j'entends son petit rapport dans ma tête. Je me demande si un jour je serais capable d'entendre cette voix avec mes oreilles ou si les Gardevoir son condamné a éternellement communiquer par la pensé par faute de cordes vocales suffisamment développer. Elle me parle de mon cousin évidement et de ce qu'elle a pu apprendre sur lui, elle n'est vraiment pas un Pokémon espion pour rien... cette petite Tarsal qui se nourrit de cauchemar et de sentiment négatif  a vraiment grandi...

* Votre " cousin " est une personne vraiment particulière.
Je suppose que cela est de famille alors ?
J'ai lu ses pensées.
Je m'en doute, veux tu me faire un rapport ?
Bien sûr, Maitresse Nymphe. *

Dwalen me demande alors comment va ma famille et d'autre banalité tout en continuant de marcher. Je ne sais pas vraiment trop quoi répondre à cette question et cela m'attriste. Je sens l'étreinte d'Artémis se resserre autour de mon bras comme pour me dire qu'elle était là, je lui souris doucement pour lui faire comprendre que cela va. Je n'aime pas vraiment parler de ma famille, cela fait tellement de temps que j'e n'ai pas pu parcourir les terres avec eux, libre et heureuse comme dans le temps. Je sens comme un sentiment de tristesse m'envahir soudain. Je ferme les yeux et ralentit quelques peu dans ma marche remarquant que Dwalen s'allonge finalement dans l'herbe d'une clairière. Je repense à ma mère, qui doit supporter le poids de la tribu seule, à Grand-mère qui doit certainement se faire bien trop vieille pour couvrir mon père et cette enflure de paternelle qui doit couler des jours heureux dans la tribu. Je repense aux autres enfants bien naïf, au Pokémons libre-captif de la tribu, à mon arrivé dans le team rocket. Je dois mentir, comme toujours quand cela concerne le clan et la famille, cela me fatigue quelques peu mais je n'ai pas vraiment le choix finalement. Je reprendre un air plus joyeux et lui répond  en sortant de mes pensées.

Père semble aller bien. Grand-mère se fait un petit peu âgée à présent mais je suppose qu'elle est toujours aussi vive qu'à ses 20 ans, après tout... on ne mettra pas Yowell en tombe avant un bon moment encore ahah ! Maman, elle est toujours égale à elle-même. Sa santé est fragile mais elle va bien, le clan prend soin d'elle. Sinon la tribu est prospère depuis quelques années, il n'y a pas d'incident ni rien je suppose. Je suis partit il y a un bout de temps à présent tu sais... cela doit bien faire 4 ans peut être ? Je rends rarement visite.

Je m'arrête dans mes dires. C'est vrai que je rends rarement visite à la famille, voir jamais. Je passe sans que personne ne soit au courant. La dernière fois cela remonte à il y a plus d'un an. J'étais allé voir ma mère une nuit sans que personne ne soit au courant et j'ai passé ma nuit à la soigner. J'avais appris par un ami qu'elle était malade et j'avais accouru en moins de 24 heures depuis l'autre continent en utilisant le Team Rocket pour acheter un médicament et lui venir en aide. Avec sa fièvre je sais qu'elle ne s'est même pas aperçu qu'il s'agissait de moi. Je soupire, cela me fatigue comme vie. J'aimerais pouvoir être clairement auprès d'elle, ne pas avoir à me cacher de se père. Je m'assoie, toujours coller par Artémis qui décide de me rejoindre. Je m'assoie tel une enfant les jambes croisée tandis qu’Artémis s'assoit immédiatement entre mes jambes pour cacher ce que ma robe trop courte dévoile trop facilement. Je passe mes bras autour de sa taille tandis qu'elle pose sa tête en arrière sur mon épaule et décide de répondre à mon cher cousin concernant mes Pokémons cette fois-ci. Plutôt curieux, je me souviens de lui comme étant plus renfermé que cela il faut dire, c'était il y a des années maintenant, les gens changent.

Je suis ici depuis un bout de temps je suppose. Je ne fais pas vraiment attention. J'ai eu Artémis l'année de mes 16 ans... durant le rituel de passage à l'âge adulte. Et je n'avais capturé aucun autre Pokémon depuis... sauf une fois arrivé dans cette institut je t'avoue que les captures y sont allé bon train ahah. Ils font tous partit de la famille que j'ai choisis de me faire. La plupart viennent du centre d'adoption ou son sortit d'œuf que j'avais trouvé et dont j'ai pris soin.

Je me tais et me rend compte que j'ai une bien grande famille. Je souris doucement en blottissant mon visage dans le creux du cou d’Artémis. Notre relation peut semblé étrange pour Dwalen, mais elle fut ma seule amie, ma sœur, ma fille... à vrai dire tout pour moi durant de nombreuses années. Artémis degne enfin sortir de son mutisme causé par ma discussion avec mon cousin et se décide alors à me dire ce qu'elle a pu lire dans l'esprit de celui-ci.

* Maitresse Nymphe. Concernant les pensées de votre cousin, elles se sont porté sur votre absence de soutien-gorge, le fait que vous portez une arme blanche, mais aussi sur une jeune demoiselle... je n'ai pas compris son prénom cependant elle semble être un sujet fâcheux à aborder.
Je vois. Je suppose qu'il s'agit de Taya. Je n'en parlerais pas... du moins pas pour l'instant. Concernant le reste... comment dire...
Cela doit lui faire quelques chose de vous voir maintenant que vous êtes adulte.
Je ne dirais pas adulte... cependant il m'a connu à une époque où j'étais encore pure et innocente... *

Pandore arrive près de nous, blasé visiblement de l'agitation des autres Pokémons et se couche à mes côtés. Je glisse une main dans sa fourrure et la caresse doucement quand Némésis arrive à son tour et vient frotter sa tête contre mon bras pour réclamer une quelconque attention lui aussi. Ma discussion avec Artémis est bien loin d'être fini cependant j'ai grandement envie de taquiner mon très chèr cousin à présent. Je caresse Némé à son tour, qui finit par s'allonger au sol et regarde Loki s'amuser avec les bébés Pokémons ainsi que Morveux. Je regarde Dwalen avec un regard joueur, visiblement amusé, presque aguicheur et un petit sourire qui ne laisse finalement rien présager de bon. Il sait qu'Artémis est doué de Télépathie, que soit-il d'autre finalement, lui qui vient d'une tribu si primaire que la tribu Northmile.

Tu sembles avoir bien grandis. Tu es un jeune homme à présent, mais pourtant... je pourrais presque jurer sur le fait que tu es psychologiquement toujours égale à celui que j'ai connu.

Je reglisse ma main sur la taille d'Artémis tout en lui caressant la joue avec mon nez.

Tu risques d'être... surpris.
Ne soyez pas trop dur, Maîtresse Nymphe...
Dur ? La seule chose dur est la réalité. Les gens changent. Je suis contente de voir que tu pensais à moi encore comme la petite Nymphe des prairies d'avant... mais j'ai le regret de t'annoncer que celle-ci est morte il y à bien longtemps maintenant, Dwalen. Je serais toi... je ferais gaffe aux gens de cette académie, je te parle en temps que lien de sang. Tu devrais te constituer une équipe rapidement... si tu ne souhaite pas êtres une proie facile...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dwalen Northmile
Chercheur
avatar

Masculin Vierge Chien
Messages : 14
Date de naissance : 15/09/1994
Date d'inscription : 27/04/2015
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 2 400 $

MessageSujet: Re: Perdu à l'académie [pv : Nymphe]   Ven 12 Juin - 19:14

Nymphe semblait heureuse sur le coup de me voir, même si sa gardevoir la collait énormément. Un peu trop d'ailleurs, à se demander si elle ne se méfiait pas de moi, alors que de mon coté, Morveux jouait tranquillement avec les autres sans trop se soucier de nymphe... Je supposais que lui et moi étions plus comme deux bon potes plutôt qu'une relation de mère ou sœur comme nymphe et gardevoir. Bah, qui sait ? Peut-être qu'après tout je trouverais un pokémon un peu trop attachant, même si au final cela serait plus gênant qu'autre chose. Alors qu'elle me parlait de sa tribut et famille, elle commençait à prendre un air pensive. Elle disait que cela faisait 4 ans qu'elle n'était pas rentrée chez elle... C'est long. Je ne savais pas si je pourrais tenir aussi longtemps sans voir Taya. Qui allait lui raconter des histoires d'aventures dans les monts gelés sinon ? Je remarquais aussi qu'elle parla peu de son père et utilisait le verbe « sembler ». Curieux, elle sait comment va sa famille sauf son père, peut-être est-il en voyage ?
Assis tranquillement dans l'herbe, elle me rejoignait, assis en taillade et sa gardevoir sur ses genoux. Je me demande si une gardevoir pèse lourd... Mais j’eus un mauvais souvenir au moment où elle parlait de son obtention d’Artémis, le passage à l'âge adulte... Un mauvais frisson parcourait le bas de mon échine et remontait mon corps. Le passage à l'âge adulte, chez les northmile, se passe par un plongeon dans un lac gelé. Malgré mon âge, je suis toujours considéré comme un enfant dans ma tribut, du fait d'avoir renié ce rite. Plonger dans un lac gelé, voilà la plus merveilleuse idée pour se tuer. Puis ce n'étais pas comme si je n'étais jamais tombé dans l'eau glaciale des terres du nord, mais le faire devant toute la tribut... Non merci, je n'ai rien à prouver.
Alors qu'elle parlait, je me rendais compte d'une chose, celle que nymphe est plus vieille que moi. Pourtant on ne dirait pas comme ça. Elle fait si... gamine ? J'étais néanmoins réjouit de savoir qu'il y avait un centre d'adoption sur l'île. Cela m'éviterait de devoir aller capturer tout mes futurs pokémons. C'est alors que je vis le feunard et le luxio de Nymphe venir vers elle, cherchant sans doute des caresses. Le feunard était assez majestueux et je me retenais de vouloir toucher une de ses queue. On dit qu'une malédiction arrive à celui qui fait cela. Déjà que j'ai du boulot, devoir régler une malédiction en plus me ferait perdre du temps.

Tu sembles avoir bien grandis. Tu es un jeune homme à présent, mais pourtant... je pourrais presque jurer sur le fait que tu es psychologiquement toujours égale à celui que j'ai connu.

A ces mots, j'étais un peu interloquer, que voulais t-elle dire par là ? Il faut croire que la petite nymphe à pris un peu de courage, d'audace. Néanmoins juger les gens aussi vite semblait être un défaut chez elle, personne n'est parfait. Avant d'avoir put dire quoique ce soit, elle enchaînait avec un avertissement auquel je ne croyais pas vraiment. Je ferais les choses à ma façon, selon mes plans. Je ne capturerais pas des pokémons pour combattre ou me défendre, mais pour atteindre mon but. Passer une ou deux semaines, seul avec votre pokémon dans les montagnes, là je veut bien croire au danger. Mais ici... Une phrase interloquait mon esprit : «  Je suis contente de voir que tu pensais à moi encore comme la petite Nymphe des prairies d'avant... ». Comment pouvait-elle sav.. Et c'est alors que je compris. Sa gardevoir lisait mes pensées. Elle ne jouait pas vraiment fair-play sur le coup, ce n'est pas comme si j'étais un parfait inconnu tout de même. J'adressais un regard froid à Artémis, celui que j'avais l'habitude d'avoir envers ceux qui parlais derrière mon dos dans la tribut.

Tu ne joue pas très réglo, dis moi. Pensais-je, en direction d'Artémis. Je sais que je te suis inconnu mais tout de même. Si tu continue, il va falloir que trouve une solution pour que tu arrête.

Je me mis alors à essayer de trouver une solution de fortune. Si Artemis lisais mes pensées, je devais la combattre par la pensée. La voir coller à nymphe comme cela me donna une petite idée, autant la tester, tant pis si elle le rapporte après. Adoptant de nouveau un visage « normal » je dirais, je me mis donc à fortement imaginer elle et nymphe, nue sur un lit, des bougies éclairants par endroit le corps efféminés des deux protagonistes, tout deux serré l'un contre l'autre. Cependant, je ne fis pas cela longtemps, juste 2-3 secondes, et observait la réaction d'Artémis. Sur le coup, je me rendais compte qu'imaginer Nymphe nue ne me gênait pas, si cela peut me défendre.
Me tournant vers Nymphe, avec son sourire aguicheur et je-sais-tout, qui ressemblait à un chat essayant de paraître pour un lion, je pointais mon doigt vers mon cerveau.

Ce n'est pas marrant si tu prend tout mes secrets avant que je te les dise. Comment je vais continuer la conversation si tu sais tout de moi ?

Je pensais alors que elle devait être au courant pour Taya, si son espionne lui à tout dit. Autant aborder le sujet tout de suite. C'est alors que je sentis mon pantalon se faire tirer. Morveux voulait un peu d'attention, il semblait essoufflé après avoir autant joué. Je le pris et le posai à coté de moi, lui caressant la tête. Je voulais quand même parler de Taya à Nymphe.

Bon, autant jouer cash et honnête, vu qu'on ne peut rien te cacher.

S'en suivit alors l'explication du problème de Taya, la raison de ma venue ici. De longue minutes s'écoulèrent pendant que je racontais. C'était la première fois que je me ressassais autant ce moment... C'était désagréable mais Nymphe est aussi l'amie de Taya, donc je n'ai pas vraiment de raison de ne pas lui dire.

Voila, maintenant tu sais...

Souvenir douloureux d'une mémoire oublié, un pincement au cœur me pris quand je repensais à ma conviction de trouver un remède le plus vite possible, et d'être là, tranquillement posé dans l'herbe, quelques heures après mon arrivé. Mais cela ne servirait à rien de se précipiter, je savais très bien que mon but ne serais jamais atteint si je travaillais seul. Je me mis à caresser la tête de Morveux, par réflexe de réconfort, qui me regardait d'un air penaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphe Eastmile
Don't you trust me? ~
avatar

Féminin Balance Chien
Messages : 128
Date de naissance : 22/10/1994
Date d'inscription : 05/11/2013
Âge réel : 23

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 670 $
MessageSujet: Re: Perdu à l'académie [pv : Nymphe]   Sam 13 Juin - 16:25




Ft. DWALEN NORTHMILE [ ECLOSION OSSELAIT & CAPTURE PANDESPIÈGLE ]

C'est vrai. J'ai oublié de prévenir Dwalen qu'Artémis est extrêmement méfiante avec les humains quel ne connait pas... voir avec tous les humains à vrai dire. Je ne l'ai encore jamais vu bien s'entendre avec un membre de mon espèce jusqu'à présent et pourtant cela fait un bon bout de temps que l'on se côtoie... Je suppose que lorsqu'elle était encore une Tarsal elle a dû avoir une bien mauvaise expérience avec un humain. Nous n'en avons jamais réellement discuté, elle évite tout ce qui peut se rapporté à son passé avant notre rencontre et je n'ai jamais cherché à savoir non plus. Je ne peux pas lui en vouloir, ni à elle ni à Dwalen de réagir négativement au fait qu'un Pokémon s'incruste dans sa tête. Je ne dis rien, j'attends que les soucis se règlent de lui-même, après tout Artémis et Dwalen sont sensé être adulte tout deux. Le visage de Dwalen reprend son expression habituel tandis qu'il nous fixe l'espace de quelque seconde. Soudain, sans raison... je sens la main d'Artémis jusqu'à présent posé sur ma cuisse se serrer et son expression changer légèrement... enfin de son inexpressivité habituel à une sorte d'écarquillement des yeux et un léger teint rosé apparaitre sur les joues.

Qu'est ce qui se passe Artémis ? Ce n'est pas dans tes habitudes...
R... Rien... Mai... maitresse Nymphe...
Uhh... Tu me raconteras plus tard dans ce cas vu que tu n'as pas l'air très coopératif là...


Dwalen reprend finalement la parole entamant le sujet que j'avais précédemment décidé d'éviter... c'est à dire Taya. L'image de cette jeune fille n'était pas floue dans mon esprit. Je me souviens d'elle comme si je l'avais rencontré hier, tout comme Dwalen d'ailleurs. Il n'avait pas changé d'un poil... enfin des poils ça il en avait pris et heureusement. Mais sinon il était quasiment la même personne avec simplement quelques centimètre et kilos de plus. J'imagine que Taya n'a pas tant changé que cela non plus... malgré ce que me raconte Dwalen. La pauvre aurait sombré à cause d'un Pokémon spectre, c'est une chose courante, surtout avec les Pokémons sauvage. Il y avait eu quelques cas de guérison dans l'histoire mais toutes furent spontanée dans les quelques mois qui suivirent, après des années je me mets a douté qu'un rétablissement soit possible. Je regarde Loki avec un air légèrement triste... peut-être que lui aussi avait fait du mal à des humains avant de finir au centre d'adoption. On ne peut pas leurs en vouloir, c'est leurs nature, mais cela remet l'humain a sa place de créature faible et sans pouvoir.

Je suis désolé pour Taya, Dwalen... Je ne voulais pas aborder le sujet après qu'Artémis m'ai fait comprendre qu'il s'agissait d'un sujet sensible pour toi. Mais je te remercie de m'avoir informé sur son état.

Je commence machinalement à caresser Artémis au niveau du ventre tout en enfonçant ma tête au creux de son cou, légèrement triste de ce qu'il s'était passé chez les Northmile, comme quoi chaque tribu avait sa dose de malheur et de malédiction finalement. Moi qui m’étais toujours demandé à quoi aurait ressemblé ma vie dans une autre tribu que la mienne... Je sens qu’Artémis gigote, je la chatouille certainement, je relève la tête et la voir sourire paisiblement. Je regarde Dwalen t lui souris doucement à mon tour. Il arrivera a sauvé Taya, j'en suis persuadé... même si pour l'instant il est mal barré je pense... avec son caractère actuel il y a de grande chance qu'il ne tombe que sur les " cas " de cette académie et s'attire des soucis... trop passif comme jeune homme. J'écarte les jambes pour me défaire de la prise d’Artémis pendant qu'elle se redresse pour ne pas tomber. Une fois debout je soulève légèrement ma robe pour laisser ma jarretière apparente, là où ma dague est rangée. Puisqu'il c'était confié, je le ferais moi aussi, après tout il a le droit de savoir ce qu'il s’est passé ... enfin dans les grandes lignes.

Puisque tu t'es confier, je le ferais moi aussi, c'est une question d'équivalence et cela fait partie des enseignements des Eastmile... Cette dague. C'est mon bien matériel le plus précieux. C'est Maman qui me l'a offerte. Si j'ai quitté la tribu ce n'est pas par choix... Père m'a vendu, et à cause de cela j'ai dû quitter la tribu pour travailler et assurer une rentré d'argent constante pour les Eastmile. Mes souvenirs, et cette dague sont les seules choses que ma mère m'a laissées avant que je ne parte pour le monde extérieur.

Je marque une courte pause dans mon discours et attrape mon collier en le serrant fort contre moi, une expression sérieuse sur le visage.

La Vieille Yowell ma laisser quelques cadeau aussi, mon collier, mes bracelets... chaque membre de la tribu m'a offert une chose, tous sauf Père. Pour tout te dire, j'ai tendance à mentir quand il s'agit de la tribu... la santé de ma mère se dégrade et mon argent ne sert en rien à la soigner, seulement à acheter de nouvelle technologie qui tue à petit feu ma famille...
Maîtresse Nymphe...
Ne t'en fais pas Artémis. Après tout mon cousin n'est plus un Northmile à présent, tout comme je ne suis plus une Eastmile. Au faite Dwalen... comme on dit, il faut combattre le feu par le feu..; le problème de Taya pourrait être régler avec des Pokémon spectres... Je ne suis pas experte la dedans cependant je connais un expert de ce type dans l'académie...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu à l'académie [pv : Nymphe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu à l'académie [pv : Nymphe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Passeport annuel perdu et visite prévue le 14/2
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» [AIDE] Complètement perdu avec mon HTC HD2.....
» Pain perdu/confiture d'oignon/chèvre
» Je suis perdu à cause d'un problème de ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Extérieur :: Forêt-
Sauter vers: