Partagez | 
 

 Des retrouvailles inattendues[Zuko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Mer 23 Nov - 6:11

Je m'étais arrêtée en plein centre du hall d'entrée. Il n'y avait pas de mot pour décrire l'émerveillement que je ressentais. Je me sentais choyée d'avoir été admise dans une académie d'une telle renommée. Je sentais que toutes les opportunités du monde m'étaient ouvertes. Je tentai de m'imaginer quelle allait être ma vie dans cet endroit. Une multitude de scénarios se formaient dans ma tête. J'étais déjà impatiente d'apprendre plein de nouvelles choses. Je me sentais à ma place dans cet établissement de savoir. Je me sentais plus joyeuse que je ne l'avais été au cours des trois dernières années. Elles avaient été difficiles pour moi. Heureusement Höyö avait été là pour moi.

Sur cette pensée, je tournai mon regard vers ma Tarsal. Je lui fis un sourire, celle-ci se détendit aussitôt. Ce nouvel environnement la mettait légèrement nerveuse. Il faut dire qu'elle n'avait jamais quitté Algatia. Alors, elle se sentait passablement agitée face à ce changement d'environnement et c'était compréhensible. Je la pris doucement dans mes bras. Je la rassurai à ce simple geste, après tout je le lui devais bien.

Je baissai le regard vers ma feuille, je lis en diagonal le message. Je repérai le numéro de ma chambre, je levai le regard pour tenter de me repérer, mais ça ne me fut d'aucun secours. Je ne savais pas plus par où aller. Je me reculai pour avoir une meilleure vue d'ensemble, lorsque j'entrai en contact avec quelque chose. Je me tournai brusquement, surprise de rencontrer un obstacle sur mon chemin.

Je fus tout simplement estomaqué en reconnaissant la personne qui se trouvait face à moi. Je n'arrivais pas à en croire mes yeux. Je soutenais ce regard qui me faisait replonger trois ans en arrière. Malgré toutes ces années, je l'aurais reconnu entre mille. Il avait certes vieilli, mais il conservait les mêmes traits. D'ailleurs, s'il avait changé, c'était décidément pour le mieux. Il y avait une partie de son visage que je ne pouvais voir de l'angle où j'étais. En quelques instants, je revivais la douleur de la perte. Le revoir rouvrait la plaie béante dans mon cœur. J'en avais le souffle coupé. Je croyais être guérie de cette douleur, mais je me trompais royalement. Je sentis une boule se former dans ma gorge alors que la peine revenait au grand galop. Je repassais en mémoire tellement de souvenirs. Je me trouvais face à mon ami d'enfance et premier amour, toujours vivace, qui m'avait abandonné sans une explication.

Höyö gigota dans mes bras, mal à l'aise. Elle sentait que quelque chose clochait chez moi. Elle me ramena à la réalité. Je m’éclaircis la gorge chassant la boule d'émotion qui s'y était formée. Je tâchai de retrouver le contrôle de mes émotions pour ne pas inquiéter plus longtemps ma Tarsal. C'était difficile car je me sentais tiraillé par une multitude d'émotions contradictoires, allant de la joie à la tristesse, en passant par la colère et la surprise la plus totale. Je ne savais pas comment réagir alors je dis la première chose qui me vint à l'esprit.

- Zuko c'est toi ? Qu'est-ce que tu fais ici, demandai-je abasourdie.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 5:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Mer 23 Nov - 17:06

Me voilà enfin arrivé à Gakuen… le voyage n'avait pas été des plus agréable. Par chance que j'avais rencontré cette jeune fille, Liloa, qui avait accepté de m'aider. Je ne sais pas comment c'est arrivé, mais je me suis retrouvé sur le sommet du volcan, alors que le conducteur de la calèche qui me menait à l'Académie m'avait dit qu'elle se trouvait dans cette direction. Mon oeil, ouais… La jeune fille m'avait montré le bon chemin et j'avais été surpris de constater que je me trouvais bien loin de ma destination. Du haut du volcan, j'avais cru voir le toit d'un immense bâtiment, mais je n'étais pas certain s'il s'agissait vraiment de l'Académie ou non. Une fois la jeune fille partit, j'ai pu reprendre mon chemin en compagnie de mon Malosse, qui semblait être désolé de s'être trompé de chemin. Après tout, ce n'était pas de sa faute. C'était la première fois qu'il venait sur le continent de Sinnoh et moi aussi d'ailleurs. Les odeurs qu'ils avaient reniflés ont pu le mélanger, mais je n'étais pas du tout fâché contre lui. Nous étions finalement en route vers le bon endroit, c'était tout ce qui comptait.

En arrivant, je fus étonnement surpris de voir la grandeur de ce bâtiment. J'avais presque l'impression de me retrouver dans un château ! Le plafond du Hall d'Entrée était immense, la pièce était très grande et avait de belles décorations. Je me demandais comment les élèves faisaient pour ne pas se perdre dans cette Académie, parce que si le Hall était si gros, je n'osais pas imaginer le reste… La cafétéria, ou bien les gymnases… tout avait l'air si gigantesque. J'espèrais que j'allais pouvoir m'habituer rapidement, étant donné que j'allais y vivre quelques années. Par chance, mes cours ne commençaient pas tout de suite, j'avais encore le temps de me repérer avec tout ses étages et ses escaliers.

Mais avec tout ça… où se trouvait ma chambre ? Bah, j'allais bien la trouver en temps et lieu. J'avais seulement hâte de déposer mes nombreuses valises quelque part. Même Malosse, ne portant que seul sac sur son dos, avait hâte de l'enlever. Hésitant, je jetai un coup d'oeil près de moi pour remarquer qu'il y avait pleins d'autres nouveaux. Parfait, je n'étais plus le seul et ça me réconfortait. Je me mis à les suivre, en sortant la feuille que j'avais reçu lors de mon acceptation à cet institut. Je repérais rapidement le numéro de ma chambre, qui était au premier étage, comme je l'avais demandé. Les autres renseignements concernaient le matériel que j'aurais besoin d'acheter pour chacun de mes cours. J'allais sûrement faire tout cela plus tard dans la journée. Ainsi, trop concentré dans ma lecture, je ne vis pas la personne qui reculait directement sur moi. Je sursautai en la bousculant, en reculant de quelques pas. Bon sang, qu'est-ce que j'avais fait encore ? Je n'étais bon qu'à faire des bêtises.

Alors que j'allais m'excuser, mon souffle se coupa en reconnaissant le visage de la jeune fille devant moi. Ses cheveux noirs, ses magnifiques yeux bleus… En un instant, mon passé me frappa violemment. Je me souvenais de tout ce que je lui avais fait, depuis le jour où je ne l'avais plus revu. C'était ma faute après tout, c'était moi qui était partit sans dire un mot. Tout cela remontait à trois ans passés… Sukie… je regrettais tellement ce que j'avais fais, mais lorsque je voulu dire quelque chose, je n'eus pas la force de prononcer un seul mot. J'étais cloué sur place, paralysé par cette rencontre. Comment se faisait-il qu'ont se rencontraient à nouveau dans cette Académie, trois ans plus tard ? Si je m'étais attendu à cela…

Malosse me fit reprendre mes esprits en me poussant légèrement sur la jambe. C'est alors que je repensais à ma cicatrice, l'avait-elle aperçu ? Avais-je oublié de mettre mon bandeau ? Brusquement, je relevai la main pour la poser sur mon visage, là où se trouvait mon ancienne brûlure. Par chance, mes doigts touchèrent le tissu et je fus soulagé de constater qu'il était toujours là et que Sukie n'a pu voir mon horrible visage. Malgré tout ce temps, j'étais étonné de voir qu'elle n'avait pas vraiment changé, sauf ses traits bien entendu, qui avait prit de la maturité. Elle était splendide… mais je n'étais même pas capable de lui dire.

Lorsqu'elle parla, je tentai de conserver mon équilibre, sentant que je pouvais m'effondrer à tout moment. Sa voix m'avait tellement manquée… j'étais si heureux de la retrouvé. Par chance, j'arrivais à maîtriser mes larmes du mieux possible.

- Sukie… tu m'as tellement manquée. Je… je suis désolé pour ce que j'ai fais, même si je doute que tu vas me pardonner un jour… ajoutais-je, en détournant la tête.

Les mots que je voulu prononcés s'étranglèrent dans ma gorge. Je ne savais plus quoi faire… et elle m'avait posé une question. Je devais bien lui répondre, c'était la moindre des choses.

- Je… je suis nouveau à cette Académie. Je viens juste d'arriver et je suis un peu perdu...

_______________________________________________


Dernière édition par Zuko Hatsuno le Sam 3 Déc - 3:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Sam 26 Nov - 6:51

Dès qu'il me vit, Zuko sembla avoir été frappé par la foudre. Visiblement il partageait le sentiment de surprise que je ressentais. J'attendis qu'il réponde à ma question, mais sa réponse tardait à venir. Mon cœur battait à tout rompre alors que je me demandais ce qu'il allait me répondre. La part de moi plus sentimentale, encore amoureuse de lui, souhaitais qu'il ne me rejette pas, mais l'autre part plus en colère voulait lui crier sa douleur au visage. Je n'aimais pas cette ambivalence qui régnait en moi.

Un mouvement près de la jambe de Zuko me sortit de mes pensées. C'était son pokémon qui lui toucha la jambe. À ma plus grande surprise, le jeune homme me sembla paniqué pour une raison que j'ignorais. Il porta sa main à son visage, y attirant mon attention par la même occasion. Il toucha son bandeau, comme s'il vérifiait qu'il était toujours bien placé. Ce geste titilla ma curiosité. Je me demandais ce qu'il cachait derrière ce morceau de tissu. Zuko ne m'avait jamais rien caché dans le passé, alors je me demandais ce qui le décidait à le faire maintenant. Notre relation autrefois empreinte de confiance, était devenue teinté de méfiance. Je n'aimais pas cela, malgré ma rancune je voulais renouer mon amitié avec lui. Je n'étais pas rancunière, je n'aimais pas rester en colère très longtemps. Ce n'était pas sain. D'ailleurs, il semblait si mal à l'aise que je n'avais pas le cœur à lui en vouloir éternellement. Je voulais qu'il comment il m'avait blessé, mais je désirais aussi que tout redevienne comme avant. Enfin pas tout à fait comme avant, puisque mes sentiments pour Zuko étaient toujours vivaces. Par contre, je doutais qu'il les partage, je ne pourrais surement jamais espérer mieux que son amitié.


Zuko me tira de mes pensées. Je fus surprise par les paroles qu'il prononça. Il affirma s'être affreusement ennuyé de moi et qu'il était désolé de son attitude. Il détourna la tête me disant qu'il croyait que je ne lui pardonnerais surement jamais. Il semblait complètement désemparé et ça me fit mal de voir que c'était de ma faute. Bien sûr pour certain je peux sembler molle, mais je ne supportais pas de voir l'homme que j'aime être peiné par ma faute. Je n'étais vraiment pas douée pour la rancune. Sans attendre ma réaction, il répondit à la question que je lui avais posée. Quelle coïncidence ! Nous étions tous les deux nouveaux dans cette académie. Comme moi il était complètement perdu. Je lui fis un sourire, décidant d'être honnête avec lui.

-Moi aussi je suis nouvelle et complètement perdue, lui dis-je. Quant à savoir si je vais te pardonner, je ne sais pas encore si je t'en veux vraiment. Je sais seulement que ton départ sans un mot m'a grandement peinée. Je ne sais pas ce qui t'es arrivée, mais tu aurais pu me laisser un message au moins. Tu as toujours été mon meilleur ami, alors je me suis sentie profondément abandonnée.

Je ne pus continuer ma phrase, car ma gorge se noua de nouveau. Chaque fois que je repensais à ces douloureux souvenirs, la mélancolie s'emparait de mon cœur. J'avais l'impression de revivre la douleur passée. Sans que je puisse les arrêter, des larmes perlèrent au coin de mes yeux pour rouler sur mes joues. Je me sentais submergée par mes émotions. Je tentai de les essuyer, mais une autre venait les remplacer. Ce fut à mon tour de détourner le regard, pour cacher vainement ma vulnérabilité. Il était déjà trop tard, le regard aiguisé de Zuko devait déjà avoir remarqué mes larmes. Höyö se blottit contre moi en sentant ma tristesse. Elle tentait de me réconforter du mieux qu'elle le pouvait.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 6:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Sam 3 Déc - 4:27

Elle devait sûrement me trouver étrange, suite à mon geste qui devait éveillé sa curiosité. Si elle n'avait pas changée depuis toutes ses années, elle devait être aussi curieuse qu'avant. Je regrettais un instant d'avoir agis sous l'impulsivité du moyen et je n'aurais pas du paniquer lorsque j'ai pensé à mon bandeau. Mais bon, ce qui était fait ne pouvait pas être changé. Je fus étonnement surpris lorsqu'elle m'avoua être elle aussi élève de cette Académie. En plus, elle était nouvelle. Comment avions-nous fait pour arriver ici en même temps, pendant la même journée ? C'était vraiment le fruit du hasard. À croire que nos destins étaient réellement liés à quelque part...

J'étais sur le point de lui proposer de visiter l'Académie ensemble, lorsqu'elle m'avoua sa grande peine suite à mon départ. Déjà que je m'en voulais beaucoup, savoir qu'elle avait été très triste à cause de moi, me créea une nouvelle boule d'émotion dans la gorge. Comment avais-je pour être si égoiste ? Ma mère m'avait proposé pour déménager et je n'avais pas hésité une seule seconde... Comment vais-je pu ? J'avais abandonné ma seule amie et elle s'était retrouvée seule par ma faute... J'avais longtemps espéré qu'elle se trouve d'autres amis, une bande de fille ou quelque chose du genre, mais ce n'était pas le cas. Lorsqu'elle eut terminé ses paroles, je n'eus même pas la force de répondre. Mon regard resta rivé sur le sol du couloir, ne sachant quoi faire de plus. À mes pieds, Kurai releva la tête vers moi, comme s'il essayait de comprendre ce que je pensais et ce que je ressentais. Malheureusement, il n'y pouvait rien.

Du coin des yeux, je crus remarqué quelque chose et je souhaitais avoir halluciné. Non, elle ne pleurait tout de même pas... Elle avait l'intention de m'achever ou quoi ? Hésitant, je relevai le regard vers elle, alors que mon coeur se serra. Elle avait vraiment de la peine et je devais bien la consoler. Mais comment ? Je n'avais jamais été confronté à ce genre de situation. Et c'était aussi la première fois que je faisais pleurer une fille... Allait-elle me repousser si je m'approchais davantage d'elle ? Je n'avais envie que de la serrer dans mes bras, de constamment lui répéter à quel point j'étais désolé. J'avais envie qu'elle puisse oublier tout ce qui s'était passé, mais je savais bien que c'était impossible. J'allais devoir faire un gros effort pour qu'elle puisse passer par-dessus cet évènement. Pour qu'on puisse passer par-dessus.

N'écoutant que mon coeur, je fis un pas vers elle, puis un autre. Une voix me disait d'arrêter, tandis qu'une autre m'encourageais à continuer. Je devais bien faire quelque chose pour elle, je ne voulais pas la laisser tomber encore une fois. Celle-ci détourna la tête, comme pour se cacher de moi, mais j'avais déjà tout vu. Tout doucement, je relevai mon bras vers elle, pour pouvoir poser ma main sur son visage. Avec l'aide de mon pouce, j'essuyai les larmes qui roulaient sur ses joues, tout en lui souriant tristement.

- Arrête de pleurer, s'il te plaît... lui murmurais-je, doucement.

Bien vite, je sentis mes propres larmes monter à mes yeux. Je ne savais plus quoi faire et les mots restèrent coincés dans ma gorge. Je ne pouvais plus parler. Pourtant, j'avais envie de lui proposer autre chose, pour lui changer les idées et pour qu'on puisse passer un peu de temps ensemble. Enfin... si elle voulait.

- Tu... tu voudrais qu'on visite l'Académie ensemble ? lui demandais-je, après un petit moment.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Lun 19 Déc - 5:50

J'avais honte de pleurer devant lui. Je maudis ma faiblesse face à lui. Malgré tout ce temps, je me sentais vulnérable en sa présence. Je m'étais imaginé une multitude de scénarios s'il m'arrive de le revoir, mais dans aucun je ne fondais en larme. J'avais l'impression de tout gâcher avec mes larmes. Je voulais me blottir dans ses bras pour lui montrer ma joie de le revoir. Je désirais vérifiée si je ne rêvais pas de cet instant. En même temps, je voulais le secouer comme un prunier en lui demandant ce qui lui avait prit. Je me sentais emporté par le tourbillon d'émotion qui me secouait.

J'étais tellement plongée dans mes pensées, que je ne remarquai pas que Zuko s'approchait de moi. Je sursautai légèrement lorsque je sentis ses mains sur mon visage. Son contact était si tendre, que je me sentais frissonner. Je retournai mon regard vers lui, alors qu'il essuyait doucement mes larmes. Je me sentais secouer de tremblements. Je me sentais fondre face à cette tendresse qu'il me manifestait. Je réalisai à cette simple caresse à quel point mes sentiments étaient encore vivaces. Stupéfaite, je le fixais. Ses lèvres s'étirèrent pour esquisser un triste sourire. Il me murmura d'arrêter de pleurer. Il s'arrêta dans sa phrase comme incapable de continuer. Son regard se remplit de larmes. Mon cœur se serra à cette image. Je ne supportais pas de le voir aussi perdu.

J'en oubliais quelconque sentiment d'injustice ou de rancune que je pouvais ressentir face à lui. Malgré tout ce que j'avais vécu par son abandon, je ne voulais pas le voir souffrir. Le faire souffrir ou me venger ne changerait rien à ce qui s'était passé. Je lui avais confié ma souffrance, maintenant il était temps que je passe à autre chose sur ce point. Bien sûr, ça ne m'empêchait pas de tenter de savoir les raisons de sa disparition subite. J'allais prendre mon temps pour le savoir, car apparemment il ne me faisait pas assez confiance à l'époque pour me le confier. Je me disais qu'aujourd'hui après tout ce temps, la confiance qu'il plaçait en moi n'était pas plus haute. Ça me fendait le cœur de le constater, mais je m'efforçai de contrôler cette émotion. Il n'était pas question que je fonde en larme devant lui une deuxième fois.

Alors que je retrouvais une certaine contenance, il me demanda si je voulais visiter l'académie avec lui. Je pris une grande inspiration, réalisant à quel point mon souffle était cours. J'avais retenu mon souffle dès qu'il avait posé ses mains sur mon visage. J'oubliai la peine qui m'avait assaillie plus tôt. Il me proposait de visiter l'académie avec moi. Je lui fis un sourire timide. Je me sentais revigorée par cette perspective. Ce fut à mon tour de porter ma main à la joue découverte de Zuko. Je réalisai à quel point ma main était glacée, lorsque celle-ci rencontra la joue plus chaude du jeune homme. Je l'effleurai d'une caresse tremblante. J'avais l'impression que plus rien n'existait hormis nous. Je ne voyais plus les gens qui passaient près de nous. Je repris pied dans la réalité en sentant Höyö bouger dans mes bras. Je retirai lentement ma main de son visage. Je rougis légèrement en réalisant que ma main était restée assez longtemps sur sa joue.

- C'est une très bonne idée qu'on visite ensemble l'académie,répondis-je doucement. Ce sera une bonne occasion pour rattraper le temps perdu.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 6:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Lun 19 Déc - 18:34

Je la sentis trembler sous mon geste. Sa peau me semblait si douce, j'aurais pu continuer à la caresser ainsi pendant des heures. Mais notre relation n'était pas assez développée pour que je puisse aborder ce genre de comportement avec elle. De plus, cela l'avait probablement mit mal à l'aise. Pourtant, je ne voulais que la consoler et lui montrer que j'étais près d'elle. Après tout ce temps, elle n'était sans doute pas prête à ce que notre relation soit plus intime. J'étais prêt à attendre cependant, même si je ne savais pas du tout si elle ressentait le moindre sentiment pour moi. Honteux de mon geste, j'enlevai ma main de son visage, tout en baissant le regard. Je devais la considérer comme une amie et rien de plus. Qu'allait-elle dire si elle voyait l'horrible cicatrice qui me défigurait ? Elle allait probablement m'abandonner comme tous les autres avaient fait auparavant et elle comprendrait ensuite pourquoi nous ne nous étions pas revus depuis de nombreuses années.

Alors que je fixais le sol, je fus surpris de sentir quelque chose sur ma joue à mon tour. Surpris, je relevai le regard vers Sukie. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Avait-elle remarqué mes larmes et maintenant c'était elle qui tentait à me consoler ? Bah, probablement pas... Je pouvais bien vivre avec cette peine, ce n'était pas grave. Cependant, le fait qu'elle me caresse la joue éveilla plusieurs questions en moi. Mes sentiments étaient-ils réciproques ? Voulait-elle me faire comprendre quelque chose, ou bien c'était juste pour me remonter le moral ? Je l'ignorais, mais à mon plus grand bonheur, elle accepta ma proposition. Un petit sourire apparut au coin de mes lèvres. C'était le moment idéal pour lui changer les idées. Mais avant tout, je devais me rendre à ma chambre. J'en avais marre de toujours traîner toutes ses valises derrière moi, en plus de les avoir apportées jusqu'au volcan, puis ici...

- D'accord, mais je dois passer à ma chambre pour déposer tout ça, dis-je en désignant mes valises. J'ignore où elle se trouve et je vois que toi aussi tu as pleins de bagages. On pourrait les chercher ensemble.

Alors que je repenais mes valises, Kurai prit la tête de la petite troupe. Il ne savait pas trop dans quelle direction il allait exactement, mais il y allait selon la logique. Je fus surpris par la grandeur de cette Académie. Déjà que le Hall d'Entré était immense, il y avait de nombreux couloirs et le plafond était toujours très haut. Ça pouvait permettre au pokémon de type vol de se dégourdir un peu tout en restant à l'intérieur. Il y avait des escaliers un peu partout et je fus soulagé de voir un panneau, attaché sur un mur, qui donnait les directions de certains endroits importants de l'Académie, par exemple la cafétéria ou la bibliothèque. Les chambes se trouvaient à droite et Kurai, ayant aperçu le panneau aussi, tourna dans cette direction. Les chambes étaient situées dans une tour de quatre étage, ce qui m'étonne énormément. Les chambres dans une tour... je ne m'attendais pas du tout à cela. Lors de mon inscription, j'avais demandé à avoir une chambre au premier étage. Je ne pris donc pas les escaliers qui étaient juste à l'entrée de la tour et continuait d'avancer dans ce long couloir.

Un peu plus loin, sur l'une des portes, il y avait mon nom gravé sur un petite plaquette. Je sortis la clé que j'avais rangée dans ma poche et je m'empressai d'ouvrir la porte. Mon Malosse se faufilla rapidement à l'intérieur et mes yeux s'agrandirent de surprise en voyant la grandeur de ma chambre. Il y avait un lit, un bureau, ainsi qu'une étagère, tout ce qu'il doit y avoir dans une chambre. Il y avait aussi une très grande fenêtre et une salle de bain privé. Que vouloir de plus ? Ne voulant pas faire attendre Sukie trop longtemps, je déposai toutes mes valises dans un coin de la pièce et ressortit, n'oubliant pas de vérouillé la porte en la refermant. Kurai était tout excité suite à ce séjour à cette Académie qui s'annonçait bien. Je suivis ensuite la jeune femme, curieux de voir à quel étage ce trouvait sa chambre.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Mer 21 Déc - 6:52

Dès que j'acceptai, ses lèvres s'étirèrent d'un sourire en coin. Je me sentis fondre et mon cœur fit une embardé. J'eus des petits papillons au ventre. Déjà à l'époque, un sourire de Zuko me mettait dans tous mes états et il me faisait toujours le même effet. Sauf que cette fois, il y avait un autre sentiment qui s'ajoutait, un sentiment que je ne pouvais pas ressentir à cette époque, le désir. Je voulais poser mes lèvres sur les siennes encore souriante. Ça me surprenait de voir tout ce qu'il provoquait en moi. Sa voix me sortit de mes pensées. Il m'expliqua qu'il devait avant tout aller porter ses valises. Il ne savait pas où se trouvais sa chambre et il remarqua la présence de mes valises. Il me proposa qu'on les cherche ensemble. Je lui souris, lui signifiant que j'acceptais sa proposition. Je déposai Höyö au sol, puis agrippai mes valises.

Le Malosse de Zuko prit les devants. Je marchai derrière le jeune homme. Ma Tarsal ne me quittait pas d'une semelle. J'étais stupéfaite, tout dans cette académie avait des proportions immenses. Je sentais que j'allais me plaire dans cet endroit, surtout avec la présence de mon ami. Mon regard se porta sur le dos de Zuko. Je détaillai ses épaules larges. Ce n'était plus un garçon qui se trouvait devant moi, mais un jeune homme très séduisant. Le trajet vers le dortoir des élèves passa sans que je m'en rende compte. Je ne remarquai pas les détails qui me permettraient de me retrouver. Je ne savais pas trop où je me trouvais dans le dortoir. Zuko finit par arriver à sa chambre. Il entra dans celle-ci pour déposer ses affaires. Je l'attendis, je me sentais idiote de m'être laissé déconcentrer ainsi. Ça n'arrivait qu'à moi ce genre de choses. Je me tournai vers Höyö qui me fixait curieuse. Je lui souris. Zuko ressortit de sa chambre, prêt à me suivre.

Je commençai à marcher, cherchant ma chambre. Par contre, je ne savais pas du tout où je devais aller. C'est alors que je vis mon nom sur une porte. En vérité, je n'étais pas vraiment loin de la chambre de Zuko. J'étais heureuse de cette coïncidence.

-Nous étions vraiment destinés à nous retrouver, lui dis-je en ouvrant la porte de ma chambre.

Je regardai rapidement ma nouvelle chambre. Pour une chambre d'étudiant, c'était un grand luxe. Je ne m'attardai pas plus longtemps dans la chambre, j'aurais suffisamment le temps de la découvrir plus tard. Pour l'instant, je voulais profiter de cet instant avec Zuko. Je ressortis de la chambre, suivi par Höyö qui ne me quittait pas.

- Je suis prête pour la visite, où est-ce qu'on se rend en premier, lui dis-je. Il y a un endroit que tu aimerais voir ?

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 6:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Ven 23 Déc - 7:29

Je fus surpris de constater que sa chambre n'était pas très loin de la mienne. Les autres qui se trouvaient autour de nous appartenaient sûrement à d'autres nouveaux. Mais bon, dans ces circonstances, on allait sans doute pouvoir se voir plus souvent. Cette simple pensée me fit sourire, je me sentais bien mieux en sa compagnie. J'étais tellement content de l'avoir retrouvé. Lorsqu'elle ouvrit la porte pour y déposer ses affaires à son tour, je jetai un bref coup d'oeil à sa chambre. Elle ressemblait beaucoup à la mienne. Un instant, j'avais cru reçevoir une chambre de luxe de la part du directeur mais elles étaient sûrement toutes comme ça pour chaque élève. J'étais soulagé d'un côté, pourquoi aurais-je eu droit à un traitement de faveur ? Je n'avais rien fait de bien spécial et surtout, je ne connaissais personne ici.

La jeune femme me fit sortir de ces étranges pensées en s'approchant de moi, disant qu'elle était prête pour la visite. Je lui souris en retour. Où pouvions-nous commencer ? Par la bibliothèque ? Non, c'était trop silencieux et je voulais continuer de discuter avec Sukie, après toutes les années que nous nous étions perdu. Elle devait probablement avoir des tas de chose à me raconter et moi aussi d'ailleurs, même si j'allais passer au travers de certain détail. Ensuite, il y avait les salles de cours, mais je n'étais pas trop intéressé. De plus, les élèves avaient sûrement des cours en ce moment même. On allait passer pour des vrais imbéciles s'ils nous voyaient passer devant la porte en regardant tout le monde. Sinon, il y avait la cafétéria, mais je trouve que ce n'était pas vraiment utile à visiter. Le bureau du directeur ? Bof... l'infirmerie ? Le centre d'adoption ? Finalement, je n'étais plus trop tenté à l'idée de visiter, je voulais seulement savoir où se trouvait les endroits les plus importants de l'Académie. À moins que Sukie tenait vraiment à visiter, j'allais le faire pour elle.

- Personnellement... il n'y a pas vraiment d'endroit que je voudrais visiter, lui répondis-je en hésitant, alors que je continuais à marcher dans le couloir. Mais si tu veux vraiment visiter, ça ne me dérange pas du tout de t'accompagner.

Je lui souris à nouveau. Kurai marchait toujours près de moi et il levait quelques fois le regard pour observer les autres élèves qui passaient à nos côtés. J'étais sur le point d'ajouter quelque chose que, en tournant le coin d'un couloir, je ne vis pas le garçon devant moi et je le bousculait sans le vouloir. Ce dernier recula de quelques pas et je vis qu'il était accompagné par deux pokémons, un Granbull et un Férosinge, qui était perché sur son épaule. Ces deux là grognèrent et me jetèrent un regard noir. Mais voyons, je n'avais pas fait exprès de percuter leur maître. C'était un accident, je ne l'avais pas du tout vu en tournant le couloir. Et lui, s'il m'avait vu, il n'avait pas prit la peine de se déplacer pour m'éviter. Ce dernier aussi me jetait un regard noir et il me pointa du doigt.

- Toi ! cracha-t-il. Comment ose-tu me bousculer ainsi ? La prochaine fois ouvre tes deux yeux, tu verras mieux.

Il éclata de rire par la suite, ainsi que ses deux pokémons. Comment voulait-il que j'ouvre mon oeil avec le bandeau que j'avais sur le visage ? Je me contentai d'arquer un sourcil, trouvant sa réplique stupide. J'étais près à m'excuser, mais maintenant je n'avais plus du tout envie de le faire. Mon Malosse se plaça entre moi et l'autre gars et il le regarda comme ses pokémons me regardait. Il laissa même échapper un grognement, lui envoyant ainsi un avertissement pour ne pas trop s'approcher de moi. C'était mieux pour lui, en tout cas.

- Hey toi ! Contrôle ton chien, j'ai pas envie qu'il me morde.

- Bah... il ne mord pas les personnes intelligentes. Si j'étais toi, je m'inquièterai un peu.

Le jeune homme réagit soudainement. Il s'élanca vers moi pour me prendre par la gorge et me plaquer sur le mur du couloir derrière moi. Par chance, je n'avais rien sentit, mais mes yeux s'étaient agrandis sous la surprise. Mais il était malade ce type ? C'était lui qui avait commencé en plus. Voyant ce geste, Kurai grogna et montra les dents, étant prêt à attaquer, mais je le dissuadais d'un signe de la main. Mon pokémon n'était pas trop d'accord à laisser ce prétentieux me faire du mal. Il se contenta de se retourner vers le Granbull, ne voulant pas qu'il approche davantage.

- Tu oses prétendre que je suis idiot ? Hein !? Oh, tu vas regretter tes paroles, crois-moi.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Lun 9 Jan - 6:55

Le ton hésitant que prenait Zuko, lorsqu'il me répondit, me surpris. Je n'étais pas habituée à ce qu'il se montre ainsi avec moi. Au contraire, une grande complicité avait toujours régné entre nous. Il faut dire que ces trois ans de séparation avaient fait quelques ravages sur notre amitié. Je me demandais ce qui l'avait rendu ainsi. Toutefois, je m'abstins de lui poser des questions. Je ne voulais pas créer de froid entre nous alors que nous venions à peine de nous retrouver. Je désirais savourer ce moment le plus longtemps possible.

Zuko m'avoua qu'il n'avait pas d'endroit spécifique qu'il voulait visiter. Il me laissait décider. Il s'engagea à m'accompagner si je voulais vraiment visiter. J'étais touchée par cette attention qu'il avait pour moi. Zuko avait toujours été quelqu'un d'attentionné et j'appréciais grandement cette qualité chez lui. Ça le rendait particulièrement attachant. Il ouvrit la bouche pour ajouter quelque chose, mais la suite ne vint jamais. En tournant le coin, Zuko bouscula accidentellement un autre étudiant. Ce dernier était accompagné par deux pokémons, un Granbull et un Férosinge. Je fus surprise d'entendre leur grognement agressif. Je ne comprenais pas pourquoi ils réagissaient ainsi.

Leur dresseur ne valait pas mieux. Il agressa verbalement Zuko en lui disant de faire attention et d'ouvrir ses deux yeux. J'étais estomaquée par la stupidité de la remarque. Il avait un bandeau sur l'œil gauche, il était évident qu'il ne pouvait pas ouvrir les deux yeux. Sitôt sa réplique lancée, il éclata de rire. Cela confirma ma première impression dès qu'il avait ouvert la bouche, il était très pathétique. Il n'y avait que des idiots pour rire de leurs propres blagues stupides. C'est alors que Malosse s'interposa entre eux. Celui-ci grogna contre l'autre abruti. Il confirma la piètre opinion que j'avais de lui en ordonnant à Zuko de contrôler son chien. Il se justifiait en disant qu'il ne voulait pas se faire mordre. Il faut dire que pour une fois il était légèrement sensé.

La réponse de Zuko ne tarda pas à venir. Je ne pus m'empêcher de rire en l'entendant. Elle était vraiment bien trouvée cette réplique. C'est alors que l'imbécile agrippa Zuko par la gorge, sous mon regard médusé. Il plaqua le jeune homme contre le mur. Kurai eut un grognement agressif. C'est alors que l'agresseur de Zuko menaça de lui faire regretter ses paroles. Cette phrase me tira de ma torpeur. Il n'était pas question que j'observe mon meilleur ami se faire tabasser. J'étais une femme d'action.

Je sentais Höyö trembler contre ma jambe. Toute cette agressivité la troublait. Je passai une main apaisante sur sa tête, avant de me diriger vers l'autre fou. Arrivée à proximité de l'agresseur, je serrai mon poing et frappai. Ce n'était pas vraiment une bonne idée, puisque je me fis vraiment mal. Par contre, cela eut l'effet que je voulais. Il détourna son regard vers moi, alors que je me massais mon poing douloureux.

-Ton attitude démontre à quel point t'es idiot puisque tu ne sais même pas faire la différence entre un simple accident et un acte involontaire.

Mon vis-à-vis me détailla d'un air moqueur. Il était bien plus grand que moi, mais je ne le craignais pas.

-Hey bien il a besoin de son petit lutin pour le défendre, se moqua-t-il. Dommage que tu sois avec ce déchet, t'es un beau brin de fille.

Il éclata de rire alors que je le foudroyais du regard, complètement dégoutée. Je profitai de cet instant pour lui mettre un bon coup sur le nez. Un craquement sinistre retentit, notre adversaire porta sa main à son nez sanguinolent. Il laissa échapper un grognement de douleur.

-Tu vas me le payer sale petite garce, s'écria-t-il entre deux gémissements de douleur.

-Essaie pour voir gros débile, je t'attends, le provoquai-je en me mettant en position de défense.

Je sentis un mouvement près de moi. Höyö venait de se poster près de moi. Elle se mit en position offensive. Toute peur l'avait quitté momentanément. Elle avait senti le danger auquel était confrontée sa maîtresse et elle était prête à la défendre. Elle fixait méchamment le gros balourd, au moindre mouvement agressif la Tarsal allait passer à l'offensive.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 6:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Mar 10 Jan - 19:11

Malgré la situation, j'essayais de garder mon calme. Ce n'était pas nécessaire de paniquer et si je le faisais, j'allais donner davantage confiance à mon agresseur. Je devais faire comme si toutes ses menaces ne me faisaient rien, ainsi que ses gestes. De toute manière, de la façon qu'il avait réagit juste en se faisant bousculer accidentellement me prouvait qu'il lui manquait bien une partie de son cerveau. Je n'avais pas besoin de m'inquièter face à lui, il n'en valait pas la peine. Soudain, j'ouvris de grands yeux de surprise en voyant que Sukie l'avait frappé. J'observai la scène, complètement abasourdi. Connaissait-elle au moins la gravité du geste qu'elle venait de faire ? Elle n'aurait jamais du le frapper de la sorte et du coin des yeux, je la vis ensuite se masser le poing. Elle l'avait probablement frapper très fort pour qu'elle aille mal par la suite. En la voyant, je voulu m'approcher d'elle pour la réconforter et la soutenir, en prenant sa main blessée dans la mienne, mais l'autre gars me retenait toujours contre le mur.

Ce dernier se tourna vers elle et avoua qu'il la trouvait fort jolie. Je sentis la rage monter subitement en moi, même si j'essayais de conserver mon calme malgré tout. Il n'avait pas le droit de parler à Sukie de cette façon. À peine eut-il prononcé ces quelques mots qu'il éclata de rire et le poing de la jeune femme vint le frapper une seconde fois, provoquant un craquement qui me donna des frissons dans le dos. Sous l'impact, le gars me lâcha finalement et Kurai cessa même de grogner, étonné que la jeune femme l'est frappé à nouveau. Il se releva péniblement et je vis un filet de sang s'écouler de son nez, qui s'était tordu en reçevant le coup, preuve que son nez était bel et bien cassé. Ça semblait être souffrant pour lui, étant donné qu'il ne cessait de grogner de douleur. J'eu une certaine pitié pour lui, mais j'essayais de la chasser du mieux possible. Inquièt pour Sukie, je me rapprochai d'elle, espérant que l'autre jeune garçon parte rapidement.

Cependant, il ne semblait pas en avoir terminé avec nous. Il se retourna, visiblement plus fâché qu'avant. Sukie avait empiré les choses, même si c'était sûrement pas ce qu'elle avait souhaité. Sans plus attendre, je me positiona entre elle et l'autre gars, voulant la protéger s'il tenait de la frapper aussi. Je plongeai mon regard dans celui de notre agresseur, lui faisant clairement comprendre de partir sur-le-champs. Toutefois, celui ne sembla pas comprendre mon avertissement et il me toisa, se redressant de toute sa hauteur. Je me contentai d'arquer un sourcil, ne comprenant pas pourquoi il réagissait ainsi. Je lui avais permis de partir, mais s'il ne voulait pas... il allait avoir affaire à moi.

- Sale petite salope, je vais te faire regretter ça ! Et à toi aussi, espèce de déchet, laisse-moi passer !

- Si tu crois vraiment que je vais te laisser t'en prendre à elle, crachai-je avec mépris. Tu n'es qu'un lâche de t'en prendre à une fille comme ça.

- Très bien... si tu refuses de t'écarter de mon chemin, je te défie dans un combat pokémon !

D'un geste de la main, le gars ordonna à son Granbull de passer à l'attaque et l'énorme chien violet s'élança vers nous. Je n'eus pas le temps d'ordonner quoique se soit à Kurai qu'il ouvrit la gueule et me mordit violemment la jambe, me faisant lâcher un cri de douleur. Ses énormes crocs transpercèrent ma chair et submergé par la colère, mon Malosse s'élança sur le Granbull pour le faire lâcher prise. C'était la première fois que je voyais mon pokémon autant en colère. Il sauta sur le Granbull et le fit rouler par terre. Le combat se déclara entre les deux, sous des grognements d'agressivité et d'aboiement. Pour ma part, je me laissais tomber au sol, ne pouvant pas me soutenir sur ma jambe blessée. Je croyais que l'agresseur allait me sauter dessus pour me frapper, mais il n'en fit rien, heureusement. Je me redressai légèrement et vit la rage de Kurai au combat. Il mordait, griffait et crachait du feu de tous les côtés, ne laissant aucune chance à son adversaire. Tous ses bruits et ses cris avaient attirer l'attention de d'autres élèves qui se trouvaient aux alentours et plusieurs regards étaient tournés vers nous.

Serrant les dents, je jetai un coup d'oeil à ma jambe qui saignait beaucoup. Je n'osais pas croire que le pokémon du jeune homme s'en aille prit à moi. Les pokémons attaquaient rarement les humains et encore moins s'ils étaient domestiqués. Je me tournai alors vers Sukie, ne sachant pas quoi faire.

- Sukie, va chercher de l'aide, lui demandai-je. Un professeur, le directeur... n'importe qui, mais dépêche-toi, s'il te plait...

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 28

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Mer 1 Fév - 5:07

Avant même que notre agresseur puisse mettre ses menaces à exécution, Zuko se plaça devant moi pour me protéger. Je me sentis mal lorsque je vis le regarde de notre adversaire. Je crois que je venais d'empirer nos ennuis. Je maudis mon impulsivité. Il y a quelques secondes, je croyais que c'était la réaction appropriée, mais plus maintenant. Je n'aimais pas me fâcher et cette situation me confirma à quel point j'avais raison de ne pas le faire plus souvent. Alors qu'il menaçait de me faire payer son nez cassé, Zuko rétorqua qu'il n'avait pas l'intention de le laisser faire. Par le passé, je l'avais rarement entendu prendre un ton si méprisant. Il lui dit même à quel point il le trouvait minable de s'en prendre à une fille. J'eus soudainement peur que la situation ne dégénère. Je levai la main pour la poser sur l'épaule de mon ami d'enfance, espérant le calmer. À peine ais-je esquissé mon geste que l'autre gars le défia en un combat pokémon.

Je n'aimais vraiment pas la tournure que prenaient les événements. Connaissant Zuko, je savais qu'il n'allait pas hésiter à relever le défi. Par contre, avant même qu'il puisse faire quoique ce soit, l'autre ordonna à son Granbull d'attaquer. Mon sang ne fit qu'un tour en voyant que le pokémon s'en prenait directement à Zuko. Je pâlis brusquement, inquiète en entendant le gémissement de douleur de mon ami lorsque le pokémon mordit sa jambe. J'étais scandalisé qu'il utilise les pokémons de cette façon. Le Malosse réagit au quart de tour. Il se jeta sur le pokémon qui avait agressé son maître avec une hargne qui me laissa sans voix. Je n'avais jamais vu un pokémon manifester une telle agressivité et j'en avais vu des pokémons durant mon existence. Mes parents étaient dresseurs, alors j'avais vu défiler une quantité phénoménale d'espèces différentes. Dès que je vis Zuko s'écrouler au sol, je me penchai vers lui pour voir s'il allait bien. J'eus un vertige en voyant la blessure que lui avait causé le Granbull. Je n'aimais pas la vision du sang, je vis quelques étoiles devant mes yeux. Je tâchai de reprendre contenance, Zuko n'avait pas besoin que je m'évanouisse. Le coeur au bord des lèvres, je me redressai en même temps que Zuko.

Du coin l'oeil, je vis la petite foule qui s'était attroupée autour de nous. C'est alors que mon ami se tourna vers moi. Il semblait complètement déboussolé. Il me pria d'aller chercher de l'aide. Sa demande me sortit de ma torpeur. Sans attendre, je me précipitai hors du groupe pour partir à la recherche d'un responsable. Je ne savais pas du tout où aller pour cela, ce qui me mettait les nerfs en coton. Alors que je désespérais à trouver un adulte qui pourrait m'aider, j'entrai en collision avec l'un d'eux.

-Est-ce que tout va bien mademoiselle,s'enquit-il en voyant mon visage pâle.

Je me sentis soulagé d'avoir enfin trouvé quelqu'un. Le seul problème qui se présentait à moi désormais, c'était retrouver l'endroit où se déroulait la bagarre.

-Mon ami à des problèmes il s'est fait attaquer par un pokémon sur l'ordre de son dresseur, expliquai-je à toute allure.Maintenant, son pokémon se bat avec l'autre, enfin c'est la pagaille.

-Très bien, conduisez-moi là-bas.

Bien que je ne sâche pas trop où aller, je m'empressai de rebrousser chemin. Mon regard se porte sur Höyö qui m'avait suivie depuis le début. Ressentant ma perplexité, la Tarsal prit les devant pour nous guider. J'étais soulagée d'avoir mon pokémon avec moi. Elle m'aidait toujours lorsque j'en avais besoin. Chaque fois, elle me surprenait. En quelques minutes nous arrivâmes auprès du groupe.

-Écartez-vous, allez à vos classes, ordonna le surveillant. Ah toi, je me doutais bien que c'était toi la source du problème,ajouta-t-il à l'adresse de notre agresseur. Ramène ton pokémon, viens avec moi on va aller soigner ton nez, puis on aura une bonne discussion. Mademoiselle, emmenez votre ami à l'infirmerie ensuite vous viendrez à mon bureau pour me raconter ce qu'il s'est passé.

L'élève au nez ensanglanté n'eut d'autres choix que de faire entrer son pokémon dans sa pokéball. Il suivit ensuite le surveillant. Quant à moi je me tournai vers Zuko, le cœur au bord des lèvres en voyant le sang qui s'échappait de sa blessure. Je me sentis de nouveau faiblir. Mon malaise ne m'empêcha pas d'aider Zuko à se rendre jusqu'à l'infirmerie.

-Je ne pourrai pas te suivre,déplorais-je en voyant une infirmière se précipiter vers nous.

Malgré mon malaise face au sang, j'aurais voulu rester auprès du jeune homme. J'aurais voulu le soutenir, mais je compris au regard de l'infirmière que je ne pouvais rester.

- Une fois que tu seras soigné tu me donneras des nouvelles d'accord, le priais-je. Sinon je vais m'inquiéter.

Je fis un sourire à Zuko et puis je me détournai à regret. Je devais aller voir le surveillant maintenant. Par contre, je ne me sentais pas tranquille du tout. Ce serait ainsi tant que je ne saurai pas ce qu'il advient de la blessure à Zuko. Je pris Höyö dans mes bras. Elle s'y blottit, cherchant à me réconforter. Je lui souris, reconnaissante envers les efforts qu'elle fournissait pour me rassurer.

_______________________________________________


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 21 Sep - 6:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuko Hatsuno
Dresseur au coeur tendre
avatar

Féminin Cancer Coq
Messages : 257
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 19/11/2011
Âge réel : 24
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 17 250 $

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   Mer 1 Fév - 18:29

Depuis que Sukie était partie, le temps semblait s'être arrêté. Les secondes paraissaient des minutes, les minutes s'étiraient pour devenir des heures... Même si mon pokémon donnait la râclée de sa vie au Granbull, j'avais l'impression que leurs mouvements ralentissaient. Ma vue se brouilla quelques instants, je ne distinguais plus rien autour de moi. Était-ce à cause de ma blessure et du sang que je perdais rapidement ? Probablement... mais je n'en étais pas certain. Mon ouîe changea également, je n'entendais plus que des murmures venant des autres élèves qui s'étaient réunis autour de moi. Aucun d'entre eux ne vint m'aider, mais je me sentais trop mal pour penser à ce détail-là. Même en ayant ce malaise, je devais faire quelque chose pour ralentir le sang, qui avait déjà trempé tout le bas de mon pantalon. Il allait bientôt se répandre sur le sol et c'était bien la dernière chose que je voulais. Mais que pouvais-je bien faire pour ralentir l'hémorragie ? Je n'avais aucun morceau de tissu sous la main, même pas dans mon sac. Et de toute façon, si je prenais un chandail qui se trouvait dans ma valise, j'allais devoir le jeter après, car le sang ne part pas facilement au lavage...

Malgré tout, je tentai d'arrêter l'écoulement du sang en faisant une pression sur ma jambe à l'aide de mes mains et du bas de mon pantalon. Si je pouvais y appliquer une pression suffisament forte, j'allais peut-être pouvoir attendre l'arrivé des secours sans m'évanouir. Même assit sur le sol, je me sentais vaciller quelques fois, souhaitant que Sukie revienne au plus vite. Ce fut le cas bien vite, la jeune femme revint avec un surveillant, qui semblait connaître le jeune garçon qui m'avait agressé. Lorsque l'adulte arriva sur les lieux, écartant les élèves curieux, Kurai cessa de se battre avec l'autre pokémon. Il reprit ses distances et grogna une dernière fois, donnant ainsi un avertissement au pokémon violet. Il n'avait qu'à plus recommencer s'il ne voulait pas mourir dans d'atroces souffrances. Sans perdre un instant, le Malosse revient vers moi en trottant, s'inquiètant pour son maître. Il fut surpris de constater l'état de ma jambe. Il aurait bien voulu m'aider, mais à part cracher du feu sur la blessure, que pouvait-il bien faire ? Inquièt tout de même, Kurai se rapprocha de moi en gémissant, regrettant tout ce qui s'était passé. Il aurait du se mettre entre son maître et ce pokémon plus tôt, ainsi cette blessure ne serait jamais arrivé. Le pokémon ténèbre avait rabattu ses oreilles sur son crânes, continuant de se plaindre malgré l'arrivé du surveillant.

Pour ma part, je fus soulagé en voyant Sukie revenir près de moi. Mon malaise s'éclispa rapidement et je pus enfin reprendre mes esprits. Kurai s'étant arrêté trop loin de moi, je ne pourrais pas le caresser pour le rassurer et je n'osai pas m'étirer jusqu'à lui, ma jambe me faisait suffisament mal ainsi. Je me tournai alors vers Sukie et je fus surpris de voir son visage aussi pâle. C'est alors que je compris, au même instant où je me demandais ce qu'elle avait. Elle avait toujours détesté le sang, même lorsque nous étions jeunes et maintenant il y en avait un partout... je comprenais mieux ainsi. La pauvre, elle ne devait pas se sentir bien et le surveillant lui avait demandé de m'apporter à l'infirmerie. Déjà que je devais être lourd à porter, je ne voulais pas que Sukie s'évanouisse par ma faute. Malgré tout, je tentai de me relever seul, sans l'aide de personne.

- Non ça va aller, je vais m'y rendre moi-même.

En tentant de me redresser, je savais bien que je n'allais pas y arriver seul, je ne pouvais même pas mettre de poids sur ma jambe. Sukie n'écouta pas mes paroles et se pencha vers moi pour me supporter. Je devais être pas mal lourd pour elle, mais elle tenait à m'ammener là-bas en sécurité. Sur cette aspect, elle n'avait pas changé. Pendant notre trajet, Kurai nous suivit de près et je faisais en sorte que ma blessure soit partiellement caché à la vue de la jeune femme. Je ls sentais faible sous mon bras et je n'avais pas envie que son état empire à cause de moi. Bien vite, une infirmière accouru vers moi et m'aida à entrer à l'infirmière. Je n'avais pas envie de quitter Sukie tout de suite, on venait à peine de se retrouver. Toutefois, la jeune femme devait aller expliquer la situation au surveillant qui nous avait aidé. J'espérais que je n'allais pas avoir de conséquence suite à mes gestes. Alors que l'infirmière m'entraînait vers la salle de soin, je me tournai vers Sukie et mon coeur se serra à l'idée que je n'allais plus la revoir pendant quelques jours, étant donné que j'allais probablement être hospitalisé.

- Je vais te donner des nouvelles le plus vite possible, lui répondis-je. Du moment que je serais sortit de l'infirmerie.

Puis, les portes se refermèrent derrière moi, tandis que Sukie faisait demi-tour. Pourquoi n'avait-elle pas pu rester avec moi ? Elle m'aurait donner du courage. Une chance que Kurai avait pu rentrer, sinon je me demandais bien ce que j'aurais fais. Agitée en voyant l'état de ma jambe, l'infirmière me fit coucher sur l'un des lits et quitta rapidement la pièce pour aller chercher ce qu'elle avait besoin pour me guérir. On m'apporta ensuite quelques vêtements, confirmant mes pensées. J'allais être cloué ici pour quelques jours encore... quelle belle rentrée à Gakuen...

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues[Zuko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles inattendues[Zuko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles inattendues[Zuko]
» TL260, ou des retrouvailles inattendues ....
» Arios et Chaos - les retrouvailles
» 2x03 - School Reunion (L'École des retrouvailles)
» Retrouvailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Hors Rpg :: Rps Terminés-
Sauter vers: