Partagez | 
 

 Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Light Strauss
Éleveuse
avatar

Féminin Vierge Rat
Messages : 41
Date de naissance : 10/09/1996
Date d'inscription : 14/07/2015
Âge réel : 21

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 1 000 $

MessageSujet: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   Dim 19 Juil - 5:34


Un nouveau départ
Light Strauss & Takeshi Yamamoto


Je regardais par-dessus bord et profitais de la brise qui soufflait dans mon visage. J'avais toujours adoré les bateaux et l'océan et je pouvais sentir s'agiter dans mes bras mon petit Gobou. Il n'y avait rien de surprenant à cela. Les pokémons aquatiques adoraient la vision de l'eau et je me doutais qu'il avait envie en ce moment même d'y plonger. J'avais bien envie d'une baignade, moi aussi. Mud-Mud me donna quelques coups sur mon torse, m'indiquant ensuite la mer que nous regardions.

Gobou, Gobou-Gobou.

J'interprétai cela aisément comme un "Je veux aller dans l'eau". Je connaissais mon ami depuis maintenant assez longtemps pour comprendre lorsqu'il me parlait. Je secouai la tête de gauche à droite, triste de devoir le décevoir.

Je suis désolée, Mud-Mud. On ne peut pas y aller tout de suite. Mais je te promets que lorsque nous arriverons, je trouverai un coin où nous pourrons nous baigner.

Il secoua la tête à son tour, comme pour m'affirmer qu'il comprenait. Son sourire était toujours là et je pouvais voir qu'il était excité de la nouvelle que je venais de lui dire. Ce ne serait pas long avant notre arrivée, puisque nous étions sur le bateau depuis un bon moment déjà. Je caressai la tête de mon ami, mon regard de nouveau fixé sur l'horizon.

Je déposerai rapidement mes choses dans ma chambre et nous profiterons de la piscine qu'il mentionne sur le panflet de l'école. Il y est dit qu'elle est excellente pour les pokémons et qu'elle n'est pas lavée avec des produits toxiques pour vous. Je déteste quand les gens ne font pas attention à ce qu'ils utilisent pour netoyer leur eau. Vous avez une peau sensible et il faut en prendre soin.

Gobou ferma les yeux et se laissa doucement caresser. Il s'était détendu à mon touché et son excitation précédente était maintenant remplacé par le calme. Les vagues qui nous berçaient le relaxait tout autant et je devais avouer que cela me faisait du bien à moi aussi. J'adorais profiter d'une croisière, ce que je faisais souvent avec mes parents, puisque nous voyagions toujours. C'était cependant la première fois que je n'étais pas avec eux, mais comme je n'étais pas seule, cela ne m'inquiétait pas. Mon ami et moi formions une très bonne équipe, même s'il ne connaissait que très peu d'attaque. De toutes façons, je n'étais pas vraiment pour les combats, sauf en cas d'extrême nécessité. Et même encore ! Si nous avions besoin d'être défendus, je préférais me battre de moi-même plutôt que de risquer que mon meilleur ami soit blessé. Je ne comprenais pas du tout la fascination qu'avaient les gens pour envoyer leurs pokémons se battre.

Je fus distraite de mes pensées par une voix qui s'adressa à tous les passagers à bord. Le voyage était tout spécialement pour les nouveaux étudiants qui désiraient rejoindre l'académie Gokuen Pokémon, alors je ne risquais pas de me tromper. La femme qui s'adressait à travers les haut-parleurs semblait enthousiaste et je devais avouer que je l'étais moi aussi. L'école semblait merveilleuse et je rêvais de pouvoir m'y aventurer. Mais j'avais promis à mon ami que nous irions à la piscine, alors je déposerais rapidement mes effets personnels dans ma chambre et accourrais par la suite au bassin. J'avais déjà mon bikini sous mes vêtements, prête à l'éventualité de devoir me mouiller. Je passais toutes mes journées dans l'eau depuis l'éclosion de mon Gobou.

J'écoutai attentivement le message que répéta la dame à deux reprises, pour être sûre d'être bien comprise de tous. "Nous arrivons d'ici quelques minutes. Veuillez prendre vos effets personnels et vous préparez au débarquement." Je me penchai vers mon ami, qui s'était agité à l'entente de cette inconnue. Il regardait partout, curieux de voir d'où la voix provenait. Je ne pus m'empêcher de sourire à la confusion qui se lisait sur son visage. Il était adorable, à essayer de comprendre ce qui se passait. Il me regarda, en attente d'une explication, que je m'empressai de lui donner.

Elle parle à travers des haut-parleurs. Ce sont des objets qui répandent notre voix même là où nous ne sommes pas. Et elle vient d'annoncer que nous sommes presque arrivés. Je suis tellement impatiente !

Gobou s'agita dans mes bras, lui aussi heureux à cette nouvelle. Je lui souris, puis me dirigea vers la pièce qui m'avait été attribuée pour le cours voyage. Malgré que nous n'avions pas long à parcourir, il s'agissait d'un bateau de croisière et chacun avait une chambre où se reposer. J'y avais laissé mes choses et j'allai donc les récupérer rapidement. Quelques minutes plus tard, comme annoncer, le navire arriva enfin à destination. Tout le monde s'agitait autour de moi et je comprenais que je n'étais pas la seule excitée par tout cela. C'était une nouvelle aventure, bien plus palpitante que tout ce que j'avais vécu jusqu'à maintenant. Certains pourraient penser que voyager à travers le monde est amusant, mais à la longue, on s'en lasse. Pour moi, rester au même endroit plus d'un mois était tout un événement, alors l'idée de rester de façon permanente, le temps de ma scolarité, à cette merveilleuse Académie, me réjouissait grandement.

Je débarquai à la hâte et la vue m'époustoufla. C'était tout simplement magnifique. L'académie était tout simplement énorme et le paysage qui l'entourait était à en couper le souffle. Vraiment, j'allais me plaire ici. Et la réaction de Mud-Mud me disait qu'il aimait tout autant que moi. Je le gardai contre moi, ne voulant pas qu'il soit blessé par la descente de tous ses passagers agités. J'ajustai les ganses de mon unique sac sur mes épaules. Je voyais autour de moi de nombreuses filles qui tiraient de grosses valises, comme si elles avaient emmené leur maison entière avec elle. J'avais toujours vécu la vie d'une nomade, alors je n'avais jamais eu beaucoup d'effets personnels. Si j'avais laissé mon sac dans la chambre, c'était seulement parce que j'avais tendance à être assez maladroite et que je ne tenais pas à voir le peu de choses que j'avais passé par-dessus bord.

J'entamai le long chemin qui menait à l'entrée et tentai dans bien que mal d'éviter de me faire bousculer par la foule. Nous nous dirigeâmes tous vers le même endroit et je décidai finalement que je pouvais bien garder mon sac avec moi le temps de trouver la piscine. S'il tombait dans l'eau, ce ne serait pas la fin du monde, j'aurais juste à le sortir et à le sécher. Ce n'était pas comme s'il disparaitrait dans les profondeurs de l'océan... Je bifurquai donc afin de m'éloigner de tous ces gens bien trop pressés à mon gout. Il me fallut cependant de nombreuses minutes avant de trouver le coin tant attendu. C'était la première fois que je venais ici, alors me retrouver dans un endroit si grand était difficile. Je ne voulais même pas imaginer le nombre de fois où je risquerais de me perdre. Heureusement que j'avais un bon sens de l'orientation et une bonne mémoire pour me rappeler ce que je visitais, car autrement, j'aurais surement passé des heures à tourner en rond.

J'entrai donc sur le terrain de la piscine et jetai mon sac au sol, près de la clôture qui l'entourait, puis déposa Gobou. Il me lança un regard, me suppliant des yeux de le laisser y aller. Je lui souris et me mit à rire.

Vas-y, je te rejoins dans quelques secondes.

Il n'y avait presque personne, mais j'ignorai les gens qui étaient déjà là. À vrai dire, il n'y avait que la personne en charge de la piscine et quelques autres élèves qui étaient venus pour entrainer leurs propres pokémons aquatiques. Mud-Mud se dépêcha et, en quelques secondes, se retrouva la tête sous l'eau. J'éclatai de rire face à sa bonne humeur contagieuse et retira les vêtements qui m'empêchaient de pouvoir le rejoindre et ne gardai donc que mon maillot de bain. J'entrai à mon tour dans le bassin et me laissai recouvrir entièrement par le liquide transparent qui m'entourait. Mon ami me rejoint quelques secondes plus tard, cherchant mon attention. Il voulait jouer avec moi, visiblement. Je lui lançai un peu d'eau sur la tête -rien de violent, bien sûr- afin de le taquiner. Il sourit et me renvoya la pareille, mais avec son pistolet à eau. Il n'en envoya pas beaucoup, mais suffisamment pour faire pression sur mon visage, ce qui ne me dérangea pas. Nous jouions toujours ainsi ensemble et je ne voulais pas que cela change.

Je croisai le regard d'une adolescente qui semblait plus jeune que moi. Je ne savais pas quel était son problème, mais son regard moqueur ne me plaisait guère. Elle regarda mon petit pokémon et se retint de rire. Visiblement, voir un Gobou qui venait à peine d'éclore devait être pathétique pour quelqu'un qui avait un Tortank, mais personnellement, je trouvais cela pitoyable de juger un pokémon pour son niveau. L'important était leur santé, rien de plus. Pas besoin d'avoir une forme évoluée ou un excellent niveau pour être une créature extraordinaire qui méritait le respect et l'amour de celui qui en avait la charge. J'ignorai simplement son attitude et me concentrai sur mon ami, faisant abstraction de tout ce qui m'entourait, excepté Mud-Mud. Je n'avais pas particulièrement envie de m'attirer des ennuis des le premier jour et je n'étais pas très douée pour par parler aux autres, alors il était sûrement mieux pour moi de rester à l'écart.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamamoto
Feignant~
avatar

Masculin Sagittaire Cochon
Messages : 143
Date de naissance : 25/11/1995
Date d'inscription : 11/05/2012
Âge réel : 21
Localisation : Dans mon lit ?

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 750 $
MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   Lun 20 Juil - 0:32

Une nouvelle journée venait de commencer pour le jeune Takeshi qui venait à peine de se réveiller, il avait promis à ses Pokémons de les amenaient à la piscine, c'est qu'il fait chaud en été quand même cela fera du bien à Takeshi aussi. Malheureusement pour Feurisson celui-ci ne pourra pas faire trempette, mais la chaleur ne doit pas trop le déranger tel qu'il décida de rester dans la chambre pour dormir encore un peu. Il fallait se préparer pour se rendre à la piscine, Takeshi se coiffa et s'habilla avec un short de bain blanc d'un côté et noir de l'autre ainsi qu'un sweat bleu ciel juste pour ne pas marcher dans l'académie torse-nu ainsi que des tongs noirs pour éviter tout problème en marchant sur l'herbe. Il prépara en plus un sac avec des habits de rechange et ses 6 pokéballs contenant ses Pokémons, sauf celle de son Feurisson. Même si il allait surement se baigner, Takeshi avait pris la peine de se coiffer comme à son habitude. Sans perdre de temps, il se dirigea vers la piscine accompagnée par sa Lixy qui marchait à ses côtés. Il faisait très chaud cet été et quoi de mieux que de se rafraichir qu'une bonne baignade ?

- On va bien s’amuser pas vrai Lixy ?

- Li !

Une fois arrivée, Takeshi posa son sac par terre et libéra sa joyeuse bande de Pokémon. Corayon s'empressa de bondir dans l'eau, bien sûr c'est normal pour un Pokémon eau de vouloir s'hydrater durant une chaleur aussi intense. Mais pas que, Draby et Lixy sautèrent la tête en premier dans l'eau, personne ne pourrait résister en cette chaleur de ne pas plonger dans une bonne piscine fraiche. Capumain et Mysdibule avaient moins confiance que les autres, vu le minuscule corps de Mysdibule et sa grande mâchoire derrière sa tête cela ne devait pas être pratique pour nager, de plus celui-ci étant de type acier ne doit pas être familiarisé avec la baignade et préféra se coucher sous l'ombre d'un arbre pour se reposer. Capumain n'utilise que très peu ses deux bras et c'est pour cela qu'ils sont si petits, il ne doit pas avoir pleinement confiance en sa capacité à nager et préféra rester sur les marches où il avait pied mais était quand même dans l'eau pour se rafraichir. Takeshi était content que toute son équipe s'amusent et prennent du bon temps, mais très vite il vit que Germignonne était accrochée à son pied.
Takeshi se baisa pour se rapprocher de sa Germignonne.

- Tu as peur de l’eau ?

- Germi…

- Ah, c’est la première fois que tu vois autant d’eau… Tu veux qu’on y rentre en même temps ?

- Germi !

Germignonne n'hésita pas une seconde si Takeshi l'accompagnait, bien que le jeune dresseur n'avait pas vraiment l'intention de se baigner, pas qu'il n'aimait pas l'eau ou se montrait « torse-nu » en public mais préférait ne pas montrer son tatouage à tout le monde, voilà la véritable raison de ce sweat. Il rigola vite fait s'imaginant en train de se baigner avec son sweat, il aurait plus l'air d'un idiot qu'autre chose. Takeshi jeta vite fait un coup d'œil des personnes présentes à la piscine et aucun visage familier était présent. Le jeune dresseur enleva son sweat et la jeta à côté de son sac.

- On y va !

Takeshi avança en direction de l'entrée de la piscine suivie de Germignonne, pas question de sauter à l'intérieur avec Germignonne qui a peur cela ne ferait qu'empirer la situation. Petit à petit il rentra, pour s'habituer à la température de l'eau et pour mettre en confiance Germignonne. Une fois à l'intérieur, Takeshi regarda son Pokémon qui était encore à la première marche où l'eau lui touchait juste les pattes, il s'approcha d'elle et lui tendit ses bras.

- Allez, tu y es presque !

Germignonne prit une grande bouffé d'air et bondit dans l'eau. Elle remonta très vite à la surface et commença à battre des pattes pour se déplacer. Cela avait l'air si simple d'apprendre à nager, à croire que c'est de naissance chez certaines espèces ou Pokémon. Germignonne était plus qu'exciter maintenant et regarda Takeshi toute heureuse mais celle-ci ne regardait pas où elle nageait et percuta une élève. Le dresseur avait seulement détourné son regard quelques secondes pour regarder ses autres Pokémons et en si peu de temps Germignonne avait bousculé une étudiante qui jouait avec son Gobou. Takeshi ne perdit pas de temps pour récupérer Germignonne dans ses bras et présenté ses excuses à l'élève.

- Excusez-nous !

Takeshi inclina sa tête en signe de respect. La jeune fille n'était pas bien grande comparé à Takeshi, alors celui-ci resta le corps sous l'eau pour être à sa hauteur et ne pas la prendre de haut ou autre chose qui peut être mal prit. Cela permet aussi de dissimuler le plus possible son tatouage. C'était la première fois qu'il l'apercevait, peut-être une nouvelle mais on dirait une poupée tellement qu'elle est petite et mignonne.

- Encore désolé pour ma Germignonne, je m’appelle Takeshi Yamamoto et je suis un dresseur de l’académie. C’est la première fois que Germignonne vient à la piscine et était donc toute excité de nager. J’espère qu’elle ne vous a pas fait mal.

- Germi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Strauss
Éleveuse
avatar

Féminin Vierge Rat
Messages : 41
Date de naissance : 10/09/1996
Date d'inscription : 14/07/2015
Âge réel : 21

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 1 000 $

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   Mar 21 Juil - 4:55


Un nouveau départ
Light Strauss & Takeshi Yamamoto


Mon attention était complètement tournée vers mon pokémon. Il semblait tellement heureux, dans l'eau, se sentant bien sûr à sa place. Il s'amusait à tourner en rond et à faire de petites acrobaties qui me faisaient rire et je m'amusais à le regarder faire. Bien sûr, nous parlions ensemble et nous comprenions parfaitement bien, nous connaissant suffisamment pour savoir ce que voulait dire le langage de l'autre. J'avais développé un rapide lien d'amitié avec Mud-Mud et j'étais vraiment heureuse de l'avoir rencontré. Pour rien au monde je n'échangerais cela et j'étais fière d'être celle qui l'avait accueilli avant même l'éclosion.

Je profitais de cette journée de chaleur avec mon ami quand quelque chose appuya sur mon dos. J'avais à peine senti le petit pokémon me percuter. Je me retournai et fit face à un adolescent qui devait être bien plus grand que moi, mais semblait avoir un âge proche du mien. Il était placé de façon à arriver à la même hauteur que moi. Son petit pokémon, un Germignon, reposait maintenant dans ses bras et tous les deux me regardaient avec un air désolé. Gobou, non loin de moi, nagea pour arriver à leur hauteur et inclina la tête en voyant l'autre pokémon. Il n'était né que depuis quelque temps et n'avait pas fait beaucoup de rencontre jusqu'à maintenant, alors c'était la première fois pour lui de voir cette espèce et il semblait curieux. Je l'attrapai et le pris dans mes bras, puis fit un gros sourire au petit pokémon devant moi. En temps normal, je n'aurais peut-être pas fait attention à son dresseur, mais son pokémon semblait en si bonne santé que je ne pus m'empêcher de le féliciter.

Mais qu'est-ce qu'elle est mignonne. Regarde sa feuille, Mud-Mud. Elle est verte et très grande, c'est une preuve de santé pour un pokémon plante. C'est vraiment impressionnant. C'est un Germignon, un pokémon de type plante qui a été découvert dans la région de Johto, expliquais-je à mon ami.

Je relevai les yeux vers son dresseur et lui sourit, heureuse de voir qu'un dresseur pouvait prendre soin de ses amis. J'avais un peu de difficultés à accepter qu'on utilise des pokémons à des fins de combat, alors que cela pouvait les blesser, mais les créatures qui l'accompagnaient n'avaient pas l'air malheureuse et encore moins maltraité, alors je ne pouvais pas le juger à mal. Il faisait visiblement du bon travail et s'occupait de ses pokémons avec respect, alors il méritait le mien.

Tu sembles vraiment prendre soin de ton Germignon. Que lui donns-tu à manger ? Oh, regarde ses bourgeons... C'est impressionnant ! Et elle sent si bon. C'est une preuve que tu en prends vraiment soin.

Gobou !

Mon petit pokémon aquatique laissa sortir un mince filet d'eau de sa bouche en direction du ciel, tentant de créer une petite brume dans l'air. Il savait que les pokémons de type plante aimaient bien l'eau et tentait à sa façon de montrer sa gentillesse envers eux. Je ne pouvais m'empêcher de continuer à parler et à complimenter la petite Germignonne, sans même laisser le temps au dresseur de placer un seul mot. J'étais un peu trop excitée quand je voyais d'autres pokémons et mon côté passionnée ressortait toujours dans ses moments là. Je rougis un peu, me rendant compte que je devais avoir l'air étrange pour eux, à parler à ce point. Je passai une main derrière ma tête et ris nerveusement.

Dé...Désolée, je deviens un peu excitée quand je vois des pokémons. Je suis une éleveuse, alors je ne peux pas m'empêcher d'être heureuse quand je les vois autant en santé. Oh, je m'appelle Light Strauss. Et... Et non, elle ne m'a pas fait mal, hehe !

Je n'étais pas très sociable en d'autre occasion, mais je faisais toujours des exceptions pour parler à des gens qui partageaient une passion commune, c'est-à-dire le bien-être de nos amis. Et puis, j'étais heureuse de voir Gobou qui semblait avoir envie d'interagir avec eux. C'était important pour un bébé d'entrer en contact avec les autres dès son plus jeune âge pour ne pas qu'il grandisse dans la peur des inconnus, alors je me faisais un devoir de le mettre en confiance. Je voulais qu'il puisse se faire des amis et jouer avec d'autres pokémons, car cela serait triste sinon. De plus, la petite Germignonne semblait très gentille, alors je ne pensais pas qu'elle serait méchante avec mon Gobou.

Celui-ci se dandinait la tête et souriait aux deux nouveaux arrivés. Il était réellement excité maintenant et cela me faisait chaud au coeur. Il s'adressa à eux et, comme moi, semblait dire tous plein de choses sans pouvoir s'arrêter.

Gobou, Gobou-Gobou.

Je devinais qu'il se présentait et les accueillait avec joie. Il était très gentil et curieux, alors je n'étais pas vraiment surprise qu'il agisse ainsi. Et puis, je m'étais souvent fait dire que nous nous ressemblions sur plusieurs points, lui et moi et visiblement, notre manie de parler sans laisser aux autres le temps de nous répondre était quelque chose que nous partagions. Je le laissai finalement aller et il se rapprocha du Germignon, mais laissa une distance entre eux deux afin de lui donner le choix. Il ne voulait pas imposer sa présence, non plus. Il voulait bien se faire des amis, mais il comprenait que cela devait venir des deux côtés et qu'il ne devait pas forcer quiconque à lui parler s'ils ne le désiraient pas.

Je pouvais tout de même voir qu'il était un peu nerveux. C'était facile pour moi de comprendre qu'il avait peur de se faire rejeter, car nous étions tous les deux nouveaux ici, alors nous ne savions toujours pas si nous nous ferions accepté parmi nos pairs ou non. Je partageais un peu son inquiétude, même si j'avais l'habitude d'être seule. Rester dans mon coin n'était pas un problème pour moi, mais je ne tenais pas à ce que mes pokémons ressentent l'obligation de rester seul à cause de mon incapacité à socialiser normalement. Je n'avais jamais eu d'ami autres que des pokémons, puisque je ne restais jamais assez longtemps au même endroit pour cela. Gobou était le seul qui m'avait suivi aussi longtemps, si on excluait mes parents. C'était nouveau pour moi de parler avec d'autres personnes, aussi étrange que cela puisse paraitre. J'allais devoir faire de grands efforts pour m'intégrer dans cette école et cela commençait dès maintenant, avec ce Takeshi que je venais tous juste de rencontrer et qui était le premier élève à qui je parlais de toute la journée.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamamoto
Feignant~
avatar

Masculin Sagittaire Cochon
Messages : 143
Date de naissance : 25/11/1995
Date d'inscription : 11/05/2012
Âge réel : 21
Localisation : Dans mon lit ?

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 750 $
MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   Mer 29 Juil - 3:45

La jeune étudiante se retourna et observa Germignonne, elle attrapa son Gobou dans ses bras elle aussi et fit un sourire au Pokémon plante. Elle entama le dialogue par un compliment concernant sa Germignonne et de la belle couleur et taille de sa feuille et me finit par sourire à Takeshi.

- Tu sembles vraiment prendre soin de ton Germignon. Que lui donnes-tu à manger ? Oh, regarde ses bourgeons... C'est impressionnant ! Et elle sent si bon. C'est une preuve que tu en prends vraiment soin.  

Sans avoir le temps de répondre tout de suite, le Pokémon aquatique de la demoiselle produit un petit filet d’eau dans le ciel ainsi créant une petite brume. La Germignonne fixait très attentivement le filet d’eau provenant du Gobou.

- Haha…

La jeune fille avait beau avoir posé une question à Takeshi, celle-ci lui parlait encore sans qu'il ne puisse lui répondre. Elle devait beaucoup aimer les Pokémons vu qu'elle n'arrêtait pas de complimenter Germignonne. En peu de temps, la fille s'arrêta pour rougir et rire un tout petit peu pour s'excuser juste après. C'était une éleveuse, cela expliqua pas mal de choses, pourquoi elle s'intéressa autant au Pokémon plante du dresseur et s'appeler Light Strauss, Takeshi a beaucoup de mal à retenir les noms et donc se souvient uniquement du prénom. Le plus important était que Germignonne ne l'avait pas percuté d'une grande force et elle-même réconforter Takeshi du fait que ce n'était rien de grave.

Le Gobou se rapprocher de Germignonne qui était dans les bras de son dresseur, Takeshi la lâcha pour qu’elle puisse communiquer avec cet adorable Pokémon. Takeshi caressa la tête du Gobou.

- Je suis sûr que tu seras super fort quand tu seras grand toi ! Faut toujours avoir confiance en soi et jamais oublier que tu auras toujours des amis qui seront là pour toi !

C’est alors la Lixy de Takeshi se rapprocha de Germignonne et du Gobou toute joyeuse de pouvoir se rafraichir. Après Capumain, Lixy devait certainement être le Pokémon qui n’a pas peur d’aller se faire des amis, Capumain étant une acception vu qu’il est tellement fou que rien ne lui fait peur !

- Light c’est sa ? Pour la nourriture je ne suis pas un expert, mais je fais mes courses en villes et je prends des baies et des pokéblocs bien spécifique à leurs types. J’aime beaucoup les brosser après un entrainement, cela leur fait beaucoup de bien et permet d’améliorer la communication entre nous.

Takeshi était aussi du genre à beaucoup parler, même si ce n’était pas pour dire grand-chose. Il valait mieux beaucoup parlé que de ne rien faire ! Comme a-t-il l’habitude de dire.

- Par contre, après des entrainements ou mes Pokémons se sont donné le meilleur d'eux-mêmes j'aime les récompenser en pokébloc sucré ou bien des gourmandises simplement. Ca leur fait plaisir donc je pense pas que cela leur fasse du mal.

Mauvaise ou bonne habitude, les commerces vendent des pokéblocs sucrés et des gourmandises sans interdiction pour les Pokémons donc sans se renseigner impossible de savoir. Ce n'est pas comme si Takeshi s'en foutait de donner du « poison » à ses Pokémons mais pour lui si les Hommes peuvent le manger, les Pokémons aussi. Et puis il n'y a jamais eu de problèmes par rapport à cela ou bien ce n'était pas arrivé aux oreilles du dresseur. Le dresseur se leva sur ses jambes pour regarder comment se comporter ses Pokémons, Mysdibule dormait paisiblement sous l'arbre, tandis que Capumain barbotais encore à moitié dans l'eau. Corayon n'arrêtait pas de faire des tours de la piscine, valait mieux arrêter de le regarder ou sinon garde au tournis ! Et enfin Lixy et Germignonne qui était au côté de Takeshi. Il eu un petit sourire puis regarda Light dans les yeux.

- Dis Light… Tu es une éleveuse… Tu veux le bien des Pokémons donc, alors… Que penses-tu réellement des dresseurs qui font combattre leur Pokémons pour la gloire ou même de l’égoïsme ou autre sentiment personnel ?

Une question qui n’aurait jamais traversé l’esprit du jeune dresseur s’il n’avait pas jamais eu  l’occasion d’affronter Basile le Maganon et de voir ses Pokémons se faire blesser et même pire. Bien sûr la question était bizarre de base et surtout pourquoi un dresseur se poserait-il une telle question maintenant, pourrait se demander Light tandis que Takeshi n’expliqua pas le choix de sa question. Germignonne se rapprocha de Takeshi pour le caresser avec sa feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Strauss
Éleveuse
avatar

Féminin Vierge Rat
Messages : 41
Date de naissance : 10/09/1996
Date d'inscription : 14/07/2015
Âge réel : 21

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 1 000 $

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   Mer 29 Juil - 9:59


Un nouveau départ
Light Strauss & Takeshi Yamamoto


Je fus surprise par la question. Je sentais déjà monter en moi une colère que je connaissais bien. Je détestais entendre des dresseurs dire ce genre de chose. À voir ses pokémons, je me doutais bien que cela ne devait pas le concerner personnellement. Il en prennait bien trop soin pour penser ainsi, n'est-ce pas ? Tous de même, je n'aimais pas cela. Je fixa mon regard dans le sien, puis très sérieuse, je lui répondis avec un certain ton qui exprimait clairement que je ne voyais pas cela d'un bon oeil.

Je déteste les combats entre pokémons. J'ai compris depuis longtemps que cela les aide à grandir et à développer leurs capacités. Ils apprennent énormément, mais je n'aime pas les voir blessés. La seule raison pour laquelle je ferais battre mes pokémons, c'est justement pour les aider à mûrir. Je ne pense pas que cela soit bien d'utiliser les pokémons pour obtenir une quelconque gloire. Peu importe de quel façon cela se fait, ce n'est pas bien.

Je serrais les poings pour contenir ma rage. Je savais bien qu'il y avait des personnes comme cela, qui ne se préoccupaient pas du bien-être de leurs pokémons et les utilisaient afin d'assouvrir leurs idées malsaines. Gobou semblait comprendre ce qu'il disait aussi, car il releva le visage vers lui et lui envoya un regard qui signifiait clairement que cela était mal. Il avait perdu son sourire et affichait même une moue fâchée. Pour le calmer, je lui caressa la tête et il se retourna vers moi. Je lui souris, puis il fit de même. La présence de l'un et l'autre était suffisante pour nous calmer. Je repportai mon attention sur mon interlocuteur et continuai à lui répondre.

J'ai toujours pensé que les combats devraient s'arrêter avant que le pokémon ne soit K.O. Il doit bien y avoir d'autres moyens de déterminer une victoire que par l'inconscience de nos amis, non ? Et puis, personnellement, quand je vois des gens maltraiter leurs pokémons, je ne comprends pas pourquoi on ne leur retire pas la garde. On ne laisse pas un enfant se faire maltraiter, alors pourquoi eux ?

Je soupirai. J'avais vue plusieurs fois des dresseurs s'occuper médiocrement de ceux dont ils avaient la responsabilité. Ce n'était en rien plaisant de voir des pauvres créatures tristes et épuisées de leurs trop nombreux combats. Je décidai de retourner mon attention à notre sujet précédent, n'aimant pas particulièrement parler de la maltraitance de nos amis.

Pour ce qui est de la nourriture, leur donner des petites collations n'est en rien mauvais. Il faut juste savoir doser les quantités et s'assurer qu'ils aillent tous les nutriments nécessaires à leur développement. Si tu es intéressé, j'ai plusieurs recettes que je pourrais te passer. Les ingrédients ne sont pas difficiles à trouver et tu peux facilement les faire par toi-même. Bien sûr, chaque type de pokémons à ses préférences. Par exemple, les pokémons de type plante ont souvent besoin de retrouver des sels minéraux dans leur nourriture. Pour les pokémons aquatiques, il faut faire attention à leur provenance. Pour ceux qui sont nés en eau douce, le sel peut être extrêmement difficiles à digérer, alors que ceux qui viennent d'un envirronnement riche en sel en auront particulièrement besoin.

J'énumérai ce que j'avais appris au fil des années. Ce n'était pas une science infuse et bien sûre, je ne connaissais pas tout, mais j'en avais tous de même appris énormément à force de côtoyer différents pokémons. J'étais très accros à la cuisine et je passais énormément de temps à développer des recettes qui, non seulement plairaient, mais seraient une source des nutriments nécessaire. J'adorais ce que je pouvais apprendre et j'essayais toujours d'améliorer tout cela. Chaque fois que je rencontrais quelqu'un qui en savait ne serait-ce qu'un peu, je pouvais passer des heures à écouter ses conseils et tentais toujours par la suite de les mettre en pratique. Une autre chose que je faisais bien était de transmettre mes apprentissages à ceux que je rencontrais, car je pensais que partager ce que nous connaissions était bénéfique à nos pokémons. C'était toujours agréable d'avoir de nouvelles approches, tant que celles-ci soient respectueuses envers les créatures que nous cotôyons tous les jours.

Je ne pouvais malheureusement pas me sortir de la tête sa précédente question, qui me tracassait. Je ne comprenais pas pourquoi il me demandait cela. Avait-il été témoin d'une telle situation ? Il n'était tout de même pas celui qui pensait comme cela, non ? Je regardais un à un ses pokémons. Ils semblaient tous heureux et en santé. Germignonne était belle et resplandissante et elle dégageait de la bonne humeure. Ils étaient en bonnes mains, ce qui me rassurait. Et puis, il semblait les respecter. Il ne les utiliserait pas pour la gloire, sinon il ne parlerait pas d'eux comme il le fait. Je retournai mon attention sur lui et lui lançai un regard un peu sur mes gardes.

Pourquoi me posais-tu une telle question, au juste ? Tu... Tu ne sembles pas être le genre à profiter de tes pokémons...

Gobou se remis sur ses gardes, puis lui lançai un petit regard sévère.

Gobou !

Son ton était sérieux, comme s'il lui faisait la leçon, ce qu'il devait faire, d'ailleurs. C'était vraiment adorable venant d'un si petit Gobou. Il se tourna ensuite vers les pokémons, puis les regarda presque inquiet.

Gobou ? Gob-Gobou ?

J'interprétai cela comme "vous allez bien ? Il ne vous fait pas de mal ?". Gobou était très protecteur envers les pokémons. Pour le rassurer, une fois de plus, je lui caressai la tête.

Je ne pense pas qu'il est méchant avec ses pokémons, Mud-Mud. Regarde, ils ont l'air en bonne santé.

Gobou les regarda, puis retrouva son sourire.

Gobou !

Il savait que j'avais raison. Cependant, nous tenions tous de même à comprendre pourquoi il avait posé cette question. Je me contentai de regarder Takeshi et d'attendre patiemment sa réponse. Je ne voulais pas qu'il se sente menacé par Gobou et j'espérais qu'il comprenne que mon ami ne faisait cela que pour s'assurer du bien-être de ceux qui l'entouraient. Mud-Mud était comme ça. Il voulait voir tout le monde heureux et en santé. Je ne pouvais pas le lui reprocher, j'étais exactement comme lui.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamamoto
Feignant~
avatar

Masculin Sagittaire Cochon
Messages : 143
Date de naissance : 25/11/1995
Date d'inscription : 11/05/2012
Âge réel : 21
Localisation : Dans mon lit ?

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 750 $
MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   Mar 4 Aoû - 4:04

La question de Takeshi n'était surement pas la meilleure à poser à Light car très vite il comprit en observant son regard changé qu'elle n'aimait pas les dresseurs de ce type. Takeshi dévia son regard du sien qui n'était pas très « accueillant ». Puis elle le lui répondit.

La réponse de Light était la réponse d'une personne qui aime les Pokémons et ne veulent que leur bonheur. Takeshi fut content d'entendre une réponse aussi pure et un petit sourire se dessinait à coin de ses lèvres. Le Gobou n'appréciait pas beaucoup la question aussi semblait-il vu que son regard n'était plus le regard mignon d'un Gobou qui s'amusait. Mais Light n'avait pas fini et repris où elle s'était coupée. Bien sûr Takeshi n'avait pas fait énormément de combat vu qu'il préférait s'amuser, dormir ou se promener en ville. Son dernier véritable combat est celui où il affronta le Maganon dénommé Basile qui était bien plus que fort ou puissant pour Takeshi. Et son véritable combat qui dû laisser ses compagnons souffrir sans rien pouvoir arrêter. Comme Light l'a dit, durant un combat les Pokémons souffrent et ce n'est pas parce que nous, ceux qui sommes derrière ne sentons pas les dégâts qu'il faut les ignorer ! Malheureusement dans certains cas, les combats ne peuvent pas être arrêtés comme ceux ou la vie du dresseur et de tous ses Pokémons sont en jeu… Très vite Light préféra changer de sujet et retourner au précédent concernant la nourriture.

- De petites collations ? Gloups, Capumain c'est empiffré d'un paquet complet y'a à peine deux jours, pensa Takeshi.

Contrairement à Light, le jeune dresseur n'était pas un As au fourneau, même avec des recettes précises et ingrédients le résultat n'a jamais été celui désiré. Feurisson avait lui-même goûter ce qui en été sortie du four, mais même grillé le Pokémon feu ne pouvait les manger, Takeshi a donc décider d'arrêter de cuisiner pour éviter tout empoisonnement à ses propres Pokémons. Mais la question de Takeshi était encore dans la tête de Light.

- Pourquoi me posais-tu une telle question, au juste ? Tu... Tu ne sembles pas être le genre à profiter de tes Pokémons...

- Gobou !

- Haha, il ne faut jamais ce fier aux apparences…

Exclama Takeshi tout en rigolant sarcastiquement et passa sa main dans ses cheveux.

- C'est une blague ! Je ne devrais pas rigoler avec un tel sujet surtout qui t'énerve autant, mais comme je viens de le dire, on est peut-être dans une académie Pokémon mais méfie toi des apparences, et je parle en connaissance de cause. Je suis un dresseur mais je n'ai pas fait énormément de match, quelques-uns en cours mais rien de bien sérieux mais un jour, je me reposais dans une grotte et un Maganon était venu attaquer mon Corayon alors que je dormais. Sans rien pouvoir faire contre, un combat s'entama, j'ai envoyé mon Feurisson contre lui mais très vite le Maganon avait pris le dessus et j'ai dû envoyer ma Germignonne contre un tel Pokémon qui faisait 10 fois sa taille, mais dans un cas où je sentais que si je ne combattais pas je risquais bien plus que d'essayer de m'enfuir. Après que ma Germignonne se pris une attaque de feu je la remis très vite dans sa pokéball pour éviter tout dommage inutile. Et me resta Corayon qui pouvait peut-être battre ce Pokémon feu qui s'était épuisé contre mes Pokémons précédent.

L'explication de Takeshi était longue mais il racontait tout à Light en sautant de petits détails jugé inutile et rendrait encore plus long l'histoire et compliqué. Germignonne avait un visage triste lorsque son dresseur raconta ce combat à Light, même a 3 contre 1 il n'était pas assez fort pour battre un ennemi commun et donc préféré oublier ce combat.

- Le Maganon ne me faisait aucun cadeau, et attaquer sans la moindre hésitation et lorsque j'ai vu mon Corayon se relevait, après chaque attaque de celui-ci, a bout de force je ne pouvais rester sans agir et je m'interposai entre les deux Pokémons avant que Maganon ne puisse toucher mon Corayon pour soulager mon Pokémon. Quelle folie s'interposer devant un Pokémon fou de rage en train de combattre mais je ne pouvais ignorer la douleur que mon Corayon était en train de supporter pour moi. Le Maganon se révéla en fait gentil et me laissa partir pour aller soigner mes Pokémons mal en point.

Light était la première personne à apprendre que ce combat avait bel et bien existé. Takeshi se laissa tomber dans l'eau, la tête y compris pour la ressortir dans la seconde qui suivait et secoua un peu sa tête comme un chien sortant de l'eau mais pas trop fort pour ne pas éclabousser Light. Takeshi n'aimait pas trop l'ambiance qu'il avait provoqué à cause de sa question et donc essayé de la dissiper comme à son habitude, faisant un peu le clown.

- Si un jour ta vie et celle de tes amis Pokémons et humains sont en jeu et que tu dois absolument survivre, les feras-tu combattre jusqu'à leurs dernières forces ? C'est ca le véritable sens que je sous-entendais. Personnellement je pense que je ferais tout pour libérer mes Pokémons mais je me sacrifierais pour eux sans aucune hésitation et de même pour mes amis.

La Germignonne grimpa sur la tête de Takeshi, avec ses cheveux mouillés le Pokémon aimait beaucoup la fraicheur qu'ils avaient et la Lixy voulait encore s'amuser avec le Gobou et fit les yeux doux à sa dresseuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Strauss
Éleveuse
avatar

Féminin Vierge Rat
Messages : 41
Date de naissance : 10/09/1996
Date d'inscription : 14/07/2015
Âge réel : 21

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 1 000 $

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   Mar 4 Aoû - 19:15


Un nouveau départ
Light Strauss & Takeshi Yamamoto


Je trouvais son histoire triste et je compatissais. Il était rare qu'un humain soit prêt à se mettre en danger pour ses pokémons et c'était quelque chose que je respectais énormément. Je n'hésitais jamais à m'interposer lorsqu'un pokémon était en danger et j'espérais qu'il y avait plus de gens comme ça et visiblement, je venais dans rencontrer un. Instinctivement, je déposai une main sur le bras de mon interlocuteur. C'était quelque chose que je faisais rarement, car je ne côtoyais pas beaucoup de personnes, mais j'avais l'habitude avec les pokémons et cela se reflétait parfois lorsque je parlais avec des inconnus. Il trouverait peut-être cela étrange, mais j'étais comme ça. J'espérais le rassurer un peu avec ce contact, même si je savais que certaines personnes trouvaient cela beaucoup plus malaisant qu'autre chose.

Tu as fais ce que tu as pu. C'était très respectable de ta pars de t'interposer. Tu sais, les pokémons et les humains forment des équipes et chaque membre est important et peut apporter sa pierre à l'édifice. Dans un combat, vous êtes tous ensemble et je trouve ça remarquable que vous ayez tout fait pour vous défendre les uns les autres, cela prouve que vous êtes une bonne équipe.

Je souriais doucement, me vouolant rassurante. Je me doutais bien que c'était une épreuve difficile. J'avais vécu quelque chose d'un peu similaire, bien que très différent, dans un sens. Y repenser était souvent difficile pour moi aussi, car cela me rappelait des souvenirs très tristes. Heureusement, aucun pokémon n'était mort, mais plusieurs avaient été blessé et je me sentais très malheureuse quand je pensais à cela.

Quand j'étais petite, j'ai été attiré par une grotte parce que j'avais vue un pokémon vraiment mignon. Je n'avais qu'à peine 5 ans... Alors je les suivi et j'ai vue des oeufs de pokémons. C'était rare d'en voir d'aussi près et je me suis un peu trop approchée et comme le sol n'était pas très solide, il y a eu des effondrements. Je me suis jetée de justesse sur les oeufs et je les ai protégé, mais je me suis retrouvée coincée. Heureusement, il y avait d'autres pokémons et ils étaient de type roche, alors ils ont pu creuser une sortie, mais certains ont été blessé en voulant aider. Je m'en veux encore...

J'étais assez triste en racontant cette histoire. J'avais peut-être protégé les oeufs, mais c'était à cause de moi qu'il y avait eu un effondrement et je m'en voulais. J'espérais qu'il ne se sente pas aussi responsable pour s'être assoupi. Parfois, il y avait des situations qui échappaient à notre contrôle­. Ça ne faisait pas pour autant de nous des mauvaises personnes. Nous étions humains, après tout et il était normal que tous ne se passe pas comme nous le prévoyions. Il n'était pas une mauvaise personne, je pouvais le voir dans sa façon de me raconter cette histoire. Pensait-il qu'il avait pensé plus à lui-même lorsqu'il avait demandé de l'aire à ses pokémons ? Il s'était pourtant interposé pour les défendre, preuve qu'il n'était pas du genre égoiste. Il avait voulu défendre ses amis, cependant je comprenais qu'il ne saute pas au combat contre un autre pokémon. Sauvage ou non, ses petites créatures ne méritaient pas qu'on s'en prenne à eux. Heureusement que le pokémon l'avait laissé partir, preuve qu'il avait un bon fond et que ce n'était pas pour être méchant qu'il les avait attaqué. Peut-être s'était-il senti menacé ? Voir des humains était parfois très effrayant.

Gobou s'approcha de Takeshi pour le rassurer à son tour. Il lui donna quelques coups de tête sur le bras, comme pour le caresser. Il n'aimait pas le voir comme cela non plus. Nous avions énormément de respect pour les personnes qui s'occupaient bien des créatures qui nous entouraient, alors nous n'hésitions pas à le leur montrer.

Pour ce qui est de ta question, je ne crois pas que j'hésiterais non plus. Je suis quelqu'un qui n'a pas peur du danger et qui préfèrera être celle blessée plutôt que mes proches. Mais j'ai toujours vécu dans l'aventure avec mes parents et nous faisions tout pour venir en aide aux pokémons, même si cela signifiait risquer nos vies, alors c'est normal pour moi de penser ainsi. Je ne crois pas que je serais capable de regarder mes pokémons s'épuiser, mais seraient-ils capables de me voir blesser ? Surement pas et je suis sûre que nous fairions équipe pour se défendre les uns les autres, comme tu as fais. Bien sûr, je n'aimerais pas les voir combattre, mais je ne pense pas que je pourrais empêcher Gobou de sauter au combat si je suis en danger et je ferais de même pour lui.

Gobou acquiesça et répondit de façon si déterminé que j'en fut touché. Il ne me laisserait pas tomber, je le savais et il tenait à me le faire comprendre. Il se tourna vers moi et son visage sérieux exprimait qu'il ferait tout pour que je sois en sécurité, autant que j'en ferais pour lui.

Gobou !

Il n'y avait pas d'hésitation. Il était si petit et si fragile et pourtant, il n'avait pas plus peur que moi de défendre ceux qui lui étaient cher. Nous nous ressemblions énormément et je trouvais cela adorable, bien que je n'aimais pas l'idée de le voir blessé pour moi. Je ne me le pardonnerais pas et je comprenais pourquoi en parler était difficile pour Takeshi. Lorsqu'on aime ses pokémons, c'était sans doute un cauchemar de les voir être blessé et de ne pas pouvoir faire grand chose pour les aider. Je pris Mud-Mud dans mes bras et le serra contre moi, fière de mon petit Gobou. Il se serra contre moi, frottant son visage sur l'un de mes bras, puis sourit pour me signifier qu'il pensait bien ce qu'il avait affirmé. Je regardai les pokémons de Takeshi, dont la petite Germignonne qui était maintenant sur sa tête et je me doutais bien qu'elle devait ressentir la même chose que son dresseur. Elle avait sûrement voulu le défendre autant qu'il voulait tous les défendre. La petite Lixy me regardait, comme si elle attendait quelque chose de moi et je ne pus m'empêcher de lui caresser la tête avec ma main de libre, gardant toujours Gobou près de moi.

Mais tu es adorable, toi aussi.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Yamamoto
Feignant~
avatar

Masculin Sagittaire Cochon
Messages : 143
Date de naissance : 25/11/1995
Date d'inscription : 11/05/2012
Âge réel : 21
Localisation : Dans mon lit ?

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 9 750 $
MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   Mar 11 Aoû - 3:09

Light déposa sa main sur le bras de Takeshi, cela étonna un peu le dresseur qui n'aurait jamais cru que Light ferait un tel signe envers Takeshi. Après avoir réconforté le jeune homme, elle se mit à raconter une histoire qui s'était passé alors qu'elle n'avait que 5 ans. La jeune demoiselle avait entièrement écouté l'histoire de Takeshi, donc celui-ci se devait de tout écouter et de retenir ! La demoiselle avait vécu une douloureuse épreuve à son jeune âge, mais il ne fallait pas avoir des remords pensa le dresseur, il était persuadé que les Pokémons ne lui tenait aucune rigueur sur ce fâcheux accident, les Pokémons avaient un cœur bien plus grand que la plupart des humains. Le Gobou de Light était un très bon exemple, il avait beau être un nouveau né, son cœur devait être plus grand que celui de Takeshi, assez représentatif que sa dresseuse qui était pas mal elle aussi. Takeshi était gentil et ne voulait pas faire du mal mais était égoïste dans sa quête.

Takeshi caressa la tête du Gobou qui s'était approché pour lui donner de petits coups de tête d'amitié. Light répondit à la question de Takeshi le sacrifice. Sa réponse était bien entendu celle que Takeshi voudrait toujours entendre ou voir, une véritable amitié et plus qui relis Light et ses Pokémons, que son Gobou pour l'instant mais elle aura très vite une joyeuse équipe du point de vue de Takeshi, quel Pokémon refuserait de l'accompagner ? Le dresseur regarda les alentours pour voir si des personnes n'étaient pas trop proches d'eux avant de commencer à répondre à Light.

- Décidément je voudrais tellement que tous les dresseurs soient comme toi. Malheureusement, certains sont avares ou encore recherche la victoire par tous les moyens… Je vais te prévenir, mais dans cette académie certains ne sont pas aussi rose que toi. Tu en as peut-être déjà entendu parler mais la Team Rocket à des « agents » dans les rangs de Gakuen Pokémon donc fait attention.

Takeshi révélait l'existence de la Team Rocket à Light, mais cela pour lui paraitre suspect que Takeshi en sache autant sur eux. Mais la couverture du dresseur n'était pas sa priorité, pour lui, la Team Rocket était juste un raccourci pour retrouver ses parents. Il ne veut pas que ça cours sur le toit que Takeshi Yamamoto fait partie de la TR mais cela ne le gène pas que certains des personnes à qui il a confiance le sache.

- Ca peut paraitre un peu fou que des élèves soient des membres d'une telle organisation, mais le maître de celle-ci ne reculerait devant rien pour recruter de jeune talent. Fais attention à toi et à t'es Pokémons surtout, bien que je me fais pas trop de soucis pour eux avec une si bonne dresseuse !

Takeshi espérait juste qu’elle ne devrait jamais affronter un dresseur sans cœur qui réduirait son équipe en poussière. Un genre de Cysiam mais jeune. Surtout que la Team Rocket collectionne les Pokémons ayant un talent ou une capacité hors du commun ou bien d’un type rare. Takeshi fit sourire à sa Germignonne qui n’aimait pas beaucoup qu’on parle de la Team Rocket après ce qu’elle avait vécu avec eux.

- Peu après la naissance de Germignonne, la Team Rocket fit escale dans la forêt où elle est née, et l'enleva à sa famille. Un nouveau né est une parfaite recrue pour la Team Rocket, ils peuvent en faire ce qu'ils en veulent. J'ai pu la récupérer suite à un enchainement de d'évènement et c'est sûrement pour cela que je la chouchoute un peu plus que mes autres Pokémons, elle ne connaissait rien au monde extérieur et avait peur de tous les humains. Je ne sais pas ce qu'il lui avait fait là-bas mais je ne pouvais la laisser dans cette détresse. Maintenant ça va mieux comme tu as pu le remarquer mais voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Strauss
Éleveuse
avatar

Féminin Vierge Rat
Messages : 41
Date de naissance : 10/09/1996
Date d'inscription : 14/07/2015
Âge réel : 21

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 1 000 $

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   Ven 14 Aoû - 1:38


Un nouveau départ
Light Strauss & Takeshi Yamamoto


Takeshi ne m'annonçait rien que je ne savais pas déjà. La Team Rocket, au sein de l'académie ? Quelle surprise ! Sérieusement, ce groupe mettait vraiment son nez partout, alors il n'y avait rien de surprenant à les retrouver ici. Oui, j'avais déjà eu à faire à eux plusieurs fois dans le passé. Souvent de façons indirectes, rarement témoin de mes propres yeux, mais quand même, mon voyage à travers le monde avec mes parents avaient prouvé que ce groupe n'avait aucune limite. J'avais entendu tellement d'histoires, vue tellement de gens blessés par leurs activités, voyant leurs pokémons volés ou bien blessés. On m'avait épargné les plus grands détails, mais je me doutais bien des choses horribles qui devaient parfois se produire. Je ne laisserais jamais - JAMAIS - aucun de mes pokémons tomber entre leurs mains et je ferais tout pour protéger ceux qui nous entouraient à l'académie.

Je savais aussi que celui derrière l'organisation de la Team Rocket était prêt à tout. Quand on voyait ce qu'il pouvait faire comme plan pour s'enrichir, on ne pouvait pas vraiment être surpris de voir qu'il était prêt à manipuler des jeunes adolescents qui étaient souvent bien plus influençable qu'un adulte. Bien que je ne serais pas plus étonnée de voir des professeurs ou quelconques employés être recrutés à leur tour par le groupe criminel. J'espérais seulement que je ne serais pas approchée par quelqu'un qui en faisait partie.

Sa triste histoire concernant Germignonne me fit énormément de peine. Je détestais les gens qui s'en prenaient aux pauvres pokémons, surtout dans un stade où ils ne pouvaient même pas se défendre. Il avait réussi à la sauvée, mais je ne voulais même pas imaginer ce qui lui serait arrivé s'il ne l'avait pas fait. Avec tous les mauvais coups de la Team Rocket, elle aurait eu une vie misérable avec des voleurs qui auraient utilisé ses capacités afin de se faire du profit. Je ne comprenais pas pourquoi les gens faisaient de tels actions. Il fallait vraiment être sans cœur pour s'en prendre à d'innocentes petites créatures comme les pokémons.

Regardant la petite Germignonne, je me retenais de lui faire un énorme câlin. Mon instinct maternel -car oui, avec les pokémons, j'avais un instinct maternel- me poussait à vouloir la réconforter. Je voyais bien que Gobou tremblait à mes côtés. Il semblait presque effrayé par l'histoire. Normal, j'avais soigneusement évité de lui parler de la Team Rocket, car je savais qu'un bébé pokémon serait facilement apeuré par un groupe aussi cruel. Je pris Mud-Mud dans mes bras, puis lui parlai doucement, afin de le calme.

Je sais que je ne t'ai pas parlé de la Team Rocket, Gobou, mais comme je te les déjà dis, il y a des gens très méchants parfois. Je ne voulais seulement pas te faire peur, voilà tout. Désolé de ne pas te l'avoir dit.

Gobou tourna la tête vers moi, puis je vis qu'il se détendit et tranquillement, il tremblait de moins en moins. Je regrettais de ne pas avoir pris le temps d'y en parler. Je n'aimais pas faire des secrets, mais j'avais pensé que cela serait mieux pour lui. Du moins, pour l'instant. Je préférais attendre qu'il soit assez grand et soit sûr de se défendre pour lui parler de ses criminels. Je me tournai vers Takeshi et lui fit un petit sourire compatissant, un peu gênée et ne voulant pas qu'il se sente mal à l'aise alors qu'il n'avait fait que m'informer et me parler de l'histoire de son pokémon. Il ne savait pas que Gobou ne les connaissait pas, alors je ne pouvais pas le blâmer.

Merci de m'avoir prévenue, Takeshi. C'est très apprécié. Je n'en avais pas encore parlé à Gobou, mais je suis rassurée qu'il l'apprenne ainsi plutôt que dans une situation plus difficile. Je n'imagine même pas ce qu'à dû vivre Germignonne. Je suis heureuse de savoir que tu l'as secourue à temps.

Collant Gobou à moi, je ne pouvais m'empêcher d'imaginer qu'on m'enlève mon ami. Ce devait être effroyable. Je ne comprenais vraiment pas pourquoi ils faisaient cela. Gobou semblait penser la même chose, car il encra sa tête contre mon cou et ne voulait vraiment plus que je le lâche. Il n'était encore qu'un bébé, après tout. Je ne l'avais vraiment pas depuis longtemps, son éclosion n'ayant eu lieu pas longtemps avant mon départ pour l'académie. Il ne savait que lancer des jets d'eau et n'avait pas encore appris ses autres attaques. Qui plus est, celle qu'il connaissait déjà n'était même pas très puissante. Je ferais tout pour l'entrainer, bien que je n'aimais pas vraiment le pousser à se forcer, mais je savais qu'il devait apprendre à se défendre et que cela l'aiderait dans son développement.

Décidant que nous avions assez parlé de choses sombres pour la journée, je me tournai vers ses pokémons et leur fit un grand sourire. Je préférais de loin passer un moment agréable que nous tracasser avec des histoires qui ne nous faisaient aucun bien. Évidemment, si Takeshi avait quelque chose sur le cœur, j'écouterais attentivement. Je n'étais peut-être pas très douée avec les humains, mais je savais quand même que garder pour soit des événements difficiles pouvaient être insupportable. Je séparai Gobou de moi, le surprenant en le levant dans les airs pour le regarder dans les yeux.

Que diriez-vous de jouer un peu ? On est venu pour passer du bon temps, n'est-ce pas ? Me retournant vers Takeshi, je lui fis un sourire, ramenant Mud-Mud contre moi. Bien sûr, si tu veux encore me parler de quelque chose d'important, je t'écoute. Regardant ses pokémons et le mien, je réfléchis quelques secondes. Soit nous pouvons jouer tous ensemble, ou nous pouvons sortir et manger un peu et nous pourrions discuter tranquillement pendant qu'ils sont occupés. Qu'en dis-tu ?

C'était une façon subtil de lui proposer une solution qui pourrait leur être utile. Ainsi, ils pourraient soi s'amuser avec leurs amis, soit laisser ces derniers se reposer un peu sans les accabler de mauvaises nouvelles. Je voyais bien que la discussion était difficile autant pour Takeshi que pour Germignonne, alors peut-être préférerait-il parler calmement dans un coin, à l'écart des autres, tout en permettant à leurs pokémons de passer un moment agréable.  [/color]

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ [Light Strauss & Takeshi Yamamoto]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 22 : Un Nouveau départ
» [The Wonderful World of Disney] Un Nouveau Départ Pour la Coccinelle (1997)
» Changement de région/travail. Nouveau départ!
» Un Nouveau départ pour la Coccinelle:
» Coeur de dragon II - Un nouveau départ:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: Zone Sportive :: Piscine-
Sauter vers: