Partagez | 
 

 Adoptions de Sukie [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Adoptions de Sukie [Solo]   Mar 20 Déc - 7:23

Je fus agréablement surprise lorsque je découvris le centre d'adoption. Pour une éleveuse, c'était une trouvaille particulièrement intéressante. Je me tournai vers ma Tarsal qui se trouvait près de moi. J'étais impatiente de découvrir ce qui se cachait derrière cette porte. Höyö devait ressentir mon sentiment. Je poussai la porte du centre et je parcourus la salle du regard. Je saluai l'infirmière qui m'accueillit chaleureusement.

Je m'avançai dans la pièce et vis tous pokémons qu'il y avait. Le nombre d'espèce était surprenant. Höyö les regardait timidement sans savoir comment réagir. Elle se sentait très intimidée par tous ces pokémons. La Tarsal était très craintive à chaque fois qu'elle faisait une nouvelle rencontre. Elle se serra contre ma jambe, hésitante.

Je pensai à Zuko. Je voudrais partager ma découverte avec lui. Je me promis de l'emmener dans cet endroit. J'aimerais bien voir la réaction du jeune homme. Depuis que nous nous étions retrouvé, il occupait la moindre de mes passées. J'étais littéralement obsédée par lui. Mes dernières pensées le prouvaient. Je voulais passer chaque instant avec lui. Je secouai la tête, pour me concentrer sur l'instant présent.

Mon regard tomba sur deux pokémons qui s’amusaient ensemble. L’un semblait plus excité, alors que l’autre était plus calme et timide. Je les reconnus, c’était une posipi et un negapi. Je tombai irrémédiablement sous leur charme. Ils étaient vraiment trop mignons. Mon choix était fait, j’allais adopter ces pokémons inséparables. Je m’approchai d’eux. Dès qu’ils m’entendirent arriver, le negapi se cacha derrière la posipi.

- Ne vous en faites pas, je ne vous veux aucun mal,tentai-je de les rassurer. Vous voulez venir avec moi ?

Ils me regardèrent surpris et légèrement méfiant. Puis la femelle se précipita vers moi, suivie de son acolyte. Le sourire aux lèvres, je leur présentai une pokéball chacun. Ils y entrèrent sans hésitation. Je me retournai vers Höyö, qui était resté en retrait. Je la rejoignis et la pris dans mes bras, heureuse. Cette visite au centre d’adoption avait été gratifiante, je me promis de revenir en compagnie de Zuko.


Dernière édition par Sukie Aida le Ven 7 Déc - 4:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Adoptions de Sukie [Solo]   Dim 23 Sep - 7:18

Depuis que j'avais reçu le message du directeur concernant la surpopulation du centre d'adoption, je passais régulièrement dans le coin. Je n'y entrais pas, remettant à plus tard une possible adoption. La dernière fois que j'y étais vraiment entré, c'était quand j'avais adopté Neibï et Kazan. J'y avais rencontré mon petit-ami Zuko. Je me souvenais de cette rencontre qui avait été marqué par l'éclosion de mon oeuf et qui avait été le théâtre de notre première divergence d'opinion. Atae dans les bras, elle n'était encore qu'un bébé alors elle n'arrivait pas à bien sauter sur sa queue pour se déplacer. Höyö suivait près de moi, sachant que je ne pouvais porter deux pokémons dans mes bras. Je fus accueillie par l'infirmière du centre. J'aimais l'atmosphère qui régnait dans cette endroit. Peut-être un jour pourrais-je avoir mon propre élevage et créer un centre d'adoption. J'espérais seulement que Zuko serait en accord avec mon projet. Je savais qu'en tant que dresseur, il serrait sûrement amené à voyage ce qui mettrait en péril toute stabilité pour notre couple. Je ne me laissai pas abattre, me disant que nous trouverions bien un compromis. La perspective de voyager avec lui ne me déplaisait pas dans la mesure où j'aurais la certitude qu'un jour nous pourrions former notre foyer. Enfin, il était un peu trop tôt pour penser à cela. Nous avions à peine 16 ans et notre couple venait tout juste de se former.

J'entrai donc dans la salle dans laquelle se trouvait les pokémons à adopter. La population avait quelque peu diminué, mais le centre demeurait surchargé. Je ne manquais pas de choix pour mes futurs compagnons. Höyö me suivait de près, intimidée par l'atmosphère survoltée qui régnait dans le centre d'adoption. La Tarsal n'aimait pas l'agitation, elle préférait le calme. Évidement, avec le nombre de bébé pokémon contenus dans le centre, il y avait des pokémons de différentes natures. Le résultat étant la cacophonie qui régnait. Contrairement à mon pokémon, l'atmosphère ne me déplaisait pas, je me sentais à ma place. Je m'avançai au centre de la pièce pour trouver quel pokémon serait compatible avec moi et compléterait bien mon équipe. Il y en avait tellement que je n'arrivais pas à bien analyser partiellement les comportements des pokémons.

Près de moi se trouvait deux fantominus qui complotaient. Ils avaient choisi leur victime, la Tarsal. Elle était tellement nerveuse qu'elle serait facile à effrayer. Tout en ricanant, ils s’avancèrent discrètement vers Höyö, savourant à l'avance l'expression apeurée de leur victime. Le pokémon psy me suivait lorsque deux formes grimaçantes surgirent devant elle. Ne s'y attendant pas, la Tarsal perdit l'équilibre sous les rires des deux chenapans. En entendant leur ricanement, le sang d'Höyö ne fit qu'un tour. C'était la première fois qu'elle sentais hors d'elle ainsi, elle n'avait jamais été en colère. Comment osaient-ils rire de sa sensibilité ? Profondément outrée, le pokémon psychique se releva entourée d'un halo blanc.

Ayant remarqué du coin de l'oeil la lumière blanche, je me tournai vers Höyö. Je fus estomaqué de la voir éclairée. Je ne comprenais pas ce qui avait provoqué son évolution. Atae regardait le pokémon évolué d'un regard admiratif. Elle n'avait jamais rien vu d'aussi brillant. Puis lorsque la lumière disparut, elle fut surprise de voir qu'Höyö avait changée de forme. Elle était devenue une jolie Kirlia. L'azurill se demanda si un jour elle aussi allait évoluée et ce qu'elle ressentirait en ce moment-là. Une fois l'évolution terminée, Höyö lança une attaque choc mental sur les deux farceurs qui se prirent l'attaque de plein fouet. Ils furent projeté plus loin, l'un d'eux reprenant sa forme originale, soit celle d'un metamorph shiney. Les deux comparses, légèrement étourdis, éclatèrent de rire. Je fus estomaquée de voir mon pokémon assaillir ainsi deux autres congénères. Elle devait avoir une bonne raison de perdre son calme.

-Höyö qu'est-ce qu'il te prend, lui demandai-je.

Comme si elle sortait d'une transe, la Kirlia se retourna vers moi.

-Kirlia lia kir li kirlia lia kir lia li ki kir lia, s'exclama-t-elle.
- Ces deux idiots se sont amusé à me faire une peur bleue.


J'écarquillai les yeux en déduisant qu'il lui avaient fait peur. Le pokémon nouvellement évolué se remettait tranquillement de ses émotions. Je me tournai vers les comparses qui étaient toujours écroulés de rire sur le sol. Je fus surprise de voir un fantominus et un metamorph shiney. Quel duo étrange, mais qui me serait avantageux. Je n'avais aucun type spectre et Fantominus serait parfait. D'ailleurs ses évolutions étaient réputées pour être puissantes, ce qui constituait un grand avantage pour moi. Le Metamorph serait parfait puisque je voulais devenir éleveuse. Ce pokémon était compatible avec tous. Je n'arrivais pas à croire à ma chance. Je prise deux de mes pokéballs et m'avançai vers pour leur lancer doucement. Ils ne cessèrent pas de rire lorsqu'ils furent aspirer par la lumière rouge des pokéballs. J'entendis le grognement de contrariété d'Höyö lorsqu'elle vit que je venais d'adopter ces deux pokémons. Je me tournai vers mon starter, alors que je mettais les pokéballs à ma ceinture.

-Ne t'en fais pas Höyö, tout va bien aller, la rassurai-je. Ils voulaient simplement te taquiner, pas se moquer de toi.

La Kirlia ne fut guère convaincue par ma tirade, mais se suivit docilement jusqu'à la sortie du centre d'adoption. En remarquant mon sourire éclatant, elle n'osa pas rouspéter outre mesure. Atae trépignait de joie dans mes bras, heureuse pour moi et impatiente de se faire des nouveaux amis.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Adoptions de Sukie [Solo]   Mer 30 Oct - 4:02

Lorsque je me suis résignée à arrêter mes recherches, j'ai eu l'impression d'avoir abandonné Zuko. Ce n'était que partie remise, puisque j'allais bientôt rencontrer le directeur. Je sentais qu'il était toujours en vie, mais je ne savais où. Tous les jours, je suis allée à sa chambre pour voir s'il n'y serait pas. Chaque fois, je revenais bredouille. Toutefois, je ne perdais pas espoir de le revoir. Je suis progressivement retournée à mes cours, même si le coeur n'y était pas vraiment. J'ai pensé que si Zuko me voyait manquer des cours pour lui, il m'aurait engueuler pour cela. Je n'avais pas accumulé trop de retard. Lorsque je ne faisais pas mes devoirs, je me rendais au centre d'adoption pour voir les nouveaux pokémons. J'avais même demandé à l'infirmière si je pouvais l'aider à prendre soin d'eux. Je ne sais pourquoi, mais elle avait accepté. A vrai dire, je n'avais pas vraiment chercher à savoir. La présence de ses pokémons apaisait temporairement mes angoisses.

Mes cours venaient de se terminer et je me rendais comme à chaque soir au centre. Je sentais le regard soucieux de Höyö posé sur moi. Je faisais mon possible pour lui assurer que je ne négligeais plus mes responsabilités. Malgré tout, elle savait très bien que tant que Zuko ne serait pas de retour, je ne serais pas moi-même. Je percevais sa colère d'être impuissante pour me consoler. S'il y avait quelque chose que la kirlia ne supportait pas, c'était bien de ne pouvoir rien faire. La douce tarsal s'était transformée en une créature fougueuse dans ce même centre d'adoption.

Dès que je franchis la porte du centre, un jappement joyeux m'accueillit. Je baissai les yeux pour voir un joyeux medhyena qui trottinait vers moi en boitillant. J'avais aidé l'infirmière à soigner sa patte. Un employé de l'académie l'avait ramener dans cet état suite à une expédition. Le canidé était tombé dans un piège, se blessant à la patte. Depuis ce temps, dès que je mettais un pied dans le centre, il me suivait partout. J'ai été rassuré lorsque l'infirmière du centre m'a assuré qu'il ne garderait pas de séquelles permanentes. Je me penchai pour caresser doucement la tête du canin ténèbres qui me lécha la main avec enthousiasme.

- Bonjour Sukie, il n'a pas cessé de surveiller la porte,me salua l'infirmière. Chaque fois qu'elle s'ouvrit il se dressait, scrutant le nouvel arrivant. Lorsqu'il se rendait compte que ce n'était pas toi, il se recouchait. Il semble t'avoir adopté.

Je regardais le pokémon qui me regardait avec adoration. Ma gorge se noua et des larmes perlèrent au coin de mes yeux. Je déglutis pour m'empêcher d'éclater en larme. Je songeais que je devrais le prendre avec moi puisqu'il semblait déjà m'apprécier. Ce serait le torturer et moi aussi par la même occasion de refuser de le prendre avec moi. Je pris note d'en toucher un mot à la responsable du centre afin de savoir s'il était disponible pour l'adoption.

- Bonjour, alors est-ce que vous avez besoin de moi pour quelque chose en particulier, lui demandai-je.

- J'ai un jeune Nidoran Mâle qui a fait des siennes tout à l'heure, m'expliqua-t-elle. Il n'arrive pas à s'entendre avec aucun autre pokémon, ce matin il s'est même battu. Je ne sais pas quoi faire avec lui et je dois soigner la morsure qu'il s'est fait durant la bagarre.

Je hochai la tête et je la suivis jusqu'à l'infirmerie attenante au centre. Dès qu'il nous vit arriver il grogna. Son regard carmin se posa sur moi, empreint de méfiance. La blessure se situait sur une de ses grandes oreilles, partie très sensible de cette espèce de pokémon. Je comprenais mieux la réticence de ce dernier à se laisser soigner. C'était le première fois que je me retrouvais confronté à cette situation, je remerciai l'infirmière de me faire confiance. Elle m'expliqua la marche à suivre, puis me laissa appliquer les soins. Enfin mes soins ressemblaient plus à une tentative, car le nidoran se montra agressif. Höyö réagit au quart de tour. Dès qu'il la vit, le pokémon se ratatina sur lui-même. Le medhyena qui ne m'avait pas quitter d'une semelle grogna aussi à l'intention du pokémon blessé. Je fis signe à mes protecteurs de se calmer. La crainte du nidoran le rendait agressif, mais à sa réaction je savais qu'il ne mordait pas. J'appliquai tranquillement le pansement sur la blessure. Le pokémon s'était transformé en masse tremblante sous mes mains. Mon coeur se serra à cette vision. Une fois que ce fut terminer, je le pris dans mes bras et je le serrai contre moi. Il continua de trembler contre moi, mais ne fit aucun geste. Il était évident qu'il craignait les humains.

- Pourquoi est-il comme ça ? demandai-je à l'infirmière.

Celle-ci me fit un doux sourire, heureuse de voir la curiosité de son élève.

- Parce qu'on lui a montrer à craindre les humains, m'expliqua-t-elle. Il n'a vu que les pires côtés de l'humanité avant d'être amené ici. Il me semble qu'il avait été capturé par le team rocket

À la mention de cette organisation criminelle, un frisson me parcourut l'échine. Ma dernière rencontre avait été éprouvante. Je comprenais d'une certaine façon les craintes du jeune pokémon.

- Je peux le prendre avec moi et le medhyena aussi, m'enquis-je auprès de la responsable.

- Qui de mieux que toi pour lui montrer que les humains ne sont pas des monstres, accepta l'infirmière. Quant au petit Medhyena, je me demandais quand tu allais le prendre avec toi, il est collé à tes basques à chacune de tes visites. Je ne le voyais avec personne d'autre que toi. Tu peux retourner à tes devoirs avec tes deux nouveaux amis.

Je lui fis un sourire, reconnaissante de la confiance qu'elle me témoignait. Je me sentais également émue. J'étais aussi triste de ne pas pouvoir partager ce moment avec Zuko. J'aurais tant voulu qu'il soit avec moi. Je pris une grande inspiration pour chasser la mélancolie qui étreignait mon âme. Je saluai l'infirmière et je ressortis du centre. Höyö surveillait attentivement le nidoran qui était toujours dans mes bras. Celui-ci ne bougeait pas d'un poil. Le medhyena avait déjà oublié la présence du pokémon poison, trop heureux d'enfin pouvoir me suivre.

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukie Aida
À moi Zuko ! Pas touche !
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 153
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 20/11/2011
Âge réel : 29

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 14 850 $

MessageSujet: Re: Adoptions de Sukie [Solo]   Mer 5 Fév - 7:09

Je savais que Zuko était de retour. Je l'avais entraperçu ce matin en sortant de ma chambre ce matin. Ne sachant comment me comporter, je m'étais cachée dans ma chambre. Ce n'était pas dans mes habitudes d'être aussi lâche. Je n'avais jamais réfléchi à comment allait se passer nos retrouvailles, alors quand j'avais été confronté à la situation j'ai paniqué. Toutefois, je ne pourrais repousser l'inévitable bien longtemps. Je mourrais d'envie de revoir à nouveau mon amoureux, mais j'étais aussi terrorisée à cette idée. J'avais peur qu'il me rejette, je ne savais pas si je m'en remettrais. Il aurait de bonnes raisons pour le faire après les paroles méchantes que je lui avais dite dans le bateau. Je ne me pardonnerais jamais d'avoir prononcé les mots cruels qui avait passé mes lèvres. Tôt ou tard, j'allais devoir faire face à la musique, pour le meilleur ou pour le pire.

Je sentis une douce caresse sur mon bras. Je baissai le regard vers Höyö qui me scrutait avec inquiétude. Ça devait bien faire une quinzaine de minutes que je me tenais ainsi, le souffle haletant, le dos appuyé contre ma porte. Grâce à ses incroyables facultés psychiques, elle arrivait à percevoir mes émotions. Elle ressentait clairement les craintes qui enserrait mon coeur, tout l'amour et les regrets que je ressentais par rapport à mon petit ami. Kirlia soutenait mon regard, une étincelle confiante dans son regard. Par ce simple regard je compris qu'elle m'assurait que tout allait bien aller. J'espérais qu'elle avait raison.

Je soupirai à fendre l'âme. J'avais vraiment honte de mon comportement puérile et surtout de me laisser gouverner par la peur. Je me résignai à ouvrir la porte de ma chambre, mais il n'y avait aucune trace de Zuko. Malgré ma fuite, je ne pus m'empêcher d'être déçue. Je regrettais de ne pas avoir foncé tête baissée pour l'embrasser et lui dire que je m'excusais. Maintenant, je me sentais incroyablement stupide de ne pas l'avoir fait. Je me contentai de hausser les épaules et de verrouiller la porte de ma chambre. Je devais me rendre au centre d'adoption afin d'aller récupérer un oeuf et un pokémon. L'oeuf avait quelque chose de spécial, car j'avais su qu'il avait été trouver dans l'ancienne grotte sous l'île. La rumeur voulait qu'elle était remplie de pokémons exotiques. D'ailleurs, j'avais noté la présence sur l'île de plusieurs espèces qui m'étaient encore inconnues.

Lorsque j'arrivai au centre, je fus accueillie par l'infirmière qui devait m'attendre depuis un moment. Je m'excusai de mon léger retard et remplie le formulaire pour compléter ma réservation. Elle me tendit une pokéball dans laquelle se trouvait un insécateur. L'employée du centre m'informa qu'il avait été abandonné par son dresseur lors de la dernière expédition dans la grotte souterraine. Mon coeur se serra à l'entente de cette histoire. Apparemment, beaucoup de choses s'étaient passées dans cette mystérieuse caverne. Dommage que je n'aie pas pus être présente, car j'aurais aimé aider l'académie à repousser les rockets. Enfin, je ne pouvais revenir en arrière. Ensuite, elle me tendit un oeuf que je n'avais jamais vu auparavant. L'oeuf était beige avec des picots verts. Je le caressai doucement, tout en remerciant l'infirmière. J'étais bien curieuse de découvrir le pokémon qui se cachait à l'intérieur. Ragaillardie par cette acquisition, j'eus l'idée d'aller voir mon petit-ami. Je devais partagé cette expérience avec lui et c'était une belle occasion pour cela. Je quittai donc le centre d'adoption d'un pas guillerets et sous le regard soulagé de ma fidèle kirlia.

Spoiler:
 

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adoptions de Sukie [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adoptions de Sukie [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adoptions de Sayaka [Solo]
» Adoptions de Naoki [solo]
» Avis sur Melita solo ?
» Ploc Roses des vents amérindienne et solo
» hide (X-Japan et carrière solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: L'Académie :: Centre d'Adoption-
Sauter vers: