Partagez | 
 

 Un vent sombre et froid fait son apparition... [PV Riku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 25
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Un vent sombre et froid fait son apparition... [PV Riku]   Lun 7 Jan - 0:29

Le vent souffle... cette brise transportant des flocons de neige, sous un air pourtant déjà suffisamment glacial... Il fait sombre... Encore aujourd'hui, la nuit a réussi son périple, dont le but était d'imposer son ambiance nocturne au grand jour. Entre le blizzard de cette vision noirâtre, une silhouette, méconnue des lieux, s'avançant de pas lents... Il fait froid, très froid... et le somptueux tapis blanc, livré par l'Hiver, n'aide pas à l'amélioration de ce sentiment persistant... Sous les pieds du sombre jeune homme, que voici, l'épaisse couche blanchâtre semble pouffer de petits bruits moqueurs, à son égard. Mais il avance, fort et impassible face à l'ère glacière, qui se dresse sur son chemin. Cela fait déjà plusieurs jours que le garçon marche sans relâche, afin d'arriver à destination... Aujourd'hui, il perçoit la fin imminente de cette épuisante marche. Elle est proche, il le sait. Alors que deux nuages s'écartent les uns des autres, l'astre lunaire, resplendissant, entame sa mission d'éclaireur, fusillant les alentours de sa douce lueur. Cet éclairage céleste permet enfin de voir, au coeur de la bataille saisonnière, un bâtiment imposant, jusqu'à lors invisible, camouflé dans le voile spectral de cette ambiance macabre. L'adolescent effectue encore quelques pas avant de s'arrêter, toisant d'un regard vif, mais lassé, la nouvelle demeure qui allait provisoirement abriter sa personne. Ses lèvres bougent faiblement, afin que s'exprime, doucement et sombrement, la voix de ce dernier...

" Nous y sommes finalement parvenu, la voici... Gakuen... académie... " Dit-il, du haut de la petite dune, recouverte de blancheur, une faible bourrasque soulevant quelque peu sa chevelure et sa veste...

( J'peux pas résister à un opening. xD )

Dans les prestigieux couloirs de l'académie Gakuen, deux jeunes garçons semblent se sentir pressés par quelque chose, au point de courir...

" J'ai tout de même du mal à te croire, provoquer le grand Tony de cette manière... Tu me racontes pas de salades au moins, quand même ?! Parce que vu la manière dont tu m'obliges à courir de grand matin, j'vais finir asthmatique ! " Dit l'un des deux garçons, presque essoufflé.

" Puisque je te le dis ! Allez grouilles-toi, tu t'étonnes d'être essoufflé, mais t'arrêtes pas de me mitrailler avec tes questions ! Dépêche, j'veux pas louper le début du match, j'veux voir comment Tony va l'exploser ! Ahah. " Lui répondit son camarade, se hâtant de plus belle.

Les garçons se précipitaient vers le hall d'entrée... au cours de ce petit voyage, ils croisèrent plusieurs professeurs, rappelant furieusement de ne pas courir dans les couloirs. Mais c'était peine perdue, leur curiosité et leur excitation avaient atteint le paroxysme, il fallait qu'ils le voit, le fou qui tenait tête à Tony. De toutes façons il était bientôt l'heure de la pause-midi, c'était pas pour 20 minutes de cours avec Madame Nova, c'est bon, elle allait s'en remettre quoi. Alors ils foncèrent, traversant les deux dernières salles les séparant du combat qui les intriguait tant. Cette journée s'annonçait d'ores et déjà palpitante, ce n'était pourtant que le début... En effet, la suite allait se révéler bien plus intéressante... Dehors, c'était le beau temps qui avait volé le rôle principal, des griffes du blizzard de la veille. Il faisait encore assez froid néanmoins, c'était plutôt une chance que le combat aie lieu dans le hall d'entrée en fait... Voilà ! Ils étaient enfin arrivés ! Il ne restait plus qu'à se faire une place parmi la foule et ils pourraient enfin le voir, cet affrontement tant espéré. Les deux étudiants pouvaient enfin apercevoir la personne qui faisait objet de leur discussion, celle qui se dressait avec aisance et sans crainte, face à l'imposant Tony et son Carabaffe. Il était là, sombre, comme à son habitude, les mains dans les poches, l'air blasé mais perçant à la fois... Un fidèle Evoli sur l'épaule, ses cheveux d'un noir de Jais, les yeux jaunes ainsi qu'une grande veste noir en guise d'habit... rien que ça. Mais Kaos n'avait que faire des regards étant posés sur lui, non, pour le moment, il y avait un gêneur et il fallait s'en débarrasser... N'y voyez pas là un règlement de compte violent, juste un match à clôturer ainsi qu'un idiot à restaurer l'égo. Le jeune garçon le savait, ce ne serait même pas intéressant... Un petit caïd, à peine plus fort que la majorité des incultes qui étudiaient en ce lieu. Son Pokémon avait beau être à sa deuxième forme, cela n'allait rien changer, puisqu'il ne savait probablement même pas l'utiliser. Pourtant, le Carabaffe était confiant, sans aucun doute aveuglé par les paroles valorisantes de son dresseur... Pauvre animal, invité à sortir de sa minable ball pour un misérable combat, dont il repartirait perdant. L'adolescent était triste pour lui d'un côté... Mais soit, que pouvait-il y faire, hein ? Il n'avait pas de temps à perdre, alors il valait mieux faire au plus court. L'Evoli descendit du jeune homme, prêt au combat... Il n'allait pas tarder à débuter, c'était en tout cas le pressentiment palpable que cette situation engendrait. Effectivement, les deux créatures se jaugeaient, chacune plus certaine de la victoire que l'autre...


* ... Pfff, sérieux... Comme si le voyage de la veille n'avait pas été suffisant, faut encore que je me ramasse un crétin qui ne comprend rien à rien de son propre Pokémon. Cela m'ennuie terriblement... Non, pas seulement ça, le fait que je me sois réveillé à 10 heures et demi est également un point très contraignant... Haaa, et pour finir un combat avant la pause-midi. Enfin... Je me serais probablement fort ennuyé au cour de... comment déjà ? Mademoiselle... Nova, je crois ? Peu importe son nom, ce serait juste dommage de quitter prématurément cette académie sans avoir, au préalable, suffisamment usé de ces pauvres types pour m'entrainer... Bon, je supposes que je n'ai pas le choix, au moins cela pourra améliorer mon ami, mais faisons vite alors. * Finit de penser, d'un petit soupir, le garçon, de noir vêtu.

" Evo ! Evo Evoli, liiii... " ( Je suis prêt ! On commence quand tu veux, eheh... ) Lui fit remarquer son doux renard, impatient d'en découdre.

( Merci pour le theme song, Basile. x) )

" Oui, désolé Evoli, j'étais perdu dans mes pensées, allons-y ! Et n'oublies pas, même si tu sens monter l'adrénaline, ne sois pas précipité, concentre-toi et trouves la faille. Comme d'habitude je t'assisterai, bien qu'honnêtement ce ne soit franchement pas nécessaire dans ce cas-ci, mais soit. Place au combat... Commence par une malédiction, puis utilises une attaque charme... " Répondit le sombre adolescent.

L'animal s'exécuta, une vive lueur commença à s'emparer du Pokémon, il semblait plus résistant et apte à l'attaque, à présent. Bien que sa vitesse avait diminué quelque peu. Le Carabaffe adverse ne resta pas les bras croisés, puisque son dresseur lui ordonna un pistolet à eau... attaque qui se fit esquiver sans mal, compte tenu de la distance, grâce aux conseils de Kaos. Le charme de l'adorable créature atteint sa cible et fit perdre de l'attaque à celle-ci. Sans doute que son adversaire trouvait ça stupide, vu qu'il attaquait avec des dommages spéciaux, mais là était justement l'intérêt. # Si vous voulez attraper un renard, mettez le feu à son terrier et ne laissez qu'une seule échappatoire. # La défense spécial étant justement le point fort de son compagnon, le jeune homme ne risquait déjà plus grand chose, d'entrée de jeu. Absolument, les attaques physiques reçues seraient 2,5 fois moins puissantes à partir de cet instant. Mais il ne comptait pas s'arrêter là, Kaos avait pour habitude de concevoir toutes les possibilités pour gagner, ce type n'avait clairement aucune chance... Ce dernier ordonna d'ailleurs à son Pokémon de lancer plusieurs pistolets à eaux, de manière saccadée. Ces derniers se firent facilement esquiver par la petite boule de poils avec vive-attaque, sauf le dernier qui dut être évité, sans mal, grâce à une détection... Vive-attaque ou pas, il avait perdu de la vitesse, après tout. A peine l'Evoli sur la terre ferme, que le dresseur adverse ordonna une charge suivie d'une morsure. Etait-il stupide à ce point ? Ou voulait-il seulement jouer sur la déstabilisation ? Rien n'était moins sûr, mais c'était parfait... Il allait pouvoir tester, sur le fidèle Carabaffe, un petit combo mit récemment au point...  


" Evoli, tu vas faire exactement ce que je vais te dire, compris ? Je veux que tu l'attendes sagement, en faisant mine d'être désorienté, pour qu'il ne se doute de rien. Il va bientôt arriver, lance un jet de sable quand il sera suffisamment prêt, avec les agglomérats de neige et de poussières présentes dans le hall, ça ne devrait pas te poser trop de difficulté. Puis, tu feras vite un saut périlleux derrière lui pour le dérouter lorsqu'il reprendra la vue. Attends la suite, fais attention il approche. " Dicta, méticuleusement mais assez rapidement, le compagnon de la mignonne bête.

" Evo, Evoli... " ( bien compris, je m'en occupe. ) Confirma son ami.

Ce n'était pas le plus sûr des plans, car il était encore au stade expérimental. Cependant, vu l'intelligence basique de l'homme des cavernes, en face de lui, il y avait une probabilité de réussite d'environ 75, non, 82% de chance. C'était suffisant pour prendre le risque. Confiant, le Pokémon adverse fonça tête baissée, voyant la réaction apeurée de son ennemi... Quel ne fut pas sa surprise, et celle de son maître, lorsque le petit renard lui envoya, directement par recommandé, la neige et la poussière du hall au visage. Le jeune adolescent fut d'ailleurs ravi du petit nuage de saleté, causé par l'attaque...


" Magnifique, poursuis le plan mais ferme tes yeux pour ne pas être aveuglé, toi aussi, quand tu rentreras là-dedans. Une fois à l'intérieur, effectue une malédiction et charge-le juste après, en te repérant à la voix et ses mouvements confus ! "

Sans tarder et sans un bruit, pour éviter de se faire repérer, Evoli effectua la demande et réalisa une acrobatie dont il avait le secret. Retournant son corps pendant le saut, le fier combattant se retrouvait à présent dans le nuage de poussières, derrière sa proie, il usa alors de la malédiction. L'intense lumière transperçant faiblement les particules de neige et de poussières, Tony comprit enfin la stratégie de l'orphelin. Un cri, une panique... chargez, c'est repéré ! Ainsi, la victime se prit une charge d'une grande puissance. Mais il avait l'avantage d'être résistant, soit, cela n'avait pas d'importance, il ne faisait que gagner du temps.

" Ne relâche pas la pression, fonce-lui dessus avec vive-attaque, pendant qu'il est encore étourdi ! " Demanda le jeune homme, à son compagnon.

Kaos n'était pas fou... bien sûr cette attaque était rapide, mais avec les deux malédictions, la vitesse son chouchou baissait grandement, il comptait justement sur ce point pour faire paniquer le jeune Carabaffe tout en lui laissant le temps d'essayer un contre. Pris de court, le grand Tony lui dicta une esquive suivie d'une morsure pour profiter de l'occasion sans perdre de temps. C'était bien, visiblement il avait un grain de bon sens... Quel dommage que ses actions étaient trop faciles à prévoir... C'est sous un public abasourdi que le sombre adolescent ordonna, presque immédiatement, une détection accompagnée d'un bâillemment pendant l'action, devenue inutile, de l'agresseur. Celui-ci se retrouva prit de fatigue, après la dernière attaque. A présent, il ne restait plus qu'à l'épuiser un peu plus et il s'endormirait comme un bébé...


" Revient vers moi avec ta vive-attaque, Evoli ! "

* Je penses qu'il est assez intelligent pour comprendre le problème, il va surement tenter son pistolet à eau dans une action désespérée. Même avec la vitesse actuelle de mon Pokémon, sa vive-attaque reste plus rapide que lui, de plus j'ai de l'avance. Sa seule attaque rapide à distance c'est pistolet à eau. Cela me semble évident, sinon il aurait tenté autre chose depuis longtemps, vu son caractère impulsif. Il est trop prévisible, c'est juste... facile. De grâce, faites qu'il y aie des personnes dont le Q.I dépasse au moins la misérable moyenne générale de " 100 "... Même d'un point... C'est pitoyable... * Pensa l'obscur l'orphelin, ennuyé par la tournure des événements.

" Vite Carabaffe, ne le laisse pas s'enfuir ! Pistolet à eau, avant que tu t'endormes ! " Cria Tony, dépassé par l'ampleur de la stratégie ennemie.

" Sers-toi de mon épaule comme trampoline afin d'éviter l'attaque, Evoli ! " Demanda, simultanément, le jeune dresseur, pendant la course de son ami.

" Evo. Ev, Evoli ? " ( Ok. Mais, et toi alors ? ) Répondit, de manière un peu inquiète, le concerné, arrivant bientôt au terme de son attaque.

" Ne t'en fais pas. Si tu pousses suffisamment fort sur mon épaule, je ne risquerai rien... " Lui rétorqua son maître, immédiatement.

L'étonnement des spectateurs fut total lorsque la bestiole se servit du corps de son dresseur afin d'esquiver l'attaque aquatique. Déviée par Evoli, l'épaule du jeune homme rata de peu le jet d'eau, passant à grande vitesse de ce dernier... de petites gouttelettes s'échappèrent, d'une valse leur étant particulière, se déplaçant aux côtés du visage de ce garçon, au regard déterminé, prêt à tout pour gagner... Les cheveux de celui-ci bougeaient faiblement, dû à l'équilibre qu'il effectuait à présent sur son pied droit, dans le but de se maintenir hors de portée. Le sombre adolescent fit alors un demi-tour sur lui-même, redéposant son pied gauche vers l'adversaire, l'index pointé dans la même direction, la colonne d'eau derrière lui...  


" Parfait, à présent lance une malédiction. Si il tente de te retoucher, esquive d'une brève vive-attaque ! "

* Ca devrait suffire... Tout ce déroule exactement comme prévu, bientôt je pourrai achever son Pokémon comme il se doit. Encore un peu, juste un peu et je pourrai... Mais, que fait-il ? * Finit de penser le garçon, étonné par l'action adverse.

En effet, le propriétaire du Carabaffe ennemi avait décidé de lui faire effectuer un repli, avant qu'il ne s'endorme. Une action surprenante, dont l'efficacité et l'intérêt dépassait sans doute les ambitions de celui qui l'avait ordonnée...


" Oh... je vois que finalement on ne vous apprends pas que des idioties dans cette académie... Grâce à ce repli, non seulement sa défense va augmenter, mais en plus, mes attaques ne feront pas de dégâts de chute, et ton Pokémon se réveillerait tout de suite, en raison de tous les rebonds qui en résulteraient... Malgré tout... Qui a dit que je voulais l'attaquer pendant son sommeil ? "

Les paroles du sombre jeune homme étaient froides et dures, son opposant ne comprenait pas où il voulait en venir. N'était-ce justement pas le but d'avoir endormi son compagnon ? Visiblement non, puisque le ténébreux dresseur venait de souffler à son ami d'entreprendre deux malédictions, en attendant le réveil, ainsi qu'une croco larme, une fois que le Carabaffe sortirait naturellement de sa carapace, après la torpeur. Dès que la deuxième attaque se finit, la petite tortue montra les premiers signes de conscience... Cette dernière fut surprise par la larme coulant de cette jolie frimousse, dont il ne put détourner le regard. Alors que la défense spéciale de sa créature baissait, le grand Tony n'en était que plus désorienté... Et pendant qu'il donna l'ordre d'un puissant jet d'eau, il s'adressa également à ce mystérieux inconnu, complétement dépassé par les évènements, se succédant d'une manière si étrange.

" Mais qu'est-ce que tu fous ! Tu parles comme si tu savais tout mais tes actions sont totalement illogique, j'comprends rien à ce que tu fais, c'est n'importe quoi ! Pourquoi t'augmentes ton attaque si c'est pour faire baisser ma défense spéciale ?! Ca sert à quoi d'augmenter ta défense si je frappes dans le spécial ?! En plus t'es beaucoup trop lent maintenant, tu ne pourras plus esquiver mon attaque ! " Grogna le caïd, envers son interlocuteur.

" Celui qui ne sait rien, ne peut rien comprendre... " Rétorqua, d'une voix sombre, le destinataire des paroles ennemies, tout en murmurant les instructions finales à son compagnon, confirmant d'un son bref...

Au même moment, un jeune garçon accouru dans le hall, revenant apparemment avec le peu d'informations qu'il avait réussi à récolter sur l'étrange personnage, aux yeux d'un jaune mystique...


" Les gars ! Ce mec, c'est Kaos Black ! Ce type a obtenu un sans faute à l'examen d'entrée pratique et théorique ! Il est même dit qu'il fait parler de lui auprès des plus grands de Gakuen, en tant qu'adversaire redoutable et stratège émérite ! Il y a très peu d'informations à son sujet, si ce n'est qu'il est âgé de 19 ans et qu'il est également classé " 8ème dan " au Shôgi, une variante des échecs. Apparemment, il y aurait même battu un Kadabra à l'issue d'une bataille haute en retournements ! Son Q.I n'a pas été estimé mais il est considéré comme assez haut, en raison de ses diverses prouesses ! "   Cria-t-il presque, sous l'influence de l'émotion causée par ces révélations.

" Quoi ?! " Répondirent, presque en choeur, une partie des élèves présents dans la salle, surpris par la troublante nouvelle.

Se retournant, de nouveau, vers le combat, ces derniers purent entendre Kaos reprendre la parole, d'un ton calme...


" A propos, il ne me semble pas t'avoir affirmé que je voulais l'éviter, cette attaque... " Reprit-il, laissant l'attaque percuter son Evoli, se faisant alors recouvrir peu à peu par le voile aquatique de celle-ci...

" Comment ?! Mais ça n'a aucun s... Eh ! Pourquoi tu m'fixe avec cet air calme et supérieur ?! " Se coupa Tony, la question lui percutant l'esprit.

Sur le champ de bataille, qu'était devenu le hall d'entré, le petit Evoli était enseveli par l'attaque du Carabaffe... On ne voyait pas ses formes à cause du rapide jet d'eau, mais il était bien là, tenant bon, ne flétrissant pas dans l'adversité. Son maître savait qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, la défense spéciale de son chouchou était suffisante pour supporter cette offensive, c'était non seulement son point fort de base, mais sa nature dominatrice lui procurait une résistance encore plus conséquence dans cette statistique. Finalement, L'adolescent, au long manteau noir, déchiqueté sur le bas, daigna accorder une réponse à son opposant.


" Oh, ça ?... Eh bien tout simplement parce que... C'est déjà fini. " conclut-il, avec un petit sourire amusé, semblant sarcastique de surcroit.

Sur ces mots, Une lueur rouge, commençant à se faire de plus en plus vive, émana du petit renard... dévoilant, à travers le rideau aquatique, la silhouette svelte et fier de ce dernier. Cette lumière se rétracta alors, dans un rapide flash rougeoyant, et provoqua une puissante onde de choc, d'un blanc écarlate ! Celle-ci semblait être d'une puissance inouï, bien plus grande qu'un ultralaser !


" Maintenant, contemple ta misérable défaite... " Rajouta le sombre personnage, dans un murmure sec et vide d'émotions.

L'attaque coupa littéralement la colonne bleutée en deux parties bien distinctes, par leur direction à présent totalement opposées. Le Carabaffe, en pleine action, ne put faire quoi que ce soit et prit l'attaque de plein fouet, se faisant propulser contre l'un des durs murs qui composaient la salle spacieuse... Sous un public en délire, le souffle, engendré par l'extraordinaire onde, renvoya toute l'eau restante vers son expéditeur, le submergeant, après le premier impact, dans un raz de marrée qui le renvoya une seconde fois dans ce persistant et froid obstacle qu'était devenue la pauvre paroi, à la tapisserie maintenant bien atteinte. La tortue d'eau, en cet instant dévoilé au grand jour, ne paraissait clairement plus en état de combattre... Et la salle, outre la bonne humeur et les bruyants applaudissements, ne ressemblait plus tant à un chic hall d'accueil qu'auparavant... C'était bien peu de choses aux yeux des admirateurs, mais le fait était pourtant bien là. Bouche bée, le perdant était vraisemblablement impressionné... Comment, comment cela était-ce possible ? Quelle était cette attaque, et surtout qui était cet homme, se tenant fièrement victorieux, sans un bruit, sans exaltation. # Si tu veux attraper un renard, mets le feu à son terrier et ne laisse qu'une seule échappatoire. # Oui, Kaos avait tout prévu... Tout avait été calculé pour que le combat se finisse ainsi... Les malédictions, le bâillement, le charme, afin qu'il n'aie qu'une seule possibilité, le pistolet à eau. Une attaque longue qui avait l'avantage, ou le désavantage, c'est selon, de rendre vulnérable à une riposte celui qui l'exécutait. L'Evoli, possédant une bonne défense spéciale de base, pouvait tenir efficacement contre celle-ci, au lieu d'effectuer une tentative d'esquive impossible, en raison de sa trop faible vitesse... En étant dans le point mort de son regard, à savoir celui de son attaque aquatique, le Carabaffe ennemi ne pouvait pas distinguer la sombre machination qui se préparait lentement. De cette manière, il lui fut impossible de se préparer contre une éventuelle riposte et fut complètement impuissant devant la situation, qui s'était avérée désespérée. Mais tout le génie du plan n'aurait pu en résulter si le final n'avait pas été à la hauteur des attendes du garçon. Cette capacité... Une attaque spéciale qui s'était servie des augmentations de stats, même si elle n'avait pas de raccord direct avec ceux-ci. Au début, cette attaque possédait deux fois moins de puissance qu'une vive-attaque... Cependant, à chaque changement de stat positif, elle augmentait sa force de la même valeur que celle de base, ignorant les changements négatifs. Etant donné que la fière créature, au doux pelage, avait usé 5 fois de ses malédictions, c'était un peu plus de l'équivalent d'une destruction que l'ennemi s'était pris dans les dents, en comptant la croco larme. L'orphelin rappela son ami, qui sauta sur son épaule... ce dernier rayonna faiblement, en s'asseyant. Kaos, voyant son ancien adversaire toujours confus, lui tourna le dos. Puis, d'un petit geste de tête, le guetta de l'oeil.


" Force ajoutée... " Clôtura-t-il, détournant le regard de la scène, mains dans les poches.

Le dresseur, sombrement vêtu, s'éloigna alors du groupe de personnes présentes, songeur. Au même instant, son fidèle compagnon s'illumina de nouveau, mais ne provoqua aucune réaction de la part de son maître, continuant de marcher comme si de rien n'était... Quelques secondes plus tard, l'effet cessa, et l'animal ne parut plus épuisé du tout.


" Evoli, evooo ! " ( Et voilà le travail, ça fait trop du bien ! ) S'exclama-t-il, visiblement content d'avoir retrouvé la pêche.

* Bien, ça c'est fait. Maintenant... c'est la... pause-midi je crois, non ? J'ai de la chance, le combat n'a pas trop mordu sur mon temps libre, en revanche sur le temps de cours... Bon, relativisons, la probabilité de chance que je croises Mademoiselle Nova ici et qu'elle me remarque, en comptant également le fait que c'est mon premier jour de cours, est de... 3%. Tout du moins dans l'état actuel des choses. Soit, cela me laisse une grande marge pour lui échapper, ça ne devrait pas trop poser de problèmes, je n'ai que quelques mètres à effectuer pour prendre la porte et partir manger dehors. D'après mes observations, il devrait faire un peu plus chaud, à présent que le soleil est à son point de culminance. Parfait... * Pensa le jeune homme, marchant calmement vers une réussite qu'il lui croyait promise...


Dernière édition par Kaos Black le Jeu 5 Déc - 0:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 25
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Un vent sombre et froid fait son apparition... [PV Riku]   Mer 10 Avr - 18:41

- Eh Black, on en a pas finit tout les deux !

Cette phrase... Qu'est-ce que cet idiot pouvait encore lui vouloir ? C'était dingue cette manie qu'avait les humains à ne pas savoir reconnaitre leurs défaites... Sérieusement, c'était stupide de s'obstiner ainsi, non ? Mais ce n'est que lorsque le sombre garçon se retourna, légèrement, qu'il comprit les dires de l'imbécile... Ce type était fou, s'élancer d'aussi loin, en prévenant son attaque en plus... La violence, toujours la violence, c'était triste d'en arriver là. Mais n'était-ce pas là le seul réconfort de ces Q.I inférieurs ? Manque de bol, Kaos savait se défendre. Si le jeune obstiné n'arrêtait pas sa lancée... alors il aurait droit à une belle surprise... Se préparant pour son coup éclair, Black ferma les yeux, pour mieux se concentrer sur le mouvement de sa prétendue cible. L'obscur garçon remarqua, grâce au son, une faute dans le déplacement de son récent ennemi... 65% de chance qu'il aie percuté quelqu'un... Des probabilités qui se confirmèrent, puisque celui-ci fut stoppé net dans son élan. Curieux, l'homme en noir daigna s'octroyer le droit d'ouvrir ses yeux, afin de regarder la cause de cette interruption. Une jeune fille... visiblement énervée... le tenant par la chemise... Pas de doute possible, c'était certainement la, hem, victime de l'incident ?

* Eh ben... elle a l'air d'avoir du caractère... Cette fille devrait faire attention, tout de même. Elle risque de se mettre dans une mauvaise postu... * Pensa l'orphelin, visiblement coupé dans sa réflexion.

La caractérielle demoiselle venait de sortir un puissant coup de pied, propulsant sa prise contre le mur. Décidément, elle en avait de la force... Non, ce n'était pas seulement ça... Ce type d'attaque était bien trop puissant pour une simple personne, aussi colérique soit-elle. L'éleveur aurait mit sa main à couper que cela cachait un entrainement particulier. Quelqu'un, d'apparence si jeune, capable d'utiliser une telle force de propulsion... Le noir dresseur s'y connaissait, et pour cause, 5 ans de Taekwondo, un sport martial qui se basse essentiellement sur les coup de pieds, ce n'était tout de même pas rien. En fait, on pouvait même dire qu'il dépassait le niveau d'une ceinture noir, dans ce domaine... Si on ajoutait ses facultés d'analyses en tout genre, ce dernier était juste redoutable au combat. Suivant toujours la scène des yeux, Kaos put donc apercevoir le maître du Carapuce s'écraser, telle une loque desséchée, sur l'un des murs de l'académie... Relevant faiblement la tête, le pauvre et pitoyable Tony paraissait bien bête...


« Quand on ne fait pas attention où on met les pieds, on fait profil bas... encore moins quand on ne fait pas attention à ce qui nous entoure ! Un conseil, a l'avenir regarde autour de toi si tu veux rester en vie » Dit précisément la furie apparente, après lui avoir écrasé les doigts.

* Oula... vraiment sulfureuse, en fait, celle-là... Frimeuse, j'aurais pu en faire autant, si je l'avais voulu. Mais je n'aime pas les bagarres qui s'éternisent... Au final, je ne sais pas si il a eu plus ou moins de chance, pour le coup... Enfin, ça n'a pas beaucoup d'importance. * Rétorqua, mentalement, l'étrange silhouette.

Le petit caïd criait de douleur, sous l'action de cette présumée sadique... Bah, c'était un peu radicale comme méthode, mais si l'humain ne comprenait généralement que par la force... Balançant quelques jurons, faiblement, par peur que sa tortionnaire ne revienne, le grand Tony s'éloigna difficilement... pendant que les deux autres protagonistes se croisèrent, sans un regard, sans un mot. Le visage impassible du surdoué était concentré sur le mur, ou plutôt, sur le faible impact qui avait résulté de cette impressionnante offensive. Ce n'était pas une simple amatrice du domaine, clairement. Néanmoins, pendant le mouvement, le nouvel élève avait remarqué, par expérience, que la furieuse combattante n'avait pas usé toute sa force, dans le coup asséné... sans doute pour ne pas envoyer l'énergumène à l'hôpital... Les amis de la petite frappe vinrent aider leur boss, pendant que les autres étudiants commençaient enfin à se disperser, reprenant leur train-train quotidien...


" Huh, voilà qui est pour le moins intéressant, enfin bon... uh ? Une machine à café ? Je me demande si... " Réfléchit, à voix haute, l'ombre humaine, observant finalement le brin de dame s'y rendre.

Plus intéressé par la machine que par l'humaine, Kaos se rendit, d'un pas sûr, vers ce qui avait piqué sa curiosité. Les mains dans les poches et l'Evoli sur l'épaule, Black parvint jusqu'à sa destination, cherchant du doigt la boisson de ses désirs... profitant également du moment pour toucher deux mots à celle qui se trouvait juste à côté de lui.


" T'en fais pas, je ne suis pas venu pour t'emmerder... juste pour prendre un, mmm, allez, où te caches-tu ?... Bref, merci, pour moi, mais surtout pour lui, d'être intervenue et de t'être retenue... Moi, cela fait bien longtemps que je n'ai plus la patience de résonner les humains... Soit, ce n'est pas important, ah le voilà ! Maudit dernier bouton... " S'exclama, sombrement, l'individu, aux yeux jaunes et perçants.

Pendant un instant, celui-ci se positionna devant son interlocutrice, lui laissant pour vue une veste noir qui arrivait à hauteur des genoux, un peu déchirée vers le bas et témoignant des intempéries affrontées, des épreuves endurées, sans pour autant qu'elle soit complètement sale ou à jeter... La petite boule de poils, brune et blanche, s'était retournée, pour observer cette jeune étudiante, avant de lui adresser un petit sourire, amusé. Pendant ce temps, son ami noirâtre appuya sur le bouton du Thé, dont la petite sonorité éclairante retentit, mais ce n'était qu'un début... Absolument, voyant qu'il pouvait choisir le nombre de sucres, l'orphelin enclencha frénétiquement plusieurs fois le bouton pour commander l'action. 1, 2, 3, 4... 10. Oui, on pouvait dire qu'à cette fréquence, c'était plus du sucre au thé que l'inverse, mais bon, c'est ainsi qu'il l'aimait... bien sucré. Se retournant, après avoir lancé le démarrage, le regard sombre, froid, et sans émotion, appartenant au beau ténébreux, croisa celui de la furax, aux cheveux mauves... L'obscur dresseur entreprit un court trajet qui le mena juste à côté de la machine à café, prenant appui, du pied droit, sur la paroi murale qui accueillait également le dos de la dite machine... Il glissa, naturellement, les mains dans ses poches, fermant les yeux... Désormais, c'était une question de temps, avant de pouvoir siroter un thé express, mais revigorant. La petite fripouille, sauta de l'épaule de son ami, avant de poser ses deux pattes sur l'une des jambes de la mystérieuse fille... Sans même ouvrir les yeux, saisissant ce que son compagnon allait faire, Kaos prit la parole.


" Evoli voudrait un câlin... Cependant, comme il sait que ton café est sans doute assez chaud, il n'ose pas sauter dans tes bras, comme il le fait d'habitude pour toutes les jolies filles qu'il croise. Disons que c'est sa marque d'affection instinctive, pour la jante féminine... Rien ne t'oblige malgré tout à accepter sa requête, je peux comprendre que cela puisse sembler ennuyant, surtout avec ton café en main. Tu devrais apprendre à contrôler tes émotions, Evoli... ça finira par te jouer un tour, si tu ne fais pas assez attention... " Conclu-t-il, soupirant légèrement, à l'apogée de ses dernières paroles.

Quelques rayons de soleil se permettaient une entrée dans le hall de l'académie, se reflétant faiblement sur l'apparence très sombre de l'inconnu... Les élèves terminaient de sortir par petits groupes, si bien qu'au final, il n'en restait pratiquement aucun. Cette supposée étudiante n'inspirait pas trop confiance à Black, mais de toutes façons, aucun humain ne lui inspirait réellement confiance... alors au point où il en était, ça ne changeait pas grand chose. Soudain, une petite pétale rougeoyante fit son entrée par l'une des fenêtres mal fermée... Il ne fallut pas longtemps pour que celle-ci se fasse attraper par l'une des mains du jeune homme, rouvrant alors doucement les yeux, après coup, et observant, de manière intriguée, cette simple pétale, pendant qu'il attendait également la fin de la préparation. Une pétale de rose rouge... même en fin d'hiver, c'était assez étonnant, pour tout dire... La nature était décidément pleine de surprises, n'est-ce pas ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 25
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Un vent sombre et froid fait son apparition... [PV Riku]   Jeu 2 Mai - 0:34

La jeune demoiselle sembla s'étouffer, lorsque Black la remercia... Visiblement, elle ne s'y attendait pas... remarquez que, venant de Kaos, c'était effectivement plutôt rarissime. Cependant, il ne la remerciait pas vraiment de l'avoir sauvé, mais plutôt de s'être fatiguée à sa place. Mais ça, l'adolescente n'allait pas tarder à le savoir. En attendant, le petit Evoli était occupé à se faire martyriser par un Polichombr... Enfin, disons qu'il s'était fait surprendre par celui-ci, n'ayant pas fait attention à sa présence, que Kaos, lui, avait remarqué.

" Je t'avais prévenu, Evoli... Il faut toujours faire attention à l'espace environnant et à ce qu'il contient... " Réprimanda l'énigme humaine, à son compagnon de toujours.

A l'instant précis de ses paroles, l'orphelin lâcha la pétale de rose rouge, la laissant virevolter dans cette aire enfermée, jusqu'à un sol froid et dur... Le petit animal acquiesça, un peu honteux... Néanmoins, un simple échange de regard, avec son ami, lui fit comprendre qu'il n'y avait pas non plus de quoi en faire un drame.


" Vooo, li Evoo li ! " ( Comprit, je ferai plus l'erreur ! ) Lui répondit le Pokémon, aux évolutions diverses.

" Mouais, j'imagine... Alors espérons que cette 26ème fois soit la bonne, mmh ?... " Rétorqua l'éleveur, dans un petit sarcasme amusant, que les deux êtres comprenaient parfaitement.

La fille, aux cheveux violacés, but tout son café, d'une traite... ce qui eut le mérite d'attirer l'attention du jeune homme. Demander dix sucres dans un thé, c'était une chose. Mais boire un café, sans doute encore chaud, d'une seule traite... c'était tout aussi surprenant. Et pour ainsi dire, ce geste ne plaisait pas beaucoup à l'observateur de la scène... Cela représentait bien l'impatience des humains... toujours à se presser pour obtenir plus, au risque de s'en mordre les doigts par la suite, ici se bruler la gorge plutôt... M'enfin, c'était son choix, et surtout, il ne s'agissait que d'un café. Outre le fait que le geste brisait un possible sirotement de celui-ci. Bref, la concernée accueillit l'adorable bestiole dans ses bras. L'ombre, au yeux d'or, se méfiait tout de même... toujours sur ses gardes, quant à une possible agression... Ce dernier se relâcha quelque peu, à partir du moment où l'étudiante déposa la créature, brune et blanche, sur le sol de la pièce. Apparemment, l'idée de croquer celui-ci était passée par la tête de cette humaine. Croquer, au sens artistique bien sûr... Sur ce, Kaos analysa, un peu plus en profondeur, l'attitude de cette dernière. Elle semblait très renfermée, tout comme lui. Mis à part le fait que, contrairement à elle, il avait la parole plus facile, même face à ceux qui le dégoutaient et qu'il s'efforçait donc à éviter autant que possible, c'est à dire les composants la race humaine, rien que ça. Lors de ce calme instant, l'homme en noir se déplaça pour aller prendre son thé, la constitution de ce dernier enfin prête... Black le prit par le haut, du bout des doigts, pour éviter de se les bruler. Déviant alors faiblement la tête, l'orphelin put admirer l'oeuvre de la reproduction de son fidèle ami, sur le papier blanc, constituant le bloc de feuilles et appartenant à la jeune observatrice. Sans vanter, force était d'avouer qu'elle avait un bon coup de crayon, surtout pour son âge, plus ou moins estimable. Avoir une subtilité telle, avec de surcroit des compétences physiques peu communes... voilà qui était assez intéressant. Enfin, intéressant pour quelqu'un qui s'intéresse à la race humaine. Hélas, Black ne figurait pas vraiment parmi cette norme et, à part lui imposer une faible intrigue sur le plan du physiquement possible, tout ça n'avait que peu d'intérêts, conformément à sa vision des choses. C'est donc sans mal que le sombre phénomène détourna le regard de la scène, à contrario du mignon Evoli, qui, une fois le dessin terminé, se fit une joie d'en signaler la beauté et l'exactitude, à l'autrice de celui-ci. Un petit sourire émergea sur le visage de cette dernière, avant que l'étrange personnage, vêtu de noir, ne reprenne subitement la parole, concentré sur le thé qu'il était en train de touiller... disons, avec difficulté, au début, principalement à cause de tous les morceaux de sucres non-dissous.


" Je sais ce que tu as probablement dû te dire, tout à l'heure, lorsque je t'ai remercié de m'avoir aidé... Que tu n'avais justement pas eu l'intention de m'aider le moins du monde et que tu n'as fait que rendre la monnaie de sa pièce, à ce pauvre idiot... Mais à vrai dire, tes raisons m'importent peu, je m'en cogne, pour parler vulgairement... Ne vas pas te méprendre en pensant que j'avais vraiment besoin d'aide, voir même que j'avais... peur... de ce crétin sans cervelle. Je te remercie juste de m'avoir évité de me fatiguer, ne serait-ce que deux secondes... Soit... " Adressa le garçon, à son interlocutrice, regardant par ailleurs son ami, afin de lui faire comprendre son intention de déplacement.

Sur ces révélations, un poil impolies, Kaos cessa de prendre appui, de son pieds recroquevillé, sur la machine à café. A la suite de ce geste, la noirâtre silhouette commença à s'éloigner quelque peu, se faisant rejoindre par la joyeuse boule de poils, qui lui sauta dessus, afin de s'installer sur l'épaule de son frère. Ce dernier ne daigna pas octroyer un regard supplémentaire, en direction de la personne à qui il s'adressait. L'espiègle renardeau parvint finalement à ses fins, présentement et confortablement posé sur l'espace familier qu'était sa plus proche connaissance.


" Bye. "

Un simple mot, un simple son... à la hauteur du froid et mystérieux ténébreux, émana sombrement de sa bouche, légèrement entre-ouverte. La main gauche dans la poche et la droite tenant le breuvage, celui-ci entreprenait maintenant une marche lente, bien que rythmée, en totale opposé à la dessinatrice... La veste noire, un peu déchirée vers le bas, suivait la cadence, un peu au vent... tandis que les cheveux ébouriffés, du même et obscur protagoniste, en faisaient de même... Toutes ces réactions engendraient la cultivation d'une impression, d'un sentiment... L'illusion d'un vent sombre et froid, représenté par cet inconnu perturbant... Une tempête, un blizzard ténébreux que rien n'arrêtait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 25
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Un vent sombre et froid fait son apparition... [PV Riku]   Mar 28 Mai - 18:18

Lors de sa marche, le sombre garçon, réalisant qu'il préférait boire son breuvage sucré à l'abri des possibles intempéries extérieures, émit donc la décision de trainer un peu à l'intérieur... Délicatement, ses lèvres se posèrent sur l'emballage de l'eau infusée... C'était une bien belle journée, sucrée, pour sa part. Mais, par delà cette constatation, Kaos se remémora la veille de celle-ci. D'ailleurs, en ayant vécu le blizzard subit de cette précédente nuit noire, on pouvait sans difficulté imaginer la réticence de l'orphelin, à vouloir prendre le risque d'enchainer un nouveau mauvais climat, aussi rapidement... Néanmoins, n'allez pas croire là qu'un temps pourri supplémentaire aurait raison de l'homme en noir... Pour lui, ainsi que pour la charmante créature qui l'accompagnait, ce n'était rien d'autre qu'un entrainement imprévu d'endurance. Simplement, en cette belle matinée, le calme était le principal objectif souhaité... Après tout, Black aurait tout le temps de s'entrainer ultérieurement. Aaah... les entrainements de cette obscure silhouette, parlons-en. L'éleveur faisait partie de ceux qui pensaient qu'un combat Pokémon était livré autant par ce dernier que par le dresseur. Mais les combats de Pokémon n'étaient pas la seule pratique, justifiant les durs entrainements des inséparables compagnons... Non, c'était plus profond. Les efforts, parfois fous, du noirâtre personnage, révélaient une envie, un besoin de se surpasser constamment, de devenir plus fort, toujours plus fort, toujours plus haut... afin de survivre, mais aussi d'être en mesure de protéger ce qui lui était cher... Les Pokémon. Il se devait de parer à chaque éventualité et, dans certaines d'entre-elles, la force était nécessaire pour accomplir fiablement ses objectifs... Une bien pitoyable vie, tel un fantôme au service de son dernier espoir. Cela faisait bien longtemps que Kaos ne vivait plus pour lui, à vrai dire... Le bonheur de ses protégés était le sien, le seul dont il avait encore tristement accès... Evoli le savait, un peu inconsciemment, que la mince consolation de son ami n'était pas suffisant pour faire de lui un être heureux. C'est pourquoi l'animal tentait de rendre son frère joyeux, à chaque instant, de lui rendre la pareille et de se surpasser à ses côtés. La boule de poils partageait les rêves de son coéquipier... des ambitions blanchâtres de pureté, noircies par un voile de désespoir, généré par les humains et abolit idéalement par la joie, le soutient de ce fidèle bestiau qu'était le renardeau... Par ailleurs, lors de l'avancée, dans l'un des nombreux couloirs de Gakuen, celui-ci prit la liberté de demander une faveur à son associé d'amitié...

" Voo, evo voli vooo ? " ( Dis, je pourrais boire un peu ? ) Demanda, poliment, la bête aux évolutions multiples.

Black s'arrêta de marcher, sur ces dires, sortit quelque peu de ses réflexions diverses et variées... Le jeune homme regarda pendant quelques secondes son ami, puis la boisson qu'il tenait en main... Finalement, ce premier sourit, constatant que la chaleur du thé ne représentait plus un danger pour le mignon Pokémon. C'est donc avec grand plaisir que Kaos apporta précieusement le doux breuvage, jusqu'à la bouche assoiffée du mendiant occasionnel que voici. Par cette action, l'adolescent en profita pour mieux observer les alentours... Il faut dire que son arrivée n'avait été effectuée que hier soir, il n'avait alors hélas pu obtenir le temps requis à l'analyse de ce bâtiment imposant, qui était à présent sa maison provisoire. Un endroit chiquement décoré, de visu, sans pour autant tomber dans une tendance trop superficielle... ça aurait très certainement été un gîte bien sympathique, si seulement ces pauvres humains n'étaient pas également omniprésents... M'enfin, ça c'était le principe d'une académie, remarquez... En repensant d'humanoïdes, le sombre garçon se remémora sa brève rencontre avec l'humaine, aux cheveux violacés... Plusieurs points insolubles ou troubles subsistaient... Toutefois, celui qui intriguait le plus l'entité, vêtue de noir, était l'étendue de la puissance que cette jeune fille avait déployée plus tôt, devant lui... Avait-elle aussi subit un entrainement particulier dans un dojo ? C'était plausible et probable à 71%. Malgré tout, ce ne fut qu'une faible pensée dans l'esprit du concerné, il n'allait pas s'y attarder, étant donné qu'il n'éprouvait pas d'intérêt pour les êtres humains... Perturbé par ses légères réflexions, le vent sombre ne semblait pas avoir remarqué la continuelle présence de la Rocket observatrice. Ce n'est qu'en reprenant le trajet inconnu qu'il s'était fixé, après avoir participé à la désaltération de son coéquipier, que Black daigna entendre des bruits de pas réguliers et hésitants, derrière lui... Par expérience, celui-ci reconnaissait les principaux signes, indiquant qu'il se faisait suivre... Histoire de vérifier cette hypothèse, ce dernier entreprit quelques arrêts et changements de rythmes discrets et momentanés, à peine perceptibles et pourtant suffisamment à la confirmation de la théorie, précédemment énoncée... Et soudain, le dresseur fit volte-face, cherchant la cause des bruits continuels, de son regard froid et impénétrable. En voilà une belle manière de réagir, face à ce genre de traceurs... les prendre de court, au pied du mur, au milieu d'un rythme de pas irattrapables... De cette façon, il était impossible pour le poursuivant d'entamer un quelconque repli précipité et discret... Il ne fallut pas longtemps pour qu'un jeu de regard s'effectue entre Riku et Kaos... Cependant, et étonnamment, avant même que l'orphelin n'aie le temps d'entreprendre la parole, d'émaner le moindre mot, celle-ci le prit, elle aussi, de court, comme d'un revers de balle porté à l'assaillant assaillit... ( ahah, revers de balle, court, Tennis, marrant. Désolé... )




« Est-ce que tu es un dresseur ? » Demanda-t-elle, pressément, en guise de riposte, ou de question préparée ?

Quoi qu'il en soit, son délai de réaction était positivement impressionnant. Peut-être même trop, pour une simple suite improvisée et peu conforme aux habitudes... Que fallait-il en déduire ? C'était du moins la question que se posait silencieusement l'obscure silhouette, derrière ses yeux perçants. En y réfléchissant, cette étudiante ne s'était presque pas laissée surprendre, avait été en mesure de calculer qu'un simple arrêt, suivit d'une question immédiate, était un moyen facile de disperser rapidement des doutes et questions éventuelles sur son étrange présence, en suscitant une interrogation sur un sujet imprévu de la cible... C'était louche... Sa force dans les jambes, ses talents d'infiltration, le taux d'une formation particulière grimpait à 87%. Bien entendu, ce n'était que supposition, mais l'homme, à en devenir, était d'un naturel très méfiant... C'était devenu une nécessité pour survivre, depuis ses 8 ans. Décidant finalement de lui octroyer réponse, Black partagea son point de vue à l'adolescente, sur la question posée, mais pas seulement...


" Si je suis dresseur ?... Grossièrement parlant... Selon vos termes, je devrais plutôt me considérer comme étant Dresseur / éleveur. Je ne me base pas sur la capture, mais sur les liens... La qualité à la quantité, si tu préfères... Le terme dresseur en lui-même est ridicule, bien qu'il soit destiné à reconnaitre un certain groupe d'individus, par facilité... Ce que je veux dire, c'est que le dressage est un terme désignant pour cible des bêtes, vouées à être soumises, dominées, afin de leur apprendre de multiples choses qui pourront nous être utiles à nous, dresseurs... Ce n'est pas ainsi que je conçois ma relation avec mes amis. Parce qu'une dominance, un apprentissage à sens unique, n'apporte rien de bien intéressant, au final... Je ne dresse pas, je tisse des liens. Nous apprenons ensemble, nous nous entrainons ensemble, nous combattons ensemble... Chacun a à apprendre de l'autre, et cela fait toute la différence, nous nous écoutons, puisque nous sommes connectés... Je n'ai aucunement besoin de discipline, vu que nous nous comprenons et que nous cherchons à y arriver de mieux en mieux... Ces paroles répondent-elles à ta question ?... " Adressa-t-il donc, de sa voix calme et énigmatique, à l'intéressée.

Le petit discours se ponctua d'un jeu de regard, soutenu par l'humain, aux cheveux de jais... Ouais, vous l'aurez remarqué, Kaos avait l'habitude de regarder dans les yeux les personnes auxquelles il s'adressait... Sa manière de lire dans l'âme, pour ainsi dire... Mais force était de constater que cela était bien plus évident avec les Pokémon. Chose étrange ? Le jeune homme avait en fait plus de facilité à communiquer avec ces derniers... du moins, par ce moyen. Laissant un mince instant de silence, le garçon, aux yeux jaunes, les referma et les rouvrit, en tournant légèrement la tête en direction de son meilleur ami. L'air détendu, alors que ce n'était en réalité pas du tout le cas, Black caressa, de la main, l'Evoli perché sur son épaule... L'adorable bestiole semblait, comme toujours, apprécier ces doux moments d'intimité câline... Celle-ci le remercia d'ailleurs par une petite lèche, se soldant par un fin début de sourire, en provenance de la sombre et glaciale entité. Subitement, le temps sembla reprendre son avancée, en tout cas d'après ce même et troublant personnage. L'atmosphère environnante paru s'alourdir, à nouveau, avec pour cause la reprise orale de ce dernier...


" En outre... ce n'est pas pour cette raison que tu me suis, n'est-ce pas ?... Tes réactions, face à la surprise, sont trop peu communes pour ne pas avoir étés calculées ou testées par avant. De surcroit, je vois mal une telle personne me courser pour une question comme celle-ci... Tu as donc certainement une autre raison, relative à ta présence, pas vrai ? Devrais-je relier ton infiltration à tes talents combattifs, ainsi qu'à l'air sinistre que tu as pris face à l'humain de tout à l'heure, te considérant alors comme une potentielle menace ? Ou n'est-ce là qu'une lubie de défi, dont ta question était le préambule ? La probabilité d'une autre solution, dont j'ai omis l'hypothèse, étant tout aussi réaliste, je n'ai pas d'aprioris certains sur la question. Puisses-tu au moins m'apporter ta version, maintenant. "

A présent mains dans les poches, Kaos Black attendait une réponse au mystère qu'il s'était posé... D'un réflexe bizarre et automatique, mais compréhensible, de part son passé, l'orphelin releva son pied droit... ou plutôt s'appuya sur la partie #avant# de celui-ci, comme pour se préparer à une possible attaque de son interlocutrice... Oui, cela peut sembler fou et insensé qu'une telle situation se profile, néanmoins on est jamais trop prudent... De plus, vous aussi vous auriez de fâcheuses habitudes et tocs divers, à partir du moment où votre vie aurait été en risque de danger, à chaque instant, et ce depuis de nombreuses années... S'acclimater à de nouveaux lieux n'était pas toujours évident. De ce fait, la considération d'une remise à niveau et d'un relâchement ne l'étaient pas non plus... Il fallait toujours être sur ses gardes, en la présence d'humains... c'était la conviction sinéquanone, imposée à l'esprit de l'éleveur, par lui-même. En conséquence, ses capacités d'analyses s'étaient accrues, au long de ces dernières années... si bien que ses observations et estimations atteignaient des justesses, allant jusqu'à 96% de véracités vérifiées... Des exactitudes qui n'avaient généralement, hélas, pas de quoi se valoir réjouissantes... Après tout, être lucide dans un monde qui va mal, c'était laisser la porte ouverte à un point de vue négatif, voir dépressif. Et alors que des Nirondelle chantonnaient gaiement à l'extérieur, visibles par les quelques petites baies vitrées de l'académie, le silence se faisait, lui, de mort, à l'intérieur de cet institut, dont la majorité des résidents étaient déjà confortablement installés, dans le réfectoire lui appartenant... Maintenant, pour le dresseur, il lui fallait attendre l'explication, exigée précédemment par lui-même, en provenance imminente de la désignée, à savoir Riku Nagato, à qui ce premier s'adressait donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 25
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Un vent sombre et froid fait son apparition... [PV Riku]   Lun 1 Juil - 10:53

Pendant que le sombre jeune homme écoutait la réponse de son interlocutrice, relative à la présence de celle-ci, Evoli ne put résister à la tentation de sauter une nouvelle fois dans les bras de l'étrange fille. Décidément, il était irrécupérable... Malgré ses compétences et intuitions, en combat principalement, l'adorable bestiole semblait déconnecter automatiquement son cerveau, en la présence de jolies demoiselles... Pourtant, c'était pas faute de le prévenir qu'un habit ne faisait pas le Ranger. Et quand bien même, un Ranger n'était rien de plus qu'un humain, au final... synonyme d'hypocrisie, de mensonges, de tromperies, au moment où l'on s'y attendait le moins. Etre toujours en alerte était d'une sécurité évidente et nécessaire, avait toujours été indispensable au dresseur pour perdurer. Regardant l'humaine, les yeux mi-fermés, Black ne se sentait nullement atteint ou touché par ses propos... Après tout, le garçon se rendait bien compte des conséquences, au niveau des impressions, que son attitude engendrait. D'ailleurs, c'était tout à fait le genre de réactions qu'il espérait, venant de simples humains. Cela faisait bien longtemps que l'éleveur n'y recherchait plus de contacts, autre que des combats Pokémon. Alors croyez bien que, si cet énigmatique personnage n'avait pas les gens communs et plutôt inoffensifs dans son collimateur, ce n'était pas une personne plus louche et potentiellement dangereuse qui allait le faire changer d'avis. Toutefois, vu la réaction effrénée de cette dernière, elle semblait au moins ne pas avoir eu de mauvaises intentions, à l'égard du destinataire de ses paroles. Comme quoi c'était déjà un bon point. De plus, cela ne semblait pas également être dans le but de déclencher un combat, voilà qui était plutôt apaisant... bien que les défis ne faisaient pas flétrir l'orphelin. Alors cette observatrice ne voulait que discuter ? Fallait tout de même avouer, que commencer une nouvelle discussion, en demandant à l'entité visée si elle était oui ou non un dresseur, pouvait porter à confusion. Vint alors le moment où la caractérielle femme, en devenir, doubla subitement la noirâtre silhouette, apparemment assez énervée, pour le coup. La boule de poils, brune et blanche, retourna auprès de son ami, l'air un peu compatissant mais pas dénué de son charme naturel...

" Voo... Li evo voli vo, evoli voli voli lii. " ( Kaos... Tu ne devrais pas être aussi méfiant envers elle, tu es parfois trop sur tes gardes. ) Lui dit l'animal, sautant finalement sur l'épaule de son frère, grâce à ses fidèles pattounes.

Trop sur ses gardes ? Plus que d'habitude, voulait-il dire ? Sans doute... Tout compte fait, il aurait été faux de prétendre que le jeune homme possédait en permanence toutes ses heures de repos, surtout qu'aujourd'hui, spécialement, il n'en avait assumé que très peu. Eh oui, voyageur de la nuit, gare au réveil matinal subit. Bon d'accord, celui-ci n'avait pas réussi à se lever aux aurores... mais tout de même ! Le beau ténébreux n'avait au final que très peu dormit. L'adorable bestiole perchée sur sa personne, Black tourna légèrement la tête, observant la dessinatrice, du coin de l'oeil, poursuivre son chemin colérique. Elle apparentait prendre un tracé décidé, vers ce qui semblait être les jardins de l'académie. Ouvrant légèrement la bouche, l'adolescent au lourd passé répondit enfin à son meilleur ami.


" ... Et toi tu ne l'es pas assez... Tu le sais pourtant bien. Là où il y a des humains, il y a des problèmes... Peu importe lequel d'entre-eux, à un moment donné leurs vices se révèlent et prennent le dessus, justifiant alors les appréhensions négatives que j'ai envers eux. Que ce soit intentionnel ou non, leurs bêtises émotionnelles mènent inéluctablement au désastre mondial. Je n'espère plus rien de cette race, si ce n'est une mince opportunité faiblissante d'un véritable échange inter-espèce, pour peu qu'ils finissent par y porter vraiment attention... Pouvons-nous réellement changer ce monde ? Grâce à toi, grâce à vous, le ramener en arrière, comme autrefois ?... "

Presque perdu dans ses réflexions sempiternelles, Kaos baissait le regard, tristement, avant de le colporter sur l'être le plus important à ses yeux... Il lui sourit faiblement, caressant la tête de cette fripouille poilue, avant de reprendre la parole, la voix plus taquine à présent, sans pour autant renier la teinte calme, ténébreuse et harmonieuse de celle-ci, à la fois.

" Puis, arrêtes d'essayer de me mener en bateau... On sait tous les deux très bien que tu me ressors ce discours systématiquement à chaque fois que l'on croise une fille que tu juges mignonne et que je m'en éloigne... Enfin, quoi qu'il en soit, la pause-midi ne va pas tarder à se finir, alors histoire que je ne loupe pas tous les cours de la journée, vaudrait mieux que l'on ne mange pas trop loin... Ne me regarde pas comme ça, j'ai compris, j'allais de toute manière dans cette direction, je suppose donc que si je met une ou deux choses au clair avec elle, en même temps, ça ne sera pas plus mal. N'est-ce pas, p'tit briguant des caresses ? " Rajouta l'obscur dresseur, à l'intention de l'intéressé, prenant alors celui-ci de court.

La bestiole ricana gentiment, démasquée, une nouvelle fois, avant de se coller au cou de son ami, lui octroyant une petite lèche amicale sur la joue. Le jeune homme tourna enfin le talon, se retrouvant maintenant face à son chemin, plus ou moins, et entreprit une nouvelle marche, ayant pour but la recherche d'un coin tranquille pour manger. Après une ou deux minutes, l'éleveur se profila soudainement à l'entrée des jardins... Les bruits de pas, émanant de ce dernier, se firent entendre en une légère résonance, juste suffisante pour que la demoiselle remarque sa présence. Dans ce petit couloir vide, Black s'assit sans un bruit... prenant alors lentement l'une de ses poses habituelles, à savoir la jambe droite presque tendue à même le sol, et la jambe gauche recroquevillée, son bras gauche s'appuyant dessus. Cette position, outre de simplement lui apporter ce qu'il jugeait être un petit confort personnel, lui permettait de surcroit une possibilité de contre accrue, envers une possible attaque, simplement en se relevant rapidement de la jambe gauche et en frappant de la droite... un geste de recul, et donc d'esquive, de cette première, étant pacifiquement envisageable aussi. Et bien que le sombre garçon n'avait pas calculé ces éventualités, pour une fois, son subconscient gardait lui les bonnes vieilles manies, relatives au cadre de vie précédant, le concernant... Quelques secondes s'écoulèrent, tout comme les gouttes d'eau s'écoulant du ciel... Le concerné accueillit son fidèle ami dans ses bras, le ramenant à hauteur du buste, où il s'y colla, silencieusement... L'homme, de noir vêtu, toucha délicatement le poil doux et soyeux de la petite bête, accomplissant lentement quelques lignes droites, sous les regards attendrissants de celle-ci... Un mince sourire, difficilement perceptible, parcourait le visage de l'enfant, au triste passé, s'imprégnant onctueusement des odeurs naturelles et pures que la pluie faisait ressortir sournoisement. Là, dans le calme, la jeune fille, à la chevelure violacée, attendait pensivement une scène effacée d'avance, les pleurs célestes la prenant pour cible... Les deux adolescents n'étaient qu'à quelques mètres, l'un de l'autre, lorsque la voix masculine débuta son court périple de transmission orale.


" Il parait que c'est mauvais de rester sous un crachin, se faisant de plus en plus présent, sans en avoir l'habitude... 87% des humains y attrapent un rhume, apparemment... selon un sondage... " Débuta le protagoniste, à la chevelure d'ébène.

Ses yeux jaunes, ambres, selon l'éclairage, fixaient le mur et le plafond, à la fois, grâce à un angle diagonal. Ces dires avaient étés prononcé de manière platonique, vide d'émotion, d'un regard qui l'était tout autant. Une conversation du délire, n'est-ce pas ? Mais, vous espériez quoi, en même temps ?... De son côté, le mignon renardeau tapota, de ses pattes, le torse de son compagnon, qui le fixa quelques secondes plus tard, comprenant le désir nutritif du Pokémon. Tel des cadavres sur la neige, gênant le déblaiement de cette dernière, les fines lames d'eau semblaient ralentir le rythme temporel, entre les discussions opposées... Le vent noir sortit, d'une des poches de sa tenue assombrie, une boite bien spécifique. En effet, l'objet en question recélait la nourriture, prévue pour cette période de la journée... plus précisément, le petit plat destiné à être sauvagement dévoré, mais avec amour bien sûr, par le petit goinfre, enclin aux plaisirs gustatifs. La véritable petite peluche tournait impatiemment autour de ce qui représentait, et représentera sans doute pendant encore longtemps, le Saint Graal journalier, le buffet promit, le grand trésor nutritionnel des Atlan... Bon ok, j'arrête. Sans faire trépigner plus longtemps le grand gourmand, Kaos retira le couvercle de la convoitise et déposa le récipient plein, sur le sol, sous les présents bruits d'impatience et de contentement environnants... Au moins, ici, il y en avait un qui savait vivre ! C'était donc des sons de dégustation qui se faisaient maintenant entendre, dans le petit couloir... mince passerelle entre le naturel et l'institutionnel. L'attention de l'orphelin se reporta alors sur Riku, qui ne lui avait, jusque là, pas encore révélé ce prénom qui était très justement le sien. Cependant, à juste titre... puisque l'entité noirâtre ne lui avait pas vraiment laissé l'occasion d'y penser véritablement. Tout en reprenant le cours de ses paroles, celle-ci sortit un sandwich, dont ce dernier se fit dépouiller présomptueusement l'emballage de sa partie supérieure.


" ... Tu peux bien penser ce que tu veux... mais si je n'étais pas autant sur mes gardes... cela ferait longtemps que je serais mort... Je préfère paraître cruel, que de l'être vraiment, humaine. " Riposta, sans le vouloir réellement, le garçon à la sombre voix mélodieuse.

Une réplique grinçante de vérité et de mélancolie, à la fois... Mais la quasi-totalité de la vie, appartenant à l'émetteur de ces dires, n'était basée que sur des malheurs et des tragédies, c'était donc assez difficile de ne pas y faire mention, lors de la justification de son comportement. Le chat noir, si l'on peut comparer, regarda finalement cette silhouette féminine, recroquevillée sur elle-même, ainsi que son Polichombr, du coin de l'oeil, avant d'entamer rapidement après une première bouchée, désintéressée... Celui-ci en profita d'ailleurs pour harceler, encore une fois, le pelage crânien de son frère, à l'aide sa main gauche... Oui, on pouvait dire que l'obscur étudiant se débrouillait plutôt bien dans les caresses, mais il n'était pas éleveur pour rien, évidemment. Nonobstant, il fallait avouer que les années de son enfance, passées à s'occuper d'un élevage avec ses parents, ainsi que le fait d'avoir dû voyager pendant un an dans la nature, ne retrouvant que rarement et pendant peu de temps la civilisation, avaient immanquablement joué pour beaucoup et laissé des traces indélébiles. Et pendant que les nombreuses perles aqueuses entamaient leur descente en silence, Black enchainait plusieurs morsures et mâchouilles sur son repas, sous une flegme olympienne et un tempo monotone, attendant vaguement une réponse de la part de son interlocutrice... l'Evoli finissant peu à peu le reste de son festin, goulument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaos Black
Dresseur/Eleveur

avatar

Masculin Taureau Singe
Messages : 360
Date de naissance : 10/05/1992
Date d'inscription : 05/12/2012
Âge réel : 25
Localisation : Belgique

Feuille de Personnage
Vos Pokémons Vos Pokémons:
Vos Objets Vos Objets:
Argent Argent: 10 400 $

MessageSujet: Re: Un vent sombre et froid fait son apparition... [PV Riku]   Ven 27 Sep - 4:02

De sa position propre, hors d'atteinte des intempéries extérieures, Kaos observait discrètement les réactions impulsives de la jeune fille, encore plus depuis qu'il avait établit un nouveau dialogue apparent... Comprenait-il seulement les émotions, déversées en masse par celle-ci ? Probablement pas les raisons personnelles, en tout cas. Mais ce sentiment, cette sensation de solitude... ça, le jeune homme connaissait depuis bien longtemps. Oh, bien sûr, Evoli avait toujours été là pour lui, c'est un fait... mais il était plus question, dans ce cas, d'un manque de compréhension, d'une absence d'appartenance mentale, humainement parlant. Cela ne se limitait pas seulement à ses malheurs, au fond, Black avait toujours été différent... mais c'est dans les ténèbres les plus absolus, que la lumière arrivait à différencier ses nuances de couleurs, parmi les quelques bribes restantes et dispersées... Vouloir aller au fond des choses, sans toutefois y arriver, car l'intérêt porté étant dispersé sur quantité de sujets, simultanément, une volonté de compréhension, de vérité, de justice, dépassant la norme... L'ambition de réalisation d'un idéal, dépassant le cadre d'impact de sa propre personne, pour impliquer un public bien plus large encore, concevant ainsi un rêve d'échelle mondiale... Une pensée géniale, une idée d'ordre absolu, riche d'intérêt et de diversité. Telles étaient souvent leurs projections mentales, les buts, les rêves que ces figures, ces êtres à part, se devaient de garder en mémoire... infimes espoirs existentiels les retenant d'un désespoir fataliste, de part une lucidité bien trop poussée et d'une sensibilité exacerbée, mais parfois bien camouflée... Vous aimez ? J'en étais sûr. Méchants. Mais n'allez pas penser là, qu'il suffisait d'une triste ressemblance pour faire émerger un sentiment de pitié au jeune homme... Ne vous l'ai-je déjà pas dis, après tout ? Il était absolument improbable qu'un humain puisse attirer la compassion de cette sombre entité. Parce que, pour l'éleveur, la fin ne justifiera jamais entièrement les moyens. Gagner en sacrifiant des pièces de Shôgi, c'est perdre sous un autre angle. Parfois des sacrifices sont nécessaires pour avancer, à force de vouloir tout protéger, on finit par tout perdre, c'est une réalité dure et certaine... mais, malgré tout, ce n'est pas un hasard, si il est dit qu'à la guerre, il n'y a jamais de gagnants, que des perdants, certains vivants, d'autres morts. La perfection, en temps que telle, n'existait pas, car relative aux perceptions différées de chacun. Et pourtant, une équation s'y rapprochant devait certainement subsister, pour les plus méritants, il suffisait ensuite de la dévoiler, la démontrer à tout ces humains, crédules de foutaises, ayant étés gavés par ces dernières, durant tout le long de leur existence. Mais le déni était leur spécialité, l'égoïsme et l'avarice également. Le dresseur, bien que suivant une noble voie, ne faisait pas exception à la règle, il le savait et acceptait cette part de noirceur en lui, haïssant les humains pour leur actes, alors même qu'il souhaitait un avenir, radieux de véritable compréhension et coopération inter-espèces... Simplement, il était d'un naturel très méfiant et ne s'autorisait pas à abattre la muraille, séparant son coeur du leur, peut-être même ne serait-il jamais prêt, pour une trêve de cette ampleur... Soudain, une phrase sortit du rythme, qu'imposait précédemment l'averse. Cette première eut pour mérite de faire légèrement tiquer le garçon, aux cheveux noirs.

* Humf, monstre, hérésie, rien d'humain ?... *

Peu après cette pensée subite, en provenance du jeune homme, la sonnerie de la reprise des cours retentit, signifiant donc que la pause-repas était terminée, à présent. Le petit renardeau finit les quelques restes de son plat, relevant sa petite truffe humide, à l'audition de ce son strident et peu réjouissant. Celui-ci savait bien que son ami n'allait pas le faire rentrer dans la ball, pour autant. Cependant, force était d'avouer qu'il était plus amusant de jouer et de se détendre, plutôt que de généralement s'ennuyer dans un lieu fermé, sans aucune permission autre que la matière imposée... Kaos prit doucement appui sur sa jambe recroquevillée, comme pour entamer un redressement, afin de se mettre debout... Evoli le regarda, mais l'orphelin se stoppa, dans son avancée vers l'apogée de sa taille maximale... l'attention nouvellement posé sur le Polichombr de l'inconnue. Il ne fallait pas l'observer très longtemps, pour apercevoir le point de vue qu'il soutenait. Sa maîtresse n'avait qu'un ordre à donner... mais alors Black n'aurait qu'une demande à formuler, pour la contrer aussitôt. Ce n'était pas avec un tel Pokémon qu'elle risquait de lui faire peur, peu importe l'attaque de ce dernier... Et puis, quel dresseur ferait cette sombre figure, si celle-ci n'était même pas en mesure de parer à toute éventualité ennemie ? Bon, d'accord, cette tignasse de cheveux indigo n'en était pas, ou pas encore, une... Il n'empêchait toutefois que la prévoyance était bien plus utile que l'imprudence, et à ce titre, l'éleveur ne se privait d'utiliser cette vertu abondamment.  

" Volii ? Evoli, voo... " ( Kaos ? Je crois qu'on doit y aller, pas que je sois pressé... ) Quémandait, sans vraiment le vouloir, l'adorable bestiole.

" ... ... Oui... je sais. Je regardais juste... ce qui m'a semblé être un vieux souvenir... "

Finissant de se relever pensivement, le sombre responsable de cette réplique prit, une fois de plus, un léger détour, afin de retirer rapidement deux ou trois résidus de nourriture, ayant élus domicile sur les poils faciaux de son adorable partenaire quadrupède. L'ambiance était morose, bien qu'une quantité progressive de pas se laissaient peu à peu entendre... Des voix diverses commencèrent alors à s'entremêler avec ces derniers, révélant un fossé entre les mentalités de ces deux êtres et celles jugées communes... Il était temps de partir. La noirâtre silhouette entama la marche contraire à l'emplacement de son interlocutrice, il n'avait plus aucune raison de continuer la discussion, après tout... Quoique... Toute réflexion faite, il y avait encore un point à évoquer rapidement. stoppant momentanément l'avancée, l'orphelin s'octroya une pause silencieuse de quelques secondes, avant de reprendre la parole.

" Avant de te fausser compagnie, je tiens à apporter une dernière précision... ... Ce que tu définis comme monstre, hérésie, est humain. Dire que la majorité des actions immorales sont inhumaines... c'est se mentir à soi-même. Bien sûr que ces actions sont humaines, puisqu'elles sont effectuées par des humains. Définir le bien par l'humain et le mal par l'inhumain est un déni de bon sens, vu que l'un comme autre est représentatif de cet entité... Comment chasser ces vices néfastes, si l'on ne prend même pas conscience que notre race en est à l'origine ? Rendre triste nos semblables, les tuer par plaisir ou par argent, faire du chantage, fusiller une jeune et fragile innocence, détruire une personne physiquement ou psychologiquement, séquestrer des pauvres créatures, les soumettre à des expériences dont l'issue peut s'avérer incertaine, voir dramatique, pour la vie de ces cobayes, ces tristes esclaves qu'ils sont devenus... briser ainsi les droits fondamentaux et libertés individuelles de chaque être, sous son seul chef de jugement pathétique, d'humains pervertis... Oses me soutenir que tout ceci n'est pas propre à l'humain... Il est l'être qui se représente le moins, selon vos termes. Si ça ce n'est pas une hérésie... "   S'exclama donc l'adolescent, de noir vêtu.

La pluie baissait en intensité, comme pour écouter et laisser écouter les percutantes vérités... Les paupières du jeune homme se refermèrent, à la fin de ses dires, mais il n'eut pas fini, car bientôt se profila la suite de sa plainte. Rouvrant les yeux à demi, le mystérieux dresseur réentreprit lentement son chemin vers un virage certain, signifiant par ailleurs une proche séparation oculaire, et sans doute journalière, des deux solitaires... La fine bouche de cet étrange personnage, ayant pourtant déjà beaucoup déblatéré sur le sujet, s'ouvrit de nouveau, durant la récente et courte épopée, que ses obligations lui avaient obligées à débuter...




" Il existe une grande diversité de monstres... Le problème étant que ce sont tous des humains, et souvent pas ceux que l'on croit... Il y a les monstres qui brisent nos précieux rêves, les monstres qui ne semblent pas doués d'émotions, ils y a aussi ceux qui vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir... et qui meurent finalement sans jamais vraiment avoir vécu. Certains de ces monstres tuent même par plaisir ou par vengeance, ne saisissant même pas la valeur de la vie... Quelque uns savent en revanche exactement ce qu'ils font, calculent méthodiquement tous leurs faits et gestes, ainsi que ceux de leur entourage, afin d'arriver à leurs idéaux... Ceux-là sont les pires, ils n'ont aucune limite autre que celle de leur imagination tordue... Il existe vraiment beaucoup de monstres... Le petit garçon, exilé dans la cour et moqué allègrement de ses camarades, est un monstre, au même titre qu'eux. Il est né différent, son raisonnement est tout sauf courant, il s'amuse en assemblant des puzzles, en résolvant des énigmes ou en construisant un château de dé, il ne fait rien comme tout le monde, étale sa science et ses compétences, s'isole et sait toujours tout sur tout... Ceci n'est qu'un répertoire résumé de tous les monstres insolites que l'on peut trouver, mais la vérité est que... je représente plusieurs de ces monstres... Malgré tout, je reste hélas un humain, tout comme toi. Etre un monstre ou une hérésie est tout ce qu'il y a de plus commun, contrairement aux idées reçues, juste que chaque monstre exprime son art différemment, parfois en cachette, à des degrés relativement différents, les uns des autres... Certains ne savent même pas qu'ils le sont, ne se rendent même pas compte qu'ils en deviennent, qu'on les fait devenir ainsi implicitement. Etre un monstre n'est pas une excuse pour le rester, ni pour se départager de ta race d'origine, ce quelqu'en soient les raisons, les problèmes qui t'ont poussés à le devenir... Peut-être nous recroiserons-nous, il parait que les monstres surgissent la nuit... " Termina l'énigmatique orphelin, ne se retournant même pas, lors de ses dures paroles...

Un discours, pour le moins amère et, triste ? Pourtant, pas un regard, pas un geste autre qu'une marche certaine et pourtant pesante... Une voix sombre, d'une harmonie non-altérée par des émotions, vides d'intérêt, si ce n'était celle du profond mystère d'une âme d'argent, à qui cette impression vocale faisait allusion... Signature d'une figure emblématique, victime de tourments passés et dont la position deviendrait prochainement inlocalisable, pour cette jeune dessinatrice, en tout cas. Le petit renard, aux évolutions multiples, jeta un bref coup d'oeil vers la belle et rebelle, avant de rejoindre son ami, accompagnant une avancée d'un trajet déjà déterminé. Même sous la pression d'une conscience juste, d'un désir d'équité et de sérénité, Kaos ne parvenait pas à se montrer réceptif, ni compatissant, envers ses semblables. Black n'arrivait pas à représenter ce parfait exemple de paix, incluant toute espèce dans une considération positive. Mais peu importait, tant qu'il pouvait les sauver, tenter d'éclaircir le sombre destin programmé sur eux, tant que sa fougue le lui permettait encore... il fallait essayer, encore et encore, d'apaiser, de consoler et de protéger ces créatures, reliques d'un monde autrefois lumineux, où toute la population terrestre vivait dans une symphonie mutuellement raisonnante et pure... Ces Pokémon étaient la clé, permettant possiblement de remettre les choses en ordre. Peut-être n'était-ce qu'une ambition folle, qu'un idéal sans espoir... Cependant, une simple avancée sur la condition des Pokémon, une prise de conscience collective sur leur situation actuelle et la remise en questions des principes, basés sur des fondements incorrects et des pensées impures, relatives au profit, prouveraient alors la réussite du point le plus important, au yeux du chat solitaire... Le noir étant partit, seul persistait encore l'ombre sonore de ses pas, déjà lointaine, à présent... Cette dernière, disparue de par un virage de couloir, qui l'avait également vue apparaître. L'environnement semblait avoir acquis, hérité, d'un calme Olympien, malgré les bruits divers, tout autour de la scène... On pouvait affirmer sans craindre que le malheureux n'avait pas son pareil, pour octroyer le chic d'une pause glacée, d'un arrêt noirâtrement brumeux dans le temps... Ce sombre nuage, d'émotions refoulées, s'estomperait-il dans le futur ? Rien ne demeurait hélas moins sûr...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un vent sombre et froid fait son apparition... [PV Riku]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un vent sombre et froid fait son apparition... [PV Riku]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une nouvelle fait son apparition à rivombrosa
» Tony HILLERMAN - Le vent sombre
» Vos astuces contre le froid dans les parcs Disney
» Disneyland et le froid
» Votre réaction si il revenait?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Pokémon :: L'Académie :: Hall d'Entrée-
Sauter vers: